Les cancers broncho-pulmonaires d origine professionnelle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les cancers broncho-pulmonaires d origine professionnelle"

Transcription

1 : Versin Versin : : Date : Les cancers brnch-pulmnaires d rigine prfessinnelle Smmaire : DOSSIER I. Intrductin II. III. IV. Types de cancers pulmnaires Agents prfessinnels respnsables u suspectés Circnstances d expsitin prfessinnelle aux agents cancérgènes recnnus pur le pumn V. Surveillance de santé VI. VII. VIII. Réparatin des cancers brnch-pulmnaires prfessinnels Mesures préventives Bibligraphie Cécile SURLERAUX, Cnseiller en préventin Médecin du travail Cellule scientifique Cmmissin scientifique Page 1 sur 9

2 Versin : I. Intrductin Le cancer brnch-pulmnaire cnstitue la première cause de mrtalité par cancer dans le mnde avec 1,3 millin de cas par an. En Belgique en 2008, le cancer brnch-pulmnaire était le deuxième cancer le plus fréquent chez l hmme après le cancer de la prstate et le trisième plus fréquent chez la femme après le cancer du sein et le cancer cl-rectal. Il cnstitue la première cause de mrtalité par cancer chez l hmme et la deuxième chez la femme. Le tabagisme, qu il sit actif u passif, est à l rigine de 80 à 90 % des cancers brnchpulmnaires. D autres facteurs augmentent aussi le risque de dévelpper ce cancer : des facteurs envirnnementaux ntamment prfessinnels, une susceptibilité génétique et des maladies pulmnaires préexistantes cmme la brnchite chrnique bstructive et la fibrse pulmnaire. On estime actuellement qu envirn 15 % des cancers du pumn chez l hmme et 5 % chez la femme snt dus à une expsitin prfessinnelle. Près de 70 % des cancers prfessinnels nt une lcalisatin brnch-pulmnaire. L absence de recherche systématique d une relatin pssible entre un cancer brnchpulmnaire et des antécédents prfessinnels a pur cnséquence une sus-déclaratin des cas prfessinnels. En effet, le nmbre de cas recnnus par le FMP se situe largement endessus des estimatins épidémilgiques. II. Types de cancers pulmnaires Les cancers pulmnaires snt classés en deux grandes catégries : ceux qui snt à petites cellules (SCLC : Small Cell Lung Carcinma) (20%) et ceux qui ne le snt pas (NSCLC : Nn Small Cell Lung Carcinma ) (80%) ; parmi ces derniers, les types histlgiques les plus fréquent snt l épithélima épidermïde, l adéncarcinme et le carcinme à grandes cellules. Les cancers pulmnaires à petites cellules snt d évlutin rapide, suvent métastatiques au mment du diagnstic et répndent assez bien, du mins dans un premier temps, à la chimithérapie et à la radithérapie. Les cancers nn à petites cellules snt d évlutin plus lente, traités en général chirurgicalement et mins sensibles à la chimithérapie et à la radithérapie. Dans les années sixante, les cancers les plus fréquents étaient l épithélima épidermïde et le cancer à petites cellules. Depuis la fin des années quatre-vingt, ils nt été détrônés par l adéncarcinme. Ceci s explique par une mdificatin des habitudes tabagiques ; avec l apparitin des cigarettes light, le fumeur dit inhaler une quantité plus imprtante d air pur assuvir ses besins en nictine, ce qui entraîne un dépôt plus imprtant d agent cancérigène au niveau des brnchiles et des alvéles ; les cigarettes actuelles cntiennent également plus de nitrates qui favriseraient les adéncarcinmes. Page 2 sur 9

3 Versin : III. Agents prfessinnels respnsables u suspectés Ils snt répartis dans le tableau ci-dessus. Cancérgènes certains pur le pumn (grupe 1) Frte suspicin (grupe 2) Agents recnnus par le FMP Agents et grupes d agents Amiante Arsenic et cmpsés Béryllium et cmpsés Bis(chlrméthyl)éther Chlrméthyl méthyléther Cadmium et cmpsés Dérivés du chrme hexavalent Cmpsés du nickel Plutnium Radn-222 et prduits de désintégratin Pussières de silice cristalline Dérivés chlrés du tluène Créstes 2,3,7,8 tétrachlrdibenzpara-dixine Insecticides nn arsénicaux (expsitin prfessinnelle lrs de l épandage et lrs de l applicatin) Amiante Arsenic Béryllium Bis(chlrméthyl)éther Dérivés du chrme hexavalent Hydrcarbures armatiques plycycliques Dérivés du nickel Mélanges Gudrn de huille, brais de huille, suies Gaz d échappement diesel Bruillards d acides frts inrganiques Cbalt asscié au carbure de tungstène (industrie des métaux lurds, usinage) Bitumes (ccupatin prfessinnelle aux bitumes xydés et leurs émissins lrs de l applicatin du rfing) Circnstances d expsitin Prductin d aluminium Gazéificatin du charbn Fnderies de fer et d acier Prductin de fuel Métier de peintre Mines d hématite suterraines avec expsitin au radn Prductin du cautchuc Tabagisme passif Fabricatin d électrdes en carbne Industrie de la verrerie d art (rôle de la silice, de l arsenic, de l amiante?) Page 3 sur 9

4 Versin : IV. Circnstances d expsitin prfessinnelle aux agents cancérgènes recnnus pur le pumn L amiante u asbeste Dans tus les pays industrialisés, les surces d expsitin prfessinnelle à l asbeste nt été nmbreuses et cntinuent d exister de par les matériaux encre en place. Le pic d utilisatin se situe aux envirns de Les surces d expsitin snt les suivantes : l extractin, le bryage et le tamisage de rches cntenant de l amiante ; le cardage, le filage et le tissage des fibres d amiante ; la fabricatin de fibrciment ; la fabricatin et l entretien de freins de véhicules ; le calrifugeage et le décalrifugeage ; le placement de plaques, de tuyaux, d ardises, de panneaux d islatin u d insnrisatin ; l applicatin par prjectin de mélanges d amiante (flcage) : la démlitin de buildings ; les pératins de désamiantage ; le prt de vêtement prtecteur en asbeste ; etc. L arsenic et cmpsés Les principaux métiers expsant à l'arsenic snt la prductin de cmpsés de cet élément, la métallurgie des métaux nn ferreux, la prductin et l'utilisatin de clrants arsenicaux, certains travaux de l'industrie du verre et de la céramique (agent déclrant), le tannage des peaux et la naturalisatin des animaux. Il est également utilisé cmme insecticide, herbicide et fngicide, ntamment pur la préservatin du bis (assciatin de dérivés hydrslubles du chrme hexavalent, de cuivre et d'arsenic CCA) cmme défliant dans la culture du ctn u cntre les maladies cryptgamiques de la vigne. Béryllium et cmpsés Les principales applicatins du béryllium snt les suivantes : la fabricatin d alliages au béryllium utilisés dans des appareillages électrique, des électrdes de sudage, des pièces de machines util, des cadres pur vél, etc. ; l industrie aérnautique et aérspatiale ; l industrie de la céramique (islants électriques et électrniques) ; l industrie nucléaire (agent mdérateur et réflecteur de neutrns) ; la fabricatin de fenêtres à rayns X. Une expsitin ptentielle au béryllium peut survenir : lrs de l usinage, du meulage, de la sudure, du sablage et du décapage d alliages au béryllium ; Page 4 sur 9

5 Versin : lrs de la récupératin et du recyclage de déchets industriels (circuits imprimés, rdinateurs) ; lrs d pératins de sudure avec électrde au béryllium ; dans les travaux de démlitin et de restauratin de bâtiments dans lesquels du béryllium a été emplyé ; lrs de la taille des pierres précieuses u des bijux de fantaisie. Bis(chlrméthyl)éther Ce cmpsé se rencntre dans l industrie chimique, ntamment dans la préparatin de résines échangeuses d ins. Cadmium et cmpsés Une expsitin aux pussières et fumées de cadmium peut survenir lrs de : la prductin du cadmium et de ses sels ; la sudure et le décupage d acier cadmié u d alliages au cadmium (c est le risque prfessinnel principal des sudeurs) ; la fabricatin d accumulateurs et de piles électriques au nickel-cadmium. Le cadmium est également présent cmme impureté dans les métaux nn ferreux (zinc, cuivre et plmb), le fer et l acier, les cmbustibles fssiles, les ciments, les engrais phsphatés et les bues d incinérateur ; la manipulatin de ces prduits engendre dnc une expsitin ptentielle au cadmium. Dérivés du chrme hexavalent Le minerai chrmite est utilisé dans l industrie métallurgique (prductin d acier inxydable), dans l industrie chimique et dans l industrie des matériaux réfractaires. Une expsitin au chrme hexavalent peut également être rencntrée lrs de certains prcédés de sudage de l acier inxydable (sudage à l arc avec électrde enrbée u fil-électrde furré, sudage manuel avec électrde enrbée) et lrs de la prductin et l utilisatin de clrants (pigments, teintures) à base de chrme. Les cmpsés de chrme snt utilisés dans diverses frmulatins de préservatin du bis, ntamment avec l arsenic (CCA u arséniate de cuivre chrmaté). Nickel et cmpsés Une expsitin est essentiellement rencntrée lrs de la métallurgie du nickel, tut particulièrement lrs du grillage des mattes 1 de nickel. Ce grillage a pur bjet d éliminer l excédent de sufre présent dans le minerai. 1 Matte : un des prduits résultant de la première fusin d un minerai et cmpsé d un mélange de sulfures métalliques. Page 5 sur 9

6 Versin : Radn et prduits de filiatin Le risque de cancer du pumn est élevé chez les mineurs de mines d uranium u de minéraux cntaminés par celui-ci (mines d xydes de fer). Le risque augmente avec l intensité et la durée de l expsitin. L incidence du cancer brnch-pulmnaire à petites cellules est imprtante, bien que les autres types puissent également être bservés. La cnsmmatin de tabac augmente le risque de façn multiplicative. Pussières de silice cristalline Une expsitin à ces pussières survient : lrs de travaux miniers et de divers travaux de cnstructin (tunnel, barrage, etc.) seln la nature du terrain ; lrs du cncassage, du bryage et de la taille de la pierre ; en fnderie, lrs du décchage, ébarbage et dessablage ; lrs de la fabricatin du verre, de la prcelaine, de la faïence, de grès sanitaires, de prduits réfractaires, de prthèse dentaires, de pudres abrasives ; lrs de réparatins de l intérieur des hauts furneaux (maçns fumistes) ; dans le prcessus de calcinatin de diatmées (algues riches en silice). Le secteur de la cnstructin peut également expser à la silice (pnçage de surfaces en bétn, démlitin et perfratin de murs en bétn). Hydrcarbures armatiques plycycliques Les hydrcarbures armatiques plycycliques (HAP) snt des cnstituants naturels du charbn et du pétrle, u qui prviennent de la cmbustin incmplète de matières rganiques telles que les carburants, le bis, le tabac. Une expsitin aux HAP peut survenir au curs de différentes activités industrielles ntamment : la ckéfactin et gazéificatin de la huille ; la préparatin et l utilisatin d asphalte ; le travail en fnderie (mulage et nettyage des furs) ; la fabricatin d agglmérés à base de brai, de cartn bitumé, d électrdes en graphite. Un questinnaire de repérage des expsitins prfessinnelles susceptibles de causer un cancer brnch-pulmnaire est dispnible via le lien suivant Page 6 sur 9

7 Versin : V. Surveillance de santé Généralités Préalablement à l expsitin, chaque travailleur expsé à un u plusieurs agents cancérgènes u mutagènes dit être sumis à une évaluatin de santé ; celle-ci dit être répétée une fis par an tant que dure l expsitin. Le dssier de santé tenu pur chaque travailleur dit être cnservé pendant 40 ans après la fin de l expsitin. Les travailleurs divent également recevir des infrmatins sur la pssibilité d une surveillance de santé prlngée après arrêt de l expsitin, qu ils sient tujurs dans l entreprise u qu ils l aient quittée ; l'emplyeur est respnsable de la mise en place de cette surveillance mais le médecin-inspecteur du travail peut décider de l impser. Si le travailleur est tujurs dans l entreprise, c est sn emplyeur qui assume les frais de cette surveillance de santé prlngée ; quand il quitte l entreprise, cette surveillance est prise en charge par le Fnds des Maladies Prfessinnelles (FMP). Le dssier de santé établi par le médecin du travail dit cntenir des dnnées tant quantitatives que qualitatives et représentatives de la nature, de l intensité, de la durée et de la fréquence d expsitin du travailleur à des agents cancérgènes ; en fin de carrière, ces dnnées devraient être cmmuniquées au FMP ainsi qu au médecin traitant, afin de permettre le cas échéant une meilleure recnnaissance et une prise en charge plus rapide. Evaluatins de santé péridique Le cnseiller en préventin médecin du travail s attachera à dépister préccement tut signe d expsitin aux agents cancérgènes par des examens sensibles et spécifiques. Quelques exemples snt repris dans le tableau ci-après : Expsitins Examens de suivi recmmandés Dérivés du chrme hexavalent Dsage du chrme urinaire Nickel et cmpsés Dsage du nickel urinaire Arsenic Dsage de l arsenic inrganique et de ses dérivés méthylés Béryllium Dsages du béryllium dans le sang et dans l urine. Epreuves fnctinnelles respiratires. Radigraphie du thrax Hydrcarbures armatiques plycycliques (HAP) Dsage urinaire du 1-hydrxypyrène Amiante La surveillance dépend du niveau d expsitin. Epreuves fnctinnelles respiratires. Imagerie par tmdensitmétrie après 10 ans d expsitin. Pussières de silice cristalline Epreuves fnctinnelles respiratires. Radigraphie du thrax Page 7 sur 9

8 Versin : VI. Réparatin des cancers brnch-pulmnaires prfessinnels En système de liste Le demandeur qui a été expsé à titre prfessinnel au risque d une maladie reprise sur la liste des maladies prfessinnelles et qui est atteint par cette maladie sera recnnu et indemnisé en tant que victime d une maladie prfessinnelle. Les cancers brnch-pulmnaires prvqués par les agents suivants snt recnnus par le Fnds des maladies Prfessinnelles : l arsenic et cmpsés: ; le béryllium et cmpsés : ; les dérivés du chrme hexavalent : ; le nickel et cmpsés : ; le bis(chlrméthyl)éther : les hydrcarbures armatiques plycycliques : 1.123, 1.124, l amiante : Le cancer du pumn prvqué par la silice n est pas indemnisable en système de liste en Belgique, il existe juste un cde pur la silicse En système uvert La persnne dit démntrer sn expsitin au risque prfessinnel de la maladie au curs de sa carrière prfessinnelle et elle dit démntrer le rapprt de causalité entre la maladie et l expsitin au risque prfessinnel de cette maladie, c'est-à-dire pruver que sn affectin truve sa cause déterminante et directe dans l exercice de sn activité prfessinnelle. Le travailleur peut, bien entendu, faire appel au cnseiller en préventin-médecin du travail pur l rienter dans ses démarches particulières. VII. Mesures préventives La réglementatin La préventin des cancers prfessinnels ntamment brnch-pulmnaires, s appuie largement sur la législatin eurpéenne et en particulier sur la directive 2004/37/CE cncernant la prtectin des travailleurs cntre les risques liés à l expsitin à des agents cancérgènes u mutagènes au travail, sur l interdictin d utilisatin de certaines substances cancérgènes avérées (cmme l amiante) et sur la mise en œuvre du règlement eurpéen REACH (enregistrement, Evaluatin, Autrisatin, restrictin des substances Chimiques) qui impse aux entreprises de pruver qu elles ne cmmercialisent pas de prduits incluant des substances chimiques dangereuses pur la santé des cnsmmateurs et pur l envirnnement. Page 8 sur 9

9 Versin : En Belgique, les prescriptins en la matière snt déterminées dans l arrêté ryal du 2 décembre 1993 cncernant la prtectin des travailleurs cntre les risques liés à l expsitin à des agents cancérigènes u mutagènes au travail. Les bligatins impsées aux emplyeurs L emplyeur dit ntamment réaliser une analyse des risques, substituer la substance dangereuse lrsque cela est pssible, travailler en système cls lrsqu une substitutin n a pu être réalisée, évacuer les plluants à la surce, limiter le nmbre de travailleurs expsés, mettre en place des mesures de prtectin cllective et/u individuelle, délimiter et baliser les znes à risque, définir des mesures en cas d urgence, tenir un registre des travailleurs qui snt u peuvent être expsés, frmer les travailleurs et les sumettre à l évaluatin de santé apprpriée. VIII. Bibligraphie Livres et articles de revue N. Frusch, L. Bsquée, R. Luis, Le cancer du pumn, Epidémilgie et facteurs étilgiques, Revue médicale de Liège, 2007 ; 62 :9 : D. Lauwers ], J. Thimpnt, J-P. Quarré, O. Hanquet, P. Piérard, Expsitin prfessinnelle à la silice cristalline et cancer pulmnaire, Revue des Maladies Respiratires, vl 24, N HS1, p21, janvier 2007 J. Thimpnt, P. Dumrtier, P. Farr, C. De Bruwer, P. Strauss, P. De Vuyst, La susdéclaratin des cancers respiratires prfessinnels en particulier dûs à l amiante, Santé cnjuguée, Janvier 2010-n 51 Sites Web cnsultés Cancers prfessinnels. Le cancer brnchique, premier cancer évitable, Brdet News, décembre Classificatin histlgique et pathlgie mléculaire du cancer pulmnaire. Maladies prfessinnelles prvquées par l amiante, critères de recnnaissance et d indemnisatin. Principaux cancers d rigine prfessinnelle, mis en ligne le 17 février Risque cancérgène en milieu prfessinnel, mise à jur du 14 avril Epidémilgie du cancer brnchique, Brdet News 98, décembre Page 9 sur 9 SPMT - Siège scial Quai Orban, à 4020 Liège T 04/ F 04/

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES LIES A l AMIANTE LORS DES INTERVENTIONS DE REHABILITATION, RENOVATION, ENTRETIEN DES BATIMENTS Dites de «SOUS-SECTION 4»

LA PREVENTION DES RISQUES LIES A l AMIANTE LORS DES INTERVENTIONS DE REHABILITATION, RENOVATION, ENTRETIEN DES BATIMENTS Dites de «SOUS-SECTION 4» LA PREVENTION DES RISQUES LIES A l AMIANTE LORS DES INTERVENTIONS DE REHABILITATION, RENOVATION, ENTRETIEN DES BATIMENTS Dites de «SOUS-SECTION 4» Bilan de la prblématique en Martinique La présente nte

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

Les accidents du travail

Les accidents du travail Les accidents du travail Table des matières Qu est-ce qu un accident du travail?... 2 Que faire en cas d accident du travail?... 3 Cmment s effectue l indemnisatin?... 4 Pur les membres de SMartBe?...

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

CACES ou autorisation de conduite?

CACES ou autorisation de conduite? ntre réussite : vus faire réussir CACES u autrisatin de cnduite? pur être autrisé à cnduire un charit élévateur Sit le salarié passe un certificat «cariste» CACES = Certificat d Aptitude à la Cnduite En

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Chap I : Economie d'entreprises

Chap I : Economie d'entreprises Chap I : Ecnmie d'entreprises Au sens large, le terme entreprise s'utilise pur des prjets uniques mais d'apparence risquée u difficile (par exemple, un grand vyage u une recherche scientifique), car il

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

POLICE MULTIPLE DE CHANTIER

POLICE MULTIPLE DE CHANTIER POLICE MULTIPLE DE CHANTIER MAISONS EN BOIS TOUTES LES ASSURANCES REQUISES PAR LE LOI FRANCAIS PAR FABRICATEURS IMPORTATEURS DEVELOPPEURS/PROMOTEURS AGENTS/DISTRIBUTEURS CONSTRUCTEURS & ACHETEURS CE GUIDE

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP»

PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» Département de la frmatin et de la sécurité Service de l'enseignement Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen PROCEDURE POUR UN BESOIN DE SANTE PARTICULIER «PBSP» 2 Table

Plus en détail

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois

Règlementation incendie : des évolutions pour le bois Deux nuveaux arrêtés prtant sur la sécurité incendie dans les établissements recevant du public, l un sur les aménagements intérieurs, l autre sur la prpagatin du feu par les façades, nt quelque peu mdifié

Plus en détail

Gestion des Prospects : Adresses à exporter

Gestion des Prospects : Adresses à exporter Gestin des Prspects : Adresses à exprter 2 Tables des matières 1. Intrductin : Adresses à exprter p 3 2. Que signifie une adresse qualifiée? p4 2.1 Particulier = le client final 2.2 Cnducteur lié à une

Plus en détail

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste

Programme Eau, Climat et Développement pour l'afrique. Termes de référence pour le recrutement d un Expert Socio/agro-économiste Prgramme Eau, Climat et Dévelppement pur l'afrique Termes de référence pur le recrutement d un Expert Sci/agr-écnmiste Dans le cadre de l élabratin de l étude sur l intégratin des impacts du changement

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

Les conditions générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD

Les conditions générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD Les cnditins générales de vente du SERVICE ZADS CLOUD Nm du Partenaire Cmmercial: Adresse du Partenaire Cmmercial: Dmaine(s) (URL) du Client Final Qui utilisera le Lgiciel ZADS en mde hébergé CLOUD Signature

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX

CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX CHARTE DE QUALITE DE LA PROFESSION DE PRESTATAIRE DE DISPOSITIFS MEDICAUX PREAMBULE La présente charte a pur bjectif d'expser les principes essentiels devant dicter la cnduite prfessinnelle des furnisseurs

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants

Master en alternance dans l enseignement supérieur. Vade-mecum à destination des étudiants Master en alternance dans l enseignement supérieur Vade-mecum à destinatin des étudiants Préambule Ce dcument ne préjuge pas de l évlutin des législatins ni de l indexatin et /u des mdificatins des mntants

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Les dangers de l électricité

Les dangers de l électricité 1 L assciatin Electriciens Du Mnde en cllabratin avec erdf vus présente : Les dangers de l électricité Electriciens du Mnde Siège scial et base lgistique: 31 rue de Lisieux 31 300 TOULOUSE - tel: 05 61

Plus en détail

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger

Fiche sur les assurances nécessaires lors d un séjour à l étranger Fiche sur les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger Préambule Cette fiche cncerne les assurances nécessaires lrs d un séjur à l étranger. En effet, Éducatin internatinale cnsidère maintenant

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS

PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS PROCESSUS DE CERTIFICATION DES MONITEURS JE NAGE INFORMATIONS POUR LES MAITRE ÉVALUATEURS NOTE: Les mniteurs qui suivent la frmatin de mise à niveau et de mise à niveau à distance ne snt pas tenus de remplir

Plus en détail

Energie et bâtiments (3)

Energie et bâtiments (3) Energie et bâtiments (3) L islatin des paris une rentabilité surprenante! Dans le précédent article des NUG (le dernier numér mis à part puisque exceptinnellement cnsacré à un sujet d actualité le certificat

Plus en détail

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences?

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences? Cllque CEPII-CIREM-GROUPAMA, 20 ctbre 2011, Les transfrmatins de la mndialisatin Table rnde : Les frces de changement dans l écnmie mndiale La financiarisatin du marché des matières premières, quelles

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION

LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LOGICIELS ET BASES DE DONNÉES PROTECTION ET VALORISATION LA PROTECTION DES LOGICIELS CADRE LÉGISLATIF Li du 3 juillet 1985 : recnnaissance du lgiciel cmme œuvre de l esprit Directive cmmunautaire du 14

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013

Rapport d expertise. Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy, ooo, rrr. Düdingen, 4 mars 2013 Rapprt d expertise Immeuble XXX, à 5555 YYY, Appartements xxx, yyy,, rrr. Mandants : XXX SA Auteur du rapprt : Gilbert Bielmann, Architecte SIA/UTS-SE Expert judiciaire certifié SEC, ISO17024/ SEC 01.1

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE

Nom de la maison de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE Nm de la maisn de santé REGLEMENT INTERIEUR DE LA SOCIETE PREAMBULE Le présent règlement intérieur fixe les cnditins de travail cllabratif des assciés et les mdalités pratiques de fnctinnement interne

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES Mars 2011 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 Intrductin 4 Apprche précnisée pur la ligne directrice 6 Champ d applicatin 7 Entrée en vigueur et prcessus de mise

Plus en détail

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ

OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ OBTENEZ LES SERVICES DONT VOUS AVEZ BESOIN OÙ QUE VOUS SOYEZ Grâce à la directive «services», les cnsmmateurs purrnt accéder plus facilement à une gamme de services plus large et de meilleure qualité à

Plus en détail

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD.

2. Trouvez la version du firmware que vous souhaitez télécharger dans la rubrique Boot From CD, correspondant à votre modèle de SSD. Changements apprtés par le firmware: Fiabilité du prduit amélirée Réslutin de l anmalie causant de brèves pauses intermittentes chez certains utilisateurs. INTRODUCTION Ce dcument décrit la prcedure permettant

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires)

Le dispositif de qualification OPQIBI pour les audits énergétiques (réglementaires) Le dispsitif de qualificatin OPQIBI pur les audits énergétiques (réglementaires) (01/12/14) 1. Rappel du cntexte réglementaire Depuis le 1 er juillet 2014, cnfrmément à la Li n 2013-619 du 16 juillet 2013

Plus en détail

VILLE DE LÉVIS. Regroupement des organismes bénévoles. Programme d assurances de dommages 1 er octobre 2014 au 1 er octobre 2015

VILLE DE LÉVIS. Regroupement des organismes bénévoles. Programme d assurances de dommages 1 er octobre 2014 au 1 er octobre 2015 VILLE DE LÉVIS Regrupement des rganismes bénévles Prgramme d assurances de dmmages 1 er ctbre 2014 au 1 er ctbre 2015 Mise à jur : ctbre 2014 Avis : Ce smmaire n est furni qu à titre d infrmatin, sans

Plus en détail

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification énergétique PEB de votre bâtiment Dérulement de la certificatin énergétique PEB de vtre bâtiment La certificatin énergétique de vtre habitatin se dérulera en 2 étapes : visite de vtre habitatin et relevé de ses caractéristiques ensuite,

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes :

DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pour obtenir un diplôme d études collégiales, vous devez avoir satisfait aux trois conditions suivantes : CAHIER DE PROGRAMME TECHNOLOGIE DE RADIODIAGNOSTIC (142.A0) DIPLÔME D ÉTUDES COLLÉGIALES (DEC) Pur btenir un diplôme d études cllégiales, vus devez avir satisfait aux tris cnditins suivantes : 1. Avir

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Archivage et valeur probatoire. Livre blanc

Archivage et valeur probatoire. Livre blanc Archivage et valeur prbatire Livre blanc Les nms, lieux u événements cités dans cette publicatin ne visent aucune persnne, assemblée u assciatin existante u ayant existé. Tute similitude u ressemblance

Plus en détail

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION

ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION ACCORD SUR LE RECOUVREMENT AMIABLE EN CREDIT A LA CONSOMMATION L ASF et les rganisatins de cnsmmateurs c-signataires snt cnvenues de ce qui suit!: Le présent accrd cncerne le recuvrement amiable, c est-à-dire

Plus en détail

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE

CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE Décembre 2014 1 SOMMAIRE CE QU IL FAUT RETENIR DE HITECHPROS LE MARCHE UNE OPPORTUNITE POUR LES ACTEURS DU SECTEUR UN OBSERVATEUR PRIVILEGIE DU MARCHE UNE DEMARCHE STRATEGIQUE INSCRITE DANS LA DUREE LE

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE ET PROTECTIONS

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE ET PROTECTIONS Qui smmes-nus? Nus smmes EUROPCAR France, Sciété par Actins Simplifiée au capital de 10 880 000,00 eurs immatriculée au registre du Cmmerce et des Sciétés de Versailles sus le numér 303 656 847 dnt le

Plus en détail

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité

I N A M I Institut National d Assurance Maladie-Invalidité I N A M I Institut Natinal d Assurance Maladie-Invalidité Circulaire aux Offices de tarificatin Circ. OT 2011/023 Service des Sins de Santé Crrespndant: Blandine Divry Attaché Tél: 02/739 78 01 Fax: 02/739

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE MEDIATHEQUE NUMERIQUE Généralités ARTE France et Le Meilleur du Cinéma Français (LMC) céditent le site internet dénmmé «MEDIATHEQUE NUMERIQUE» accessible à

Plus en détail

Crédit Habitation Souple

Crédit Habitation Souple Crédit Habitatin Suple Annexe Syllabus crédit habitatin BNP Paribas Frtis Last update : 12/08/2014 Erik Haezebruck 1 Cntenu Table des matières Page Descriptin 3 I. Suplesse au début du crédit 1. Le taux

Plus en détail

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité

Rapport de l Etat de l Installation Intérieure d Electricité Etat des installatins électriques n SER/13/IMO/0296/SCA Rapprt de l Etat de l Installatin Intérieure d Electricité Numér de dssier : Nrme méthdlgique emplyée : Date du repérage : Date du rapprt : SER/13/IMO/0296/SCA

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

Artiste, artisane ou artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment

Artiste, artisane ou artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment Artiste, artisane u artisan en métiers d art liés à l architecture et au bâtiment Analyse de prfessin et Référentiel de cmpétences VERSION VALIDÉE EN MARS 2013 DIDACTION pur le Cnseil des métiers d art

Plus en détail

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale

Chap 10 : L évaluation et la valorisation du potentiel de l équipe commerciale Chap 10 : L évaluatin et la valrisatin du ptentiel de l équipe cmmerciale I. L évaluatin du ptentiel de l équipe A. Les enjeux de l évaluatin Les enjeux : Pur l évaluateur : Faire le bilan de l année :

Plus en détail

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable

OO : Développer le secteur de la transformation alimentaire durable Enjeux OO : Dévelpper le secteur de la transfrmatin alimentaire Envirnnementaux - Prpser des aliments s transfrmés aux cnsmmateurs : augmenter l ffre pur diminuer l impact envirnnemental de la cnsmmatin

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE

ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE - - ASSURER UNE GRANDE INERTIE THERMIQUE Chisir des matériaux lurds et les laisser en cntact direct avec l ambiance du lcal, pur dispser d un tampn thermique imprtant. PRINCIPES DEMARCHE Pur assurer le

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES

Appel à projets régional. «100 rénovations de logements basse énergie 2009 2010» MODALITES 1/ Cntexte et bjectif Appel à prjets réginal «100 rénvatins de lgements basse énergie 2009 2010» MODALITES En matière de lgement, le gisement d écnmies d énergies étant principalement dans l habitat existant,

Plus en détail

Tout le monde est potentiellement

Tout le monde est potentiellement DOCUMENT DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ Détection des cancers d origine professionnelle: quelques clés pour agir CANCERS PROFESSIONNELS Cette année, vous avez vu 10 nouveaux patients atteints de cancer

Plus en détail

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché

INTRODUCTION. et va vendre? - toujours la dimension concurrentielle : comme pour le CD ne pas être hors marché INTRODUCTION I) Cmptabilité analytique et cntrôle de gestin A qui peut servir la cmptabilité analytique? a) Pur aider à fixer un prix de vente Exemple Quel prix fixer? : : cmptabilité analytique. Cmpliquns

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage BOURSE EXPLO RA SUP (Régin Rhône-Alpes) Tutes destinatins-séjur académique et stage A/Demande de burse Expl RA Sup 1/Eligibilité La mbilité (stage u séjur académique) dit être validée par des crédits ECTS

Plus en détail

Punaises de lit. En résumé. Conseils utiles pour se préparer à l extermination. La synchronisation des étapes et la

Punaises de lit. En résumé. Conseils utiles pour se préparer à l extermination. La synchronisation des étapes et la Punaises de lit Cnseils utiles pur se préparer à l exterminatin La préparatin du lgement est une étape cruciale pur assurer le succès du traitement de l exterminateur. Il faut prévir un sutien particulier

Plus en détail

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998

Règlement de gestion d'alérion. Texte adopté par la résolution CE-98-235 du Comité exécutif du 26 mai 1998 Règlement de gestin d'alérin Texte adpté par la réslutin CE-98-235 du Cmité exécutif du 26 mai 1998 1. PRÉAMBULE En 1994, l'université Laval, par l'entremise du prjet AMI (Aménagement des myens infrmatiques),

Plus en détail

Internet : support de promotion et de commercialisation incontournable dans le monde du vin

Internet : support de promotion et de commercialisation incontournable dans le monde du vin Jeudi 13 mars 2014 Philippe RODHAIN Cnseil en prpriété industrielle Chargé d enseignement - Université Brdeaux IV IP SPHERE 8 curs Maréchal Juin 33000 BORDEAUX Tél.: 05 56 96 50 11 Fax. : 05 56 79 12 28

Plus en détail

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ

FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ FICHE PRATIQUE DE SÉCURITÉ ED 141 nvembre 2012 Vs genux snt fragiles! Prtégez-les avec des prtecteurs des genux TRAVAILLER À GENOUX : LES RISQUES Dans de nmbreuses prfessins (pseurs de revêtements de sls,

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER)

MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) MANUEL D UTILISATION DU SITE INTERNET (PUBLIER) Chapitre 3 : Page d accueil La page d accueil est la page d entrée sur le site internet Que cntient-elle? Menu principal (haut gauche) Cmme pur tutes les

Plus en détail

Règlement du jeu "Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015"

Règlement du jeu Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015 Règlement du jeu "Grand Jeu Semaine de la Banque Digitale 2015" Article 1 : Sciété Organisatrice La Caisse réginale de Crédit Agricle Mutuel Tuluse 31, sciété cpérative à capital variable, agréée en tant

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR TABLEUR ANALYSE CARBONE (TABLEUR ACCV)

MANUEL UTILISATEUR TABLEUR ANALYSE CARBONE (TABLEUR ACCV) MANUEL UTILISATEUR TABLEUR ANALYSE CARBONE (TABLEUR ACCV) SOMMAIRE ACCV : Analyse Carbne sur le Cycle de Vie du prduit INTRODUCTION 1 METHODE BILAN CARBONE 1 I. Objectifs et généralités sur la méthde 1

Plus en détail

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB)

Guide pour la rédaction d une Spécification Technique de Besoin (STB) Manuel Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin SP2_MA _ Date créatin : 23/09/08 Page 1 sur 8 Guide pur la rédactin d une Spécificatin Technique de Besin (STB) Ce dcument est un guide

Plus en détail

Les soins de support et traitements palliatifs

Les soins de support et traitements palliatifs Chapitre 13 Les sins de supprt et traitements palliatifs Intrductin Les sins de supprt snt définis cmme l ensemble des sins et sutiens nécessaires aux persnnes malades tut au lng de la maladie cnjintement

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Guide du participant (Défi trio) 2015

Guide du participant (Défi trio) 2015 Guide du participant (Défi tri) 2015 INFORMATIONS GÉNÉRALES Se rendre sur le site de la cmpétitin L évènement se tiendra au Parc de la rivière Gentilly. Accueil de Sainte-Marie-de-Blandfrd : 1000, rute

Plus en détail

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE

-------oooooo------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE POUR LES PROPOSITIONS DE CHAQUE VILLE PROJET DE GESTION ECOLOGIQUEMENT RATIONNELLE DES DECHETS MUNICIPAUX ET DANGEREUX POUR REDUIRE LES EMISSIONS DE POLLUANTS ORGANIQUES PERSISTANTS NON INTENTIONNELS -------------- CADRE DES TERMES DE REFERENCE

Plus en détail