L humble François Ier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L humble François Ier"

Transcription

1 Psychiatri Astronomi Dans ls tourmnts d la schizophréni Pags 10, 14 Un prodigiux télscop pour décryptr ls scrts du cosmos Pags 26, 27 OLIVIER DESSIBOURG J.A Gnèv 2 Economi & Financ L Parlmnt uropén rnvoi l projt d budgt Pags 15, 17 Judi 14 mars 2013 N , Franc 2.60 L humbl François Ir > L succssur d Bnoît XVI st apparu hir soir à la foul n liss d la plac Saint-Pirr > L archvêqu argntin Jorg Brgoglio, 76 ans, a choisi d s prénommr François Ir > L bsoin d ramnr l Eglis au chvt ds déshérités sra au cœur du pontificat öpags 2, 3 Editorial Convrsion inachvé BASILIQUE SAINT-PIERRE, VATICAN, 13 MARS 2013/STEFANO RELLANDINI/REUTERS Par Marco Dansi L Tmps Indx Pl. d Cornavin 3, CP 2570, 1211 Gnèv 2 Tél Fax Collctions historiqus intégrals: Journal d Gnèv, Gaztt d Lausann t L Nouvau Quotidin Avis d décès 12 Pharmacis 12 Bourss t changs 21 Tout la météo 14 Fonds 18, 20, 21 Pour vous abonnr: (appl gratuit) L Argntin Jorg Brgoglio prnd n main l sort d l Eglis catholiqu romain après l rtrait historiqu d Bnoît XVI. L choix smbl l fruit d un compromis ntr différnts partis aux ambitions t aux objctifs divrgnts. L issu rapid ds scrutins, contrairmnt aux prévisions, pourrait confirmr la rudss d la bataill. Ls blligérants auraint préféré rnoncr à combattr jusqu à la victoir d l un ds camps n présnc. Ls prélats auraint n qulqu sort signé un trêv avant d rprndr ls hostilités à la prochain échéanc. L âg d l élu n smbl pas étrangr à cs considérations. La transition dont Josph Ratzingr était l dépositair paraît donc s poursuivr, faut d candidat incontournabl pour démarrr un èr nouvll. Toutfois, on a rfusé l honnur à Anglo Scola, l Milanais, trop proch d l ancin pap. Du coup, l changmnt évoqué, souhaité, attndu, rst n suspns, inachvé. Dans ls limbs, pourrait-on dir. L amplur d la cris qui scou ls catholiqus put avoir paralysé ls cardinaux. Fac aux vrtigs d un véritabl convrsion, ls dignitairs ont rfusé l obstacl. Ainsi, ntr la volonté d réformr la Curi malmné par ls scandals t ls partisans d la continuité, l Sacré Collèg a opté pour un souvrain pontif étrangr au Vatican mais pas radicalmnt n ruptur avc ls pratiqus du Saint-Sièg, à l imag d Timothy Dolan, l archvêqu d Nw York. D c point d vu, baucoup dépndra du choix du nouvau scrétair d Etat. La désignation d un Argntin répond à la nécssité d désaxr l Eglis, trop romain, vrs ls continnts ls plus porturs. Par contr, François Ir n était pas l plus charismatiqu t évangélisatur ds papabls. Jorg Brgoglio dvrait s adrssr n priorité aux humbls, aux pauvrs, aux déshérités, aux victims parfois négligés sur ls rivs du Tibr. Il n révolutionnra cpndant pas la doctrin sur ls sujts brûlants: divorc, avortmnt, contracption, mariag ds prêtrs, tc. Enfin, ls silncs mbarrassants du nouvau pontif à l époqu ds dictaturs argntins laissnt un goût amr dans la bouch ds opposants aux junts au pouvoir.

