Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce"

Transcription

1

2 Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das u ste de e-commerce Nazh SELMOUNE *, Sada BOUKHEDOUMA * ad Zaa ALIMAZIGHI * * Laboratore des Systèmes Iformatques(LSI )- USTHB - ALGER Résumé Les etreprses souceuses de leur progrès tetet à satsfare cotuellemet leurs clets potetels. L utlsato du e-commerce, l essor des techologes lées à l teret fat aître de ouvelles attetes de la part des clets et des collaborateurs. Cec oblge ces etreprses à predre les décsos adéquates e vue de répodre aux exgeces de leurs clets, e examat leur comportemet sur so ste de e-commerce. L aalyse du marché pour ue etreprse doée repose sur la quatté mportate d formatos proveat de so ste web marchad. Cette aalyse peut se fare e explotat les etrepôts de doées (ED) ou data warehouse (DW) d ue part et les outls de data mg ou de foulle de doées pour ue classfcato (proflage) des clets d autre part, car l ade à la décso peut écesster de compredre plus profodémet les chffres et les fats de l etreprse. Le préset artcle décrt la cocepto, l archtecture et quelques foctoaltés d u outl d ade à la décso pour la gesto de la relato clet sur u ste de e-commerce. Mots clés E-CRM, Data warehouse, Data Mg, modèle multdmesoel, OLAP. 1. Itroducto De ombreuses etreprses ot bât e parte leurs succès grâce à ue poltque de costate ovato techologque et ot su utlser les ouvelles techologes, depus logtemps, pour acquérr de ouveaux marchés et vser de ouveaux clets. De plus e plus sesblsés au web, ls veulet accéder drectemet de faço persoalsée et sécursée, au servce de l etreprse et de ses parteares. Partat de ce fat, les etreprses ot set le beso et la écessté de predre certaes décsos pour répodre aux attetes de ce ouveau type de clets qu se mafeste va ce ouveau caal d teractos. La coassace de l evroemet décsoel est u élémet vtal das la prse de décso. Par exemple la coassace de clets et de leur comportemet d achat costtue u élémet décsoel pour le lacemet d u produt. L aayse du marché pour ue etreprse doée aura comme référece les doées qu découlet de so ste web marchad. Les etreprses possèdet doc, d mportats volumes de doées aux formats gééralemet hétérogèes, ce qu écesste l utlsato d u outl permettat l explotato effcace et performate de ces doées pour ader l etreprse à la prse de décso, d où la assace des etrepôts de doées (ED) ou data warehouse (DW) (Imo, 1996b), (Kmball & al, 2000). Cette approche vse à extrare des doées de bases de producto, à les assembler, par sujet, à les orgaser, à les trasformer et à les résumer pour l ade à la décso. L etrepôt dot pouvor mémorser l hstore de l etreprse. Pour meux coaître sa cletèle, ue etreprse peut décder d effectuer ue classfcato basée sur le comportemet des clets. Cec mplque la écessté de mettre e place des outls de data mg ou foulle de doées. Ces outls reposet e gééral sur des techques basées sur les statstques, la classfcato ou l extracto de règles assocatves (Gardar, 2000). Le traval préseté das cet artcle cosste e la cocepto et la mse e œuvre d u outl d ade à la décso basé sur les techques de DW et de data mg, susceptble d assster les etreprses de vetes sur teret, das la prse de leurs décsos. Page2

3 La sute du documet est orgasée comme sut : La secto 2 présete les cocepts de base du décsoel, à savor les etrepôts de doées (ED) et le data mg. La secto 3 présete le cocept d ade à la décso das la gesto de la relato clet. La secto 4 décrt la cocepto de l outl réalsé pour l ade à la décso. E effet, elle présete les vues statque et dyamque du système e utlsat quelques dagrammes d UML, le modèle multdmesoel selo deux axes vetes et vstes. Ue descrpto d u algorthme de groupage est auss doée das cette secto. Ef, quelques fgures motrat les prcpales foctoaltés de l outl sot doées das la secto Cocepts de base des systèmes d ade à la décso : Nous présetos das ce qu sut quelques cocepts de base, cocerat les systèmes d ade à la décso et otammet, les etrepôts de doées : 2.1 Etrepôt de doées (data warehouwse) : U etrepôt de doées (ED) ou data warehouse (DW) se déft selo W. INMON comme état u esemble de doées tégrées, oretées sujet, o volatles, gérées das u evroemet de stockage partculer, hstorsées, résumées, dspobles pour l terrogato et l aalyse et orgasées pour le support d u processus d ade à la décso (Bret & al, 2001). Les doées d u ED possèdet les caractérstques suvates (Teste, 2000), (Raval & al, 2001) : Itégrées Les doées de l etrepôt proveet de dfféretes sources évetuellemet hétérogèes. L tégrato cosste à résoudre les problèmes d hétérogéété des systèmes de stockage, des modèles de doées, de sématque de doées. Oretées sujet Après leur tégrato das ue sorte de source globale, les doées sot réorgasées autour de thèmes tels que : clet, vedeur, produt etc. Chaque décdeur d ue etreprse dot dsposer d ue vue sur les formatos qu lu sot pertetes, et qu peuvet fluer das ses décsos pour ue melleure explotato de ces doées. Fgure 1.1 : Archtecture d u etrepôt de doées No volatles Tout se coserve, re e se perd : cette caractérstque est prmordale das les ED. E effet, et cotraremet aux bases de doées classques, u ED est accessble e ajout ou e cosultato uquemet. Les modfcatos e sot autorsées que pour des cas partculers (correcto d erreurs etc.). Page3

4 Hstorsées La coservato de l évoluto des doées das le temps, costtue ue caractérstque majeure des ED. Elle cosste à s appuyer sur les résultats passés pour la prse de décso et fare des prédctos ; autremet dt, la coservato des doées af de meux appréheder le préset et d atcper le futur. Résumées Les formatos ssues des sources de doées dovet être agrégées et réorgasées af de faclter le processus de prse de décso. Dspobles pour l terrogato et l aalyse Les utlsateurs dovet pouvor cosulter les doées e focto de leurs drots d accès. L ED dot comporter u module de tratemet des requêtes, exprmées das u lagage, doté d opérateurs pussats, pour l explotato de la rchesse du modèle. 2.2 Archtecture d u etrepôt de doées : L archtecture d u ED, représetée das la fgure 1, s artcule autour de tros phases : l tégrato, la restructurato, et l explotato (Imo, 1996b). Itégrato : Cette premère étape, est assez délcate, car elle cosste à extrare et regrouper les doées, proveat de sources multples, et hétérogèes. U certa ombre de problèmes est à résoudre à ce veau : les doées dovet être fltrées, trées, homogéésées et ettoyées. Structurato : Cette étape cosste à réorgaser les doées, das des magass af de supporter effcacemet les processus d aalyse et d terrogato, et d offrr aux dfférets utlsateurs, des vues approprées à leurs besos. Iterrogato et Aalyse : L explotato de l etrepôt, pour l ade à la décso peut se fare de dfféretes faços, dot : l terrogato à travers u lagage de requêtes, La coexo à des composats de report, pour des représetatos graphques et tabulares, L utlsato des techques OLAP (OLe Aalytcal Process ), L utlsato des techques de foulle de doées (Data Mg). 2.3 Modèle Multdmesoel (Bret & al, 2001): Les modèles basés sur le cocept multdmesoel, sot les plus approprés, à capturer les caractérstques des DW. Ils permettet e effet, de doer ue vso smple, et faclemet terprétable par des o formatces, et de vsualser les doées selo dfféretes dmesos. Le modèle multdmesoel cotet deux types d attrbuts : les dmesos et les mesures. Les dmesos sot les valeurs umérques que l o compare, les dmesos sot les pots de vue depus lesquels les mesures peuvet être observées. La modélsato multdmesoelle est llustrée par des cubes de doées ou des hypercubes. Page4

5 mesure Fgure 2.1 : Exemple d u cube de doées Les doées représetées sur l hypercube peuvet être sujettes à ue aalyse OLAP. Le terme OLAP (OLe Aalytcal Process) désge commuémet, u esemble de foctoaltés qu servet à faclter l aalyse multdmesoelle, opératos réalsables sur l hypercube, parm lesquelles ous ctos : la rotato, la coupe, le plage et le déplage (Codd, 1993 ), (Chaudru,1997). 2.4 La foulle de doées (Data mg) Le data mg fat référece à u esemble de techques d explorato et d aalyse, par des moyes automatques ou sem-automatques, d ue masse mportate de doées das le but de découvrr des tedaces cachées ou des règles sgfcatves (o trvales, mplctes et potetellemet utles) (Gardar, 2000), (Imo, 1996a). Les outls de data mg reposet e gééral, sur des techques basées sur les statstques, la classfcato ou l extracto de règles assocatves. Objectfs du data mg Les objectfs du Data Mg peuvet être regroupés das tros axes mportats : Prédcto (What-f) : cosste à prédre les coséqueces d u évéemet (ou d ue décso), se basat sur le passé. Découverte de règles cachées : découvrr des règles assocatves, etre dfférets évéemets (Exemple : corrélato etre les vetes de deux produts). Cofrmato d hypothèses : cofrmer des hypothèses proposées par les aalystes et décdeurs, et les doter d u degré de coface. 3. Ade à la décso das le CRM CRM est u acroyme pour Customer Relatoshp Maagemet - GRC ou Gesto de la Relato Clet e fraças Défto CRM : C est u terme de l dustre des systèmes d formato eglobat des méthodologes, du software et habtuellemet des capactés Iteret qu adet ue etreprse à gérer les relatos avec ses clets d ue maère structurée. 3.2 E-CRM : L'e-crm est u processus cotu d'amélorato de la relato clet sur Iteret. C est u domae e plee expaso au vu de l mpact d Iteret sur le e-commerce. Voc quelques chffres justfat l térêt porté à ce domae (Source: META Group, Busess Week, Forrester Research, Jupter Commucato): 66% des acheteurs potetels abadoet le processus d'achat e cours 59% des terautes acheteurs se dset satsfats du servce clet de leur ste d'achat Page5

6 Mos de 5% des vsteurs uques deveet clets E 2004, chaque foyer recevra e moyee 9 e-mals par jour, 6 vsat à fdélser et 3 à créer de ouveaux clets L'utlsato d'outls de gesto de campages d'e-mal permet de multpler par quatre le taux d'achat egedré Les campages par e-mal coûtet 80% mos cher que le publpostage drect classque 4. Cocepto de l outl d ade à la décso OAD Das ce qu sut, ous présetos la cocepto de otre outl d ade à la décso, assocé, à u ste de e- commerce. Deux volets costtuet otre soluto, le premer est cosacré à l aalyse multdmesoelle, et le secod, à l utlsato d ue techque de foulle de doées basée sur u algorthme de groupage. Nous utlseros des dagrammes UML, pour llustrer les aspects statques, dyamques et foctoels de otre cocepto. 4.1 Dagrammes de cas d utlsato : Le commerçat, état l acteur prcpal. Les cas d utlsato de base qu vot être ms e évdece pour l assster das la prse de décso serot : Accéder à l OAD. Vsualser les doées e cube (chosr u magas de doées). Applquer les opératos OLAP sur le cube de doées. Applquer les techques du data mg. Fgure 4.1 : Dagramme des use case de l OAD 4.2 Dagrammes de séquece: Das cette phase, et après detfcato des cas d utlsato, et des scéaros assocés à chaque cas, ous les représetos à l ade des dagrammes de séquece : «vsualser cube de doées», «applquer les opératos OLAP», «Applquer algorthme de Data-mg». Page6

7 Fgure 4.3 : Dagramme de séquece «Applquer les opérateurs OLAP» Fgure 4.2 : Dagramme de séquece «Vsualser les cubes de doées» Fgure 4.5 : Dagramme de séquece «Applquer algorthme de data mg» Page7

8 4.2 Dagrammes de classes partcpates (DCP) : La phase suvate, cosste à detfer l esemble des dagramme de classes partcpates (DCP). Il s agt de dagrammes de classes UML qu décrvet, par cas d utlsato, les prcpales classes d aalyse et leurs relatos. Ces dagrammes fot la jocto etre les cas d utlsato, le modèle du domae, la maquette et les dagrammes de cocepto logcelle. Les dfféretes classes d aalyse se répartsset e tros catégores : les classes «Iterface» permettat les teractos etre le système et ses utlsateurs, les classes «cotrôle» coteat la cématque de l applcato, et les classes «etté» représetat les objets méters. Classe d terface Classe de cotrôle Fgure 4.6 : DCP du cas d'utlsato «vsualser les doées e cube» Fgure 4.7 : DCP du cas d'utlsato «Applquer opérateur OLAP» Page8

9 Fgure 4.8 : DCP du cas d'utlsato «Applquer u algorthme de data mg» 4.4 Modèle multdmesoel : Le premer module de l OAD, est cosacré à l aalyse multdmesoelle des doées ssues d u ste de e- commerce. Les magass de doées choss, depus lesquels le décdeur vsualse les cubes de doées sot les magass vetes et vstes. Les tables de fats et de dmesos des deux magass sot structurés selo les deux schémas e étole présetés c-dessous : 4.5 Fgure Module 4.10 de : Data schéma Mg e étole du magas de doées des vetes Fgure 4.11 : Schéma e étole du magas de doées des vstes Page9

10 Le deuxème module de l OAD, est basé sur u algorthme de groupage (Gardar, 2000) spré de la méthode des k-moyees, permettat de costrure des groupes de clets e focto de crtères de smlarté. Avat de détaller le foctoemet de l algorthme de groupage, l faut éclarcr certas pots et rappeler quelques déftos de base utlsées das les étapes de calcul des groupes d dvdus. Représetato des clets Les clets sot représetés par des vecteurs de R lesquelles o perçot le clet. O assoce à chaque clet, u vecteur., où et le ombre de varables (dmesos) selo j j ( x.. x ) t j x = 1. O cosdère que chaque dvdu est mu d u pods p avec p > 0 et p = 1. Nuage d dvdus Das l espace des dvdus, l esemble N = { x / R, p > 0 et p = 1} est appelé uage d dvdus. x Cetre de gravté Le cetre de gravté g d u uage N ou ecore le «Barycetre» des pots X (ou X et le ème dvdu du uage N) affectés aux pods p est doé par la formule suvate : 1 1 x x Où x j = = 1 j g = p * x qu s écrt : = 1 p * x est la moyee de la j ème varable. g = p = 1.. * =.... p p x x Ierte du uage L erte d u uage d dvdus N par rapport à u pot (dvdu) X R est la quatté otée par : I x 2 ( N) = p * d ( x, x) Où d 2 ( x, x) est la dstace etre X et X. = 1 I x (N) mesure la dsperso du uage autour de x. Remarques Le pods p das otre cas est detque pour tous les dvdus et est égal à Pour l algorthme de groupage ous avos utlsé la dstace eucldee qu est doée par la formule suvate : 2 d( x, y) = ( x y ) = 1 1. N Avec x et y deux vecteurs de R S x = g cetre de gravté du uage N alors I x ( N ) = I g ( N ) est appelée erte du uage. L erte est mmale au pot g. Page10

11 Algorthme de groupage Début Chosr le ombre k de groupes Chosr k dvdus comme cetres taux des k groupes Pour chaque dvdu fare := 2 ; d := dstace etre l dvdu et le 1 er l dvdu au 1 er groupe ; cetre No <= k := + 1 ; tmp:= dstace etre l dvdu et le k ème cetre ; tmp < d No Ou L dvdu au k ème groupe ; F No Tous les dvdus sot groupés Les groupes sot stables Nombre d térato > 1 No No Recalculer les cetres des dfférets groupes ; Fgure 4.12 : Orgagramme de l algorthme de groupage Page11

12 Prcpe gééral : L algorthme cosste à grouper les clets selo u crtère be détermé par exemple : par catégore d achats (.e le vecteur x représetat la quatté achetée de chaque produt, pour u clet doé). L etrée de l algorthme est le ombre k de groupes (représetat les catégores de clets). Ue fos le ombre de groupes sas, l algorthme chost arbtraremet k clets comme cetres «taux» des k groupes. L étape suvate cosste à calculer la dstace etre chaque dvdu (clet) et les k cetres ; la plus pette dstace est reteue pour clure cet dvdu das le groupe ayat le cetre le plus proche. Ue fos tous les dvdus groupés, o aura k sous-uages dsjots du uage total. Pour chaque groupe (sousuage), l algorthme calcule le ouveau cetre de gravté. L algorthme s arrête lorsque les groupes costruts deveet stables. 5. Implémetato et mse e œuvre : 5.1 Archtecture du système : L archtecture motre l esemble des composats, outls et matérels tercoectés permettat d obter ue archtecture smple et évolutve. Comme llustré das la fgure 5.1, l archtecture est composée de partes dfféretes. Fgure 5.1 : Archtecture du système La premère parte costtue l terface du ste web marchad de l etreprse. Les clets qu se coectet au ste et ayat déjà effectué ue detfcato pourraet effectuer dfféretes actos durat leurs vstes telles que le passage d ue commade, la cosultato et/ou la modfcato de leurs paers, etc. Ces actos vot se tradure par ue géérato des doées sous format xml. Le commerçat, au veau de so etreprse se coecte au ste pour télécharger ces fchers xml qu serot récupérés par l outl d ade à la décso (lvré au commerçat lors de géérato de so ste), pour être ef stockés das l etrepôt de doées après coverso au format relatoel. Fgure 5.2 : Téléchargemet des doées XML à partr du ste marchad Page12

13 5.2 Aalyse multdmesoelle : L aalyse multdmesoelle, cosste das u premer temps à chosr u magas de doées parm ceux proposés, as que les dmesos et les mesures à predre e compte. Fgure 5.3: Chox du magas de doées Fgure 5.4 : Chox des dmesos Fgure 5.6 : Représetato multdmesoelle Page13

14 Il est alors possble d applquer les dfféretes opératos OLAP, telles que : plage, déplage, rotato etc. Fgure 5.7 : Applcato d ue opérato OLAP 5.3 Module de data mg : L'objet de cette aalyse est de regrouper les dvdus e focto de leurs actos et de resegemets propres aux persoes. L'térêt est de former des groupes de persoes ayat des comportemets smlares. Das u premer temps, à des fs d'aalyse (qu sot mes vsteurs? quelles sot les pages les plus vstés? les produts les plus vstés?) et das u secod temps à des fs d'atcpato (proposer le produt le plus adapté à u dvdu). Fgure 5.8 : Applcato de la techque de groupage Page14

15 Le décdeur va doc doer e etrée le ombre k de groupes, pour valder esute so chox, le résultat de cette opérato est affché sous forme de rapports mprmables à la demade du décdeur. Cocluso Fgure 5.9 : Rapport du résultat du groupage Le traval préseté das cet artcle cosste e la cocepto et la réalsato d u outl d ade à la décso das la gesto de la relato clet sur teret. L térêt prcpal d u tel outl est d offrr aux décdeurs ue melleure vso de leurs clets leur permettat as, ue melleure gesto de leurs etreprses. Comme perspectve à ce traval, ous proposos u erchssemet du module data mg e tégrat d autres techques de classfcato telles que les réseaux de euroes. Remercemets : ous teos à remercer Mrs K. ALLOUN & O. CHOUIB pour leur cotrbuto das la réalsato de l outl. Référeces (Bret & al, 2001) : Groupe EVOLUTION. F. Bret. T. Cruaees. I. Guessara. E. Metas. M-C. Rousset. S. Schwer. O. Teste. G. Zurfluh, Igéere des systèmes d formato, édto HERMES, 2001 (Chaudru,1997) : S. Chaudhur, Data Warehousg ad OLAP for Decso Support (Mcrosoft Research, Redmot), SIGMOD AZ, USA, (Codd, 1993) : E. F. Codd, Provdg OLAP to user-aalysts: a IT madate, Techcal Report, E. F. Codd ad assocates, (Gardar, 2000) : Georges Gardar, Iteret,Itraet et bases de doées, Edto DUNOD, (Imo,1996a) : W. H. Imo, The Data Warehouse ad Data Mg, commucato of the ACM,, Vol. 39, N 11, Novembre 1996 (Imo,1996b) :W. Imo. Buldg the Data Warehouse. QED Techcal Publshg Group, Wellesley, Massachusetts, U.S.A., 1996 (Jarke & al,2000) : Matthas Jarke, Thomas Lst, Jörg Köller, The Challege of Process Data Warehousg, 26th Iteratoal Coferece o Very Large Databases, Care, Egypt, 2000 (Kmball & al, 2000) : R. Kmball, L. Reeves, M. Ross, W. Thorthwate, Cocevor et déployer u data warehouse, Edtos Eyrolles, 2000 (Ravat & al, 2001) : Frak Ravat, Olver Teste, Glles Zurfluh : Modélsato et extracto de doées pour u etrepôt objet, Uversté Paul Sabater (Toulouse III), IRIT (Isttut de Recherche e formatque de Toulouse), équpe SIG, Toulouse, Frace 2001 (Teste, 2000) : Olver Teste, Modélsato et Mapulato d Etrepôts de Doées Complexes et Hstorsés, Thèse de Doctorat de l uversté Paul Sabater, Décembre Page15

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce SETIT 2005 3 RD INTERNATIONAL CONFERENCE: SCIENCES OF ELECTRONIC, TECHNOLOGIES OF INFORMATION AND TELECOMMUNICATIONS MARCH 27-3, 2005 TUNISIA Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

" BIOSTATISTIQUE - 1 "

 BIOSTATISTIQUE - 1 ISTITUT SUPERIEUR DE L EDUCATIO ET DE LA FORMATIO COTIUE Départemet Bologe Géologe S0/ " BIOSTATISTIQUE - " Cours & Actvtés : Modher Abrougu Aée Uverstare - 008 Modher Abrougu Bostatstque «I» ISEFC - 008

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile Applcato de la théore des valeurs extrêmes e assurace automoble Nouredde Belagha & Mchel Gru-Réhomme Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 92 rue d Assas, 75006 Pars, Frace E-Mal: blour2002@yahoo.fr E-Mal:

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat P R O F E S REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENSEIGNEMENT SUPEREIEUR ET UNIVERSITAIRE INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION INFORMATIQUE DE GOMA /I.S.I.G-GOMA DEVELOPPEMENT ISIG M A T I O N COURS DE MATHEMATIQUE

Plus en détail

Incertitudes expérimentales

Incertitudes expérimentales U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 995 Icerttudes érmetales par Fraços-Xaver BALLY Lcée Le Corbuser - 93300 Aubervllers et Jea-Marc BERROIR École ormale supéreure

Plus en détail

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm.

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm. rtalzato Paorama des soltos de vrtalsato sr dfféretes plate-formes aret ael Systems Archtect IBM aret_vael@fr.bm.com 2008 IBM Corporato Evolto de la rtalsato des frastrctres Wdows Servers Maframe & U Servers

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Les sinistres graves en assurance automobile : Une nouvelle approche par la théorie des valeurs extrêmes

Les sinistres graves en assurance automobile : Une nouvelle approche par la théorie des valeurs extrêmes Les sstres graves e assurace automoble : Ue ouvelle approche par la théore des valeurs extrêmes Nouredde Belagha (*, Mchel Gru-Réhomme (*, Olga Vasecho (** (* Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 2 place

Plus en détail

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET Jea-Claude AUGROS Professeur à l Uversté Claude Berard LYON I et à l Isttut de Scece Facère et d Assuraces ISFA Mchel QUERUEL Docteur e Gesto Igéeur de Marché Socété de Bourse AUREL Résumé : Cet artcle

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

stages 2015 paris saint-germain ACADEMY Dossier d inscription

stages 2015 paris saint-germain ACADEMY Dossier d inscription stages 2015 pars sat-germa ACADEMY Dosser d scrpto STAGE de football STAGES 2015 Fche d scrpto à retourer à l adresse suvate Pars Sat-Germa Academy - Frace 159, rue de la Républque - 92 800 Puteaux Tél

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés Ue méthode alteratve de provsoemet stochastque e Assurace No Ve : Les Modèles Addtfs Gééralsés Lheureux Else B&W Delotte 85, av. Charles de Gaulle 954 Neully-sur-See cedex Frace Drect: 33(0).55.6.65.3

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée gééral et techologque Ressources pour le cycle termal gééral et techologque Mesure et certtudes Ces documets peuvet être utlsés et modés lbremet das le cadre des actvtés

Plus en détail

Soutenue publiquement le Mardi 04/Mai/2010 MEMBRES DU JURY

Soutenue publiquement le Mardi 04/Mai/2010 MEMBRES DU JURY Répblqes Algéree Démocratqe et Poplare Mstère de l Esegemet Spérer et de la Recherche Scetfqe Uversté MENTOURI Costate Faclté des Sceces de l'igéer Départemet de Gée Mécaqe N d ordre : /MAG/ Sére : /GM/

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

GIN FA 4 02 01 INSTRUMENTATION P Breuil

GIN FA 4 02 01 INSTRUMENTATION P Breuil GIN FA 4 0 0 INSTRUMENTATION P Breul OBJECTIFS : coatre les bases des statstques de la mesure af de pouvor d ue part compredre les spécfcatos d u composat et d autre part évaluer avec rgueur les performaces

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Modélisation Multidimensionnelle des Tableaux de Bord Prospectifs

Modélisation Multidimensionnelle des Tableaux de Bord Prospectifs Modélisation Multidimensionnelle des Tableaux de Bord Prospectifs Zaia Alimazighi (*), Nazih Selmoune (*) (Alimazighi, Selmoune)@wissal.dz (*) Laboratoire des systèmes informatiques (LSI), Faculté d Electronique

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

L Analyse Factorielle des Correspondances

L Analyse Factorielle des Correspondances Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 L Aalyse Factorelle des Corresodaces L aalyse factorelle des corresodaces, otée AFC, est e aalyse destée a tratemet des tableax de doées où les valers sot ostves et homogèes

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

Mécanismes de protection contre les vers

Mécanismes de protection contre les vers Mécaismes de protectio cotre les vers Itroductio Au cours de so évolutio, l Iteret a grademet progressé. Il est passé du réseau reliat quelques cetres de recherche aux États-Uis au réseau actuel reliat

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Les nouveaux relevés de compte

Les nouveaux relevés de compte Ifo CR Les ouveaux relevés de compte Les relevés de compte actuels du Crédit Agricole de Champage-Bourgoge sot issus de la migratio iformatique sur le GIE AMT e 2001 : petit format (mais A4 pour les Professioels),

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais.

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais. Télé OPTIK Plus spectaculaire que jamais. Vivez toute la puissace de la télévisio sur IP grâce au réseau OPTIK 1 de TELUS et découvrez-e l extraordiaire potetiel. Télé OPTIK MC vous doe la parfaite maîtrise

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par l'unversté Toulouse III - Paul Sabater Spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 Ttre

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Simulations interactives de convertisseurs en électronique de puissance

Simulations interactives de convertisseurs en électronique de puissance Simulatios iteractives de covertisseurs e électroique de puissace Jea-Jacques HUSELSTEIN, Philippe ENII Laboratoire d'électrotechique de Motpellier (LEM) - Uiversité Motpellier II, 079, Place Eugèe Bataillo,

Plus en détail

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009 Manuscrt auteur, publé dans "MOSIM' 008, Pars : France (008)" 7 e Conférence Francophone de MOdélsaton et SIMulaton - MOSIM 08 - du mars au avrl 008 - Pars - France «Modélsaton, Optmsaton et Smulaton des

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

Neolane Leads. Neolane v6.0

Neolane Leads. Neolane v6.0 Neolae Leads Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord. Cette publicatio

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Professionnel de santé équipé de Médiclick!

Professionnel de santé équipé de Médiclick! Professonnel de santé équpé de Médclck! Dosser Médcal Partagé en Aqutane Ce gude vous présente les prncpales fonctonnaltés réservées aux professonnels de santé membres du réseau AquDMP. Sommare Connexon

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français Pro2030 GUIDE D UTILISATION Franças Contents Garante... Introducton... 1 Artcle nº 605056 Rév C Schéma nº A605056 Novembre 2010 2010 YSI Incorporated. Le logo YSI est une marque déposée de YSI Incorporated.

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2 - robabltés - haptre : Introducton à la théore des probabltés.0 robablté vs statstque.... Expérence aléatore et espace échantllonnal.... Événement.... xomes défnton de probablté..... Quelques théorèmes

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

La Journée de l Innovation Collaborative

La Journée de l Innovation Collaborative Dossier de Presse 2013 La Jourée de l Iovatio Collaborative 28 mars 2013 Avec le soutie d Quaero - L iovatio collaborative Iover, ue écessité autat qu u ivestissemet d aveir! 2 Etamée das les aées 1950-1960

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

CONCEPTION ET REALISATION D'UN GENERATEUR DE TABLEAUX DE BORD PROSPECTIFS MULTIDIMENSIONNELS

CONCEPTION ET REALISATION D'UN GENERATEUR DE TABLEAUX DE BORD PROSPECTIFS MULTIDIMENSIONNELS CONCEPTION ET REALISATION D'UN GENERATEUR DE TABLEAUX DE BORD PROSPECTIFS MULTIDIMENSIONNELS Nazih Selmoune (*), Zaia Alimazighi (*) Selmoune@lsi-usthb.dz, Alimazighi@wissal.dz (*) Laboratoire des systèmes

Plus en détail