UNE AUTONOMIE ASSUMÉE RAPPORT ANNUEL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE AUTONOMIE ASSUMÉE RAPPORT ANNUEL"

Transcription

1 UNE AUTONOMIE ASSUMÉE RAPPORT ANNUEL 2014 RAPPORT ANNUEL 2014

2 01 L aée e u mot : autoomie 02 Mot de la directrice géérale 03 Message du présidet du coseil d admiistratio 04 Les chatiers de l autoomie 06 Les priorités politiques 08 Le rayoemet de la FECHIMM 10 La formatio et les coseils téléphoiques 12 Le soutie à la gestio 14 Le soutie à la plaificatio et aux travaux immobiliers TABLE DES MATIÈRES 16 Les regroupemets d achats 18 Les résultats fiaciers 20 L équipe de la FECHIMM 22 Les 459 membres de la FECHIMM 24 E savoir plus L ANNÉE EN UN MOT : AUTONOMIE MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION / 4 UNE AUTONOMIE ASSUMÉE. DES POSITIONS AFFIRMÉES. DES ACTIONS CONSÉQUENTES. L actio a pas maqué à la FECHIMM au cours de la derière aée. Alors qu elle preait so autoomie, la Fédératio s est activée sur plusieurs frots. E plus de défedre les priorités politiques de ses membres et le droit au logemet avec ue vigueur reouvelée, elle a approfodi ses lies avec le réseau de l habitatio commuautaire, mis e place de ouveaux avatages écoomiques pour ses membres et lacé de ouveaux outils de commuicatio. Le tout, e cotiuat de servir ses membres avec le plus haut iveau de professioalisme possible.

3 2 / MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE UN NOUVEAU RÔLE POUR LA FECHIMM MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION / 3 UNE ANNÉE CHARNIÈRE L aée 2014 fut ue aée hors du commu. Je e peux commecer ce message qu e redat hommage aux membres du coseil d admiistratio et à l équipe de la FECHIMM. Sas leur appui idéfectible, je e crois pas que ous aurios été e mesure de faire u bila aussi positif, e dépit des difficultés majeures que ous avos recotrées e raiso de la guerre que ous a malheureusemet déclarée la CQCH. Le coseil d admiistratio a méagé aucu effort pour faire avacer la Fédératio das sa marche vers l autoomie. À tout momet, j ai pu compter sur l appui de chacue et de chacu d etre eux qui ot mis leur sagesse, leurs compéteces et leur egagemet au service de la FECHIMM. Et que dire de l équipe de la Fédératio! Là ecore, so professioalisme, sa créativité et so dévouemet ous ot permis d atteidre des résultats exceptioels. Esemble, ous sommes passés de la grade iquiétude, à la détermiatio de réussir le tour de force de développer l esemble de os services, de maiteir otre membership et de faire etedre otre voix das l espace public et auprès de os parteaires. Je remercie chacue et chacu pour cette cotributio exemplaire à l avacemet de la Fédératio, pour l appui qui a été doé à la directio et pour la fierté que je resses devat os réalisatios de Ces réalisatios sot de tous ordres. Sur le pla de la vie démocratique, et coformémet aux orietatios décidées par les membres, le règlemet de régie itere a été modifié pour permettre ue représetatio plus juste des coopé - ratives à l assemblée géérale, e foctio de leur taille. Nous avos produit le guide des ressources sur l acces - sibilité uiverselle. Nous avos multiplié les représetatios politiques à tous les paliers de gouveremet. E matière de commuicatios, ous avos fait des miracles avec les mêmes ressources, otammet avec la publicatio du magazie CITÉCOOP et la mise e lige du ouveau site web qui fait ue plus grade place à os membres. L établissemet d ue ouvelle etete pour le regroupemet d assuraces et le développemet de ouveaux regroupemets d achats ot aussi fait partie des ouveaux défis que ous avos relevés avec succès. Efi, comme e témoige ce rapport, le développemet des services offerts par la FECHIMM a accru les reveus de plus d u quart de millio de dollars par rapport à l aée Sige de l appréciatio par os membres de la qualité du travail de l équipe. L aée 2015 s aoce tout aussi chargée. Le cotexte politique est pour le mois morose. Au refus du gouveremet fédéral de chager même d u iota sa positio sur le soutie aux membres à faible reveu des coopératives e fi de covetio s ajoute maiteat la réductio drastique du développemet de logemets das le cadre du programme Accès Logis, décidée par le gouveremet québécois. Cela dit, je sais que la FECHIMM saura faire face aux batailles à meer et, après l aée que ous veos de passer, je e doute plus u istat de otre capacité à ous développer ecore et à faire rayoer le mouvemet des coopératives d habitatio de otre grade et belle régio métropolitaie. Pour fiir, je ties aussi à remercier et à saluer toutes les coopératives membres de la Fédératio pour leur fidélité, leur appui et leur cotributio à la cosolidatio du mouvemet. La FECHIMM leur appartiet et ous sommes à leur service. Fracie Néméh Directrice géérale Il est toujours difficile de résumer le travail de toute ue aée e u court texte. Je me limiterai ici à vous faire u portrait, forcémet icomplet et partiel, de l actio du coseil d admiistratio de la FECHIMM pour l aée écoulée, sachat que vous pourrez cosulter les autres aspects du bila de os activités das les pages de ce rapport. Preat acte de la ouvelle autoomie de la Fédératio et des resposabilités qui vieet e cotrepartie de cette capacité d actio retrouvée, le coseil d admiistratio de la FECHIMM a mis au premier rag de ses priorités la mise e place des outils écessaires pour permettre à la Fédératio d assumer pleiemet so ouveau rôle de représetate de la moitié du mouvemet des coopératives d habitatio du Québec. Le coseil a aisi doé so accord à u pla de trasitio élaboré par le comité de directio qui prévoyait la reé - gociatio et idéalemet l élargissemet des etetes de services dot bééficiet les membres de la FECHIMM. E premier lieu, il fallait être e mesure au momet du reouvellemet de la couverture d assurace de os membres de leur proposer aussi bie et idéalemet mieux. Missio accomplie de ce côté. Les services offerts directemet aux membres (formatio, soutie admiistratif ou techique, coseils téléphoiques ) ot été revus pour teir compte des critiques et des besois exprimés par les membres das le passé. Le succès sas précédet recotré par ces services aux membres au cours de la derière aée ous coforte à poursuivre das cette voie. Le pla de trasitio prévoyait égalemet la mise e place d ue ouvelle stratégie de commuicatio tat auprès des membres que vis-à-vis du public e gééral. La refote du site Iteret, la réalisatio de CITÉCOOP, le magazie des membres, et ue ouvelle stratégie d utilisatio plus dyamique des bulletis FECHIMM express sot autat de facettes de cette stratégie de commuicatio qui s articule autour d ue plus grade fidélité à la réalité vécue par os membres et d ue plus grade fermeté das l expressio publique des positios défedues par la Fédératio. Cosidérat le droit fodametal des coopératives d habitatio membres de la FECHIMM de voir représetés leurs itérêts das tous les forums de cosultatio et de décisio reliés au mode de la coopératio et de l écoomie sociale, le coseil d admiistratio a madaté la directio géérale pour qu elle etrepree les démarches et repré setatios écessaires pour que la Fédératio obtiee le droit de participer de plei droit aux istaces pertietes, dot le Coseil québécois de la coopératio et de la mutualité et le Fods québécois de l habitatio commuautaire. Force est d admettre que os représetatios, pour vigoureuses et répétées qu elles furet, ot pas produit les résultats espérés. L hésitatio, voire la résistace opposée à l itégratio de la FECHIMM demeure importate, mais cela e ous décourage absolumet pas. Nous demeuros plus que jamais covaicus que la présece de la FECHIMM e pourra que s imposer. La qualité et la pertiece de la présetatio soumise par la Fédératio à la Commissio parlemetaire de l Assemblée atioale chargée d étudier le projet de loi modifiat la Loi sur les coopératives ot certes cotribué à la crédibilité de la FECHIMM. Das le même esprit de représetatio des itérêts des membres, le coseil d admiistratio a aussi etrepris de développer et de cosolider ses lies avec des orga - isatios sœurs caadiees. Jamais otre orgaisatio aura-t-elle été aussi active au sei de la Fédératio de l habitatio coopérative du Caada. Notre vice-présidete, Méloée Prud homme, a aisi été madatée pour préseter sa cadidature au om de la FECHIMM au coseil d admiistratio de la FHCC. Bie que cette cadidature e se soit pas soldée par ue victoire, la vigoureuse campage meée par la FECHIMM aura permis à otre orgaisatio de faire coaître ses positios sur la fi des covetios, sur l état du mouvemet coopératif e habitatio et sur la voie que ce mouvemet devrait empruter das les prochaies aées. Cette présece à l AGA de la FHCC ous aura aussi permis de reforcer les lies privilégiés que ous etreteos avec otre orgaisatio sœur, la Fédératio des coopératives d habitatio de Toroto. Je e saurais coclure sas évoquer la place particulièremet importate apportée à la mobilisatio politique et sociale par le coseil d admiistratio e Avec l appui du comité d actio politique et de la resposable de la vie associative, avec os alliés du FRAPRU et avec l esemble des orgaisatios actives das le logemet social, ous avos déocé sur toutes les tribues les attaques répétées qui sot portées à l ecotre du droit au logemet et ous avos mobilisé les membres das plusieurs maifestatios. Nul doute que ces mobilisatios s itesifierot e 2015 pour faire valoir os positios auprès des gouveremets à Québec et à Ottawa. Luc Brisebois Présidet du coseil d admiistratio

4 4 / LES CHANTIERS DE L AUTONOMIE DES OUTILS POUR RÉUSSIR Le 3 octobre 2014, la FECHIMM est officiel le - met deveue autoome. À l échéace de so cotrat de membre avec la CQCH, et e l absece de propositios de compromis de la part de cette derière, la Fédératio a exécuté la décisio de l assemblée géérale de e pas reouveler so adhésio à la Cofédératio. E prévisio de cet échec évetuel, la FECHIMM s est préparée pedat toute l aée à assumer seule les resposabilités qu elle partageait jusque-là. Tout e se préparat à assumer so autoomie, la FECHIMM a maifesté à plusieurs reprises au cours de l aée sa voloté de trouver u terrai d etete avec la CQCH. Malheureusemet, les représetatios de la Fédératio auprès de l assemblée des membres de la CQCH et du CQCM, de même que la médiatio iitiée par la Directio des coopératives, ot pas permis de résoudre le coflit etre les parties. Afi que ses membres aiet pas à subir d impacts égatifs de la désaffiliatio, la FECHIMM s est employée à préserver les pricipales etetes de regroupemets d achats dot les coopératives bééficiaiet auparavat par l itermédiaire de la CQCH, tout e poursuivat le développemet d etetes exclusives à ses membres. Elle a mis e place la carte Avatages COOP e rempla - cemet de la carte Multiservices. Devat l impossibilité de discuter avec le tadem Essor/Co-operators pour l assurace, elle a aussi créé so propre programme ASSURANCES COOP, e collaboratio avec le courtier Dale Parizeau Morris Mackezie. E parallèle, la FECHIMM a cotiué de cosolider so offre de services. E plus d appuyer de ombreuses coopératives, les départemets du soutie à la gestio et de la plaificatio aux travaux ot aussi cotribué à l élaboratio de l etete coclue avec la Caisse d écoomie solidaire pour favoriser le refiacemet des coopératives e fi de covetio. Pour bie outiller les membres des coopératives d habitatio, de ouvelles formatios ot été itroduites et les coteus de tous les ateliers ot été revus pour mieux itégrer la mise e pratique des coaissaces acquises. De ouveaux outils de commuicatio ot aussi été créés. Sur Iteret, la FECHIMM a iové e permettat à ses coopératives membres de s afficher e lige et d accéder à ue foule de documets utiles pour leur gestio das ue ouvelle versio du fechimm.coop. Pour mieux faire coaître ses positios et témoiger des réussites des coopératives qu elle regroupe et des défis qui iterpellet le mouvemet, elle a aussi lacé le magazie CITÉCOOP. L aée 2014 a égalemet été l occasio pour la FECHIMM de resserrer ses lies avec certais acteurs du logemet social et commuautaire. Les groupes de ressources techiques (GRT) motréalais sot au ombre des orga - isatios avec lesquelles la FECHIMM a accetué sa collaboratio. U rapprochemet historique s est égalemet opéré avec la Fédératio des coopératives d habitatio de Toroto (CHFT) à la faveur d ue recotre sur l ejeu de la fi des covetios suivie d ue participatio de chaque fédératio à l AGA 2014 de l autre fédératio. Cet ejeu était aussi e toile de fod de l approfodis - semet des collaboratios avec différets acteurs voués à la défese du droit au logemet, dot le FRAPRU et les comités logemet. La coquête de so autoomie par la FECHIMM s est maifestée par ue présece accrue das l espace public. Les grads ejeux qui iterpellet les coopératives d habitatio, dot la fi des covetios et l aveir du programme AccèsLogis, ot fait l objet de mémoires et de sorties médiatiques. Autre fait marquat de l aée : la FECHIMM a appliqué e so sei les chagemets au iveau de la représe - tativité qu elle réclamait de la CQCH. Pour mieux représeter l esemble des coopératives de faço plus adéquate, l assemblée géérale 2014 a adopté ue modificatio aux règlemets gééraux modulat le ombre de votes et de délégués des coopératives à l assemblée géérale e foctio du ombre de logemets qu elles comptet. Suivat les modificatios apportées, chaque coopérative membre a droit à deux délégués et à u droit de vote par trache de 50 logemets jusqu à u maximum de six délégués et de trois droits de vote par coopérative. ULTIMES TENTATIVES DE NÉGOCIATION AVEC LA CQCH BONIFICATION DES REGROUPEMENTS D ACHATS ET LANCEMENT DU PROGRAMME ASSURANCES COOP CRÉATION DE NOUVEAUX OUTILS DE COMMUNICATION ÉLARGISSEMENT DES LIENS AVEC LE MILIEU ET PRÉSENCE PUBLIQUE ACCRUE MODIFICATION DES RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX POUR RENDRE LA FECHIMM PLUS DÉMOCRATIQUE

5 6 / LES PRIORITÉS POLITIQUES DES POSITIONS À DÉFENDRE Des messages livrés aux élus 31 javier : Hélèe Leblac, porte-parole e matière de coopératives (NPD) 21 février : Mauril Bélager, député (PLC) 24 février : Cabiet du miistre Sylvai Gaudreault (PQ) 8 avril : Russell Copema, resposable de l habitatio (Ville de Motréal) 7 septembre : Alexadre Boulerice, député (NPD) à la fête de la coopérative La Mariière 22 septembre : les 6 députés proviciaux de Laval (PLQ), dot la miistre Fracie Charboeau 6 octobre : Yva Forti, attaché politique de la députée Ève Péclet (NPD) 4 décembre : Sadra Desmeules, coseillère muicipale de Laval 13 décembre : Tyroe Beski, député (NPD) Les ejeux priorisés idetifiés par les membres de la FECHIMM ot fait l objet d ue diversité d actios au cours de La Fédératio a profité de toutes les tribues qui lui étaiet offertes pour faire etedre les messages de ses membres. La fi des covetios d exploitatio fédérale L échéace des covetios d exploitatio, ue réalité qui frappe u ombre gradissat de coopératives d habitatio souteues par des programmes fédéraux est demeurée ue priorité e Agissat au sei d ue large coalitio compreat etre autres orga - is mes la Fédératio caadiee des muicipalités et la Fédératio de l habitatio coopé rative du Caada (FHCC), le FRAPRU et de ombreux comités logemet, la FECHIMM a cotiué d exercer des pressios politiques pour que soiet maiteues les subvetios aux locataires à faible reveu à l échéace des covetios. Carrefours itercoops, maifestatios, recotres avec des élus... la campage pour cotrer les effets ocifs de la fi des covetios d exploitatio s est amplifiée. Ue délégatio de la FECHIMM s est d ailleurs redue au rassemblemet de la FHCC das le cadre de la campage «Vous déteez la clé» et pour assister au dépôt d ue motio présetée par la députée du NPD, Marjolaie Bouti-Sweet, portat sur la écessité de maiteir les subvetios das les logemets sociaux. Et le 21 ovembre, ue ouvelle délégatio est retourée à Ottawa participer au «grad déméagemet» du FRAPRU devat le bureau du premier miistre Stephe Harper. La FECHIMM a égalemet poursuivi so travail avec la Ville de Motréal et la Fédératio des OSBL e habitatio de Motréal (FOHM) pour trouver ue issue aux problèmes posés aux coopératives e fi de covetio fédérale par les baux emphytéotiques. Amélioratio des programmes AccèsLogis et LAQ Des représetatios ot égalemet été effectuées auprès du gouveremet québécois pour que les programmes de développemet de logemets sociaux et commuautaires soiet améliorés. Les résolutios soumises au cours des derières aées par l assemblée des membres ot posé les bases d u mémoire remis à la SHQ et aux élus proviciaux proposat huit pistes d amélioratio. L idexatio des coûts maximums de réalisatio aux véritables coûts de costructio et l octroi de subvetios à la réovatio et à l etretie pour des coopératives affectées par des problèmes immobiliers imprévisibles et hors de leur cotrôle figuret parmi les demades portées par la Fédératio. C est das ce cotexte que la FECHIMM a recotré e décembre le ouveau directeur gééral de la SHQ, Michel Gago, et la vice-présidete à l habitatio sociale, Lise Guillemette. Compteurs itelligets d Hydro-Québec La FECHIMM est iterveue auprès d Hydro-Québec das le dossier des compteurs itelligets pour défe - dre le droit des coopératives d habitatio de refuser l istallatio des ouveaux compteurs. Elle a fouri à ses membres des iformatios sur les modalités à suivre pour cotester l istallatio des compteurs commuicats. À la demade de plusieurs coopératives, elle a égalemet écrit des lettres d appui qu elle a trasmises à Hydro-Québec. Accessibilité uiverselle L accessibilité uiverselle, u autre ejeu ayat fait l objet d ue résolutio de l assemblée géérale, s est aussi traduite par des actios cocrètes. E plus de sa décisio de déméager das u immeuble accessible aux persoes à mobilité réduite, la FECHIMM s est aussi egagée à réaliser u guide afi de favoriser l itégratio des persoes à mobilité réduite das les coopératives d habitatio. Droit au logemet et améagemet du territoire La FECHIMM, dot la missio itègre la défese du droit au logemet, est aussi iterveue e faveur du dévelop - pemet du logemet commuautaire coopératif et sas but lucratif sur le territoire. Elle a soumis 21 recommadatios à la Commissio sur le schéma d améagemet et de développemet de l agglomératio de Motréal das so mémoire préseté e ovembre. Au ombre des recommadatios figure l adoptio d ue stratégie de développemet du logemet commuautaire coopératif et sas but lucratif. Pour ce faire, la FECHIMM a otammet fait valoir l importace d iciter les mui - cipalités de l agglomératio à adopter des politiques permettat la costitutio de réserves focières et à appliquer systématiquemet ue politique d iclusio. À la défese du modèle coopératif La FECHIMM a pris part aux audieces de la Commissio de l écoomie et du travail de l Assemblée atioale sur le projet de loi modifiat la Loi sur les coopératives. Elle y a, etre autres choses, salué les ouvelles modalités visat à restreidre la cessio des immeubles coopératifs aisi que le pricipe de préservatio de l affectatio sociale ou commuautaire de ceux-ci, tout e s iterrogeat sur d autres aspects du projet de loi.

6 8 / LE RAYONNEMENT DE LA FECHIMM LE RAYONNEMENT DE LA FECHIMM / 9 DES VALEURS À VÉHICULER UNE FÉDÉRATION ACTIVE DANS SON MILIEU La FECHIMM etretiet des lies de parteariat ou de participatio e tat que membre avec les orgaisatios suivates : Les quatre GRT de Motréal et celui de Laval : Bâtir so quartier, Groupe CDH, Ateliers Habitatio, ROMEL et Réseau L Associatio des groupes de ressources techiques du Québec (AGRTQ) La Fédératio des OSBL d habitatio de Motréal (FOHM) Le Réseau québécois des OSBL d habitatio (RQOH) Le FRAPRU et les comités logemet de différets quartiers La TROCALL (table de cocertatio sur le logemet de Laval) Le Comité actio mobilisatio des Basses-Lauretides La table de cocertatio Habiter Ville-Marie La Fédératio de l habitatio coopérative du Caada (FHCC) La Co-operative Housig Federatio of Toroto (CHFT) La Fodatio Abri iteratioal La Coopérative de développemet régioal Motréal-Laval La Fédératio ACTIF, ue coopérative d éducatio fiacière La coalitio Pas de démocratie sas voix La Fédératio des coopératives de câblodistributio et de télécommuicatios du Québec Le Chatier de l écoomie sociale L orgaisme Ex aequo La Coférece régioale des élus de Motréal Le Coseil régioal de l eviroemet de Motréal La coalitio sur les 5 sites hospitaliers La Coalitio opposée à la tarificatio et à la privatisatio des services publics La Caisse d écoomie solidaire Desjardis Le Coseil québécois de la coopératio et de la Mutualité La FECHIMM etretiet des relatios régulières avec les istitutios suivates : La Ville de Motréal La Commuauté métropolitaie de Motréal (CMM) La Directio des Coopératives du Miistère de l Écoomie de l Iovatio et des Exportatios (MEIE) La Société d habitatio du Québec (SHQ) La Société caadiee d hypothèques et de logemet (SCHL) L autoomie a doé des ailes à la FECHIMM sur le pla des commuicatios et du rayoemet das le milieu e Mettat à profit tout so dyamisme et ses compéteces, la Fédératio a méagé aucu effort pour véhiculer ses positios, ses valeurs, la pertiece du modèle coopératif e habitatio et le rôle prépo - dérat qu elle joue das le soutie aux coopératives qu elle regroupe. Malgré des ressources fiacières limitées, dès le pri - temps 2014, la FECHIMM a lacé so propre magazie pour remplacer la revue L Écho-hop D HABITATION publiée par la CQCH. CITÉCOOP, le magazie des membres des coopératives d habitatio du Motréal métropolitai, a été publié à deux reprises l a derier et s est ajouté à l ifolettre FECHIMM express. La ouvelle publicatio, distribuée das l esemble des foyers des coopératives membres du territoire aisi qu à différets parteaires, a permis à la FECHIMM de mieux faire coaître ses positios. Les réussites des coopératives membres et les défis qui iterpellet le mouvemet ot aussi bééficié d ue meilleure couverture das le ouvel outil. Sur Iteret, la FECHIMM est deveue la première fédératio de coopératives d habitatio au Caada à proposer u portail permettat à ses coopératives membres de s afficher e lige et d accéder à ue foule de documets utiles pour leur gestio. Elle est aussi la première à s être dotée d u site adapté aux plateformes mobiles (téléphoes et tablettes), e plus de costituer la seule source d iformatio biligue sur le mouvemet québécois des coopératives d habitatio. Le leadership de la FECHIMM s est égalemet exercé das les médias sociaux, particulièremet sur Facebook, qui a été itégré aux stratégies de commuicatio au même titre que les ifocourriels FECHIMM express et les autres messages électroiques. Afi d iformer et de mobiliser ses membres, la FECHIMM est aussi allée sur le terrai à la recotre des coopérats. Des carrefours itercoops sur la fi des covetios d exploitatio se sot otammet teus das différets quartiers du territoire, e collaboratio avec les comités logemet locaux. Aux côtés des membres de la Coopérative d habitatio La Mariière, la Fédératio a orgaisé ue sortie publique sur cet ejeu prioritaire. Elle est aussi iterveue auprès de madame Phyllis Lambert afi qu elle pree positio das ce dossier, par l itermédiaire d ue lettre publiée das joural Le Devoir. Les impacts du désegagemet fédéral das le logemet social ot aussi fait l objet d ue multitude d autres itervetios, dot des recotres avec des élus, des maifestatios avec les membres du FRAPRU et des comités logemet locaux. La questio a aussi été à la source d u rapprochemet avec la Fédératio des coopératives d habitatio de Toroto (CHTF). La FECHIMM a fait etedre sa voix sur ue diversité d autres ejeux liés au logemet par la productio de mémoires qui ot été soumis aux autorités cocerées. La loi modifiat la Loi sur les coopératives, le schéma d améagemet et de développemet de l agglomé ra - tio de Motréal, la révisio permaete des program - mes du gouveremet du Québec, le projet de pla d actio métropolitai pour le logemet social et abordable, l amélioratio des programmes AccèsLogis et LAQ et u projet immobilier sur la rue St-Atoie Ouest ot fait l objet de ces prises de positio. Les budgets déposés à Québec et à Ottawa de même que la campage électorale proviciale ot égalemet doé l occasio à la FECHIMM de défedre ses posi - tios sur la place publique par la diffusio de commuiqués de presse et d iformatios sur les positios des différets partis sur so site web. Le comité d actio politique (CAP) a été au cœur de toutes les activités de mobilisatio meées par la FECHIMM, autat les carrefours itercoops, les visites sur le terrai et les maifestatios pour le droit au logemet. Oeuvrat au sei de diverses coalitios, le comité a costitué ue liste de plus de 150 militats prêts à s impliquer das les actios politiques meées ou souteues par la FECHIMM. Le bila 2014 du comité d actio politique est publié sur le fechimm.coop/comite-actio-politique. LANCEMENT DE CITÉCOOP, LE MAGAZINE DES MEMBRES DES COOPÉRATIVES D HABITATION NOUVEAU PORTAIL INTERNET PERMETTANT AUX COOPÉRATIVES MEMBRES DE S AFFICHER EN LIGNE CARREFOURS INTERCOOPS ET SORTIES PUBLIQUES SUR L ENJEU DE LA FIN DES CONVENTIONS PRODUCTION DE 6 MÉMOIRES SUR DES ENJEUX LIÉS AU LOGEMENT UN RÔLE CENTRAL POUR LE COMITÉ D ACTION POLITIQUE

7 10 / LA FORMATION ET LES CONSEILS TÉLÉPHONIQUES UN VIRAGE EXPÉRIENTIEL Des efforts cosidérables ot été déployés e 2014 pour accetuer la mise e pratique des coaissaces acquises par les participats aux ateliers de formatio de la FECHIMM. Afi de favoriser l appretissage par l expériece, les coteus de la grade majorité des ateliers ot été revus. Suivat cette révisio des faços de faire, le coteu de la vaste majorité des ateliers se compose doréavat d ue première partie axée sur l appretissage théorique et d u secod segmet orieté vers la mise e applicatio des coaissaces acquises. Que ce soit par des mises e situatio réalistes sur la sélectio des membres ou sur u processus de sactio, des exercices pratiques e plomberie, e ispectio des bâtimets ou das l utilisatio des techologies de l iformatio, des jeux de rôles e commuicatio ou l aalyse des états fiaciers de la coopérative avec les membres, tous les ateliers ot été révisés de faço à favoriser l appretissage par l expériece cocrète. Quatre ouveaux ateliers ot aussi été itroduits au cours de l aée. Les formatios «Propriétaire et locataires les boes pratiques et les obligatios», «Bo voisiage et règlemet d immeuble», «Gestio de la diversité culturelle» et «Gestio de la participatio 2.0» sot veues s ajouter à l offre de la FECHIMM. Le dévelop pemet d ue séace de formatio sur les services et sur l utilisatio du ouveau site web de la FECHIMM, e collaboratio avec le chef des commuicatios, est aussi à iscrire au bila de l aée. Les résultats tedet à valider les choix effectués par la FECHIMM. La participatio des coopérats est e hausse pour toutes les formules proposées après u raletissemet e La cosolidatio de l équipe de formateurs cotractuels autour des employés permaets a certes pu cotribuer à ces succès. Le secteur a cepedat dû composer avec le départ d Ae Richard Webb (formatrice e plomberie), dot la collaboratio efficace à la FECHIMM durait depuis plus de 20 as. L équipe de la formatio a égalemet été partie preate de la collaboratio plus étroite qui s est développée etre la FECHIMM et les différets GRT du territoire. E plus de coclure ue etete cotractuelle avec Réseau pour la formatio des membres des coopératives e réalisatio à Laval et das les Basses-Lauretides, la Fédératio a aussi travaillé à mieux arrimer ses itervetios avec celles des GRT motréalais. Le parteariat avec les GRT a permis de mettre e commu et de redre compatibles les modèles de règlemets proposés aux ouvelles coopératives. Appelé à se poursuivre e 2015, le travail etrepris doit aussi faciliter le trasfert de dossiers etre les parties et les itervetios de la FECHIMM à la première aée d exploitatio des coopératives d habitatio. Coseils téléphoiques La demade pour des coseils téléphoiques est demeurée forte e appels ot été logés au coseiller téléphoique. Les questios relatives aux lois, à la régie itere et aux politiques des coopératives ot été les plus populaires suivis par celles touchat le bail et la régie du logemet. Les deux tiers des appels proveaiet de membreslocataires, l autre tiers proveat des admiistrateurs et admiistratrices des coopératives. 5 % des coopérats ot utilisé le courriel ou le formulaire de requête e lige sur le fechimm.coop pour soumettre leur questio. NOMBRE DE PARTICIPANTS AUX FORMATIONS EN COOP RÉVISION DES ATELIERS POUR FAVORISER L APPRENTISSAGE PAR L EXPÉRIENCE INTRODUCTION DE 4 NOUVELLES FORMATIONS HAUSSE DE LA PARTICIPATION COLLABORATION PLUS ÉTROITE AVEC LES GRT FORMATIONS AU CALENDRIER SUJETS ABORDÉS AUX CONSEILS TÉLÉPHONIQUES EN % % 1 % 5 % 2 % 7 % 4 % % 6 % 12 Nombre de participats Nombre de coopératives 9 % % 17 % Bail / régie du logemet 20 % Lois / régie itere / politiques 10 % CA rôle et resposabilités 9 % Sactios discipliaires / suspesio et exclusio 6 % Etretie / salubrité / gestio d'immeuble 7 % Fiaces 4 % Sélectio 20 % 7 % Subvetios 2 % Secrétariat 5 % Services de la FECHIMM 1 % Fi des covetios 3 % Participatio / mobilisatio 9 % Autres 10 % NOMBRE DE PARTICIPANTS AUX ATELIERS D INFORMATION SUR LA FORMULE COOPÉRATIVE EN HABITATION

8 12 / LE SOUTIEN À LA GESTION MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION / 13 MESSAGE DU PRÉSIDENT UN APPUI DÉTERMINANT La baque locale de requérats e chiffres 985 ouvelles demades traitées 440 demades de reouvellemet evoyées 330 demades de reouvellemet traitées 15 logemets attribués 425 requérats sur les listes CROISSANCE DE LA DEMANDE ET DES REVENUS PROVENANT DU SOUTIEN À LA GESTION INTERVENTIONS FAVORISANT L AUTONOMIE DES COOPÉRATIVES NOMBRE DE COOPÉRATIVES EN TENUE DE LIVRES La demade des coopératives d habitatio pour u soutie de leur fédératio e matière de gestio fiacière, immobilière et associative a cotiué de croître e Cette augmetatio s est répercutée das les reveus rapportés par le secteur qui ot augmeté de 23 % par rapport à À l écoute des besois particuliers de chacue des coopératives utilisatrices de ses services, l équipe de coseillères et de coseillers e gestio de la FECHIMM a cotiué de parfaire ses itervetios pour offrir les réposes les plus adéquates possible aux besois exprimés. Afi de favoriser l autoomie des coopératives, elle a aussi, das le cadre de ses madats, veillé à fourir aux coseils d admiistratio o seulemet des réposes à des problématiques pressates, mais aussi des outils leur permettat d évoluer sur la voie de l autoomie. Cette approche a égalemet été mise à profit, das le cadre de plas de sauvetage où la FECHIMM s est vue cofier la gestio complète de coopératives e difficultés. Tout e priorisat le redressemet fiacier des coopératives touchées, l équipe a aussi itégré à ses itervetios des mesures pour mieux former les membres et pour favoriser le recrutemet de persoes susceptibles de redyamiser ces coopératives. Pour mieux cibler les itervetios de la FECHIMM, les collaboratios iterdéparte - metales se sot multipliées au cours de l aée. U travail plus étroit s est fait avec le coordoateur de la formatio das l élaboratio et la mise à jour des ateliers offerts. L ejeu de la fi des covetios et les besois de refiacemet des coopératives ot pour leur part été source de collaboratios fructueuses etre les équipes du soutie à la gestio et du soutie à la plaificatio et aux travaux immobiliers. Le travail cojoit a été mis à profit das la préparatio de demades de refiacemet de certaies coopératives. Il a aussi et surtout été à la base de l etete coclue avec la Caisse solidaire Desjardis pour favoriser le refiacemet des coopératives e fi de covetio qui doivet réaliser des travaux. Sas costituer ue garatie de refiacemet avatageux pour toutes les coopératives d habitatio qui e ferot la demade, cette etete avec la Caisse, ue parteaire de logue date, fixe des balises à suivre das l esemble des dossiers à traiter et permet à la FECHIMM de mieux appuyer ses membres das la présetatio de leur dossier. L obligatio pour les coopératives du programme AccèsLogis de remettre certais motats au Fods québécois d habitatio commuautaire est u autre dossier où le soutie de la FECHIMM a été mis à cotributio e Des représetatios ot été faites à la SHQ afi de la sesibiliser aux difficultés que recotret des coopératives aux prises avec des problèmes de costructio. À la teue de livres La croissace des reveus était aussi au redez-vous du côté de la teue de livres, même si le ombre de coopératives utilisatrices de ce service est demeuré plutôt stable. Le secteur a élargi so champ d actio pour souteir les coopératives das leur réclamatio des taxes (TPS et TVQ). Le développemet du service de prélèvemet préautorisé des loyers s est aussi poursuivi. 14 coopératives y avaiet recours à la fi Soutie aux coopératives PSBL-P Das le cadre d u madat de la SHQ, la FECHIMM a maiteu so egagemet auprès des coopératives du programme sas but lucratif privé. La Fédératio a otammet assuré la réalisatio du caledrier de gestio Mémeto e collaboratio avec la CQCH et teu 12 séaces de formatio à l itetio des persoes désireuses d habiter das ces coopératives etièremet subvetioées. Elle a aussi assuré la gestio de la baque locale de requérats Cetral-Logemet-Coop, u projet pilote recoduit depuis 10 as. Ue évaluatio du projet est e cours avec la SHQ. La FECHIMM y participe avec les autres parteaires de l etete (CQCH et FECHAQC). ACCENTUATION DES COLLABORATIONS INTERDÉPARTEMENTALES SOUTIEN ACCRU AUX COOPÉRATIVES NÉCESSITANT UN REFINANCEMENT

9 14 / LE SOUTIEN À LA PLANIFICATION ET AUX TRAVAUX IMMOBILIERS LES FRUITS DU TRAVAIL Alors que de plus e plus de coopératives frappet à la porte de la FECHIMM afi d obteir des services de gestio immobilière professioels et itègres, l egagemet costat des membres de l équipe du secteur de la plaificatio et des travaux immobiliers das l amélioratio cotiue des services porte ses fruits. Au cours de l aée 2014, les coseillers techi ques de la FECHIMM ot ispecté logemets, e hausse de 38 % par rapport à Parmi ces projets, plusieurs ot frachi la phase de plaificatio des travaux et des démarches de fiacemet ot été etreprises auprès de la Caisse d écoomie solidaire Desjardis, avec qui ue etete de parteariat était sigée à la mi-aée. Le motage des dossiers de demades de fiacemet a doé lieu à des collaboratios serrées avec le secteur de l aide à la gestio, resposable de l élaboratio des scéarios de refiacemet. AUGMENTATION DE 38 % DU NOMBRE DE LOGEMENTS INSPECTÉS GESTION DES OPÉRATIONS INFORMATISÉES À L AIDE DU CRM NOMBRE DE PROJETS DE RÉNOVATION RÉALISÉS PAR LE CENTRE DE SERVICES PSBL-P 200 VALEUR MOYENNE DES PROJETS DE RÉNOVATION RÉALISÉS PAR LE CENTRE DE SERVICES PSBL-P L augmetatio costate depuis 2012 du caret de commade pour la productio de bilas de saté des immeubles a suscité ue révisio complète de la gestio des opératios du service, de la demade de service à la livraiso du rapport aux coopératives. Le développemet à l itere d u outil iformatique de gestio de la relatio cliet (CRM) a permis de gérer toutes les opératios relatives aux bilas de saté dès le deuxième trimestre de l aée. Avec ce ouvel outil iformatique, la FECHIMM est positioée pour souteir u ombre ecore plus grad de coopératives das l évaluatio de leurs besois e matière de remplacemet des immobilisatios. Par ailleurs, la demade pour le service de soutie aux travaux immobiliers e se démet pas, au poit qu u coseiller techique cosacre la majeure partie de so temps à l aalyse des besois des coopératives et à la rédactio d offres de service sur mesure. Au cours de l aée, 39 ouveaux cotrats de soutie à la réalisatio de travaux immobiliers ot été sigés, représetat plus de logemets. Efi, les éergies cosacrées de maière souteue à l orgaisatio du travail ot aussi porté leurs fruits das les activités du Cetre de services dédié aux coopératives du programme sas but lucratif privé (PSBL-P). E effet, bie que le ombre de projets de réovatio réalisés e 2014 ait baissé de 32 %, leur valeur totale est de 21 % plus élevée par rapport à 2013, démotrat de meilleurs résultats pour le même effort. Au cours de l aée, les coseillers techiques de la FECHIMM ot cotribué à la réalisatio de 134 projets de réovatio totalisat des ivestis semets de 4 M$. Quat à l avacemet du deuxième cycle d ispectio quiqueale des immeubles du PSBL-P, celui-ci atteit la cible établie par la SHQ. À sa quatrième aée, le Cetre de services a réalisé 80 % de so madat. 39 NOUVEAUX CONTRATS DE SOUTIEN À LA RÉALISATION DE TRAVAUX REPRÉSENTANT PLUS DE 1000 LOGEMENTS 134 PROJETS DE RÉNOVATION TOTALISANT DES INVESTIS SEMENTS DE 4 M$ DANS LES COOPÉRATIVES PSBL-P NOMBRE DE LOGEMENTS INSPECTÉS EN Autres programmes Cetre de services PSBL-P

10 16 / LES REGROUPEMENTS D ACHATS LES REGROUPEMENTS D ACHATS / 17 DES ASSURANCES ET D AUTRES AVANTAGES NOTRE VOIX La mise e place du programme ASSURANCES COOP e collaboratio avec le courtier Dale Parizeau Morris Mackezie (DPMM) est ue des réalisatios les plus importates de la FECHIMM e Devat le refus de la CQCH de poursuivre u regroupemet d achats commu sous forme de parteariat d égal à égal, la FECHIMM a lacé u appel d offres et est parveue à égocier ue etete ecore plus avatageuse pour le bassi de coopératives de la régio métropolitaie. ASSURANCES COOP permet aux coopératives membres de la FECHIMM de bééficier de protectios boifiées et de rabais importats sur l assurace immeuble et l assuraceresposabilité des admiistrateurs. Le programme propose égalemet des plas avatageux d assurace-locataire et automobile aux résidets des coopératives d habitatio fédérées du Motréal métropolitai. Préseté à l autome 2014, ASSURANCE COOP a cou u départ e douceur dû au fait que l échéace de l assu - race immobilière de la plupart des coopératives est fixée au 1 er mai. La FECHIMM est cofiate que le pla de mise e marché élaboré pour stimuler l adhésio au programme portera ses fruits dès E plus de créer ce programme d assurace, la FECHIMM a aussi pris soi au cours de la derière aée de reouveler les pricipaux regroupemets écoomiques qu elle obteait auparavat par so adhésio à la CQCH. Ce fut le cas pour le pla AFIC pour lequel elle a pu obteir des garaties de la Caisse d écoomie solidaire. Le quicaillier RONA et la société Equifax, etreprise spécialisée das la validatio de crédit, ot aussi cofirmé la recoductio des avatages écoomiques cosetis aux membres de la FECHIMM. Pour cotiuer d offrir le programme de regroupemet d achats le plus complet, de ouvelles alliaces ot aussi été développées. Des etetes ot été coclues avec l etreprise Cabiex, fabricat d armoires de cuisie et de salle de bai, et Alimetatio Maiso, distributeur de viades, de volailles et de produits de la mer. L itesificatio des démarches de la FECHIMM pour développer des regroupemets d achats permettat aux coopératives d habitatio et à leurs membres de réaliser d importates écoomies s est poursuivie toute l aée. Fi 2014, grâce à ue collaboratio avec la Fédératio des coopératives d habitatio de Toroto (CHFT), la FECHIMM était déjà assurée de pouvoir réactiver e 2015 le regroupemet d achats pour les produits de peiture Bétoel- Dulux qui avait été abadoé par la CQCH. D autres regroupemets, dot ue etete portat sur des services de collecte automatisée de loyers était égalemet das les cartos de la FECHIMM. Pour ecadrer so programme de regroupemets d achats, la FECHIMM a créé la carte Avatages COOP e rempla - cemet de la carte Multiservices. Distribuée das tous les foyers des coopératives membres à l autome, elle est recoue par l esemble des parteaires des regroupemets d achats de la Fédératio. Le programme d ivestissemet coopératif, u autre regroupemet auquel participet 26 coopératives membres a cou ue progressio itéressate au cours de l aée. La valeur de la part s est établie à 7,0188 $, e hausse de 0,2362 $ par rapport à La valeur totale du regroupemet de placemets est de $. MISE EN PLACE DU PROGRAMME ASSURANCES COOP RECONDUCTION DU PLAN AFIC ET DES ENTENTES AVEC RONA ET EQUIFAX NOUVEAUX REGROUPEMENTS AVEC CABINEX ET ALIMENTATION MAISON RETOUR DES PRODUITS DE PEINTURE BÉTONEL- DULUX EN 2015 LA CARTE AVANTAGES COOP : NOUVEAU PASSEPORT VERS DE GROSSES ÉCONOMIES

11 18 / LES RÉSULTATS FINANCIERS LES RÉSULTATS FINANCIERS / 19 L INDISPENSABLE RIGUEUR La quête de l équilibre fiacier a cotiué d être ue préoccupatio de tous les istats à la FECHIMM e Au iveau des reveus, le volume d affaires lié à la livraiso de services a crû de 24 % pour s établir à $. Cette croissace témoige d ue recoaissace forte par les coopératives membres et les parteaires du milieu de la qualité des services de la Fédératio, faisat de la FECHIMM ue référece e matière de soutie aux coopératives d habitatio. Les efforts réalisés das tous les secteurs pour obteir ces résultats méritet d être salués. La cotributio au secteur, ue source de fiacemet dot l importace est difficile à prévoir chaque aée, est demeurée relativemet stable, s établissat à $, e légère hausse par rapport à l aée précédete. Au iveau des dépeses, la masse salariale, la charge la plus importate, était e hausse de 13 % par rapport à Elle représetait 71,7 % de toutes les dépeses. L ajout de ouveaux effectifs explique e boe partie cette augmetatio, e plus de la sigature d ue ouvelle covetio collective et des augmetatios salariales qui e découlet. E cotrepartie, la ratioalisatio de l utilisatio de ressources professioelles exteres etreprises e 2013 s est accélérée, les frais pour hooraires cotractuels passat de $ e 2013 à $ e Les coûts des activités (hors salaire) ot baissé de 5,7 % par rapport à La rigueur appliquée à l esemble des opératios de la FECHIMM a otammet permis cette baisse. Il faut cepedat oter que les fluctuatios de ce poste budgétaire s expliquet e grade partie par la fi des projets liés au 30 e aiversaire de la Fédératio et ue réclamatio imprévue de TPS et de TVQ. Au terme de l aée, le fods d exploitatio a eregistré u déficit de $. Le remboursemet d ue réclamatio des taxes (TPS et TVQ) o perçues sur les frais de gestio du programme d assurace Assurtoit est veu plomber les résultats de la Fédératio. Ce remboursemet a permis de régler u dossier qui a fait l objet d u amedemet à la Loi sur la taxe d accise e 2009, mais pour lequel des opiios juridiques avaiet été reçues e 2004 et 2011 idiquat que ces frais étaiet pas taxables. La costi - tutio d ue provisio de ,99 $ pour mauvaises créaces est l autre élémet expliquat le résultat égatif. À de ombreux égards, les résultats de l aée sot cepedat positifs. L augmetatio de la part des reveus tirés de la livraiso de services, qui est passée de 51 % e 2013 à 59 % e 2014, aisi que la récupératio des reveus liés au magazie des coopérats, reveus que la Cofédératio e partageait pas avec les fédératios régioales, cotribue à redre la Fédératio plus autoome face à la baisse possible de la cotributio de l État das les aées à veir. À la lumière de ces résultats, la recherche de l équilibre fiacier demeurera ue priorité e L atteite de l objectif e sera pas chose facile, c est pourquoi la rigueur fiacière cotiuera d être appliquée das l esemble des activités de la Fédératio. REVENUS ET DÉPENSES D EXPLOITATION Reveus Dépeses RÉPARTITION DES PRODUITS EN 2014 RÉPARTITION DES CHARGES EN % 4 % 5 % 1 % 7 % 12 % 59 % 15 % 72 % 16 % 59 % 16 % 12 % 9 % 4 % Livraiso des services Cotributio des membres Cotributio au secteur Reveus de gestio Subvetios et autres reveus 72 % 15 % 5 % 1 % 7 % Salaires Coût des activités Coût des locaux Hooraires cotractuels Autres charges

12 20 / L ÉQUIPE DE LA FECHIMM L ÉQUIPE DE LA FECHIMM / 21 CONSEIL D ADMINISTRATION DIRECTION ADMINISTRATION COMITÉ DES FINANCES COMITÉ D ACTION POLITIQUE Luc Brisebois* Présidet Coopérative Samuel 1 er Méloée Prud homme* Vice-présidete Coopérative Dames de Cœur Lyse Cloutier* Secrétaire Coopérative Saite-Cécile Mario Tardif* Trésorier Coopérative Goélads de La Petite-Patrie Marie-Lise Bergero Admiistratrice Coopérative Statio o 1 Pierre-Alai Cotoir Admiistrateur Coopérative Du Châtelet Lie Beauséjour Admiistratrice Coopérative Mo toit Richard Lemay Admiistrateur Coopérative De l a 2000 Daiel Lefebvre Admiistrateur Coopérative Village Cloverdale * Membres du comité exécutif Fracie Néméh Directrice géérale Grégory Brasseur Adjoit à la directio géérale VIE ASSOCIATIVE Elea Gorcheva Directrice adjoite du soutie à la gestio Daby Jea Resposable de la comptabilité Louis-Philippe Myre Directeur du soutie à la plaificatio et aux travaux immobiliers Ghislaie Pio Directrice du soutie à la gestio Domiique Locas Techiciee à la comptabilité et au soutie à l admiistratio SOUTIEN À LA PLANIFICATION ET AUX TRAVAUX IMMOBILIERS Fracie Néméh Daby Jea Mario Tardif Svetlaa Georgieva SOUTIEN À LA GESTION Ahmed Ameur Daiel Jea Daiel Roy Hughette Auguste Lie Beauséjour Lie Bouliae Marcel Sévigy Marie-Lise Bergero Raymod Robitaille Richard Lemay CONTRACTUELS À LA FORMATION Le coseil d admiistratio se compose de euf membres émaat de coopératives d habitatio regroupées à la FECHIMM. Das le respect de la Loi sur les coopératives, la majorité des membres du coseil d admiistratio sot aussi membres du coseil d admiistratio de leur coopérative d habitatio. Richard Audet Chef des commuicatios Mariame Barry Secrétaire-réceptioiste Louise Costati Coordoatrice à la mobilisatio et à la vie associative Sylvie Hébert Agete de promotio et de développemet des affaires Jea-Hugues Labrecque Coordoateur à la formatio Aziz Mama Coseiller téléphoique et formateur Abdelaziz Bahlouli Coseiller techique e bâtimet Moa Lavoie Adjoite à la plaificatio et aux travaux immobiliers Mahmoud Karamostefa Techologue e bâtimet, TP Philippe Leclerc Coseiller techique e bâtimet Alai Roberge Chargé de projets réovatio Mirada Taice Adjoite à la plaificatio et aux travaux immobiliers Pierre-Beoit Teier Coseiller techique e bâtimet Jessica Bégi Coseillère e gestio Nathalie Cordelier Coseillère e gestio Maria-Elea Dascalu Techiciee à la liste de requérats (PSBL-P) Marie-Suzette Dessources Aide techique Svetlaa Georgieva Techiciee à la teue de livres/ coseillère e gestio Jea-Pierre Gratto Coseiller e gestio Agel Ica Techicie à la teue de livres Natalie Joseph Secrétaire à la directio du soutie à la gestio Wedy Kerisat Techicie à la teue de livres Yelea Khlybova Techiciee à la teue de livres Elide Rosa Riveros Techiciee à la teue de livres Elimae Sy Coseiller e gestio Ismaïla Sylla Gestioaire immobilier Jigyig Ta Techiciee à la teue de livres Camilo Uribe Garcia Coseiller e gestio Diae Barbeau Vicet Brossard Gérald Guimod Jeae Hubert Claire Lapoite Nathalie Michaud Ae Richard Web Adelie Thévei

13 22 / LES 459 MEMBRES DE LA FECHIMM LES 459 MEMBRES DE LA FECHIMM / BOUSQUET (DU) 42 e RUE MONTRÉAL 5 e AVENUE, VERDUN (DE LA) 7 LOGES D HOGAN (AUX) 751 (LE) ACTUEL (L ) ADRIENNE AFFICHE-ROUGE AIGLE BLANC ALFRED-ROULEAU ALPHONSE-DESJARDINS ALTERNATIVE DE VERDUN AMADEUS AMARYLLIS AMBASSADEURS (LES) AMÉRIQUES (LES) AMI ST-MICHEL AMIS DE LA CÔTE (LES) AMIS DE PIERREFONDS AMIS-BALL (LES) AN 2000 DE MTL (DE L ) ANDERSON ANGUS AQUARIUM ARC-EN-CIEL DE VERDUN ARCHE-DE-NOÉ ARPENTS VERTS (LES) ARTISTES (RUE DES) ATHANOR ATLAS ÂTRE (L ) AURORE (L ) BALCONS FLEURIS BALCONVILLE DE VERDUN BAN MITTAPHAB BARCLAY BAS DE LA CÔTE (DU) BEAU-SOL BEAUX JOURS DE VERDUN (LES) BEDFORD BÉLAIR (RUE) BELLE ÉTOILE BELLE LYRETTE BELLE VIE DE MTL (LA) BENNY FARM BERTHE-LOUARD BÉTHEL BIENVENUE CHEZ-NOUS BIENVENUE DE MONTRÉAL BLUE MOON BOIS-VERT DE POINTE SAINT-CHARLES BOÎTE-À-SURPRISE (LA) BON BEC BON VOISINAGE (DU) BONHEUR «SANTISOUK» (LE) BONHEUR D OCCASION BONHEUR PROCHAIN BONNE AVENTURE DE VERDUN BONNE ENTENTE BONNY BONS AMIS BONS COPAINS (DES) BONS VOISINS/GOOD NEIGHBOURS DE VERDUN BORD DU FLEUVE (DU) BORD DU LAC DE LACHINE (DU) BOULEVARD ROSEMONT (DU) BOURG ST-ANTOINE (LE) BOURRET BUISSONNIÈRE (LA) CACHETTE DE PETITE PATRIE CACTUS VERT CAGELAIS CANAL DE POINTE ST-CHARLES (DU) CARCAJOU CARREFOUR (LE) CASTELNAU-CASGRAIN CENTRE DE LA POINTE (AU) CERCLE CARRÉ CHALUTIER DE PSC CHAMPA CHANTERELLE CHASSE GALERIE CHÂTEAU (PLAMONDON) CHÂTEAU DIGNITE DE ST-LÉONARD CHÂTEAU MARIBERT CHÂTEAU VANNES CHÂTELET (DU) CHEVALIER (DU) CHEZ NOUS CHEZ VOUS CHEZ SOI (DU) CHRISTOPHE-COLOMB CINQUIÈME SAISON I, II, III CLAIRIÈRE (LA) CLAIRIÈRES DU MAINBOURG CLAN DES PACIFISTES (LE) CLÉ DES CHAMPS (LA) CLIFTON CŒUR DU PARADIS (AU) CŒURS VAILLANTS (DES) COIN (DU) COIN DE LA RUE COINSO COLLECTIVE (LA) COLLÈGE (DU) COLOMBE (LA) COLONNES (LES) CONCERTO CONCORDE CO-OPTATION (LA) COPAIN D ABORD CÔTÉ COURS CÔTÉ SOLEIL COTEAU VERT CÔTE-DE-LA-VISITATION CÔTE-DU-QUAI CÔTE-ST-LUC COUP D OEIL COUP DOUBLE COUR FLEURIE (DE LA) COUVENT DE ST-HENRI (DU) CRÉATIVE DE ST-KEVIN CYRILLE-VAILLANCOURT DAMES DE CŒUR DARLING DELINELLE DÉTENTE (LA) DÉTERMINÉS (DES) DEUX ÉCUS DEUX OLIVIERS (AUX) DEUX RUES DEVONSHIRE DOLMEN (LE) DOMAINE DU PARADIS DOUBLE ACCORD DUFRESNE (DE LA RUE) DUROCHER DANVERS EDEN DU QUARTIER ELMHURST ÉMILE NELLIGAN ENFIN CHEZ NOUS EN-TRAC ENTRE-SIX ENVOL (L ) ENVOL DE LACHINE ENVOLÉE (L ) ESPACES VERTS ESPERANZA (LA) ESPLANADE (L ) ETHNIES (DES) ÉTOILES DE PSC (DES) EUREKA FAMILIALE PETER HALL FASCINATION FAUBOURG QUÉBEC FENÊTRE DES FAMILLES FIÈRES FER-À-CHEVAL FEU VERT FEUILLE DE PRINTEMPS FIEF ST-AUGUSTIN (DU) FIL D ARIANE FLEUR DE LYS DE MERCIER FLEUR DE LYS DE MONTRÉAL FLEUVE DE L ESPOIR FOLLE DU LOGIS (LA) FORTUNE FOU RIRE DU SUD-OUEST FRANCŒUR FUNAMBULE FUTAMBULE GALERIE DE MONTRÉAL GAMINS GAMINES GEMINI GINETTE DE LA GRAVE GIRON D AILE GOÉLANDS DE LA PETITE PATRIE GORDON (DE LA RUE) GRAND ATLAS GRAND QUATRE DE VERDUN (LE) GRANDCHASOU GRANDE ÉCHELLE DE VERDUN (LA) GRANDE MAISON DE PSC (LA) GRAND-MÉNAGE GRANT DUFRESNE GROUPE DES 12 GROUPE DES 44 GUADELOUPE HARMONIE DE MONTRÉAL (L ) HAUS DER HEIMAT HAUTE VILLE (DE LA) HAVRE DE PAIX HERMANDAD HIRONDELLE DE SAINT-HENRI DE MONTRÉAL (L) HISPANOAMERICA HOCHELAGA-MAISONNEUVE HOGAN HOGAN HUIT REFLETS (DU) ÎLE DE LA VISITATION (L ) IMPRÉVU I ET II INATTENDUE JARDIN DU SOLEIL JEANNE-D ARC JEANNE-MANCE JÉRÔME LE ROYER DE LA DAUVERSIÈRE JOIE DE VIVRE JOLIE FONTAINE D HOCHELAGA JOYEUX LURONS JURANDE (LA) LABADIE LAC ST-LOUIS DE LACHINE LACHAPELLE DE CARTIERVILLE LACHINE OUEST LAURIER LÉGENDE (LA) LÉZARTS LIBERTÉ DE MONTRÉAL (LA) LIÉBERT LIEN (LE) LILAS (DES) LILLE (DE) LINGOT D OR (LE) LIONEL-GROULX LOGE (LA) LOGE UNIS LOGERESTE LOGIMAGE LOS ANDES LOTUS LOUISIANNE LOUIS-VEUILLOT LUANGPHRABANG MAIN DANS LA MAIN D HOCHELAGA- MAISONNEUVE MAISON DE SIENNE MAISONS DE LA PAIX DE LA PETITE PATRIE MALGRÉ TOUT DE ST-HENRI MANOIR BOURGET MANUFACTURE (LA) MARGARET-MORRIS MARIE-ANNE MARIE-GÉRIN LAJOIE MARINIÈRE (LA) MARTINET (LE) MÉNAGE (EN) MICHEL-SARRAZIN CARTIERVILLE MILIEU (DU) MILLE VISAGES (LES) MILTON PARC MIMOSAS MINE DE RIEN MISSION LATINA MOISSONS (DES) MONDE À L ENVERS MONTCALM 1 er (MONTRÉAL) MONTÉRÉGIE MONTROSE MULTI-CARREFOUR MULTICULTURELLE CŒUR À CŒUR MULTI-ETHNIQUE NID (LE) NORD OUEST NORD SUD NOTRE QUARTIER NOTRE-DAME-DE-FATIMA NOUVEAU SENGSAVANG NOUVELLE DÉCOUVERTE OASIS DE MONTRÉAL (LES) OASIS DU SUD-OUEST (L ) OBJECTIF CHEZ NOUS ODYSSÉE OLYMPHIA OMBRE DE LA MONTAGNE (À L) ON S EN OCCUPE ONZE (DES) ORIENT (L ) ORMES DE GOYER (LES) OSERAKE OSMOSE OÙ (D ) PAIX (LA) PAIX DE PSC (DE LA) PALAIS DARLINGTON PAPINEAU AHUNTSIC PAR ICI (DE) PARADIS DE PSC (LE) PARC (DU) PARC MARQUETTE PARC THERRIEN PARCHEMIN (LE) PAROISSIENNE (LA) PARTAGE (LE) PARTHEN AIR PARTOUT PAS À PAS PAUSE-CAFÉ (LA) PAXANE MIT PERLE DE VILLERAY PERLE INTERNATIONALE (LA) PETIT TRAIN DE VIAUVILLE PETIT VILLAGE PETITE BOURGOGNE PETITE CITÉ (LA) PETITE CÔTE PETITE FABRIQUE PETITE PATRIE PEUPLIER DE PSC PHILÉMON PHOENIX PIE IX-BEAUBIEN PIE IX-DENIS-PAPIN PIED À TERRE PIED DE LA MONTAGNE (AU) PIED DU COURANT (AU) PIEDS NOIRS (DES) PIERRE-LEMOYNE-D IBERVILLE PIGNON DE CARTIER PILE OU FACE PLACE BEAUCHESNE PLACE DE ROSEMONT (DE LA) PLACE GOYER PLACE LAPIERRE DE MONTRÉAL-NORD PLAMONDON PLATEAU (LE) PLEIN BONHEUR (DU) PLEINE-LUNE PORTE DU BOURG (LA) PORTES DU QUARTIER (AUX) PORTES DU TROIS CENTS (AUX) PRÉLUDES (LES) PRIMAVERA PRINCE GEORGE (F) PRINCE-ARTHUR PROGRÈS DE PSC (LE) PROLÉTAIRE PROVIDENCE DE CONTRECŒUR P TIT BLOC (LE) QUATRE-MAI (DU) QURTUBA RADAR RAYON DE SOLEIL REFUGE DU GOELAND RELAIS DE VERDUN (LE) RETOUR A L ÉCOLE REVANCHE DES PLUMEAUX RÊVE BLEU DE MONTRÉAL (Le) RÊVE BLEU DE VERDUN RÉVÉLATION (LA) RÉVERBÈRE (LE) RÊVES (NOS) RICHELIEU (DE) RIVERAINS (LES) RIVES DU ST-LAURENT (LES) RIVIÈRE-DES-PRAIRIES ROBIN (DE LA RUE) ROCKET DE MONTRÉAL ROPERY ROSE ET BLEU ROSEAUX (DES) ROSEMONTRÉAL ROSERAIE D OUTREMONT ROUEN-FRONTENAC ROUSSELOT ROYALE MAISONNEUVE ROZEL (RUE) RUBIS BLOC RUE GOYER (DE LA) RUE ST-URBAIN (DE LA) SABLIÈRE (LA) SAMAKHI SAMUEL 1 er SANS FRONTIÈRES DE ROSEMONT SAULT-AU-RÉCOLLET SEPTIMO CIELO SHALOM SHAMROCK DE PSC SKANAGOWA SOKSAY SOLEIL DE LINTON (LE) SOLEIL LEVANT SOLEYADE SOLIDARITÉ CARTIERVILLE SOLIDARITÉ DU QUARTIER SAINTE-MARIE SOLIDARITÉ DU SUD-OUEST SOLIDARITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE LAVALOISE SOURIRE À LA VIE STADACONA STATION NO.1 ST-AUGUSTIN ST-DENIS ST-DOMINIQUE STE-ANNE STE-CÉCILE STE-DOROTHÉE ST-GERMAIN STIRLING DE LASALLE ST-JOSEPH DE MTL ST-PIERRE AUX LIENS SUCCÈS DE POINTE ST-CHARLES (LE) TERRASSE SOLEIL TERRASSES CHAMBORD TERRASSES WELLINGTON TERRE PROMISE (LA) THÉODORE TIRELLE (LA) TOILES DE SAINT-HENRI TOIT (MON) TOITS UNIS TONNERRE (DU) TOURELLES (LES) TOURNESOLEIL TOUT HASARD DE MTL (À) TRAVAILLEURS (DES) TRÈFLE BLEU TRILOGIS TRIOLET TROIS GALERIES TROIS HÉRONS TROIS MAISONS (DES) TROIS ROSES DE MONTRÉAL (LES) TROISIÈME TYPE (DU) TROUBADOURS DE VERDUN UNES LES AUTRES (LES) UNION DU PARADIS UNION MUTUELLE VAL PERCHÉ VALBOUR VALLON (DU) VALOIS DE ROUEN (F) VENT D EST VERDURE (DE LA) VIA AMIS VICTOR-BARBEAU VIE DE QUARTIER VIE EN VILLE (DE LA) VILLA DES ARCADES VILLA TROIS ÉTOILES VILLAGE 5161 WALKLEY VILLAGE CLOVERDALE VILLAGE CÔTE-DES-NEIGES VILLE BORD VILLE-MARIE VILLEROSE VIRAGE VISION MULTINATIONALE VOISINS, VOISINES-MONTRÉAL WALKLEY WURTELE ZONE OPPORTUNITÉ Membres auxiliaires : ATELIER HABITATION INTERLOGE GROUPE CDH COMMUNAUTÉ MILTON PARC COOP MONTAGNE VERTE COOPÉRATIVE D HABITATION SUROIT COOPÉRATIVE D HABITATION SOLIDARITÉ DU QUARTIER STE-MARIE

14 24 / EN SAVOIR PLUS DES PUBLICATIONS QUI TÉMOIGNENT DE NOTRE ENGAGEMENT Pour e appredre davatage sur les actios meées et les positios défedues par la FECHIMM e 2014 au service des itérêts de ses membres et de la promotio de l habitatio coopérative, ous vous ivitos à visiter la sectio Publicatios du fechimm.coop. Vous pourrez y cosulter les publicatios présetées das cette page et ue foule d autres documets relatifs à os activités. MAGAZINE Numéros 1 (28 pages) et 2 (40 pages) de CITÉCOOP, le magazie des membres des coopératives d habitatio du Motréal métropolitai. AUTRES PUBLICATIONS Les faits sur la relatio etre la FECHIMM et la CQCH Dépliat faisat le poit sur l état des relatios etre la FECHIMM et la CQCH Je vais perdre mo loyer, si le fédéral coupe! Dépliat présetat les impacts de la fi des covetios d exploitatio sur les méages à faible reveu résidat das des coopératives d habitatio La fi de votre covetio approche? Passez à l actio! Dépliat expliquat le soutie que la FECHIMM et la Caisse d écoomie solidaire peuvet offrir aux coopératives qui doivet se refiacer afi de réaliser des travaux Botti de fourisseurs 2015 Botti de fourisseurs des coopératives d habitatio et guide des ressources de la FECHIMM MÉMOIRES Des orgaisatios démocratiques à faire vibrer, u patrimoie collectif à préserver 4 décembre 2014 Mémoire de la FECHIMM préseté das le cadre des cosultatios particulières et auditios publiques sur le projet de loi 19, Loi modifiat la Loi sur les coopératives et d autres dispositios législatives Pour u améagemet et u développemet axés sur le maitie des acquis, l équité et la mixité 12 ovembre 2014 Mémoire de la FECHIMM préseté das le cadre de la cosultatio sur le schéma d améagemet et de développemet de l agglomératio de Motréal Mémoire de la FECHIMM sur la révisio permaete des programmes 3 octobre 2014 Mémoire déposé à la Société d habitatio du Québec das le cadre des travaux de la Commissio de révisio permaete des programmes Pour la préservatio et l expasio du patrimoie coopératif e habitatio 3 octobre 2014 Mémoire préseté à la Commissio du logemet social de la Commuauté métropolitaie de Motréal das le cadre de la cosultatio sur le projet de pla d actio métropolitai pour le logemet social et abordable 8 pistes d amélioratio des programmes AccèsLogis et LAQ 7 mars 2014 Mémoire présetat les demades de la FECHIMM pour u mouvemet coopératif e habitatio davatage péree, solidaire et préset das les commuautés du Motréal métropolitai Pour ue véritable mixité sociale das l arrodissemet Ville-Marie 7 février 2014 Mémoire préseté à l Office de cosultatio publique de Motréal das le cadre de la cosultatio publique sur le projet immobilier de la rue St-Atoie Ouest

15 7000, aveue du Parc Bureau 206 Motréal (Québec) H3N 1X1 T F C fechimm.coop

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé MÉMENTO 2014 Aide-mémoire à l usage des admiistrateurs des coopératives PSBL-P Programme de logemet sas but lucratif privé INTRODUCTION Cet outil a été coçu pour guider les admiistrateurs des coopératives

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT. Les devoirs et les responsabilités d un conseil d administration GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR UNE MEILLEURE GOUVERNANCE DES SOCIÉTÉS D ÉTAT Les devoirs et les resposabilités d u coseil d admiistratio RÉALISATION École atioale d admiistratio publique Jea Asseli, professeur

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT

REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT REVISION EXPERTISE COMPTABLE GESTION ADMINISTRATIVE COMPTABLE ET FINANCIERE GESTION D ENTREPRISES FISCALITE DROIT Créée e 1934, das le quartier de Sait-Gervais au cœur de la ville de Geève, la société

Plus en détail

Sommaire. Production de logements. Amélioration des conditions de logement. Accession. Planification et ingénierie

Sommaire. Production de logements. Amélioration des conditions de logement. Accession. Planification et ingénierie Sommaire w w w w Productio de logemets Favoriser la productio de logemets sociaux Développemet d ue offre ouvelle de logemets d isertio Aide à la productio de logemets privés à loyers maîtrisés Amélioratio

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel

Extrait du Guide Pratique des Représentants du Personnel Extrait du Guide Pratique des Représetats du Persoel Partie 5 - Moyes mis à dispositio des ititutios représetatives du persoel 5-4 Les heures de délégatio et la liberté de déplacemet A) Les heures de délégatio

Plus en détail

Penser pour agir, agir en pensant

Penser pour agir, agir en pensant Peser pour agir, agir e pesat Claisse & associés est u Cabiet d avocats dédié aux droits de l etreprise et des persoes publiques. SPECIALISATION Fort de sa vigtaie d avocats spécialisés, Claisse & associés

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

DE PLUS EN PLUS CONCRÈTE à lire en page 3

DE PLUS EN PLUS CONCRÈTE à lire en page 3 l itermédiaire Le joural de l Associatio des gestioaires des établissemets de saté et de services sociaux VOLUME 20, NUMÉRO 2 se ptemb RE 2011 La plaificatio stratégique 2011-2015 : DE PLUS EN PLUS CONCRÈTE

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES cahier 6 Les archives au Québec, des ressources documetaires à découvrir Pour tout reseigemet cocerat l'isq et les doées statistiques

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. www.collectif.qc.ca

RAPPORT ANNUEL. www.collectif.qc.ca RAPPORT ANNUEL 2009 www.collectif.qc.ca PRÉSENTATION DU COLLECTIF DES ENTREPRISES D INSERTION DU QUÉBEC Le Collectif est le regroupemet de 48 etreprises d isertio, réparties das 12 régios du Québec. Il

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2013 / 2014 Après les aées MEP, les aées mis Pour ma mutuelle, je sais où je vais Bieveue das vos aées mis Vos études sot termiées, il vous faut doc passer de votre mutuelle étudiate à ue mutuelle spécialisée

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine

Suggestions d activités d animation de la lecture du magazine Suggestios d activités d aimatio de la lecture du magazie 7A D epuis 2005, le Cetre fraco-otarie de ressources pédagogiques élabore et produit ue ressource qui répod aux besois et aux champs d itérêt des

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011

d utilisation de la commande publique Guide Pour une politique d achat socialement responsable /// 3 e édition / 2011 Guide d utilisatio de la commade publique Pour ue politique d achat socialemet resposable /// 3 e éditio / 2011 Le clrq a pour missio de coforter et de démultiplier au iveau atioal la dyamique de citoyeeté

Plus en détail

rapport d activités 2008 INVESTIR LE QUÉBEC POUR CRÉER L AVENIR.

rapport d activités 2008 INVESTIR LE QUÉBEC POUR CRÉER L AVENIR. rapport d activités 2008 INVESTIR LE QUÉBEC POUR CRÉER L AVENIR. 2 CAPITAL RÉGIONAL ET COOPÉRATIF DESJARDINS table des matières Missio Faits saillats...3 Message du présidet du coseil d admiistratio...4

Plus en détail

3 e Document de suivi du Vade-mecum. relatif à l usage de la langue française dans les organisations internationales

3 e Document de suivi du Vade-mecum. relatif à l usage de la langue française dans les organisations internationales 3 e Documet de suivi du Vade-mecum relatif à l usage de la lague fraçaise das les orgaisatios iteratioales Octobre 2012 Documet réalisé par l Observatoire de la lague fraçaise de la Directio de la lague

Plus en détail

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises

Les salaires équitables et la responsabilité sociale des entreprises C y c l e d e 7 c o f é r e c e s Les salaires équitables et la resposabilité sociale des etreprises 18 avril 20 jui 2012 Faculté des scieces écoomiques et sociales Départemets d écoomie de sociologie

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 Documet édité par l École atioale d admiistratio Directrice de la publicatio : Nathalie Loiseau Coordiatio : Service commuicatio

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2 Afrique subsahariee : Eseigemets tirés de quatre secteurs NTRE 1992 ET 1997, LA BANQUE A MENÉ À BIEN EN Afrique subsahariee

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

à l intention du personnel enseignant aux élèves de maternelle (4-5 ans)

à l intention du personnel enseignant aux élèves de maternelle (4-5 ans) Guide pédagogique sur le thème de la prévetio des icedies à l itetio du persoel eseigat aux élèves de materelle (4-5 as) Service de sécurité icedie de Motréal 2010 Illustratios : Roxae Fourier, Lise Moette

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012-2014

Catalogue de Formation 2012-2014 Catalogue de Formatio 2012-2014 512, Coriche al Nahr B.P.: 16-5870 Beyrouth, Liba Tél: 01-425147/9. Fax: 01-426860 cotact@if.org.lb www.istitutdesfiaces.gov.lb Catalogue rédigé par l'équipe de l'istitut

Plus en détail

ETABLISSEMENT : SERVICE : GROUPE 1 : DEPENSES COURANTES Pourcentage du total des charges en GR 1 :

ETABLISSEMENT : SERVICE : GROUPE 1 : DEPENSES COURANTES Pourcentage du total des charges en GR 1 : ETABLISSEMENT : SERVICE : LE LANGUEDOC SESSAD LE LANGUEDOC ACTIVITE (Cocher les cases) Alloué 2012 Réalisé 2012 Taux de variatio Iterat / Hébergemet SESSAD X Nombre de jourées : 8400 8406 0,07% Accueil

Plus en détail

Le facteur f i s c a l

Le facteur f i s c a l Stratégies de plaificatio fiscale de BDO Duwoody s.r.l./ S.E.N.C.R.L. N u m é r o 2008-01 Déclaratios de reveus des particuliers de 2007 Quoi de euf? Questios fiscales e cas de séparatio de cojoits Mise

Plus en détail

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY TABLE DES MATIÈRES Commuiqué... 5 Notes itroductives... 7 Opiios et commetaires...

Plus en détail

02 Message du président du conseil d administration 03 Message du président et chef de la direction 05 Revue des activités 11 Développement durable

02 Message du président du conseil d administration 03 Message du président et chef de la direction 05 Revue des activités 11 Développement durable RAPPORT ANNUEL 2011 EXERCICE DE DOUZE MOIS TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2010 ET EXERCICE DE TROIS MOIS TERMINÉ LE 31 MARS 2011 02 Message du présidet du coseil d admiistratio 03 Message du présidet et chef de

Plus en détail

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP Pla éducatif persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PEP P la éducatif Persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PeP 2010 éducatio Maitoba Doées de catalogage avat publicatio Éducatio

Plus en détail

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap das les etreprises de Travaux Publics Guide de boes pratiques 2012 Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Sommaire. Préambule... p.5. Introduction... p.9. Chapitre 1 : Les gains et bénéfices de la mise en place du «dossier unique»... p.

Sommaire. Préambule... p.5. Introduction... p.9. Chapitre 1 : Les gains et bénéfices de la mise en place du «dossier unique»... p. Sommaire Préambule... p.5 Itroductio... p.9 Chapitre 1 : Les gais et bééfices de la mise e place du «dossier uique»... p.23 Chapitre 2 : Les impacts opératioels de la mise e place du «Dossier Uique»..

Plus en détail

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale 1/6 Des uiversités et ue recherche plus fortes et plus attractives pour les étudiats et chercheurs étragers Attirer les compéteces et les talets étragers das os uiversités et os cetres de recherche costitue

Plus en détail

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE

U NITÉ 1: GESTION PERSONNELLE U NIT 1: GESTION PERSONNELLE Pla d évaluatio RAG A : Bâtir et maiteir ue image de soi positive 39 RAG B : Iteragir de faço efficace et positive avec autrui 39 RAG C : voluer et croître tout au log de sa

Plus en détail

LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE

LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE DIRECTION DE LA PAIX, DE LA DÉMOCRATIE ET DES DROITS DE L HOMME LES RÉSEAUX INSTITUTIONNELS DE LA FRANCOPHONIE Vigies, leviers, viviers de la démocratie Produit par la Directio de la paix de la démocratie

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE!

LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE! l itermédiaire Le joural de l Associatio des gestioaires des établissemets de saté et de services sociaux VOLUME 20, NUMÉRO 1 MAI 2011 LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE! Fraçois Jea Présidet-directeur

Plus en détail

Le groupement d intérêt public pour la rénovation urbaine UNE GOUVERNANCE LOCALE AU SERVICE DU RELOGEMENT. F i c h e d e x p é r i e n c e

Le groupement d intérêt public pour la rénovation urbaine UNE GOUVERNANCE LOCALE AU SERVICE DU RELOGEMENT. F i c h e d e x p é r i e n c e F i c h e d e x p é r i e c e FÉVRIER 2012 MOTS CLÉS : accompagemet social, relogemet, habitat, cadre de vie, gouverace LILLE MÉTROPOLE GIP LMRU 1, rue du Ballo, BP 749 59034 Lille Cedex Tél.: 03 20 21

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi...

EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi... 5 EDITORIAL Comme chaque aée, j ai le plaisir de vous préseter l Observatoire 2015, publié par la CMA. Ce documet est l occasio de mettre e exergue les chiffres clés de l artisaat morbihaais. Aisi, avec

Plus en détail

Renseignements importants pour nos clients

Renseignements importants pour nos clients Reseigemets importats pour os cliets Placemets Mauvie Icorporée Table des matières A. INFORMATION SUR LA RELATION AVEC LES CLIENTS 5 1. Qui ous sommes 5 a) Placemets Mauvie icorporée 5 b) Relatios etre

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre des solutios itégrées pour optimiser la mobilité et la productivité de votre etreprise.

Plus en détail

Charge fiscale totale

Charge fiscale totale Charge fiscale totale Le régime fiscal caadie : complexité et compétitivité* *peseriteractif Avat-propos Das l écoomie modiale d aujourd hui, les idées ovatrices, les collaborateurs compétets et les ivestissemets

Plus en détail

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min)

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min) * selo coditios cotractuelles e vigueur. U accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT + VOTRE CODE SECRET * : www.bpparibas.et Cetre de Relatios Cliets 0 820 820 001 (0,12 /mi) Appli Mes Comptes

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE REUSSITE AU DEC

AUGMENTEZ VOS CHANCES DE REUSSITE AU DEC Adré-Paul BAHUON Présidet Jea-Luc SCEMAMA Présidet délégué AUGMENTEZ VOS CHANCES DE REUSSITE AU DEC Les préparatios au DEC proposées par l ASFOREF ot u seul objectif : vous aider à réussir ce diplôme tat

Plus en détail

La Participation accrue des Personnes Vivant avec le VIH (GIPA)

La Participation accrue des Personnes Vivant avec le VIH (GIPA) Soutiet l actio des commuautés das les pays e voie de développemet La Participatio accrue des Persoes Vivat avec le VIH (GIPA) itroductio 1 Les guides de boe pratique Ce guide fait partie d ue série de

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n e INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE e s p r e e t u e a u t r e t u d d i m s é V o s i o La puissace de l Uiversité, la force de 7 Grades Écoles. Uiversité origiale das le paysage de l'eseigemet

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Newsletter du Syndicat Intercommunal de Gestion Informatique www.sigi.lu. Edition Juillet-Août 2012

Newsletter du Syndicat Intercommunal de Gestion Informatique www.sigi.lu. Edition Juillet-Août 2012 Newsletter du Sydicat Itercommual de Gestio Iformatique www.sigi.lu Editio Juillet-Août 2012 VIEW «La formatio : pour ue admiistratio modere et efficace» Page 3 «Nouveaux services iteractifs grâce à la

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

l édito d s Maire Bulletin Mair Actualités Info Services Fiche technique Questions/Réponses Communiqué www.adm52.fr 4-9

l édito d s Maire Bulletin Mair Actualités Info Services Fiche technique Questions/Réponses Communiqué www.adm52.fr 4-9 Mar 2015 132 d s Maire de Mai Mair Ma M Maires aire ire ir rees es Bulleti Bul BBu uulllleti leti let le eti eet ti des w www.adm52.fr w w. a d m 5 2. fr sommaire Actualités La loi sur les accords locaux

Plus en détail

AU cœur de l innovation

AU cœur de l innovation Vos bureaux AU cœur de l iovatio 91 ESSONNE 13 000 m 2 das la première techopole européee cosacrée à la Simulatio et au Calcul Haute Performace Ue grade souplesse d implatatio Immeuble de 13 000 m², le

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8. La santé au Mali : Miser sur la participation locale

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8. La santé au Mali : Miser sur la participation locale Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8 La saté au Mali : Miser sur la participatio locale AIDE FOURNIE PAR LA BANQUE MONDIALE AU secteur de la saté du Mali a

Plus en détail

Une approche stratégique à la planification de la main-d œuvre dans l industrie minière

Une approche stratégique à la planification de la main-d œuvre dans l industrie minière Gestio tout au log du cycle Ue approche stratégique à la plaificatio de la mai-d œuvre das l idustrie miière Gestio tout au log du cycle Ue approche stratégique à la plaificatio de la mai-d œuvre das l

Plus en détail

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de

MODÉ L I S A T I O N. Avec le soutien de INNOVATION & EXPÉRIMENTATION 3 MODÉ L I S A T I O N Avec le soutie de SOMMAIRE I. GENÈSE DU PROJET... 2. FONCTIONNEMENT DU DISPOSITIF... 3. ACTEURS DU PROJET ET GOUVERNANCE... 4. PUBLIC CIBLE... 5. MOYENS

Plus en détail