Sociétés scientifiques de soins (AFG)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sociétés scientifiques de soins (AFG)"

Transcription

1 Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft Assocition Suisse pour les sciences infirmières Swiss Assocition for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES (AFG*) Art. 1 Générlités Ce règlement se se sur les dispositions des rt. 23 et 24 des sttuts de l Assocition Suisse pour les sciences infirmières (VFP*). Art. 2 Principe Les Sociétés scientifiques (AFG*) sont des groupes de spécilistes ouverts ux infirmier/es u énéfice d un titre universitire. Elles font prtie intégrnte de l Assocition Suisse pour les sciences infirmières. Les sttuts de l VFP sont prédominnts. Art. 3 Buts et ojectifs Les Sociétés scientifiques offrent ux infirmières universitires un forum dns lequel le développement de thèmes scientifiques spécifiques à l profession est encourgé des thèmes et des trvux de recherche font l ojet de discussions, d échnges d idées et d pprofondissement des situtions de trvil sont nlysées et discutées l ide mutuelle est disponile pour des situtions relevnt de l prtique ou de l recherche l échnge d expériences est possile Art. 4 Tâches et ctivités Les Sociétés scientifiques doivent, pour leur domine spécifique, trviller les questions morles et éthiques liées ux soins et prendre position dns les cs y reltifs.

2 mintenir et élever l qulité soutenir le développement de nouvelles connissnces soutenir et fire connître le svoir des experts orgniser des rencontres de formtion continue dns le cdre de l Agend pour l recherche mettre à disposition les connissnces les plus récentes (Homepge, links etc) mettre en plce et fvoriser le développement d une collortion interdisciplinire u pln ntionl et interntionl * Les révitions VFP et AFG sont mintenues dns les textes frnçis. étlir des uts à moyen et long terme étlir un udget nnuel, en fonction des ojectifs et des projets, à l intention du Comité de l VFP utiliser de mnière conforme les moyens finnciers lloués dns le cdre du udget, étlir un rpport nnuel à l intention du Comité de l VFP contriuer à l recherche de moyens finnciers tels que dons, susides, mndts contrctuels, Des experts d utres professions ou d utres domines spécilisés peuvent être sollicités pour l ccomplissement de ces tâches. Art. 5 Memres Les memres des Sociétés scientifiques doivent être memres de l VFP u sens de l rticle 4 lit 1 ou c, c est à dire être infirmières diplômées ou infirmiers diplômés vec une formtion universitire en soins infirmiers (Mster/ Licence*/ Doctort) vec une formtion universitire dns un utre domine (Mster/ Licence*/ Doctort) *normes des universités suisses Les porteurs d un titre universitire dns d utres domines que les soins infirmiers doivent pporter l preuve de leur ctivité dns les soins infirmiers ou l enseignement des soins infirmiers leur ctivité de prtique ou de recherche dns le domine de soins spécifique à l Société scientifique choisie. Les memres de l VFP enrôlés dns un progrmme de Mster en soins infirmiers peuvent demnder à collorer à une Société scientifique. Ils n ont ps de voix déliértive.

3 L exclusion d un memre est possile en regrd et ux conditions de l rticle 5 des sttuts de l VFP. L demnde doit être dressée u Comité de l VFP. Art. 6 Orgnistion Chque Société scientifique dmet des memres qui sont ctifs dns un même domine de soins (comme pr ex. les soins en oncologie, les soins à l fmille). Les domines de soins sont définis pr le comité. 8 memres u moins sont nécessires à l crétion d une nouvelle Société scientifique. L demnde doit en être fite u comité de l VFP, l décision de mise en œuvre est prise pr l Assemlée Générle. Chque société scientifique désigne une direction prmi son effectif, pour le reste elle se constitue elle-même. Les sociétés scientifiques sont lires de désigner une direction formée d une personne individuelle, de deux personnes ynt les mêmes droits (co-direction) ou d une présidente et d une vice-présidente vec un mndt d une durée de deux ns. L direction est responsle de l gestion des ffires de l AFG concernée. Si l direction est constituée de plus d une personne, il convient de définir une personne de référence pour le Comité et le secrétrit. Les memres des Sociétés scientifiques se rencontrent u moins 2 fois pr nnée ou ussi souvent que les ffires l exigent. Ils sont représentés équitlement dns le Comité de l VFP. Art. 7 Finnces L dépendnce finncière des Sociétés scientifiques est fixée pr le Règlement pour le finncement des AFG étli pr l Assemlée Générle. Art. 8 Dissolution d une Société scientifique Une Société scientifique peut être dissoute pour les risons suivntes nomre de memres insuffisnt mndt non rempli L dissolution est prononcée pr l Assemlée Générle sur proposition du Comité. Art. 9 Entrée en vigueur Ces sttuts entrent en vigueur le jour de leur ccepttion pr l Assemlée Générle. Les présents sttuts ont été cceptés pr l Assemlée Générle du 8 juin 2011, ils remplcent les sttuts du 11 mi Bâle, le 8 juin 2011 L Présidente de l VFP Virpi Hntikinen, PhD L vice-présidente de l VFP Prof. Dr. Joëlle Günthrd

4 REGLEMENT POUR LE FINANCEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES (AFG*) Art. 1 Générlités Conformément à l rticle 7 du Règlement des Sociétés scientifiques (AFG), l Assemlée Générle de l Assocition Suisse pour les sciences infirmières (VFP*) édite un règlement pour le finncement des Sociétés scientifiques. Art. 2 Finncement des Sociétés scientifiques Les trvux des Sociétés scientifiques sont finncés pr les cotistions des memres, des susides et des fonds à uts déterminés, comme décrit ciprès: Cotistions des memres Les Sociétés scientifiques reçoivent 30% des cotistions pyées pr leurs memres à l VFP. Susides Les susides directs lloués à une Société scientifique sont utilisés pour l ccomplissement des tâches prévues, ils font prtie du udget nnuel. Fonds à uts déterminés Les fonds générés sur l se de projets de recherche de l Société scientifique sont entièrement disponiles pour les dits-projets. Art. 3 Progrmme de trvil et udget Les Sociétés scientifiques étlissent nnuellement un progrmme de trvil et un udget à l intention de l VFP. L ccepttion du progrmme de trvil et du udget income uniquement u Comité de l VFP. Art. 4 Tenue des comptes L comptilité et les ffires finncières des Sociétés scientifiques sont gérées pr le Secrétrit générl de l VFP. Il étlit les comptes nnuels des Sociétés scientifiques. Ces comptes nnuels font prtie intégrnte des comptes nnuels de l VFP. Les comptes nnuels des Sociétés scientifiques sont révisés en même temps que les comptes nnuels de l VFP et présentés pour pprotion à l Assemlée Générle. Art. 5 Entrée en vigueur Ces sttuts entrent en vigueur le jour de leur ccepttion pr l Assemlée Générle. Les présents sttuts ont été cceptés pr l Assemlée Générle du , ils remplcent les sttuts du Bâle, le L Présidente de l VFP Dr. M. Müller Stu, PhD, EDN, MNS, RN L vice-présidente de l VFP Luzi Herrmnn-Ueelhrt

5 Prenez contct vec nous N hésitez ps à nous contcter: Compte: VFP, 4054 Bâle, Secrétrit : Tel: 061/ Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft VFP, Zentrum Schönerg, Slvisergstrsse 6, 3006 Bern Wesite: E-mil: Présidente : Mme Dr. M. Müller Stu, PhD, EdN, MNS, RN Oere Hofergstrsse 10, 9500 Wil E-mil: Secrétire générl: Mme Urs Neuhus Schweizerischer Verein für Pflegewissenschft VFP, Zentrum Schönerg, Slvisergstrsse 6, 3006 Bern E-mil : Site:

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES (AFG*)

REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES (AFG*) Schweizerischer Verein für Pflegewissenschaft Association Suisse pour les sciences infirmières Swiss Association for Nursing Science Sociétés scientifiques de soins (AFG) REGLEMENT DES SOCIETES SCIENTIFIQUES

Plus en détail

A Identification de l acheteur

A Identification de l acheteur MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHéS PUBLICS/ACCORDS-CADRES D é c l r t i o n d u c n d i d T En cs de cndidtures groupées, remplir une déclrtion de cndidture pr membre du groupement. Tous les documents constitunt

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

Plan diversité 2012-2013

Plan diversité 2012-2013 Pln diversité 2012-2013 SPF MOBILITE & TRANSPORTS L diversité, gge de qulité! Service d encdrement Personnel & Orgnistion Personne contct diversité Sylvi Ardizzone sylvi.rdizzone@moilit.fgov.e 02/ 277

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / associations Loi du 1 er juillet 1901, relative au contrat d association DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 / ssocitions Loi du 1 er juillet 1901, reltive u contrt d ssocition Nom de l ssocition : Dte limite de retour des dossiers / 31 jnvier 2016 Pr courrier : Mirie de

Plus en détail

clés de Les l'apprentissage

clés de Les l'apprentissage Réseu des centres publics de formtion professionnelle et pr pprentissge du Ministère de l Agriculture en Midi-Pyrénées clés de l'apprentissge Les c+5 B u du CAP L'Employeur L pprentissge constitue un excellent

Plus en détail

intérimaire. développement nationales. gestion axée sur les résultats.

intérimaire. développement nationales. gestion axée sur les résultats. 50 TOGO INTRODUCTION LE TOGO COMPTE 6 MILLIONS D HABITANTS. Son revenu ntionl rut pr hitnt est de 350 USD. Aujourd hui, ce pys ne remplit ucun des 8 ojectifs du Millénire pour le développement (OMD), mis

Plus en détail

CYCLE DIPLOMANT DE COMPTABILITÉ BANCAIRE a

CYCLE DIPLOMANT DE COMPTABILITÉ BANCAIRE a CYCLE DIPLOMANT DE COMPTABILITÉ BANCAIRE Diplôme de comptbilité bncire CNAM-INTEC, ADICECEI, AFGES Le métier de comptble de bnque présente des spécificités mises en exergue pr des formtions et des ouvrges

Plus en détail

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ...

Mon. Coordinomètre. a Nom... a Régionale... ... Mon Coordinomètre Nom.................................................................................................................................................... Régionle..........................................................................

Plus en détail

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE

FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE FONDATION CLEMENTINE ET MAURICE ANTILLE Règlement d ttriution de ourses et de prêts d études et de formtion du déemre 006 Artile premier Ojet et hmp d pplition Le présent règlement est étli en pplition

Plus en détail

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES

CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Série des Trités européens - n 52 CONVENTION EUROPÉENNE POUR LA RÉPRESSION DES INFRACTIONS ROUTIÈRES Strsourg, 30.XI.1964 STE 52 Répression des infrctions routières, 30.XI.1964 2 Prémule Les Etts memres

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

PREPARER UNE INTERVENTION

PREPARER UNE INTERVENTION PREPARER UNE INTERVENTION MAINTENANCE INDUSTRIELLE Niveu IV 2006 CAFOC - GIP de l cdémie de Lyon - 39, rue Pierre Bizet - CP201-69336 Lyon cedex 09 04 72 80 51 53-04 78 47 27 11 - gipl-cfoc@c-lyon.fr PREPARER

Plus en détail

Examen des préférences des consommateurs urbains en matière de cultivars de pomme

Examen des préférences des consommateurs urbains en matière de cultivars de pomme FESTIVAL 2010 Exmen des préférences des consommteurs urins en mtière de cultivrs de pomme Rpport de projet : Progrmme de développement de produits gricoles innovteurs (DPAI) Évlution sensorielle recherche

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE Métiers de la Comptabilité et de la Gestion : "Révision comptable"

LICENCE PROFESSIONNELLE Métiers de la Comptabilité et de la Gestion : Révision comptable LICENCE PROFESSIONNELLE Métiers de l Comptbilité et de l Gestion : "Révision comptble" Photo DOSSIER DE CANDIDATURE EN LICENCE PROFESSIONNELLE Année universitire : 2015/2016 à remettre sous formt ppier

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Acceptation (d une libéralité)

Acceptation (d une libéralité) A Accepttion (d une libérlité) L ccepttion d une libérlité est un cte très importnt, sns lequel, il n y ps libérlité, que l on soit en présence d un trnsfert entre vifs ou à cuse de mort. I. L rt. 932

Plus en détail

Stratégie en matière de politique de la vieillesse

Stratégie en matière de politique de la vieillesse Strtégie en mtière de politique de l vieillesse Rpport du Conseil fédérl donnnt suite u postult 03.3541 Leutenegger Oberholzer du 3 octobre 2003 29 oût 2007 Condensé En réponse à une intervention prlementire

Plus en détail

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail CAN/CSA-Z1003-13/BNQ 9700-803/2013 Norme ntionle du Cnd Snté et sécurité psychologiques en milieu de trvil Prévention, promotion et lignes directrices pour une mise en œuvre pr étpes Avilble in English

Plus en détail

Convention sur la responsabilité civile des dommages résultant d'activités dangereuses pour l'environnement *

Convention sur la responsabilité civile des dommages résultant d'activités dangereuses pour l'environnement * Série des trités européens - n 150 Convention sur l responsilité civile des dommges résultnt d'ctivités dngereuses pour l'environnement * Lugno, 21.VI.1993 Les Etts memres du Conseil de l'europe, les utres

Plus en détail

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER

DCG session 2011 UE8 Systèmes d information et de gestion Corrigé indicatif. 1. Expliquer les cardinalités des associations NECESSITER, SE DEROULER DCG session 2011 UE8 Systèmes d informtion et de gestion Corrigé indictif DOSSIER 1 : PREPARER ET FORMER LES ENTRAINEURS 1. Expliquer les crdinlités des ssocitions NECESSITER, SE DEROULER Intitulé de l'ssocition

Plus en détail

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère Rpport sur l sitution en mtière de développement durble du Conseil générl de l Isère 2013 Sommire > Edito...3 > Les politiques développées pr le Conseil générl de l Isère... 4 > L gestion durble des finnces

Plus en détail

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2016

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2016 Enseignement supérieur PRÉPAS / BTS 2016 L Enseignement Supérieur de Stnisls une double mission : ider nos étudints à réussir leurs Exmens et leurs Concours d dmission en Grnde École et contribuer, grâce

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR CLAUDE HAMEL, PRÉSIDENT DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, À L'OCCASION D'UNE RENCONTRE AVEC LES DIRIGEANTS DU RÉSEAU DE L'UNIVERSITÉ

ALLOCUTION DE MONSIEUR CLAUDE HAMEL, PRÉSIDENT DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, À L'OCCASION D'UNE RENCONTRE AVEC LES DIRIGEANTS DU RÉSEAU DE L'UNIVERSITÉ ALLOCUTION DE MONSIEUR CLAUDE HAMEL, PRÉSIDENT DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, À L'OCCASION D'UNE RENCONTRE AVEC LES DIRIGEANTS DU RÉSEAU DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, LE 24 AOûT 1994 Monsieur le Ministre, Mesdmes

Plus en détail

Opinions des médecins du travail sur la prévention des cancers professionnels

Opinions des médecins du travail sur la prévention des cancers professionnels C A N C E R L lettre de vloristion de l ORS PACA - SE4S (UMR 912 Inserm-IRD- Université Aix-Mrseille) N 2 3 2 0 1 0 R e g r d S n t é e s t l l e t t r e d e v l o r i s t i o n d e s t r v u x d e r e

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

Le plan de développement du volley ball breton

Le plan de développement du volley ball breton Le pln de développement du volley bll breton 2008-2012 crédit photo : Mrc Grgnon L dynmique du volley bll breton L Ligue de Bretgne de Volley Bll (LBVB), ssocition régie pr l loi du 1 er juillet 1901,

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le Snté & trvil en GROUPEMENT REGIONAL DE SANTE PUBLIQUE DE PICARDIE Le constt -3 à trvers l enquête décennle snté Avec l loi reltive à l politique de snté publique d oût 4, l problémtique de l snté u trvil

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

Pour le SNU, cet accord acte des points importants car il maintient : LA SOLIDARITE ENTRE LES REVENUS

Pour le SNU, cet accord acte des points importants car il maintient : LA SOLIDARITE ENTRE LES REVENUS Mutuelle : Le SNU signtire de l ccord Le SNU vient de décider de signer le nouvel ccord sur l mutuelle d étblissement de Pôle emploi. Cet ccord qui concerne tous les personnels de Pole Emploi révise l

Plus en détail

Absence du condamné (Procédure en l )

Absence du condamné (Procédure en l ) A Absence du condmné (Procédure en l ) Une procédure de jugement pr défut est mise en œuvre devnt les juridictions de l ppliction des peines si trois conditions sont réunies (CPP, rt. 712-9 l. 1 er et

Plus en détail

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE Le Club Une idée Réunir une dizine d cteurs de l industrie immobilière utour d une idée simple : et si nous échngions sur le thème «innovtion & immobilier»? Le think tnk «innovtion & immobilier» est né

Plus en détail

le journal de GDP Vendôme GDP VENDôME, un groupe

le journal de GDP Vendôme GDP VENDôME, un groupe é DITION 2013 le journl de GDP Vendôme n édito GDP VENDôME, un groupe résolument tourné vers l venir En 2013, les conjonctures chngent, l investissement en EHPAD demeure vec des dispositifs fiscux toujours

Plus en détail

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés Contrt individuel d'ssurnce-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres progrmmés Identité (données obligtoires) Numéro du Contrt Souscripteur/Assuré Monsieur Mdme Mdemoiselle

Plus en détail

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES 10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES En Suisse, l loi fédérle du 18 décemre 1970 sur l lutte contre les mldies trnsmissiles de l homme (dite loi sur les épidémies) et l loi fédérle du 13 juin 1928 sur

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail

Système de gestion des décisions des instances RECOMMANDATION

Système de gestion des décisions des instances RECOMMANDATION Système de gestion des décisions des instnces RECOMMANDATION CG : 41.01 2014/11/27 14:00 (1) Dossier # : 1146812002 Unité dministrtive responsle : Niveu décisionnel proposé : Service des finnces, Direction

Plus en détail

G, I. Lib.rû. Étali.é. Fnt.mitê. RÉrunrrqur FMNçArSE. Mesdames et Messieurs les Présidents des universités

G, I. Lib.rû. Étali.é. Fnt.mitê. RÉrunrrqur FMNçArSE. Mesdames et Messieurs les Présidents des universités # / lïés i iilfilllg I n ris G, I Lib.rû. Étli.é. Fnt.mitê RÉrunrrqur FMNçArSE lvmqsrènnoe l'éoucnrronnationale rnqlsrèrgor L' ENSETcNEMENI supérusun ETDELARECHERCHE Le Recteur de I'cdémie Chncelier des

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU Emplois disponibles en Hute-Mtwinie Voir ussi le détil des emplois disponibles en Hute-Mtwinie sur www.hute-mtwinie.com et sur plcement.emploiquebec.net (sélectionner St-Jende-Mth) NOUVEAU GÎTE DU LAC

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation Exemples e questions HERMES 5.1 Fountion Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

CODE. de la publicité et de la communication commerciale pour les produits cosmétiques

CODE. de la publicité et de la communication commerciale pour les produits cosmétiques CODE Septemre 2015 - Reproduction utorisée moyennnt mention de l source E.R. Frédérick Wrzée de l pulicité et de l communiction commercile pour les produits cosmétiques 1 Tle des mtières 2 1 2 3 4 5 6

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

Santé mentale sur le lieu de travail

Santé mentale sur le lieu de travail Richter Friesenichler Vnis Snté mentle sur le lieu de trvil Contrintes mentles Listes de contrôle pour s initier InfoMediVerlg e.k. L collection «Snté mentle sur le lieu de trvil» comprend qutre prties

Plus en détail

Menace sur les investissements?

Menace sur les investissements? MAI 2012 SUPPLÉMENT AU N 291 LA REVUE DE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE l vie de l mf Mence sur les investissements? edito Rencontre Demin, le monde rurl Le 4 juillet prochin, l AMF orgnise, en prtenrit

Plus en détail

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le)

Demande de prêt à l'amélioration. de l'habitat 14073*01. Assistant(e) Maternel(le) snté Demnde de prêt à l'méliortion fmille de l'hbitt 14073*01 retrite services Assistnt(e) Mternel(le) Merci de compléter églement un formulire de déclrtion de sitution Article L.542-9 du code de de l

Plus en détail

Les langages de programmations.

Les langages de programmations. Communiction technique: L utomte progrmmle industriel (les lngges) Leçon Les lngges de progrmmtions. Introduction : L écriture d un progrmme consiste à créer une liste d instructions permettnt l exécution

Plus en détail

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire

Industrie, Agriculture, Habitat, Tertiaire Méthodologie pour les projets réduisnt l consommtion de combustibles fossiles dns une instlltion préexistnte de production d énergie thermique pour chuffge, pr optimistion de l gestion de l production.

Plus en détail

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Compt Avec EBP Compt, vous ssurez le suivi de l ensemble de vos opértions et exploitez les données les plus complexes en toute sécurité. Toutes les fonctionnlités essentielles

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

PART AFFECTEE a. l INVESTISSEMENT

PART AFFECTEE a. l INVESTISSEMENT Compte rendu l sénce du 17 février 2014 Présents : PAUCOD Lurent- GIRARD Jen-Pierre - M. DEVERCHERE Gérrd - GROBON Reynld - FLAMIN Georges - Mme DONGUY Brigitte - BEDEAU Yves - - Mme SOULARD Anne - Mme

Plus en détail

Elaboration et construction du nouveau nuancier de couleur de la viande de veau

Elaboration et construction du nouveau nuancier de couleur de la viande de veau 2010 Compte-rendu finl n 00 10 32 009 Déprtement Techniques d élevge et Qulité Service Qulité des Vindes Croline EVRAT GEORGE Dnièle RIBAUD collection résultts Elortion et construction du nouveu nuncier

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Livret de l étudiant 2015-2016

Livret de l étudiant 2015-2016 Livret de l étudint 2015-2016 Le mot du directeur Soyez les bienvenus à l IUT Pris Descrtes. L'IUT ccueille chque nnée 3000 étudints, sur le site de l'venue de Versilles et, depuis cette nnée, sur le site

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER CERFA 11534*01 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du CHER 6 plce de l pyrotechnie - CS 20001 18019 BOURGES CEDEX Tél. 02 34 34 61 65 ou 61 66 Fx : 02 34 34 63 00 N de dossier : Déposé le : Complet

Plus en détail

Les formations professionnelles Livret d information des services Application

Les formations professionnelles Livret d information des services Application ² Services "Utilisteur" Confince, Expertise, Performnce Les formtions professionnelles Livret d informtion des services Appliction Answers for Life (*) (*) Des réponses pour l vie Sommire 3 L formtion

Plus en détail

E N S G a L É C O L EDELAG É O M A T I Q U E. s adresser à : 6 et 8 avenue Blaise Pascal. Cité Descartes PAR LE RER

E N S G a L É C O L EDELAG É O M A T I Q U E. s adresser à : 6 et 8 avenue Blaise Pascal. Cité Descartes PAR LE RER MOYENS D ACCÈSPOUR TOUT RENSEIGNEMENT s dresser à : PAR LA ROUTE En vennt de Pris comme de province, utoroute A4 sortie Chmps. École Ntionle des Sciences Géogrphiques Une fois sorti de l utoroute, suivre

Plus en détail

LE MARCHÉ DE LA RÉASSURANCE EN 2013

LE MARCHÉ DE LA RÉASSURANCE EN 2013 CONFÉRENCE DE PRESSE LE MRCHÉ DE L RÉSSURNCE EN 013 FRNCE - INTERNTIONL PREF François Vilnet Président FFS Bernard Spitz Président Jeudi 10 juillet 014 Paris CONFÉRENCE DE PRESSE 1 LE MRCHÉ FRNÇIS DE L

Plus en détail

SPONSORING SUPPORTS DE COMMUNICATION LE MARQUE-PAGE GRANDEUR NATURE

SPONSORING SUPPORTS DE COMMUNICATION LE MARQUE-PAGE GRANDEUR NATURE SUPPORTS DE COMMUNICATION SPONSORING Dns s démrche de prtenrit, l ssocition Grndeur Nture dispose d offre de sponsoring. Au-delà de l intérêt personnel que vous pouvez voir pour l culture ou certines ctions

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

La notion d intégrale dans l enseignement des mathématiques au lycée : une étude comparative entre la France et le Vietnam

La notion d intégrale dans l enseignement des mathématiques au lycée : une étude comparative entre la France et le Vietnam L notion d intégrle dns l enseignement des mthémtiques u lycée : une étude comprtive entre l Frnce et le Vietnm Cong Khnh Trn Luong To cite this version: Cong Khnh Trn Luong. L notion d intégrle dns l

Plus en détail

Détails LES FICHIERS DE BASE

Détails LES FICHIERS DE BASE Gestion commercilet gestion des stocks pour les blnchisseurs industriels, les loueurs de linge et utres ctivités professionnelles liées à l'entretien du textile. requis : Svoir UTILISER un ordinteur dns

Plus en détail

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous!

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous! #Guide jeunes @étudint @demndeur d emploi @trvilleur MUTUALITE SOIALISTE DU BRABANT L ccès à l snté pour tous! rembourse 40 /n L Mutulité sociliste pour t contrception Love4you.be by Mutulité Sociliste

Plus en détail

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Enseignement supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Stnisls pour mbition de former les étudints à l réussite d exmens et de concours des grndes écoles de mngement ou d ingénieurs. Notre objectif est d ccompgner chque

Plus en détail

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services Des solutions pour l eu potble Solutions pour le tritement de l eu potble pr Severn Trent Services Des solutions complètes pour le tritement de l eu potble Severn Trent Services, principl fournisseur de

Plus en détail

Services Web. www.roquebrunesurargens.fr cverbeek@roquebrunesurargens.fr. 2540 RD N7 83520 Roquebrune-sur-Argens

Services Web. www.roquebrunesurargens.fr cverbeek@roquebrunesurargens.fr. 2540 RD N7 83520 Roquebrune-sur-Argens Services Web 2015 Notre service communiction à Roquebrune-sur-Argens rélise en interne l crétion de votre site Internet Vitrine. Ce service est disponible à tous les professionnels du tourisme. Tél 04

Plus en détail

Objectifs. Patrick Veneau. Chef de projets graphiques

Objectifs. Patrick Veneau. Chef de projets graphiques Ptrick Veneu Chef de projets grphiques Objectifs Etre ttentif à votre demnde, en fire l nlyse fin de mieux vous conseiller, Apporter des solutions réfléchies en termes de communiction, de déli et d investissement,

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques

Guide des bonnes pratiques Livret 3 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 3 Guide des bonnes prtiques OUTILS DE LA GRH Guide des bonnes prtiques Tble des mtières 1. Introduction p.

Plus en détail

Impact Recherche. St-Jean / St-Hyacinthe. Outremont / Roberval Lac-St. - Bagot 17 septembre élections partielles Rapport Final

Impact Recherche. St-Jean / St-Hyacinthe. Outremont / Roberval Lac-St. - Bagot 17 septembre élections partielles Rapport Final Impct Recherche Outremont / Roervl Lc-St St-Jen / St-Hycinthe - Bgot 17 septemre élections prtielles Rpport Finl Tle des mtières SOMMAIRE EXÉCUTIF 3 CONTEXTE, OBJECTIFS, ET MÉTHODOLOGIE 6 PROFIL 12 NOTORIÉTÉ

Plus en détail

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR

LA CHAINE D INFORMATION :La fonction ACQUERIR Livret des compétences essentielles de seconde II Fiche N 3- Niveu d cquisition exigé : «je sis en prler» LA CHAINE D INFORMATION :L fonction ACQUERIR L fonction ACQUERIR est chrgée de mettre en forme

Plus en détail

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer Ieu de tête L Échuffement 1. Se servir le bllon et le frpper de l tête vers un coéquipier. 2. Un coéquipier effectue un service pr en-dessous, frpper le bllon vers le coéquipier; 3 services puis inverser

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

Théorie de langages, TD3

Théorie de langages, TD3 Théorie de lngges, TD3 Octoer 6, 25 Automtes finis. Definitions Un utomte fini déterministe (DFA deterministic finite utomton) est une mchine de clcul A qui peut être définie pr les cinq éléments suivnts.

Plus en détail

Le guide du covoiturage

Le guide du covoiturage Le covoiturge en Meurthe-et-Moselle Le guide du covoiturge Rédction et PAO CG54 E.Pinze - visuels Y. Husson - photo E.Pinze - Nov. 2013 Avec, covoiturez simplement et en toute sécurité! Comment est né

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société

Convention-cadre du Conseil de l'europe sur la valeur du patrimoine culturel pour la société 200 er Beilgen XXV. GP - Sttsvertrg - Rhmenüereinkommen in frnzösisher Sprhfssung (Normtiver Teil) 1 von 10 Prémule Convention-re u Conseil e l'europe sur l vleur u ptrimoine ulturel pour l soiété Les

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION UNIVERSITE PRIS PNTHEON SORBONNE UFR DE GESTION MTHEMTIQUES PPLIQUEES L ECONOMIE ET L GESTION LICENCE nnée Cours de Thierry LFY TRVUX DIRIGES semestre 7-8 Thème n : Rppels Eercice Déterminez l ensemble

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

.1.q,S ea', lêr}>- -.t? ô- to. Grride d'intégration des fernrnes en erratr)loi. rron traditionnel.

.1.q,S ea', lêr}>- -.t? ô- to. Grride d'intégration des fernrnes en erratr)loi. rron traditionnel. .1.q,S e', lêr}>- -.t? ô- to 1- Grride d'intégrtion des fernrnes en errtr)loi rron trditionnel. ÏABI.E DES MATTENES L corportion Accès-Trvil-Femmes du Sgueny Présenttion du guide Prêsenttion de l démrche

Plus en détail