(1) ProSim, Rue Ampère, Stratège, Bât A, BP2738, F Labège Cedex ; France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "(1) ProSim, Rue Ampère, Stratège, Bât A, BP2738, F-31312 Labège Cedex e-mail : philippe.baudet@prosim.net ; France"

Transcription

1 SIMO 2006 ytèm d'information, modéliation, optimiation t command n Géni d Procédé L virtul dan la réalité quotidinn octobr Toulou (Franc) UTILISER LA MODELISATION POUR REPONDRE AUX DEFIS DE LA GESTION DES CENTRALES DE PRODUCTION D ENERGIE P. BAUDET (1), L. UMBER (2), P. CASTELAIN (1) (1) ProSim, Ru Ampèr, Stratèg, Bât A, BP2738, F Labèg Cdx -mail : ; Franc (2) Uin d Elctricité d Mtz, 2 plac du Pontiffroy, BP 20129, F-57014, METZ Cdx 01 -mail : ; Franc Abtract. Thr ar many indutrial ctor involvd in th cognration of hat and lctricity (utiliti, among othr) from foil ful. Among thm, ptrochmical (rfining) and chmical convrion plant but alo ditrict hating ntwork. Papr mill, ugar rfining and manufacturing plant alo count among th major tam conumr. In all ca, th problm rmain th am: organizing production in th bt poibl way, day-to-day but alo ovr tim, within an conomic contxt in full uphaval and ubjct to changing rgulation and in a vry contraind nvironmnt. I Th goal of thi prntation i to propo concrt and rachabl olution that nabl a rational and conomically bnficial managmnt of th nrgy production in larg plant. Th prntation u a ca of th Uin d Elctricité d Mtz (UEM) to illutrat th potntial of a modlling, imulation and optimization oftwar to anwr to uch iu. Th Arian oftwar wa actually ud for th following application: Tchnical and conomical modlling of th plant Onlin optimization (ral tim and at a crtain point of tim) Automatd, rptitiv, prdictiv or rtropctiv calculation, intgrating th notion of tim-horizon (hour pr hour, day aftr day, annual balanc dividd in wk tc..) Réumé. L domain indutril concrné par la production combiné d chalur t d élctricité (ntr autr utilité) à partir d énrgi foil ont nombrux, parmi lqul la pétrochimi (raffinag), l grand cntr d tranformation chimiqu, mai aui l réaux d chauffag urbain, ou l grand conommatur d vapur qu ont l paptri t l cntr d raffinag ucrir. Qul qu oit l typ d uin n qution, la problématiqu rt la mêm : organir au miux la production, au jour l jour, n fonction d ignaux tarifair du momnt t d la dmand mai aui établir un planning d production mnul ou annul, dan un contxt réglmntair t économiqu changant t dan un nvironnmnt trè contraint. L objctif d la préntation t d propor d olution concrèt t accibl qui prmttnt d rnforcr un gtion rationnll t économiqumnt bénéfiqu d la production d énrgi dan l uin d grand taill. La préntation appui ur un ca concrt, clui d L Uin d Elctricité d Mtz (UEM), pour illutrr l potntil d un logicil d modéliation, d imulation t d optimiation pour répondr à d tll problématiqu. L logicil Arian a été utilié pour l application uivant : Modéliation tchnico-économiqu d la cntral. Optimiation n lign («tmp rél», à un intant donné). Calcul répétitif automatié, prédictif ou rétropctif, intégrant la notion d horizon d tmp (hur par hur, jour aprè jour, bilan annul par découpag n main, tc). Mot Clé. énrgi, utilité, gtion, réduction d coût, optimiation, imulation

2 UTILISER LA MODELISATION POUR REPONDRE AUX DEFIS DE LA GESTION DES CENTRALES DE PRODUCTION D ENERGIE L Uin d Elctricité d Mtz (UEM) L uin d élctricité d Mtz t un xmpl d réau d chauffag urbain. D façon trè chématiqu, c it produit dux utilité : l au chaud urchauffé pour alimntr l chauffag urbain d la vill t l élctricité. Pour c fair, la cntral conomm dux combutibl: l charbon t l gaz naturl. Un uin d incinération produit égalmnt d la vapur utilié par la cntral d production. Structur d l uin d production La cntral compo d : 3 réaux vapur (60 bar (HP), 12 bar (MP) t 2,5 bar (BP)) ; 4 chaudièr à charbon, dux générant d la vapur ur HP, dux générant d la vapur ur MP 1 dégazur fourniant l au alimntair aux chaudièr à charbon t aux chaudièr d récupération. 1 turbin à combutibl au gaz naturl («turbin à gaz») avc un cacad d échangur d récupération ur l fumé prmttant d récupérr d la vapur HP, d la vapur MP t prmttant au final un préchauffag du réau d au urchauffé (économiur). 2 turbin à condnation conncté au réau MP, produiant d l élctricité t rcyclant l condnat vr l dégazur. 1 turbin à contr-prion t à outirag conncté ntr l réaux HP, MP t BP. 1 turbin à contr-prion t à outirag fonctionnant ntr HP t MP (turbin à outirag), l échappmnt (prion d orti fixé à 1,5 bar) alimntant un réchauffur du réau d au urchauffé. Pluiur vann d déurchauff, diponibl ntr l réaux, n particulir l vann d contournmnt d turbin à outirag. Un réau d au urchauffé prmttant l réchauffag d la boucl d au. C réau t contitué équntillmnt d l économiur précédmmnt mntionné, du réchauffur utiliant la vapur d échappmnt d la turbin à outirag, d un cond réchauffur utiliant d la vapur BP t nfin d un préparatur d au prmttant d ajutr la tmpératur d orti d l au par injction d vapur MP (l trop plin du préparatur t rcyclé vr l dégazur). Par aillur, la cntral put importr d la vapur d un uin voiin. Ct apport xtériur t fatal (débit fixé), à un prix prédétrminé. La cntral alimnt l uin voiin n au dégazé (nécair à la production d vapur). Contraint d production La contraint d production majur conit à fournir la puianc thrmiqu d conign au réau d au urchauffé. En fonction du jour (dan l anné) t d la tmpératur ambiant, la conign t un puianc thrmiqu qui traduit ou la form d un débit t d un tmpératur, pour la production d au urchauffé. Concrètmnt, l débit d au du réau d au urchauffé vari ntr 150 t 1300 t/h. La contraint d production conit donc à réchauffr l débit d circulation d a tmpératur d rtour (ordr d grandur 80 C) à a tmpératur d conign, (dit «tmpératur d départ cntral», ntr 140 t 180 C, n fonction d la tmpératur xtériur). Parallèlmnt, la production élctriqu «co-généré», obtnu par la turbin à combutibl t l quatr turbin à vapur (2 turbin à outirag, 2 turbin à condnation), t rvndu. Difficulté d organiation d la production t objctif du projt d rationaliation La difficulté d organiation conit à décidr d l ngagmnt d différnt matéril, au rgard d la charg d production. En fonction d la conign ur l réau d chauffag urbain, d tarif d achat d matièr prmièr t du tarif d rvnt d l élctricité, qul doit êtr l ngagmnt d la turbin à gaz, d chaudièr t d différnt turbin?

3 L problèm réultant t donc tchnico-économiqu, l objctif étant d minimir l coût d production (ou maximir l gain d production) n rpctant l conign d puianc thrmiqu ur l réau d au urchauffé t n utiliant un modèl d rpréntation d l uin qui oit fiabl t réalit, du point d vu d contraint tchniqu d production, tout particulièrmnt. Modéliation L approch rtnu dan Arian t un approch modulair. Chaqu «équipmnt» (au n larg du trm, un chaudièr t un équipmnt, un réau aui) génèr on propr ytèm d équation t l modèl global t contruit à partir d la ommation d c contraint local, à laqull on ajout l contraint global (contraint d émiion polluant, contraint d approviionnmnt ). Il n t pa poibl ici d détaillr l intégralité d équation manipulé. Nou focalion la modéliation ur l ca d la chaudièr à charbon t d un turbin à vapur. Modèl d équipmnt : chaudièr à charbon D façon trè chématiqu, l combutibl t rprénté par un prix t un PCI (n fait, il put êtr décrit d façon baucoup plu détaillé, notammnt n trm d compoition pour la caractériation d émiion polluant ). La chaudièr utili la notion d rndmnt. L rndmnt t modélié comm un fonction quadratiqu d la charg nthalpiqu d la chaudièr : avc : η η = a.q 2 + b.q + c rndmnt d référnc, Q charg util d la chaudièr (variation d débit nthalpiqu ntr ntré t orti d la chaudièr), a, b, c paramètr d la courb d rndmnt rnigné par l'utiliatur. L rndmnt t défini pour d condition d référnc n trm d air ntrant (tmpératur, xcè). Il t corrigé automatiqumnt i l condition opératoir pour l air ntrant diffèrnt d l état d référnc, oit n tmpératur, oit n xcè. avc : Q comb débit d combutibl conommé, Q charg util d la chaudièr, η 1 Q Qcomb = η1. PCI rndmnt corrigé d la chaudièr, PCI pouvoir calorifiqu infériur du combutibl (= PCS / 1.1). Modèl d équipmnt : turbin Un turbin (ou un aociation d turbin pour l turbin à outirag t l turbin à condnation) t caractérié par la notion d rndmnt intropiqu. C rndmnt t modélié comm un fonction quadratiqu d la puianc réll produit : Equation d conrvation d l'ntropi : ( T,P ) S ( T, P ) S = Equation d calcul du travail maximum dan l condition intropiqu :

4 avc : W max = H ( T,P ) H ( T, P ) S, S ntropi d'ntré t d orti d la vapur, H, nthalpi d'ntré t d orti d la vapur, H W max T P P T travail maximum fourni par la turbin (ou form d'élctricité), tmpératur flux ntrant, prion flux ntrant, prion flux ortant, tmpératur du flux ortant dan d condition intropiqu. Equation d rndmnt intropiqu : avc : η W rél η = W W rél max H = H rndmnt intropiqu d la turbin, travail rél fourni par la machin. Exprion du rndmnt ou form quadratiqu : 2 ( T, P ) H ( T, P ) ( T, P ) H ( T, P ) η = a Wrél + b Wrél + c où a, b, c ont d cofficint défini par l'utiliatur pour caractérir la turbin. C cofficint intègrnt implicitmnt l rndmnt énrgétiqu d la chaîn mécaniqu t du turbo. A partir d là, la réolution prmt d'accédr au travail rél fourni par la turbin (élctricité généré ur l it). Il t à notr qu l travail 'xprim n kw dan l'xprion précédnt du rndmnt. Globalmnt, chaqu équipmnt t rprénté par un ytèm d équation qui diffèr lon l choix d l utiliatur. Au final, compt tnu d option d modéliation rtnu, l ytèm à réoudr t non linéair (au moin pour l modèl d rpréntation d réaux qui formulnt ou la form d un mélangur idéal, générant un équation d bilan énrgétiqu bi-linéair N ( i = F i. H i = Fml. H 1 ml )). Il t réolu n imulation par un méthod d Nwton multi-variabl t n optimiation par un méthod d programmation quadratiqu ucciv (SQP), intégré au in du calculatur. L intérêt évidnt d la méthod t la génération automatiqu du problèm mathématiqu, à partir d donné rnigné par l utiliatur au nivau d l intrfac graphiqu (paramètr d la courb d rndmnt, condition opératoir, contraint tchniqu, mod d fonctionnmnt ). L modèl put donc êtr modifié trè aiémnt (ajout d un équipmnt t d contraint aocié ou modification d paramètr d courb d rndmnt par xmpl, modification d conign d production, d tarif ). L logicil dipo égalmnt d un méthod d initialiation fficac, pour l calcul d optimiation. Concordanc modèl / mur Compt tnu d donné diponibl ur it, l modèl d rpréntation d équipmnt put êtr influncé. Par xmpl, pour l chaudièr, l débit d combutibl ntrant n t pa muré, contrairmnt au débit vapur généré. Pour l chaudièr, l mod d rpréntation rtnu pour la imulation t donc un mod «à débit d vapur fourni». Dan l mêm prit, l turbin n ont pa parfaitmnt équipé n intrumnt d mur d débit. En rvanch, l puianc élctriqu ont accibl. Il a donc été rtnu d modèl «à puianc fourni» pour l turbin à vapur.

5 La contruction du modèl global obéit donc à un crtain nombr d règl, t dépnd notammnt d la diponibilité d mur pour caractérir l ca d march d la cntral. Modèl d la cntral avc Arian L modèl d cntral d l UEM obtnu avc l logicil ARIANE, t prénté ur la figur ci-aprè. Calcul avc l modèl dévloppé dan ARIANE Avc l modèl diponibl, l potntil d calcul t important t offr d poibilité divr : Simulation : à partir d donné, la imulation prmt d caractérir un ca d march, c t à dir d chiffrr l coût d production (coût d xploitation incluant évntullmnt la maintnanc t l invtimnt). Si l donné ntré ont l mur du momnt, ur it, la imulation chiffr xactmnt l coût d production intantané. C coût d xploitation t égalmnt formulé ou la form d coût moyn d production pour tou l fluid d la cntral t pour l élctricité produit dan tou l équipmnt. En rlâchant crtain contraint choii, l problèm tranform n problèm d optimiation. L optimiur va minimir l coût d xploitation t fournir l ca d march optimal (ngagmnt d chaqu matéril d façon à optimir la production, d un point d vu économiqu), tout n rpctant l contraint tchniqu défini. A partir d un ca courant, l calcul d coût marginaux t égalmnt poibl, pour chaqu utilité produit. Calcul ytématiqu Structuration d donné - Lin au ytèm d contrôl - Optimiation n lign L donné t réultat du modèl d la cntral ont été architcturé ou la form d un arborcnc xml (tranfrt automatiqu d un modèl Arian au format xml). Ctt arborcnc prmt un manipulation plu intniv d donné, t autori l importation maiv d donné, notammnt n provnanc du ytèm d contrôl du it. La connxion au ytèm d contrôl étant ffctué, il t alor poibl d lancr d calcul n injctant n bloc dan l logicil tout l mur tmp rél du it.

6 En un ul action, l outil prmt aini d récupérr l donné tmp rél, d lancr l calcul (imulation t/ou optimiation) t d archivr l réultat : l outil mi n œuvr t un calculatur n lign. Add-In L arborcnc xml procur déjà un facilité d utiliation du modèl, n trm d ntré d donné t d xportation d réultat. L ncapulation d ctt architctur ou la form d un objt COM/DCOM prmt d allr ncor plu loin dan l procu, n offrant la poibilité d pilotr l calculatur dpui n import qull application upportant ctt tchnologi. L Add-In d Arian aini conçu put donc utilir dpui Excl pour réalir l équnc uivant : Récupérr l donné d intérêt Tranformr l donné lorqu nécair (ébauch d réconciliation) Lancr tout typ d calcul Récupérr l réultat dirctmnt dan l application Excl L avantag principal d ctt Add-In t la poibilité d réalir d boucl d calcul, pour rpréntr d équnc d production, d périod ucciv (multi-périod) ou pluiur it (multi-it). La réaliation d bilan put par xmpl fair trè implmnt n réaliant un boucl ur tou l ca d march archivé d la périod vié par l bilan. Utiliation d l outil t prpctiv d évolution La mi n lign ur l it d l UEM étant, à c jour, ncor récnt, il t prématuré d tirr d concluion ur l gain financir généré uit à c projt d mi n œuvr d l outil ur it. C qui t crtain, c t qu la mi à dipoition d un modèl d rpréntation fiabl du it d production contitu déjà un étap fondamntal dan un procu d rationaliation d la production. L évolutivité du modèl (poibilité d ajout d contraint upplémntair, ajout d nouvaux équipmnt, modification aié d paramètr d modéliation d équipmnt ) garantit un utiliation continu ur l long trm, l modèl évoluant implmnt n mêm tmp qu la réalité du it d production. L utiliation ytématiqu d l outil, c t à dir l rcour au modèl pour gérr la production n tmp rél prént un potntil d gain non négligabl, à la foi n trm d tmp (la olution d production t fourni quai-intantanémnt) mai égalmnt n trm financir (garantir un politiqu d production économiqumnt optimal t tchniqumnt réalit, à chaqu intant). Par aillur, l utiliation d l Add-In offr la poibilité d réalir d bilan xtrêmmnt préci. A titr d xmpl, l bilan annul d émiion polluant (CO 2, SO 2 ) put êtr réalié par un impl compilation automatiqu d tou l ca d march archivé d l anné. C t ici ncor un gain n tmp t n préciion. Enfin, la préparation d budgt (préviion d achat d matièr prmièr ur l anné) put aui êtr réalié d façon trè fin. Un drnièr étap put ncor êtr franchi, pour gérr complètmnt l contraint à horizon d tmp, n l intégrant au in du ytèm à optimir. L travaux ont n cour ur c ujt t conduiront au final à un véritabl outil d planification d la production (optimiation multipériod «vrai»), capabl par xmpl d optimir la production dan l cadr d un contrat d cogénération d élctricité ur périod hivrnal. Si N ca d march rpréntnt un périod, l Add-in prmt pour l intant d réalir N optimiation ucciv (t indépndant) t d calculr l réultat ur tout la périod (totaliation d N réultat). La planification prmttra d impor un production ou un contraint ur la périod t d ajutr l production d N ca d march d façon à obtnir un optimum global ur tout la périod.

Performances d une machine frigorifique à éjecto-compression utilisant l énergie solaire à basse ou moyenne température

Performances d une machine frigorifique à éjecto-compression utilisant l énergie solaire à basse ou moyenne température Prformanc d un machin frigorifiqu à éjcto-comprion utiliant l énrgi olair à ba ou moynn tmpératur Latra BOUMARAF 1, André LALLEMAND 1 LR3MI, Départmnt d Mécaniqu, Univrité d Annaba, BP 1, 3 Annaba, Algéri

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT

THERMODYNAMIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT Écol National d'ingéniur d Tarb Enignmnt Smtr 2 t 2* Duxièm parti THERMODYNAMIQUE D UN FLUIDE EN ÉCOULEMENT Anné 2009-10 Jan-Yv PARIS.. jan-yv.pari@nit.fr Karl DELBÉ... karl.dlb@nit.fr Duxièm parti THERMODYNAMIQUE

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

Les pieux de fondations géothermiques

Les pieux de fondations géothermiques L piux d fondation géothriqu Edité l 21/09/201 Jan-Baptit BOUVENOT Carolin DE SA Clént DESODT Hélèn HORSIN MOLINARO Ctt rourc prént l utiliation d piux d fondation, nécair à la tabilité d crtain contruction,

Plus en détail

AP24 : NUMERISATION DE L INFORMATION.

AP24 : NUMERISATION DE L INFORMATION. 24 : NUMERISTION DE L INFORMTION. Donné : octt = 8 bit ; Ko = 24 octt ; Mo = 24 Ko L atténuation d un tranmiion t :.log avc t n watt (W), n décibl (db) L cofficint d atténuation d un câbl t : L avc L n

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

LIGNES A RETARD. avec ϕ = - ωτ = - 2.π.f.τ

LIGNES A RETARD. avec ϕ = - ωτ = - 2.π.f.τ LIGNES A RETARD. DEFINITION L ignal d orti (t d'un lign à rtard parfait t lié au ignal d'ntré par la rlation : (t (t - τ. τ : rtard apporté par la lign.. ETUDE EN REGIME HARMONIQUE Si v (t V M.in(ωt v

Plus en détail

Logique : Véhicule hybride Toyota Prius (centrale PSI 07)

Logique : Véhicule hybride Toyota Prius (centrale PSI 07) Scincs d l Ingéniur Lgiqu : Véhicul hybrid Tyta Prius (cntral PSI 07) Intrductin : Dans l cntxt actul d écnmi ds énrgis fssils t d réductin ds émissins d gaz ncifs, l systèm d prpulsin hybrid cnstitu un

Plus en détail

Exercices d application

Exercices d application Siriu T rm S - Livr du profur Chapitr 26. Tranmttr t tockr d l information Exrcic d application 5 minut chrono! 1. Mot manquant a. émttur ; récptur b. pixl ; octt ; octt c. un infinité ; un nombr fini

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Le Filtrage analogique

Le Filtrage analogique L Filtrag analogiqu CNM 6-7 LD-P CNM 6-7 LD-P Sommair : ôl 6 Différnt typ d filtr 6 Filtr à capacité commuté 7 Calculatur 8 appl ur la théori du filtrag 8 Notion d fonction d tranfrt 8 Notion d fonction

Plus en détail

«Modélisation - Traitements numériques»

«Modélisation - Traitements numériques» «Modéliation - Traitmnt numériqu» «Travaux rlatif à la platform national d modéliation PREV AIR : Bilan d prformanc t bilan utiliatur» Juin 2013 Programm 2012 FRÉDÉRIK MELEUX, LAURE MALHERBE, ANTHONY UNG

Plus en détail

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage Formation propoé ur l pôl univritair d Port du Jura à Montbéliard Licnc Profionnll BAC+3 Accibl n formation claiqu, n formation continu ou n apprntiag Univrité d Franch-Comté IUT d Blfort-Montbéliard www.lpadio.nt

Plus en détail

Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine

Paris Seine Normandie : tourisme, culture, paysage et patrimoine Pari Sin Normandi : tourim, cultur, payag t patrimoin L tourim contitu un d ba d l économi d Sin Normandi t l un d ctur d activité l plu créatur d rich. L région Îl-d-Franc t l nmbl normand comptabilint,

Plus en détail

TRANSFORMEE DE FOURIER DISCRETE : TFD. PRINCIPE des ANALYSEURS DE SPECTRE. "numériques".

TRANSFORMEE DE FOURIER DISCRETE : TFD. PRINCIPE des ANALYSEURS DE SPECTRE. numériques. ESI Can - Informatiqu 1A TRASFORMEE DE FOURIER DISCRETE : TFD t PRICIPE d AALYSEURS DE SPECTRE "numériqu". M.FRIKEL - G.BIET 28 29 ESI Can - Informatiqu 1A I TRASFORMEE DE FOURIER DISCRETE....1 DEFIITIO

Plus en détail

CHAPITRE 3 : AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL

CHAPITRE 3 : AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL Unirité d Saoi DEUG Scinc t Tchnologi r mtr Elctroniqu t ntrumntation CHPTE 3 : MPLFCTEU OPETONNEL PEMBULE 24 2 DESCPTON 24 2 PESENTTON 24 22 LMENTTON 24 3 MODELE DE L O DEL 25 3 DEFNTON 25 32 EGMES DE

Plus en détail

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan

Etude du couplage d un distillateur solaire avec un capteur plan Rvu ds Enrgis Rnouvlabls ICRESD-07 Tlmcn (2007) 179 186 Etud du couplag d un distillatur solair avc un captur plan Z. Haddad *, A. Chakr t N. Boukrzaza Laboratoir d Physiqu Enrgétiqu, Univrsité Mntouri,

Plus en détail

Machines thermiques avec changements d état

Machines thermiques avec changements d état Machin thrmiqu avc changmnt d état I 38. Étud d'un pomp à chalur dtiné au chauffag d'un habitation(esim 99). 3 Un pomp à chalur à fréon (CHF Cl : difluorochlorométhan) prélèv d la chalur à un circuit d'au

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

TRANSPORT LOGISTIQUE. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE TRANSPORT LOGISTIQUE Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair TRANSPORT LOGISTIQUE grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Tour de refroidissement

Tour de refroidissement TP N7 Tour d rfroidimnt ENSEEIHT 2, ru Chrl CAMICHEL B.P. 7122 31071 TOULOUSE Cdx 7 FRANCE (33) 05 61 58 82 00 (33) 05 61 62 09 76 Tour d rfroidimnt Dn l cycl d l pur, l fluid à l étt d pur n orti d l

Plus en détail

Commande scalaire des machines à courant alternatif

Commande scalaire des machines à courant alternatif Command calai d machin à couant altnatif Plan du cou Command calai d un machin aynchon Pincip Alimntation n tnion Alimntation n couant Command calai d un machin ynchon Statégi d command Autopilotag d Machin

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

I B. avec β= = gain en courant en émetteur commun 1 α. 7 V (silicium) Université Mohammed Khider Biskra A.U. : 2010/2011. Sciences et Techniques

I B. avec β= = gain en courant en émetteur commun 1 α. 7 V (silicium) Université Mohammed Khider Biskra A.U. : 2010/2011. Sciences et Techniques Unirité Moammd Kidr Bikra A.U. : 200/20 Scinc t Tcniqu lctroniqu fondamntal Bkouc K. L TANSSTO BPOLA (BJT) - Définition : L tranitor ipolair t un ourc d courant commandé n courant. Un tranitor rt à amplifir

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

BIENVENUE DANS VOTRE MAISON PASSIVE. Le mode d emploi pour bien vivre votre logement

BIENVENUE DANS VOTRE MAISON PASSIVE. Le mode d emploi pour bien vivre votre logement BIENVENUE DANS VOTRE MAISON PASSIVE L mod d mploi pour bin vivr votr logmnt C EST QUOI UNE MAISON PASSIVE? UNE CONCEPTION INTELLIGENTE POUR UNE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE MAÎTRISÉE Habitat 44 a choisi d

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Colonnes gaz condensation et solaires. Pourquoi Vaillant? Pour des solutions vraiment optimisées

Colonnes gaz condensation et solaires. Pourquoi Vaillant? Pour des solutions vraiment optimisées Colonns gaz condnsation t solairs Pourquoi Vaillant? Pour ds solutions vraimnt optimisés cocompact aurocompact Avc 140 ans d xpérinc dans la tchnologi du chauffag, Vaillant s attach à apportr ds solutions

Plus en détail

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit

La Maison de Parents en Bourgogne s agrandit La Maion d Parnt n Bourgogn agrandit 20 chambr upplémntair n 2015 Un xtnion nécair pour adaptr t continur à répondr aux boin ociaux LA MAISON Un accuil t un hébrgmnt pour l famill t l patint Un ouvrtur

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Les pierres angulaires d un avenir meilleur

Les pierres angulaires d un avenir meilleur Ls pirrs angulairs d un avnir millur XELLA propos plusiurs solutions d murs innovants qui s inscrivnt parfaitmnt dans la tndanc d constructions pu énrgivors t qui sont prêts pour 2020. Photo couvrtur:

Plus en détail

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable

Revêtements extérieurs en bois Une démarche durable t n t ê Rv n boi xtérihurdurabl Un déarc i orand bénéfic La région Ba-N t t fortir rich d un pupln d t la bonn vi varié. L ntrtin par la valoriation no forêt pa t. u ll produin q vr u œ d oi b u d tchniqu,

Plus en détail

FORMATION D ADAPTATION A L EMPLOI DE CHEF DE GROUPEMENT 8 EME PROMOTION MEMOIRE. du SDIS des Deux-Sèvres»

FORMATION D ADAPTATION A L EMPLOI DE CHEF DE GROUPEMENT 8 EME PROMOTION MEMOIRE. du SDIS des Deux-Sèvres» Ecol National Supériur D Officir d Sapur-Pompir FORMATION D ADAPTATION A L EMPLOI DE CHEF DE GROUPEMENT 8 EME PROMOTION MEMOIRE «L indicatur d pilotag au in du Groupmnt Opération du SDIS d Dux-Sèvr» Group

Plus en détail

MONTRE À QUARTZ (portes logiques et oscillateurs)

MONTRE À QUARTZ (portes logiques et oscillateurs) T.P MONTRE À QUARTZ (port logiq t ocillatr) Capacité xigibl : mttr n œvr n A.L.I o n port logiq por réalir n ocillatr. mttr n ovr d port logiq, étdir l opération logiq ffcté. avoir lir n data ht. Q.) Rmplir

Plus en détail

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte.

Voici mon portfolio. Partenaire de confiance pour vos projets de graphisme. Marie-Eve Matte Designer graphique. T. 450 708-0925 C. info@mematte. Voici mon portfolio Mari-Ev Matt Dignr graphiqu T. 450 708-0925 C. info@mmatt.com www.mmatt.com pour vo projt d graphim Idntité - pag 2 Rdign - avant Rdign - aprè Mari-Ev Matt Dignr graphiqu pour vo projt

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Phase avant-projet : intégration des réseaux et équipements techniques dans les bâtiments

Phase avant-projet : intégration des réseaux et équipements techniques dans les bâtiments Phas avant-projt : intégration ds résaux t équipmnts tchniqus dans ls C documnt contint ds rnsignmnts rlatifs aux bsoins n résaux t équipmnts tchniqus ds immubls d buraux modrns : vntilation/climatisation,

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Le dimensionnement mécanique des tuyaux d'assainissement Le fascicule 70 version 2003 et les cas de pose particuliers

Le dimensionnement mécanique des tuyaux d'assainissement Le fascicule 70 version 2003 et les cas de pose particuliers Cntr d'étud t d Rchrch d l'indutri du Béton L dimnionnmnt mécaniqu d tuyaux d'aainimnt L facicul 70 vrion 003 t l ca d o articulir 08E Produit - Ouvrag ISSN 049-64 SJ/MA/JRO ISBN -85755-9-6 PO 078 / Produit

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT

DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT. Société : COCHEBAT DIMENSIONNEMENT DE L ISOLATION THERMIQUE D UN PLANCHER BAS AVEC DALLE A PLOT Société : COCHEBAT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Srvic CLT Division HTO -FL/CR Dat 2006 N affair : Clint sul Vrsion 1

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Eléments de transmission de puissance Partie 1

Eléments de transmission de puissance Partie 1 Cou 19 Elémnt d tanmiion d puianc Pati 1 Lycé Bllvu Toulou CPGE MPSI/PCSI Elémnt d tanmiion d puianc Pati 1 Od d la chaîn d infomation Infomation pélvé dtiné à la chaîn d infomation Matiè d œuv ntant Engi

Plus en détail

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure

Estimation expérimentale des propriétés acoustiques de surfaces végétalisées : influences de la variabilité spatiale et de la configuration de mesure CFA 14 Poitirs 22-25 Avril 14, Poitirs Estimation xpérimntal ds propriétés acoustiqus d surfacs végétalisés : influncs d la variabilité spatial t d la configuration d msur G. Guillaum, B. Gauvrau t P.

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur

de l air intérieur Prévenir la pollution Choisir les matériaux de construction pour prévenir la pollution de l air intérieur Ont contribué à la rédaction tchniqu : ls partnairs Cntr hospitalir univrsitair Dupuytrn Srvic d pharmacologi t toxicologi pharmacovigilanc 2, avnu Martin Luthr King 87042 LIMOGES cdx Tél. 05 55 05 55

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

Echangeur Géothermique de Type Panier Integré dans Un Système Energétique Sous Le Climat Tunisien

Echangeur Géothermique de Type Panier Integré dans Un Système Energétique Sous Le Climat Tunisien Intrnational Journal of Scintific Rarch & Enginring chnology (IJSE) ISSN: 2356-5608, Vol3, iu 2 Coyright IPCO-2015-22-26 Echangur Géothrmiqu d y Panir Intgré dan n Sytèm Enrgétiqu Sou L Climat uniin Han

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Etude des emplois et des compétences des entreprises de la filière aéronautique en Poitou- Charentes

Etude des emplois et des compétences des entreprises de la filière aéronautique en Poitou- Charentes Etud d mploi t d compétnc d ntrpri d la filièr aéronautiqu n Poitou- Charnt Pacal Chvrir Stéphan Loizau 30/04/2014 1 1. Introduction... 3 2. La méthodologi utilié... 4 Contitution du panl.... 4 Déroulmnt

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Florence Duchêne 1, Vincent Rialle 1,2 et Norbert Noury 1. 1 Introduction

Florence Duchêne 1, Vincent Rialle 1,2 et Norbert Noury 1. 1 Introduction Téléurvillanc médical à domicil : Propoition d un architctur pour un ytèm d détction d ituation critiqu t d déciion ur l état d un patint Flornc Duchên 1, Vincnt Riall 1,2 t Norbrt Noury 1 1 Laboratoir

Plus en détail

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial

Énergies renouvelables. 55 personnes. Pose de panneaux solaires photovoltaïques Economie financière. Achat d un véhicule hybride pour le commercial Page1 Proceu Énergie renouvelable Autre Date de création : 05/01 Date de mie à jour : 01/03/2010 Verion n 2 Créateur : Thibault CHARLES : Pôle Technique Odyée 2 Route de la Roche ur Yon 85220 COEX : 02

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

TOUT UN PATRIMOINE À PARTAGER

TOUT UN PATRIMOINE À PARTAGER S N E S U D Z E N N DO! S E R I A L O C S À VOS SÉJOURS n d il v é d ir o it Un trr t l pac gn du Jura cption, ta on M d r oi x, l trrit culturl d t d découvrt colair. Patrimoin naturl t t Villag Vacanc

Plus en détail

Si Versailles m était contée

Si Versailles m était contée L Boulvard d la Rin L Châtau d Vraill Si Vraill m était conté MARLY-LE-ROI A13 VERSAILLES LE CHESNAY A14 BOULOGNE- BILLANCOURT VILLE- D AVRAY JOUY-EN-JOSAS EN VOITURE A14 NANTERRE COLOMBES MEUDON PARIS

Plus en détail

Cours transmission de puissance par engrenages

Cours transmission de puissance par engrenages Cour tranmiion d puianc par ngrnag CI : La tranformation mécaniqu du mouvmnt 1. PRESENTATION (Powrpoint hitoriqu) 1.1 But : Tranmttr un puianc ntr 2 arbr avc poibilité d modifir pluiur caractéritiqu du

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

Au fil de l Erdre. Menu Terre & Mer. Déjeuner ou Dî. Tian de Cabillau. Croustillant de Co. Camembert rôti. Caramel d Epices,

Au fil de l Erdre. Menu Terre & Mer. Déjeuner ou Dî. Tian de Cabillau. Croustillant de Co. Camembert rôti. Caramel d Epices, Crédit photo : Antoin Photograph, Bataux Nantai, Nant Métropol, L. Bouzloc, Rvu d la Cloch, L Studio d l Erdr, Li-Mari Gauch, OTNM V. Sarazin, SEVE Mairi d Nant, Comité d Florali d Nant, Damin Guillonnau,

Plus en détail

COMBLISSIMO. BigMat vous offre un vélo électrique* Machine à souffler la laine de verre Comblissimo

COMBLISSIMO. BigMat vous offre un vélo électrique* Machine à souffler la laine de verre Comblissimo DU 10 SEPTEMBRE AU 8 NOVEMBRE 2014 COMBLISSIMO Isolant thrmiqu pour l isolation ds combls prdus * Réglmnt du tirag au sort disponibl n agnc t sur simpl dmand. Machin à soufflr la lain d vrr Comblissimo

Plus en détail

Gaines. Documentation technique

Gaines. Documentation technique Gains Documntation tchniqu Hygièn ds locaux, conort t modrnité, acilité d installation, ls gains d vntilation d Etrnit ornt d multipls possibilités dans la plupart ds bâtimnts d habitation, trtiairs ou

Plus en détail

Guideercial. ASUS Fra

Guideercial. ASUS Fra Guidrcial Comm nc ASUS Fra ctiv (licnc OEMation an mdia) Cntr d partnair OEM Kit d matri ation L édition d Offic 2007 n OEM 04 ASUS, ACTEUR MONDIAL DE L INFORMATIQUE Offic Baiqu Offic PME Offic Profionnl 05

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Représentation complexe des opérateurs linéaires en électronique

Représentation complexe des opérateurs linéaires en électronique UNION DES PROFESSEURS DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE 369 Rpréntation complx d opératur linéair n élctroniqu par Roland BICHARD Profur d phyiqu appliqué bichard-roland@voila.fr Ann CAPDEVIELLE Profur d mathématiqu

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION

UNE AVENTVRE DE AGILE & CMMI POTION MAGIQUE OU GRAND FOSSÉ? AGILE TOVLOVSE 2011 I.VI VERSION UN AVNTVR D AGIL & CMMI POTION MAGIQU OU GRAND FOÉ? AGIL TOVLOV 2011 VRION I.VI @YAINZ AKARIA HT T P: / / W WW.MA RTVIW.F HT T P: / / W R WW.KIND OFMAG K.COM OT @ PAB L OP R N W.FR MARTVI. W W W / :/ P

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque.

La présente note résume les conclusions et recommandations de l étude et en tire des leçons pour la Banque. Chif Economist Complx Départmnt régional cntr - ORCE Edition n 1 Mars 2013 QUE RETENIR? - La promotion d l invstissmnt privé structurant doit occupr un plac prépondérant dans ls politiqus publiqus - La

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

FOCUS. . w. "Mets du tonus dans ton blocus!" o p ie! o l. ic e s. t, d IE W IN T E RV. : M. Ma e. i teu

FOCUS. . w. Mets du tonus dans ton blocus! o p ie! o l. ic e s. t, d IE W IN T E RV. : M. Ma e. i teu L m a ga z i n d é t u d i a n t d l ' U C L r 2009 b m c é D N 352 u di ant od - Péri T I U T A GR i qu d mati o ' i nfor ét n d i tu L - Ed C U ' l d r rp gn : M. Ma l b a on ry FOCUS "Mt du tonu dan

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

Etude et Analyse de la Combustion Turbulente dans un Moteur Alimenté en Gaz Naturel

Etude et Analyse de la Combustion Turbulente dans un Moteur Alimenté en Gaz Naturel Rv. Enrg. Rn. Vol.3 ( 93-13 Etud t Analys d la Combustion Turbulnt dans un Motur Alimnté n Gaz Naturl F. Harouadi t S. Boulahrouz* nstitut d Géni Mécaniqu, Cntr Univrsitair d Gulma, B.P 41, Gulma 4 nstitut

Plus en détail

Fig. 3.1 Notre unique satellite naturel, la Lune, a la surface criblée de cratères. Galileo

Fig. 3.1 Notre unique satellite naturel, la Lune, a la surface criblée de cratères. Galileo Fig. 3.1 Notr uniqu atllit naturl, Lun, a urfac criblé d cratèr. Galilo r r u M. 3 Lun 3.Murr Lun La Lun, compagn d no nuit, mbl parfoi i proch qu on croit pouvoir touchr. Mai qu n t-il xactmnt? Et-ll

Plus en détail

IMMO-NEUF TOUS LES CONSEILS POUR FAIRE LES BONS CHOIX

IMMO-NEUF TOUS LES CONSEILS POUR FAIRE LES BONS CHOIX 4 èm trimtr 2014 www.immobilirmoddmploi.fr Bordaux-CUB / Côt Baqu / Land SPÉCIAL BORDEAUX-CUB CÔTE BASQUE IMMO-NEUF TOUS LES CONSEILS POUR FAIRE LES BONS CHOIX PRATIQUEENQUÊTES Achtr dan l nuf Fair contruir

Plus en détail