NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR"

Transcription

1 NOTE RELATIVE A LA QUESTION DU DECES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Dans le cadre de la rupture d un cntrat de travail du fait du décès d un particulier emplyeur, un certain nmbre de frmalités snt à accmplir à l égard du salarié mais également des URSSAF u du centre natinal du CESU, u du Centre Pajempli. I) Les frmalités à effectuer à l égard du salarié : En cas de décès de l emplyeur, il appartient aux héritiers de ce dernier u au ntaire de ntifier au(x) salarié(s), par lettre recmmandée avec accusé de réceptin (mdèle ci-jint), l infrmatin de la rupture du cntrat survenue en raisn du décès de leur emplyeur. Le cntrat de travail ne se pursuit pas avec les héritiers. En effet, si l article 13 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur stipule bien que «le décès de l'emplyeur met fin ips fact au cntrat de travail qui le liait à sn salarié», la chambre sciale de la Cur de cassatin a cnsidéré que cette dispsitin n exnérait pas les héritiers de l bligatin de ntifier le licenciement (Cass. Sc., 26 septembre 2012, n ). Par ailleurs, cnfrmément à l article 13 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur, le salarié dit percevir : - sn dernier salaire ; - une indemnité cmpensatrice de cngés payés (sauf déclaratin du salarié auprès du CESU 1 ) ; - une indemnité cmpensatrice de préavis (le préavis n étant pas à effectuer) ; - une indemnité de rupture (si le salarié bénéficie d une ancienneté supérieure à un an à la date du décès u dispsitins cntractuelles plus favrables). A) Le dernier salaire : Le salarié dit percevir sn salaire jusqu au décès de l emplyeur (qui qu il en sit sauf en cas d absence du fait du salarié par exemple : maladie). Lrsque la rémunératin du salarié a fait l bjet d une mensualisatin et que le mis n a pas été entièrement travaillé, il cnvient de calculer la rémunératin due cmme suit : Salaire mensuel X nmbre d heures de travail réellement travaillées (cnfrmément au planning du cntrat u à défaut aux bulletins de salaires) / nmbre d heures de travail qui auraient dû être réellement effectuées si le salarié avait travaillé tut le mis cnsidéré (cnfrmément au planning du cntrat u à défaut aux bulletins de salaire). Si la rémunératin du salarié n a pas fait l bjet d une mensualisatin, il cnviendra dans ce cas de multiplier le nmbre d heures réellement travaillées par le taux hraire cnvenu entre les parties. Le dernier bulletin de salaire dit être remis au salarié (cf II de la présente nte : Frmalités à accmplir vis-à-vis de l URSSAF, du centre Cesu et Pajempli) 1 L article 27 de la li de financement de la Sécurité sciale 2014 mdifie les règles applicables au paiement de l indemnité de cngés payés lrsque l emplyeur utilise le CESU, ces dispsitins ne sernt tutefis applicables qu une fis le décret d applicatin en vigueur. 1

2 B) L indemnité cmpensatrice de cngés payés : Lrsque le salarié est déclaré par le biais du CESU déclaratif 2, sn taux hraire inclut une majratin de 10% au titre des cngés payés 3. En cnséquence, en cas de rupture du cntrat de travail d un salarié déclaré par le biais du CESU, celui-ci ne peut pas prétendre au versement de cette indemnité (sauf clause cntractuelle spécifique). Lrsque le salarié n est pas déclaré par le biais du CESU déclaratif, il cnvient de lui verser une indemnité cmpensatrice de cngés payés (cf article 16 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur). Avant de calculer le mntant de cette indemnité, il est nécessaire de déterminer le nmbre de jurs de cngés payés acquis par le salarié et nn pris. 1/ Décmpte des jurs de cngés payés acquis Le salarié du particulier emplyeur acquiert 2,5 jurs uvrables de cngés payés par mis entier de travail effectif 4 (u par lt de 4 semaines de travail lrsque les mis ne snt pas entièrement assimilés à du travail effectif) au curs de la péride de référence du 1 er juin de l année précédente au 31 mai de l année en curs et ce, quel que sit le nmbre de jurs u d heures travaillés dans la semaine. Si au curs de la péride de référence, certains jurs ne snt pas travaillés par le salarié, un système d équivalence légal est prévu en jurs travaillés. Ainsi équivaut à 1 mis u 4 semaines : - 24 jurs travaillés si le salarié travaille 6 jurs par semaine (cf article 16 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur) ; - 20 jurs travaillés si le salarié travaille 5 jurs par semaine (drit cmmun) ; - 16 jurs travaillés si le salarié travaille 4 jurs par semaine (drit cmmun) ; - 12 jurs travaillés si le salarié travaille 3 jurs par semaine (drit cmmun) ; - 8 jurs travaillés si le salarié travaille 2 jurs par semaine (drit cmmun) ; - 4 jurs travaillés si le salarié travaille 1 jur par semaine (drit cmmun). Une fis le nmbre de jurs de cngés payés acquis déterminé, il cnvient de calculer le mntant de l indemnité cmpensatrice de cngés payés. 2/ Calcul de l indemnité cmpensatrice de cngés payés. Il existe tris méthdes de calcul de l indemnité cmpensatrice de cngés payés (cf article 16 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur). Pur effectuer ces différents calculs n dit se placer dans l hypthèse ù le salarié aurait pris ses cngés payés restant le mis de rupture du cntrat de travail. La smme la plus favrable issue de ces tris calculs sera versée au salarié. 2 Le CESU déclaratif est un mde de déclaratin et éventuellement un mde de paiement. Le CESU préfinancé n est qu un myen de paiement (à l instar des chèques déjeuner). 3 L article 27 de la li de financement de la Sécurité sciale 2014 mdifie les règles applicables au paiement de l indemnité de cngés payés lrsque l emplyeur utilise le CESU, ces dispsitins ne sernt tutefis applicables qu une fis le décret d applicatin en vigueur. 4 u péride assimilée à du travail cmme les pérides de cngés payés de l'année précédente ; les cngés pur évènement persnnel prévus par la Cnventin Cllective u le Cde du Travail ; les jurs fériés chômés ; les cngés de frmatin prfessinnelle ; les cngés de maternité et d'adptin ; les pérides de suspensin du cntrat de travail pur accident du travail et maladie prfessinnelle, limitées à une durée ininterrmpue d un an ; les jurs pur appel de préparatin à la défense natinale 2

3 a) La méthde du maintien de salaire On utilise la frmule des «heures réelles» suivante : Salaire mensualisé x Nmbre d'heures d'absence 5 Nmbre d'heures qui auraient été réellement travaillées dans le mis cnsidéré si le salarié n avait pas été absent pur cngés payés 6 Le mntant truvé crrespnd à l indemnité cmpensatrice de cngés payés. b) La méthde du 1/10 ème L indemnité cmpensatrice de cngés payés crrespnd au 1/10 ème de l ensemble des salaires nets versés pendant la péride de référence (qui s étend du 1 er juin de l année N-1 au 31 mai de l année N). Si le salarié n a pris aucun cngé acquis pendant l année de référence, n divisera simplement le ttal des salaires versés sur la péride de référence par 10. Si le salarié a pris une partie de ses cngés payés acquis, le calcul est le suivant : ICCP = (Rémunératin nette versée pendant la péride de référence /10) x (Nmbre de cngés restant / Nmbre de cngés acquis). c) La méthde du 1/6 ème Il s agit d effectuer le calcul suivant : ICCP = Nmbre de jurs uvrables de cngés payés restant à prendre par le salarié x (salaire hebdmadaire 7 /6). La smme la plus favrable issue de ces tris calculs sera versée au salarié. C) L indemnité cmpensatrice de préavis (le préavis n est pas à effectuer) : Le cntrat est rmpu par le fait même du décès de l emplyeur, ce qui a pur cnséquence bligatire le paiement de l indemnité cmpensatrice de préavis. Le préavis ne dit pas être effectué par le salarié, le cntrat de travail n ayant plus d existence. L article 13 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur stipule que la date du décès de l emplyeur fixe le pint de départ du préavis nn effectué. Le mntant de cette indemnité crrespnd à la rémunératin que le salarié aurait perçue au curs de cette péride, s il avait nrmalement accmpli sn travail cnfrmément à la durée du travail prévue au cntrat u à défaut sur les bulletins de salaires. 5 Le nmbre d heures d absence crrespnd au nmbre d heures nn effectuées par le salarié du fait de sn absence pur cngés payés (hraire jurnalier x nmbre de jurs d absence) 6 Pur déterminer le nmbre d'heures réelles qui auraient été travaillées dans le mis cnsidéré si le salarié n avait pas été absent, il suffit de se référer au planning mensuel u à défaut aux bulletins de salaire (et nn pas à la durée mensuelle de travail prévue au cntrat). 7 Le salaire hebdmadaire est le résultat de l pératin suivante : salaire mensualisé X 12 mis / 52 semaines. 3

4 Celle-ci est fnctin de sn ancienneté et crrespnd (cf article 12 a/ 2/ de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur) à : - une semaine de travail si le salarié a mins de six mis d ancienneté ; - un mis de travail si le salarié a au mins six mis d ancienneté mais mins de deux ans d ancienneté ; - deux mis de travail si le salarié a au mins deux ans d ancienneté. D) L indemnité de rupture : Sauf dispsitins cntractuelles plus favrables, lrsque le salarié justifie d au mins un an d ancienneté à la date du décès de sn emplyeur, le salarié peut prétendre au versement d une indemnité de rupture égale à l indemnité de licenciement. Remarque : L ancienneté ne s entend pas uniquement par le temps éculé entre la date d embauche et la date du décès de l emplyeur. En effet, certains événements (maladie simple, cngés sans slde cf article 9 de la cnventin cllective des salariés du particulier emplyeur a cntrari) suspendent le cntrat et n entrent pas dans le calcul de l ancienneté. Si le salarié justifie de l ancienneté requise, le calcul de l indemnité de licenciement va se déruler en deux étapes : le calcul du salaire mensuel myen et ensuite le calcul du mntant de l indemnité de licenciement. Ce salaire représente : 1/ Calcul du salaire mensuel myen du salarié - le 1/12 ème de la rémunératin brute des duze derniers mis précédant la date de décès de l emplyeur - OU le 1/3 de la rémunératin brute des tris derniers mis précédant la date de décès de l emplyeur. Après avir effectué ces deux calculs, seul le salaire mensuel myen le plus élevé sera retenu pur calculer l indemnité de rupture. 2/ Calcul du mntant de l indemnité de licenciement du salarié Ce calcul s effectue en tenant cmpte de l'ancienneté du salarié à l'expiratin du cntrat, c'est-à-dire à l'expiratin thérique du préavis même s'il n est pas exécuté en l espèce. Si le salarié a une ancienneté inférieure u égale à 10 ans : il faudra lui verser une indemnité égale à 1/5 ème de salaire mensuel myen par année d ancienneté 8 (sauf dispsitin cntractuelle plus favrable). Si le salarié a une ancienneté supérieure à 10 ans : il faudra lui verser une indemnité égale à : 1/5 ème de salaire mensuel myen par année d ancienneté à laquelle s ajutent 2/15 de salaire mensuel myen par année d ancienneté au-delà de 10 ans d ancienneté (sauf dispsitin cntractuelle plus favrable). 8 Cur de cassatin, chambre sciale n

5 Par exemple, pur un salaire mensuel myen de 1 500, l'indemnité minimale sera de : avec une ancienneté de 3 ans : (1 500 x 1/5) x 3 = 900 avec une ancienneté de 12 ans : [(1 500 x 1/5) x 12] + [(1 500 x 2/15) x 2] = = Si l ancienneté du salarié ne cnstitue pas un nmbre entier, il cnviendra de prratiser l indemnité en fnctin de l ancienneté réelle. Par exemple, n versera au salarié ayant 3 ans et tris mis d ancienneté, une indemnité égale à : (salaire mensuel myen x 1/5 x 3 ans) + (salaire mensuel myen x 1/5 x 3/12 mis). E) Les heures de DIF 9 acquises par le salarié : Les salariés ayant un an d ancienneté acquièrent des heures au titre du Drit Individuel à la Frmatin (DIF) (cf accrd du 4 février 2008 relatif à la frmatin prfessinnelle tut au lng de la vie dans la branche des salariés du particulier emplyeur étendu par arrêté du 7 juillet 2008). Le salarié dit être infrmé du nmbre d heures de DIF acquis (dans le currier l infrmant du décès et le certificat de travail). Le mde d acquisitin des heures de DIF dépend de la date d embauche du salarié : Les salariés embauchés avant le 7 mai 2004 acquièrent des heures de DIF tus les ans à partir du 7 mai Les salariés embauchés après le 7 mai 2004 acquièrent des heures de DIF tus les ans à la date anniversaire de leur cntrat. Le mde de calcul des heures de DIF est le suivant : Les heures acquises jusqu au 31 juillet 2008 inclus snt calculées d après la frmule suivante : Durée du travail hebdmadaire x 20h/40h Les heures acquises à cmpter du 1 er aût 2008 (pursuite du cntrat après le 1 er aût 2008 u embauche à partir du 1 er aût 2008) snt attribuées seln un frfait, différent en fnctin de la durée du travail du salarié : Durée du travail hebdmadaire Mins de 7 h de 7 h à mins de 15 h De 15 h à mins de 21 h De 21 h à mins de 27 h De 27 h à mins de 33 h 33 h et plus Drits acquis par an 3 h 7 h 10 h 13 h 16 h 20 h Ainsi, le calcul du DIF s effectue en deux étapes pur les salariés embauchés avant le 1 er aût 2008 et dnt le cntrat s est pursuivi au-delà de cette date. Il cnviendra : d une part, de calculer le nmbre d heures acquises jusqu au 31 juillet 2008 seln la frmule de «prprtinnalité» ; 9 le DIF étant remplacé par le Cmpte Persnnel de Frmatin à partir du 1 er janvier

6 et, d autre part, de déterminer les heures acquises après le 1 er aût 2008 seln le frfait. A titre infrmatif, tute péride de suspensin du cntrat de travail (maladie, cngés ) est prise en cmpte pur le calcul du DIF dans les cnditins prévues par le cde du travail (article 2.1 de l accrd du 4 février 2008 relatif à la frmatin prfessinnelle tut au lng de la vie dans la branche des salariés du particulier emplyeur). En cas d année de travail incmplète, le nmbre d heures acquises sera prprtinnel à la durée du travail effectuée par le salarié dans l année. Le nmbre ttal d heures de DIF ne peut pas dépasser 120 heures. Le certificat de travail précisera le slde d heures de DIF acquises et nn utilisées à la date de fin du préavis. La smme qui figure dans le certificat de travail au titre du DIF n est pas une smme qui dit être versée autmatiquement au salarié lrs de la rupture du cntrat. Cette smme est furnie à titre indicatif au salarié et lui permet de cnnaitre le mntant mbilisable au titre du financement d une frmatin. Pur btenir plus d infrmatins au sujet des actins de frmatin prpsées par la branche des salariés du particulier emplyeur, le salarié peut cntacter IPERIA l Institut au (gratuit depuis un pste fixe). F) La remise des dcuments de fin de cntrat : Cmme pur tute rupture de cntrat de travail, il cnvient de remettre au salarié ses dcuments de fin de cntrat (cf article 14 de la cnventin cllective natinale des salariés du particulier emplyeur), à savir : - un reçu pur slde de tut cmpte (dnt un mdèle se truve sur le site du centre CESU : ) ; - un certificat de travail (dnt un mdèle se truve sur le site du centre CESU : ; - une attestatin Pôle empli spécifique aux particuliers emplyeurs (un frmulaire cncerne uniquement les salariés déclarés par le biais du centre CESU et l autre cncerne les salariés déclarés aux URSSAF u à Pajempli) que vus puvez vus prcurer sur le site internet de Pôle empli ( u en cntactant le 3995, 0.15 TTC/min)).. II) Les frmalités à accmplir vis-à-vis de l URSSAF u du centre CESU u de Pajempli En cas de décès de l emplyeur, le cnjint survivant u la successin dit infrmer l URSSAF u le centre natinal du CESU u Pajempli du décès de l emplyeur en adressant une cpie de l acte de décès accmpagné des crdnnées de la persnne en charge de la successin (ntaire u héritiers). Cncernant la déclaratin du dernier salaire, des indemnités cmpensatrices de préavis et de cngés payés Etant sumises à ctisatins sciales, ces smmes divent être déclarées et divent figurer sur le reçu pur slde de tut cmpte du salarié dnt un exemplaire est à returner signé par le salarié. 6

7 Cncernant la déclaratin de l indemnité de licenciement : L indemnité de licenciement n étant pas sumise à ctisatins (sauf si sn mntant excède certains seuils), celle-ci ne devra pas être déclarée, mais devra en revanche figurer sur le reçu pur slde de tut cmpte dnt un exemplaire est à returner signé par le salarié. III) Autre infrmatin Il est à nter qu il est admis à titre dérgatire que, tut cmme les derniers salaires et les indemnités de cngés payés, les indemnités de préavis et de rupture égale à l indemnité de licenciement dues au décès du particulier emplyeur snt retenues au passif de la successin (Rép. Min n JO ). 7

8 Annexe : MODELE DE COURRIER INFORMANT DU DECES DE L EMPLOYEUR Salarié(e) : Mme, M.... Adresse : À... Le... Lettre recmmandée avec accusé de réceptin n... Objet : Décès de vtre emplyeur Madame (Mnsieur), Nus smmes au regret de vus annncer le décès de vtre emplyeur, Madame/Mnsieur intervenu le. à. En applicatin de l article 13 de la Cnventin Cllective Natinale des Salariés du Particulier Emplyeur, vtre cntrat de travail cnclu le est bligatirement rmpu par le fait même du décès de vtre emplyeur. Par cnséquent, vus n effectuerez pas vtre préavis d une durée de..., lequel vus sera, néanmins, entièrement rémunéré. Les dcuments de fin de cntrat (certificat de travail, attestatin Pôle empli, reçu pur slde de tut cmpte dnt un exemplaire à returner signé) et vtre dernier bulletin de salaire vus sernt adressés par currier à cmpter du.u, si vus le suhaitez, tenus à vtre dispsitin à l adresse suivante :. Vtre dernier salaire ainsi que l intégralité des indemnités de fin de cntrat auxquelles vus avez drit cmpte tenu de vtre ancienneté et des dispsitins cntractuelles (indemnités de rupture, indemnités cmpensatrice de cngés payés) vus sernt versées dans les plus brefs délais. Si le(la) salarié(e) a au mins un an d'ancienneté, ajuter : Nus vus infrmns en utre que vus avez acquis... heures au titre du drit individuel à la frmatin. Vus puvez demander, pendant vtre préavis thérique, à utiliser ces heures pur bénéficier ntamment d'une actin de frmatin, de bilan de cmpétences u de validatin des acquis de l'expérience (vus puvez vus rapprcher sur ce pint d IPERIA L INSTITUT au , numér gratuit depuis un pste fixe). Nus vus prins, Madame/Mnsieur, de crire à l expressin de ns sentiments distingués. Signature (identificatin du signataire et de sa qualité) 8

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité

MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT. Réforme des retraites. La cessation progressive d activité MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Réfrme des retraites La cessatin prgressive d activité Guide de la cessatin prgressive d activité des fnctinnaires et des agents nn titulaires

Plus en détail

POUR SUIVRE LE PhD ou LE DEB (Prérequis)

POUR SUIVRE LE PhD ou LE DEB (Prérequis) FICHES PRATIQUES POUR SUIVRE LE PhD u LE DEB (Prérequis) Cnsultez la liste des requis nécessaires pur pstuler sur le site : http://campus-numeris.cm rubrique pré requis Inscrivez-vus aux tests indispensables,

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

La rupture conventionnelle du CDI

La rupture conventionnelle du CDI La rupture cnventinnelle du CDI Préambule La li du 25 juin 2008 prtant mdernisatin du marché du travail a instauré un nuveau mde de rupture du cntrat de travail à durée indéterminée (en plus de la démissin

Plus en détail

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de.

CONVENTION de HAUT-NIVEAU du joueur intégrant le Pôle Espoir Baseball de. CONVENTION de HAUT-NIVEAU du jueur intégrant le Pôle Espir Baseball de. Rédigée dans le respect des dispsitins du cde du sprt, ntamment ses articles L 231-3, L 231-6, D.221-17, R.221-26 et A. 231-3 à 231-8

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

VENDANGES 2014. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr

VENDANGES 2014. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr VENDANGES 2014 Saisie des TESA par Internet www.msafranchecmte.fr En cas de besin, vus puvez cntacter l assistance Internet de 8H30 à 12H00 et de 13h30 à 16h30 Téléphne : 09 69 36 37 01 Du temps de gagné

Plus en détail

VENDANGES 2015. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr

VENDANGES 2015. Saisie des TESA par Internet www.msafranchecomte.fr VENDANGES 2015 Saisie des TESA par Internet www.msafranchecmte.fr En cas de besin, vus puvez cntacter l assistance Internet de 8H30 à 12H00 et de 13h30 à 16h30 Téléphne : 09 69 36 37 01 assistanceinternet@umsage.msa.fr

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR.

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR. ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC Représenté par : LE SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR Et d autre part : LE SYNDICAT DE LA FONCTION PUBLIQUE ET PARAPUBLIQUE DU QUÉBEC (SFPQ)

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» LES REGIMES DE RETRAITE Le 11 juin 2013 Frmatin inter entreprises (Répnse suhaitée avant le 30 avril 2013) Les réfrmes successives des retraites, dnt la plus récente

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

INSTRUCTION N 2/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST)

INSTRUCTION N 2/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST) INSTRUCTION N 2/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST) MISE A JOUR LE 14/11/2014 SOMMAIRE TERMINOLOGIE Article Premier Les Opératins Sur Titres avec muvement de fnds 4 Article 2 Les

Plus en détail

Exonération sociale. du financement patronal. des régimes de protection sociale complémentaire

Exonération sociale. du financement patronal. des régimes de protection sociale complémentaire Guide de cnfrmité des cntrats de prtectin sciale cmplémentaire Exnératin sciale du financement patrnal des régimes de prtectin sciale cmplémentaire Vs cntrats de prtectin sciale cmplémentaire répndent-ils

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

ANNEXE REGLEMENTAIRE. Statuts des agents contractuels de la fonction publique

ANNEXE REGLEMENTAIRE. Statuts des agents contractuels de la fonction publique ANNEXE REGLEMENTAIRE Statuts des agents cntractuels de la fnctin publique Li n 84-16 du 11 janvier 1984 mdifiée - Décret n 86-83 du 17 janvier 1986 Li n 84-16 du 11 janvier 1984 mdifiée prtant dispsitins

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Directive - Stage en entreprise

Directive - Stage en entreprise mb/01/05/2014 Smmaire 1. Objectif... 1 2. Terminlgie... 1 3. Dmaine d applicatin... 1 4. Objectifs du stage... 1 5. Exigences du stage Bachelr (semestre 6)... 1 6. Péride de stage... 2 7. L'entreprise

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 1 ère partie : La notion de licenciement pour motif économique Mieux cnnaître le licenciement écnmique 1 ère partie : La ntin de licenciement pur mtif écnmique «Cnstitue un licenciement pur mtif écnmique le licenciement effectué par un emplyeur pur un u plusieurs

Plus en détail

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017

RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 COMITÉ DE PERFECTIONNEMENT Syndicat des emplyés et emplyées de l Université Laval et Université Laval RÈGLES DE FONCTIONNEMENT 2016-2017 Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2016 MEMBRES DU COMITÉ Bénédicte

Plus en détail

PRESENTATION SYNTHETIQUE DES DISPOSITIFS DE FORMATION MOBILISABLES POUR LES SALARIES EN INSERTION EN RHÔNE-ALPES

PRESENTATION SYNTHETIQUE DES DISPOSITIFS DE FORMATION MOBILISABLES POUR LES SALARIES EN INSERTION EN RHÔNE-ALPES PRESENTATION SYNTHETIQUE DES DISPOSITIFS DE FORMATION MOBILISABLES POUR LES SALARIES EN INSERTION EN RHÔNE-ALPES I - PENDANT LE PARCOURS EN S.I.A.E. 1. Les frmatins de drit cmmun mises en œuvre par l emplyeur

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Chômage-intempéries. L'entreprise ne doit recourir à cette indemnisation que lorsque ne subsiste aucune autre possibilité de travail.

Chômage-intempéries. L'entreprise ne doit recourir à cette indemnisation que lorsque ne subsiste aucune autre possibilité de travail. 2 0 1 3 Guide pratique du Chômage-intempéries Le régime du chômage-intempéries, figurant aux articles L.5424-6 à 19 et D.5424-7 à 49 du Cde du travail, a pur seul but d'indemniser les salariés du bâtiment

Plus en détail

Service de maintenance et de support

Service de maintenance et de support Service de maintenance et de supprt Entre les sussignés La sciété Intelimedia, Ci-après dénmmée (Le mainteneur) d une part, Et La sciété XXXXXXXXX, Ci-après dénmmée (Le client) d autre part, Il a été cnvenu

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail»

ENQUÊTE SUR LES FORCES DE TRAVAIL 2009 Module spécial «Accès des jeunes au marché du travail» Directin générale Statistique et Infrmatin écnmique 44, rue de Luvain - 1000 Bruxelles Numér d entreprise : 0314.595.348 ENQUÊTE CONTINUE SUR LES FORCES DE TRAVAIL Mdule spécial «Accès des jeunes au marché

Plus en détail

Institution de prévoyance CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE

Institution de prévoyance CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE apgis Institutin de prévyance 12 rue Massue 94684 Vincennes cedex 01.49.57.16.00 01.49.57.16.02 DECES INCAPACITE INVALIDITE CARREFOUR HYPERMARCHES PERSONNEL CADRE & AGENT DE MAITRISE Janvier 2012 Institutin

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

L original de ce document est à nous retourner par courrier et avant le stage, dûment complété et accompagné des pièces demandées,

L original de ce document est à nous retourner par courrier et avant le stage, dûment complété et accompagné des pièces demandées, CONSEIL DE LA FORMATION DE LA CHAMBRE REGIONALE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE BRETAGNE Cntur Antine de St Exupéry Campus de Ker lann - CS 87226 35172 BRUZ Cedex Tél : 02.23.50.15.30 Fax : 02.23.50.15.00

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

Fiche n 4 : La convention annuelle

Fiche n 4 : La convention annuelle Fiche n 4 : La cnventin annuelle Champ d applicatin 1. Opérateurs cncernés 2. Prduits cncernés 3. Durée de la cnventin annuelle 4. Date de cnclusin de la cnventin annuelle Cntenu de la cnventin annuelle

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon

CONTRAT DE SEJOUR. Monsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudonné Collomp de Banon CONTRAT DE SEJOUR Cntrat de séjur entre les sussignés : Mnsieur RONZONI Philippe représentant de l Hôpital Dieudnné Cllmp de Bann D une part, et Madame Ou Mnsieur Et/pur Madame, Mademiselle, Mnsieur, En

Plus en détail

Checklist: e-commerce et protection du consommateur

Checklist: e-commerce et protection du consommateur Checklist: e-cmmerce et prtectin du cnsmmateur crsslaw s checklists Date : 1 er juin 2014 Versin 1.1 Tags : e-cmmerce, ICT Law Françis Cppens Françis est cllabrateur senir chez crsslaw. Il se spécialise

Plus en détail

Prix pour les jeunes chercheurs

Prix pour les jeunes chercheurs Prix pur les jeunes chercheurs REGLEMENT DE L EDITION 2016 ARTICLE I. OBJET DU PRIX La Fndatin Bettencurt Schueller, recnnue d utilité publique, a pur but de «participer au maintien et au dévelppement

Plus en détail

Conditions de Vente LUMINEO

Conditions de Vente LUMINEO Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internet www.lumine.cm. lumine.cm

Plus en détail

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire.

des observations de l autorité territoriale sur les vœux du fonctionnaire. Les fiches de ntatin 2013 snt accessibles sur le site Internet du CDG01. LES FICHES DE NOTATION 2013 Elles expriment la valeur prfessinnelle du fnctinnaire, et se cmpsent : des vœux du fnctinnaire d une

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL

LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL FICHE OUTILS LES DIFFERENTS TYPES DE CONTRATS DE TRAVAIL Rédigé par Maïlis Massn (ASSOCIATION ARCHIMENE) 1. Le CDD 2. Le CDI 3. Le CDI Intermittent 4. Le Cntrat d Apprentissage 5. Le Cntrat de Prfessinnalisatin

Plus en détail

3. Les affiliations individuelles

3. Les affiliations individuelles 3. Les affiliatins individuelles 3.1. GENERALITES Affiliatin bligatire 3.1.1. Cnfrmément à l'article VI des statuts, les sciétés admises à la Fédératin divent bligatirement demander une licence pur tus

Plus en détail

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23

MANUEL COLLECTIVITÉ. Manuel collectivités Page 1 sur 23 MANUEL COLLECTIVITÉ Manuel cllectivités Page 1 sur 23 SOMMAIRE Écran d accueil... 3 Accès... 3 Présentatin... 3 Descriptin des frmulaires de l enquête... 4 Saisie des infrmatins cncernant la cllectivité...

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE

CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE Directin Départementale du Travail, de l Empli et de la Frmatin Prfessinnelle de l ARIEGE CHARTE DE QUALITE POUR L ACCOMPAGNEMENT DES SALARIES RECRUTES EN CONTRATS AIDES DE L EDUCATION NATIONALE La présente

Plus en détail

VDI Vendeur à Domicile Indépendant

VDI Vendeur à Domicile Indépendant VDI Vendeur à Dmicile Indépendant Nte liminaire L'activité de vendeur à dmicile indépendant (VDI) désigne une frme de distributin réalisée auprès de particuliers, à leur dmicile u sur leur lieu de travail

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS

CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS CONDITIONS GENERALES D'UTILISATION DE LA CARTE GALAXY VIDEO FUTUR SUR LE SUPPORT DES PRODUITS CONNECTES PHILIPS Le présent dcument définit les Cnditins Générales d'utilisatin (ci-après les «CGU») régissant

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

Recrutement de volontaires du service civique

Recrutement de volontaires du service civique Recrutement de vlntaires du service civique Cmme suite à la mise en ligne de l annnce cncernant vtre structure d accueil, les services de la DSDEN de vtre département vus nt fait parvenir les candidatures

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

ACCORD CADRE En application des articles 26 et 76 du code des marchés publics du 1 er août 2006 (décret n 2006-975 du 01 aout 2006)

ACCORD CADRE En application des articles 26 et 76 du code des marchés publics du 1 er août 2006 (décret n 2006-975 du 01 aout 2006) 01.49.11.38.38 Saint-Clud, le 16 nvembre 2010 01.49.11.38.36 ACCORD CADRE En applicatin des articles 26 et 76 du cde des marchés publics du 1 er aût 2006 (décret n 2006-975 du 01 aut 2006) PETITES FOURNITURES

Plus en détail

RELATION EMPLOYEUR PRESTATAIRE DE SERVICES ONSS

RELATION EMPLOYEUR PRESTATAIRE DE SERVICES ONSS LIGNES DE CONDUITE : RELATION EMPLOYEUR PRESTATAIRE DE SERVICES ONSS 1. Principes généraux En principe, les emplyeurs agissent en leur nm et cmmuniquent avec l ONSS afin de remplir leurs bligatins administratives.

Plus en détail

RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES

RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES 700, bulevard Laure, bureau 231, Sept-Îles (Québec) G4R 1Y1 Tél. : 418 962-7677 Fax : 418 968-2084 desi@deseptiles.cm www.deseptiles.cm Ce dcument sert à vus présenter, vus ainsi

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

CHARTE d'engagement. Préambule. Principes

CHARTE d'engagement. Préambule. Principes CHARTE d'engagement Préambule La charte engagement de l'unin Syndicale des Micr-Entrepreneurs a pur but d'engager les micrentrepreneurs dans une démarche de prfessinnalisatin afin qu'ils sient recnnus,

Plus en détail

Mise à jour le 19 juin 2015 Comité de perfectionnement du personnel de soutien

Mise à jour le 19 juin 2015 Comité de perfectionnement du personnel de soutien Cadre de gestin des activités de perfectinnement pur le persnnel de sutien Mise à jur le 19 juin 2015 Cmité de perfectinnement du persnnel de sutien Cadre de gestin des activités de perfectinnement du

Plus en détail

Centre Hospitalier de Périgueux (24) Tranche 2 du Plan Directeur : Construction d un bâtiment d hospitalisation et restructuration du bâtiment B

Centre Hospitalier de Périgueux (24) Tranche 2 du Plan Directeur : Construction d un bâtiment d hospitalisation et restructuration du bâtiment B Missin Cntrôle Technique Centre Hspitalier de Périgueux (24) Tranche 2 du Plan Directeur : Cnstructin d un bâtiment d hspitalisatin et restructuratin du bâtiment B REGLEMENT DE CONSULTATION Maîtrise d

Plus en détail

Demande d allocation supplémentaire d invalidité

Demande d allocation supplémentaire d invalidité Demande d allcatin supplémentaire d invalidité Ntice explicative Cette ntice a été réalisée pur vus aider à cmpléter vtre demande. Imprimé prvisire Réf. 05/2015 Demande d allcatin supplémentaire d invalidité

Plus en détail

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit

Attention : Tous prêteurs L information pour toutes les personnes enregistrées en vertu de la Loi sur la communication du coût du crédit Attentin : Tus prêteurs L infrmatin pur tutes les persnnes enregistrées en vertu de la Li sur la cmmunicatin du cût du crédit Cmmissin des services financiers et des services aux cnsmmateurs Divisin des

Plus en détail

ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DU MORBIHAN. ECOLE SAINTE MARIE PIE X 26, rue du 62 ème RI 56100 LORIENT

ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DU MORBIHAN. ECOLE SAINTE MARIE PIE X 26, rue du 62 ème RI 56100 LORIENT ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DU MORBIHAN ECOLE SAINTE MARIE PIE X 26, rue du 62 ème RI 56100 LORIENT LE CONTRAT DE SCOLARISATION ECOLE SAINTE MARIE PIE X Dcument à destinatin des familles de l écle Sainte Marie

Plus en détail

7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE

7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE E.A.T.A. Manuel de la frmatin et des examens (Mai 2008) 7. L EXAMEN D ANALYSTE TRANSACTIONNEL(LE) CERTIFIÉ(E) (C.T.A.) : VUE D ENSEMBLE 7.1. Intrductin 7.1.1. L examen d Analyse Transactinnel(le) certifié(e)

Plus en détail

Règlement de la Bourse HOPIPHARM MSD organisée en 2016 par le SYNPREFH et MSD France

Règlement de la Bourse HOPIPHARM MSD organisée en 2016 par le SYNPREFH et MSD France Règlement de la Burse HOPIPHARM MSD rganisée en 2016 par le SYNPREFH et MSD France 1. CONTEXTE Le SYNPREFH et MSD France (MSD) décernent en 2016 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le

Plus en détail

Vu les statuts actuels de la Communauté d agglomération de saintes et notamment son article 6 I 3 ) a).

Vu les statuts actuels de la Communauté d agglomération de saintes et notamment son article 6 I 3 ) a). REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUBVENTIONS AUX PROJETS DE PRIMO ACCESSION DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE SAINTES Vu l arrêté préfectral n -34-DRCTE-B du 8 décembre 0 prnnçant la fusin-extensin entre

Plus en détail

Evaluation comportementale

Evaluation comportementale Evaluatin cmprtementale Le dcteur Garnier est inscrit sur la liste préfectrale des vétérinaires puvant prcéder à l évaluatin cmprtementale des chiens catégrisés (article L211-12) sur le département du

Plus en détail

Cahier des Clauses Particulières

Cahier des Clauses Particulières MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIE HAROPA 34, bulevard de Bisguilbert BP4075 76022 ROUEN Cedex 3 ACCOMPAGNEMENT DES TRAVAUX POUR FACILITER LES ECHANGES D INFORMATIONS POUR LA DESSERTE ROUTIERE

Plus en détail

RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Application de l article 154 et suivant de la convention collective)

RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Application de l article 154 et suivant de la convention collective) COMITÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE RÈGLES PARTICULIÈRES 2015-2016 (Applicatin de l article 154 et suivant de la cnventin cllective) Date d entrée en vigueur : le 1 er mai 2015 MEMBRES DU COMITÉ PARITAIRE

Plus en détail

Formation Willems 2015/2016

Formation Willems 2015/2016 Frmatin Willems 2015/2016 Présentatin générale - mdule 1 INTRODUCTION Ce mdule 1 crrespnd à la 1 ère année de frmatin au Diplôme mettant en place les fnctinnements dans tus les chapitres, principalement

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE POUR COMPLETER LE RAPPORT FINAL EN LIGNE Partenariats éducatifs Grundtvig

GUIDE TECHNIQUE POUR COMPLETER LE RAPPORT FINAL EN LIGNE Partenariats éducatifs Grundtvig GUIDE TECHNIQUE POUR COMPLETER LE RAPPORT FINAL EN LIGNE Partenariats éducatifs Grundtvig Pur rappel, le rapprt final est cnsidéré cmme vtre demande de paiement pur le versement du slde de la subventin.

Plus en détail

Inscription au registre du Commerce de _sous le n _ Immatriculation à l INSEE sous le n désigné(e) dans ce qui suit sous le vocable «le titulaire»

Inscription au registre du Commerce de _sous le n _ Immatriculation à l INSEE sous le n désigné(e) dans ce qui suit sous le vocable «le titulaire» MAPA PI MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Passé en vertu des dispsitins de l article 146 du Cde des marchés publics (décret n 2006-975 du 1 er aût 2006 mdifié) INTITULE DU MARCHE

Plus en détail

Convention Unédic Pôle emploi relative aux délégations de service et à la coopération institutionnelle ANNEXES

Convention Unédic Pôle emploi relative aux délégations de service et à la coopération institutionnelle ANNEXES Cnventin Unédic Pôle empli relative aux délégatins de service et à la cpératin institutinnelle ANNEXES Annexe 1 : Indemnisatin et Recuvrement Page 2 Annexe 2 : Crdinatin cmmunautaire Page 10 Annexe 3 :

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement, techniques avancées 2 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement, techniques avancées 2 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement, techniques avancées. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement, techniques avancées 2 jurs 2 Cnventin de frmatin : référencement, techniques avancées.

Plus en détail

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France Cnsultatin veille médias Cmité Natinal Olympique et Sprtif France Date limite et heure limite de réceptin des ffres : Le 1 er septembre 2014 à 12h00 Préambule Le Cmité Natinal Olympique et sprtif Française

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES SERVICES MOORINGSPOT

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES SERVICES MOORINGSPOT CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DES SERVICES MOORINGSPOT Le site internet MringSpt (le «Site») est une platefrme internet accessible à l adresse www.mringspt.cm, furnissant des services de mise en relatin

Plus en détail

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA

PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA PÉTITIONS ÉLECTRONIQUES GUIDE POUR LA CRÉATION ET LA SOUMISSION D UNE PÉTITION CHAMBRE DES COMMUNES CANADA Chaque pétitin cmmence par une idée et franchit différentes étapes avant d être signée et présentée

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES

3 novembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES ÉLECTION GÉNÉRALE OFFRE DE SERVICE 3 nvembre 2013 PERSONNEL ÉLECTORAL INFORMATION AUX PERSONNES INTÉRESSÉES La Ville de Pinte-Claire tient d abrd à vus remercier pur l intérêt que vus manifestez à l égard

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. Adoptés le. Modifiés le RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX Adptés le Mdifiés le Page laissée intentinnellement vierge 2 Siège scial. 3 Le siège scial de la crpratin Jujuthèque de Saint-Hubert (ci-après désignée «la crpratin») est établi dans

Plus en détail

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours

adifco Convention de formation N 20110550 Formation au référencement 3 jours 1 Cnventin de frmatin : référencement internet. adifc Cnventin de frmatin N 20110550 Frmatin au référencement 3 jurs Signature bligatire : ADIFCO, sarl au capital de 10 000, SIREN 451 292 544, RCS Dijn,

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Cnventin de partenariat Entre le Lycée Général & Technlgique Françis 1 er Fauburg de Vitry le Brûlé BP 90406 51308 Vitry le Françis Cedex Et La Sciété Mangin-Egly Entreprises Rue de la Fntaine Ludt BP

Plus en détail

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune Cnventin entre la CREA et la Cmmune de.. pur la valrisatin des Certificats d Ecnmies d Energie durant le prlngement de la 2 ème péride du dispsitif La Cmmunauté d agglmératin Ruen Elbeuf Austreberthe La

Plus en détail

Re forme des cotisations sociales FAQ

Re forme des cotisations sociales FAQ Re frme des ctisatins sciales FAQ Ont cllabré à la rédactin de ces FAQ, Acerta, la DG Indépendants et l INASTI. Table des matières À partir de 2015, sur la base de quels revenus mes ctisatins sernt-elles

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Cnditins générales de vente Article 1 : Champs d'applicatin et Mdificatin des Cnditins Générales de Vente Les présentes cnditins générales de vente s'appliquent à tutes cmmandes passées sur le site Internetwww.grainesbcquet.

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Directin de la Virie et des Déplacements MANUEL DU PASS AUTOCAR LES PRINCIPES : 1) Le statinnement : Les PASS Autcars snt des titres de statinnement qui divent être utilisés par tut autcar en statinnement

Plus en détail

EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOUVELLES DISPOSITIONS

EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOUVELLES DISPOSITIONS n 2015-01 Drit syndical PRÉAMBULE EXERCICE DU DROIT SYNDICAL DANS LA NCTION PUBLIQUE TERRITORIALE NOUVELLES DISPOSITIONS Infrmatin destinée aux cllectivités affiliées au Centre de Gestin Après les électins

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES»

DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES» DOSSIER DE CANDIDATURE OPERATION «INITIATIVES JEUNES» Règlement : INITIATIVES JEUNES Le département du Calvads suhaite dévelpper une plitique visant à susciter, sutenir, dévelpper et faire cnnaître la

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI

ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET O RIENTATIONS APPROCHE D INTERVENTION 1. CONTEXTE 2. OFFRE DE SERVICE POUR LES PERSONNES EN EMPLOI APPROCHE D INTERVENTION ANNEXE 8 RÉORIENTATION DES PERSONNES EN EMPLOI ET SANS EMPLOI DANS L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI-QUÉBEC O RIENTATIONS 1. CONTEXTE Des éléments nt permis d btenir un psitinnement cncernant

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX INTERPRÉTATION Dans les présents règlements et tut autre règlement du CPA ST-GEORGES, la frme masculine attribuée au texte u aux fnctins est utilisée pur marquer le genre neutre et

Plus en détail

INFORMATION SUR L AIDE AUX DEVOIRS

INFORMATION SUR L AIDE AUX DEVOIRS INFORMATION SUR L AIDE AUX DEVOIRS La ville de Carquefu met en place une platefrme d aide aux devirs afin de faciliter la recherche de jeunes «aidants» pur les parents carquefliens pur un besin pnctuel

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Avril 2016 AVANT-PROPOS Le régime de la franchise de

Plus en détail