L achat d une maison avec un puits et une installation septique. il faut prendre trois éléments en considération :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L achat d une maison avec un puits et une installation septique. il faut prendre trois éléments en considération :"

Transcription

1 sçíêé=ã~áëçå CF 40 L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique E milieu rural, bie des maisos e sot pas raccordées au réseau muicipal d approvisioemet e eau et d évacuatio des eaux usées. Les propriétaires de ces habitatios doivet doc compter sur des puits privés ou partagés comme source d eau potable et sur des istallatios septiques idividuelles pour traiter et élimier leurs eaux usées. Les propriétaires doivet s assurer que l eau de leur puits est boe à boire et que leur puits et leur istallatio septique sot bie etreteus. U puits ou ue istallatio septique défectueux peut poser u risque pour la saté de votre famille et de vos voisis, et il peut être coûteux d effectuer les réparatios requises ou de procéder à u remplacemet. Il est doc importat d ispecter miutieusemet le puits et l istallatio septique avat même d acheter ue maiso. Ce documet décrit le foctioemet des puits et des istallatios septiques et explique commet e faire l ispectio. iéë=éìáíë Quad vous achetez ue maiso équipée d ue source privée d approvisioemet e eau (u puits), il faut predre trois élémets e cosidératio : le puits la quatité d eau accessible la qualité de cette eau Les types de puits Il existe trois types de puits courats : creusés, forés à la tarière et forés à la sodeuse. Les puits creusés et les puits forés à la tarière (de 60 à 120 cm/24 à 48 po de diamètre) produiset de l eau à partir d u aquifère peu profod (c est-à-dire à mois de 15 m/50 pi sous la surface du sol). Cette eau est plus susceptible d être cotamiée par des ifiltratios d eau de surface et de subir des péuries (voir la figure 1 à la page 2). U aquifère est ue formatio géologique suffisammet perméable pour fourir ue grade quatité d eau lorsqu elle est traversée par u puits. U autre type de puits est utilisé pour les aquifères superficiels: le puits à poite filtrate (2,5 à 5 cm/ 1 à 2 po de diamètre). Il compred ue poite e acier forgé, ue crépie et u court troço de tube fileté focé das du sable ou du gravier aquifère. Les puits forés à la sodeuse (de 10 à 20 cm/4 à 8 po de diamètre) sot utilisés pour atteidre les aquifères situés profodémet das le sol (de 15 à plus de 60 m/50 à plus de 200 pi de profodeur). Ils sot les plus coûteux à réaliser, mais ils procuret habituellemet ue source d eau potable plus sûre (voir la figure 2). Caractéristiques commues des différets types de puits : Tubage Structure qui recouvre le trou d u puits et l empêche de s effodrer. Il peut être fait d acier, d aeaux de béto ou d ue ouverture forée directemet das le substratum rocheux. Admissio d eau Ouverture permettat à l eau d etrer das le puits par sa partie iférieure. Ue crépie peut y être placée pour empêcher les particules fies d etrer das le puits. O peut égalemet y istaller u clapet de pied (clapet de reteue) afi de maiteir l istallatio amorcée et pressurisée. AU CŒUR DE L HABITATION

2 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique 0,4 m (16 po) béto, betoite ou bouillie d argile 2,5 m (8 pi) couvercle e béto massif moticule tubage vers la pompe joit d étachéité 0,4 m (16 po) 6,0 m (20 pi) boucho vetilé moticule tubage e acier scellemet périmétrique (cimet, coulis, béto, betoite ou bouillie d argile) vers la maiso et le réservoir sous pressio appe phréatique sable et gravier propres coloe descedate de la pompe joit étache du tubage filtre propre e gravier lavé appe phréatique pompe submersible aquifère du substratum rocheux trou foré das le roc (sas tubage) Figure 1 Puits creusé Équipemet de pompage Pompe, tuyaux et raccords électriques requis pour pomper l eau etre le puits et l habitatio, et réservoir sous pressio destié à maiteir ue pressio d eau costate das la maiso. Des pompes submersibles sot habituellemet utilisées pour les puits forés à la sodeuse, tadis qu o utilise des pompes cetrifuges pour les puits de surface, lesquelles sot situées à l extérieur du puits, la plupart du temps das u soussol ou ue statio de pompage. Protectio de surface Empêche l eau et les cotamiats de surface de péétrer das le puits. Exemples : zoe d étachéité améagée autour du tubage (scellemet périmétrique), couvercle de puits situé de 0,3 à 0,4 m (12 à 16 po) au-dessus du sol, et moticule de terre autour du sommet du tubage du puits afi de repousser l eau de pluie. Liste de vérificatio pour l ispectio d u puits Le puits doit être ispecté avat l achat de la propriété. E cas de problème cocerat l état du puits (étachéité altérée, tubage affaissé), commuiquez avec u etrepreeur spécialisé autorisé pour le faire corriger. Cosultez les Pages Jaues MC Puits Istallatio septique Figure 2 Puits foré à la sodeuse Peiture et produits de ettoyage Étag Réservoir de mazout Maiso Limite de la propriété Niche à la rubrique «Puits Creusage et service» pour trouver u etrepreeur autorisé das votre régio. o Registre de puits Vous pouvez obteir ue copie du registre de puits auprès du propriétaire ou du miistère provicial resposable de l eviroemet. Ce documet Chemi Voie d accès Eclos pour le bétail Stockage de fumier Ruisseau Figure 3 Distaces séparatrices relatives au puits 2 Société caadiee d hypothèques et de logemet

