Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile"

Transcription

1 SP7 : Élecroique Sysème Posiioeme Allocaio Câble Eviroeme (E-SPACE) Comporeme mécaique d'u faisceau de câble auomobile Travaux de Gwedal CUMUNEL préseés par Olivia PENAS LISMMA - Supméca 1

2 Pla SP7: ESPACE Problémaique Cas d éude Problèmes ideifiés Ea de l ar Logiciels commerciaux Recherche das le domaie e coexe Avaceme Arrageme des câbles Expérimeaio Simulaio dyamique Suie 03/05/2010 2

3 Problémaique Ava : 2D coracuel A parir schéma élecrique logueur des câbles Maiea: 3D coracuel Eviroeme véhicule (cosruceur) > chemieme souhaié pour le faisceau Procédé de fabricaio doi garair le posiioeme das l espace du faisceau Fabricaio du faisceau à pla Mise à pla du faisceau 03/05/2010 3

4 Préseaio Phase 1: (du 11/07 au 07/08) Pareaires: LEONI (Leader), Dassaul Sysèmes, Supméca. Démosraeur: faisceau sous-capo moeur (câblage ierappareil). Faisceau eveloppe de différes faisceaux (pris e compe pour plusieurs cofiguraios de moeur possibles). Siué das la zoe moeur, la plus exposée au iveau hermique, vibraoire e de plus l eviroeme es rédui. Tou problème peu eraîer ue pae véhicule, le faisceau es doc u éléme criique. Phase 2: (du 08/08 au 04/11) Pareaires: LEONI (Leader), Dassaul Sysèmes, Supméca, Hapio, Dyamic 3D. Démosraeur: faisceau siège Faisceau mois complexe Prooype physique déjà exisa 03/05/2010 4

5 Mise e évidece des lacues du modèle das le module Flex(EHI-Caia V5) acuel Faisceau câble équivale (uyau) défii uiqueme par u poi e ue lige eure (secio circulaire) e ie pas compe des propriéés des câbles le cosiua. Torsio (ou vrillage) o prise e compe Choix du module d Youg rès limié Grégoire M., «Ieracive Simulaio of flexible Pars», Thèse, Uiversié de Mayece (Allemage), /05/2010 5

6 Bibliographie 03/05/2010 6

7 N Elecrical ad Mechaical Rouig Logiciels CAO Solid Edge Edge Wire Haress CATIA Equipme ad sysems N I-deas Haress Desig CoCreae Cablig Pro/ENGINEER Pippig ad cablig exesio SolidWorks Rouig INVENTOR Cocepio de câbles e de faisceaux 03/05/2010 7

8 Logiciels e Réalié Viruelle: IC:IDO & Fleiluio: IDO:Flexible Fleiluio: fleegie Hapio: plug-i IFC (Hapique) Recherche: Auomobile: Flexiluio Theee A., Grisoi L., Adrio C., Barsky B., «Geomerically exac dyamic splies», Compuer-Aided Desig, 40(1) (2008) Gregoire M., «Ieracive Simulaio of flexible Pars», Thèse, Uiversié de Mayece (Allemage), Aimaio: Baraff D., Wiki A., «Large Seps i Cloh Simulaio», SIGGRAPH 98, Orlado, Juille 1998, pp Spillma J., Tescher M., «A Adapaive Coac Model for he Robus Simulaio of Kos», Eurographics Mécaique: Ghoreishi S.R., «Modélisaio aalyique e caracérisaio expérimeale du comporeme de câbles syhéiques», Thèse, Ecole Cerale Naes, Giry E., «Prise e compe des ieracios de coac-froeme ere fils d armure pour la modélisaio élémes fiis d u pipelie flexible e grades rasformaios», Thèse, ECP, Theee A. Theee A. Spillma J. Barraff D. Ghoreishi R. Giry E. 03/05/2010 8

9 Noce O. Réalié viruelle Noce O., «Aimaio dyamique de corps déformables coius : applicaio à la simulaio de exiles ricoés», Thèse, Uiversié de Reims, Leoir J., «Modèle déformable 1D pour la simulaio physique emps-réel», Thèse, Uiversié de Lille, 2004 Theee A., «Splies dyamiques géomériqueme exaces: simulaio haue performace e ieracio», Thèse, Uiversié de Lille, Leoir J. Mikchevich A., «Méhodologie de simulaio d assemblage/désassemblage de composas flexibles : Applicaio à la simulaio de pièces de ype poures flexibles das u eviroeme de réalié viruelle», Thèse, INPG, Raay O., «Two-Haded Ipu Device for Flexible Pars», Thèse, Uiversié de Düsseldorf, Goebbels G. ad co, «Real-ime dyamics simulaio of cables, hoses ad wirig haresses for high accuracy digial mock-ups ad load aalysis», Auomoive Power Elecroics Coferece, Paris, Sepember Leoir J. Duriez C., «Coac froa ere obje déformables das des simulaios emps-réel avec reour hapique», Thèse, Uiversié d Evry, Mikchevich A. Duriez C. Goebbels G. Raay O. 03/05/2010 9

10 Logiciels e Réalié Viruelle: IC:IDO & Fleiluio: IDO:Flexible Fleiluio: fleegie Hapio: plug-i IFC (Hapique) Recherche: Auomobile: Theee A., Grisoi L., Adrio C., Barsky B., «Geomerically exac dyamic splies», Compuer-Aided Desig, 40(1) (2008) Gregoire M., «Ieracive Simulaio of flexible Pars», Thèse, Uiversié de Mayece (Allemage), Aimaio: Baraff D., Wiki A., «Large Seps i Cloh Simulaio», SIGGRAPH 98, Orlado, Juille 1998, pp Spillma J., Tescher M., «A Adapaive Coac Model for he Robus Simulaio of Kos», Eurographics Mécaique: Ghoreishi S.R., «Modélisaio aalyique e caracérisaio expérimeale du comporeme de câbles syhéiques», Thèse, Ecole Cerale Naes, Giry E., «Prise e compe des ieracios de coac-froeme ere fils d armure pour la modélisaio élémes fiis d u pipelie flexible e grades rasformaios», Thèse, ECP, Réalié viruelle: Noce O., «Aimaio dyamique de corps déformables coius : applicaio à la simulaio de exiles ricoés», Thèse, Uiversié de Reims, Leoir J., «Modèle déformable 1D pour la simulaio physique emps-réel», Thèse, Uiversié de Lille, 2004 Theee A., «Splies dyamiques géomériqueme exaces: simulaio haue performace e ieracio», Thèse, Uiversié de Lille, /05/

11 Hypohèses à valider pour obeir ue simulaio réalise d u faisceau de câbles Héérogééié du faisceau : hypohèse d isoropie (secio circulaire) es-elle jusifiée? Eude de sesibilié des paramères: Froemes ere fils Ifluece de l erubaage Cofiguraio iiiale des fils (procédés de fabricaio) Obeir expérimealeme les différes paramères maériaux permea de caracériser le faisceau: Rigidié de flexio (E1*I) Rigidié e racio (E2*S) Module de orsio (G*J) Coefficie de froeme Module de cisailleme Opimisaio: Logueur du faisceau (sous coraies: ageces, rayo de courbure limie ) Cofiguraio iiiale des câbles 03/05/

12 Avaceme 03/05/

13 Modèle splie Modèle de splies dyamiques q ( x, y, z, θ ) q( u) i 1 b ( u) i q i Noce O., «Aimaio dyamique de corps déformables coius : applicaio à la simulaio de exiles ricoés», Thèse, Uiversié de Reims, Leoir J., «Modèle déformable 1D pour la simulaio physique emps-réel», Thèse, Uiversié de Lille, Theee A., «Splies dyamiques géomériqueme exaces: simulaio haue performace e ieracio», Thèse, Uiversié de Lille, Formulaio Lagragiee {, } i 1K, d d T q& i U Fi qi T q & i Eergies de déformaio coiues d d j 1 M i, j A j avec 1, 0 2 d q j j 2 M J i j bi ( s) bj ( s) ds A d Flexio Torsio Elogaio P i U q 2 0 q i ( ε ε ) H ( ε ε ) i ds H ES GJ EI Marice de Hooke 03/05/

14 P F A M Sysème dyamique (maricielle): Schéma de résoluio: implicie Méhode de Newo-Raphso (DL ordre 1) Sysème fial (sas coraies) Sas amorisseme: V P F A M P P P U P K P F V M K M 1 2 Marice Hessiee 03/05/ Avec amorisseme: Coraies: muliplicaeurs de Lagrage Sous forme maricielle: P F V K 2 P F V M K D M 1 2 η Λ 0 ), ( 0 g q q q g q f i i & ( ) Λ E L B L F F K P F V M B Λ E B L L F 0 K D M F η 2 avec saique dyamique

15 Cofiguraio iiiale des câbles: Circle packig Iégaliés à respecer (overlap): Cercle à placer avec cercle eveloppe d 2 2 i0 r0 ri xi yi Cercle à placer avec cercle déjà placé 0 d ij 2 2 ( xi x j ) ( yi y j ) ri rj 0 Maximum Hole Degree (MHD) rule λ 1 d mi ri Recherche dichoomique de Rmi 03/05/

16 Cofig. 1 Cofig. 2 Cofig. 3 R1.54 cm R1.53 cm R1.55 cm Compacié80,1% Compacié81,9% Compacié79,6% MHD pour le fil suiva das la lise MHD pour u des fils de la lise MHD avec fils ordoés du plus gros au plus pei 03/05/

17 Expérimeaio Réalisaio d u bac d essai (IUT ville d Avray) Rigidié e flexio (plusieurs direcios) Rigidié e racio Module de orsio Aures ess: Ifluece de l erubaage, du froeme, de la cofiguraio iiiale Aisoropie 03/05/

18 Bac d essais Faisceaux 03/05/

19 Perspecives Numérique: Fialiser le modèle Splie Comparaiso avec d aures modèles (Poure 3D ) Opimisaio sous coraies de la posiio du faisceau (Paramère logueur, coraies ageces, rayo de courbure limie ) Modélisaio d u faisceau de câbles (coac, froeme ere plusieurs modèles splies) Modélisaio de l erubaage Eude de sesibilié des paramères (froeme oamme) Expérimeal: Déermiaio des paramères maériau du faisceau (E*I, E*S, G*J, ν, froeme) Eude de sesibilié des paramères Posiioeme das l espace (moio capure (Dyamic 3D), ) Reour d effor (Hapio) 03/05/

20 03/05/

H. Ait Ader, M. Hamizi, NE. Hannachi

H. Ait Ader, M. Hamizi, NE. Hannachi 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 Evaluaio de l effor d arracheme e des déformaios moyees das les boulos d acrage des assemblages de pieds de poeaux sous chargeme saique

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

ISFA Université Lyon 1 β WINTER & Associés γ RÉSUMÉ

ISFA Université Lyon 1 β WINTER & Associés γ RÉSUMÉ Allocaio d acifs selo le crière de maximisaio des fods propres écoomiques e assurace o-vie : préseaio e mise e œuvre das la réglemeaio fraçaise e das u référeiel de ype Solvabilié Frédéric PLANCHET Pierre-E

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius - Frédéric PLANCHET (Uiversié Lyo, Laboraoire SAF, JWA - Acuaires) - Pierre THEROND (Uiversié Lyo, Laboraoire SAF, JWA - Acuaires) 005.6 (WP 04) Laboraoire SAF

Plus en détail

Août 2016 (1 heure et 45 minutes) b) Quel lien y a-t-il entre le rang d'une matrice et son nombre de lignes et de colonnes? Ne pas (2.5 pts.

Août 2016 (1 heure et 45 minutes) b) Quel lien y a-t-il entre le rang d'une matrice et son nombre de lignes et de colonnes? Ne pas (2.5 pts. 1 a) Défiir: marice écheloée lige réduie rag d'ue marice Aoû 016 (1 heure e 45 miues) (1 p) b) Quel lie a--il ere le rag d'ue marice e so ombre de liges e de coloes? Ne pas démorer (05 p) c) Discuer, selo

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide.

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide. hapire : hue ericale d u solide hapire : hue ericale d u solide. bjecifs : Qu es-ce qu u champ de pesaeur? hue ericale sas froeme hue ericale das u I. Qu es-ce qu u champ de pesaeur? Tou corps de masse

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius F. Plache 1 ad P.-E. Thérod Résumé. Les processus sochasiques coius so des ouils largeme employés e fiace e e assurace, oamme pour modéliser aux d iérês e cours

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C MPS/PCS/ESC égraio SUP/ESC Méhodes d iégraio - : égrale immédiae - : Somme ou différece de focios - : Composée de focio -4 : Décomposiio e fracios raioelles -5 : Par subsiuio (chageme de variable) -6 :

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. Nota : les trois parties du problème peuvent être abordées indépendamment. Partie I - Propriétés de la transformée de Legendre

MATHÉMATIQUES II. Nota : les trois parties du problème peuvent être abordées indépendamment. Partie I - Propriétés de la transformée de Legendre MATHÉMATIQUES II Noa : les rois paries du problème peuve êre abordées idépedamme Parie I - Propriéés de la rasformée de Legedre Das oue la parie I -, I désige u iervalle de IR e f ue focio à valeurs réelles,

Plus en détail

Plan Granulométrie par diffusion de lumière

Plan Granulométrie par diffusion de lumière Pla Graulométrie par diffusio de lumière Structure des systèmes colloïdaux Diffusio de lumière par ue particule. Diffusio Rayleigh. Diffractio de Frauhofer.3 Diffusio de Mie 3 Applicatio : graulométrie

Plus en détail

POLYMÈRES THERMOPLASTIQUES

POLYMÈRES THERMOPLASTIQUES PYÈRES THERPASTIQUES I-Gééraliés sur les polymères (compléme) 1) Srucure a) défiiio U polymère es ue macromolécule de masse molaire rès élevée (> 5 000 g.mol 1 jusqu à 10 6 g.mol 1 ); elle es egedrée par

Plus en détail

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus Chapire : Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius Chapire - Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius.. Modèle mahémaique d u sysème Le comporeme d u sysème liéaire e ivaria es régi par

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

Simulation des Grandes Échelles du développement spatial d une couche de mélange plane 3D : comparaison avec des résultats expérimentaux détaillés.

Simulation des Grandes Échelles du développement spatial d une couche de mélange plane 3D : comparaison avec des résultats expérimentaux détaillés. Simulatio des Grades Échelles du déeloppemet spatial d ue couche de mélage plae 3D : comparaiso aec des résultats expérimetaux détaillés. C. Teaud S. Pelleri A. Dulieu (LIMSI - UPR CNRS 3251) L. Cordier

Plus en détail

Votre atout sous-traitance

Votre atout sous-traitance Vre au sus-raiace www.ar-services.fr www.ar-services.fr INDUSTRIE Câblage - Cecique Câbles seris e faisceaux élecriques Cffres e armires élecriques Briers e ceceurs pur aérauique, éergie, élécms Câbles

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie. Mardi 19 Mars 2013 Durée : 3 heures DTL N 4

Lycée Fénelon Sainte-Marie. Mardi 19 Mars 2013 Durée : 3 heures DTL N 4 Lycée Féelo Saie-Marie Termiale ES Aée 0-0 Mahémaiques Mardi 9 Mars 0 Durée : heures DTL N La calcularice es auorisée. Le suje compore u oal de exercices. Le barème es fouri à ire idicaif. EXERCICE (6

Plus en détail

Développement en Série de Fourier

Développement en Série de Fourier F-IRIS-5.ex Développeme e Série de Fourier Développer e série de Fourier les focios de période T défiies aisi : a b { f impaire T = f = si ] ; { f paire T = f = si ; ] Faire das chaque cas ue représeaio

Plus en détail

Fonctions numériques - Rappels

Fonctions numériques - Rappels PCS Focios umériqus - appls Défiiios : U focio à valurs rélls s u applicaio d ou u pari d das. Das l pla mui d u rpèr, la courb rprésaiv ou rprésaio graphiqu d u focio à valurs rélls s l smbl ds pois d

Plus en détail

10 Chapitre 10. Alfred Logarithme, un arrondi catastrophique

10 Chapitre 10. Alfred Logarithme, un arrondi catastrophique Chapire 0 Chapire 0. Alfred Logarihme, u arrodi caasrophique Das cerais calculs, les erreurs d'arrodis peuve deveir si imporaes qu'elles ôe ou ses aux résulas obeus : cela ie à la représeaio des ombres-machie

Plus en détail

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant:

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant: dré Ross lgèbre liéaire e géomérie vecoriel Mise e siuaio 1 lice e Beoî vo au magasi Ils achèe 2 ypes d aricles: Le premier aricle coûe x dollars e le secod aricle coûe y dollars. lice achèe 2 fois le

Plus en détail

Simulation : application au système bonus-malus en responsabilité civile automobile

Simulation : application au système bonus-malus en responsabilité civile automobile 4/5/98 Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus Simulaion Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus en responsabilié civile auomobile 4/5/98 Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus Programme

Plus en détail

Trading de Volatilité

Trading de Volatilité M émoire moire d Eude d Approfodisseme Tradig de Volailié Chrisia DIDION & Thomas JANNAUD Valdo DURRLEMAN Ecole Polyechique Sommaire Iroducio. Modèle de Blac-Scholes. Iroducio 44. Modèle de Blac & Scholes..5

Plus en détail

Rentabilité et financement d un investissement

Rentabilité et financement d un investissement REFI01 : Reabilié e fiaceme COURS Jui 2000 Reabilié e fiaceme d u ivesisseme 1 OBJECTIFS O cherche : à assurer la compéiivié de l ereprise sur plusieurs aées ; après avoir examié l opporuié d u ivesisseme

Plus en détail

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur :

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur : Eercice : Eercices : Iégrales gééralisées Déermier si les iégrales suivaes so covergees, e le cas échéa calculer leur valeur :.. d (+ ) d 3. 4. e d d 5. 6. 3 d e d Eercice : Déermier si les iégrales suivaes

Plus en détail

3 Illusrios Iiérire de l bore 5 à l bore 6. PRÉSENTATION Le lc des Breoières de l ville de Joué-lèsTours qui s éed sur 40 hecres. Il offre ue grde vriéé de presios. Poi d que Poubelle LAC DES BRETONNIÈRES

Plus en détail

ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME. S. Ayadi

ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME. S. Ayadi Joural of Fudameal ad Applied Scieces ISSN -9867 Available olie a hp://www.jfas.ifo ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME S. Ayadi

Plus en détail

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7!

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7! Iégraio d ue suie e d ue série de focios : ITT e covergece domiée ) Théorème d iégraio erme à erme d ue série de focios a) Théorème : Soi P f ue série de focios coiues (par morceau) covergea simpleme sur

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL UNE ÉTUDE EMPIRIQUE DE L INTERVENTION DE LA BANQUE CENTRALE SUR LE MARCHÉ DES CHANGES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL UNE ÉTUDE EMPIRIQUE DE L INTERVENTION DE LA BANQUE CENTRALE SUR LE MARCHÉ DES CHANGES UNIVERSIÉ DU QUÉBEC À MONRÉAL UNE ÉUDE EMPIRIQUE DE L INERVENION DE LA BANQUE CENRALE SUR LE MARCHÉ DES CHANGES MÉMOIRE PRÉSENÉ COMME EXIGENCE PARIELLE DE LA MAIRÎSE EN ÉCONOMIQUE CONCENRAION EN ÉCONOMIE

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE Haue Ecole d géierie e de Gesio du cao du Vaud SYSEMES EEONQES PEMEE PAE Marc orrevo A B E E S M A E E S PAGE. NOON...-. B...-. FS ONES E HAPES OS...-.3 ONSÉAONS EHNOOGQES...-3.3. Gééraliés... -3.4 NOES

Plus en détail

4. Principe de la modélisation des séries temporelles

4. Principe de la modélisation des séries temporelles 4. Principe de la modélisaion des séries emporelles Nous raierons ici, à ire d exemple, la modélisaion des liens enre la polluion amosphérique e les indicaeurs de sané. Mais les méhodes indiquées, comme

Plus en détail

Intégrales dépendant d un paramètre

Intégrales dépendant d un paramètre [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le 3 avril 5 Eocés Iégrales dépeda d u paramère Covergece domiée Exercice [ 9 ] [correcio] Calculer les limies des suies do les ermes gééraux so les suivas : a) u = π/4

Plus en détail

AVRIL 2014 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie A

AVRIL 2014 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie A AVRL CONCOURS NGÉNEURS DES TRAVAUX STATSTQUES TS Voi A CORRGE DE LA èr COMPOSTON DE MATHEMATQUES Ercic. Calculr,, la dérivé d : La dérivé s égal à :, puis pour, o obi. Calculr si d Comm la ocio s impair,

Plus en détail

Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL

Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL Cours Thème I ECHANTILLONNAGE ET CONESION D SIGNAL II- ÉCHANTILLONNAGE 1- L'échailloeur bloqueur a- Schéma I- GÉNÉALITÉS Les raiemes moderes des sigaux so le plus souve umériques. Il fau doc rasformer

Plus en détail

Utilisation de lentilles dans les conditions de Gauss

Utilisation de lentilles dans les conditions de Gauss IUT Sait Nazaire Départemet Mesures Physiques MP Semestre Utilisatio de letilles das les coditios de Gauss - Système optique cetré e coditios de Gauss Du fait de l étude préalable de la réfractio (letilles,

Plus en détail

5.1 La conception d'animation

5.1 La conception d'animation ANIMATIONS Flash CS6 5.1 La concepion d'animaion A- Le concep d'animaion dans Flash Flash perme de créer des animaions. Lorsque vous animez un obje, vous gérez deux espaces : l'espaceemps dans le panneau

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Stock options et gestion du groupe des actionnaires dominants : vers un effet de levier de contrôle?

Stock options et gestion du groupe des actionnaires dominants : vers un effet de levier de contrôle? Soc opios e gesio du groupe des acioaires doias : vers u effe de levier de corôle? JEL : G3/G3/D74 Keywords : Srucure de corôle, soc opios, iciaio des salariés, asyérie d iforaio, alliace, collusio, acioaria.

Plus en détail

2. Correction : Limites, continuité, dérivabilité

2. Correction : Limites, continuité, dérivabilité Correctio : Limites, cotiuité, dérivabilité Exercices de base U algorithme a est la valeur de la variable x pour laquelle o cherche ( x ), p est la précisio utilisée das le calcul : plus o avace das la

Plus en détail

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué.

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué. Polyésie jui 016 EXERCICE 1 7 pois Commu à ous les cadidas Parie A Voici deux courbes C 1 e C qui doe pour deux persoes P 1 e P de corpuleces différees la coceraio C d alcool das le sag (aux d alcoolémie)

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE

DEVOIR DE SYNTHESE N 1 SECTION TECHNIQUE LYCEE KHAZNADAR DEVOIR DE SYNTHESE N 1 Proposé par : MLAOUHI S & ABAAB T Disciplines echniques SECTION TECHNIQUE Consiuion du suje : un dossier echnique : pages 1/4 2/4 3/4 e 4/4 Des feuilles réponses

Plus en détail

2.1 Envoi d'un message

2.1 Envoi d'un message MESSAGES Oulook 2013 2.1 Envoi d'un message La messagerie es desinée à l'envoi e à la récepion du courrier élecronique. Six dossiers peuven conenir les messages : les dossiers Boîe de récepion, Brouillons,

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

Amorçage de fissure au voisinage des interfaces fibre/matrice : comparaison d un critère mixte et des modèles de zone cohésive

Amorçage de fissure au voisinage des interfaces fibre/matrice : comparaison d un critère mixte et des modèles de zone cohésive 8 èe Cogrès Fraçais de Méaique Greoble, 7-3 aoû 007 Aorçage de fissure au voisiage des ierfaes fibre/arie : oparaiso d u rière ixe e des odèles de zoe ohésive Beoî Poiou,*, Eri Mari, Niolas Carrère 3,

Plus en détail

i est l indice de ligne et j l indice de colonne. L ensemble des matrices de type (n, p) à coefficients dans K est noté M np

i est l indice de ligne et j l indice de colonne. L ensemble des matrices de type (n, p) à coefficients dans K est noté M np 8 Marices 8 Espace vecoriel M p ( 8 Marices à liges e p coloes Défiiio : Soi K u corps commuaif, e p deux eiers aurels o uls O appelle marice à liges e p coloes (ou de ype (,p à coefficies das K, la doée

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Rappels sur les signaux

Rappels sur les signaux CHAPIRE Rappels sur les sigaux. - Iroducio U sigal élecrique es oujours associé à deux ypes de gradeurs : le sigal qui coie l'iformaio ormaleme uile : le brui qui gééraleme es cosidéré comme u parasie

Plus en détail

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2

Module Complémentaire. Systèmes multitâches, systèmes temps réel MC II2 Insiu Universiaire de Technologie de Nanes - Déparemen G.E.I.I. Module Complémenaire Sysèmes muliâches, sysèmes emps réel MC II2 Yvon TRINQUET Y. Trinque Module Complémenaire «Inroducion aux Sysèmes Temps

Plus en détail

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I

AMPLIFICATEUR LINEAIRE INTEGRE (A.L.I) Montages Fondamentaux à base d A.L.I Chapire C1 Leçon C1 AMPLIFICATEU LINEAIE INTEGE (A.L.I) Monages Fondamenaux à base d A.L.I I. Uilisaion d un A.L.I en régime non linéaire : 1) Acivié praique : a) A l aide d une maquee fournie ou à parir

Plus en détail

Exercice 1. E3A MP épreuve De manière classique J 2 = nj.

Exercice 1. E3A MP épreuve De manière classique J 2 = nj. EA MP épreuve 05 Eercice.. De maière classique J = J. A = I + J e I e J commue. Doc A = I + ( + J = ( + A ( + I. Aisi le polyôme P = X ( + X + + es u aulaeur de A... A(A ( + I = ( + I. Doc A es iversible

Plus en détail

459,6nm 450nm,750nm qui

459,6nm 450nm,750nm qui Exercice : Travaux dirigés de l opique géomérique SVT 03,. T =,533.0-5 4 s, d où la fréquence : = A.N. : = 6,53.0 Hz T c c. 0 = c.t = =. A.N. : 0 459,6nm 0, 4596m f 3. Oui, cee radiaion es visible à l

Plus en détail

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1 Soi (a N la suie réelle défiie ar : Iroducio a = + O éudie la série de erme gééral a O more qu elle es covergee e o doe différees reréseaios de sa somme, oée γ, e aelée Cosae d Euler Pour cela o commece

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

FONCTIONNEMENT AUTOMATE

FONCTIONNEMENT AUTOMATE FONCTIONNEMENT AUTOMATE IUT MULHOUSE Bernard Reeb foncionnemen auomae - 1/1 I. CONSTITUTION D'UN AUTOMATE Les auomaes son le plus souven de ype modulaire : une unié cenrale compléée d'un bac pou recevoir

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

La détection synchrone : application

La détection synchrone : application La déecion synchrone : applicaion (Anglais: lock-in amplifier) La cigale chane U IN () Mais il y a du brui + beaucoup de brui. U OUT () Quelle es l'ampliude du chan de la cigale? Commen exraire le signal

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

Le navire tout électrique

Le navire tout électrique Le vire ou élecrique Vous lle éudier ds ce suje le sysème de producio d'éergie d'u vire ou élecrique qui es coçu pour rviller e eux profodes (300m) fi de réliser des forges jusqu'à 6500m. ser imuhig hruser

Plus en détail

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques.

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques. STS SN IR 1 Sysèmes Informaisés Evaluaion 4 Durée: 1h5 11/2/215 1/4 1) Requêes SQL( 3 ps) 1.1) Afficher le ire e le nom de l'édieur des livres de l'aueur "WERBER". 1.2) Déerminer le prix du livre le moins

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries

Module 4 (11 cours) L ALGÈBRE Suites et séries Résul d ppreissge géérl Module 4 ( cours) L ALGÈBRE uies e séries Exploier les relios mhémiques pour lyser des siuios diverses, fire des prédicios e predre des décisios éclirées.. modéliser des siuios

Plus en détail

Version du 13 juillet 2014 (10h03)

Version du 13 juillet 2014 (10h03) CHAPITRE 6.! TORSION... - 6.1-6.1. Définiions... - 6.1-6.. Torsion une barre e secion circulaire... - 6. - 6..1. Recherche e la isribuion es conraines... - 6. - 6... Relaions fonamenales... - 6. - 6..

Plus en détail

Août 2015 (1 heure et 45 minutes)

Août 2015 (1 heure et 45 minutes) Aoû 05 ( heure e 45 miues). a) Cier oues les opéraios élémeaires (permea de réduire ue marice à sa forme écheloée lige réduie) e doer, pour chacue, so effe sur le déermia d ue marice carrée? Ne pas démorer.

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

L évaluation immobilière. Michel Baroni 27/11/2009

L évaluation immobilière. Michel Baroni 27/11/2009 L évaluaion immobilière Michel Baroni 27/11/2009 Méhodes exisanes Méhodes des comparables Dépend de la base de données; méhode hédonique évenuellemen possible Méhodes de capialisaion Dépend de la base

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past».

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past». Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 8 heures 48 8 9 8 eures 48 = eures moins Il est 6 heures 35 6 eures 35 = eures moins Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 10 heures

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE (DUT GMP) Journée portes ouvertes IUT Ville d Avray du 8 février 2014

PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE (DUT GMP) Journée portes ouvertes IUT Ville d Avray du 8 février 2014 PRÉSENTATION DU DÉPARTEMENT GÉNIE MÉCANIQUE ET PRODUCTIQUE (DUT GMP) Journée portes ouvertes IUT Ville d Avray du 8 février 2014 SOMMAIRE Le DUT et les autres cursus Qu est-ce que le GMP? Description de

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 13 11e Colloque Natioal e Calcul des Structures 13-17 Mai 13 Méthodes rapides pour l'évaluatio de la variabilité de fréqueces propres d'ue caisse ue automobile Frédéric DRUESNE *, Mohamed Bader BOUBAKER,

Plus en détail

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Chapire I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Le calcul de l ivesisseur fiacier es fodé sur l exame de 2 ypes de rémuéraio. D ue par, ue rémuéraio sas risque qui es celle du emps basé sur

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Approche théorique des essais aggravés. Theoretical approach of design maturity testing

Approche théorique des essais aggravés. Theoretical approach of design maturity testing Theoreical approach of desig mauriy esig Fabrice Guéri Pascal Laieri - Berard Dumo Isiu des Scieces e Techiques de l Igéieur d Agers Agers Résumé Nous proposos das ce aricle de préseer des aspecs héoriques

Plus en détail

Bureau d études. Digitalisation 3 D. Prototypage rapide. Fusion métal. Fabrication rapide. Outillage / Injection. Page 1.

Bureau d études. Digitalisation 3 D. Prototypage rapide. Fusion métal. Fabrication rapide. Outillage / Injection. Page 1. Bureau d études Digitalisation 3 D Prototypage rapide Fusion métal Fabrication rapide Outillage / Injection Page 1 CREATION / CONCEPT CALCUL / CINEMATIQUE CAO / DEVELOPPEMENT Page 2 Au terme d'une phase

Plus en détail

Automatique Asservissement 1

Automatique Asservissement 1 Auomaique - Asservisseme Lycée Vaucaso Tours Auomaique Asservisseme Philie Bourac 6 Auomaique - Asservisseme AUTOMATIQUE - ASSERVISSEMENT Objecif : Défiir u sysème asservi, réseer les avaages e les caracérisiques,

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

Algorithmes de Contrôles Avancés pour les Installations à Gaz du LHC au CERN suivant le Framework et l approche dirigée par les modèles du projet GCS

Algorithmes de Contrôles Avancés pour les Installations à Gaz du LHC au CERN suivant le Framework et l approche dirigée par les modèles du projet GCS Ecole docorale Scieces e Saé Cere Europée pour la Recherche Nucléaire Algorihmes de Corôles Avacés pour les Isallaios à Gaz du LHC au CERN suiva le Framework e l approche dirigée par les modèles du proe

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

extrait de notre support de cours Copyright / reproduction interdite Document Rhinoforyou SUPPORT DE COURS pour Rhinoceros 3D V4

extrait de notre support de cours Copyright / reproduction interdite Document Rhinoforyou SUPPORT DE COURS pour Rhinoceros 3D V4 Jacques HABABOU / Aurélie BLANC SUPPORT DE COURS pour Rhioceros 3D V4 Documet Rhioforyou extrait de otre support de cours Copyright / reproductio iterdite Septembre 2009 aurblac Rhioceros N U R B S m o

Plus en détail