Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation"

Transcription

1 Exemples e questions HERMES 5.1 Fountion Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l onféértion (UPIC), est propriétire es roits uteur. Copyright 2014 TÜV SÜD Akemie GmH All rights reserve. No prt of this pulition my e pulishe, reproue, opie or store in t proessing system or irultion in ny form y print, photo print, mirofilm or ny other mens without written permission y TÜV SÜD Akemie GmH. All other ompny, prout or servie nmes my e tre mrks or servie mrks of others n re the property of their respetive owners. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 1/8

2 Introution Vous trouverez i-joint 22 questions à hoix multiples. Une seule réponse est orrete pr question. Vous otenez un point pr réponse orrete. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 2/8

3 1. L méthoe e gestion e projets HERMES 5 est omposée es éléments suivnts : Sénrios, moules, phses et jlons, remrques onernnt l'utilistion, rôles, tâhes et résultts. Pilotge, onuite et exéution. Initilistion, oneption, rélistion et éploiement. Système IT stnr, système IT, presttion/prouit, orgnistion et sénrio iniviuel. 2. Quelle esription fit prtie u sénrio "Presttion/prouit"? Aheter et intégrer u point e vue tehnique et orgnistionnel une solution informtique isponile sur le mrhé (progiiel). Rélistion 'un servie ou 'un prouit pour un esoin spéifique. Développer une pplition informtique et l intégrer u point e vue tehnique et orgnistionnel. Mettre en ple une pplition informtique existnte ns une utre unité usiness. 3. Iniquez le sénrio stnr qu un hef e projet oit hoisir pour pter l orgnistion struturelle et fontionnelle une unité orgnistion. Apttion u système Orgnistion Intégrtion u système Système IT 4. Les listes e ontrôle ient le hef e projet à formuler es mnts e trvil. lors e l rétion e l orgnistion u projet. lors e l rélistion systémtique e vérifitions. lors e l'étlissement e l plnifition es élis et jlons. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 3/8

4 5. Quel «teur» est impliqué lors e l étlissement e listes e ontrôle? L exploitnt. Le prouteur. L'utilisteur. Le éveloppeur. 6. Au sein e l orgnistion u projet, quels rôles sont ttriués u niveu hiérrhique u pilotge? Mnnt / memre u omité e pilotge / gestionnire e l qulité et es risques. Mnnt / hef e projet / gestionnire e l qulité et es risques. Memre u omité e pilotge / hef e projet / memre u omité spéilisé. Chef e projet / memre u omité spéilisé / ssistne e projet. 7. Quelle ffirmtion onernnt l'ttriution es rôles n est ps orrete? Une personne peut ssumer plusieurs rôles. L ttriution es rôles est oumentée ns le pln e gestion u projet. L ttriution es rôles se fit en fontion es exigenes u projet. Une personne peut ssumer seulement un rôle. 8. Nommez les 3 groupes e rôles essentiels pour le projet ns l orgnistion permnente. Diretion, Projet Mngement Offie (PMO) et orgnes e presription et e ontrôle e gestion. Mnnt, iretion et gestion e projet. Mnnt, omité e pilotge et gestion e l qulité et es risques. Diretion, ssistne e projet, orgnes e presription et e ontrôle e gestion. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 4/8

5 9. Quels rôles oivent u minimum être ttriués ns hque projet? Mnnt, hef e projet et spéiliste. Mnnt, omité e pilotge, hef e projet et spéiliste. Mnnt, hef e projet, memre u omité spéilisé et équipe projet. Mnnt, hef e projet, memre u omité spéilisé et spéiliste. 10. Quelles tâhes ompren le moule "prouit" u sénrio stnr "presttion/ prouit"? Evluer le prouit et tiver le prouit. Elorer le onept u prouit, élorer et réliser l'ppel 'offres, réliser le prouit et tiver le prouit. Elorer le onept u prouit, réliser le prototype et tiver le système. Elorer le onept u prouit, réliser le prouit et tiver le prouit. 11. Quelle ffirmtion onernnt le hef e projet est orrete? Le hef e projet est responsle pour l onuite e l gestion u prouit. Le hef e projet irige le projet pour tteinre les résultts ve les ojetifs prévus. Le hef e projet est responsle pour les résultts u projet et pour l'otention es ojetifs en respetnt le uget et les élis fixés. Le hef e projet évlue l émrhe et les résultts e l gestion u projet, e l'orgnistion e projet et e l oopértion u sein u projet. 12. Quelle ffirmtion onernnt le mnt e projet est orrete? L phse 'initilistion ne émrrer que lorsque le mnt e projet est opté. Le mnt e projet est un or entre le mnnt et le hef e projet. Le mnt e projet est vérifié à l fin e hque phse et pté ux onnées tuelles. Ave le mnt e projet toutes les informtions sont élorées fin e pouvoir étlir le pln e gestion u projet. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 5/8

6 13. Pour quelle tâhe u moule «orgnistion e éploiement» le responsle u proessus métier est-il responsle ns le sénrio stnr «presttion/prouit»? Dns e moule il n'est responsle 'uune tâhe. Réliser le éploiement. Préprer le éploiement. Elorer le onept e éploiement. 14. Lquelle es ffirmtions suivntes fit prtie es trois possiilités 'pter un sénrio existnt ves HERMES 5 en ligne? Ajouter es tâhes et es résultts à un moule existnt. Supprimer es tâhes et es résultts 'un moule existnt. Supprimer es rôles. Elrgir le moèle e phses. 15. Quelle réponse reflète le mieux les esriptions es eux rôles "représentnt es utilisteurs" et "responsle e proessus métier"? Le représentnt es utilisteurs grntit l'entretien et l suite u éveloppement. Le responsle e proessus métier trite les spets reltifs u proessus u sein u projet. Le représentnt es utilisteurs représente les intérêts e ses utilisteurs u sein u projet. Le responsle e proessus métier trite les spets reltifs u proessus métier u sein u projet. Le représentnt es utilisteurs représente les intérêts e ses utilisteurs u sein u projet. Le responsle e proessus métier rélise es tions e formtion et e éploiement. Le représentnt es utilisteurs grntit l'entretien et l suite u éveloppement. Le responsle e proessus métier rélise es tions e formtion et e éploiement. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 6/8

7 16. Quel est le point ommun entre les rôles "Responsle e l'exploittion" et "Développeur" ns le moule "Orgnistion e éploiement"? Ils ne prtiipent ps ux tâhes u moule. Ils prennent l éision onernnt l mise en servie. Ils n'ssument uune responsilité pour les tâhes fisnt prtie u moule. Ils sont responsles pour l tâhe "élorer le onept e éploiement". 17. Iniquez une mesure e éploiement e l tâhe «éployer le système» u moule «orgnistion u éploiement». Rélistion e tests. Détermintion e l strtégie e éploiement. Rélistion e l formtion es utilisteurs. Coneption e l'intégrtion. 18. De quel résultt u moule «Orgnistion e éploiement» l esription suivnte fitelle prtie : «... En font ussi prtie l nlyse et l plnifition es mesures e gestion es moifitions e l orgnistion, fin e filiter l trnsition e l orgnistion, fin e filiter l trnsition e l nienne sitution à l nouvelle...»? Proès-verl e réeption. Conept e éploiement. Ations e éploiement rélisées. Orgnistion et tions e éploiement rélisées. 19. Sous quel onglet e HERMES 5 en ligne peut-on réer es sénrios iniviuels? Comprenre Informer Utiliser Former HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 7/8

8 20. Quelle ffirmtion éfinit le rôle "représentnt es utilisteurs"? Il trite, ns le projet, les spets onernnt son proessus. Il étermine et priorise les exigenes es utilisteurs sur l se es proessus métier et les trnsforme en exigenes envers le système Il veille à e que es exigenes spéifiques lires et ooronnées onstituent l se pour l rélistion. Il ie le mnnt en évlunt le projet e mnière imprtile et reommne es mesures visnt l'otention es ojetifs u projet. 21. Quelle ffirmtion onernnt le onept e éploiement est orrete? Le onept e éploiement est éveloppé ns l phse e rélistion. Le onept e éploiement érit les mesures et l'orgnistion u éploiement. Le onept e éploiement est l se pour le onept e migrtion. Le onept e éploiement érit l issolution e l'orgnistion projet. 22. Quelle ffirmtion onernnt le rôle "hef e projet" est orrete? Le hef e projet irige le projet sur emne u mnnt. Il est nommé pr le mnnt et sous s responsilité. Le hef e projet irige le projet sur emne e l'orgnistion permnente. Il est nommé pr l'orgnistion permnente et sous l responsilité u mnnt. Le hef e projet irige le projet sur emne u mnnt. Il est nommé pr l'orgnistion permnente et sous l responsilité e elle-i. Le hef e projet irige le projet sur emne e l'orgnistion permnente. Il est nommé pr le mnnt et sous s responsilité. HERMES5-1FNDExemplesequestions_STP_V1-4_fr 8/8

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Proposition du Conseil-exécutif

Proposition du Conseil-exécutif Proposition du Conseil-exéutif 8. Projet (proédure de onsulttion) Loi sur les déhets (LD) (Modifition) Le Grnd Conseil du nton de Berne, sur proposition du Conseil-exéutif, rrête: I. L loi du 8 juin 00

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions e hut niveu pour l onfigurtion e MAfeeMAfee Firewll Enterprise Control Center

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Analyse interactive de l'évolution des réseaux par morphing de graphes

Analyse interactive de l'évolution des réseaux par morphing de graphes Anlyse intertive e l'évolution es réseux pr morphing e grphes Sï KAROUACH *, Christophe LONGEVIALLE ** krouh@irit.fr, longeville.hristophe@wnoo.fr (*) Université Pul Stier - IRIT - Equipe SIG 118, route

Plus en détail

au plus tard le 3 avril 2015

au plus tard le 3 avril 2015 Serétrit générl u gouvernement Diretion e l formtion professionnelle ontinue Servie ertifition, uit et ontrôle Setion ontrôle et uit 19, venue u Mréhl FOCH B.P. 110-98845 NOUMEA CEDEX Courriel : e.fp@gouv.n

Plus en détail

Examen HERMES 5.1 Advanced Cas modèle : Conduite du projet. Contenant les réponses aux solutions

Examen HERMES 5.1 Advanced Cas modèle : Conduite du projet. Contenant les réponses aux solutions Examen HERMES 5.1 Advanced Cas modèle : Conduite du projet Contenant les réponses aux solutions HERMES est un standard ouvert de l administration fédérale suisse. La Confédération suisse, représentée par

Plus en détail

SOMMAIRE. Objectifs de la séance :

SOMMAIRE. Objectifs de la séance : Ojetifs de l séne : d'nlyser le fontionnement d'un système simple de définir le onept de logique progrmmée de iter les rtéristiques fontionnelles d'un système séquentiel de déoder le shém de rordement

Plus en détail

All other company, product or service names may be trade marks or service marks of others and are the property of their respective owners.

All other company, product or service names may be trade marks or service marks of others and are the property of their respective owners. Cas modèle concernant la «conduite du projet» Pour l examen HERMES 5 Advanced Contenant les réponses aux solutions HERMES est un standard ouvert de l administration fédérale suisse. La Confédération suisse,

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Réglementtion Thermique 2005 et Dignosti de Performne Energétique (DPE) Dns le dre des enggements de l Frne à réduire les émissions de CO 2 et utres gz à effet de serre, des étpes importntes s imposent

Plus en détail

Circuits résistifs simples

Circuits résistifs simples Chpitre 2 Ciruits résistifs simples Ce hpitre présente les tehniques de se d nlyse de iruits. Ces tehniques vont permettre de simplifier les iruits pour en fire l nlyse. On verr en prtiulier les lois de

Plus en détail

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS

ACCORD MULTILATERAL ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ACCORD MULTILATERAL PORTANT SUR LA CONSULTATION, LA COOPERATION ET L'ÉCHANGE D'INFORMATIONS ORGANISATION INTERNATIONALE DES COMMISSIONS DE VALEURS MOBILIERES INTERNATIONAL ORGANIZATION OF SECURITIES COMMISSIONS

Plus en détail

Normes graphiques. Dans les règles de l art

Normes graphiques. Dans les règles de l art Normes grphiques Dns les règles de l rt Dns e hier des normes grphiques se trouvent toutes les règles indispensbles à l reprodution des éléments d identifition de l mrque TrukPro. Ces éléments donnent

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude VIESMNN VITODENS, VITOSOLR onduits d évution des fumées pour hudière gz à ondenstion de,9 à 50,0 kw Notie pour l'étude onduits d évution des fumées Vitodens et Vitosolr 548 49 B/f 4/05 Sommire Sommire.

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER DCG session 2011 UE8 Systèmes d informtion et de gestion Corrigé indictif DOSSIER 1 : PREPARER ET FORMER LES ENTRAINEURS 1. Expliquer les crdinlités des ssocitions NECESSITER, SE DEROULER Intitulé de l'ssocition

Plus en détail

Concept de ventilation modulaire pour gaines circulaires

Concept de ventilation modulaire pour gaines circulaires onept e ventiltion moulire pour gines irulires Pourquoi un tel onept? 1. re qu il est simple et éonomique.. re qu il est moulire. 3. re qu il éonomise u temps u montge.. re qu il existe es omposnts e toutes

Plus en détail

Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Sociétés scientifiques de soins (AFG) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Adiameris. Stratégie d investissement

Adiameris. Stratégie d investissement Aimeris Strtégie investissement B Aimeris Formulire e sousription n Strtégie investissement (à ompléter pr Privte Estte Life) Nom u gestionnire 1. Profil investisseur Les informtions i-essous permettront

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Berceau de stockage Doka

Berceau de stockage Doka 11/2010 Notie d instrutions originles 999281803 fr à onserver pour une utilistion ultérieure ereu de stokge ok es tehniiens du offrge Notie d instrutions originles ereu de stokge ok esription du produit

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

MINIMALIST COLLECTION

MINIMALIST COLLECTION MINIMALIST COLLECTION MINIMAL M TUBE M TUBE SQUARE M TUBE ROUND FOURSLIM BY ARCHITECTS FOURSLIM ON/OFF FOURSLIM SQUARE FOURSLIM SQUARE ON/OFF FOURSLIM SQUARE LED SKINNY 1015 1617 1819 2021 2225 2627 2831

Plus en détail

Une gamme de formes et de coloris

Une gamme de formes et de coloris Une gmme de formes et de oloris 8 oloris Brun Flmmé Rouge Flmmé Vert Flmmé Rouge Noir Ardoisé Gris Lihen Terre Cuite MASTER 4 oloris Gris Pierre Brun Noyer Ardoisé Brun Liège QUEUE DE CASTOR 4 oloris Ardoisé

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

StyleView Scanner Shelf

StyleView Scanner Shelf StyleView Scnner Shelf User's Guide Poids mx. : 2 ls ( kg) Chriot SV et unité frontle Option - Chriots LCD Option 2 - Chriots pour ordinteurs portles 3 Option 3 - Ril du mur 6 Option 4 - Arrière du chriot

Plus en détail

Graphes de décision binaires

Graphes de décision binaires Chpitre 3 : Grphes de déision inires Chpitre 3 Grphes de déision inires Pour répondre u prolème posé pr l roissement de l tille des fontions logiques à triter (grnd nomre de fontions, de monômes et de

Plus en détail

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

clés de Les l'apprentissage

clés de Les l'apprentissage Réseu des centres publics de formtion professionnelle et pr pprentissge du Ministère de l Agriculture en Midi-Pyrénées clés de l'apprentissge Les c+5 B u du CAP L'Employeur L pprentissge constitue un excellent

Plus en détail

THE EVOLUTION design collection by architects

THE EVOLUTION design collection by architects THE EVOLUTION esign olletion y rhitets STEEL GLAM STEEL ELEGANCE FOURFOZ STEEL WAVE STEEL STONE 42-51 52-55 56-59 60-63 64-67 STEEL GLAM riteur sèhe-serviette Arhitete: Gonçlo Byrne De lignes roites et

Plus en détail

Université Paris Diderot LI /13 corrigé C.C. n 1

Université Paris Diderot LI /13 corrigé C.C. n 1 Université Pris Dierot LI0636 12/13 orrigé C.C. n 1 1. Soit le mot u = lphet X = {,,}). Donnez une expression rtionnelle qui rtérise l ensemle e tous les préfixes e u. On peut fire filement l liste e tous

Plus en détail

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Chapitre 12 Applications du produit scalaire. Table des matières. Chapitre 12 Applications du produit scalaire TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 12 Applications du produit scalaire. Table des matières. Chapitre 12 Applications du produit scalaire TABLE DES MATIÈRES page -1 hpitre 12 pplitions du produit slire TLE DES MTIÈRES pge -1 hpitre 12 pplitions du produit slire Tle des mtières I Exeries I-1 1 Théorème d l Kshi.................................... I-1 2................................................

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Transformation de la Production : d un Centre de Coût à un Centre de Services Jeudi 18 juin 2009

Transformation de la Production : d un Centre de Coût à un Centre de Services Jeudi 18 juin 2009 Trnsformtion de l Production : d un Centre de Coût à un Centre de Services Jeudi 18 juin 2009 Atos, Atos et le poisson, Atos Origin et le poisson, Atos Consulting insi que le poisson seul sont des mrques

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130 Université e Sherrooe, Déprtement inormtique IGL50 : Méthoes ormelles en génie logiiel, Exmen inl Proesseur : Mr Frppier, Luni 6 éemre 0, 9h00 à h00, lol D-0 Doumenttion permise. Appreil életronique interit.

Plus en détail

La photomodélisation architecturale

La photomodélisation architecturale Livio De Lu Préfe de Lu Roert L photomodélistion rhiteturle Relevé, modélistion, représenttion d édifies à prtir de photogrphies Groupe Eyrolles, 2009 ISBN : 978 2 212 12524 5 Chpitre 2 L prise de vue

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Restauration d un faux moignon sous une couronne céramique existante

Restauration d un faux moignon sous une couronne céramique existante Spéil Prothèse fixe Resturtion d un fux moignon sous une ouronne érmique existnte Autment resturtion under n existing ermi rown MOTS-CLEFS : Tenon en fire, frture du moignon, reonstitution orono-rdiulire

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Expérience de programmation générique sur des structures non-séquentielles : les automates p.1/40

Expérience de programmation générique sur des structures non-séquentielles : les automates p.1/40 Expériene de progrmmtion générique sur des strutures non-séquentielles : les utomtes IGM - Université de Mrne L Vllée Vinent Le Mout Expériene de progrmmtion générique sur des strutures non-séquentielles

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

Automates temporisés TD/TME 2 : Composition d automates temporisés Construction des régions

Automates temporisés TD/TME 2 : Composition d automates temporisés Construction des régions Automtes temporisés TD/TME 2 : Composition utomtes temporisés Constrution es régions Exerie 1 Moélistion un feu triolore Un feu triolore peut être rouge, ornge, vert, ou éteint. Il peut fontionner selon

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition

McAfee Firewall Enterprise, Multi Firewall Edition Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll Eition version 8.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise, Multi Firewll

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

spécialistes de L enveloppe des bâtiments

spécialistes de L enveloppe des bâtiments spécilistes de L enveloppe des bâtiments Le concept d enveloppe de bâtiments Spécialiste reconnu de la façade et de l évaluation énergétique, IFF développe des projets avec une conception globale pour

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée de,, Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi To ite this version: Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi. Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée

Plus en détail

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie

Valorisation en sidérurgie des fils d acier issus du déchiquetage fin des pneus en fin de vie Vloristion en sidérurgie des fils d ier issus du déhiquetge fin des pneus en fin de vie. Générlités Philippe RUSSO ARCELOR RESEARCH Industril Opertion Reserh Center Voie Romine - BP 30320-57283 Mizières

Plus en détail

Ater Lucis. La lumière maîtrisée

Ater Lucis. La lumière maîtrisée Ater Lucis L lumière mîtrisée 09/2009 Contenu A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Ater Lucis Démrche Qulités Focus pr modèle Circeo Xelios Arboris A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Bonhomme

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR Livret des compétences essentielles de seconde II Fiche N 3- Niveu d cquisition exigé : «je sis en prler» LA CHAINE D INFORMATION :L fonction ACQUERIR L fonction ACQUERIR est chrgée de mettre en forme

Plus en détail

Web Services Order Center Guide de l utilisateur

Web Services Order Center Guide de l utilisateur We Services Order Center Guide de l utilisteur 2009 Xerox Corportion. Tous droits réservés. Xerox et le dessin de l sphère de connectivité, insi que tous les noms de produits mentionnés dns cette puliction

Plus en détail

Convention on the Liability of Hotel-keepers concerning the Property of their Guests

Convention on the Liability of Hotel-keepers concerning the Property of their Guests Europen Trety Series No. 41 Série des trités européens - n o 41 Convention on the Liility of Hotel-keepers onerning the Property of their Guests Convention sur l responsilité des hôteliers qunt ux ojets

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes

Directive relative à la mise en oeuvre de grues et de machines de chantier à proximité de lignes électriques aériennes Directive reltive à l mise en oeuvre de grues et de mchines de chntier à proximité de lignes électriques ériennes 1 Chmp d ppliction Chmp d ppliction L présente directive s pplique ux trvux exécutés u

Plus en détail

Détails LES FICHIERS DE BASE

Détails LES FICHIERS DE BASE Gestion commercilet gestion des stocks pour les blnchisseurs industriels, les loueurs de linge et utres ctivités professionnelles liées à l'entretien du textile. requis : Svoir UTILISER un ordinteur dns

Plus en détail

Série RL83* numérique

Série RL83* numérique Série RL83* numérique Frnçis Sommire INSTALLATION DU TÉLÉVISEUR Consignes e séurité... 4 Instlltion et informtions importntes... 5 Téléommne... 7 Insertion es piles et portée... 7 CONNEXION DE VOTRE TÉLÉVISEUR

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

A Identification de l acheteur

A Identification de l acheteur MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHéS PUBLICS/ACCORDS-CADRES D é c l r t i o n d u c n d i d T En cs de cndidtures groupées, remplir une déclrtion de cndidture pr membre du groupement. Tous les documents constitunt

Plus en détail

Protocole additionnel à la Charte sociale européenne

Protocole additionnel à la Charte sociale européenne Protocole dditionnel à l Chrte socile européenne Strsourg, 5.V.1988 Série des trités européens - n 128 Prtie I Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe, signtires du présent Protocole, Résolus à

Plus en détail

I. Que sont les partitions?

I. Que sont les partitions? Cours de mthémtiques frfelues LES FRACTIONS CASSÉES Prémule Voici un cours de mthémtiques qui n ur jmis s plce dns une slle de clsse un utre jour que le er vril. Son sujet : les frctions cssées, ou prtitions,

Plus en détail

TD 1 Langages rationnels

TD 1 Langages rationnels TD 1 Lngges rtionnels Timothée Bernrd (timothee.ernrd@ens-lyon.org) 21 septemre 2016 1. Soit A = {,, }. Pour hun des lngges suivnts, donner un utomte fini déterministe (AFD) le reonnissnt : () l ensemle

Plus en détail

1 re L option Perspective cavalière Exercices 1

1 re L option Perspective cavalière Exercices 1 1 re L option Perspetive vlière Exeries 1 Exerie 1. On rppelle quelques règles une représenttion en perspetive vlière un solie : les fes frontles (elles vues e fe) sont représentées à l éhelle ; es roites

Plus en détail

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre de démarrage

l'appareil et vérifiez les composants Cartouches d'encre de démarrage Guie instlltion rpie Commener MFC-J430W Veuillez lire le Guie e Séurité u Prouit vnt 'instller l'ppreil. Veuillez ensuite lire e Guie 'instlltion rpie pour onnître l proéure e onfigurtion et 'instlltion

Plus en détail

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut?

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut? Auteur Agnès Guerrz Dte : Otore 2006 Module : TC2 Test et QCM JAVA Instrutions pour le QCM : Ce Test / QCM sert à vérifier vos onnissnes du lngge jv. Cohez le ou les réponses prmi les hoix proposés, vous

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Toute l information est sur Systèmes d entraînement à vitesse variable Variateurs MOVITRAC LTE B / LTP B

Toute l information est sur  Systèmes d entraînement à vitesse variable Variateurs MOVITRAC LTE B / LTP B Toute l informtion est sur www.usoome.om Systèmes entrînement à vitesse vrile Vriteurs MOVITRC LTE B / LTP B 2 Vriteurs MOVITRC LTE B Tension limenttion 1 X 230 V 1 X 230 V IP Puissne [kw] IP 20 IP 66

Plus en détail

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277

automates finis Sujet. Contenu de l article. page 277 pg 277 utomts finis pr Aury Bou hon ( S), Cthrin Enjlrt ( S), Crolin Hostlry (2 n ) t Luil Toussrt ( S) u lyé Fustl Coulngs Mssy (9) nsignnts : MM. Mihl Enjlrt t Hrvé Hmon hrhur : M. Jn-Pirr Rssyr ompt-rnu

Plus en détail

Cours 6. Arbres équilibrés Recherche sur disque.

Cours 6. Arbres équilibrés Recherche sur disque. ours 6 rres équilirés Reherhe sur disque Jen-Jques.Levy@inri.fr http://jenjqueslevy.net tel: 01 9 6 56 89 serétrit de l enseignement: therine ensoussn @lix.polytehnique.fr ile 00, LIX tel: 01 69 4 67 http://www.enseignement.polytehnique.fr/informtique/

Plus en détail

Théorie des langages Automates finis

Théorie des langages Automates finis Théorie des lngges Automtes finis Elise Bonzon http://we.mi.prisdescrtes.fr/ onzon/ elise.onzon@prisdescrtes.fr 1 / 51 Automtes finis Introduction Formlistion Représenttion et exemples Automtes complets

Plus en détail

La plateforme Next Generation Mini guide

La plateforme Next Generation Mini guide L plteforme Next Genertion Mini guie Ce guie onis été réé pour vous permettre e vous fmiliriser rpiement ve les nomreuses fontionnlités et outils isponiles sur l plteforme Next Genertion. Apprenez où trouver

Plus en détail

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I Mnuel d instructions du KIT de mise à niveu I TABLE DES MATIÈRES AVANT DE COMMENCER... 2 NOUVELLES FONCTIONNALITÉS... 2 UTILISATION DE LA TABLETTE À STYLET... 3 À propos de l tblette à stylet... 3 Utilistion

Plus en détail

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS PROGRESSIONS POUR LE CE2, CM1 ET CM2

CYCLE DES APPROFONDISSEMENTS PROGRESSIONS POUR LE CE2, CM1 ET CM2 POESSIONS POU LE CE2, CM ET CM2 LO 0 FAAIS - MATHEMATIQUES FANÇAIS LANAE OAL (CE2) P P2 P3 P4 P5 ACONTE, DÉCIE, EXPOSE Fire un réit struturé et ompréhensile pour un tiers ignornt es fits rpportés ou e

Plus en détail

Test provincial de compétences linguistiques

Test provincial de compétences linguistiques Test provinil e ompétenes linguistiques Mrs 2012 TEXTES DE LECTURE ET QUESTIONS DE TEST DIFFUSÉS Remrque : Le formt e e hier iffère e elui utilisé lors u test, mis les questions restent les mêmes. Prtie

Plus en détail

Arrangement européen pour la protection des émissions de télévision *

Arrangement européen pour la protection des émissions de télévision * Série es trités européens - n 34 Arrngement européen pour l protetion es émissions e télévision * Strsourg, 22.VI.1960 Prémule Les gouvernements signtires, memres u Conseil e l'europe, Consiérnt que le

Plus en détail

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012 Wieln-Werke AG, 89070 Ulm, Allemgne Février 2012 Conitions générles e livrison 1. Conitions ontrtuelles, roit pplile Nous livrons et fournissons es presttions onformément à notre onfirmtion e ommne érite

Plus en détail

La Gazette du Rallye Mathématique de l IREM Paris-Nord LE RALLYE : CONSIGNES ET EPREUVES.

La Gazette du Rallye Mathématique de l IREM Paris-Nord LE RALLYE : CONSIGNES ET EPREUVES. N 2 Mars 2012 La Gazette u Rallye Mathématique e l IREM Paris-Nor LE RALLYE : CONSIGNES ET EPREUVES. Dans un même établissement et pour une urée e 1 heure : ο ο une ate est retenue : le luni 12 après-mii

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005

Zelio Logic 2 Interface de communication SR2COM01 Aide à l'utilisation du Dossier d'exploitation 11/2005 Zelio Logi 2 Interfe de ommunition SR2COM01 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion 11/2005 1606327 Aide à l'utilistion du Dossier d'exploittion Aperçu Introdution Le Dossier d'exploittion est un

Plus en détail

Commencer. Guide d'installation rapide DCP-9055CDN. l appareil et vérifier les composants AVERTISSEMENT ATTENTION

Commencer. Guide d'installation rapide DCP-9055CDN. l appareil et vérifier les composants AVERTISSEMENT ATTENTION Guie instlltion rpie Commener DCP-9055CDN Avnt utiliser l ppreil pour l première fois, lisez le présent Guie 'instlltion rpie fin e le onfigurer et e l instller. Pour ffiher le Guie 'instlltion rpie ns

Plus en détail

Inès CHIHI, Afef ABDELKRIM, and Mohamed BENREJEB. LA.R.A. Automatique, Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis, BP37, le Belvédère, 1002 Tunis, Tunisie

Inès CHIHI, Afef ABDELKRIM, and Mohamed BENREJEB. LA.R.A. Automatique, Ecole Nationale d Ingénieurs de Tunis, BP37, le Belvédère, 1002 Tunis, Tunisie Interntionl Journl of Innovtion n Applie Stuies ISSN 8-934 Vol. 3 No. My 3, pp. 6-8 3 Innovtive Spe of Sientifi Reserh Journls http://www.issr-journls.org/ijis/ Crtéristion es ooronnées et e l vitesse

Plus en détail

Fonctions Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

Fonctions Numériques Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako Fontions Numériques Site MthsTICE e Am Troré Lyée Tehnique Bmko I Générlités sur les fontions ) Définition : Soit A et B eu ensemles non vies e R On ppelle fontion e A vers B, toute reltion e A vers B

Plus en détail

PREPARER UNE INTERVENTION

PREPARER UNE INTERVENTION PREPARER UNE INTERVENTION MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveu IV 2006 CAFOC - GIP de l cdémie de Lyon - 39, rue Pierre Bizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04 78 47 27 11 - gipl-cfoc@c-lyon.fr PREPARER

Plus en détail

distance parcourue temps mis pour la parcourir

distance parcourue temps mis pour la parcourir CH IV VITESSE - DEBIT - MASSE VOLUMIQUE - DENSITE RAPPELS DE COURS QUESTION 26 Conversion de m/s en km/h : il fut à l fois onvertir les mètres en kilomètres et les seondes en heures. On : 1 m = 0, 001

Plus en détail

Laboratoire M.S.M.A.P. SARL Microanalyse Sciences des Matériaux Anciens et du Patrimoine - Etude des objets d'art

Laboratoire M.S.M.A.P. SARL Microanalyse Sciences des Matériaux Anciens et du Patrimoine - Etude des objets d'art Lortoire M..M.A.P. ARL Mironlyse ienes des Mtériux Aniens et du Ptrimoine - Etude des ojets d'rt ÉTUDE D UNE TÈLE CMMÉMRATIVE MAYA (H.: 202 m ; l.: 72 m) Provenne et époque supposées : Mexique-Guteml,

Plus en détail

Plan diversité 2012-2013

Plan diversité 2012-2013 Pln diversité 2012-2013 SPF MOBILITE & TRANSPORTS L diversité, gge de qulité! Service d encdrement Personnel & Orgnistion Personne contct diversité Sylvi Ardizzone sylvi.rdizzone@moilit.fgov.e 02/ 277

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail