Trading de Volatilité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Trading de Volatilité"

Transcription

1 M émoire moire d Eude d Approfodisseme Tradig de Volailié Chrisia DIDION & Thomas JANNAUD Valdo DURRLEMAN Ecole Polyechique

2 Sommaire Iroducio. Modèle de Blac-Scholes. Iroducio 44. Modèle de Blac & Scholes Sesibiliés e couverure associée Les «Grecques» Simulaios de rajecoires e erreur associée Volailié implicie Ifluece de la volailié sur les prix Volailié empirique Imporace de l erreur de couverure Les «Grecques» e le radig de volailié Volailié.9.5 Applicaio au radig..4. Le modèle CEV Coclusio Aexes. Iroducio.4 3. Des élémes de calculs Desié de probabilié Formule du Call Approximaios Approximaio de Schroder Approximaio de Saara Volailiés Impac du faceur e de la maurié Simulaios 4

3 Iroducio Le radig de volailié es ue des caracérisiques esseielles des marchés d opios : la volailié es ue mesure de quaificaio du risque de reme e de prix dʌu acif fiacier. E effe pour de ombreux observaeurs les marchés d opios so ava ou des marchés où se cofroe l offre e la demade de volailié Nadi e Wagoer [] : les orgaismes fiaciers s egage das l acha ou la vee d opios misa pricipaleme sur leur habilié à prévoir la volailié fuure des acifs sous-jaces ou e se couvra core les variaios de prix. D ailleurs lʌuilisaio du modèle e de la formule Blac-Scholes es rès répadue sur les marchés fiaciers à el poi que ceraies coaios e se doe qu e iveau de volailié e o plus e prix absolu. Das ue première parie ous aborderos e déails le modèle de Blac & Scholes afi d e dégager les grades liges e les sraégies classiques de radig qui y so associées mais aussi les limies de ce modèle oamme cocera l absece de prise e compe du caracère o cosa de la volailié. Aisi ous élargiros l éude au modèle CEV ue exesio classique du modèle de Blac & Scholes permea l iroducio d ue volailié sochasique e aisi de mieux décrire cerais ypes de marchés. Les algorihmes implémeés das ce ravail o éé écris à lʌaide du lagage scilab e les codes de ces algorihmes se rouve e aexe à la fi du rappor. Nous avos uilisé d aures logiciels do oamme Maple pour l éude de cerais calculs qui apparaîro doc pixellisés au leceur aeif. Nous eos d ores e déjà à remercier Mosieur Niar Toui pour sa formaio e Mahémaiques Sochasiques à l Ecole Polyechique e plus pariculièreme Mosieur Valdo Durrlema qui ous a apporé ou so souie e sas qui cee éude aurai pas éé possible. 3

4 . Modèle de Blac-Scholes. Iroducio Ue opio fiacière es u produi fiacier qui doe le droi e o lʌobligaio - dʌacheer ue acio appelée sous-jace «S» : o parlera das ce cas de call «c» - ou de vre le sous-jace : pu «p» - à u prix prédéermié à lʌavace appelé le srie «K» éude - à ue échéace doée pour les opios européees qui fero l obje de cee Cee opio se égocie sur u marché dʌopios spécialisé core ue prime : o parlera du prix de l opio. Le résula dʌue opio à so échéace le «pay-off» e dép que du prix du sous-jace. Le résula - pour lʌacheeur dʌu call sera - pour le veur dʌu call sera La formule de Blac-Scholes perme le calcul de la valeur héorique dʌue opio à parir des doées suivaes : - la valeur acuelle de lʌacio sous-jacee : S - le emps qui rese à lʌopio ava so échéace : T- - le prix dʌexercice fixé par lʌopio : K - le aux dʌiérê sas risque : r - la volailié du prix de lʌacio : sigma Le prix héorique dʌue opio dʌacha call es caracérisé par so pay off: Nore bu es de calculer ere aure le prix de l opio qui es doé par lʌespérace du pay off fial acualisé 4

5 . Modèle de Blac & Scholes Pour ce faire il covie d explicier les hypohèses du modèle de Blac Scholes u modèle à deux acifs : l u risqué l aure pas. À l isa le prix de l acif sas risque es R e le prix de l acio es S. O a les hypohèses suivaes : - S sui u mouveme browie géomérique - σ la volailié es coue à lʌavace e es cosae - L acha e la vee de sous-jace es possible à ou mome e sas frais ce qui s ue limie au modèle au vu de la réalié des rasacios - L acha e la vee es illimiée : l iroducio d u plafod complique sérieuseme le modèle - Les vees à découver so auorisées or ous les marchés e permee pas e héorie cee hypohèse - Il Ʌy a pas de divide - r le aux dʌiérê es cou à lʌavace e es cosa - L opio es européee O suppose que : où R représee le aux d iérê isaaé. E fai o va prre Ro. Le prix de l acio {S} es régi par l équaio différeielle sochasique où µ es u paramère réel pee de la parie liéaire e le paramère σ s appelle la volailié de {W} mouveme Browie sadard e quaifie le degré du caracère aléaoire de l évoluio de S. Das le modèle de Blac Scholes origiel les paramères r µ e s so des cosaes. O a das ce cas O cherche u porefeuille auofiaça pouva répliquer parfaieme ue opio. U porefeuille de valeur v a ou isa cosiue de acios e d ue quaié de cash v S es auofiaça si 5

6 dv v S r d ds Ue focio v S suffisamme coiue elle que v v S devrai vérifier par la formule d Iô : dv v ½ σ² S² vʌʌ xx d vʌ x s Aisi si ue elle focio exise écessaireme Aisi v es soluio de v S r vʌ ½ σ² S² vʌʌ xx e vʌ x. v x vʌ x r vʌ ½ ² x² vʌʌ xx e vt x hx afi que le porefeuille soi égal au pay-off e T. Aisi si ue elle focio v exise alors v S réplique exaceme l opio. E effecua le chageme de variable vxexpru/σl[x-r-/σ²] o es rameé à u problème de Diriche admea comme uique soluio uxe[pxw] xw]] où pexp-rthexpr-/σ²t σx Ceci prouve l exisece e l uicié d ue elle focio v. Le prix de l opio es doc doe par v So. Ecoomiqueme parla puisqu il exise ue sraégie «répliquae» de l opio avec u el prix p l opio e peu êre vue à u prix plus hau ou plus car il y aurai das le cas coraire des possibiliés d arbirage. Il es remarquable que l o puisse écrire C sous la forme d u pay off fial acualisé : Le pay off fial acualisé es 6

7 d où Soi e uilisa l expressio iégrale de ST doe avec Limies du modèle: : lʌexpériece more quʌe réalié la volailié dép du prix dʌexercice e de la maurié e plus des hypohèses de o plafoeme e de la grauié des rasacios. Grâce à cee formule ous allos pouvoir défiir ue sraégie d ivesisseme e ea de réduire le risque à éro pour cela o va uiliser la codiio d auofiaceme qui perme de déermier la dyamique de la valeur d u porefeuille. 7

8 .3 Sesibiliés e couverure associée Si ue baque commercialise des opios ou des produis dérivés pour u clie e dehors du marché fiacier elle se rouve face à u problème pour gérer ce risque. Si l opio es coée sur u marché elle peu aiséme euraliser so risque. Elle v l opio e achèe la même sur le marché e réalisa juse ue opéraio de courage. Cepa aux vues du développeme acuel du marché u cora peu êre vu pour u besoi spécifique sas qu il ai forcéme de cora correspoda coé sur le marché. Le risque supporé par la baque devie plus difficile de gérer. Par ue sraégie de couverure elle peu euraliser so risque ce que l o va morer e uilisa u algorihme sous scilab..3. Les «Grecques» La sesibilié de l opio es mesurée par ciq paramères qu o appelle grecques : - le Dela mesure la sesibilié éa la dérivé de la valeur d ue opio par rappor aux variaios du prix du sous-jace : o s iéressera ici beaucoup au Dela qui joue u rôle pariculier c C S - le Gamma mesure la sesibilié de l opio aux variaios du Dela Γ S C - le Thea mesure la sesibilié d ue opio au emps resa jusqu à l échéace au emps T Θ C C τ - le Vega mesure la sesibilié de l opio par rappor à σ V C C S τ Φ d σ σ - le Rho mesure la sesibilié d ue opio au aux d iérê à cour erme : o se s iéressera pas ici au Rho aux vus des modèles uilisés 8

9 Dela : Le Dela mesure la variaio de l opio lorsque le sous-jace varie d ue uié. D après la relaio d auofiaceme le Dela ous doe le ombre d acios à uiliser pour couvrir ue opio. O rappelle que pour le Call : c C Cs N d S Sous-jace Ifluece du prix du sous jace sur la valeur du call Sous-jace Ifluece du prix du sous jace sur la valeur du pu 9

10 K K Ifluece du sous-jace sur le dela avec Kprix du srie Pour couvrir sa posiio le veur de call ue posiio e Dela-eure. Il cosiue u porefeuille d acios. Sur u cerai ombre d acios il respece oujours deux codiios: acheer acios par call vu gérer e coiu Exemple cocre Soi calculé par des méhodes de pricig. Pour couvrir la vee d u call la baque achèe doc acios par opio vue. Si elle v opios d achas o a doc la posiio suivae: - La posiio acheeur logue es : acios - La posiio veur coure es : opios. Le dela global d ue posiio es le gai posiif ou égaif réalisé lorsque le cours de l acio augmee d ue uié. O cosidère ici que le prix de l acio e du call so ormalisés à ue uié moéaire. Si l acio moe de o a alors les gais suivas - Gai posiio coure pour opios :. - Gai posiio o logue pour acios :. Le global vau doc. O peu uiliser ce processus pour - u acheeur de call aussi avec ue posiio iversée posiio de veurs d acifs par call acheé - u acheeur de pu posiio logue pu couvere par ue posiio logue acio

11 - u veur d opio de pu posiio coure pu couvere par ue posiio coure l acio O fera des simulaios avec scilab e emps discre car bie évidemme la oio de emps coiu es impossible à respecer au sei du marché pour des raisos évidees de emps d ajuseme aisi que paieme des rasacios qui e so pas grauies. Le Gamma Γ Gamma es la variaio du dela d ue opio quelcoque lorsque l acif sous-jace varie d ue uié. Γ S C Css Φ d Sσ τ Φ es la focio de desié de la loi ormale cerée réduie. Lorsque le sous-jace es près du srie le es isable pour impore quelle opio d où u Γ élevé. Loi de cee posiio le es sable K Le Gamma e focio du sous-jace Le Γ es impora das ue sraégie dela eure. Si le Γ es élevé les rééquilibrages sero ombreux à cause de la fore isabilié de la couverure. La sraégie idéale de dela eure correspod à u Γ e u proche de. Thêa Θ Θ doe la sesibilié de l opio par rappor au emps. La valeur d ue opio dimiue avec le emps : Θ es oujours égaif. Das cee éude o s iéressera peu au rôle de Θ lors de la sraégie de dela eure.

12 Pour le call : Θ C C τ K Thêa e focio du sous-jace Remarque : Pour u call o a : Θ rs /σ²s²γ rc Le Véga V V mesure la sesibilié du prix de l opio par rappor aux variaios de la volailié de l acio. Pour le call o a: V C S d σ C τ Φ σ Il es iéressa de oer que la valeur de l opio d acha es ue focio croissae de la volailié. E effe ue volailié fore augmee les chaces d exercer le call e augmee doc so prix. Das le cas du modèle de Blac ad Scholes V sera peu uilisé car σ es cosae.

13 Vega e focio du sous-jace à σ cosa. K Rho ρ : Rho mesure la sesibilié du prix de l opio par rappor au aux d iérê r. Cela mesure le risque lié à la variaio du aux d iérê à cour erme. Das le modèle de Blac ad Scholes rho a peu d iérê car r es supposé cosa e e praique sur la durée de vie de l opio r e varie pas rop. Au vu de ces doées ous avos simulé des rajecoires d acios afi de calculer à chaque pas δτττ le dela associé afi de oujours coserver das ore porefeuille ue posiio à risque eure : o cosidère que l o uilise seuleme des posiios sur des calls e le sous- jace associé. Le programme se rouve e aexe. O peu redoer quelques repères fodameaux : - u call a u posiif compris ere e ; - u pu a u égaif compris ere e ; - le sous-jace a u de ; l acif sas risque a u ul. - ue opio proche de la moaie a souve u voisi de ½ ou - - ue opio rès «das la moaie» a u ~ ou - car elle a ue fore probabilié d êre exercée - ue opio rès e dehors de la moaie a u ~ : o e l exerce pas Remarque sur la dépace du prix de l opio par rappor au srie: Le call par exemple a plus de chace d êre exercé si le srie es faible. De ce fai la prime es corrélée égaiveme par rappor au srie. P P P 3 K K K 3 3

14 .3. Simulaios de rajecoires e erreur associée Simulaio : Pour oues os simulaios ous avos choisi u S 3 e u srie K Voici les résulas associés à os simulaios : E ver : ue rajecoire e oir le dela associé e e bleu le dela moye à u isa doe. K Le dela se sabilise rès foreme à l approche de la maurié : le prix de l opio éa coiu si celui ci es bie au dessus du srie ava maurié puisqu il va ceraieme falloir payer le call a l acheeur il es ormal de chercher à s assurer core ce risque e posséda lʌacio. e iverseme si le prix ava maurié es bie e dessous du srie. Rappel Hisogramme de lʌerreur sur simulaios. 4

15 De ombreuses aures simulaios coduise à cee forme pour l erreur. Derma more que la volailié vérifie [] : O a doc comparé os valeurs simulées avec la formule de Derma résulas résumés brièveme ci-dessous. O a pu prouver que lʌespérace de lʌerreur vers comme /N. La démosraio de ce résula es e aexe. pas T d sigma² formule_derma Les représee les valeurs de logsigma² pour T 5 e focio de logpas. La pee de la courbe bleue es de. La courbe bleue représee la formule approchée de Derma. O remarque aussi que σ e dép que de peu de paramères au vu du ableau. O a aisi logσ a logpas ie σ ² e es le ombre d iervalles 5

16 Hisogramme de lʌerreur sur simulaios. E rouge le racé d ue gaussiee de même variace cerée. Ce graphe es pariculièreme iéressa : a priori e para d u porefeuille de valeur ulle o e peu pas créer de richesse de maière ceraie. Le modèle de Blac Scholes idique d ailleurs quelle sraégie perme d obeir u risque ul. Cepa e discre puisque das la réalié o e peu avoir de sraégie e emps coiu si la moyee de l erreur semble êre ulle l erreur elle e l es pas. O revira sur ce poi ulérieureme. Nous allos ous iéresser aux causes de l erreur : Quelles formes du sous jace coduise à ue erreur posiive ou égaive? Eude des cas exrêmes : - Cas : le sous jace augmee oujours e sui ds µ Sd σ S d - Cas : le sous jace dimiue oujours e sui ds µ Sd σ S d Ces cas correspode à de «faux» mouvemes browies : ue marche aléaoire où il y a pas de rebrousseme de chemi. Das le premier cas Erreur -83 Das le secod Erreur -7 6

17 Alors que l o pourrai s are a ue erreur posiive e l aure égaive il e es rie. Eude des rajecoires Nous avos effecué d aures simulaios e avos exhibé les rajecoires du prix de l acio coduisa a u résula fial rès gaga ou rès perda cʌes-à-dire lorsque l erreur es supérieure à e valeur absolue. E ver les rajecoires perdaes e bleu les gagaes. rajecoires perdaes rajecoires gagaes. 7

18 Comme me o peu le remarquer sur les graphes précédes il e semble pas a première vue y avoir de poi commu ere rajecoires de même ype : par exemple o aurai pu peser à des caracérisiques commues du syle dépar for suivi d ue pere de viesse ou iverseme. O va ici comparer simulaéme des rajecoires gagaes e perdaes. Sur ces deriers graphes comparés o e peu pas o plus relever simpleme des pois commus. Sur le premier graphe la rajecoire gagae es bie e dessous de la perdae puis presque égale par la suie. La gagae es bie au dessus de la perdae ava que ces rajecoires e se rejoige. Il covira doc de s iéresser à u aure faceur : la volailié 8

19 .4 Volailié Remarque sur le modèle de BS. Le modèle de Blac e Scholes e dép fialeme que d u paramère o direceme observable : la volailié. C es ue mesure de l ampliude du phéomèe aléaoire qui régi le cours d ue acio. De plus les formules de prix e les sraégies de couverure associées so avec ce modèle héorique e prea des acifs simples comme u call ou u pu rès facileme calculables d où sa porabilié au mode de l ereprise sacha qu e plus ce modèle aule e héorie le risque lié aux opéraios de couverure Remarque des fodaeurs de cee héorie Il exise u phéomèe iéressa relaé par Fisher Blac lui-même : l uilisaio massive de ce modèle par les praicies a pour effe d impacer par so exisece le cours des acifs. «Les opéraeurs save maiea uiliser la formule e les variaes. Ils l uilise elleme bie que les prix de marché so gééraleme proches de ceux doés par la formule même lorsqu il devrai exiser u écar impora».4. Volailié implicie C es le seul paramère o direceme observable. Ceraies opios simples so coées sur des marchés orgaisés d où il es aisé d obeir des reseigemes sur ce paramère e se serva des doées du marché. Il fau exraire la volailié par u moye précis. Ue méhode qui pourrai êre uilisée es celle de l esimer saisiqueme à parir de l observaio des cours. O e l emploi pas du fai que la culure des milieux fiaciers es a-saisique mais aussi parce les fiaciers o beaucoup plus cofiace das le marché que das le modèle. Du coup o iverse le problème: la formule de Blac-Scholes doa le prix de l opio d acha es ue focio de paramères cous à l isa ie S K T e d u paramère icou : la volailié sigma. O vérifie que la formule de Blac-Scholes es ue focio sriceme croissae e coiue de sigma bijecive sur l esemble des valeurs a priori possibles de l opio. O uilise alors le prix de marché pour exraire umériqueme la volailié implicie soluio uique à l isa de l équaio C S TK σ implicie Prime coée K T pour ue coaio de l acif S. Das le cas de Blac e Scholes la volailié implicie devrai e héorie égaler la volailié hisorique se défiissa par l écar ype des remes du sous jace. 9

20 E réalié o observe u comporeme différe : La volailié implicie dép de la maurié e du srie de l opio. Cee dépace éa d aua plus fore que la maurié de l opio es coure. La forme de la courbe es ou à fai sigificaive o parle d u smile de volailié. Volailié implicie du call e focio du srie Ce graphique ous idique la dépace au srie de la volailié d ue opio d acha européee. σ σ K De maière plus géérale la volailié implicie es ue focio σ σ i TK représeée das u espace 3D par ue«appe de volailié». O voi que le smile es l iersecio de cee appe e d u pla orhogoal à l axe T. L iersecio avec u pla orhogoal à l axe K es ue courbe die de srucure par ermes. Il exise ypes de ace cocera les courbes de smile comme moré sur le graphique : le smile opios sur devises covexe d abord décroissa puis croissa e le smile pour opios sur acios covexe e décroissae sur ous les sries.

21 Opios sur devises Opios sur acios.4. Ifluece de la volailié sur les prix T srie So 3 r 5% Prix de l opio e focio de sigma

22 sigma e focio du prix de l opio Sur ces deux graphiques l u es bie eu le symérique de l aure par rappor a la droie d équaio y x o peu se rre compe que σ e p so liés par ue relaio quasi-liéaire. La croissace du prix d ue opio par rappor à σ peu s expliquer de la maière suivae : Le prix es boré iférieureme par Le prix d ue acio es pas boré supérieureme Plus ue acio es volaile plus elle aeidra des valeurs grades e plus o a de chaces d exercer l opio. Ceci r le call rès aracif pour le clie qui gage S K où K es fixé à l avace. Par u raisoeme d offre e de demade ou bie de coû pour le veur iérê à vre ue elle opio o peu doc comprre que plus sigma es grad plus le prix de l opio es élevé. O peu relier ceci au Vega do o a parlé précédemme ici la courbe es quasiliéaire de par le fai que das Blach Scholes σ es ue cosae. O peu aussi simuler la surface de volailié associée comme décri das le paragraphe précéde e uilisa le modèle de Blac Scholese ce afi de relier le prix p aux paramères T e K :

23 .4.3 Volailié empirique Lors des simulaios précédees des rajecoires gagaes e perdaes o a a priori pas rouvé de poi commu ere oues les rajecoires gagaes : cepa il covie de s aarder sur la volailié empirique ie réalisée. E simula le prix S du sous jace par rappor à ue volailié sigma il se peu que l o soi sur ue rajecoire ω Ω elle que S varie rès peu ou au coraire rès foreme pour la même raiso si o simule u mouveme browie o peu obeir des rajecoires sas rebrousseme. O peu alors cosidérer que S a suivi l équaio : ds µ Sd σ ' SdW Avec σ la volailié réalisée : o cherche alors quel es ce σ qui correspod le plus à ore rajecoire. O rappelle volailié réalisée l expressio défiie comme sui uiqueme pour ue acio qui sui Blac & ScholesBS : Si σ '² Varl S i E effe si ds µ Sd σ SdW Alors e prea la forme iégrée de Blac & Scholes o a immédiaeme Si l S µ σ ² / Wi W S σ i i D où Si Varl σ '² S i Si l acif suivai u modèle BS de paramère σ que l o e coai pas o pourrai a priori le calculer aisi coaissa S pour ou. E effe sur ue rajecoire du browie doée presque sureme N Wi Wi² > doc quad le pas vers o a bie la formule de la variace éocée plus hau Cepa ici o e coai qu u ombre fii de valeurs de S e doc même si le sous jace suivai effeciveme le modèle de Blac & Scholes o aurai σʌ différe de σ. o oera oujours σ Ʌ la volailié réalisée. 3

24 Das les simulaios même si S es simulée avec le modèle de Blac Scholes e le paramère σ c es σʌ qui es le paramère perie. O esime le prix du pay-off fuur e pesa que S va avoir ue volailié σ mais fialeme S sui ue rajecoire avec ue volailié réalisée de σʌ ce qui fai que le pay-off a plus comme valeur fiale mais ue valeur fiale o ulle. Plus claireme le prix d u call es ue focio croissae de sigma d où les propriéés suivaes. O pese que S va avoir ue volailié σ doc o fai payer le prix correspoda au clie. Or S a esuie ue volailié réalisée de σ Ʌ. Si σ Ʌ < σ le clie paie le call plus cher que ce qu il aurai du. Nous ous rerouvos doc avec V ii V auofia résidu residu >. V auofia es le prix du call avec σ Ʌ comme paramère. Il perme d obeir u P&L fial ul sas risque. Nous ous rerouvos doc gagas si σ Ʌ < σ Le même raisoeme ie ecore si σ Ʌ > σ Il fau bie comprre que si S suivai vériableme le modèle de Blac Scholes avec σ comme paramère puisque l o e fai pas de quelcoque moyee sur les rajecoires du browie mais que l o e choisi ue e pariculier alors ou peu se produire : le mouveme browie peu êre oujours croissa par exemple ou bie il peu osciller ere - e sur ue rès logue période avec ue «pee» le browie es p.s o dérivable rès faible. Mais si e moyee le browie au carré es e b.sqr e chaque ; o peu à juse ire peser que ce browie es plus suscepible d avoir ue volailié b que σ. Il e fau pas cofodre volailié réalisée e implicie. Le marché pese que l acio a ue volailié égale à la volailié implicie. Il e dédui u prix pour le call correspoda. C es e chercha pour quelle volailié o obie le prix du marché que l o peu e déduire la volailié implicie. Ceci peu se faire rès simpleme par dichoomie lorsque l o a la focio Prix fσ qui es ue focio croissae. Programme réalisé code e aexe 4

25 graphique de σ ² σ² e focio de l erreur Au vu de ce graphique l erreur es claireme corrélée à la volailié réalisée du sous jace. A la lumière de cee remarque o peu éudier de ouveau les rajecoires gagaes e perdaes e o peu se rre compe qu effeciveme les rajecoires gagaes e bleu semble plus «aplaies» e ce ses qu elles so mois volailes que les perdaes. 5

26 .5 Applicaio au radig.5. Imporace de l erreur de couverure O morera que l erreur de couverure es proporioelle à la racie du pas de emps que l o oera /. Aisi pour diviser l erreur par il fau doc réacualiser le porefeuille 4 fois plus souve. T3>T T>T T Gamma d u call opio call pour des mauriés différees. T 365 j T 3 j T 7 j Hisogrammes de l erreur de couverure pour différes pas de réacualisaio. - L erreur de couverure es cerée e idépae du faceur haussier ou o de l acio - L erreur de couverure es d aua plus grade que la réacualisaio es faible - Le Gamma es plus éroi e plus impora pour des mauriés plus imporaes cʌes-à-dire proches du emps d exercice : il es plus difficile de se couvrir juse ava l échéace surou au voisiage du srie. - E Aexe ous avos mis ue démosraio cocera u ecadreme de cee erreur 6

27 .5. Les «Grecques» e le radig de volailié O rappelle que pour u porefeuille de call das le modèle de Blac ad Scholes : Θ rs /σ²s²γ rv Or ue sraégie classique d ue baque voire plus préciseme des mare-maers qui e parie pas pari sur le ses de lʌévoluio du sous-jace es d avoir u dela proche de : o parle de sraégie dela eure. Θ /σ²s²γ rv Pour ue baque la plupar du emps V c es-à-dire que les posiios coures fiace les posiios logues d où Θ /σ²s²γ O peu aussi se rameer à cee équaio de maière plus simple e prea r ce que l o peu faire e gééral e cosidéra des valeurs acualisées : das ce cas o peu aussi éudier la sraégie d u rader qui va eer d uiliser la volailié pour faire u gai. O voi doc claireme que le Θ e le Γ défii précédemme d u porefeuille dela-eure so de siges coraires. O rappelle qu u Θ > es u avaage car le porefeuille pr de la valeur avec le emps : de ce fai o peu se demader s il vau oujours mieux avoir u Θ > quie à avoir u Γ <. Or ceci es pas évide car selo que le sige du gamma du porefeuille iiialeme la variaio du cours de l acio S aura ue coséquece différee sur le dela e sur la valeur de ce porefeuille. Si gamma es posiif iiialeme éa la dérivée secode du porefeuille par rappor à S la valeur V du porefeuille sera iiialeme ue focio covexe de S e sa variaio sera posiive quelque soi la variaio de S. Ue posiio gamma posiive bééficie doc de ou mouveme de cours du sous-jace alors que les mêmes mouvemes coduiraie à des baisses de la valeur d u porefeuille gammaégaif. De ce fai e radig l avaage d u porefeuille gamma-posiif es évide. E gros e maière de volailié si la volailié augmee ere le mome où le rader achèe e exerce so opio il es gaga. Cepa cee aalyse a de ses que localeme. La posiio es assimilable à ue parabole qu aux eviros du prix auquel la couverure d-eure a éé raiée. Il e fau pas oublier que ou le challege cosise à gérer so Thêa e so Gamma qui so oujours de siges opposés. 7

28 V La variaio du porefeuille d ue posiio dela-eure dû à la variaio δs du prix s écri localeme : δv V ½.Γ. δs² S VS es doc localeme ue parabole do l exrémum correspodse présee doc localeme comme ue parabole do l exremum correspod au cours S pour lequel. Ue posiio gamma posiive das ce cas-là es gagae quelque soi le ses de variaio. Acheer ue opio es équivale à acheer de la volailié doc o a iérê à ce que la volailié fuure soi la plus fore possible pour le call. Das ce cas le fai de gérer des opios e uilisa le gamma es u pari sur la différece ere la volailié iiiale e la volailié fuure. Cepa comme évoqué précédemme le fai d avoir u Γ posiif es modéré par le fai d avoir u Θ égaif e de plus cee peie aalyse a de ses que de maière locale. La parabole es ue modélisaio qu au voisiage du prix pour laquelle o a fai ue couverure dela-eure e e gééral o symérique. Nous allos désormais cosidérer u iervalle de emps. Nous allos doc aalyser le résula d ue posiio e prea e compe le emps ie e prea e compe l impac du Θ sur le porefeuille. V ½.Γ. δs² Θ. Pa deux phéomèes se compese : Θ fai baisser le porefeuille o suppose qu o a Γ> adis qu ue variaio de S l augmee. O a doc ue variaio δs c du cours de l acio qui compese exaceme la dépréciaio de l opio par le emps. 8

29 E résolva V avec l approximaio faie précédemme o coclu que c appelé commuéme poi mor es égal à c. Θ. Γ ie c σ S O remarque que le sau miimal de S dép liéaireme de σ. Plus la volailié es imporae plus o a de chace pour u call d êre gaga avec cee sraégie. L ar du rader es doc de jouer avec u esemble de paramères qui dégage des aces ou sesibiliés pluô à cour erme afi de dégager u profi. Nous veos de voir succiceme u exemple où o pouvai faire du radig de volailié. Aisi l esemble des modèles proposés das cee éude aura permis de dégager des caracérisiques sur les ieracios ere les différees variables mis e jeu lorsque l o fai du radig. Nous allos rapideme morer que l aalyse es pas ou à fai symérique selo qu o ravailler sur les pus e les calls. Si o pr u call e u pu do le sous-jace vau 5 de srie 5 e de maurié 9 jours. Le aux dʌiérê es de 95 % e volailié es esimée à 55 % e hebdomadaire. O a : T- 9/ ; σ 55.sqr54 ; r 975 ; d 457 ; d - 84 ; Nd ; Nd ; d où C 5 Nd K.exp-rT-. Nd 36 P C-S K.exp-rT-. 44 Le dela du call es égal à Nd 56 celui du pu à -494 : lʌélasicié du call.s/c es à 7 e celle du pu à -56 : le call es 7 fois plus sesible e le pu 56 fois plus sesible que le sous-jace. E règle géérale les opios so plus sesibles que leur sous-jaces e il y a pas de symérie Pu-Call. Aisi ous avos eé de morer quelques aspecs de l uivers du radig sas pour aua avoir eu l ambiio de balayer l esemble du domaie car beaucoup rop vase. Cepa ous ous sommes aachés à illusrer l iérê de l aalyse du modèle de BS aisi que ces limies. C es pour cela que ous allos eer d éudier u modèle qui pr e compe ue volailié o cosae : le modèle CEV 9

30 . Le modèle CEV. Iroducio Sur les marchés europées de maière hisorique o a moré que lorsque le prix de l acio moai le comporeme des ages sur le marché avai comme impac ue baisse de la volailié e iverseme lorsque le prix de l acio dimiue la volailié augmee comme si le marchai s affolai. Nous eos à préciser que ce ype de comporeme es pas prése sur le marché asiaique où c es pluô l iverse. Le modèle CEV pour le pricig des opios suppose aisi que le prix de l acio S es régi par le processus de diffusio suiva : ds µ Sd σ S dw où dw es u mouveme browie Le CEV modèle suppose la relaio suivae ere les cours des acios S e de la volailié σ S. σ S σ S * Où es ue cosa posiive. O remarque que l élasicié de la variace par rappor au prix es égal à. E effe e cosidéra pour l élasicié alors o a dσ σ ds S. Après iégraio des deux membres o a doc log σ log S logσ soi σ σ S ie la formule *. 3

31 Remarque: - Das le cas < la volailié e les prix so iverseme proporioels. Scholes. - Si alors l élasicié vau e les prix so disribués comme das Blac ad. Des élémes de calculs.. Desié de probabilié Si o cosidère désormais l équaio suivae: ds µ S d σ S dz avec Alors µ S rs as e σ S σ S ds r a Sd σ S dz < Soi S Y S. Par la formule d Io o a Y S Y Y S S S soi dy r a Y σ d σ Y dz. O irodui la oio de desié de probabilié f ST ; S T >. 3

32 3 Si X sui la loi : dw X d X dx σ µ si ; X X f > es la desié de probabilié de X codiioelleme à X alors f par cosrucio vérifie les équaios de Kolmogorov suivaes : Kolmogorov Bacward Equaio f X f X X f X µ σ Kolmogorov Forward or Foer-Plac Equaio ] [ ] [ f f X X f f X X µ σ Si o uilise la e équaio de Kolmogorov o obie pour Y [ ]. f Y a r Y Yf Y f σ σ avec ; ; J T y Y f T S S f T T > > où S J. E prea T Y x Y x h a r b a T τ σ σ

33 33 O obie ; * x I e x T S S f x T > avec [ ]. * * * τ τ σ T a r a r S e S x e a r e x I K es la focio de Bessel modifié Γ! r r r r x x I Remarque: r es le aux d iérê sas risque a es le aux de divide versé de maière coiue Cee desié de probabilié rasiioelle ; T S S f T > a éé doée pour la première fois par Cox. Cox a obeu la formule suivae pour le call: * * Γ Γ x r x K G x e Ke K G x e e S C τ ατ où Γ v m u du u e m G m v ] [ es la focio de disribuio gamma. Nous e feros pas la preuve de cee formule qui a oamme éé préseée par Che ad Lee. Le bu es d approcher ces formules par des focios du χ. Ue boe approximaio a éé rouvée par Saara : ous allos doc l uiliser direceme après avoir moré les approximaios rouvées par Schroder.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Intégrales dépendant d un paramètre

Intégrales dépendant d un paramètre [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le 3 avril 5 Eocés Iégrales dépeda d u paramère Covergece domiée Exercice [ 9 ] [correcio] Calculer les limies des suies do les ermes gééraux so les suivas : a) u = π/4

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Rentabilité et financement d un investissement

Rentabilité et financement d un investissement REFI01 : Reabilié e fiaceme COURS Jui 2000 Reabilié e fiaceme d u ivesisseme 1 OBJECTIFS O cherche : à assurer la compéiivié de l ereprise sur plusieurs aées ; après avoir examié l opporuié d u ivesisseme

Plus en détail

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Chapire I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Le calcul de l ivesisseur fiacier es fodé sur l exame de 2 ypes de rémuéraio. D ue par, ue rémuéraio sas risque qui es celle du emps basé sur

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Développement en Série de Fourier

Développement en Série de Fourier F-IRIS-5.ex Développeme e Série de Fourier Développer e série de Fourier les focios de période T défiies aisi : a b { f impaire T = f = si ] ; { f paire T = f = si ; ] Faire das chaque cas ue représeaio

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile

Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile SP7 : Élecroique Sysème Posiioeme Allocaio Câble Eviroeme (E-SPACE) Comporeme mécaique d'u faisceau de câble auomobile Travaux de Gwedal CUMUNEL préseés par Olivia PENAS LISMMA - Supméca 1 Pla SP7: ESPACE

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

M e t h o d o l o g i e s & W o r k i n g p a p e r s. Manuel des indices des prix de l immobilier résidentiel

M e t h o d o l o g i e s & W o r k i n g p a p e r s. Manuel des indices des prix de l immobilier résidentiel M e h o d o l o g i e s & W o r k i g p a p e r s Mauel des idices des prix de l immobilier résideiel Édiio 23 M e h o d o l o g i e s & W o r k i g p a p e r s Mauel des idices des prix de l immobilier

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE Haue Ecole d géierie e de Gesio du cao du Vaud SYSEMES EEONQES PEMEE PAE Marc orrevo A B E E S M A E E S PAGE. NOON...-. B...-. FS ONES E HAPES OS...-.3 ONSÉAONS EHNOOGQES...-3.3. Gééraliés... -3.4 NOES

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte Eude de risque pour un porefeuille d assurance récole Hervé ODJO GROUPAMA Direcion ACTUARIAT Groupe 2, Bd Malesherbes 75008 Paris Tél : 33 (0 44 56 72 46 herve.odjo@groupama.com Viviane RITZ GROUPAMA Direcion

Plus en détail

Texte Ruine d une compagnie d assurance

Texte Ruine d une compagnie d assurance Page n 1. Texe Ruine d une compagnie d assurance Une nouvelle compagnie d assurance veu enrer sur le marché. Elle souhaie évaluer sa probabilié de faillie en foncion du capial iniial invesi. On suppose

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Le modèle de Black Scholes

Le modèle de Black Scholes Le modèle de Black Scholes Philippe Briand, Mars 3 1. Présenaion du modèle Les mahémaiciens on depuis longemps essayé de résoudre les quesions soulevées par le monde de la finance. Une des caracérisiques

Plus en détail

Présentation groupe de travail

Présentation groupe de travail Présenaion groupe de ravail Sofiane Saadane jeudi 23 mai 2013 Résumé L aricle sur lequel on ravaille [LP09] présene un problème de bandi à deux bras comporan une pénalié. Nous commencerons par présener

Plus en détail

Institut de démographie

Institut de démographie Cours «Aalyse démographique» par A.Avdeev, IDUP (M, DDG) Uiversié Paris Pahéo Sorboe, Isiu de démographie I D U P Cours d aalyse démographiquepar Aleadre Avdeev, iveau : Maser e aée e Diplôme géérale de

Plus en détail

Demande d allocation supplémentaire d invalidité

Demande d allocation supplémentaire d invalidité Nou omme là pour vou aider 51543#02 Demade d allocaio upplémeaire d ivalidié Réf. : 10986 A - 2012 Demade d allocaio upplémeaire d ivalidié (aricle L. 815.24 e uiva du code de la écurié ociale) 13435*03

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Mathématiques financières. Peter Tankov

Mathématiques financières. Peter Tankov Mahémaiques financières Peer ankov Maser ISIFAR Ediion 13-14 Preface Objecifs du cours L obje de ce cours es la modélisaion financière en emps coninu. L objecif es d un coé de comprendre les bases de

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

4. Principe de la modélisation des séries temporelles

4. Principe de la modélisation des séries temporelles 4. Principe de la modélisaion des séries emporelles Nous raierons ici, à ire d exemple, la modélisaion des liens enre la polluion amosphérique e les indicaeurs de sané. Mais les méhodes indiquées, comme

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle

Exercices de baccalauréat série S sur la loi exponentielle Eercices de baccalauréa série S sur la loi eponenielle (page de l énoncé/page du corrigé) La compagnie d'auocars (Bac série S, cenres érangers, 23) (2/) Durée de vie d'un composan élecronique (Bac série

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE Ce aricle es disponible en ligne à l adresse : hp://www.cairn.info/aricle.php?id_revue=ecop&id_numpublie=ecop_149&id_article=ecop_149_0073 Risque associé au conra d assurance-vie pour la compagnie d assurance

Plus en détail

Etude des micros de guitare électrique.

Etude des micros de guitare électrique. Emmuel Serié Chrisophe Combe Eude des micros de guire élecrique. Sge rélisé du 3 jui u 2 juille u Lboroire d'acousique Musicle (L.A.M.: UMR 764 du CNRS) UFR N 39 de l'uiversié Pris 6 rue de Lourmel 755

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne Documens de Travail du Cenre d Economie de la Sorbonne D un muliple condiionnel en assurance de porefeuille : CAViaR pour les gesionnaires? Benjamin HAMIDI, Emmanuel JURCZENKO, Berrand MAILLET 2009.33

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local Appretissage: cours 3a Méthodes par moyeage local Guillaume Oboziski 1 er mars 2012 Réferece : chap. 6 of [Hastie et al., 2009] ad chap. 6 of [Devroye et al., 1996]. Algorithmes par moyeage local O cosidère

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance Méhodes financières e allocaion d acifs en assurance - Norber GAURON (JWA Acuaires, Paris) - Frédéric PLANCHE (Universié Lyon, Laboraoire SAF) - Pierre HEROND (JWA Acuaires, Lyon) 2005. (WP 2025) Laboraoire

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé ENSAE 3 eme année Romain Burgo & Tchim Silué Synhèse de l aricle : Noe sur l évaluaion de l opion de remboursemen anicipé Mémoire de gesion ALM Juin 2006 Résumé Depuis 1979, la loi offre à l empruneur

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore :

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore : Plnche Exercice 1 On considère un mrché nncier de ux d'inérê r e une cion de dynmique risque neure ds = S µd + σdw, S = x Soi une brrière hue ; on considère une opion brrière Up In qui délivre l'cion S

Plus en détail

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA Un modèle de proecion pour des conras de reraie dans le cadre de l ORSA - François Bonnin (Hiram Finance) - Floren Combes (MNRA) - Frédéric lanche (Universié Lyon 1, Laboraoire SAF) - Monassar Tammar (rim

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Les générateurs de scénarios économiques Problématiques et modélisation des indices financiers. Le 29 Mars 2012

Les générateurs de scénarios économiques Problématiques et modélisation des indices financiers. Le 29 Mars 2012 Les généraeurs de scénarios économiques Problémaiques e modélisaion des indices financiers Le 29 Mars 202 Les généraeurs de scénarios économiques Inroducion Un généraeur de scénarios économiques perme

Plus en détail

Evaluation des Options avec Prime de Risque Variable

Evaluation des Options avec Prime de Risque Variable Evaluaion des Opions avec Prime de Risque Variable Lahouel NOUREDDINE Correspondance : LEGI-Ecole Polyechnique de Tunisie, BP : 743,078 La Marsa, Tunisie, Insiu Supérieur de Finance e de Fiscalié de Sousse.

Plus en détail

La crise de liquidité a engendré une réponse réglementaire en cours d ajustement qui pousse

La crise de liquidité a engendré une réponse réglementaire en cours d ajustement qui pousse Crise de liquidié Piloage du LCR ou du risque de liquidié? Salwa Fariji / Vincen Boisbourdain Salwa Fariji es consulane chez Opus Finance. Diplômée de L ESEC de Barcelone en analyse financière e gesion

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Simulation : application au système bonus-malus en responsabilité civile automobile

Simulation : application au système bonus-malus en responsabilité civile automobile 4/5/98 Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus Simulaion Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus en responsabilié civile auomobile 4/5/98 Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus Programme

Plus en détail

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

Relation entre la Volatilité Implicite et la Volatilité Réalisée.

Relation entre la Volatilité Implicite et la Volatilité Réalisée. Relaion enre la Volailié Implicie e la Volailié Réalisée. Le cas des séries avec la coinégraion fracionnaire. Rappor de Recherche Présené par : Mario Vázquez Velasco Direceur de Recherche : Benoî Perron

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Une mesure financière de l importance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière*

Une mesure financière de l importance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière* Une mesure financière de l imporance de la prime de risque de change dans la prime de risque boursière* Salem Boubakri Janvier 2009 Résumé Cee éude ese une exension inernaionale du Modèle d Evaluaion des

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

DESSd ingéniérie mathématique Université d Evry Val d Essone Evaluations des produits nanciers

DESSd ingéniérie mathématique Université d Evry Val d Essone Evaluations des produits nanciers DESSd ingéniérie mahémaique Universié d Evry Val d Essone Evaluaions des produis nanciers Véronique Berger Cours Janvier-Mars 2003 version du 27 mars 2003 Conens I Présenaion du plan de cours 3 II Insrumens

Plus en détail

Interdépendance des marchés d actions : analyse de la relation entre les indices boursiers américain et européens

Interdépendance des marchés d actions : analyse de la relation entre les indices boursiers américain et européens Inerdépendance des marchés d acions : analyse de la relaion enre les indices boursiers américain e européens SANVI AVOUYI-DOVI, DAVID NETO Direcion générale des Éudes e des Relaions inernaionales Direcion

Plus en détail

DE L'ÉVALUATION DU RISQUE DE CRÉDIT

DE L'ÉVALUATION DU RISQUE DE CRÉDIT DE L'ÉALUAION DU RISQUE DE CRÉDI François-Éric Racico * Déparemen des sciences adminisraives Universié du Québec, Ouaouais Raymond héore Déparemen Sraégie des Affaires Universié du Québec, Monréal RePAd

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

Pricing des produits dérivés de crédit dans un modèle

Pricing des produits dérivés de crédit dans un modèle Pricing des produis dérivés de crédi dans un modèle à inensié Nordine Bennani & Cyril Sabbagh Table des maières 1 Présenaion générale des dérivés de crédi 3 1.1 Inroducion...................................

Plus en détail

Valorisation d es des options Novembre 2007

Valorisation d es des options Novembre 2007 Valorisation des options Novembre 2007 Plan Rappels Relations de prix Le modèle binomial Le modèle de Black-Scholes Les grecques Page 2 Rappels (1) Définition Une option est un contrat financier qui confère

Plus en détail

Probabilités II Étude de quelques lois. Master Gestion de Portefeuille IAE Gustave Eiffel Jacques Printems printems@u-pec.

Probabilités II Étude de quelques lois. Master Gestion de Portefeuille IAE Gustave Eiffel Jacques Printems printems@u-pec. Probabilités II Étude de quelques lois Master Gestion de Portefeuille IAE Gustave Eiffel Jacques Printems printems@u-pec.fr 2012 2013 1 1 Lois discrètes. On considère des v.a. ne prenant que des valeurs

Plus en détail