CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent"

Transcription

1 CHAPITRE V Formes dfférentelles sur les varétés I. Espace tangent Sot M une varété dfférentable de dmenson n et U = (U, ϕ ) I un atlas de M. On note par ϕ j := ϕ ϕ 1 j le dfféomorphsme entre les ouverts ϕ j (U U j ) et ϕ (U U j ) de R n. Sot x M un pont de M et I x l ensemble (non-vde) des ndces tels que x U. On défnt la relaton d équvalence suvante sur l ensemble I x R n : (, v) (j, w) v = dϕ jϕj (x) (w). Exercce: vérfer qu l s agt ben d une relaton d équvalence. Défnton 1. L espace quotent I x R n / s appelle l espace tangent à M en x. Il est noté T x M. Pour tout ndce I x on peut défnr une bjecton ψ : R n T x M par v ψ (v) := (, v). Du fat que (exercce) (1) ψ 1 ψ j = dϕ jϕj (x) est une applcaton lnéare quels que soent, j I x, l espace T x M a une structure naturelle d espace vectorel réel de dmenson n. Remarque 2. L espace tangent dépend (en apparence) du chox de l atlas qu défnt la structure dfférentable de M. Il est néanmons facle à vérfer que s U = (U j, ϕ j) j J est un atlas équvalent à U, alors les espaces tangents construts à l ade de U et U sont canonquement somorphes en tant qu espaces vectorels. L unon (dsjonte) T M := x M T x M de tous les espaces tangents s appelle le fbré tangent. 1

2 2 Exemple: S M = U est un ouvert de R n, l espace tangent à M en chaque pont x s dentfe canonquement à R n, en utlsant l atlas à un seul élément donné par l ncluson de M dans R n. Le fbré tangent de U s dentfe alors à U R n. II. Dfférentelle d une foncton Rappel: S f : U V et g : V W sont des fonctons C entre des ouverts de R m, R n et R p respectvement, la règle de dérvaton des fonctons composées (g f) x j (x) = n k=1 s écrt de manère condensée g y k (f(x)) f k x j (x), (2) d(g f) x = dg f(x) df x, x U. 1, p, j 1, m, x U Soent M et N deux varétés dfférentables de dmensons m et n avec des atlas U = (U, ϕ ) I et U = (U j, ϕ j) j J et sot f : M N une foncton C. On rappelle que cela sgnfe que pour tous x M, U contenant x et U j contenant f(x), la foncton ϕ j f ϕ 1 est une foncton C entre des ouverts de R m et R n. Proposton-Défnton. df : T M T N défne par La dfférentelle de f est l applcaton (3) df(x) = ψ j d(ϕ j f ϕ 1 ) ϕ (x) ψ 1 (X) pour tous x M, X T x M, U contenant x et U j contenant f(x). En partculer, s f est une foncton à valeurs réelles, on a (4) df(x) = d(f ϕ 1 ) ϕ (x) ψ 1 (X). Preuve. Les relatons (1) et (2) montrent que la défnton de df(x) ne dépend pas des chox de U et U j. On remarque que df est une applcaton lnéare entre T x M et T f(x) N quel que sot x M. Un calcul smple montre que la relaton (2) contnue à être vérfée: s M, N, P sont des varétés dfférentables et f : M N et g : N P sont des fonctons dfférentables, alors (5) d(g f) x = dg f(x) df x, x M.

3 3 III. Champs de vecteurs Un champ de vecteurs sur un ouvert U de R n n est ren d autre qu une foncton C, notée X, défne sur U à valeurs dans R n. L mage d un pont x U par X est un vecteur de R n vu comme élément de l espace tangent T x U. Cette noton se généralse asément aux varétés: Défnton 3. Un champ de vecteurs sur une varété dfférentable M est une applcaton X : M T M satsfasant les proprétés suvantes: () X(x) T x M quel que sot x M. () X est dfférentable, dans le sens suvant: pour chaque carte (U, ϕ ), l applcaton de ϕ (U ) dans R n défne par x ψ 1 X ϕ 1 (x) est C. Autrement dt, l expresson de X dans chaque carte dot être C. Remarque. Sur l ntersecton de deux cartes, U U j, on a d après ce qu précède ψ 1 j X ϕ 1 j (y) = d(ϕ j ) y ψ 1 X ϕ 1 ϕ j (y), y ϕ (U U j ), donc la défnton de la dfférentablté des champs de vecteurs ne dépend pas du chox de la carte. IV. Formes dfférentelles Sot M une varété dfférentable de dmenson n. Pour chaque x M on défnt Λ k x(m) := Λ k (T x M ). Un élément de Λ k x(m) est donc une applcaton k-lnéare alternée sur T x M à valeurs dans R. L unon dsjonte Λ k (M) := Λ k x(m) x M s appelle le fbré extéreur de degré k. Défnton 4. Une k-forme dfférentelle sur une varété dfférentable M est une applcaton ω : M Λ k (M) satsfasant les proprétés suvantes: () ω(x) Λ k x(m) quel que sot x M. () X est dfférentable, dans le sens suvant: la foncton x ω(x)(x 1 (x),..., X k (x)) est C quels que soent les champs de vecteurs (C ) X 1,..., X k sur M. Le R-espace vectorel des k-formes dfférentelles est noté par Ω k (M).

4 4 S U est un ouvert de M, la restrcton à U défnt une applcaton lnéare Ω k (M) Ω k (U). Exemple fondamental. S f : M R est une foncton C, sa dfférentelle df : T M T R défnt une 1-forme dfférentelle. En effet, d après (4), s X est un champ de vecteurs C sur M, la foncton x df x (X(x)) s écrt dans une carte (U, ϕ) (6) df x (X(x)) = d(f ϕ 1 ) ϕ(x) ψ 1 (X(x)) = F (ϕ(x)) où on a noté par F la foncton sur l ouvert ϕ(u) de R n F (y) = d(f ϕ 1 ) y ψ 1 (X(ϕ 1 (y))) qu est C d après la défnton 3. En partculer, s on note par x : U R, = 1, n les composantes de la carte ϕ, on obtent des 1-formes dx Ω 1 (U). Proposton 5. Les 1-formes dx, = 1, n forment une base de Λ 1 (U) en chaque pont. Preuve. Sot x U et ψ : R n T x M l somorphsme défnt par la carte ϕ. Comme x ϕ 1 est la -ème coordonnée sur R n, la relaton (4) montre que dx (x)(ψ(e j )) = δ j, où {e j } est la base canonque de R n. D après le Corollare II-4 du premer chaptre, les k-formes dx 1... dx k, 1 1 < 2 <... < k n forment un base de Λ k (U) en chaque pont. On constate qu on peut travaller (localement) avec les formes dfférentelles sur les varétés comme sur les ouverts de R n. Défnton 6. Soent M et N deux varétés dfférentables et sot f : M N une foncton C. S ω Ω k (N) est une k-forme dfférentelle sur N, on défnt son mage récproque f ω Ω k (M) par (f ω) x (X 1,..., X k ) = ω f(x) (df x (X 1 ),..., df x (X k )), quel que sot x M et les vecteurs tangents X T x M. La vérfcaton du fat que f ω est C est facle et lassée au lecteur. Comme pour le cas des formes sur les ouverts de R n, l est clar que f : Ω (N) Ω (M) est R-lnéare et satsfat f (α β) = (f α) (f β) quelles que soent α, β Ω (N). De plus, l mage récproque satsfat (7) (f g) = g f grâce à la relaton (5).

5 V. Dfférentelle extéreure Théorème 7. Sot M une varété dfférentable. Il exste une unque applcaton R-lnéare d : Ω (M) Ω (M) satsfasant les condtons suvantes: () d(ω p (M)) Ω p+1 (M) p 0. () d : Ω 0 (M) Ω 1 (M) est la dfférentelle des fonctons qu a été défne dans (4). 5 () d(α β) = (dα) β + ( 1) p α (dβ), Ω (M). α Ω p (M), β (v) d d = 0. (v) S f : M N est une applcaton dfférentable, alors d f = f d. Preuve. L uncté résulte mmédatement de la condton (v). En effet, en consdérant les nclusons des cartes U M, on vot que d sur M est détermné par d sur les U, qu à son tour est détermné par d sur les ouverts ϕ (U ) de R n. Pour montrer l exstence, on remarque que la donnée d une forme dfférentelle sur M est équvalente à la donnée de formes dfférentelles ω sur les cartes U qu concdent sur les ntersectons: ω U U j = ω j U U j. Sot alors ω Ω p (M). On défnt la (p + 1)-forme σ sur U par σ := ϕ (d((ϕ 1 ) ω)), où l opérateur d dans le membre drot est la dfférentelle extéreure habtuelle sur les ouverts de R n. S ϕ j := ϕ ϕ 1 j est le dfféomorphsme entre les ouverts ϕ j (U U j ) et ϕ (U U j ) de R n défn au début de ce chaptre, la relaton de fonctoralté (7) nous permet d écrre σ U U j = ϕ (d((ϕ 1 ) ω)) = ϕ j(ϕ jd((ϕ 1 ) ω)) = ϕ j(d(ϕ j(ϕ 1 ) ω)) = ϕ j(d((ϕ 1 j ) ω)) = σ j U U j, donc la collecton (σ ) défnt ben une p + 1-forme sur M, qu on appelle dω. La vérfcaton des proprétés () (v) résulte drectement des proprétés analogues de d sur les ouverts de R n.

6 6 CHAPITRE VI Cohomologe de De Rham sur les varétés La théore de la cohomologe de De Rham sur les ouverts de R n se transpose sans dffculté sur les varétés. Plus précsément, les défntons et résultats du chaptre III restent vras en remplaçant les ouverts de R n dans chaque enoncé par des varétés de dmenson n, sauf pour les sutes exactes de Mayer-Vetors en cohomologe smple et à support compact (Proposton II-3 et son corollare, Théorème III- 2 et Corollare III-2), ou au leu de U et V ouverts de R n l faut lre U et V ouverts d une varété de dmenson n.

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

Note de Géométrie Différentielle - Application de la Méthode du Repère Mobile à l ellipsoïde de Référence- Par Abdelmajid BEN HADJ SALEM

Note de Géométrie Différentielle - Application de la Méthode du Repère Mobile à l ellipsoïde de Référence- Par Abdelmajid BEN HADJ SALEM REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT Offce de la Topographe et du Cadastre Note de Géométre Dfférentelle - Applcaton de la Méthode du Repère Moble à l ellpsoïde de Référence- Par Abdelmajd BEN

Plus en détail

II MOMENTS - TORSEURS

II MOMENTS - TORSEURS II OENTS - TORSEURS Le torseur est l'outl prvlégé de la mécanque. Il sert à représenter le mouvement d'un solde, à caractérser une acton mécanque et à formuler le PFD (prncpe fondamental de la dynamque),

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1 EXERCICE 1. Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 1.1. (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ). 1.. (5 )( + 6 ); ( + ) ( ). 1.. 1.. 1.5. 1+ ; 1 ; +. 1+ 7 + + + 1. 1+ α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

5. Relations d équivalences

5. Relations d équivalences 5. Relatons d équvalences Il est naturel de classfer des choses et on le fat tout le temps. Les nombres naturels sont de deux sortes : ceux qu sont pars et ceux qu sont mpars. On consdère Par et Impar

Plus en détail

Méthode des résidus pondérés

Méthode des résidus pondérés Produt propre d un opérateur Méthode des résdus pondérés Ecrture d un opérateur u avec Ω les coordonnées spatales x, y, z p dans Ω Pour un opérateur lnéare u u u u avec α, β des nombres quelconques Pour

Plus en détail

Circuits en courant continu

Circuits en courant continu Crcuts en courant contnu xercce On consdère les tros montages suvants : montage montage montage ) Montrer que le premer montage équvaut à une résstance unque eq telle que : + eq ) Montrer que le deuxème

Plus en détail

10 I. INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GROUPES

10 I. INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GROUPES 10 I. INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GROUPES () Pour tout x H, x 1 H Cela sgnfe que la restrcton de à H H que l on note encore mas qu l faudrat en toute rgueur désgner par H donne une lo nterne de H et

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Chapitres sur les groupes

Chapitres sur les groupes Unversté Montpeller II Année unverstare 2013-2014 L3 Mathématques, GLMA501 Cours d Algèbre Générale 1 Chaptres sur les groupes Ces notes contennent les énoncés des prncpaux résultats du cours et quelques

Plus en détail

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire UE MAT234 Notes de cours sur l algèbre lnéare Matrces - Systèmes lnéares - Détermnants - Dagonalsaton Dans tout ce document, K désgne ndfféremment le corps des nombres réels IR, ou celu des nombres complexes

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

Polynômes en plusieurs indéterminées

Polynômes en plusieurs indéterminées Polynômes en pluseurs ndétermnées Marc SAGE 29 octobre 25 Table des matères La A-algèbre A ( ) 2I 2. Dé ntons................................................. 2.2 Écrture canonque des polynômes...................................

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Les nombres complexes. Défnton............................................................... Opératons...............................................................3 Parte réelle

Plus en détail

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS 1. Introducton La factorsaton est l un des ponts où l analoge entre nombres enters et polynômes se rompt. Par exemple, en caractérstque nulle, on peut trouver

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

PLAN L OPTIMISATION MULTICRITÈRE

PLAN L OPTIMISATION MULTICRITÈRE PLAN COURS 5 OPTIMISATION MULTICRITÈRE Master IAD DMDC PATRICE PERNY LIP6 UnverstéPars6 1 Défntons 2 Relatons de domnance, effcacté 3 Fonctons scalarsantes 4 Exploraton de la frontère effcace 2/28 L OPTIMISATION

Plus en détail

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2 1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérque Elémentare FchedeTDno2 1 Que peut-on dre d une méthode tératve dont la matrce a un rayon spectral nul? 2 Etuder les méthodes de Jacob et Gauss-Sedel pour

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Unversté Claude Bernard Lyon 1 L1 de Mathématques : Math. II Algèbre (parcours prépa.) Année 2013 2014 Fractons ratonnelles I On fxe un corps K. On connaît l anneau des polynômes K[X], dont l arthmétque

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

Les Nombres. A.Balan 4 août 2017

Les Nombres. A.Balan 4 août 2017 Les Nombres A.Balan 4 août 2017 1 Les nombres enters naturels 1.1 Défnton On appelle c nombres enters naturels N les cardnaux des ensembles fns [J]. En partculer 0 est le cardnal de l ensemble vde, 1 est

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité

TD6 : groupe linéaire, homographies, simplicité École Normale Supéreure 1ère année Année 2015-2016 Algèbre 1 TD6 : groupe lnéare, homographes, smplcté Exercces : à préparer à la mason avant le TD, seront corrgés en début de TD. Exercces : seront tratés

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous UTILS MATHEMATIQUES L1 SVG 1 Paul Broussous Chaptre II. Nombres complees Défnton. L ensemble C des nombres complees est formé des epressons de la forme +, et nombres réels avec les règles : (Egalté) +

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

Dipôle RC : Exercices

Dipôle RC : Exercices Dpôle : xercces xercces 1 : QM Un condensateur est placé dans un crcut. Le schéma ndque les conventons adoptées. hosr dans chacune des phrases suvantes, la proposton exacte. On donne q A = q 1. la tenson

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Calculer une enveloppe convexe

Calculer une enveloppe convexe Calculer une enveloppe convexe Préparaton à l agrégaton opton Calcul formel Antone Chambert-Lor (verson revue par Mchel Coste) 1. Introducton Sot A une parte du plan ; de nombreux problèmes géométrques

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

Master 2 IMOI, Université de Lorraine Méthodes numériques avancées pour la résolution des EDP. Volumes Finis. J.-F. Scheid

Master 2 IMOI, Université de Lorraine Méthodes numériques avancées pour la résolution des EDP. Volumes Finis. J.-F. Scheid Master IMOI, Unversté de Lorrane Méthodes numérques avancées pour la résoluton des EDP Volumes Fns J.-F. Sched Année 06-07 Table des matères Equatons ellptques 5. Introducton............................................

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Exercices type Bac Nombres complexes

Exercices type Bac Nombres complexes Exercces type Bac Nombres complexes Exercce 1 : Pour chaque queston, une seule réponse est exacte. Chaque réponse juste rapporte 1 pont. Une absence de réponse n est pas sanctonnée. Il sera retré 0,5 pont

Plus en détail

Aspects rigoureux de la mécanique statistique à l équilibre

Aspects rigoureux de la mécanique statistique à l équilibre Aspects rgoureux de la mécanque statstque à l équlbre Jéréme Boutter et Gulhem Semerjan Examen du 6 jun 2013 Le sujet est formé de deux partes ndépendantes. Vous rédgerez leurs solutons sur deux copes

Plus en détail

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes IUT ORSAY Mesures Physques Intégrales trples Calcul de volumes et d hyper-volumes Cours du ème semestre A. omane «cubable» On dt qu un domane est cubable quand son volume peut être approché par une subdvson

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Algèbres de Hall, groupes quantiques et bases canoniques

Algèbres de Hall, groupes quantiques et bases canoniques Algèbres de Hall, groupes quantques et bases canonques Résumé Ce texte est la verson écrte d un cours d envron quatre à cnq heures donné dans le cadre du DEA résdent «Carquos et représentatons géométrques»,

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d etour au menu éseaux lnéares Défntons Un réseau électrque lnéare est un ensemble de dpôles lnéares, relés par des conducteurs de résstance néglgeable. On suppose que le réseau content au mons un générateur.

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

arxiv:math/ v1 [math.gr] 28 Oct 2005

arxiv:math/ v1 [math.gr] 28 Oct 2005 CENTRE, COMMUTATIVITÉ ET CONJUGAISON DANS UN GRAPHE DE GROUPE Jean-Phlppe PRÉAUX 2 arxv:math/05063v [math.gr] 28 Oct 2005 Abstract. We gve characterzatons of the center, of conjugated and of commutng elements

Plus en détail

arxiv:math/ v1 [math.ra] 9 Aug 2002

arxiv:math/ v1 [math.ra] 9 Aug 2002 arxv:math/874v [mathra] 9 Aug Matrces autosmlares Roland Bacher November 8, 3 Résumé: Cette note ntrodut une classe de matrces dont les détermnants sont facles à calculer L exemple le plus frappant est

Plus en détail

Boules Critiques. Serge Beucher. Centre de Morphologie Mathématique Mines Paristech

Boules Critiques. Serge Beucher. Centre de Morphologie Mathématique Mines Paristech Boules Crtques Serge Beucher Centre de Morphologe Mathématque Mnes Parstech Sémnare sur la caractérsaton de formes Fontanebleau, 27 Avrl 2009 1 Avertssement! Cette présentaton est un document de traval

Plus en détail

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu Méthodes d étude des crcuts lnéares en régme contnu Cadre d étude : n réseau électrque (ensemble de dpôles électrocnétques relés par des conducteurs flformes de résstance néglgeable) consttue un crcut

Plus en détail

UE702 : Chaînes de Markov et espérance conditionnelle

UE702 : Chaînes de Markov et espérance conditionnelle UE702 : Chaînes de Markov et espérance condtonnelle 1 Chaînes de Markov à espace d état fn 4 1.1 Défnton d une chaîne de Markov.................................... 5 1.2 Chaîne de Markov homogène, matrce

Plus en détail

Module Mathématiques pour l Informatique_ partie 10

Module Mathématiques pour l Informatique_ partie 10 Module Mathématques pour l Informatque_ parte 0 Zahra Royer-SafouanaTabou Rappel : On appelle ans les ensembles de nombres : (cf. Wpéda), ensemble des enters naturels., ensemble des enters relatfs., ensemble

Plus en détail

Fonctions vectorielles, courbes.

Fonctions vectorielles, courbes. Fonctons vectorelles courbes Ca 5 : cours comlet Dérvablté des onctons de varable réelle à valeurs vectorelles Dénton : dérvablté en un ont d une oncton de varable réelle à valeurs vectorelles Dénton :

Plus en détail

Cours d analyse numérique de C. Bertelle. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr

Cours d analyse numérique de C. Bertelle. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Cours d analyse numérque de C Bertelle FMdKdD fmdkdd [à] freefr Unversté du Havre Année 009 00 Table des matères Rappels d algèbre lnéare Espace vectorel Applcatons lnéares et matrces Matrce nverse d une

Plus en détail

2. Simplification d un rapport de nombres complexes.

2. Simplification d un rapport de nombres complexes. chaptre. Calcul du module et de l argument d une pussance d un nombre complexe.. Smplfcaton d un rapport de nombres complexes. 3. Pour montrer qu un nombre complexe est réel. 4. Pour montrer qu un nombre

Plus en détail

MECANIQUE DU POINT Enoncés 1 à 61

MECANIQUE DU POINT Enoncés 1 à 61 MEANIQUE DU INT Enoncés 1 à 61 nématque 1. our ben ntégrer soluton page 31 Une partcule se déplace dans le plan horzontal (,, ), à la vtesse constante v 0, sur une courbe dont le raon de courbure R est

Plus en détail

GEL Circuits LOIS ET THÉORÈMES DE CIRCUITS

GEL Circuits LOIS ET THÉORÈMES DE CIRCUITS GEL2945 Crcuts LOIS ET THÉORÈMES DE CIRCUITS Objectfs comprendre et être capable d utlser les los de Krchhoff; reconnaître les éléments en sére ou en parallèle dans un crcut complexe; obtenr les dpôles

Plus en détail

REPERAGE DANS LE PLAN

REPERAGE DANS LE PLAN REPERGE DNS LE PLN I. Repère du plan 1. Repère et coordonnées Tros ponts dstncts deux à deux, I et J du plan forment un repère, que l on peut noter (, I, J). L orgne et les untés I et J permettent de graduer

Plus en détail

arxiv: v2 [math.dg] 4 Feb 2011

arxiv: v2 [math.dg] 4 Feb 2011 arxv:02.0698v2 [math.dg] 4 Feb 20 Lmtes projectves fortes d algébroïdes de Le Patrck CABAU Laboratore de Mathématques Unversté de Savoe, Campus scentfque 73376. Le Bourget du Lac France Résumé : On défnt

Plus en détail

Nombre d occurences Note

Nombre d occurences Note Épreuve écrte d nformatque-mathématques Flère MP spécalté Info ENS : ULM, LYON, CACHAN, RENNES Correcteurs : Anne Boullard, Blase Genest et Xaver Goaoc Le sujet portat sur l étude de la complexté d hypergraphes

Plus en détail

Transformations du plan et complexes

Transformations du plan et complexes Transformatons du plan et complexes I Préambule. Une transformaton du plan est une bjecton du plan dans lu-même. Autrement dt, tout pont a une mage et tout pont a un antécédent unque. Ou encore, une transformaton

Plus en détail

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF)

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) Plan (lquer sur le ttre pour accéder au paragraphe) ********************** I. Exemple prélmnare... II. La notaton complexe....

Plus en détail

COURS REPRÉSENTATIONS

COURS REPRÉSENTATIONS COURS REPRÉSENTATIONS STÉPHANE LAMY Table des matères Théore générale. Développement : Le cube et les représentatons de S 4 5 2. Développement : Structure des groupes abélens fns 8 3. Développement : Théorème

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes LGL Cours de Mathématques 6 Les nombres complexes Notaton, Défnton A Introducton et notatons Dans l'ensemble des enters naturels, une équaton telle que x + 5 admet une soluton. Pour que l'équaton x + 5

Plus en détail

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin)

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin) Chap. C1 : structure et arthmétque dans Z (fn) The aftermath of Gauss... or the math after Gauss (P. Rbenbom, My Number My frends). V Nombres premers 1) Proprétés élémentares a) Défnton : () Termnologe

Plus en détail

Texte Urnes et particules

Texte Urnes et particules Unverstés Rennes I Épreuve de modélsaton - Agrégaton Externe de Mathématques 2009. Page n 1. Texte Urnes et partcules À la fn du 19 ème sècle et au début du suvant, la tempête fat rage autour de la théore

Plus en détail

arxiv: v3 [math.dg] 20 Feb 2012

arxiv: v3 [math.dg] 20 Feb 2012 arxv:02.0698v3 [math.dg] 20 Feb 202 Lmtes projectves fortes d algébroïdes de Le Patrck CABAU Laboratore de Mathématques Unversté de Savoe, Campus scentfque 73376. Le Bourget du Lac France Résumé : On défnt

Plus en détail

Primitives élémentaires de fonctions élémentaires

Primitives élémentaires de fonctions élémentaires Prmtves élémentares de fonctons élémentares Ahmed Moussaou et Ramanujan Santharoubane Exposé de maîtrse encadré par Franços Loeser Septembre 2008 1 Table des matères 1 Corps dfférentels 3 2 Équatons dfférentelles

Plus en détail

Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 16 mars Quiz 3

Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 16 mars Quiz 3 Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckger 16 mars 2016 Quz 3 Queston 1. Est-ce que les anneaux Z et Q sont somorphes? Non. Par exemple, on a montré Sére 2, Ex.3.1. qu l exste un seul

Plus en détail

CH7 Géométrie : Produit scalaire et vectoriel de l espace

CH7 Géométrie : Produit scalaire et vectoriel de l espace CH7 Géométre : Prodt scalare et vectorel de l espace 3 ème Maths Mars 2010 A. LAATAOUI Rappels sr le prodt scalare dans le plan Soent et v dex vecters d plan. On appelle prodt scalare des vecters et v

Plus en détail

Une introduction à la théorie de la NP-Complétude

Une introduction à la théorie de la NP-Complétude Chaptre 8 Une ntroducton à la théore de la P-Complétude. Introducton: u chaptre, nous avons dscuté l mportance d avor des solutons de complexté polynomale. Dans l étude de la complexté des problèmes, le

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Étude constructive de problèmes de topologie pour les réels irrationnels

Étude constructive de problèmes de topologie pour les réels irrationnels Étude constructve de problèmes de topologe pour les réels rratonnels Verson fnale. Avrl 98 Mohamed Khalouan Département de Mathématques, Faculté des Scences Semlala, Unversté de Marrakech, MAROC, et Equpe

Plus en détail

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu Étude des crcuts lnéares en régme contnu PS 2016 2017 Objet du chaptre : donner des outls pour détermner l état électrque d un crcut : potentels des dfférents nœuds par rapport à un nœud chos comme référence

Plus en détail

EFFORTS DE COHÉSION CHRISTIAN LA BORDERIE

EFFORTS DE COHÉSION CHRISTIAN LA BORDERIE EFFORTS DE OHÉSIO HRISTI L ORDERIE 1. Toreur de effort de cohéon: 1.1. Introducton: Le effort de cohéon jouent pour la poutre le même rôle que la contrante pour le matérau. Il repréentent, qualfent et

Plus en détail

Nombres premiers et décomposition primaire

Nombres premiers et décomposition primaire [htt://m.cgeduuydelome.fr] édté le 10 jullet 2014 Enoncés 1 ombres remers et décomoston rmare Exercce 1 [ 01219 ] [correcton] Montrer que les nombres suvants sont comosés : a) 4n 3 + 6n 2 + 4n + 1 avec

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

Expression matricielle des drapeaux complets d extensions riemanniennes sur une variété compacte connexe

Expression matricielle des drapeaux complets d extensions riemanniennes sur une variété compacte connexe Expresson matrcelle des drapeaux complets d extensons remannennes sur une varété compacte connexe Cyrlle Dad, Adolphe Codja To cte ths verson: Cyrlle Dad, Adolphe Codja Expresson matrcelle des drapeaux

Plus en détail

ASI 3. Méthodes numériques pour l ingénieur. Interpolation f(x)

ASI 3. Méthodes numériques pour l ingénieur. Interpolation f(x) ASI 3 Métodes nuérques pour l ngéneur Interpolaton f Approaton de fonctons Sot une foncton f nconnue eplcteent connue seuleent en certans ponts, n ou évaluable par un calcul coûteu. rncpe : représenter

Plus en détail

Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction

Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Correcton Mathématques Exercce 1 : Un compact de R est une parte bornée fermée http://mathscpge.wordpress.com 1 http://mathscpge.wordpress.com CPGE- Lycée

Plus en détail

b) Homothéties Définition : Soir u P On appelle translation de vecteur u l'application : t u P P telle que MM '= u. M M '

b) Homothéties Définition : Soir u P On appelle translation de vecteur u l'application : t u P P telle que MM '= u. M M ' Exposé 27 : homothétes et translatons ; transformaton vectorelle assocée. Invarants élémentares : effets sur les dstances, les drectons, l'algnement... Applcatons à l'acton sur les confguratons usuelles

Plus en détail

Exercices spécialité géométrie

Exercices spécialité géométrie Termnale S Démonstratons -a : Toute smltude de rapport k (>0) est la composée d une homothéte de rapport k et d une sométre -b : Les sométres du plan sont les transformatons θ θ z' = e z+ b ou z' = e z

Plus en détail

CORRIGÉ ABRÉGÉ DE LA SÉRIE D EXERCICES n o 1 de ThL

CORRIGÉ ABRÉGÉ DE LA SÉRIE D EXERCICES n o 1 de ThL Unversté Mouloud MAMMERI de Tz-Ouzou Année unverstare : 2016/2017 Faculté de géne électrque et nformatque 2ème année Lcence-Informatque Département d nformatque module : Théore des langages CORRIGÉ ABRÉGÉ

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

Méthodes polyédriques et algorithmes

Méthodes polyédriques et algorithmes Méthodes polyédrques et algorthmes ENSIIE Optmsaton Recherche opératonnelle Alan FAYE Espaces affnes de R d... Ensembles convees de R d... 7 Intéreur relatf des convees de R d... 9 Faces d un convee de

Plus en détail

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège

Estimateurs MCD de localisation et de dispersion: définition et calcul. Fauconnier Cécile Université de Liège Estmateurs MCD de localsaton et de dsperson: défnton et calcul Fauconner Cécle Unversté de Lège Plan de l eposé 2 Introducton: Pourquo les estmateurs robustes? Estmateur MCD : défnton Algorthmes appromatfs

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé - Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé - Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 2017 2018 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Corrgé - Statstques Descrptves Séance 10: Régresson lnéare Corrgé ex. 1: Vtesse et dstance

Plus en détail

Potentiels thermodynamiques (PC*)

Potentiels thermodynamiques (PC*) otentels thermodynamques (C*) I) Rappel sur la noton de potentel : 1) En mécanque : L énerge mécanque E m d un système, soums seulement à des forces qu dérvent d une énerge potentelle E p, se conserve,

Plus en détail

Chapitre 6 Statistiques Classe :4 SC-EXP

Chapitre 6 Statistiques Classe :4 SC-EXP L-P-Bourguba de Tuns Prof :Ben jedda chokr Chaptre 6 Statstques Classe :4 SC-EXP EXERCICES EXERCICE 1 : Le tableau c-dessous ndque le taux de départ en vacances de la populaton d un pays de 1965 à 1993

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Bblothèque d exercces Énoncés L Feulle n 8 Fractons ratonnelles Exercce Décomposer + 4 Décomposer + + + Décomposer + + + 4 Décomposer 4 + + 5 Décomposer 4 6 Décomposer 5 + 4 + 7 Décomposer 5 + 4 + ( )

Plus en détail

arxiv: v1 [math.ag] 4 Nov 2016

arxiv: v1 [math.ag] 4 Nov 2016 UNE STRATIFICATION DE THOM-MATHER DE L ENSEMBLE ASYMPTOTIQUE D UNE APPLICATION POLYNOMIALE F : C n Ñ C n arxv:1611.01384v1 [math.ag] 4 Nov 2016 NGUY ÊN THỊ BÍCH THỦY Abstract. Let F : C n Ñ C n be a polynomal

Plus en détail

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal».

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal». «Toute théore n est bonne qu à condton de s en servr pour passer outre». ndré Gde n «Journal». Résumé L usage des los de Krchhoff permet de toujours trouver les tensons et courants dans un réseau électrque

Plus en détail

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices - AL1 Complexes Séance de TD - Corrgés des exercces - 1 QCM GI FA 01 Test calcul et rotaton GI FA 015 Test 1 Complexes et rotaton GI FC186 015 Test Complexes et cercle 5 GI FC18/6 01 Test - Complexes et

Plus en détail

Correction Mines PC 2 : Problème de Waring

Correction Mines PC 2 : Problème de Waring Correcton Mnes PC : Problème de Warng Glbert Prmet glbertprmet@9onlnefr 9 ma 6 Merc d adresser vos éventuelles remarques et correctons à l adresse c-dessus A Proprétés élémentares du Wronsken On pose d)

Plus en détail

Mathématiques financières

Mathématiques financières Mathématques fnancères Erwan Penchèvre 211 214 1 Espérance condtonnelle Tous les espaces de probablté Ω seront, jusqu à menton explcte du contrare, des ensembles fns et tels que ( ω Ω) p({ω}) >. Défnton

Plus en détail

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1 1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 Equvalence d effets à ntérêts composés. Deux effets sont équvalents à une date donnée, s escomptés au même taux ls ont à cette date la même valeur actuelle. Un effet

Plus en détail

Dénombrement. 1 Dénombrement pratique. POIRET Aurélien TD n o 20

Dénombrement. 1 Dénombrement pratique. POIRET Aurélien TD n o 20 POIRET Aurélen TD n o 0 Dénombrement MPSI Dénombrement ratque Exercce N o : Sot E l ensemble des mots de longueur 7 dont les 7 lettres sont rses dans l ensemble des 6 lettres de l alhabet latn Détermner

Plus en détail

Chapitre 4 : Ecoulement adiabatique avec frottement «Ecoulement de Fanno»

Chapitre 4 : Ecoulement adiabatique avec frottement «Ecoulement de Fanno» Cours : Dynamque des gaz. Unversté de ed Boudaf sla Année Unverstare 06/07 Faculté des echnologes Opton : Energétque Département de Géne écanque aster ère Année Chaptre 4 : Ecoulement adabatque avec frottement

Plus en détail

Fiche jamais corrigée...

Fiche jamais corrigée... Fche jamas corrgée... 1 Torseur cnématque Torseur cnématque Sot Σ un solde (de repère d orgne O Σ) et A un pont quelconque de ce solde, alors v A/Σ = 0. Par la lo de composton des vtesses, v A/R = 0 +

Plus en détail

2 Produit scalaire - Exercices

2 Produit scalaire - Exercices 6 Edton 007-008 / DELM Géométre métrqe Prodt scalare - Exercces Les exercces dont le nméro content la lettre A, par exemple -A1, sont des exercces complémentares destnés ax élèves d nvea avancé. Lens hypertextes

Plus en détail

SYSTEMES ASSERVIS LINEAIRES

SYSTEMES ASSERVIS LINEAIRES I. Systèmes lnéares, contnus et nvarants. Défnton d un système lnéare Un système dynamque est Lnéare s la relaton entre les grandeurs hysques d entrée et de sorte est un système d équatons dfférentelles

Plus en détail