Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance"

Transcription

1 Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut Opératins Dawn Arthurwrrey Directrice des prjets spéciaux et des inspectins Cnfrmité de la cnduite des affaires Je Yassi Vice-président à la cnfrmité de la cnduite des affaires Le 19 février 2014 Emprunt à des fins de placement Cnvenance et L emprunt à des fins de placement est une stratégie qui peut servir à amélirer le ptentiel de rendement des prtefeuilles de placement, mais elle cmprte davantage de risques que le paiement d un placement en espèces. Le recurs à l emprunt amplifie les pertes lrsque la valeur des placements diminue. Que le placement rapprte u nn, l investisseur dit remburser les fnds empruntés majrés des intérêts. Le recurs à l emprunt dans les cmptes d investisseurs de détail est dnc un enjeu imprtant du pint de vue de la prtectin des investisseurs pur l OCRCVM, et nus rappelns aux curtiers de veiller à infrmer leurs clients de tus les risques et cûts ptentiels avant de recurir à l emprunt à des fins de placement. L équipe d inspectin de la cnfrmité de la cnduite des affaires de l OCRCVM a relevé un nmbre accru de cas ù des clients emplient des stratégies d emprunt à des fins de placement 1 inapprpriées. Le persnnel a également nté plusieurs situatins ù les clients n avaient pas reçu de l infrmatin suffisante pur leur permettre de bien cmprendre les risques liés à de telles stratégies u la descriptin des bligatins au titre du service de la dette avec inscriptin aux livres 1 Dans la présente nte d rientatin, l expressin «emprunt à des fins de placement» désigne tute stratégie par laquelle le client emprunte de l argent pur faire des placements, y cmpris lrsque d autres actifs du client servent à garantir l emprunt.

2 et sans inscriptin aux livres qu ils avaient cntractées en recurant à l emprunt à des fins de placement. Cnvenance Chaque fis qu un représentant inscrit u un curtier membre recmmande une stratégie d emprunt à des fins de placement, u dès que le représentant inscrit u le curtier membre apprend qu un client cmpte utiliser u utilise effectivement des smmes empruntées, cette recmmandatin u utilisatin est sumise aux bligatins de et de cnvenance prévues par les règles de l OCRCVM. Cmme le mentinne la nte d rientatin sur les bligatins liées à la cnnaissance du client et à la cnvenance au client de l OCRCVM 2, publiée dans le cadre de la mise en œuvre du Mdèle de relatin client-cnseiller : «L bligatin réglementaire de veiller à ce que les rdres et les recmmandatins cnviennent au client cmprend nn seulement l bligatin de vérifier que le prduit de placement particulier lui cnvient, mais également celle de vérifier que le type d rdres, la stratégie de négciatin et le mde de financement de l pératin recmmandée et/u adptée lui cnviennent aussi.» En plus de déterminer si la stratégie d emprunt à des fins de placement cnvient au client, cmpte tenu de ses bjectifs financiers et de ses besins particuliers, le curtier membre dit furnir une infrmatin cmplète sur les risques liés à cette stratégie. Pur que le client cmprenne pleinement les aspects psitifs et négatifs de la stratégie d emprunt à des fins de placement, le curtier membre devrait l aviser que : l empli de smmes empruntées pur faire des placements cmprte un plus grand risque que l achat au myen de smmes appartenant au client; le client demeure respnsable du rembursement du capital et du paiement des intérêts même si la valeur du placement baisse; une stratégie d emprunt à des fins de placement peut entraîner des pertes bien plus élevées qu une stratégie de placement qui ne fait pas appel à l emprunt. Emprunts avec inscriptin et sans inscriptin aux livres Les clients peuvent recurir à des stratégies d emprunt à des fins de placement au myen de prêts sur marge cnsentis par le curtier membre (emprunts «avec inscriptin aux livres») u au myen de prêts avancés par des tiers (emprunts «sans inscriptin aux livres»). Dans les deux cas, lrsqu une recmmandatin est faite, u dès que le curtier membre est au curant de l intentin 2 Avis sur les règles de l OCRCVM publié le 26 mars Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 2

3 du client d avir recurs à une stratégie d emprunt u apprend que le client a recuru à une telle stratégie, le représentant inscrit et le curtier membre snt tenus de s assurer du respect des bligatins de et de cnvenance et des autres respnsabilités que les règles de l OCRCVM prévient. L OCRCVM dispse de règles sur les marges (cuvertures) qui restreignent la smme qu un curtier membre peut prêter à un client pur financer l achat d un prduit de placement (la Règle 100 des curtiers membres de l OCRCVM). Pur les cmptes sans cnseils, qui ne snt pas sumis à l bligatin d évaluer la cnvenance, les règles sur les marges (cuvertures) de l OCRCVM restreignent le mntant de l emprunt du client avec inscriptin aux livres. Les curtiers membres autrisés à furnir des services d'exécutin d'rdres sans cnseils ne divent pas furnir de cnseils sur les stratégies d emprunt à des fins de placement, ni en prmuvir l utilisatin, ni se livrer à des activités d indicatin de clients aux prêteurs. Pur les cmptes avec cnseils, il faut déterminer si l emprunt avec inscriptin aux livres cnvient au client avant d uvrir un cmpte sur marge et de lui cnsentir des prêts. Même si l emprunt est jugé cnvenir au client, les curtiers membres divent également déterminer le mntant apprprié du prêt à cnsentir au client, qui ne dit pas dépasser le mntant maximal autrisé par les règles sur les marges (cuvertures) de l OCRCVM. Les recmmandatins des représentants inscrits pur l utilisatin d une stratégie d emprunt à des fins de placement au myen d un prêt btenu d un tiers sulèvent d autres préccupatins. En effet, il peut être plus difficile de repérer et/u de surveiller de tels prêts sans inscriptin aux livres. Les curtiers membres divent avir des systèmes et des cntrôles apprpriés qui signalent les cmptes ù il est recmmandé que le prêt ne sit pas inscrit aux livres et en assurer la de circnstance. De plus, les curtiers membres devraient avir des cntrôles servant à relever les cmptes qui peuvent être financés par un prêt sans inscriptin aux livres nn cmmuniqué qui n a pas été recmmandé par le représentant inscrit. Le persnnel de l OCRCVM est cnscient du fait que, lrsque le recurs à un prêt sans inscriptin aux livres se fait à l instigatin exclusive du client, il peut être très difficile de repérer et/u de surveiller de telles situatins, en particulier lrsque le client nie l existence du prêt. Le persnnel de l OCRCVM ne s attend pas à ce qu un curtier membre mette en place un cadre de cnfrmité détaillé permettant de repérer et de surveiller les prêts sans inscriptin aux livres qui n nt pas fait l bjet d une recmmandatin, qui snt cntractés à l instigatin exclusive du client et qui ne snt pas cmmuniqués au représentant inscrit u au curtier membre. Les curtiers membres et leurs représentants inscrits ne divent tutefis pas faire fi des situatins dans lesquelles : l existence d un prêt sans inscriptin aux livres est mise au jur durant une cmmunicatin avec le client, y cmpris lrs de la cllecte u de la mise à jur des renseignements sur le client; Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 3

4 un «signal d alarme» 3 indique que le client emplie peut-être des smmes empruntées pur faire des placements. Le persnnel de l OCRCVM est au curant de quelques cas ù des curtiers membres u des représentants inscrits suhaitent cnclure des ententes d indicatin de clients avec des bailleurs de fnds sans inscriptin aux livres du levier financier u mettre en place d autres activités cmmerciales externes avec des tiers prêteurs. Nus rappelns aux curtiers membres leurs bligatins aux termes du Règlement (la Nrme canadienne ailleurs qu au Québec) qui prévit que : les mdalités de l entente d indicatin de clients snt stipulées dans un cntrat écrit cnclu entre le curtier membre et l autre partie; le curtier membre cnsigne tutes les cmmissins d indicatin de clients; les mdalités essentielles du cntrat, prévues par le Règlement (ntamment les cnflits d intérêts, le calcul de la cmmissin, la catégrie d inscriptin et les activités autrisées des parties, etc.), snt cmmuniquées au client avant l uverture du cmpte u la prestatin des services. De plus, le prjet de mdificatin de l article 14 de la Règle 18 des curtiers membres, en attente de l apprbatin des cmmissins de valeurs mbilières prvinciales, impsera également des bligatins précises cncernant l apprbatin et la des activités cmmerciales externes exercées par des représentants inscrits. Exigences de l OCRCVM cncernant le cadre de des stratégies d emprunt à des fins de placement Cas dans lesquels la stratégie est recmmandée L OCRCVM s attend à ce que tus les curtiers membres aient des prcédures et plitiques rigureuses sur les stratégies d emprunt à des fins de placement qu eux et leurs représentants inscrits recmmandent. Ces plitiques et prcédures divent décrire la méthde d évaluatin des risques liés aux recmmandatins particulières, la façn de surveiller la cnvenance et le mde de cnservatin de la preuve d une telle. Les curtiers membres devraient démntrer que leurs prcédures et plitiques de des prêts aux clients cuvrent tus les aspects de la cnvenance : le mntant du prêt, la capacité d acquitter les bligatins au titre du service de la dette et la cnvenance des placements et de la stratégie. Le cadre de du curtier membre dit permettre de repérer les prêts sur marge et les stratégies d emprunt à des fins de placement sans inscriptin aux livres qui fnt l bjet d une 3 La présente nte d rientatin énnce les pratiques exemplaires permettant de repérer ces «signaux d alarme» et les questins à pser au client lrsqu n repère de tels signaux. Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 4

5 recmmandatin, tant pur les nuveaux clients que pur les clients actuels. Les curtiers membres divent évaluer s il y aura lieu d établir des limites u d autres cntrôles aux fins de la et du suivi des activités de prêt de leurs représentants inscrits. Cas dans lesquels la stratégie n est pas recmmandée Le persnnel de l OCRCVM ne s attend pas à ce qu un curtier membre mette en place un cadre de détaillé permettant de repérer et de surveiller les prêts sans inscriptin aux livres qui n nt pas fait l bjet d une recmmandatin, qui snt cntractés à l instigatin exclusive du client et qui ne snt pas cmmuniqués au représentant inscrit u au curtier membre. Les surveillants et autres persnnes exerçant des respnsabilités de ne divent tutefis pas faire fi des situatins dans lesquelles : l existence d un prêt sans inscriptin aux livres est mise au jur durant un examen de du cmpte du client, y cmpris durant un examen des renseignements sur le client; un «signal d alarme» 4 indique que le client emplie peut-être des smmes empruntées pur faire des placements. Objectif du régime de cnfrmité et de Des plitiques, prcédures et cntrôles rigureux, jumelés à un régime de efficace, créernt un cntexte ù les stratégies d emprunt à des fins de placement snt adéquatement évaluées et appruvées, le cas échéant, et ù les stratégies d emprunt à des fins de placement qui ne cnviennent pas snt repérées et abandnnées. Des rientatins plus détaillées à l intentin des représentants inscrits et des curtiers membres snt expsées respectivement aux annexes A et B de la présente nte d rientatin. Inspectin de la cnfrmité de la cnduite des affaires Nus avisns les membres que le Service de la cnfrmité de la cnduite des affaires, dans le cadre de ses inspectins, cnsacrera des effrts particuliers à l examen des pratiques de prêt. Plus particulièrement, le persnnel examinera les situatins dans lesquelles un prêt sans inscriptin aux livres est recmmandé, afin de s assurer que les curtiers membres s acquittent adéquatement de leurs bligatins de cnvenance et de. 4 La présente nte d rientatin énnce les pratiques exemplaires permettant de repérer ces «signaux d alarme» et les questins à pser au client lrsqu n repère de tels signaux. Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 5

6 Annexe A Orientatins à l intentin des représentants inscrits cncernant les stratégies à effet de levier Obligatins des représentants inscrits Les règles de l OCRCVM prévient plusieurs bligatins prtant sur les nrmes minimales de cnduite des affaires. Les pints suivants rappellent certaines de ces bligatins ainsi que quelquesunes des pratiques exemplaires qui devraient être prises en cnsidératin : Les représentants inscrits divent pleinement cmprendre les cnséquences de l empli, par le client, de smmes empruntées pur faire des placements. Ils divent cntinuellement mettre à jur leurs cnnaissances et perfectinner leur frmatin pur bien cmprendre les prduits, les stratégies d emprunt à des fins de placement et les risques qui y snt liés. Les représentants inscrits devraient mettre à prfit leurs cnnaissances et leur frmatin en ayant avec le client une discussin significative et exhaustive sur les stratégies d emprunt à des fins de placement. Les représentants inscrits devraient cnsigner adéquatement les recmmandatins qu ils fnt sur l utilisatin d une stratégie d emprunt à des fins de placement. Faire une recmmandatin de recurs à l emprunt dans un cas dnné La liste de vérificatin suivante énumère certaines questins dnt les représentants inscrits devraient tenir cmpte avant de recmmander un placement financé par emprunt u d appruver la demande d un client suhaitant effectuer un tel placement : Le représentant inscrit : a-t-il recueilli suffisamment d infrmatin au sujet du prêt prpsé, y cmpris le mntant et la durée du prêt, le taux d intérêt du prêt et les titres u actifs qui sernt affectés en garantie du prêt? a-t-il déterminé l incidence pr frma du prêt prpsé sur la situatin financière du client? s est-il assuré que le prêt cnvient au client et, dans la négative, a-t-il infrmé le client qu il dute que le prêt lui cnviendra et/u, dans le cas d un prêt qui serait cnsenti par le curtier membre, a-t-il refusé d accrder le prêt? a-t-il remis au client l avis de mise en garde sur l effet de levier u l avis équivalent de la cnventin de cmpte sur marge exigé aux termes de l article 26 de la Règle 29 des curtiers membres, et a-t-il btenu du client un accusé de réceptin à cet égard? Afin de déterminer l incidence du prêt prpsé sur la situatin financière du client et la cnvenance du prêt prpsé, le représentant inscrit s est-il psé les questins suivantes? Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 6

7 Annexe A Que représente la ttalité des cûts mensuels du service de la dette du client (cmpte tenu du prêt prpsé), ajutée aux autres charges mensuelles du client, par rapprt au revenu mensuel du client? Quelle incidence l endettement ttal du client (cmpte tenu du prêt prpsé) aura-t-elle sur le rati dette/avir net glbal du client? Le rati dette/avir net glbal du client qui en résulte (cmpte tenu du prêt prpsé) est-il raisnnable pur le client? D autres actifs du client devrnt-ils être affectés en garantie du prêt et, dans l affirmative, le client cmprend-il pleinement la charge grevant ces actifs? Dans le cas d un prêt qui serait cnsenti par un tiers u d un prêt «sans inscriptin aux livres», le prêt prpsé entraîne-t-il un effet de levier supérieur à ce que les règles sur les marges (cuvertures) de l OCRCVM autrisent pur les emprunts avec inscriptin aux livres? Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 7

8 Annexe B Orientatins à l intentin des curtiers membres cncernant les plitiques et prcédures de en matière de levier financier Cntrôles minimaux Les curtiers membres devraient mettre en œuvre les cntrôles minimaux suivants pur repérer et surveiller le recurs aux stratégies d emprunt à des fins de placement : Des prcédures cnçues pur permettre raisnnablement de repérer tus les cmptes de clients qui cntiennent des psitins financées par emprunt et les sumettre à un examen de : Les cmptes qui cntiennent des psitins dans des prduits de placement financées au myen de prêts avec et/u sans inscriptin aux livres (y cmpris dans les cas ù le curtier membre u le représentant inscrit est mis par la suite au curant du recurs à une stratégie d emprunt à des fins de placement sans inscriptin aux livres) divent puvir être repérés facilement aux fins de l examen de. Le surveillant respnsable des examens de des cmptes de clients dit examiner les cmptes cntenant des psitins dans des prduits de placement financées au myen de prêts avec et/u sans inscriptin aux livres. Des prcédures cncernant la cnservatin de la preuve de l examen de. Des prcédures pur que le cadre de s applique aussi aux cmptes cntenant des psitins financées par des prêts cnsentis par des tiers qui nt été cmmuniqués et repérés. Des prcédures assurant le respect des bligatins que le Règlement prévit cncernant les ententes d indicatin de clients autrisées. Signaux d alarme pur repérer les stratégies de recurs à l emprunt sans inscriptin aux livres qui n nt pas été cmmuniquées Dans le cas des prêts sans inscriptin aux livres qui n nt pas été cmmuniqués, les curtiers membres devraient mettre en œuvre des prcédures décrivant les signaux d alarme susceptibles de révéler l existence de prêts sans inscriptin aux livres cnsentis aux clients et assurer le suivi de ces cas en psant des questins et/u en effectuant d autres vérificatins, seln les besins. À titre d exemple, ces signaux d alarme cmprennent : Des placements u des transferts imprtants dans des cmptes de clients (y cmpris des dépôts dans des cmptes sur marge), lrsque les mntants de ces pératins ne cncrdent pas avec les renseignements sur le client et cadrent mal avec la cnnaissance que le représentant inscrit u le curtier membre a de la situatin u du prfil persnnel du client. Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 8

9 Annexe B Les cmmunicatins des institutins prêteuses cncernant la valeur du prtefeuille du client u les demandes de duplicata des relevés de cmpte. Les cmmissins d indicatin de clients qu une institutin prêteuse u un membre de sn grupe verse à un représentant inscrit u au curtier membre. La crrespndance dans le dssier du client qui suggère le recurs à des prêts nn cmmuniqués. Les plaintes de clients cncernant le recurs à une stratégie d emprunt à des fins de placement. Pratiques exemplaires Vici des pratiques exemplaires que les curtiers membres devraient envisager dans l établissement et la mise en œuvre de cntrôles de : Mettre au pint une liste de vérificatin de la cnvenance de l emprunt à des fins de placement u un dcument similaire décrivant les caractéristiques persnnelles du client qui purraient justifier le recurs à une stratégie d emprunt à des fins de placement. Mettre au pint des prcédures visant à évaluer péridiquement le rendement financier et la cnvenance cntinue des cmptes qui recurent à une stratégie d emprunt à des fins de placement et indiquant les mesures à prendre à l égard de tels cmptes qui ne cnviennent plus au client (aviser le client, etc.). Ces prcédures devraient cmprendre un examen plus pussé et plus fréquent durant les pérides de vlatilité des marchés. Mettre au pint des rientatins détaillées à l intentin des représentants inscrits pur les aider à expliquer tus les risques avant qu ils recmmandent u acceptent le recurs à une stratégie d emprunt à des fins de placement, et demander aux clients une cnfirmatin que les risques leur nt été expliqués et qu ils les cmprennent. Prévir, dans le cadre des inspectins des établissements du curtier membre, des prcédures pur l examen particulier des cmptes financés au myen d une stratégie d emprunt à des fins de placement. Mettre au pint des prcédures cncernant l apprbatin des activités prfessinnelles externes des représentants inscrits dans le but de repérer les activités avec des tiers prêteurs. Mettre au pint des plitiques de : exigeant l apprbatin préalable des représentants inscrits avant de permettre le recurs à une stratégie d emprunt à des fins de placement sans inscriptin aux livres par leurs clients; et/u exigeant l apprbatin préalable, par le curtier membre, de tutes les stratégies d emprunt à des fins de placement sans inscriptin aux livres (nuveaux prêts u refinancements). Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 9

10 Annexe B Prévir, dans le cadre du cntrôle diligent cncernant les candidats à titre de représentants inscrits, un examen de leurs pratiques en matière de prêt chez les curtiers membres qui les emplyaient antérieurement. Exiger que les prêteurs appruvés furnissent des rapprts sur les activités de prêt qui snt cnsignées dans leurs dssiers et auxquelles participent des représentants inscrits du curtier membre. Examiner la rémunératin de tiers cnsignée dans les dssiers du curtier membre pur y relever des tendances qui révèlent des pratiques en matière de prêt. Avis de l OCRCVM Avis sur les règles Nte d rientatin Emprunt à des fins de placement Cnvenance et 10

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

Obligations du conseiller

Obligations du conseiller Page 1 de 8 CODE DE CONDUITE DU CONSEILLER COPOLOFF Les Agences d assurance Cplff Inc., Curtiers d assurance-vie Rate Watchers Ltée., Les Agences d assurance Shelly K. Cplff Inc. Le présent Cde de cnduite

Plus en détail

Renouvellement d une police d assurance

Renouvellement d une police d assurance AGENTS, COURTIERS Renuvellement d une plice d assurance La prcédure de renuvellement vise à aider les représentants à respecter leurs bligatins lrs du renuvellement d une plice d assurance. Ces bligatins

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS

Plan pluriannuel d accessibilité de TELUS Plan pluriannuel d accessibilité de Li sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de l Ontari (LAPHO) 2014-2021 Plan pluriannuel d accessibilité de LAPHO Table des matières Applicatin 1 Intrductin

Plus en détail

Introduction/contexte

Introduction/contexte Aide financière accrdée par les rganismes de services aux persnnes ayant une déficience intellectuelle aux prgrammes de Services de sutien à l intégratin et à l analyse des cnstatatins du sndage sur la

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN POLITIQUE ET PROCÉDURE DE PERFECTIONNEMENT ET DE FORMATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN Appruvé par le Cmité de directin du Cégep de Saint-Jérôme en nvembre 2014 TABLE DES MATIERES 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS...

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

Aucune distinction entre un logiciel développé et en maintenance par GEOBOX SA et un logiciel uniquement revendu par GEOBOX SA.

Aucune distinction entre un logiciel développé et en maintenance par GEOBOX SA et un logiciel uniquement revendu par GEOBOX SA. Winterthur, le 1.1.2010 Cnditins générales GEOBOX SA Technpark Winterthur Jägerstrasse 2 8406 Winterthur 1 Objet du cntrat GEOBOX SA furnit des prestatins à ses clients dans le but d assurer, autant pur

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT Faire u accepter des cadeaux d'entreprise et des prpsitins de divertissement

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France

Règlement de la Bourse SNPHPU-MSD 2015 organisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France Règlement de la Burse SNPHPU-MSD 2015 rganisée en 2015 Par le SNPHPU et MSD France 1. Cntexte Le SNPHPU et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le dmaine

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée "funding loss

Indemnité imputée lorsqu un crédit d entreprise est remboursé anticipativement, aussi appelée funding loss Circulaire 21/02/2012 P11905 FEB160409 Published CORP - 2012/002 Indemnité imputée lrsqu un crédit d entreprise est rembursé anticipativement, aussi appelée "funding lss T: Banken-leden Cntact: Anne-Mie

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES Mars 2011 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 Intrductin 4 Apprche précnisée pur la ligne directrice 6 Champ d applicatin 7 Entrée en vigueur et prcessus de mise

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER

ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER ANNEXE 4 REGLEMENT FINANCIER Le règlement financier de la Fédératin Française de Canë-Kayak (FFCK) s inscrit dans l ensemble des dispsitins législatives et réglementaires s appliquant aux assciatins en

Plus en détail

POLITIQUE DE GOLF CANADA CONCERNANT LE TRI DU PERSONNEL ET DES BÉNÉVOLES

POLITIQUE DE GOLF CANADA CONCERNANT LE TRI DU PERSONNEL ET DES BÉNÉVOLES POLITIQUE DE GOLF CANADA CONCERNANT LE TRI DU PERSONNEL ET DES BÉNÉVOLES La présente plitique vise à s assurer que l Assciatin Ryale de Glf du Canada, active sus l appellatin de Glf Canada («Glf Canada»)

Plus en détail

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle.

Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude portant sur l analyse de la négociation d entreprise sur l égalité professionnelle. Cahiers des Clauses Particulières relative à l achat d une étude prtant sur l analyse de la négciatin d entreprise sur l égalité prfessinnelle. Directin Réginale des entreprises, de la cncurrence, de la

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

Appel A Projets du C2TR Note de présentation

Appel A Projets du C2TR Note de présentation Appel A Prjets du C2TR Nte de présentatin PREAMBULE Le prjet C2TR est né de la vlnté de la Régin Picardie et de l Etat de créer, à partir des besins exprimés par un industriel, AEROLIA, une plate-frme

Plus en détail

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Un bonjour de l Inspection professionnelle Comment améliorer les mandats en cours

Un bonjour de l Inspection professionnelle Comment améliorer les mandats en cours Un bnjur de l Inspectin prfessinnelle Cmment amélirer les mandats en curs Le présent article rend cmpte des principales cnstatatins dégagées dans le cadre des inspectins menées de mai à décembre 2011 et

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail

Lutter contre la précarité sur le marché du travail Sécurisatin de l empli Dcument de travail pur la 2 ème séance de négciatin du 12 ctbre Lutter cntre la précarité sur le marché du travail Il existe déjà beaucup de flexibilité en France, et à côté des

Plus en détail

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif

Programme de surveillance : Développement professionnel Document explicatif Prgramme de surveillance : Dévelppement prfessinnel Dcument explicatif DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL Questinnaire d aut-inspectin«(qai) Plan d atteinte des standards (PAS) Plan de prise en charge du patient

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE

ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE ÉTABLISSEMENT DU COÛT DE LA VIE Dans une planificatin financière intégrée, l établissement du cût de la vie cnstitue une étape essentielle qui servira à : assurer la chérence entre le cût de la vie et

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CARTES CADEAUX KYRIELLES RESERVEES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES

CONDITIONS GENERALES DE VENTE DES CARTES CADEAUX KYRIELLES RESERVEES AUX ACHETEURS PERSONNES MORALES 1 / Définitins Dans le cadre des présentes Cnditins Générales, les Parties cnviennent de ce que chacun des termes et expressins figurant ci-dessus aura la significatin dnnée dans sa définitin, dès lrs

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA

DOSSIER DE CANDIDATURE. Programme Executive MBA Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Prgramme Executive MBA Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien ral) et y jindre les pièces

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

Dossier de demande de bourse 2015

Dossier de demande de bourse 2015 Date limite de dépôt : mardi 26 mai 2015 Dssier de demande de burse 2015 Financement de prjet de recherche Prise en charge de séjur d étude Prise en charge d allcatin de subsistance 1 Fnds de recherche

Plus en détail

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8

Association Savoirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Charte éditriale & éthique de Savirs solidaires en Santé à l usage des persnnes cntribuant à la platefrme interactive et cllabrative de l assciatin Assciatin Savirs solidaires en Santé Page 1 sur 8 Persnnes

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne

1. Bases légales. 2. Introduction. 3. Recommandations. Service de la santé publique. Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Service de la santé publique Rue Cité - Devant 11 1014 Lausanne Directives sur la mise en place de dispsitifs sanitaires de manifestatins adptées par la Cmmissin pur les mesures sanitaires d'urgence (CMSU)

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International

DOSSIER DE CANDIDATURE. Master Transport, Logistique Et Commerce International Pht d identité NOM : Prénm : DOSSIER DE CANDIDATURE Master Transprt, Lgistique Et Cmmerce Internatinal Nta Bene : vus devez remplir signeusement ce dssier (le jury s appuiera dessus lrs de vtre entretien

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques Banque Sctia Charte Cmité de directin et d'évaluatin des risques Attributins, bligatins et respnsabilités du Cmité de directin et d'évaluatin des risques du cnseil d'administratin («le cmité»). A. Mandat

Plus en détail

Dispositions communes sur les politiques de rémunération au sein des sociétés de gestion

Dispositions communes sur les politiques de rémunération au sein des sociétés de gestion Dispsitins cmmunes sur les plitiques de rémunératin au sein des sciétés de gestin Préambule : Sucieuses du devir fiduciaire des sciétés de gestin (agir au mieux des intérêts de leurs clients), les assciatins

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

CONVENTION D ACCÈS ÉLECTRONIQUE

CONVENTION D ACCÈS ÉLECTRONIQUE CONVENTION D ACCÈS ÉLECTRONIQUE VEUILLEZ LIRE CETTE CONVENTION D ACCÈS ÉLECTRONIQUE (LA «CONVENTION») ATTENTIVEMENT ET EN IMPRIMER UNE COPIE POUR VOS DOSSIERS. CETTE CONVENTION RÉGIT VOTRE ACCÈS ÉLECTRONIQUE

Plus en détail

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE

ÉTUDIANTS EN SITUATION DE ANNEXE 10 ÉTUDIANTS EN SITUATION DE HANDICAP EN STAGE Exemple de frmatin adressée aux enseignants du cllégial. Présentatin par le centre cllégial de sutien à l intégratin de l Est du Québec ccsi@cegep-ste-fy.qc.ca

Plus en détail

de l interprétation de conférences

de l interprétation de conférences L de l interprétatin de cnférences Cmment garantir le succès de la cmmunicatin multilingue d une réunin internatinale Avant de cmmencer Interprétatin vs traductin Qu attend-n d un service d interprétatin?

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

Dispositions en matière de protection des données et d'utilisation de l'application mobile «Mon EGK»

Dispositions en matière de protection des données et d'utilisation de l'application mobile «Mon EGK» Dispsitins en matière de prtectin des dnnées et d'utilisatin de l'applicatin mbile «Mn EGK» (App EGK) Versin 1.1 du 31.07.2013 Nus vus remercins de l'intérêt manifesté pur l'applicatin mbile «Mn EGK» et

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE

LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE mars 2014 LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE DISPOSITIONS RELATIVES A LA TRANSACTION-VENTE La li n 2014-366 du 24 mars 2014 pur l accès au lgement et un urbanisme rénvé (ALUR) est parue

Plus en détail

Actions d insertion 2012/2013

Actions d insertion 2012/2013 Cmmissin Eurpéenne Fnds Scial Eurpéen Actins d insertin 2012/2013 Le Département de Seine-Maritime suhaite sutenir les actins d insertin sciale et prfessinnelle en faveur des bénéficiaires du RSA dmiciliés

Plus en détail

Cher adhérent, Cher Ergothérapeute,

Cher adhérent, Cher Ergothérapeute, Cher adhérent, Cher Ergthérapeute, Cmme le SYNFEL Erglib a pu le rappeler curant septembre, sur les divers réseaux sciaux, il est bligatire pur tut ergthérapeute installé en tant que prfessinnel indépendant

Plus en détail

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation

Directive et procédure : Gestion du centre de documentation DSPR-DIR-02-01 Manuel de gestin Directive et prcédure : Expéditeur : Persnnel visé : Respnsable de sa mise en applicatin : Directin des services prfessinnels et de réadaptatin Persnnel du CR La Myriade

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

I. Mission du Département et Contexte

I. Mission du Département et Contexte TERMES DE REFERENCE Titre : Recrutement d un cnsultant natinal pur le dévelppement de la stratégie natinale de gestin de la pêcherie thnière. Département : Prgramme Marin Prjet : MG0940.01 Tuna Fisheries

Plus en détail

Résumé chapitre 6 Contrat de fonds distincts

Résumé chapitre 6 Contrat de fonds distincts Fnds distincts et rentes Résumé chapitre 6 Cntrat de fnds distincts Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans le manuel d étude. Seul un

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

DANS CETTE SECTION : QU EST-CE QUE LA CAPACITÉ OPÉRATIONNELLE?

DANS CETTE SECTION : QU EST-CE QUE LA CAPACITÉ OPÉRATIONNELLE? RENFORCEMENT DES Opératins DANS CETTE SECTION : Cette sectin abrde la relatin cmplexe entre les huits secteurs de capacité qui sutiennent la capacité d une assciatin à perfrmer, à demeurer pertinente et

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Addendum belge au prspectus d émissin ADDENDUM DE JUILLET 2010 AU PROSPECTUS D AVRIL 2010 ABERDEEN GLOBAL Sciété d investissement à capital variable de drit luxemburgeis à cmpartiments multiples cnfrme

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

Conditions générales www.grandesvillasdefrance.{be nl}

Conditions générales www.grandesvillasdefrance.{be nl} Cnditins générales Grandes Villas de France (*) met ses plates-frmes Web www.grandesvillasdefrance.{be nl} à la dispsitin du lueur/prpriétaire/présentateur pur la prmtin et la publicité de sa Villa de

Plus en détail

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3

À l attention des. 2 Dossier d élaboration de projet... 2. 3 Dispositions de sécurité... 3 3 Date de publicatin Objet Id du dcument Juillet 2013 Prescriptins de travail à l attentin des FST u des sciétés utilisatrices et de mandataires accrédités Prescriptins prtant sur les travaux dans les

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Tiers payant social obligatoire synthèse de la situation

Tiers payant social obligatoire synthèse de la situation Tiers payant scial bligatire synthèse de la situatin Rétractes L article 53 de la li AMI a été mdifié à plusieurs reprises par Mme Onkelinx. Ces mdificatins cncernaient d une par le Tiers payant (art.53

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Prgramme réginal de sutien au dévelppement et à la cnslidatin des rganismes de frmatin spécialisée (préparatire u de lisir) en arts de la Côte- Nrd À jur le 29 juin 2015 Table des matières Intrductin...

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace

Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Mise en place d un espace numérique de travail Quickplace Une fis l espace créé par le CRDP, il y a un certain nmbre de travaux à prévir avant de puvir l utiliser avec les étudiants. D une manière générale,

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES

POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE. et de LICENCE TABLE DES MATIÈRES POLITIQUE ACA-FESC EN MATIÈRE DE FORMATION CONTINUE et de LICENCE Révisin le 22 juin 2012 TABLE DES MATIÈRES But... 2 Définitin... 2 Aperçu... 2 Particularités... 3 Crédits de licence... 4 Délai d exécutin

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte

Evaluation d impact: Passer des promesses à l acte Evaluatin d impact: Passer des prmesses à l acte Fnds Natinal pur la Prmtin de la Jeunesse (FNPJ) au Senegal Le cas des Tut Petits Credits (TPC) Cheikh Diaw, Aminata Diuf, Drew Gardiner, Antine Legrand,

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE

COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE COMMISSION RELATIVE A LA COPROPRIETE RECOMMANDATION n 13 relative au cnseil syndical La présente recmmandatin cmprte, d'une part, des dispsitins générales et, d'autre part, des dispsitins particulières

Plus en détail

Allocations familiales après l'obligation scolaire - Etudiants

Allocations familiales après l'obligation scolaire - Etudiants Office des Régimes Particuliers de Sécurité Sciale Expéditeur ORPSS Rue Jseph II 47 BE-1 BRUXELLES crrespndant e-mail service PRESTATIONS FAMILIALES numér de cmpte BE91 96 149 1276 bureau BRUXELLES date

Plus en détail

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription

Objectif de la formation. Public visé. Modalités d inscription Cursus Spa Manager Prgramme pédaggique Saisn 2012 Objectif de la frmatin Dans un cntexte de pleine crissance, les entreprises du secteur du bien être snt à la recherche d un persnnel hautement qualifié,

Plus en détail

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage

Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pour les volontaires en recherche et sauvetage . Garde côtière auxiliaire canadienne Directive - Crédit d'impôt pur les vlntaires en recherche et sauvetage Objectif De furnir aux assciatins réginales de la GCAC des directives pur déterminer, enregistrer

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ET CETERA

STATUTS DE L ASSOCIATION ET CETERA STATUTS DE L ASSOCIATION ET CETERA (Brchure " Assciatins, régime général ", JO, n 1068) Article 1 - Titre Il est fndé, entre les adhérents aux présents statuts, une Assciatin régie par la li du 1 er juillet

Plus en détail