Échantillonnage et estimation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Échantillonnage et estimation"

Transcription

1 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page Échatilloage et estimatio Partie C : Capacités et exercices-types. Rappelos tout d'abord les trois pricipales capacités mises e œuvre : Capacité A : Utiliser u itervalle de fluctuatio pour décider oui ou o d ue coformité. Capacité B : Utiliser u itervalle de cofiace pour estimer ue proportio (ou ue probabilité) icoue. Capacité C : Décider oui ou o de la fiabilité d ue proportio aocée. 2. Rappelos esuite les outils à dispositio. Les trois modes de calcul d'u itervalle de fluctuatio : Niveau 2 de : Si 25 et 0,2 p 0,8, alors u itervalle de fluctuatio est [ p ; p + ]. Niveau ère : U itervalle de fluctuatio est [ a ; b ] avec a est le plus petit etier tel que P( X a ) > 2,5 % b est le plus petit etier tel que P( X b ) 97,5 %. Niveau T ale : Si 30 et p 5 ( p ) 5, alors u itervalle de fluctuatio est [ p,96 p ( p ) ; p +,96 p ( p ) ]. Pour les itervalles de cofiace, u seul mode de calcul : Niveau T ale : Si 30 et f 5 ( f ) 5, alors u itervalle de cofiace est [ f ; f + ]. À so propos : Programme de Secode : Sesibiliser les élèves à la fluctuatio d échatilloage, aux otios d itervalle de fluctuatio et d itervalle de cofiace et à l utilisatio qui peut e être faite. Aucue metio das les Programmes de Première Programme de Termiale : Estimer par itervalle ue proportio icoue à partir d u échatillo.

2 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 2 3. Voici maiteat ue série d'exercices-types. Attetio, ce e sot pas des exercices à destiatio des élèves! Ils ot été rédigés de faço miimaliste pour travailler le repérage de la capacité e œuvre. Pour chacu, classer e foctio de la capacité mise e œuvre (A, B ou C ) et du iveau miimal requis (2 de, ère ou T ale ). Puis, proposer ue rédactio-type de la répose. Remarque : À propos de la Capacité A : - o pourra choisir ou o de rédiger e utilisat l hypothèse de coformité H 0, - das le cas où f I F, o choisira etre trois types de réposes : ) l icapacité à juger la o-coformité, 2) le jugemet de coformité avec risque d erreur icou (ou o maîtrisé). 3) le jugemet de coformité sas parler de l'erreur commise. Niveau Capacité Exercice Das ue populatio, la proportio d'u certai caractère est 0,45. Das u groupe de 50 persoes de cette populatio, o e compte 60 qui possèdet le caractère. Peut-o peser que le caractère est mal représeté (*) das ce groupe? La rédactio suivate est le miimum attedu (et suffisat...). Ne pas oublier de faire vérifier les coditios d'utilisatio. p = 0,45 et = 50 { 25 0,2 p 0,8 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio sot respectées. 0, , ,532 doc, u itervalle de fluctuatio est I F = [ 0,368 ; 0,532 ]. f = = 0,4 I F Trois types de répose serot acceptés : ) doc, o e peut pas peser que le caractère est mal représeté. 2) doc, o peut peser que le caractère est pas mal représeté, avec u risque d'erreur o maîtrisé. 3) doc, o peut peser que le caractère est pas mal représeté. 2 de A O propose ici ue versio erichie de la otio d'hypothèse H 0 : très utilisée das le milieu professioel, il faut habituer les élèves à la fréqueter. Mais c'est peut être prématuré e 2 de, cela 'apporte rie à l'objectif essetiel : compredre le mode de raisoemet. Cela peut même gêer e ajoutat ue tâche. Posos l hypothèse H 0 : le caractère est coforme das ce groupe, i.e. le caractère est pas sous représeté. p = 0,45 et = 50 { 25 0,2 p 0,8 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio sot respectées. 0, , ,532 doc, u itervalle de fluctuatio est I F = [ 0,368 ; 0,532 ]. f = = 0,4 I F doc, o accepte l hypothèse H 0 avec u risque d erreur o maîtrisé : o peut peser que le caractère est pas mal représeté.

