RENDEZ VOUS AVEC LA VI(LL)E LE FABULEUX DESTIN DU NORD-EST PARISIEN. Manifestation créée par le Pavillon de l Arsenal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENDEZ VOUS AVEC LA VI(LL)E LE FABULEUX DESTIN DU NORD-EST PARISIEN. Manifestation créée par le Pavillon de l Arsenal"

Transcription

1 RENDEZ VOUS AVEC LA VI(LL)E LE FABULEUX DESTIN DU NORD-EST PARISIEN Manifstation créé par l Pavillon d l Arsnal au Pavillon d l Arsnal du in situ, dans l ntrpôt Macdonald 7 mai au 29 août ls 28, 29 t 30 mai

2

3 AVANT-PROPOS Ann Hidalgo Prmièr Adjoint au Mair d Paris Chargé d l Urbanism t d l Architctur, Présidnt du Pavillon d l Arsnal L histoir ds vills t ds trritoirs st fait d transformations silnciuss t d événmnts fondaturs. Dans c grand trritoir, partagé aujourd hui par ls communs d Aubrvillirs, d Paris t d Saint- Dnis, la grand plain du Nord-Est t ss habitants écrivnt, dpuis plus d dux siècls, un histoir commun t singulièr. Après l histoir d la Gaul ancinn, cll ds rois d Franc, l histoir agricol du XVIII siècl, l histoir logistiqu t industrill du XIX siècl, l histoir urbain du XX siècl, mprint d la modrnité architctural ds Trnt Gloriuss, l Nord-Est parisin continu d avancr t nous donn rndzvous avc la vi(ll) du XXI siècl. Pndant dix mois, l Pavillon d l Arsnal a arpnté c trritoir XXL, qui s étnd du boulvard d la Chapll à Paris, à la ru du Landy à Saint-Dnis t à la mairi d Aubrvillirs, ntr l résau frré du Nord t l ax Flandr - Jan Jaurès. Il a rncontré tous ls acturs, ls élus, ls aménagurs, ls architcts, mais il a d abord rcuilli la parol ds habitants d cs quartirs n constant évolution. Chaqu témoignag donn vi à un patrimoin snsibl. Chaqu rncontr st l occasion d ngagr un dialogu collctif avc l futur, d la vill vécu à la vill projté, d la vill xistant à la vill d dmain, d la vill intim au trritoir partagé. Ls 250 hctars d spacs n mutation accuillnt un cntain d projts ngagés avc, n particulir, la Gar ds Mins, prmièr opération d aménagmnt intrcommunal ntr Plain Commun t Paris, la réalisation d l xtnsion d la lign 12 du métro, l arrivé du tramway ds Maréchaux, la réalisation d la gar Éol sur la lign du RER E, t plus tard l tram Y qui rjoindra ctt nouvll gar t l tramway ds Maréchaux pour formr un pôl d échangs majur dans notr métropol. Autant d événmnts, autant d aménagmnts qui, aux côtés d cux qui habitnt, qui travaillnt, qui s promènnt, écrivnt l histoir d c grand trritoir au XXI siècl pour crér un vill pour tous qui soit aussi cll d chacun. C st c qu ctt xposition vous propos d découvrir. Mais au-dlà, ll vous invit à rtrouvr l Nord-Est parisin t l nsmbl ds acturs, collctivités locals, aménagurs, architcts, urbanists, paysagists t associations ls 28, 29 t 30 mai. Tous s installnt pndant trois jours au cour d c vast trritoir, au sin ds spacs d l ntrpôt Calbrson, pour partagr nsmbl l Nord-Est parisin, son histoir t son dvnir autour d la présntation ds projts, d films, d intrviws, d conférncs, d débats, d échangs t d promnads urbains. C «Rndz-Vous» nous racont t nous fait partagr la métropol n mutation ; c st un tmps pndant lqul c qui st là, cux qui y vivnt, échangnt avc c qui st n dvnir : réalités construits t projts ambitiux, mobilité pratiqué t transports d dmain... 1

4 EXposition créé par l Pavillon d l Arsnal au Pavillon d l arsnal du in situ, dans l ntrpôt Macdonald 7 mai au 28 août ls 28, 29 t 30 mai Commissariat général : Pavillon d l Arsnal Scénograph d l xposition : Jan Guillaum Mathiaut, architct Étud urbain snsibl : Thirry Payt Etud historiqu : Hnri Brslr, Eric Lapirr, Clotild Joly, architcts SOMMAIRE AVANT-PROPOS 1 Ann Hidalgo, Prmièr Adjoint au Mair d Paris chargé d l Urbanism t d l Architctur Présidnt du Pavillon d l Arsnal ETUDE SENSIBLE URBAINE 3 CARTE GÉNÉRALE 5 LES 7 SECTEURS EN IMAGE 7 Pajol Stalingrad 9 Riqut 13 Cambrai 15 «La clôtur», Paris Nord-Est 19 Ls Magasins Généraux 25 Villtt Quatr Chmins 29 La Plain 33 MEUBLES VILLE 37 LES CONCEPTEURS INVITÉS 39 LES PARTENAIRES 40 2

5

6 tud URBAINE snsibl ETUDE MENÉE PAR THIERRY PAYET JUIN MAI 2010 La vill abordé comm ds momnts d intraction ntr ds trritoirs t ds gns. Décrir un périmètr n plin transformation, commncr par allr à la rncontr ds habitants, lur posr la qustion ds trritoirs t ds bâtis, cux qui comptnt pour ux, cux qui ls concrnnt. En déduir ds carts, lurs carts. Ctt étud racont ds histoirs. Dix mois d rchrchs, d rncontrs (applr, prndr rndz-vous, srrr ds mains, écoutr, dans un jardin, sur un canapé dans un salon, un local d association, allr voir, un squar caché drrièr un barr d immubl, un chmin l long du périphériqu, la vu dpuis un 19èm étag). S il st facil d s croisr, s rncontrr prnd du tmps. Il faut souvnt rcommncr, ça cré ds lins, ça compromt, souvnt c st compliqué, parfois ça march. Ls carts sont faits d ça, d tntativs d rncontrs, d gns qui parlnt, qui racontnt ls trritoirs qui ls concrnnt, ls liux dvnus particulirs parc qu ils y ont accroché lur histoir. L contxt st toujours l mêm. Ls urbanists construisnt ds vrsions d la vill d dmain t au rythm d cs transformations, dont crtains n sont pas ncor commncés t d autrs déjà trminés. Cs gns vivnt, au miliu, ntr c qui a pu xistr t c qui xist aujourd hui, transformé ou non, ds passés qui prsistnt, sorts d fantôms urbains, ds liux complètmnt rconstruits qui sont ncor nommés «l trrain vagu». Ils chrchnt dans l Macdo d l avnu d Flandrs la languur d l ancinn cafétéria Casino où ls prsonns âgés vnaint sociabilisr, où ls Chinois vnaint jour au mahjong. Prsonn n pass à côté ds mutations urbains, prsonn n y st insnsibl. Souvnt ls habitants s n mparnt, au moins n parti, quand ctt parti a un rapport avc lur histoir. Ils ont ds idés d à quoi la vill put rssmblr, crént ds manièrs d la vivr, d autrs cntralités, d autrs dénominations. Ls gns sont la richss ds liux. La divrsité, ls origins, ls coulurs, ls lins. La notion d appartnanc st très fort t il n st pas qustion d partir : «Pourquoi allr aillurs quand tu t sns bin là?» résum Bakary Sakho, animatur au Collèg Méliès d Riqut. Ls gns sont la richss ds liux t c st d là qu a surgi ctt nvi d montrr qui ils sont un caméra n mt pas à l ais mais tant pis. Vingt-quatr portraits d gns à travrs la manièr d vivr lur quartir, ou vingt-quatr portraits d trritoirs à travrs la manièr dont ls habitants ls vivnt. Voilà, donc ls liux s transformnt t cs transformations intragissnt avc la vi t ls gns, avc lurs histoirs déjà là, avant l début, t tout cla, ctt âm, cs lapsus, colonisnt ls mutations urbains, ls hantnt. Aujourd hui mai 2010, voici un état ds liux, aussi subjctif t humain qu put êtr un séri d rncontrs, un momnt d l intraction ntr ls njux humains / urbains, put-êtr à intégrr à la dialctiqu du trritoir à vnir, mêm s il st trop tard pour parlr d dmain. 4

7

8 Vincnt Fillon

9 PAJOL / STALINGRAD Archimation / Agnc LIN Rmdm CAMBRAI JOURDA Architcts Stéphan Lucas C. Sptt «LA CLôTURE» FAA-XDGA Atlir Christian d Portzamparc ECDM Michl Dsvign paysagist Ditmar Fichtingr Architcts

10 Sans titr-2 1 5/05/10 13:19:30 Grumbach t Associés RIQUET APUR EMGP Jan-Mari Monthirs Bourbouz & Graindorg VILlETTE QUATRE CHEMINS FCLP Mathiu Janand la plain Thomas SERIES - Labtop rndring JOURDA Architcts Agnc Dusapin

11 PAJOL / STALINGRAD «Qu dvindra notr commun tout ntièr lorsqu l octroi vindra l mprisonnr dans ss limits? Ell s dépuplra t ss habitants fuiront d nouvau, (...) la vi s étindra par dgrés (...) la solitud t l silnc y rmplacront l bruit t l activité qui sont sa richss, t il n y rstra qu ls propriétairs d maisons sans habitants, d trrains sans produits t sans valur t d tant d richsss accumulés, il n rstra qu ds ruins.» DESCAURIET August, Histoir ds Agrandissmnts d Paris (1860), Kssingr Publishing, réédition 2009 Dans c txt prémonitoir, August Dscaurit annonc la lnt paupérisation du trritoir d la «ptit banliu» jusqu à la mis n œuvr dpuis dix ans d un vast programm d rénovation t d valorisation. La vill s organis désormais d part t d autr ds coupurs ngndrés par cs infrastructurs avc plus ou moins d bonhur, qulqus quartirs d habitation à l imag du passag Goix t d l ilôt Caillié, ds spacs liés aux activités frroviairs qui ont dpuis donné plac à l Est aux «jardins d Éol», t à l Oust au sctur Pajol n cours d aménagmnt. Plus loin, on trouv l 104, un spac culturl majur qui a pris plac dans l ancin bâtimnt ds pomps funèbrs. L sctur du passag Goix s situ n bordur du tracé d la barrièr ds Frmirs généraux, au nivau du boulvard d la Villtt, dans l ancinn «ptit banliu», trritoir d faubourg annxé par la Vill d Paris n L passag Goix d origin st un voi privé (Goix était l nom d son propriétair) qui n a été ouvrt à la circulation publiqu qu n Comm d nombrux lotissmnts ds faubourgs populairs d la fin du XIX siècl, l bâti n plâtr t pans d bois, d faibl qualité initial, avait mal supporté un viillissmnt ncor aggravé par l abandon partil d la part ds propriétairs. L architct coordonatric d la rénovation, Odil Sylr, a consrvé l tracé du passag, qu ll rgard «comm étant doté d la valur d un monumnt historiqu». L passag st néanmoins modifié pour formr un ptit plac qui prmt d crér un cœur d îlot plus générux. La consrvation du passag s doubl d la création d un villa, autr form typiqu ds faubourgs parisins. Il s agit d un cour privé, frmé la nuit, qui dssrt ds maisons d vill dotés d jardins. Dans l sctur d l îlot Caillié, contigu d clui du passag Goix, la consultation initial portait sur l possibl élargissmnt d la ru d Aubrvillirs t ss conséquncs. Ctt hypothès a été rfusé par l architct, qui considérait qu un voi d ctt importanc historiqu, séparant, avant l annxion d 1860, ls communs d La Chapll t d La Villtt, dvait êtr consrvé dans son tracé t ss dimnsions initiaux. En rvanch, la ru Caillié étant tllmnt dégradé t insalubr, un intrvntion plus lourd a été ngagé, tout n prévoyant un équilibr ntr constructions nuvs t constructions consrvés. Ds bâtimnts sont disposés n U autour d cours ouvrts qui constitunt autant d rspirations dans ctt «ru-corridor». Plus au nord, ru d Aubrvillirs, sur nviron quatr hctars, après un très fort mobilisation citoynn, t un larg concrtation avc ls associations d rivrains, la Vill d Paris a lancé un concours intrnational pour réalisr un vast jardin public. L équip lauréat, piloté par Michl Corajoud, paysagist mandatair, réalis un jardin dont «l parti d aménagmnt vis à soulignr nttmnt l liu t à l magnifir, n s inscrivant dans son histoir». L trrain st d un form très allongé : 460 m d long par 90 m n moynn d larg. L organisation ds différnts liux t ouvrags s inscrit donc dans un systèm d longus bands succssivs, d strats n accord avc l sit d origin. L ntré principal du parc st situé au miliu d la ru d Aubrvillirs, dans l ax d la ru du Maroc, ntr dux pavillons consrvés t réhabilités dont l un accuill un crèch d 60 brcaux. Un passrll haut long ls vois frrés t rli à nivau la ru du Départmnt, n fort déclivité, t la drnièr trrass du parc, côté ru Riqut, où s trouvnt ds trrains d sports. En fac, d l autr côté ds vois frrés, la Zac Pajol, st à la fois un vctur d dévloppmnt t d amélioration d la vi local t un projt d rconvrsion t d présrvation d un paysag urbain rconnu, confié aux architcts Janin Galiano t Philipp Simon. La hall dit «ds mssagris t ds douans», construit n 1926, st un bâtimnt mblématiqu du quartir. Ell st réhabilité sur ls dux tirs d sa longuur t la silhoutt d ss shds st présrvé. La nf tout hautur couvrant ls ancins quais dvint un «forum paysagr» couvrt mais visullmnt ouvrt sur ls vois frrés. C sra un jardin capabl d accuillir ds activités ludiqus t culturlls, tlls qu ds xpositions. La scond parti d la nf rcvra un bibliothèqu publiqu, un aubrg d junss avc ds locaux associatifs, ds salls d réunion, un café t un sall d activité t d rprésntations culturlls, communiquant avc l «forum paysagr». L long d la ru Pajol, un splanad planté dssrvira la hall t au Nord, l «forum paysagr» s prolongra jusqu à la ru Riqut par un jardin s étagant n gradins afin d prmttr un liaison douc ntr ls dux nivaux d sols (4,5 m d dénivlé). À l angl d la ru Pajol t d la ru du Départmnt, un IUT t un collèg sront installés dans ls bâtimnts xistants. L ancinn cour situé n façad sur la ru du Départmnt sra aménagé n squar. Entr la hall t l collèg sra installé un complx sportif. Et un immubl d activité vindra clor l sit n rtrait d l angl formé par ls rus Pajol t Riqut. 9

12 L intrfac ntr Stalingrad t la vill st put-êtr l trrain d baskt aménagé sous ls rails du métro ; il a été gagné par un pétition ds juns après qu ils aint découvrt un trrain similair dans l 13èm («On vut paril qu à Glacièr»). Plus à l intériur, la vill rconquirt ds spacs sur la dégradation ds immubls t lur occupation par ls toxicomans. Ls nouvaux habitants du passag Goix, qui ont mmnagé dans l quartir au mêm momnt t qui s connaissnt par lurs prénoms, ont vécu au jour l jour cs évolutions qui ls ont soudés : la livraison prsqu «à nu» ds Jardins d Éol just n fac, ls plants qui prnnnt lur tmps pour poussr, l évolution du rapport à la ru, aux travaux, t aux toxicomans. Ls gamins du quartir n l appllnt jamais Jardins d Éol baucoup n savnt pas c qu c st mais Jupitr. La faut à un ancinn affich publicitair sur un mur adjacnt pour ls bièrs Jupilr (l logo n st pas très lisibl). D l autr côté ds rails d la gar d l Est, la ru Pajol a été l contxt d un paqut d histoirs. Il y règn un atmosphèr associativ fort. L scal Pajol, l café près d la station vélib, a été un obsrvatoir privilégié ds différnts vis d la hall Pajol. D abord installé dans la hall, un jardin partagé a été conçu n rmplissant d trr ls spacs ntr ds paltts d chantir, arrangés pour formr ds parclls d plants t d flurs. C jardin hors-sol a déménagé un prmièr fois d la hall quand ls travaux y ont commncé, pour s posr sur un frich just d l autr côté, au 33 ru Pajol. Puis un scond fois pour s installr l 21 mars 2010 («c st l printmps on sèm») près ds rails au bout d un impass d la ru d La Chapll. D autrs jardins plus scrts xistnt dans l quartir, dont l Bois Dormoy t l jardin d Alic, un squat convivial sur la ru d la Chapll. Thirry Payt Martin Chn Institutric C qui nous a plu dans l quartir dès l départ, c st qu c st un quartir où ls gns s parlnt, c st un quartir assz cosmopolit On a voulu fair ds choss nsmbl t ça, c st important t c st un ds raisons qui fait qu on rst dans c quartir Jérôm Woytasik Écobox J vins tous ls samdis parc qu j m y sns bin, l ambianc st bonn, c st agréabl d êtr là tout simplmnt 10

13 d C h a p ll TORCY Torcy PLACE 12 D o rm o y Riqut 1 Riqu t uvill brv Douda illirs Paj ol 4 gr ELUARD 2 d'au Tan PAUL Ordnr 6 3 p P h ilip 5 Marx du 11 PLACE DU MAROC Lépin M ar du B oc bâtimnts xistants 23 llo Équipmnts xistants ng r t LA n RMDM do Lan Archimation / Agnc LIN 5 Brisac Gonzalz Architcts 6 JOURDA Architcts Cntr Sportif Pajol ru Pajol, Paris Vill d Paris / DJS / DPA / ACOP, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur Brisac Gonzalz Architcts Livraison prév. : 2011 Réhabilitation d la hall pajol t création d un jardin public s Pajol t Riqut Paris Vill d Paris / DAC / DEVE / DPA / Fédération Uni ds Aubrg d Junss, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur Jourda Architcts Paris In Situ, paysagists Livraison prév. : /3/4 architctur LAN Architctur 10 Abinal & Ropars Vincnt Fillon Ré bu ffa t Burau d post t cntr d tri postal Bd d la Chapll Paris Dirction d la Post Paris-Nord, maîtr d ouvrag Architctur-Studio Livraison : 1993 station RER n projt Stations vélib T3 prolongmnt tramway T3 T Y Tram Y n projt Stations vlcom Stations vélib Trritoirs n mutation Bâtimnts n projt ou récmmnt livrés 7 uc Espacs public n projt ou récmmnt livrés Jardins d Eol ru d Aubrvillirs Paris Vill d Paris / DPJEV, maîtrs d ouvrag Michl Corajoud paysagist, associé à Clair Corajoud paysagist, ADR Architcts, Gorgs Dscombs, architct Livraison : 2007 RER Scturs d aménagmnt ngagés E Grand Projt d Rnouvllmnt Urbain 12 Espacs vrt T3 Espacs vrt n projt T Y 11 Vincnt Fillon Crèch collctiv d 50 brcaux 43 ru d Aubrvillirs Paris Vill d Paris, DFPE / DPA, maîtrs d ouvrag Nathali Rallt / Collctif d architcts BBBM, architcts associés Livraison : Immubl d logmnts Passag Goix Paris SAGI, maîtr d ouvrag Janin Galiano, Philipp Simon, Xavir Ténot, architcts Livraison : logmnts 15 ru du départmnt Paris SAGI, maîtr d ouvrag Odyl Sylr, architct Livraison : Vincnt Fillon logmnts + halt-gardri 236 Bd d la Villtt Paris SAGI / RIVP, maîtrs d ouvrag A5A architcts Livraison : Louis Paillard A5A 40 logmnts 1 à 11, 6 & 10 ru Caillié Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Atlir VongDC / Juli HOWARD & Sam MAYS, Architcts associés Livraison prév. : logmnts 230 / 232 Bd d la Villtt, 6 / 12 passag Goix Paris RIVP, maîtr d ouvrag ACAUR architcts Livraison : Atlir Vong DC 150 logmnts étudiants 21 ru Pajol Paris RIVP, maîtr d ouvrag LAN Architctur Livraison prév.: 2010 Sctur passag goix ru d Aubrvillirs, 19 ru du Départmnt, ru du Départmnt, 1b-9 passag Goix Paris Vill d Paris, maîtr d ouvrag Odil Sylr / Philipp Talbot t associés, architcts Livraison : Juillt 2005 t mai 2006 Jan-Mari Monthirs Jan Mari Monthirs ACAUR Halt-gardri 30 placs 13 ru Caillié Paris Vill d Paris / DFPE, SIEMP, maîtrs d ouvrag Patrick Charoin + Marina Donda, architcts Livraison : Juillt logmnts 9-15 ru d Aubrvillirs Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Barthélémy-Grino, architcts Livraison prév. : n 5 8 logmnts 18 ru Caillié Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Louis Paillard Architct Livraison prév. : 2010 Collèg Aimé-Césair 22, ru Pajol Paris Vill d Paris / DASCO / DPA, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur 2/3/4 / Architctur Simon Rodriguz-Pagès Livraison prév. : 2009 sto VILLETTE d qu Pôl ntrpriss 22 ru Pajol, ZAC Pajol Paris Cogdim Entrpris, maîtr d ouvrag SEMAEST, aménagur LIN Finn Gipl + Giulia Andi / Philip Risbrg, architcts associés Livraison prév : 2012 Stations d métro E DE l'a 10 logmnts sociaux + commrc 57 ru Pajol - 65 ru Riqut Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Bourbouz & Graindorg Architcts Livraison prév : Logmnts t cntr d animation boulvard d la Chapll Paris SIEMP t Vill d Paris / DJS, maîtrs d ouvrag Edouard Ropars t Julin Abinal, architcts Livraison prév. : 2012 Ga li 18 Bourbouz & Graindorg ZAC Pajol Sctur d intrvntion : 3,4 hctars Aménagur : SEMAEST Étud urbain : Janin Galiano t Philipp Simon, architcts coordonnaturs Dominiqu Hrnandz, paysagist Livraison prév. : G ir a r d S a in t- D n is 22 BD. 4 KOZ Architcts R. by 17 CHAPELLE 1 2 RER nt 14 d 2 10 logmnts Impass Dupuy Paris SIEMP, maîtr d ouvrag RMDM architcts Livraison prév. : 2011 Rstructuration / création d 30 logmnts sociaux 94 ru Philipp d Girard Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Koz Architcts / Paj, paysagist Livraison prév. : CHAPELLE LA d Ta Bâtimnts d 13 étags t plus m Ka 9 LA rt 21 pa DE Dé 13 R u d PLACE Barthélémy Grino.DR Rstructuration / construction d 20 logmnts sociaux t 2 locaux d activité 7 ru d Aubrvillirs t 12 ru Caillié Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Trull architctur Livraison prév. : logmnts 1 ru d Aubrvillirs, 2 Bd d la Chapll Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Stéphan Bigoni t Antoin Mortmard, architcts Livraison prév. : 2011 Maison t agnc 21 ru d Tangr Paris SCI du Rssort, maîtr d ouvrag Christoph Lab, architct Livraison : Trull 22 Bigoni - Mortmard Philipp ault

14 Pol ntrpriss 22 ru Pajol, ZAC Pajol Paris Cogdim Entrpris, maîtr d ouvrag SEMAEST, aménagur LIN Finn Gipl + Giulia Andi Philip Risbrg, architcts associés Livraison prv : 2012 Archimation / Agnc LIN 10 logmnts Impass Dupuy Paris SIEMP, maîtr d ouvrag RMDM architcts Livraison prév. : 2011 Réhabilitation d la hall Pajol t création d un jardin public s Pajol t Riqut Paris Vill d Paris / DAC / DEVE / DPA / Fédération Uni ds Aubrg d Junss, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur Jourda Architcts Paris / In Situ, paysagists Livraison prv. : 2012 Rmdm Jourda Architcts

15 RIQUET «Juns habitants ds non moins juns Orgus d Flandr, réalisés par l architct Martin S. van Trck ntr 1973 t 1980, D Nasty anim avc Lionl D n 1982 la prmièr émission d Hip Hop (Funkabilly) sur Arc n Cil, un radio pirat émttant dans l nord d Paris. En mêm tmps qu un pièc majur d l avnu d Flandr, l nsmbl sculptural ds Orgus dvint l épicntr d un nouvll cultur urbain rassmblant musicins, dansurs, graphurs, taggurs, cultur qu vindra rnforcr n 2007 l ouvrtur du pôl culturl, l «104 Aubrvillirs». In Etud urbain snsibl, Thirry Payt Au XVIII siècl, l Nord-Est parisin st un immns plain agricol qui s étnd dès l faubourg. Ctt plain st dssrvi par trois routs importants : la «grand ru» mnant à Saint-Dnis, la rout d Flandr, t plus au Sud la grand rout d Allmagn. L long d la rout d Flandr s dévlopp la commun d la Villtt, avc ss nombrux domains aristocratiqus t ss maisons d campagn. À la vill d la Révolution français, l architct Claud Nicolas Ldoux édifi l ncint ds Frmirs généraux t ss barrièrs d octroi. Il érig à la Villtt un majstuus rotond (rotond Saint-Martin) srvant d casrn, à l origin. Ct édific st flanqué d dux pavillons, ls barrièrs d La Villtt t d Pantin qui dssrvnt rspctivmnt ls routs d Flandr t d Allmagn. Ldoux mt ainsi n scèn l nsmbl d un trritoir bucoliqu ouvrant sur la campagn. s vut un répons n ruptur avc c qu van Trck considérait comm l architctur trop simpl du tournant ds annés , t avc l formalism parfois crux qui s st dévloppé par la suit. Ici, écrit l architct, «la form n tant qu tll n st pas notr propos». Il st un pu difficil d l croir à la vu d un architctur aussi xubérant, xmpl accompli d un mégastructur grffé sur la vill traditionnll. Ls logmnts sont tous n gradins sortants ou rntrants sur l avnu, d manièr à ls «intimisr» au maximum. Ls façads n ncorbllmnt qui n résultnt protègnt miux l piéton. Dux ds quatr tours naissnt d un socl commun t xaltnt la vrticalité d l nsmbl. L programm d logmnts st complété par un maison d rtrait d 80 chambrs, un marché, un écol t ds installations sportivs. Tout l projt a été étudié n maqutt afin d modlr ls spacs vids autant qu ls plins. Aujourd hui, un programm d rénovation st ngagé par Immobilièr 3F pour aboutir à un «Crtification dévloppmnt durabl, patrimoin t habitat». Ls architcts Mari-Christin Quintard t Guy Vrdièr sont n charg d l opération qui présrv l aspct ds bâtimnts t s attach à rénovr ls installations tchniqus, ls partis communs t rmplacr ls fnêtrs ; ls façads sront ravalés t ls toiturs plantés pour offrir un vu plus agréabl aux nombrux habitants. À partir ds annés 1960, la ru d Flandr prévu comm l un ds pénétrants rliant l boulvard périphériqu à la rocad intériur, fait l objt d rénovations radicals. Sur un sul côté d la ru, s dévloppnt ds projts d logmnts présntant ds morphologis urbains t ds typs architcturaux ls plus innovants. En l spac d dux décnnis, il st étonnant d constatr la surnchèr architctural ds divrss propositions. L opération sculptural ds Orgus d Flandr ( ), conçu par l architct allmand Martin S. van Trck ( ) sur l îlot Riqut, répond à la tour B.H.V. Flandr (dux étaint prévus à l origin) réalisé par ls architcts Angr, Hymann, Puccinlli t Vdr dès Vingt ans plus tard, l architct Hymann associé à Girou réalis ctt fois l nsmbl ds Eidrs mttant à l honnur cours t jardins intériurs. Ls immubls, avc lurs nivaux décalés, suivnt alors ls précpts d l «architctur intrmédiair». Martin S. van Trck, sign avc ls «Orgus d Flandr» un ds nsmbl ls plus significatifs d l avnu d Flandr qui, sur sa riv nord, st un véritabl «musé n plin air» ds concptions urbanistiqus t architcturals d l après-gurr à nos jours logmnts sont répartis n quatr tours t dux grands bâtimnts linéairs n R+15 situés au long d l avnu. L nsmbl 13

16 Riqut st cntré sur ls Orgus, d grands immubls un pu bizarrs qu Rosa Tandjaoui, qui tint la librairi ds Orgus, décrit comm ds Transformrs pour ça ll lèv ls bras n mimant ds monstrs. Il y a ctt snsation qu rin n y st nutr, comm si chaqu élémnt du trritoir avait un histoir, comm s il était habité. Il y a un mond du dssus t ctt imprssion qu qulqu un rgard d un fnêtr n hautur, mais pas sulmnt : l nombr t l étndu ds parkings laissnt aussi planr la rumur d un mond soutrrain. Malgré la résidntialisation t ls grills qui flurissnt pour isolr ls bâtimnts, chaqu mur d Riqut, chaqu bout d trottoir, rond-point, pid d immubl, st un liu où un group d juns vint s appuyr. Un succssion d liux d sociabilité qui autorisnt un approch frontal ou ds spacs intrmédiairs, public/privé ou commun/individul. La ru pos aussi ds problèms d cohabitation, d friction, t amèn ls gns à s rncontrr. Ls liux ont lurs momnts. L jardin au cour ds Orgus n a pas l air très convivial quand il srt d liu d trafic mais l atmosphèr chang tout nt quand ls parnts t lurs nfants s rtrouvnt à la sorti ds classs t aussi l mrcrdi t ls wk-nds. En dhors d la ru, ls liux d sociabilité ds juns sont ls fast-foods. Outr l Macdo incontournabl, ls kébabs t surtout ls saucs sont un affair d goûts générationnls. Ls «ancins» (autour d 30 ans) rstnt au ktchup t à la mayonnais. Ls «juns» préfèrnt ds liux populairs pour lurs nouvlls saucs : Pizza Nini n fait l nom d un sandwich : ls ingrédints d un pizza dans un sandwich ou la Médina la star du Nw Kébab. La ru d Flandr st un limit Est au-dlà d laqull l prix d la cantt s nvol. Cci dit, ls juns ds Orgus vont aussi s appuyr près d la nouvll aubrg d junss près du canal. Ils échappnt ainsi aux rgards un pu inquisiturs d la communauté, où chaqu fill st la sour d un garçon t donc intouchabl. La dragu au Blluci s, l café qui fait l angl, st un nouvau liu d la tctoniqu ds plaqus, t offr un contact dirct t rnouvlé avc ds étudiants t ds étudiants ds quatr coins du mond. Thirry Payt Adji Ahoudian Adjoint au Mair chargé d la junss Mmbr fondatur d l association BGA (Bravs Garçons d Afriqu) J ai habité très xactmnt au 22, ru d Tangr, c qu l on appll l «quartir du 22» François Gautrt Association AirStyl Ls prmirs rassmblmnts informls du mouvmnt hip-hop, avc ls «block party» qui s faisaint au trrain vagu d la Chapll, n 1985 t 1986.Et, plus tard, il y avait ds émissions d Sidny, «HIP HOP», qui s faisaint dans c liu-là. On l fait donc avc l CntQuatr, où un vndrdi sur dux, on ouvr ls ports, on mt la sono t il y a ds dansurs d partout qui vinnnt aussi bin d Aubrvillirs, d Chlls, du 78, du 91, nfin vraimnt d partout, du quartir. Rosa Tandjaoui Librairi ds Orgus Ls Orgus, c st quand mêm un ndroit formidabl parc qu vous avz cs spècs d gros monstrs, on dirait ds Transformrs qui sont ds immubls qui vous écrasnt, tc. Et puis, au miliu d cs quatr monstrs, vous avz un tout ptit jardin comm ça t, au momnt ds récréations... vous avz ls nfants t plin d mamans. Vous dits «mais c st pas possibl, d où ils sortnt?», ça xplos t vous avz touts ls communautés. 14

17 CAMBRAI «L objctif ( ) st d adaptr ls vills au rythm d la vill actull ( ) Il s agit d donnr ls srvics publics dont ll a bsoin, d aménagr un nouvau cadr d vi collctiv n lui offrant ds quartirs miux disposés, dotés d spacs vrts t d trrains d jux au liu d cours obscurs, t d un voiri qui prmtt d fair fac à la situation automobil.» Extrait ds propos d Monsiur l préft d la Sin Jan d Bndtti, La cité Michlt st construit n 1968 sur ls trrains d l ancinn usin à goudrons t d dépôt d cok. Ell st conçu par ls architcts A. Coqut, H. Auffrt, D. Augr, P. Hayoit d Bois Lucy, J.P. Cazals t B. Massip pour l OPHLM d la Vill d Paris. C modèl d l urbanism ds annés 1960 dévlopp plus d 1800 logmnts spaciux t bin distribués, dotés d tout l confort modrn. Ls tours d dix-nuf étags ont fait l objt d rchrchs plastiqus donnant aux façads un imag aisémnt rconnaissabl, qui fonctionn pour ls usagrs du train comm un rpèr d ntré dans la capital. Entr ls tours, ls spacs vrts distribunt ds équipmnts publics nécssairs au quartir. En qulqus décnnis, ls spacs xtériurs t ls équipmnts s sont dégradés t ls jardins, difficils d ntrtin, ont été désrtés. Un projt d rstructuration, inscrit dans l grand projt d rnouvllmnt urbain d la couronn d Paris t conçu par ls architcts Patrick Célst t Dominiqu Blanc st actullmnt n cours d réalisation. Ls habitants très impliqués dans ctt opération d rstructuration ont opté par voi d rfrndum pour présrvr l caractèr piétonnir ds vois intériurs à l opération. Aujourd hui, la ru Curial a été réaménagé t trois nouvaux équipmnts publics ont ouvrt lurs ports. Avc ls évolutions n cours au Nord, l ouvrtur d la gar Éol-Évangil accompagné d la construction d un immubl d buraux t d commrcs, l arrivé du tramway ds Maréchaux, la réalisation d l opération Macdonald t la rqualification du cours d Aubrvillirs, la cité Michlt va sortir d son isolmnt urbain t contribur à nrichir l dévloppmnt du Nord-Est parisin par la richss d ss acturs, sa vitalité t sa qualité urbain t architctural. C st un ds plus grands nsmbls d logmnts sociaux d Paris dans lqul habitnt nviron prsonns. Ctt opération st typiqu ds opérations d rénovation urbain parisinns d l après gurr qui vrront s construir la quasi totalité ds tours parisinns d logmnts ntr 1965 t 1975 ; la cité Michlt présnt néanmoins dux particularités : - Ls tours sont l objt d rchrch plastiqu qui donnnt aux bâtimnts un imag aisémnt rconnaissabl t marqu l ntré dans Paris pour ls usagrs du train; - Ls bâtimnts sont construits sur un sol naturl t non sur un dall, c qui lur prmt un contact dirct t continu avc la vill alntour ; ctt situation a prmis aujourd hui d ngagr un opération d rqualification urbain qui s appui sur la réorganisation d l nsmbl ds spacs xtériurs au profit d un millur organisation ds spacs publics t privés, avc la création d nouvlls rus, l implantation d équipmnts publics au bord ds vois t la rénovation ds spacs vrts au pid ds immubls d habitation. Ls rz-d-chaussé ds tours sont égalmnt modifiés pour offrir ds halls d immubls qui dissocint ls accès aux logmnts ds accès aux locaux d activité, ou cux résrvés aux associations, très nombruss sur l sit. 15

18 Cambrai st un bout d rout, un xtrémité d quartir. L trritoir gravit autour d la Cité Michlt t ds Eidrs, just n fac. Aux prmirs coups d oil apparaissnt ds groups d gamins, tout juns, partout, à pid ou à vélo, qui sont là chz ux ntr ls tours. Ls rails cinturnt l quartir au nivau du sol mêm si, dpuis ls appartmnts, l horizon t l panorama sur la vill t la banliu sont saisissants. Cambrai a u un aura indéniabl dans tout l trritoir. Crtains ancins d Riqut ou Stalingrad rappl : ls «ancins juns» du quartir ont un trntain d annés s souvinnnt d l spac d Lulu : un galri d jux d arcads, ou ds millurs fêts d quartir : «on rappait, on dansait, ils t donnaint un cantt t un magnum just si tu vnais ; à Riqut on t maquillait l visag t c st tout». Ils n vantnt aussi ls qualités sportivs ; Cambrai aurait u ls millurs basktturs, ls mcs ls plus balaiss : «ils ont u la prmièr sall d muscu, après ils travaillaint dans la sécurité» ; t ds champions d frfight. Aujourd hui ncor, ls juns d ici sont réputés pour lur styl vstimntair bin implanté, ds baux-gosss à la mod, t pour la qualité du travail musical du cntr d animation Curial. Ls habitants d Cambrai pnsnt qu il y a toujours un sacré ambianc, mêm s ils pointnt ls problèms liés au squat ds halls t aux trafics. La cité put paraîtr grand mais ls habitants disnt qu c st comm un villag, qu il s y pass toujours qulqu chos t qu tout l mond l sait. C st assz étonnant comm l nsmbl ds gns qui circulnt au nivau du sol ont accès à l nsmbl ds tours malgré ctt volonté général d résidntialisr, c st à dir d rconnctr chaqu tour séparémnt à la vill. Ls digicods n sont un barrièr pour prsonn : il suffit d idntifir ls touchs qui sont ls plus abimés, ou d dmandr à n import qui autour tout l mond connaît tous ls cods. On snt bin qu tout st fait pour qu la vill nvahiss la cité : ls palmirs, ls écols construits ou agrandis, ls nouvaux équipmnts sportifs. Il rst quand mêm, d l avis ds habitants, ds problèms d horairs qui auront du mal à êtr résolus. Commnt gardr ouvrt un équipmnt sportif l dimanch après 18h? Ou ls studios d répétitions t l café associatif ls soirs d été après 22h? La limit sud d Cambrai st la ru d Crimé. La rivalité avc Riqut st ncor d actualité. Ls juns ont souvnt plus d facilité à prndr l métro qu à passr ctt ru. Ils disnt alors qu ils vont à Paris. Thirry Payt Kadiatou Association Entraid t Espoir L quartir, il st bin. Parc qu il faut allr au fond ds choss, c st c qu j ai toujours dit. L quartir, c st un quartir rich, rich d cultur, rich d communauté, il st rich d tous ls côtés, mais il faut vraimnt allr voir c qu il s pass sur l quartir Touts ls communautés s rncontrnt sur ls marchés, ça c st ls ndroits publics. Ros Gwt Étudiant n Géographi c qui m marqu plus précisémnt, c st l parc, l jardin d Éol, parc qu au départ, vraimnt avc ls juns, on n s st pas compris, quand ils ont commncé à m parlr d Jupitr t qu moi j lur parlais du jardin d Éol. évidmmnt on prnd n compt un crtain nombr d préjugés qui vinnnt ds médias, qui vinnnt d nos prochs, lorsqu on annonc qu on vint travaillr ici, 16 AIR architcts

19 T3 T3 T3 T Y E RER d' Au rs i ill rv b ir Tss Cu ria n s to Ga l Cambrai d Cu ria l 4 B nj 5 il ang ai Al br ph 2 as s d ag 7 at ti au x d uillo l'ourcq n sc ss al d Curi Ra ym ond Rad u au. t DE a l'e d Pa d ch r lé d s -Ro Al ois Ar Lab rr Ei d rs W Ka r s Eid Cr im Cit é igu Po é tti t illirs Pa d r UE ssa brv AV EN g D d'au sg rais Bâtimnts xistants é im Cr Math Équipmnts xistants Bâtimnts d 13 étags t plus 7 an dr Curi al is Fl RER d s gu du Stations d Métro E Station RER n projt Riqu Prolongmnt tramway T3 T Y Tram Y n projt Stations vlcom s La t Station Métro lign 12 n projt T3 Dr Stations vélib z ma d R Or Riqut nt s s d P ta on é All A d' ns Ca m 3 rs i ill rv ub in Co 1 6 FL AN DR E l'ev am Allé Trritoirs n mutation Bâtimnts n projt ou récmmnt livrés Espacs public n projt ou récmmnt livrés 7 Cité Michlt-Curial GPRU Cité Michlt Agnc d architctur Célst t Blanc / PENA t PEÑA, paysagists Résidntialisation t rqualification ds spacs xtériurs Paris Habitat-OPH, maîtr d ouvrag Livraison 2009 : 1r t 2m tranchs / 3m tranch n cours PLACE DU MAROC C projt s inscrit dans l cadr du GPRU du Sctur nord-st parisin intérssant un vast air géographiqu dpuis ls ports d la Chapll, d Aubrvillirs t d la Villtt jusqu à l avnu d Flandr. Il mbrass ls trrains travrsés par l périphériqu, ls boulvards ds Maréchaux t coupés par l résau ds vois frrés d la gar d l Est t d la ptit Cintur. Au sin d c sctur, la cité Michlt fut édifié n Ell st marqué par la présnc d 16 tours d habitation d 18 étags sur rzd-chaussé surélvé rposant sur dux nivaux d sous-sol, t par un longu barr d égalmnt surélvé t rposant sur dux étags d sous-sol. Afin d Célst t Blanc Livraison : 2009 Il s agit d un opération pilot H.Q.E. Vill d Paris, aussi ls préoccupations d ordr nvironnmntals nous ont-lls fortmnt influncés t guidés tout au long d son élaboration. - l plan mass : la disposition du bâtimnt sur l sit prnd n compt ls donnés d nsolillmnt, étant donné notammnt la proximité d tours d habitation d grand hautur, ainsi qu la natur ds vnts dominants sud-oust - l choix ds procédés constructifs: la structur du gymnas, ainsi qu son cloisonnmnt intériur t son habillag xtériur sront ntièrmnt réalisé n bois. Un solution avantagus non sulmnt du point nvironnmntal, mais égalmnt n trms économiqus, étant donné la rapidité d mis n ouvr sur l chantir, l nsmbl pouvant êtr répondr aux problèms liés à l insécurité t aux difficultés d gstion d un vast cité dont ls spacs xtériurs sont totalmnt prméabls, l projt mt n plac un hiérarchisation t un différnciation spatial. Pour c fair, sront réalisés ds clôturs rfrmant ls résidncs rgroupant dux immubls au maximum. En compnsation d ctt clôtur, ls immubls sont adrssés aux vois publiqus, ils acquièrnt un véritabl adrss. La création d nouvlls vois publiqus t l accssion au statut d rus publiqus ds vois intériurs doivnt avoir pour fft qu la cité, au liu d s rfrmr sur ll-mêm comm cla st malhurusmnt l cas actullmnt, s ouvr sur l nsmbl du quartir. Ls rus constitunt un maillag rlié à la tram urbain. Ls rz-d-chaussé ds tours sont rpris à la fois architcturalmnt t programatiqumnt afin d rtrouvr un sol urbain à la fois convivial t commrçant. Gymnas t TEP Vill d Paris / DJS / DPA, maîtr d ouvrag Agnc d architctur PMI, CAPP, CPEF Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag Livraison : 2008 L Planning Familial qui s implant n parti dans la tour E t sur un xtnsion bâti d un nivau, trouv son ntré sur la ru Gaston Tssir. il occup, pour la parti situé sous la tour, un appartmnt d 4 piècs libéré. - La PMI s situ dans l rz-d-chaussé d la tour E t n parti dans l xtnsion. Ell st accssibl dpuis l chmin ntr la crèch t la tour qui corrspond à l mplacmnt d la nouvll voi. - L CAPP s implant n xtnsion d la tour F t n parti n rzd-chaussé d la tour sur l mplacmnt d un 3 piècs libéré t d un cabint médical rlogé t agrandi d l autr côté Cntr d animation Curial ru Curial, Paris Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag AIR architcts Livraison : 2008 RER 7 Scturs d aménagmnt ngagés E Grand Projt d Rnouvllmnt Urbain 12 Espacs vrt T3 Espacs vrt n projt T Y Ecol polyhandicap t atlirs municipaux 5 ru d Cambrai Paris Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag Jan-François Schmit architcts Livraison : Group scolair Rosa Parks 84 ru Curial Paris Vill d Paris / DASCO / DJS / DPA, maîtr d ouvrag toa architcts associés Livraison : 2009 C. Sptt 2 3 Schmit architcts 4 9 logmnts pour handicapés Paris Habitat-OPH, maîtr d ouvrag Livraison : 2010 Prnant plac sur un vast dall d parking, d faibl épaissur ntraînant d forts contraints d poids t d répartition ds chargs, l nsmbl d cs logmnts sont à structur t ossatur bois. Un solution constructiv égalmnt avantagus n trms économiqus t nvironnmntaux, étant donné la rapidité d mis n ouvr sur l chantir, l nsmbl pouvant êtr préfabriqué n atlir. Frdric Dlangl 5 Stéphan Lucas Stéphan Lucas Stéphan Lucas Stéphan Lucas Stéphan Lucas 6

20 Gymnas t TEP Vill d Paris / DJS / DPA, maîtr d ouvrag Agnc d architctur Célst t Blanc Livraison : 2009 Stéphan Lucas C. Sptt Cntr d animation Curial 84 ru Curial, Paris Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag AIR, architcts Livraison : 2008

21 «LA CLôTURE», paris nord-st «Voici qu sur l trottoir du boulvard Macdonald, à hautur du pré où paissnt qulqus fois ls chvaux d l écol du cirqu, un abribus flambant nuf vint d sortir d trr. Aucun détail n a été négligé, ni la corbill à papir, ni ls publicités, ni l plan d la lign, ni mêm l nom d l arrêt - la Clôtur - ( ) la sul chos qui cloch, c st qu ct arrêt, planté dans un ndroit pu accssibl, n dssrv rin, où prsqu rin ( ) t qu d aillurs aucun bus n l marqu.» In ROLLIN Jan, La Clôtur, Paris : Éditions P.O.L, 2002 «Là plus qu aillurs, l projt st avant tout un éclairag récusant l définitif, un ouvrtur pour qu d autrs, tous ls acturs d la vill n mouvmnt s y ngouffrnt.» François Lclrcq, architct urbanist coordonnatur d Paris Nord-Est Arpnté par l écrivain Jan Rollin qui l décrira dans son roman «la Clôtur», c trritoir d ntr-dux fortmnt marqué par ls résaux routirs t ls faiscaux frrés, s étnd d part t d autr ds boulvards Ny t Macdonald. Avc plus d 200 hctars à l étud, c st l plus grand sctur d rnouvllmnt urbain d Paris, «Paris Nord-Est» au cœur du Nord-Est parisin. Si dpuis l XIX siècl, c trritoir st prçu comm un xtrémité, il n n a pas toujours été ainsi. C col d accès naturl ntr Aubrvillirs, Paris t Saint Dnis, inscrit ntr ls collins d Montmartr t d Romainvill, était travrsé par d nombruss vois t résaux qui lui conféraint un statut majur. La construction ds canaux d l Ourcq t d Saint-Dnis, ls faiscaux ds chmins d fr du Nord, d l Est t d Cintur délimitnt, au cours du XIX siècl, d vasts trrains propics à l installation d usins, halls, magasins,... C larg trritoir sra annxé à la vill d Paris par l baron Haussmann, n 1860, t crné par l ncint militair d Thirs, doublé d la «zon non adificandi». Pndant ds décnnis, il dmurra alors «banni d la vill», cisaillé d infrastructurs. En 1970, la désindustrialisation ntraîn la mutation d cs fragmnts urbains : démolition ds abattoirs, d l usin à gaz d la Villtt, t disparition d nombrux immubls industrils. Malgré tout, l plan d zonag d Paris délimit n 1974 un sctur à vocation industrill, au croismnt du canal Saint-Dnis, ds vois frrés d l Est t d Ptit Cintur. C st dans c contxt qu dux gigantsqus ntrpôts sont construits d part t d autr d la port d Aubrvillirs, boulvard Macdonald t boulvard Ny, qui présntnt ds fronts linéairs d longuurs démsurés, s alignant à l arrièr sur ls vois d chmin d fr. L ntrpôt Macdonald, l édific l plus long d la capital, s étir sur plus d 600 mètrs. Lors ds prmièrs propositions autour du grand projt d rnouvllmnt urbain Paris nord Est par l équip constitué autour d François Lclrcq, st apparu l idé d la transformation d ct ntrpôt pour y implantr un divrsité d programms à l imag d un quartir d vill : parkings, transports, buraux, commrcs, équipmnts, logmnts... C projt d mégastructur urbain rprésnt un véritabl pari ngagé aujourd hui. L ntrpôt a été rachté par la Caiss ds dépôts t consignations n vu d sa rconvrsion, la société Paris Nord-Est a été créé t la transformation st ngagé. Mais si la rconvrsion ds ntrpôts Macdonald marqu indéniablmnt la transformation d c trritoir, l projt d aménagmnt Paris Nord-Est, dévloppé par l équip d François Lclrcq associé à TER, paysagists, avc la dirction d l urbanism d la Vill d Paris t la Smavip, s attach avant tout à rtissr ds lins ntr tous ls fragmnts : lins au travrs d l spac public t ds continuités piétonns, lins écologiqus avc la mis n plac d un tram végétal imposant, la «forêt linéair» - corridor écologiqu qui nvlopp ls infrastructurs -, lins au travrs d l animation urbain - commrcs, logmnts, activités, équipmnts -, mais aussi lins historiqus privilégiant la transformation d bâtimnts t nfin lins sociaux dévloppés avc la dirction d la politiqu d la Vill d Paris. Dès 2012, l arrivé du tramway ds Maréchaux t l ouvrtur un pu plus tard d la gar d RER Éol-Évangil prmttront au sit d rnour avc l grand trritoir, avc ss voisins, t d continur à écrir l histoir d la vill qui s transform n prmannc. En 1884, st réalisé l long ds fortifications, un hôpital tmporair dstiné aux maladis contagiuss. En 1930, après la démolition ds fortifications, un xtnsion st partillmnt édifié l long du boulvard Macdonald. En fft, un trrain occupé par l dépôt ds fonts, l x-bastion 31, ntrav l dévloppmnt complt d l hôpital. Jugé vétust n 1970, il sra détruit pour êtr déplacé à Bichat. À l mplacmnt du dépôt ds fonts t d un parti d l hôpital Claud-Brnard, sront réalisés trois immubls îlots à cour cntral. Ls architcts Gills Bouchz, Roland Schwitzr t Danil Kahan, tout n rspctant un gabarit donné, ont su dévloppr ds façads variés jouant d matériaux différnciés. Aujourd hui, avc la Zac Claud-Brnard, la riv nord ds Maréchaux s trmin, rnouvlant l thèm d «l immubl ilôt» autour d la mixité, offrant ds activités, ds logmnts t ds buraux, t illustrant par aillurs ls prmirs ngagmnts n trm d dévloppmnt durabl, avc ds immubls à faibl consommation énrgétiqu. Mais, la riv nord ds Maréchaux st d abord l résultat d la politiqu d grand nvrgur ds annés 30 visant à construir ds logmnts sociaux sur l mpris ds fortifications. Réalisé par l Offic Public d Habitations à Bon Marché, ll mt n plac d nouvlls règls urbains nés d considérations hygiénists. L mot d ordr st d luttr fficacmnt contr la tubrculos. Aussi, ls îlots triangulairs s disloqunt n corps d bâtimnts autonoms afin d êtr au miux vn- 19

22 tilés t nsolillés. L nsmbl d la port d Aubrvillirs st un témoin majur d ctt politiqu t marqu profondémnt l paysag urbain, n particulir au nivau du cours d Aubrvillirs, spac applé à dvnir un plac urbain majur du Nord-Est. L ntrpôt Macdonald, conçu par l architct Marcl Forst, st achvé n 1970 pour l compt d la Société d frt S.N.T.R. Calbrson, sur l ancin trrain principal d l usin dévolu à la distillation du charbon. Ct «isolat» très étiré st dssrvi au Sud par ls chmins d fr d l Est t d Cintur t au Nord par un contr-allé nécssair aux manœuvrs ds poids lourds. L xtrémité st du sit st occupé par la blanchissri ds hôpitaux d Paris ; l xtrémité oust par un édific cylindriqu, réalisé par l architct Ch. Qufflc, t qui abrit, ntr autrs, l Cntr d Récption ds Étrangrs (C.R.E.). Cs dux constructions masqunt ls murs pignon t ls ramps d l ntrpôt. Ells ntravnt ainsi la dimnsion trritorial du boulvard Macdonald, ntr l canal Saint-Dnis t la port d Aubrvillirs. Au Sud, l ntrpôt s déform légèrmnt n s alignant sur ls vois frrés dssrvant l quai. L intérêt du bâtimnt st l rapport quasi homothétiqu qu il ntrtint avc son trrain. Il st conçu pour dégagr n son pourtour ds vids lui prmttant d fonctionnr pour lui-mêm, sur lui-mêm, comm un ntité autonom. Plus à l oust, port d la Chapll, l sit «Chapll Intrnational» s aménag avc l équip AUC, architcts urbanists t la SNEF, aménagur, pour réalisr un quartir d logmnts t d équipmnts n liu t plac d spacs frroviairs. La list n srait pas complèt sans parlr d «Gar ds Mins, Filltts». Ancinn gar à charbon, c sit, dont la valorisation fait l objt d un protocol d accord n octobr 2008 ntr la communauté d agglomération Plain Commun t Paris, donnra naissanc à un quartir intrcommunal situé sur ls trois communs d Aubrvillirs, Paris t Saint-Dnis, rnouant ainsi ls lins historiqus d c trritoir avc la prolongmnt d la ru ds Filltts. Quartir situé ntr l boulvard Ny, la ru Charls-Hrmit à l Est, l avnu Victor-Hugo t l avnu numéro 1 ds magasins généraux t, à l Oust, l cimtièr parisin d la Chapll Saint-Dnis. Plus d logmnts sont prévus, ds buraux, ds commrcs t ds équipmnts, auxquls s ajoutnt ds logmnts pour étudiants n lin avc l campus Condorct. Enfin, un priorité st donné aux circulations doucs t à l amélioration d la dssrt ds transports n commun. La transformation ngagé, uniqu n Europ, vrra la réalisation d m 2 consacrés au commrc sur l nsmbl du rz-d-chaussé, logmnts variés n étag t m 2 d buraux ; l sous-sol xistant rcvra ds placs d parking pour bus, voiturs t livraisons. Un grand jardin sra réalisé t situé n étag, la point st sra transformé pour accuillir un collèg, ds équipmnts d sports t un écol matrnll. Un jardin public sra réalisé au Sud t un grand splanad au Nord. 13 équips d architcts travaillnt sur ctt opération uniqu coordonné par la SAS Paris Nord-Est t par Floris Alkmad t Xavr d Gytr, architcts. L ntrpôt Ny, l pndant d l ntrpôt Macdonald, st réalisé n 1976 par l mêm architct Marcl Forst, pour l compt d la société S.N.T.R. Calbrson. Il occup quasimnt l intégralité du trrain situé l long du boulvard Ny t ancinnmnt affcté à la chaudronnri t aux produits chimiqus d l usin à gaz. Un gar d marchandis comportant pas moins d 8 vois st installé sous ls ntrpôts, n rz-d-chaussé, tandis qu un vast parking st dstiné tout à la fois aux voiturs t aux camions, sur la toitur trrass. Ctt architctur dmur mblématiqu d un momnt d l histoir où ls pôls d échang ntr rout t rail sont à l honnur. D un crtain manièr, ct édific réalis avc mphas la synthès programmatiqu du «Macdonald». Cpndant, contrairmnt à son cousin, la définition xtrêmmnt précis ds fonctions limit ss potntialités d rconvrsion. 20

23 Vincnt Fillon

24 ROISSY CDG AEROPORT DU BOURGET PARC DE LA COURNEUVE STADE DE FRANCE CARREFOUR PLEYEL PLACE DU FRONT POPULAIRE PORTE D AUBERVILLIERS PORTE DE LA CHAPELLE PORTE DE LA VILLETTE PARC DE LA VILLETTE CHAPELLE CHARBON CHAPELLE INTERNATIONAL ENTREPOT NEY CHARLES HERMITE BATIMENT MACDONALD L 104 GARE EOLE CENTRE COMMERCIAL CITE MICHELET ZAC CLAUDE BERNARD ROND-POINT DES CANAUX GPRU PARIS NORD-EST 75018, Maîtr d ouvrag : Vill d Paris / Mairis ds 18 t 19 arrondissmnts Architct coordonnatur : François Lclrcq, architct urbanist Paysagist : Agnc TER C rnvrsmnt transform l ancin spac srvant n plusiurs quartirs dssrvis t un liu subissant l mouvmnt n un catalysur ds mobilités. Ctt révolution local s lit jusqu dans l bruit ou la poussièr ds chantirs n cours. L ntrpôt Macdonald, bâtimnt hors échll dévolu au frt, st sgmnté, rhaussé t bintôt habité. La Zac Claud Brnard prmttra l accuil d forms urbains adaptés, d programms nouvaux t la réalisation d spacs publics précursurs ds rnvrsmnts n cours : un corridor biologiqu faisant forêt au pid du périphériqu ou un canal conciliant frt fluvial t liu d promnad. François Lclrcq, architct urbanist L mond haut, aux vus dégagés [7m-37 m] Positionnés dans un situation d just miliu, ntr rtrait ds vois SNCF, t rtrait par rapport aux immubls avoisinants t xistants, ls logmnts s hissnt au dssus d l horizon dssiné par la hall d frt pour prndr largmnt lur part d paysag urbain inscrit dans l intériorité ds appartmnts. Prnant d la hautur, ls logmnts gagnnt n qualité atmosphériqu t climatiqus. l AUC MAGASIN S GEN ERAUX d AV AV DES GO L fait géographiqu : génération du paysag La géographi fait qu Chapll Intrnational tint un plac particulièr dans l paysag métropolitain : Schéma ds transports HU L fait métropolitain : un sit du Grand Paris Chapll Intrnational, c st un sit métropolitain du Grand Paris : l sit fait parti du projt Paris Nord-Est, qui rdssin l contour d Paris autour d la port d la Chapll t l articulation d Paris avc la Plain Saint-Dnis. Ici, dans ctt échll métropolitain, s manifst d manièr mblématiqu la réinitialisation du dialogu ntr Paris t la prmièr couronn. L mond bas, urbain t vivant [0m-7 mtrs] Un spac urbain vivant là où l pid ds habitations suscit ds pratiqus divrsifiés, parc qu puvnt y prndr plac, ds équipmnts, ds logmnts t buraux spécifiqus SOHO [Small Offic Hom Offic] ds fonctions associativs t bin sûr ds commrcs. D mêm hautur qu la hall d frt, un napp horizontal à 7 mètrs d hautur règn comm bas d l nsmbl du quartir. C st l socl pour ls bâtimnts d logmnts qui émrgnt au-dssus du mond bas. R Programm Surfac du trrain : 4 hctars Environ m² d SHON / 1,9 ha Bas logistiqu urbain FRET (avc programms publics localisés sur l toit) / Environ m² buraux / Environ m² logmnts / nviron m² d SHON pour ls équipmnts publics / nviron 5000 m² pour pépinièrs d ntrpris Environ m2 Small Offic Hom Offic l sit dialogu avc ds élémnts forts la géographi du Nord parisin : butt Montmartr, Plain Saint-Dnis... Ctt géographi, dssiné par la pénétration ds infrastructurs (faiscaux frrés, canaux, autorouts...) dans la vill, n s glissant par c passag obligé ntr butt Montmartr t platau d Romainvill, dssin ls qualités fondamntals pour l ancrag du projt dans l échll métropolitain, pour la production d un paysag qui jou avc ls infrastructurs t non pas contr lls. VIC TO Maîtris d ouvrag : ESPACES FERROVIAIRES Équip d maîtris d œuvr : Architct mandatair : l AUC / Équip : L AUC + l AUC as / Burau Bas Smts : Étud concption paysagèr / OGI : Étud concption VRD / RFR élémnts : Étud concption nvironnmntal / TERRE ECO : AMO Dévloppmnt Durabl / Équip concours : l AUC + l AUC as + Chochon & Pirr + Burau Bas Smts + RFR élémnts Étuds n cours la DE. BD ai Qu ai Qu H a i AV. L NA LA CA Coq DE Emil M LA PORTE CO M AN DE PLACE RIE d du P O R T E PÉRIPHÉRIQUE SKANDERBEG DE Lot PLACE LA CHARLES E D EN AV Quai ai Qu U ONAL DE MACD BOULEVARD LA DE TILLON NEY BOULEVARD r l'alli C H A P E L L E D 'A U B E R V I L L I E R S LA Hrmit Charls NEY R u CA RIO U BOULEVARD d d s r NTI N ria ngil l'eva d il ng va l'e d Marc Séguin Cugnot PL. DE d Torcy Riqut Bâtimnts xistants Équipmnts xistants Bâtimnts d 13 étags t plus RER 7 Stations d Métro E Station RER n projt 12 Station Métro lign 12 n projt T3 Prolongmnt tramway T3 T Y Tram Y n projt Stations vélib LA Trritoirs n mutation Bâtimnts n projt ou récmmnt livrés Espacs public n projt ou récmmnt livrés 7 Scturs d aménagmnt ngagés E Grand Projt d Rnouvllmnt Urbain 12 T3 E TT LE VIL Stations vlcom RER RE lli vi Cu DE Espacs vrt Espacs vrt n projt T Y IN SS BA l CO r ub d'a r Tssi ston Ga TORCY GRANDE HALLE ZENITH PHILHARMONIE Aménagmnt ds spacs publics du sctur Macdonald - éol - évangil Paris Richz_Associés architcts / paysagists : Coloco Vill d Paris / DVD, maîtr d ouvrag Livraison prv. : 2012 Pndant longtmps, l trritoir d Paris Nord-Est a été prçu comm un xtrémité. C col d accès naturl à la vill cntr, inscrit ntr ls collins d Montmartr t d Romainvill, était un limit travrsé par ls résaux t ls frontièrs administrativs. La nouvll donn ds logiqus d transport t ds nouvaux rgards métropolitains, plac c sit au cntr d un autr dispositif. À égal distanc du bi-pôl ds gars parisinns t ds nouvlls polarités métropolitains d Plyl ou du stad d Franc, Paris Nord-Est s inscrit comm un trritoir intrfac. L projt dévloppé ici prmt la mis n rlation ds quartirs nclavés ds XIX t XVIII arrondissmnts, transformés ou réhabilités, avc l trritoir d la Plain Saint-Dnis n cours d réinvntion. L arrivé prochain d un tramway t d un gar RER prmttra au sit d changr d dimnsion. 42 CHAPELLE INTERNATIONAL Paris CITE DES SCIENCES

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies!

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies! C o l o m b s ( 9 2 ) à Colombs, un éco-quartir répond à vos nvis! un éco-quartir voit l jour! Imaginz un nouvl éco-quartir au srvic du dévloppmnt durabl t d la qualité d vi Découvrz Vivz un éco-quartir

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Le domaine national de Saint-Cloud

Le domaine national de Saint-Cloud P a r c o u r s d é c o u v r t L domain national d Saint-Cloud P a r i S / Î L - d - F r a n C j u n p u b l i c L domain national d Saint-Cloud Bonjour t binvnu au domain national d Saint-Cloud. J suis

Plus en détail

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr s g n a d n v s d La grand fêt Contact Ann-Laur Pasqurau Tél. : 02 41 78 42 75 contact@mus-vign-vin-anjou.fr Dux jours d fstivités autour ds vndangs pour l plaisir d tous Samdi 3 octobr D 14h30 à 18h30

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95)

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95) Art t modrnité au cœur d un nouvl spac urbain SO C ERGY VAL D OISE (95) CERGY, plusiurs nuancs d vi... À la fois pôl économiqu t cité d art t d détnt, Crgy st un vill aux multipls factts. Situé sur la

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE RENOVATION DU POSTE 63 000 / 20 000 VOLTS DE VERDUN RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DEPARTEMENT DE LA MEUSE DÉCEMBRE 2012 CONTACTS LES RESPONSABLES DU PROJET L Dirctur d Projt Il assur la rsponsabilité général du

Plus en détail

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF

BOULOGNE (92) TRIANGLE ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIÉTÉ IMMOBILIER NEUF BOULOGNE (92) ENTRE VERDURE ET BOUCLE DE SEINE TRIANGLE APPARTEMENTS DU STUDIO AU 5 PIÈCES DANS UN QUARTIER EN PLEIN RENOUVEAU PERL INVESTISSEZ AUTREMENT!

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

S a i n t - M a l o G R O U P E

S a i n t - M a l o G R O U P E S a i n t - a l o G R O U E onnaissz-vous l antiqu cité d Alt? lac fort stratégiqu, tour à tour puplé d lts t d Gallo-Romains, ll fut l brcau d Saint-alo, dont ll constitu un promontoir naturl, ntr mr

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Pontoise Persan Beaumont

Pontoise Persan Beaumont n action n pratiqu n discussion Un lign nouvll, ds gars aménagés 6 km d lign pour démultiplir ls possibilités jusqu à l nquêt publiqu Pags 2/3/4 Pag 5 Pag 6P.6 L Journal Éditorial n brf Mobilité! C st

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

/// Dossier de presse /// Brest, une métropole se réinvente. Urbanisme et grands projets

/// Dossier de presse /// Brest, une métropole se réinvente. Urbanisme et grands projets /// Dossir d prss /// Brst, un métropol s réinvnt Urbanism t grands projts Binvnu à Brst, vill maritim, vill plurill, vill uniqu 4 Brst métropol océan n un coup d œil 6 Brst, vill blu t vrt 8 10 ans d

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud.

CLOUD TROTTER La Vache Noire Sud - 203 rue Oscar Roulet - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachenoiresud. Cloud Trottr La Vach Noir Sud - 203 ru Oscar Roult - 84440 Robion - Tél. : 04 90 76 56 27-06 80 050 050 - www.lavachnoirsud.com Cloud Trottr Cloud Trottr Prnz d la hautur! ds carts d caractèr pour donnr

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure CFA 14 Poitirs 22-25 Avril 14, Poitirs Estimation xpérimntal ds propriétés acoustiqus d surfacs végétalisés : influncs d la variabilité spatial t d la configuration d msur G. Guillaum, B. Gauvrau t P.

Plus en détail

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant.

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant. N 20 - Déc 08 v l'af d s o f ls in Touts jour sur miss A Rnns www.-volontairs.org/rnns Bénévol pour quoi? 315 bénévols désormais, t on s'arrêt là pour l'instant. On s'arrêt car vous êts un bonn soixantain

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

devenez ingénieur de haut niveau.

devenez ingénieur de haut niveau. Imaginons ls monds d dmain, dvnz ingéniur d haut nivau. Livrt ds Formations Prmir résau français ds écols d ingéniurs polytchniqus ds univrsités L mot du coordinatur Ls écols du résau national Polytch,

Plus en détail

QUATRE CONCOURS PRIVES 2008 EXPOSITION D ACTUALITÉ CRÉÉE PAR LE PAVILLON DE L ARSENAL

QUATRE CONCOURS PRIVES 2008 EXPOSITION D ACTUALITÉ CRÉÉE PAR LE PAVILLON DE L ARSENAL 4 concours d'architecture lancés par APSYS GROUPE ET AOS STUDLEY, COGEDIM ENTREPRISE, SODEARIF ET VINCI IMMOBILIER EXPOSITION D'ACTUALITÉ CRÉÉE PAR LE PAVILLON DE L'ARSENAL - 2E ETAGE - MEZZANINE NORD

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

LE programme du casino septembre - décembre 2013

LE programme du casino septembre - décembre 2013 LE programm du casino sptmbr - décmbr 2013 Un an déjà! Pascal Passarlli Dirctur Général C st la rntré La météo s dégrad, ls jours raccourcissnt t l moral st souvnt aussi gris qu l cil. Hurusmnt, l casino

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Vieux-Montréal. Accéder au renouveau du. Rendre le Vieux-Montréal vivant, accessible et accueillant

Vieux-Montréal. Accéder au renouveau du. Rendre le Vieux-Montréal vivant, accessible et accueillant Rndr l Viux-ontréal vivant, accssibl t accuillant émoir présnté à l Offic d consultation publiqu d ontréal dans l cadr ds Consultations publiqus sur l avnir du Viux-ontréal Accédr au rnouvau du Viux-ontréal

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine

Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine Pari Sin Normandi : tourim, cultur, payag t patrimoin L tourim contitu un d ba d l économi d Sin Normandi t l un d ctur d activité l plu créatur d rich. L région Îl-d-Franc t l nmbl normand comptabilint,

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

Céline Arnold, Michèle Lelièvre*

Céline Arnold, Michèle Lelièvre* Dossir L nivau d vi ds prsonns âgés d 1996 à 2009 : un progrssion moynn n lign avc cll ds prsonns d âg actif, mais ds situations individulls t générationnlls plus contrastés Célin Arnold, Michèl Llièvr*

Plus en détail

COMPAGNIE F. présentent. 4e édition. La diversité culturelle de l entrepreneuriat féminin! Réseauter. Outiller Inspirer Foncer

COMPAGNIE F. présentent. 4e édition. La diversité culturelle de l entrepreneuriat féminin! Réseauter. Outiller Inspirer Foncer COMPAGNIE F présntnt 4 édition La divrsité culturll d l ntrprnuriat féminin! Résautr 31 mars 2012 Déroulmnt 10 h 00 : Ouvrtur d la journé Visit ds kiosqus 1 0 h 30 : Projts modèls d rchrch - action 11

Plus en détail

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye

> FICHES PÉDAGOGIQUES. Rallye > FICHES PÉDAGOGIQUES r i t s r o f Rally Rally forstir n o i t c u d o Intr Un rally qu st-c qu c st? L rally natur st un «grand ju» qui invit ls nfants à chminr dans la natur où ils vont jour étap après

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

e-babel Le drive et les enjeux métropolitains du e-commerce Charles Durand DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

e-babel Le drive et les enjeux métropolitains du e-commerce Charles Durand DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR Tout l mond s srvait d un mêm langu t ds mêms mots. Comm ls homms s déplaçaint à l Orint, ils trouvèrnt un vallé au pays d Shinéar t ils s y établirnt. Ils s dirnt l un à l autr: «Allons! Faisons ds briqus

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

La vie à. La ville. Développement durable. actrice du. n 87 mars 2014

La vie à. La ville. Développement durable. actrice du. n 87 mars 2014 Journal d informations locals & municipals d Roissy-n-Franc www.roissynfranc.fr La vi à n 87 mars 2014 La vill actric du Dévloppmnt durabl Haut débit intrnt : du nouvau p. 3 Cérémoni «Flurs t Lumièrs»

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

Réunion publique du 2 février 2015

Réunion publique du 2 février 2015 Réunion publique du 2 février 2015 1 ETUDE URBAINE PNEE Jean Louis MISSIKA, Adjoint à la Maire de Paris NOUVELLE ÉTUDE SUR UN PÉRIMÈTRE ÉLARGI, 2 approches itératives correspondant à 2 niveaux d échelle

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

le rendez-vous des pros de l hôtellerie-restauration

le rendez-vous des pros de l hôtellerie-restauration LausaNN, l 1 novmbr 2012 A40_rubriktitl_x01 H t GH N o XX i L forum (ici lors d l édition 2010) sra à nouvau l un ds points cntraux d Gastronomia, édition 2012. gastronomia l rndz-vous ds pros d l hôtllri-rstauration

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.iftourism.com 3 Vous ouvrir ls ports ds mtirs du tourism... Caractérisé par son implantation multi-campus, l IEFT Group IDRAC contribu activmnt au dévloppmnt ds métirs

Plus en détail

Croissance, environnement et égalité : 2 livres importants

Croissance, environnement et égalité : 2 livres importants Croissanc, nvironnmnt t égalité : 2 livrs importants Réflxions é... http://cosocpol.blog.lmond.fr/2013/10/21/mda-t-piktty/ 1 sur 6 22/10/2013 10:26 Blog abonné Accédz à tous ls blogs Créz votr blog Réflxions

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES

NOUVELLES TECHNOLOGIES ,..- ~1.J l ~, ri ~.~ f;.if' " " f;, "-., K' SECTEUR ARTISANAL ET NOUVELLES TECHNOLOGIES EVOLUfION DES PRATIQUES DE CHANTIER Stphan Comb} G.A.M.S.A.U. Juin 1986 _ I_ I. ECOLE D'ARCHITECTURE ~~ UARSElttE

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Produits à base de cellules souches de pomme

Produits à base de cellules souches de pomme Soins Visag Produits à bas d clluls souchs d pomm NEW! Profssionnal & Rtail Shakr Mask pl-off Shakr Mask cristally (wash-off) Srum Crèm A Full Srvic : Formulation R&D Manufacturing Packaging Soin Visag

Plus en détail

Le Songe d une nuit d été

Le Songe d une nuit d été La Compagni «Fracas d Art» présnt L Song d un nuit d été d après William Shakspar Mis n scèn Carlo Boso Masqus S. Procco di Mduna www.fracasdart.com r «t ils savn nt a h c, r s r, dan u o j, r tout fai

Plus en détail

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes Oic ds ponts t chaussés du canton d Brn Protction contr l bruit routir Ritrstrass 11, 3011 Brn 031 633 35 11 Fich tchniqu Fnêtrs insonorisants Mars 2014 4 édition Fich tchniqu sur ls nêtrs insonorisants

Plus en détail

PAVILLON. BOMPARDMarseille. Un écrin de ville, côté mer

PAVILLON. BOMPARDMarseille. Un écrin de ville, côté mer BOPARDarsill Un écrin d vill, côté mr Créé n 1965, l Group Constructa st un société d srvics immobilirs rgroupant ls métirs d la commrcialisation d logmnts (Constructa Vnt), d la promotion (Constructa

Plus en détail

Dossier 5 26 SEPT. > 4 OCT. WWW.FOIRE-DAUPHINE.COM

Dossier 5 26 SEPT. > 4 OCT. WWW.FOIRE-DAUPHINE.COM Dossir 5 1 0 2 s s d pr 26 SEPT. > 4 OCT. m 79 u d Foir auphin D s h t n r a La P... u d n t t a WWW.FOIRE-DAUPHINE.COM Sommair Présntation 2 La Foir, un forc commrcial 3 Plus qu un Foir 4 Ls nouvautés

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail