eau air diamant verre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "eau air diamant verre"

Transcription

1 Optique géométrique 1 sources de lumière Définitions : Une source de lumière est un ojet qui émet de l lumière Une source primire est une source qui produit l lumière qu elle émet Une source secondire est une source qui diffuse l lumière qu elle reçoit Une source lumineuse peut émettre plusieurs longueurs d onde (couleurs) simultnément. Le spectre de l lumière correspond à l intensité de l ensemle des longueurs d onde émises : (). Spectre de ries : trnsition continue Spectre continue : Une source ponctuelle monochromtique est une source idéle réduite à un point dont le spectre ne contient qu une seule longueur d onde. ttention! : C est un modèle, les ries d une source réelle ont toujours une certine lrgeur : 2 ndice d un milieu Dns l ensemle de se chpitre on étudier des milieux trnsprents, homogènes et isotropes. trnsprent : L lumière trverse le milieu sns que son intensité ne soit tténuée ; homogène : les propriétés de propgtion de l lumière sont les mêmes en tout point de l espce ; isotrope : les propriétés de propgtion de l lumière sont les mêmes dns toutes les directions. Dns le vide, l lumière se propge à l vitesse c = m/s m/s. Dns un mtériu trnsprent homogène et isotrope, elle se propge à v = c n n est l indice de réfrction du milieu. eu ir dimnt verre Lorsqu une onde lumineuse psse du vide à un milieu, s fréquence reste inchngée mis s longueur d onde chnge : m : longueur d onde dns le milieu : longueur d onde dns le vide m = v f = 3 pproximtion de l géométrique c nf = n donc m = n Oservtion Dns un milieu trnsprent, homogène, isotrope, l lumière se propge en ligne droite Modèle On symolise le trjet de l lumière pr un ryon lumineux d épisseur nulle représenté pr une droite orientée. Écrn Source Ryon lumineux TS1 Physique-Chimie 1/6

2 ttention : C est un modèle, un ryon lumineux n existe ps, l diffrction interdit d isoler un ryon lumineux unique. Lser D θ = D Diphrgme Écrn 4 Réflexion - réfrction Réflexion i r miroir normle à l surfce i : ngle d incidence ; r : ngle de réflexion ; pln d incidence : pln défini pr le ryon incident et l normle à l surfce Première loi de Snell-Descrtes : Le ryon réfléchi pprtient u pln d incidence ; i = r. Remrque : Le principe de ermt (principe de moindre temps) ffirme que l lumière emprunte le chemin le plus rpide pour ller d un point à un point. M Le chemin le plus rpide est ussi le plus court, c est celui pour lequel les points, M et sont lignés (cr M = M). On en déduit l première loi de Descrtes. Réfrction i 1 r i 2 n 2 > À l interfce entre deux milieux d indices différents, un ryon lumineux est dévié et une prtie de l lumière est réfléchie. Seconde loi de Descrtes : Le ryon réfrcté pprtient u pln d incidence ; sin i 1 = n 2 sin i 2. Remrques : Si n 2 > : Le ryon réfrcté se rpproche de l normle. l existe un ngle de réfrction mximum lorsque i 1 = π/2 : i 2mx = rcsin n1 n 2. Si n 2 < : Le ryon réfrcté s éloigne de l normle. Lorsque i 2 = π/2, i 1l = rcsin n 2 /. Si i 1 > i 1l il y réflexion totle sur l interfce qui se comporte comme un miroir. 5 s s Définitions : Ensemle de milieux trnsprents homogènes, isotropes séprés pr des surfce réfringentes ou réfléchissntes. Ojet : Source (primire ou secondire) qui envoie des ryons lumineux vers le système. mge : Point d intersection des ryons issus du système et provennt d un ojet. Réel ou virtuel : Un ojet (une imge) est réel(le) si les ryons qui entrent (sortent) du système pssent effectivement pr lui (elle). S il fut prolonger les ryons pour trouver leur intersection, l ojet (l imge) est virtuel(le). Exemples : TS1 Physique-Chimie 2/6

3 s s en trnsmission (dioptriques) : ojet réel imge réelle imge virtuelle ojet virtuel s s en réflexion (ctoptriques) : ojet réel 1 1 imge réelle ojet réel imge virtuelle 1 1 xe : xe de symétrie d un système Stigmtisme : Un système est rigoureusement stigmtique si tous les ryons issus d un point de l ojet pssent pr un même point de l imge. Lorsque les ryons issus de pssent tous près de, on prle de stigmtisme pproché. Le miroir pln Tous les ryons issus de pssent pr un même point, le système est rigoureusement stigmtique. est un ojet réel. est une imge virtuelle. c Le dioptre pln n 2 i 2 i 1 H On tn i 1 = H H et tn i 2 = H H donc tn i 1 tn i 2 = H H = sin i 1 sin i 2 }{{} =n 2/ Or cos i 2 = 1 sin 2 i 2 = cos i 2 cos i 1 soit 1 ( n 2 ) 2 sin 2 i 1 H H = n 2 cos i 2 cos i 1 Donc H H = f(i 1), l position de dépend de i 1 il n y donc ps stigmtisme rigoureux. d Stigmtisme pproché, conditions de Guss Pour des ryons peu inclinés pr rpport à l xe et proche de celui-ci (ryons prxiux) on toujours stigmtisme pproché. Ce sont les conditions de Guss. Dns el cs du dioptre pln : i 1 1 et i 2 1 tn i 1 i 1 et tn i 2 i 2 et donc donc ien stigmtisme pproché. H H = n 2 = constnte, on Critère de stigmtisme pproché Générlement un système sert à former l imge d un ojet sur un détecteur (cpteur CCD, rétine,...) qui possède une certine résolution (tille d un pixel) 1 1 Point de l ojet Détecteur TS1 Physique-Chimie 3/6 pixels

4 L imge de peut être ussi étendue que l tille d un pixel du détecteur. L condition de stigmtisme pproché est fixée pr l résolution du détecteur. 6 s sphériques minces Définition Une lentille sphérique est un milieu trnsprent, homogène, isotrope limité pr deux dioptres, l un sphérique et le second pln ou sphérique. On dit que l lentille est mince si son épisseur est file pr rpport u ryon de courure des fces. exemples : iconvexe pln-convexe iconcve pln-concve s convergentes s divergentes Symole : Propriétés des lentilles minces Les ryons pssnt pr le centre O de l lentille ne sont ps déviés. O Les ryons prllèles à l xe sortent de l lentille en pssnt pr un même point ppelé foyer principl imge. nversement, tous les ryons pssnt pr le foyer principl ojet ressortent prllèlement à l xe. Le pln P (P ) perpendiculire à l xe et pssnt pr ( ) est le pln focl ojet (imge). Un point de P (P ) est un foyer secondire ojet (imge) ; L longueur lgérique f = O est l distnce focle ojet ; L longueur lgérique f = O est l distnce focle imge ; f = f L vergence C d une lentille est C = 1 f, on l mesure en dioptries (δ m 1 ) Pour une lentille convergente, f > 0 donc C > 0. Pour une lentille divergente, f < 0 donc C < 0. TS1 Physique-Chimie 4/6

5 remrques : Une lentille mince est pproximtivement stigmtique dns les conditions de Guss. Tous les ryons qui pssent ps un foyer secondire ojet ressortent prllèles entre eux. Un fisseu de ryons prllèles resortent en pssnt pr un foyer secondire imge. P P c construction des imges Ojet à distnce finie Ojet réel mge réelle Ojet réel mge virtuelle mge réelle Ojet virtuel Ojet réel mge à l infini ojet à l infini : Les ryons provennt d un point situé à l infini sont tous prllèles entre eux L imge d un ojet situé à l infini est dns le pln focl imge de l lentille. d Dns tous les cs, pour construire l imge, on utilise les propriétées prticulières des ryons pssnt pr O, et. ormule de conjugison On cherche l reltion entre les distnces O et O, étnt sur l xe. On pplique le théorème de Thlès : = O = O O O vec = O + O, on otient : = 1 + O O O. D où l formule de conjugison : 1 O 1 O = 1 f TS1 Physique-Chimie 5/6

6 Le grndissement trnsversl est : G t = = O O. 7 L œil Description Cornée Cristllin pupille = diphrgme Rétine = écrn Rétine modèle Pupille Cristllin = lentille CV Le cristllin forme l imge des ojets sur l rétine. ccomodtion Le cristllin est une lentille convergente de vergence vrile qui se déforme pour former l imge de l ojet oservé sur l rétine. u repos le cristllin n ccomode ps, les ojets dont l imge est nette sont u punctum remotum (P R). Pour un œil norml, P R =. Qund il ccomode u mximum, le cristllin forme sur l rétine l imge des ojets situés u punctum proximum (P P ). Pour un œil norml, P P 25 cm. L ccomodtion permet de voir nets les ojets situés entre (P P ) et (P R). Plge d ccomodtion P P P R c Pouvoir de résolution Quel est le plus petit ojet que l on puisse voir à l œil? d = 15 cm α Pour être distingués, les points et doivent être séprés d u moins une cellule soit 5 µm α = 5 µm = d m rd. L œil ne peut distinguer des ojets séprés ngulirement de moins de rd. Cel correspond à une distnce de : cm = 75 µm u (P P ) ; km = 90 km u sur l Lune ; TS1 Physique-Chimie 6/6

CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE

CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION SPECIALE D ENTRAINEMENT N 1 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L Durée de l'épreuve : 1h30 - Usage de la calculatrice autorisé CORRIGE DE LA PARTIE PHYSIQUE PARTIE 1 : REPRÉSENTATION

Plus en détail

GÉOMÉTRIE. 1 ère année. 2.1 Polygones et calculs d'aires 1

GÉOMÉTRIE. 1 ère année. 2.1 Polygones et calculs d'aires 1 GÉOMÉTRIE 1 ère nnée.1 Polygones et clculs d'ires 1.1.1 Qu est-ce que l géométrie? 1.1. Les ngles et leurs mesures.1.3 Les polygones 4.1.4 e qu il fut solument svoir 8.1.5 Questionnire à choix multiples

Plus en détail

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière

Optique. Chapitre 1 : Visibilité. Propagation de la lumière 2 e B et C 1 Visibilité. Propagation de la lumière 1 Optique L optique est l étude des phénomènes lumineux, donc de tous les phénomènes qui se rapportent aux ondes électromagnétiques visibles. Nous nous

Plus en détail

Chapitre II: lentilles

Chapitre II: lentilles Chapitre II: lentilles II.1) Système optique idéal II.2) Les lentilles et les miroirs II.1) Système optique idéal Surface d onde (1) Surface d onde S: Tous les points de S sont en phase Dans ce cas, S

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles

1 L FORMATION DES IMAGES OPTIQUES. 1. Rappels sur la lumière. 2. Les lentilles L RMTIN DES IMGES PTIQUES Représentation visuelle du monde et 2 Compétences exigibles au C : Reconnaître une lentille convergente ou divergente par une méthode au choix : par la déviation produite sur

Plus en détail

ICNA - SESSION 2009 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ

ICNA - SESSION 2009 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ ICNA - SESSION 9 ÉPREUVE OPTIONNEE DE PHYSIQUE CORRIGÉ Diffusion thermique dns un câble électrique.. puissnce volumique dissipée pr effet Joule dns le conducteur est donnée pr P. Je J J.E e γ I e vecteur

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

CH1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES...

CH1 L ŒIL : SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES... PRTIE 1 DE L ŒIL U CERVEU CH1 L ŒIL : SYSTÈME PTIQUE ET RMTIN DES IMGES bjectifs de la séance : Conditions de visibilité d un objet Lentilles minces convergentes et divergentes Eléments caractéristiques

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

document 1 - indice de réfraction

document 1 - indice de réfraction chap 1 les mécanismes optiques de la vision document 1 - indice de réfraction La lumière est déviée lorsqu'elle passe d'un milieu transparent à un autre. C'est ce phénomène qu'on observe lorsque l'on regarde

Plus en détail

LES LENTILLES MINCES

LES LENTILLES MINCES LES LENTILLES MINCES I. GÉNÉRALITÉS Une lentille est un milieu transparent, homogène et isotrope limité par deux dioptres sphériques ou un dioptre sphérique et un dioptre plan. n distingue deux types de

Plus en détail

Notes du Cours d Optique

Notes du Cours d Optique Ecole Polytechnique de l Université de Nice - Sophia Antipolis CiP1 Notes du Cours d Optique Patrizia Vignolo Laurent Labonté Sommaire : Les fondements de l optique géométrique page 1 Imagerie. Exemple

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE. DEUG SV 1 ère Année. C. & G. Brogniez

OPTIQUE GEOMETRIQUE. DEUG SV 1 ère Année. C. & G. Brogniez OPTIQUE GEOMETRIQUE DEUG SV ère nnée C. & G. rogniez SOMMIRE I GENERLITES / Introduction a Nature de la lumière b Indice de réfraction d un milieu transparent c Le modèle de l optique géométrique / Principe

Plus en détail

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique

Organisation des appareils et des systèmes: Le domaine de l optique Université Bordeaux Segalen Organisation des appareils et des systèmes: Bases physiques des méthodes d exploration UE 3A Le domaine de l optique Dr JC DELAUNAY PACES- année 2011/2012 OPTIQUE GEOMETRIQUE

Plus en détail

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique

Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Corrigés de la séance 13 Chap 25-26: La lumière, l optique géométrique Questions pour réfléchir chap. 26 Q3. Expliquez pourquoi la distance focale d une lentille dépend en réalité de la couleur de la lumière

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles

1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles II.2 ptique 1 ) Composants de base permettant de modifier les caractéristiques géométriques d'un faisceau lumineux : miroirs, fibres optiques, lentilles 1.1) Définitions 1.1.1) Rayons et faisceaux lumineux

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

Biophysique de la vision

Biophysique de la vision Séminaires Pédagogiques de Biophysique Biophysique de la vision Les amétropies sphériques Dr Olivier LAIREZ Hôpitaux de Toulouse Université Paul Sabatier Lundi 27 juin 2011 0 Biophysique de la vision Les

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces / Rappel : Point objet, point image Les lentilles minces Pour un système optique, un point est objet s il se trouve à l intersection des rayons incidents sur le ou de leurs prolongements Pour un système

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

module de biophysique annales d examens

module de biophysique annales d examens QUESTIONS D EXAMENS ELECTRICITE ET BIOELECTRICITE OPTIQUE GEOMETRIQUE ET BIOPHYSIQUE DE LA VISION BIOPHYSIQUE DES RAYONNEMENTS Partie B : - Chapitre Faculté de Médecine - Université d Alger 1/23 Soit un

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels Chpitre I Introduction ux problèmes vritionnels I.1. Introduction. Le clcul des vritions concerne l recherche d extrems (minimums ou mximums), et peut être considéré comme une brnche de l optimistion.

Plus en détail

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES

TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES TP HF Manipulation 1 INTRODUCTION AUX FIBRES OPTIQUES I. Introduction La fibre optique est un guide de lumière, régi par la loi de Snell-Descartes, constituée d un cœur dans lequel se propage l onde lumineuse

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille. Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Surface sphérique : Miroir, dioptre et lentille Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Définition : Les miroirs sphériques Un miroir sphérique est une

Plus en détail

Filtrage en lumière cohérente

Filtrage en lumière cohérente Chpitre Filtrge en lumière cohérente. Diffrction de Frunhofer u foyer d une lentille convergente L diffrction de Frunhofer est séduisnte pr s cpcité à produire instntnément des trnsformées de Fourier bidimensionnelles.

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICE 1 : Les ondes rdio Un élève consulte Internet pour récolter des informtions sur les ondes rdio. Il lit: «Lorsqu'une onde rencontre un obstcle de grnde dimension

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

Formation des images dans les conditions de Gauss

Formation des images dans les conditions de Gauss ormation des images dans les conditions de Gauss Table des matières 1 Définitions 3 1.1 Système optique............................... 3 1.2 Objet-Image................................. 3 1.2.1 Objet................................

Plus en détail

O 3 Lentilles minces sphériques dans les conditions de Gauss

O 3 Lentilles minces sphériques dans les conditions de Gauss 3 dans les conditions de Gauss PCSI 205 206 I Lentille mince sphérique. Généralités Définition : une lentille sphérique est un système optique centré résultant de l association de deux dioptres sphériques.

Plus en détail

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME OPTIQUE GEOMETRIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME «Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre?» Pablo Picasso I Les objets et

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL Première Distnces de l Terre à l Lune et u Soleil Pge 1 TRAVAUX DIRIGES DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL -80 II ème siècle p J-C 153 1609 1666 1916 199 ARISTARQUE de Smos donne une mesure de

Plus en détail

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit Chapitre 2 : L oeil I. Description de l œil L œil est un système optique compliqué. Il comporte des milieux transparents qui permettent le passage de la lumière : la cornée transparente, l humeur aqueuse,

Plus en détail

Département de Génie Biologique Cours d optique géométrique 1 ère année

Département de Génie Biologique Cours d optique géométrique 1 ère année Département de Génie Biologique Cours d optique géométrique 1 ère année Jean-Michel MARTINEZ 0011/001 Table des matières 1 Optique géométrique 1.1 Introduction.................................... 1. Le

Plus en détail

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Recherche des prmètres de préréglge en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Appliction et utilistion des préréglges : Les données de

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

Séquence 7. Intégration. Sommaire

Séquence 7. Intégration. Sommaire Séquence 7 Intégrtion Sommire. Prérequis. Aire et intégrle d une fonction continue et positive sur [ ; ]. Primitives 4. Primitives et intégrles d une fonction continue 5. Synthèse de l séquence Dns ce

Plus en détail

Chapitre 7 Lentilles minces

Chapitre 7 Lentilles minces Chapitre 7 Introduction Nombreuses applications: équipent quasiment tous les instruments d optique Définition Une lentille est un système centré défini par un MHIT limité par 2 dioptres (sphérique/sphérique

Plus en détail

Feuille d'exercices : optique géométrique

Feuille d'exercices : optique géométrique Feuille d'exercices : optique géométrique P Colin 2015/2016 Formulaire : Rappel des relations de conjugaison pour une lentille mince L de centre O, de foyer objet F, de foyer image F et de distance focale

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F

Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F Chapitre 6 : LES LENTILLES MINCES S 3 F I) Généralité sur l optique géométrique : 1) Rappel sur les faisceaux lumineux : A partir d'une source de lumière, nous observons un faisceau lumineux qui peut être

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

4QUELQUESINSTRUMENTS

4QUELQUESINSTRUMENTS 4QUELQUESINSTRUMENTS Ce chapitre aborde quelques applications courantes. Ce chapitre est accessible en ligne à l adresse : Sommaire http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c4.php 4.1 L œil humain.....................................

Plus en détail

Institut Galilée. Optique Géométrique WIT-ISPG. Sciences et technologies. Licence 1 ière année. Yann Charles & Gabriel Dutier

Institut Galilée. Optique Géométrique WIT-ISPG. Sciences et technologies. Licence 1 ière année. Yann Charles & Gabriel Dutier Institut Galilée Sciences et technologies Licence 1 ière année Optique Géométrique WIT-ISPG Yann Charles & Gabriel Dutier c INSTITUT GALILEE, 99 avenue Jean-Baptiste-Clément 93430 VILLETANEUSE 2010 / 2011

Plus en détail

COMPARAISON DE FONCTIONS

COMPARAISON DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot COMPARAISON DE FONCTIONS 1 Notion de voisinge Définition 1.1 Voisinge Soit R = R {± }. On ppelle voisinge de une prtie de R contennt un intervlle de l forme :

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES

CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES Primitives et intégrles Cours CHAPITRE 9 : PRIMITIVES - INTEGRALES. Primitives d une fonction Définition Soit f une fonction définie sur un intervlle I. Une fonction F est une primitive de f sur I, si

Plus en détail

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE (20 POINTS) LES INCROYABLES AVANCÉES DE L OPHTALMOLOGIE. Il y a cinquante ans, personne

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

Cours S7. Brèves notions sur l oeil

Cours S7. Brèves notions sur l oeil Cours S7 Brèves notions sur l oeil David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Anatomie de l oeil 1 2 Modélisation de l oeil 1 2.1 Modélisation

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

L œil ; un système optique

L œil ; un système optique Première L/ES - AP SPC 1 L œil ; un système optique 1/ Des notions à avoir bien comprises Propagation de la lumière : dans un milieu homogène (même propriété en tous points), la lumière se propage en ligne

Plus en détail

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS.

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE CH 1.03 : Modélisation de l'œil, Lentilles. Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. Notion contenu - Etudier la vision d un œil normal.

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Université Bordeaux 1 MIS 103 OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE

Université Bordeaux 1 MIS 103 OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Université Bordeaux 1 MIS 103 OPTIQUE GÉOMÉTRIQUE Année 2006 2007 Table des matières 1 Les grands principes de l optique géométrique 1 1 Principe de Fermat............................... 1 2 Rayons lumineux.

Plus en détail

CHAPITRE 8 : FORMATION DES IMAGES DANS L APPROXIMATION DE GAUSS

CHAPITRE 8 : FORMATION DES IMAGES DANS L APPROXIMATION DE GAUSS PI HPITRE 8 : FORMTION DE IMGE DN L PPROXIMTION DE GU 1/16 HPITRE 8 : FORMTION DE IMGE DN L PPROXIMTION DE GU I. INTRODUTION l aide des lois décrivant le comportement de la lumière dans l approximation

Plus en détail

L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION

L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION LA LOUPE ET L'ŒIL L'ŒIL SON ANATOMIE SON FONCTIONNEMENT OPTIQUE L'ACCOMODATION LA LOUPE HISTORIQUE QU'EST-CE QU'UNE LOUPE FONCTIONNEMENT PUISSANCE GROSSISSEMENT COMMERCIAL IMAGES REELLES ET VIRTUELLES

Plus en détail

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV

2008 2010 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV LEGTHP Sint Nicols STAV Promotion 8 MODULE M4 MATHEMATIQUES TERMINALE STAV Fiches de cours S. FLOQUET Septemre 9 Lycée Sint Nicols Igny Promotion 8 SOMMAIRE STAV PARTIE : RESUMES DE COURS Équtions de droites

Plus en détail

OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL exercices

OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL exercices OBS.2 UN MODÈLE POUR L ŒIL eercices SAVOIR SON COURS ❶ Mots manquants Les rayons de lumière en provenance d un objet pénètrent dans l œil, traversent plusieurs milieu transparents et forment l image de

Plus en détail

Cours d optique géométrique Anne-Laure Melchior (UPMC)

Cours d optique géométrique Anne-Laure Melchior (UPMC) Cours d optique géométrique Anne-Laure Melchior (UPMC) Plan Introduction Approximations et omissions de l optique géométrique Systèmes optiques - Bref historique - Longueurs d onde - Fondements - Principe

Plus en détail

ETUDE DES LENTILLES MINCES

ETUDE DES LENTILLES MINCES ETUDE DES LENTILLES MINCES I ) Définitions Une lentille est un milieu transparent limité par deux surfaces dont l une au moins n est pas plane. Parmi les lentilles minces, on distingue deux catégories

Plus en détail

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300 MNSTÈ D L ÉDUCTON NTONL MNSTÈ D L NSGNMNT SUÉU T D L CHCH T OBJCTF DU B Test autocorrectif de physique *029776* 1-5667-TC--01-12 300 xercice 1 : Cinématique On considère le déplacement d'un mobile suivant

Plus en détail

Formation d images Exemples de l œil et de l appareil photographique

Formation d images Exemples de l œil et de l appareil photographique bserver «Couleurs et images» Activité n 3 (expérimentale) ormation d images Exemples de l œil et de l appareil photographique Connaissances Compétences - Accommodation du cristallin - onctionnement comparé

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

Les LENTILLES et les INSTRUMENTS D OPTIQUE

Les LENTILLES et les INSTRUMENTS D OPTIQUE Les LENTILLES et les INSTRUMENTS D OPTIQUE L analyse de plusieurs instruments d optique repose sur les lois de la réflexion et, plus particulièrement, de la réfraction. Nous appliquerons l optique géométrique

Plus en détail

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr

Licence IOVIS 2011/2012. Optique géométrique. Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Licence IOVIS 2011/2012 Optique géométrique Lucile Veissier lucile.veissier@spectro.jussieu.fr Table des matières 1 Systèmes centrés 2 1.1 Vergence................................ 2 1.2 Eléments cardinaux..........................

Plus en détail

Cours n 6 Lentilles minces convergentes et divergentes

Cours n 6 Lentilles minces convergentes et divergentes Cours n 6 Lentilles minces convergentes et divergentes Les verres de lunettes sont des lentilles qui permettent de palier aux défauts de vision de nombre d entre nous. Les lentilles permettent aussi de

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

Chapitre III : lentilles minces

Chapitre III : lentilles minces Chapitre III : lentilles minces Les lentilles minces sont les systèmes optiques les plus utilisés, du fait de leur utilité pour la confection d instruments d optique tels que microscopes, télescopes ou

Plus en détail

Vision et image. PARtiE 1. Le programme. Évaluation diagnostique p. 16. observer Couleur, vision et image

Vision et image. PARtiE 1. Le programme. Évaluation diagnostique p. 16. observer Couleur, vision et image Vision et image PRtiE 1 Manuel unique, p. 16 ( Manuel de physique, p. 14) séquence 1 Le programme notions et contenus L œil, modèle de l œil réduit. Lentilles minces convergentes : images réelle et virtuelle.

Plus en détail

Cours 1 : Points fixes de fonctions monotones

Cours 1 : Points fixes de fonctions monotones Université Bordeaux 1 INF569 Master d informatique Logique et Langages (2 - partie 2) Cours 1 : Points fixes de fonctions monotones Anne Dicky 7 novembre 2009 Table des matières 1 Exemples de points fixes

Plus en détail

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard AMETROPIES SPHERIQUES Docteur A.M.Bernard l œil emmétrope se caractérise par une puissance basale (60 D) et une longueur (24mm), des valeurs harmonieuses et telles que : le foyer image F i est situé sur

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

I. Les différentes lentilles

I. Les différentes lentilles es lentilles minces es lentilles minces entrent dans la constitution de presque tous les systèmes optiques et leur étude est donc particulièrement importante. I. es différentes lentilles Une lentille est

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA Lentille f = 0 cm Lentille f = 20 cm 5,0 20,0 25,0 30,0 25,0 30,0 35,0 40,0 (cm ) 0,0667 0,0500 0,0400 0,0333 (cm ) 0,0400 0,0333 0,0286 0,0250 30,0 20,0 6,7 5,0 00,0 60,0 47,0 40,0 (cm ) 0,0333 0,0500

Plus en détail

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident

OPTIQUE. 1. Loi de la réflexion. Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident OPTIQUE Un rayon lumineux incident sur une surface transparente, se comporte comme illustré ci-dessous: rayon incident AIR rayon réfléchi EAU rayon réfracté A l'interface entre les deux milieux, une partie

Plus en détail

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php

3LESLENTILLESMINCES. http://femto-physique.fr/optique_geometrique/opt_c3.php 3LESLENTILLESMINCES Cette fiche de cours porte sur les lentilles minces. L approche est essentiellement descriptive et repose sur la maîtrise de la construction des rayons lumineux. Ce chapitre est accessible

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine).

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine). 1 ere L Chapitre P2 : L'œil 2008-2009 I) Modèle optique de l'œil : 1-1) Description de l'œil : Voir exercice 1 de la fiche d'activités 1 Les rayons lumineux reçus par l'œil traversent une succession de

Plus en détail

Les lentilles minces

Les lentilles minces http://www.bauchrie.sscc.edu.lb Les lentilles minces http://mazenhabib.webs.com 1 - Pour commencer... D après les lois de la réfraction, on doit changer de milieu si l on veut changer la direction de la

Plus en détail