La lumière : une onde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lumière : une onde"

Transcription

1 P g e TS Physique Exercice résolu Enoncé Remrque : les 3 prties sont indépendntes. e texte ci-dessous retrce succinctement l évolution de quelques idées à propos de l nture de l lumière : Pr nlogie à l propgtion des ondes à l surfce de l eu et à l propgtion du son, Huygens ( ) ttribue à l lumière un crctère ondultoire. Pour Huygens, ce crctère ondultoire est fondé sur les fits suivnts : - «e son ne se propge ps dns une enceinte vide d ir tndis que l lumière se propge dns cette même enceinte. lumière consiste en un mouvement de l mtière, l éther, qui se trouve entre nous et le corps lumineux». - «lumière s étend de toutes prts et, qund elle vient de différents endroits, même de tout opposés 2, les ondes lumineuses se trversent l une l utre sns s empêcher 3». - «propgtion de l lumière depuis un objet lumineux ne surit être 4 pr le trnsport d une mtière qui, depuis cet objet, s en vient jusqu à nous insi qu une blle ou une flèche trverse l ir». Avec des moyens rudimentires, Fresnel ( ) s ttque u problème des ombres et de l propgtion rectiligne de l lumière. Il découvre et exploite le phénomène de diffrction. «Il perce un petit trou dns une plque de cuivre. Grâce à une lentille constituée d une goutte de miel déposée sur le trou, il concentre les ryons solires sur un fil de fer». Extrits d rticles prus dns l ouvrge «Physique et Physiciens» et dns l revue «Sciences et Vie» A. Première prtie : questions à propos du texte. Quelle erreur commet Huygens en comprnt l propgtion de l lumière à celles des ondes mécniques? 2. Citer deux propriétés générles des ondes que l on peut retrouver dns le texte de Huygens. 3. lumière utilisée pr Fresnel pour réliser son expérience est-elle monochromtique ou polychromtique? 4. e dimètre du fil de fer utilisé pr Fresnel -t-il une importnce pour observer le phénomène de diffrction? Si oui, quel doit être l ordre de grndeur de ce dimètre? : de toutes prts = dns toutes les directions. 2 : de tout opposés = de sens opposés. 3 : sns s empêcher = sns se perturber. 4 : ne surit être = ne se fit ps.

2 P g e 2 B. Deuxième prtie : diffrction On rélise une expérience de diffrction à l ide d un lser émettnt une lumière monochromtique de longueur d onde λ. A quelques centimètres du lser, on plce successivement des fils verticux de dimètres connus. figure de diffrction obtenue est observée sur un écrn blnc situé à une distnce D =,60 m des fils. Pour chcun des fils, on mesure l lrgeur de l tche centrle. A prtir de ces mesures et des données, il est possible de clculer l écrt ngulire θ 5 du fisceu diffrcté (voir schém ci-contre). fil de dimètre θ D. Etblir l reltion entre et D qui permis de clculer θ pour chcun des fils. 2. Donner l reltion lint θ, λ et. Préciser les unités de ces trois grndeurs. 3. En nnexe, on construit l représenttion grphique de l fonction θ = f( ). Montrer que l courbe obtenue est en ccord vec l expression de θ donnée à l question précédente. 4. Clculer, à prtir de cette courbe, l longueur d onde λ de l lumière monochromtique utilisée. 5. On rélise l même étude expérimentle en utilisnt une lumière blnche. On observe que les bords de l tche centrle sont irisés. Expliquer ce phénomène en utilisnt l réponse donnée à l question 2. C. Troisième prtie : dispersion Un prisme en verre est un milieu dispersif : sous une incidence rsnte, il décompose l lumière d un fisceu polychromtique qu il reçoit.. Quelle crctéristique d une onde lumineuse monochromtique est invrinte quel que soit le milieu trnsprent trversé? 2. Donner l définition de l indice de réfrction n d un milieu homogène trnsprent, pour une rdition de fréquence ν donnée. 3. ) Rppeler l définition d un milieu dispersif. b) Pour un tel milieu, l indice de réfrction dépend-il de l fréquence ν de l rdition monochromtique qui le trverse? 4. orsqu une lumière monochromtique de fréquence ν donnée psse de l ir (d indice n =,0) à du verre (d indice n v >,0), les ngles d incidence (i ) et de réfrction (i 2 ) sont liés pr l reltion de Descrtes : sin (i ) = n v. sin (i 2 ). ) Expliquer pourquoi un prisme décompose l lumière blnche qu il reçoit. b) Pour que le phénomène de décomposition soit observble, il fut que les différents ngles (i 2 ) des rditions soient suffismment différents. Dns ces conditions, que veut dire le terme : «incidence rsnte»? 5 : l ngle θ étnt petit, on l reltion tn θ = θ (rd).

3 P g e 3 Annexe ATTENTION : x =

4 P g e 4 Corrigé A. Première prtie : questions à propos du texte. Quelle erreur commet Huygens en comprnt l propgtion de l lumière à celles des ondes mécniques? Huygens pense que le vide, qu il ppelle éther, est un milieu mtériel ( ère proposition). 2. Citer deux propriétés générles des ondes que l on peut retrouver dns le texte de Huygens. - Des ondes lumineuses qui se croisent ne se perturbent ps (2 ème proposition). - Une onde se propge sns trnsport de mtière (3 ème proposition). 3. lumière utilisée pr Fresnel pour réliser son expérience est-elle monochromtique ou polychromtique? lumière émise pr le Soleil (lumière blnche) est polychromtique. 4. e dimètre du fil de fer utilisé pr Fresnel -t-il une importnce pour observer le phénomène de diffrction? Si oui, quel doit être l ordre de grndeur de ce dimètre? Pour observer le phénomène de diffrction, il fut que les dimensions de l obstcle soient du même ordre de grndeur que l longueur d onde de l lumière incidente. e dimètre du fil doit donc être égl ou inférieur à quelques centines de nnomètres (le spectre de l lumière visible étnt compris entre 400 nm et 800 nm). B. Deuxième prtie : diffrction. Etblir l reltion entre et D qui permis de clculer θ pour chcun des fils. ( ) 2 tn θ = θ (rd) = D => θ (rd) = 2. Donner l reltion lint θ, λ et. Préciser les unités de ces trois grndeurs. θ = λ 2D θ en rd, λ et vec l même unité de longueur. 3. En nnexe, on construit l représenttion grphique de l fonction θ = f( ) obtenue est en ccord vec l expression de θ donnée à l question précédente.. Montrer que l courbe courbe est une droite pssnt pr l origine : l écrt ngulire θ et sont proportionnels. On donc : θ = k., ce qui est conforme vec l reltion précédente en posnt λ = k. 4. Clculer, à prtir de cette courbe, l longueur d onde λ de l lumière monochromtique utilisée. longueur d onde de l lumière monochromtique utilisée est égle u coefficient directeur de l droite. On choisit les points A et B de coordonnées respectives : A(4,0 x 0 4 m - ; 2,25 x 0-2 rd) et B(5,0 x 0 4 m - ; 2,80 x 0-2 rd). (2, 80 2, 25) 0 On donc : λ = 4 (5,0 4,0) 0 2 = 5,5 x 0-7 m ou 5,5 x 0 nm 5. On rélise l même étude expérimentle en utilisnt une lumière blnche. On observe que les bords de l tche centrle sont irisés. Expliquer ce phénomène en utilisnt l réponse donnée à l question 2. lumière blnche est constituée de rditions monochromtiques de longueurs d onde différentes. reltion de l question 2 montre que si = Cte, lors θ dépend de λ : chcune des rditions ur donc un écrt ngulire prticulier et l lumière blnche ser décomposée, d où l iristion (séprtion des couleurs) sur les bords de l tche centrle.

5 P g e 5 C. Troisième prtie : dispersion. Quelle crctéristique d une onde lumineuse monochromtique est invrinte quel que soit le milieu trnsprent trversé? fréquence crctérise une onde lumineuse monochromtique Elle est invrinte quelque soit le milieu trversé. 2. Donner l définition de l indice de réfrction n d un milieu homogène trnsprent, pour une rdition de fréquence ν donnée. c n = vec c célérité de l lumière dns le vide et v célérité de l lumière dns le milieu v considéré. 3. ) Rppeler l définition d un milieu dispersif. Un milieu est dispersif si l célérité v d une onde dépend de s fréquence ν. b) Pour un tel milieu, l indice de réfrction dépend-il de l fréquence ν de l rdition monochromtique qui le trverse? indice de réfrction n d un milieu dispersif dépend de l célérité v de l rdition qui le trverse (reltion de l question 2). Comme v dépend de ν, lors l indice de réfrction n d un milieu dispersif dépend de l fréquence ν de l rdition qui le trverse. 4. ) Expliquer pourquoi un prisme décompose l lumière blnche qu il reçoit. sin(i ) D près l reltion de Descrtes : sin(i 2 ) =. ngle d incidence (i ) est le même pour toutes n v les rditions composnt l lumière blnche mis l indice n v dépend de l fréquence de l rdition. Donc l ngle de réfrction (i 2 ) ser différent selon l fréquence de l rdition et l lumière blnche ser décomposée pr le prisme. b) Pour que le phénomène de décomposition soit observble, il fut que les différents ngles (i 2) des rditions soient suffismment différents. Dns ces conditions, que veut dire le terme : «incidence rsnte»? Pour que les ngles (i 2 ) soient suffismment différents, il fut que l ngle (i ) soit ssez grnd (n v >,0 => sin(i 2 ) < sin (i ) et i 2 < i ) et que le fisceu de lumière blnche rrive sur le prisme en «rsnt» l une de ces fces.

Chap. 3 : La lumière, modèle ondulatoire Exercices

Chap. 3 : La lumière, modèle ondulatoire Exercices Terminle S Physique Chpitre 3 : L lumière, modèle ondultoire Pge 1 sur 6 Chp. 3 : L lumière, modèle ondultoire Exercices Exercice n 1 p75 1. L diffrction est un phénomène crctéristique des ondes. En fisnt

Plus en détail

OP 3: Diffraction & réseaux

OP 3: Diffraction & réseaux M.Bosco BTS OL2 OP 3: Diffrction & réseux CH 3 : Le phénomène de diffrction Appliction ux réseux BTS ISO I. Le phénomène de diffrction I.1.Présenttion L diffrction est un phénomène physique qui été mis

Plus en détail

Chapitre 3 / TP 1 : Diffraction des ondes (PROF) Que se passe t-il lorsqu'une onde franchit une fente ou frappe un obstacle?

Chapitre 3 / TP 1 : Diffraction des ondes (PROF) Que se passe t-il lorsqu'une onde franchit une fente ou frappe un obstacle? Chpitre 3 / TP 1 : Diffrction des ondes (PROF) Que se psse t-il lorsqu'une onde frnchit une fente ou frppe un obstcle? Trvil nticipé : - Lire le TP I- Diffrction d'une onde mécnique 1) Rppeler ce qu'est

Plus en détail

Chapitre 3 : Propriétés des ondes

Chapitre 3 : Propriétés des ondes Chpitre 3 : Propriétés des ondes I- Diffrction des ondes Cours p. 67 L diffrction d'une onde peut se produire lorsque l'onde trverse une ouverture ou frnchit un obstcle. Les ondes mécniques se diffrctent

Plus en détail

Diffraction de la lumière

Diffraction de la lumière Terminle S iffrction de l lumière Objectifs : - Observer des phénomènes de diffrction. - Rechercher les fcteurs ynt une influence sur l figure de diffrction : * en déduire l lrgeur d une fente fine à l

Plus en détail

DM n o 1 Propagation d une onde

DM n o 1 Propagation d une onde DM n o 1 Propgtion d une onde 1. Étude sur une cuve à ondes. On lisse tomber une goutte d eu sur une cuve à ondes. Le fond de l cuve à ondes présente un décrochement de telle sorte que l onde créée pr

Plus en détail

Chapitre 7 : Diffraction et interférences

Chapitre 7 : Diffraction et interférences Chpitre 7 : Diffrction et interférences 1. Diffrction des ondes 1.1. Les ondes mécniques Lorsqu une onde mécnique progressive plne rencontre une ouverture de dimension voisine de celle de s longueur d

Plus en détail

Soutien 2 Nature de la lumière

Soutien 2 Nature de la lumière Soutien 2 Nature de la lumière Le texte ci-dessous retrace succinctement l évolution de quelques idées à propos de la nature de la lumière. Huyghens (629-695) donne à la lumière un caractère ondulatoire

Plus en détail

eau air diamant verre

eau air diamant verre Optique géométrique 1 sources de lumière Définitions : Une source de lumière est un ojet qui émet de l lumière Une source primire est une source qui produit l lumière qu elle émet Une source secondire

Plus en détail

PHYSIQUE Chapitre 3 : le modèle ondulatoire de la lumière Exercices

PHYSIQUE Chapitre 3 : le modèle ondulatoire de la lumière Exercices PHYSIQUE Chpitre 3 : le modèle ondultoire de l lumière Exeries 1 Exerie 11 p. 70 1. L existene d une fente sur le trjet d ondes méniques progressives, plnes et périodiques ou sur le trjet d une rdition

Plus en détail

Chapitre 3.5a La diffraction

Chapitre 3.5a La diffraction Chpitre. L diffrction Le phénomène de l diffrction L diffrction est le comportement ondultoire déformnt une onde plne en onde sphérique lorsque celle-ci rencontre un obstcle ou une ouverture. L déformtion

Plus en détail

O4 : Diffraction à l infini

O4 : Diffraction à l infini O4 : Diffrction à l infini 1 Phénomène de diffrction 1.1 Mise en évidence Si l on cherche à "isoler" un ryon lumineux, modèle de l optique géométrique, grâce à une fente très fine de lrgeur, on n observe

Plus en détail

Le diagramme simplifié des niveaux d énergie d un atome est donné par la figure ci-dessous Données : 1 ev

Le diagramme simplifié des niveaux d énergie d un atome est donné par la figure ci-dessous Données : 1 ev Clsse : Mtière: SV Physique Exercice I : iveux d'énergie d un tome Le digrmme simplifié des niveux d énergie d un tome est donné pr l figure ci-dessous 19 onnées : 1 ev 1.6 10 J c 3.10 3 m/ s h 6.6 10

Plus en détail

Extraits d'articles parus dans l'ouvrage «Physique et Physiciens» et dans des revues «Sciences et Vie».

Extraits d'articles parus dans l'ouvrage «Physique et Physiciens» et dans des revues «Sciences et Vie». Classe de Terminale S Physique Thème abordé : Les ondes lumineuses Point Cours Propriétés des ondes lumineuses La diffraction La dispersion Exercice 1 Le texte ci-dessous retrace succinctement l'évolution

Plus en détail

CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE

CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE Prof. H. NAJIB Optique Physique Version : sept. 006 CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE II.1- Définition On dit que deux ondes (ou plusieurs) interfèrent lorsque

Plus en détail

CORRIGE TD n 4. EXERCICE 1 : les trous d Young

CORRIGE TD n 4. EXERCICE 1 : les trous d Young EXERCICE 1 : les trous d Young CORRIGE TD n 4 On considère une onde plne monochromtique de longueur d onde =656,3 nm, se propgent le long de l xe Oz On intercle sur le trjet de cette onde un écrn percé

Plus en détail

- 2a= 50 à 200µm pour l =0.8 à 1.6µm ( fibre de silice) - 2a=0.5 à 2mm pour l= 0.4 à 0.7µm ( fibre de plastique)

- 2a= 50 à 200µm pour l =0.8 à 1.6µm ( fibre de silice) - 2a=0.5 à 2mm pour l= 0.4 à 0.7µm ( fibre de plastique) Electricité et Optique 6-7 II. Les fibres optiques L'indice de réfrction du cœur de l fibre est supérieur à celui de l gine ce qui empêche le ryon lumineux de sortir du cœur de l fibre, le ryon étnt lors

Plus en détail

Question cours. Une histoire de champs. Corrigé

Question cours. Une histoire de champs. Corrigé Question cours Une histoire de chmps. orrigé 1. Le chmp E est uniforme, il s pplique n importe où dns l espce séprnt les plques. Il est perpenculire ux plques Pour ccélérer des ions positifs il est orienté

Plus en détail

Nom-Prénom Devoir de physique-chimie : Propriétés des ondes / Nomenclature (/15)

Nom-Prénom Devoir de physique-chimie : Propriétés des ondes / Nomenclature (/15) Nom-Prénom Devoir de physique-chimie : Propriétés des ondes / Nomenclature (5) Exercice 1 : Nomenclature et famille chimique : (7 points) Famille Formule topologique Nom butan-2-amine Acide 4-méthylpentanoïque

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.12 Pge /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l exminteur : Pge 2/5 - une fiche descriptive

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.12 Pge /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.2 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l exminteur : Pge 2/5 - une fiche descriptive

Plus en détail

Electrode. déplétée. Electrode de référence

Electrode. déplétée. Electrode de référence TP MESURE UNE INTENSITE LUMINEUSE Objectifs : - Utiliser un cpteur CC - istinguer les phénomènes de diffrction et d interférences - Mesurer de petites distnces - Etudier expérimentlement les principles

Plus en détail

% f (t) e #i!t dt. $ f (x) e "ikx dx. Généralité de la Transformation de Fourier

% f (t) e #i!t dt. $ f (x) e ikx dx. Généralité de la Transformation de Fourier Générlité de l Trnsformtion de Fourier 3. Trnsformée de Fourier, diffrction et interférences : l eemple des ondes lumineuses Sons (ou phénomène dépendnts du temps) : temps t et fréquence (ou fréquence

Plus en détail

Interféromètres à division d amplitude

Interféromètres à division d amplitude DUT Mesures Physiques MP S3 Interféromètres à division d mplitude Exercice 1 : Détection de fibles signux optiques Dns cet exercice on souhite détecter un très fible chmp électrique sclire (se propgent

Plus en détail

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICE 1 : Les ondes rdio Un élève consulte Internet pour récolter des informtions sur les ondes rdio. Il lit: «Lorsqu'une onde rencontre un obstcle de grnde dimension

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 2

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 2 T O Correction PCS 015 016 TRVUX RGÉS E O Exercice 1 : Réflexion sur un miroir orizontl. Un omme dont les yeux sont plcés à = 1,80 m du sol cerce à observer un petit rbre de uteur = 1,50 m situé à une

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document été mis en ligne pr le Cnopé de l cdémie de Bordeux pour l Bse Ntionle des Sujets d Exmens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, dpté ou

Plus en détail

interférences à deux ondes ; fentes de Young (1h) étude sommaire de la diffraction (30 mn) polariseurs (30 mn)

interférences à deux ondes ; fentes de Young (1h) étude sommaire de la diffraction (30 mn) polariseurs (30 mn) interférences à deux ondes ; fentes de Young (1h) étude sommire de l diffrction (3 mn) polriseurs (3 mn) 1. interférences des fentes de Young : étude vec un viseur (durée 3 mn) 1.1 perçu théorique Une

Plus en détail

TDC Diffraction de la lumière

TDC Diffraction de la lumière PSI Moissn TD Diffrction Février 3 TDC Diffrction de l lumière I Apodistion. On peut écrire, compte tenu de l trnsprence du diphrgme qui s intègre en ż { spα, tq Ks piωtq { pα α qx dx spα, tq Ks piωtq

Plus en détail

TP 2 : Guide d onde rectangulaire.

TP 2 : Guide d onde rectangulaire. II TP 2 : Guide d onde rectngulire. 15 II.1 Rppels sur l propgtion dns un guide d onde rectngulire Fig. 3 Section du guide d ondes. Le guide d ondes rectngulire est une structure de guidge à un conducteur

Plus en détail

CALCUL INTEGRAL. Ph DEPRESLE. 29 juin Intégrale d une fonction continue et positive sur un segment 2

CALCUL INTEGRAL. Ph DEPRESLE. 29 juin Intégrale d une fonction continue et positive sur un segment 2 CALCUL INTEGRAL Ph DEPRESLE 9 juin 5 Tble des mtières Intégrle d une fonction continue et positive sur un segment Primitives d une fonction sur un intervlle. Primitives, définition...................................

Plus en détail

Chapitre 6 : Fonctions Logarithme Népérien

Chapitre 6 : Fonctions Logarithme Népérien Lycée Pul Sbtier, Cstelnudry Clsse de T`le STG Chpitre 6 : Fonctions Logrithme Népérien D. Zncnro et C. Aupérin 008-009 Téléchrger c est tuer l industrie, tuons les tous Thurston Moore Dernière modifiction

Plus en détail

Maîtrise de Physique : Option Hyperfréquences et Optique non-linéaire. Travaux Dirigés N 4: Diffraction par un réseau de tiges infiniment conducteurs

Maîtrise de Physique : Option Hyperfréquences et Optique non-linéaire. Travaux Dirigés N 4: Diffraction par un réseau de tiges infiniment conducteurs Mîtrise de Physique : Option Hyperfréquences et Optique non-linéire Trvux Dirigés N 4: Diffrction pr un réseu de tiges infiniment conducteurs I Un réseu de tiges infiniment conducteur utilisé en trnsmission

Plus en détail

PC - Lycée Dumont D Urville TD 2 optique ondulatoire I. Retour à la formule de Fresnel. a1(t)

PC - Lycée Dumont D Urville TD 2 optique ondulatoire I. Retour à la formule de Fresnel. a1(t) PC - Lycée Dumont D Urville TD optique onultoire I. Retour à l formule e Fresnel oit eux sources lumineuses 1 et qui émettent es ones lumineuses ont les mplitues sont onnées pr: 1 (t) = A 1 cos(ω 1 t+φ

Plus en détail

Nature ondulatoire de la lumière Diffraction et Interférences

Nature ondulatoire de la lumière Diffraction et Interférences iffrction et Interférences 1. Mise en évience u phénomène e iffrction iffrction 'une one à l surfce 'un liquie. Si est grn evnt : (photo 1) Il y propgtion sns moifiction e l nture e l one. On limite l

Plus en détail

Exercice 1 : Polygones

Exercice 1 : Polygones Exercice 1 : Polygones Pour toutes les figures de cette ctivité : - ABCD est un rectngle. - AB = 10 cm et AD = 5 cm. - le point M est un point mobile sur le segment [AB]. - on nomme l distnce BM mesurée

Plus en détail

Lycée Houmt Souk Lycée 7 Nov. 87 Lycée Sidi Zekri Jerb DEVOIR DE SYNTHESE N 3 Durée : 3 heures Dte : 05 009 Clsses : 4 ème M.-T. & Sc.Exp. Mtière : Sc. Physiques Chimie : Les piles Physique : Interction

Plus en détail

LES CONIQUES. Qu est-ce qu une conique?

LES CONIQUES. Qu est-ce qu une conique? LES CONIQUES Qu est-ce qu une conique? Une conique est une courbe plne que l on peut trcer sur un cône de révolution à deux nppes. Suivnt l position qu il occupe pr rpport à un cône, un pln qui coupe ce

Plus en détail

Limite d une fonction à l infini

Limite d une fonction à l infini CHAPITRE 3 LIMITES DE FONCTIONS ET DE SUITES Limite d une fonction à l infini et s courbe repré-. Limite finie d une fonction à l infini Soit f une fonction définie sur un intervlle [ ; + [ senttive. L

Plus en détail

1. Les fonctions affines.

1. Les fonctions affines. L E S F O N C T I O N S U S U E L L E S. Les fonctions ffines.. Définition. Une fonction ffine est une fonction f définie sur R pr : f ( x) = x+ b.2 Représenttion grphique. o o Si b =, l fonction est linéire.

Plus en détail

Concours Commun Mines Ponts option MP

Concours Commun Mines Ponts option MP Concours Commun Mines Ponts option MP Plnche 1 I bordble en Sup I) Un système est constitué d une plnète (msse M, centre O, ryon R) et d un stellite (nturel) (msse M, ryon R, centre O ), vec OO = l. On

Plus en détail

S.Boukaddid Ondes électromagnétiques MP2

S.Boukaddid Ondes électromagnétiques MP2 S.Boukddid Ondes électromgnétiques MP2 Guide d'onde à section rectngulire Tble des mtières 1 Générlité 2 1.1 Définition....................................... 2 1.2 Onde trnsverse électrique-onde trnsverse

Plus en détail

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 7 Intégrale et primitive. Table des matières. Chapitre 7 Intégrale et primitive TABLE DES MATIÈRES page -1 Chpitre 7 Intégrle et primitive TABLE DES MATIÈRES pge - Chpitre 7 Intégrle et primitive Tble des mtières I Exercices I-................................................ I- Clcul pproché d une intégrle

Plus en détail

TD D2 - Correction. 1 Figures d'interférence à deux ondes

TD D2 - Correction. 1 Figures d'interférence à deux ondes PSI - 2012/2013 1 TD D2 - Correction 1 Figures d'interférence à deux ondes 1. () On reconnît ici l congurtion clssique des trous Young, vec un écrn prllèle à l'xe (S 1 S 2 ). L diérence de mrche en M s'exprime

Plus en détail

Mémo de cours n 4. Intégrales

Mémo de cours n 4. Intégrales Mémo de cours n 4 Intégrles v.0 4. Primitive 4.. Définition Si l fonction f (x) est l dérivée de l fonction F(x), c est à dire que f (x) = df(x) dx, lors nous ppelons l fonction F une primitive de f. On

Plus en détail

Exercices sur les fonctions polynômes du second degré

Exercices sur les fonctions polynômes du second degré 1 Version 1 Exercices sur les onctions polynômes du second degré On considère l onction : x x x 3 1 ) ettre x sous orme cnonique ) Étudier les vritions de ; ire le tbleu de vritions de 3 ) Recopier et

Plus en détail

II) MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE

II) MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE CHAPITRE P3 MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE I) RAPPELS I.1. Lumière monochromatique, lumière polychromatique I.2. Propagation de la lumière II) MODÈLE ONDULATOIRE DE LA LUMIÈRE II.1. Expérience II.2.

Plus en détail

La loi normale. Chapitre Introduction Motivation à partir de la loi binomiale Notion de variable aléatoire à densité

La loi normale. Chapitre Introduction Motivation à partir de la loi binomiale Notion de variable aléatoire à densité Chpitre 4 L loi normle 4.1 Introduction Dns le chpitre précédent, les probbilités rencontrées se rmenient à lister tous les cs possibles, leur ttribuer l même probbilité, et diviser le nombre de cs fvorbles

Plus en détail

TRIGONOMETRIE DANS LE TRIANGLE

TRIGONOMETRIE DANS LE TRIANGLE TRIGONOMETRIE DANS LE TRIANGLE. TRIGONOMETRIE DANS LE TRIANGLE RECTANGLE Si les ngles de deux tringles sont isométriques deux à deux, lors on dit que ces deux tringles sont semblbles. Dns le cs prticulier

Plus en détail

Extraits d'articles parus dans l'ouvrage «Physique et Physiciens» et dans des revues «Sciences et Vie».

Extraits d'articles parus dans l'ouvrage «Physique et Physiciens» et dans des revues «Sciences et Vie». Devoir Surveillé de Physique Chimie N 2! L usage de la calculatrice est interdit! Physique Le texte ci-dessous retrace succinctement l'évolution de quelques idées à propos de la nature de la lumière. Huyghens

Plus en détail

La propagation de la lumière

La propagation de la lumière CHAPITRE 1 La propagation de la lumière A. Généralités sur la lumière A.1. La dualité onde-corpuscule 1. Elles résultent de la propagation simultanée d un champ électrique et d un champ magnétique. La

Plus en détail

Exercice 2 Soit N un nombre entier qui s écrit avec 4 chiffres en base 4, et avec 6 chiffres en base 3? Trouver toutes les valeurs possibles de N.

Exercice 2 Soit N un nombre entier qui s écrit avec 4 chiffres en base 4, et avec 6 chiffres en base 3? Trouver toutes les valeurs possibles de N. Groupe seconde chnce Feuille d exercice n 7 Exercice 1 On considère Un segment [AC] de longueur 16 cm, et le point B situé sur [AC] à 6 cm de C. P est un point du cercle de dimètre [AB] tel que AP = 8

Plus en détail

CALCULS DE FORCES DE PRESSION SUR DES PAROIS PLANES On désire construire une piscine couverte de L = 25 m de longueur, de l = 10 m de largeur et de h

CALCULS DE FORCES DE PRESSION SUR DES PAROIS PLANES On désire construire une piscine couverte de L = 25 m de longueur, de l = 10 m de largeur et de h CALCUL DE FORCE DE PREION UR DE PAROI PLANE On désire construire une piscine couverte de L = 5 m de longueur, de l = 10 m de lrgeur et de h = 4,5 m de profondeur utile (huteur d'eu). Le bâtiment qui l'brite

Plus en détail

Contrôle du mardi (50 minutes) TS1 H G E F. Prénom et nom :.. Note :.. / 20 D C

Contrôle du mardi (50 minutes) TS1 H G E F. Prénom et nom :.. Note :.. / 20 D C TS1 ontrôle du mrdi 18-11-014 (50 minutes) rénom et nom :.. Note :.. / 0. (6 points : points pour l construction ; 4 points pour l justifiction) Soit un tétrèdre. On note et J les milieux respectifs de

Plus en détail

LIMITES DE SUITES ET DE FONCTIONS I..

LIMITES DE SUITES ET DE FONCTIONS I.. TS-cours-chp2-1 - LIMITES DE SUITES ET DE FONCTIONS I.. Limite d une suite 1 / tend vers l infini Définition ( rppel ) Dire que l suite tend vers + signifie que, pour tout nombre A, l intervlle [A ; +

Plus en détail

Calcul des variations

Calcul des variations Chpitre 2 Clcul des vritions 2.1 Préliminire : Multiplicteurs de Lgrnge Pour comprendre l intérêt des multiplicteurs de Lgrnge, considérons une fonction f : f : U R (, ) f(, ) U est un ouvert de R 2. f

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Résolution de problème Durée : 3 heures. Bioénergétique de la Chouette Harfang

PHYSIQUE-CHIMIE Résolution de problème Durée : 3 heures. Bioénergétique de la Chouette Harfang Bnque Agro-Véto A 037 PHYSIQUE-CHIMIE Résolution de problème Durée : 3 heures L usge d une clcultrice est utorisé Chque cndidt est responsble de l vérifiction de son sujet d épreuve : pgintion et impression

Plus en détail

Fiche Intégration MOSE Octobre 2014

Fiche Intégration MOSE Octobre 2014 Fiche Intégrtion MOSE 13 9 Octore 14 Tle des mtières Propriétés de l intégrle 1 Théorème fondmentl du clcul intégrl................................ Intégrle d une fonction de signe quelconque...............................

Plus en détail

Résumé : les ondes 1. Les ondes mécaniques progressives :

Résumé : les ondes 1. Les ondes mécaniques progressives : Résumé : les ondes 1. Les ondes mécaniques progressives : progressive Onde transversale Onde longitudinale Onde le long d un fil Onde à la surface d une cuve à eau Propagation d'une perturbation dans un

Plus en détail

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE

LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE JC DELAUNAY BIOPHYSIQUE UE 3A LUMIERE ONDE - CORPUSCULE OPTIQUE GEOMETRIQUE La lumière désigne les rayonnements électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire compris dans des longueurs d'onde

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

Lois de probabilité continues

Lois de probabilité continues Lois de probbilité continues Tble des mtières I Lois de probbilité continues I.1 Principe et définitions........................................... I. Exemples de lois continues.........................................

Plus en détail

CHAPITRE 11 : FONCTION NEPERIEN. FONCTION LOGARITHME DECIMAL.

CHAPITRE 11 : FONCTION NEPERIEN. FONCTION LOGARITHME DECIMAL. CHAPITRE : FONCTION NEPERIEN. FONCTION LOGARITHME DECIMAL.. Fonction népérien (logrithme d une fonction composée). Théorème Si u est une fonction strictement positive et dérivble sur un intervlle I ouvert,

Plus en détail

x est la variable et f(x) est l image de x. On note y = f(x). L ensemble des éléments de I ayant une image est appelé ensemble de définition, noté E.

x est la variable et f(x) est l image de x. On note y = f(x). L ensemble des éléments de I ayant une image est appelé ensemble de définition, noté E. http://mths-sciences.r LES FONCTIONS NUMÉRIQUES USUELLES I) Générlités ) Déinition Soit I un intervlle de, une onction est une reltion qui ssocie à tout élément x de I, un nombre réel (x) u plus. : I x

Plus en détail

Etude du comportement mécanique du gypse

Etude du comportement mécanique du gypse Etude du comportement mécnique du gypse Les essis mécniques rélisés en lbortoire sur des éprouvettes homogènes constituent le principl outil de détermintion des lois de comportement des solides en générl

Plus en détail

Partiel de Physique PH1 ME1D

Partiel de Physique PH1 ME1D Prtiel de Physique PH1 ME1D Durée : 3h Les clcultrices et documents ne sont ps utorisés Le brême indiqué peut être sujet à modifictions 21 Novembre 2009 Exercice 1 : Outils mthémtiques (3 points) 1 Dériver

Plus en détail

Pavage d un rectangle avec des carrés

Pavage d un rectangle avec des carrés Mth en Jens 006-007 Pvge d un rectngle vec des crrés Lycée Sud-Medoc / Lycée Montigne Guillume Cmelot, Luc Drné, Antoine Crof, Budouin Auzou, Rémy Ptin, Elodie Mrtin, Hélène Mrtin, Aurélie Verdon en prtenrit

Plus en détail

Interactions ondes-matière

Interactions ondes-matière Interactions ondes-matière Animation 1 Animation2 Animation3 A/ Diffraction I/ Diffraction d une onde mécanique 1 ) Diffraction des ondes progressives sinusoïdales Lorsqu on interpose un diaphragme de

Plus en détail

Etude de suites récurrentes

Etude de suites récurrentes [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 5 mi 06 Enoncés Etude de suites récurrentes Exercice [ 0304 ] [Correction] u 0 = R et n N, + = u n ) Justifier que l suite ( ) est bien définie et n N, [ ; ] b)

Plus en détail

Cours PC Brizeux TP COURS : Réseau de diffraction 56 T.P. COURS

Cours PC Brizeux TP COURS : Réseau de diffraction 56 T.P. COURS Cours PC Brizeux TP COURS : Réseu de diffrction 56 T.P. COURS RÉSEAU DE DIFFRACTION 1. INTERET D UN DISPOSITIF INTERFERENTIEL A N ONDES 1.1. Interférences à deux ondes Dns un phénomène d interférences

Plus en détail

, f(x) est l image de l élément x de E par f.

, f(x) est l image de l élément x de E par f. I- Rppels : I- 1 Déinition d une onction : Soient E et F deu intervlles de R ou une réunion d intervlles de R Déinition 1: Une onction ssocint un élément de l ensemble E (ensemble de déprt dns l ensemble

Plus en détail

Chapitre 6 : Logarithme

Chapitre 6 : Logarithme Chpitre 6 : Logrithme Introduction Pour représenter grphiquement des nombres qui vrient sur plusieurs ordres de grndeur (pr exemple de à 000), on ne peut ps utiliser l échelle hbituelle où les grdutions

Plus en détail

TS 2, Correction Bac Blanc n o 2

TS 2, Correction Bac Blanc n o 2 TS, Correction Bc Blnc n o Exercice Nouvelle-Clédonie, mrs extrit) points Restitution Orgnisée de Connissnces On utiliser le résultt suivnt : les solutions de l éqution différentielle E ) y = y où R sont

Plus en détail

5. Intégration complexe

5. Intégration complexe 49 5. Intégrtion complexe 1. Intégrles définies d une fonction complexe d une vrible réelle Les intégrles sont extrêmement importntes dns l étude des fonctions d une vrible complexe. Nous étblirons l équivlence

Plus en détail

LIMITES DE FONCTIONS

LIMITES DE FONCTIONS LIMITES DE FONCTIONS I Limites à 'infini Définition Soit f une fonction dont 'ensembe de définition contient un interve ] + [ et soit un nombre rée. Si tout interve ] - r + r[ (vec r > ) contient toutes

Plus en détail

Correction (ou réponses rapides) de la feuille TD 5 : probabilités continues

Correction (ou réponses rapides) de la feuille TD 5 : probabilités continues Université de Nice-Sophi Antipolis -L2 MASS - Probbilités Correction (ou réponses rpides) de l feuille TD 5 : probbilités continues Attention, l correction peut contenir des erreurs de clcul. Ecrivez-moi

Plus en détail

Examen de géométrie - Durée : 2h

Examen de géométrie - Durée : 2h Université de Lorrine Fculté des sciences et technologies L2 Mthémtiques 31/05/2016 Exmen de géométrie - Durée : 2h Consigne s ppliqunt à tous les exercices : fire oligtoirement des figures. Elles devront

Plus en détail

Cuisson d un soufflé

Cuisson d un soufflé Mines-PC-1999 A-Equilibre de l ensemble Cuisson d un soufflé 2- Le système { plque et ir} est u contct vec une source de chleur (les prois du four) à tempérture constnte T e. Il s git donc d une trnsformtion

Plus en détail

Exercices - Capes première épreuve / option mathématiques : corrigé

Exercices - Capes première épreuve / option mathématiques : corrigé Avertissement : Ceci n est ps une correction in etenso du prolème de cpes. Il s git plutôt d une lecture personnelle des questions, vec des indictions, des idées de preuve, des mises en grde d erreurs

Plus en détail

LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE

LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE LE MODELE ONDULATOIRE DE LA LUMIERE Lumière onde 1 I LA LUMIERE : UNE ONDE? 1) Diffraction de la lumière : Lorsqu'une ouverture ou un obstacle de petite taille (fente, trou circulaire, fil fin etc ) est

Plus en détail

Les ondes progressives périodiques

Les ondes progressives périodiques Les ondes progressives périodiques I. Notion d ondes progressives périodiques Définitions : Un phénomène est périodique dans le temps s il se répète, identique à lui même, régulièrement au cours du temps.

Plus en détail

A1. Banc mécanique I. INTRODUCTION ET BUT DE LA MANIPULATION II. MONTAGE EXPERIMENTAL. v a t

A1. Banc mécanique I. INTRODUCTION ET BUT DE LA MANIPULATION II. MONTAGE EXPERIMENTAL. v a t . nc mécnique I. INTRODUTION ET UT DE L MNIPULTION Toute une prtie de l mécnique générle repose sur un certin nomre de grndeurs mesurles qui, une ois extrites de l phénoménologie, ont reçu une déinition

Plus en détail

Intégration. 1 Intégrale d une fonction. 2.1 Définition Propriétés Ensemble des primitives d une fonction... 6

Intégration. 1 Intégrale d une fonction. 2.1 Définition Propriétés Ensemble des primitives d une fonction... 6 Tble des mtières Intégrle d une fonction. Définition.................................................. Propriétés................................................. 4 Notion de primitive d une fonction 5.

Plus en détail

LA REFRACTION ET LA DISPERSION DE LA LUMIERE DANS L'ATMOSPHERE

LA REFRACTION ET LA DISPERSION DE LA LUMIERE DANS L'ATMOSPHERE CH 03 LA REFRACTION ET LA DISPERSION DE LA LUMIERE DANS L'ATMOSPHERE????? A quoi est du un arc-en-ciel?????????? Pourquoi y a-t-il des mirages?????????? L'expérience d'archimède : Pourquoi voit on la pièce

Plus en détail

Chapitre 1.10 La chute libre à 2 dimensions

Chapitre 1.10 La chute libre à 2 dimensions Chpitre. L chute libre à diensions L nture ectorielle de l itesse en chute libre Anlsons l cinétique de trois billes lncées de l fçon suinte : A B C Une bille A et une bille B sont lncées horizontleent

Plus en détail

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa.

La dispersion de la lumière blanche correspond à sa. Chapitre 10 : La lumière des étoiles (Physique UNIVERS) Objectifs : Connaître la définition de l année de lumière et son intérêt ; Expliquer l expression «Voir loin c est voir dans le passé» ; Savoir qu

Plus en détail

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1

Optique Géométrique. Licence 1 MIPCM Semestre 1. Cours N. Delorme L1 Optique Géométrique Licence 1 MIPCM Semestre 1 Chapitre 1 Propriétés de la lumière Un peu d Histoire Lumière = rayon 1609 : Galilée 1611 : Kepler traité d optique 1621 : Snell réfraction 1637 : Descartes

Plus en détail

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices Exercice I Répondre ux questions suivntes Corrigé trnsformteurs triphsés Cours et exercices. L puissnce ctive nominle est indiquée sur l plque signlétique d un trnsformteur : vri ou fux? C'est fux, c'est

Plus en détail

Chapitre 6. Primitive et Intégrale. 6.1 Primitive Rappels

Chapitre 6. Primitive et Intégrale. 6.1 Primitive Rappels Chpitre 6 Primitive et Intégrle 6. Primitive 6.. Rppels Définition 6... Si f est une fonction définie sur un intervlle I, une primitive de f sur I est une fonction F telle que pour tout x dns I, F (x)

Plus en détail

PROBLEME I - OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE

PROBLEME I - OPTIQUE GEOMETRIQUE ET PHYSIQUE L utilistion des clcultrices est utorisée. Les deux problèmes sont indépendnts. *** N.B. : Le cndidt ttcher l plus grnde importnce à l clrté, à l précision et à l concision de l rédction ; si un cndidt

Plus en détail

1. Le cercle trigonométrique

1. Le cercle trigonométrique - Le retour de l trigonométrie TD Seconde. Le cercle trigonométrique TVTÉ (Enroulement de l droite numérique utour d un cercle) Sur une bobine de ryon cm représenté pr un cercle, on colle un fil symbolisé

Plus en détail

TRIRAPPORT ET GÉOMÉTRIE DES ESPACES SYMÉTRIQUES

TRIRAPPORT ET GÉOMÉTRIE DES ESPACES SYMÉTRIQUES TRIRAPPORT ET GÉOMÉTRIE DES ESPACES SYMÉTRIQUES ANTONIN GUILLOUX J essye ici de donner une interpréttion du trirpport de 3 drpeux de P 2 (R) en termes de l géométrie de l espce symétrique X de SL(3, R).

Plus en détail

Cours en salle d'informatique muni d'un vidéo-projecteur ou d'un tableau interactif

Cours en salle d'informatique muni d'un vidéo-projecteur ou d'un tableau interactif CTIVITÉ TICE : DÉRIVATIOND ACTIVITÉ Niveu : Bc Professionnel Type d'utilistion : Cours en slle d'informtique muni d'un vidéo-projecteur ou d'un tbleu interctif Mtériel : 1 ordinteur pr binôme et/ou un

Plus en détail

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles

Développements limités. Généralités. Définitions usuelles Développements limités I Générlités I.A Définitions usuelles.......................... I.B Formules de Tylor.......................... I.C Développements limités usuels.................... 4 I.D Eemples

Plus en détail

I. Variable aléatoire continue

I. Variable aléatoire continue BTS Systèmes électroniques Loi proilités 06/0/203 Cmpus Sint Joseph Pierre Rouge I. Vrile létoire continue Définition : Une vrile létoire réelle à densité (ou continue) est une ppliction définie sur un

Plus en détail

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w.

DM1. Nombres complexes, homographies. u w = u w. Université Pul Sbtier, Année 205-206 Licence LPS DM Nombres complexes, homogrphies. Dns ce problème, on considère le pln ffine euclidien P muni d un repère orthonormé (0, i, j). On identifier P vec l ensemble

Plus en détail

Gravitation. Pesanteur Centre de masse

Gravitation. Pesanteur Centre de masse CHAPITRE rvittion. Pesnteur Centre de msse. PHÉNOMÈNE DE RAVITATION.. Loi de l grvittion L loi de l grvittion (ou loi de Newton) fit intervenir l notion de msse d'un ensemble mtériel, grndeur pysique qui

Plus en détail

CALCULS NUMÉRIQUES CALCUL LITTÉRAL ARITHMÉTIQUE. ( 10 ) m p = 10 m p $ 10 n = 0,00...0!" # $# 1 avec n zéros. 10 m 10 p = 10 m+ p 10 m

CALCULS NUMÉRIQUES CALCUL LITTÉRAL ARITHMÉTIQUE. ( 10 ) m p = 10 m p $ 10 n = 0,00...0! # $# 1 avec n zéros. 10 m 10 p = 10 m+ p 10 m CLCULS NUMÉRIQUES CLCUL LITTÉRL Frctions Distributivité D + b D = + b D Puissnces D b D = b D b c d = c b d b : c d = b d c k ( + b ) = k + kb k ( - b ) = k - kb ( + b ) k = k + bk ( - b ) k = k - bk n

Plus en détail

Algorithme de remplissage des carrés magiques selon la méthode des enseintes successives de Blaise PASCAL

Algorithme de remplissage des carrés magiques selon la méthode des enseintes successives de Blaise PASCAL Algorithme de remplissge des crrés mgiques selon l méthode des enseintes successives de Blise PASCAL L méthode proposée pr Pscl consiste à prtir d un crré nturel et à déplcer les nombres pour que le crré

Plus en détail

Examen ProTIS - QCM. Durée : 1h. Sans documents - Calculatrice non autorisée Réponses sur les feuilles d énoncé - 1 remise-copie.

Examen ProTIS - QCM. Durée : 1h. Sans documents - Calculatrice non autorisée Réponses sur les feuilles d énoncé - 1 remise-copie. Cycle Ingénieur - 2 ème nnée 2014/2015 Exmen ProTIS - QCM Durée : 1h. Sns documents - Clcultrice non utorisée sur les feuilles d énoncé - 1 remise-copie. mercredi 11 février 2015, 9h00-10h00 Pour chcune

Plus en détail