3 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 3 Exercice 2 Das ue populatio, la proportio d'u certai caractère est 0,45. Das u groupe de 500 persoes de cette populatio, o e compte 95 qui possèdet le caractère. Peut-o peser que le caractère est mal représeté das ce groupe? p = 0,45 et = 50 { 25 0,2 p 0,8 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio sot respectées. 0, , ,495 doc, u itervalle de fluctuatio est I F = [ 0,405 ; 0,495 ]. f = = 0,39 I F doc, o peut peser que le caractère est mal représeté, avec u risque d erreur de 5 %. Versio erichie de la otio d'hypothèse H 0 : Posos l hypothèse H 0 : le caractère est coforme das ce groupe, i.e. le caractère est pas sous représeté. p = 0,45 et = 50 { 25 0,2 p 0,8 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio sot respectées. 0, , ,495 doc, u itervalle de fluctuatio est I F = [ 0,405 ; 0,495 ]. f = = 0,39 I F doc, o rejette l hypothèse H 0 avec u risque d erreur d'au plus 5 % : o peut peser que le caractère est mal représeté. 2 de A Exercice 3 Das ue populatio, o veut estimer la proportio d'u caractère. Das u groupe de 250 persoes issues de cette populatio, o e compte 70 qui possèdet le caractère. Doer ue estimatio de la proportio de ce caractère das la populatio. f = 70 et = , ,743 doc, u itervalle de cofiace au seuil 95% est I C = [ 0,67 ; 0,743 ]. Doc o peut estimer la proportio etre 6,7 % et 74,3 %, avec u risque d'erreur d'au plus 5 %. L'utilisatio de l'itervalle de cofiace e tat que sujet d'évaluatio 'apparaît qu'e T ale. T ale B

4 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 4 Exercice 4 O aoce que, das ue populatio, 45 % des idividus possèdet u certai caractère. Das u groupe de 000 persoes issues de cette populatio, o e compte 360 qui possèdet le caractère. Peut-o peser que cette proportio aocée est fausse? Supposos que p est 0,45. p = 0,45 et = 000 { 25 0,2 p 0,8 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio sot respectées. 0, , ,482 Alors u itervalle de fluctuatio serait I F = [ 0,48 ; 0,482 ]. et alors 95 % des fréqueces appartiedraiet à I F. Or, la fréquece du caractère f = = 0,36 I F. Doc, avec u risque d erreur de 5 %, l hypothèse que p est 0,4 est fausse : o peut peser que cette proportio aocée est fausse. C'est de l'hypothèse du raisoemet par l'absurde dot o parle, pas de H 0... Noter l'utilisatio du coditioel. 2 de C Exercice 5 O aoce que, das ue populatio, 45 % des idividus possèdet u certai caractère. Das u groupe de 800 persoes issues de cette populatio, o e compte 376 qui possèdet le caractère. Peut-o peser que cette proportio aocée est fausse? f = 376 et = , doc, u itervalle de cofiace au seuil 95% est I C = [ 0,435 ; 0,505 ] ,505 Doc o peut estimer la proportio etre 43,5 % et 50,5 %, avec u risque d'erreur d'au plus 5 %. Doc, il y a pas de doute sur la proportio 45 % aocée. Même éocé que l'exercice 4, mais l'utilisatio de l'itervalle de cofiace le place e T ale. T ale C Exercice 6 Das ue populatio ormale, la proportio d'u certai caractère est 0,85. Das u groupe de 70 persoes, o e compte 50 qui possèdet le caractère. À l'aide de la loi biomiale, détermier si o peut peser que le caractère est mal représeté das ce groupe. O utilise la loi biomiale de paramètres p = 0,85 et = 70. Le plus petit etier a tel que P( X a ) > 2,5 % est 53. Le plus petit etier b tel que P( X b ) 97,5 % est , ,929 doc, u itervalle de fluctuatio est I F = [ 0,757 ; 0,929 ] f = ,74 I F doc, o peut peser que le caractère est sous représeté, avec u risque d erreur de 5 %. Aucu chagemet de fod, seule la techique de calcul est modifiée et est imposée par l'éocé. ère A

5 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 5 Exercice 7 Das ue populatio ormale, la proportio d'u certai caractère est 0,05. Das u groupe de 200 persoes, o e compte 9 qui possèdet le caractère. Peut-o peser que le caractère est mal représeté das ce groupe? 30 p = 0,05 et = 200 doc p = 0 5 ( p) = 4 5 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio asymptotique sot respectées. 0,05,96 0,05 0,95 0, ,05 0,95 0,05 +,96 0, doc, u itervalle de fluctuatio asymptotique est [ 0,097 ; 0,0802 ]. f = = 0,095 I F doc, o peut peser que le caractère est sous représeté, avec u risque d erreur de 5 %. Aucu chagemet de fod, seule la techique de calcul est modifiée et est imposée par les coditios ( p très faible). T ale A (*) O eted par " mal représeté " le fait de e pas être coforme à la proportio de 0,45 de la populatio. Il faut compredre " sous représeté ou sur représeté ". Attetio à bie coserver la ature bilatérale de la répartitio e cloche. N'evisager que la sous représetatio, par exemple, e permettrait d'étudier que la moitié de la o-coformité et serait de ature uilatérale. 4. Extrait des Programmes de Termiale : [AP] Prise de décisio lors de la comparaiso de deux proportios (par exemple lors d u essai thérapeutique). Sas écessairemet traiter les exercices suivats, retrouver la capacité cocerée. Pour les trois exercices suivats, la capacité cocerée est la même : Capacité B : Utiliser u itervalle de cofiace pour estimer ue proportio (ou ue probabilité) icoue. L'Exercice 8 est u classique, le procédé mathématique est d'ailleurs parfois repris das certaies presses objectives pour préveir de coclusios hâtives à la lecture de sodages. L'Exercice 9 est u itermédiaire : il utilise le même ressort logique que l'exercice 8 mais sur deux cadidats. Il prépare à l'exercice 0, pour lequel le cotexte est différet : o veut choisir etre deux médicamets. Il illustre l'extrait des programmes : (AP) Prise de décisio lors de la comparaiso de deux proportios (par exemple lors d u essai thérapeutique). Exercice 8 Juste avat le secod tour d'ue électio, u derier sodage auprès de 000 persoes représetatives doe ue cote de popularité de 52 % à l u des deux cadidats. Peut-o prévoir qui va être élu? Traitemet : 0,52 0, , ,55 La fréquece de cofiace 0,52 doe l'itervalle de cofiace [ 0,488 ; 0,55 ]. Doc, la proportio d'électeurs de M se trouve etre 48, 8 % et 55, % avec u risque d'erreur de mois de 5 %. Il est possible que M réuisse mois de 50 % des voix et e soit pas élu. Exercice 9 Avat u premier tour d'électios, o a effectué u sodage sur 500 persoes. U cadidat A et u cadidat B ot été crédités respectivemet de 22,8 % et 8,9 % des itetios de vote. Motrer qu'o e peut prévoir l'ordre d'arrivée de ces deux cadidats.

6 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 6 Exercice 0 O compare l'efficacité de deux médicamets. Sur 00 malades, le premier doe 63 guérisos et le secod 67 guérisos. Le secod est-il meilleur que le premier, ou bie ses meilleurs résultats sot-ils dus aux fluctuatios de l'échatillo? Traitemet : 0, ,53 0, ,73 La fréquece du er médicamet doe l'itervalle de cofiace [ 0,53 ; 0,73 ]. Doc, la probabilité de guérir avec ce er médicamet est etre 53 % et 73 % avec u risque d'erreur de mois de 5 %. 0, ,57 0, ,77 La fréquece du 2 ème médicamet doe l'itervalle de cofiace [ 0,57 ; 0,77 ]. Doc, la probabilité de guérir avec le 2 ème médicamet est etre 57 % et 77 % avec u risque d'erreur de mois de 5 %. O e déduit qu il est possible que le taux de guériso du er médicamet soit le meilleur : o e peut pas décider du médicamet le plus efficace avec cette equête. Remarque : Suite à cet exercice, o peut demader u critère permettat de comparer l efficacité de deux médicamets. La comparaiso est possible lorsque les deux itervalles de cofiace sot disjoits. 5. Les situatios suivates décrivet des cas historiques. O les retrouve facilemet sur Iteret et peuvet évetuellemet faire l objet d ue recherche et d exposé. Exercice Claudio CASTANEDA, Sheriff, Petitioer, v. Rodrigo PARTIDA E Novembre 976 das u comté du sud du Texas, Rodrigo Partida était codamé à huit as de priso. Il attaqua ce jugemet au motif que la désigatio des jurés de ce comté était discrimiate à l égard des Américais d origie mexicaie. Alors que 79,% de la populatio de ce comté était d origie mexicaie, sur les 870 persoes covoqués pour être jurés lors d ue certaie période de référece, il y eut que 339 persoes d origie mexicaie. Devat la Cour Suprême, u expert statisticie produisit des argumets pour covaicre du bie fodé de la requête de l accusé. E vous situat das le rôle de cet expert, pouvez-vous décider si les Américais d origie mexicaie étaiet alors sous-représetés das les jurys de ce comté? Exercice 2 The Aamjiwaag First Natio is a First Natios commuity of about 850 Chippewa (Ojibwe) Aborigial peoples. They live o the shores of the St. Clair River i southwester Otario, Caada. The people of the Aamjiwaag First Natio are cocered that a abormal birth rate is due to adverse effects of materal ad fetal exposure to the effluet ad emissios of the earby chemical plats. A review of birth records foud there are't very may boys beig bor i the southwester Otario commuity, ad the umber is droppig. Accordig to a study published i the America joural Evirometal Health Perspectives, oly about a third of babies bor o the reserve betwee 999 ad 2003 were male. Goig back to iclude aother five years, oly 4 per cet of babies bor i the decade were boys. The ratio is ormally somethig closer to 50:50. Residets of the 850-member Chemical Valley ative group started askig questios i 2003 whe they realized there were three allgirl softball teams ad oly oe for boys. «Is it what we're breathig i o a daily basis? Is it where we played as kids? Is it somethig our parets did? Is it these small exposures or is it because we've bee livig here our whole lives?» asked Ada Lockridge, a member of the bad's evirometal committee. Is it really worryig? Or could it be due to chace? Remarque : Voir aussi l étude des cas de leucémie chez des mois de 5 as à Wobur, Massachussetts, durat les aées 70, qui a permis de découvrir le sydrome du trichloréthylèe.

7 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 7 6. Les exercices suivats 'évaluet pas l'ue des capacités A, B ou C. Pour chacu, vous pouvez évetuellemet traiter l'exercice et vous devez ommer la capacité requise. Exercice 3 U magasi estime que das so bassi d'ifluece il peut compter eviro cliets réguliers. L'objectif de qualité est d'avoir u taux de satisfactio etre 90 % et 98 %. O commade alors à u istitut de sodage ue equête auprès de ces cliets réguliers pour mesurer le taux de satisfactio réel. Par souci de précisio, le magasi exige u résultat fiable à plus ou mois 2 % avec u risque d'erreur d'au plus 5 %. Combie de persoes au miimum doit-o iterroger? Remarque : Les 90 % et 95 % sot des leurres. Remarque : Ne pas cofodre l'amplitude et le risque d'erreur. La ouvelle capacité est exigible au iveau T ale : Capacité : Détermier ue taille d échatillo suffisate pour obteir, avec ue précisio doée, ue estimatio d ue proportio au iveau de cofiace 0,95. Traitemet : Le sodage fourira ue fréquece de cofiace f puis u itervalle de cofiace [ f ; f + ]. La logueur de cet itervalle est doc 2 et doit être iférieure ou égale à celle demadée par le magasi 2 2 %. O e déduit : % 0,02 0, O doit iterroger au miimum persoes. Exercice 4 E Frace, il y a eviro 43 % de la populatio dot le groupe sagui est O. Sur ue base militaire fraçaise, u hôpital maque de sag de ce groupe. Il a besoi de 20 L. O orgaise ue collecte sur 800 persoes de la base e prélevat 450 ml de sag sur chaque doeur. Doer u ecadremet de la quatité de sag du groupe O qu'o peut attedre avec au plus 5 % d erreur? Remarque : Plus cocrètemet, o peut demader la quatité miimale de sag attedue pour répodre au besoi de 20 L. Mais, o est alors das ue situatio d'uilatéralité. Capacité : Utiliser u itervalle de fluctuatio pour doer u ecadremet de fréquece, d effectif ou autre. Traitemet : p = 0,43 et = 800 doc 25 et 0,2 p 0,8 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio sot respectées. 0,43 0, , ,47 doc, u itervalle de fluctuatio est I F = [ 0,39 ; 0,47 ]. Doc, avec u risque d'erreur de 5%, : - la fréquece des doeurs O pour cette collecte est etre 0,39 et 0,47, - le ombre de doeurs O pour cette collecte est etre 0, = 32 et 0, = 376, - la quatité de sag O est etre ml = 40,4 L et ml = 50,4 L.

8 Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page 8 Exercice 5 Ue etreprise livre des objets sujets à ue certaie fragilité. O compte e gééral 3,5 % des objets cassés à la livraiso. Combie faut-il e commader pour être sûr à 95 % d e avoir 420 o cassés? Capacité : Utiliser u itervalle de fluctuatio pour doer u ecadremet de fréquece, d effectif ou autre. Traitemet : 30 p = 0,035 et 420 doc p 4,7 5 ( p ) 405,3 5 doc, les coditios d utilisatio d u itervalle de fluctuatio asymptotique sot respectées. 0,035,96 0,035 ( 0,035 ) 0,035 ( 0,035 ) 0,035 +,96 0,035 0,36 0, ,36 doc, u itervalle de fluctuatio asymptotique est [ 0,035 0,36 0,36 ; 0,035 + ], doc, o peut peser que, pour u échatillo de taille, la fréquece maximale f max d objets cassés sera de 0, ,36. Alors : f max = 420 ( 0,035 0,36 ) = 420 ( 0,965 0,36 ) = 420 0,965 ( )² 0, = 0 = ( 0,36)² 4 0,965 ( 420) = 62,3296 0,36 62,3296 0, ,3296 doc : = 20,6765 (impossible) ou = 2 0, ,965 et doc : 2,0496² 443, 2,0496 O e déduit qu il faut commader 444 objets pour e avoir 420 o cassés, avec u risque d erreur de 5 %.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire 13 Chapitre Chapitre 13 Statistiques et probabilités Les statistiques et les probabilités occupet ue place importate das l eseigemet de certaies classes préparatoires Les pricipales foctios écessaires

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME Uiversité Victor Segale Bordeaux Istitut de Saté Publique, d Épidémiologie et de Développemet (ISPED) Campus Numérique SEME MODULE Pricipaux outils e statistique Versio du 8 août 008 Écrit par : Relu par

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2. Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES PLAN DU CHAPITRE 2 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.1 Pla de sodage 2.2.2 Probabilités d iclusio 2.3 SONDAGE

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Bio-Statistique. 1 ère partie. Discipline : Bio-statistique, Bio-mathématique et Sciences de l Information

Bio-Statistique. 1 ère partie. Discipline : Bio-statistique, Bio-mathématique et Sciences de l Information Bio-Statistique 1 ère partie Disciplie : Bio-statistique, Bio-mathématique et Scieces de l Iformatio OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Réaliser l importace du problème de la variabilité ihérete au doées médicales,

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Cours de Statistiques inférentielles

Cours de Statistiques inférentielles Licece 2-S4 SI-MASS Aée 2015 Cours de Statistiques iféretielles Pierre DUSART 2 Chapitre 1 Lois statistiques 1.1 Itroductio Nous allos voir que si ue variable aléatoire suit ue certaie loi, alors ses réalisatios

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Probabilité 1 - L1 MMIA

Probabilité 1 - L1 MMIA Probabilité 1 - L1 MMIA Tra Viet Chi, vtra@u-paris10fr, Bureau E12(G) Exercice 1 (Pour démarrer) 1 Soiet A et B deux esembles Rappelez les défiitios de l itersectio A B, de l uio A B, de la différece A

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Principes et Méthodes Statistiques

Principes et Méthodes Statistiques Esimag - 2ème aée 0 1 2 3 4 5 6 7 0 5 10 15 x y Pricipes et Méthodes Statistiques Notes de cours Olivier Gaudoi 2 Table des matières 1 Itroductio 7 1.1 Défiitio et domaies d applicatio de la statistique............

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel Extrait du Guide Pratique des Représetats du Persoel Partie 5 - Moyes mis à dispositio des ititutios représetatives du persoel 5-4 Les heures de délégatio et la liberté de déplacemet A) Les heures de délégatio

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Evaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique

Evaluation de la Délivrance de Méthadone en Belgique 1 SERVICE PUBLIC FEDERAL DE PROGRAMMATIO POLITIQUE SCIETIFIQUE rue de la Sciece 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 URL : www.belspo.be Evaluatio de la Délivrace de Méthadoe e Belgique

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Probabilités. Voir en bibliographie l ouvrage [1], pages 52 et 53.

Probabilités. Voir en bibliographie l ouvrage [1], pages 52 et 53. Probabilités «Pour compredre l actualité, ue formatio à la statistique est aujourd hui idispesable ; c est ue formatio qui développe des capacités d aalyse et de sythèse et exerce le regard critique. Le

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

Cours 5 : ESTIMATION PONCTUELLE

Cours 5 : ESTIMATION PONCTUELLE Cours 5 : ESTIMATION PONCTUELLE A- Gééralités B- Précisio d u estimateur C- Exhaustivité D- iformatio E-estimateur sas biais de variace miimale, estimateur efficace F- Quelques méthode s d estimatio A-

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

P : Dénombrements / Probabilités en univers fini

P : Dénombrements / Probabilités en univers fini P : Déombremets / Probabilités e uivers fii Déombremet & Combiatoire P.1 O tire les cartes! O tire 5 cartes das u jeu de 32 cartes usuel. Combie y a-t-il de tirages possibles vérifiat les coditios suivates

Plus en détail

Processus géométrique généralisé et applications en fiabilité

Processus géométrique généralisé et applications en fiabilité Processus géométrique gééralisé et applicatios e fiabilité Lauret Bordes 1 & Sophie Mercier 2 1,2 Uiversité de Pau et des Pays de l Adour Laboratoire de Mathématiques et de leurs Applicatios - Pau UMR

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S Exercices. Rappels et exercices de base 3.. QCM (P. Egel) 3.. QCM, Atilles 005 4. 3. QCM, Liba 009, 3 poits 4. 4. QCM, C. étragers 007. 5. QCM, Frace 007 5 6. 6. QCM, N. Calédoie 007 7. 7. QCM

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

Maîtrise de Mathématiques TER Le bandit manchot à deux bras

Maîtrise de Mathématiques TER Le bandit manchot à deux bras Maîtrise de Mathématiques TER Le badit machot à deux bras Deis Cousieau Sous la directio de Jea-Michel Loubes Septembre 2003 Table des matières 1 Présetatio du problème 2 1.1 Exemple de la machie à sous,

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Probabilités et statistique pour le CAPES

Probabilités et statistique pour le CAPES Probabilités et statistique pour le CAPES Béatrice de Tilière Frédérique Petit 2 3 jui 205. Uiversité Pierre et Marie Curie 2. Uiversité Pierre et Marie Curie 2 Table des matières Modélisatio de phéomèes

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

trouve ton équilibre

trouve ton équilibre trouve to équilibre www.bee-secure.lu FR Trouver so équilibre Es-tu allé à u cocert ou à la piscie récemmet? A quad remote ta derière recotre avec des amis? Combie de temps passes-tu sur les réseaux sociaux?

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les ouveaux arrivats doivet savoir AU CŒUR DE L HABITATION U logemet bie à vous Si vous veez d arriver au Caada, ue des premières choses que vous devrez probablemet

Plus en détail

UV SQ 20. Automne 2006. Responsable d Rémy Garandel ( m.-el. remy.garandel@utbm.fr ) page 1

UV SQ 20. Automne 2006. Responsable d Rémy Garandel ( m.-el. remy.garandel@utbm.fr ) page 1 UV SQ 0 Probabilités Statistiques UV SQ 0 Autome 006 Resposable d Rémy Garadel ( m.-el. remy.garadel@utbm.fr ) page SQ-0 Probabilités - Statistiques Bibliographie: Titre Auteur(s) Editios Localisatio Niveau

Plus en détail

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion Optios Services policiers à Mocto Rapport de discussio Le 22 ovembre 2010 Also available i Eglish TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1.0 Sommaire 3 Chapitre 2.0 Problématique 4 Chapitre 3.0 Cotexte 5 Chapitre

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE Cetre d expertise e aalyse eviroemetale du Québec Programme d accréditatio des laboratoires d aalyse PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE DR-12-VMM Éditio

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Intérêt des détecteurs CO pour l alerte et la prévention des intoxications oxycarbonées dans l habitat

Intérêt des détecteurs CO pour l alerte et la prévention des intoxications oxycarbonées dans l habitat Saté eviroemet Itérêt des détecteurs CO pour l alerte et la prévetio des itoxicatios oxycarboées das l habitat Aalyse de la démarche de l office HLM Bretage Sud Habitat (Morbiha) Drass de Bretage Cire

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Stefano Spaccapietra March 12, 2003. Fiabilité (Reliability/Recovery/Resilience) n Erreurs prévues : n Erreurs imprévues :

Stefano Spaccapietra March 12, 2003. Fiabilité (Reliability/Recovery/Resilience) n Erreurs prévues : n Erreurs imprévues : Stefao Spaccapietra March 12, 2003 Igéierie des Bases de Doées Fiabilité (Reliability/Recovery/Resiliece) Capacité du système SGBD à remédier aux erreurs et paes Fiabilité Erreurs das les programmes d

Plus en détail

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015

Parlez l anglais Tout simplement! Formations 2014/2015 Parlez l aglais Tout simplemet! Formatios 2014/2015 sommaire L équipe.... 4 Modalités de suivi et évaluatio.... 4 Nos formules.... 6 Cours idividuels et cours collectifs....6 Speak Eglish Luch/Breakfast

Plus en détail

POLITIQUE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT

POLITIQUE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT POLTQU ONOMQU T DVLOPPMNT TRUTUR DU MAR NATONAL DU AF-AAO T PR AU PRODUTUR MALAN Beïla Beoit osultat PD N 06/008 ellule d Aalyse de Politiques coomiques du R Aée de pulicatio : Avril 009 Résumé e papier

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

ÉTUDE. SECTEUR Cadre de vie et technique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS. Portrait statistique

ÉTUDE. SECTEUR Cadre de vie et technique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS. Portrait statistique ÉTUDE SECTEUR Cadre de vie et techique GÉOMÈTRES-EXPERTS, TOPOGRAPHES, PHOTOGRAMMÈTRES, EXPERTS FONCIERS Portrait statistique 02 ÉTUDE - mai 2012 Sommaire 03 Pricipaux eseigemets 04 Sources mobilisées

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Biostatistique PACES - UE4 2013-2014

Université Pierre et Marie Curie. Biostatistique PACES - UE4 2013-2014 Uiversité Pierre et Marie Curie Biostatistique PACES - UE4 2013-2014 Resposables : F. Carrat et A. Mallet Auteurs : F. Carrat, A. Mallet, V. Morice Mise à jour : 21 octobre 2013 Relecture : V. Morice,

Plus en détail

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire HEC Gilles Mauffrey METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmatio liéaire, programmatio dyamique, simulatio, statistique élémetaire La Modélisatio LA MODELISATION Modèle et typologie des modèles. La otio

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail