Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours"

Transcription

1 Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 : Dstance valeur absolue 1) Relaton entre dstance valeur absolue 2) Epressons équvalentes 3) Centre rayon d un ntervalle CHAPITRE 4 : Valeurs absolues opératons 1) Inégalté trangulare, addton soustracton 2) ultplcaton dvson CHAPITRE 5 : Equatons valeurs absolues 1) Equatons de la forme 2) Equatons de la forme CHAPITRE 6 : Inéquatons valeurs absolues 1) Inéquatons de la forme 2) Inéquatons de la forme CHAPITRE 7 : Encadrements valeurs approchées d un réel 1) Encadrement d un réel 2) Valeurs approchées CHAPITRE 8 : Foncton valeur absolue 1) Défnton 2) Sens de varaton 3) Représentaton graphque 4) Parté symétre 1

2 CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) EXEPLES PRÉLIINAIRES O A B A O B La dstance entre les nombres est la longueur du segment, c est-à-dre la dstance entre le pont d abscsse le pont d abscsse. Pour aller de à (c est-à-dre de à ), on parcourt ans une dstance de untés. Cte dstance est notée ( ) on a : ( ). La dstance entre les nombres est la longueur du segment, c est-à-dre. En eff, pour aller de à (c est-à-dre de à ), on parcourt une dstance de untés : tout d abord une dstance de unté (c est-à-dre de à ) une dstance de untés (c est-à-dre de à ). Cte dstance est notée ( ) on a : ( ). Remarque : La termnologe «dstance entre deu réels» est un abus de langage ; l faudrat en eff parler de «dstance entre les ponts d abscsses respectves». 2) DÉFINITION La DISTANCE entre deu réels est la dstance entre les ponts de la drote numérque, d abscsses respectves. On note cte dstance ( ). Eemples : Soent les ponts ( ), ( ), ( ), ( ) ( ) de la drote numérque (auss appelée drote des réels). A B O C D ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) 2

3 Remarque : La dstance entre 2 réels est parfos également appelée écart entre les réels. 3) PROPRIÉTÉS Les eemples c-dessus permtent d énoncer quelques proprétés, que nous vellerons cependant à démontrer Proprété 1 : Pour tous réels : Autrement dt, la noton de dstance est symétrque. ( ) ( ) Démonstraton : Soent deu réels. Soent les ponts d abscsse d abscsse de la drote numérque. La dstance entre est notée ( ) la dstance entre est notée ( ). Or, ( ) ( ). Comme, l en résulte l égalté suvante : ( ) ( ). Proprété 2 : Pour tous réels : ( ) Autrement dt, une dstance entre deu réels est toujours postve ou nulle. Démonstraton : Par défnton, la dstance entre deu réels, notée ( ), est la dstance entre les ponts de la drote numérque, d abscsses respectves. Par conséquent, une dstance entre deu ponts étant toujours postve ou nulle, ( ). Proprété 3 : Pour tous réels : Autrement dt, ( ) ( ). ( ) { Démonstraton : Soent les ponts d abscsses respectves. S, ( ) S, ( ) N O O N y y En eff, la dstance entre deu ponts d abscsses dfférentes correspond à la dfférence entre l abscsse la plus grande l abscsse la plus pte de ces ponts. 3

4 CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) DÉFINITION Sur la drote numérque mune du repère ( ), pour tout réel, l este un unque pont d abscsse. La VALEUR ABSOLUE du nombre, notée, est la dstance, c est-à-dre la dstance entre. Par défnton, on a donc ( ). 1 er cas : s 2 ème cas : s O O Remarque mportante (surtout destnée au élèves de Termnale) : Il n este pas de valeur absolue dans l ensemble des nombres complees, ben que contenne l ensemble des nombres réels. Il ne faut donc pas confondre le module d'un nombre complee, noté, la valeur absolue d'un nombre réel, notée. En eff, s tel que ( réels),. Le module de ne coïncde alors avec la valeur absolue d un réel que lorsque, c est-à-dre que lorsque est un réel pur. Eemples : Dans chacun des cas c-après, on a placé le pont sur la drote numérque mune du repère ( ). ( ) ( ) ( ) O O 2) PROPRIÉTÉS Proprété 1 : Pour tout nombre réel, Autrement dt, la valeur absolue d un nombre est toujours postve ou nulle. Démonstraton : Pour tout réel, ( ). Or, par défnton, une dstance entre deu réels est postve ou nulle donc. 4

5 Proprété 2 : Autrement dt, un nombre dont la valeur absolue est nulle est nul, récproquement. Démonstraton : ( ) { { Eemple : Proprété 3 : Autrement dt, ( ). { Démonstraton : S, S, O O Eemples : car est postf ( ) car est négatf car ( ) Remarque : On peut également noter que ( ) où désgne la foncton sgne défne par ( ) { Proprété 4 : Pour tout nombre réel, Autrement dt, un réel son opposé ont même valeur absolue. 5

6 Démonstraton : Soent les ponts, d abscsses respectves, sur une drote mune du repère ( ). sont O symétrques par rapport à l orgne du repère donc. C est-à-dre. Eemples : ( ) Proprété 5 : Pour tout nombre réel, Autrement dt, la racne carrée du carré d un réel n est pas égale à ce réel mas à sa valeur absolue. Démonstraton : Tros cas se présentent, selon les valeurs de. 1 er cas : donc (d après la décrossance sur de la foncton ). On sat que est à la fos le carré de de. Or, par défnton, la racne carrée d un nombre est le réel postf dont ce nombre est le carré, donc le réel est la racne carrée du nombre. C est-à-dre., donc. Par conséquent, on a ben l égalté. 2 ème cas : donc, par contnuté de la composée des fonctons en,., donc. Par conséquent, on a ben l égalté. 3 ème cas :. La racne carrée d un nombre étant le réel postf dont ce nombre est le carré, le réel est la racne carrée du nombre. C est-à-dre., donc. Par conséquent, on a ben l égalté. 6

7 Concluson : Chacun des cas vérfe ben l égalté. Remarque mportante : Ne pas confondre (qu este pour tout ) (qu n este que s ). 7

8 CHAPITRE 3 : Dstance valeur absolue 1) RELATION ENTRE DISTANCE ET VALEUR ABSOLUE Pour tous réels, ( ) S, alors ( ) S, alors ( ) 2) EXPRESSIONS EQUIVALENTES Egalté ou Intervalle / Réunon Valeur absolue Dstance Encadrement négalté d ntervalles ( ) ou { } 2 ( ) ( ) ou 3) CENTRE ET RAYON D UN INTERVALLE Sot un ntervalle tel que, sot son CENTRE sot son RAYON. Alors : r r a c b 8

9 CHAPITRE 4 : Valeurs absolues opératons 1) ADDITION, SOUSTRACTION ET INÉGALITÉ TRIANGULAIRE Pour tous nombres réels, Autrement, dt, la valeur absolue d'une somme de termes est nféreure ou égale à la somme des valeurs absolues des termes. Remarque mportante : Cte proprété est appelée INÉGALITÉ TRIANGULAIRE. Démonstraton 1 : Rasonnons par dsjoncton des cas (selon les sgnes respectfs des réels ) consgnons ces dfférents cas dans un tableau. donc est la somme de deu termes postfs est postf est postf donc est postf donc Par conséquent, donc donc donc donc est la somme d un terme négatf d un terme postf Donc 3 cas sont à envsager : S, alors ( ) S, alors ( ) S, alors Par conséquent, l négalté est vrae est la somme de deu termes négatfs donc est négatf est la somme d un terme postf d un terme négatf ( ) Donc 3 cas sont à envsager : S, alors est négatf donc ( ) est négatf donc S, alors ( ) ( ) S, alors Par conséquent, est la somme d un terme nul d un terme postf donc est postf est nul donc est postf donc Par conséquent, est la somme d un terme nul d un terme négatf donc est négatf ( ) est nul donc est négatf donc ( ) Par conséquent, 9

10 Par conséquent, l négalté est vrae est la somme d un terme postf d un terme nul donc est postf est postf donc est nul donc Par conséquent, est la somme d un terme négatf d un terme nul donc est négatf ( ) est négatf donc est nul donc Par conséquent, est la somme de deu termes nuls donc est nul est nul donc est nul donc Par conséquent, Concluson : Il résulte dans tous les cas que, quels que soent les réels,. Remarque : D après le tableau c-dessus, sont de même sgne (ou nuls). Démonstraton 2 (plus rapde mons fastdeuse!) : Comparons ( ) pour tous réels pour aboutr à une comparason de. Quels que soent les réels, ( ) Remarque : On fat c appel à un résultat démontré ultéreurement : { ( ) ( ( )) { ( ) ( ) ( ) Or, pour tous réels, d où. Comme, par alleurs,, l s ensut que, c est-à-dre ( ). Enfn, la foncton racne carrée étant crossante sur,. Pour tous nombres réels, Autrement, dt, la valeur absolue d'une dfférence de deu termes est nféreure ou égale à la somme des valeurs absolues de chaque terme. Démonstraton : Il sufft de remplacer par dans l négalté trangulare. En eff, d après l négalté trangulare, pour tous réels,. Or, donc. 10

11 2) ULTIPLICATION ET DIVISION Pour tous nombres réels, Autrement dt, la valeur absolue d un produt de facteurs est égale au produt des valeurs absolues de chaque facteur. Démonstraton : Rasonnons par dsjoncton des cas (selon les sgnes respectfs des réels ces dfférents cas dans un tableau. ) consgnons est le produt de deu facteurs postfs donc est postf est postf donc est postf donc Par conséquent, l égalté est vrae est le produt d un facteur postf par un facteur négatf donc est négatf est postf donc est négatf donc ( ) Par conséquent, l égalté est vrae est le produt d un facteur postf par un facteur nul est le produt d un facteur négatf par un facteur postf donc est négatf est négatf donc est postf donc Par conséquent, l égalté est vrae est le produt de deu facteurs négatfs donc est postf est négatf donc est négatf donc ( ) Par conséquent, l égalté est vrae est le produt d un facteur négatf par un facteur nul donc est nul donc est nul est postf donc est négatf donc est nul donc est nul donc est le produt d un facteur nul par un facteur postf donc est nul est nul donc est postf donc Par conséquent, l égalté est vrae est le produt d un facteur nul par un facteur négatf donc est nul est nul donc est négatf donc ( ) Par conséquent, l égalté est vrae est le produt de deu facteurs nuls donc est nul est nul donc est nul donc 11

12 Par conséquent, l égalté est vrae Par conséquent, l égalté est vrae Par conséquent, l égalté est vrae Concluson : Il résulte dans tous les cas que, quels que soent les réels,. Pour tous nombres réels tels que, Autrement dt, la valeur absolue d un quotent est égale au quotent des valeurs absolues. Démonstraton 1 : D après la proprété précédente sur la multplcaton, pour tous nombres réels tels que, Or, en dvsant dans chaque membre par : Démonstraton 2 : Pour tous nombres réels tels que, ( ) 12

13 CHAPITRE 5 : Equatons valeurs absolues 1) ÉQUATIONS DE LA FORE Pour tout réel, (avec ) Remarque : L équaton n adm pas de soluton s. Eemples : Eemple 1 : Résolvons dans l équaton L équaton est de la forme avec. Ic, donc l équaton n adm pas de soluton dans. L ensemble des solutons est. Eemple 2 : Résolvons dans l équaton L équaton est de la forme avec. Ic, donc, pour tout réel,. L ensemble des solutons est { }. Eemple 3 : Résolvons dans l équaton L équaton est de la forme avec. Ic, donc, pour tout réel,. L ensemble des solutons, noté, est { }. Eemple 4 : Résolvons dans l équaton L équaton est de la forme avec. ATTENTION! Ic, on gnore le sgne de, qu dépend de. Pour que l équaton at un sens, l faut que car. { ( ) { { {. L ensemble des solutons, noté, est { }. 13

14 2) ÉQUATIONS DE LA FORE Pour tous réels non nuls, Remarque : S ou, l équaton est de la forme ou (vor c-dessus). Eemples : Eemple 1 : Résolvons dans l équaton L équaton est de la forme avec. Pour tout réel, ( ) Eemple 2 : Résolvons dans l équaton. L ensemble des solutons, noté, est { }. L équaton est de la forme avec. Pour tout réel, ( ) ( ). L ensemble des solutons, noté, est { }. Remarque mportante : L équaton est équvalente à ( ) ( ). Par conséquent, est le mleu de l ntervalle. Donc. L ensemble des solutons, noté, est { }. 14

15 CHAPITRE 6 : Inéquatons valeurs absolues 1) INÉQUATIONS DE LA FORE Pour tout réel pour tout réel postf ou nul, Remarques : Les négaltés c-dessus restent vraes s on remplace par. S, l néquaton n est jamas vérfée (une dstance étant toujours postve ou nulle). Eemples : Eemple 1 : Résolvons dans l néquaton L néquaton est de la forme avec. donc l néquaton n adm pas de soluton. L ensemble des solutons, noté, est. Eemple 2 : Résolvons dans l néquaton L néquaton est de la forme avec. Pour tout réel, L ensemble des solutons, noté, est. Eemple 3 : Résolvons dans l néquaton L néquaton est de la forme avec. Pour tout réel, { ( ) { { { { L ensemble des solutons, noté, est. 15

16 2) INÉQUATIONS DE LA FORE Pour tout réel pour tout réel postf ou nul, Remarques : Les négaltés c-dessus restent vraes s on remplace par. S, l néquaton est toujours vérfée (une dstance étant toujours postve ou nulle). Eemples : Eemple 1 : Résolvons dans l néquaton L équaton est de la forme avec. donc l néquaton est toujours vérfée. L ensemble des solutons, noté, est. Eemple 2 : Résolvons dans l néquaton L équaton est de la forme avec. Pour tout réel, L ensemble des solutons, noté, est. Eemple 3 : Résolvons dans l néquaton L néquaton est de la forme avec. Pour tout réel, ( ) L ensemble des solutons, noté, est. 16

17 CHAPITRE 7 : Encadrements valeurs approchées d un réel 1) ENCADREENT D UN RÉEL Sot un réel. Réalser un ENCADREENT de consste à trouver deu réels tels que. Le nombre est appelé l APLITUDE de l encadrement. Eemples : Proposons pluseurs encadrements de dont l affchage des 8 premères décmales à la calculatrce donne :. Encadrement Ampltude Calcul de l ampltude 1 2) VALEURS APPROCHÉES Soent deu réels dstncts un réel strctement postf. Lorsque, on dt que est une VALEUR APPROCHÉE de à près. ε a ε a ε Lorsque, on dt que est une valeur approchée de à près PAR DÉFAUT. Valeur approchée de par défaut a ε a ε Lorsque, on dt que est une valeur approchée de à près PAR EXCÈS. a ε ε a Valeur approchée de par ecès Le réel postf s appelle la PRÉCISION. Remarques : est une autre notaton de la valeur approchée de à près. 17

18 Eemples : On a vu dans les précédents eemples pluseurs encadrements de d ampltudes dfférentes : est un encadrement de d ampltude 1. Or,. Par conséquent, est une valeur approchée de à près. est un encadrement de d ampltude. Or,. Par conséquent, est une valeur approchée de à près par défaut. est un encadrement de d ampltude. Or,. Il résulte de cte double négalté que est une valeur approchée de à près par ecès. 18

19 CHAPITRE 8 : Foncton valeur absolue 1) DÉFINITION La FONCTION VALEUR ABSOLUE est la foncton défne sur qu, à tout réel, assoce sa valeur absolue. La foncton valeur absolue est donc ans défne : 2) SENS DE VARIATION La foncton valeur absolue est : DECROISSANTE sur CROISSANTE sur Rappel : Dre qu une foncton f est crossante sur un ntervalle I sgnfe que pour tous nombres a b de l ntervalle I, s a b alors f(a) f(b). Démonstraton : Soent deu nombres réels tels que sot la foncton valeur absolue. Comparons alors ( ) ( ), c est-à-dre étudons le sgne de ( ) ( ). Pour tous réels, on a ( ) ( ). 1 er cas : donc donc. Par conséquent,. Or, donc, en soustrayant dans chaque membre,, c est-à-dre. Ans,, c est-à-dre ( ) ( ) Par conséquent, s, alors ( ) ( ) donc la foncton est strctement crossante sur. 2 ème cas : donc donc. Par conséquent, ( ) ( ). Or, donc, en soustrayant dans chaque membre,, c est-à-dre. Ans, ( ), c est-à-dre ( ) ( ) 19

20 Par conséquent, s, alors ( ) ( ) donc la foncton est strctement décrossante sur. Remarque pouvant fare offce de deuème démonstraton : Pour tout, pour tout, donc la foncton valeur absolue est l unon de la foncton défne sur l ntervalle de la foncton défne sur l ntervalle. Or, sur, la foncton est décrossante comme étant une foncton affne (lnéare) de coeffcent drecteur négatf. En outre, sur, la foncton est crossante comme étant une foncton affne (lnéare) de coeffcent drecteur postf. Ans, la foncton valeur absolue est décrossante sur crossante sur. On dt que la foncton valeur absolue est une foncton affne par morceau. TABLEAU DE VARIATION : La foncton valeur absolue adm un INIU en égal à. Autrement dt, pour tout réel,. Remarque : On peut renr que : Deu nombres postfs sont rangés dans le même ordre que leur valeur absolue (ou ben que s sont deu nombres postfs tels que alors ) Deu nombres négatfs sont rangés dans l ordre nverse de celu de leur valeur absolue (ou ben que s sont deu nombres négatfs tels que alors ) 3) REPRÉSENTATION GRAPHIQUE La foncton valeur absolue est une FONCTION AFFINE PAR ORCEAUX. Sa représentaton graphque dans un repère ( ) du plan est la réunon de deu dem-drotes d orgne, l une d équaton sur, l autre d équaton sur. Pont méthode : Pour tracer la représentaton graphque de la foncton valeur absolue, on établt un tableau de valeurs, on place dans un repère les ponts de coordonnées ( ) on les rele. 20

21 Représentaton graphque de la foncton dans un repère ( ) du plan Dem-drote d équaton y ( ) Dem-drote d équaton y ( ) j O Remarque : La représentaton graphque de la foncton est en forme de «V». Plus généralement, toutes les fonctons ont une représentaton graphque en forme de «V» (vor plus bas). 4) PARITÉ ET SYÉTRIE La foncton valeur absolue est une FONCTION PAIRE. Démonstraton : Tout d abord, la foncton valeur absolue est défne sur donc elle est centrée en. En outre, pour tout réel, donc la foncton est une foncton pare. Dans un repère orthogonal ( ) du plan, la courbe représentatve de la foncton valeur absolue est SYÉTRIQUE PAR RAPPORT À L AXE DES ORDONNÉES d équaton. Démonstraton : Soent deu réels. Le pont ( ) appartent à la courbe représentatve de la foncton valeur absolue s, seulement s,. Or, pour tout réel, donc. Le pont ( ) appartent également à la courbe représentatve de la foncton valeur absolue. Donc les ponts sont symétrques par rapport à l ae d équaton. 21

22 Représentaton graphque de la foncton de son ae de symétre Ae de symétre d équaton Dem-drote d équaton y ( ) y Dem-drote d équaton y ( ) O Représentaton graphque de la foncton de son ae de symétre Ae de symétre d équaton a y a a O a Remarques : La courbe représentatve de la foncton est obtenue par translaton. Il s agt de la courbe représentatve de la foncton ayant sub une translaton de vecteur. La courbe représentatve de la foncton est symétrque par rapport à un ae parallèle à l ae des ordonnées. C ae de symétre a pour équaton. 22

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

- Tracer une droite dans le plan repéré. - Interpréter graphiquement le coefficient directeur d une droite.

- Tracer une droite dans le plan repéré. - Interpréter graphiquement le coefficient directeur d une droite. www.mathsenlgne.com 2G3 - EQUATINS DE DRITES CURS (1/5) CNTENUS CAPACITES ATTENDUES CMMENTAIRES Drote comme courbe représentatve d une foncton affne. - Tracer une drote dans le plan repéré. - Interpréter

Plus en détail

Exercices sur la géométrie plane

Exercices sur la géométrie plane Eercces sur la géoétre plane Sot un trangle équlatéral et M un pont ntéreur au trangle n note H, K, L les projetés orthogonau respectfs de M sur les tros côtés éontrer que la soe MH + MK + ML est constante

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

REPERAGE DANS LE PLAN

REPERAGE DANS LE PLAN REPERGE DNS LE PLN I. Repère du plan 1. Repère et coordonnées Tros ponts dstncts deux à deux, I et J du plan forment un repère, que l on peut noter (, I, J). L orgne et les untés I et J permettent de graduer

Plus en détail

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque

FONCTIONS. I Généralités sur les fonctions. Définitions. Remarque. Exercice 01. Remarque FNCTINS I Généralités sur les fonctions Définitions Soit D une partie de l'ensemble IR. n définit une fonction f de D dans IR, en associant à chaque réel de D, un réel et un seul noté f() et que l'on appelle

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les dérivées des fonctions de référence

1 ère S Exercices sur les dérivées des fonctions de référence ère S Eercces sur les dérvées des onctons de réérence ans chaque cas, donner la dérvée de la oncton. n se contentera d écrre '.... ) est la oncton déne sur par 0. ) est la oncton déne sur par 6.. ) est

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous UTILS MATHEMATIQUES L1 SVG 1 Paul Broussous Chaptre II. Nombres complees Défnton. L ensemble C des nombres complees est formé des epressons de la forme +, et nombres réels avec les règles : (Egalté) +

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Les nombres complexes. Défnton............................................................... Opératons...............................................................3 Parte réelle

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève Mathématques B30 Les nombres complexes Module de l élève 00 Mathématques B30 Les nombres complexes 10 y axe magnare Module de l élève 4+6 x -10 10 axe réel --4 Bureau de la mnorté de langue offcelle 00-10

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente

Chapitre 1 : Images données par une lentille mince convergente Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente Termnale S Spécalté Chaptre 1 : Images données par une lentlle mnce convergente bectfs : - Constructon graphque de l mage d un obet plan perpendculare

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse

CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse A) La fonction "carré" : f() = ² ) Domaine de définition Elle est définie sur ℝ complet (on peut toujours multiplier deu nombres entre eu). 2) Sens de variation

Plus en détail

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante.

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante. Chapitre : Fonctions de référence I Fonctions affines Définition d'une fonction affine f est une fonction affine si, et seulement si, il existe deux réels a et b tels que pour tout x, f x ( ) = ax + b

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire UE MAT234 Notes de cours sur l algèbre lnéare Matrces - Systèmes lnéares - Détermnants - Dagonalsaton Dans tout ce document, K désgne ndfféremment le corps des nombres réels IR, ou celu des nombres complexes

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16 Méthode des mondres carrés Stuaton Le lancer de pods Dx adolescents droters s exercent à lancer le pods, du bras drot pus du bras gauche. Les résultats (dstances en mètres) obtenus sont les suvants : Adolescent

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes LGL Cours de Mathématques 6 Les nombres complexes Notaton, Défnton A Introducton et notatons Dans l'ensemble des enters naturels, une équaton telle que x + 5 admet une soluton. Pour que l'équaton x + 5

Plus en détail

I. Ensemble de définition d'une fonction

I. Ensemble de définition d'une fonction Chapitre 2 Généralités sur les fonctions Fonctions de références et fonctions associées Ce que dit le programme : Étude de fonctions Fonctions de référence x x et x x Connaître les variations de ces deux

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions Cours de Mathématiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 avril 007 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 1 frederic.demoulin (chez) voila.fr gilles.costantini

Plus en détail

est minimale pour 1 a = et b = 0.

est minimale pour 1 a = et b = 0. EXERCICE. On consdère la sére chronologque suvante : x 3 4 5 0 5 33 4 5 0 Pour chacune des deux affrmatons suvantes, dre s elle est vrae ou s elle est fausse en justfant la réponse fourne. a. Le pont moen

Plus en détail

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire

Théorie des Nombres - TD1 Rappels d arithmétique élémentaire Unversté Perre & Mare Cure Master de mathématques 1 Année 2012-2013 Module MM020 Théore des Nombres - TD1 Rappels d arthmétque élémentare Exercce 1 : Trouver tous les enters n N tels que ϕ(n) = 6. Même

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les limites (3)

1 ère S Exercices sur les limites (3) ère S Exercces sur les lmtes () n donne c-dessous la courbe représentatve d une oncton déne sur l ntervalle ]0 ; + [ Dre s : - l axe des ordonnées semble asymptote à la courbe ; - la drote semble asymptote

Plus en détail

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1 1 ère S1 Contrôle du lund 19 novembre 01 (45 mnutes) Compléter le tableau c-dessous donnant la dstrbuton de fréquences pour cet échantllon (calculs au broullon, fréquences sous forme décmale) : Prénom

Plus en détail

Ajustement affine par les moindres carrés

Ajustement affine par les moindres carrés 1. Nveau Termnales STG et ES Ajustement affne par les mondres carrés 2. Stuaton-problème proposée Introducton à la méthode des mondres carrés. 3. Support utlsé Tableur et calculatrce. 4. Contenu mathématque

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution.

Exercice 1. Enoncé 1. Nombre de jours d absences. Nombre d étudiants. 1 ) Représenter graphiquement cette distribution. Républque Tunsenne Présdence du Gouvernement Ecole Natonale d Admnstraton 4, Avenue du Dr Calmette Mutuelle-vlle 08 Tuns Tél. (+6) 848 00 Fa (+6) 794 88 www.ena.nat.tn STATISTIQUE ET CALCUL DE PROBABILITE

Plus en détail

CH1 : Langages de la continuité Limites

CH1 : Langages de la continuité Limites CH : Langages de la continuité Limites I. Continuité- Théorème des valeurs intermédiaires. Définition : Soit f une fonction définie sur un intervalle I de R. Lorsque la courbe représentative de f ne présente

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA RDM

DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA RDM DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDMENTUX DE L RDM 1 OJET DE L RDM PRINCIPES DE L STTIQUE.1 Défnton de l équlbre statque.1.1 Epresson du torseur des actons, moment d une force.1. Sstèmes de forces dvers 3. Les

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices Termnale S Physque Chaptre 7 : e dpôle Page 1 sur 8 xercce n 3 p170 1. a. unté d nductance est le henry de symbole H. b. e nom de cette unté provent du physcen amércan Joseph Henry : http://fr.wkpeda.org/wk/joseph_henry

Plus en détail

FONCTIONS DE REFERENCE

FONCTIONS DE REFERENCE FONCTIONS DE REFERENCE I. Rappels de la classe de seconde 1) Sens de variation d'une fonction Définitions : Soit f une fonction définie sur un intervalle I. - Dire que f est croissante sur I (respectivement

Plus en détail

Les corrigés des examens DPECF - DECF

Les corrigés des examens DPECF - DECF 1 er centre de formaton comptable va Internet. Les corrgés des examens DPECF - DECF 2004 48h après l examen sur www.comptala.com L école en lgne qu en fat + pour votre réusste Préparaton aux DPECF et DECF

Plus en détail

Sujet de révision n 1

Sujet de révision n 1 4 ème année Secton : Scences Sujet de révson n 1 Ma 010 A. LAATAOUI Thèmes abordés : Complexes ; Probabltés ; Géométre dans l espace ; oncton exponentelle et lecture graphque. Exercce n 1 Sot θ un réel

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

Grandeur physique, chiffres significatifs

Grandeur physique, chiffres significatifs Grandeur physque, chffres sgnfcatfs I) Donner le résultat d une mesure en correspondance avec l nstrument utlsé : S avec un nstrument, ren n est ndqué sur l ncerttude absolue X d une mesure X, on consdère

Plus en détail

Exercices de révision pour examen #1

Exercices de révision pour examen #1 Exercces de révson pour examen #1 Queston 1. Questons théorques. a) Nommez les courants qu exstent quand une dode est en équlbre. Courants de dffuson et de drft. b) Dessnez la structure physque réelle

Plus en détail

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices - AL1 Complexes Séance de TD - Corrgés des exercces - 1 QCM GI FA 01 Test calcul et rotaton GI FA 015 Test 1 Complexes et rotaton GI FC186 015 Test Complexes et cercle 5 GI FC18/6 01 Test - Complexes et

Plus en détail

Chapitre 5: La programmation dynamique

Chapitre 5: La programmation dynamique Chaptre 5: La programmaton dynamque. Introducton La programmaton dynamque est un paradgme de concepton qu l est possble de vor comme une améloraton ou une adaptaton de la méthode dvser et régner. Ce concept

Plus en détail

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions Chapitre 11 Premières Notions sur les fonctions 1. Exemples Exemple 1 La distance parcourue par une automobile en un temps donné varie en fonction de sa vitesse. Faire deux phrases utilisant les mots suivants.

Plus en détail

. On considère les points A, B, C et D, d affixes respectives a, b, c et d :

. On considère les points A, B, C et D, d affixes respectives a, b, c et d : Nombres complexes Exercces corrgés s vous ave des remarques contacte mo EXERCICE Cet exercce comporte quatre affrmatons repérées par les lettres a, b, c et d Vous deve ndquer pour chacune de ces affrmatons,

Plus en détail

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS 1. Introducton La factorsaton est l un des ponts où l analoge entre nombres enters et polynômes se rompt. Par exemple, en caractérstque nulle, on peut trouver

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent CHAPITRE V Formes dfférentelles sur les varétés I. Espace tangent Sot M une varété dfférentable de dmenson n et U = (U, ϕ ) I un atlas de M. On note par ϕ j := ϕ ϕ 1 j le dfféomorphsme entre les ouverts

Plus en détail

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles

La fourniture de biens et facteurs publics en présence de ménages et d entreprises mobiles La fournture de bens et facteurs publcs en présence de ménages et d entreprses mobles Pascale Duran-Vgneron évrer 007 Le modèle On suppose un pays drgé par un gouvernement central ayant compétence sur

Plus en détail

Mini Dictionnaire Encyclopédique Mathématiques. Fonction affine

Mini Dictionnaire Encyclopédique Mathématiques. Fonction affine Fonction affine ) Définition et Propriété caractéristique a) Activité introductive Une agence de location de voiture propose la formule de location suivante : forfait de 50 et 0,80 le km. Quel est le prix

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2015 2016. Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 215 216 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Statstques Descrptves Séance 7: Indces synthétques Table des matères 1 Introducton 1 1.1

Plus en détail

Soutien illimité 7j/7 en maths: Coach, profs, exercices & annales, cours. Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban

Soutien illimité 7j/7 en maths: Coach, profs, exercices & annales, cours. Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban Sujet de Bac 2013 Maths S Obligatoire & Spécialité - Liban EXERCICE 1 : 4 Points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Aucune justification n est demandée. Pour chacune des questions, une

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Chap. B2 : fonctions usuelles (fin)

Chap. B2 : fonctions usuelles (fin) MPSI Semane 7, du 4 au 8 Novembre 6 Chap. B : fonctons usuelles (fn) IV Fonctons trgonométrques : ) Proprétés admses des fonctons sn et cos Vor appendce pour une constructon des fonctons sn et cos, c on

Plus en détail

Devoir commun de seconde, mars 2006

Devoir commun de seconde, mars 2006 Devoir commun de seconde, mars 006 calculatrices autorisées On rappelle que le soin et la qualité de rédaction entrent pour une part non négligeable dans l appréciation de la copie. Eercice (7 points).

Plus en détail

Guylaine Faubert. Enseignante en mathématique et informatique au secondaire Le petit relais scolaire. (gfaubert)

Guylaine Faubert. Enseignante en mathématique et informatique au secondaire Le petit relais scolaire. (gfaubert) Guylane Faubert Ensegnante en mathématque et nformatque au secondare - - A ADDITION - 6 - ARBRE DE FACTEURS - - ARRONDIR UN NOMBRE - 6 - C CALCULER LE POURCENTAGE - 6 - COMMUTATIVITÉ - 6 -, - 7 - CONVERSION

Plus en détail

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins

Méthodologie quiestlemoinscher de comparaison de prix entre magasins Méthodologe questlemonscher de comparason de prx entre magasns Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaCE Consel, socété d études et d analyses statstques ndépendante. Le cabnet FaCE

Plus en détail

( c d) 6i i i(2 4i 2 2 i) 4i 2 2 4i

( c d) 6i i i(2 4i 2 2 i) 4i 2 2 4i Nombres complexes Exercces corrgés Qcm et exercce comporte quatre affrmatons repérées par les lettres a, b, c et d Vous deve ndquer pour chacune de ces affrmatons, s elle est vrae (V) où fausse (F) Une

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Equations cartésiennes d une droite

Equations cartésiennes d une droite Equations cartésiennes d une droite I) Vecteur directeur d une droite : 1) Définition Soit (d) une droite du plan. Un vecteur directeur d une droite (d) est un vecteur non nul la même direction que la

Plus en détail

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2 1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérque Elémentare FchedeTDno2 1 Que peut-on dre d une méthode tératve dont la matrce a un rayon spectral nul? 2 Etuder les méthodes de Jacob et Gauss-Sedel pour

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Prérequis de Mathématiques pour GMP

Prérequis de Mathématiques pour GMP Prérequs de Mathématques pour GMP V. Nolot Sommare. Rappels sur les vecteurs La noton de foncton. Foncton et graphe de foncton..................... Nombre dérvé et foncton dérvée.................. 3.3

Plus en détail