3 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique doit préciser l emplacemet du puits, la date et la profodeur du forage, le diamètre du puits, le iveau d eau statique, le iveau de pompage, le débit de pompage recommadé de même que le calage recommadé de la pompe. o Emplacemet U puits doit être situé à au mois 15 m (50 pi) de toute source de cotamiatio si le tubage est étache à l eau jusqu à ue profodeur de 6 m (20 pi); das le cas cotraire, la distace séparatrice doit être d au mois 30 m (100 pi). Les sources de cotamiatio sot les suivates : istallatios septiques, fosses à fumier, réservoirs de combustibles, champs agricoles (ruissellemet d egrais où de fumier), voies de circulatio (ruissellemet des sels de voirie). Les puits doivet être situés à au mois 15 m (50 pi) d u cours d eau (voir la figure 3). o Couvercle du puits Le couvercle doit être à ue hauteur d au mois 0,3 m (12 po) du sol. Le couvercle du puits et so joit d étachéité doivet être bie e place et étaches à l eau. U couvercle verrouillable procure ue certaie sécurité additioelle cotre u accès iopportu au puits. O place u boucho sur les puits forés à la sodeuse et u couvercle sur les puits creusés. Les deux types doivet être ispectés. o Tubage du puits Le tubage e doit préseter aucue fissure i aucu affaissemet. Le sol doit être améagé e pete descedate autour du tubage. o Draiage Les eaux de surface doivet s écouler à l écart du puits et e doivet pas s accumuler autour du tubage. o Pompe du puits La pompe et les caalisatios de distributio doivet être e bo état. o Zoe tampo gazoée Ue zoe gazoée d au mois 4 m (12 pi) de largeur doit être etreteue autour de l ouverture du puits. Cette zoe tampo e doit pas être fertilisée i traitée avec des pesticides. o Puits abadoés Tous les puits abadoés sur ue propriété doivet être mis hors service (c est-à-dire bouchés) par u etrepreeur autorisé. Demadez au propriétaire s il y a u puits abadoé sur les lieux et s il a été mis hors service coformémet aux règlemets e vigueur. o À l itérieur de la maiso Cherchez la présece de sable ou de gravier das le fod de l évier, ce qui pourrait idiquer que la crépie du puits est corrodée. Regardez si la jauge du réservoir sous pressio idique bie etre 250 et 400 kpa (40 et 60 psi). Assurez-vous que le clapet de pied (clapet de reteue) est capable de supporter la pressio de l istallatio e utilisat pas d eau pedat 30 à 60 miutes et e surveillat la jauge de pressio. La pressio e devrait pas baisser et la pompe e devrait pas se mettre e marche pedat cette période de o-utilisatio. ì~åíáí =ÇÛÉ~ì Les puits tiret l eau des aquifères, des zoes de sol ou de roc perméable saturées d eau. Certais types de sol fot de bos aquifères, comme le gravier et le substratum rocheux fracturé, qui sot capables de souteir de bos débits de pompage, alors que d autres sols fot plutôt de piètres aquifères, tels que le sable limoeux et l argile, qui e se prêtet pas bie au pompage à débit élevé. Les puits peuvet s assécher pour les raisos suivates : Le débit de pompage est plus élevé que la vitesse de recharge de la appe souterraie. La appe aquifère (iveau où le sol est saturé d eau) a baissé sous le iveau d admissio d eau de la pompe. La crépie du puits est obturée par du sable fi, ue précipitatio d origie chimique, u ecrassemet causé par des bactéries ou de la corrosio. Société caadiee d hypothèques et de logemet 3

4 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique Si l évet d u puits se bloque, il peut s esuivre ue dépressurisatio (das le puits) durat le pompage de l eau, laquelle peut etraîer ue réductio du débit, voire u arrêt complet de la pompe. E cas de problème d alimetatio e eau, il est recommadé de faire appel à u etrepreeur spécialisé autorisé. Les solutios possibles sot l écoomie de l eau das la maiso, le forage d u puits plus profod, le ettoyage de la crépie ecrassée, ou le remplacemet du tubage ou de la crépie du puits s ils sot corrodés. Le coût de la réparatio doit être pris e cosidératio au momet de égocier le prix de vete de la maiso. Trois sources d iformatio peuvet aider ue persoe à détermier si u puits peut produire suffisammet d eau : les résidets de l edroit le registre de puits l essai de reprise d eau Résidets de l edroit La meilleure faço de savoir si l approvisioemet e eau est suffisat est de demader au propriétaire, à ses voisis ou à des foreurs de puits locaux s ils ot éprouvé des problèmes d assèchemet de puits sur la propriété et das le secteur. E gééral, les puits de surface sot plus vulérables aux péuries d eau que les puits profods, état doé que les puits de surface tiret l eau des aquifères superficiels, dot le volume d eau peut fluctuer cosidérablemet e foctio de la quatité des précipitatios. Registre de puits Procurez-vous ue copie du registre de puits auprès du propriétaire précédet ou du miistère provicial resposable de l eviroemet. Le iveau de pompage de l eau idique si le puits est profod ou o (u puits de mois de 15 m/50 pi de profodeur est cosidéré comme u puits de surface). Le débit de pompage recommadé doit être supérieur à 14 L/mi (3,6 gal US/mi). Essai de reprise d eau Il est possible d egager u etrepreeur autorisé pour qu il procède à u essai de reprise d eau qui cosiste à pomper l eau d u puits pour esuite lui laisser le temps de se réapprovisioer. Cet essai peut vous aider à détermier combie d eau vous pouvez tirer d u puits. O devrait pouvoir pomper 14 L d eau/mi (3,6 gal US /mi) pedat 120 miutes, ou 450 L/persoe /jour (119 gal US/persoe/jour). Source: Miistère de l Eviroemet de l Otario, méthode D-5-5, Liste de vérificatio pour la quatité d eau o Demadez au propriétaire, à ses voisis ou à des foreurs de puits locaux s ils ot éprouvé des problèmes d assèchemet de puits sur la propriété ou das le secteur. o Vérifiez la profodeur du puits et le débit de pompage e cosultat le registre de puits. U puits de surface est plus susceptible de s assécher e période de sécheresse. o Au besoi, faites faire u essai de reprise d eau par u etrepreeur spécialisé autorisé. ì~äáí =ÇÉ=äÛÉ~ì= La qualité de l eau de puits est très importate. Ue eau de piètre qualité peut etraîer des problèmes de saté, avoir mauvais goût et dégager ue odeur désagréable. Elle peut écessiter des systèmes de traitemet coûteux ou l achat à prix fort d eau embouteillée. L eau d u puits peut être cotamiée par des bactéries et des substaces chimiques. Les sources de cotamiatio les plus fréquetes sot l ifiltratio des effluets proveat d ue istallatio septique, de fumier, d excrémets d aimaux familiers, de produits de voirie aisi que de substaces chimiques dissoutes présetes aturellemet das la appe phréatique, telles que le calcium, le soufre, les chlorures ou le fer. 4 Société caadiee d hypothèques et de logemet

5 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique Échatilloage de l eau Votre offre d achat devrait toujours iclure ue clause selo laquelle la vete est coditioelle à ue aalyse satisfaisate de la qualité de l eau. Idéalemet, il faudrait prélever trois échatillos d eau, à eviro ue semaie d itervalle. L u des échatillos devrait être prélevé après u orage, soit lorsque la cotamiatio des eaux de surface est le plus probable. Das la mesure du possible, effectuez le prélèvemet vous-même. L aalyse des trois échatillos doit mesurer les coliformes totaux, la bactérie E. coli, et les itrates tadis que l u des échatillos doit servir à mesurer le sodium, la dureté de l eau, les sulfates, les chlorures, le plomb, le fer, le magaèse et le ph. Demadez au laboratoire de vous fourir les ormes relatives à l eau potable e même temps que les résultats. Des aalyses supplémetaires peuvet porter sur les métaux, les pesticides, si le puits se trouve e milieu agricole où il se fait u usage importat de pesticides; l essece et les solvats, si le puits est situé à proximité d ue statio service ou d u parc idustriel. Commuiquez avec le bureau local de la saté publique pour savoir où vous procurer des bouteilles stériles appropriées et à qui apporter vos échatillos d eau pour les faire aalyser. Das certaies provices, il e coûte rie pour faire détecter la présece de bactéries et de itrates par l etremise du bureau local de la saté publique ou des bureaux du miistère provicial resposable de l eviroemet, alors que les paramètres additioels devrot être aalysés par u laboratoire privé à vos frais. Das la mesure du possible, les échatillos devraiet être prélevés à partir d u robiet situé etre la pompe du puits et tout appareil de traitemet de l eau et(ou) le réservoir sous pressio. Suivez les istructios figurat sur le formulaire de soumissio de l échatillo pour savoir commet procéder au prélèvemet. Résultats de l aalyse que sigifiet-ils? Si les cocetratios sot plus élevées que les limites doées ci-dessous, cosultez u fourisseur de systèmes de traitemet afi de détermier s il existe ue techique de traitemet appropriée. Il est préférable d obteir plusieurs soumissios. Idicateurs de salubrité Escherichia coli (E. coli) ou coliformes fécaux O trouve ces bactéries seulemet das l appareil digestif des humais et des aimaux. Leur présece das l eau de votre puits résulte habituellemet d ue cotamiatio par du fumier ou par des eaux usées humaies proveat d ue source proche comme ue istallatio septique ou des champs agricoles. La cosommatio d ue eau cotamiée par E. coli ou par des coliformes fécaux provoque des douleurs gastriques et(ou) de la diarrhée aisi que d autres problèmes. Elle peut même etraîer la mort. La orme pour l eau potable relative à E. coli et aux coliformes fécaux est de 0 ombre/100 ml. Ue valeur de 1 ou plus idique que l eau est pas sûre pour la cosommatio. Coliformes totaux Ce groupe de bactéries est toujours préset das le fumier et les eaux usées, mais il se trouve aussi aturellemet das le sol et sur la végétatio. La présece de ces bactéries das votre eau peut idiquer que l eau de surface s ifiltre das votre puits. U ombre de coliformes totaux de 1 à 5 laisse supposer que la qualité de l eau est douteuse, alors qu ue valeur supérieure à 5 révèle que l eau est pas potable. Nitrates La présece de itrates das votre eau de puits résulte habituellemet d ue ifiltratio d egrais pour terrais résidetiels ou agricoles ou de l effluet d ue istallatio septique. Les bébés âgés de mois de six mois peuvet deveir malades s ils boivet ue préparatio pour ourrissos apprêtée avec de l eau refermat ue forte teeur e itrates (supérieure à 10 mg/l). Si vous avez u efat de mois de six mois, il est recommadé d utiliser de l eau embouteillée. Société caadiee d hypothèques et de logemet 5

6 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique Chlorure de sodium/de potassium Les persoes qui suivet ue diète à faible teeur e sodium (sel) doivet cosulter leur médeci si le iveau de sodium das leur eau de puits excède 20 mg/l. Les adoucisseurs d eau domestiques utiliset habituellemet du chlorure de sodium, ce qui accroît la teeur e sodium de l eau de cosommatio. À la place, il est possible de recourir à du chlorure de potassium pour adoucir l eau. Toutefois, les persoes qui souffret d hypertesio, d ue maladie réale ou de défaillace cardiaque doivet cosulter leur médeci avat de cosommer de l eau à forte teeur e sodium ou e potassium. O peut toujours mettre e place ue istallatio d alimetatio e eau disticte (qui e passe pas par l adoucisseur d eau) pour la cosommatio et la cuisie si la présece de sodium ou de potassium s avère problématique pour la saté. Sulfates À des cocetratios supérieures à 500 mg/l, les sulfates peuvet avoir u effet laxatif et doer u goût amer à l eau. Plomb La présece de plomb das l eau est souvet liée à l emploi de tuyaux e plomb. Des cocetratios d à peie 0,01 mg/l suffiset à causer des problèmes de saté à log terme. Idicateurs esthétiques Dureté La dureté mesure la présece de calcium et de magésium das l eau. Ces élémets se précipitet avec du carboate das les bouilloires et les chaudières pour former du tartre. La dureté uit à la formatio de mousse, etraîe l utilisatio d ue plus grade quatité de savo et crée u résidu savoeux. Bie des propriétaires décidet de se procurer u adoucisseur d eau, qui sert à remplacer les ios calcium et magésium par des ios sodium ou potassium. Ue dureté (sous forme de carboate de calcium) supérieure à 80 mg/l pourrait écessiter l emploi d u adoucisseur d eau. Chlorure Des cocetratios de chlorure supérieures à 250 mg/l peuvet doer u goût salé à l eau et peuvet faire rouiller les tuyaux. Fer et magaèse L eau de puits dot la teeur e fer excède 0,3 mg/l et dot la teeur e magaèse dépasse 0,05 mg/l peut tacher les appareils saitaires et les vêtemets; l eau peut avoir ue coloratio de rouille ou préseter de petits grais oirs. Elle peut aussi avoir mauvais goût et provoquer u ecrassemet bactérie de la crépie du puits. ph U ph iférieur à 6,5 ou supérieur à 8,5 peut etraîer la corrosio des tuyaux. Liste de vérificatio pour la qualité de l eau o Prélevez u échatillo à trois dates différetes de préférece à ue semaie d itervalle à partir d u robiet situé etre la pompe du puits et tout appareil de traitemet de l eau et(ou) le réservoir sous pressio afi de mesurer les coliformes totaux, la bactérie E. coli et les itrates. o L u des échatillos doit servir à mesurer le sodium, la dureté, les sulfates, les chlorures, le plomb, le fer, le magaèse et le ph. o Demadez au propriétaire des copies des aalyses atérieures de la qualité de l eau. Cherchez à savoir si des problèmes liés à la qualité de l eau ot été costatés : maladies gastriques fréquetes (bactéries), odeurs (sulfure d hydrogèe, méthae), taches de rouille (fer), tartre (dureté), dépôts verdâtres das les robiets (fer ou magaèse), goût salé (chlorures), goût amer (sulfates). o Passez e revue, avec le propriétaire, le foctioemet de tout dispositif de traitemet de l eau, et demadez-lui ce qui a motivé so ajout (adoucisseur d eau, système de désifectio, système d osmose iverse, poste de chloratio, etc.). Demadez à voir le mauel d utilisatio de tous les appareils de traitemet. 6 Société caadiee d hypothèques et de logemet

7 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique o Preez-vous u verre d eau pour y goûter (salée, amère), pour la setir (sulfure d hydrogèe, méthae), pour déceler u problème de limpidité (petites particules) ou de coloratio (ue couleur rouille peut idiquer ue forte teeur e fer). Teez compte du fait que vous boirez cette eau tous les jours si vous achetez cette maiso. o Recherchez la présece de tartre sur les appareils saitaires et la robietterie, u sige de dureté de l eau. Soulevez le couvercle du réservoir de la toilette et ispectez le fod pour y trouver la présece de sable, de sédimets, de particules de rouille, de tartre, de croissace d orgaismes biologiques ou tout autre sige pouvat laisser croire à u problème de qualité de l eau. o Est-ce que le chauffe-eau dégage ue odeur d œufs pourris? Cela idique la présece de sulfure d hydrogèe, u gaz qui peut etraîer la corrosio des tuyaux. Le forage d u ouveau puits Le coût d u ouveau puits déped de la profodeur de forage et du marché local. Le forage et le tubage sot ormalemet facturés par les etrepreeurs spécialisés autorisés à u coût fixe par mètre (ou par pied) de profodeur, tadis que l istallatio du coulis, du joit d étachéité, du couvercle et de la crépie est ormalemet facturée à u coût fixe par puits. iéë=áåëí~ää~íáçåë ëééíáèìéë L istallatio septique reçoit les eaux usées de la maiso (éviers, douches, toilettes, lave-vaisselle, laveuse), leur fait subir u traitemet et retoure l effluet traité à la appe phréatique. Ue istallatio septique ordiaire se compose de deux élémets : la fosse septique et le champ d épuratio. La fosse septique Ue fosse septique est u réservoir hermétique eterré qui reçoit les eaux usées d ue maiso (voir la figure 4). Elle peut être e béto, e polyéthylèe ou e fibre de verre. Das le passé, des fosses ot parfois été fabriquées d acier (si la propriété est dotée d ue fosse e acier, celle-ci est probablemet percée par la rouille et devra être remplacée). Les vieilles fosses peuvet être plus petites que celles vedues de os jours (actuellemet, la capacité miimale e Otario est fixée à L/952 gal US). Les fosses moderes possèdet deux compartimets, alors que les aciees e avaiet parfois qu u seul. Les matières solides qui se déposet au fod de la fosse sot appelées «les boues», tadis que les huiles et les graisses qui flottet à la surface vot former «l écume». La fosse doit être vidagée tous les trois à ciq as ou lorsque le tiers de la fosse est rempli de boues (mesuré par u etrepreeur spécialisé). Certaies muicipalités exiget que les fosses septiques soiet vidagées plus fréquemmet. Les bactéries aturelles présetes das la fosse décomposet les déchets avec le temps. Regards de vérificatio et ettoyage Déflecteur ou raccords e T Écume Liquides Boues Figure 4 Fosse septique courate Le champ d épuratio Les eaux usées qui sortet de la fosse septique aboutisset das u champ d épuratio. Il s agit d u réseau de tuyaux perforés efouis das des trachées de gravier améagées das u tertre de sol o saturé d au mois 0,9 m/3 pi d épaisseur (voir la figure 5). Les eaux usées s ifiltret das le sol où les microbes qui s y trouvet élimiet le reste des bactéries, des virus et des utrimets idésirables avat que l effluet traité atteige les eaux souterraies. Das les cas où le sol o saturé a ue épaisseur de plus de 0,9 m (3 pi) par rapport à la appe phréatique ou au substratum rocheux, o emploie ue istallatio traditioelle, c est-à-dire dot le réseau de tuyaux perforés est placé soit directemet das le sol e place, soit das du sable importé si le sol e place e coviet pas au traitemet. Société caadiee d hypothèques et de logemet 7

8 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique Lorsque la appe phréatique ou le substratum rocheux se trouvet près de la surface, le champ d épuratio doit être surélevé de 0,9 m (3 pi) au-dessus de la appe ou du roc. C est ce qu o appelle ue istallatio à tertre hors sol. Autres istallatios Das certaies coditios, comme ue superficie de terrai limitée, ue appe phréatique très élevée ou des coditios de sol défavorables (argile ou roc, par exemple), ue istallatio traditioelle e suffira pas à traiter les eaux usées. Das ces circostaces, il est souvet possible de mettre e place u autre gere de dispositif de traitemet. Les deux systèmes les plus courats pour ces situatios sot les biofiltres, das lesquels l effluet de la fosse septique percole à travers u milieu filtrat o saturé (comme la tourbe ou u filtre textile), et les systèmes d aératio, das lesquels l effluet passe à travers u réservoir aéré. Ces istallatios o traditioelles permettet u meilleur traitemet des eaux usées, de sorte que l effluet peut être diffusé das ue zoe plus restreite que pour les champs d épuratio ordiaires. L effluet produit par ue istallatio o traditioelle peut aussi être évacué das ue trachée efouie peu profodémet, à savoir u réseau pressurisé de caalisatios de 15 cm (6 po) améagé sous la Puits Fosse septique Tuyau perforé surface du sol. Das la plupart des provices, les propriétaires équipés de ce gere d istallatio de rechage sot teus de coclure ue etete avec le fourisseur de service afi que celui-ci assure l ispectio et l etretie de so istallatio. Ispectio de l istallatio septique Avat d acheter ue maiso, faites toujours ispecter l istallatio septique par u spécialiste autorisé. Commuiquez avec votre muicipalité, le bureau de la saté publique ou le miistère provicial resposable de l eviroemet pour obteir ue liste des professioels compétets. Sol o saturé Chemiée d accès Trachée de gravier 0,9 m (mi) L ispectio doit iclure u etretie avec le propriétaire, u exame du permis lié à l istallatio, ue ispectio de la fosse, ue ispectio du champ d épuratio et ue ispectio de la maiso. Remplacemet ou réparatio de l istallatio Ue istallatio septique devrait pouvoir durer etre 20 et 25 as, ou même davatage, si elle a été correctemet mise e place et etreteue, otammet e faisat faire la vidage tous les trois à ciq as. Questios à poser au propriétaire : Nappe phréatique Crédit: Éric Bruet, Cetre otarie des eaux usées rurales de l Uiversité de Guelph Figure 5 Istallatio septique o Avez-vous ue copie du permis d istallatio septique? 8 Société caadiee d hypothèques et de logemet

9 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique o À quad remote la derière vidage de la fosse septique? Possédez-vous des documets attestat l etretie de l istallatio (vidages de la fosse, réparatios effectuées)? o L istallatio septique vous a-t-elle causé des problèmes, tels que des refoulemets, des odeurs auséabodes, l apparitio d effluet au sol, u sol spogieux ou détrempé à la hauteur du champ d épuratio, le gel de l istallatio, des toilettes et des tuyaux d évacuatio qui gargouillet ou qui se videt letemet? o Avez-vous éprouvé des problèmes de qualité de l eau potable (présece d E. coli, de coliformes fécaux, de itrates)? Cette situatio pourrait découler de l ifiltratio das le puits d u effluet proveat de l istallatio septique et pourrait doc idiquer u mauvais foctioemet de l istallatio. Les résultats de l aalyse effectuée pour détermier la qualité de l eau du puits pourraiet révéler des problèmes liés à l istallatio septique. Liste de vérificatio relative au permis Le permis d istallatio septique peut être obteu du propriétaire ou de la muicipalité, du miistère provicial resposable de l eviroemet ou ecore du bureau de la saté publique selo le territoire admiistratif. Parfois, il existe aucu permis pour les istallatios aciees. o Preez coaissace du permis : âge, capacité et type de l istallatio; distaces séparatrices (e particulier par rapport au puits). o Vérifiez la capacité de l istallatio relativemet à la taille de la maiso. Liste de vérificatio relative à l ispectio de la fosse N etrez i itroduisez jamais la tête das ue fosse septique. De dagereux gaz y sot produits et ils peuvet être mortels, même après la vidage de la fosse. o Comparez la capacité de la fosse et so type avec les iformatios figurat sur le permis délivré pour cette istallatio; observez l état gééral de la fosse (déflecteurs, séparateurs), recherchez la présece de fissures et de fuites. Ue fosse e acier sera sûremet rouillée et devra être remplacée. o Observez le iveau d eau das la fosse (s il est trop élevé, le champ d épuratio est probablemet bloqué, tadis que s il est trop bas, c est sas doute que la fosse est perforée). o Faites vidager la fosse (aux frais du propriétaire de la maiso). o Examiez les raccordemets avec la maiso et avec le champ d épuratio (tuyaux qui fuiet ou écrasés), recherchez les ifiltratios directes d eaux de ruissellemet das la fosse. Des traces de peu sur le champ d épuratio pourraiet idiquer que des tuyaux ot été écrasés. o Nettoyez le filtre de l effluet (s il y e a u) e le riçat avec u tuyau d arrosage et e vous assurat que l eau usée s écoule vers l itérieur de la fosse septique. Liste de vérificatio relative à l ispectio du champ d épuratio o Cherchez la présece d effluet à la surface, d odeurs, de végétatio luxuriate, de zoes détrempées ou saturées. o Recherchez des sources d obstructio sur le champ d épuratio (asphaltage, platatio d arbres). o Vérifiez que les eaux de ruissellemet sot achemiées à l écart du champ d épuratio (par exemple, les descetes pluviales e doivet pas le saturer). o Creusez des trous d observatio à proximité des ragées de drais pour déceler des siges d accumulatio d eau et de formatio d u film biologique. Cela révèle ue obturatio des drais et écessite leur réparatio, voire leur remplacemet. Société caadiee d hypothèques et de logemet 9

10 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique o Ispectez tous les dispositifs mécaiques (pompes, aérateurs, alarmes) pour détermier s ils sot e bo état de marche. Liste de vérificatio relative à l ispectio des composats itérieurs o Vérifiez si des robiets coulet ou si des toilettes fuiet (ue toilette qui fuit peut ioder l istallatio septique). Lorsque l eau s évacue mal ou que les tuyaux d évacuatio dégaget ue odeur d égout, il se peut que l istallatio soit défaillate. o Vérifiez la plomberie (eaux de ruissellemet et pompe de puisard vers u fossé ou u puits perdu, toilettes et éviers vers l istallatio septique). Si des eaux grises sot évacuées directemet (c est-à-dire qu elles e passet pas par l istallatio septique), il est probable que l istallatio de plomberie e répode pas aux ormes du Code du bâtimet ou du miistère de la Saté. Le brachemet des tuyaux d évacuatio des eaux grises à l istallatio septique pourrait écessiter la mise e place d ue istallatio de capacité supérieure. o Évacuatio de l effluet d u adoucisseur d eau : selo des recherches dot fait état l Agece de protectio de l eviroemet des États-Uis, le lavage à cotre-courat des adoucisseurs d eau a aucue icidece égative apparete sur les istallatios septiques; il est doc acceptable d évacuer cet effluet das l istallatio septique. Cela dit, bie des autorités précoiset l évacuatio de l effluet du lavage à cotrecourat das u puisard, u fossé ou u puits perdu. o Das des circostaces exceptioelles, u propriétaire peut être obligé de recourir à u bassi de rétetio à la place d ue istallatio septique. Comme ce bassi doit être vidagé régulièremet (aux quelques semaies), il peut ajouter des coûts cosidérables au méage. o Ispectez la coloe de vetilatio pour détermier si elle est edommagée ou bouchée. Le simple fait d elever u vieux id d oiseau pourrait élimier les problèmes d émaatios de gaz. lª=éìáëjàé=çäíéåáê= ÇÉ=éäìë=~ãéäÉë êéåëéáöåéãéåíë\ services muicipaux ou bureaux de la saté publique istallateurs de fosses septiques et foreurs de puits autorisés (cosultez les Pages Jaues MC ) miistères proviciaux resposables de l eviroemet 10 Société caadiee d hypothèques et de logemet

11 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique Sites Web Cetre otarie des eaux usées (juillet 2008) Frech/frech_idex.htm Coseil caadie des laboratoires idépedats (CCLI) (juillet 2008) e aglais seulemet Coseil caadie des ormes (CCN) (juillet 2008) GLSearchForm.do?laguage=fr Miistère de l Agriculture, de l Alimetatio et des Affaires rurales de l Otario (juillet 2008) frech/eviromet/idex.html Miistère de l Eviroemet et du Travail de la Nouvelle-Écosse (juillet 2008) e aglais seulemet Natioal Evirometal Services Ceter (juillet 2008) e aglais seulemet wastewater.cfm Saté Caada (juillet 2008) idex-fra.php Tapez «qualité de l eau» das le champ de recherche. Société caadiee d hypothèques et de logemet (juillet 2008) USEPA Septic (Osite) Systems (juillet 2008) e aglais seulemet idex.cfm WellOwer.org (juillet 2008) e aglais seulemet La SCHL tiet à remercier le Cetre otarie des eaux usées rurales de l Uiversité de Guelph et Saté Caada pour leur cotributio à la rédactio de ce documet. Pour obteir de plus amples reseigemets cocerat le traitemet et la qualité de l eau, commuiquez avec Saté Caada à ou composez le , ou le (613) de l extérieur du Caada. Société caadiee d hypothèques et de logemet 11

12 Votre maiso L achat d ue maiso avec u puits et ue istallatio septique Pour e savoir davatage sur les feuillets Votre maiso et sur otre vaste gamme de produits d iformatio, visitez otre site Web à l adresse ou commuiquez par téléphoe : ou télécopieur : Publicatios payates Écoomiser l eau chez soi N o de commade Publicatios gratuites Feuillets Votre maiso Votre istallatio septique N o de commade Le choix d u etrepreeur N o de commade Les adoucisseurs d eau N o de commade L achat d ue toilette N o de commade , Société caadiee d hypothèques et de logemet Imprimé au Caada Réalisatio : SCHL Révisio : 2005, 2007, Bie que ce produit d iformatio se fode sur les coaissaces actuelles des experts e habitatio, il a pour but que d offrir des reseigemets d ordre gééral. Les lecteurs assumet la resposabilité des mesures ou décisios prises sur la foi des reseigemets coteus das le préset ouvrage. Il reviet aux lecteurs de cosulter les ressources documetaires pertietes et les spécialistes du domaie coceré afi de détermier si, das leur cas, les reseigemets, les matériaux et les techiques sot sécuritaires et covieet à leurs besois. La Société caadiee d hypothèques et de logemet se dégage de toute resposabilité relativemet aux coséqueces résultat de l utilisatio des reseigemets, des matériaux et des techiques coteus das le préset ouvrage.

Les types de puits. Il existe trois types de puits courants : creusés, forés à la tarière et forés à la sondeuse.

Les types de puits. Il existe trois types de puits courants : creusés, forés à la tarière et forés à la sondeuse. V otre maison CF40 l achat d une maison avec un puits et une installation septique En milieu rural, bien des maisons ne sont pas raccordées au réseau municipal d approvisionnement en eau et d évacuation

Plus en détail

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres sçíêé=ã~áëçå CF 58 L ABC des feêtres Les feêtres remplisset ue foctio importate das la maiso. E plus d e rehausser l esthétique, elles permettet d assurer u apport d air frais et la vetilatio, d éclairer

Plus en détail

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les ouveaux arrivats doivet savoir AU CŒUR DE L HABITATION U logemet bie à vous Si vous veez d arriver au Caada, ue des premières choses que vous devrez probablemet

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Bâtiment n Relevage n Pompes. Pour le relevage et l assainissement, je choisis KSB! Ama-Drainer N Evamatic-Box N

Bâtiment n Relevage n Pompes. Pour le relevage et l assainissement, je choisis KSB! Ama-Drainer N Evamatic-Box N Bâtimet Relevage Pompes Pour le relevage et l assaiissemet, je choisis KSB! Ama-Draier N Evamatic-Box N 2 Relevage / Pompes Les bos produits fot les bos projets Das le relevage, chaque chatier a ses caractéristiques

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratique pour le nouvel arrivant

AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratique pour le nouvel arrivant AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratiue pour le ouvel arrivat AU CŒUR DE L HABITATION Microsite pour les ouveaux arrivats La plupart des ouveaux arrivats au Caada se touret vers l Iteret pour

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE Cetre d expertise e aalyse eviroemetale du Québec Programme d accréditatio des laboratoires d aalyse PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE DR-12-VMM Éditio

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

CARRELER SUR DES SUPPORTS CRITIQUES

CARRELER SUR DES SUPPORTS CRITIQUES CARRELER SUR DES SUPPORTS CRITIQUES 6 5 4 3 1 COMPOSITION DU SYSTÈME Sol. Carrelable rapidemet! Natte de désolidarisatio pour ue applicatio sous u carrelage Faible épaisseur de 0,87 mm seulemet. Uiquemet

Plus en détail

COMMENT ÇA MARCHE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE

COMMENT ÇA MARCHE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE TROUSSE PÉDAGOGIQUE 9 E ANNÉE Le préset Guide de l eseigat, qui accompage la trousse pédagogique COMMENT ÇA MARCHE : PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ 9 e aée a été coçu à l itetio

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

Chat-fou du Nord. Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement. Ministère des Richesses naturelles et des Forêts

Chat-fou du Nord. Déclaration du gouvernement en réponse au programme de rétablissement. Ministère des Richesses naturelles et des Forêts Miistère des Richesses aturelles et des Forêts Chat-fou du Nord Déclaratio du gouveremet e répose au programme de rétablissemet Photo : Joseph R. Tomelleri LA PROTECTION ET LE RÉTABLISSEMENT DES ESPÈCES

Plus en détail

Système constructif avec isolation par l extérieur

Système constructif avec isolation par l extérieur Système costructif avec isolatio par l extérieur Eco-costruire e Bloc Moomur Isolat HERMIBLOC Matériau durable par ature pour des Habitats Basse Cosommatio www.thermibloc.fr LE «BÉON DE BOIS» Le matériau

Plus en détail

Guide des logiciels de l ordinateur HP Media Center

Guide des logiciels de l ordinateur HP Media Center Guide des logiciels de l ordiateur HP Media Ceter Les garaties des produits et services HP sot exclusivemet présetées das les déclaratios expresses de garatie accompagat ces produits et services. Aucu

Plus en détail

Isolant thermique en matelas. COMFORTBATT de Roxul. Isolant thermique en matelas pour la construction résidentielle et commerciale

Isolant thermique en matelas. COMFORTBATT de Roxul. Isolant thermique en matelas pour la construction résidentielle et commerciale Isolat thermique e matelas COMFORTBATT de Roxul Isolat thermique e matelas pour la costructio résidetielle et commerciale ComfortBatt de Roxul L isolat ROXUL cotribue à ue performace supérieure de l eveloppe

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP

Paquet Hygiène, Plan de Maîtrise Sanitaire : Le Plan HACCP PLAN DE MAITRISE SANITAIRE -3- Paquet Hygièe, Pla de Maîtrise Saitaire : Le Pla HACCP Après avoir cosidéré les BPH, abordos maiteat le Pla HACCP E préambule, rappelos quelques défiitios : dager : aget

Plus en détail

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé MÉMENTO 2014 Aide-mémoire à l usage des admiistrateurs des coopératives PSBL-P Programme de logemet sas but lucratif privé INTRODUCTION Cet outil a été coçu pour guider les admiistrateurs des coopératives

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel Extrait du Guide Pratique des Représetats du Persoel Partie 5 - Moyes mis à dispositio des ititutios représetatives du persoel 5-4 Les heures de délégatio et la liberté de déplacemet A) Les heures de délégatio

Plus en détail

Systèmes de protection contre les incendies 3M Brochure sur la gamme complète de produits. Protéger la vie. et les biens. en toute confiance

Systèmes de protection contre les incendies 3M Brochure sur la gamme complète de produits. Protéger la vie. et les biens. en toute confiance Systèmes de protectio cotre les icedies 3M Brochure sur la gamme complète de produits Protéger la vie et les bies e toute cofiace Table des matières Progrès et tedaces... 4 et 5 Parteariat et essais...

Plus en détail

Intérêt des détecteurs CO pour l alerte et la prévention des intoxications oxycarbonées dans l habitat

Intérêt des détecteurs CO pour l alerte et la prévention des intoxications oxycarbonées dans l habitat Saté eviroemet Itérêt des détecteurs CO pour l alerte et la prévetio des itoxicatios oxycarboées das l habitat Aalyse de la démarche de l office HLM Bretage Sud Habitat (Morbiha) Drass de Bretage Cire

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. Seniors. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O pour toute souscriptio (Offre soumise à coditios) MUTUELLE D&O Copilote de votre saté Seiors AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre Quad BÉBÉ VOYAGE Guide pratique sur les précautios à predre Vous partez bietôt pour u log voyage avec votre jeue efat. Quelques précautios sot à predre avat, pedat le déplacemet et durat votre séjour.

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé.

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé. l hygièe 1 techiques d hygièe hygièe est u esemble de pricipes et de pratiques ayat pour but de préserver et d améliorer la saté. L hygièe des locaux L applicatio des règles d hygièe a ue place essetielle

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Présentation de l entreprise. Des entreprises d ici. Une offre de services sur mesure. .com

Présentation de l entreprise. Des entreprises d ici. Une offre de services sur mesure. .com 1 Présentation de l entreprise Des entreprises d ici Depuis 1979, l entreprise Les Puits Deux-Montagnes s est bâti une réputation enviable qui s étend bien au-delà de la région des Basses-Laurentides.

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Différentes solutions pour le stockage du combustible épuisé

Différentes solutions pour le stockage du combustible épuisé Différetes solutios pour le stockage du combustible épuisé par Joh P. Colto Le cycle du combustible ucléaire comporte u certai ombre d'opératios distictes avat et après l'irradiatio du combustible das

Plus en détail

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion Optios Services policiers à Mocto Rapport de discussio Le 22 ovembre 2010 Also available i Eglish TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1.0 Sommaire 3 Chapitre 2.0 Problématique 4 Chapitre 3.0 Cotexte 5 Chapitre

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

Mécanismes de protection contre les vers

Mécanismes de protection contre les vers Mécaismes de protectio cotre les vers Itroductio Au cours de so évolutio, l Iteret a grademet progressé. Il est passé du réseau reliat quelques cetres de recherche aux États-Uis au réseau actuel reliat

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY TABLE DES MATIÈRES Commuiqué... 5 Notes itroductives... 7 Opiios et commetaires...

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Copyright 2001 2006 Hewlett-Packard Development Company, L.P.

Copyright 2001 2006 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Guide des logiciels Media Ceter Les garaties des produits et services HP sot exclusivemet présetées das les déclaratios expresses de garatie accompagat ces produits et services. Aucu élémet de ce documet

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Échantillonnage et estimation

Échantillonnage et estimation Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page Échatilloage et estimatio Partie C : Capacités et exercices-types. Rappelos

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Manuel d initiation à l ordinateur HP Media Center

Manuel d initiation à l ordinateur HP Media Center Mauel d iitiatio à l ordiateur HP Media Ceter Les garaties des produits et services HP sot exclusivemet présetées das les déclaratios expresses accompagat ces produits et services. Aucu élémet de ce documet

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite

PageScope Enterprise Suite. Gestion des périphériques de sortie de A à Z. i-solutions PageScope Enterprise Suite Eterprise Suite Gestio des périphériques de sortie de A à Z i-solutios Eterprise Suite Eterprise Suite Ue gestio cetralisée, ue admiistratio harmoisée, l'efficacité absolue Le temps est u élémet essetiel

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

omme dans tous les milieux de vie, une

omme dans tous les milieux de vie, une la gestio des sois 1 itroductio omme das tous les milieux de vie, ue C équipe d aimatio peut être ameée à devoir gérer des icidets de saté plus ou mois importats. Il faudra être capable de predre les boes

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX

1F O S S E. Une fosse toutes eaux est un appareil destiné. Fosse toutes eaux. Dimensionnement : TOUTES EAUX Fosse toutes eaux 1F O S S E Une fosse toutes eaux est un appareil destiné à la collecte, à la liquéfaction partielle des m a t i è res polluantes contenues dans les eaux usées et à la rétention des matières

Plus en détail

Comment prévenir les inondations au sous-sol

Comment prévenir les inondations au sous-sol CF 50 Les inondations au sous-sol sont malheureusement courantes dans plusieurs régions du Canada. Heureusement, de nombreux types d inondations de sous-sol peuvent être évités. Le présent document explique

Plus en détail

Choisissez la bonne carte. Contribuez au respect de la nature avec les cartes Visa et MasterCard WWF. Sans frais supplémentaires.

Choisissez la bonne carte. Contribuez au respect de la nature avec les cartes Visa et MasterCard WWF. Sans frais supplémentaires. Toutes les cartes de crédit e se ressemblet pas. Les cartes Visa et MasterCard WWF vous offret tous les avatages d ue carte de crédit classique. Vous disposez toujours et partout d ue réserve d arget das

Plus en détail

Code d éthique et de conduite professionnelle

Code d éthique et de conduite professionnelle Code d éthique et de coduite professioelle 2015 RELX Group Code d éthique et de coduite professioelle 2 Table des matières Notre egagemet e faveur de l itégrité U message de otre Présidet-Directeur Gééral

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire 13 Chapitre Chapitre 13 Statistiques et probabilités Les statistiques et les probabilités occupet ue place importate das l eseigemet de certaies classes préparatoires Les pricipales foctios écessaires

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015 Parlez l aglais Tout simplemet! Formatios 2014/2015 sommaire L équipe.... 4 Modalités de suivi et évaluatio.... 4 Nos formules.... 6 Cours idividuels et cours collectifs....6 Speak Eglish Luch/Breakfast

Plus en détail