Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C Liste des tableaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Liste des figures. Figure 1 : Localisation potentielle de grilles de ventilation du parking du bloc C... 8.6. Liste des tableaux"

Transcription

1 Table des matières 8. Qualité de l air Aire gégraphique Situatin existante et future (sans prjet) Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet Estimatin de la pllutin de l air due aux systèmes de chauffage Nuisances lfactives Analyse des traitements d air et systèmes d extractin prévus Ventilatin des lgements Ventilatin du centre administratif (espaces de bureaux au sens de la législatin) Ventilatin des parkings A. Amenée naturelle de l air B. Ventilatin mécanique C. Analyse de la lcalisatin des rejets d air Désenfumage des parkings suterrains Analyse des éléments des alternatives Alternative A Alternative B : Mbilité Alternative D : Implantatin des lgements en intérieur d îlt Autres alternatives Synthèse des incidences du prjet et des alternatives Mesures et recmmandatins Mesures prises u envisagées par le Demandeur Mesures cmplémentaires prpsées par le chargé d étude Liste des figures Figure 1 : Lcalisatin ptentielle de grilles de ventilatin du parking du blc C Liste des tableaux Tableau 1: Myenne annuelle des cncentratins en dixyde d'azte (NO 2 ) Tableau 2 : Débits d air neuf impsés par la nrme NBN D Tableau 3 : Classificatin indirecte seln l apprt d air neuf pur les espaces destinés à l ccupatin humaine Tableau 4 : Ratis thériques d ccupatin des lcaux destinés à l ccupatin humaine Tableau 5 : Classificatin indirecte seln l apprt d air neuf pur les espaces nn destinés à l ccupatin humaine Tableau 6 : Types de régulatin pur les bâtiments nn résidentiels Tableau 7: Ventilatin CO à prévir par parking Tableau 8: Superficie des parkings par blc Liste des planches Planche D-801 : Lcalisatin ptentielle des grilles d aératin naturelle Liste des annexes Annexe D-801 : Cntexte réglementaire : la Directive 2008/50/CE STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

2 D QUALITÉ DE L AIR 8.1. Aire gégraphique Cnfrmément au cahier des charges, l aire gégraphique est limitée au site même du prjet. Le cntexte réglementaire est jint en annexe D Situatin existante et future (sans prjet) La qualité de l air de la Régin de Bruxelles-Capitale fait l bjet d une surveillance permanente par le Labratire de Recherche en Envirnnement de l IBGE. La lcalisatin des statins de mesures est chisie en fnctin en fnctin du type d envirnnement visé: situatin par rapprt au trafic et situatin par rapprt à la densité de ppulatin. Cette lcalisatin permet d évaluer aussi bien la pllutin glbale de la Régin que la pllutin lcalisée. La statin de mesure la plus prche du prjet est la statin «Curnne» à Ixelles, représentative d un envirnnement à intensité de trafic intense au sein d une vie de circulatin. Elle relève entre autres les plluants gazeux typiques des znes urbaines : Ozne (O 3 ) Dixyde d azte (NO 2 ) Oxyde de carbne (CO) Oxyde d azte (NO) Sur le site de l IBGE (www.ibgebim.be) cnsulté en mars 2010, snt dispnibles pur cette statin les résultats des mesures pur le dixyde d azte, de 1997 à Tableau 1: Myenne annuelle des cncentratins en dixyde d'azte (NO 2 ) * Dnnées mesurées jusqu au 23/10/2010 et n ayant pas encre reçu une validatin définitive. STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

3 D-8.2 Le tableau ci-dessus indique, pur chaque statin de mesure, la myenne annuelle des cncentratins en dixyde d azte (NO 2 ). Depuis le 1 er janvier 2010, la directive 2008/50/CE impse que cette myenne annuelle ne dépasse plus le seuil de 40 µg/m³. La liste des statins de mesures est rdnnée, par rdre décrissant, en fnctin des cncentratins annuelles pur l année en curs (clnne de drite). Les cases en range signifient que le seuil de 40µg/m³ a été dépassé. En ce qui cncerne le NO 2, la statin «Curnne» est classée en première psitin par rapprt aux valeurs de l année en curs. En cnclusin, la qualité de l air ambiant au niveau du site d étude ainsi que dans tus les quartiers envirnnants est mauvaise. A nter que les myennes annuelles des cncentratins du CO (mnxyde de carbne) et du NO (mnxyde d azte) ne snt pas encre dispnibles Situatin prjetée : analyse des incidences du prjet Estimatin de la pllutin de l air due aux systèmes de chauffage Le système de chauffage n est pas encre défini à ce stade. Plusieurs hypthèses nt été analysées, chacune ayant des impacts différents en termes de pllutin de l air (CO2, NOx). Ceci est détaillé dans le chapitre «Energie» de l étude Nuisances lfactives Le prjet n aura pas d impact spécifique en termes de nuisances lfactives. A l heure actuelle, il n est pas prévu que la cuisine industrielle Sdex reste sur le site. Néanmins, dans l hypthèse ù celle-ci resterait, il faudra veiller à limiter les nuisances lfactives pur les emplyés et les riverains Analyse des traitements d air et systèmes d extractin prévus A ce stade du prjet (demande de certificat), les installatins de traitement d air et de ventilatin ne snt pas encre déterminées. Ces aspects nt été abrdés de manière générale dans le chapitre «Energie» de l étude. Cependant, tant les lgements que les bureaux du centre administratif devrnt être cnfrmes aux réglementatins en vigueur et aux bnnes pratiques précnisées en la matière. Ntns que le Centre d aide à l enfance et la crèche snt cnsidérés cmme des bâtiments nn résidentiels. Ils divent dnc être cnfrmes aux réglementatins s y rapprtant Ventilatin des lgements Pur les lgements, la ventilatin dit être cnfrme à la nrme NBN D «Dispsitifs de ventilatin dans les bâtiments d habitatin» ainsi qu à l annexe VI de l Ordnnance PEB (bâtiments résidentiels). Les débits d air neuf impsés dans la nrme NBN D snt les suivants : STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

4 D-8.3 Tableau 2 : Débits d air neuf impsés par la nrme NBN D Dans l étude énergétique réalisée par le bureau d étude MATRIciel (cf. chapitre «Energie»), plusieurs systèmes de ventilatin nt été analysés (simple flux, duble flux). Il en ressrt que le système duble flux avec récupérateur de chaleur (efficacité minimale de 80%) permet de diminuer cnsidérablement les besins nets en chauffage Ventilatin du centre administratif (espaces de bureaux au sens de la législatin) Les installatins de ventilatin des bureaux du prjet divent être cnfrmes à la nrme NBN EN relative à la ventilatin dans les bâtiments nn résidentiels et à l annexe VII de l Ordnnance PEB (bâtiments nn résidentiels). La NBN EN est axée sur les perfrmances des systèmes. L annexe VII a pur bjectif principal de garantir une ventilatin minimale dans les bâtiments nn résidentiels (exigences cmplémentaires). Les niveaux de perfrmance minimaux requis snt détaillés à l annexe VII pur les différents éléments suivants : Les débits ( 7.2) La qualité de l air ( 7.1) Les amenées d air ( 7.3, 7.7, 7.8, 7.11, 7.12 et 7.13) Les évacuatins d air ( 7.1, 7.7, 7.8, 7.9) Les uvertures de transfert ( 7.1, 7.7, 7.8, 7.10) La régulatin ( 7.4) Cnditins de pressin ( 7.5) Cnsmmatin d énergie des ventilateurs ( 7.6) STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

5 D-8.4 A ce stade du prjet, nus nus cncentrerns sur les aspects liés à la qualité de l air et à la régulatin de la ventilatin. Qualité de l air : Pur les espaces destinés à l ccupatin humaine, la qualité de l air requise se répartit seln les classes suivantes : Tableau 3 : Classificatin indirecte seln l apprt d air neuf pur les espaces destinés à l ccupatin humaine Classe Descriptin Débit d'air neuf (lcaux nn fumeurs) IDA1 Qualité d'air excellente > 54 m³/h.persnne IDA2 Qualité d'air myenne m³/h.persnne IDA3 Qualité d'air mdérée m³/h.persnne IDA4 Qualité d'air basse < 22 m³/h.persnne Ntns que la qualité d air IDA4 n est pas autrisée et que le débit minimum autrisé est de 22 m³/h.persnne. Les ratis thériques définis par la législatin pur déterminer le nmbre d ccupants pur des espaces destinés à l ccupatin humaine snt repris dans le tableau ci-après : Tableau 4 : Ratis thériques d ccupatin des lcaux destinés à l ccupatin humaine Espaces destinés à l'ccupatin humaine Superficie au sl par persnne (m²/pers) Bureaux 15 Espaces réceptin, salles, etc. 3,5 Entrée principale 10 Autres espaces 15 C est dnc sur ces ratins que devrnt se baser les cncepteurs lrs de la cnceptin de la ventilatin. Pur les espaces nn destinés à l ccupatin humaine, la qualité de l air requise se répartit cmme suit : Tableau 5 : Classificatin indirecte seln l apprt d air neuf pur les espaces nn destinés à l ccupatin humaine Classe IDA1 IDA2 IDA3 Débit d'air neuf (lcaux nn fumeurs) la classe n'est pas appliquée > 2,5 m³/h.m² 1,3-2,5 m³/h.m² IDA4 < 1,3 m³/h.m² Le débit minimum autrisé est de 1,3 m³/h.m². STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

6 D-8.5 Pur les lcaux spécifiques, les débits exigés snt les suivants : Sanitaires : Le nmbre de wc et urinirs est cnnu : 25 m³/h par wc Le nmbre de wc et urinirs n est pas cnnu : 15 m³/h.m² Duches : 50 m³/h par duche Autres lcaux nn ccupés : 1,3 m³/h.m². Régulatin de la ventilatin En termes de régulatin, les systèmes de ventilatin mécanique divent être équipés des systèmes suivants : Tableau 6 : Types de régulatin pur les bâtiments nn résidentiels Classe IDA-C1 IDA-C2 IDA-C3 IDA-C4 IDA-C5 IDA-C6 Descriptin Pas de réglage: fnctinnement cntinu Interrupteur manuel Régulatin hraire Détectin de présence Régulatin seln l'ccupatin Régulatin directe (détecteurs de pllutin) Les systèmes de ventilatin mécanique équipés d un système de régulatin de type IDA-C1 u IDA-C2 ne snt pas autrisés. Il faudra dnc au mins prévir une régulatin hraire de la ventilatin, et de préférence un système de régulatin de type GTC (gestin technique centralisée). Dans l étude MATRIciel (cf. chapitre «Energie»), le système de ventilatin ptimal qui a été simulé a un débit de 30m³/h.persnne avec une récupératin de chaleur de 80% et cuplé avec du free-cling Ventilatin des parkings A. Amenée naturelle de l air Un parking cuvert peut être cnsidéré cmme «uvert» et dnc être ventilé uniquement de façn naturelle seln certaines cnditins reprises ci-après. Pur les parkings de mins de 50 emplacements (blcs A, C, D et E&F) avec peu de muvements (parkings de lgements), un parking cuvert est cnsidéré cmme «uvert» si les cnditins suivantes snt remplies (Bnnes pratiques de l IBGE) : un seul niveau de parking ; minimum 0,15m² de surface utile d uverture par emplacement ; uvertures distantes de maximum 20m ; uvertures vers l extérieur avec gaine d une lngueur maximale de 2m. Pur les parkings de plus de 50 emplacements (blcs B et G), un parking cuvert est cnsidéré cmme «uvert» à partir du mment ù chaque niveau dispse de deux STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

7 D-8.6 façades ppsées satisfaisant aux cnditins suivantes (A.R. du 17 mai 2007 (MB 20/06/2007) fixant les mesures en matière de préventin cntre l incendie et l explsin auxquelles les parkings fermés divent satisfaire pur le statinnement des véhicules LPG) : ces façades snt distantes de maximum 60m, sur la ttalité de leur lngueur ; chacune de ces façades cmprte des uvertures dnt la surface d uverture utile vaut au mins 1/6 e de la surface ttale des paris verticales intérieures et extérieures du périmètre de ce niveau ; les uvertures snt réparties unifrmément sur la lngueur de chacune des deux façades ; entre ces deux façades, des bstacles éventuels snt admis pur autant que la surface utile d éculement d air en tenant cmpte d une ccupatin cmplète des emplacements pur vitures, sit au mins égale à la surface des uvertures requises dans chacune des façades ; la distance hrizntale à ciel uvert entre ces façades et tut bstacle extérieur dit être d au mins 5m. Un parking qui répnd aux quatre cnditins est cnsidéré cmme «uvert» et peut dnc être ventilé naturellement. Un parking qui ne répnd pas à une de ces cnditins est cnsidéré cmme «fermé» et dit dès lrs être équipé d une ventilatin mécanique. A ce stade du prjet, la lcalisatin des grilles d aératin des parkings n a pas encre été définie. Nus puvns néanmins analyser les parkings en regard des cnditins reprises cidessus : Parkings de mins de 50 emplacements: Blc A: 50 places. Des uvertures peuvent être aménagées au niveau de la façade à rue (50m²) et sur chaque petit côté du blc (2x8m²), sit un ttal de 66 m² de surface utile d uverture, ce qui est supérieur au besin cnseillé par l IBGE de 8m² (0,15m²x50). Blc C: 38 places. Une surface utile d uverture de 13m² peut être aménagée au niveau de la rue des Beatles (cf. aplat ruge sur figure ci-après), ce qui est supérieur à l uverture cnseillée par l IBGE de 6m² (0,15m²x38). Figure 1 : Lcalisatin ptentielle de grilles de ventilatin du parking du blc C Blc D et blcs E&F: 49 places et 33 places respectivement. La tpgraphie du site ne permet pas la mise en place de grilles de ventilatin en caillebtis. STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

8 D-8.7 Si des grilles adaptées snt intégrées au prjet, les parkings A et C purrnt être cnsidérés cmme «uverts» et purrnt dès lrs se passer de ventilatin mécanique. Parkings de plus de 50 emplacements: Blc B: 63 places. La tpgraphie du site ne permet pas la mise en place de grilles en caillebtis, ce qui limite la surface utile d uverture. Blc G : 192 (SS-2) et 180 places (SS-1). La distance entre les façades est supérieure à 60m. Les parkings des blcs B et G snt cnsidérés cmme «fermés». Ntns enfin qu il est techniquement pssible d installer dans les znes de curs et jardins des grilles de ventilatin naturelle pur les parkings (cf. Planche D-801). Cependant, nus ne recmmandns pas cette slutin qui défrce la cnvivialité et l utilisatin ratinnelle de l espace des jardins. B. Ventilatin mécanique En regard des cnditins pur un parking uvert, il faut prévir un système de ventilatin mécanique pur les blcs B, D, E&F et G. Ils devrnt dnc être équipés d une ventilatin mécanique cuplée à des sndes CO, dnt la capacité du système d extractin dit être de minimum 200 m³/h par emplacement (recmmandatin IBGE). Le tableau ci-dessus reprend la ventilatin nécessaire pur chaque parking sans aucune ventilatin naturelle. Tableau 7: Ventilatin CO à prévir par parking Bâtiment Niveau Nmbre de places Ventilatin CO à prévir (m³/h) Blc B Blc D Blcs E & F Blc G: Centre administratif C. Analyse de la lcalisatin des rejets d air Les pints de rejet d air de l air vicié des parkings devrnt être placés priritairement sur les titures des immeubles afin de ne pas perturber la vie lcale Désenfumage des parkings suterrains En cas d incendie, le système de désenfumage dit permettre l évacuatin d une partie des fumées prduites, créant de cette manière une hauteur d air libre sus la cuche de fumée. Cela permet de faciliter l évacuatin des ccupants du parking, de limiter la prpagatin de l incendie et de permettre l accès aux pmpiers. STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

9 D-8.8 Les systèmes de désenfumage des parkings suterrains répndent à la nrme NBN S (avril 2008) : «Prtectin incendie dans les bâtiments Cnceptin des systèmes d évacuatin des fumées et de la chaleur (EFC) des bâtiments de parkings intérieurs (2 e éditin)». Sur base de l article 5.2 de l annexe 3 de l A.R. du 19/12/1997, les parkings dnt la superficie est inférieure à 2500 m² ne divent pas être équipés de ventilatin de désenfumage. Tableau 8: Superficie des parkings par blc Bâtiment Niveau Superficie en m² Désenfumage Blc A Nn Blc B Oui Blc C Oui Blc D Nn Blcs E & F Nn Blc G: Centre -1 administratif Oui Ttal Dans le prjet qui nus ccupe, les parkings des blcs B, C et G dépassent les 2500 m² de superficie. Ils divent dnc être équipés d un système de désenfumage. Si les parkings des blcs C et D cmmuniquent entre eux, l ensemble du parking devra être équipé d un système de désenfumage Analyse des éléments des alternatives Alternative A Cette alternative crrespnd au maintien de la situatin existante Alternative B : Mbilité L augmentatin de la circulatin au sein du site entrainera une qualité de l air mins bnne que celle du prjet Alternative D : Implantatin des lgements en intérieur d îlt Cette alternative prévit la réductin de l emprise du parking du blc B par l aménagement de celui-ci sur deux niveaux. Ces deux niveaux aurnt une superficie ttale d envirn 3400 m², ce qui nécessite un système de désenfumage Autres alternatives Les installatins de traitement d air et de ventilatin n étant pas encre définies pur le prjet lui-même, les alternatives n nt pas d impact sur celles-ci. STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

10 D Synthèse des incidences du prjet et des alternatives A ce stade du prjet, les systèmes de traitement d air et de ventilatin ne snt pas encre définis. L impact des différents systèmes énergétiques pssibles a été étudié au chapitre «Energie» Mesures et recmmandatins Mesures prises u envisagées par le Demandeur A ce stade du prjet, aucune précisin sur les systèmes de traitement d air et de ventilatin n a été définie Mesures cmplémentaires prpsées par le chargé d étude Le chargé d études recmmande : 1. De prévir une ventilatin pur les bureaux permettant d avir une qualité de l air légèrement supérieure à ce qui a été étudié dans Matriciel, sit une qualité d air myenne, IDA2 ; 2. De favriser la ventilatin naturelle des parkings en maximisant les surfaces de grilles d amenée d air frais pur restreindre l utilisatin de ventilatin mécanique ; 3. Placer les pints de rejet d air de la ventilatin des parkings en titure plutôt que dans les curs et jardins ; 4. Asservir la ventilatin mécanique des parkings à des mesures de CO ; 5. Prévir un système de désenfumage dans les parkings des blcs B, C et G. STRATEC S.A Rapprt final juillet 2010 C719 - Etude d Incidences relative à la délivrance des certificats d urbanisme et d envirnnement de classe 1A du prjet des

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 4. Mécanique 4.4 Ventilation Le CAHIER NORMATIF pur les travaux de cnstructin 4. Mécanique 4.4 Ventilatin Le 18 nvembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 4. Mécanique... 1 4.4 Ventilatin... 1 4.4.1 Prescriptins générales... 1 4.4.2 Salle de

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT

CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT - - CHOISIR UN CORPS DE CHAUFFE ADEQUAT PRINCIPES DEMARCHE Chisir un mde d émissin de chaleur efficace et écnme. Avec le mde de prductin de chaleur, la qualité de la distributin et l efficacité de la régulatin,

Plus en détail

CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE

CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE - - PRINCIPES CONTEXTE CHOISIR UN MODE DE VENTILATION ENERGETIQUEMENT EFFICACE Assurer la qualité de l air au mindre cût énergétique. Pur assurer la qualité de l air, il est nécessaire de mettre en place

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE ARTICLE UE 1 / OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Dans tute la zne snt interdites les ccupatins et utilisatins du sl suivantes : 1. Les cnstructins,

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2

GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8. Sommaire. Introduction 2 GUIDE DE LECTURE DU REFERENTIEL PAPIER TOILETTE BP X30-323-8 Smmaire Intrductin 2 Cntexte 2 Principes de l affichage envirnnemental 2 Objectif du guide de lecture 2 Présentatin du prduit cncerné par le

Plus en détail

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE

FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE FONCTION MISE EN OEUVRE : ETUDE DU PANNEAU SOLAIRE 1 - BUT Ce TP a pur but de mettre en œuvre une installatin électrique alimentée par un panneau slaire. Cette étude cmprendra : L analyse du besin en énergie

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique GROUPE HOSPITALIER PUBLIC DU SUD DE L OISE GHPSO SITE DE CREIL (60) Partie 1 Demande d autrisatin d expliter Résumé nn technique RENOUVELLEMENT DE LA DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures :

l aspect purement technique de la pose de vitrages dans des feuillures : Envirnnement réglementaire Intrductin Dans le cadre des réglementatins relatives à l applicatin de prduits verriers dans le bâtiment, il faut principalement tenir cmpte de deux éléments: l aspect purement

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT FINANCES Drits de virie, fire à la bricle et turnages de films Tarifs 2014 EXPOSE DES MOTIFS Dans le cadre de l'élabratin du budget primitif 2014,

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Règlement d attribution de l aide à l accession à la propriété de la Communauté de l Auxerrois

Règlement d attribution de l aide à l accession à la propriété de la Communauté de l Auxerrois Règlement d attributin de l aide à l accessin à la prpriété de la Cmmunauté de l Auxerris p. 1/8 ARTICLE 1 : Objet du présent règlement Le présent règlement définit les mdalités d attributin de l aide

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 2 : CARRELAGE ET FAÏENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 2 : CARRELAGE

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE DEPARTEMENT DU MAINE ET LOIRE (49) Mise à jur du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégratin du vlet eaux pluviales Dssier de cnsultatin des bureaux d études Cahier

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Il est important de s assurer qu il ne manque rien pour éviter des délais inutiles.

Il est important de s assurer qu il ne manque rien pour éviter des délais inutiles. PROJET DE LOTISSEMENT MAJEUR Étapes à suivre pur un prmteur d un prjet de ltissement majeur incluant l uverture d une nuvelle rue et la créatin de plusieurs lts. Dans certains secteurs de la Ville, les

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX

Évaluation des ATEX. Mise à jour avril 2006. Page 1 sur 6. La réglementation ATEX / Détermination des ATEX Mise à jur avril 2006 Évaluatin des ATEX La réglementatin ATEX / Déterminatin des ATEX 1 Rappel Réglementaire Directive 1999/92/CE du Parlement Eurpéen et du Cnseil du 16 décembre 1999 cncernant les prescriptins

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. Demandeur (propriétaire de la future installation) Nom* : Prénom*: Rue* : CP* : Commune* : @** : Téléphone* : Nom* : Prénom* : Rue *:

GÉNÉRALITÉS. Demandeur (propriétaire de la future installation) Nom* : Prénom*: Rue* : CP* : Commune* : @** : Téléphone* : Nom* : Prénom* : Rue *: SPANC Tel : 03 80 24 58 79 Fax : 03 80 22 72 84 audrey.gaillard@beaunecteetsud.cm Cmmunauté d agglmératin BEAUNE CHAGNY NOLAY Service Assainissement 14 rue P. Trinquet 21200 BEAUNE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PARTIE V NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Dssier établi par : Laurent IACHKINE SAUNIER et Assciés 5 Rue de Tilly 14400 BAYEUX Aux dates du : Juin 2011 et aût 2012 Dernière mdificatin : Octbre 2013 Partie

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009

COMPTE-RENDU de la réunion des ACMO de l UPMC. Réunion du 15 septembre 2009 COMPTE-RENDU de la réunin des ACMO de l UPMC Réunin du 15 septembre 2009 Le 30/09/2009 Présents : Les ACMO : 79 ACMO Campus Jussieu et Sites parisiens Les représentants du Service Hygiène et Sécurité (SHS)

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Concours «Rennes Métropole en accès libre»

Concours «Rennes Métropole en accès libre» Cncurs «Rennes Métrple en accès libre» Candidature de: M. Tahar MAMOUNI Applicatin mbile sus Andrid: «Pcket-Rennes» Catégrie: Créativité et innvatin «particulier» Janvier 2011 Cntact: taharm1400 @ gmail.cm

Plus en détail

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments.

Une cheminée est un conduit vertical pouvant être installé dans différents types de bâtiments. Une cheminée est un cnduit vertical puvant être installé dans différents types de bâtiments. Sa fnctin est d évacuer les gaz et fumées txiques prvqués par le feu brulant à l intérieur de la cheminée, dans

Plus en détail

LE STATIONNEMENT DES VELOS

LE STATIONNEMENT DES VELOS LE STATIONNEMENT DES VELOS DANS LES PLU Cmpatibilité des PLU avec le PDUIF Versin de nvembre 2015 1 Nvembre 2015 Statinnement vél et PLU 1. Enjeux et bjectifs du PDUIF Le vél est un mde de déplacement

Plus en détail

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers

COVED / Centre de traitement des DEEE de Riom / Dossier de demande d autorisation d exploiter / Résumé non technique Etude de dangers RESUME NON TECHNIQUE R005-6076855-V01 5 février 2014 Page 1 L étude de dangers a pur bjet d identifier les phénmènes dangereux majeurs qui purraient se prduire sur le site et de vérifier que les mesures

Plus en détail

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN

GRAND PORT MARITIME DE ROUEN GRAND PORT MARITIME DE ROUEN INSTALLATION DE TRANSIT DES SEDIMENTS DE DRAGAGE DE MOULINEAUX (MOULINEAUX, LA BOUILLE, SEINE-MARITIME) Résumé nn technique de l étude de dangers 1. 2. 3. 6. 7. 8. 4. 5. janvier

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

Données à disposition dans le cadre de l expertise

Données à disposition dans le cadre de l expertise Antea Grup 2, rue Jean Perrin 14461 Clmbelles Client : GDE N de l affaire : NIEP140125 Destinataire : Intitulé de l affaire : d eau de surface Nnant-le-Pin (61) Mnsieur Niclas Thibaut Expertise Technique

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2

SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DU PPES...2 2. ENGAGEMENT DES PARTENAIRES...2 3. DESCRIPTION DU MARCHE...2 3.1 Désignatin des parties cncernées...2 3.2 Descriptin des travaux...3 4. ORGANISATION GENERALE DU CHANTIER...3

Plus en détail

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé

Rapport relatif à l'écart salarial - lettre d'accompagnement: formulaire abrégé Rapprt relatif à l'écart salarial - lettre d'accmpagnement: frmulaire abrégé Sur la base des cnditins énncées dans la li sur l'écart salarial, vtre entreprise dit, dans les tris mis de la clôture de l'exercice

Plus en détail

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment

Diviser par 3 la consommation énergétique d un bâtiment RT : Nuveauté Diviser par 3 la cnsmmatin énergétique d un bâtiment RT 2005 : 150 kwh/m².an RT : 50 kwh/m².an 3 exigences Cnceptin biclimatique Faible cnsmmatin d énergie Bn cnfrt d été Le maître d uvrage

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil

CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL. Questionnaire consultation destiné à tous les habitants : la santé à Bonneuil CONTRAT LOCAL DE SANTE DE BONNEUIL Questinnaire cnsultatin destiné à tus les habitants : la santé à Bnneuil La ville est engagée, avec l Agence réginale de Santé, sur la mise en place d un Cntrat Lcal

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

d un assainissement non collectif

d un assainissement non collectif Service Public d Assainissement Nn Cllectif Cmmunauté de cmmunes de Sablé-sur-Sarthe Place Raphaël Elizé BP 129 72305 Sablé-sur-Sarthe Cedex SPANC de la Cmmunauté de Cmmunes de Sablé sur Sarthe Cahier

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1

Notice d évaluation des incidences sur l environnement 1 Ntice d évaluatin des incidences sur l envirnnement 1 1. DEMANDEUR Nm : Prénm : Qualité : Dmicile: Numér de téléphne: Numér de télécpie : Date de la demande : 2. PRÉSENTATION DU PROJET Pur chacune des

Plus en détail

Extrait du site Internet www.isere.fr / Partenaires / Guides des aides. Conseil général de l Isère Aides aux collectivités Dotation départementale

Extrait du site Internet www.isere.fr / Partenaires / Guides des aides. Conseil général de l Isère Aides aux collectivités Dotation départementale Extrait du site Internet www.isere.fr / Partenaires / Guides des aides Cnseil général de l Isère Aides aux cllectivités Dtatin départementale ASSAINISSEMENT Le Cnseil général de l'isère a décidé de faire

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Strasbourg, le 09/07/2012

Strasbourg, le 09/07/2012 Directin de la Prtectin et de la Prmtin de la Santé Pôle émetteur : Santé et Risques Envirnnementaux Enjeux sanitaires de la qualité de l air : Nte de synthèse relative à l Impact sanitaire de la pllutin

Plus en détail

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G

STACKTON Mur de Soutènement BLOC-G STACKTON Mur de Sutènement BLOC-G Directive Spécifique 1. Général : 1.1 But Les travaux tiennent cmpte de la livraisn et de l installatin des blcs mdulables pur le mur de sutènement, cnfrmément au plan

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION

CONSEIL D ADMINISTRATION R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E D é p a r t e m e n t d e S E I N E - ET- M A R N E SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE SEINE ET MARNE GROUPEMENT DES OPERATIONS DIRECTION DES MOYENS

Plus en détail

Politique de Service à la clientèle

Politique de Service à la clientèle Plitique de Service à la clientèle Ntre engagement : Innver et aller au-delà de vs attentes! Révisée aût 2009 Table des matières 1. Missin de l entreprise 2. Clientèle et services distinctifs 3. Départements

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant.

C est en 2007 qu a été établie la première réglementation thermique sur l existant. Aide à la cnceptin C est en 2007 qu a été établie la première réglementatin sur l existant. Objectif principal : Faire diminuer les dépenses énergétiques et les émissins de gaz à effet de serre. Respnsabilité

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION SOLAIRE D EAU CHAUDE SANITAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P. MARCHE ADAPTÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE ÉTABLI EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS RELATIF A : INSTALLATION DE CHAUDIÈRES PÉDAGOGIQUES & PRODUCTION

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DE L AIR

ASSURER LA QUALITE DE L AIR - - ASSURER LA QUALITE DE L AIR Eviter les plluants et prévir un renuvellement d air suffisant pur assurer la qualité de l air PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dans les bâtiments est suvent mins

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

Crèche Les Petits Pas

Crèche Les Petits Pas Crèche Les Petits Pas Règlement intérieur Smmaire 1- Généralités 2- Calendrier d uverture et hraires 2.1 Calendrier 2.2 Hraires 3- Fnctinnement 3.1 Place des parents 3.2 Alimentatin 3.3 Décharge des parents

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

Municipalité 19 mai 2008

Municipalité 19 mai 2008 Municipalité 19 mai 2008 PR08.22PR RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS POUR une demande de crédit d'investissement de fr. 1'300'000.- pur la cnstructin d un canal de récupératin et d une installatin

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Directin de la Virie et des Déplacements MANUEL DU PASS AUTOCAR LES PRINCIPES : 1) Le statinnement : Les PASS Autcars snt des titres de statinnement qui divent être utilisés par tut autcar en statinnement

Plus en détail

Normes dans la construction métallique

Normes dans la construction métallique PRODUITS DE CONSTRUC- TION / CONFORMITÉ PARTIE 5 Nrmes dans la cnstructin métallique Afin de mieux assimiler les nrmes en cnstructin métallique, nus allns d abrd expliquer en détail la nrme eurpéenne EN

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Syndicat Intercmmunal d Aménagement Hydraulique De Saint Jean des Sables DESIGNATION OPERATION : Remplacement de cinq mteurs de vanne à la statin de Saint Jean Cahier des Clauses

Plus en détail

LIMITER LES PONTS THERMIQUES

LIMITER LES PONTS THERMIQUES - - LIMITER LES PONTS THERMIQUES Cncevir des détails assurant la cntinuité de l islatin thermique, assurer leur mise en œuvre crrecte sur chantier et remédier aux pnts thermiques existants PRINCIPES DEMARCHE

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE

MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ P.P.M.S. FACE AUX RISQUES MAJEURS DANS L'ACADÉMIE DE GRENOBLE RISQUE MAJEUR : Cmment être prêt? L ambitin de cette démarche académique s inscrit en chérence avec le BOEN

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 17 janvier 2012)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 17 janvier 2012) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 17 janvier 2012) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Atelier : la maitrise des charges de chauffage Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété 14 000 cprpriétés adhérentes Une

Plus en détail

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16]

6. Réglementation des Installations nucléaires de base (INB) et organisation de la sécurité [2] [16] 6. Réglementatin des Installatins nucléaires de base (INB) et rganisatin de la sécurité [2] [16] 6-1 Les INB Suivant leur imprtance et les risques présentées, les installatins nucléaires, entrent sit dans

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

A. DETERMINATION DE L ACTION... 2 B. NATURE DES VERIFICATIONS... 2

A. DETERMINATION DE L ACTION... 2 B. NATURE DES VERIFICATIONS... 2 OLIDITE FACADE OSSATURE BOIS SOMMAIRE 1. PRINCIPES GENERAUX DE LA JUSTIFICATION DE LA RESISTANCE MECANIQUE ET DE LA STABILITE... 2 2. ACTIONS DES CHARGES PERMANENTES... 2... 2... 2 3. ACTIONS DU VENT...

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE

AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Service technique, de l édilité et plice des cnstructins AUTORISATION DE CONSTRUIRE MARCHE A SUIVRE Quand faut-il une autrisatin de cnstruire? Les cnstructins et installatins, leur transfrmatin, leur agrandissement,

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

REUNION PUBLIQUE NEUILLY-SUR-SEINE 24 NOVEMBRE 2014

REUNION PUBLIQUE NEUILLY-SUR-SEINE 24 NOVEMBRE 2014 REUNION PUBLIQUE NEUILLY-SUR-SEINE 24 NOVEMBRE 2014 PRÉSENTATION DU PROJET Xavier GRUZ, Directeur du Prjet Ele PRÉSENTATION DU PROJET Le RER E en 2022 LE PROJET EOLE A NEUILLY-SUR-SEINE Xavier GRUZ -

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2

Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs 1 2 Fiche d applicatin : Systèmes saisnniers de prductin d eau chaude sanitaire Date Mdificatin Versin 1 er mars 2013 Versin initiale 1 1/7 Préambule Cette fiche d applicatin présente la méthde de prise en

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail