GUIDE DE SURVEILLANCE S APPLIQUANT AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRALES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GUIDE DE SURVEILLANCE S APPLIQUANT AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRALES"

Transcription

1 GUIDE DE SURVEILLANCE S APPLIQUANT AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRALES STADE Circnstances Aucun prblème/activités nrmales Activités de surveillance et de réglementatin sur une base permanente s'appliquant à tutes les sciétés d'assurance-vie et d'assurances multirisques canadiennes et étrangères (les sciétés) assujetties à la réglementatin fédérale, cnfrmément au mandat du BSIF. En utre, le BSIF fait des recherches et des analyses sur les sujets de préccupatin et tendances de l'industrie. Cnstitutin d'une nuvelle sciété canadienne et publicatin d'rdnnance de fnctinnement visant les sciétés canadiennes et étrangères : examen et évaluatin de tus les dcuments et renseignements pertinents; recmmandatin au ministre. Examen et évaluatin d'une vaste gamme de demandes visant à btenir les autrisatins réglementaires exigés par les lis, y cmpris : rérganisatins de sciété; changements de prpriété; acquisitin d'une autre institutin financière; transferts d'activités; changements dans les branches de risques prtant garantie; retraits du marché canadien des assurances. Suivi des activités des sciétés à l'aide de renseignements btenus au myen des frmulaires de déclaratin réglementaires, des rapprts financiers et d'autres surces : vérifier la situatin financière et le rendement d'explitatin; examiner la cnfrmité aux exigences des lis et à d'autres exigences réglementaires. Inspectins péridiques sur place des sciétés cnfrmément aux exigences des lis : infrmer la directin et le cnseil d administratin des cnstatatins; la directin dit furnir un exemplaire du rapprt aux vérificateurs externes; les sciétés divent s'attaquer aux questins sulevées; cntrôle des mesures crrectrices au besin. Infrmer le ministre de la situatin des sciétés.

2 STADE Circnstances Stade 1 Pré-alerte Lacunes dans les plitiques u prcédures, u existence d autres pratiques, cnditins et circnstances susceptibles d engendrer les prblèmes décrits au stade 2. Situatin à laquelle il est pssible de remédier avant qu elle ne se détérire et dnne lieu aux prblèmes visés au stade 2. La sciété est infrmée des préccupatins et est priée de prendre des mesures pur redresser la situatin. Le suivi des mesures de redressement peut dnner lieu à des demandes de renseignements additinnels u à des inspectins de suivi. Le BSIF peut exiger que le vérificateur externe de la sciété élargisse la prtée de l inspectin des états financiers de la sciété u qu il applique d autres prcédures et en rende cmpte dans un rapprt. Le BSIF peut imputer le cût du travail du vérificateur externe à la sciété. Le BSIF peut exiger un examen externe des méthdes et hypthèses actuarielles de la sciété.

3 STADE Circnstances Stade 2 Viabilité financière u slvabilité menacée Situatins u prblèmes qui, bien que pas suffisamment graves pur cmprmettre immédiatement la viabilité financière u la slvabilité, purraient engendrer de graves prblèmes si n ne s y attaque pas sans tarder : préccupatins quant à la capacité d une sciété de satisfaire en permanence aux exigences tuchant le capital et l excédent u tuchant l'actif dépsé au Canada; gains peu élevés, pertes d explitatin u détériratin de la rentabilité des activités de la sciété; préccupatins quant à la suffisance des prvisins techniques; prise de risques excessifs liés aux pératins hrs bilan; niveau peu élevé de liquidités dispnibles u mauvaise gestin des liquidités cmpte tenu de la situatin de la sciété; gestin de qualité mins que satisfaisante u lacunes des prcédures de gestin u du cntrôle; autres préccupatins déculant de ce qui suit : mauvaise situatin financière u difficultés du prpriétaire; nn-cnfrmité aux exigences de réglementatin; questins systémiques cmme la cncentratin des risques et l expsitin des sinistres de grande ampleur; crissance rapide; décte de la part des agences de ntatin; rapprt avec réserve du vérificateur externe u de l actuaire désigné; expsitin accrue au risque déterminée au myen de l EDSC u du plan d entreprise. Les cadres supérieurs du BSIF rencntrent les dirigeants, les membres du cnseil d administratin et le vérificateur externe de la sciété pur expser les préccupatins et discuter de mesures de redressement. La sciété dit prduire un plan d entreprise qui satisfait le BSIF et fait état des mesures de redressement apprpriées qui permettrnt de régler les prblèmes dans un délai prescrit. Le suivi de la sciété est renfrcé sur le plan de la fréquence des rapprts et du niveau de détail des renseignements furnis. Le suivi des mesures de redressement est assuré au myen d exigences de rapprt et d inspectins de suivi. La prtée des inspectins sur place peut être élargie u leur fréquence peut être accrue. Le vérificateur externe de la sciété peut devir prcéder à une inspectin particulière pur déterminer la pertinence des mesures appliquées par la sciété à l égard de la sécurité des suscripteurs et des créanciers de la sciété, u tute autre inspectin devant être effectuée dans l intérêt du public, et en rendre cmpte au BSIF. Ce dernier peut imputer le cût du travail du vérificateur à la sciété. L actuaire externe peut devir évaluer la suffisance des prvisins mathématiques de la sciété. Le surintendant peut rdnner à la sciété de mdifier ses hypthèses et méthdes actuarielles. Cmpte tenu des circnstances, des restrictins peuvent être impsées à la sciété par des engagements de sa part, par des restrictins visant sn rdnnance de fnctinnement u par la délivrance d une rdnnance de cnfrmité relativement à ce qui suit : le versement de dividendes u le paiement de frais de gestin le niveau d endettement le rendement des prduits de rente les puvirs en matière de crédit u d investissement les acquisitins d affaires le niveau des primes d autres restrictins adaptées aux circnstances La sciété est inscrite sur la «liste de surveillance», et la directin et le cnseil d administratin en snt fficiellement infrmés. Au mins une fis par mis, le BSIF envie une mise à jur de la «liste de surveillance» au ministre; le dcument est abrdé aux réunins tenues régulièrement avec ce dernier. La situatin de la sciété est discutée avec les respnsables de sciétés d indemnisatin pertinentes et les rganismes prvinciaux de réglementatin des assurances. La situatin de la sciété peut être abrdée par le Cmité de surveillance des institutins financières. Le BSIF amrce la planificatin des mesures d urgence.

4 STADE Circnstances Stade 3 Viabilité financière future sérieusement cmprmise Les situatins u les prblèmes décrits au stade 2 snt tels qu ils cmprmettent réellement la viabilité financière future u la slvabilité, à mins que des mesures de redressement efficaces ne sient prises rapidement. La directin, le cnseil d administratin et le vérificateur externe de la sciété snt infrmés des prblèmes. Le plan d entreprise dit faire état des mesures de redressement apprpriées qui permettrnt de régler les prblèmes dans un délai prescrit afin d éviter la prise des mesures prévues en cas de nn-viabilité u d inslvabilité (vir le stade 4). Le suivi de la sciété peut être renfrcé sur le plan de la fréquence des rapprts et du degré de détail des renseignements furnis pur suivre l évlutin des mesures de redressement. Des inspectins de suivi peuvent être effectuées au besin. On peut effectuer des inspectins élargies prtant sur des préccupatins particulières, cmme l évaluatin de l actif u des garanties de prêt, u le calcul des prvisins techniques. Ces inspectins peuvent dnner lieu à ce qui suit : une augmentatin marquée du prélèvement d échantillns des dssiers de crédit; un examen plus pussé des dssiers; l embauche de spécialistes u de prfessinnels pur évaluer certaines questins cmme la qualité des garanties de prêt, la valeur de l actif, la suffisance des prvisins techniques, etc. Seln la situatin, les inspecteurs du BSIF peuvent être détachés auprès de la sciété pur suivre en permanence la situatin de celle-ci. Une vérificatin spéciale par un vérificateur autre que le vérificateur externe de la sciété peut être exigée si le BSIF est d avis qu elle s impse. Le BSIF peut imputer le cût des travaux des vérificateurs u des experts cnseils à la sciété. Une évaluatin spéciale de la suffisance, cmpte tenu des circnstances, des prvisins techniques de la sciété par un actuaire externe u indépendant peut être exigée. Le surintendant peut rdnner à la sciété d accrître ses capitaux prpres u sn actif au Canada. Seln les circnstances, les restrictins relatives aux activités de la sciété peuvent être renfrcées u de nuvelles restrictins peuvent être impsées. Seln les circnstances, des pressins peuvent être exercées sur la directin et le cnseil d administratin pur restructurer la sciété u tenter de truver un éventuel acheteur valable. Le BSIF établit un plan d urgence pur être en mesure de prendre rapidement le cntrôle de l actif de la sciété si la situatin le justifie.

5 STADE Circnstances Stade 4 Nn-viabilité/inslvabilité imminente De graves difficultés financières abutissant, seln le cas : à l impssibilité, réelle u imminente, de satisfaire aux exigences cncernant les fnds prpres et l excédent, u l'actif dépsé au Canada, s accmpagnant de l incapacité de redresser la situatin en un curt délai; à la réunin des cnditins prescrites pur la prise de cntrôle; à l impssibilité d élabrer et de mettre en euvre un plan d entreprise acceptable, rendant ainsi l un u l autre abutissement précédent bientôt inévitable. Des pressins visant à redresser la situatin snt exercées sur la directin et le cnseil d administratin de la sciété au curs de fréquentes réunins avec les cadres supérieurs du BSIF. Le BSIF infrme la directin et le cnseil d administratin de la sciété des mesures d interventin réglementaires qui sernt prises si la situatin n est pas redressée rapidement. De nuvelles restrictins cncernant les activités de la sciété peuvent être impsées u les restrictins en vigueur peuvent être élargies. Le BSIF infrme fficiellement le cnseil d'administratin de la sciété d indemnisatin de la situatin, de même que des mesures d interventin réglementaires prpsées (les cadres supérieurs du BSIF rencntrent vraisemblablement les membres du cnseil d administratin de la sciété d indemnisatin pur discuter de la situatin). D autres rganismes de réglementatin (prvinciaux u étrangers) snt avisés des mesures d interventin réglementaires prpsées. S il existe des cnditins réglementaires prpices à la prise de cntrôle de l actif et si les circnstances snt telles qu une menace imminente pèse sur la sécurité des suscripteurs et des créanciers, le BSIF peut prendre le cntrôle de l actif de la sciété pur une curte péride. S il existe des cnditins réglementaires prpices, cmme l impssibilité de se cnfrmer à l rdre d accrître les capitaux prpres u l actif dépsé au Canada, et sus réserve de démarches auprès du surintendant, le BSIF peut cnserver le cntrôle de l actif u prendre le cntrôle de la sciété. Si la sciété satisfait à l une u l autre cnditin la rendant admissible à la liquidatin en vertu de la Li sur les liquidatins, elle peut elle-même slliciter une rdnnance de liquidatin. Par ailleurs, le BSIF peut demander une telle rdnnance. Le ministre ne peut annuler cette décisin que pur des raisns d intérêt public.

Politique financière sur les foyers de soins de longue durée

Politique financière sur les foyers de soins de longue durée Ministère de la Santé et des Sins de lngue durée Plitique financière sur les fyers de sins de lngue durée Plitique : Rembursement de créances irrécuvrables aux FSLD Date de publicatin riginale Juillet

Plus en détail

Plan de travail pluriannuel sur les Normes d accessibilité intégrées

Plan de travail pluriannuel sur les Normes d accessibilité intégrées Plan de travail pluriannuel sur les Nrmes d accessibilité intégrées L Institut canadien d infrmatin sur la santé (ICIS) s est engagé à furnir des prduits et services de façn à ce que les persnnes handicapées

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le règlement intérieur du Cnseil d administratin précise, d une part, la cmpsitin, les puvirs, le fnctinnement du Cnseil d administratin, les rôles et puvirs

Plus en détail

BOMA BEST MD Milieux de travail durables. Programme de certification pour locataires et espaces de travail organisationnels

BOMA BEST MD Milieux de travail durables. Programme de certification pour locataires et espaces de travail organisationnels BOMA BEST MD Milieux de travail durables Prgramme de certificatin pur lcataires et espaces de travail rganisatinnels BOMA Canada Rév. 1.0, 7 mars 2016 1 p age Table des matières 1 Intrductin... 3 2 Plitiques

Plus en détail

Document d information

Document d information Dcument d infrmatin Dépôt du rapprt du Bureau du vérificateur général sur la vérificatin de gestin de l Administratin de la Chambre Au sujet de la vérificatin Prtée La vérificatin avait pur but d examiner

Plus en détail

Objet : Programme de protection respiratoire : respirateur de type N95

Objet : Programme de protection respiratoire : respirateur de type N95 Cmité en santé et sécurité du travail en animalerie Prcédure nrmalisée de fnctinnement Objet : Prgramme de prtectin respiratire : respirateur de type N95 Numér : SST-3 Prtée : Ceci est une directive du

Plus en détail

ANNEXE K MODÈLE DE DEMANDE DE SOUMISSIONS POUR UN ARRANGEMENT EN MATIÈRE D APPROVISIONNEMENT CONCERNANT LES LICENCES DE LOGICIELS

ANNEXE K MODÈLE DE DEMANDE DE SOUMISSIONS POUR UN ARRANGEMENT EN MATIÈRE D APPROVISIONNEMENT CONCERNANT LES LICENCES DE LOGICIELS ANNEXE K MODÈLE DE DEMANDE DE SOUMISSIONS POUR UN ARRANGEMENT EN MATIÈRE D APPROVISIONNEMENT CONCERNANT LES LICENCES DE LOGICIELS Demande de sumissins dans le cadre d un arrangement en (l AMA) cncernant

Plus en détail

Développements récents en matière de crédits d impôt remboursables du Québec

Développements récents en matière de crédits d impôt remboursables du Québec Dévelppements récents en matière de crédits d impôt rembursables du Québec Me Francis Hally, avcat, LL.M. fisc. RAVINSKY RYAN LEMOINE S.E.N.C.R.L. Crédits d impôt rembursables du Québec - Généralités Des

Plus en détail

Comment l audit du bilan permet de vérifier indirectement le résultat net

Comment l audit du bilan permet de vérifier indirectement le résultat net Mdule 8 : Résumé Cmment l audit du bilan permet de vérifier indirectement le résultat net Sachant que les capitaux prpres crrespndent à la différence entre l actif et le passif, le fait d établir la validité

Plus en détail

Module 5 : Résumé. Description du contrôle interne et explication des deux raisons de l évaluation du contrôle interne

Module 5 : Résumé. Description du contrôle interne et explication des deux raisons de l évaluation du contrôle interne Mdule 5 : Résumé Descriptin du cntrôle interne et explicatin des deux raisns de l évaluatin du cntrôle interne Le cntrôle interne s entend du «prcessus cnçu et exécuté par les respnsables de la guvernance,

Plus en détail

Subvention pour l achat de prestations dans le cadre d une démarche de prévention des Troubles Musculo Squelettiques

Subvention pour l achat de prestations dans le cadre d une démarche de prévention des Troubles Musculo Squelettiques CONDITIONS GENERALES D ATTRIBUTION DE L AIDE FINANCIERE NATIONALE SIMPLIFIEE NOMMEE «TMS Prs Diagnstic» (Arrêté du 9 décembre 2010 relatif aux incitatins financières) Subventin pur l achat de prestatins

Plus en détail

POLOITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE LA SOCIETE DE GESTION PHILIPPE HOTTINGUER ET CIE GESTION

POLOITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE LA SOCIETE DE GESTION PHILIPPE HOTTINGUER ET CIE GESTION POLOITIQUE DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE LA SOCIETE DE GESTION PHILIPPE HOTTINGUER ET CIE GESTION I. Préambule : Les pératins snt assurées en privilégiant l intérêt du client. La sciété prend tute

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pur la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative à la vérificatin de l identité des chevaux et à l exclusin de l abattage pur la cnsmmatin humaine des chevaux identifiés en

Plus en détail

CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL

CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL PROGRAMME GÉNÉRAL DE SUBVENTIONS AUX ORGANISMES ARTISTIQUES CRITÈRES ET NORMES DATES D INSCRIPTION PRÉSENTATION D UNE DEMANDE 2009-2010 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX Le Prgramme général

Plus en détail

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques

Banque Scotia Charte Comité de direction et d'évaluation des risques Banque Sctia Charte Cmité de directin et d'évaluatin des risques Attributins, bligatins et respnsabilités du Cmité de directin et d'évaluatin des risques du cnseil d'administratin («le cmité»). A. Mandat

Plus en détail

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES

GESTION DES PLAINTES ET APPELS DES PRESTATAIRES Page 1 sur 9 Objet de l instructin : Cette instructin décrit cmment prendre en cmpte et traiter les plaintes et appels des prestataires certifiés u candidats à la certificatin en lcalisatin de réseaux.

Plus en détail

Recrutement d une firme de Consultants qui sera chargée de réaliser un audit financier et un diagnostic organisationnel de la SOFIDE

Recrutement d une firme de Consultants qui sera chargée de réaliser un audit financier et un diagnostic organisationnel de la SOFIDE République Démcratique du Cng Ministère des Finances Cellule d exécutin des financements en faveur des Etats Fragiles «La CFEF» Prjet de dévelppement d infrastructures financières et des marchés «PDIFM»

Plus en détail

Manuel Qualité. MANUEL QUALITE Version D du 09/06/2016. Page 1 sur 6

Manuel Qualité. MANUEL QUALITE Version D du 09/06/2016. Page 1 sur 6 Manuel Qualité ESTER Technple 1 avenue d Ester 87069 LIMOGES CEDEX [T] : +33 (0) 5 55 42 67 00 [F] : +33 (0) 5 55 42 67 01 [@] : inf@metis-bitech.cm [w] : www.metis-bitech.cm SIRET : 429 252 372 000 25

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D ACTIFS

LES DEPRECIATIONS D ACTIFS LES DEPRECIATIONS D ACTIFS Objectif(s) : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Caractéristiques et traitements cmptables. Pré-requis : Classificatin des biens et des immbilisatins. Mdalités

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE

RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE RÈGLEMENT N 2 RÈGLEMENT RELATIF AUX DROITS AFFÉRENTS AUX SERVICES D ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL ET AUX DROITS DE TOUTE AUTRE NATURE Mdifié le 20 janvier 2016 cegepdrummnd.ca Adpté au cnseil d administratin

Plus en détail

TECHNIQUES DE NEGOCIATIONS COMPLEXES

TECHNIQUES DE NEGOCIATIONS COMPLEXES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

APPLICATION DES DISPOSITIONS

APPLICATION DES DISPOSITIONS APPLICATION DES DISPOSITIONS de la Li sur les pêches cncernant la prtectin de l'habitat aux installatins et structures existantes Pêches et Océans Canada Publié par : Directin générale des cmmunicatins

Plus en détail

ORGANISATION D UN SEJOUR SPORTIF

ORGANISATION D UN SEJOUR SPORTIF ORGANISATION D UN SEJOUR SPORTIF DEFINITION : Le décret n 2006-923 du 26 juillet 2006 a fixé de nuvelles dispsitins quant à l accueil des mineurs lrs des stages sprtifs. Les séjurs sprtifs, rganisés au

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pur la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative à la vérificatin de l identité des chevaux et à l exclusin de l abattage pur la cnsmmatin humaine des chevaux identifiés en

Plus en détail

Analyse des décrets : un DPC simple et facile OGDPC. Dr Franck Devulder Membre du bureau de la FSM Président de la CPN FPC

Analyse des décrets : un DPC simple et facile OGDPC. Dr Franck Devulder Membre du bureau de la FSM Président de la CPN FPC Analyse des décrets : un DPC simple et facile OGDPC Dr Franck Devulder Membre du bureau de la FSM Président de la CPN FPC Préambule Li du 21 juillet 2009 (HPST) => DPC Réunit en un seul cncept FMC, FCC,

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Plitique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Cnfrmément au Règlement de l Ontari 191/11 pris en applicatin de la Li de 2005 sur l accessibilité pur les persnnes handicapées de

Plus en détail

Embauche d un salarié

Embauche d un salarié FFPS Fiche pratique drit scial Mars 2013 Embauche d un salarié Dès lrs que l emplyeur a pris sa décisin d embaucher une persnne pur sn entreprise (CDI, CDD, cntrat d apprentissage) il lui incmbe d effectuer

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : Introduction

ITIL V3. Exploitation des services : Introduction ITIL V3 Explitatin des services : Intrductin Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant directement

Plus en détail

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT

CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT CODE DE CONDUITE ET D'ÉTHIQUE POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT POLITIQUE EN MATIÈRE DE CADEAUX ET DE DIVERTISSEMENT Faire u accepter des cadeaux d'entreprise et des prpsitins de divertissement

Plus en détail

Eléments relatifs à la politique de rémunération de Groupama Asset Management

Eléments relatifs à la politique de rémunération de Groupama Asset Management Paris, le 1 er mars 2016 Eléments relatifs à la plitique de rémunératin de Grupama Asset Management 1 Eléments qualitatifs sur la plitique de rémunératin de Grupama Asset Management 1.1. Eléments de cntexte

Plus en détail

22 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Chiang Mai, Thaïlande avril 2008

22 ème Réunion du Conseil de Coordination du Programme de l ONUSIDA Chiang Mai, Thaïlande avril 2008 3 mars 2008 22 ème Réunin du Cnseil de Crdinatin du Prgramme de l ONUSIDA Chiang Mai, Thaïlande 23-25 avril 2008 Pint 8.3 de l rdre du jur prvisire : Déclaratin du représentant de l Assciatin du persnnel

Plus en détail

Expliquer le rôle et les principales tâches du gestionnaire des finances.

Expliquer le rôle et les principales tâches du gestionnaire des finances. Mdule 1 RÉSUMÉ Intrductin à la finance d entreprise Ce mdule présente un survl des ntins de finance applicables aux entreprises en mettant l accent sur le rôle et les principales tâches du gestinnaire

Plus en détail

Annexe 10 - Suivi environnemental des installations de traitement des eaux usées d origine domestique

Annexe 10 - Suivi environnemental des installations de traitement des eaux usées d origine domestique Annexe 10 - Suivi envirnnemental des installatins de traitement des eaux usées d rigine dmestique 10.1 Intrductin 10.2 Suivi de cntrôle 10.3 Suivi standard 10.4 Autres cnditins applicables pur le suivi

Plus en détail

Fonds de soutien aux projets culturels

Fonds de soutien aux projets culturels Fnds de sutien aux prjets culturels Fnds de sutien aux prjets culturels Guide de demande d aide financière 2017 La MRC de Ltbinière suhaite sutenir la réalisatin de prjets culturels afin d atteindre les

Plus en détail

Programme d accès à l emploi pour les jeunes

Programme d accès à l emploi pour les jeunes Prgramme d accès à l empli pur les jeunes Présentatin à l intentin des emplyeurs Divisin de l empli et de la frmatin Ministère de la Frmatin et des Cllèges et Universités 1 Dnner un aperçu du Prgramme

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION SWING SPIRIT

STATUTS DE L ASSOCIATION SWING SPIRIT Page 1 sur 6 STATUTS DE L ASSOCIATION SWING SPIRIT Assciatin swing SPIRIT Les sussignés : Guitu Céline, née le 17/12/1986, natinalité française, dmiciliée 150 bulevard de la Paix Pau 64000 Peybernes Vincent,

Plus en détail

SRMTI - PR - 1-2015. Procédure d utilisation des ressources informatiques

SRMTI - PR - 1-2015. Procédure d utilisation des ressources informatiques Service des ressurces matérielles et des technlgies de l infrmatin SRMTI - PR - 1-2015 Prcédure d utilisatin des ressurces infrmatiques OBJECTIF : Venir en appui à la réalisatin de la missin de la CSRS

Plus en détail

Fonctionnement du Conseil Municipal

Fonctionnement du Conseil Municipal Fnctinnement du Cnseil Municipal A. Les cnditins de tenue des séances du Cnseil Municipal Le Cnseil Municipal se réunit en sessin rdinaire une fis par trimestre, alrs même qu il n y aurait aucune affaire

Plus en détail

FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) d Atelier en Installations Automatisées

FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE. TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) d Atelier en Installations Automatisées COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : 1988 06 69 0001 (Cette fiche annule et remplace, à cmpter du 7 nvembre 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITE

Plus en détail

CHARTE NATIONALE DU STAGE ENGAGEMENTS DE L EXPERT-COMPTABLE STAGIAIRE

CHARTE NATIONALE DU STAGE ENGAGEMENTS DE L EXPERT-COMPTABLE STAGIAIRE ENGAGEMENTS DE L EXPERT-COMPTABLE STAGIAIRE Je sussigné(e)... Expert-cmptable stagiaire, de M u Mme..., Expert-cmptable, après avir pris cnnaissance du règlement du stage, accepte les bligatins qui en

Plus en détail

PRIX ET BOURSES SRLF 2017

PRIX ET BOURSES SRLF 2017 OBJECTIFS PRIX ET BOURSES SRLF 2017 Les Prix et Burses de la Sciété de Réanimatin de Langue Française (SRLF) nt pur but de prmuvir la recherche en réanimatin en sutenant u en récmpensant des travaux de

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Cmptabilité Manuel d utilisatin Infcentre BFC Tme 2 Dmaine Dépenses Versin 1.18 Avril 2016 Mises à jur du dcument Ce qui est nuveau Thème Chapitre Page Ce qui a évlué Thème Chapitre Page

Plus en détail

L ordre du jour proposé est accepté avec l ajout d un point au varia: Dîner des membres à l école.

L ordre du jour proposé est accepté avec l ajout d un point au varia: Dîner des membres à l école. Cmpte rendu 3 ème rencntre de l OPP Le lundi 14 décembre 2015 19h00 Lcal 4109 - PMV Étaient présents : Dupéré, Philippe Paquet, Sylviane Rivalin Redn, Vérnique Riverin, Jean-Françis St- Onge, France, directrice

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA RECHERCHE VOLET 2 : SOUTIEN AU FINANCEMENT D INFRASTRUCTURES DE RECHERCHE

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA RECHERCHE VOLET 2 : SOUTIEN AU FINANCEMENT D INFRASTRUCTURES DE RECHERCHE PROGRAMME DE SOUTIEN À LA RECHERCHE VOLET 2 : SOUTIEN AU FINANCEMENT D INFRASTRUCTURES DE RECHERCHE Guide de l utilisateur Demande d Aide financière Février 2016 Le présent dcument a été prduit par le

Plus en détail

MISSION DE COMMISSARIAT AUX COMPTES. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services CAHIER DES CHARGES ***************

MISSION DE COMMISSARIAT AUX COMPTES. Appel à concurrence pour la sous-traitance de prestations de services CAHIER DES CHARGES *************** Cmité Réginal de Turisme de Nrmandie 14, rue Charles Crbeau - F-27000- EVREUX Tel. 02 32 33 79 00 - Télécpie : 02 32 31 19 04 Site Internet : www.nrmandie-turisme.fr Site Internet prfessinnel : www.pr-nrmandie-turisme.cm

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pur la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative à la vérificatin de l identité des chevaux et à l exclusin de l abattage pur la cnsmmatin humaine des chevaux identifiés en

Plus en détail

Règlement intérieur DLA du Nord-Pas de Calais

Règlement intérieur DLA du Nord-Pas de Calais DIS P O S I T I F L O C A L D ' A C C O M P A G N E M E N T N O R D - P A S D E C A L A I S S u t i e n a u x a c t i v i t é s e t s e r v i c e s d u t i l i t é s c i a l e Règlement intérieur DLA du

Plus en détail

LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 2. Evaluation des produits en-cours de fabrication, Méthode des équivalences.

LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 2. Evaluation des produits en-cours de fabrication, Méthode des équivalences. - 07 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 2 Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Evaluatin des prduits en-curs de fabricatin, Méthde des équivalences. Ntin d'en-curs de prductin dans l'analyse de gestin

Plus en détail

Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de Siège social : 1-3 rue La Fayette PARIS RCS PARIS

Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de Siège social : 1-3 rue La Fayette PARIS RCS PARIS ADENCLASSIFIEDS Sciété annyme à Directire et Cnseil de Surveillance au capital de 6.502.871 Siège scial : 1-3 rue La Fayette 75009 PARIS 431 373 471 RCS PARIS RAPPORT DU DIRECTOIRE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

CONTENU DE LA DEMANDE DE SUBVENTION

CONTENU DE LA DEMANDE DE SUBVENTION CONTENU DE LA DEMANDE DE SUBVENTION FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION (français) Accessible en cliquant sur cet hyperlien. DOCUMENT PRINCIPAL (français, maximum de 120 pages) TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ

Plus en détail

INSTRUCTIONS FORMULAIRE 1

INSTRUCTIONS FORMULAIRE 1 Demande de déclaratin d admissibilité à l enseignement en anglais en vertu de la Charte de la langue française INSTRUCTIONS FORMULAIRE 1 Les renseignements demandés dans le présent frmulaire snt nécessaires

Plus en détail

Mandat de vérification externe

Mandat de vérification externe Mandat de vérificatin externe lrs de l applicatin des prcédures d audit spécifiés cncernant des mécanismes de cntrôle interne pur l exercice financier 2010-2011 Établissements d enseignement privés agréés

Plus en détail

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES

COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Mars 2011 COMMENT METTRE EN ŒUVRE UNE POLITIQUE ANTI-TABAC DANS DES IMMEUBLES À LOGEMENTS MULTIPLES Prtcle relatif aux cndminiums et aux cpératives de lgement en Ontari Les étapes suivantes ne snt que

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er Mars 2017

Récapitulatif: Du 1 er Mars 2017 Du 1 er Mars 2017 Récapitulatif: Rapprt de la BRI sur les systèmes de paiement, de cmpensatin et de règlement dans le Ryaume du Bahreïn : Le rapprt suligne l existence de deux systèmes de règlement pérant

Plus en détail

Résolution : CE Date d adoption : 7 octobre 2013 En vigueur : 7 octobre 2013 À réviser avant :

Résolution : CE Date d adoption : 7 octobre 2013 En vigueur : 7 octobre 2013 À réviser avant : Réslutin : CE Date d adptin : 7 ctbre 2013 En vigueur : 7 ctbre 2013 À réviser avant : Recrutement et embauche du persnnel syndiqué et nn syndiqué (excluant le pste de directin de l éducatin, directin

Plus en détail

Contrat type de l expert en sinistre mandaté par un sinistré

Contrat type de l expert en sinistre mandaté par un sinistré EXPERTS EN SINISTRE Cntrat type de l expert en sinistre mandaté par un sinistré La pratique des experts en sinistre mandatés par les sinistrés pur les représenter dans le cadre d un sinistre cmprte des

Plus en détail

SOUTIEN A LA TRÉSORERIE À DESTINATION DES ÉLEVEURS LAITIERS DANS LE CADRE DU PACTE DE CONSOLIDATION ET DE REFINANCEMENT DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

SOUTIEN A LA TRÉSORERIE À DESTINATION DES ÉLEVEURS LAITIERS DANS LE CADRE DU PACTE DE CONSOLIDATION ET DE REFINANCEMENT DES EXPLOITATIONS AGRICOLES N 15653*01 SOUTIEN A LA TRÉSORERIE À DESTINATION DES ÉLEVEURS LAITIERS DANS LE CADRE DU PACTE DE CONSOLIDATION ET DE REFINANCEMENT DES EXPLOITATIONS AGRICOLES Règlement délégué (UE) 2016/1613 de la Cmmissin

Plus en détail

Aide médicale à mourir Document d'orientation

Aide médicale à mourir Document d'orientation Aide médicale à murir Dcument d'rientatin Cntexte Le 6 février 2015, la Cur suprême du Canada a invalidé la li interdisant l'aide médicale à murir. 1 La Cur a suspendu l'applicatin de sa décisin pur une

Plus en détail

CONDUIRE UNE RÉUNION

CONDUIRE UNE RÉUNION 2015 Perfec TIC cntact@perfectic.fr SECRÉTARIAT ORGANISATION CONDUIRE UNE RÉUNION Les réunins snt un myen de partager, au sein d un grupe de persnnes, un même niveau de cnnaissance sur un sujet u un prblème

Plus en détail

Note d orientation : Liquidités. Juillet This document is also available in English.

Note d orientation : Liquidités. Juillet This document is also available in English. Nte d rientatin : Liquidités Juillet 2016 This dcument is als available in English. Table des matières Intrductin... 3 La guvernance et la tlérance au risque de liquidité... 4 Philsphie en matière de gestin

Plus en détail

Transfert des engagements à une autre institution de prévoyance (transfert de patrimoine LFus) et répartition de la fortune libre

Transfert des engagements à une autre institution de prévoyance (transfert de patrimoine LFus) et répartition de la fortune libre Autrité de surveillance LPP et des fndatins de Suisse ccidentale Avenue de Tivli 2 Case pstale 5047 1002 Lausanne Transfert des engagements à une autre institutin de prévyance (transfert de patrimine LFus)

Plus en détail

/ Affiché le 03/02/2015 Fin d affichage le 03/04/2015. Mairie d Orleix. EXTRAIT du Registre des Délibérations du Conseil Municipal

/ Affiché le 03/02/2015 Fin d affichage le 03/04/2015. Mairie d Orleix. EXTRAIT du Registre des Délibérations du Conseil Municipal / Affiché le 03/02/2015 Fin d affichage le 03/04/2015 République Française Département des Hautes- Pyrénées Mairie d Orleix EXTRAIT du Registre des Délibératins du Cnseil Municipal COMPTE RENDU DU CONSEIL

Plus en détail

SITE : Association n Siret

SITE :  Association n Siret ASSOCIATION AGRÉÉE DU VAL D OISE POUR LES PROFESSIONS LIBÉRALES AAVOPL ASSOCIATION AGREEE DU VAL D OISE POUR LES PROFESSIONS LIBERALES 8 bis, place Charles De Gaulle 95210 SAINT-GRATIEN 8bis place Charles

Plus en détail

Les principales mesures de la loi Travail 20 septembre 2016

Les principales mesures de la loi Travail 20 septembre 2016 Les principales mesures de la li Travail La li du 8 aût 2016 relative au travail, à la mdernisatin du dialgue scial et à la sécurisatin des parcurs prfessinnels (dite li Travail), cmprte de très nmbreuses

Plus en détail

VILLE DE LÉ VIS NUMÉRO DE LA POLITIQUE: P

VILLE DE LÉ VIS NUMÉRO DE LA POLITIQUE: P Prcédure administrative:, Frmulaire: 1. PRÉAMBULE La Ville de Lévis s est dtée d un Plan de guvernance dnt la missin est d ffrir une qualité et une diversité de services qui sutiennent les principes du

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC. MARCHE de SERVICES REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. N 04 /11

MARCHÉ PUBLIC. MARCHE de SERVICES REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. N 04 /11 Mairie de Saint-Pathus Rue Saint-Antine 77178 SAINT-PATHUS Tél 01 60 01 01 73 Fax 01 60 01 58 29 MARCHÉ PUBLIC MARCHE de SERVICES REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. N 04 /11 Mde de cnsultatin

Plus en détail

Plan global d études Doctorat Sciences Biomédicales

Plan global d études Doctorat Sciences Biomédicales Plan glbal d études Dctrat Sciences Bimédicales Les étudiants du prgramme de dctrat en sciences bimédicales divent dépser, au mment de l admissin, un plan glbal d études à la Technicienne en gestin des

Plus en détail

Concept AIS KORDALL Page 1/5

Concept AIS KORDALL Page 1/5 Cncept AIS KORDALL Page 1/5 CONCEPT AGENCE IMMOBILIERE KORDALL 1. Préambule La pénurie de lgements en général et spécialement de lgements à cût mdéré est un prblème majeur qui tuche les cmmunes et qui

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

POLITIQUE SUR L OCTROI DE COMMANDITES ET LES PARTENARIATS

POLITIQUE SUR L OCTROI DE COMMANDITES ET LES PARTENARIATS ORDRE DES COMPTABLES PROFESSIONNELS AGRÉÉS DU QUÉBEC POLITIQUE SUR L OCTROI DE COMMANDITES ET LES PARTENARIATS Émise par : Adptée par : la vice-présidence Affaires publiques et cmmunicatins le Cnseil de

Plus en détail

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021)

Plan d accessibilité pluriannuel (2014-2021) Intrductin Ce plan pluriannuel expse les grandes lignes de la stratégie des Services à l enfance Grandir ensemble pur prévenir et éliminer les bstacles à l accessibilité afin de répndre aux exigences actuelles

Plus en détail

ÉDUCATION ET ÉCOLES. Approuvées le 26 janvier 2002 Modifiées le 31 janvier 2013 Prochaine révision en Page 1 sur 16

ÉDUCATION ET ÉCOLES. Approuvées le 26 janvier 2002 Modifiées le 31 janvier 2013 Prochaine révision en Page 1 sur 16 Appruvées le 26 janvier 2002 Mdifiées le 31 janvier 2013 Prchaine révisin en 2015-2016 Page 1 sur 16 PRÉAMBULE Les présentes directives administratives s adressent au cmité de suspensin et de renvi, aux

Plus en détail

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1

Notes explicatives Accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 1 Ntes explicatives Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux Article 1 Li de mise en œuvre de l Accrd Canada États-Unis pur un meilleur échange de renseignements fiscaux

Plus en détail

Décembre 2013 : Publication des Modifications du MRCC 2 proposées par l OCRCVM

Décembre 2013 : Publication des Modifications du MRCC 2 proposées par l OCRCVM Avis sur les règles Avis d apprbatin/de mise en œuvre Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président et cnseiller en chef à la plitique de réglementatin des membres 416

Plus en détail

AGREMENT E.S.U.S, TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR

AGREMENT E.S.U.S, TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AGREMENT E.S.U.S, TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR 1 Les intervenants Aurélie CAMROUX Expert Cmptable Cmmissaire aux cmptes Benît PARIS Expert-Cmptable 2 Intrductin Agrément «E.S.U.S.» : Entreprise slidaire d

Plus en détail

Règlement Intérieur de l Association des Parents d Elèves de l Ecole Internationale Bilingue Monceau / Etoile.

Règlement Intérieur de l Association des Parents d Elèves de l Ecole Internationale Bilingue Monceau / Etoile. 1 / 5 Règlement Intérieur de l Assciatin des Parents d Elèves de l Ecle Internatinale Bilingue Mnceau / Etile. Article I : Cnseil d Administratin Électins des administrateurs de l ApE Le Bureau affiche

Plus en détail

COMITE REGIONAL DU VAL DE SEINE REGLEMENT INTERIEUR

COMITE REGIONAL DU VAL DE SEINE REGLEMENT INTERIEUR COMITE REGIONAL DU VAL DE SEINE REGLEMENT INTERIEUR Article 1 : Le Cmité Le Cmité Réginal du Val de Seine fait partie d une Ligue, rganisme décentralisé de la Fédératin Française de Bridge, dnt il est

Plus en détail

Toute personne qui répond aux critères d admissibilité suivants peut soumettre sa candidature.

Toute personne qui répond aux critères d admissibilité suivants peut soumettre sa candidature. C est en 1999 que la Chambre de l assurance de dmmages (ChAD) a créé le prix Marcel-Tassé. Ce prix, décerné à une persnne œuvrant dans le dmaine, a pur but d encurager et d hnrer la relève en assurance

Plus en détail

FONDS DE DEVELOPPEMENT CULTUREL MRC DU GRANIT. GUIDE DU PROMOTEUR e édition. Appel aux projets :

FONDS DE DEVELOPPEMENT CULTUREL MRC DU GRANIT. GUIDE DU PROMOTEUR e édition. Appel aux projets : FONDS DE DEVELOPPEMENT CULTUREL MRC DU GRANIT GUIDE DU PROMOTEUR 2016 5 e éditin Appel aux prjets : 3 mars au 29 avril 2016 CONTEXTE Afin de sutenir les initiatives de dévelppement du milieu, la MRC du

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS INSTAGRAM «LES ARDENNES ET VOUS»

REGLEMENT DU CONCOURS INSTAGRAM «LES ARDENNES ET VOUS» REGLEMENT DU CONCOURS INSTAGRAM «LES ARDENNES ET VOUS» ARTICLE 1. ORGANISATION ET DATES DU CONCOURS 1.1 Présentatin de la cllectivité rganisatrice Le Cnseil départemental des Ardennes rganise un cncurs

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE

DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE DEMANDE DE PERMIS DE TOURNAGE (MAISON DE PRODUCTION) (ADRESSE) Identifiée ci-après cmme Ici dûment représentée par (Nm en lettres mulées du respnsable de la demande) Cnvient et s engage

Plus en détail

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité

Conditions auxquelles un médecin doit répondre pour acquérir et maintenir la qualité d'accrédité Cnditins auxquelles un médecin dit répndre pur acquérir et maintenir la qualité d'accrédité (Texte appruvé par le Grupe de directin de l accréditatin du 15 février 2006) 1. Médecin bientôt agrée u récemment

Plus en détail

CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE AU FONDS DE CONCOURS POUR LA MISE EN ACCESSIBILITE DES POINTS D ARRET PRIORITAIRES DU PROGRAMME AD AP

CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE AU FONDS DE CONCOURS POUR LA MISE EN ACCESSIBILITE DES POINTS D ARRET PRIORITAIRES DU PROGRAMME AD AP CONVENTION DE FINANCEMENT RELATIVE AU FONDS DE CONCOURS POUR LA MISE EN ACCESSIBILITE DES POINTS D ARRET PRIORITAIRES DU PROGRAMME AD AP Entre les sussignés Vannes aggl, représentée par sn Président en

Plus en détail

Carte virtuelle d assurance-médicaments Q et R pour les pharmaciens

Carte virtuelle d assurance-médicaments Q et R pour les pharmaciens 1. Quand la carte papier d assurance-médicaments sera-t-elle prgressivement abandnnée? À cmpter du 1 er décembre 2016, les bénéficiaires de l aide sciale qui pssèdent une carte Santé de l Ontari valide

Plus en détail

Lot n 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE. Page 1/5

Lot n 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE. Page 1/5 Lt n 5 RAVALEMENT / ECHAFAUDAGE Page 1/5 5.1 RAVALEMENT 5.1.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1.1.1 Généralités Les présents prescriptins techniques particulières au lt ravalement snt cmplémentaires

Plus en détail

Les protocoles de soins : validité et conditions d'application

Les protocoles de soins : validité et conditions d'application F.I.S.P.A. Les prtcles de sins : validité et cnditins d'applicatin L interventin de l infirmier par applicatin d un prtcle de sins répnd à des cnditins strictes qui snt ntamment précisées dans le décret

Plus en détail

Gérant Salvatore IANNI. Bureau de Grenoble 190 rue de Stalingrad Grenoble Agrément : E

Gérant Salvatore IANNI. Bureau de Grenoble 190 rue de Stalingrad Grenoble Agrément : E Viture Mt Frmatin cntinue Gérant Salvatre IANNI Bureau de Grenble 190 rue de Stalingrad 38100 Grenble 04 76 22 45 81 Agrément : E 11 03 38 08750 : cntact@bastille-frmatin.cm Brchure de renseignements Permis

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES

REGLEMENT D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES Département du VAL D'OISE Arrndissement de PONTOISE Cantn de la VALLEE DU SAUSSERON Cmmune du PARC NATUREL REGIONAL DU VEXIN FRANCAIS REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté - Egalité - Fraternité MAIRIE DE BUTRY-SUR-OISE

Plus en détail

GUIDE DES DROITS DES LOCATAIRES

GUIDE DES DROITS DES LOCATAIRES The Federatin f Metr Tenants Assciatins GUIDE DES DROITS DES LOCATAIRES THE RESIDENTIAL TENANCIES ACT (Li sur la lcatin à usage d habitatin) La Residential Tenancies Act (RTA) est la li qui régi la relatin

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pur sutenir la gestin et la revue diligente des prjets en ressurces infrmatinnelles Dcument d rientatin aux rganismes publics Annexe C Descriptin de la revue par les pairs Directin générale

Plus en détail

Fiche-conseil en matière de risques environnementaux La pollution

Fiche-conseil en matière de risques environnementaux La pollution AGENTS, COURTIERS, EXPERTS EN SINISTRE Fiche-cnseil en matière de risques envirnnementaux La pllutin Parce que les sinistres envirnnementaux peuvent rapidement prendre une ampleur initialement insupçnnée

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION LOCATION ET PRESTATIONS ASSOCIEES DE LOGICIELS INFORMATIQUES POUR LA GESTION DES SERVICES MUNICIPAUX DE LA COMMUNE D OUDEZEELE REGLEMENT DE CONSULTATION Date et heure limites de remise des plis : mercredi

Plus en détail

DEFINITION DE FONCTION. Responsable des Relations Sociales (H/F)

DEFINITION DE FONCTION. Responsable des Relations Sociales (H/F) Pste n 620 Date de dernier passage au Cmité technique DEFINITION DE FONCTION Respnsable des Relatins Sciales (H/F) Filière : Administrative Catégrie : A Cadre d empli Attaché territrial Grades Attaché,

Plus en détail

PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES

PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES Mise à jur : 2012 04 30 PLAN D EFFECTIF DU PERSONNEL ADMINISTRATIF RÈGLES DES MOUVEMENTS DE POSTES BUDGET DE FONCTIONNEMENT 1 ETP = un «équivalent temps plein» est tujurs asscié à une catégrie d empli

Plus en détail

Référentiel TREMPLIN ACERMI

Référentiel TREMPLIN ACERMI Indice de Révisin Date de mise en applicatin A 01/10//2013 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Pincarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97 Fax. 33.(0)1.64.68.83.45

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

CARNET DE STAGE. indispensable pour l évaluation et la réussite de votre stage.

CARNET DE STAGE. indispensable pour l évaluation et la réussite de votre stage. CARNET DE STAGE Bachelier en Infrmatique de Gestin Bachelier en Infrmatique et Systèmes Bachelier en Cmptabilité Bachelier en Cmmerce Extérieur BES de Webdevelper Ce dcument est un util indispensable pur

Plus en détail