2 2 Tmpsfort L Tmps Judi 14 mars 2013 L pap du bout du mond > Vatican Jorg Brgoglio, 76 ans, archvêqu d Bunos Airs, st l prmir LatinoAméricain à montr sur l sièg d Pirr > L prélat, qui a choisi d s prénommr François Ir, a déjoué tous ls pronostics Marco Dansi ROME Un foul compact, bariolé, trmpé d plui a xplosé d joi à 19h10 quand la fumé blanch s st échappé d la chminé d la chapll Sixtin. Dpuis mrcrdi soir, l Eglis catholiqu a un nouvau pap. Ls avrss obstinés sur Rom vnaint d cssr miraculusmnt. Ls clochs d la capital résonnaint dans ls airs. Jorg Brgoglio succèd à Bnoît XVI. Il mont sur l sièg d Pirr avc l nom d François Ir. L archvêqu argntin d Bunos Airs a 76 ans. Après un attnt d un hur, sous ls vivats d fidèls, émus, crtains n larms, l cardinal-diacr français Jan-Louis Tauran a annoncé n latin à la vill t au mond l nom du souvrain pontif. L proclam a surpris la plac t ls xprts. Battu par Josph Ratzingr il y a huit ans, slon ls rconstitutions ds xprts, il l mport maintnant n réunissant ls 77 voix nécssairs. L homm rprésnt l sous-continnt latino-américain, qui compt un tirs du 1,2 milliard d catholiqus, sans oublir tous ls autrs Hispaniqus éparpillés d par l mond. C st l prmir pontif désigné n dhors d l Europ. Il st l prmir pap jésuit. En prnant la parol dpuis l balcon mpourpré d Saint-Pirr, vêtu d blanc, François Ir a trahi un crtain surpris mêlé au bonhur du triomph: «Ms frèrs cardinaux ont été m chrchr au bout du mond.» Dans un italin assuré, il a incité ls assistants à prir n favur d Josph Ratzingr. Il a ncor dmandé aux pèlrins d lui insufflr d la forc pour rmplir sa mission. Concis t chalurux, Jorg Brgoglio a béni nsuit la foul avant d s rtirr. La plac, après l étonnmnt, a salué longumnt l élu. Chants t vivats ont animé la nuit sur ls rivs du Tibr. Il aura fallu 48 hurs t cinq tours avant d connaîtr l élu. Ls robs rougs s étaint nfrmés dans la chapll Sixtin mardi soir. Plusiurs congrégations générals, ont pris d court ls plus pssimists t désigné rapidmnt l élu. Lur choix a égalmnt déjoué ls pronostics. Anglo Scola, Italin, Odilo Schrr, Brésilin, Marc Oullt, Québécois, Timothy Dolan, Etats-unin, ont été écartés. L un ou l autr d cs papabls aurait probablmnt crusé ls divrgncs xistants t intnabls, voir néfasts à long trm. La figur d l Argntin incarn l compromis ntr ls partis qui s affrontaint. Un compromis qui a court-circuité la volonté d confir la conduit d l Eglis à un pap plus jun t vigourux après l abandon par faiblss t impuissanc d son prédécssur. L choix d Jorg Brgoglio, jésuit, confirm l ouvrtur attndu vrs ls continnts où l catholicism st n bonn santé. Il condamn ls rrancs d la Curi t d ss rprésntants. Il crtifi, n mêm tmps, ls réticncs à Un choix qui confirm l ouvrtur vrs ls continnts où l catholicism st vif ds rncontrs informlls ntr prélats, avaint été nécssairs pour discutr ds problèms qui afflignt ls catholiqus t décantr la situation. Au vu d l incrtitud souvnt évoqué ls jours t ls smains précédant l conclav, ls vaticanists s attndait à davantag d scrutins. Or, ls 115 cardinaux élcturs l égard ds Italins, trop impliqués dans la gouvrnanc contsté d l Eglis, t ds Américains du Nord, trop puissants pour lur confir aussi la papauté. La décision d s applr François st inédit. C st un référnc clair à saint François d Assiss, champion ds humbls t ds pauvrs. L bsoin d ramnr l Eglis au chvt ds déshérités sra donc au cœur du pontificat. Fratrnité t évangélisation n sront ls maîtrs mots, a laissé ntndr l nouvau vnu. L bsoin d rtrouvr ls fondamntaux d l Eglis catholiqu s st donc imposé au nouvau pap. Dpuis la rnonciation d Bnoît XVI, l xignc d rtrouvr l sprit ds origins xprimé par la bas s st fait ntndr. En tout cas, Jorg Brgoglio a tnu à rassurr ls fidèls sur ss intntions: moins d théologi, moins d intrigus, t davantag d miséricord t d charité chrétinn au nom du Signur. «Un jésuit proch du pupl» > Jan-Blais Fllay, pèr jésuit, salu c choix L Tmps: Un prmir pap jésuit, cla doit vous réjouir! Jan-Blais Fllay: J suis très surpris. Il a fallu quatr à cinq siècls pour qu cla arriv. Cla prouv qu c st un mouvmnt ncor considéré comm jun dans l Eglis! Qull imprssion vous fait-il? Il dégag un crtain bonhomi. Il paraît affabl, sympathiqu, modst. Il a dû s fair ds amitiés aux prmirs jours du conclav. C était déjà un candidat sériux lors d l élction d Bnoît XVI. Il a un très bonn formation. Mais il st crtainmnt proch ds pauvrs. AFP C st aussi l prmir pap non uropén. Cla rflèt l fait qu l Amériqu latin st l prmir continnt pour ls catholiqus. L augmntation ds catholiqus st imprssionnant sur c continnt aussi bin au sud qu au nord. Sur la plac Saint-Pirr. La foul scandait son nom n italin «Francsco Francsco». ROME, 13 MARS 2013 «Donnz-moi votr bénédiction» AFP Qu avz-vous pnsé d sa prmièr intrvntion? Il s st présnté comm l évêqu d Rom. C st très intérssant. On parlait d un pap managr, univrsl qui doit s adrssr au mond. Lui rvint à Rom. Il dit qu il st «primus intr pars», qu il n st pas supériur aux autrs évêqus. C st très important pour l évolution futur d l Eglis, pour l œcuménism. Pour ls protstants, c st un bon signal, cla facilit l dialogu. J ai énormémnt apprécié qu il s adrss à la foul comm à ss paroissins romains, qu il lur dmand d prir pour lui. Il n st pas au-dssus du pupl. Il dit, comm saint Augustin, j suis à votr srvic. Est-c un réformatur? C st un classiqu. Il st rprésntatif d l épiscopat sud-américain. A la différnc d l épiscopat uropén, l débat idéologiqu st moins présnt. C st un catholicism très populair, du vivr nsmbl. Il a un grand snsibilité aux masss populairs, aux problèms sociaux. Propos rcuillis par Frédéric Kollr La communauté qui rêv d un Eglis catholiqu sans pap > A Rom, alors qu un nouvau pap a été élu, ds chrétins continunt d vivr lur foi comm aux origins. Rncontr Ls prmirs mots prononcés par François Ir dpuis l balcon d la basiliqu SaintPirr, suscitant l nthousiasm ds dizains d millirs d fidèls t curiux rassmblés plac Saint-Pirr. «Il smbl qu ls cardinaux sont allés m chrchr au bout du mond Priz pour moi t donnz-moi votr bénédiction avant qu l évêqu (d Rom qu st l pap, ndlr) vous béniss Prions toujours ls uns pour ls autrs t pour l mond, pour qu il y ait un grand fratrnité Dmain j vux allr prir la Virg pour qu ll protèg Rom.» AFP Est-c un défait pour ls Italins, pour l Europ? On parlait d un pap latinoaméricain il y a vingt ans. Puis on a dit qu c était trop tôt. J pns qu c st très bin. Il a un bonn bouill. Il parl très simplmnt. Il nous faut un pap pastoral, proch ds gns. Aura-t-il la forc d l êtr? J n sais pas. Mais c n st pas pour rin qu il a été élu, il y avait là l élit d l Eglis. L ptit group d rtraités avou à voix bass: «Aujourd hui, c st comm si on avait commis un act subvrsif.» Da t Stfano, Gabrilla t Antonio, dux coupls mariés ntournt Giovanni Battista Franzoni, l guid spiritul d la communauté d bas d Saint-Paul à Rom. Ensmbl, ils vinnnt d accuillir dans lurs locaux du quartir Tstaccio un célébration ds prêtrs fmms. Tout c qu l Vatican abhorr. A l imag d la volonté obstiné d vivr la foi dans la collégialité t la simplicité, caractéristiqus d la communauté. Pour l sacrdoc féminin A l occasion du conclav, l organisation Womncanbprists mèn campagn dans la Vill étrnll: on dmand la rconnaissanc du sacrdoc féminin. Aillurs à Saint-Pirr, Fmn ma- nifst sins nus contr l pap, contr la suprémati masculin. Ici, n marg d la krmss touristiqu, à dux pas d la basiliqu Saint-Paul-hors-ls-Murs, ctt poigné d rblls rvndiqu l égalité avc ls homms au sin d l Eglis catholiqu romain. La cérémoni, ls liux modsts où ds immigrés apprnnnt l italin, ls prsonns présnts d la communauté d Saint-Paul sont à mills lius d la pomp du SaintSièg, d la joi pour l élction du succssur d Bnoît XVI, ds fouls océaniqus qui fêtnt sur la plac Saint-Pirr. Cantonnés à la frontièr d l Eglis, ils xistnt pourtant dpuis la fin ds annés 60. Et, malgré l inconfort, ils n souhaitnt pas sortir d la maison catholiqu. «Ls protstants n lur tmps nous auraint accuillis ls bras ouvrts», sourit Antonio. Da rnchérit: «Nous somms un épin dans l flanc du Vatican.» Autrmnt dit, la communauté t d autrs smblabls n Itali rprésntnt à gauch c qu Ecôn incarn à droit du Saint-Sièg: un sourc d troubls t d désagrémnts. En réalité, tmpèr Gabrilla, «la papauté nous ignor». Alors qu Rom négoci, crts n vain dpuis ds annés, avc ls fondamntalists. C st un viux réflx, xpliqu Giovanni Battista Franzoni. A l époqu d l xcommunication collctiv ds communists, la hiérarchi finit par admttr qu ls fidèls à la faucill t au martau pouvaint pratiqur pour autant qu ça rst discrt. Et ça continu avc ls divorcés, puisqu ils puvnt communir mêm si c st intrdit, pourvu qu ils s adrssnt à un paroiss différnt d cll où ils sont inscrits officillmnt. En un mot, «l Eglis sait tolérr», tout n affirmant publiqumnt ss princips inviolabls, avc «la complaisanc ds Italins parssux t mêm d la gauch avuglé». Par contr, la communauté d bas n accpt pas ls travrs d la Curi, ls abus ds dignitairs, l opacité ds affairs, la multiplication ds scandals. Giovanni Battista Franzoni, 85 ans, prsqu avugl, xècr cs prélats qui disnt la mss parfois tout suls, sans partagr l corps t l sang du Christ avc ls fidèls. L maîtr mot ici, loin ds intrigus du conclav, st justmnt «communauté», sans monarqu absolu, sans Vatican, sans évêqus, sans princs, sans combins financièrs. «L désir ds fmms prêtrs st légitim aux yux d Antonio, mais nous, tranch-t-il, nous nous projtons au-dlà d la gurr ds gnrs, ds sxs.» Car dans lur organisation, il n y a tout simplmnt pas d curés. A prmièr vu, c st la révolution. Dans ls faits, ils s inspirnt ds prmirs foyrs d chrétins. «Nous somms plus traditionalists qu l pap», s amus Da. Ils s réclamnt d Paul plutôt qu d Pirr. La foi ds origins Ct appl à rtrouvr ls valurs t la foi ds origins s affirm dans ls annés 60, n mêm tmps qu l xubéranc xplosiv d mai Un pu partout, n Itali surtout, s rgroupnt ds croyants qui vulnt vivr lur foi «hors d la routin, ds bâillons, ds imposturs» d l Eglis romain. A Rom, Giovanni Battista Franzoni, alors abbé bénédictin d Saint-Paul qui a participé au concil Vatican II, sourc d s- poirs déçus d modrnisation, prêch démocrati t social. L SaintSièg lui rproch «ss désobéissancs répétés». En portà-faux, il abandonn son titr t ss fonctions. Il obtint n contrparti d pouvoir xrcr son ministèr, mêm si c st uniqumnt dans l périmètr d la paroiss d SaintPaul. A partir d là, un société s dévlopp qui dur ncor. Actullmnt, ll compt 300 prsonns, ll a qulqu pu viilli, mais rst vaillant, admt Antonio. La communauté st un xmpl d «l Eglis silncius, slon l appllation d Claudio Magris, journalist écrivain italin, qui accompagn dpuis toujours l histoir du catholicism». D François d Assis à la théologi d la libération. Marginalisé au fil ds ans, ll pourrait rgagnr cpndant d l influnc aujourd hui. L bsoin d rnouvau d l Eglis, non sulmnt managérial, mont d tout part, avc un crtain acuité n Europ du Nord. L manifst «Kirch 2011», signé par ds cntains d théologins d langu allmand témoign d ctt nécssité prssant. M. Da.

3 L Tmps Judi 14 mars 2013 Tmpsfort 3 L défnsur ds pauvrs a pris l nom d François > C st un homm à l écout t ngagé, jésuit, qu ls cardinaux ont élu Jorg Mario Brgoglio? Qui ça? Méconnu ds médias uropéns, l cardinal archvêqu d Bunos Airs aurait pu êtr désigné pap n 2005 déjà. Slon ds échos rapportés par ds cardinaux témoins, Jorg Mario Brgoglio aurait rcuilli, lors du troisièm t avant-drnir tour, un quarantain d voix fac au cardinal Josph Ratzingr, dvnu Bnoît XVI. L Argntin n a jamais parlé d ct épisod, ni du souhait manifsté alors d n pas ndossr la charg, car l homm st réputé n jamais accordr d intrviw à la prss, dont il st pourtant un lctur assidu, rapport l quotidin français La Croix, qui avait inscrit c jésuit dans sa list ds papabil, l qualifiant d «ascèt proch ds pauvrs». Voilà un prélat qui pourrait baucoup étonnr, car ct homm issu d un famill modst d immigrés italins d Bunos Airs il compt quatr frèrs t sœurs n hésit pas à bousculr ls convntions. Il a délaissé l somptuux sièg d l archidiocès pour habitr un ptit appartmnt près d la cathédral, a cédé sa limousin avc chauffur pour prndr ls transports publics, vivant modstmnt, comm un simpl curé parmi ss paroissins. Autr coup d éclat, n 2009, il a logé dans un bidonvill, chz un d ss prêtrs mnacé d mort par ls narcotrafiquants. Parmi d autrs gsts symboliqus, John Alln, du sit Vatican Insidr, rapport la grand compassion du nouvau pap pour ls victims du sida. En 2001, il a visité un hôpital où il a mbrassé t lavé ls pids d douz malads souffrant du virus HIV. Autant d acts qui scllnt ls mots associés aux qualités d Brgoglio: simplicité, humilité, écout, fratrnité, confianc, forc moral. «Il écout dux fois plus qu il n parl t prçoit bin plus qu c qu il écout», confiait un proch au quotidin La Croix n Hir soir, plac SaintPirr, la dmand xprimé à la foul d l bénir t d prir pour lui, avant qu lui-mêm n béniss l assistanc, put êtr lu comm l fait qu c st l pupl qui st l Eglis t non l pap ou ss princs Bin qu ls jésuits soint généralmnt écartés ds promotions, Brgoglio a été nommé évêqu Prmir pap d l histoir pour l continnt américain, prmir jésuit à la têt d l Eglis, prmir pap à portr l nom d François, un symbol très fort puisqu François d Assis était tout à la fois révolutionnair, homm d très grand humilité t proch d la création, l nouvau souvrain pontif st, à 76 ans t 89 jours, l huitièm pap l plus âgé au momnt d son élction. Et put-êtr, sous résrv d nquêt plus approfondi, l un ds rars paps à n avoir qu un poumon: Jorg Mario Brgoglio vivrait ainsi dpuis l âg d 20 ans Né à Bunos Airs n 1936, Brgoglio avait un prmir rêv: dvnir chimist. Mais, n 1958, il rjoignit la Compagni d Jésus t commnça ss étuds pour l sacrdoc. Il a passé un grand parti d sa carrièr à nsignr la littératur, la psychologi t la philosophi, t dès l début, il a été considéré comm un étoil montant. D 1973 à 1979, il st élu provincial (rsponsabl national) ds jésuits argntins. Pndant la dictatur militair n Argntin ( ), Jorg Brgoglio s bat pour consrvr l unité d un mouvmnt jésuit taraudé par la théologi d la libération, avc un mot d ordr: maintnir la non-politisation d la Compagni d Jésus. Quand baucoup d prêtrs gravitaint vrs l mouvmnt d la théologi d la libération, il insista pour un lctur plus traditionnll d la spiritualité ignatinn, xigant qu ls jésuits continunt à srvir n paroiss plutôt qu d glissr vrs l activism politiqu. Bin qu ls jésuits soint généralmnt écartés ds honnurs cclésiastiqus t ds promotions, Brgoglio a été nommé évêqu auxiliair d Bunos Airs n 1992, t a succédé au cardinal Antonio Quarracino n Jan Paul II l fit cardinal n Comm jésuit, il st mmbr d un communauté rligius intrnational. Il a égalmnt ds lins avc l mouvmnt Communion t Libération, qui form un autr résau mondial majur. Sur l plan ds convictions, Brgoglio st considéré comm résolumnt orthodox sur ls qustions d moral sxull, farouchmnt opposé à l avortmnt, au mariag homosxul t à la contracption. Il st plus libéral, ouvrt, sur ls qustions socials t politiqus. Brgoglio a toujours défndu la position d catholicism social d l Eglis sud-américain, ponctué par un frm défns ds plus pauvrs Slon lui, «la pauvrté st un violation ds droits d l homm». Ignac Jannrat Vœux au «prmir pap ds Amériqus» VATICAN, 7 MARS 2013/KEYSTONE U L scrétair général ds Nations unis, Ban Ki-moon, a adrssé mrcrdi ss «félicitations ls plus sincèrs» au nouvau souvrain pontif t «à tous ls catholiqus d par l mond». Il a xprimé l souhait qu l nouvau pap continu à promouvoir l dialogu ntr ls rligions comm son prédécssur, Bnoît XVI. U A Bunos Airs, l annonc d l élction d Jorg Mario Brgoglio comm nouvau pap a été accuilli dans un tonnrr d applaudissmnts t un longu ovation d cntains d fidèls qui assistaint à un mss dans la cathédral d la capital argntin. U La Conférnc épiscopal du Brésil a salué l élction d l Argntin Jorg Mario Brgoglio, François Ir, comm prmir pap latino-américain, né sur l «continnt d l spéranc». Ls dizains d fidèls massés à la cathédral d São Paulo spéraint un pap brésilin, lur archvêqu Odilo Schrr: bin qu un pu déçus, ils ont néanmoins célébré d bonn grâc l élction du prmir pap sud-américain. U La Conférnc ds évêqus suisss a xprimé sa «grand joi» pour l élction du nouvau pap François Ir. Ils print l Esprit Saint d l assistr «sur tous ls chmins», alors qu l Eglis catholiqu travrs «un périod mouvmnté». «Ls discussions intnss t ouvrts mnés dans l pré-conclav ont manifsté [ ] la situation complx dans laqull s trouv l Eglis catholiqu ainsi qu ls tâchs qui lui incombnt», ajout la CES t son présidnt, l évêqu d SaintGall Markus Büchl. Ctt nomination montr «qu la configuration mêm d l Eglis chang considérablmnt» t qu sa «catholicité» (univrsalité) «s fait évidnt». U L présidnt ds Etats-Unis, Barack Obama, a salué l élction d Jorg Mario Brgoglio, adrssant ss «vœux chalurux» au «prmir pap ds Amériqus». «En tant qu champion d la caus ds pauvrs t ds plus vulnérabls d ntr nous, il continura à portr l mssag d amour t d compassion qui a été sourc d inspiration pour l mond dpuis plus d dux mill ans», a ajouté l présidnt américain. U Dans la cathédral NotrDam d Paris, l rcturarchiprêtr Patrick Jacquin a évoqué «un sign d modrnité très fort» pour l Eglis. U Ls cardinaux, n élisant pour la prmièr fois n la prsonn d François Ir un pap d un autr continnt qu l Europ, «ont u l courag d passr l océan t d élargir la prspctiv d l Eglis», a déclaré l port-parol du Saint-Sièg. U L Union uropénn a félicité l pap François Ir, n lui souhaitant un long pontificat afin qu il puiss «promouvoir la paix, la solidarité t la dignité humain», ont écrit ls présidnts du Consil, Hrman Van Rompuy, t d la Commission, José Manul Barroso. U L Patriarch latin d Jérusalm, Mgr Fouad Twal, a souligné qu l Eglis n Trr saint attndait l nouvau pap «avc chalur t impatinc». LT/Agncs

4 4 Intrnational L Tmps Judi 14 mars 2013 Nicolas Sarkozy prépar un évntul rtour > Franc L ancin présidnt d la Républiqu s pos n rcours potntil Cathrin Dubouloz PARIS «Un tigr dvint rarmnt végétarin.» Appliqué à Nicolas Sarkozy, la métaphor cislé par Patrick Buisson, consillr d l ancin chf d l Etat, offr un clé d lctur d l épisod politiqu qui s jou n Franc dpuis un smain. La publication dans Valurs actulls d un dossir consacré à l x-présidnt français a provoqué un incroyabl buzz politico-médiatiqu, rlançant ls spéculations sur un possibl rtour d Nicolas Sarkozy sur la scèn politiqu. Dans la foulé, un sondag Ifop pour Paris Match a montré un rnvrsmnt d situation: invités à choisir ntr Nicolas Sarkozy t François Holland, 53% ds Français intrrogés préfèrnt désormais l prdant d 2012 au vainquur d l élction du 6 mai. «Ls dux homms sont ngagés dans un dul. Alors qu ls Français doutnt d la capacité d François Holland d affrontr la situation économiqu, l match st à l avantag d Nicolas Sarkozy», analys l dirctur du départmnt Opinion d l Ifop. Slon Jérôm Fourqut, ls résultats du sondag montrnt d aillurs davantag un dévissag d François Holland qu un réll rmonté Accord d gouvrnmnt n Israël > Proch-Orint Dux drnirs ministèrs L prmir ministr israélin Bnyamin Ntanyahou st parvnu mrcrdi, in xtrmis, à conclur un accord d gouvrnmnt avc l cntr droit t la droit nationalist rligius, à qulqus jours d un visit historiqu du présidnt américain Barack Obama n Israël (LT du ). Slon ls médias, aux trms d c pact, l Ministèr d l éducation, qui constituait l ultim pomm d discord, doit êtr attribué à Ysh Atid, l parti d Yaïr Lapid, x-journalist vdtt d la TV qui dvindra ministr ds Financs. Ysh Atid («Il y a un avnir»), un parti laïc t libéral, récolt ainsi ls fruits d sa spctaculair prcé lors ds élctions législativs du 22 janvir, avc 19 élus sur 120. L Intériur au Likoud L Ministèr d l intériur, égalmnt disputé, sra n rvanch accordé au Likoud, l parti d droit dirigé par Bnyamin Ntanyahou, a précisé la radio militair. L prmir ministr prndra ls Affairs étrangèrs n attndant la fin du procès pour abus d confianc d l actul titulair, Avigdor Librman, son allié élctoral t ladr du parti nationalist Israël Bitinou. La formulation final d l accord t du programm gouvrnmntal dvrait êtr ratifiés tard mrcrdi, lors d un nouvll rncontr ntr MM. Ntanyahou, Yaïr Lapid t Naftali Bnntt, l chf d fil du Foyr juif, un parti nationalist rligiux, qui a lui aussi réalisé un bonn prformanc élctoral. AFP d Nicolas Sarkozy. Mais, stimt-il, «ls dux prsonnalités sont liés, t Nicolas Sarkozy jou sur l contrast ntr lls. Il choisit un momnt particulièrmnt difficil pour l socialist sur ls plans politiqu t économiqu pour s rapplr au bon souvnir ds Français, comm il l avait fait sur l dossir syrin, l été drnir, lorsqu François Holland était n vacancs.» Dpuis sa défait, l ancin chf d l Etat n st jamais dvnu «un Français parmi ls Français», comm il l avait promis. Au contrair, il a invnté un form d absnc omniprésnt, qui confin au supplic pour ss rivaux politiqus. Nicolas Sarkozy ntrtint l spoir, «pos ds ptits cailloux, cré ls conditions pour pouvoir rvnir l cas échéant», stim Matthiu Chaign, cofondatur du sit Délits d opinion. Son port-parol officiux, l ancin ministr Bric Hortfux, s charg d ntrtnir la flamm avc l association ds Amis d Nicolas Sarkozy. Avant l articl d Valurs actulls, l ancin chf d l Etat lui-mêm n avait jamais été aussi clair sur ss intntions: s il assur d abord qu l «mond politiqu (lui) procur un nnui mortl», il affirm nsuit qu il y aura «malhurusmnt un CHRISTOPHE MORIN/MAXPPP/AP > C faisant, il mpêch l émrgnc d un nouvau ladr à l UMP Nicolas Sarkozy avant un match PSG-OM. Il sra put-êtr «obligé d y allr. Pas par nvi. Par dvoir.» PARIS, 24 FÉVRIER 2013 momnt» où il sra «obligé d y allr. Pas par nvi. Par dvoir.» Surtout n pas tombr dans l oubli, quitt à provoqur la polémiqu. Crtains propos rapportés par l magazin ont rapplé ls plus mauvais côtés d la prsonnalité d l ancin présidnt t fait haussr ls sourcils dans son propr camp. Comm lorsqu il fait la lçon sur l Mali, pourtant sujt d union national. «Qu fait-on làbas? Sinon soutnir ds putschists t tntr d contrôlr un trritoir trois fois grand comm la Franc avc 4000 homms? La règl, c st qu on n va jamais dans un pays qui n a pas d gouvrnmnt», assèn-t-il. L articl a suscité ds sntimnts contradictoirs à droit. D un côté, la prspctiv d un rtour a nchanté ls militants UMP, dont baucoup sont toujours très attachés à l ancin présidnt. Slon un Dpuis sa défait, l ancin chf d l Etat n st jamais dvnu «un Français parmi ls Français» autr sondag Ifop, 56% d ntr ux n font lur candidat préféré pour 2017, 40 points dvant François Fillon. Mais, n parallèl, ctt présnc bloqu l droit d invn- tair à l UMP ou mêm l analys rétrospctiv rationnll sur ls raisons qui ont conduit à l échc. «Nicolas Sarkozy écras tout concurrnc t n laiss pas d spac pour ls autrs. Il st comm un ombr porté, soulign Matthiu Chaign. Il rprésnt clairmnt un figur qui n a pas été rmplacé.» Jan-François Copé t François Fillon sont ls prmirs à n fair ls frais. «C st un classiqu: quand dux gladiaturs s ntrtunt, un troisièm homm n profit, gliss l politologu Roland Cayrol. Avc l articl dans Valurs actulls, Nicolas Sarkozy a rnvoyé Jan-François Copé t François Fillon aux sconds rôls.» Et, pour pouvoir s posr n r- cours, Nicolas Sarkozy a tout intérêt à c qu la situation stagn ainsi. En attndant l momnt d la décision, l ancin chf d l Etat court baucoup, rçoit d nombruss prsonnalités dans ss buraux du VIII arrondissmnt d Paris, donn ds conférncs, à Nw York ou Abu Dhabi. Slon l Financial Tims, Nicolas Sarkozy aurait égalmnt été sollicité par l Qatar pour animr un fonds d invstissmnt d 500 millions d uros, actif n Espagn, au Maroc ou dans ds pays émrgnts comm l Brésil. Un proposition pu compatibl avc un rtour n politiqu, à laqull il n aurait pas ncor donné d répons. Ls Hongrois d Roumani rparlnt d lur autonomi > Europ orintal Bucarst n vut pas cédr aux rvndications d la minorité hongrois, soutnu par Budapst Un ptit drapau blu qu travrs un band doré surmonté du Solil t d la Lun: l symbol ds Siculs, minorité d origin hongrois qui habit au cntr d la Roumani, st dvnu sourc d tnsions ntr ls Hongrois t ls Roumains. L conflit a commncé l 31 janvir, lorsqu l gouvrnmnt d Bucarst a nommé un nouvau préft pour la région d Covasna, où vit un majorité d Siculs. «Agrssion symboliqu» Lors d la cérémoni d invstitur, l drapau d ctt minorité avait été nlvé d la sall, provoquant un tollé au sin d la communauté local. «J suis très fir d êtr un Sicul, ls Roumains doivnt comprndr qu nous somms attachés à nos sntimnts nationaux t à nos symbols», avait déclaré Tamas Sandor, l présidnt du Consil régional d Covasna. L incidnt aurait pu n rstr là, d autant qu la justic roumain avait donné raison à la minorité sicul n lui rconnaissant l droit d utilisr ss symbols thniqus. Mais l affair st rmonté très haut, au point d troublr ls rlations roumano-hongroiss. L 5 févrir, l scrétair d Etat au Ministèr hongrois ds affairs étrangèrs, Nmth Zsolt, a ainsi usé d un ton martial: «Ls Hongrois d Roumani ont subi un agrssion symboliqu à laqull ls Hongrois d Hongri doivnt répondr», a-t-il déclaré n dmandant aux mairs d son pays d arborr l drapau sicul n sign d solidarité avc la minorité hongrois d Roumani. L lndmain, l prmir ministr roumain, l socialist Victor Ponta, a violmmnt réagi. «Nous n accptons pas qu d autrs nous donnnt ds lçons sur la façon d appliqur ls lois n Roumani, a-t-il affirmé. Il s agit d un insolnc.» Poussé par l chf du gouvrnmnt, l ministr roumain ds Affairs étrangèrs, Titus Corlatan, a convoqué Fuzs Oszkar, l ambassadur d Hongri à Bucarst, pour lui signifir l intransiganc d la Roumani à c sujt. A la suit d ctt rncontr, c drnir a déclaré sur un chaîn d télévision qu la Roumani dvrait modifir l articl prmir d sa Constitution pour changr la dénomination «Etat national» par «Etat multinational». «Ls minorités rprésntnt 20% d la population roumain, a-t-il déclaré. Ls droits ds Siculs n ont pas été rspctés. J soutins lur autonomi culturll t trritorial. L articl prmir d la Constitution roumain dvrait mntionnr un Etat roumain multinational.» L ir ds autorités roumains n s st pas fait attndr. «Si l ambassadur hongrois va au-dlà d ss attributions, nous lui frmrons touts ls ports», a rétorqué l chf d la diplomati roumain. Cs tnsions intrvinnnt n plin réform administrativ n Roumani. Bucarst compt rgroupr ls 41 départmnts dans huit grands régions, c qui dilurait l pouvoir ds élus locaux Hongrois. Bucarst nvisag aussi un réform d la Constitution qui inquièt la minorité hongrois. Grand Hongri L rêv d un rtour d la Grand Hongri commnc à échauffr ls sprits n Transylvani, région longtmps disputé par la Roumani t la Hongri. Parti intégrant d l Empir austro-hongrois, la Transylvani, où vit un majorité d Roumains, a été intégré à la Roumani n 1918, à la fin d la Prmièr Gurr mondial. Après la chut ds dictaturs communists n Europ cntral t orintal n 1989, Bucarst t Budapst ont u du mal à trouvr un équilibr au sujt d la minorité hongrois qui vit n Transylvani: 1,4 million d prsonns, soit 7% ds 20 millions d Roumains. L adhésion ds dux pays à l Union uropénn (UE) la Hongri n 2004, la Roumani n 2007 avait calmé ls sprits. Mais l arrivé d Viktor Orban à la têt d la Hongri, n avril 2010, a changé la donn. L prmir ministr a pu à pu monopolisé l pouvoir t pris un virag nationalist qui affct ls rlations avc ss voisins. «Nous allons construir un pays où nous n travaillrons plus au bénéfic ds étrangrs, a-t-il déclaré l 22 févrir lors d un discours sur l état d la nation. Nous allons intégrr tous ls Hongrois qui vivnt dans l bassin ds Carpats ou aillurs dans l mond.» Dpuis 2011, la Hongri offr aux minorités hongroiss ds pays voisins Roumani, Slovaqui, Srbi ds passports hongrois qui lur donnnt l droit d vot. Ctt initiativ dvrait prmttr au parti Fidsz d Viktor Orban d ramnr ds élcturs aux prochains élctions législativs, prévus au printmps Mais l prix d c calcul élctoralist pourrait bin s avérr élvé. Mirl Bran BUCAREST L Mond La rébllion kurd libèr ds prisonnirs turcs > Turqui L Parti ds travaillurs du Kurdistan fait un gst dstiné à favorisr ls discussions d paix avc Ankara Ls rblls kurds du Parti ds travaillurs du Kurdistan (PKK) ont libéré mrcrdi, comm convnu, huit prisonnirs turcs qu ils détnaint dpuis dux ans dans un bas du nord d l Irak, un gst n dirction d Ankara dstiné à favorisr ls discussions d paix ngagés n décmbr. Cs spt fonctionnairs t un soldat ont été rmis à un délégation turqu composé d députés t d militants, dans ls montagns d la région autonom du Kurdistan irakin à un trntain d kilomètrs d la frontièr turqu. Ils ont nsuit immédiatmnt pris la rout jusqu au postfrontièr d Habur, près d la vill turqu d Cizr, où ils ont rtrouvé lurs prochs. Ils dvaint nsuit êtr rapatriés par avion dans lurs foyrs. L PKK a présnté ctt libéra- tion, à la dmand xprss d son chf mprisonné Abdullah Öcalan, comm un gst d bonn volonté. «Aujourd hui, la ball st dans l camp d la Turqui. A ll d prouvr sa bonn volonté pour qu soit nclnché un procssus d paix», a-t-il déclaré un ds commandants d la branch armé d la rébllion kurd, Bavr Drsim. L PKK a déjà procédé dans l passé à ds libérations d prison- nirs turcs. Cll-ci s inscrit clairmnt dans l cadr ds discussions d paix rpriss au mois d décmbr ntr l gouvrnmnt islamoconsrvatur d Ankara t Abdullah Öcalan, qui purg dpuis 1999 un pin d prison à vi. Cssz-l-fu unilatéral La libération d cs prisonnirs a été salué par l présidnt turc Abdullah Gül, n visit n Suèd. «Si la violnc t ls arms sont abandonnés, alors nous pourrons facilmnt passr ds qustions d sécurité aux réforms», a spéré l chf d l Etat. Slon ds sourcs gouvrnmntals t kurds, Abdullah Öcalan dvrait maintnant applr à un cssz-l-fu unilatéral l 21 mars, à l occasion du Nouvl An kurd, l Nwroz, puis un abandon complt ds arms d ici à août. AFP

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix

Le nouveau projet Israélo-Palestinien : Terreau pour une culture de paix L Congrès d Caux Prmir Congrès d l Allianc pour un Cultur d Paix L nouvau projt Israélo-Palstinin : Trrau pour un cultur d paix Du 23 au 26 Juin 2003 Châtau d Caux Cntr d rncontrs intrnationals L Congrès

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes

«COMBATTRE LES BLEUS» Ce que signifie le programme social des Conservateurs pour les femmes «COMBATTRE LES BLEUS» C qu signifi l programm social ds Consrvaturs pour ls fmms La 13 Conférnc national d la condition féminin du CTC Documnt d conférnc L hôtl Crown Plaza Ottawa L hôtl Ottawa Marriott

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1 P* / P* / P DEVOI SUVEILLE DE PHYSIQUE N 6 sptmbr 4 POBLEME : ASSOIATION DE IUITS On analys, à laid dun oscilloscop, l circuit ci-contr comportant un génératur d tnsion E,r ( ), rprésnté dans l cadr pointillé,

Plus en détail

Le domaine national de Saint-Cloud

Le domaine national de Saint-Cloud P a r c o u r s d é c o u v r t L domain national d Saint-Cloud P a r i S / Î L - d - F r a n C j u n p u b l i c L domain national d Saint-Cloud Bonjour t binvnu au domain national d Saint-Cloud. J suis

Plus en détail

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes

Fiche technique sur les fenêtres insonorisantes Oic ds ponts t chaussés du canton d Brn Protction contr l bruit routir Ritrstrass 11, 3011 Brn 031 633 35 11 Fich tchniqu Fnêtrs insonorisants Mars 2014 4 édition Fich tchniqu sur ls nêtrs insonorisants

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal

le pouvoir d aimer Option Montréal Pour un PMAD recentré sur le développement de Montréal Option Montréal Pour un PMAD rcntré sur l dévloppmnt d Montréal Consultations sur l Plan métropolitain d aménagmnt t d dévloppmnt (PMAD) Mémoir présnté à la Communauté métropolitain d Montréal l pouvoir

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

Partie II Section A: Compréhension orale (Valeur: 25%)

Partie II Section A: Compréhension orale (Valeur: 25%) Parti II Sction A: Compréhnsion oral (Valur: 25%) Tâch 1 (5%) Rgardz attntivmnt ls imags ci-dssous. Pour chaqu group d quatr imags, vous allz ntndr dux fois un phras. Ombrz la lttr corrspondant à la millur

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Le Songe d une nuit d été

Le Songe d une nuit d été La Compagni «Fracas d Art» présnt L Song d un nuit d été d après William Shakspar Mis n scèn Carlo Boso Masqus S. Procco di Mduna www.fracasdart.com r «t ils savn nt a h c, r s r, dan u o j, r tout fai

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

Juin 2013. www.groupcorner.fr

Juin 2013. www.groupcorner.fr r p d r i Do Juin 2013 www.groupcornr.fr Contact Pr : Carolin Mlin & Jan-Claud Gorgt Carolin Mlin TIKA Mdia 06 61 14 63 64 01 40 30 95 50 carolin@tikamdia.com Jan-Claud Gorgt J COM G 06 10 49 18 34 09

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51

PHARMACIE SOMMAIRE AOÛT-SEPTEMBRE 2008 PAGE 51 xp rtis SOMMAIRE Didir Désrt L industri pharmacutiqu à la rchrch d un nouvau modèl économiqu... p. 52 Claud Allary Julian Ozdowski Stratégis pour l innovation pharmacutiqu p. 56 Véroniqu Chabrnaud Dévloppr

Plus en détail

Développement de site web dynaùique Dot.NET

Développement de site web dynaùique Dot.NET Dévloppmnt d sit wb dynaùiqu DotNET Voici qulqus xmpls d sits wb administrabl Cs sits Wb sont dévloppé n ASPNET sur un Bas d donné SQL 2005 C typ d dévloppmnt wb convint parfaitmnt a un boutiqu n lign,

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de.

Base de données bibliographique. p. 30 - p. 33. valorisation économique de l'eau potable. energétique et municipales. p.13 - fédérale de. Bas d donnés bibliographiqu alpau.org Typ d Autur Titr d Titr du Editur Anné Vol. N Dat d Paginatio résumé mots clfs mots documnt l'ouvrag/titr d périodiqu n clfs fix l'articl Jnni Robrt Qul puplmnt pour

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

J.A. 1211 Genève 2 www.letemps.ch. Témoignages. Ces mélomanes qui embrassent un instrument sur le tard Pages 21, 22

J.A. 1211 Genève 2 www.letemps.ch. Témoignages. Ces mélomanes qui embrassent un instrument sur le tard Pages 21, 22 Wk-nd Avc l Samdi Culturl EDDY MOTTAZ J.A. 1211 Gnèv 2 www.ltmps.ch Témoignags Rhétoriqu Cs mélomans qui mbrassnt un instrumnt sur l tard Pags 21, 22 Ls mots comm un dans ds imags, balad dans l jardin

Plus en détail

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer

Agricoles LES BONNES RÉSOLUTIONS DU MODEF DES LANDES. le 15 janvier. sommaire. édito. Aides aux fourrages (CG 40) et aide MSA : Dossiers à déposer sommair Actualités agricols...p. 2 Ls Informations Agricols Vndrdi 10 2014 - HEBDO - 66 Anné - N 2779 - Prix : 1,54 Commission paritair n 0414 T 82968 - ISSN : 1149-3321 Aids aux fourrags (CG 40) t aid

Plus en détail

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre Bloc 1 : La stabilité, un qustion d équilibr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Structur Un structur st un form qui résist aux forcs qui,

Plus en détail

Structures et mécanismes

Structures et mécanismes Structurs t mécanisms Bloc 1 : L rndmnt, c st important Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Il xist six machins simpls, soit l lvir, la

Plus en détail

appel à tous les artistes en herbe!

appel à tous les artistes en herbe! 04 N E AZIN G A LE MA DCPP CE DE L E FRAN ILE D E N Z F D J U I N 2 0 0 9 Êtr un agnt à la DCPP Il d Franc : appl à tous ls artists n hrb! IDF Zin lanc un concours d dssin sur l thèm Êtr un agnt à la DCPP

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

J adopte le geste naturel

J adopte le geste naturel J adopt l t naturl Franchi Crédit Conil d Franc Mod opératoir naturl t l J adopt Préambul Rjoindr Crédit Conil d Franc, c t rjoindr un cntain d homm t d fmm qui partant lur xpérinc dpui plu d 10 an ; un

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali Ls procédurs budgétairs ds ministèrs d l'éducation au Mali Ctt étud a été préparé dans l cadr du projt sur «Ls procédurs d préparation t d'xécution du budgt ds ministèrs d V éducation» dirigé par Srg Péano

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse,

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse, Pirr Cahuc a, Marc Frracci b avc la contribution d Jan Tirol c t Étinn Wasmr d L apprntissag au srvic d l mploi Documnt sous EMBARGO jusqu au 07/01/2015 11 hurs Ls nots du consil d analys économiqu, n

Plus en détail

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant.

Bénévole pour quoi? N 20 - Sommaire. N 20 - Déc 08. v d s. f www.e-volontaires.org/rennes. 315 bénévoles désormais, et on s'arrête là pour l'instant. N 20 - Déc 08 v l'af d s o f ls in Touts jour sur miss A Rnns www.-volontairs.org/rnns Bénévol pour quoi? 315 bénévols désormais, t on s'arrêt là pour l'instant. On s'arrêt car vous êts un bonn soixantain

Plus en détail

La lettre du Bureau Asie-Pacifique

La lettre du Bureau Asie-Pacifique La lttr du Burau Asi-Pacifiqu AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE ISSN 1606-0318 Dans c numéro : o N 13 - davril µ Juin 2002 L'Agnc univrsitair d la Francophoni fêt son 40 annivrsair à Phnom-Pnh, Cambodg

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail

PAR. été 2014. Les Affaires Plus

PAR. été 2014. Les Affaires Plus s, nag un é m t st ds cs é étai n l i n na rb la c Pou r ls fi Et si amill. f gér -têt r sa ntr r s ifi cas onsidé ptit E sign c d m un nd PM ants. f a com? Qu an, n RD pris, mam SA ES a L p TE pa ET CH

Plus en détail

La Californie va-t-elle libéraliser le cannabis? Réponse cette nuit

La Californie va-t-elle libéraliser le cannabis? Réponse cette nuit J.A. 1211 Gnèv 2 www.ltmps.ch Livr En 750 pags, un passionnant histoir d l art à Gnèv Pag 30 Air du Tmps Yann Tirsn, portrait d un solitair qui rus tout compromis Pag 32 ECONOMIE FINANCE GAMMA Scincs Ds

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

LE programme du casino septembre - décembre 2013

LE programme du casino septembre - décembre 2013 LE programm du casino sptmbr - décmbr 2013 Un an déjà! Pascal Passarlli Dirctur Général C st la rntré La météo s dégrad, ls jours raccourcissnt t l moral st souvnt aussi gris qu l cil. Hurusmnt, l casino

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

La conduite après usage de cannabis et les jeunes

La conduite après usage de cannabis et les jeunes www.cclt.ca www.ccsa.ca Résumé thématiqu La conduit après usag d cannabis t ls juns L présnt résumé fait parti d'un séri d quatr documnts présntant un aprçu ds donnés scintifiqus actulls sur ls ffts d

Plus en détail

aux Samedi 25 juillet 2015

aux Samedi 25 juillet 2015 18 foir aux S E I C R A F TOMATES di 25 6 m a S nch 2 a m i D & 015 juillt 2 VOIR PAGE 2 JOURNAL Rilly/Loir l Ptit Blaisois www.l-ptit-blaisois.fr N 69-13 juillt 2015 Baugncy S O L D PROCHAINE PARUTION

Plus en détail

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz Un conférnc d la communauté Dirigants d PME-PMI d Grnobl Ecobiz Sécurité dans l ntrpris : un obligation d résultat L cadr réglmntair d la sécurité dans l ntrpris tnd à s durcir t à rtnir d plus n plus

Plus en détail

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES

Rassemblement National des Interlocuteurs Academiques TICE Éducation Physique et Sportive - Evry - 20/21 Janvier 2014 TABLETTES TACTILES Rassmblmnt National ds Intrlocuturs Acadmiqus TICE Éducation Physiqu t Sportiv - Evry - 20/21 Janvir 2014 TABLETTES TACTILES t ENSEIGNEMENT DE L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE «L EPS sans fil à la patt»

Plus en détail

Enquête sur le naufrage de Serono, coulé par une gestion aberrante > Biotech Toute l histoire du fleuron déchu de l économie genevoise

Enquête sur le naufrage de Serono, coulé par une gestion aberrante > Biotech Toute l histoire du fleuron déchu de l économie genevoise J.A. 1211 Gnèv 2 www.ltmps.ch Air du Tmps Economi & Financ L absnc d managmnt déprim ls mployés. Nos offrs d mploi Qul cadau pour la Fêt ds mèrs? Trois générations répondnt Pag 28 Applid Matrials délocalis

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

En Syrie, un attentat suicide frappe le cœur du régime Assad > Conflit Le pays, à feu et à sang, devient incontrôlable et le vote de l ONU est reporté

En Syrie, un attentat suicide frappe le cœur du régime Assad > Conflit Le pays, à feu et à sang, devient incontrôlable et le vote de l ONU est reporté Astronomi Montagn L systèm solair raconté au stival d Saint-Luc Pag 10 Cs passionnés qui donnnt un smain d lur été pour ls orêts Pag 6 OLIVIER MAIRE/PHOTOGENIC.CH J.A. 1211 Gnèv 2 www.ltmps.ch Economi

Plus en détail

jean-marc.routoure@unicaen.fr

jean-marc.routoure@unicaen.fr n u u xq u i m ut a v s r o u o c id s i v d Un long VERS UN ENSEIGNEMENT MIXTE : PARTAGE D EXPÉRIENCES! EXEMPLE D UN DISPOSITIF D ENSEIGNEMENT MIXTE JEAN-MARC ROUTOURE, CORENTIN JOREL, DIDIER ROBBES,

Plus en détail

10ANNI. La force de la TCAÎM : SES MEMBRES VERS AIRE. Table de concertation des aînés de l'île de Montréal

10ANNI. La force de la TCAÎM : SES MEMBRES VERS AIRE. Table de concertation des aînés de l'île de Montréal La forc d la TCAÎM : SES MEMBRES Tabl d concrtation ds aînés d l'îl d Montréal LA TCAÎM EN BREF Historiqu L 20 sptmbr 2000, lors d son Assmblé d fondation, la Tabl d concrtation ds aînés d l îl d Montréal

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

L environnement Windows et la gestion des dossiers et fichiers

L environnement Windows et la gestion des dossiers et fichiers Modul 3 L nvironnmnt Windows t la gstion ds dossirs t fichirs Duré : 6h (3 séancs d 2h) Ls trois séancs d dux hurs s articulnt d la façon suivant : Séanc 1 : comprndr l fonctionnmnt d Windows t s rpérr,

Plus en détail

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95)

Art et modernité. au cœur. nouvel. d un. espace urbain C ERGY VAL D OISE (95) Art t modrnité au cœur d un nouvl spac urbain SO C ERGY VAL D OISE (95) CERGY, plusiurs nuancs d vi... À la fois pôl économiqu t cité d art t d détnt, Crgy st un vill aux multipls factts. Situé sur la

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

Journée Portes ouvertes bachelors & masters 12 NOVEMBRE 2014

Journée Portes ouvertes bachelors & masters 12 NOVEMBRE 2014 Journé Ports ouvrts bachlors & mastrs 2 NOVEMBRE 204 L Villag l information Binvnu à la Journé Ports ouvrts 204 C st un journé rich informations t écouvrts qui vous attn! C programm st là pour vous air

Plus en détail

Le conseil municipal vous présente ses meilleurs vœux pour 2014

Le conseil municipal vous présente ses meilleurs vœux pour 2014 LE MAGAZINE DES HABITANTS D AULNAY-SOUS-BOIS WWW.AULNAY-SOUS-BOIS.FR L consil municipal vous présnt ss millurs vœux pour 2014 BIMENSUEL N 19 LUNDI 6 janvir 2014 nos VIES PAGE 12 Grand succès pour la soiré

Plus en détail

Lundi 7 mars 2011. Trier et réduire ses déchets

Lundi 7 mars 2011. Trier et réduire ses déchets Lundi 7 mars 2011 Trir t réduir ss déchts Nouvaux Ecopoints pour trir ss déchts Quatr Ecopoints sont installés aujourd hui à l UniNE t un harmonisation ds poublls pour tous ls bâtimnts a été réalisé (voir

Plus en détail

PRÉ-ARRANGEMENTS SERVICES CONVENTIONNELS CRÉMATION COLUMBARIUM RITES FUNÉRAIRES PARTICULIERS

PRÉ-ARRANGEMENTS SERVICES CONVENTIONNELS CRÉMATION COLUMBARIUM RITES FUNÉRAIRES PARTICULIERS SEPTEMBRE 2012 DÉPÔT DU SOMMAIRE DU RÔLE D'ÉVALUATION FONCIÈRE - 2 anné st, par ls présnts, donné par la soussigné, dirctric général t scrétair-trésorièr d la municipalité d Saint-Damas qu l r dépôt du

Plus en détail

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9.

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9. La botiq q vos aimz s associ à z i d n tt a s o v q q ti o la b E R U T R E OUV DREDI 6 MAI LE VEN VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS 1 iêàj> Ã>Ì Ê`i {Ê > ÊÓä ÊUÊxÊ«>}ià 3870751 DÉMÉNAGE AU 1216r Édoard-Dfor

Plus en détail