COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat"

Transcription

1 P R O F E S REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENSEIGNEMENT SUPEREIEUR ET UNIVERSITAIRE INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION INFORMATIQUE DE GOMA /I.S.I.G-GOMA DEVELOPPEMENT ISIG M A T I O N COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promoto : Premère aée de graduat Auteur: BUGANDWA Deogratas, PhD Cours esegé à l'isig par Assstat KINDU Jea-Chrac Aée académque

2 Pla du cours Parte I Opératos facères à Court terme CHAP I INTERET SIMPLE CHAP II ESCOMPTE A INTERET SIMPLE CHAP III EQUIVALENCE DES EFFETS OU DES CAPITAUX CHAP IV LA VENTE A TEMPERAMENT Parte II Opératos facères à Moye et Log terme CHAP VI INTERETS COMPOSES CHAP VII LES ANNUITES CHAP VIII LES EMPRUNTS OBLIGATAIRES Objectfs du cours Ce cours a pour objectfs prcpaux : 1. De préparer les étudats à meux aborder d autres matères e rapport avec les faces e gééral à travers le recours à l usage de taux d térêt pour les opératos d actualsato et de captalsato qu costtuet le fodemet du rasoemet facer ; 2. De permettre aux étudats, das le ve professoelle, de compredre le processus d vestssemet et de placemet des captaux ; de gérer ratoellemet les opératos bacares et d élaborer des projets et compredre les redemets attedus de ces derers. 2

3 CHAP I INTERET SIMPLE I.1 NOTIONS D INTERET, DE TEMPS, ET DE TAUX L térêt est le loyer de l arget placé ou prêté, c est-à-dre l demté à laquelle a drot toute persoe (créacer ou prêteur) qu a prêté à ue autre persoe (débteur ou empruteur) ue certae somme d arget pour ue durée be détermée. Cette demté sera d autat plus grade que la durée du prêt est mportate ou que le captal prêté est élevé. Pour e précser le motat, o fxe covetoellemet l térêt d ue somme be détermée (ex. 100 utés moétares) placés pedat ue durée utare appelée pérode de placemet (ordaremet l aée, mas pas toujours). Cet térêt est appelé taux du prêt ou du placemet. Le taux pourcet est l térêt de cet utés moétares pedat ue certae pérode. Il est possble et ous le verros das la sute de cosdérer 1 utés moétares pour le développemet des formules gééralsables. Il est be etedu que le taux est déf que s l o metoe la pérode à laquelle l se rapporte. Lorsque cette précso est pas doée, o sous-etedra gééralemet que cette pérode est d ue aée. I.2 INTERET SIMPLE ET INTERET COMPOSE L térêt est dt «smple» quad le captal placé reste varable pedat toute la durée de placemet. Il sera dt «composé» quad à la f de chaque pérode l est reporté sur le captal pour u costtuer u ouveau captal plus élevé produsat à so tour des térêts. E d autres termes, das la logque d térêts composés, les térêts portet auss des térêts. Ce processus est appelé «la captalsato des térêts». Nous y revedros das la 2 ème parte du cours. L térêt smple est réservé aux opératos à court terme (objet de la premère parte de ce cours). La durée de placemet sera toujours ue certae fracto d aée (quelques mos, quelques jours). L térêt composé quat à lu est réservé aux opératos à Moye et Log terme, c est-à-dre plus d u a. I.3 CALCUL DES JOURS ENTRE DEUX DATES I.3.1 Types d aées cosdérées das le calcul des jours e mathématques facères O dstgue tros types d aées, selo le pays 3

4 1. L aée commercale Tous les mos sot comptés à 30 jours et l aée à 360 jours. Le derer jour du mos est cosdéré comme état le 30. Cette aée est d usage das les pays tels que l Allemage, la Susse, et les pays Scadaves. Nous y recourros égalemet pour la plupart des formalsatos mathématques e vue de développer des formules d usage. 2. L aée cvle Les mos sot comptés à leur juste valeur et l aée à 365 jours. C est cette aée qu est cosdéré e Grade-Bretage et autres pays aglo-saxos, et aux Etats- Us. 3. L aée mxte Les mos sot comptés à leur valeur et l aée à 360 jours. Elle est applquée das la plupart des pays (Frace, Belgque, et Républque Démocratque du Cogo). I.3.2 Décompte des jours etre 2 dates Au Cogo, l est d usage das les calculs des jours etre deux dates, de e pas ter compte du 1 er jour mas du derer. Ex : Du 17 jullet au 31 jullet o a 14 jours. De la date d u mos à ue date dfférete d u autre mos, o compte le ombre exact des jours qu les sépare. Ex : Du 20 févrer au 15 ma o a : 8j + 31j + 30j + 15j = 84 jours. As, le ombre des jours à compter das le mos du placemet s obtet e retrachat la date (20 févrer) du total de jours de ce mos (das otre exemple : 28 jours 20 jours = 8 jours). De la date d u mos à la date d u autre mos, o compte le temps e mos. Ex : du 25 ovembre au 25 avrl l y a doc 5 mos. I.4 FORMULES GENERALES DE CALCUL DE L INTERET SIMPLE L térêt smple est calculé comme état drectemet proportoel au captal, au taux et au temps (durée de placemet). Ex : Quel est l térêt produt par u captal C placé au taux r % pedat jours. S le s exprme e aées, ous pourros écrre 4

5 : Telle est la formule de l térêt smple (u produt du captal, temps et taux). Quel est l térêt rapporté par u captal de 1 FC placé pedat 1 a au taux r%? =r/100 D où la défto du taux d térêt qu est l térêt rapporté par u captal de 1 u.m placée pedat 1 a. Remarque : Das le calcul de l térêt, o peut admettre que le temps sot doé e fracto d ue aée. Par exemple, s l est doé e mos, o aura =m/ aées et o remplacera cette expresso das la formule Exemples 1. Calculez l térêt produt par u captal de FC placé pedat 72 jours au taux de 4 % 2. U captal placé pedat 5 as au taux de 12 % à térêt smple porte la fortue d u vestsseur à FC. Quelle état la mse tale? 3. U captal de 1000 $, placé pedat 10 as vot sa valeur acquse égale à 2000 $. A quel taux auel ce captal état-l placé? 4. U captal de $ placé à 14 % rapporte $ d térêts. E combe d aées cet térêt a-t-l été gééré? 5. U captal de $ est placé aux taux 2,5 % pedat 125 jours. Quel térêt rapportera-t-l? Quel serat cet térêt s le captal état placé pedat 2 mos? I.5. ETUDE DE LA FONCTION VALEUR ACQUISE O a déjà vu, à travers l exercce uméro 2, que la valeur acquse est le captal tal auquel o ajoute les térêts portés pedat ue certae pérode. O peut doc écrre C.. r C = C Sot r/100 =, ous pouvos oter C = C + C.. Pour u captal de 1 uté moétare, ous auros C =

6 Nous pouvos doc costater que C = f() Graphquemet, cette focto peut être représetée comme ue focto léare dot la pete est doée par le taux d térêt. C C = 1 +. I.7 LES METHODES COMMERCIALES DE CALCUL D INTERET Les calculs d térêt sot logs lorsqu ls portet sur u esemble de somme comme c est souvet le cas das la pratque. Auss, les méthodes commercales ou méthode de calcul rapde des térêts présetet-elles des grads avatages prcpalemet pour la baque. Il exste pluseurs méthodes, mas ous e étuderos que quelques ues. Nous verros les avatages et les covéets de chacue d elles et e trouveros des applcatos. I.7.1 Méthode de ombre et dvseur fxe. Sot la formule de l térêt C.. r = S o dvse le umérateur et le déomateur par r, ous obteos = C r C. (umérateur) est appelé ombre. C est doc le captal multplé par le ombre (e jours). Nous écrros N = C. Le dvseur fxe est le chffre obteu e dvsat par le taux. Nous le oteros D. 6

7 As, la formule d térêt devet = N/D Règle : O peut obter l térêt d u captal pour u certa ombre de jours e dvsat le ombre par le dvseur fxe. Pratquemet, o e calcule pas le dvseur, l est cou de ceux qu l utlset. E effet, est dvsble par la plupart des taux courammet employés et le dvseur obteu est u motat facle à reter. Voc u tableau correspodat aux taux usuels Taux e % Dvseur D=36000/r Taux e % Dvseur D=36000/r , , , , Exemple Calculez l térêt produt par le captal de FC placé à 4 % pedat 75 jours. N = C. = x 75 = D = 36000/4 = 9000 I = /9000 = 45 Par la méthode géérale o aurat (5400x75x4)/36000 = 45 I.7.2 Méthode des partes alquotes I Partes alquotes du Captal La méthode trouve so orge das la costatato fate sur le cas partculer où le captal est égal au dvseur fxe (D). Nous avos vu e effet que = N/D ou = C./D Supposos mateat que C = D. Il e découle que =. Doc lorsque le captal est égal au dvseur, l térêt est égal au ombre de jours. A partr de ce cas partculer, o peut effectuer tout le calcul d térêt. O calcule stataémet l térêt produt par u captal dot le motat est égal au dvseur. Or l térêt est proportoel au captal. S o double le captal, l térêt est doublé ; et s le captal est dvsé, l térêt l est auss. 7

8 O peut doc décompter le captal e partes alquotes (partes coteat u ombre exact de fos), jusqu à ce qu o attege le motat du captal dot o recherche l térêt. Pus o calcule l térêt correspodat et o l scrt au regard des partes alquotes. Ef, o totalsera les partes alquotes d ue part, les térêts correspodat d autre part. Exemple : Quel est le motat de l térêt produt par u captal de 4840 FC placé 96 jours à 4,5 % Soluto Au taux de 4,5 %, le dvseur est 8000 As, pour u captal de 8000, l térêt est de 96 FC. S C = D ; I = Décomposos 8000 e partes alquotes jusqu à obter FC FC +800 (1/5) +9,6 FC + 40 (1/20) +9,6/20 FC I Partes alquotes du Temps Elle part d ue costatato fate das u cas partculer où l térêt est égal au 1/100 du captal. S das la formule I N = 100 ou Base C xj I = 100 o fat J = base, o obtet I=C/100. Base E d autres termes, lorsque le ombre de jours de placemet est égal au dvseur fxe (D), l térêt vaut la 100 ème parte du captal. Ex : Au taux de 3 % (base = 120), 1552 FC placés pedat 120 jours produt u térêt de 15,52 FC. Au taux de 4% (base = 90), 495 FC placé pedat 90 jours produset 49,50 FC. Au taux de 5 % (base = 72), 3728 FC placés pedat 72 jours produset 37,28 d térêt. Ces cosdératos foursset ue ouvelle méthode de calcul d térêt. Celle-c cosstera à décomposer le ombre de jours de placemet e partes alquotes d ue 8

9 durée base compreat le ombre de jours égale au dvseur fxe (D) et à rechercher les térêts correspodats. Ex1 : Calculer l térêt produt par u captal de 3726 placé à 5 % pedat 96 jours. Soluto Base = 360/5 = 72, doc durée de base = 72 jours. Or 96 jours = L térêt produt à 72 jours = 3726/100 = 37,26 FC L térêt produt à 24 jours = 37,26/3 = 12,42 FC (37,26 x 24/72) L térêt produt pedat 96 jours = 49,68 FC (37, ,42). Ex2 : Quel est l térêt produt par u captal de 4263 FC placé à 2% pedat 54 jours? I Partes alquotes du taux Lorsque le taux est pas cou das 360 jours, o évte l emplo d u dvseur fxe fractoare e procédat as : O calcule les térêts à u taux fctf (appelé taux base) coteu exactemet das 360 jours pus o ramèe le calcul au taux doé e décomposat celu-c par voe d addtos et de soustractos e partes alquotes du taux base chos. Ex1 Pour calculer les térêts à 2,75%, o calculera d abord les térêts produts à 2 %, pus les térêts à ½%, qu vaudrot le ¼% du précédet, pus les térêts à ¼% qu vaudrot la moté du résultat précédet. Calculer les térêts produts par u captal de 3264,90 Fc placé à 2,75% pedat 85 jours. 1 ère soluto : Taux de base = 2 % N/100 = 3264,90 = 32,65 N = C.J = 32,65 x 85 = 2775,25 D = 36000/100 = 360/2 = 180 I de 2 % = 2775/180 = 15,41 I à ½% ou ¼ du précédet = 15,41/4 = 3,85 I à ¼% ou ½ du précédet = 3,85/2 = 1,92 Itérêt à 2,75 % = I à 2% + I à ½% + I à ¼% = 15,41 + 3,85 + 1,92 =21,18 FC. 9

10 2 ème soluto : Taux de base = 3 % D = 360/3 = 120 I de 3 % = 2775/120 = 23,125 I à ¼% ou le 1/12 ème du précédet = 23,125/12 = 1,927 D où l térêt de 2,75% = I à 3% - I à 0,25% = 21,198. I Emplo combé de la méthode des partes alquotes du taux et du temps Calculer l térêt produt par 6245 FC pedat 114 jours au taux de 4 7/8% Adoptos comme base 4% et procédos d abord par les partes alquotes du temps, et esute par les partes alquotes du taux. A 4 %, base = 90 jours. O fera alors = /5 de /3 de 18. A 4 % après 90 jours l térêt produt = 62,45 A 4 % après 18 jours l térêt produt = 62,45/5 = 12,49 A 4 % après 6 jours l térêt produt = 12,49/3 = 4,16 A 4 % après 114 jours, l térêt produt est 62,45+12,49+4,16 = 79,10 FC. A 7/8% = 4/8 + 2/8 + 1/8 Nous allos d abord calculer l térêt de ½% après 114 jours. C est le 1/8 ème du précédet : = 79,10/8 = 9,888 L térêt à 2/8% après 114 jours = à la moté du précédet 9,888/2 = 4,944 L térêt à 1/8% après 114 jours = à la moté du précédet : 4,944/2 = 2,472 D où à 4 7/8 % après 114 jours l térêt est : 79,10+9,888+4,944+2,472=96,40. I.8 CAPITAL MOYEN, TAUX MOYEN et TEMPS MOYEN I.8.1 Le captal moye Le captal moye peut être déf comme état le captal qu, substtué à ue sére des captaux aux codtos detques de taux et de temps rapporte les mêmes totaux. Sot ue sére des captaux C1, C2, C placés aux codtos r1, r2,, r et 1, 2,, N. S C est le captal moye 10

11 C. r C N = 1 1 r C. r = N = 1 2 C. r C. r. C = N = = 1 N C. r. = 1 C1. r r 1 + C 2. r C N. rn N I.8.2 Le temps moye E procédat de la même maère que pour le captal, o aura le temps moye suvat : = N = 1 C. r. C. r I.8.3 Le taux moye Le taux moye de cette sére de placemets est le ombre r tel que r = N = 1 C. r. C. Exemple1 : Supposos que ous avos $ placés pedat 3 as à 8 % $ placés pedat 2 as à 7 % $ placés pedat 6 as à 10 % Calculez le taux moye de placemet. Exemple2 : Calculez le captal, le taux et le temps moye de deux captaux 4000 et 3000 FC placés au taux de 6 % et 8 % pedat 80 et 60 jours. I.9 CORRESPONDANCE ENTRE INTERET CIVIL ET INTERET COMMERCIAL L térêt commercal est toujours supéreur à l térêt cvl. Les baques état des etreprses commercales (poursuvat le proft), elles utlset l térêt commercal. Sot Co. rc. Icv = et Co. r. Icom = Supposos que Icvl = Icommercal. O aura 73 r c = r 72 11

12 Exemple : Sot u captal de FC placé à 5 % pedat ue pérode allat du 11 javer au 11 ma. Calculez l térêt commercal, l térêt cvl, et détermez le taux cvl qu permettrat d attedre le même térêt. I.10 VALEUR ACTUELLE ET VALEUR ACQUISE D UN CAPITAL La valeur acquse d u captal est le motat omal du captal (Co) auquel o ajoute les térêts produts par ce captal pedat ue certae pérode et à u certa taux. I = N D D' où Co I = C D D Co = C( ) D + Co. = Co + D = Co(1 + D D + ) C = Co( ) D CHAP II. ESCOMTE A INTERET SIMPLE II.1 NOTIONS D ESCOMPTE COMMERCIAL Pour qu u commerçat achète des marchadses à Court-Terme, l s egage ordaremet à payer le motat dû à l exprato du déla coveu sur la présetato d u effet de commerce (lettre de chage ou bllet à ordre). Mas le vedeur (créacer) peut obter u paemet atcpé de sa créace par trasmsso ou égocato de so effet. Il subra toutefos ue reteue appelée «Escompte» pour l térêt du captal avacé. La somme scrte sur u effet de commerce est appelée «valeur omale». La somme payée par le baquer, c està-dre la dfférece etre la valeur omale et l escompte s appelle «Valeur Actuelle de l effet». L époque à laquelle dot être payé u effet de commerce s appelle «Échéace». Par coveto, l escompte commercal est égal à l térêt que la valeur omale produrat pedat le temps qu dot ecore s écouler jusqu à l échéace. Le taux applqué à ce calcul est appelé taux d escompte. II.1.1 Quelques déftos a) Négocer u effet de commerce = vedre l effet de commerce avat l échéace pour e toucher la valeur ette. b) Escompter u effet de commerce = l acheter avat l échéace c) L Ago : c est l esemble de reteus effectués par le baquer compreat gééralemet l escompte, la commsso et parfos dfférets fras supplémetares. II.1.2 Calcul de l Escompte Commercal Nous adopteros les otos suvates V = valeur omale de l effet 12

13 v = valeur actuelle de l effet =ombre de jours s éparat l opérato d escompte de l effet de l échéace ; r=taux e pourcetage e = Escompte commercal D = Dvseur fxe correspodat E applquat la formule de l térêt smple, o obtet V. r. e = (1) O peut auss utlser la formule du ombre et dvseur fxe. Das ce cas, o aura e = N D V. = D V. D v = V = V ( ) (2) D D II.1.3 Calcul de la valeur actuelle v=v-e V. r. r r. v = V = V (1 ) = V (3) v = V Exemple1 O présete à l escompte le 10/5 u effet de valeur omale 3000 FC échéat le 7/07 suvat. Trouver l escompte commercal as que la valeur actuelle, sachat que le taux d escompte est de 6%. E=29 FC ; v = = 2981 FC. Exemple2 Quelle est la valeur omale d u effet dot la valeur actuelle est de 3561 FC sachat qu l a été escompté e-dehors au taux d escompte de 4%, pour 65 jours. Rép : II.2. ESCOMPTE EN DEDANS Das la logque de l escompte commercal, ous veos de vor que le baquer calcule la reteu sur la valeur supéreure à celle qu l remet au clet. Normalemet, 13

14 l escompte devrat être calculé sur la valeur que perçot ce derer. Mas, la baque cherchat à maxmser sa retablté, préfère calculer l escompte sur ue valeur supéreure à celle qu elle remet à so clet. L escompte ratoel ou e dedas reste doc u escompte théorque. D où so appellato d escompte théorque. L appellato «escompte e-dedas» tet au fat que l escompte devrat être sur le motat perçu par le clet, c est-à-dre la valeur actuelle (v). Toutefos, das les cas extrêmes, et e focto de la pure égocato etre partes, le clet peut obter de la baque l applcato de l escompte ratoel. II.2.1 Calcul de l escompte ratoel Sot v : la valeur actuelle ratoelle e : l escompte ratoel Par défto, l escompte ratoel est u térêt soustractf qu devrat se calculer sur la valeur actuelle et o sur la valeur omale. v'.. r e ' = (1) Et par la formule de ombre et dvseur fxe v'. e'= (2) D v'. v'. v' = V e' v' = V V = v' + Nous savos que D D D + V. D V = v'( ) v' = (3) D D + = v'(1 + D ) E remplaçat (3) das (2), o a e' = V. D + Cette formule ous doe l escompte ratoel e termes de valeur omale. Elle permet de paller la dffculté de devor calculer l escompte ratoel à partr de la valeur v qu reste coue au momet de l escompte. II.2.2 Relato etre escompte commercal et escompte ratoel La formule c-dessus motre déjà asémet que l escompte ratoel sera toujours plus pett que l escompte commercal. E effet, o peut démotrer que la dfférece etre les deux est postve (e > e ). 14

15 V. V. V. e e' = =. D D + D D + ev. e e' = e. e' = e = D + D + e'( D + ) D Par ces formules, ous veos d établr la relato etre l escompte ratoel et l escompte commercal. Exercces 1. U effet de V=1000 dollars est ameé à l escompte 30 jours avat l échéace au taux de 6 %. Détermez le motat de l escompte reteu par la baque sur cette trasacto et l escompte ratoel. 2. Mr Alfred égoce ue lettre de chage à la baque BCC, 45 jours avat so échéace. La V=2500. La BCC lu commuque u taux de 10 % L a. Détermer l escompte commercal et ratoel Dégagez la relato etre ces deux escomptes Détermez les deux valeurs actuelles S la valeur actuelle commercale état placée à la baque aux mêmes codtos de taux et de temps, quelle serat la valeur acquse? CHAP III EQUIVALENCE D EFFETS OU DE CAPITAUX Le chaptre précédet a motré que le crédt réel accordé par ue baque lors de la égocato d u effet de commerce est la valeur actuelle (v). E effet, be que l escompte commercal sot calculé sur la valeur omale (V), l mportace du crédt déped be de la valeur actuelle v. Ce chaptre va doc se baser essetellemet sur la valeur actuelle des effets ou des captaux pour s artculer sur des problèmes de remplacemet de pluseurs effets sas dommages pour les deux partes. Nous étuderos les questos d échéace moyee et d échéace commue des effets de commerce. III.1 JUSTIFICATION PRATIQUE DES QUESTIONS D EQUIVALENCE Das la pratque commercale, l équvalece des effets se pose otammet das les cas suvats : - Lorsqu u débteur demade à so créacer de modfer ou de reporter la date d échéace d u effet de commerce ; - Lorsque la valeur omale d u effet dot être modfée : par exemple lorsqu u débteur églgeat ou e dffcultés facères a lassé protester u effet mpayé. Il y a alors reouvellemet par la créato d u ouvel effet. 15

16 Le problème relatf aux effets peut se rameer à 3 types suvats que l o dot calculer : -La valeur omale de l effet de remplacemet ; -L échéace de l effet de remplacemet ; -Le taux auquel o a calculé l équvalece. III.2 PRINCIPE D EQUIVALENCE Sot ue sére d effets de commerce V1, V2,, V (avec V Vj j) ; échéat respectvemet à 1, 2,, (avec j j) et placés à u taux r. De maère géérale, o dra que 2 ou pluseurs effets ou captaux de valeurs omales dfféretes sot équvalets lorsqu escomptés à la même date ou au même taux, ls doet la même valeur actuelle. La date à laquelle ls sot escomptés est dte «date d équvalece». Soulgos éamos que la logque de l escompte ratoelle est écartée du rasoemet sur les effets équvalets. Le rasoemet a pour uquemet fodemet, l escompte commercal. Exemple Soet les effets de valeurs omales : V1 et V2 à échéaces respectves 1 et 2 qu sot égocés à u même taux r. Les deux effets serot dts équvalets s et seulemet s v1 = v2. D 1 D 2 v1 = v2 doc V1 ( ) = V2 ( ) V 1( D 1 ) = V2 ( D 2 ) D D Pour effets, o aura D 1 D 2 D V1 = V2 =... = V V1(D-1)=V2(D-2)= = V(D-). D D D Exemple : (1) Deux effets de commerce de valeurs omales 9840 et 9900 échéat respectvemet le 31 octobre et le 30 ovembre sot égocés au taux d escompte de 7,2%. S l exste ue date à laquelle les deux captaux aurot des valeurs actuelles égales, ces derers serot dts équvalets. N.B. La date d équvalece dot être atéreure à la date qu est premère suvat l ordre chroologque de dates d échéaces des effets. Das otre exemple c-dessus, désgos par x le ombre de jours qu séparet la date d équvalece de la premère échéace (31 octobre). Das ce cas, pour trouver le ombre de jours qu séparet la date d équvalece d avec l échéace du 2 ème effet, l sufft d ajouter 30 jours à x (car du 31 octobre au 30 ovembre, l y a 30 jours). 16

17 Equvalece X 31/10 30/11 Doées : r = 7,2% V1 = 9840 V2=9900 D= 36000/7,2 = 5000 D 1 D 2 V1 = V2 D D 5000 X 5000 ( X + 30) 9840 = X = 50 jours D où 1 = 50 jours, et 2 = 80 jours, c à d La date d équvalece est doc le 31/10 50 jours ou le 30 ovembre 50 jours ; sot le 11 septembre. O peut vérfer s à la date du 11 septembre, les 2 captaux sot égaux. V V = 9840 = 9741,6 FC = 9900 = 9741,6FC 5000 O peut remarquer que la valeur actuelle de chacu des deux effets est ue focto affe de la durée x. E d autres termes 9840 v1 = 9840 x v1 = ,968x 5000 ( x + 30) v2 = v2 = ,98x 59,4 v2 = 9840,6 1,98x 5000 Pour x = 50, v1 = v2 = 9741,6 FC Graphquemet o a 17

18 v 1,v 2 Equvalece v 1 v 2 50 x S la date d équvalece exste, elle dot être féreure à la date de l échéace de l effet. Pour que ce problème at u ses, la date d équvalece dot être postéreure aux dates auxquelles les deux effets ot été créés. S les deux drotes sot parallèles, cela veut dre qu l exste aucue soluto (cas des effets ayat même valeur omale mas des dates dfféretes). S les deux drotes sot cofodues, l y a ue fté des solutos. S les deux drotes se coupet comme das otre cas, l y a ue soluto uque. III.3 APPLICATION PRATIQUES DU PRINCIPE D EQUIVALENCE III.3.1 Cas de reouvellemet d effets Le problème de reouvellemet d effets cosste à trouver u autre effet qu remplacerat le précédet effet sas léser aucue des deux partes (débteurs et créacer). Il s agt plus cocrètemet de trouver u effet V* de faço que sa valeur actuelle v* sot égale à la valeur actuelle de l effet précédet V à u taux d escompte doé r. Ex : B dot à A ue somme de 7110 payable le 31 ma. Le 16 ma, B sollcte de remplacer l effet par u autre échéat le 30 ju. S le taux d escompte est de 10 %, quel est le motat du ouvel effet (l effet de remplacemet?) 18

19 Soluto V 1 = 7110 V 2 =? 1 = 15 jours 2 = 45 jours r = 10% 16/5 15jrs 31/5 30jrs 30/6 7110( ) V2 ( ) = jours La résoluto de cette pette équato doe V2 = O costate que est supéreur à Cela se justfe par le fat que 7110 état exgble le 31 ma. Lorsque le débteur demade de payer plus tard, l pae u térêt supplémetare dû au temps. E termes facers, o dra que 7110 au 31/05 est équvalet à 7170 au 30/06. Ue autre faço de poser le problème d équvalece c est de recherche la date à laquelle deux effets peuvet être équvalets. C est le cas lorsque le débteur sat qu à l échéace l e saura pas payer, mas qu après, l pourrat être capable de payer u peu plus. Il proposera alors u certa motat et demadera à so créacer à quelle date l pourra payer ce motat. Ex : S l propose de payer 8000, c est-à-dre V2 = 8000, toutes les autres codtos restat chagées, quel sera la ouvelle échéace? 7110( ) 8000(3600 2) = Ce qu doe 2 = 387,1 jours. III.3.2 Échéace commue L échéace commue de deux ou pluseurs effets ou captaux est la date à laquelle ces effets ou captaux, ayat des échéaces dfféretes peuvet être remplacés par u seul paemet sas qu l e résulte u dommage pour les partes e présece, c est-à-dre le débteur et le créacer. Les paramètres de rasoemet sot les suvats : 1 Sot, à partr d ue date de egocato coue d avace, l faut rechercher la valeur omale de l effet (captal uque désgé par Vx) qu vedrat e remplacemet de pluseurs autres. 2 Sot que la valeur de l effet uque de remplacemet est coue ; doc das ce cas l faut détermer la date de égocato de cet effet. 19

20 CHAP IV LA VENTE A TEMPERAMENT IV.1 NOTIONS GENERALES La vete à tempéramet est ue opérato par laquelle l acheteur d u be (gééralemet les bes d équpemets) peut se lbérer d u motat de la facture e payat ue avace au comptat (acompte) et e effectuat ue sére de paemets partels écheloés à des tervalles de temps régulers. De cette défto, l covet de dstguer le prx de vete au comptat du prx de vete à tempéramet. Le prx de vete à tempéramet est gééralemet supéreur au prx de vete au comptat car l corpore les térêts sur le crédt accordé. Il faut oter que les autres fras egagés par le vedeur parm lesquels ous ctos les fras de dosser, les fras de otare, les fras de recouvremet des créaces, etc. devrot être supportés par l acheteur. Pour etrer e possesso du be, l suffra alors pour le clet de : - Payer l acompte qu est le premer versemet effectué au comptat et qu représete habtuellemet u pourcetage du prx de vete de la marchadse. L acompte est doc le motat à payer pour permettre à l acheteur de jour de la faculté de posséder le be avat le paemet du prx total. - Payer le solde qu représete la dfférece etre le prx de vete et l acompte. Cette dfférece se pae e ue sére de versemets pérodques dot le ombre est préalablemet détermé. L aalyse de l acompte du pot de vue socal et écoomque peut ous permettre d e sasr le double rôle, selo que ous ous stuos du côté du vedeur ou de l acheteur. Du pot de l acheteur, l acompte 1. Allège la dette ; 2. Ecourte le terme de paemet 3. Procure à l acheteur l avatage de posséder le be et même de l utlser avat d e payer le prx total. Du pot de vu du vedeur, l acompte permet 1. D élmer les acheteurs solvables et spéculateurs 2. D évter l mmoblsato de tout le captal das les opératos de crédt. 3. Soulgos par alleurs que deux rasos fodametales sous-tedet la poltque de la vete à tempéramet : 20

21 - Des rasos commercales, le vedeur préfère attrer la cletèle à reveu fable e lu proposat ue vete à tempéramet. - C est ue raso socale : l éparge du cosommateur s avère, das la plupart des cas, suffsate pour acquérr des bes au comptat. La vete à tempéramet cotoure cette dffculté et permet as d amélorer le veau de ve de la populato. Cepedat, e perdos pas de vue que tout artcle acheté à tempéramet coûte plus cher que celu acheté au comptat. Normalemet, le vedeur à tempéramet corpore au prx de vete au comptat, u térêt qualfé de chargemet e guse de sa rémuérato pour les rsques courus. Ce chargemet peut être calculé par la formule suvate : Chargemet = Versemet pérodque x Nombre de versemets Crédt E réalté, das ce chargemet, l y a pas que les térêts mas auss les fras egagés par le vedeur ou l orgasme de facemet pour orgaser l opérato. Parm ces fras o trouve : - Les fras de costtuto de l effet ; - Les fras de recouvremet à l échéace ; - Les fras de rsque de o paemet. L acheteur peut alors être ameé à calculer le coût réel qu l supporte das ue opérato de vete à tempéramet. IV.2 COUT DU CREDIT A TEMPERAMENT ET NOTION DE TAUX D INTERET REEL Le vedeur à tempéramet stpule le coût du crédt qu l accorde au clet de tros faços : - Taux forfatare - Taux d escompte - Taux d térêt. IV.2.1 Le taux forfatare Il compred tous les élémets costtutfs du coût du crédt. Pour coaître le motat de la charge totale, l faut et l sufft de multpler le crédt accordé par le taux forfatare. Charge Totale = T.F x Crédt (T.F.= Taux forfatare). U tel coût fat terver certas élémets dépedats de la durée du crédt. Le coût est pas strctemet proportoel aux sommes et à la durée du crédt comme le sera les térêts. 21

22 Exemple : Le baquer retet forfataremet 5 % sur u crédt de 150 $ payable moyeat 5 mesualtés de 30 $ chacue. Après déducto de l acompte qu se chffre à 100 $. Soluto : Acompte = 100 $ Crédt = 150 $ T.F. = 5 % Prx de vete = Acompte + crédt = 100 $ $ = 250$. Charge totale = T.F. x Crédt = 5 % x 150 = 7,50 $ D où le crédt réel est = ,5 = 157,5. O peut alors calculer la mesualté charges cluses : 157,5/5 = 31,5$ IV.2.2 Taux d escompte Ce taux suppose que le vedeur clus das ses fras de crédt u taux auel d escompte de x%. Cela sgfe qu l désre que la somme de chargemet et des autres reteues représetet u pourcetage auel (x %) d escompte. Das ce cas, l mporte de réalser au préalable la coverso de taux d escompte e taux forfatare qu sera applqué au crédt pour détermer la charge totale. IV.2.3 Taux réel d térêt C est le coût réel payé par le bééfcare de crédt e termes de taux. Ce taux est fxé e focto de l térêt réel que le vedeur souhate gager. Pour détermer ce coût qu tègre das sa logque la oto du temps, Il faut partr du rasoemet logque suvat : Pour u crédt C e ue fos e échéace moyee m, le vedeur désre gager u taux réel d térêt r. Alors la charge totale sera obteue grâce à la formule suvate : C.r. Charge Totale = 1200 m (C est le crédt) Il covet de oter par alleurs que le vedeur peut décder de trer u effet sur l acheteur pour le égocer. Das ce cas, la oto de coût se scde e deux : - Le vedeur supportera u coût du fat qu l se dessassse de sa créace. L térêt payé par l acheteur revedra o plus au vedeur mas à la baque ou à ue autre sttuto facère qu aurat escompté l effet. - Le coût orgel de l opérato reste supporté par l acheteur. 22

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité Gude de valdato Cotrôle qualté Gude pratque pour la valdato, le cotrôle qualté, et l estmato de l certtude d ue méthode d aalyse œologque alteratve (Résoluto Oeo 10/005) Sommare 1. OBJET... 5. PREAMBULE

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE Prcg Avacé pour Exotques Esegat Phlppe DUCHEMIN, Cosultat Formateur. www.fkeys.com (accès au cours) Cosultat : «Product Cotrol» CNP, chox d u outl Frot to Compta SOCIETE GENERAL SGCIB - Product Cotrol

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET Jea-Claude AUGROS Professeur à l Uversté Claude Berard LYON I et à l Isttut de Scece Facère et d Assuraces ISFA Mchel QUERUEL Docteur e Gesto Igéeur de Marché Socété de Bourse AUREL Résumé : Cet artcle

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES UNIVERSITE ABOU BAKR BELKAID TLEMCEN FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Incertitudes expérimentales

Incertitudes expérimentales U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 995 Icerttudes érmetales par Fraços-Xaver BALLY Lcée Le Corbuser - 93300 Aubervllers et Jea-Marc BERROIR École ormale supéreure

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

" BIOSTATISTIQUE - 1 "

 BIOSTATISTIQUE - 1 ISTITUT SUPERIEUR DE L EDUCATIO ET DE LA FORMATIO COTIUE Départemet Bologe Géologe S0/ " BIOSTATISTIQUE - " Cours & Actvtés : Modher Abrougu Aée Uverstare - 008 Modher Abrougu Bostatstque «I» ISEFC - 008

Plus en détail

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile Applcato de la théore des valeurs extrêmes e assurace automoble Nouredde Belagha & Mchel Gru-Réhomme Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 92 rue d Assas, 75006 Pars, Frace E-Mal: blour2002@yahoo.fr E-Mal:

Plus en détail

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix?

Note méthodologique. Traitements hebdomadaires Quiestlemoinscher.com. Quelle méthode de collecte de prix? Qui a collecté les prix? Note méthodologque Tratements hebdomadares Questlemonscher.com Quelle méthode de collecte de prx? Les éléments méthodologques ont été défns par le cabnet FaE onsel, socété d études et d analyses statstques

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Mémoire présenté devant l Institut de Science Financière et d Assurances le 16 mai 2001 pour l obtention du diplôme d Actuaire de Lyon

Mémoire présenté devant l Institut de Science Financière et d Assurances le 16 mai 2001 pour l obtention du diplôme d Actuaire de Lyon Uversté Claude Berard Lyo INSTITUT DE SCIENCE FINANCIERE ET D'ASSURANCES Mémore préseté devat l Isttut de Scece Facère et d Assuraces le 6 ma 200 pour l obteto du dplôme d Actuare de Lyo Par : Mlle Auréle

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction -

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSION 1 - Correction - EXAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 AES - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Consdérons une entreprse E comportant deux établssements : E1 et E2 qu emploent chacun 200 salarés. Au sen de l'établssement

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement)

Cours : Le choix des investissements grâce à l actualisation : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Interne de Rendement) Cours : Le choix des ivestissemets grâce à l actualisatio : La VAN (Valeur Actualisée Nette) et le TIR (Taux Itere de Redemet) 1 La VAN, la Valeur Actualisée (ou Actuelle) Nette e aveir certai 11 La comparaiso

Plus en détail

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés Ue méthode alteratve de provsoemet stochastque e Assurace No Ve : Les Modèles Addtfs Gééralsés Lheureux Else B&W Delotte 85, av. Charles de Gaulle 954 Neully-sur-See cedex Frace Drect: 33(0).55.6.65.3

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Les sinistres graves en assurance automobile : Une nouvelle approche par la théorie des valeurs extrêmes

Les sinistres graves en assurance automobile : Une nouvelle approche par la théorie des valeurs extrêmes Les sstres graves e assurace automoble : Ue ouvelle approche par la théore des valeurs extrêmes Nouredde Belagha (*, Mchel Gru-Réhomme (*, Olga Vasecho (** (* Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 2 place

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce SETIT 2005 3 RD INTERNATIONAL CONFERENCE: SCIENCES OF ELECTRONIC, TECHNOLOGIES OF INFORMATION AND TELECOMMUNICATIONS MARCH 27-3, 2005 TUNISIA Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das u ste de e-commerce Nazh SELMOUNE *, Sada BOUKHEDOUMA * ad Zaa ALIMAZIGHI * * Laboratore des Systèmes Iformatques(LSI )- USTHB - ALGER selmoue@wssal.dz

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée gééral et techologque Ressources pour le cycle termal gééral et techologque Mesure et certtudes Ces documets peuvet être utlsés et modés lbremet das le cadre des actvtés

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain.

Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/maths/new/ue2007/synthese_atelier_annette_alain. Pour ce problème, une analyse est proposée à l adresse : http://www.ac-amens.fr/pedagoge/maths/new/ue2007/synthese_ateler_annette_alan.pdf 1 La règle du jeu Un drecteur de casno se propose d nstaller le

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Série A Septembre 2008

Série A Septembre 2008 Sére A Septembre 2008 Sommare Notce avec encadré* 3 Annexe à la Notce 17 UFEP : extrat des statuts 27 *Cet encadré a pour objet d attrer l attenton de l adhérent sur certanes dspostons essentelles de la

Plus en détail

stages 2015 paris saint-germain ACADEMY Dossier d inscription

stages 2015 paris saint-germain ACADEMY Dossier d inscription stages 2015 pars sat-germa ACADEMY Dosser d scrpto STAGE de football STAGES 2015 Fche d scrpto à retourer à l adresse suvate Pars Sat-Germa Academy - Frace 159, rue de la Républque - 92 800 Puteaux Tél

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

PREPARER SA RETRAITE

PREPARER SA RETRAITE PREPARER SA RETRAITE Combie éparger pour compléter sa retraite? Pour répodre à cette questio, la première étape cosiste à imagier so trai après 65 as. Des postes de dépeses aurot disparu (otammet ceux

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

L Analyse Factorielle des Correspondances

L Analyse Factorielle des Correspondances Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 L Aalyse Factorelle des Corresodaces L aalyse factorelle des corresodaces, otée AFC, est e aalyse destée a tratemet des tableax de doées où les valers sot ostves et homogèes

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Découvrir l interface Windows 8

Découvrir l interface Windows 8 Wndows 8.1 L envronnement Wndows 8 Interfaces Wndows 8 et Bureau L envronnement Wndows 8 Découvrr l nterface Wndows 8 Après s être dentfé va un compte Mcrosoft ou un compte local, l utlsateur vot apparaître

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail