II - 10 Calculs des déplacements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "II - 10 Calculs des déplacements"

Transcription

1 II - 10 verson 5 décembre 011 Motvaton Déformée due à la flexon équaton dfférentelle et C ntégraton drecte ntégrales de Mohr Effet de l effort tranchant Calcul des déplacements Introducton aux systèmes hyperstatques [Frey, T. II, Chap. 10 & 1] II

2 Motvaton États mtes de Servce (ES) Calcul des déplacements lmter la déformablté (les déplacements) des structures souvent, crtère plus exgeant que celu de résstance Structures hyperstatques détermnaton des nconnues hyperstatques II flexon smple plane Déformée due à la flexon axe ntalement rectlgne, actons perpendculares petts déplacements (lnéarsaton géométrque) effets de M et de T dssocés on cherche l équaton de la déformée de l axe lgne élastque II

3 gne élastque On a : Or, 1 R y 1 R M y z y" ( 1+ y' ) y" M 3 y" (***) lnéarsaton géométrque II Démonstraton alternatve Petts déplacements, pettes rotatons ds Rdθ 1 dθ R ds θ pett cosθ 1 1 R dθ ds d y car θ dy [Frey, 000, ol. ] II

4 llongement des poutres fléches + u + du u + ds cosθ u + du 0 [Frey, 000, ol. ] en petts déplacements, la portée d une poutre fléche ne vare pas II Équatons dfférentelles des poutres fléches y" M dm y" ' T car T dt y" " q car q ( ) ( ) Cas partculer : constant ( ) y 4 q équaton dfférentelle du 4 ème ordre II

5 condtons sur y flèche mposée (appus) condtons sur y rotaton mposée (encastrement) Condtons aux lmtes condtons sur y moment fléchssant mposé (extrémté lbre) condtons sur y effort tranchant mposé (extrémté lbre) II Condtons aux lmtes M 0 y 0 T 0 y 0 y 0 M 0 y 0 y 0 θ 0 y 0 y g y g y d y d II

6 Intégraton drecte [Frey, 000, ol. ] II Intégraton drecte [Frey, 000, ol. ] II

7 Intégraton drecte avantage on trouve y(x) en tout pont nconvénent en général, on cherche y et θ en quelques ponts trouver une méthode de calcul plus adaptée II cas de la flexon pure Remarques (1) M cste y cste y est une parabole 1/R-M/ y est un cercle l approxmaton vent de 1 y" ( 1+ y' ) valable unquement s les déplacements sont petts R y 3 y" II

8 Remarques () grands déplacements le prncpe de superposton n est plus valable les sollctatons dépendent de la confguraton déformée II Théorèmes des travaux vrtuels T.. : forces réelles - déplacements vrtuels f u' d ( n) + T u' ds S T.. : forces vrtuelles - déplacements réels τ a' d u' f ' f ' u d, T ' ( n) ( n) + T ' uds, τ ' S en équlbre τ ' a d II

9 Intégrales de Mohr chosr les forces et les contrantes vrtuelles en équlbre en plaçant une force untare dans le sens du déplacement cherché ( ) ' + n f ud T ' u ds S δ déplacement cherché 1 δ II τ ' a d M ' y I MM ' MM ' Contrbuton de M My d ( y ) d II

10 Contrbuton de N τ ' a d N ' NN ' E N d E NN ' E ( ) d II Contrbuton de T τ ' a d T ' S Ib TS GIb TT ' G I TT ' χ G d S b χ facteur de correcton d II

11 δ MM ' + NN ' E Intégrale de Mohr TT ' + χ G moment fléchssant dû aux actons réelles En général, δ moment fléchssant dû à une force untare placée au pont où l on cherche le déplacement dans la drecton et le sens de celu-c MM ' II Calculs pratques Tableau de 1 M M

12 Exemple 1a: déplacement q M M flèche en δ 1 4 q 4 q 8 Exemple 1b : rotaton q M 1 M rotaton en θ 1 q q 6 II

13 Exemple [Frey, 000, ol. ] y q 3 8 max q II élévaton unforme de température T T après - T avant gradent thermque (constant) T /h h/ T T / Effets thermques ε x α T T ε x α y h h/ T / II

14 contrbuton du gradent thermque τ ' a d contrbuton de l élévaton unforme τ ' a d Effets thermques M ' y T α yd I h T α M ' h N' α Td α TN ' II Intégrale de Mohr δ MM ' + + NN' + E T α M ' + h TT ' χ G α T N' II

15 Effet de l effort tranchant T γ χ G T GB are rédute [Frey, 000, ol. ] B χ II Effet de T : équaton dfférentelle a contrbuton addtonnelle due à T est donnée par T χ y χ y G G dt a lgne élastque est soluton de M q y χ G II

16 poutre sostatque sur appus, charge q unforme 4 y y y + y secton rectangulare en acer M M q T Effet de T : exemple ; y T χ q 8G 4 q h 1 +,5 χ 6 ; I h υ 0,3;, E G h : 1 10 yt y,5% h yt y II Effet de T : ares rédutes [Frey, 000, ol. ] II

17 Gauchssement entravé résultats valables s la poutre est lbre de gauchr OK s T vare contnûment [Frey, 000, ol. ] II Intro aux systèmes hyperstatques llustraton sur un système 1x hyperstatque (a) (b) (b) superposton charge réparte + réacton flèche due à q δ 3 q 4 X 3 [Frey, 000, ol. ] q X 3 flèche due à X δ 8 II

Déformations - méthode du travail - énergie et méthode du travail virtuel.

Déformations - méthode du travail - énergie et méthode du travail virtuel. TS CM MCANQU Page sur 9 Déformatons - méthode du traval - énerge et méthode du traval vrtuel. Problème posé : Détermner le déplacement d'un pont quelconque d'un système sostatque. ntroducton : es méthodes

Plus en détail

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes IUT ORSAY Mesures Physques Intégrales trples Calcul de volumes et d hyper-volumes Cours du ème semestre A. omane «cubable» On dt qu un domane est cubable quand son volume peut être approché par une subdvson

Plus en détail

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire Cours Méthode des dfférences fnes Approche statonnare Technque de dscrétsaton en D Constructon du système Prse en compte des condtons aux lmtes Noton de convergence Extenson au D Verson 09/006 (E.L.) NF04

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

SYSTEMES ASSERVIS LINEAIRES

SYSTEMES ASSERVIS LINEAIRES I. Systèmes lnéares, contnus et nvarants. Défnton d un système lnéare Un système dynamque est Lnéare s la relaton entre les grandeurs hysques d entrée et de sorte est un système d équatons dfférentelles

Plus en détail

Chapitre 4 PLASTICITÉ, RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT, STABILITÉ DES PENTES RAPPELS DE MÉCANIQUE DES MILIEUX CONTINUS

Chapitre 4 PLASTICITÉ, RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT, STABILITÉ DES PENTES RAPPELS DE MÉCANIQUE DES MILIEUX CONTINUS Chaptre 4 PLASTICITÉ, RÉSISTANCE AU CISAILLEMENT, STABILITÉ DES PENTES 4. - RAPPELS DE MÉCANIQUE DES MILIEUX CONTINUS 4.. - Etat de contrantes La contrante en un pont M stué à l ntéreur d un mleu contnu

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

Version du 7 décembre 2016 (11h53)

Version du 7 décembre 2016 (11h53) CHAPITRE 4. ÉOMÉTRIE DE MAE....................................... - 4.1-4.1. Descrpton d un système matérel.......................................... - 4.1-4.1.1. Noton de pont matérel..........................................

Plus en détail

Introduction aux problèmes inverses

Introduction aux problèmes inverses Introducton aux problèmes nverses La défnton des problèmes nverses n est pas smple. On peut les caractérser de façon strcte par des défntons mathématques pour chaque problème, mas ben souvent cette appellaton

Plus en détail

PROGRAMME DE CHIMIE DE DEUXIEME ANNEE DE LA VOIE MATHEMATIQUES PHYSIQUE

PROGRAMME DE CHIMIE DE DEUXIEME ANNEE DE LA VOIE MATHEMATIQUES PHYSIQUE PROGRAMME DE CHIMIE DE DEUXIEME ANNEE DE LA VOIE MATHEMATIQUES PHYSIQUE I. THERMODYNAMIQUE DES SYSTEMES CHIMIQUES. Le programme est développé en relaton avec le programme de thermodynamque physque sur

Plus en détail

Texte Urnes et particules

Texte Urnes et particules Unverstés Rennes I Épreuve de modélsaton - Agrégaton Externe de Mathématques 2009. Page n 1. Texte Urnes et partcules À la fn du 19 ème sècle et au début du suvant, la tempête fat rage autour de la théore

Plus en détail

FRISCC Fire Resistance of Innovative and Slender Concrete Filled Tubular Composite Columns

FRISCC Fire Resistance of Innovative and Slender Concrete Filled Tubular Composite Columns FRISCC Fre Resstance of Innovatve and Slender Concrete Flled Tubular Composte Columns Résstance au feu des poteaux mxtes en tube creux rempl de béton INTRODUCTION INTRODUCTION Avantages des poteaux mxtes

Plus en détail

Mouvement de rotation d un corps solide indéformable autour d un axe. Un mouvement de rotation c est quoi?

Mouvement de rotation d un corps solide indéformable autour d un axe. Un mouvement de rotation c est quoi? Lycée Mohamed belhassan elouazan Saf Délégaton de Saf Mouvement de rotaton d un corps solde ndéformable autour d un axe Un mouvement de rotaton c est quo? I- Défntons Un système matérel est un objet ou

Plus en détail

Statique et Cinématique Chapitre 2

Statique et Cinématique Chapitre 2 Chap.2: STATIQUE Après un rappel sur les expressons des torseurs assocés aux dfférents types d'actons mécanques, nous ntrodurons le prncpe de la statque pus les méthodes de résoluton d'un problème de statque.

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

c) 2 à la force de Coulomb, où c est la

c) 2 à la force de Coulomb, où c est la haptre III- Actons et énerge magnétques III.- Force magnétque sur une partcule chargée e qu a été aux chaptres précédents concerne plus partculèrement les aspects macroscopques, l nfluence mesurable d

Plus en détail

Rappels de mécanique analytique

Rappels de mécanique analytique Chaptre Rappels de mécanque analytque.1 Approche lagrangenne.1.1 Paramétrsaton On paramétrse un système par les «coordonnées généralsées», supposées ndépendantes,notés {q } et par leur dérvées temporelles

Plus en détail

Cours CH4. Transformation d un système physico-chimique

Cours CH4. Transformation d un système physico-chimique Cours CH4 Transformaton d un système physco-chmque Davd Malka MPSI 2016-2017 Lycée Sant-Exupéry http://www.mps-lycee-sant-exupery.fr Table des matères 1 Descrpton d un système physco-chmque 1 1.1 Système

Plus en détail

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines).

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines). Chaptre II Introducton thermodynamque des machnes de compresson et de détente Chaptre II : Introducton hermodynamque des machnes de compresson (compresseurs) et de détente (turbnes) II : Introducton On

Plus en détail

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu Méthodes d étude des crcuts lnéares en régme contnu Cadre d étude : n réseau électrque (ensemble de dpôles électrocnétques relés par des conducteurs flformes de résstance néglgeable) consttue un crcut

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

FLEXION PLANE. 1. Définition : 2. Les efforts internes en flexion : M f. - T < 0 M f < 0. T > 0 M f >0. On dit une poutre est en flexion lorsque le

FLEXION PLANE. 1. Définition : 2. Les efforts internes en flexion : M f. - T < 0 M f < 0. T > 0 M f >0. On dit une poutre est en flexion lorsque le FLEXION PLANE 1. Définition : On dit une poutre est en flexion lorsue le chargement coincide avec l un des plans pricnipaux de la section droite de la poutre (voir figure 1). F 2. Les efforts internes

Plus en détail

Induction magnétique (2) : circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire (CORRIGES)

Induction magnétique (2) : circuit mobile dans un champ magnétique stationnaire (CORRIGES) Inducton magnétque (2) : crcut moble dans un champ magnétque statonnare (CORRIGES) 1. Cadre carré en chute dans un champ magnétque : 1. Le champ magnétque est unforme. Le flux est =.=.() en orentant le

Plus en détail

Résonance d une poutre en vibration transversale

Résonance d une poutre en vibration transversale Résonance d une poutre en vbraton transversale Des fns levers oscllants consttuent les éléments clé du fonctonnement de nombreu objets tels que les nstruments à anche (clarnette, sao, accordéon, ), du

Plus en détail

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF)

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) Plan (lquer sur le ttre pour accéder au paragraphe) ********************** I. Exemple prélmnare... II. La notaton complexe....

Plus en détail

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force e B et C 6 Traval et pussance d une orce 56 Mécanque : dynamque Les eets des orces et les modcatons mécanques des systèmes sont souvent décrts à l ade du concept de l énerge mécanque. Or, les transmssons

Plus en détail

II MOMENTS - TORSEURS

II MOMENTS - TORSEURS II OENTS - TORSEURS Le torseur est l'outl prvlégé de la mécanque. Il sert à représenter le mouvement d'un solde, à caractérser une acton mécanque et à formuler le PFD (prncpe fondamental de la dynamque),

Plus en détail

PHQ606 Physique Nucléaire 2

PHQ606 Physique Nucléaire 2 PHQ606 Physque Nucléare 3 décembre 008 Autwa TABLE DES MATIÈRES Table des matères 1 Proprétés générales des collsons 3 1.1 Los de conservaton....................................... 3 1.1.1 Conservaton

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

BONJOUR et BIENVENUE

BONJOUR et BIENVENUE BONJOUR et BIENVENUE Intervenants : Erc DAVALLE, Dr Ingéneur cvl EPFL Chef du Servce de l électrcté de la Vlle de Lausanne avec les assstants du LSMS Semanes N Jour Mard Chaptres 7.0 et suvants Ttres Proprétés

Plus en détail

Chapitre 4 : Les mouvements de rotation, les systèmes de particules et le centre de masse

Chapitre 4 : Les mouvements de rotation, les systèmes de particules et le centre de masse OS 4 ème Chaptre 4 : Les mouvements de rotaton, les systèmes de partcules et le centre de masse U n corps peut être anmé d un mouvement de translaton et d un mouvement de rotaton. Il peut y avor également

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi. École Nationale des Sciences Appliquées. Mécatronique. Cours de Mécanique de Solides Rigides. Formalisme de Lagrange

Université Abdelmalek Essaâdi. École Nationale des Sciences Appliquées. Mécatronique. Cours de Mécanique de Solides Rigides. Formalisme de Lagrange Unversté Abdelmalek Essaâd École Natonale des Scences Applquées Tétouan Cours de Mécanque de Soldes Rgdes 2011/2012 M. Sanb Table de matère 1 Prncpe des travaux et pussances vrtuels 4 1.1 Dfférentelles

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

LE Chapitre I : Rappels généraux. Chapitre 8 Les treillis

LE Chapitre I : Rappels généraux. Chapitre 8 Les treillis E Chaptre I : appels généraux. Chaptre 8 es trells 88 Calculer une structure : de la théore à l'exemple Illustraton au recto : Projet de passerelle mxte bos/acer sur l'ourthe à a oche en Ardennes, Belgque.

Plus en détail

LES ÉDITIONS DU CERIB

LES ÉDITIONS DU CERIB LES ÉDITIONS DU CERIB Gude de vérf caton et de dmensonnement des ossatures en éléments ndustralsés en béton pour leur résstance au sésme Manual for the sesmc desgn of frames wth ndustral elements n concrete

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

8.5 Conservation de l énergie mécanique

8.5 Conservation de l énergie mécanique Prédcton du mouvement d un pendule Un pendule est consttué d une sphère de masse m relée à une corde de longueur L. S ntalement, la corde at un angle θ o avec la vertcale, A) détermnez la vtesse de la

Plus en détail

Cristallisation des thermoplastiques lors de la mise en forme : modélisation des effets de la thermique et de l écoulement

Cristallisation des thermoplastiques lors de la mise en forme : modélisation des effets de la thermique et de l écoulement SFT - Journée Thématque Compostes - 25 Septembre 29 Crstallsaton des thermoplastques lors de la mse en orme : modélsaton des eets de la thermque et de l écoulement Mattheu ZINET, M hamed BOUTAOUS, Patrce

Plus en détail

Chapitre 7. Poutres continues

Chapitre 7. Poutres continues Poutrs contnus Chaptr7 Chaptr 7 Poutrs contnus 1- Rappls d RDM 2- Inadaptaton d la méthod ds tros momnts aux matéraux partculrs ( béton armé) 3- Méthods d calcul 3-1. Méthod forfatar 3-1.1. Doman d valdté

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

FLEXION SIMPLE. Zone comprimée. Zone tendue Fibre neutre. Cours de résistance des matériaux

FLEXION SIMPLE. Zone comprimée. Zone tendue Fibre neutre. Cours de résistance des matériaux FLEXION SIMPLE 1) Introduction epérimentale : considérons une poutre reposant sur deu appuis soumise à une charge concentrée verticale. Après déformation, cette poutre accuse un flèche ( déplacement vertical

Plus en détail

Exemple : Translation du centre de masse et rotation autour du centre de masse. Évaluer expérimentalement la position du centre de masse

Exemple : Translation du centre de masse et rotation autour du centre de masse. Évaluer expérimentalement la position du centre de masse Chaptre 4. Le centre de asse Centre de asse Le centre de asse d un corps est un pont de référence agnare stué à la poston oenne de la asse du corps. Voc quelques caractérstques du centre de asse : Cette

Plus en détail

2

2 1 2 2 2 2 2 2 2 (0) 0 = (0) + (0) 1 + + (0) (1 + ) 2 + (0) (1 + ) 3... ( ) 1 1/(1 + ) 0 = (0) + (0) (1 + ) = (0) + (0) 1 1/(1 + ) 0 = (0) + (0) =1 2 (1) 1 = + (1) 1 + + (1) (1 + ) 2 + (1) (1 + ) 3... 1

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008 Corrgé de l épreuve d Optque / BTSOL 2008 J.Hormère (4 ma 2008) Important Ce corrgé n a pas de valeur offcelle et n est donné qu à ttre nformatf par Acuté, sous la responsablté de son auteur. Optque géométrque

Plus en détail

ASI 3. Méthodes numériques pour l ingénieur. Interpolation f(x)

ASI 3. Méthodes numériques pour l ingénieur. Interpolation f(x) ASI 3 Métodes nuérques pour l ngéneur Interpolaton f Approaton de fonctons Sot une foncton f nconnue eplcteent connue seuleent en certans ponts, n ou évaluable par un calcul coûteu. rncpe : représenter

Plus en détail

Chapitre 2. Distillation flash Points de bulle et de rosée de systèmes multicomposants

Chapitre 2. Distillation flash Points de bulle et de rosée de systèmes multicomposants haptre 2 Dstllaton flash Ponts de bulle et de rosée de systèmes multcomposants 2. Vaporsaton flash et condensaton partelle La dstllaton flash est l'opératon de dstllaton la plus smple qu consste à amener

Plus en détail

Mécanique Lagrangienne

Mécanique Lagrangienne 1 L3 Physque et Mécanque Mécanque Lagrangenne (Verson du 23 mars 2016) Luc PASTUR Table des matères 1 Repères hstorques 3 1.1 Cnématque........................................ 3 1.2 Dynamque........................................

Plus en détail

Dipôles électriques. Dipôles magnétiques.

Dipôles électriques. Dipôles magnétiques. Chaptre C-I Dpôles électrques. Dpôles magnétques. Joël SORNETTE met ce cours à votre dsposton selon les termes de la lcence Creatve Commons : Pas d utlsaton commercale. Pas de modfcaton, pas de coupure,

Plus en détail

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1 CH1-EC1 : Crcut Electrque en Régme Statonnare (Part1 Part1) 1/ 1/3 ) Défntons Générales :.1) Défntons : Crcut électrque (ou réseau électrque) : Ensemble de composants relés entre eux par des fls de joncton

Plus en détail

Dipôle RC : Exercices

Dipôle RC : Exercices Dpôle : xercces xercces 1 : QM Un condensateur est placé dans un crcut. Le schéma ndque les conventons adoptées. hosr dans chacune des phrases suvantes, la proposton exacte. On donne q A = q 1. la tenson

Plus en détail

12: Energie des rotations et le moment cinétique. Rappel: La 2 ème loi de Newton des rotations. axe. axe ext. R i

12: Energie des rotations et le moment cinétique. Rappel: La 2 ème loi de Newton des rotations. axe. axe ext. R i : Energe des rotatons et le moment cnétque I. Quelle est l énerge mécanque d un solde en rotaton? appel: Dynamque II. Comment détermner le moment cnétque d un solde? otatons déséqulbrées - centrfugeuse

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

Sujet de révision n 1

Sujet de révision n 1 4 ème année Secton : Scences Sujet de révson n 1 Ma 010 A. LAATAOUI Thèmes abordés : Complexes ; Probabltés ; Géométre dans l espace ; oncton exponentelle et lecture graphque. Exercce n 1 Sot θ un réel

Plus en détail

5, K.W 1. λ S 5, K.W 1 e 5, λ S e 5, , e 0,15 m L'épaisseur minimale du panneau doit être de 0,15 m soit 15 cm.

5, K.W 1. λ S 5, K.W 1 e 5, λ S e 5, , e 0,15 m L'épaisseur minimale du panneau doit être de 0,15 m soit 15 cm. EXERCICE N 1 Une mason plus économe en chauffage 1. Isolant thermque : fare le bon chox 1.1. Le transfert thermque s'effectue de la mason de température θ = 0 C (source chaude) vers le grener de température

Plus en détail

7. CONDUCTIVITE THERMIQUE

7. CONDUCTIVITE THERMIQUE Phénomènes de transfert 7. Conductvté thermque 1 7.1 Conductvté des gaz 7. CONDUCTIVITE THERMIQUE La théore cnétque des gaz permet de reler les proprétés thermophysques des gaz (conductvté thermque, vscosté,

Plus en détail

INDICE de RÉFRACTION et DEPENDANCE THERMIQUE: CTON, FORMALISME VECTORIEL et MÉTHODOLOGIE d ÉTUDE

INDICE de RÉFRACTION et DEPENDANCE THERMIQUE: CTON, FORMALISME VECTORIEL et MÉTHODOLOGIE d ÉTUDE INDICE de RÉFRACTION et DEPENDANCE THERMIQUE: CTON, FORMALISME VECTORIEL et MÉTHODOLOGIE d ÉTUDE Jacques MANGIN, Grégory GADRET Insttut Carnot de Bourgogne, UMR 509 CNRS-Unversté de Bourgogne, 9 Av. A.

Plus en détail

ELECTROSTATIQUE CHARGES, POTENTIEL, CHAMP

ELECTROSTATIQUE CHARGES, POTENTIEL, CHAMP ELECTROSTATIQUE CHARGES, POTENTIEL, CHAMP On appelle électromagnétsme, l'étude de l'ensemble des phénomènes lés aux nteractons entre partcules chargées. Sot un ensemble D de partcules chargées, mobles

Plus en détail

Exercices d optique géométrique - correction : N.B : Pour les constructions géométriques, se reporter au cours, où tous les cas ont été inventoriés.

Exercices d optique géométrique - correction : N.B : Pour les constructions géométriques, se reporter au cours, où tous les cas ont été inventoriés. Exercces d optque géométrque - correcton : N.B : Pour les constructons géométrques, se reporter au cours, où tous les cas ont été nventorés. Ex : bre optque. ) La bre va transmettre à condton d avor une

Plus en détail

cos x = eix + e ix cos 2x = 2 cos 2 x 1 cos 2 x = cos a + cos b = 2 cos cos 2 cos a cos b = 2 sin sin sin a + sin b = 2 sin cos

cos x = eix + e ix cos 2x = 2 cos 2 x 1 cos 2 x = cos a + cos b = 2 cos cos 2 cos a cos b = 2 sin sin sin a + sin b = 2 sin cos Formulaire Trigonométrie Définition cos ei + e i sin ei e i i cos n + i sin n (cos + i sin ) n Angle double cos cos sin tan θ sin θ cos θ Angles opposés et cotan θ tan θ cos θ sin θ cos(θ) cos( θ) cos(π

Plus en détail

Annexe B Référence Unicode

Annexe B Référence Unicode Annexe B Référence Unicode Aperçu Cette annexe propose des tables pour les caractères Unicode. Vous pourrez trouver l ensemble de ces caractères dans les spécifications XHTML 1.0 à http://www.w3.org/tr/2001/wd-xhtml1-20011004/#dtds.

Plus en détail

Analyse de l'exactitude d un Robot Parallèle " Delta "

Analyse de l'exactitude d un Robot Parallèle  Delta th Internatonal Conference on Computer Integrated Manufacturng CIP 007 0-0 November 007 Analyse de l'exacttude d un Robot Parallèle " Delta " BENTALEB Toufk Ecole Mltare Polytechnque (EMP Labo. Mécanque

Plus en détail

REPERAGE DANS LE PLAN

REPERAGE DANS LE PLAN REPERGE DNS LE PLN I. Repère du plan 1. Repère et coordonnées Tros ponts dstncts deux à deux, I et J du plan forment un repère, que l on peut noter (, I, J). L orgne et les untés I et J permettent de graduer

Plus en détail

5 ème partie Dynamique d un ensemble de particules

5 ème partie Dynamique d un ensemble de particules 5 ème parte Dynamque d un ensemble de partcules Notes de cours de Lcence de A. Coln de Verdère On a surtout dscuté dans les partes précédentes de la dynamque d un seul corps. L nteracton de ce corps avec

Plus en détail

Code_Aster. Réponse sismique par méthode spectrale. Version 10. Résumé :

Code_Aster. Réponse sismique par méthode spectrale. Version 10. Résumé : Ttre : Réponse ssmque par méthode spectrale Date : 31/1/11 Page : 1/34 Réponse ssmque par méthode spectrale Résumé : L étude de la réponse d une structure sous l effet de mouvements mposés de type ssmque,

Plus en détail

CHAPITRE 1 NOTIONS GENERALES

CHAPITRE 1 NOTIONS GENERALES CHAPITRE 1 NOTIONS GENERALES 1.1 INTRODUCTION Un phénomène d'orgne dynamque se caractérse par une sollctaton varant à la fos dans le temps et dans l'espace, dans lequel les forces d'nerte, produt de la

Plus en détail

Techniques «Soft-Computing» pour l Identification de Systèmes. Une Perspective d Optimisation Gonzalo Joya. Dpto. Tecnología Electrónica

Techniques «Soft-Computing» pour l Identification de Systèmes. Une Perspective d Optimisation Gonzalo Joya. Dpto. Tecnología Electrónica Technques «Soft-Computng» pour l Identfcaton de Systèmes. Une Perspectve d Optmsaton Gonzalo Joya ETSI Telecomuccacón 9017 Málaga joya@dte.uma.es Pars, le 8 févrer 003 Plan - Identfcaton d un Système Dynamque

Plus en détail

Feuille d'exercices : Puissance, transformateur & actionneur

Feuille d'exercices : Puissance, transformateur & actionneur Feulle d'exercces : Pussance, transformateur & actonneur P Coln 12 janver 2017 1 Pussance moyenne consommée par un dpôle On consdère le montage suvant fonctonnant en régme snusoïdal de pulsaton ω. La pussance

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

p( x 1 RESISTANCE DES MATERIAUX II THEORIE DES POUTRES A. ALLICHE Maître de Conférences Paris 6

p( x 1 RESISTANCE DES MATERIAUX II THEORIE DES POUTRES A. ALLICHE Maître de Conférences Paris 6 p( x ) x x M T RESISTNCE DES MTERIUX II THEORIE DES POUTRES Maître de Conférences Pars 6 SOMMIRE I - STTIQUE DES MILIEUX CURVILIGNES INTRODUCTION - DEFINITIONS DES POUTRES ET DES EFFORTS DE L RDM 4 - EQUTIONS

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

II 10-2 Théorèmes des travaux virtuels

II 10-2 Théorèmes des travaux virtuels II 10-2 Théoèmes des tavaux vtuels Phlppe.Boullad@ulb.ac.be veson 26 septembe 2006 Théoèmes des tavaux vtuels Motvaton Poblème de l élastcté Notatons - taval des foces éeues Théoèmes des tavaux vtuels

Plus en détail

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction TP 6: Crcut C, charge et décharge d'un condensateur - Correcton Objectfs: Savor utlser un multmètre. Savor réalser un crcut électrque à partr d'un schéma. Connaître l'nfluence d'un condensateur dans un

Plus en détail

CONTREVENTEMENT D UNE STRUCTURE EN BETON ARME

CONTREVENTEMENT D UNE STRUCTURE EN BETON ARME CONTREVENTEMENT D UNE STRUCTURE EN BETON ARME Sommare 1. PREAMBULE : SYSTEME DE CONTREVENTEMENT... 3. DETERMNATON DES EFFORTS DE VENT... 3.1 Résultante de l acton du vent... 4. Exemple d applcaton du calcul

Plus en détail

Introduction La cinématique étudie le mouvement des solides, indépendamment des causes qui le produisent.

Introduction La cinématique étudie le mouvement des solides, indépendamment des causes qui le produisent. Introducton La cnématque étude le mouvement des soldes, ndépendamment des causes qu le produsent I Poston d un pont d un solde Solde de référence La noton de mouvement est relatve On étude toujours le

Plus en détail

Géométrie des masses

Géométrie des masses Cours - éométre des masses CE M éométre des masses ommare éométre des masses... Masse et nerte d un sstème... 3. Notons d nert... 3. Masse... 3.3 Centre d'nerte centre de gravté... 4.4 Algorthme de calcul

Plus en détail

II 6 Flexion simple (effet du cisaillement) II Flexion simple

II 6 Flexion simple (effet du cisaillement) II Flexion simple 6 Flexion simple (effet du cisaillement) Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 16 juillet 011-6 - 1 Flexion simple Définition [Fre,., Chap. 9, 157-17+180] Effet du cisaillement sur les pièces fléchies Moments

Plus en détail

Logiciel TALREN 4 v 1.x

Logiciel TALREN 4 v 1.x Manuel d'utlsaton de TALREN 4 Notce technque Logcel TALREN 4 v.x C. Notce technque. INTRODUCTION...7. METHODES DE CALCUL DE LA STABILITE DES PENTES - EQUATIONS DE BASE...8.. METHODES DES TRANCHES ET METHODE

Plus en détail

1 CHAPITRE I Surfaces de potentiel, concepts et définitions

1 CHAPITRE I Surfaces de potentiel, concepts et définitions 1 Surfaces de potentel, concepts et défntons 1 Généraltés ****************A FAIRE************************************* Surfaces de potentel (Potental Energy Surfaces) : Vpes.1 L énerge potentelle La quantté

Plus en détail

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires

II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires II - 11 Propriétés mécaniques des matériaux et modèles non linéaires Philippe.Bouillard@ulb.ac.be version 11 août 2011 Motivation Essais traction, compression, fatigue, Effets de la température Effets

Plus en détail

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines).

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines). Chaptre II : Introducton hermodynamque des machnes de compresson (compresseurs) et de détente (turbnes). II. : Introducton. On s'ntéresse dans ce chaptre à l'ntroducton thermodynamque des compresseurs

Plus en détail

ia D v L Ua id E Equations du circuit : V = E + L.di/dt Ua = v + vk Ia = i - id

ia D v L Ua id E Equations du circuit : V = E + L.di/dt Ua = v + vk Ia = i - id Hacheurs Les hacheurs sont des conertsseurs d énerge qu font transter l énerge électrque d une source contnue ers une autre source contnue. Nombreuses sont les applcatons pour la commande des machnes à

Plus en détail

BONJOUR et BIENVENUE

BONJOUR et BIENVENUE BONJOUR et BIENVENUE Intervenants : Eric DAVALLE, Dr Ingénieur civil EPFL Chef du Service de l électricité de la Ville de Lausanne avec les assistants du LSMS 1 Semaines N Jour Mardi Chapitres 7.10 et

Plus en détail

RESOLUTiON DE L'EQUATiON DU 2ème DEGRE. Calculer le discriminant Δ : Δ = 0. 1 solution double : compléter l'équation d'après l'énoncé

RESOLUTiON DE L'EQUATiON DU 2ème DEGRE. Calculer le discriminant Δ : Δ = 0. 1 solution double : compléter l'équation d'après l'énoncé a b c Δ 0 x 1 - b + Δ x - b - Δ x 1 x - b x - 4 x + 4 0 a 1 b -4 c 4 Δ ( -4 ) - 4 x ( 1 ) x ( 4 ) Δ 16 Δ 0-16 Δ 0 donc 1 solution double x1 x -( -4 ) x ( 1 ) x1 x 4 x1 x a b c Δ 0 x 1 - b + Δ x - b - Δ

Plus en détail

Caractérisation de la rigidité des assemblages d éléments de meuble par la simulation numérique

Caractérisation de la rigidité des assemblages d éléments de meuble par la simulation numérique Caractérsaton de la rgdté des assemblages d éléments de meuble par la smulaton numérque Par Luc CHEVALIER 1, Heba MAKHLOUF et enoît JACQUET-FAUCILLON 3 Problème classque en géne cvl où les assemblages

Plus en détail

Courbes planes parametrées et polaires

Courbes planes parametrées et polaires CPGE My Youssef, Rabat Õæ k QË@ á Ô g QË@ é

Plus en détail

VI CISAILLEMENT SIMPLE

VI CISAILLEMENT SIMPLE VI CISAILLEMENT SIMPLE Il existe de nombreux dispositifs utilisant la sollicitation de cisaillement (outils, cisailles, poinçons ). Le cisaillement simple correspond dans la pratique à une sollicitation

Plus en détail

Conférence de consensus sur le débit du Rhône à Beaucaire pour la crue de Décembre 2003 CONTRIBUTION CNR

Conférence de consensus sur le débit du Rhône à Beaucaire pour la crue de Décembre 2003 CONTRIBUTION CNR Conférence de consensus sur le débt du Rhône à Beaucare pour la crue de Décembre 2003 CONTRIBUTION CNR Pont de Beaucare-Tarascon PK 269.60 photo prse le 3 décembre 2003 ANNEXE II Détermnaton du débt avec

Plus en détail

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus :

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus : 1. Une dode est utlsée dans le montage c-dessous : 3,3 générateur + 2,5 =4,5 V V Fgure 43 Des relevés effectués sur cette dode branchée en drect sont donnés dans le tableau c-dessus : v (V) 0 0,6 0,7 0,8

Plus en détail

Exercice 1 : Exercice 2 :

Exercice 1 : Exercice 2 : Exercice 1 : On considère un point M appartenant à une digue en terre (Figure ci-dessous). Ce point est sollicité par un effort surfacique p. n, d autre part, on a mesuré la valeur de la contrainte normale

Plus en détail

Les Codes Convolutionnels

Les Codes Convolutionnels Les Codes Convolutonnels Code Convolutíonnel : codage à partr des bts d'nformaton de pluseurs blocs Plus smples à coder et à décoder que les codes de blocs lorsque n est élevé m m m m Codes pour applcatons

Plus en détail

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices Termnale S Physque Chaptre 7 : e dpôle Page 1 sur 8 xercce n 3 p170 1. a. unté d nductance est le henry de symbole H. b. e nom de cette unté provent du physcen amércan Joseph Henry : http://fr.wkpeda.org/wk/joseph_henry

Plus en détail

Chapitre 8 Actions du champ magnétique

Chapitre 8 Actions du champ magnétique 8.0 Introducton Chaptre 8 Actons du champ magnétque Actons (orce) du champ magnétque : a) sur des fs parcourus par un courant ( transaton) ; baance de courant b) sur des bobnes de fs parcourus par un courant

Plus en détail

DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE DE SOLUTIONS AQUEUSES CONCENTRÉES

DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE DE SOLUTIONS AQUEUSES CONCENTRÉES DYNAMIQUE MOLÉCULAIRE DE SOLUTIONS AQUEUSES CONCENTRÉES Colloque SFGP Phlppe Gulbaud CEA Marcoule DEN/DRCP/SCPS/LILA JUIN 13, 01 PAGE 1 CEA MARCOULE DRCP/SCPS/LILA Uranum naturel Mnes Enrchssement Uranum

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

CONCOURS 2013 SECONDE ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Filière PC. (Durée de l épreuve : trois heures) L usage d ordinateur ou de calculatrice est interdit.

CONCOURS 2013 SECONDE ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES. Filière PC. (Durée de l épreuve : trois heures) L usage d ordinateur ou de calculatrice est interdit. A 2013 MATH II PC ÉCOLE DES PONTS PARISTECH. SUPAERO ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH MINES DE SAINT ÉTIENNE, MINES DE NANCY, TÉLÉCOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH Filière PC). ÉCOLE

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Le rayonnement thermique

Le rayonnement thermique Chaptre 1 Après la conducton et la convecton, le trosème mode de transfert de la chaleur: Le rayonnement thermque Tout corps à une température supéreure à 0 Kelvn émet un rayonnement thermque Rayonnement

Plus en détail

De la mécanique des systèmes à celle des solides.

De la mécanique des systèmes à celle des solides. Chaptre B-III De la mécanque des systèmes à celle des soldes. Joël SORNETTE met ce cours à votre dsposton selon les termes de la lcence Creatve Commons : Pas d utlsaton commercale. Pas de modfcaton, pas

Plus en détail

Question de cours 1. Problème 1. Problème 2 CHIMIE ÉLECTRICITÉ. DS 4 le 14 janvier 2013

Question de cours 1. Problème 1. Problème 2 CHIMIE ÉLECTRICITÉ. DS 4 le 14 janvier 2013 DS 4 le 4 janver 203 HIMI ÉTRIITÉ NB : e canddat attachera la plus grande mportance à la clarté, à la précson et à la concson de la rédacton. es copes llsbles ou mal présentées seront pénalsées. Toute

Plus en détail