FONDATION DON BOSCO 60 rue d'hérouville BP CAEN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FONDATION DON BOSCO 60 rue d'hérouville BP 269 14000 CAEN"

Transcription

1 il il il r r r : FONDATON DON BOSCO 60 rue d'hérouville BP CAEN Rappor du Gommissaire aux Compes sur les compes annuels Exercice clos le 31 décembre 2009 Cabine CFG Chrisophe DEVEDEAU 'HES TARD Commissaire Aux Compes 7, rue F. Buisson - Sainf Confesf BP CARPQUET CEDEX

2 C T r T r T ; Fondalion Don Bosco Mesdames, Messieurs, Rappor du commissaire aux compes surles compes annuels Exercice c/os le 31 décembre 2009 En exécuion de la mission qui nous a éé confiée par vore Conseil, nous vous présenons nore rappor relaif à 'exercice clos le 31 décembre 2009 sur :. le conrôle des compes annuels de la Fondaion DON BOSCO, els qu'ilson joins au présen rappor, ' la jusificaion de nos appréciaions,. les vérificaions spécifiques e les informaions prévues par la loi. Les compes annuels on éé arrêés par vore Bureau, ll nous apparien, sur la base de nore audi, d'exprimer une opinion sur ces compes.. OPNON SUR LES COMPTES ANNUELS Nous avons effecué nore audi selon les normes d'exercice professionnel applicables en France ; ces normes requièren la mis en æuvre de diligences permean d'obenir l'assurance raisonnable que les compes annuels ne comporen pas d'anomalies significaives. Un audi consise à examiner, par sondages ou au moyen d'aures méhodes sélecion, les élémens probans jusifian les données conenues dans ces compes. ll consise égalemen à apprécier les principes compables suivis e les esimaions significaives reenues pour l'arrêé des compes e à apprécier leur présenaion d'ensemble. Nous esimons que les élémens que nous avons collecés son suffisans e appropriés pour fonder nore opinion. Nous cerifions que les compes annuelson, au regardes règles e principes compables français, réguliers e sincères e donnen une image fidèle du résula des opéraions de l'exercice écoulé ainsi que de la siuaion financière e du parimoine de la fondaion à la fin de ce exercice.. JUSTFCATON DE NOS APPRECATONS En applicaion des disposiions de 'aricle du Code de Commerce relaives à la jusificaion de nos appréciaions, nous porons à vore connaissance les élémens suivans : Dans le cadre de nore appréciaion des règles e principes compables suivis par vore sociéé, nous avons vérifié le caracère approprié des méhodes compables e des informaions fournies dans les noes de 'Annexe, e nous nousommes assurés de leur correce applicaion,

3 i f æ æ G T T T r T Fondaion Don Bosco Nous nousommes assurés du respec des prescripions compables en ce qui concerne noammen le suivi des dons e legs e le suivi des fonds dédiés. Au cours de l'exercice 2009, les libéraliés on consisé en versemen de numéraires sans affecaion pariculière. Les libéraliés son donc compabilisées oalemen en compe de résula e on éé réemployées dans 'exercice. Nous nous sommes assurés de la correce évaluaion des valeurs de placemens e des porefeuilles ires déenus. Les provisions on éé éablies lorsque les valeurs données par les banques e organismes financiers éaien inférieures aux valeurs compables, elle son chiffrées à de doaion sur 'exercice e une reprise de provision pour 4g536g. Les appréciaions ainsi porées'inscriven dans le cadre de nore démarche d'audi des compes annuels, pris dans leur ensemble, e on donconribué à la formaion de nore opinion exprimée dans la première parie de ce rappor.. VERFCATONS ET NFORMATONS SPECFQUES Nous n'avons pas eu connaissance avan la enue de vore conseil d'adminisraion du rappor de gesion qui va vous êre soumis. Nous ne pouvons nous prononcer sur la sincérié e la concordanàe des informaions du di rappor avec les documens adressés aux adhérens sur la siuaion financière e les compes annuels. Fai à Sain-Cones, le 1er mars 2010 Le :

4 F0ilDATON DOll BOÉCO PFOVCE T}E PARS E)ûRCCE 3l/?/2009 F0NDDB2009public.de i J11\À71.E 72\67i -"- - -'1 imarln Maur+ FcP 1..-:grulrqmFl.F.slrql!,..f.d-e.-c-lFj$evi!!F'. _5.?9lqf!_.l..gll.f 9 l-!.?-?all!.: - -'----' i!-o.i +ilr+rv / TOTÀL DE L'ÀCTF : S 278

5 FONOATOH DON ÊOsCO PROVNCE DE PARÊ EXERCCE 3U22OO9 a FONDDB2009public.xe vdêu vanwr % NÇfio 2009 Nae 2O0B Ïi?ôËf- PROPRES g ASTMLES - Torl Fonds de Doxiôn ( Fonda abusireb doslon inhlsle ; 1 qe1 rgq,lzl?1,91s - Fonds Do8lon slffée (10ç/s i u 4,74S 1ry,æl 9,9!_i i,l1s."j 2- Torl Fonds d Doaion Librc , ,76: r?0,3s 0,0( o,! --i----"-] - - q 6,ôoi ;ùq {A-Tohl R.pornouvfiu 0,0 0,001 û,00i ol i: de 4il ( -i C,E psj-- T TËâ;iâ;àJl J,lm lf --.--,"f1rl-l-o,,i;' 0 FONDS! 68 82Ê.8, 6 08{ 470,5 435./TOTAL OES FËôVSONS Pour êharêg (PèôÊiôn 2004 Èu 15 né) 87 i300.0n ii ooo,oôl + 600,00 o,9lq l.ù79é TETTES i f EmirunÈ E Dcer Fimnclèrc 72r r{5.4 4B seopol ,49 9,nor 1.27+a - Dee6 flnanoière9 984,9: 0,00 984,9e 0,ûl4 ûms ÊmoruË , ,0Ë ,7r% 2. Togl dee Dees CourEnes 112æ,? , ,S0 l,5l% 0J611 REGULARJAATÔN}S. Frodulr Cohrras d'avânc. 0, ,ô0 0.0i),' 0,009 -/ÏOÏALDETTES î19, S,29 l,?ls 7,5311 TOTAL DU FASSF 7 [17 884,8i 6 fi : Zg+ 1S+,SS:,oam, 1'lO./r{fn

