LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE A TERME. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE A TERME. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier"

Transcription

1 LE DETERMINANT DU TAUX DE CHANGE A TERME 1

2 UD/EUR Comptant UD 1 = EUR 1,1300 Terme 3 mos UD 1 = EUR 1,1351 UD/CHF Comptant UD 1 = CHF 1,4167 Terme 3 mos UD 1 = CHF 1,4039 2

3 ecton 1. La théore de la parté couverte des taux d ntérêt ecton 2. La théore de la parté non couverte des taux d ntérêt ecton 3. La relaton de Fsher dans un cadre nternatonal ecton 4. Les relatons de parté de la fnance nternatonale 3

4 ecton 1. La théore de la parté couverte des taux d ntérêt 1.1. La relaton entre le taux de change au comptant et le taux de change à terme 1.2. La théore de la parté des taux d ntérêt et les mouvements nternatonaux de captaux 1.3. Les crtques de la théore de la parté des taux d ntérêt 4

5 1.1. La relaton entre le taux de change au comptant et le taux de change à terme Un exemple smplfé La formulaton de la théore de la parté couverte des taux d ntérêt Concluson 5

6 Exemple smplfé Notaton : GB : taux d ntérêt à court terme (6 mos) sur le marché de Londres U : taux d ntérêt à court terme (6 mos) sur le marché des bons du Trésor de New York : Cours au comptant de la lvre en dollar : GBP 1 = UD F : Cours àtermeà 6 mos de la lvre en dollar : GBP 1 = UD F Un banquer dspose de UD C 6

7 Deux possbltés : Opératon 1 : nvestssement sur le marché amércan Opératon 2 : transfert des captaux à Londres et nvestssement sur le marché anglas 7

8 Opératon 1 En t 6 le banquer obtent : C + 1 U 180 8

9 Opératon 2 En t 1, le banquer transfère ses fonds à Londres et transforme ses UD en GBP C / 1 En t 6, le banquer obtent : C 1 1+ GB 180 1) Pour comparer les opératons, l faut que leur résultat sot exprmé dans la même devse ot 6 le taux de change au comptant en t 6 Résultat du placement en t 6 : C GB 1 6 9

10 2) Pour comparer les opératons, l faut que leur évaluaton sot réalsée au même moment, en t 1 oluton : En t 1, le banquer vend à terme : - le captal augmenté des ntérêts - au taux de change à terme à 6 mos C GB F Il connaît alors le résultat de son placement dès la date t 1 Il s est débarrassé du rsque de change 10

11 Les deux opératons sont équvalentes lorsque leurs résultats sont égaux : C C 180 U = + GB 1 1 F Quel que sot le montant C, quelle que sot la durée du placement t, et à n mporte quelle date t : F = t t U GB 11

12 Formulaton de la théore de la parté couverte des taux d ntérêt F A ( T t) 1+ B ( ) = ( ) t, T t / B A/ B T t 1+ A ( ) Vers une verson plus ntutve de la théore. 12

13 Reprenons la formulaton de l exemple précédent F = U GB t t GB > U F < F GBP/UD < GBP/UD La lvre sterlng est en déport par rapport au dollar Le dollar est en report par rapport à la lvre sterlng 13

14 Calcul du déport : D = - F D = U GB t t D = ( ) 1 + t t s est fable par rapport à 1, t GB D GB GB U ( ) GB U t 15

15 Déport exprmé en taux annuel d D d ( GB = D t ( ) GB U U ) t t t d GBP / UD GB U Dfférentel de change = Dfférentel de taux d ntérêt 16

16 Applcaton numérque U = 5% GB = 6% Taux au comptant GBP/UD : GBP 1 = UD 1,6 F t 1 + U = F t 1 + GB = 1, % 6% = 1,5922 Taux forward à 6 mos F GBP/UD : UD 1,5922 Taux de swap : 0,0078 Ponts de swap : 78 D Taux de déport à 6 mos : 0,975% d = = 0,975%

17 F = U GB t t GB < U F > F GBP/UD > GBP/UD La lvre sterlng est en report par rapport au dollar Le dollar est en déport par rapport à la lvre sterlng 18

18 Calcul du report : R = F - R = U GB t t R = ( ) t t s t GB est fable par rapport à 1, t R ( ) U GB U 1 + GB GB 19

19 Report exprmé en taux annuel R r = R t ( ) U GB t r ( U GB ) t t r GBP / UD U GB 20

20 Applcaton numérque U = 6% GB = 5% Taux au comptant GBP/UD : GBP 1 = UD 1,6 F t 1 + U = F t 1 + GB = 1, % 5% = 1,6078 Taux forward à 6 mos F GBP/UD : UD 1,6078 Taux de swap : 0,0078 Ponts de swap : 78 Taux de report à 6 mos : 0,975% 21

