CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES"

Transcription

1 CHPITR 4 : LS RSUX D TS I. ITRODUCTIO S l on group plusurs élémnts raonnants d mêm fréqunc, la suprposton dans ls dfférnts drctons d l spac ds dfférnts champs raonnés, cré un phénomèn d ntrférncs. Dans crtans drctons où ls champs s aoutnt n phas, la dnsté d raonnmnt st rnforcé, tands qu dans d autrs, où la composton ds champs s ffctu n opposton d phas l raonnmnt put s annulr On obtnt ans ds sstèms d antnns dont ls proprétés drctonnlls sont supérurs à clls ds élémnts qu ls composnt. Cs élémnts ou sourcs élémntars puvnt êtr ds antnns cornts, ds fnts raonnants, ds dpôls ou ncor ds élémnts mprmés. Ils sont almntés par ds vos séparés, l dspostf d almntaton applé résau d almntaton ou ncor n anglas Bam Formng twork prmt d commandr ls ampltuds t ls phass rlatvs aux dfférnts sourcs qu composnt l résau. L dagramm d raonnmnt pourra ans avor un form rchrché. ous ctons à ttr d xmpl : Ls antnns adaptatvs : l dagramm d raonnmnt put êtr conformé localmnt par la créaton d zéros par xmpl. Ls antnns à fascaux conformés : l nvlopp du dagramm d raonnmnt st varabl Ls antnns à balaag : la drcton d raonnmnt maxmum st varabl. Grâc à l évoluton d la tchnolog ds crcuts mprmés t d l élctronqu haut fréqunc, ls antnns résaux sont actullmnt n pln dévloppmnt.

2 Ls prncpaux domans d applcaton sont : Tchnqus spatals : assurr un couvrtur trrstr spécfqu à partr d un satllt géostatonnar. Doman mltar : récton d broullurs Radars : balaag élctronqu II. RYOT D U GROUP D SOURCS xmpl : On consdèr un algnmnt d sourcs non sotrops, aant un dagramm d raonnmnt caractérsé par un foncton f θ,. On vut calculr l champ raonné dans un drcton θ,. n un pont qcq d ctt drcton, l champ résultant sra la somm vctorll ds champs d chacun ds sourcs d l algnmnt. Or, du fat du dagramm propr d cs sourcs, ls champs composants sont tous proportonnls à f θ,, d sort qu l champ total sra proportonnl à f θ,. as du fat d l algnmnt, c champ st proportonnl égalmnt à F θ, qu st l dagramm d l algnmnt d sourcs sotrops. Donc, l dagramm d l algnmnt ds sourcs non sotrops st d la form : D θ, f θ,. F θ, C st l prncp d multplcaton ds dagramms. Dans l cas d un groupmnt n lgns, n colonns t n profondurs, nous aurons D θ, f θ,. F θ,. F θ,.. F θ, vc : f θ, : dagramm propr d un sourc x z F θ, : dagramm d un algnmnt d sourcs sotrops dans la drcton Ox x F θ, : dagramm d un algnmnt d sourcs sotrops dans la drcton O

3 F θ, : dagramm d un algnmnt d sourcs sotrops dans la drcton Oz z xmpl : Consdérons sourcs réparts sur un surfac qulconqu. Cs sourcs sont supposés ndépndants, c'st-à-dr non couplés par raonnmnt, c qu n st vra qu s la dstanc qu ls sépar rst mportant supérur à la longuur d ond λ. Pour un sourc d ordr, nous avons : S son cntr d phas a son almntaton complx pouvant rprésntr l courant ou ncor la tnson f θ sa foncton caractérstqu d raonnmnt S r dstanc «sourc d ordr pont d obsrvaton» r r d cosθ, ro θ, kr Kf r n ntrodusant par : π k, l champ raonné à grand dstanc par la sourc λ Ψ cos θ, l champ total raonné par l résau st donné kd kr K f θ r Ψ L dagramm d raonnmnt du résau st alors donné par 3 D θ f θ Ψ

4 Dans l cas où la surfac st plan t qu touts ls sourcs sont dntqus nous avons alors : f θ f θ t l dagramm d raonnmnt du résau st donné par : D θ f θ Ψ C dagramm st donc l produt d un foncton propr aux sourcs qu compos l résau f θ par un foncton propr au résau, applé factur d résau. Lorsqu un résau st bdmnsonnl, t plus précsémnt rctangular t consttué dans la drcton Ox par ds résaux lnars caractérsés par un factur d résau F θ,, t dans la drcton O par ds résaux lnars caractérsés x par un factur d résau F θ, l factur d résau global st donné par : F θ, F x θ,. F θ, Dans c cas, la dstrbuton d ampltud t d phass pour ls sourcs qu composnt l résau sont tlls qu : a mn xm xm n n L dagramm d raonnmnt d l antnn st alors donné par : D θ, f θ,. F x θ,. F θ, vc : f θ, : foncton caractérstqu d raonnmnt d la sourc élémntar x xm Fx θ, xm : factur d résau slon Ox m n F θ, n : factur d résau slon O n Ψxm kxm θ cos xm sn, Ψn kn sn θ sn n III. LIGT D SOURCS POCTULLS QUIDISTTS III.. llur du dagramm d raonnmnt Consdérons sourcs sotrops, algnés, à égals dstanc d ls uns ds autrs, almntés smétrqumnt par rapport au mlu d l algnmnt t à gradnt d phass. 4

5 Pour un pont dans la zon d raonnmnt lontan l champ raonné par l résau st donné par : K r kr vc : kd cos put auss s écrr à un coffcnt près : vc : Frsnl On put rprésntr dans l plan complx rprésntaton d, sont donnés rspctvmnt par : 5 t

6 L champ total st donné par l vctur OC, l maxmum d raonnmnt a lu pour. La drcton corrspondant st donné par : cos kd Quand var à partr d, augmnt t OC dmnu, O t OB tournnt dans ls sns ndqués par ls flèchs. L prmr zéro a lu lorsqu O st prpndcular à OC, pus ls contnunt à tournr usqu à c qu lur résultant avons alors l maxmum du prmr lob scondar, tc. OC ' dvnn maxmum, nous L allur du dagramm d raonnmnt st alors la suvant : III.. Cas d sourcs d mêm ampltud t à gradnt d phas Dans c cas, kd cos. L champ total raonné par l t kr... ; avc K.. r 6 résau st donné par : [ ].

7 7 étant l nombr d sourcs ponctulls composant l résau t cos kd, st l déphasag ntr dux sourcs consécutvs. ous montrons qu put s mttr sous la form : sn sn La foncton caractérstqu d raonnmnt ou ncor l factur d algnmnt du résau st donc : sn sn F Démonstraton : [ ].... [ ] Donc, sn sn sn sn Donc, sn sn Donc, sn sn Donc, la foncton caractérstqu n champ st : cos sn cos sn cos sn cos sn sn sn λ π λ π d d kd kd F

8 S l on fat,,,l champ st maxmum. n traçant ls varatons du champ, on s aprçot qu c maxmum st touours nttmnt plus élvé qu ls autrs maxma obtnus n fasant varr d à 36. L dagramm d raonnmnt d l algnmnt st donc consttué par un lob prncpal accompagné d lobs scondars. fn d mux comparr ls dagramms obtnus, l st ntérssnt d ramnr tous ls maxma ds lobs prncpaux à la mêm valur n dvsant par. Donc, l factur d algnmnt st : sn F : valur normalsé sn défnssant chaqu dagramm. 8

9 9 III.3. Cas d sourcs à répartton par d l ampltud ous consdérons à nouvau l algnmnt du paragraph 3-. ous montrons qu l champ total raonné par ct algnmnt st donné par : cos L factur d algnmnt st donc : F cos L gan put êtr calculé à partr d la rlaton suvant : P t P R G max 4π vc : max, 4 s t K ds P P K R P θ π K étant un constant, d où l xprsson fnal du gan : G

Etude Power Splitter Combiner (Adder).

Etude Power Splitter Combiner (Adder). Etud plttr Combnr (ddr) Etud Powr plttr Combnr (ddr). chéma d prncp d un splttr d pussanc (Fg.) : port plttr / Combnr port port Fg. plttr Combnr. plttr résstf. Crcut passf consttué d résstancs dntqus montés

Plus en détail

Localisation simultanée de sources par retournement temporel. N. Aloui a, K. Raoof b et A. Bouallegue c. France, 38400 Grenoble, France

Localisation simultanée de sources par retournement temporel. N. Aloui a, K. Raoof b et A. Bouallegue c. France, 38400 Grenoble, France CFA 2014 Potrs 22-25 Avr 2014, Potrs Locasaton smutané d sourcs par rtournmnt tmpor N. Aou a, K. Raoof b t A. Bouagu c a Gpsa-ab, Grnob & Sys Com, Tuns, 11 Ru ds Mathématqus, 38400, Sant-Martn-d Hèrs,

Plus en détail

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages CU n : lctronqu Général Captr 6 Trantor polar n égm Varabl: L prncpaux montag Nombr d ur/captr : 8 Cour ntégré Sytèm d éaluaton : Contnu OJCTIFS D L NSIGNMNT : - Connaîtr l compoant élémntar d l élctronqu

Plus en détail

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003 DEA d physqu subatomqu Corrgé d l xamn d analys statstqu ds donnés t d modélsaton ssson d févrr - anné 22-23 Jérôm Baudot sur 45 ponts I- Errur sur la msur d un asymétr avant-arrèr ponts I-a La formul

Plus en détail

Résistance de contact et effets à micro-échelle. Application aux basses températures.

Résistance de contact et effets à micro-échelle. Application aux basses températures. ésstanc d contact t ffts à mcro-échll Applcaton aux basss tmpératurs Jan-Prr BADON Laborator d Thrmocnétqu, UMCNS 667, BP 569, 4436 NANTES Cdx 3 (jan-prrbardon@unv-nantsfr) ésumé: A bass tmpératur où ls

Plus en détail

Lames minces et Polarisation de la lumière

Lames minces et Polarisation de la lumière Mawan Bouch Ecol Supéu d Ingénus d Bouth, LIBAN 21-211 Lams mncs t Polasaton d la lumè A/ Pésntaton généal I/ Polasaton d la lumè Ls onds lumnuss sont ds onds élctomagnétqus caactésés pa dux champs E t

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013

Baccalauréat S Métropole 20 juin 2013 Baccalauréat S Métropol 0 juin 0 EXERCICE Commun à tous ls candidats 4 points Puisqu l choix d l arbr s fait au hasard dans l stock d la jardinri, on assimil ls proportions donnés à ds probabilités.. a.

Plus en détail

CHAPITRE II PHENOMENES D IONISATION DANS LES GAZ

CHAPITRE II PHENOMENES D IONISATION DANS LES GAZ I. NOTIONS SUR LES GAZ Tous ls gaz sont solants Ont la mêm constant délctrqu CHAPITRE II PHENOMENES D IONISATION DANS LES GAZ ε =ε = 8,85.1 12 F / m L ar st l solant l plus dsponbl, l plus utlsé t par

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

Chapitre 7. Poutres continues

Chapitre 7. Poutres continues Poutrs contnus Chaptr7 Chaptr 7 Poutrs contnus 1- Rappls d RDM 2- Inadaptaton d la méthod ds tros momnts aux matéraux partculrs ( béton armé) 3- Méthods d calcul 3-1. Méthod forfatar 3-1.1. Doman d valdté

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

Analyse du comportement hyperélastique d un tuyau en EPDM : Application pour distribuer de l eau en irrigation

Analyse du comportement hyperélastique d un tuyau en EPDM : Application pour distribuer de l eau en irrigation Analys du comportmnt hyprélastqu d un tuyau n EPDM : Applcaton pour dstrbur d l au n rrgaton Juln Dbord, Adnan Boukaml, Sévrn Tomas, Bruno Moll To ct ths vrson: Juln Dbord, Adnan Boukaml, Sévrn Tomas,

Plus en détail

VAUDON Patrick Master Recherche Télécommunications Hautes Fréquences et Optiques 1 IRCOM Université de Limoges

VAUDON Patrick Master Recherche Télécommunications Hautes Fréquences et Optiques 1 IRCOM Université de Limoges VAUDON Patick Mast Rchch Télécommunications Hauts Féquncs t Optiqus IRCOM Univsité d Limogs XI : Résaux d antnns ******************* L antnn st l élémnt incontounabl d tout dispositif pmttant d tansmtt

Plus en détail

TECHNICIEN EN TRANSPORT ET LOGISTIQUE

TECHNICIEN EN TRANSPORT ET LOGISTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION TECHNICIEN EN TRANSPORT

Plus en détail

Couplage fluide-structure pour les structures tubulaires et les coques coaxiales

Couplage fluide-structure pour les structures tubulaires et les coques coaxiales Vrson Ttr : Couplag flud-structur pour ls structurs tubu[...] Dat : 7/0/05 Pag : /39 sponsabl : Hassan BEO Clé : 4.07.04 évson : 896 Couplag flud-structur pour ls structurs tubulars t ls coqus coaxals

Plus en détail

Développement d un banc d essai de retrait empêché : relation entre formulation et fissurabilité des bétons au jeune âge

Développement d un banc d essai de retrait empêché : relation entre formulation et fissurabilité des bétons au jeune âge 19 èm Congrès Franças d Mécanqu Marsll, 4-8 août 9 Dévloppmnt d un banc d ssa d rtrat mpêché : rlaton ntr formulaton t fssurablté ds bétons au jun âg A. MESSAN a, P. IENNY b, C. BUISSON b, P. COUTURIER

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energe potentelle électrque. Potentel électrque 12 Chaptre 2 : Energe potentelle électrque. Potentel électrque 1. Traval de la orce électrque a) Expresson mathématque dans le cas du déplacement

Plus en détail

Cadre de la Méthode Complexe

Cadre de la Méthode Complexe Supplént XS 5 / M5 égi Sinusoïdal Forcé Fuill /3 adr d la Méthod oplx xrcic : ircuit n Sinus Forcé Soit l circuit séri suivant :. tud tporll n régi continu : On sout l circuit à un sourc d tnsion constant..

Plus en détail

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états

Définition SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS. Représentation. Equivalence d automates Graphe d états SYNTHESE D AUTOMATES D ETATS FINIS Automat d états finis (vu dans d autr nsignmnt? ) Spécification très utilisé n Informatiqu (Circuits, Résaux, Pruv...) Réalisation matérill d un automat à l aid d circuits

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Design and Optimization of the Ceramic Window Geometry for the 20 KW 352 MHz Fundamental Power Coupler For Spoke and Half Wave Resonator Cavities

Design and Optimization of the Ceramic Window Geometry for the 20 KW 352 MHz Fundamental Power Coupler For Spoke and Half Wave Resonator Cavities Dsign and Optimization of th Cramic Window Gomtry for th 2 KW 352 MHz Fundamntal Powr Couplr For Spok and Half Wav Rsonator Cavitis Christoph Milot IV ETUDE DU COUPLEUR DE PUISSANCE L couplur st chargé

Plus en détail

I. Présentation 2. II. Mesure des efforts de coupe 12

I. Présentation 2. II. Mesure des efforts de coupe 12 MSU DS FFOTS D COUP I. Présntaton I.. Pussanc nécssar à la coup I..a. présntaton ds composants d l acton d l outl sur la pèc I..b. Torsur cnématqu I..c. Pussanc nécssar à la coup I..d. Déformaton du copau

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Oscillations électriques libres

Oscillations électriques libres Oscllatons électrues lbres A Oscllatons lbres amortes 1/ Etude expérmentale a Expérence et observatons Après avor chargé le condensateur (poston 1) On bascule l nterrupteur sur la poston, on obtent l oscllogramme

Plus en détail

Thème 5. Corps purs et changements d état physique

Thème 5. Corps purs et changements d état physique hè 5 Cors urs t changnts d état hysiqu Qustionnair On chauff un élang d au t d glac à C : la tératur du élang augnt la tératur diinu la tératur n vari as On cori un élang d au t d vaur d au initialnt à

Plus en détail

CHAPITRE 9 FILTRAGE EN PRESENCE DE BRUIT ÉQUATION DU RADAR

CHAPITRE 9 FILTRAGE EN PRESENCE DE BRUIT ÉQUATION DU RADAR FILTRAE EN PRESENCE DE RUIT EQUATION DU RADAR CHAPITRE 9 FILTRAE EN PRESENCE DE RUIT ÉQUATION DU RADAR 1 ASPECT ALEATOIRE DU RUIT... PUISSANCE MOYENNE D'UN RUIT EFFET DU FILTRAE... 3.1 RETOUR SUR LA NOTION

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

Construction de portefeuille : recherche d une cohérence entre le risque stratégique et le risque actif

Construction de portefeuille : recherche d une cohérence entre le risque stratégique et le risque actif Objctf stratégu t gston actv 30 èm Collou GDR 30 èms Journés ntrnatonals d'économ Monétar ancar t Fnancèr otrs 7/8 jun 03 Constructon d portfull : rchrch d un cohérnc ntr l rsu stratégu t l rsu actf Alxs

Plus en détail

L'INDUCTION ON5WF (MNS)

L'INDUCTION ON5WF (MNS) 'IDUCTIO ème parte / O5WF (MS) Dans la ère parte de cet artcle, nous avons vu qu'un courant électrque donnat leu à un champ magnétque (expérence d'oersted). ous avons ensute vu comment Faraday, après avor

Plus en détail

TP 8 Spectroscopie infrarouge

TP 8 Spectroscopie infrarouge TP 8 Spctroscopi infraroug Chap4 : Analys spctral Objctifs: Idntification d liaisons l aid du nombr d ond corrspondant; détrmination d groups caractéristiqus. Mis n évidnc d la liaison hydrogèn. Exploitr

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

LES CONDENSATEURS 1. DESCRIPTION 2. PROPRIÉTÉS DES CONDENSATEURS

LES CONDENSATEURS 1. DESCRIPTION 2. PROPRIÉTÉS DES CONDENSATEURS LES CONDENSATERS. DESCRIPTION n condnsatur st consttué d dux surfacs conductrcs (armaturs) séparés par un solant (délctrqu). La constructon t la form du condnsatur dépndnt d sa tchnolog t d son applcaton.

Plus en détail

Chapitre 2:Nombres complexes

Chapitre 2:Nombres complexes haptr :Nombrs complxs I Défnton t rprésntaton Défnton : Un nombr complx st un nombr d la form x+y avc x t y dux réls t un nombr magnar tl qu ² = - L nsmbl ds nombrs complxs st noté Ls règls d calcul dans

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire L transistor bipolair L'objt d c documnt st d'apportr ls connaissancs t ls méthods nécssairs à la concption d'un étag amplificatur à bas d transistor. On s limitra à l'étud t à l'utilisation du transistor

Plus en détail

FONCTIONS D UNE VARIABLE COMPLEXE

FONCTIONS D UNE VARIABLE COMPLEXE Unvrsté du Man - Faculté ds Scncs! Rtour Varabl complx FONCTIONS D UNE VARIABLE COMPLEXE Ls nombrs complxs ont été ntroduts vrs 55 par ls talns Cardano t Frrar comm racns ds équatons du èm dgré dont l

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES

CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES Christoph Brtult Mthémtiqus n MPSI CALCULS DE PRIMITIVES ET D INTÉGRALES C chpitr vis à rnforcr votr prtiqu du clcul intégrl u moyn d révisions ciblés t grâc à du nouvutés, l intégrtion pr prtis t l chngmnt

Plus en détail

impôts 2011 En collaboration avec le Guide prat ique du Contribuable Ce qu il faut savoir..., tout simplement

impôts 2011 En collaboration avec le Guide prat ique du Contribuable Ce qu il faut savoir..., tout simplement Impôt 2011 21x29,7 :Impôt 2011 21x29,7 03/03/11 13:41 Pag1 mpôts 2011 En collaboraton avc l Gud prat qu du Contrbuabl C qu l faut savor..., tout smplmnt V O T R E D É C L A R A T I O N D E S R E V E N

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson

Couleurs. Nombres. Le s. jeux. Les. Labuchette. Je an Husson Ls Nombrs n Coulurs L s d jux Labuchtt J an Husson Nots méthodologiqus L matéril 1. Ls régltts sont évidmmnt l matéril cntral qui doit prmttr à l nfant d jour d abord t d calculr surtout. Ells ont subi

Plus en détail

VII. La méthode ESPRIT

VII. La méthode ESPRIT Patrick VAUDON Introduction à la détction ds angls d arrivés d un ond élctromagnétiqu. Mastr Rchrch Tchniqus hyprfréquncs élctroniqus t optiqus 4 VII La méthod ESPRIT ESPRIT st un acronym formé à partir

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 1: Bases de la mécanique quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 1: Bases de la mécanique quantique MECANIQUE QUANTIQUE Chapitr 1: Bass d la mécaniqu quantiqu Pr. M. ABD-LEFDIL Univrsité Mohammd V-V Agdal Faculté ds Scincs Départmnt d Physiqu, LPM Anné univrsitair 007-08 08 Filièrs SM 3-SMI 3 3 1 Introduction

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

Terrasses sur terre plein

Terrasses sur terre plein B Trrsss sur trr pln Conpts struturs 04-2012 TERRASSES SUR TERRE PLEIN Ds solutons nés l prtqu Dpus 1983, l nom Slütr-Systms st synonym struturs ntllnts pour l rélston rvêtmnts lons t trrsss. C st à tt

Plus en détail

Exercices de révision pour examen #1

Exercices de révision pour examen #1 Exercces de révson pour examen #1 Queston 1. Questons théorques. a) Nommez les courants qu exstent quand une dode est en équlbre. Courants de dffuson et de drft. b) Dessnez la structure physque réelle

Plus en détail

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE Séri d xrcics 5 SERIE D EXERCICES 5 : HERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE ravail mécaniqu ds forcs xtériurs d rssion. Exrcic : cas d un gaz. Soit un mol d gaz subissant un comrssion quasi statiqu t isothrm

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

CHAPITRE 2. La prévision des ventes

CHAPITRE 2. La prévision des ventes CHAPITRE La prévson des ventes C est en foncton des prévsons de ventes que l entreprse détermne la producton, les achats et les nvestssements nécessares. La prévson des ventes condtonne l ensemble de la

Plus en détail

Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest. Module Qualité et Fiabilité. Les Plans d Expériences

Ecole Nationale d Ingénieurs de Brest. Module Qualité et Fiabilité. Les Plans d Expériences Notes de cours Ecole Natonale d Ingéneurs de Brest Module Qualté et Fablté Les Plans d Expérences Cours proposé par M. Parenthoën année 2002-2003 enb c mp2003....... 1 Plan du cours Plans d Expérences

Plus en détail

Détecteurs de proximité inductifs OsiSense XS Gamme cubique

Détecteurs de proximité inductifs OsiSense XS Gamme cubique Détcturs d proximité inductifs OsiSns XS Gamm cubiqu Catalogu Rugghölzli CH Busslingn Tl. (0) Fax (0) 0 Rugghölzli CH Busslingn Tl. (0) Fax (0) 0 L détctur qui s adapt rapidmnt t plus facilmnt à vos machins

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Chapitre 2.2a Le potentiel électrique généré par des particules chargées

Chapitre 2.2a Le potentiel électrique généré par des particules chargées hapt.a L potntl élctu généé pa ds patculs chagés L potntl élctu L potntl élctu généé pa un nsmbl d chags à un pont P d l spac cospond à l éng potntll élctu patagé pa ls chags avc un chag stué au pont P

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ercces Électrocnétque alculs de tensons et de courants -21 éseau à deu malles Détermner, pour le crcut c-contre, l ntensté qu 1 2 traverse la résstance 2 et la tenson u au bornes de la résstance 3 : 3

Plus en détail

Un régime oscillatoire est une évolution dans e temps caractérisé par une fonction périodique. dqa dt qa uc = C. uc E C = ½. C.

Un régime oscillatoire est une évolution dans e temps caractérisé par une fonction périodique. dqa dt qa uc = C. uc E C = ½. C. Rappels Un régme oscllatore est une évoluton dans e temps caractérsé par une foncton pérodque. ondensateur B dq = = q = - q B dt q u = u E = ½..u 2 = 1. 2 Q 2 Bobne u bob = u L = L d + r dt E L ou E bob

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites

Les calculatrices sont interdites CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES Ls calculatrics sont intrdits L épruv st composé d dux problèms indépndants décrivant ls princips physiqus d dispositifs vibrants (microphons t sismograph). Il st consillé

Plus en détail

Chapitre1 IDENTIFICATION DE LA MATIERE ET DE L ENERGIE

Chapitre1 IDENTIFICATION DE LA MATIERE ET DE L ENERGIE Chapitr1 IDENTIFICATION DE LA MATIERE ET DE L ENERGIE L univrs physiqu résult d dux composants fondamntals, à savoir : la matièr t l énrgi. I. IDENTIFICATION DE LA MATIERE La matièr st la substanc qui

Plus en détail

Electronique Fondamentale

Electronique Fondamentale lctroniqu Numériqu par. OUMND lctroniqu Fondamntal. Oumnad aoumnad@mnara.ma lctroniqu Numériqu par. OUMND SOMM. Notions générals...4. oi d'ohm...4. Puissanc...4.3 s résistancs...5.3. od d coulur à 4 bands...5.3.

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

Comment démarrer l étude d un circuit?

Comment démarrer l étude d un circuit? Lçon E2 Méthods ommnt démarrr l étud d un crcut? Méthod 1. manèr général : 1 Toujours avor n têt la grandur rchrché t n foncton d qulls autrs grandurs on chrch à l xprmr. 2 Far apparaîtr ls nœuds (t borns

Plus en détail

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte!

Suivez Zoé et Martin pour une balade au cœur de la Découverte! Suivz Zoé t Martin pour un bala au cœur la Découvrt! Livrt péagogiqu : Projt rénovation urbain «Suivz-nous pour écouvrir t comprnr tout c qui va changr!» La naissanc u quartir la Découvrt Vu aérinn u quartir

Plus en détail

uur uur u ur Remarque : la superposition d'une lumière naturelle et d'une lumière totalement polarisée est une lumière partiellement polarisée.

uur uur u ur Remarque : la superposition d'une lumière naturelle et d'une lumière totalement polarisée est une lumière partiellement polarisée. T OLRITION RECTILIGNE DE L LUMIERE 1 - Descrpton de l'onde lumneuse naturelle : Une lumère naturelle résulte de la désectaton d'atomes qu émettent alors des vbratons (ou trans d'onde) de pérode de l'ordre

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE Sssion 200 Brvt d Tchnicin Supériur CONTRÔLE INDUSTRIEL t RÉGULATION AUTOMATIQUE U4 Instrumntation t Régulation Duré : 3 hurs Cofficint : 4 L utilisation d un calculatric réglmntair st autorisé. Calculatric

Plus en détail

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : "Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné"

Traitement du Signal - Travaux Dirigés - Sujet n 3 : Echantillonnage, Transformée de Fourier d un signal échantillonné raitmnt du Signal - ravaux Dirigés - Sujt n 3 : "Echantillonnag, ransormé d Fourir d un signal échantillonné" Exrcic : Sur-échantillonnag L objcti d ct xrcic st d mttr n évidnc l intérêt qu il put y avoir

Plus en détail

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE

IMPÉDANCES D ENTRÉE ET DE SORTIE MPÉDNCE D ENTÉE ET DE OTE. DÉFNTON On s plac n régim sinusoïdal forcé. oit Q un quadripôl. Nous allons modélisr c quadripôl n utilisant ls impédancs d ntré t d sorti. quadripôl Q V V. Point d vu du génératur

Plus en détail

1 ère S. «Thème 3 / L énergie et ses transferts» Livret 1 / Les TP

1 ère S. «Thème 3 / L énergie et ses transferts» Livret 1 / Les TP 1 ère S «Thème 3 / L énerge et ses transferts» Lvret 1 / Les TP Sommare Page 3 : Page 5 : Page 6 : Page 7 : Page 8 : Page 9 : TP/ Chaleur latente de fuson de la glace TP/ Détermnaton d une énerge de combuston

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

Physique Durée : 3h30

Physique Durée : 3h30 Banqu «Agro - Véto» A - 38 Physiqu Duré : 3h3 L usag d un calculatric st autorisé pour ctt épruv. Si, au cours d l épruv, un candidat rpèr c qui lui smbl êtr un rrur d énoncé, il l signal sur sa copi t

Plus en détail

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T

La transformée de Fourier de cette fonction est directe et donne 1 ) T Efft d l échantillonnag t d la troncation sur l spctr d un signal Ls signaux réls utilisés n physiqu sont d plus n plus souvnt traités d façon numériqu. Pour cla, il st nécssair d échantillonnr l signal.

Plus en détail

Devoir n 1 - Pour le lundi 14 septembre

Devoir n 1 - Pour le lundi 14 septembre CPGE Dupuy d Lôm - PC Phyqu 15/16 Dvor n 1 - Pour l lund 14 ptmbr Rmarqu prélmnar mportant Il t rapplé aux canddat() qu : - l xplcaton d phénomèn étudé ntrvnnnt dan la notaton au mêm ttr qu l dévloppmnt

Plus en détail

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs

B!m(bwbou.hbsef!eft! ofshjft!ev!gvuvs Mb!Ibvuf.Tbjoupohf B!m(bwbou.hbsf!ft! ofshjft!v!gvuvs Edition 2011!!!!!!!!!!!!!!Qfstqfdujwft!!!!!!!S vttjuft!!!!!!!joopwbujpo Fofshjft www.haut-saintong.com Edito Au nivau mondial, il y a trois mois ncor,

Plus en détail

Acquisition, analyse et traitement de signaux : bruit et mesures

Acquisition, analyse et traitement de signaux : bruit et mesures Acquisition, analys t traitmnt d signaux : bruit t msurs Rédaction du cours t travail xpérimntal associé : Jan-Baptist Dsmoulins (P.R.A.G.) mail : dsmouli@physiqu.ns-cachan.fr Notions fondamntals abordés

Plus en détail

FR Technologie CELLO

FR Technologie CELLO Tchnologi CELLO FR LG a mis NON 2 sur l marché, avc la tchnologi CELLO, nouvau dévloppmnt tchnologiqu qui augmnt ls prformancs t la fiabilité. Jusqu'à 320 W 300 W Tchnologi CELLO Cll Connction Elctrically

Plus en détail

Traitement des ponts thermiques lors de la rénovation. Guide pour les professionnels du bâtiment

Traitement des ponts thermiques lors de la rénovation. Guide pour les professionnels du bâtiment Tratmnt ds ponts thrmqs lors d la rénovaton d bâtmnts Gd por ls profssonnls d bâtmnt CE GUIDE S ADRESSE AUX PROFESSIONNELS ET LEUR PERMET D IDENTIFIER LES PONTS THERMIQUES ET DE PLANIFIER DES SOLUTIONS

Plus en détail

Aujourd hui commence le concours de pêche.

Aujourd hui commence le concours de pêche. Livrt d règls Carts Actions Un ju d Nicolas Mlt Carts Rivièr L ju : Aujourd hui commnc l concours d pêch. Chacun tnt d réalisr la millur pêch possibl tout n évitant ls détritus qui pollunt parfois la rivièr.

Plus en détail

E. Daudigeos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Clayette 4, Paule Opolon 5, G. Vassal 1, N. Lassau 2,3.

E. Daudigeos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Clayette 4, Paule Opolon 5, G. Vassal 1, N. Lassau 2,3. CARACTERISATION DE LA CROISSANCE TUMORALE D UN MODELE DE GREFFE ORTHOTOPIQUE DE NEUROBLASTOME METASTATIQUE PAR ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET BIOLUMINESCENCE. E. Daudigos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Claytt 4,

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique

Ch 4 Séries statistiques à une dimension Définitions et représentation graphique Ch 4 Séres statstques à une dmenson Défntons et représentaton graphque Termnologe Ensemble étudé = populaton Eléments de cet ensemble = ndvdus ou untés Attrbut consdéré = caractère qu peut être qualtatf

Plus en détail

Chapitre 5: La programmation dynamique

Chapitre 5: La programmation dynamique Chaptre 5: La programmaton dynamque. Introducton La programmaton dynamque est un paradgme de concepton qu l est possble de vor comme une améloraton ou une adaptaton de la méthode dvser et régner. Ce concept

Plus en détail

Vitrages extérieurs collés

Vitrages extérieurs collés Commission chargé d formulr ds Avis Tchniqus Group spécialisé n Constructions, façads t cloisons légèrs Vitrags xtériurs collés Cahir ds prscriptions tchniqus C documnt annul t rmplac l Cahir du CSTB 330,

Plus en détail

Thème 6. Transferts thermiques et rayonnement

Thème 6. Transferts thermiques et rayonnement hèm 6 ransfrts thrmqus t rayonnmnt Qustonnar : èr quston : Qul coffcnt défnt la capacté d un matérau à condur la chalur : coffcnt d échang thrmqu surfacqu h (W/m /K. a conductvté thrmqu λ (W/m/K. coffcnt

Plus en détail

COURS ING1035 - MATÉRIAUX

COURS ING1035 - MATÉRIAUX PROGRAMME DE GÉNIE DES MATÉRIAUX Not inal: /50 NOM (n majusculs): Vrsion modiié PRÉNOM : 11/12/02 ; 18h00 SIGNATURE : MATRICULE : SECTION : COURS ING1035 - MATÉRIAUX Examn inal du 10 décmbr 2002 d 9h30

Plus en détail

AUTO - INDUCTION. I - Expérience. II - Inductance propre d un circuit. III - F.é.m auto-induite. cf. fiche annexe 1

AUTO - INDUCTION. I - Expérience. II - Inductance propre d un circuit. III - F.é.m auto-induite. cf. fiche annexe 1 1 èr S.T.I Gén élctrotchnqu uto-nducton Exmpl d Cours I - Expérnc cf. fch annx 1 II - Inductanc propr d un crcut UTO - INDUCTION flux propr P mbrassé par un bobn st proportonnl à l ntnsté du courant qu

Plus en détail

Partie I: Différences finies avec centrage partiel

Partie I: Différences finies avec centrage partiel U. PARIS VI et ÉCOLE POLYTECHNIQUE 7 anver 04 Spécalté Probablté et Fnance du Master de Scences et Technologe EXAMEN DU COURS ANALYSE NUMÉRIQUE DES ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES EN FINANCE verson 03/0/04

Plus en détail

CLASSE : 2 éme Scciencces EPREUVE : MATHEMATIQUES. Durée : 2h

CLASSE : 2 éme Scciencces EPREUVE : MATHEMATIQUES. Durée : 2h DEVOIR DE SYNTHESE N 3 CLASSE : ém Sccnccs EPREUVE : MATHEMATIQUES Duré : h Exrcc : (3 ponts) Répondr par Vra ou Faux aux sx propostons suvants. Aucun justfcaton n st dmandé.. Après avor corrgé ls cops

Plus en détail

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de

Nom : Butor, une fourmi ro. «Famille» : Durée de vie : 3 ans pour les. Taille des adules fait moins de 40 cm de Cart In tité Cart Intité Manibul st l chf la colonn s fourmis noirs. Il va aoptr la coccinll orphlin n l intégrant parmi ls sins. C st nsmbl qu lls luttront contr la coloni fourmis rougs. La Coccinll té

Plus en détail