6 FONOATONDON BOSCO PRCViCl D PÂlÈ. c $mco.muurlli s Mâfin : :{ -ALLOCA Tlol{s - ÀllâMliÊÉ: : lïôrarcli; A.çl!AEç-ES_rÆlE8_c_lç_E F---'---"-'--- GENERALDE$ CTARGE$ i? :.lo-f-al-9.e i..:,f,,bpfj"lr'-s-'=xp-qsjo-1:l. Subwnlion lenux ARRA PRODUTSDE L'EXEROCE n,rnnul4ù,ùn!"'nnn. Rérulr : DÊllcl d. l'.xrëlc. Ë{ERCCE3ri r2l2o09 3 FONDDB2û09pubric.Hà

7 FONDATON DON BOSCO PRO\rNCE DE PARS Reeonnue ù'ûihé publiqae Décre 20/1/1986 f,o 25/01/86 Sièse ; 60 rue d'lérouvillc Caen Correspondgncc : 393 bis rue des $nenées Psris Tél Ol l Pfsiden : Alain Beylol Trésorier : Léon Colen Commissare aux compes :Cabine CFG Caen EXERCCE 2OO9 PA_fiFrF euros ( ) A,/Fonds propres euros 8% du Pnssif (varirions +43s.3s6,30) ll Fonds de doaion ,80 (+-0,00) 2i Fondl4p-.4oaion libre sirésulas : ,53 ( ,05 (pere exercice 2008)) 3/ Fond de doaion libre dlegs : ,18(+-0,00) 4/ Fond proje de 'ASETA := ,00 (+-0,00) créé ar 2008 zur appor de l'asera. L'Asca es un assôeiaion qui s"çs dissoue en 2008 en âppofiân à la Fondaion ses ressourçes nfin de coninuer l'{ëuvre dcsinée à aide des éablissemenscolaires d'afrique. 5/ Résulas ? E 1009: défici ,47 défici -319,412,58 défici - 8,228,56 excédcn ,'16 excédenr excédcn ,64 excéden ,92 eruos défici ,ù5 euros excéden = ,30 euros" B/ Provision Mnison Rernie :67.400,00 euros l7o bilan (-3.60Q00) Ç/ Emprun = euros ( ) l07o bilarr - Emprun 2008 Travaux Tass-in Laurenfance : Sociéé Générale (02/2009) ô En principal:500,000 aux 4,600/o durée 84 mois (03/2015) o Nanissemen sur le porefeuille SG dans la limie de euros o En 2008 la somme corcspofi Eux avlmce$ reçues flrrfiavaux. - Emprun 2009 Travaux Lvon Choulans : Banque Marin Maurel_(04/2009) ô en principal aux 3,507o durée 36 mois (04/2012) o Nanissemen sur Fond Melchior dans la limie de euros Banque Marin Maurel solde 31112/O9-984,93 euros D/ Dees e régulnrisrion = ll2,222,52euros (+$J.142,80) 1.50%o bilen -Cauions reoues s/loyer : : ( ) re \u\ '.. -".ii'ù%.i g R _l {gl.g$y 16106/r0 FOND200hublic.doc

8 Fournisseurs = euros Maison Sæurs Pauwes: Gdf Suez (Lyon-Choulans) 756,89 Fournisseurs d'immobilisaions (404100): Travaux de Lyon Choulans '57 euros: SRD (43903,53); ËGS (53321,89); ndelec (6678,15); plombier : créance 10,00. DBA (Euvrel Pauil : Allocaions Communauég Cliens loeaions : (abonnemens à verser) 525,00 (dons pour missions à verser) 3.786,22 (frais de Formaion) 188,50 (acompe loyer) ACTTF BLAN = euros ( ,59) l/mmobilisaions nees= ,44 euros 33.41olo del'acif ( ,16) Répariion immobilisaions. oees sur oal des immobilisaions nees : Paris 4%; Caen 16% ;Tassin44Yo; Choulans-Lyon l97o; Pouillé 6% ;Fermes 1% cf Tableau d'amorissemen join 8n 2005 noas gr'iæu appiqé la méhode des arnordssemeni des inmohilisaions Wr composnns en applicuion àe a méhûe prspècive er ffiiiquernên sur ies immeubles. Açquisiiou 2008' HilfËïffi, r'î#th"i"ih,i"',oxoilfrr.r Sorie 20Q8 ; Grenheville : Agencemens Ce$ion 2008 Cae,n: ve,re (ldaison EdiÙons) Solde err eompe ,50 Flus value = Err 2009 :. Acqui.Ëiiqnq-æS : Ascenseur Paris = ,75 euros Tassin Laurenfance : ,26 euros En cours : Lyon Choulans Aménagemens = ,99 euros Sorie 2009 : -Paris chaufferiel99? refaie en2a07 (cee sorie avai éé omise) -Le droi d'uilisaion sur Grenheville çs soldé : suf un bru de ,89 Ëuros une charge es consaée su 'exercice de 8-976,64 euros. (cfcompe ) Amorissemens des immeubles : Paris bâimen 59%; irrsallaions 57% Aménagemars 76% Ascenscur 7% Pouillé 64ç/o \{Ë Au, Cae,rr S François 13% À olf, --"ora" '..8Ë,","?, S Benoi droi uilisaion 607" h Tassir bâimen lya Êç Ê' E;' Lyon Choulans Ën cours rf Ë -'h, rq,ï ' (i.'! 2/Créances fïnancièrcs "ùf g$-. Cauion versées Maisons de Reraie: ,31 euros (-4.617'42) Fond de roulemen S Benoî Caen : 2286,73 euros Fond de roulemen ûrenheville : 0,00 (- 4573,47 Euros) Soldé en 2009 par remboursemen. 16/06i l0 FOND2009public.doc

9 Maison S Benoi Çaen, 3.322,58 Versemen 2009 : Maison Se Marie Angers 1.500,00 Créance diverses : ,64 euros 1,060/ç bilan ( ,M) Fournisseuls Kone asçenseur ; Sogi syndic S28rl4 Lovers locaaires : : 464, ; Sacem = 9.EE euros (drois d'aueurs) Bienfizurs dons 2009 (reçus) e,ncaissemen , euros Maiso4s divel$"-e_$ Allocaions 2010 versées en désembre ; = euros La Crau : Lyon 5800 ; Maison Prov 9000 ; Paris 13l0 ;Ressin 900 ; Toulon ; Caen 460 ; Pouillé 2500, Divers aides Assocaion Oeuvres e Missions,Don Bosco :12.226,44 euros (acompe sur 2010) 3Æansnes = uros ZrllY+ acif ( ,44) Liwe Foris (ouver en 2009): ,00 euros Banque bienfaieur Foris = 8,592,50 euros CCP = compe: 70,92 Sociéé Générale: 6?3,02 Foris ,92 (solde compable) ,34 (Banque) écafi : Se Marie ch662 =-26.56; Hebrar ch ; Addax ires +7579,64. Hors oal Manin Maurel = -984,93 (cf Dee) 4/Porefeuille e Valeurs financières ,32n/o de 'Acif Lorrg erme : 4^ ,97 euros (+3.843,05 1,36) 58,42% bilan Cour erme - 363,805,10 euros ( ,16) 4,90% bilan COURT TERME -Mnrin Meurel FCP Cour Êrme : Quanié - 30 par zuros FCP - 351,600 euros pour assurer les ravaux de Lyon Çhoulans (Valeur ausl/l?/2009) Ër Eqrls-EçE En 2009 : -Remboursemën pour: euros Reprise oale de la provision :26.7!5,84 cf produis -FCP Addax a éé rernboursé pour - 2L1.592,87 Solde resan au3l/12/?;cf;9 en bilan = ,06 Le solde à rembourser en âene es inoerain sur 2010 Provision 2009 à 100% du solde par prudence :2'1.489,Q6 =".1il.;i,,c^ S'=6"\!"h%Ë.qH Hi ' â -q,f ""rs.1q]r 'r up ')?rù' -Ligne Foris FÇP OUR réduie pour ouverure LVRET Plus value nee globale ,69 euros (cf produis) FCP JOUR ausl/lzlq9: ,10 curor (quanié:3) -ôuverure Compe Liwe = euros r6/06i r0 FOND2009public.doc

10 LONG TERME Sociéé Çénçr+lp En 2007 éauon d'une provision pour dépréciêipn de ieçs -20,700 eruos En 2008 complémen dc la provision euros Depréciaion 2008 = curos (-2% valeur compable) Valeur nee 3 l/12/o9: euros solde provision -12,35Yo: euros Reprise provision : ,00(cf produis) FONDATON FF Vaforiealion 31 l1 2nAO3 Valeur SG Hu 31/1?2004 Valeur 3l / 2l2oo5 Valsur 31/, 2i20O6 Valeur bourse 31 lazao7 Eourae ru 3l/12/1008 BouGrsÇ Sllnn0Ûî S s48.00??s 0i+0.73 z 538 S81.10 ErËlclcÊ 2ôô$ frâis -r0 1Ê1.17 moinsval /cess -312,20 Êom peê iree çompgbjlié (valeur hi+oriquc) veleur brue compleble Vâriâlon bouree 200ô/2007 Veriaion bourae 2OO9/2008 oblig O parlc Eoions rrrng $lcâv fcp Êôldê Ë249.9r ? o % 29.88% CoupgnB revanus s4.ss% plusval /céss o gu x Gçelon nee 31,27% 0.02% lûêpor vel cpebls rtêpoé vàlaur bourss 4423A.17 B' f 880.1ô 3.30% 3.76eÉ provision dépréciaio n 2OO7 provieion complémen 2OOB Rcprise 2O09 RAPPEL Vememen?007 rèrg[?oo8. aéla 290ê oo Q !5r A é0 ôûô.ôô..e Aulr ^ À,+:-rùols+à%"_ -ffi Ë; "-,ssu-d.m"ï " cp 1Jc-. -Mnrin Mnurel Fond Melchior Créaion 05/05/2DAi pars à 200,00 euros ,00 firog VâlËur ,46 (+0,737") Valeu 3ll2l2ffi7 203,32 soi +1,66% (valeurplafondennovcmbrc 211,00) Valeur3l/ ,76euros (-zzw Pmvision 2008 pour dépréciaion = ,52 arros. Valeur nee 3 l/lz/2o09 paf : 176,75 euros 1, euros Provision resâne -llr63ya: euros Reprise 2009 sur la provision : ,52 errros (cf produis) l6/06/10 F0ND2009public doc

11 CHARGES = , 761,96 eu ros ( r45') (-37,92Yç) NB les signes +- indiquen lavariaion enlre 2009 e 2o0E Le signc: indique le moilâû oal pour 2009 l/corrsommqions & Services :85, euros (5,94Ya des charges ): (++Z.SZS,ZO) En ausmenaion : créaion en sepembre 2009 Maison Choulans Lyon -Charges Choulans Lyon ,05 (eau,gaz,ed$ loyer) don loyer versé à Fondaion Pasré = 8000 euros 4 mois. -Mailing pour appel aux dons/bienfaieurs charge nee: (cf rb Fond Pasré (2Tl5O-7772) appel aux dons à bienfaieurs e planches imbres <<don bosoor> -Charges Maison Paris : (enreien, copropriéé, asoënseur? chauffage) En 2008 Avoir sur chauffage Résidence Ménage paragé avec Associaion Oeuvres Don Bosco (50%) -Assurances: (+ Choulans, Asea), Paris, Caen, Tassin, Pouillé -Honoraires- +11, (Noaires/successions), (Commissaire compes, Avoca) Frais sâné = (Hop S Quenin) Aures : coisaions Sâcem, frais banque posalg En diminuion : néan ca deaux ua i n i rr$iii; ;iio"eo -"$""..."T-J a o SF B: 2/ Taes - 31,003 euros (2,l6yo des charges ) (+1940) Ç rp p6i s:2 8, 55 %, Pouil e Vo, Cherré+z. 080/0, Pinsries+2.22Yo, Tassin4,89o4, En moins vene 2008 Caen Habiaion +926 Paris +11,409/0 3/ Coiraions sociales 7.919/0 : , ( ,82) dolr Muuelle S Marin Muuelle :7 54,80/ axrlmembre +7,3 4Q/o Cavimac/an/membre vieillesse ,98 (+1,30%); maladie :? (+1,10%) Augmenaion : Jeunes en formaion ,96 (l en 2009) Maisons de Reraie : CaÊn, Coa, Toulon, Pouillé, Paris. Missions:EM, 4/ Allocaions maisons nour éducaeun âeéç 43ll-.o/o = 618,91S.39 euros ,13 En augmenaion : Pouillé ,81; Ressins +8100; Lyon +5040; Toulon ; Paris MC+3060: Caen En diminuion : Paris prov ; Coa ; Aures '2394,71. Frais sépulures ,26 Corl mensuel hébergemen (3lj) en Maison Reraie : S Benoi : r"74ô,34 {1686,71) ;Providence :1.285,57(1247,13) Peies Srs pauvres : 899,00 (899) ; Se Marie Angers. 1502, /r0 FOND2009public.doc

12 5/ Redcvancrs +75 ans Oeuvres Don Bosco 8r33o/o = (+3,658,00) 6/ Allocaions Associaions 5.517o= ( ) 2008 : Minimes 25^000; AEP 10000: Maisons DB , VDES 2573,50 Valdocco :10.000(-5000); Ass Oeures Pour la Jeunesse: (+5400) 7/Allocaions Missions & Formaion 1.48%o ( ) Asea Afrique : 21082,59 ( ,60) Missions (Euvre S Paul = ,50(+4.217,50) ATE Cameroun := 6519 (-5600) Aures :26.285( )Cambodgg Haii, Tchad, Ehiopie, Madagascar. Formaion : ,56 ( ,78) 8/Charqes financières 5.139/o :73,648.27(+39.56?,77) -nérês sur emprun :79.455,11( ,55): Empruns Tassin e Lyon Choulans -Frais Sociéé Générale :10. l6l, 17 G3.730,53) -Moins values SG = 312,20 (-il70,54) -Frais Foris - 751,77 (-17,39) -moins values Fonis :32.721,78 (+26090,93) -frais Marin Maurel - 246,'14 (-11,25) 9/Amorissemens e doaions - 1{"0, euros (9,81s/o) ( ,0F- ^^, -, ^,u-:$â-''"à\ r Dénréciaion2008 ires euros ù EÉ;' Sur Sociéé Générale Sur Melchior J Sur Addax FCP +26,715,84 op 33È' Provision 2009 sur Addax foris (100%) ,06 euros Amofiissemens : ,58(+46800) cf Tableau : Tassin 1O/Charses Exceoionnelles : 8.976,64euroc ( ,86) 2008 : Cession Caen (Valeur Terrain sans amorissemen) 2009 : Sorie Droi uilisaion Genheville -.,h".-":.-j 60ilrc FOND2009public.doc

13 l!ggg$jg=605"943,73 PRODUTS : l.b7l.ll8,26 euros ( ,90) (+17,54%) Excéden /charges ' 30 euros (A+B) 32,389/0 des produis (-170'281'87) 200r l? s ( ) G73.163) (+55.9?) , ,O5 344-?59,3 r ,47 (A) (B) Successions & lees = , E9 ' , " ?9,26 (B) '26( ,41) (A)Dons sur recus lisc"sj : ,99 euros ( ,17)..,.,u 'A'x g... r-- A""';'1 -ê1 (À)Don pnr Associaions : :100,000((Euvre Sain Paul) represenenviron $5 su la subvenion globale à obenir..5 L ffë= (A Dons ordinaires : = 6.548,48 euros (-25'095,01) /Aures variaions (2008) G ,62 euros) Aues dons (2008): (-80'000'00) Don 2008 pour iers : 25.0m euos (Fondaion DB Nice poru nsihrion Minimes) Maison Landser euros successions (200E)(e'û legs) versées pal (Euwes Don Bosco (-67'360,62 euros ) 24BeveSu! inanciërs = ,10 TTq 5184o/o (+8505,94) pp- e" ZOO6 +s vâlue creaion Melchior ( '89) ""iof4u'$é1"-: r of f?4" Charges cessions Frais Dividendes plus-values cessions Revenus nes 312,20 o. 6,l ,17 6l,E23, ,14 ]2.721,?8 751,77 246,74 2.5A7, , ,74 =-6{L6AmSCufqL(!,24V,") rl- ' (+693'47) 00);Toulon(-l579'88);Pouilé(+2700);Divers(.945'49) 4Æermrses" lovers e divers : 99.S43.72 (5'34%) (+67'056,00) Locaions = "63 zuros Remboursemêns :?5.079,84 euros Drois auëurs = 12 66,75 Ferma$es Cherré e Pirrsries Loverf Chambres Paris + 1 l -293,34 ffedean' 5 chambres) Loyer ihoulans 3 chambres : Associaion' Valdocco Lo:rer Tassin : Associaion Valdocco 6l06lro FOND2009Public.doc

14 Remboursemens diverë : l :Rb honoraires Exper Cpable -179,68: 2009 Fondaion 30% OMDB s% DBA 15% Drois aueurs selon SACEM Rb Pouillé assurances Divers ,55 Rb FondaionPasré :2772mailing ; Rb Oeuwes Don Bosso = 8000 loyer Lyon-Choulans Rb Pouillé =??41(+99) Taxes Rb bienfaieurs = 4.858,00 aohas imbres <<Donbosco> Rb divers:539,12 5/ Produis exceuionnel$ : (53,20%) (+373,329,36) F ^irq Ar'-,r U.+iôor1+].g - -ô,5ë Ê: E 2008 ; Cession Cae,n rnaison Ediions euros o-è+.- fd Gri,se fono de rgévalpauon pour euros (ce fon<l alai eé créé sur plus value réali# lors de-q1-'l-u:1";" ésd.ndufo"dmclchior) P lf,':' 20{19: -subvenion Travaux Lyon Choulans ARRA: Reprises zur provisions de dépréciaion Tires Marin Maurel e Sociéé Générale rlr r i r iê Ê 6106/ro FOND2O09public.doc

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr

COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE. François LONGIN www.longin.fr COURS GESTION FINANCIERE A COURT TERME SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE SEANCE 3 PLANS DE TRESORERIE Obje de la séance 3 : dans la séance 2, nous avons monré commen le besoin de financemen éai couver par des

Plus en détail

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes

Groupe International Fiduciaire. pour l Expertise comptable et le Commissariat aux comptes Groupe Inernaional Fiduciaire pour l Experise compable e le Commissaria aux compes L imporan es de ne jamais arrêer de se poser des quesions Alber EINSTEIN QUI SOMMES-NOUS? DES HOMMES > Une ÉQUIPE solidaire

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RAORT ANNUEL EXERCICE 2014 A - IDENTITÉ DE L'ASSOCIATION C.E.R. Code de l'associaion Nom adresse DE NORMANDIE 3 5 08 a HOTO CLUB SOTTEVILLE 15 rue de la gare B111 76300 Soeville Les Rouen Indiquez ci-dessous

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le mode de fonctionnement des régimes en annuités. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différens modes d acquisiion des drois à la reraie en répariion : descripion e analyse comparaive des echniques uilisées»

Plus en détail

Rapport annuel 2014-15. Croissance grâce au service et à la collaboration

Rapport annuel 2014-15. Croissance grâce au service et à la collaboration Rappor annuel 2014-15 Croissance grâce au service e à la collaboraion Conenu 1 Fais saillans + Volume oal des aciviés 2 Message de la présidene du conseil d adminisraion 4 Message de la direcrice exécuive

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1)

Vous vous installez en france? Société Générale vous accompagne (1) Parenaria Sociéé Générale Execuive relocaions Vous vous insallez en france? Sociéé Générale vous accompagne (1) offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au 29/02/2012 offre valable jusqu au

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion assurance-vie e récupéraion: Quand e Commen récupérer? (Ref : 3087) La maîrise de la récupéraion des conras d'assurances-vie requalifiés en donaion OBJECTIFS Appréhender la naure d un conra d

Plus en détail

EBP : Plan de Bascule en Production Version V2 2

EBP : Plan de Bascule en Production Version V2 2 EBP : Plan de en Version V2 2 Créé par : Créé le : MàJ le : Isaris 17-avr.-09 20-juin-09 Phase A-08-01 INITIALISATION Environnemen de EBP_Lise_d A-08-01-I-01 BC Admin Passage des ordres de ranspor sur

Plus en détail

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme

Programmation, organisation et optimisation de son processus Achat (Ref : M64) Découvrez le programme Programmaion, organisaion e opimisaion de son processus Acha (Ref : M64) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender la foncion achas e son environnemen Opimiser son processus achas Développer un acha

Plus en détail

SA SODITECH INGENIERIE

SA SODITECH INGENIERIE e.mail gboutillot-cac(g)orange.fr RAPPORT GENERAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES SOCIAUX AU 31 DECEMBRE 2010 Inscrits à l'ordre des Experts Comptables, Tableau de Marseille 2 e.mail cab.grueau(5),wanadoo.fr

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE LA GAMME D INDICES.2 LA GESTION DES INDICES : LE COMITE DES INDICES BOURSIERS.4 METHODOLOGIE ET CALCUL DE L INDICE TUNINDEX ET DES INDICES SECTORIELS..5 I. COMPOSITION

Plus en détail

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite

Impact du vieillissement démographique sur l impôt prélevé sur les retraits des régimes privés de retraite DOCUMENT DE TRAVAIL 2003-12 Impac du vieillissemen démographique sur l impô prélevé sur les rerais des régimes privés de reraie Séphane Girard Direcion de l analyse e du suivi des finances publiques Ce

Plus en détail

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE

habitation basse énergie ISOLATION NATURELLE VENTILATION CONTROLEE confor proje d habiaion maion paive habiaion privée Profeionalime immeuble collecif conrucion neuve maion à rénover Performance habiaion bae énergie Qualié ISOLATION NATURELLE e VENTILATION CONTROLEE Nou

Plus en détail

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE CIENCE DE L'INGÉNIEU TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTIQUE TEMINALE Durée : 2h OUVE POTAIL FAAC : EUE CODÉE Cenres d'inérê abordés : Thémaiques : CI11 ysèmes logiques e numériques I6 Les sysèmes logiques combinaoires

Plus en détail

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Aux actionnaires, En exécution de la mission qui nous a

Plus en détail

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement

Chapitre 2 L investissement. . Les principales caractéristiques de l investissement Chapire 2 L invesissemen. Les principales caracérisiques de l invesissemen.. Définiion de l invesissemen Définiion générale : ensemble des B&S acheés par les agens économiques au cours d une période donnée

Plus en détail

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS

Coaching - accompagnement personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agents et les cadres dans le développement de leur potentiel OBJECTIFS Coaching - accompagnemen personnalisé (Ref : MEF29) Accompagner les agens e les cadres dans le développemen de leur poeniel OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Le coaching es une démarche s'inscrivan dans

Plus en détail

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination

Formation Manager ses équipes : Comprendre et exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) Communication, objectifs, compétences managériales, coordination Formaion Manager ses équipes : Comprendre e exercer son rôle de cadre (Ref : 3442) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier ses compéences managériales de cadre de la foncion publique Déerminer les

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS

EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS EVALUATION DE LA FPL PAR LES APPRENANTS: CAS DU MASTER IDS CEDRIC TAPSOBA Diplômé IDS Inern/ CARE Regional Program Coordinaor and Gender Specialiy Service from USAID zzz WA-WASH Program Tel: 70 77 73 03/

Plus en détail

UNADFI. 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 31 décembre 2000

UNADFI. 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 31 décembre 2000 EXPERT COMPTABLE DE LA RÉGION PARIS LLE-DE FRANCE UNADFI Union nationale des associations pour la défense des familles et de l'individu 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS RAPPORT DU Exercice clos

Plus en détail

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET

Finance 1 Université d Evry Val d Essonne. Séance 2. Philippe PRIAULET Finance 1 Universié d Evry Val d Essonne éance 2 Philippe PRIAULET Plan du cours Les opions Définiion e Caracérisiques Terminologie, convenion e coaion Les différens payoffs Le levier implicie Exemple

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION «GRANDE TRAVERSEE DES ALPES» Association Loi 1901 Siège social : 6 rue Clôt-Bey 38000 GRENOBLE Cedex Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 3 Avenue

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon dépar.......................................................................................

Plus en détail

Impact des futures normes IFRS sur la tarification et le provisionnement des contrats d assurance vie : mise en oeuvre de méthodes par simulation

Impact des futures normes IFRS sur la tarification et le provisionnement des contrats d assurance vie : mise en oeuvre de méthodes par simulation Impac des fuures normes IFRS sur la arificaion e le provisionnemen des conras d assurance vie : mise en oeuvre de méhodes par simulaion Pierre-Emmanuel Thérond To cie his version: Pierre-Emmanuel Thérond.

Plus en détail

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé

Romain Burgot & Tchim Silué. Synthèse de l article : Note sur l évaluation de l option de remboursement anticipé ENSAE 3 eme année Romain Burgo & Tchim Silué Synhèse de l aricle : Noe sur l évaluaion de l opion de remboursemen anicipé Mémoire de gesion ALM Juin 2006 Résumé Depuis 1979, la loi offre à l empruneur

Plus en détail

Introduction aux produits dérivés

Introduction aux produits dérivés Chapire 1 Inroducion aux produis dérivés de crédi Le risque de crédi signifie les risques financiers liés aux incapaciés d un agen (un pariculier, une enreprise ou un éa souverain) de payer un engagemen

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance

Méthodes financières et allocation d actifs en assurance Méhodes financières e allocaion d acifs en assurance - Norber GAURON (JWA Acuaires, Paris) - Frédéric PLANCHE (Universié Lyon, Laboraoire SAF) - Pierre HEROND (JWA Acuaires, Lyon) 2005. (WP 2025) Laboraoire

Plus en détail

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers

Chapitre 9. Contrôle des risques immobiliers et marchés financiers Capire 9 Conrôle des risques immobiliers e marcés financiers Les indices de prix immobiliers ne son pas uniquemen des indicaeurs consruis dans un bu descripif, mais peuven servir de référence pour le conrôle

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

Commissaire aux comptes

Commissaire aux comptes Fédération Internationale des Ligues des Droits de l Homme F.I.D.H. ASSOCIATION RECONNUE D UTILITÉ PUBLIQUE 17, passage de la Main d Or 75011 PARIS Rapports du Exercice clos le 31 décembre 2005 18 rue

Plus en détail

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE

BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE AVRIL 2015 BILAN DE LA CONCERTATION AVANT ENQUÊTE PUBLIQUE - AVRIL 2015 SOMMAIRE 04 INTRODUCTION Une conceraion au plus près du errain 06 LE PROJET EN BREF

Plus en détail

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Froid industriel : production et application (Ref : 3494) Procédés thermodynamiques, systèmes et applications OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Froid indusriel : producion e applicaion (Ref : 3494) Procédés hermodynamiques, sysèmes e applicaions SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Appréhender les différens procédés hermodynamiques de producion

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Formation Administrateur Server 2008 (Ref : IN4) Tout ce qu'il faut savoir sur Server 2008 OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-TECHNIQUESDEL INGÉNIEUR Formaion Adminisraeur Server 2008 (Ref : IN4) SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Gérer des ressources e des compes avec Acive Direcory e Windows Server 2008

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A

TRAVAUX PRATIQUES N 5 INSTALLATION ELECTRIQUE DE LA CAGE D'ESCALIER DU BATIMENT A UIMBERTEAU UIMBERTEAU TRAVAUX PRATIQUES 5 ISTALLATIO ELECTRIQUE DE LA CAE D'ESCALIER DU BATIMET A ELECTROTECHIQUE Seconde B.E.P. méiers de l'elecroechnique ELECTROTECHIQUE HABITAT Ver.. UIMBERTEAU TRAVAUX

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE

ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE DM SSI: AQUISITION DE l INFORMATION ÉTUDE D UN SYSTÈME PLURITECHNIQUE Pores Laérales Coulissanes de monospace PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Mise en siuaion Les fabricans d'auomobiles, face à une concurrence

Plus en détail

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre.

2. Quelle est la valeur de la prime de l option américaine correspondante? Utilisez pour cela la technique dite de remontée de l arbre. 1 Examen. 1.1 Prime d une opion sur un fuure On considère une opion à 85 jours sur un fuure de nominal 18 francs, e don le prix d exercice es 175 francs. Le aux d inérê (coninu) du marché monéaire es 6%

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, août 2003

GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, août 2003 GESTION DU RÉSULTAT : MESURE ET DÉMESURE 1 2 ème version révisée, aoû 2003 Thomas JEANJEAN 2 Cahier de recherche du CEREG n 2003-13 Résumé : Depuis une vingaine d années, la noion d accruals discréionnaires

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Institut Supérieur de Gestion

Institut Supérieur de Gestion UNIVERSITE DE TUNIS Insiu Supérieur de Gesion 4 EME ANNEE SCIENCES COMPTABLES COURS MARCHES FINANCIER ET EVALUATION DES ACTIFS NOTES DE COURS : MOUNIR BEN SASSI YOUSSEF ZEKRI CHAPITRE 1 : LE MARCHE FINANCIER

Plus en détail

TorIe altéraûon de là santê Eonstâtéè compétente.

TorIe altéraûon de là santê Eonstâtéè compétente. CAHIER DES CHARGES OBJET: Le présen cahier des charges défini les condiions dans lesquelles s'exerce la couverure < Presaions Médicales > du personnel de la MUTUELLE DES AGENTS DE LA DIRECTION CÉruÉnnlE

Plus en détail

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif

DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DCG session 2009 UE4 Droit Fiscal Corrigé indicatif DOSSIER 1 - TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE Première partie : TVA déductible au titre de septembre 2008 1.1. Définir le coefficient de déduction et ses trois

Plus en détail

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE

Risque associé au contrat d assurance-vie pour la compagnie d assurance. par Christophe BERTHELOT, Mireille BOSSY et Nathalie PISTRE Ce aricle es disponible en ligne à l adresse : hp://www.cairn.info/aricle.php?id_revue=ecop&id_numpublie=ecop_149&id_article=ecop_149_0073 Risque associé au conra d assurance-vie pour la compagnie d assurance

Plus en détail

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA

Un modèle de projection pour des contrats de retraite dans le cadre de l ORSA Un modèle de proecion pour des conras de reraie dans le cadre de l ORSA - François Bonnin (Hiram Finance) - Floren Combes (MNRA) - Frédéric lanche (Universié Lyon 1, Laboraoire SAF) - Monassar Tammar (rim

Plus en détail

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET

MODELES DE LA COURBE DES TAUX D INTERET. UNIVERSITE d EVRY Séance 4. Philippe PRIAULET MODELES DE LA COURBE DES AUX D INERE UNIVERSIE d EVRY Séance 4 Philippe PRIAULE Plan de la Séance Les modèles sochasiques de déformaion de la courbe des aux: Approche déaillée Le modèle de Black: référence

Plus en détail

FONCTIONS LOGIQUES I INTRODUCTION : II FONCTION LOGIQUE ET OPERATEUR BINAIRE : III DEFINITION ET REPRESENTATIONS D UN OPERATEUR BINAIRE :

FONCTIONS LOGIQUES I INTRODUCTION : II FONCTION LOGIQUE ET OPERATEUR BINAIRE : III DEFINITION ET REPRESENTATIONS D UN OPERATEUR BINAIRE : I INTRODUCTION : FONCTION LOGIQUE BT MI Variabl binair : L élcrochniqu, l élcroniqu, la mécaniqu éudin uilisn la variaion d grandurs physiqus lls qu la prssion, la forc, la nsion, c. Crains applicaions

Plus en détail

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire

Séquence 2. Pourcentages. Sommaire Séquence 2 Pourcenages Sommaire Pré-requis Évoluions e pourcenages Évoluions successives, évoluion réciproque Complémen sur calcularices e ableur Synhèse du cours Exercices d approfondissemen 1 1 Pré-requis

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Guide. l assurance ULM. Contrat Fédéral. www.ffplum.com

Guide. l assurance ULM. Contrat Fédéral. www.ffplum.com Guide de l assurance ULM Conra Fédéral 2007-2008-2009 www.ffplum.com l assurance créée par les piloes pour les piloes L UFEGA, l Union des Fédéraions Gesionnaires des Assurances, a éé consiuée en 2003,

Plus en détail

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2010 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

Pricing des produits dérivés de crédit dans un modèle

Pricing des produits dérivés de crédit dans un modèle Pricing des produis dérivés de crédi dans un modèle à inensié Nordine Bennani & Cyril Sabbagh Table des maières 1 Présenaion générale des dérivés de crédi 3 1.1 Inroducion...................................

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité

PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE. La Liquidité - De la Microstructure à la Gestion du Risque de Liquidité PREMIÈRE PARTIE LIQUIDITÉ ET MICROSTRUCTURE Erwan Le Saou - Novembre 2000. 13 La microsrucure des marchés financiers ne serai cerainemen pas au cenre d une liéraure abondane si le concep de liquidié n

Plus en détail

FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT

FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos au 31 décembre 2014 MY LclYh~5L AOIA.FfR. Commissaire aux comptes N 46, avenue Pasteur, les Orangers - RABAT

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

ÉVALUATION DES PRODUITS DÉRIVÉS DE CRÉDIT Fevrier 2003

ÉVALUATION DES PRODUITS DÉRIVÉS DE CRÉDIT Fevrier 2003 ÉVALUATION DES PRODUITS DÉRIVÉS DE CRÉDIT Fevrier 2003 Idriss Tchapda Djamen UniversiéClaudeBernardLyon1 Insiu de Science F inancière e d 0 Assurances (ISFA) 1. Résumé. Évaluaion des produis dérivés de

Plus en détail

EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION *

EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION * EPARGNE RETRAITE ET REDISTRIBUTION * Alexis Direr (1) Version février 2008 Docweb no 0804 Alexis Direr (1) : Universié de Grenoble e LEA (INRA, PSE). Adresse : LEA, 48 bd Jourdan 75014 Paris. Téléphone

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie

Copules et dépendances : application pratique à la détermination du besoin en fonds propres d un assureur non vie Copules e dépendances : applicaion praique à la déerminaion du besoin en fonds propres d un assureur non vie David Cadoux Insiu des Acuaires (IA) GE Insurance Soluions 07 rue Sain-Lazare, 75009 Paris FRANCE

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Accidents sur Fontenay-sous-Bois

Accidents sur Fontenay-sous-Bois Accueil (/) / Mairies Val-de-Marne (/plan-mairie-94.html) / Mairie de Fontenay-sous-Bois (/mairie-fontenay-sous-bois-94120.html) / Accidents survenus sur la commune Accidents sur Fontenay-sous-Bois Liste

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

Impact budgétaire de l immigration en France : une étude de comptabilité générationnelle

Impact budgétaire de l immigration en France : une étude de comptabilité générationnelle Impac budgéaire de l immigraion en France : une éude de compabilié généraionnelle Xavier Chojnicki Equippe (Universié de Lille 2) e Cepii L'objecif es ici d'éudier, en comparan les effes découlan d un

Plus en détail

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006)

N d ordre Année 2008 THESE. présentée. devant l UNIVERSITE CLAUDE BERNARD - LYON 1. pour l obtention. du DIPLOME DE DOCTORAT. (arrêté du 7 août 2006) N d ordre Année 28 HESE présenée devan l UNIVERSIE CLAUDE BERNARD - LYON pour l obenion du DILOME DE DOCORA (arrêé du 7 aoû 26) présenée e souenue publiquemen le par M. Mohamed HOUKARI IRE : Mesure du

Plus en détail

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique

PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE. Dossier technique PORTAIL AUTOMATIQUE A COMMANDE PAR DIGICODE Dossier echnique SOMMAIRE Inroducion Présenaion en images des différens élémens Principe de foncionnemen e rôle des différens élémens Diagramme sagial Mise en

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER. Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015

RAPPORT FINANCIER. Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015 RAPPORT FINANCIER 2014 FNCIVAM 7 bis rue Riquet 75019 Paris 01 44 88 98 58 Association fédérative des groupes CIVAM Reconnue d intérêt général, Agréée Entreprise solidaire Assemblée générale FNCIVAM 07/04/2015

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

Simulation : application au système bonus-malus en responsabilité civile automobile

Simulation : application au système bonus-malus en responsabilité civile automobile 4/5/98 Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus Simulaion Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus en responsabilié civile auomobile 4/5/98 Simulaion : applicaion au sysème bonus-malus Programme

Plus en détail

DOMS : une architecture de suivi de la Qualité de Service dans les Systèmes Répartis Objet. Nathanaël Cottin

DOMS : une architecture de suivi de la Qualité de Service dans les Systèmes Répartis Objet. Nathanaël Cottin DOMS : une archiecure de suivi de la Qualié de Service dans les Sysèmes Réparis Obje Nahanaël Coin Responsable : M. Wack UTBM DEA IAP Besançon Février/Juille 2000 DOMS v1.0 : une archiecure de suivi de

Plus en détail

«FONDS DE DOTATION ASPADO»

«FONDS DE DOTATION ASPADO» Conseil & Expertise Compj:able ÜROSCO, CAsANOVA & AsSOCIES SIÈGE SOCIAL 315 avenue du Prado 13008 MARSEILLE Tél. : 04 91 255 400 Fax : 04 91 830 609 www.cabinet-cec.fr BUREAU DE BASTIA A casa Di i Mori

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES. Exercice clos le 31 décembre 2008 SIRET 445 146 111 00015

RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES. Exercice clos le 31 décembre 2008 SIRET 445 146 111 00015 DIDIER IVARRA EXPERT COMPTABLE Résidence Beaumanoir Bat 3 COMMISSAIRE AUX COMPTES Allée des Lilas 13 100 Aix en Pce : 04 42 91 25 60 Fax : 04 42 91 25 61 didier.ivarra@wanadoo.fr FINANCIERE ET IMMOBILIERE

Plus en détail

4. Principe de la modélisation des séries temporelles

4. Principe de la modélisation des séries temporelles 4. Principe de la modélisaion des séries emporelles Nous raierons ici, à ire d exemple, la modélisaion des liens enre la polluion amosphérique e les indicaeurs de sané. Mais les méhodes indiquées, comme

Plus en détail

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne

Documents de Travail du Centre d Economie de la Sorbonne Documens de Travail du Cenre d Economie de la Sorbonne D un muliple condiionnel en assurance de porefeuille : CAViaR pour les gesionnaires? Benjamin HAMIDI, Emmanuel JURCZENKO, Berrand MAILLET 2009.33

Plus en détail

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres

Une union pour les employeurs de l' conomie sociale. - grande Conférence sociale - les positionnements et propositions de l usgeres Une union pour les employeurs de l' conomie sociale - grande Conférence sociale - les posiionnemens e proposiions de l usgeres Juille 212 1 «développer l emploi e en priorié l emploi des jeunes» le posiionnemen

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

Tranche de prix compris entre 20 000 H.T. et 49 999 H.T. 2010AD10 2010-021 F FOURNITURE DE PAPIER TOILETTE DISTRI CLEAN 94460 21/05/2010 20 000

Tranche de prix compris entre 20 000 H.T. et 49 999 H.T. 2010AD10 2010-021 F FOURNITURE DE PAPIER TOILETTE DISTRI CLEAN 94460 21/05/2010 20 000 ype de marché : F (fournitures) - S (services) - (travaux) Ces marchés sont consultables sur demande adressée à service.marches@univ-paris8.fr, sous réserve des conditions prévues à l'article 80.3 du code

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE

RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE RAPPORT FINANCIER COMITE REGIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF MAISON DES SPORTS 44 RUE ROMAIN ROLLAND BP 90 312 44103 NANTES CEDEX 4 Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Les montants figurant sur ces documents

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte

Etude de risque pour un portefeuille d assurance récolte Eude de risque pour un porefeuille d assurance récole Hervé ODJO GROUPAMA Direcion ACTUARIAT Groupe 2, Bd Malesherbes 75008 Paris Tél : 33 (0 44 56 72 46 herve.odjo@groupama.com Viviane RITZ GROUPAMA Direcion

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. Eric Jondeau Ecole des HEC Universié de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE Eric Jondeau FINANCE EMPIRIQUE La prévisibilié des rendemens Eric Jondeau L hypohèse d efficience des marchés Moivaion L idée de base de l hypohèse

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Facturation et Commerce Electroniques. Facturation et Commerce Electroniques Partie I. Plan. Introduction Capita Selecta

Facturation et Commerce Electroniques. Facturation et Commerce Electroniques Partie I. Plan. Introduction Capita Selecta Facuraion e Commerce Elecroniques Aspecs juridiques e fiscaux SPI + & Club liégeois des exporaeurs Liège, le 18 mars 2004 Plan Aspecs juridiques Eric Louis e Peer Verplancke Aspecs TVA Baudouin Thirion

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice Clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION BARAKACITY

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice Clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION BARAKACITY COMMISSAIRE AUX COMPTES membre de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de paris EXPERT COMPTABLE inscrit au tableau de l'ordre des Experts Comptables de Paris ïle de France Pierre Henri

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 2 200 000. Siège social

Plus en détail

LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON

LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO ET SES IMPLICATIONS SUR LES MARCHES FINANCIERS: LE CAS DE LA BANQUE DU JAPON Ibrahima Soumare To cie his version: Ibrahima Soumare. LA POLITIQUE MONETAIRE A TAUX ZERO

Plus en détail

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE

2009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES 1948-2008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, DE LA FORME FAIBLE 009-01 EFFICIENCE INFORMATIONNELLE DES MARCHES DE L OR A PARIS ET A LONDRES, 1948-008 UNE VERIFICATION ECONOMETRIQUE DE LA FORME FAIBLE Thi Hong Van HOANG Efficience informaionnelle des marchés de l or

Plus en détail