21 La théore de la parté des taux d ntérêt : conclusons Les cours à terme des devses tendent à s ajuster aux partés des taux d ntérêt Le report et le déport d une devse A par rapport à une devse B sont détermnés par le dfférentel de taux d ntérêt sur les marchés monétares des monnaes A et B 22

22 1.2. La théore de la parté des taux d ntérêt et les mouvements nternatonaux de captaux Hypothèse A : le dfférentel de taux d ntérêt est supéreur au dfférentel de change Hypothèse B : le dfférentel de change est supéreur au dfférentel de taux d ntérêt 24

23 Intérêt Parté des taux d ntérêt 1,5 A B 45 0,5 1,5 2,5 Change 25

24 HYPOTHÈE A : Intérêt > Change Données : Les taux d ntérêt aux EU sont 1,5% plus élevés qu en GB. Le déport à terme sur le dollar est égal à 0,5%. Décsons : Mouvement de captaux de la GB vers les EU 1) Achat de dollar sur le marché au comptant 2) Vente à terme de dollar 26

25 Résultat pour l nvestsseur anglas : Gan sur le placement : + 1,5% Perte sur le change : - 0,5% Résultat net : + 1% Chaque lvre sterlng quttant la GB bénéfce d un résultat net de +1% car la théore de la parté couverte des taux d ntérêt n est pas respectée. 27

26 Conséquences des mouvements de captaux : 1) ur le marché des changes : A l orgne, déport sur le UD : D = - F Achat de dollar sur le marché au comptant augmente Vente de dollar sur le marché à terme F dmnue le déport s accentue 28

27 2) ur les taux d ntérêt amércans et anglas : Intalement : U - GB = 1,5% L nvestssement aux EU accroît la lqudté sur le marché amércan U basse La sorte de captaux dmnue la lqudté sur le marché brtannque GB s accroît Le dfférentel de taux dmnue Les responsables monétares à Londres tendent à élever les taux d ntérêt pour frener la sorte de captaux LA ORTIE DE CAPITAUX RÉTABLIT LA PTI 29

28 HYPOTHÈE A : Exemple Taux d ntérêt à NY : U = 10,5% Taux d ntérêt à Londres : GB = 9 % Taux de change au comptant : GBP/UD : GBP 1 = UD 2,00 Taux de change forward à 1 an : F GBP/UD : GBP 1 = UD 2,01 30

29 L nvestsseur place ses fonds à New York Il sort aujourd hu lvres Il obtent dollars Il place dollars Dans un an l détendra (1+10,5%) = dollars Il vend aujourd hu pour un terme de 1 an dollars Il obtent : / 2,01 = lvres 31

30 L nvestsseur place ses fonds à Londres Il place lvres Dans un an l détendra (1+ 9%) = lvres 32

31 L nvestsseur place ses fonds à New York Il obtent lvres L nvestsseur place ses fonds à Londres Il obtent lvres Concluson = lvres 1% 33

32 HYPOTHÈE B : Intérêt < Change Données : Les taux d ntérêt aux UA sont 1,5% plus élevés Le déport à terme sur le UD est évalué à 2,5% Décsons : Mouvement de captaux des UA vers l Angleterre 1) Achat au comptant de GBP 2) Vente à terme de GBP Résultat : 1) Perte sur l nvestssement = -1,5% 2) Gan sur le change = 2,5% 3) Résultat net = 1% La perte en ntérêt est plus que compensée par le déport 34

33 Conséquences des mouvements de captaux 1) ur le marché des changes A l orgne, déport sur le UD : D = - F Vente de UD sur le marché au comptant : dmnue Achat de UD sur le marché à terme : F augmente Le déport dmnue 35

34 2) ur les taux d ntérêt amércans et anglas Intalement : U - GB = 1,5% L nvestssement en GB accroît la lqudté sur le marché anglas GB basse La sorte de captaux dmnue la lqudté sur le marché amércan U s accroît le dfférentel de taux s accentue Les responsables monétares à NY tendent à élever les taux d ntérêt pour frener la sorte de captaux. LA PTI ET RETABLIE 36

35 HYPOTHÈE B : Exemple Taux d ntérêt à NY : U = 10,5% Taux d ntérêt à Londres : GB = 9 % Taux de change au comptant : GBP/UD : GBP 1 = UD 2,00 Taux de change forward à 1 an : F GBP/UD : GBP 1 = UD 2,05 37

36 Décsons : UA GB Je fas rentrer dollars en GB J obtens lvres au comptant Je place lvres à Londres Dans 1 an, j aura : (1+9%) = lvres Je vends aujourd hu à terme lvres J obtens : x 2,05 = dollars je reste à NY : Je place dollars à NY Dans 1 an, j aura : (1+10,5%) = dollars Concluson : = dollars 1% 38

37 Décsons : GB UA Je sors lvres J obtens dollars au comptant Je place dollars à NY Dans 1 an, j aura : (1+10,5%) = dollars Je vends aujourd hu à terme dollars J obtens : / 2,05 = lvres je reste à Londres : Je place lvres à Londres Dans 1 an, j aura : x (1+9%) = lvres Concluson : = lvres -1% 39

38 1.3. Les crtques de la théore de la parté des taux d ntérêt La dsponblté des fonds susceptbles d être utlsés à des opératons d arbtrage n est pas nfne. Le contrôle des changes fat obstacle à la théore de la parté couverte des taux d ntérêt. Les mouvements de captaux ne dépendent pas que des taux d ntérêt. L ncdence de la spéculaton peut entraîner des reports ou des déports anormaux. 40

39 ecton 2. La théore de la parté non couverte des taux d ntérêt Théore de la parté couverte : F A/ B ( t T ) = ( t), A/ B B A ( T t) ( T t) cette relaton est vérfée, l y a AOA Relaton entre le taux de change à termeet le taux de change au comptant futur? 42

40 Hypothèse. Le taux de change à terme est une antcpaton non basée du taux de change au comptant futur : E t F ( t T ) E [ ( T )] A B t A / B /, = Théore de la parté non couverte des taux d ntérêt : [ ( T )] = () t A/ B A/ B B A ( T t) ( T t) E t [ ( )] ( ) A B T A / B t () t ( T ) / t ( ) B A A / B 43

41 Equlbre sur le marché des changes : F ( t T ) E [ ( T )] A B t A / B /, = : : F ( t T ) E [ ( T )] A B t A / B /, < Achat à terme de la devse A F ( t T ) E [ ( T )] A B t A / B /, > Vente à terme de la devse A 44

42 Verson étendue de la parté non couverte : F A / B, ( t T ) = E [ ( )] t A / B T + t δ δ t : prme de rsque de change en t Tests emprques Rejet de la théore - Hypothèses de départ non vérfées - Prme de rsque varable - Irratonalté des nvestsseurs 45

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change

Economie Ouverte. Economie ouverte. Taux de change et balance courante. Le modèle Mundell-Fleming. Définition du taux de change Econome Ouverte Econome ouverte Taux de change et balance courante Taux de change et balance courante Modèle Mundell-Flemng Campus Moyen Orent Médterranée Défnton du taux de change Le taux de change est

Plus en détail

Cours Corporate finance

Cours Corporate finance Cours Corporate fnance Eléments de théore du portefeulle Le edaf Franços Longn www.longn.fr lan Notons de rentablté Défnton odélsaton Eléments de théore du portefeulle ortefeulle Dversfcaton Le edaf Le

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF- 2104. Partie 2 : Notions préliminaires

Gestion financière internationale GSF- 2104. Partie 2 : Notions préliminaires Gestion financière internationale GSF- 2104 Partie 2 : Notions préliminaires Introduction Notions de base de la finance internationale : Cotation BID- ASK Changement dans le taux spot Notion de taux Forward

Plus en détail

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli)

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) Exercice 1 Les firmes X et Y se voient offrir les taux suivants pour un emprunt de 10 millions de dollars Firme X 5.0% Libor +1% Firme Y 6,5% Libor +2% Le Libor pou la première

Plus en détail

publicitaires Section 4. Oligopole et stratégie publicitaire 1) Dépenses publicitaires et stratégie concurrentielle 3) Oligopole et dépenses d

publicitaires Section 4. Oligopole et stratégie publicitaire 1) Dépenses publicitaires et stratégie concurrentielle 3) Oligopole et dépenses d Secton 4. Olgopole et stratége publctare 1) Dépenses publctares et stratége concurrentelle 2) Monopole et dépenses d publctares 3) Olgopole et dépenses d publctares 1) Dépenses publctares et stratége concurrentelle

Plus en détail

Chapitre II : Evaluation des emprunts à taux fixes

Chapitre II : Evaluation des emprunts à taux fixes Chaptre II : Evaluaton des emprunts à taux fxes Dr Babacar Sène Faculté des Scences Economques et de Geston Département Econome 8/3/202 Introducton Emprunt bancare Souscrt par une banque ou pluseurs banques

Plus en détail

Evaluation des actions

Evaluation des actions Akrem ISCAE archés nancers : Evaluaton des actons Evaluaton des actons Secton I : Dénton hypothèses et notatons I-- La noton d un act nancer -a- Dénton Un act nancer est tout ben qu un nvestsseur désre

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Dans les années 1990, de nombreux pays émergents ont construit leur modèle de

Dans les années 1990, de nombreux pays émergents ont construit leur modèle de Déséqulbres macroéconomques dans les pays émergents : des rsques modérés pour les économes avancées Vncent Alhenc-Gelas Département de la conjoncture Dans les années 1990, de nombreux pays émergents ont

Plus en détail

= On peut directement utiliser cette formule, mais on peut également factoriser par si cela nous convient, et l on a : 1+ +1

= On peut directement utiliser cette formule, mais on peut également factoriser par si cela nous convient, et l on a : 1+ +1 Correction de l exo6 sur l option : (je tiens à rappeler ceux qui n étaient pas présents lors de la dernière séance qu une erreur s est glissée dans le sujet, en effet au lieu d un cours spot au 1/3/2012,

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

Banque d exercices pour le cours de "mise à niveau" de statistique de M1 AgroParisTech

Banque d exercices pour le cours de mise à niveau de statistique de M1 AgroParisTech Banque d exercces pour le cours de "mse à nveau" de statstque de M1 AgroParsTech Instructons pour les exercces 1. Lorsque ren n est précsé, on suppose que la dstrbuton étudée est gaussenne. Pour les exercces

Plus en détail

Ch.5. Le modèle d évaluation par arbitrage et les modèles multifactoriels

Ch.5. Le modèle d évaluation par arbitrage et les modèles multifactoriels Unversté ars-dauphne aster 4 Evaluaton d'actfs Ch.5. e modèle d évaluaton par arbtrage et les modèles multfactorels oton d arbtrage Théorème fondamental d évaluaton par arbtrage AT et modèles multfactorels

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes

Sociétés d investissement immobilier cotées (SIIC), valeur et prix : deux notes Socétés d nvestssement mmobler cotées (SIIC), valeur et prx : deux notes I. Dette et créaton de valeur dans les socétés foncères II. La cesson à une SIIC : un cas de dstorson fscale Laurent BATSCH CEREG-DRM,

Plus en détail

CHAPITRE 2. La prévision des ventes

CHAPITRE 2. La prévision des ventes CHAPITRE La prévson des ventes C est en foncton des prévsons de ventes que l entreprse détermne la producton, les achats et les nvestssements nécessares. La prévson des ventes condtonne l ensemble de la

Plus en détail

Partie I: Différences finies avec centrage partiel

Partie I: Différences finies avec centrage partiel U. PARIS VI et ÉCOLE POLYTECHNIQUE 7 anver 04 Spécalté Probablté et Fnance du Master de Scences et Technologe EXAMEN DU COURS ANALYSE NUMÉRIQUE DES ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES EN FINANCE verson 03/0/04

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce nternatonale en stuaton de concurrence mparfate: ros problèmes essentels des modèles théorques Rcardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence - pas d

Plus en détail

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4 Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE Chapitre 4 1) et entrent dans un swap de taux plain vanilla le 5 septembre 2009 pour une durée de deux ans où s engage à payer à le taux de 2% par an (en

Plus en détail

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past».

Lire l heure en anglais. Quand il y a plus de 30 minutes, on utilise «to» et non «past». Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 8 heures 48 8 9 8 eures 48 = eures moins Il est 6 heures 35 6 eures 35 = eures moins Quand il y a plus de minutes, on utilise et non. Il est 10 heures

Plus en détail

La performance commerciale et financière des organisations

La performance commerciale et financière des organisations 1300 THÈME 4 > Évaluation et performance 1301 THÈME 4 > Évaluation et performance 1302 THÈME 4 > Évaluation et performance 1303 THÈME 4 > Évaluation et performance 1304 THÈME 4 > Évaluation et performance

Plus en détail

A l occasion d un voyage en Angleterre, vous demandez à la banque 245 GB (livre britannique). La banque vous vend au cours de 1 GB = 1,13.

A l occasion d un voyage en Angleterre, vous demandez à la banque 245 GB (livre britannique). La banque vous vend au cours de 1 GB = 1,13. EXERCICES SUR LA CONVERSION DES MONNAIES Exercice 1 Une personne désire louer un appartement en Suisse. L'agence lui réclame un versement de 500 FS (francs suisses). Le cours est de 0,66 pour 1 FS. La

Plus en détail

Cours de comptabilité

Cours de comptabilité Cours de comptabilité 2009 Table des matières 1 Analyse et fonctionnement des comptes du BILAN 2 1.1 Test.......................................................... 2 1.1.1 A Biens détenus en location-financement..................................

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Annonce concernant le barème des participations de 2013 pour les propriétaires de police avec participation de la Canada-Vie

Annonce concernant le barème des participations de 2013 pour les propriétaires de police avec participation de la Canada-Vie Le 8 novembre 2012 Nouveau barème des participations en vigueur le 1 er janvier 2013 Raisons de la réduction en 2013 polices du bloc ouvert de la Canada-Vie Renseignements détaillés importants pour les

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Corrélation et régression linéaire

Corrélation et régression linéaire Corrélaton et régresson lnéare 1. Concept de corrélaton. Analyse de régresson lnéare 3. Dfférences entre valeurs prédtes et observées d une varable 1. Concept de corrélaton L objectf est d analyser un

Plus en détail

Les marchés financiers

Les marchés financiers Session de formation continue en Les marchés financiers une approche pour les traducteurs 2 octobre 13 novembre 2009 Ecole de traduction et d interprétation (ETI) Les marchés financiers: une approche pour

Plus en détail

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France

Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France Enquête change-produits dérivés de gré à gré d avril 2001 Analyse des chiffres pour la France L enquête internationale sur les transactions de change et de produits dérivés de gré à gré est effectuée tous

Plus en détail

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen Aexe. Estmato d u quatle o-paramétrque par la méthode de Haze La probablté cumulée emprque d ue doée au se d u échatllo est pas u cocept parfatemet déf : pluseurs estmatos sot possbles ; l e est de même

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 6 : Emprunts et Tableaux damortissements Une société a un besoin de financement de 10000

Plus en détail

UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL

UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL Yohan KABLA ECP - 3 EME ANNEE MAP SMF UTILISATION DES COPULES POUR ANALYSER L IMPACT DES DEPENDANCES SUR UN PORTEFEUILLE DE CREDITS RAPPORT DE STAGE D INGENIEUR CONFIDENTIEL 5 MAI NOVEMBRE 00 MAITRES DE

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1er trimestre 2015

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1er trimestre 2015 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 1er trimestre 2015 2015 (à ce jour): 1,51% 1er trimestre 2015: 1,51% Début d année réjouissant malgré une performance négative en janvier Le taux de

Plus en détail

Welcome SOMMAIRE. STAGE CONVENTIONNé... 12

Welcome SOMMAIRE. STAGE CONVENTIONNé... 12 SOMMAIRE 1 Qui peut effectuer un stage?... 4 2 Les démarches préalables... 4 3 différents types de stage... 5 4 La durée du stage... 8 5 Les droits du stagiaire... 8 6 Rupture de la Convention de stage...

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative Étude collaboratve L étude collaboratve a pour but de donner une ndcaton quanttatve ur l exacttude d une éthode d analye, exprée par la répétablté r et la reproductblté R. La répétablté repréente la valeur

Plus en détail

François LONGIN www.longin.fr

François LONGIN www.longin.fr Correction de l exercice 3 du quiz du cours Gestion financière à court terme (2012-2013 T1) : «Plan de trésorerie et couverture du besoin de financement à court terme» Question 1: calculer le besoin de

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Cours d économie général 2009-2010

TABLE DES MATIERES. Cours d économie général 2009-2010 TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. Equlbre en économe fermée...2 I.1 L équlbre sur le marché des produts : la courbe IS...2 I.2 L équlbre sur le marché de la monnae : la courbe

Plus en détail

Le calcul de la valeur statistique d une vie humaine

Le calcul de la valeur statistique d une vie humaine Le calcul de la valeur statstque d une ve humane Georges Donne Martn Lebeau Novembre 2010 CIRRELT-2010-48 Bureaux de Montréal : Bureaux de Québec : Unversté de Montréal Unversté Laval C.P. 6128, succ.

Plus en détail

L introduction de monnaies émergentes dans un portefeuille : vers un modèle de diversification plus complet

L introduction de monnaies émergentes dans un portefeuille : vers un modèle de diversification plus complet mars 9 N 7 Fnance L ntroducton de monnaes émergentes dans un portefeulle : vers un modèle de dversfcaton plus complet Résumé Nous nous appuyons sur la théore des portefeulles et de la dversfcaton nternatonale

Plus en détail

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés 1 Le cadre de l analyse L analyse présente se base sur des données réunies dans le cadre du recensement triennal de la Banque

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES Novembre 2014 SERVICES DISPONIBLES SUR LA PLATEFORME FX4BIZ Exécution de virements vers comptes de tiers.... Réception de virements en provenance de comptes de tiers........

Plus en détail

4.2.1. Le fondement analytique : le tarif douanier

4.2.1. Le fondement analytique : le tarif douanier 4.2.1. Le fondement analytque : le tarf douaner Le lbre-échange procure des bénéfces à tous les pays. Pourtant, durant des décennes, la plupart des natons ont cherché à contrôler leurs échanges en nstaurant

Plus en détail

4- Instruments de gestion des risques de marché (suite)

4- Instruments de gestion des risques de marché (suite) 4- Instruments de gestion des risques de marché (suite) 3- OPTIONS 3.1- PRINCIPES : Option = droit de réaliser une transaction future à des conditions fixées à l'avance. 3.1.1- Options «vanilles» call

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energe potentelle électrque. Potentel électrque 12 Chaptre 2 : Energe potentelle électrque. Potentel électrque 1. Traval de la orce électrque a) Expresson mathématque dans le cas du déplacement

Plus en détail

ANALYSE D UN SYSTEME DE PILOTAGE MIXTE : PRODUCTION A LA COMMANDE PRODUCTION PAR ANTICIPATION

ANALYSE D UN SYSTEME DE PILOTAGE MIXTE : PRODUCTION A LA COMMANDE PRODUCTION PAR ANTICIPATION 3 e Conférene Franophone de MOdélaton et SIMulaton «Conepton, Analye et Geton de Sytème Indutrel» MOSIM 0 du 25 au 27 avrl 200 - Troye (Frane) ANALYSE D UN SYSTEME DE PILOTAGE MIXTE : PRODUCTION A LA COMMANDE

Plus en détail

Stratégie de change et attraction des investissements directs en. Méditerranée

Stratégie de change et attraction des investissements directs en. Méditerranée Stratége de change et attracton des nvestssements drects en Médterranée Agnès BENASSY-QUERE (*), Lonel FONTAGNE (**) et Amna LAHRECHE-REVIL (#) Premère verson : Avrl 2000 Deuxème verson : Janver 2001 Cette

Plus en détail

Université Dakar Bourguiba Dr Babacar Sène

Université Dakar Bourguiba Dr Babacar Sène Université Dakar Bourguiba 2011-2012 Dr Babacar Sène Le marché des changes assure la confrontation des offres et des demandes. Marché qui fonctionne en continu Liaisons téléphonique, télécopieur et informatique

Plus en détail

Hansard OnLine. Guide relatif au Unit Fund Centre

Hansard OnLine. Guide relatif au Unit Fund Centre Hansard OnLne Gude relatf au Unt Fund Centre Table des matères Page Présentaton du Unt Fund Centre (UFC) 3 Utlsaton de crtères de recherche parm les fonds 4-5 Explotaton des résultats des recherches par

Plus en détail

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*)

La théorie de la rente foncière, la spéculation et le cash flow spéculatif immobilier (*) COMPAGNIE NATIONALE DES EXPERTS IMMOBILIERS * * Assocaton rége par la lo du 1 er Jullet 1901, enregstrée à la préfecture de polce sous le n 91/1743 Alan MANZON Expert Immobler-Consultant N d agrément -

Plus en détail

Feuilles de style CSS

Feuilles de style CSS Feulles de style CSS 71 Feulles de style CSS Les standards du web Les langages du web : le HTML et les CSS Depus la verson 4 de l'html (décembre 1999), le W3C propose les feulles de style en cascade, les

Plus en détail

5- Le risque de change

5- Le risque de change 5- Le risque de change OBJECTIFS : savoir différencier les risques liés au taux de change : risque de transaction, risque de traduction comptable, risque économique savoir utiliser une méthode adaptée

Plus en détail

La théorie moderne du portefeuille : théorie et applications

La théorie moderne du portefeuille : théorie et applications 4986_.book Page 795 Vendred, 11. décembre 2009 3:46 15 28 La théore moderne du portefeulle : théore et applcatons PATRICE PONCET ET ROLAND PORTAIT Patrce Poncet est professeur à l ESSEC Busness School.

Plus en détail

EasyETF itraxx Crossover

EasyETF itraxx Crossover PROSPECTUS POUR LA DIFFUSION PUBLIQUE DE PARTS EasyETF Traxx Crossover Fonds commun de placement de drot luxembourgeos PROSPECTUS Décembre 2009 Les nvestsseurs potentels sont tenus de se référer unquement

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125. Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012

Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125. Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125 Finances REF : DAF2012019 Signataire : MT/GH Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012 RAPPORTEUR : Jacques SALVATOR OBJET : Emprunts

Plus en détail

L incidence de l éducation et de la formation des adultes sur la situation sur le marché du travail au Canada

L incidence de l éducation et de la formation des adultes sur la situation sur le marché du travail au Canada N o 81-595-MIF au catalogue N o 008 ISSN: 1704-8893 ISBN: 0-662-89631-9 Document de recherche Éducaton, compétences et apprentssage Documents de recherche L ncdence de l éducaton et de la formaton des

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

25 Mars 2014 Provisions - OPH. Page 1

25 Mars 2014 Provisions - OPH. Page 1 Page 1 Bases juridiques et réglementaires Avis du CNOCP de juillet 2012 Article L421-16 du Code de la construction et de l habitat. Modifié par LOI n 2014-58 du 27 janvier 2014 - art. 94 Outre celles qui

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Change

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Change Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Change Aoris Conseil Emmanuel Laffort 1 Finance de marché (Devise) 2009-2010 Change - Généralités Caractéristiques Marché international Premier marché

Plus en détail

FINANCE INTERNATIONALE RISQUE DE CHANGE

FINANCE INTERNATIONALE RISQUE DE CHANGE C.Mamoghli FINNC INTRNTIONL RISQU D CHNG MRCH DS CHNGS XRCIC : Pour la journée du 5-09-998, on observe sur la place de Tunis, les cours suivants: Devise Unité Cours acheteur Cours vendeur.020.030 GBP.895.8230

Plus en détail

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire Cours Méthode des dfférences fnes Approche statonnare Technque de dscrétsaton en D Constructon du système Prse en compte des condtons aux lmtes Noton de convergence Extenson au D Verson 09/006 (E.L.) NF04

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 :

Plus en détail

BENFIELD PARIS ETUDE 2008 Renouvellement des programmes de réassurance Automobile en France

BENFIELD PARIS ETUDE 2008 Renouvellement des programmes de réassurance Automobile en France Benfield Paris a le plaisir de vous présenter la quatrième édition de son étude sur le renouvellement des traités en excédent de sinistre de la branche Responsabilité Civile Automobile sur le marché français.

Plus en détail

guide d utilisation UNIVERSALIS Découvrez les solutions apportées par notre équipe éditoriale www.universalis.fr

guide d utilisation UNIVERSALIS Découvrez les solutions apportées par notre équipe éditoriale www.universalis.fr UNIVERSALIS guide d utilisation Comment obtenir des réponses précises à partir d un seul mot clé? Comment rechercher dans un thème particulier? Comment obtenir toutes les réponses pertinentes et uniquement

Plus en détail

EMPRUNTS DE MACON. Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette

EMPRUNTS DE MACON. Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette EMPRUNTS DE MACON Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette Montant des dettes locales Dette publique : 1 700 milliards d Dette locale : environ

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 JUIN 2010 Comité du programme et budget Quinzième session Genève, 1 er 3 septembre 2010 POLITIQUE EN MATIERE DE PLACEMENTS Document établi par le Secrétariat 1. L article

Plus en détail

(D après sujet de BEP Secteur 6 Groupement interacadémique II Session juin 2005)

(D après sujet de BEP Secteur 6 Groupement interacadémique II Session juin 2005) EXERCICES SUR LES STATISTIQUES Exercce 1 Un commerçant effectue des lvrasons de fuel pour les chaudères. La répartton des volumes dstrbués à chaque lvrason s effectue selon le tableau suvant : Volumes

Plus en détail

Livre sterling. Grande-Bretagne. Monnaie et cours utilisé. 80 1.0526 Dollar américain / billets / vente. 2 200 1.4740 Livre sterling / devises / vente

Livre sterling. Grande-Bretagne. Monnaie et cours utilisé. 80 1.0526 Dollar américain / billets / vente. 2 200 1.4740 Livre sterling / devises / vente #05ArithmétiqueCommerciale 1.8.qxp_Mise en page 1 17.02.16 10:10 Page38 38 Exercices Arithmétique commerciale Exercices Exercice 1 Monnaies et taux de change En vous aidant des cours de change figurant

Plus en détail

Caractéristiques des constructions :

Caractéristiques des constructions : 1 Mse en œuvre sur toture Sarkng Système avec et -PLUS ou ISOLAIR Applcaton en neuf et rénovaton et -PLUS et ISOLAIR -PLUS Plafond support d'solant ISOLAIR Plafond support d'solant Caractérstques des constructons

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

INDICATEURS. Moyennes mobiles. Valérie GASTALDY

INDICATEURS. Moyennes mobiles. Valérie GASTALDY INDICATEURS Moyennes mobiles Valérie GASTALDY Chartisme et analyse technique Discrétionnaire Lecture des graphiques Systématique Exploitation statistique de séries de données Repérage des tendances et

Plus en détail

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Edition CSFO, décembre 2011 La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé,

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

Cours 1. 3. L environnement politique. INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant

Cours 1. 3. L environnement politique. INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant Cours INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant I. INTRODUCTION : L ENVIRONNEMENT FINANCIER INTERNATIONAL A. Différences entre finance domestique et finance internationale. L environnement

Plus en détail

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type

EXAMEN FINAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSION 1 - Correction - Minimum Moyenne Ecart-type EAME FIAL DE STATISTIQUES DESCRIPTIVES L1 ECO - SESSIO 1 - Correcton - Exercce 1 : 1) Questons à Chox Multples (QCM). Cochez la bonne réponse Classer ces statstques selon leur nature (ndcateur de poston

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Profil Entrepreneur. Uniquement pour entrepreneurs mars 2013

Profil Entrepreneur. Uniquement pour entrepreneurs mars 2013 Profl Entrepreneur Unquement pour entrepreneurs mars 2013 Paements nternatonaux Dans un pett pays comme la Belgque, les entrepreneurs sont amenés rapdement à commercer hors de leurs frontères, tant en

Plus en détail

EXERCICE 1. La cotation des options d achat et de vente est incohérente :

EXERCICE 1. La cotation des options d achat et de vente est incohérente : QUESTION 1. Un «straddle» n est pas une stratégie permettant de conserver la valeur d un portefeuille : elle protège (par le put) la valeur à la baisse, mais elle accentue (par le call) l augmentation

Plus en détail

Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires

Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires Les techniques des marche s financiers Exercices supple mentaires Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3 Exercice 3 : mathématiques et statistiques...

Plus en détail

Master 2 IMOI - Mathématiques Financières

Master 2 IMOI - Mathématiques Financières Master 2 IMOI - Mathématiques Financières Exercices - Liste 1 1 Comportement d un investisseur face au risque Exercice 1 Soit K la matrice définie par 1 2 [ 3 1 1 3 1.1 Montrer que K est la matrice de

Plus en détail

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Activité et résultats Dexia 4 e trimestre et année 2007 Résultats solides et excellente qualité des actifs Capacité à saisir des opportunités commerciales croissantes

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Objectifs du cours Connaissances

Plus en détail

Chapter 5: Currency Futures Markets. Les contrats forwards vs. les contrats futures

Chapter 5: Currency Futures Markets. Les contrats forwards vs. les contrats futures Chapter 5: Currency Futures Markets Le fonctionnement du marché futures Les implications La couverture avec des contrats futures À faire: Quiz (tout), Exercises 1-5. 1 de 41 Les contrats forwards vs. les

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

Ajustement affine par les moindres carrés

Ajustement affine par les moindres carrés 1. Nveau Termnales STG et ES Ajustement affne par les mondres carrés 2. Stuaton-problème proposée Introducton à la méthode des mondres carrés. 3. Support utlsé Tableur et calculatrce. 4. Contenu mathématque

Plus en détail

* Notre savoir au service de votre réussite

* Notre savoir au service de votre réussite * Notre savor au servce de votre réusste * Vsualser les ndcateurs clés de performance de votre portefeulle clents sur un tableau de bord Analyser le taux d acceptaton de vos demandes d agréments par notaton

Plus en détail

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $

Cotation à l incertain (direct). Qté variable monnaie nationale pour une unité de monnaie étrangère 1 GBP = 1,8438 USD pour la cotation du $ 004 005 - Economie Internationale Echanges commerciaux = 1% opérations de change Création monnaie qd accord crédit Devise clef = monnaie nationale reconnue comme monnaie internationale Contrainte pour

Plus en détail

La Contribution du Capital Public à la Productivité des Facteurs Privés : une Estimation sur Panel Sectoriel pour Dix Pays de l OCDE.

La Contribution du Capital Public à la Productivité des Facteurs Privés : une Estimation sur Panel Sectoriel pour Dix Pays de l OCDE. La Contrbuton du Captal Publc à la Productvté des Facteurs Prvés : une Estmaton sur Panel Sectorel pour Dx Pays de l OCDE. Chrstophe Hurln * Ma 1999 Introducton Les économstes ont proposé dverses explcatons

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/PFA/INF/5

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/PFA/INF/5 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/PFA/INF/5 Section du programme, du budget et de l administration PFA POUR INFORMATION Décisions de

Plus en détail