RENDEZ VOUS AVEC LA VI(LL)E LE FABULEUX DESTIN DU NORD-EST PARISIEN. Manifestation créée par le Pavillon de l Arsenal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENDEZ VOUS AVEC LA VI(LL)E LE FABULEUX DESTIN DU NORD-EST PARISIEN. Manifestation créée par le Pavillon de l Arsenal"

Transcription

1 RENDEZ VOUS AVEC LA VI(LL)E LE FABULEUX DESTIN DU NORD-EST PARISIEN Manifstation créé par l Pavillon d l Arsnal au Pavillon d l Arsnal du in situ, dans l ntrpôt Macdonald 7 mai au 29 août ls 28, 29 t 30 mai

2

3 AVANT-PROPOS Ann Hidalgo Prmièr Adjoint au Mair d Paris Chargé d l Urbanism t d l Architctur, Présidnt du Pavillon d l Arsnal L histoir ds vills t ds trritoirs st fait d transformations silnciuss t d événmnts fondaturs. Dans c grand trritoir, partagé aujourd hui par ls communs d Aubrvillirs, d Paris t d Saint- Dnis, la grand plain du Nord-Est t ss habitants écrivnt, dpuis plus d dux siècls, un histoir commun t singulièr. Après l histoir d la Gaul ancinn, cll ds rois d Franc, l histoir agricol du XVIII siècl, l histoir logistiqu t industrill du XIX siècl, l histoir urbain du XX siècl, mprint d la modrnité architctural ds Trnt Gloriuss, l Nord-Est parisin continu d avancr t nous donn rndzvous avc la vi(ll) du XXI siècl. Pndant dix mois, l Pavillon d l Arsnal a arpnté c trritoir XXL, qui s étnd du boulvard d la Chapll à Paris, à la ru du Landy à Saint-Dnis t à la mairi d Aubrvillirs, ntr l résau frré du Nord t l ax Flandr - Jan Jaurès. Il a rncontré tous ls acturs, ls élus, ls aménagurs, ls architcts, mais il a d abord rcuilli la parol ds habitants d cs quartirs n constant évolution. Chaqu témoignag donn vi à un patrimoin snsibl. Chaqu rncontr st l occasion d ngagr un dialogu collctif avc l futur, d la vill vécu à la vill projté, d la vill xistant à la vill d dmain, d la vill intim au trritoir partagé. Ls 250 hctars d spacs n mutation accuillnt un cntain d projts ngagés avc, n particulir, la Gar ds Mins, prmièr opération d aménagmnt intrcommunal ntr Plain Commun t Paris, la réalisation d l xtnsion d la lign 12 du métro, l arrivé du tramway ds Maréchaux, la réalisation d la gar Éol sur la lign du RER E, t plus tard l tram Y qui rjoindra ctt nouvll gar t l tramway ds Maréchaux pour formr un pôl d échangs majur dans notr métropol. Autant d événmnts, autant d aménagmnts qui, aux côtés d cux qui habitnt, qui travaillnt, qui s promènnt, écrivnt l histoir d c grand trritoir au XXI siècl pour crér un vill pour tous qui soit aussi cll d chacun. C st c qu ctt xposition vous propos d découvrir. Mais au-dlà, ll vous invit à rtrouvr l Nord-Est parisin t l nsmbl ds acturs, collctivités locals, aménagurs, architcts, urbanists, paysagists t associations ls 28, 29 t 30 mai. Tous s installnt pndant trois jours au cour d c vast trritoir, au sin ds spacs d l ntrpôt Calbrson, pour partagr nsmbl l Nord-Est parisin, son histoir t son dvnir autour d la présntation ds projts, d films, d intrviws, d conférncs, d débats, d échangs t d promnads urbains. C «Rndz-Vous» nous racont t nous fait partagr la métropol n mutation ; c st un tmps pndant lqul c qui st là, cux qui y vivnt, échangnt avc c qui st n dvnir : réalités construits t projts ambitiux, mobilité pratiqué t transports d dmain... 1

4 EXposition créé par l Pavillon d l Arsnal au Pavillon d l arsnal du in situ, dans l ntrpôt Macdonald 7 mai au 28 août ls 28, 29 t 30 mai Commissariat général : Pavillon d l Arsnal Scénograph d l xposition : Jan Guillaum Mathiaut, architct Étud urbain snsibl : Thirry Payt Etud historiqu : Hnri Brslr, Eric Lapirr, Clotild Joly, architcts SOMMAIRE AVANT-PROPOS 1 Ann Hidalgo, Prmièr Adjoint au Mair d Paris chargé d l Urbanism t d l Architctur Présidnt du Pavillon d l Arsnal ETUDE SENSIBLE URBAINE 3 CARTE GÉNÉRALE 5 LES 7 SECTEURS EN IMAGE 7 Pajol Stalingrad 9 Riqut 13 Cambrai 15 «La clôtur», Paris Nord-Est 19 Ls Magasins Généraux 25 Villtt Quatr Chmins 29 La Plain 33 MEUBLES VILLE 37 LES CONCEPTEURS INVITÉS 39 LES PARTENAIRES 40 2

5

6 tud URBAINE snsibl ETUDE MENÉE PAR THIERRY PAYET JUIN MAI 2010 La vill abordé comm ds momnts d intraction ntr ds trritoirs t ds gns. Décrir un périmètr n plin transformation, commncr par allr à la rncontr ds habitants, lur posr la qustion ds trritoirs t ds bâtis, cux qui comptnt pour ux, cux qui ls concrnnt. En déduir ds carts, lurs carts. Ctt étud racont ds histoirs. Dix mois d rchrchs, d rncontrs (applr, prndr rndz-vous, srrr ds mains, écoutr, dans un jardin, sur un canapé dans un salon, un local d association, allr voir, un squar caché drrièr un barr d immubl, un chmin l long du périphériqu, la vu dpuis un 19èm étag). S il st facil d s croisr, s rncontrr prnd du tmps. Il faut souvnt rcommncr, ça cré ds lins, ça compromt, souvnt c st compliqué, parfois ça march. Ls carts sont faits d ça, d tntativs d rncontrs, d gns qui parlnt, qui racontnt ls trritoirs qui ls concrnnt, ls liux dvnus particulirs parc qu ils y ont accroché lur histoir. L contxt st toujours l mêm. Ls urbanists construisnt ds vrsions d la vill d dmain t au rythm d cs transformations, dont crtains n sont pas ncor commncés t d autrs déjà trminés. Cs gns vivnt, au miliu, ntr c qui a pu xistr t c qui xist aujourd hui, transformé ou non, ds passés qui prsistnt, sorts d fantôms urbains, ds liux complètmnt rconstruits qui sont ncor nommés «l trrain vagu». Ils chrchnt dans l Macdo d l avnu d Flandrs la languur d l ancinn cafétéria Casino où ls prsonns âgés vnaint sociabilisr, où ls Chinois vnaint jour au mahjong. Prsonn n pass à côté ds mutations urbains, prsonn n y st insnsibl. Souvnt ls habitants s n mparnt, au moins n parti, quand ctt parti a un rapport avc lur histoir. Ils ont ds idés d à quoi la vill put rssmblr, crént ds manièrs d la vivr, d autrs cntralités, d autrs dénominations. Ls gns sont la richss ds liux. La divrsité, ls origins, ls coulurs, ls lins. La notion d appartnanc st très fort t il n st pas qustion d partir : «Pourquoi allr aillurs quand tu t sns bin là?» résum Bakary Sakho, animatur au Collèg Méliès d Riqut. Ls gns sont la richss ds liux t c st d là qu a surgi ctt nvi d montrr qui ils sont un caméra n mt pas à l ais mais tant pis. Vingt-quatr portraits d gns à travrs la manièr d vivr lur quartir, ou vingt-quatr portraits d trritoirs à travrs la manièr dont ls habitants ls vivnt. Voilà, donc ls liux s transformnt t cs transformations intragissnt avc la vi t ls gns, avc lurs histoirs déjà là, avant l début, t tout cla, ctt âm, cs lapsus, colonisnt ls mutations urbains, ls hantnt. Aujourd hui mai 2010, voici un état ds liux, aussi subjctif t humain qu put êtr un séri d rncontrs, un momnt d l intraction ntr ls njux humains / urbains, put-êtr à intégrr à la dialctiqu du trritoir à vnir, mêm s il st trop tard pour parlr d dmain. 4

7

8 Vincnt Fillon

9 PAJOL / STALINGRAD Archimation / Agnc LIN Rmdm CAMBRAI JOURDA Architcts Stéphan Lucas C. Sptt «LA CLôTURE» FAA-XDGA Atlir Christian d Portzamparc ECDM Michl Dsvign paysagist Ditmar Fichtingr Architcts

10 Sans titr-2 1 5/05/10 13:19:30 Grumbach t Associés RIQUET APUR EMGP Jan-Mari Monthirs Bourbouz & Graindorg VILlETTE QUATRE CHEMINS FCLP Mathiu Janand la plain Thomas SERIES - Labtop rndring JOURDA Architcts Agnc Dusapin

11 PAJOL / STALINGRAD «Qu dvindra notr commun tout ntièr lorsqu l octroi vindra l mprisonnr dans ss limits? Ell s dépuplra t ss habitants fuiront d nouvau, (...) la vi s étindra par dgrés (...) la solitud t l silnc y rmplacront l bruit t l activité qui sont sa richss, t il n y rstra qu ls propriétairs d maisons sans habitants, d trrains sans produits t sans valur t d tant d richsss accumulés, il n rstra qu ds ruins.» DESCAURIET August, Histoir ds Agrandissmnts d Paris (1860), Kssingr Publishing, réédition 2009 Dans c txt prémonitoir, August Dscaurit annonc la lnt paupérisation du trritoir d la «ptit banliu» jusqu à la mis n œuvr dpuis dix ans d un vast programm d rénovation t d valorisation. La vill s organis désormais d part t d autr ds coupurs ngndrés par cs infrastructurs avc plus ou moins d bonhur, qulqus quartirs d habitation à l imag du passag Goix t d l ilôt Caillié, ds spacs liés aux activités frroviairs qui ont dpuis donné plac à l Est aux «jardins d Éol», t à l Oust au sctur Pajol n cours d aménagmnt. Plus loin, on trouv l 104, un spac culturl majur qui a pris plac dans l ancin bâtimnt ds pomps funèbrs. L sctur du passag Goix s situ n bordur du tracé d la barrièr ds Frmirs généraux, au nivau du boulvard d la Villtt, dans l ancinn «ptit banliu», trritoir d faubourg annxé par la Vill d Paris n L passag Goix d origin st un voi privé (Goix était l nom d son propriétair) qui n a été ouvrt à la circulation publiqu qu n Comm d nombrux lotissmnts ds faubourgs populairs d la fin du XIX siècl, l bâti n plâtr t pans d bois, d faibl qualité initial, avait mal supporté un viillissmnt ncor aggravé par l abandon partil d la part ds propriétairs. L architct coordonatric d la rénovation, Odil Sylr, a consrvé l tracé du passag, qu ll rgard «comm étant doté d la valur d un monumnt historiqu». L passag st néanmoins modifié pour formr un ptit plac qui prmt d crér un cœur d îlot plus générux. La consrvation du passag s doubl d la création d un villa, autr form typiqu ds faubourgs parisins. Il s agit d un cour privé, frmé la nuit, qui dssrt ds maisons d vill dotés d jardins. Dans l sctur d l îlot Caillié, contigu d clui du passag Goix, la consultation initial portait sur l possibl élargissmnt d la ru d Aubrvillirs t ss conséquncs. Ctt hypothès a été rfusé par l architct, qui considérait qu un voi d ctt importanc historiqu, séparant, avant l annxion d 1860, ls communs d La Chapll t d La Villtt, dvait êtr consrvé dans son tracé t ss dimnsions initiaux. En rvanch, la ru Caillié étant tllmnt dégradé t insalubr, un intrvntion plus lourd a été ngagé, tout n prévoyant un équilibr ntr constructions nuvs t constructions consrvés. Ds bâtimnts sont disposés n U autour d cours ouvrts qui constitunt autant d rspirations dans ctt «ru-corridor». Plus au nord, ru d Aubrvillirs, sur nviron quatr hctars, après un très fort mobilisation citoynn, t un larg concrtation avc ls associations d rivrains, la Vill d Paris a lancé un concours intrnational pour réalisr un vast jardin public. L équip lauréat, piloté par Michl Corajoud, paysagist mandatair, réalis un jardin dont «l parti d aménagmnt vis à soulignr nttmnt l liu t à l magnifir, n s inscrivant dans son histoir». L trrain st d un form très allongé : 460 m d long par 90 m n moynn d larg. L organisation ds différnts liux t ouvrags s inscrit donc dans un systèm d longus bands succssivs, d strats n accord avc l sit d origin. L ntré principal du parc st situé au miliu d la ru d Aubrvillirs, dans l ax d la ru du Maroc, ntr dux pavillons consrvés t réhabilités dont l un accuill un crèch d 60 brcaux. Un passrll haut long ls vois frrés t rli à nivau la ru du Départmnt, n fort déclivité, t la drnièr trrass du parc, côté ru Riqut, où s trouvnt ds trrains d sports. En fac, d l autr côté ds vois frrés, la Zac Pajol, st à la fois un vctur d dévloppmnt t d amélioration d la vi local t un projt d rconvrsion t d présrvation d un paysag urbain rconnu, confié aux architcts Janin Galiano t Philipp Simon. La hall dit «ds mssagris t ds douans», construit n 1926, st un bâtimnt mblématiqu du quartir. Ell st réhabilité sur ls dux tirs d sa longuur t la silhoutt d ss shds st présrvé. La nf tout hautur couvrant ls ancins quais dvint un «forum paysagr» couvrt mais visullmnt ouvrt sur ls vois frrés. C sra un jardin capabl d accuillir ds activités ludiqus t culturlls, tlls qu ds xpositions. La scond parti d la nf rcvra un bibliothèqu publiqu, un aubrg d junss avc ds locaux associatifs, ds salls d réunion, un café t un sall d activité t d rprésntations culturlls, communiquant avc l «forum paysagr». L long d la ru Pajol, un splanad planté dssrvira la hall t au Nord, l «forum paysagr» s prolongra jusqu à la ru Riqut par un jardin s étagant n gradins afin d prmttr un liaison douc ntr ls dux nivaux d sols (4,5 m d dénivlé). À l angl d la ru Pajol t d la ru du Départmnt, un IUT t un collèg sront installés dans ls bâtimnts xistants. L ancinn cour situé n façad sur la ru du Départmnt sra aménagé n squar. Entr la hall t l collèg sra installé un complx sportif. Et un immubl d activité vindra clor l sit n rtrait d l angl formé par ls rus Pajol t Riqut. 9

12 L intrfac ntr Stalingrad t la vill st put-êtr l trrain d baskt aménagé sous ls rails du métro ; il a été gagné par un pétition ds juns après qu ils aint découvrt un trrain similair dans l 13èm («On vut paril qu à Glacièr»). Plus à l intériur, la vill rconquirt ds spacs sur la dégradation ds immubls t lur occupation par ls toxicomans. Ls nouvaux habitants du passag Goix, qui ont mmnagé dans l quartir au mêm momnt t qui s connaissnt par lurs prénoms, ont vécu au jour l jour cs évolutions qui ls ont soudés : la livraison prsqu «à nu» ds Jardins d Éol just n fac, ls plants qui prnnnt lur tmps pour poussr, l évolution du rapport à la ru, aux travaux, t aux toxicomans. Ls gamins du quartir n l appllnt jamais Jardins d Éol baucoup n savnt pas c qu c st mais Jupitr. La faut à un ancinn affich publicitair sur un mur adjacnt pour ls bièrs Jupilr (l logo n st pas très lisibl). D l autr côté ds rails d la gar d l Est, la ru Pajol a été l contxt d un paqut d histoirs. Il y règn un atmosphèr associativ fort. L scal Pajol, l café près d la station vélib, a été un obsrvatoir privilégié ds différnts vis d la hall Pajol. D abord installé dans la hall, un jardin partagé a été conçu n rmplissant d trr ls spacs ntr ds paltts d chantir, arrangés pour formr ds parclls d plants t d flurs. C jardin hors-sol a déménagé un prmièr fois d la hall quand ls travaux y ont commncé, pour s posr sur un frich just d l autr côté, au 33 ru Pajol. Puis un scond fois pour s installr l 21 mars 2010 («c st l printmps on sèm») près ds rails au bout d un impass d la ru d La Chapll. D autrs jardins plus scrts xistnt dans l quartir, dont l Bois Dormoy t l jardin d Alic, un squat convivial sur la ru d la Chapll. Thirry Payt Martin Chn Institutric C qui nous a plu dans l quartir dès l départ, c st qu c st un quartir où ls gns s parlnt, c st un quartir assz cosmopolit On a voulu fair ds choss nsmbl t ça, c st important t c st un ds raisons qui fait qu on rst dans c quartir Jérôm Woytasik Écobox J vins tous ls samdis parc qu j m y sns bin, l ambianc st bonn, c st agréabl d êtr là tout simplmnt 10

13 d C h a p ll TORCY Torcy PLACE 12 D o rm o y Riqut 1 Riqu t uvill brv Douda illirs Paj ol 4 gr ELUARD 2 d'au Tan PAUL Ordnr 6 3 p P h ilip 5 Marx du 11 PLACE DU MAROC Lépin M ar du B oc bâtimnts xistants 23 llo Équipmnts xistants ng r t LA n RMDM do Lan Archimation / Agnc LIN 5 Brisac Gonzalz Architcts 6 JOURDA Architcts Cntr Sportif Pajol ru Pajol, Paris Vill d Paris / DJS / DPA / ACOP, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur Brisac Gonzalz Architcts Livraison prév. : 2011 Réhabilitation d la hall pajol t création d un jardin public s Pajol t Riqut Paris Vill d Paris / DAC / DEVE / DPA / Fédération Uni ds Aubrg d Junss, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur Jourda Architcts Paris In Situ, paysagists Livraison prév. : /3/4 architctur LAN Architctur 10 Abinal & Ropars Vincnt Fillon Ré bu ffa t Burau d post t cntr d tri postal Bd d la Chapll Paris Dirction d la Post Paris-Nord, maîtr d ouvrag Architctur-Studio Livraison : 1993 station RER n projt Stations vélib T3 prolongmnt tramway T3 T Y Tram Y n projt Stations vlcom Stations vélib Trritoirs n mutation Bâtimnts n projt ou récmmnt livrés 7 uc Espacs public n projt ou récmmnt livrés Jardins d Eol ru d Aubrvillirs Paris Vill d Paris / DPJEV, maîtrs d ouvrag Michl Corajoud paysagist, associé à Clair Corajoud paysagist, ADR Architcts, Gorgs Dscombs, architct Livraison : 2007 RER Scturs d aménagmnt ngagés E Grand Projt d Rnouvllmnt Urbain 12 Espacs vrt T3 Espacs vrt n projt T Y 11 Vincnt Fillon Crèch collctiv d 50 brcaux 43 ru d Aubrvillirs Paris Vill d Paris, DFPE / DPA, maîtrs d ouvrag Nathali Rallt / Collctif d architcts BBBM, architcts associés Livraison : Immubl d logmnts Passag Goix Paris SAGI, maîtr d ouvrag Janin Galiano, Philipp Simon, Xavir Ténot, architcts Livraison : logmnts 15 ru du départmnt Paris SAGI, maîtr d ouvrag Odyl Sylr, architct Livraison : Vincnt Fillon logmnts + halt-gardri 236 Bd d la Villtt Paris SAGI / RIVP, maîtrs d ouvrag A5A architcts Livraison : Louis Paillard A5A 40 logmnts 1 à 11, 6 & 10 ru Caillié Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Atlir VongDC / Juli HOWARD & Sam MAYS, Architcts associés Livraison prév. : logmnts 230 / 232 Bd d la Villtt, 6 / 12 passag Goix Paris RIVP, maîtr d ouvrag ACAUR architcts Livraison : Atlir Vong DC 150 logmnts étudiants 21 ru Pajol Paris RIVP, maîtr d ouvrag LAN Architctur Livraison prév.: 2010 Sctur passag goix ru d Aubrvillirs, 19 ru du Départmnt, ru du Départmnt, 1b-9 passag Goix Paris Vill d Paris, maîtr d ouvrag Odil Sylr / Philipp Talbot t associés, architcts Livraison : Juillt 2005 t mai 2006 Jan-Mari Monthirs Jan Mari Monthirs ACAUR Halt-gardri 30 placs 13 ru Caillié Paris Vill d Paris / DFPE, SIEMP, maîtrs d ouvrag Patrick Charoin + Marina Donda, architcts Livraison : Juillt logmnts 9-15 ru d Aubrvillirs Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Barthélémy-Grino, architcts Livraison prév. : n 5 8 logmnts 18 ru Caillié Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Louis Paillard Architct Livraison prév. : 2010 Collèg Aimé-Césair 22, ru Pajol Paris Vill d Paris / DASCO / DPA, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur 2/3/4 / Architctur Simon Rodriguz-Pagès Livraison prév. : 2009 sto VILLETTE d qu Pôl ntrpriss 22 ru Pajol, ZAC Pajol Paris Cogdim Entrpris, maîtr d ouvrag SEMAEST, aménagur LIN Finn Gipl + Giulia Andi / Philip Risbrg, architcts associés Livraison prév : 2012 Stations d métro E DE l'a 10 logmnts sociaux + commrc 57 ru Pajol - 65 ru Riqut Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Bourbouz & Graindorg Architcts Livraison prév : Logmnts t cntr d animation boulvard d la Chapll Paris SIEMP t Vill d Paris / DJS, maîtrs d ouvrag Edouard Ropars t Julin Abinal, architcts Livraison prév. : 2012 Ga li 18 Bourbouz & Graindorg ZAC Pajol Sctur d intrvntion : 3,4 hctars Aménagur : SEMAEST Étud urbain : Janin Galiano t Philipp Simon, architcts coordonnaturs Dominiqu Hrnandz, paysagist Livraison prév. : G ir a r d S a in t- D n is 22 BD. 4 KOZ Architcts R. by 17 CHAPELLE 1 2 RER nt 14 d 2 10 logmnts Impass Dupuy Paris SIEMP, maîtr d ouvrag RMDM architcts Livraison prév. : 2011 Rstructuration / création d 30 logmnts sociaux 94 ru Philipp d Girard Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Koz Architcts / Paj, paysagist Livraison prév. : CHAPELLE LA d Ta Bâtimnts d 13 étags t plus m Ka 9 LA rt 21 pa DE Dé 13 R u d PLACE Barthélémy Grino.DR Rstructuration / construction d 20 logmnts sociaux t 2 locaux d activité 7 ru d Aubrvillirs t 12 ru Caillié Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Trull architctur Livraison prév. : logmnts 1 ru d Aubrvillirs, 2 Bd d la Chapll Paris SIEMP, maîtr d ouvrag Stéphan Bigoni t Antoin Mortmard, architcts Livraison prév. : 2011 Maison t agnc 21 ru d Tangr Paris SCI du Rssort, maîtr d ouvrag Christoph Lab, architct Livraison : Trull 22 Bigoni - Mortmard Philipp ault

14 Pol ntrpriss 22 ru Pajol, ZAC Pajol Paris Cogdim Entrpris, maîtr d ouvrag SEMAEST, aménagur LIN Finn Gipl + Giulia Andi Philip Risbrg, architcts associés Livraison prv : 2012 Archimation / Agnc LIN 10 logmnts Impass Dupuy Paris SIEMP, maîtr d ouvrag RMDM architcts Livraison prév. : 2011 Réhabilitation d la hall Pajol t création d un jardin public s Pajol t Riqut Paris Vill d Paris / DAC / DEVE / DPA / Fédération Uni ds Aubrg d Junss, maîtrs d ouvrag SEMAEST, aménagur Jourda Architcts Paris / In Situ, paysagists Livraison prv. : 2012 Rmdm Jourda Architcts

15 RIQUET «Juns habitants ds non moins juns Orgus d Flandr, réalisés par l architct Martin S. van Trck ntr 1973 t 1980, D Nasty anim avc Lionl D n 1982 la prmièr émission d Hip Hop (Funkabilly) sur Arc n Cil, un radio pirat émttant dans l nord d Paris. En mêm tmps qu un pièc majur d l avnu d Flandr, l nsmbl sculptural ds Orgus dvint l épicntr d un nouvll cultur urbain rassmblant musicins, dansurs, graphurs, taggurs, cultur qu vindra rnforcr n 2007 l ouvrtur du pôl culturl, l «104 Aubrvillirs». In Etud urbain snsibl, Thirry Payt Au XVIII siècl, l Nord-Est parisin st un immns plain agricol qui s étnd dès l faubourg. Ctt plain st dssrvi par trois routs importants : la «grand ru» mnant à Saint-Dnis, la rout d Flandr, t plus au Sud la grand rout d Allmagn. L long d la rout d Flandr s dévlopp la commun d la Villtt, avc ss nombrux domains aristocratiqus t ss maisons d campagn. À la vill d la Révolution français, l architct Claud Nicolas Ldoux édifi l ncint ds Frmirs généraux t ss barrièrs d octroi. Il érig à la Villtt un majstuus rotond (rotond Saint-Martin) srvant d casrn, à l origin. Ct édific st flanqué d dux pavillons, ls barrièrs d La Villtt t d Pantin qui dssrvnt rspctivmnt ls routs d Flandr t d Allmagn. Ldoux mt ainsi n scèn l nsmbl d un trritoir bucoliqu ouvrant sur la campagn. s vut un répons n ruptur avc c qu van Trck considérait comm l architctur trop simpl du tournant ds annés , t avc l formalism parfois crux qui s st dévloppé par la suit. Ici, écrit l architct, «la form n tant qu tll n st pas notr propos». Il st un pu difficil d l croir à la vu d un architctur aussi xubérant, xmpl accompli d un mégastructur grffé sur la vill traditionnll. Ls logmnts sont tous n gradins sortants ou rntrants sur l avnu, d manièr à ls «intimisr» au maximum. Ls façads n ncorbllmnt qui n résultnt protègnt miux l piéton. Dux ds quatr tours naissnt d un socl commun t xaltnt la vrticalité d l nsmbl. L programm d logmnts st complété par un maison d rtrait d 80 chambrs, un marché, un écol t ds installations sportivs. Tout l projt a été étudié n maqutt afin d modlr ls spacs vids autant qu ls plins. Aujourd hui, un programm d rénovation st ngagé par Immobilièr 3F pour aboutir à un «Crtification dévloppmnt durabl, patrimoin t habitat». Ls architcts Mari-Christin Quintard t Guy Vrdièr sont n charg d l opération qui présrv l aspct ds bâtimnts t s attach à rénovr ls installations tchniqus, ls partis communs t rmplacr ls fnêtrs ; ls façads sront ravalés t ls toiturs plantés pour offrir un vu plus agréabl aux nombrux habitants. À partir ds annés 1960, la ru d Flandr prévu comm l un ds pénétrants rliant l boulvard périphériqu à la rocad intériur, fait l objt d rénovations radicals. Sur un sul côté d la ru, s dévloppnt ds projts d logmnts présntant ds morphologis urbains t ds typs architcturaux ls plus innovants. En l spac d dux décnnis, il st étonnant d constatr la surnchèr architctural ds divrss propositions. L opération sculptural ds Orgus d Flandr ( ), conçu par l architct allmand Martin S. van Trck ( ) sur l îlot Riqut, répond à la tour B.H.V. Flandr (dux étaint prévus à l origin) réalisé par ls architcts Angr, Hymann, Puccinlli t Vdr dès Vingt ans plus tard, l architct Hymann associé à Girou réalis ctt fois l nsmbl ds Eidrs mttant à l honnur cours t jardins intériurs. Ls immubls, avc lurs nivaux décalés, suivnt alors ls précpts d l «architctur intrmédiair». Martin S. van Trck, sign avc ls «Orgus d Flandr» un ds nsmbl ls plus significatifs d l avnu d Flandr qui, sur sa riv nord, st un véritabl «musé n plin air» ds concptions urbanistiqus t architcturals d l après-gurr à nos jours logmnts sont répartis n quatr tours t dux grands bâtimnts linéairs n R+15 situés au long d l avnu. L nsmbl 13

16 Riqut st cntré sur ls Orgus, d grands immubls un pu bizarrs qu Rosa Tandjaoui, qui tint la librairi ds Orgus, décrit comm ds Transformrs pour ça ll lèv ls bras n mimant ds monstrs. Il y a ctt snsation qu rin n y st nutr, comm si chaqu élémnt du trritoir avait un histoir, comm s il était habité. Il y a un mond du dssus t ctt imprssion qu qulqu un rgard d un fnêtr n hautur, mais pas sulmnt : l nombr t l étndu ds parkings laissnt aussi planr la rumur d un mond soutrrain. Malgré la résidntialisation t ls grills qui flurissnt pour isolr ls bâtimnts, chaqu mur d Riqut, chaqu bout d trottoir, rond-point, pid d immubl, st un liu où un group d juns vint s appuyr. Un succssion d liux d sociabilité qui autorisnt un approch frontal ou ds spacs intrmédiairs, public/privé ou commun/individul. La ru pos aussi ds problèms d cohabitation, d friction, t amèn ls gns à s rncontrr. Ls liux ont lurs momnts. L jardin au cour ds Orgus n a pas l air très convivial quand il srt d liu d trafic mais l atmosphèr chang tout nt quand ls parnts t lurs nfants s rtrouvnt à la sorti ds classs t aussi l mrcrdi t ls wk-nds. En dhors d la ru, ls liux d sociabilité ds juns sont ls fast-foods. Outr l Macdo incontournabl, ls kébabs t surtout ls saucs sont un affair d goûts générationnls. Ls «ancins» (autour d 30 ans) rstnt au ktchup t à la mayonnais. Ls «juns» préfèrnt ds liux populairs pour lurs nouvlls saucs : Pizza Nini n fait l nom d un sandwich : ls ingrédints d un pizza dans un sandwich ou la Médina la star du Nw Kébab. La ru d Flandr st un limit Est au-dlà d laqull l prix d la cantt s nvol. Cci dit, ls juns ds Orgus vont aussi s appuyr près d la nouvll aubrg d junss près du canal. Ils échappnt ainsi aux rgards un pu inquisiturs d la communauté, où chaqu fill st la sour d un garçon t donc intouchabl. La dragu au Blluci s, l café qui fait l angl, st un nouvau liu d la tctoniqu ds plaqus, t offr un contact dirct t rnouvlé avc ds étudiants t ds étudiants ds quatr coins du mond. Thirry Payt Adji Ahoudian Adjoint au Mair chargé d la junss Mmbr fondatur d l association BGA (Bravs Garçons d Afriqu) J ai habité très xactmnt au 22, ru d Tangr, c qu l on appll l «quartir du 22» François Gautrt Association AirStyl Ls prmirs rassmblmnts informls du mouvmnt hip-hop, avc ls «block party» qui s faisaint au trrain vagu d la Chapll, n 1985 t 1986.Et, plus tard, il y avait ds émissions d Sidny, «HIP HOP», qui s faisaint dans c liu-là. On l fait donc avc l CntQuatr, où un vndrdi sur dux, on ouvr ls ports, on mt la sono t il y a ds dansurs d partout qui vinnnt aussi bin d Aubrvillirs, d Chlls, du 78, du 91, nfin vraimnt d partout, du quartir. Rosa Tandjaoui Librairi ds Orgus Ls Orgus, c st quand mêm un ndroit formidabl parc qu vous avz cs spècs d gros monstrs, on dirait ds Transformrs qui sont ds immubls qui vous écrasnt, tc. Et puis, au miliu d cs quatr monstrs, vous avz un tout ptit jardin comm ça t, au momnt ds récréations... vous avz ls nfants t plin d mamans. Vous dits «mais c st pas possibl, d où ils sortnt?», ça xplos t vous avz touts ls communautés. 14

17 CAMBRAI «L objctif ( ) st d adaptr ls vills au rythm d la vill actull ( ) Il s agit d donnr ls srvics publics dont ll a bsoin, d aménagr un nouvau cadr d vi collctiv n lui offrant ds quartirs miux disposés, dotés d spacs vrts t d trrains d jux au liu d cours obscurs, t d un voiri qui prmtt d fair fac à la situation automobil.» Extrait ds propos d Monsiur l préft d la Sin Jan d Bndtti, La cité Michlt st construit n 1968 sur ls trrains d l ancinn usin à goudrons t d dépôt d cok. Ell st conçu par ls architcts A. Coqut, H. Auffrt, D. Augr, P. Hayoit d Bois Lucy, J.P. Cazals t B. Massip pour l OPHLM d la Vill d Paris. C modèl d l urbanism ds annés 1960 dévlopp plus d 1800 logmnts spaciux t bin distribués, dotés d tout l confort modrn. Ls tours d dix-nuf étags ont fait l objt d rchrchs plastiqus donnant aux façads un imag aisémnt rconnaissabl, qui fonctionn pour ls usagrs du train comm un rpèr d ntré dans la capital. Entr ls tours, ls spacs vrts distribunt ds équipmnts publics nécssairs au quartir. En qulqus décnnis, ls spacs xtériurs t ls équipmnts s sont dégradés t ls jardins, difficils d ntrtin, ont été désrtés. Un projt d rstructuration, inscrit dans l grand projt d rnouvllmnt urbain d la couronn d Paris t conçu par ls architcts Patrick Célst t Dominiqu Blanc st actullmnt n cours d réalisation. Ls habitants très impliqués dans ctt opération d rstructuration ont opté par voi d rfrndum pour présrvr l caractèr piétonnir ds vois intériurs à l opération. Aujourd hui, la ru Curial a été réaménagé t trois nouvaux équipmnts publics ont ouvrt lurs ports. Avc ls évolutions n cours au Nord, l ouvrtur d la gar Éol-Évangil accompagné d la construction d un immubl d buraux t d commrcs, l arrivé du tramway ds Maréchaux, la réalisation d l opération Macdonald t la rqualification du cours d Aubrvillirs, la cité Michlt va sortir d son isolmnt urbain t contribur à nrichir l dévloppmnt du Nord-Est parisin par la richss d ss acturs, sa vitalité t sa qualité urbain t architctural. C st un ds plus grands nsmbls d logmnts sociaux d Paris dans lqul habitnt nviron prsonns. Ctt opération st typiqu ds opérations d rénovation urbain parisinns d l après gurr qui vrront s construir la quasi totalité ds tours parisinns d logmnts ntr 1965 t 1975 ; la cité Michlt présnt néanmoins dux particularités : - Ls tours sont l objt d rchrch plastiqu qui donnnt aux bâtimnts un imag aisémnt rconnaissabl t marqu l ntré dans Paris pour ls usagrs du train; - Ls bâtimnts sont construits sur un sol naturl t non sur un dall, c qui lur prmt un contact dirct t continu avc la vill alntour ; ctt situation a prmis aujourd hui d ngagr un opération d rqualification urbain qui s appui sur la réorganisation d l nsmbl ds spacs xtériurs au profit d un millur organisation ds spacs publics t privés, avc la création d nouvlls rus, l implantation d équipmnts publics au bord ds vois t la rénovation ds spacs vrts au pid ds immubls d habitation. Ls rz-d-chaussé ds tours sont égalmnt modifiés pour offrir ds halls d immubls qui dissocint ls accès aux logmnts ds accès aux locaux d activité, ou cux résrvés aux associations, très nombruss sur l sit. 15

18 Cambrai st un bout d rout, un xtrémité d quartir. L trritoir gravit autour d la Cité Michlt t ds Eidrs, just n fac. Aux prmirs coups d oil apparaissnt ds groups d gamins, tout juns, partout, à pid ou à vélo, qui sont là chz ux ntr ls tours. Ls rails cinturnt l quartir au nivau du sol mêm si, dpuis ls appartmnts, l horizon t l panorama sur la vill t la banliu sont saisissants. Cambrai a u un aura indéniabl dans tout l trritoir. Crtains ancins d Riqut ou Stalingrad rappl : ls «ancins juns» du quartir ont un trntain d annés s souvinnnt d l spac d Lulu : un galri d jux d arcads, ou ds millurs fêts d quartir : «on rappait, on dansait, ils t donnaint un cantt t un magnum just si tu vnais ; à Riqut on t maquillait l visag t c st tout». Ils n vantnt aussi ls qualités sportivs ; Cambrai aurait u ls millurs basktturs, ls mcs ls plus balaiss : «ils ont u la prmièr sall d muscu, après ils travaillaint dans la sécurité» ; t ds champions d frfight. Aujourd hui ncor, ls juns d ici sont réputés pour lur styl vstimntair bin implanté, ds baux-gosss à la mod, t pour la qualité du travail musical du cntr d animation Curial. Ls habitants d Cambrai pnsnt qu il y a toujours un sacré ambianc, mêm s ils pointnt ls problèms liés au squat ds halls t aux trafics. La cité put paraîtr grand mais ls habitants disnt qu c st comm un villag, qu il s y pass toujours qulqu chos t qu tout l mond l sait. C st assz étonnant comm l nsmbl ds gns qui circulnt au nivau du sol ont accès à l nsmbl ds tours malgré ctt volonté général d résidntialisr, c st à dir d rconnctr chaqu tour séparémnt à la vill. Ls digicods n sont un barrièr pour prsonn : il suffit d idntifir ls touchs qui sont ls plus abimés, ou d dmandr à n import qui autour tout l mond connaît tous ls cods. On snt bin qu tout st fait pour qu la vill nvahiss la cité : ls palmirs, ls écols construits ou agrandis, ls nouvaux équipmnts sportifs. Il rst quand mêm, d l avis ds habitants, ds problèms d horairs qui auront du mal à êtr résolus. Commnt gardr ouvrt un équipmnt sportif l dimanch après 18h? Ou ls studios d répétitions t l café associatif ls soirs d été après 22h? La limit sud d Cambrai st la ru d Crimé. La rivalité avc Riqut st ncor d actualité. Ls juns ont souvnt plus d facilité à prndr l métro qu à passr ctt ru. Ils disnt alors qu ils vont à Paris. Thirry Payt Kadiatou Association Entraid t Espoir L quartir, il st bin. Parc qu il faut allr au fond ds choss, c st c qu j ai toujours dit. L quartir, c st un quartir rich, rich d cultur, rich d communauté, il st rich d tous ls côtés, mais il faut vraimnt allr voir c qu il s pass sur l quartir Touts ls communautés s rncontrnt sur ls marchés, ça c st ls ndroits publics. Ros Gwt Étudiant n Géographi c qui m marqu plus précisémnt, c st l parc, l jardin d Éol, parc qu au départ, vraimnt avc ls juns, on n s st pas compris, quand ils ont commncé à m parlr d Jupitr t qu moi j lur parlais du jardin d Éol. évidmmnt on prnd n compt un crtain nombr d préjugés qui vinnnt ds médias, qui vinnnt d nos prochs, lorsqu on annonc qu on vint travaillr ici, 16 AIR architcts

19 T3 T3 T3 T Y E RER d' Au rs i ill rv b ir Tss Cu ria n s to Ga l Cambrai d Cu ria l 4 B nj 5 il ang ai Al br ph 2 as s d ag 7 at ti au x d uillo l'ourcq n sc ss al d Curi Ra ym ond Rad u au. t DE a l'e d Pa d ch r lé d s -Ro Al ois Ar Lab rr Ei d rs W Ka r s Eid Cr im Cit é igu Po é tti t illirs Pa d r UE ssa brv AV EN g D d'au sg rais Bâtimnts xistants é im Cr Math Équipmnts xistants Bâtimnts d 13 étags t plus 7 an dr Curi al is Fl RER d s gu du Stations d Métro E Station RER n projt Riqu Prolongmnt tramway T3 T Y Tram Y n projt Stations vlcom s La t Station Métro lign 12 n projt T3 Dr Stations vélib z ma d R Or Riqut nt s s d P ta on é All A d' ns Ca m 3 rs i ill rv ub in Co 1 6 FL AN DR E l'ev am Allé Trritoirs n mutation Bâtimnts n projt ou récmmnt livrés Espacs public n projt ou récmmnt livrés 7 Cité Michlt-Curial GPRU Cité Michlt Agnc d architctur Célst t Blanc / PENA t PEÑA, paysagists Résidntialisation t rqualification ds spacs xtériurs Paris Habitat-OPH, maîtr d ouvrag Livraison 2009 : 1r t 2m tranchs / 3m tranch n cours PLACE DU MAROC C projt s inscrit dans l cadr du GPRU du Sctur nord-st parisin intérssant un vast air géographiqu dpuis ls ports d la Chapll, d Aubrvillirs t d la Villtt jusqu à l avnu d Flandr. Il mbrass ls trrains travrsés par l périphériqu, ls boulvards ds Maréchaux t coupés par l résau ds vois frrés d la gar d l Est t d la ptit Cintur. Au sin d c sctur, la cité Michlt fut édifié n Ell st marqué par la présnc d 16 tours d habitation d 18 étags sur rzd-chaussé surélvé rposant sur dux nivaux d sous-sol, t par un longu barr d égalmnt surélvé t rposant sur dux étags d sous-sol. Afin d Célst t Blanc Livraison : 2009 Il s agit d un opération pilot H.Q.E. Vill d Paris, aussi ls préoccupations d ordr nvironnmntals nous ont-lls fortmnt influncés t guidés tout au long d son élaboration. - l plan mass : la disposition du bâtimnt sur l sit prnd n compt ls donnés d nsolillmnt, étant donné notammnt la proximité d tours d habitation d grand hautur, ainsi qu la natur ds vnts dominants sud-oust - l choix ds procédés constructifs: la structur du gymnas, ainsi qu son cloisonnmnt intériur t son habillag xtériur sront ntièrmnt réalisé n bois. Un solution avantagus non sulmnt du point nvironnmntal, mais égalmnt n trms économiqus, étant donné la rapidité d mis n ouvr sur l chantir, l nsmbl pouvant êtr répondr aux problèms liés à l insécurité t aux difficultés d gstion d un vast cité dont ls spacs xtériurs sont totalmnt prméabls, l projt mt n plac un hiérarchisation t un différnciation spatial. Pour c fair, sront réalisés ds clôturs rfrmant ls résidncs rgroupant dux immubls au maximum. En compnsation d ctt clôtur, ls immubls sont adrssés aux vois publiqus, ils acquièrnt un véritabl adrss. La création d nouvlls vois publiqus t l accssion au statut d rus publiqus ds vois intériurs doivnt avoir pour fft qu la cité, au liu d s rfrmr sur ll-mêm comm cla st malhurusmnt l cas actullmnt, s ouvr sur l nsmbl du quartir. Ls rus constitunt un maillag rlié à la tram urbain. Ls rz-d-chaussé ds tours sont rpris à la fois architcturalmnt t programatiqumnt afin d rtrouvr un sol urbain à la fois convivial t commrçant. Gymnas t TEP Vill d Paris / DJS / DPA, maîtr d ouvrag Agnc d architctur PMI, CAPP, CPEF Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag Livraison : 2008 L Planning Familial qui s implant n parti dans la tour E t sur un xtnsion bâti d un nivau, trouv son ntré sur la ru Gaston Tssir. il occup, pour la parti situé sous la tour, un appartmnt d 4 piècs libéré. - La PMI s situ dans l rz-d-chaussé d la tour E t n parti dans l xtnsion. Ell st accssibl dpuis l chmin ntr la crèch t la tour qui corrspond à l mplacmnt d la nouvll voi. - L CAPP s implant n xtnsion d la tour F t n parti n rzd-chaussé d la tour sur l mplacmnt d un 3 piècs libéré t d un cabint médical rlogé t agrandi d l autr côté Cntr d animation Curial ru Curial, Paris Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag AIR architcts Livraison : 2008 RER 7 Scturs d aménagmnt ngagés E Grand Projt d Rnouvllmnt Urbain 12 Espacs vrt T3 Espacs vrt n projt T Y Ecol polyhandicap t atlirs municipaux 5 ru d Cambrai Paris Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag Jan-François Schmit architcts Livraison : Group scolair Rosa Parks 84 ru Curial Paris Vill d Paris / DASCO / DJS / DPA, maîtr d ouvrag toa architcts associés Livraison : 2009 C. Sptt 2 3 Schmit architcts 4 9 logmnts pour handicapés Paris Habitat-OPH, maîtr d ouvrag Livraison : 2010 Prnant plac sur un vast dall d parking, d faibl épaissur ntraînant d forts contraints d poids t d répartition ds chargs, l nsmbl d cs logmnts sont à structur t ossatur bois. Un solution constructiv égalmnt avantagus n trms économiqus t nvironnmntaux, étant donné la rapidité d mis n ouvr sur l chantir, l nsmbl pouvant êtr préfabriqué n atlir. Frdric Dlangl 5 Stéphan Lucas Stéphan Lucas Stéphan Lucas Stéphan Lucas Stéphan Lucas 6

20 Gymnas t TEP Vill d Paris / DJS / DPA, maîtr d ouvrag Agnc d architctur Célst t Blanc Livraison : 2009 Stéphan Lucas C. Sptt Cntr d animation Curial 84 ru Curial, Paris Vill d Paris / DPA, maîtr d ouvrag AIR, architcts Livraison : 2008

21 «LA CLôTURE», paris nord-st «Voici qu sur l trottoir du boulvard Macdonald, à hautur du pré où paissnt qulqus fois ls chvaux d l écol du cirqu, un abribus flambant nuf vint d sortir d trr. Aucun détail n a été négligé, ni la corbill à papir, ni ls publicités, ni l plan d la lign, ni mêm l nom d l arrêt - la Clôtur - ( ) la sul chos qui cloch, c st qu ct arrêt, planté dans un ndroit pu accssibl, n dssrv rin, où prsqu rin ( ) t qu d aillurs aucun bus n l marqu.» In ROLLIN Jan, La Clôtur, Paris : Éditions P.O.L, 2002 «Là plus qu aillurs, l projt st avant tout un éclairag récusant l définitif, un ouvrtur pour qu d autrs, tous ls acturs d la vill n mouvmnt s y ngouffrnt.» François Lclrcq, architct urbanist coordonnatur d Paris Nord-Est Arpnté par l écrivain Jan Rollin qui l décrira dans son roman «la Clôtur», c trritoir d ntr-dux fortmnt marqué par ls résaux routirs t ls faiscaux frrés, s étnd d part t d autr ds boulvards Ny t Macdonald. Avc plus d 200 hctars à l étud, c st l plus grand sctur d rnouvllmnt urbain d Paris, «Paris Nord-Est» au cœur du Nord-Est parisin. Si dpuis l XIX siècl, c trritoir st prçu comm un xtrémité, il n n a pas toujours été ainsi. C col d accès naturl ntr Aubrvillirs, Paris t Saint Dnis, inscrit ntr ls collins d Montmartr t d Romainvill, était travrsé par d nombruss vois t résaux qui lui conféraint un statut majur. La construction ds canaux d l Ourcq t d Saint-Dnis, ls faiscaux ds chmins d fr du Nord, d l Est t d Cintur délimitnt, au cours du XIX siècl, d vasts trrains propics à l installation d usins, halls, magasins,... C larg trritoir sra annxé à la vill d Paris par l baron Haussmann, n 1860, t crné par l ncint militair d Thirs, doublé d la «zon non adificandi». Pndant ds décnnis, il dmurra alors «banni d la vill», cisaillé d infrastructurs. En 1970, la désindustrialisation ntraîn la mutation d cs fragmnts urbains : démolition ds abattoirs, d l usin à gaz d la Villtt, t disparition d nombrux immubls industrils. Malgré tout, l plan d zonag d Paris délimit n 1974 un sctur à vocation industrill, au croismnt du canal Saint-Dnis, ds vois frrés d l Est t d Ptit Cintur. C st dans c contxt qu dux gigantsqus ntrpôts sont construits d part t d autr d la port d Aubrvillirs, boulvard Macdonald t boulvard Ny, qui présntnt ds fronts linéairs d longuurs démsurés, s alignant à l arrièr sur ls vois d chmin d fr. L ntrpôt Macdonald, l édific l plus long d la capital, s étir sur plus d 600 mètrs. Lors ds prmièrs propositions autour du grand projt d rnouvllmnt urbain Paris nord Est par l équip constitué autour d François Lclrcq, st apparu l idé d la transformation d ct ntrpôt pour y implantr un divrsité d programms à l imag d un quartir d vill : parkings, transports, buraux, commrcs, équipmnts, logmnts... C projt d mégastructur urbain rprésnt un véritabl pari ngagé aujourd hui. L ntrpôt a été rachté par la Caiss ds dépôts t consignations n vu d sa rconvrsion, la société Paris Nord-Est a été créé t la transformation st ngagé. Mais si la rconvrsion ds ntrpôts Macdonald marqu indéniablmnt la transformation d c trritoir, l projt d aménagmnt Paris Nord-Est, dévloppé par l équip d François Lclrcq associé à TER, paysagists, avc la dirction d l urbanism d la Vill d Paris t la Smavip, s attach avant tout à rtissr ds lins ntr tous ls fragmnts : lins au travrs d l spac public t ds continuités piétonns, lins écologiqus avc la mis n plac d un tram végétal imposant, la «forêt linéair» - corridor écologiqu qui nvlopp ls infrastructurs -, lins au travrs d l animation urbain - commrcs, logmnts, activités, équipmnts -, mais aussi lins historiqus privilégiant la transformation d bâtimnts t nfin lins sociaux dévloppés avc la dirction d la politiqu d la Vill d Paris. Dès 2012, l arrivé du tramway ds Maréchaux t l ouvrtur un pu plus tard d la gar d RER Éol-Évangil prmttront au sit d rnour avc l grand trritoir, avc ss voisins, t d continur à écrir l histoir d la vill qui s transform n prmannc. En 1884, st réalisé l long ds fortifications, un hôpital tmporair dstiné aux maladis contagiuss. En 1930, après la démolition ds fortifications, un xtnsion st partillmnt édifié l long du boulvard Macdonald. En fft, un trrain occupé par l dépôt ds fonts, l x-bastion 31, ntrav l dévloppmnt complt d l hôpital. Jugé vétust n 1970, il sra détruit pour êtr déplacé à Bichat. À l mplacmnt du dépôt ds fonts t d un parti d l hôpital Claud-Brnard, sront réalisés trois immubls îlots à cour cntral. Ls architcts Gills Bouchz, Roland Schwitzr t Danil Kahan, tout n rspctant un gabarit donné, ont su dévloppr ds façads variés jouant d matériaux différnciés. Aujourd hui, avc la Zac Claud-Brnard, la riv nord ds Maréchaux s trmin, rnouvlant l thèm d «l immubl ilôt» autour d la mixité, offrant ds activités, ds logmnts t ds buraux, t illustrant par aillurs ls prmirs ngagmnts n trm d dévloppmnt durabl, avc ds immubls à faibl consommation énrgétiqu. Mais, la riv nord ds Maréchaux st d abord l résultat d la politiqu d grand nvrgur ds annés 30 visant à construir ds logmnts sociaux sur l mpris ds fortifications. Réalisé par l Offic Public d Habitations à Bon Marché, ll mt n plac d nouvlls règls urbains nés d considérations hygiénists. L mot d ordr st d luttr fficacmnt contr la tubrculos. Aussi, ls îlots triangulairs s disloqunt n corps d bâtimnts autonoms afin d êtr au miux vn- 19

22 tilés t nsolillés. L nsmbl d la port d Aubrvillirs st un témoin majur d ctt politiqu t marqu profondémnt l paysag urbain, n particulir au nivau du cours d Aubrvillirs, spac applé à dvnir un plac urbain majur du Nord-Est. L ntrpôt Macdonald, conçu par l architct Marcl Forst, st achvé n 1970 pour l compt d la Société d frt S.N.T.R. Calbrson, sur l ancin trrain principal d l usin dévolu à la distillation du charbon. Ct «isolat» très étiré st dssrvi au Sud par ls chmins d fr d l Est t d Cintur t au Nord par un contr-allé nécssair aux manœuvrs ds poids lourds. L xtrémité st du sit st occupé par la blanchissri ds hôpitaux d Paris ; l xtrémité oust par un édific cylindriqu, réalisé par l architct Ch. Qufflc, t qui abrit, ntr autrs, l Cntr d Récption ds Étrangrs (C.R.E.). Cs dux constructions masqunt ls murs pignon t ls ramps d l ntrpôt. Ells ntravnt ainsi la dimnsion trritorial du boulvard Macdonald, ntr l canal Saint-Dnis t la port d Aubrvillirs. Au Sud, l ntrpôt s déform légèrmnt n s alignant sur ls vois frrés dssrvant l quai. L intérêt du bâtimnt st l rapport quasi homothétiqu qu il ntrtint avc son trrain. Il st conçu pour dégagr n son pourtour ds vids lui prmttant d fonctionnr pour lui-mêm, sur lui-mêm, comm un ntité autonom. Plus à l oust, port d la Chapll, l sit «Chapll Intrnational» s aménag avc l équip AUC, architcts urbanists t la SNEF, aménagur, pour réalisr un quartir d logmnts t d équipmnts n liu t plac d spacs frroviairs. La list n srait pas complèt sans parlr d «Gar ds Mins, Filltts». Ancinn gar à charbon, c sit, dont la valorisation fait l objt d un protocol d accord n octobr 2008 ntr la communauté d agglomération Plain Commun t Paris, donnra naissanc à un quartir intrcommunal situé sur ls trois communs d Aubrvillirs, Paris t Saint-Dnis, rnouant ainsi ls lins historiqus d c trritoir avc la prolongmnt d la ru ds Filltts. Quartir situé ntr l boulvard Ny, la ru Charls-Hrmit à l Est, l avnu Victor-Hugo t l avnu numéro 1 ds magasins généraux t, à l Oust, l cimtièr parisin d la Chapll Saint-Dnis. Plus d logmnts sont prévus, ds buraux, ds commrcs t ds équipmnts, auxquls s ajoutnt ds logmnts pour étudiants n lin avc l campus Condorct. Enfin, un priorité st donné aux circulations doucs t à l amélioration d la dssrt ds transports n commun. La transformation ngagé, uniqu n Europ, vrra la réalisation d m 2 consacrés au commrc sur l nsmbl du rz-d-chaussé, logmnts variés n étag t m 2 d buraux ; l sous-sol xistant rcvra ds placs d parking pour bus, voiturs t livraisons. Un grand jardin sra réalisé t situé n étag, la point st sra transformé pour accuillir un collèg, ds équipmnts d sports t un écol matrnll. Un jardin public sra réalisé au Sud t un grand splanad au Nord. 13 équips d architcts travaillnt sur ctt opération uniqu coordonné par la SAS Paris Nord-Est t par Floris Alkmad t Xavr d Gytr, architcts. L ntrpôt Ny, l pndant d l ntrpôt Macdonald, st réalisé n 1976 par l mêm architct Marcl Forst, pour l compt d la société S.N.T.R. Calbrson. Il occup quasimnt l intégralité du trrain situé l long du boulvard Ny t ancinnmnt affcté à la chaudronnri t aux produits chimiqus d l usin à gaz. Un gar d marchandis comportant pas moins d 8 vois st installé sous ls ntrpôts, n rz-d-chaussé, tandis qu un vast parking st dstiné tout à la fois aux voiturs t aux camions, sur la toitur trrass. Ctt architctur dmur mblématiqu d un momnt d l histoir où ls pôls d échang ntr rout t rail sont à l honnur. D un crtain manièr, ct édific réalis avc mphas la synthès programmatiqu du «Macdonald». Cpndant, contrairmnt à son cousin, la définition xtrêmmnt précis ds fonctions limit ss potntialités d rconvrsion. 20

23 Vincnt Fillon

24 ROISSY CDG AEROPORT DU BOURGET PARC DE LA COURNEUVE STADE DE FRANCE CARREFOUR PLEYEL PLACE DU FRONT POPULAIRE PORTE D AUBERVILLIERS PORTE DE LA CHAPELLE PORTE DE LA VILLETTE PARC DE LA VILLETTE CHAPELLE CHARBON CHAPELLE INTERNATIONAL ENTREPOT NEY CHARLES HERMITE BATIMENT MACDONALD L 104 GARE EOLE CENTRE COMMERCIAL CITE MICHELET ZAC CLAUDE BERNARD ROND-POINT DES CANAUX GPRU PARIS NORD-EST 75018, Maîtr d ouvrag : Vill d Paris / Mairis ds 18 t 19 arrondissmnts Architct coordonnatur : François Lclrcq, architct urbanist Paysagist : Agnc TER C rnvrsmnt transform l ancin spac srvant n plusiurs quartirs dssrvis t un liu subissant l mouvmnt n un catalysur ds mobilités. Ctt révolution local s lit jusqu dans l bruit ou la poussièr ds chantirs n cours. L ntrpôt Macdonald, bâtimnt hors échll dévolu au frt, st sgmnté, rhaussé t bintôt habité. La Zac Claud Brnard prmttra l accuil d forms urbains adaptés, d programms nouvaux t la réalisation d spacs publics précursurs ds rnvrsmnts n cours : un corridor biologiqu faisant forêt au pid du périphériqu ou un canal conciliant frt fluvial t liu d promnad. François Lclrcq, architct urbanist L mond haut, aux vus dégagés [7m-37 m] Positionnés dans un situation d just miliu, ntr rtrait ds vois SNCF, t rtrait par rapport aux immubls avoisinants t xistants, ls logmnts s hissnt au dssus d l horizon dssiné par la hall d frt pour prndr largmnt lur part d paysag urbain inscrit dans l intériorité ds appartmnts. Prnant d la hautur, ls logmnts gagnnt n qualité atmosphériqu t climatiqus. l AUC MAGASIN S GEN ERAUX d AV AV DES GO L fait géographiqu : génération du paysag La géographi fait qu Chapll Intrnational tint un plac particulièr dans l paysag métropolitain : Schéma ds transports HU L fait métropolitain : un sit du Grand Paris Chapll Intrnational, c st un sit métropolitain du Grand Paris : l sit fait parti du projt Paris Nord-Est, qui rdssin l contour d Paris autour d la port d la Chapll t l articulation d Paris avc la Plain Saint-Dnis. Ici, dans ctt échll métropolitain, s manifst d manièr mblématiqu la réinitialisation du dialogu ntr Paris t la prmièr couronn. L mond bas, urbain t vivant [0m-7 mtrs] Un spac urbain vivant là où l pid ds habitations suscit ds pratiqus divrsifiés, parc qu puvnt y prndr plac, ds équipmnts, ds logmnts t buraux spécifiqus SOHO [Small Offic Hom Offic] ds fonctions associativs t bin sûr ds commrcs. D mêm hautur qu la hall d frt, un napp horizontal à 7 mètrs d hautur règn comm bas d l nsmbl du quartir. C st l socl pour ls bâtimnts d logmnts qui émrgnt au-dssus du mond bas. R Programm Surfac du trrain : 4 hctars Environ m² d SHON / 1,9 ha Bas logistiqu urbain FRET (avc programms publics localisés sur l toit) / Environ m² buraux / Environ m² logmnts / nviron m² d SHON pour ls équipmnts publics / nviron 5000 m² pour pépinièrs d ntrpris Environ m2 Small Offic Hom Offic l sit dialogu avc ds élémnts forts la géographi du Nord parisin : butt Montmartr, Plain Saint-Dnis... Ctt géographi, dssiné par la pénétration ds infrastructurs (faiscaux frrés, canaux, autorouts...) dans la vill, n s glissant par c passag obligé ntr butt Montmartr t platau d Romainvill, dssin ls qualités fondamntals pour l ancrag du projt dans l échll métropolitain, pour la production d un paysag qui jou avc ls infrastructurs t non pas contr lls. VIC TO Maîtris d ouvrag : ESPACES FERROVIAIRES Équip d maîtris d œuvr : Architct mandatair : l AUC / Équip : L AUC + l AUC as / Burau Bas Smts : Étud concption paysagèr / OGI : Étud concption VRD / RFR élémnts : Étud concption nvironnmntal / TERRE ECO : AMO Dévloppmnt Durabl / Équip concours : l AUC + l AUC as + Chochon & Pirr + Burau Bas Smts + RFR élémnts Étuds n cours la DE. BD ai Qu ai Qu H a i AV. L NA LA CA Coq DE Emil M LA PORTE CO M AN DE PLACE RIE d du P O R T E PÉRIPHÉRIQUE SKANDERBEG DE Lot PLACE LA CHARLES E D EN AV Quai ai Qu U ONAL DE MACD BOULEVARD LA DE TILLON NEY BOULEVARD r l'alli C H A P E L L E D 'A U B E R V I L L I E R S LA Hrmit Charls NEY R u CA RIO U BOULEVARD d d s r NTI N ria ngil l'eva d il ng va l'e d Marc Séguin Cugnot PL. DE d Torcy Riqut Bâtimnts xistants Équipmnts xistants Bâtimnts d 13 étags t plus RER 7 Stations d Métro E Station RER n projt 12 Station Métro lign 12 n projt T3 Prolongmnt tramway T3 T Y Tram Y n projt Stations vélib LA Trritoirs n mutation Bâtimnts n projt ou récmmnt livrés Espacs public n projt ou récmmnt livrés 7 Scturs d aménagmnt ngagés E Grand Projt d Rnouvllmnt Urbain 12 T3 E TT LE VIL Stations vlcom RER RE lli vi Cu DE Espacs vrt Espacs vrt n projt T Y IN SS BA l CO r ub d'a r Tssi ston Ga TORCY GRANDE HALLE ZENITH PHILHARMONIE Aménagmnt ds spacs publics du sctur Macdonald - éol - évangil Paris Richz_Associés architcts / paysagists : Coloco Vill d Paris / DVD, maîtr d ouvrag Livraison prv. : 2012 Pndant longtmps, l trritoir d Paris Nord-Est a été prçu comm un xtrémité. C col d accès naturl à la vill cntr, inscrit ntr ls collins d Montmartr t d Romainvill, était un limit travrsé par ls résaux t ls frontièrs administrativs. La nouvll donn ds logiqus d transport t ds nouvaux rgards métropolitains, plac c sit au cntr d un autr dispositif. À égal distanc du bi-pôl ds gars parisinns t ds nouvlls polarités métropolitains d Plyl ou du stad d Franc, Paris Nord-Est s inscrit comm un trritoir intrfac. L projt dévloppé ici prmt la mis n rlation ds quartirs nclavés ds XIX t XVIII arrondissmnts, transformés ou réhabilités, avc l trritoir d la Plain Saint-Dnis n cours d réinvntion. L arrivé prochain d un tramway t d un gar RER prmttra au sit d changr d dimnsion. 42 CHAPELLE INTERNATIONAL Paris CITE DES SCIENCES

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire

2 e Vadrouille du patrimoine : les voitures anciennes empruntent les chemins de l histoire Mai 015 Départ d «La P tit» 014 du Domain d «La Résrv» à Vaumas. : ls voiturs ancinns mpruntnt ls chmins d l histoir > En rout! Forts du succès d sa prmièr édition, il y a maintnant dux ans, ls mmbrs du

Plus en détail

La rénovation urbaine à Angers

La rénovation urbaine à Angers ANGERrSno2s1 quartirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > > > Éq La rénovation urbain à Angrs n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang Dossir d prss L quartir Grand-Pigon

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous

Vivez. éco-quartier BUREAUX & COMMERCES. www.vivrebassens.com. Bienvenue chez vous Pag 1 Binvnu chz vous Invstissz n confianc dans un bin fiabl t durabl au cœur d l agglomération chambérinn, promss d un art d vivr dont vous bénéficirz saison après saison. BUREAUX & COMMERCES Vivz n éco-harmoni

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

Canal Parc. Entre nature et culture... Points de vue. A 200 m du Canal

Canal Parc. Entre nature et culture... Points de vue. A 200 m du Canal P A R I S 1 9 Points d vu 19 arrondissmnt rassmbl à lui sul tous ls attraits d la capital : blls avnus ombragés aux alntours d la Mairi, alignmnts cossus d immubls haussmannins au bord du parc ds Butts-Chaumont,

Plus en détail

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr

Contact Anne-Laure Pasquereau. Tél. : 02 41 78 42 75 contact@musee-vigne-vin-anjou.fr s g n a d n v s d La grand fêt Contact Ann-Laur Pasqurau Tél. : 02 41 78 42 75 contact@mus-vign-vin-anjou.fr Dux jours d fstivités autour ds vndangs pour l plaisir d tous Samdi 3 octobr D 14h30 à 18h30

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies!

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies! C o l o m b s ( 9 2 ) à Colombs, un éco-quartir répond à vos nvis! un éco-quartir voit l jour! Imaginz un nouvl éco-quartir au srvic du dévloppmnt durabl t d la qualité d vi Découvrz Vivz un éco-quartir

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2014 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur juillt 2015 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

Le domaine national de Saint-Cloud

Le domaine national de Saint-Cloud P a r c o u r s d é c o u v r t L domain national d Saint-Cloud P a r i S / Î L - d - F r a n C j u n p u b l i c L domain national d Saint-Cloud Bonjour t binvnu au domain national d Saint-Cloud. J suis

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Secteur d opération Chapelle International. Dusapin - Leclercq

Secteur d opération Chapelle International. Dusapin - Leclercq Secteur d opération Chapelle International Dusapin - Leclercq Etat existant Chapelle International Secteur Chapelle International Principes d aménagement Chapelle International plateforme de logistique

Plus en détail

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale

ommune Les brèves de la vie locale! Chers Comblorans, n 7 L essentiel de l info municipale de Combloux Jean Bertoluzzi et l équipe municipale été 2013 n 7 passion ommun L ssntil d l info municipal d Combloux Chrs Comblorans, S il fallait résumr l action t la vi municipal n qulqus mots, j dirais qu c st : Un hivr formidabl pour tout l mond, un

Plus en détail

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011

Présentation. Sommaire. Adventure Days 2011. Association Domaine Nature. Bravo à tous pour cette réussite. Mulhouse le 19/07/2011 Mulhous l 19/07/2011 Association Domain Natur 145 ru d l Il Napoléon 68100 Mulhous Tél. 03 89 61 98 33 www.domainnatur.org Présidnt : Jacky Lchlitr info@domainnatur.fr Pour l partag Valid - Handicapé Bravo

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception

Forêt domaniale de VERDUN. Une Forêt d Exception Forêt domanial d m s ri u s o g sa lité y Pa tura Na toir His Un Forêt d xcption Ds Forêts mblématiqus, un Démarch Partagé, Un Vitrin National, un Labl d xcllnc. sm uri gs o a ys alité a P tur Na toir

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010

BULLETIN D INFOS N o 1 Année 2010 BULLETIN D INFOS N o 1 Anné 2010 E.H.P.A.D Saint-François Résidnc Rtrait Médicalisé d Saint-Clotild Mot du dirctur Comm prévu dpuis qulqu tmps, la réhabilitation, rstructuration t xtnsion d l' EHPAD Saint-François

Plus en détail

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition

2004 1 ère édition. 2009 6 ème édition. 2008 5 ème édition. 2010 7 ème édition. 2007 4 ème édition. 2005 2 ème édition. 2006 3 ème édition Edito d Elio Di Rupo Avantpropos Voici déjà la édition d un grand rassmblmnt qu ls passionnés d moto d la région t d bin audlà n manquraint pour rin au mond. Avc son lot d surpriss t d découvrts, l Fstival

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital

Devenir partenaire Relayer nos actions dans les médias NOUS AVONS BESOIN DE VOUS! Devenir bénévole Association Tournesol, Artistes à l Hôpital r t n o c n r a l s à t n i t a p s d AL H Ô P IT TES À L IS T A R R A É L ESOL, ÊT GÉN TOURN I N T É R D N IAT IO ASSOC notr projt UNE PRÉSENCE ARTISTIQUE DANS LES LIEUX DE SANTÉ. Ds artists d différnts

Plus en détail

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien

e s p a c e AQUA sport détente Saint-Cyprien s p a c AQUA sport détnt & Saint-Cyprin ss p aac c s c n i op l ai si r c L spac Aquasud st und bassin ouvrtconcrn à l'anné.l apprntissag Ctt structur couvrt st accssibl à tous publics : La principal activité

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013

Outil de prévention de la dégradation des immeubles anciens à Paris. Résultats 2013 OBSERVATOIRE du LOGEMENT t d l'habitat d PARIS Outil d prévntion d la dégradation ds immubls ancins à Paris Résultats 2013 Juillt 2013 À la suit ds travaux d mêm natur déjà réalisés dpuis 2008, la list

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

DANS. Les éditions du CRIJ Centre

DANS. Les éditions du CRIJ Centre pl i n d in fo s s u o v d s r n u o u Aut ls j t... n s s i t s s invt vous?...! t r v L Li V n z fa ir l ÉS NGAG NES E ES U E J S DE ENN ITOY NAGE C G I S O N TÉM DES ACTIO DANS Ls éditions du CRIJ Cntr

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

été séjours 4-15 ans Renseignements : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr

été séjours 4-15 ans Renseignements : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr séjours été 2015 4-15 ans Ouvrtur progrssiv ds inscriptions n lign ls 4, 5 t 6 mai Inscriptions à l écol Fouillus l 12 mai d 19h à 21h Rnsignmnts : 01 47 71 56 56 www.saintcloud.fr Mr, montagn, Itali,

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2013 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur JANVIER 2014 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES

L Orée des Vignes. Les Sorinières Quartier des Vignes : rue du Bocage et rue Louise Michel RT 2012. APPARTEMENTS DU T2 AU T4 et MAISONS T4 EXTENSIBLES L Oré ds Vigns Ls Sorinièrs Quartir ds Vigns : ru du Bocag t ru uis Michl APPARTEMENTS DU T2 AU T4 t MAISONS T4 EXTENSIBLES RT 2012 www.or-ds-vigns.com L Oré ds vigns Vu aérinn ds Sorinièrs, quartir ds

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Journées du Patrimoine Le Programme proposé par le Conseil départemental

Journées du Patrimoine Le Programme proposé par le Conseil départemental Contacts Prss Irèn Martin-Houlgatt Consil départmntal d l Orn LD : 02 33 81 63 97 Post 1226 martin-houlgatt.irn@orn.fr Journés du Patrimoin L Programm proposé par l Consil départmntal À l occasion ds 32

Plus en détail

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc.

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc. Animatur d la Rncontr : Mathiu Gillt, Dirctur Rsponsabl du volt municipal la programmation préliminair Judi 3 avril 201 Placs limités pour ls capsuls, visit tchniqu t tabl rond. N manquz pas d vous inscrir

Plus en détail

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE

Verger. Le Clos du SUCÉ-SUR-ERDRE. 19 maisons T4 et T4 extensibles. À proximité du bourg de Sucé-sur-Erdre ROUTE DE LA FILONNIÈRE SUCÉ-SUR-ERDRE LA CONSTRUCTION IMMOBILIÈRE FAMILIALE Vrgr L Clos du À proximité du bourg d Sucé-sur-Erdr ROUTE DE LA FILONNIÈRE 19 maisons T4 t T4 xtnsibls Vrgr L Clos du Ds constructions modrns dans un

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Robien info N 86 - Juin 2009. D an c he 2. du qu. www.car-robien.com. D a. e de s. ua r e Ba. n ch. e 7 ju. R éc. d i 12. 13 ju es d.

Robien info N 86 - Juin 2009. D an c he 2. du qu. www.car-robien.com. D a. e de s. ua r e Ba. n ch. e 7 ju. R éc. d i 12. 13 ju es d. Robin info N 86 - Juin 2009 D im iq an c u h 2 8 juin -ni qu du qu artir P www.car-robin.com t Fê D im a d n ch R éc dr d i 12 it d juin voyag K Fê n ch t à 7 ju in Diwa n am di rm 13 ju in ss s d s écol

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

Interview exclusive d Amélie P.

Interview exclusive d Amélie P. Intrviw xclusiv d Améli P. 3,00 Edition Spécial - Décmbr 2012 l r u s r i o av s z l u. o. v. s u g o a v m I Tout c qu rnalist Rportr d ou J d r i t é m Passion, nvi, t ncor passion. Voilà c qu vous pourrz

Plus en détail

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95)

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95) Art t modrnité au cœur d un nouvl spac urbain SO C ERGY VAL D OISE (95) CERGY, plusiurs nuancs d vi... À la fois pôl économiqu t cité d art t d détnt, Crgy st un vill aux multipls factts. Situé sur la

Plus en détail

Le plan de désherbage communal

Le plan de désherbage communal L plan d déshrbag communal Qu st-c qu un plan d déshrbag communal? PDC Evolution ds quantités utilisés Quantité L tablau d idntification ds zons communals Tablau Ls carts d la commun Carts Qu st-c qu l

Plus en détail

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil

LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT. www.lausanne.ch/sil LES ÉCOGESTES, UN JEU D'ENFANT.lausann.ch/sil Il st vrt t il fait l bin autour d vous : l FEE Pour financr ds projts d économis d énrgi ou d dévloppmnt ds énrgis rnouvlabls, ls Srvics industrils d Lausann

Plus en détail

ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE

ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE DÉDIÉ AUd FLEUVE Dossir prss 2015 ESPACE SCÉNOGRAPHIQUE Maison d la Loir du Loir-t-Chr DÉDIÉ «Rnaissanc dau Loir» FLEUVE r i o L d c n a s s i Rna r i o L d c n a s s Rnai ENTRE N

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

journée des professionnels de santé COMMUNICATIONS APPEL à NOVEMBRE 01 02 DÉCEMBRE 2009

journée des professionnels de santé COMMUNICATIONS APPEL à NOVEMBRE 01 02 DÉCEMBRE 2009 APPEL à COMMUNICATIONS ds profssionnls d santé 29 30 NOVEMBRE 01 02 DÉCEMBRE 2009 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2009 Sul la soumission

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

La difficulté scolaire

La difficulté scolaire La difficulté scolair Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Idntifir la difficulté Outils t dispositifs Différnts nivaux d aid L rôl du Dirctur Ls élèvs d l Écol, hir t aujourd hui Un pu d Histoir : 1883

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale

Soigner le cancer par la ciguë : chronique d'une illusion médicale Soignr l cancr par la ciguë : chroniqu d'un illusion médical 30/12/15 Au XVIII siècl, ls travaux du célèbr médcin vinnois Anton Störck firnt naîtr l'spoir d'un traitmnt contr l cancr - t n particulir contr

Plus en détail

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon

pour L archéologie la ville Lyon 9 et 10 octobre 2013 musée des Beaux-Arts 6e rencontres nationales de l ANACT 20 place des Terreaux 69001 Lyon 6 rncontrs nationals d l ANACT L archéologi pour la vill Lyon 9 t 10 octobr 201 musé ds Baux-Arts 20 plac ds Trraux 69001 Lyon Fo S14 éd ss S9 Cas t (4) S6 H) S4 S2 S22 S11 Rédu S S8 on ou st ( ) uit onn

Plus en détail

SENTEZ VOUS SPORT... En route pour la 6ème édition de DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2015. de 10h à 17h. Plan d'eau de la Germanette à Serres

SENTEZ VOUS SPORT... En route pour la 6ème édition de DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2015. de 10h à 17h. Plan d'eau de la Germanette à Serres Srrs, Plan d'au d la Grmantt En rout pour la 6èm édition d SENTEZ VOUS SPORT... DIMANCHE 20 SEPTEMBRE 2015 Sntz-Vous Sport st un opération national d promotion du sport pour tous. Organisé par l Comité

Plus en détail

Editorial du Directeur de l Etablissement

Editorial du Directeur de l Etablissement Editorial du Dirctur d l Etablissmnt Chrs ancins, Nous profitons d ctt nwslttr, pour vous souhaitr d bonns fêts d fin d anné t nos millurs vœux pour ctt nouvll anné : bonhur, santé t réussit à vous t vos

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

LA SECTION VOYAGE "LOU PANTAIL" D EGUILLES FOYER RURAL ORGANISE Un voyage de 9 jours Pour les 5 joyaux de la BALTIQUE

LA SECTION VOYAGE LOU PANTAIL D EGUILLES FOYER RURAL ORGANISE Un voyage de 9 jours Pour les 5 joyaux de la BALTIQUE LA SECTION VOYAGE "LOU PANTAIL" D EGUILLES FOYER RURAL ORGANISE Un voyag d 9 jours Pour ls 5 joyaux d la BALTIQUE SUEDE LITUANIE LETTONIE ESTONIE - FINLANDE En JUIN 2016 1 r jour : MARSEILLE - HELSINKI

Plus en détail

Laissez-vous conduire jusqu à minuit!

Laissez-vous conduire jusqu à minuit! Laiz-vou conduir juqu à minuit! A partir du 2 juillt 2010, la Communauté d Agglomération du Pay Ajaccin t l Tranport Collctif Ajaccin (TCA) propont à lur uagr un drt d oiré tardiv juqu à MINUIT ur un majorité

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire

Nous te remercions de nous aider dans ces efforts. STP, utilise un crayon à mine pour répondre à ce questionnaire A Nous avons dmandé à ds millirs d élèvs canadins comm toi d répondr à ctt important nquêt, qui prmttra à Santé Canada d miux comprndr la consommation d tabac chz ls juns. Nous t rmrcions d nous aidr dans

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

Olivier GALLAND CNRS-GEMAS

Olivier GALLAND CNRS-GEMAS Olivir GALLAND CNRS-GEMAS INDIVIDUALISATION DES MŒURS ET CHOIX CULTURELS Dans l accès à c qu on appll parfois la «cultur légitim», la démocratisation smbl marqur l pas. Olivir Donnat l rmarquait ncor récmmnt

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Pays & Patrimoine en Bourgogne du Sud. ppbs. ppbs,, une association A N I M. bâti nature histoire aquarelle archéologie

Pays & Patrimoine en Bourgogne du Sud. ppbs. ppbs,, une association A N I M. bâti nature histoire aquarelle archéologie ppbs ppbs,, un association pour ncouragr, accompagnr, promouvoir, valorisr, dévloppr tout action t initiativ local dans ls domains touristiqus, culturls t économiqus. pour rncontrr t mttr n résau ls gns

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. Résidence. Bénerville-sur-Mer. À 5 min de Deauville SAINT-LAURENT

Epargne immobilière Nue-propriété immobilier neuf. Résidence. Bénerville-sur-Mer. À 5 min de Deauville SAINT-LAURENT Epargn immobilièr Nu-propriété immobilir nuf Bénrvill-sur-Mr Résidnc SAINT-LAURENT À 5 min d Dauvill «Ls Planchs» d Dauvill Dans l prolongmnt ds planchs d Dauvill À 5 min du Casino d Dauvill Célèbr station

Plus en détail

Université de Strasbourg OPERATION CAMPUS. Candidature de l Université de Strasbourg Fiches projet RUE EDMOND LABBE RUE RENE DESCARTES

Université de Strasbourg OPERATION CAMPUS. Candidature de l Université de Strasbourg Fiches projet RUE EDMOND LABBE RUE RENE DESCARTES Univrsité trasbourg PRATI CAMPU Candidatur l Univrsité trasbourg Fis projt sommair Mair Ditri l'univrsité PALAI 2 Ru l'univrsité Boulvard la Victoir 1 Avnu la Forêt-oir IA 6 Ru du Maréal Juin 0 xtnsion

Plus en détail

La halle Pajol. Structures grande portée : tendance utilitariste. Toiture-terrasse bois : tout est possible? Chantier Bois de A À Z.

La halle Pajol. Structures grande portée : tendance utilitariste. Toiture-terrasse bois : tout est possible? Chantier Bois de A À Z. Chantir Bois A À Z La hall Pajol Tchniqus Structurs gran porté : tnanc utilitarist Étanchéité Toitur-trrass bois : tout st possibl? n 78 octobr/novmbr 2013 9 www.woosurfr.com v Photo : Axl Tilch-Dahl

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats

Catégorie P3 13 e, 14 e et 15 e championnats Catégori P3 13, 14 t 15 championnats Considération pour la résolution ds problèms 9 à 11 Pour qu'un problèm soit complètmnt résolu, vous dvz donnr l nombr d ss solutions t donnr la solution s'il n'n a

Plus en détail

Avap Vendôme présente un ensemble urbain historique de grande qualité, un tissu dense, au patrimoine et aux paysages variés.

Avap Vendôme présente un ensemble urbain historique de grande qualité, un tissu dense, au patrimoine et aux paysages variés. L air d mis n valur d l architctur t du patrimoin Un démarch partagé Définition Ls habitants d Vndôm t ls associations sont associés à la réflxion patrimonial n amont du projt d création d l Avap t non

Plus en détail