Note sur l'harmonisation de la présentation des budgets-programmes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Note sur l'harmonisation de la présentation des budgets-programmes"

Transcription

1 JIU/NTE/75/1 Nte sur l'harnisatin e la résentatin es bugs-rges ar aurice ertn Crs Cun 'Insectin Genève évrier 1975

2

3 JIU/NTE/7í)/l NTE SUR L'HARNISATIN DE LA RESENTATIN DES UDGETS-RGRAES ar aurice ertn Crs Cun 'Insectin Genève évrier GE

4

5 /' TALE DES ATIERES / L I ages INTRDUCTIN 1 1. bj e cte nte 1 2. Esrit ans lequel l'harnisatin it être recherchée 1 3«lan e la nte 1 I. LA DEINITIN DE LA NTIN DE "UDGET-RGRAE" Différence avec les anciens "bugs" 5» Raisn 'être es "bugs-rges" 6. Tentative e éfinitin "(. Instruent juriique 8. Eléent essentiel 'un systèe 'infratin 9. Instruent tenant à faciliter la ise en euvre le cntrôle e l'exécutin es rges II. STRUCTURE GENERALE 1. lace relative es "rges rganiques" es autres activités 11. Tableau ntnt les ifficultés 'une caisn 12. Nature es ifficultés rencntrées : rblèes e éfinitin 'ientificatin 13» éthe e résentatin es rges rganiques : le 9-11 rblèe e la cncetualisatin u rge 14» La éthe e écuage Les inicatins chiffrées en llars en effectifs ' 11 le rblèe es annexes III. LA NATURE DES INRATINS A URNIR Les éenses ext-bugétaires : éthe e escritin actuelleent utilisée 17. Raisns cnitins 'une aélitin suhaitable e la résentatin e ces éenses 18. La escritin e fis e sutien es rges ext-bugétaires 19- Le rblèe e la bugétisatin es rges u NUD e ceux es autres fns ext-bugétaires IV. LES EXSES EXLICATIS Etat actuel e la questin Cnitins e la qualité es exsés exlicatifs : arti ciatin nécessaire es services u ersnnel à la éfinitin e la éthlgie 22. Critères à renir ur la éfinitin u cntenu e 18 ces exsés _ - il 7 9

6 (ü) 23- Degré e récisin ans la éfinitin es "ruits" 18-2 besins e flexibilité 24. Les "rges e tvail étaillés" le cntrôle e 2-21 la ise en euvre V. INTERET REEL ET LIITES D'UNE HARNISATIN RELLE DES RESENTATINS 25. Terinlgie résentatin frelle Durée es cles VI. CNCLUSIN Nécessité 'un rt esures 'ajusteent Tvail en rfneur 'aélitin es éthes Les autres rganisatins u systèe es Natins Unies 25 ANNEXE (a) Extit es bservatins u CAC 27 (b) Recanatin N 1 u rt JIU/RE/74/l 28 (c) aghes u rt JIU/RE/74/l 28-29

7 NTE SUR L'HARNISATIN DE LA RESENTATIN DES UDGETS-RGRAES INTRDUCTIN / 1. bj e cte nte L'établisseent 'une nte sur l'harnisatin e la résentatin es "bugs-rges" 'a aru nécessaire ur issier un certain nbre e alentenus ur arter es récisins sur quelques ints. L'n sait que cte questin a fait l'bj e la recanatin N 1 u rt JIU/RE/74/l sur la lanificatin à yen tere, (recanatin qui renvie aux aghes 33 e "t 34 qui rerésentent eux-êes la cnclusin u chaitre II) que 'autre art, le CAC a cnsacré à ce rblèe les aghes 25 à 27 es centaires qu'il a établis sur ce rt (A/9646, A.l). 1_/ 2. Esrit ans lequel l'harnisatin it être recherchée Il est bien évient, ce le, texte u CAC le suligne, que "l'harnisatin ne it as être recherchée sileent ar suci 'unifrité" ais "qu'aucun effrt ne evit être énagé ur arvenir ans la résentatin es cuents bugétaires, au egré 'unifrité nécessaire ur rénre aux exigences e la cétin interrganisatins ans e nbreux secteurs ans lesquels lusieurs rganisatins, u l'enseble 'entre elles, nt es activités cunes u cnnexes". ais eut-être n'est-il as inutile, avant e éteriner les éthes à tre en euvre, e éveler 'une façn un eu lus récise les isns e cte recherche, en articulier, 'essayer e éfinir ce que l'n enten exacteent ar "bugs-rges". 3- lan e la nte Les ints suivants 'nt aru evir renir l'attentin : 1) éfinitin e la ntin e "bug-rge"; 2) la structure généle; 3) la nature e l'infratin qui it être furnie; 4) les exsés escritifs; 5) l'intérêt les liites 'une harnisatin frelle. l/ La recanatin N 1, les aghes u rt JIU/RE/74/I les aghes 25 à 27 es centaires u CAC snt reruits en annexe à cte nte, [il est signalé ar ailleurs que l'annexe N II u rt récité est cnsacrée à une caisn u egré e récisin ans la éfinitin es bjectifs ans les tris bugs-rges e la A, e l'it e 1'UNESC.]

8 - 2 - I. LA DEINITIN DE LA NTIN DE "UDGET-RGRAE" 4. Différence avec les anciens "bugs" Les "bugs-rges" ans les institutins internatinales snt es instruents rfnéent ifférents es anciens "bugs". Le lng tvail les effrts ifficiles qui nt été is en euvre ur abutir à leur ise au int en fnt fi. Les "bugs" qui, ans la cncetin ancienne résentaient, ans la luart es cas, les éenses ar nature, étaient es actes e révisin 'autrisatin e rectes e éenses. Ils ne rétenaient as à 'autres fins : les secrétariats evaient relir es tâches relativeent siles u en tut état e cause, bien cnnues (secrétariat e cnférences, réatin e cuents) ils eanaient sileent ur les relir, les yens nécessaires à la cuverture e leurs besins en ersnnel, atériel fis ivers. 5. Raisn 'être es "bugs-rges" C'est la tnsfratin rgressive ais rfne es issins cnfiées aux secrétariats ar les Etats ebres en isn u éveleent es rges e recherche, e cétin internatinale, 'assistance technique, c. qui a renu inisensable une éthe nuvelle e cétin entre les eux arties renantes intéressées à la ise en euvre e ces rges - c'est-à-ire les rerésentants es Etats ebres 'une art, les fnctinnaires es secrétariats e l'autre. Sans ute la issin es ebres es élégatins celle es fnctinnaires es secrétariats nt-elles chacune leur sécificité il ne sauit être créé e cnfusin entre elles. En revanche, la réalisatin 'un très gn nbre e rges irtants exige une étrite cétin es Etats ebres à leur ise en euvre, sit iniviuelleent (ar exele cntrearties es rjs 'assistance technique u financeent suléentaire accré à tel u tel rge), sit cllectiveent sus la fre e articiatin à es rges interguverneentaux. D'une anière lus généle encre, l'existence e écanises 'infratin lus ernes sur l'activité es rganisatins est evenu e lus en lus nécessaire afin 'éclairer les rises e écisin. Les Etats ebres snt evenus 'autre art e lus en lus réccués e vérifier si les rges qu'ils nt atés financés snt effectués crrecteent ans les élais révus s'ils rénent bien aux bjectifs ur lesquels ils nt été entreris. Les "bugs-rges", instruents essentiels 'infratin e écisin, ivent nc cntribuer au axiu à la satisfactin e ces besins. 6. Tentative e éfinitin Ceci signifie que le "bug-rge" est un cuent qui it être à la fis :

9 - 3 - a) un instruent juriique rtant écisin 'autrisatin es rectes es éenses 'une rganisatin ur une érie éterinée 2/, b) un éléent essentiel 'un systèe 'infratin sur les activités e l'rganisatin enant la. érie révue, c) enfin, un instruent tenant à faciliter la ise en euvre le cntrôle e l'exécutin es rges. Les tris asects e cte éfinitin exigent les centaires suivants. 7- Instruent juriique Cntireent à la éfinitin généleent aise en nce : "le bug est l'acte ar lequel snt révues autrisées les rectes les éenses 'une rganisatin ur une érie éterinée", il seble que la cncetin angl-saxnne istingue l'acte 'autrisatin u cuent bugétaire lui-êe. C'est en tut cas ce nt seblent téigner les éfinitins accetées ar le CCQA ans sn "glssaire es teres financiers bugétaires". / La éfinitin u t "bug" y est la suivante : "lan sus fre financière e l'exécutin 'un rge 'activités au curs 'une érie éterinée". La ntin 'arbatin aaît en revanche ans la éfinitin u tere "rj e bug" : "Estiatin u cût 'activités rjées es ressurces estinées à les financer enant un exercice nné; le rj e bug est établi à l'intentin e l'autrité qui a cétence ur l'aruver". Enfin, la ntin e vte entînant autrisatin aaît ans la éfinitin e l'exressin "réslutin rtant uverture es créits u réslutin sur le bug" qui est la suivante : "Réslutin e l'rgane élibént e l'rganisatin aruvant les créits bugétaires ur un exercice financier leur financeent". Tutefis, il ne seble as que cte légère ifférence ans les éfinitins uisse entîner e ifficulté ajeure ni eêcher 'atre qu'un "bugrge", au êe titre qu'un "bug", est un enseble qui cren à la fis la écisin juriique 'autrisatins e rectes e éenses la artie escritive nécessaire ur éfinir le étail 'alicatin e cte autrisatin. 2/ Une éfinitin lus récise evit eut-être faire aaître ici la ntin e "rge rinaire". ais ans ce cas, il fauit aussi tenir cte es rearques faites au aghe 16 ci-essus au suj e la suveiné es rganes irecteurs en ce qui cncerne l'accetatin u le refus 'entrerenre es activités financées sur fns ext-bugétaires. / CCQA/SEC/119(), juill 197.

10 _ 4-8. Eléent essentiel 'un systèe 'infratin Le rblèe u rôle es "bugs-rges" ce éléent essentiel 'un systèe 'infratin est lus nuveau beaucu lus ifficile à résure. Il s'agit ici e éfinir cent it être cnçue la escritin 'un rge rtant sur la érie bugétaire celle es ilicatins financières e ce rge. Il ne seble as que l'n uisse cntester : - que ces cuents ivent aussi clèteent claireent que ssible éclairer les écisins es rganes irecteurs es rganisatins; - ni qu'ils ivent ertre e faciliter au axiu la cétin ans la ise en euvre es rges écniques sciaux entre les iverses rganisatins u systèe es Natins Unies ainsi qu'avec,éventuelleent, les autres rganisatins internatinales (niales u réginales), bien entenu, avec les Etats ebres. Une cncetin aussi large abutit en fait à atre que le "bugrge" est le cuent 'infratin qui evit ertre à tus ceux qui snt aelés à cérer avec l'rganisatin 'avir une vue clète récise e sn activité enant la érie cnsiérée. A c égar, il est irtant e nter les teres e la réslutin u Cnseil écnique scial relative au systèe 'infratin (E/RES/1889 (LVII)) u 7 aût L'ECSC, en eff : "8. Cnsière qu'aux fins es systèes 'infratin, les cncets cuns aliqués en vue 'auyer la lanificatin la rgatin e réarer les lans financiers la frulatin es rjs evient être fnés sur les rincies suivants : a) Les rjs, les rges les lans financiers qui s'y rtent evient être rientés vers les résultats à btenir (srties), lutôt que vers les ressurces nécessaires (entrées) ce tel a été le cas jusque-là; b) Les rsitins relatives à es rjs evient iniquer exresséent : (i) Les bénéficiaires; (ii) Les résultats esctés; (iii) Un calenrier ur l'btentin e ces résultats; (iv) La anière nt les rgrès réalisés ans l'btentin es résultats ivent être évalués. 9. rie instaent le Secrétaire génél les chefs e secrétariat es institutins sécialisées e l'agence internatinale e l'énergie atique e tre sécialeent l'accent sur l'utilisatin e cncets cuns ar leurs rganisatins, sur la base iniquée au aghe 8 ci-essus."

11 - 5 - Il est tutefis bien évient qu'une istinctin it être faite entre le rôle u "bug-rge" celui u lan à yen tere. Si l'n veut que les eux cuents sient articulés utileent, qu'ils ne se réètent as qu'ils rénent chacun à une issin éterinée 'infratin facilitant les rises e écisins, il faut réserver aux lans l'exsé la justificatin es bjectifs à yen tere, aux "bugs-rges", la escritin es "lans e tvail", en articulier, es "ruits" qui en snt attenus ("ututs") enant la urée e la érie cnsiérée. Il faut enfin atre que l'infratin istribuée seit artielle, inclète finaleent ifficile à utiliser, nn seuleent ar les rganes irecteurs, ais ar tutes les ersnnes ayant à cérer avec l'rganisatin, si elle ne rtait que sur les activités qui snt financées sur le rge rinaire. ur qu'elle ait un sens, cte infratin it être crise ans l'enseble es activités le cuent bugétaire it nc résenter une escritin aussi claire que ssible es activités financées sur fns ext-bugétaire. Nus revienrns ci-essus sur ce int. 9- Instruent tenant à faciliter la ise en euvre le cntrôle e l'exécutin es rges L'rganisatin es activités e ceux qui nt à exécuter les rges la énsttin que ces activités nt abuti aux résultats attenus ans les élais révus, ne euvent résulter que e l'établisseent e "lans e tvail" très récis. La liste es "ruits" que ces lans se rsent e fabriquer it nc être assez claireent résentée ur qu'une cnfrntatin sit ssible avec les résultats btenus à la fin e la érie cnsiérée. Le egré e récisin à furnir aux lecteurs u cuent bugétaire it nc être assez gn ur qu'ils sient à êe e crenre quels snt les "ruits" attenus en qui ils crresnent aux bjectifs u lan. Tutefis, la frulatin e ces inicatins it être telle que le cuent uisse cnserver es iensins isnnables. Enfin, ce egré e récisin evit tujurs ertre e asser, sans ifficulté, e la lecture es "bugs-rges" à celle es "lans e tvail étaillés", cuents inisensables à une bnne gestin, tels que ceux qui snt établis actuelleent ar la A, le IT 1'UNESC.

12 - 6 - II. STRUCTURE GENERALE 1. lace relative es "rges rganiques" es autres activités Le ceur 'un bug-rge (en ce qui cncerne sa artie éenses) est évieent cnstitué ar les activités es services rganiques, c'est-à-ire e ceux qui snt chargés e l'exécutin u rge. Ce snt nc ces activités que le bug-rge it tre en valeur en faisant, autant que ssible, aaître leur rix e revient réel, c'est-à-ire en leur ttachant tutes les éenses annexes que leur exécutin eut entîner. Tutefis, il est bien évient qu'un bug-rge ne sauit affecter tutes les catégries e éenses à ses activités rganiques qu'en articulier, la titin veut qu'un certain nbre e éenses ainisttives sient résentées à art. Le rblèe e structure généle le lus irtant cnsiste nc à éfinir exacteent seln quels critères n réartit les éenses entre activités ainisttives u activités rganiques. A c égar, s'il est relativeent facile 'ientifier les éenses e gestin u ersnnel u celles e gestin financière, es questins relativeent élicates euvent en revanche se ser à rs es services e cnférences, es éenses e ublicatins u. 'infratin ublique, es éenses es services réginaux u e celles es rges étinnels u bug rinaire. 11. Tableau ntnt les ifficultés 'une caisn Nus avns tenté, ans le tableau ci-jint, e faire aaître les ifficultés 'une caisn en l'état actuel e la résentatin u bugrge, es structures bugétaires es cinq gnes agences.

13 ESSAI DE CARAI^" (STRUCTURELLE) DE QïJELQUEC L'XJGETS R 'GRAES NÜ (74-/75) S (76/77) "A (74/75) UNESC (75/76) IT (76/77) Classificatin Nuérs illins e $ Nuér s illins e f Nuér s illins e $ Nuérs illins e Nuérs illins Je $ urcentage urcentage urcer+age urcentage urcentage rganes irecteurs irectin généle 1 2 H,7 7, à , 5,8/ 1.1 à 1.3 7,5 7, à 1.5 2,9 1,87 1 à 4 3, 5,94 i (.Activités écniques '( sciales í (Autres rges (rganiques ( (rge rinaire (('assistance technique 6 à 18 3 à 5 2 à ,8 42,9 17,4 31,48 8,29 3, à ,4 62, à à ) 59,9 59,1 II.1 à II.6 92,2 59,48 41 à 9 47,8 35,49 Gestin es"rges 'assistance technique Cris ans ac. éc.sc. 3.3 ) 1 à 14 22, 16,33 Inf., c, ub., biblithèques ,1 5,82 7,2 7,4 21,3 8,3 5.1 à 5.5 7,3 7,19 IV.l 2,7 1, ,7 11,66 Ainisttin gle. services généux 28 84,6 16,36 7,5 à 8,4 32, 12, à ,2 16,95 III V 35,4 22,84 14 à 16 23,2 17,22 Services es cnférences 29 63, 12,18 IV , ,7 4,23 Services réginaux 9.1 à 9./ 27, 1,52 Déenses séciales u iverses , 3,48 7 8,9,89 VI 7,9 5,1 17 à 18 1,9 8,9 Lcaux équieent 33 19,2 3,71 VII 4,7 3,3 Cntributin u ersnnel 34 64, 12,37 i~~al 517,2 1, 256,7 1, 11,5 1, 155, l~, 134,7 1,

14 Nature es ifficultés rencntrées : rblèes e éfinitin 'ientificatin La seule lecture e ce tableau ntaent e sa clnne es urcentages n évience qu'une caisn entre les bugs-rges es gnes rganisatins est actuelleent issible u en tut cas très ifficile, arce que ls rr rubriques ne recuvrent as ans l'enseble les êes tyes 'activités. NU J nus truvns nc bien ici en résence 'un uble rblèe e éfinitin e éthe 'ientificatin. Il faut bien vir qu'il ne s'agit as seuleent 'un suci 'harnisatin frelle, ais 'un rblèe e clarté. Il eut exister t subsister entre rganisatins es ifférences e cncetin e la résentatin bugétaire, quelquefis renues nécessaires ar es ifférences e structure ainisttiv; cela ne résente as beaucu 'incnvénient si chacun sait exacteent e qui il est questin, c'est-à-ire cnnaît le sens qu'il faut nner aux exressins utilisées. La lecture u tableau ci-essus suggère la liste suivante (nn exhaustive) es rubriques ur lesquelles il fauit résure es rblèes e éfinitin t 'ientificatin : - base e calcul es éenses e ersnnel : sans ute, ces éenses snt ans l'enseble résentées sur une base nte, ais n vit que l'inicatin en éenses e la cntributin u ersnnel ans le bug e ]'NU (chaitre 34) fausse les caisns e calcul en urcentage ar rt au ttal u bug; - éenses e fis e sutien : nus verrns au aghe 1( ei-t.v n, que les ifférences ans le titeent bugétaire es rectes e 1 fi:; e sutien faussent tutes les caisns. Sans ute les tvaux relatifs à la ctabilité es rix e revient nt eris une éfinitin assez récise e ces activités, ais le rblèe qui subsiste est celui e leur ientificatin bugétaire; - ainisttin généle services généux : la éfinitin exact en étins crresnant aux iverses rubriques e cte catégrie e éenses est fnaentale. Il fauit en articulier éfinir ientifier : - les éenses e recruteent e gestin u ersnnel, en établissant la liste es étins auxquelles elles crresnent, que ces étins sient effectuées ar les services u ersnnel u ar l services rganiques, - les éenses e gestin financière : éfinitin ientificatin es activités e réatin e gestin es bugs-rges es lans, e la trésrerie, e la ctabilité e la vérificatin es ctes, - les éenses ites e "services généux";

15 lcaux équieent : istinctin es éenses 'investisseent es iverses éenses e gestin; - infratin : quelle est la artie e ces activités qu'il cnvient e cnsiérer ce faisant artie es rges rganiques es rganisatins quelle est celle qui est assiilée à es éenses 'ainisttin? - cuentatin, ublicatins : quel critère renir ur istinguer les éenses irecteent ttachables à l'exécutin es rges e celles qui ne snt as ientifiables; - biblithèques : êe tye e questins; - services es cnférences ; ces éenses ne snt claireent iniviualisées que ans certaines agences seuleent, le titeent bugétaire es services e langue e réartitin éventuelle e leurs éenses entre les rges 'activité est un rblèe ifficile ur lequel il seit suhaitable qu'une slutin rgressive sit aliquée suivant un êe rythe ar tutes les agences; - services réginaux : ils snt ientifiés séaréent à l's en ce qui cncerne leurs éenses ainisttives intégrés ans les rges rganiques à l'nu; - rganes irecteurs irectin généle : ce ste qui est résenté en têt e tus les bugs est évieent éfini e façn très ifférente suivant les rganisatins, uisque ses éenses rerésentent 2,84 Í à l'nu 7,39 1 à la A; - rges rganiques : il seble évient à reière vue, que la éfinitin u cntenu es "rges rganiques" n'est as la êe ans tutes les agences. Alrs que leur ntant est e l'rre e 6 f à l's, à la A à 1'UNESC, ce qui sebleit iniquer une cncetin assez rche ans ces tris agences, il est seuleent e 36 / au IT (52 " si l'n y ajute les éenses e gestin 'assistance technique) e 43 Í à l'nu. En fait, il n'existe e éfinitins cunes e ces activités que lrsque tutes les autres activités aurnt été éfinies. 13- éthe e résentatin es rges rganiques; le rblèe e la cncetualisatin u rge J'ai éjà cnsacré quelques éveleents à ce rblèe ans le chaitre II u rt sur la lanificatin à yen tere. Ce que je vuis suligner ici, c'est que la éthe e résentatin e écuage e l'enseble es rges en un certain nbre 'unités e base seble avir une irtance cnsiéble à eux ints e vue ifférents : - celui e la "cncetualisatin" généle u rge, - celui e la éthe e écuage en unités e rge e sus-rge jusqu'au niveau es yens 'actin.

16 - 1 - C > que l'n eut aeler le rblèe e la "cncetualisatin" es rges s'est anifesté très claireent avec l'aaritin à la A au IT ntaent, 'une résentatin 'enseble u rge ifférente e celle e la structure ainisttive existante. Ce que l'n aelle à la A ce au IT, en anglais, les "area f ehasis", en fnçais, les "inantes" (au IT) u les "aines 'actin riritaires" (à la A) 4/, est un hénène né u suci 'uni résentatin lus synthétique, lus chérente lus tinnelle e l'enseble u rge ur la érie u lan, ar vie e cnséquence, ur celli u bug. Cte réflexin a cnuit les ux agences récitées à es regrueent s e nature ifférente. Nus avns signalé égaleent que 1'UNESC, tut en cnservant ctte structure bugétaire titinnelle crresnant aux secteurs rganisatinal s, avait fait lace à es rges "intersectriels" qui recuent les ivisins titinnelles. D'une façn lus généle, les rganisatins nt une certaine tenance h résenter ifféreent à regruer suivant es cncets nuveaux leurs activités titinnelles ans la résentatin e leurs lans à yen tere-. 11 y a nc là un rblèe génél très sérieux. Je n'ai as la rétentin e rser ici une étue arfnie, je vuis seuleent nter : - qu'une résentatin bugétaire nteent istincte e la structure ainisttive risque 'avir lus 'incnvénients que 'avantages : uble nenclature, risques e cnfusin, c., - qu'il est irtant ur les gnes rganisatins 'avir une arche cune e ce rblèe ur faciliter la cétin integences, - que la éthe la lus tinnelle cnsiste à rester aussi rche ( ssible es structures ainisttives natinales es Etats ebres u classeent ar secteur 'activité qu'ils atent généleent ur leurs rres services. Ce classeent est en eff le lus aisé à crenre er e faciliter la crinatin. Les iverses isns qui viennent 'être énuérées signifient qu'en ce aine il cnvient e se éfier es innvatins (qui risquent 'entîner s ificatins fréquentes ar suci e suivre la e) u e cnstructins tr iaginatives qui risquent e faire erre le cntact avec la réalité ce, 'autant lus facileent qu'un très gn nbre e cbinaisns e classeents ifférents euvent être envisagés ur n'irte quel rge. En revanche, il est certain qu'aucune structure ne it être cnsiérée ce iuable, ce à c égar, il est lus aisé e ifier les structures e résentatin es bugs que e tnsfrer les structures ainisttives elles-êes, il eut être intéressant, lrsqu'n a l'intentin e ifier cr, ernières, e faire un essai e valiité en ifiant 'abr les reières. 4/ u encre suivant les cuents "aines référentiels" u "aines e cncenttin".

17 Incntestableent, les "inantes" renues ar le IT ans sn ernier lan ans sn ernier bug-rge snt lus -cnciliables avec les critères qui viennent 'être éfinis que les "aines 'actin riritaires" e la A qui snt très élignés e la structure ainisttive e cte rganisatin. 14. La éthe e écuage Le rblèe e la éthe e écuage en "rges" "sus-rges" (u secteurs, chaitres u sectins, suivant une autre terinlgie) est aussi très irtant à résure ur satisfaire aux besins e clarté e cléentarité. Une escritin es éthes suivies a été nnée ans le rt u Crs Cun 'Insectin sur la lanificatin à yen tere (chaitre II, aghes ntaent). Il seble que le niveau u "gn rge" u IT crresn en irtance financière tique au "sus-rge" e 1'UNESC à la ivisin aelée "rge" à la A, à l's (rge iniqué ar eux chiffres) à l'nu (niveau e la reière ivisin interne 'un chaitre). Il y auit intérêt à éfinir 'une façn récise ce niveau 'activité qui seble crresnre ans l'enseble à celui 'une ivisin rganique 'une certaine irtance. La éthe e écuage aux niveaux inférieurs (susrges, éléents e rges, c.) érite aussi quelque attentin : il cnvienit 'abutir, seble-t-il, à es éfinitins cunes e ces échelns interéiaires, ais surtut eut-être à celle e la lus ite unité e rge résentée ans le bug (qui e sebleit evir se situer iéiateent au-essus u niveau es "ruits", aelée aussi quelquefis "yen 'actin"). 15. Les inicatins chiffrées en llars en effectifs : le rblèe es annexes Si les rblèes e structure entinnés aux aghes récéents étaient réslus, il urit sebler secnaire e rechercher une éthe cune e résentatin es inicatins chiffrées. En réalité, la nature le tye es inicatins e cte nature qu'il cnvient e furnir snt aussi un rblèe e structure qui a sn irtance. Il est en articulier irtant e éteriner quels tyes 'inicatins chiffrées ivent être furnis à chacun es niveaux e écuage u rge (llars, effectifs, écsitin ar nature es éenses, activités ext-bugétaires, c.) quelles inicatins ivent être réservées aux annexes. Une gne iversité existe à ce suj entre les iverses rganisatins. Une recherche cune qui n'exclut as une certaine iversité e résentatin (ntaent ans la liste es annexes qui rénent quelquefis à es eanes récises es Cités exécutifs) evit evir ertre une certaine tinalisatin, une écnie e yens une lus gne clarté.

18 III. LA NATURE DES INRATINS A URNIR l6. Les éenses ext-bugétaires : éthes e escritin actuelleent utilisées Un certain nbre 'rganisatins nt aintenant intégré ans leurs bugsrges la résentatin es éenses sur fns ext-bugétaires. C'est le cas e l's e 1'UNESC. La résentatin es activités financées sur fns ext-bugétaires est faite à 1'S e anière frt clète, ar l'inicatin ans le rge sanitaire internatinal intégré es révisins 'engageent es éenses es surces e fns. n y truve ainsi le ntant es rectes estiées en rvenance nn seuleent e la faille es Natins Unies (NUD, NUE, NA, ns es stuéfiants), ais aussi 'autres cntributeurs (ns en éôt, ns bénévles ur la rtectin e la santé, rganisatin anaéricaine e la santé, c.). Un autre tableau furnit la écsitin es éenses effectuées sur ces ivers fns, jusqu'au niveau u secteur e rge en llars en urcentage. La êe écsitin est furnie ar niveaux rganiques (siège, régin, activités interréginales). ar ailleurs, chaque exsé exlicatif e sus-rges est suivi 'une liste e rjs ar ays es activités interréginales financées ans le care e ce sus-rge. ur les activités interréginales, les titres es rjs snt iniqués; en revanche, les rjs ar ays snt sileent signalés ar les ns e chacun es ays cncernés. D'autre art, ans la gne annexe cnsacrée aux activités réginales (qui crte 415 ages cntre 36 seuleent cnsacrées à la résentatin u bug ar secteur e rges), les activités financées sur fns ext-bugétaires snt écrites une euxièe fis ans chacun es rges ar ays : le tableau résenté à la fin e l'exsé cncernant chaque ays er 'ientifier chacun es rjs ar sn titre seln la nature u financeent. C'est au niveau es rges ar ays que l'n eut le ieux esurer la lace es fns ext-bugétaires ans les activités 'enseble e l'rganisatin, ainsi que le rôle évlu aux rges rinaires. La résentatin es êes activités est faite ar 1'UNESC 'une anière ins récise (uisqu'il n'j a as e rges ar ays), ais er ceenant e esurer l'intégtin u rge rinaire es fns u NUD. Un résué bugétaire ar article (aenice III) y inique le ntant es fns attenus u NUD ur le bienniu t ar gns rges, ans le crs u bug, en tête es exsés e rgas ar sus-chaitres ar sectins. Des its tableaux iniquent le ntant < s fns ur le rge rinaire ur l NUD. Enfin, es listes e rjs u NUD ar ays, avec inicatin e leur bj quelquefis e la urée, snt jintes, le cas échéant, à l'intérieur u aghe "Aie aux Etats ebres" chaque sectin.

19 ' te! 1 j H 3 H ' h- 1 f 3 - b j y b >3 b V - - \ 1 V -J b - j 3 < >3 W ' 3 a\ 4^ Les lus ir b *3 3 1 h- 1 f ^ - 3 bcd < - s H 3 s -*3 b -, *3 } 3 bcd 3 «& 1 b *3 > S - 1 tj.hfh CD CD> CD rn H-,T, CD X H- 4 CD jcd H) (+ 3 S* rrs 4. c_j. CD hi 4 - -CD b H H- ( 13 i s CD " CCI s s (Q h! h CD CD b - - CD! fqcd S c+ H- hi Q S g «g -CD CD h-' hi (5 ct(d CD - H (D CD 3 - b! *3 CD CD - - hi b b H- ' - 3 > & H- hi hicd H- CD rs b - y hj 4 b CDCD - hi >! 1 b -CD hi - - C«i f! 3 3 CD - f -CD hj i H- - CD W - - y H i CD H' CD h! CD >CD CD CD - >cl )CD J H- CDs hi b H- H> - b H W ; H- CD hi TJ i (D H > c+ bq CD H i 3 - H (D D 1 CDCD CD f CD hi i i b CD h-' 3 h-' CD 3 H- b hi CD CD hi 3 b *3 b 3 h-> - 3 hi i b - *3 - hi H-. s 3 - c t y fi - h- 1 hi - b g 3 C & - h- 1 (Cl _ ' -> - ' - i - 3 «i hi b hi - 3 i 3 efti W ti fl tj hi s 3 > 33 3 fc) b 3 b - i 3 - <l W 3 ' 4 H) - h- 1 s *3 > à) H) " ' > H 3 Ct H H hi cj s hi i g ' b - H s (Q i Hjt hj i hi b - W - > b = tj b- - b hj hi } ' 3 tj 1 h-> C hj ry - b - > C3 3 hj HlDvtll C-i - hj hj hj > 3 b b i s - h- 1 f hj g 3 b i h- 1 - b s ' 3 u H > H 3 b - - > >» eh s ' - ' b hj h- 1 CD - 3 s hj - «CD 3 b s > H 3 H <l - hi ' H 3 te!» hj i S - - *3 - b b H i *3 - H > I i H H s > 3 H- H H H j 1 - cf - b > t) s Q H -^g H hj j. b ' tj H b 3 H h- 1 > hi S 3 b J b tj hi H ' 3 b > ^ * hj > i - 3 S?. t *3 b ^ CT 1 hi - > - w ci «b R hi 3 - b b 3 hi - b - 1 (Q = fe; b bl trj 3 3 s <2 <9 T3 H hi - 3 < - H h! S & - s <i J c - ^ & ^' ^ <l b *3 = ' b h- 1 V > J H -t=- 1 V ' J vji * ' - 3 hi h-j h! 3 - > H C^ hi s' " - s A iq ' h- 1 J ^ IV) \-> b b 3 h! - - h! C_l. 3 b a 1 b Q 1 > tj s ^ ^ > c_i. f 3 sjn f - H S - s b - b H t? b < j h-- ' H - ai b c_i. 3 h- 1 tj Ç b H - j - 3 u J ^ 3 hi!x hj D" b *3 s - 3 b è 3 > C_J. 3 " s > - ^ y - a" ( = b *3 = hj hf b - 1 t - y - v > f -~J 4^ 1 ixi 3 V Ul 1 ' - b j s s > b - (û h- 1 " 3 > a - b CD - - ^ b b - fq ' 3 H C-i. -y b H _ 1 ^ b> 13 ty 3 1 VJ1 b i h- 1-3 b 3 b> <i - h- 1 1 b S s *3 ÍS > - D e fq >3 b < I - 1 b ' *3 s ^ ' H CD - b h g h s b 3 - X < - b s - 3 ' b ri-tj > s hj b - - te 3 h V * s ia H - b 3 * j j *3 H 3 C^ ~J 3 3!x! < - - <i 3 f - b 3 3 b j

20 Un rgane irecteur a ans ses cétences la éfinitin ^ la litique généle e l'rganisatin, tute écisin cncernant l'accetatin u le refus 'entrerenre telles u telles tâches financées ar les fns extbugétaires e seble faire artie intégnte e la éfinitin e cte litique généle. Au surlus, l'n sait claireent, euis la ublicatin ar le CCQA es résultats es systèes e esure es cûts sur les fis sutien es rges ext-bugétaires, que ce snt les bugs rinaires qui cuvrent une artie nn négligeable e ces éenses. C'est une isn suléentaire ur furnir aux cnseils 'ainisttin tutes infratins sur les activités financées ar les fns ext-bugétaires ceci nn seuleent ur les éries éculées, ais aussi surtut ur la érie cuverte ar le bug qu'ils ivent aruver. Les éthes à ater e seblent evir s'insirer largeent e la résentatin faite actuelleent ar l's, en articulier, l'annexe résentant les rges ar ays e seble articulièreent récieuse ur faciliter la cétin Integences qui est l'un es buts rinciaux recnnus ar le CAC ans l'exercice 'harnisatin. Tutefis, un effrt articulier evit être cnsacré à la réflexin relative à la ise en évience es relatins existant entre la cncetin u rge rinaire le cntenu es rges ext-bugétaires, ntaent es ivers rjs étinnels. 18. La escritin es fis e sutien es rges ext-bugétaires Une attentin articulière e aît 'autre art evir être artée à la escritin ans le bug-rge es agences es fis e sutien es rjs e rges ext-bugétaires. J'avais éjà entinné ce rblèe ans le rt JIU/RE/74/7 sur les systèes e esure es cûts, la reière recanatin e ce rt a insisté sur la nécessité e faire aaître claireent les révisins e éenses relatives à ses activités e sutien ans les bugs réguliers jj/. Le Cité cnsultatif sur les questins ainisttives bugétaires a e sn côté signalé les incnvénients qu'il truve à ce que le titeent bugétaire es rectes es fis e sutien ne sit as le êe suivant les agences (intégtin e ces ressurces ans les rectes iverses u bug ar l's 1'UNESC, exclusin ar les tris autres gnes agences) anifesté le ésir e vir éfinir une arche cune à c égar 6/. 5/ Cte recanatin est ainsi frulée : "Lrsqu'une frule e reburseent es fis e sutien au été renue ar le Cnseil 'ainisttin u NUD, les résultats es systèes e esure es cûts evient ertre aux chefs es iverses rganisatins 'exser à leurs cnseils 'ainisttin quelle est la art exacte es fis e sutien es rjs qui reste à la charge e leur bug régulier, une frule evit être ise au int à l'avenir ur faire aaître claireent ces révisins e éenses ans les bugs réguliers e ces rganisatins". 6/ Dcuent A/8874 u 14 nvebre 1972, aghes 3 à 33, H t 68, 79, 111, 112,

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration

ENQUETE TRIMESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS. Méthodologie d élaboration ENQUETE TRIESTRIELLE SUR LES TAUX DEBITEURS éthdlgie d élabratin Nvebre 20 Bank Al-aghrib ène depuis juin 2006 une enquête sur les taux débiteurs pratiqués par les banques. Cette enquête renseigne sur

Plus en détail

Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM

Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM Manuel d'utilisatin: Gestin cmmerciale - CRM Partie: Actins de la CRM Versin : 1.1 Structure du dcument 1 Intrductin...2 2 Glssaire...2 3 Actins de la CRM...3 3.1 Tri...3 3.1.1 Tri client...4 3.1.2 Tri

Plus en détail

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion.

Notice d utilisation du site Internet de l Académie d Agriculture pour les Membres Responsables de Section ou Responsables de Groupe de Réflexion. Ntice d utilisatin du site Internet de l Académie d Agriculture pur les Membres Respnsables de Sectin u Respnsables de Grupe de Réflexin. Cette ntice tient lieu de mément. A. Présentatin... 2 B. Premiers

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail

Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d option sur poste de travail Les Systèmes ADDATech Inc. Clinicmaster Changement d ptin sur pste de travail 1 Ce que vus devez savir À Partir de la versin 7.16.00, l arrière scène des ptins de pste de travail vnt se cmprter différemment.

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer

Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer Maisn pur l Autnmie et l Intégratin des malades d Alzheimer «L enjeu est de mettre fin au désarri des familles qui ne savent à qui s adresser et qui snt perdues dans de nmbreux dispsitifs mal articulés

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 MEDIA KIT Infrmatin cncernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 Qui smmes-nus?... 2 Purqui avns-nus créé cette cmpagnie?... 2 Ntre campagne de financement lancée le 17 nvembre 2014... 3 Clôture réussie

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Guide d aide à la rédaction d un essai

Guide d aide à la rédaction d un essai Guide d aide à la rédactin d un essai Un essai peut avir plusieurs bjectifs, mais la structure de base reste la même quel qu en sit le sujet. Vus puvez l écrire afin de discuter d un pint de vue particulier

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier

Le service 3 D Secure sert à sécuriser vos paiements sur Internet en vous demandant de vous authentifier A qui sert le service 3 D Secure VISA et MasterCard? Le service 3 D Secure sert à sécuriser vs paiements sur Internet en vus demandant de vus authentifier lrs de chaque paiement afin de s'assurer que vus

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012

GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 GROUPE DE TRAVAIL SOCIO-ECONOMIQUE ATELIER TECHNIQUE «ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT» R2 REUNION DU 10 MAI 2012 DATE DE REUNION 10/05/2012 Lieu de réunin GIP ATGeRi Affaire suivie par : Philippe LORIOT

Plus en détail

Les stratégies de Backup dans WSS V3

Les stratégies de Backup dans WSS V3 Les stratégies de Backup dans WSS V3 Quelles snt les différentes slutins de BackUp Nus avns vu au travers des précédents articles différents sujets pur Windws SharePint Services V3. Il nus faut maintenant

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Notes de la conférence téléphonique du 27 mars 2015

Notes de la conférence téléphonique du 27 mars 2015 Ntes de la cnférence téléphnique du 27 mars 2015 Il est plus facile de nmmer les prblèmes législatin, structures, intensité des sins à dnner, augmentatin du nmbre d emplyés qui snt «là pur faire un travail

Plus en détail

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement

CYBERLEARN COURS MOODLE. SUPPORT DE TRAVAIL Pour professeur-es et assistant-es d'enseignement CENTRE e-learning HES-SO CYBERLEARN COURS MOODLE SUPPORT DE TRAVAIL Pur prfesseur-es et assistant-es d'enseignement Sndages et tests : rendez vs curs Mdle interactifs! HES-SO 2010 Team Cyberlearn Table

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent,

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent, Cnstructin prjet 09.03.2015 PAR CES MOTIFS Le Président du Tribunal de grande instance, Juge des référés, statuant publiquement, par rdnnance, Renvie les parties à se purvir au principal ainsi qu'elles

Plus en détail

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE)

DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Koekelberg. en collaboration avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) 2008 DE HOGESCHOOL-UNIVERSITEIT BRUSSEL campus Kekelberg en cllabratin avec LE SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES EUROPEENS (SFE) rganise un curs de préparatin aux cncurs EPSO (des Institutins Eurpéennes) Préparez-vus

Plus en détail

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 :

Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence Alpes Côte d'azur. Atelier thématique n 1 : Observatire Réginal de la sciété de l infrmatin Démarche d'bservatin de la sciété de l'infrmatin en régin Prvence Alpes Côte d'azur Atelier thématique n 1 : Les PME de la Régin Prvence-Alpes-Côte d'azur

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES pour rejoindre l association «Réussir Aujourd hui»

APPEL A CANDIDATURES pour rejoindre l association «Réussir Aujourd hui» APPEL A CANDIDATURES pur rejindre l assciatin «Réussir Aujurd hui» L actin de l Assciatin vise à faciliter l accès des bénéficiaires à des études supérieures dans des filières d excellence (classes préparatires

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

BUREAU DU COMITÉ DU SIÈGE COMPTE RENDU

BUREAU DU COMITÉ DU SIÈGE COMPTE RENDU Jt sc N Distributin liitée UNES/6 HQ/EXT. Paris, le 22 ai 2006 riginal français RGANISATIN DES NATINS UNIES PUR L'ÉDUCATIN, LA SCIENCE ET LA CULTURE BUREAU DU MITÉ DU SIÈGE Réunin extrardinaire (Paris,

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

Management syndical dans l entreprise

Management syndical dans l entreprise Management syndical dans l entreprise Le travail syndical dans l entreprise subit plusieurs pressins : - L additin de drits et de thèmes nuveaux tant en matière de négciatin que de cnsultatin et d infrmatin.

Plus en détail

Centre de santé René-Laborie Audiens

Centre de santé René-Laborie Audiens Centre de santé René-Labrie Audiens CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre d un nuveau cncept Cahier des charges : Mise en œuvre d un nuveau cncept Smmaire 1 Cntexte 3 2 Descriptin de l existant 3 Descriptin

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Comme nous devons clôturer nos systèmes actuels avant la transition, veuillez noter les dates suivantes :

Comme nous devons clôturer nos systèmes actuels avant la transition, veuillez noter les dates suivantes : Le 30 juin 2014 ACTION : Date d entrée en vigueur du changement le 25 aût 2014 Cher furnisseur, À cmpter du 25 aût 2014, Zetis utilisera un nuveau système de planificatin des ressurces de l entreprise

Plus en détail

Processus de remise des contraventions délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de voyage utilitaire Indicatifs de transit

Processus de remise des contraventions délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de voyage utilitaire Indicatifs de transit Prcessus de remise des cntraventins délivrées en vertu de la LPAIP, Permis de vyage utilitaire Indicatifs de transit Révisé juin 2015 Prcédures et prcessus de remise INDEX PAGE 3 Glssaire Abréviatins de

Plus en détail

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1

DSP compétences professionnelles région NPC Groupe de travail n 1 DSP cmpétences prfessinnelles régin NPC Grupe de travail n 1 Identificatin des mdalités de mise en œuvre pératinnelle par les pérateurs futurs délégataires Questin : Eléments de répnse Exemples : 2 Faciliter

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

livraisons en centrale

livraisons en centrale 2013 Cahier des charges pur livraisns en centrale A l attentin des furnisseurs de Carrefur Belgium Table des matières A/ ETIQUETAGE LOGISTIQUE... 2 A1/Rappel... 2 A2/ Le manuel d'étiquetage lgistique de

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES

OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES INTERREG ----- OUTILS DE FINANCEMENT CITOYENS POUR LES PROJETS DE DEVELOPPEMENT TERRITORIAL ----- Dépôt début Mars 2013 Validatin Sept 2013 DECEMBRE 2012 1 LE CONTEXTE GENERAL Les entreprises de l Ecnmie

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Directin des cmmunicatins Mise à jur : 15 mai 2014 Entrée en vigueur : 13 janvier 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN CONTEXTE... 3 2. CHAMPS D APPLICATION... 3 3. FONDEMENTS

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES

RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES RENOUVELLEMENT DU BUREAU D'ÉCOLO J APPEL À CANDIDATURES Le Kern et une partie des membres du bureau d écl j arrivent à la fin de leur mandat de 2 ans. Nus smmes dnc à la recherche d une nuvelle équipe,

Plus en détail

Je suis capable tout seul!

Je suis capable tout seul! Je suis capable tut seul! Cette vignette vise à faire décuvrir aux parents (et autres membres significatifs de l enturage) cmment favriser l autnmie de leur enfant dans tutes les sphères de sn qutidien.

Plus en détail

- culture - tourisme - sport - actions sociales

- culture - tourisme - sport - actions sociales NOTICE de demande de subventin - culture - turisme - sprt - actins sciales Le dssier de demande de subventin a été créé dans le but d harmniser les subventins accrdées par la COMPA (Cmmunauté de Cmmunes

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés

Module 9 : Résumé Introduction aux instruments dérivés Mdule 9 : Résumé Intrductin aux instruments dérivés Ce mdule intrduit les instruments dérivés, qui snt des titres dnt la valeur dépend directement de la valeur d un actif sus-jacent. Il abrde certains

Plus en détail

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes.

9 DECEMBRE 2008. La réunion d ouverture s est tenue devant une assistance estimée à 50 personnes. 1 CONCERTATION SUR LE PROLONGEMENT DU T1 DE NOISY-LE-SEC A VAL DE FONTENAY COMPTE RENDU SYNTHETIQUE REUNION DE FONTENAY SOUS BOIS 9 DECEMBRE 2008 La réunin d uverture s est tenue devant une assistance

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE

Enjeux et usages de l informatique dans les disciplines de Lettres Novembre 2012 CARNET DE VOYAGE Enjeux et usages de l infrmatique dans les disciplines de Lettres Nvembre 2012 CARNET DE VOYAGE Cahier des charges Cntenu Intrductin :... 2 But du Lgiciel :... 2 Définitins préalables :... 2 Cnventin de

Plus en détail

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience

Créer un outil pour les non-professionnels de la statistique : Récit d une expérience Créer un util pur les nn-prfessinnels de la statistique : Récit d une expérience Stéphane HERAULT cntact@adscience.fr I. INTRODUCTION Dcteur en Bilgie-Santé, les quelques années pendant lesquelles j ai

Plus en détail

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges

Projet de renouvellement de l infrastructure informatique de la Mairie de Châtel-Guyon. Cahier des charges Prjet de renuvellement de l infrastructure infrmatique de la Mairie de Châtel-Guyn Cahier des charges SOMMAIRE Chapitre I : Présentatin du prjet 02 Chapitre II : Infrastructure existante 03 Chapitre III

Plus en détail

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1

Colloque 07-05-2015 Rapport de l'atelier 1 Cllque 07-05-2015 Rapprt de l'atelier 1 P.1 MON PLAN D'URGENCE COMMUNAL: À QUEL NIVEAU EN EST-IL ET COMMENT CONCRÈTEMENT LE FAIRE AVANCER? QUESTION 1: COMMENT ÉTABLIR UN ÉTAT DES LIEUX DE MON PLAN D URGENCE

Plus en détail

Charte de la gestion cookies groupe PVCP 25/09/2014

Charte de la gestion cookies groupe PVCP 25/09/2014 Charte de la gestin ckies grupe PVCP 25/09/2014 Table des matières 1. Qu'est-ce qu'un ckie?... 2 2. Ntre charte sur les ckies... 2 3. Gestin des ckies... 6 1 Charte de la gestin ckies grupe PVCP 25/09/2014

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale

Bourse Étienne-Beauclair Banque Nationale La Burse Étienne-Beauclair Banque Natinale Burse d' excellence destinée aux persnnes ayant une déficience visuelle pur la réalisatin de prjets nvateurs 15 000 $ Dépsez vs candidatures entre Le 15 décembre

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs

Résumé Les particularités des machines à sous et leur incidence sur le comportement des joueurs compulsifs Résumé Les particularités des machines à sus et leur incidence sur le cmprtement des jueurs cmpulsifs K. Finlay 1 H. H. C. Marmurek V. Kanetkar J. Lnderville Sujet de la recherche Quelques recherches laissent

Plus en détail

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014

Questionnaire aux Scop de la communication préalablement au Congrès des 10 et 11 avril 2014 Questinnaire aux Scp de la cmmunicatin préalablement au Cngrès des 10 et 11 avril 2014 Le 5 nvembre 2013, la fédératin des Scp de la cmmunicatin a demandé par curriel aux cpératives adhérentes de remplir

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts

Dossier Spécial. Les 5 étapes pour vendre ACT! Apprendre à détecter un besoin en Gestion de Contacts Dssier Spécial Les 5 étapes pur vendre ACT! Apprendre à détecter un besin en Gestin de Cntacts Ce dssier à pur bjectif de vus aider à cmmercialiser ACT! auprès de vs clients et prspects. Nus allns vus

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011

Amandine CUER INDUSTRIELS! GAGNEZ DU TEMPS DANS VOS ECHANGES AVEC VOS INFORMATIQUE - INTERNET - TELECOMMUNICATIONS LA LETTRE D INFORMATION - MAI 2011 Amandine CUER À: Amandine CUER Objet: Cyb@rdèche - Osez les nuvelles technlgies... Pièces jintes: image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg; image001.jpg Imprtance: Haute Si

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire 1 er Cncurs Créateurs/jeunes entreprises Dssier de Presse A l ccasin du premier anniversaire de la Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire, la Cmmunauté de

Plus en détail

OBSERVATION DES CLASSES

OBSERVATION DES CLASSES Prpsitin Graz OBSERVATION DES CLASSES 30-08-2002 NOTES POUR LES OBSERVATEURS OBJECTIFS: Observer la manière dnt l enseignant(e)intègre l apprche dans ses activités qutidiennes. Cela implique aussi une

Plus en détail

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques?

Vous construisez? Avez-vous pensé à tous les risques? Vus cnstruisez? Avez-vus pensé à tus les risques? Les risques d'un chantier Cnstruire est un grand défi qui nécessite des myens imprtants. Dans cette périlleuse entreprise, vus n êtes pas à l abri d une

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail