La Logistique en France : une force en progrès

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Logistique en France : une force en progrès"

Transcription

1 1/4 La logistique 1, istrumet idispesable de la modialisatio, est u ejeu stratégique pour les etreprises. Les lieux de productio et de distributio état de plus e plus séparés et dispersés à travers le mode, elles recherchet des ifrastructures et des services de trasport et de stockage abodats et de qualité pour leurs marchadises. Das la compétitio que se livret les pays pour accueillir des plateformes logistiques, la Frace dispose de ombreux atouts qui expliquet le dyamisme de ce secteur das l hexagoe et qui offret aux etreprises cocerées des opportuités fortes de développemet : > ue positio géographique très favorable : située à la poite de l Europe, la Frace est ue porte d etrée aturelle vers u marché de 450 millios de cosommateurs et u poit de passage privilégié pour l exportatio das l esemble du mode ; > des ifrastructures de trasport performates et o saturées, totalemet itercoectées avec les pricipaux pays d Europe occidetale ; > u marché mûr, ouvert à la cocurrece et trasparet pour les ouveaux etrats ; > u réseau de prestataires structuré et productif, préset sur toute la chaîe logistique et au savoirfaire modialemet recou ; > des espaces fociers dispoibles permettat de disposer d ue offre immobilière attractive, parmi les mois chères d Europe pour l immobilier d etrepôts. Pour être ecore plus attractive, la Frace se réforme tous azimuts et adapte le cadre de développemet des secteurs de la logistique afi d être toujours plus compétitive et plus ouverte à l iteratioal. La logistique e Frace : ue offre compétitive au cœur du marché uique La Frace a été l u des pays pioiers de la révolutio logistique amorcée das les aées E l espace d ue tretaie d aée, la filière logistique est passée du statut d auxiliaire obligé du commerce à celui d u secteur d activité à part etière, qui coaît ue croissace de 10% par a, ettemet plus rapide que celle de l esemble de l écoomie. U secteur très développé : > emplois das les activités logistiques e Frace, dot pour les métiers de la logistique (etreposage et mautetio) et pour les métiers du trasport de marchadises. > Aux côtés de grads groupes spécialisés fraçais Nobert Detressagle, Stef-TFE, Géodis, FM Logistics, de ombreuses sociétés étragères sot présetes e Frace : Fedex, DHL, Kuehe et Nagel, Arvato services, Scheker, Ziegler, Kaote Natie, Wicato, Nippo Express, NYK Logistics, et elles réaliset des ivestissemets importats et récurrets das la créatio de plates-formes logistiques sur l esemble de la Frace. Note : 1 "La logistique est l esemble des activités ayat pour but la mise e place, au moidre coût, d ue quatité de produit à l edroit et au momet où la demade existe." Défiitio de l ASLOG.

2 2/4 La Frace : 5e exportateur et 6e importateur modial de marchadises (e valeur) > Trasport aérie de fret et de courrier : la Frace e 3ème positio parmi les pays membres de l UE-27, derrière l Allemage et le Royaume-Ui. (Source : Eurostat 2008) > Trasport routier iteratioal de marchadises : la Frace e 3ème positio parmi les pays membres de l UE-27, derrière l Allemage et les Pays-Bas, avec près de 3 millios de toes e (Source : Eurostat 2008) > Maritime : le port du Havre das le «TOP 15» des ports à coteeurs europées (10ème positio). (Source : Aual report 2006/2007, ESPO 2008) > Ferroviaire et fluvial : u réseau performat, avec ue grade marge de développemet. La Frace, 1ère destiatio européee des projets logistiques Nombre de projets d ivestissemets étragers das le secteur Logistique, Distributio et Trasports (2003/2007) 1 er Etats-Uis ème Chie ème Frace ème Royaume-Ui ème Ide 159 Source : FDi Markets, Fiacial Times zoes géographiques cocetret 26% des emplois logistiques e Frace: 3 d etre elles etouret Paris, autour des aéroports de Roissy-CDG, d'orly et du site de Rugis ( emplois) ; ue zoe proche de Lille ( emplois) et ue zoe proche de Lyo ( emplois). Source : SESP, Mars 2007 Paris et Lyo : les offres locatives parmi les mois chères du marché europée Loyer prime d etrepôts de distributio e Europe (e /m²/a) Lodres 179 Barceloe 109 Birmigham 78 Fracfort 70 Rotterdam 63 Mila, 58 Paris 53 Lyo 50 Prague 48 Source : Europea Distributio Property Clock, Q1 2008, Joes Lag LaSalle, 2008 Réforme des permis de costruire : Etrée e vigueur le 1er octobre 2007, la réforme du permis de costruire et des autres autorisatios d urbaisme cotiet trois mesures fortes : - des procédures regroupées (fusio des 11 autorisatios et 5 régimes de déclaratios existats e 3 permis et ue déclaratio préalable) ; - des délais d istructio garatis ; - u coteu précis des dossiers de demade pour mieux resposabiliser les costructeurs et leurs architectes. Source : SESP, Mars 2007

3 3/4 U grad succès logistique : le marché iteratioal de Rugis, plus grade plateforme agroalimetaire du mode Quelques chiffres : > etreprises (dot 96 etreprises de trasports et 179 etreprises de services divers, des sociétés d import-export, des baques ), plus de employés, u chiffre d affaires de 7,3 millios z e 2006 ; > 4 accès, 27 voies de passage eregistrat e moyee véhicules/jour dot gros porteurs ; > 18 millios de cosommateurs europées desservis, dot 12 millios das u rayo de 150 kms autour de Paris, soit u fraçais sur ciq. Ue ouverture à l iteratioal : 10 % des marchadises du marché sot destiées à l exportatio et 85 % du trasport aérie fraçais de produits frais sort de Rugis. Outre l essor de l exportatio, le marché de Rugis développe de plus e plus de lies au-delà des frotières, avec la Chie, le Royaume-Ui, l Espage, la Russie U modèle suivi e Chie : Suite à ue étroite coopératio avec la SEMMARIS 2, le marché de gros de Shaghai «Shaghai Xijiao Iteratioal Agricultural Products Tradig Ceter» sera coçu sur le modèle de Rugis. Les ports fraçais relacés La réforme des ports fraçais (loi du 4 juillet 2008) ratioalise l orgaisatio portuaire et met e œuvre ue stratégie ambitieuse de développemet écoomique. > U objectif ambitieux : remettre les ports autoomes fraçais das la course européee e reforçat leur compétitivité et leur productivité afi de faire progresser le trafic auel de 3,5 millios à 10 millios de coteeurs d ici > Des moyes importats : 445 millios d euros egagés d ici 2013, qui devraiet créer emplois. Pour 1 emploi portuaire, il y a 7 à 8 emplois iduits qui valoriset toute la filière logistique. Le pla de relace des ports fraçais aura aisi u impact sur la chaîe logistique fraçaise das sa globalité. > Les 3 axes de la réforme : - mise e place d u commademet uique sur les termiaux par le trasfert des activités de mautetio à des opérateurs privés : la gestio de tous les persoels de mautetio et d outillage relèvera désormais d ue seule et même etreprise. Le commademet uique va reforcer la productivité des activités de mautetio et des ports e gééral ; - recetrage de la missio des ports sur la gestio et le développemet des ifrastructures. La privatisatio des activités de mautetio et d outillage recetre les ports sur leurs missios régaliees (la police portuaire otammet), les ifrastructures, les ouvrages d'accès et leur etretie, aisi que sur l'améagemet du domaie portuaire ; - moderisatio de la gouverace des ports e lie avec les collectivités locales et les parteaires sociaux afi de permettre u pilotage efficace, réactif et coordoé. Les décisios prises e applicatio du Greelle de l eviroemet pour favoriser le développemet du trasport ferroviaire et fluvial coduirot égalemet à l amélioratio de la desserte itermodale des ports. Note : 2 La SEMMARIS est la Société d'exploitatio du Marché Iteratioal de Rugis. Créée par décret e avril 1965, elle a pour vocatio de costruire le marché, de l'exploiter et d'e gérer les activités.

4 4/4 Sept ports sot cocerés : Le Havre, Marseille-Fos, Dukerque, Roue, Nates-Sait-Nazaire, La Rochelle et Bordeaux. > U impact importat pour les etreprises : - Ue offre portuaire fraçaise compétitive au iveau europée réduira les délais de trasport terrestre et dimiuera aisi les coûts pour les etreprises. - Le trasfert de l'outillage facilitera efi les ivestissemets privés das les ports maritimes e offrat ue meilleure visibilité aux opérateurs. Cosultez le dossier de presse de la réforme des ports : Des aéroports mieux gérés, ouverts à l iteratioal : ue opportuité ouvelle pour la première destiatio touristique modiale Créatio de sociétés d'exploitatio aéroportuaire, décetralisatio, essor des compagies à bas coûts : autat d évolutios qui modifiet profodémet la gouverace des aéroports fraçais et amélioret leur compétitivité : - Aéroports de Paris (ADP), qui gère 14 plates-formes e Ile-de-Frace, a été trasformé e juillet 2005 e société aoyme (SA), cotée e Bourse depuis jui L'Etat, qui coserve 68,4 % du capital de la société, lui a trasféré la gestio des ifrastructures aisi que le focier. ADP peut aisi valoriser ses terrais, e créat des cetres commerciaux, des hôtels ou ecore e favorisat l'implatatio d'etreprises. - Les aéroports dot le trafic dépasse le millio de passagers ot été trasformés 3 e sociétés d'exploitatio aéroportuaire (SEA) de droit privé à capitaux publics ; il s agit des aéroports de Toulouse- Blagac, Lyo, Bordeaux, Marseille, Aix-Les-Milles, Marigac-Berre, Motpellier, Nice, Caes et Strasbourg. - Les autres aéroports ot été trasférés par l Etat aux collectivités territoriales, coformémet à la loi du 13 août Les gestioaires d'ifrastructures peuvet e assurer la gouverace das le cadre d'ue délégatio de service public. - Ces réformes s accompaget de la motée e puissace des aéroports régioaux fraçais. Leur trafic a augmeté de 42% e 10 as ( ). Cette croissace est liée pour partie au développemet rapide des compagies aériees à bas coûts : au cours des 5 derières aées, le ombre de compagies low-cost opérat e Frace est passé de 10 à 34 et les liaisos desservies de 70 à Les aéroports de Nice-Côte d'azur et d Avigo ot été certifiés ISO (système de maagemet de l eviroemet), celui de Lyo-Sait Exupéry pour les services aux passagers et celui de Limoges ISO 9001 sur tout le parcours cliet. Ue dizaie d autres aéroports fraçais, parmi les plus importats, préparet actuellemet leur certificatio. Note : 3 Loi du 2 avril 2005 et décret du 23 février 2007.

5 5/4 Développer la plateforme aéroportuaire de Paris-Charles de Gaulle L aéroport de Paris-Charles de Gaulle est la zoe écoomique la plus dyamique du pays (4% de croissace auelle depuis 2 000) et la plus créatrice d emplois (4 000 e 2006). 1er aéroport europée et 6ème modial e termes de trasport de marchadises, Paris-CDG a etrepris ue politique de développemet ambitieuse : > le ouveau termial d embarquemet «S3», capable d accueillir jusqu à 26 avios et 8,5 millios de passagers, a été iauguré e jui Ce ouveau satellite est la 1ère étape d u vaste pla de réovatio et d expasio de 2,7 milliards d euros ; > u 4ème satellite devrait être ouvert e 2012 ; > le chatier du futur termial régioal dédié aux petits avios régioaux sera lacé à la fi de l aée. Le fret libéralisé et fortemet ecouragé Afi de moderiser le fret ferroviaire et de lui faire regager des parts de marché sur le trasport routier, le secteur a été ouvert à la cocurrece le 31 mars Pour l aée 2007, la part e toe-kilomètre des ouveaux etrats s élève à 7,6 % alors que les premiers cocurrets de la SNCF e représetaiet e 2006 qu 1 % du trafic de fret e Frace. O compte aujourd hui sur le marché 7 etreprises ferroviaires e plus de la SNCF, ce qui a permis ue augmetatio du trafic de fret de 3,5% etre 2006 et Le projet de loi relatif à l orgaisatio et à la régulatio des trasports ferroviaires, qui sera discuté au Parlemet cet autome, met e place u dispositif de régulatio efficace, garatissat l accès o discrimiatoire au réseau pour tous les opérateurs. Ue Commissio de régulatio des activités ferroviaires (CRAF) sera créée, disposat de larges pouvoirs d'equête et d'ivestigatio, u pouvoir réglemetaire supplétif et des pouvoirs de sactio. Le gouveremet a fixé des objectifs ambitieux pour le développemet du fret e Frace : > faire passer la part du fret o routier à 25 % d ici 2012 (actuellemet à 14 %) ; > créer 3 ouvelles autoroutes ferroviaires, otammet vers l Espage et l Italie et 2 autoroutes de la mer ; > créer des opérateurs ferroviaires de fret de proximité : Réseau ferré de Frace (RFF) pourra aisi cofier à u opérateur des missios de gestio du trafic, de foctioemet et d etretie des istallatios, sur des liges à faible trafic réservées au trasport de marchadises. Des priorités fortes ot été défiies pour l aveir : > reforcer le trasport combié et mettre e place des trais logs ; > développer des services de fret ferroviaire à grade vitesse ; > massifier les dessertes des ports maritimes par voies ferroviaires et fluviales ; > lacer le projet du caal Seie-Nord Europe, qui reliera e 2015 le Bassi parisie et le Nord-Pas-de- Calais 4, préparer la liaiso Saôe-Moselle, reouveler le pla d'aide à la batellerie. Pour e savoir plus : Note : 4 Le décret portat déclaratio d utilité publique des travaux a paru au Joural officiel du 12 septembre 2008

6 6/4 L attractivité de la Frace cofirmée e matière logistique De ouveaux ivestissemets étragers das le secteur e 2007 cofirmet l attractivité de la Frace, comme ceux de l américai FedEx, qui étoffe so site de Roissy, et du suédois IKEA, qui ouvre so cetre de logistique europée à Fos-sur-Mer, avec à la clé respectivemet 300 et 500 créatios d emploi. FEDEX : motée e puissace du hub de Roissy-Charles de Gaulle. Le hub de Roissy-CDG est aujourd hui le plus grad hub de FedEx, leader modial du trasport express, hors des Etats-Uis. Il cetralise le trasit et la redistributio des colis à travers l Europe et le mode etier. Pour accompager le développemet de ses activités, FedEx a aocé la créatio de 300 emplois supplémetaires e 2007, après avoir régulièremet créé des emplois les aées précédetes. La Frace était e compétitio avec l Allemage et le Royaume-Ui. FedEx a choisi ue stratégie d expasio e Frace, e raiso : > des atouts du site de Roissy : u aéroport desservi par de grades compagies aériees et offrat de ombreuses possibilités d extesio ; > de la positio géostratégique du marché fraçais au cœur de l Europe ; > des relatios costructives avec les autorités fraçaises otammet pour l amélioratio des procédures douaières, le recrutemet du persoel > de la possibilité de développer ue plate-forme multimodale permettat d assurer u traitemet cotiu du fret express, du trasport aérie itercotietal au TGV itra-europée. La qualité de la mai d œuvre fraçaise est souligée par Fred Smith, fodateur et CEO de Federal Express : «We ve beefited from a ubeatable locatio ad oe of the most dedicated workforces aywhere i the world. It s a wi-wi situatio». IKEA : créatio d ue plateforme logistique méditerraéee à Fos-sur-Mer IKEA a décidé d implater das la zoe portuaire de Fos-sur-Mer ue ouvelle plate-forme logistique destiée à desservir le sud de l Europe. L ivestissemet, de près de 140 millios d euros, permettra la créatio de 500 emplois. Pour ce projet logistique, la Frace était e compétitio avec l Espage et la Belgique. Ikea a choisi de développer ses activités e Frace, pour les raisos suivates : > u marché fraçais e forte croissace avec ue marge de développemet importate ; > la positio géostratégique de la Frace vis-à-vis de la cible méditerraéee d Ikea ; > l excellece des ifrastructures de trasports terrestres, accompagée d u large accès portuaire, via le Port Autoome de Marseille.

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale

Un système d enseignement supérieur de renommée internationale 1/6 Des uiversités et ue recherche plus fortes et plus attractives pour les étudiats et chercheurs étragers Attirer les compéteces et les talets étragers das os uiversités et os cetres de recherche costitue

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

AU cœur de l innovation

AU cœur de l innovation Vos bureaux AU cœur de l iovatio 91 ESSONNE 13 000 m 2 das la première techopole européee cosacrée à la Simulatio et au Calcul Haute Performace Ue grade souplesse d implatatio Immeuble de 13 000 m², le

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

Orange Graduate Programme. Edition 2016

Orange Graduate Programme. Edition 2016 Orage Graduate Programme Editio 2016 Commet Orage vous rapproche de l essetiel? Editorial Vous êtes passioé(e) par les progrès rapides et multiples du umérique? L Orage Graduate programme, c est pour vous!

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw chaudières murales à codesatio hyper modulate de 0,8 à 28 kw e u q i u e sur l é h marc MC3 12 MC3 24 MC3 12.12 Cofort + Cofort + MA B20 MC3 12 HP MC3 24 HP MC3 12.12 Cofort + HP Cofort + HP HP MA HP B20

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

> Actualités : Bourges rêvait de sa patinoire... BC la construira

> Actualités : Bourges rêvait de sa patinoire... BC la construira La revue itere de baudi chateaueuf - N 7 - Novembre 2002 - Javier 2003 > Actualités : Bourges rêvait de sa patioire... BC la costruira > Métier : être igéieur d affaires chez BC > Dossier : TGV Est Europée

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire?

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire? Pourquoi ue réforme de la protectio des doées das l Uio est-elle écessaire? La directive européee de 1995 relative à la protectio des doées a marqué u jalo das l histoire de la protectio des doées à caractère

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n

INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE. n r e. a u t r e. s p. d i m. t u d. n V o. s é. s i o n e INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE e s p r e e t u e a u t r e t u d d i m s é V o s i o La puissace de l Uiversité, la force de 7 Grades Écoles. Uiversité origiale das le paysage de l'eseigemet

Plus en détail

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs Ouverture à la cocurrece du trasport ferroviaire de voyageurs COMPLÉMENTS Claude Abraham Présidet Thomas Revial Fraçois Vielliard Rapporteurs Domiique Auverlot Christie Rayard Coordiateurs Octobre 2011

Plus en détail

Recherche et innovation en France : les facteurs clefs de l'attractivité

Recherche et innovation en France : les facteurs clefs de l'attractivité 1/6 Recherche et iovatio e Frace : les facteurs clefs de l'attractivité La Frace se place aux tout premiers rags, e Europe et das le mode, e matière de recherche et d iovatio : > 2 ème rag europée, derrière

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi...

EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi... 5 EDITORIAL Comme chaque aée, j ai le plaisir de vous préseter l Observatoire 2015, publié par la CMA. Ce documet est l occasio de mettre e exergue les chiffres clés de l artisaat morbihaais. Aisi, avec

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

La plus large gamme de bennes

La plus large gamme de bennes La plus large gamme de bees Acier HLE Acier galvaisé Alumiium TRANSPORTEUR TRIVERSE Votre référece utilitaire 120 as d expériece au service des bees Resistace Savoir-faire Ue performace testée, ue qualité

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec Développemet écoomique Iovatio Exportatio Taux de survie des Taux de survie des ouvelles etreprises au Directio de l aalyse écoomique Directio géérale des politiques et des sociétés d État Miistère du

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr

GUIDE PRATIQUE. www.communaute-urbaine-alencon.fr GUIDE PRATIQUE XEDE SÉJOU TA R s r u e g r e b é h s e d à l attetio www.commuaute-urbaie-aleco.fr sommaire 1. Qu est-ce que la taxe de séjour? 3 2. Qui peut istaurer la taxe de séjour? 3 3. Quelle peut

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE

LA SOLUTION WMS/ TMS EXPERTE EN LOGISTIQUE DE DÉTAIL LOGISTICS MANAGER SUITE LA SOLUTION WMS/ TMS EXERTE EN LOISTIQUE DE DÉTAIL LOISTIS MANAER SUITE QUELS SONT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Sécurité hydrique et sécurité alimentaire, la stratégie de l Algérie, état des lieux

Sécurité hydrique et sécurité alimentaire, la stratégie de l Algérie, état des lieux Sécurité hydrique et sécurité alimetaire, la stratégie de l Algérie, état des lieux Zielaabide TOUIDJENI Abdelkrim BENARAB Itroductio: L eau est la richesse des pays. Elle costitue la pierre agulaire du

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

Comment se positionner face à la concurrence : la prochaine transformation des services informatiques

Comment se positionner face à la concurrence : la prochaine transformation des services informatiques 8 LA TRANSFORMATION DES DÉPARTEMENTS INFORMATIQUES Commet se positioer face à la cocurrece : la prochaie trasformatio des services iformatiques I. RÉSUMÉ ANALYTIQUE Depuis plusieurs aées, les experts e

Plus en détail

La Journée de l Innovation Collaborative

La Journée de l Innovation Collaborative Dossier de Presse 2013 La Jourée de l Iovatio Collaborative 28 mars 2013 Avec le soutie d Quaero - L iovatio collaborative Iover, ue écessité autat qu u ivestissemet d aveir! 2 Etamée das les aées 1950-1960

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

CHAPITRE 14 : LES RÉSEAUX MAJEURS D ÉLECTRICITÉ, DE GAZ, DE PÉTROLE, DE TÉLÉCOMMUNICATION ET DE CÂBLODISTRIBUTION

CHAPITRE 14 : LES RÉSEAUX MAJEURS D ÉLECTRICITÉ, DE GAZ, DE PÉTROLE, DE TÉLÉCOMMUNICATION ET DE CÂBLODISTRIBUTION CHAPITRE 14 : LES RÉSEAUX MAJEURS D ÉLECTRICITÉ, DE GAZ, DE PÉTROLE, DE TÉLÉCOMMUNICATION ET DE CÂBLODISTRIBUTION Schéma d améagemet révisé MRC de Vaudreuil-Soulages CHAPITRE 14 : LES RÉSEAUX MAJEURS D

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Deuxième partie: Les évolutions des dispositifs de recherche agricole

Deuxième partie: Les évolutions des dispositifs de recherche agricole Deuxième partie: Les évolutios des dispositifs de recherche agricole 2 frace ad the cgiar: parterig i agricultural research ad developmet 119 Itroductio La recherche agricole s isère das des systèmes de

Plus en détail

02 Message du président du conseil d administration 03 Message du président et chef de la direction 05 Revue des activités 11 Développement durable

02 Message du président du conseil d administration 03 Message du président et chef de la direction 05 Revue des activités 11 Développement durable RAPPORT ANNUEL 2011 EXERCICE DE DOUZE MOIS TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2010 ET EXERCICE DE TROIS MOIS TERMINÉ LE 31 MARS 2011 02 Message du présidet du coseil d admiistratio 03 Message du présidet et chef de

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

école d ingénieurs la physique au service des sciences et Technologies de l Information et de la Communication

école d ingénieurs la physique au service des sciences et Technologies de l Information et de la Communication école d igéieurs la physique au service des scieces et Techologies de l Iformatio et de la Commuicatio des cursus d igéieur e 3 as Votre ambitio est de répodre aux ouveaux défis des Techologies de l Iformatio

Plus en détail

L Évaluation d entreprise

L Évaluation d entreprise JOB : mp DIV : 10571 ch10 p. 1 folio : 303 --- 29/8/07 --- 15H31 [ L Évaluatio d etreprise q L évaluatio se pratique à de multiples occasios : cessio de l etreprise, émissio d actios ouvelles, fusio, itroductio

Plus en détail

Microscope de mesure sans contact pour inspection et mesures de précision

Microscope de mesure sans contact pour inspection et mesures de précision KESTREL ELITE KESTREL ELITE Microscope de mesure sas cotact pour ispectio et mesures de précisio Microscope à deux axes sas cotact, idéal pour la mesure de caractéristiques 2-D de pièces techiques de petite

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014

É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 É C O L E N A T I O N A L E D A D M I N I S T R A T I O N RAPPORT ANNUEL 2014 Documet édité par l École atioale d admiistratio Directrice de la publicatio : Nathalie Loiseau Coordiatio : Service commuicatio

Plus en détail

ACTUalités. Agenda 10/02 Paris Les infirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.anfh.fr

ACTUalités. Agenda 10/02 Paris Les infirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.anfh.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Das u service hospitalier de éoatalogie, au Vietam. Ageda 10/02 Paris Les ifirmiers et la recherche face au défi de la qualité www.ehesp.fr - www.afh.fr 26-27/03 La Rochelle Le

Plus en détail

Construction d un bâtiment à faible empreinte environnementale et sanitaire

Construction d un bâtiment à faible empreinte environnementale et sanitaire Costructio d u bâtimet à faible empreite eviroemetale et saitaire Famille DENIS 66 200 ELNE Efats de la Mer Argelès sur mer septembre 2009 Cotexte du projet Istallatio e 2007 das les PO Expériece précédete

Plus en détail

Pratiques d urbanisme et développement durable Guide des pratiques réglementaires dans les communes rurales et périurbaines.

Pratiques d urbanisme et développement durable Guide des pratiques réglementaires dans les communes rurales et périurbaines. Pratiques d urbaisme et développemet durable Guide des pratiques réglemetaires das les commues rurales et périurbaies Partie I Coceptio : Romai MELOT (INRA-Sadapt) et Gweaël DORE (Istitut atioal du développemet

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Baromètre 2012 du reporting sur L écoperformance. des bâtiments

Baromètre 2012 du reporting sur L écoperformance. des bâtiments Baromètre 2012 du reportig sur L écoperformace des bâtimets 40% 50% 60% 30% 70% Promoteurs 20% Promoteurs 80% Focières 10% 90% Focières 0% 100% Classemet gééral de la commuicatio sur l éco-performace des

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2 Afrique subsahariee : Eseigemets tirés de quatre secteurs NTRE 1992 ET 1997, LA BANQUE A MENÉ À BIEN EN Afrique subsahariee

Plus en détail

2013 deux mil RAPPORT ANNUEL 201 le treiz3e

2013 deux mil RAPPORT ANNUEL 201 le treiz3e 2013 deux mille RAPPORT ANNUEL 2013 treize FRR I Rapport auel 2013 SOMMAIRE P. 02 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE ET DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE P. 04 CHIFFRES CLÉS P. 05 LE MONDE SOUS LE

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Remerciements. Cette étude a été rendue possible grâce au financement de :

Remerciements. Cette étude a été rendue possible grâce au financement de : Ce rapport est le fruit d u travail d équipe de coseillers chez KPMG qui aurait pas pu voir le jour sas le soutie de plusieurs idividus et ressources exteres. Nous teos à remercier Développemet Écoomique

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

AVRIL 2014 MERKUR. www.cc.lu. Comment réinventer la croissance sous contrainte budgétaire? INTERNATIONAL FORMATION. L apprentissage au Luxembourg

AVRIL 2014 MERKUR. www.cc.lu. Comment réinventer la croissance sous contrainte budgétaire? INTERNATIONAL FORMATION. L apprentissage au Luxembourg AVRIL 2014 MERKUR DE LËTZEBUERGER MERKUR BULLETIN DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG www.cc.lu Commet réiveter la croissace sous cotraite budgétaire? FORMATION L appretissage au Luxembourg

Plus en détail

UN PROGRAMME DE PARTENARIAT DE

UN PROGRAMME DE PARTENARIAT DE PLUS DE 3000 U PROGRAMME DE PARTEARIAT GLOBAL SERVIES E 2012 grandit chaque année, touche les 5 continents et tous les canaux de vente U PROGRAMME DE PARTEARIAT DE UE PLATE-FORME ITÉGRÉE VERTICALEMET QU

Plus en détail

Tableaux et systèmes basse tension L'offre Services

Tableaux et systèmes basse tension L'offre Services Tableaux et systèmes basse tesio L'offre Services Services ABB L'expertise d'u costructeur Établie à partir du retour d'expériece acquis sur des milliers d'istallatios et sur otre savoir-faire e tat que

Plus en détail

Le pari de l avenir. Norme EnOcean : la garantie des bâtiments durables.

Le pari de l avenir. Norme EnOcean : la garantie des bâtiments durables. Le pari de l aveir. Norme EOcea : la garatie des bâtimets durables. Efficacité éergétique. Iteropérabilité. Solutios éprouvées. La techique radio sas pile d EOcea. Ue techologie d avat-garde ENOCEAN EST

Plus en détail

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau.

AVANT PROPOS. Cet ouvrage pourra intéresser également les enseignants de ce niveau. AVANT PROPOS Cet ouvrage propose aux élèves de classes termiales (fraçais) S (spécialité math) des rappels et des complémets de cours assez complet, aisi que des problèmes et des exercices corrigés. Les

Plus en détail

MERKUR JUILLET/AOÛT 2013. Logistique: les atouts du Luxembourg. www.cc.lu FLASH FORMATION

MERKUR JUILLET/AOÛT 2013. Logistique: les atouts du Luxembourg. www.cc.lu FLASH FORMATION JUILLET/AOÛT 2013 MERKUR DE LËTZEBUERGER MERKUR BULLETIN DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG www.cc.lu Logistique: les atouts du Luxembourg FLASH 2030.lu: bila itermédiaire d ue iitiative

Plus en détail

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche.

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche. NOUVEAU: optio de capture d image Systèmes d observatio stéréo Ue image Superbe pour ue large gamme de tâches d ispectio et de retouche. Ue techologie optique brevetée permettat ue visualisatio sas fatigue

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Système de mesure vidéo

Système de mesure vidéo Système de mesure vidéo pour des mesures précises sur 3 axes 50 as d'expériece éprouvée das le domaie de l'optique cocetrés das u système performat de mesure vidéo à 3 axes sas cotact Performat, ituitif

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

PROGRAMME DE PARTENARIATS

PROGRAMME DE PARTENARIATS PROGRAMME DE PARTENARIATS MARS 2016 À FÉVRIER 2017 CREW M vous ivite à faire partie de ses commaditaires. Ce documet présete les différetes offres de parteariat et les avatages qui s y rattachet. Pour

Plus en détail

Dix ans de création d entreprises bancarisées 2000-2009. L expérience d OSEO

Dix ans de création d entreprises bancarisées 2000-2009. L expérience d OSEO Dix as de créatio d etreprises bacarisées 2000-2009 L expériece d OSEO Éditorial Dix as de créatio d etreprises bacarisées 2000-2009 L expériece d OSEO Au cours de la derière déceie, u phéomèe de premier

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8. La santé au Mali : Miser sur la participation locale

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8. La santé au Mali : Miser sur la participation locale Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 8 La saté au Mali : Miser sur la participatio locale AIDE FOURNIE PAR LA BANQUE MONDIALE AU secteur de la saté du Mali a

Plus en détail