Projet de réaménagement de la gare-hôtel Viger ( PM ) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de réaménagement de la gare-hôtel Viger ( PM 07-003 ) Mémoire soumis à l Office de consultation publique de Montréal"

Transcription

1 Prjet de réaménagement de la gare-hôtel Viger ( PM ) Mémire sumis à l Office de cnsultatin publique de Mntréal Michèle Papineau Nvembre 2007

2 PRÉSENTATION DE LA PERSONNE RESPONSABLE DU MÉMOIRE J habite le Vieux-Mntréal depuis plus de dix ans et je travaille au centre-ville depuis 20 ans. Ma famille a chisi d investir et de vivre dans ce quartier pur ses qualités intrinsèques, ntamment pur le caractère et la qualité du bâti et de l envirnnement urbain. Récemment, nus avns pté pur acheter une prpriété dans la partie est du Vieux-Mntréal pur bénéficier de ce milieu de vie à dminance résidentielle qui cnjugue aussi les valeurs urbaines que nus apprécins. INTÉRÊT PORTÉ AU PROJET Ce prjet de réaménagement de la gare-hôtel Viger nus réjuit, ntamment dans la perspective de la restauratin de ce bâtiment patrimnial, de la valrisatin écnmique du site et de sn remembrement avec le tissu du Vieux-Mntréal et du fauburg Québec dnt le dévelppement résidentiel est en vie d être cnslidé. Tutefis, nus partagens le pint de vue exprimé par certains cncernant le surdimensinnement de ses cmpsantes, à savir, le trp frt vlume de cnstructin, l ampleur du centre cmmercial et l ffre excessive d espaces de statinnement. LES PRÉOCCUPATIONS LIÉES AU PROJET Un nuveau paysage urbain au seuil du Vieux-Mntréal? La restauratin du bâtiment de la gare-hôtel Viger est certes suhaitée et essentielle à la mise en valeur de cette entrée au Vieux-Mntréal à la prte Berri. Tutefis, la cnstructin de cet impsant ensemble immbilier purrait marquer négativement le paysage urbain au seuil du quartier histrique et transfrmer dramatiquement l échelle et la facture du cadre bâti. La diminutin de l intensité du dévelppement immbilier (ntamment cmmercial) et la mdulatin des vlumes en fnctin des différentes interfaces devraient permettre d atténuer les impacts sur le milieu d insertin et maintenir une certaine harmnie dans le paysage urbain. Dans l axe des rues Berri et Du Glacis, le cadre bâti devrait s inscrire en cntinuité avec l échelle du bâti du Vieux-Mntréal, ntamment de manière à ne pas écraser les bâtiments existants aux abrds de la rue Berri, la gare Dalhusie et le square Dalhusie, lui-même ceinturé de bâtiments de 3 u 4 étages. Tel que mentinné dans l argumentatin du prjet présenté à l OCPM, l insertin d un bâtiment en hauteur (la tur de l hôtel) permet de diminuer le vlume des autres bâtiments du prjet. Cmme le prmteur l a évqué en répnse aux questins des membres de l OCPM, cette tur purrait être recentrée vers le ceur de l îlt afin de redéfinir la cmpsitin des vlumes. Le repsitinnement de la tur au centre de l îlt ainsi que le fractinnement des bâtiments et la diminutin des hauteurs le lng de la rue Du Glacis (axe Ntre-Dame) devraient permettre de réduire l impact sur la square Dalhusie et sur les ensembles résidentiels visins. 2

3 Un centre cmmercial de destinatin? La très frte intensité de dévelppement sur ce site est en bnne partie liée à sn vlet cmmercial qui cmprterait, en excluant les activités hôtelières, un centre cmmercial de pieds carrés. Ces espaces cmmerciaux se repartissent aux premiers étages des basilaires des immeubles. À titre de cmparable, la galerie cmmerçante du Cmplexe Desjardins cmprend une ffre d espace lcatif similaire, sit de pieds carrés, décmpsée en 85 places d affaires dnt une épicerie, sans cmpter les cmptirs de restauratins rapides. Les cmmerces de la Place Desjardins prfitent de l achalandage des passants qui transitent vers les statins de métr et de plus de persnnes qui travaillent dans les turs de bureaux. Plus mdeste, la galerie cmmerçante de la Place Ville-Marie, d une superficie de pieds carrés, prfite d une clientèle captive de travailleurs. Excentré de la zne turistique et institutinnelle (bureaux) du Vieux-Mntréal, cmment se justifie l insertin d un tel ensemble de lcaux cmmerciaux qui ne purrait bénéficier de l achalandage d une clientèle traversant qutidiennement le site? Cmment ce centre cmmercial purrait-il aussi attirer la clientèle du Vieux-Mntréal et du centre-ville qui devrait bientôt bénéficier du mégacentre nmmé Village Griffintwn prjeté du côté uest de l autrute Bnaventure (un millin de pieds carrés de cmmerces)? Même s il y a une demande pur des cmmerces pur la ppulatin résidante du fauburg Québec, des abrds du Carré Viger et, en partie, du Vieux-Mntréal, et que l hôtel Viger purrait générer une demande en restaurants et butiques de luxe, la vitalité écnmique et l animatin d une si grande galerie cmmerçante est difficile à cncevir, même à lng terme. Une étude de marché apprfndie devrait permettre d évaluer le psitinnement cmmercial du site en relatin avec l ffre et la demande cnslidées de l aire de marché. Il nus semble évident que la superficie cmmerciale du prjet dit être diminuée de manière imprtante pur assurer sa prpre vitalité et une insertin harmnieuse au sein du milieu résidentiel. Une stratégie d accessibilité «durable» au Vieux-Mntréal : un méga statinnement public? L aménagement en sus-sl d un vaste statinnement de 1600 unités, sit 650 unités au-delà de ce que prévit la réglementatin, ne cnnaîtrait pas de cmparable à Mntréal. Le prmteur justifie la prgrammatin de ce vaste statinnement public cmme une répnse à la déficience de l ffre aux abrds du Vieux-Mntréal. L édifice Chaussegrs-de-Léry, situé à quelques pas de la Place Jacques-Cartier, ffre près de 1000 cases de statinnement qui répndent à la demande de la clientèle turistique de la partie est du Vieux-Mntréal. De manière cmplémentaire, la cnstructin d un statinnement public serait précnisée sur le terrain brdant l autrute Ville-Marie face au Champ-de-Mars, prpriété du guvernement du Québec, pur répndre aux besins additinnels du Vieux-Mntréal et du CHUM. 3

4 Au cœur des enjeux d aménagement urbain médiatisés cette année, la Ville de Mntréal a dépsé sn Plan de transprt qui prévit l implantatin d une bucle de tramway qui amélirera, ntamment, l accessibilité du Vieux-Mntréal à partir du centre-ville et de pints de crrespndance avec le métr, dnt la statin Berri-UQAM. De plus, le Plan de transprt, en cnvergence avec le Plan d urbanisme, sutient la diminutin de l ffre de statinnement public au centre-ville et prscrit tut dépassement du nmbre maximal de cases de statinnement autrisées par la réglementatin en vigueur. Il est évident que l ajut de ce méga statinnement à quelques 350 et 500 mètres de 2 statins de métr (Champ-de-Mars et Berri-UQAM) s inscrit en cntradictin avec les bjectifs pursuivis et les actins en curs pur sutenir un renversement des gestes publics et privés afin de favriser une diminutin de la dépendance à l autmbile. L accès au site et la circulatin lcale : un enjeu sensible pur la préservatin de la qualité du milieu résidentiel et du Vieux-Mntréal L aménagement d un vaste statinnement et de nmbreux cmmerces génèrera une imprtante circulatin véhiculaire qu il imprte de cntenir à l extérieur de réseau de rues lcales. D entrée de jeu, nus appuyns la prpsitin d aménager l accès du statinnement sur la rue Saint- Antine et nus cmprenns que la Ville, cmme le prmteur, devrait mettre en place les mesures requises pur assurer la sécurité et la fnctinnalité de cet accès à partir de cette artère. L accès aux aires de chargement (camins) devrait abslument se faire à partir de la rue Saint- Antine afin de restreindre la circulatin véhiculaire à l intérieur de l îlt. L accès au garage pur les camins et les autbus turistiques, actuellement prpsé le lng de la rue Du Glacis et empruntant la rue Saint-Hubert, au cœur même du prjet, est cmplètement incmpatible avec la vcatin résidentielle et le fnctinnement du réseau de circulatin lcale abutissant au fleuve et au quartier histrique. Un ensemble de slutins devrait être recherché pur l aménagement de cette duble entrée véhiculaire (autmbiles et camins) à partir de la rue Saint-Antine afin d assurer la fnctinnalité des accès et la sécurité des différents usagers (accès sécurisé sur l emprise rutière, lngue rampe intérieure avant la guérite de cntrôle pur éviter le refulement sur la vie publique, etc.). Cmme le mentinnait un ingénieur de la Ville à la présentatin du prjet, des mesures divent être mis en place pur changer la nature et la fnctinnalité de la rue Saint-Antine, actuellement perçue cmme une vie de service à l autrute Ville-Marie. De telles interventins snt d autant plus justifiées depuis que le dévelppement résidentiel du fauburg Québec a pris frme en brdure de la rue Saint-Antine. 4

5 LES SUGGESTIONS ET LES COMMENTAIRES POUR AMÉLIORER LE PROJET Revir à la baisse l intensité du dévelppement immbilier, ntamment par une diminutin imprtante de l espace vué au dévelppement cmmercial ; Assujettir la capacité d accueil du statinnement aux nrmes de la réglementatin en vigueur tel que le prévient les rientatins de la Ville en matière d urbanisme et de transprt ; Lcaliser l accès des camins et des autbus sur la rue Saint-Antine de façn à minimiser les impacts sur les rues lcales (ntamment sur la rue Saint-Hubert) et les autres nuisances sur le milieu résidentiel (bruit, pllutin de l air, deurs, déchets) ; Revir la cmpsitin des vlumes afin d amélirer les différentes interfaces avec le milieu : Sur la rue Berri, en cntrebas de la gare Dalhusie, l alignement du bâtiment devrait se faire dans l axe de la façade préservée sur Berri pur assurer un dégagement maximal de la vue vers la gare Dalhusie et la hauteur du bâti devrait être mdulée avec celle des bâtiments existants de l autre côté de la rue (mins de 20 mètres) ; Le lng de la rue Du Glacis (aux abrds du viaduc Ntre-Dame), la hauteur des bâtiments devrait s inscrire en cntinuité avec celle de la rue Ntre-Dame (20 mètres u 6 étages), ntamment pur ne pas écraser la gare et le square Dalhusie, lui-même ceinturé de bâtiments de 3 u 4 étages. Le recul de la tur de l hôtel vers le centre de l îlt devrait permettre de réduire l impact sur le square Dalhusie et sur les ensembles résidentiels lngeant la rue Saint-Hubert et ceinturant le square. Sur la rue Saint-Hubert, aux abrds de la rue Du Glacis, la hauteur du bâtiment traversant l îlt jusqu à la rue Saint-Christphe, ne devrait pas dépasser 25 mètres. Assurer une meilleure perméabilité du prjet (uverture) en relatin avec la trame de rues et les espaces publics ntamment par la diminutin de la surface des basilaires cmmerciaux et la révisin de la dispsitin de ces vlumes ; Eviter tutes cnstructins sus le viaduc afin de préserver le square Dalhusie et la mise en lumière du viaduc Ntre-Dame (ces interventins d aménagement snt de grande qualité et nt été réalisées à grands frais par la Ville) ; Amélirer l encadrement du square Dalhusie ntamment par la cmpsitin de la façade des bâtiments lngeant la rue Du Glacis et pursuivre l aménagement des trttirs en pierre de part et d autre du viaduc et de la rue Saint-Hubert ; Prévir une signalisatin qui minimise les déplacements véhiculaires au sein du réseau de rues lcales au sud de la gare-hôtel Viger. 5

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE IV : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES Les znes «A» englbent les secteurs de la cmmune, équipés u nn, à prtéger en raisn du ptentiel agrnmique des terres agricles. Seules y sernt autrisées

Plus en détail

Commune de Lusigny-sur-Barse Plan Local d Urbanisme

Commune de Lusigny-sur-Barse Plan Local d Urbanisme Département de l Aube Cmmune de Lusigny-sur-Barse Plan Lcal d Urbanisme Dcument n 2 Prjet d Aménagement et de Dévelppement Durables Arrêté par délibératin du Cnseil Municipal en date du Appruvé par délibératin

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

NANTES. Nombre de chambres : 3 de 15 m² en moyenne. x(en partie)

NANTES. Nombre de chambres : 3 de 15 m² en moyenne. x(en partie) NANTES Type de lgement : 3 appartements Lcalisatin : Quartier BELLEVUE Nmbre de pièces : 4 Lyer mensuel par persnne : envirn 150 CC Nmbre de chambres : 3 de 15 m² en myenne Surface : 77 m² Optins : Ascenseur

Plus en détail

Candidature Pays de Saintonge Romane LEADER 2014-2020 * * * Enjeux du territoire Forum LEADER Pays de Saintonge Romane

Candidature Pays de Saintonge Romane LEADER 2014-2020 * * * Enjeux du territoire Forum LEADER Pays de Saintonge Romane Candidature Pays de Saintnge Rmane LEADER 2014-2020 * * * Enjeux du territire Frum LEADER Pays de Saintnge Rmane Prblématique générale Un territire s rganisant autur d une duble dynamique : rétrlittrale

Plus en détail

Règlement modifiant le règlement n 97 adoptant le schéma d aménagement révisé de la MRC Les Moulins afin de corriger des dispositions diverses

Règlement modifiant le règlement n 97 adoptant le schéma d aménagement révisé de la MRC Les Moulins afin de corriger des dispositions diverses PROVINCE DE QUÉBEC MRC LES MOULINS Séance rdinaire du cnseil de la Municipalité réginale de cmté Les Mulins tenue en la salle de réunin de la MRC des Mulins située au 148, rue Saint-André à Terrebnne le

Plus en détail

Appel à projet. Réalisation de logements privatifs SECTEUR CHEF-LIEU BARDOT. Cahier des charges de l opération

Appel à projet. Réalisation de logements privatifs SECTEUR CHEF-LIEU BARDOT. Cahier des charges de l opération Opératin immbilière Chef-Lieu Cnsultatin grupement pluridisciplinaire Mairie 73420 DRUMETTAZ CLARAFOND Tel : 04 79 63 64 00 Appel à prjet Réalisatin de lgements privatifs SECTEUR CHEF-LIEU BARDOT Cahier

Plus en détail

Compte rendu des 8èmes rencontres européennes et internationales «Patrimoine et tourisme» Paris le 4 juillet 2013

Compte rendu des 8èmes rencontres européennes et internationales «Patrimoine et tourisme» Paris le 4 juillet 2013 Assciatin Natinale des Villes et Pays d Art et d Histire et des Villes à Secteurs Sauvegardés et Prtégés 8èmes rencntres eurpéennes et internatinales «Patrimine et turisme» Cmpte rendu des 8èmes rencntres

Plus en détail

PROJET Réflexion immobilière utilisateur. CLIENT Baker & MacKenzie. PROGRAMME Environ 9 000m² POINTS FORTS

PROJET Réflexion immobilière utilisateur. CLIENT Baker & MacKenzie. PROGRAMME Environ 9 000m² POINTS FORTS CBRE BUILDING CONSULTANCY Rue Paul Baudry Paris 8ème 8ème Réflexin immbilière utilisateur Baker & MacKenzie Envirn 9 000m² Due Diligence Technique Audit Acquisitin Assistance à la Vente VEFA Sale & Lease

Plus en détail

REALISATION ET CONCEPTION DU STAND PILOTE PAR ADVANCITY AU SALON POLLUTEC LYON 29 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2016 CONSULTATION

REALISATION ET CONCEPTION DU STAND PILOTE PAR ADVANCITY AU SALON POLLUTEC LYON 29 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2016 CONSULTATION REALISATION ET CONCEPTION DU STAND PILOTE PAR ADVANCITY AU SALON POLLUTEC LYON 29 NOVEMBRE AU 2 DECEMBRE 2016 CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES CONSULTATION Paris, le 22 avril 2016 Table des matières Table

Plus en détail

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014

CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI 2014 JURA & TROIS-LACS Mnt-Sujet (Jura bernis) Vincent Burrut CONCEPT TOURISTIQUE GLOBAL MASTERPLAN - CONDENSÉ MAI Prgramme de dévelppement turistique Masterplan - Cndensé. INTRODUCTION Purqui un Masterplan?

Plus en détail

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE

Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE Chapitre 4. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UE ARTICLE UE 1 / OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES Dans tute la zne snt interdites les ccupatins et utilisatins du sl suivantes : 1. Les cnstructins,

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relations presse Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de relatins presse Nadège Hammudi Adjinte au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammudi@initiative-iledefrance.fr 18/12/2015 Smmaire I) Présentatin

Plus en détail

L origine et le projet d AMA Diem

L origine et le projet d AMA Diem Juillet 2012 L rigine et le prjet d AMA Diem Assciatin et prjet initiés et prtés par Blandine, une jeune persnne de 39 ans, tuchée par la maladie d Alzheimer depuis 3 ans. Ntre prjet phare : créer une

Plus en détail

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire

FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélobus intergénérationnels dans le cadre scolaire FICHE n I.05. Mettre en place des Pédibus / Vélbus intergénératinnels dans le cadre sclaire DESCRIPTION DU PROJET Le Pédibus u Vélbus est un mde de déplacement en cmmun, à pied u à vél, avec des hraires

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore.

Caractérisation des activités Etude des circuits financiers SYNTHESE. Schéma d Aménagement et de gestion des eaux de la Dore. Caractérisatin des activités Etude des circuits financiers Schéma d Aménagement et de gestin des eaux de la Dre Synthèse SYNTHESE SYNTHESE I. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE L ETUDE L étude vise à répndre à l

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

Date et heure limites de remise des projets : 3 février 2014 à 12h00

Date et heure limites de remise des projets : 3 février 2014 à 12h00 AVIS D APPEL A PROJETS CESSION DE TERRAINS SUR L ECOPARC DE CERVONNEX DOSSIER DE PRESENTATION DE L APPEL A PROJETS Date et heure limites de remise des prjets : 3 février 2014 à 12h00 1 Smmaire Préambule

Plus en détail

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS Fiche de pste Chargé(e) de missin «Prjet glbal» Assciatin les Sheds Présentatin de l assciatin LES SHEDS L assciatin Les Sheds a été fndée en 2007 et cmpte aujurd hui près de 400 membres. Sn prjet : la

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

Charte du Tutorat CPAG

Charte du Tutorat CPAG Charte du Tutrat CPAG OBJET DE LA CHARTE La présente charte a pur bjectifs : - de fixer les règles relatives au tutrat exercé par des Agents Généraux expérimentés auprès des Agents Généraux stagiaires

Plus en détail

Enquête "Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans" Présentation des résultats

Enquête Évaluation des besoins d'accueil extra-familial des enfants de moins de 16 ans Présentation des résultats Enquête "Évaluatin des besins d'accueil extra-familial des enfants de mins de 16 ans" Présentatin des résultats Pur faciliter la cmpréhensin Rappel : Accueil présclaire : C'est l'accueil des enfants nn

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

APPROUVÉ LE 28 FEVRIER 2014. Réception en Préfecture le : DAC SCOT DU PAYS D ANCENIS - DAC / FEVRIER 2014 1/20

APPROUVÉ LE 28 FEVRIER 2014. Réception en Préfecture le : DAC SCOT DU PAYS D ANCENIS - DAC / FEVRIER 2014 1/20 APPROUVÉ LE 28 FEVRIER 2014 Réceptin en Préfecture le : DAC SCOT DU PAYS D ANCENIS - DAC / FEVRIER 2014 1/20 DOO / V1 SCOT DU PAYS D ANCENIS - DAC / FEVRIER 2014 2/20 SOMMAIRE Préambule... 5 Cntexte législatif

Plus en détail

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE

TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE TITRE 6 DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE HACHUREE C'est une zne qui crrespnd aux débrdements des eaux de crue, dans la partie urbaine de la Ville de Saint Etienne, du fait des capacités insuffisantes des

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL

PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encourager la multimodalité et à faciliter l usage des transports publics par la création de la carte HYPERMOBIL PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à encurager la multimdalité et à faciliter l usage des transprts publics par la créatin de la carte HYPERMOBIL (dépsée par M. Christs DOULKERIDIS (F) et Mme Céline DELFORGE

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Institut d études politiques de Paris

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Institut d études politiques de Paris Sectin des Frmatins et des diplômes Evaluatin de l écle dctrale de l Institut d études plitiques de Paris juillet 2009 2 Sectin des Frmatins et des diplômes Évaluatin de l écle dctrale de l'institut d

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC

BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC BILAN DES ÉVÈNEMENTS DU 27 JANVIER 2014 ENTRAINANT LA FERMETURE DES CÔTES IMPORTANTES DE LA VILLE DE QUÉBEC Par Éric Langlis Ingénieur Divisin aqueduc-égut-virie Service des travaux publics Ville de Québec

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

Assemblées annuelles de quartier, Carrefour de la participation citoyenne

Assemblées annuelles de quartier, Carrefour de la participation citoyenne DOSSIER DE PRESSE Assemblées annuelles de quartier, Carrefur de la participatin cityenne Cntact presse Crine BUSSON BENHAMMOU Respnsable des relatins presse Ville d Angers/Angers Lire Métrple 02 41 05

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : ELECTRICITE

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot n 5 : ELECTRICITE REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lt n 5 : ELECTRICITE

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

Offre de formation professionnelle 2015-2016. Offre de formation Fagerh 2016

Offre de formation professionnelle 2015-2016. Offre de formation Fagerh 2016 Offre de frmatin prfessinnelle 2015-2016 Offre de frmatin Fagerh 2016 SOMMAIRE Frmatin de Base Jurnée d accueil des nuveaux directeurs (cadres)... P5 Cursus nuveaux prfessinnels (cadres et nn cadres)...

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL 2015

PLAN DE TRAVAIL 2015 ASSOCIATION LIRE ET ECRIRE SECTION LA COTE PLAN DE TRAVAIL 2015 Situatin de la sectin à fin 2015 La cmmissin vaudise a amrcé cette année un imprtant travail de cllabratin cncrète et d harmnisatin. Ces

Plus en détail

Projet IQmulus WP 1 Recueil de besoins utilisateurs

Projet IQmulus WP 1 Recueil de besoins utilisateurs DTSI/SCEN 13-0132 Prjet IQmulus WP 1 Recueil de besins utilisateurs Cmpte-rendu de réunin CUB, Directin de l Infrmatin Gégraphique Date : 1 er mars 2013, 9h30 à 12h Lieu : CUB, Brdeaux VERSION 1.0 IGN

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015

Schéma sectoriel Création. Transmission Reprises d Entreprises 2010 / 2015 Schéma sectriel Créatin Bureau de la CCI Midi-Pyrénées Transmissin Reprises d Entreprises du 25-09-2012 2010 / 2015 Schéma Créatin Transmissin Reprises d Entreprises 2010 / 2015 La missin des CCI d appui

Plus en détail

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie Leçn 4 : L écnmie d énergie à l écle Feuille de travail de l élève 1 e Partie Cmbien d énergie tn écle écnmise t elle actuellement? Questin Oui Nn Cmmentaires 1 Est ce que tu sais cmbien d énergie tn écle

Plus en détail

Etre carreleur en 2025

Etre carreleur en 2025 Eurpäische Unin der Fliesenfachverbände Etre carreleur en 2025 Madame, Mnsieur, La Fédératin allemande du carrelage et l Unin eurpéenne des fédératins des entreprises de carrelage nt lancé une initiative

Plus en détail

Compte-rendu du Forum n 1 du Débat Public auprès des habitants et acteurs du territoire. Samedi 11 avril 2015 à l Institut de Genech - 9h30-12h00

Compte-rendu du Forum n 1 du Débat Public auprès des habitants et acteurs du territoire. Samedi 11 avril 2015 à l Institut de Genech - 9h30-12h00 Cmpte-rendu du Frum n 1 du Débat Public auprès des habitants et acteurs du territire Samedi 11 avril 2015 à l Institut de Genech - 9h30-12h00 1 Ce cmpte-rendu restitue de manière synthétique les prpsitins

Plus en détail

Festival de l Artisanat

Festival de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE Festival de l Artisanat Quimper - 13 au 16 mars 2015 CONTACT PRESSE & ORGANISATION Yannick LE MOIGNE Directeur du service écnmique Tél : 02 98 76 46 46 Yannick.lemigne@cma29.fr www.quimper-festival-artisanat.cm

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Travaux de maintenance

Travaux de maintenance Travaux de maintenance La cmmunicatin cncernant la campagne Des cntacts nt été pris avec BEMAS qui regrupe de nmbreuses entreprises de la maintenance, mais sans succès. L annnce de la campagne s est faite

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT FINANCES Drits de virie, fire à la bricle et turnages de films Tarifs 2014 EXPOSE DES MOTIFS Dans le cadre de l'élabratin du budget primitif 2014,

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE DES PROFESSIONNELS DE SANTE

FICHE DESCRIPTIVE DES PROFESSIONNELS DE SANTE FICHE DESCRIPTIVE DES PROFESSIONNELS DE SANTE Nm / Prénm : Qualificatin : Crdnnées prfessinnelles : Prtable : Secteur Gégraphique : Adhésin : ui nn N URSSAF : Signature cnventin de partenariat : ui nn

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales

COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE. Mise à jour du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégration du volet eaux pluviales COMMUNE DE SAINT ANDRE DE LA MARCHE DEPARTEMENT DU MAINE ET LOIRE (49) Mise à jur du Schéma Directeur des Eaux Usées et intégratin du vlet eaux pluviales Dssier de cnsultatin des bureaux d études Cahier

Plus en détail

Comité de pilotage n 1 Alléger La Ville 18 septembre 2012

Comité de pilotage n 1 Alléger La Ville 18 septembre 2012 Cmité de piltage n 1 Alléger La Ville 18 septembre 2012 1. Les participants 2. Le calendrier 3. Les territires d innvatin de l expéditin 4. Deuxième territire partenaire 1. Liste des participants : Guillaume

Plus en détail

Palais de Justice de Montluçon. Travaux d'aménagement du Bâtiment. 114 boulevards de Courtais 03100 Montluçon PRESENTATION DU PROJET

Palais de Justice de Montluçon. Travaux d'aménagement du Bâtiment. 114 boulevards de Courtais 03100 Montluçon PRESENTATION DU PROJET Palais de Justice de Mntluçn Travaux d'aménagement du Bâtiment 114 bulevards de Curtais 03100 Mntluçn PRESENTATION DU PROJET Janvier 2013 1 Présentatin de l pératin 1.1 Cntexte Le bâtiment du palais de

Plus en détail

Le plan d urgence pour la qualité de l air

Le plan d urgence pour la qualité de l air Le plan d urgence pur la qualité de l air Présentatin intervenue dans le cadre du COPI PREDIM du 18/6/2013 Annette GOGNEAU, chef du bureau de la synthèse stratégique, MEDDE, DGITM Le bureau de la synthèse

Plus en détail

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS.

Réseaux de santé Gérontologiques : de l EGS au PPS. Réseaux de santé Gérntlgiques : de l EGS au PPS. Plan Persnnalisé de Sins : définitin, bjectif, myens Quel supprt? Quelle diffusin? 2 È M E R E N C O N T R E N AT I O N A L E D E S R É S E A U X D E S

Plus en détail

Le Pôle Santé, Sécurité des Soins. Le Médiateur de la République. Saisine. Pôle Santé, Sécurité des Soins Médiateur de la République

Le Pôle Santé, Sécurité des Soins. Le Médiateur de la République. Saisine. Pôle Santé, Sécurité des Soins Médiateur de la République Le Pôle Santé, Sécurité des Sins Pôle Santé, Sécurité des Sins Médiateur de la République Dr Brun LANDI Médecin crdnnateur Pôle Santé, Sécurité des Sins Médiateur de la République Nvembre 2009 DIALOGUER,

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL DE SUIVI DES POLES ET MAISONS DE SANTE

COMITE DEPARTEMENTAL DE SUIVI DES POLES ET MAISONS DE SANTE COMITE DEPARTEMENTAL DE SUIVI DES POLES ET MAISONS DE SANTE Ntice à l attentin des prteurs de prjets de Maisn de santé Pluri prfessinnelles (MSP) Vus êtes un prfessinnel de santé à la recherche de qualité

Plus en détail

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE

DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE DISPOSITIF COLLECTIF D ACCES A LA VAE POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPES D ESAT ET D ENTREPRISES ADAPTEES DE BOURGOGNE Ancrage du prjet initial La li 2005-102 de janvier 2005 a instauré le drit à cmpensatin

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Formation professionnelle et insertion

Formation professionnelle et insertion Frmatin prfessinnelle et insertin REPERES L insertin prfessinnelle reste une catégrie d actin publique située à la crisée des cmpétences des différents niveaux de cllectivités territriales et de l Etat.

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE Cessin de matériel infrmatique réfrmé à titre gracieux aux enfants cnfiés au Département Depuis 2006, la cmmissin permanente a appruvé une décisin cédant à titre gracieux aux cmmunes de mins de 1500 habitants

Plus en détail

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07)

CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) CHARTE DES BENEVOLES A L HÔPITAL ET A LA MAISON DE RETRAITE DE MOZE Saint Agrève (07) Article 1 Préambule. Les bénévles snt emblématiques de l aspect «fraternel» de l engagement cityen. A cet effet, ils

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Guide Projet Recherche et Développement. À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs

Guide Projet Recherche et Développement. À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs Guide Prjet Recherche et Dévelppement À l'usage des étudiants et de leurs superviseurs 1 1. SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES... 3 1. LE CONTEXTE ET LES ENJEUX... 3 2. LES OBJECTIFS POUR UN

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Bilan des Journées Terrain

Bilan des Journées Terrain Bilan des Jurnées Terrain N 8 Eygalières et Saint-Rémy de Prvence : 8 avril 2014 N 9 Eyragues, Gravesn et Maillane : 11 juin 2004 Synthèse des Jurnées Terrain 1) Réunin des présidents d assciatin... page

Plus en détail

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration

Analyse du sondage de satisfaction effectué auprès des usagers (2012) et cibles d amélioration Martin Pruneau Carle Vaillancurt Analyse du sndage de satisfactin effectué auprès des usagers (2012) et cibles d améliratin Dcument adpté par le cmité d agrément le 29 janvier 2013 INTRODUCTION Ce dcument

Plus en détail

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi

Zoom sur La base de données économiques et sociales instaurée par la loi de sécurisation de l'emploi Zm sur La base de dnnées écnmiques et sciales instaurée par la li de sécurisatin de l'empli Juillet 2014 I. Une transparence renfrcée via la mise en place d une base de dnnées écnmiques et sciales 1 II.

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Les Parrainages TIWIZI

Les Parrainages TIWIZI Les Parrainages TIWIZI 2 ème Campagne de parrainage de l Assciatin TIWIZI Suisse mars 2011. Assciatin berbér-suisse de slidarité en faveur des écliers berbères du Marc. Des cadeaux qui changent la vie

Plus en détail

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Projet de la gare Viger Doc. 5.1 Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Présenté à la commission chargée de mener la consultation publique Par : Marc Breton Contexte Vente du site par

Plus en détail

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges

Diagnostic des stratégies et outils de communication des territoires du Val d Adour et d Armagnac Cahier des charges Prjet de Cpératin : Renfrcer les démarches participatives au service du dévelppement durable» Diagnstic des stratégies et utils de cmmunicatin des territires du Val d Adur et d Armagnac Cahier des charges

Plus en détail

DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 15 juillet 2015 VILLE DE CREIL. Pôle urbanisme et aménagement

DATE ET HEURE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : 15 juillet 2015 VILLE DE CREIL. Pôle urbanisme et aménagement Pôle urbanisme et aménagement Directin de la vie écnmique de l aménagement et du dévelppement de la cité Place Françis Mitterrand, B.P. 76 60109 CREIL Cedex Tél. MISSION : 03 44 29 DE 50 MAITRISE 56 D

Plus en détail

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST

Charte de fonctionnement du dispositif EVREST Charte de fnctinnement du dispsitif EVREST POURQUOI? Cette charte vise à fixer les engagements que divent respecter les utilisateurs et rganisateurs du dispsitif Evrest, cncernant : les cnditins de participatin

Plus en détail

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE

4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE LA FRANCE 4 NOVEMBRE 2015 NOTE SUR L ÉCONOMIE L ÉCONOMIE FRANÇAISE France Principaux indicateurs, 2014 Ppulatin (en millins) 63,9 PIB (en G$ US curants) 2 846,9 PIB par habitant (en $ US curants) 44 538,1 Taux de

Plus en détail

ZAC DES GRANGES III (ZAE DES PORTES DU BEAUJOLAIS)

ZAC DES GRANGES III (ZAE DES PORTES DU BEAUJOLAIS) ZAC DES GRANGES III (ZAE DES PORTES DU BEAUJOLAIS) RAPPORT DE PRESENTATION DE SUPPRESSION DE LA ZAC Cnfrmément à l article R311-12 du cde de l urbanisme Le présent rapprt de présentatin est établi en applicatin

Plus en détail

Plan d actions 2016 Bassin de vie

Plan d actions 2016 Bassin de vie Plan d actins 2016 Bassin de vie Dssier technique Directin du Marketing et de la Cmmunicatin Dssier suivi par : David Queffelec - dqueffelec@herault-turisme.cm - 04 67 67 71 24 Stéphanie Durandkeller -

Plus en détail

MEDIATION, MULTIMEDIA ET

MEDIATION, MULTIMEDIA ET MEDIATION, MULTIMEDIA ET ISOLEMENT SOCIAL DES PERSONNES EN SITUATION DE PRECARITE Les technlgies d infrmatin et de cmmunicatin supprt d animatin pur les publics élignés et utils de mise en réseau des acteurs

Plus en détail

2 ème série de réunions publiques relative à la révision du PLU 3.1

2 ème série de réunions publiques relative à la révision du PLU 3.1 2 ème série de réunins publiques relative à la révisin du PLU 3.1 Cmpte rendu de la réunin publique du 11 février 2013 à Villenave d Ornn La Cub - 1 Smmaire 1. Intrductin...3 1.1. Cntexte de la réunin

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES

ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES FLASH D INFORMATIONS N 10/2009 ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DES ECOLES (Agent Territrial Spécialisé des Ecles Maternelles, Adjint Technique Territrial ) Réf : - Li n 84-53 du 26 janvier

Plus en détail

Comment suivre mes informations RSE?

Comment suivre mes informations RSE? Cmment suivre mes infrmatins RSE? Intervenant : sarah GUEREAU 21 nvembre 2014 Smmaire Définitin de la Respnsabilité Sciétale des Entreprises Purqui se lancer? Analyse du marché Rapprt RSE et publicatins

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Pré-requis : aucun Encadrement : La frmatin est dispensée au minimum par un frmateur SST rattaché à : Un rganisme de frmatin habilité pur la

Plus en détail

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu

Réunions de territoires Parentalité Juin 2014 Compte rendu Le Cmité de piltage du Réseau Parentalité Reaap de la Drôme, cmpsé de la directin départementale de la chésin sciale, la Caf, le Cnseil général, la Msa et l Udaf, a rganisé, en cmplémentarité des rencntres

Plus en détail

ASSEMBLÉE DU 18 DÉCEMBRE 2014. Sont présents :

ASSEMBLÉE DU 18 DÉCEMBRE 2014. Sont présents : ASSEMBLÉE DU 18 DÉCEMBRE 2014 Prcès-verbal de l assemblée rdinaire de la Sciété de transprt de l Outauais tenue au siège scial de la Sciété, le jeudi 18 décembre 2014 à 11 heures, sus la présidence de

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU

PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU Prjet plitique Académie de Musique et de Danse CCMP et territire 2012-2017 PROJET DE POLITIQUE CULTURELLE POUR L ACADEMIE DE MUSIQUE ET DE DANSE DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MIRIBEL ET DU PLATEAU L

Plus en détail

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat.

L élève passe cette soutenance orale du TPE dans son lycée, sauf pour ceux des établissements hors contrat. Une fis la prductin écrite et la synthèse du TPE rendus, il faut préparer la sutenance rale! Pur t aider, nus avns demandé à Carl, une prfesseure de SVT qui fait partie chaque année d un jury de TPE, de

Plus en détail

Compte rendu de la matinale CREARGIE du 8 juillet 2014 avec les entreprises ALSTOM, VISTEON, AUCHAN et nos invités.

Compte rendu de la matinale CREARGIE du 8 juillet 2014 avec les entreprises ALSTOM, VISTEON, AUCHAN et nos invités. La créatin de valeur Grâce aux démarches cllabratives avec les furnisseurs Cmment les achats peuvent-ils créer de la valeur en impliquant les furnisseurs dans les démarches cllabratives? Cmpte rendu de

Plus en détail

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale

Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusion sociale Les milieux d accueil de la petite enfance et leurs travailleurs créateurs de lien et vecteurs essentiels d inclusin sciale De nmbreuses familles vivent en Belgique des situatins de pauvreté, de précarité

Plus en détail

LE STATIONNEMENT DES VELOS

LE STATIONNEMENT DES VELOS LE STATIONNEMENT DES VELOS DANS LES PLU Cmpatibilité des PLU avec le PDUIF Versin de nvembre 2015 1 Nvembre 2015 Statinnement vél et PLU 1. Enjeux et bjectifs du PDUIF Le vél est un mde de déplacement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Ma carte VIP : un concept novateur de relation et fidélisation clients.

DOSSIER DE PRESSE. Ma carte VIP : un concept novateur de relation et fidélisation clients. DOSSIER DE PRESSE Ma carte VIP : un cncept nvateur de relatin et fidélisatin clients. «Je cnsmme chez mes cmmerçants baynnais et TOUT Baynne me récmpense». Téléphne : 05 59 59 78 03 - Prt. 06 65 23 07

Plus en détail