Évaluation qualitative de la fiabilité du Test de Flexion Debout

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation qualitative de la fiabilité du Test de Flexion Debout"

Transcription

1 Article origial 2 (p=0,05) a Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Cyril Clouzeau 1* Reaud Allard 1 Étiee Varla 1 Qualitative assessmet of the tadig Forward-Fleio Test s (TF) reliability Abstract 1 Uité Recherche IOstéo Lyo, Limoest, Frace * Correspodace Aim: We tested the way the TF is carried out, aimig to assess how it ca be reproduced ad what potetial for diagosis it gives; kowig that osteopaths sometimes disagree o it. Methods: 256 volutary asymptomatic subjects were tested with the TF. ubject positio was stadardized, with series of precise feet positioig, ad two practitioers blided to each other. Results: the 57.8% matchig rate ad the 0.12 mea Kappa coefficiet calculatio are iflueced by the subject s feet positioig ad geder, while posterior thigh muscle tesio is ot relevat. The FT s reliability is doubled if tested i a stadardized positio, o a male subject. the the highest Kappa value ca be foud κ=0,37 [0,18-0,57] (p<0,001). The Kappa value was ot sigificat for the FT o female subjects. Keywords: tadig Forward Fleio Test, reliability, iter-eamier agreemet, Kappa value Coclusio : The FT is a simple test, easy to realize, thus a iterestig step for the osteopathic cliical screeig. Its reliability is rough but some itereamier agreemet (low) ca be obtaied provided that the feet positioig is stadardized, with a 20cm distace betwee the feet. Realizig the test i a spotaeous positio lesse the reliability. The FT ca still be part of the routie eamiatio, as log as other tests are used to complete it. Mots clés : test de fleio debout, fiabilité, cocordace iter-testeur, coefficiet de kappa 31

2 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Itroductio Tout ostéopathe cliicie doit réaliser des tests fiables pour permettre u raisoemet hypothético-déductif coduisat à la mise e place d ue stratégie thérapeutique adaptée à so patiet. Les tests de mobilité utilisés e sot pas forcémet soumis à ue évaluatio de leur performace, puisque ous maquos de doées épidémiologiques, comme la prévalece, qui permettrait d évaluer leurs valeurs prédictives positive et égative. Dès lors, la justificatio de la fiabilité d u test repose souvet sur l accord etre les ostéopathes, sur la sesibilité propre du thérapeute ou les choi de so école de formatio. Le Test de Fleio Debout (TFD) décrit par Fred Mitchell das les aées 1920 [1], a été développé par so fils, Fred Mitchell Jr, e tat que test dyamique du mouvemet des iliums. Chargé d u rôle pré-diagostique, il reseige sur la potetielle dysfoctio ilio-sacrée de l ue des deu articulatios sacro-iliaques. imple, pratique et courammet eseigé, il est ue étape das la pédagogie de l ostéopathie et costitue ue première méthode relativemet facile pour évaluer le bassi. Pourtat sa fiabilité est critiquée par les ostéopathes dès la fi de leurs études. E l absece de test dit «Gold tadard», et de doées épidémiologiques sur la réalité des dysfoctios ostéopathiques, il est possible d évaluer la reproductibilité du TFD. Le Test de Fleio Debout Das la littérature, o retrouve le Test de Fleio Debout sous différetes appellatios : tadig Fleio Test [2], Overtake Pheomeo [3], Vorlauf Test [4], sige de Piedallu debout [5], test des pouces motats [6] et test de Bassai [7]. Les coditios de réalisatio sot relativemet simples, puisque le sujet, debout, les bras relâchés le log du corps, réalise ue fleio atérieure du troc, e commeçat par erouler la tête sas plier les geou. Il réalise ue atéfleio au maimum de ses possibilités, sas forcer i produire de mouvemet parasite, e respectat le pla sagittal, das ue positio médiae. Pour Fred Mitchell, lors d u TFD les pieds doivet être écartés de 10 à 15 cm afi que les talos soiet à l aplomb des acétabulums [1]. Il idique égalemet que le TFD est susceptible d être modifié par la tesio iégale ou ecessive des muscles postérieurs de la cuisse. Das ce cas, il est coseillé de tester la tesio de ces muscles, de les traiter, puis de refaire le TFD. Recommadatios pour la réalisatio habituelle du TFD Le testeur se tiet debout derrière le patiet, la pulpe de chaque pouce sous la face iférieure de l Epie Iliaque Postéro-upérieure (EIP) homolatérale, e cotact osseu, pour permettre au différets praticies d avoir u repère visuel et tactile le plus objectif possible. Le résultat du TFD s iterprète égativemet si le mouvemet des deu EIP est idetique à droite et à gauche, où elles restet aligées sychroes et symétriques pedat toute la fleio atérieure du sujet. E cas de différece de hauteur relative supérieure à 1 cm, le TFD est déclaré positif du côté du pouce motat. La otio cetimétrique utilisée est parfois justifiée comme état la largeur d u travers de doigt, pouvat égalemet être l uité de mesure relative du TFD. Lors d ue étude prélimiaire de faisabilité, ous avos costaté ue variabilité das la réalisatio et surtout lors de l iterprétatio du TFD par les différets testeurs : certais se fiaiet à leurs sesatios tactiles et perceptio du pouce motat alors que d autres se fiaiet au repères visuels. Nous avos discuté de la méthode de mesure pour qu elle soit la même pour chaque testeur, et das le but de limiter l actio de la mise e tesio de la peau et des tissus superficiels apoévrotiques lombaires pouvat ifluecer l appréciatio du mouvemet réel des EIP. Efi, le resseti des sujets quat à la pressio eercée idiquait ue variabilité d u testeur à l autre. Il a été coveu d eercer ue pressio suffisate pour avoir le resseti de cotact osseu. Après ue série de pré-test afi de coordoer la réalisatio du TFD etre les testeurs et de détermier les critères de positivité du TFD, ous avos reteu deu pricipau paramètres idicatifs : --il est cosidéré positif e cas de mouvemet différetiel etre les EIP droite et gauche, matérialisé par la positio des pouces du testeur. Il s agit d u critère visuel matérialisé par ue différece de hauteur relative etre les deu pouces supérieure ou égale à 1 cm etre la positio iitiale et la positio fiale du test avec tout au log du test ue voloté de pressio idetique eercée par les pouces e cotact dit «osseu» avec l EIP ; --o cosidère que la dysfoctio est du côté de l EIP débutat so mouvemet plus rapidemet que so homologue, idiquat la potetielle dysfoctio de ce même ilium homolatéral. O parle de pouce motat du côté de la potetielle dysfoctio ilio-sacrée. Justificatio de l étude U des critères de fiabilité d u test repose sur sa capacité à doer la même coclusio à plusieurs reprises, permettat d idetifier ue caractéristique, pour adopter u comportemet cliique cocordat d u praticie à l autre. Nous avos choisi de vérifier la proportio de cocordaces iter et itra testeur, et de calculer le coefficiet de cocordace Kappa de Cohe (κ) compris etre les valeurs -1 et +1. La valeur 0 correspod à ue corrélatio idetique à celle recotrée par hasard, la valeur -1 idique u désaccord absolu, et +1 u accord parfait etre les testeurs. Ladis et Koch [8] proposet ciq itervalles de valeurs correspodat au iveau d accords suivats : --etre 0,00 et 0,20 : accord très faible ; --etre 0,21 et 0,40 : accord faible ; --etre 0,41-0,60 : accord modéré ; 32 2 (p=0,05) a

3 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout --etre 0,61-0,80 : accord fort ; --etre 0,81-1,00 : accord presque parfait. La littérature présete d importates variabilités de résultats etre les études. Des coefficiets de cocordaces variet de 43,7 % das l étude de Potter et Rothstei [9], à 52 % das l étude de Bowma et Gribble [10]. Les κ offret ecore plus de variabilité, puisque ous trouvos chez Frasoo et Legad [11] u résultat idiquat u accord importat etre les praticies avec u κ de 0,62 alors que Vicet-mith et Gibbos [12] ot observé u κ de 0,09 idiquat u accord etrêmemet faible etre les 10 testeurs de leur étude. D autres auteurs proposet des résultats covergets vers u accord faible, avec u κ de 0,23 pour Bowma et Gribble [10], 0,29 pour Va Der Wurff et al. [13], et 0,11 pour Va Deurse et al. [14]. Pour Vicet-mith et Gibbos la cocordace itra-opérateur du TFD varie etre 0,16 et 0,72 sur des sujets asymptomatiques. Das l étude de Paumard [15], le κ est de 0,29 [IC 95 % : 0,05-0,41]. Devat cette variabilité des méthodes et des résultats, il ous a semblé importat de réaliser ue étude pilote, simple, eploratoire de la fiabilité du TFD, iter-testeur e foctio de la positio du sujet afi de proposer des suggestios applicables e pratique cliique. de o-iclusio a été vérifiée à partir des déclaratios des sujets. Quatre sujets ot été eclus pour des caractéristiques aatomiques etraiat des difficultés à repérer les EIP : présece de lipomes, ou surpoids, ce qui assurait pas le positioemet stable des pouces du testeur sur l EIP. Au fial 256 sujets ot été iclus, 146 filles et 110 garços, âgés de 23,1 ± 2,0 as. Matériel de mesure Le recueil des doées a été effectué das ue salle de cosultatio uique, avec le même matériel de mesure, après cosetemet oral du sujet vu le faible iveau de risque de l étude. Les oms, préoms, âge, see, et les autres doées ot été saisis das u tableur Ecel. U ordiateur o coecté à Iteret a été cosacré à cette étude, restat das ue pièce à accès limité pour garatir la sécurité des doées et l isu des testeurs. Nous avos mesuré la distace etre les bords médiau des talos avec ue règle rigide, de type «Maped» et du papier millimétré, pour réaliser le positioemet stadardisé des sujets. La positio de référece a été choisie avec l outil Médical Aalyse Posture (MAP) [16 ] appareil de mesure de posture testé et validé (figure 1). Objectifs de l étude Notre objectif pricipal est d évaluer la cocordace itertesteur du TFD. Nous avos égalemet souhaité pouvoir répodre à ue questio cocerat la méthodologie de la réalisatio du TFD : doit-o laisser le patiet se positioer spotaémet, ou le soumettre à ue positio stadardisée? Matériel et méthode Populatio de l étude L étude a été réalisée das les locau de l Uité Recherche de otre établissemet d eseigemet. 295 étudiats e ostéopathie etre la deuième et la siième aée, présets selo leur caledrier de cours cliique, ot été recrutés afi de costituer u groupe de sujets et répodre au eigeces de sigificativité statistique calculées a priori : 245 sujets à iclure, au coditios bilatérales avec u risque α=0,05 et ue puissace de 0,80. Nous avos utilisé les ressources e lige du site BiostaTGV de l uiversité de Jussieu via le logiciel R. Les sujets devaiet être majeurs, cosetats, e présetat i douleur i gêe au iveau du bassi, dispoibles 30 mi, et s egageat à e divulguer aucue iformatio cocerat l étude. ur les 295 étudiats volotaires iitialemet recrutés, 20 ot été eclus pour scoliose, euf pour port de semelles orthopédiques corrigeat u trouble de la statique du pied, deu pour ligametoplastie du geou récete, u pour maladie de Croh, u pour sacralisatio de L5. La présece de ces critères Figure 1. Outil Médical Aalyse Posture. (Photo des auteurs). Équipe des testeurs Les tests et le recueil de doées ot été cofiés à quatre opératrices ostéopathes, étudiates e siième aée d étude, d âge moye 25 as, dot deu droitières et deu gauchères, pratiquat l ostéopathie depuis deu as das la cosultatio cliique de otre établissemet d eseigemet. Le plaig de l epérimetatio a été orgaisée e foctio des dispoibilités des opérateurs et e s efforçat de respecter ue égalité das la répartitio du temps. Elle a été réalisée du 22 septembre 2011 au 20 javier 2012 par équipes de trois : deu testeurs réalisaiet chacu huit tests successifs sur le même sujet, l u après l autre, e isu, et u observateur réalisait les mesures et recueillait les doées. 33 a 2 (p=0,05)

4 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Protocole epérimetal Pré-tests Ue série de pré-tests a été réalisée pour défiir l écart iitial des pieds des sujets et le pas d augmetatio de l écart pour les si mesures. Nous avos choisi de positioer les sujets avec ue distace iitiale des bords médiau des talos de 4 cm, car ue distace ulle e permettait pas l équilibre de la majorité des patiets. Nous avos choisi d affecter u pas d augmetatio de 6 cm qui permet d eplorer l amplitude afi de détermier «l écart idéal» et de recueillir suffisammet de doées pour effectuer ue aalyse comparative, mais o ehaustive. U pas iférieur aurait eu pour coséquece d effectuer u ombre de tests plus importat, ce qui aurait etraîé u phéomèe d appretissage et de fatigue pour le sujet et le testeur. Déroulemet du recueil de doées pour chaque sujet Chaque testeur a effectué huit TFD successivemet, e débutat par u TFD e positio spotaée, où l observateur mesurait avec ue règle rigide l écart etre les bords médiau des talos, le sujet ayat pour cosige de se teir debout das sa positio de cofort, sas lui avoir doé d idicatio sur l écart et la rotatio des pieds. Le deuième TFD a été réalisé e positio de référece. Le sujet plaçait ses talos sur le MAP, de part et d autre d ue cale de 19,7 cm de largeur, ce qui correspod à u écart de pied type utilisé das la positio radiologique stadard. Les si mesures suivates ot été réalisées avec des écarts successifs iter-talos de 6 cm, à partir d ue positio de 4 cm Tableau I. Tau et coefficiets de cocordace iter testeur sur l effectif global =256 sujets. Écarts talos Cocordace (%) Kappa IC 95% p potaé 54,7 0,06 [-0,07-0,18] N MAP [réf] 64,5 0,17 [0,03-0,31] < 0,02 4 cm 56,6 0,12 [0,00-0,25] N 10 cm 58,2 0,15 [0,02-0,27] < 0,02 16 cm 55,9 0,08 [-0,05-0,21] N 22 cm 59,4 0,16 [0,03-0,28] < 0,02 28 cm 57,0 0,13 [0,00-0,25] < 0,05 40 cm 56,3 0,12 [0,00-0,25] < 0,05 Moyee 57,8 0,12 Tableau II. Répartitio et distributio des latéralités des résultats positifs des TFD. Valeurs eprimées e effectifs (%). Écarts talos TFD + Cocordace TFD + Dte TFD + Gche potaé 154 (60,2) 140 (54,7) 103 (66,9) 51 (33,1) MAP [réf] 178 (69,5) 165 (64,5) 115 (64,6) 63 (35,4) 4 cm 143 (55,9) 145 (56,6) 87 (60,8) 56 (39,2) 10 cm 148 (57,8) 149 (58,2) 83 (56,1) 65 (44,0) 16 cm 156 (60,9) 143 (55,9) 99 (63,5) 57 (36,6) 22 cm 154 (60,2) 152 (59,4) 94 (61,1) 60 (39,0) 28 cm 147 (57,4) 146 (57,0) 96 (65,3) 51 (34,7) 40 cm 136 (53,1) 144 (56,3) 97 (71,3) 39 (28,7) Moyee 152 (59,4) 148 (57,8) 97 (63,7) 55 (36,3) d écart, puis de 10, 16,, 40 cm. Nous avos estimé que 40 cm était la distace maimale acceptable pour que le TFD soit réalisable par les différets morphotypes, correspodat à la largeur des épaules d u adulte mesurat 1,80 m. De l autre côté du MAP, ous avos tracé sur papier millimétré les écarts de pieds pour aider le sujet à se placer (figure 2). Le relevé des 16 mesures par les deu testeurs durait au miimum 15 miutes par sujet. a Figure 2. Positio des pieds sur l outil Médical Aalyse Posture et distaces etre les bords médiau des talos. a : distace de 19,7 cm, b : distace de 40 cm. (Photos des auteurs). Traitemet statistique des doées Les doées ot été saisies das u tableur Ecel et trasmises à u aalyste etérieur, pour gel des doées, vérificatio et aalyse après les avoir codées et aoymisées. Nous avos calculé des coefficiets de kappa avec itervalle de cofiace à 95 % et test Z bilatéral de sigificativité statistique. Nous avos égalemet calculé les tau de cocordace, la fréquece du TFD, la répartitio des positivités vues droites et gauches et les cocordaces itra-testeur. Résultats Cocordaces sur l esemble de la populatio E positio spotaée, la distace moyee etre les bords médiau des talos des sujets était de 16,2 ± 4,7 cm. E positio MAP de référece, le tau de cocordace est de 64,5 % etre les testeurs (tableau I), avec u coefficiet κ de 0,17. Ce coefficiet est près de trois fois supérieur au κ calculé e positio spotaée (0,06). C est das cette positio MAP que le TFD est le plus grad ombre de fois positif : 178 fois sur 256 (69,5 %) alors que la fréquece moyee est de 59,4 % (tableau II). Résultats des eclusios pas-à-pas Nous avos cherché les coditios qui augmetet la fiabilité du calcul de cocordace selo les écarts de pieds, par ue procédure cosistat à élimier pas-à-pas les positios où les κ étaiet pas sigificatifs. À partir des résultats sur la populatio totale de l étude, ous avos coservé ciq écarts : MAP, 10, 22, 28 et 40 cm et ous avos retiré les doées des sujets ayat ue tesio des muscles ischiojambiers, afi de costituer u groupe plus homogèe de 228 sujets (tableau III). b 34 2 (p=0,05) a

5 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout La modificatio du κ moye passe 0,12 à de 0,15, accord très faible etre les testeurs. Nous avos coservé les écarts MAP, 22 cm et 40 cm, et calculé les κ séparémet pour les sujets hommes et femmes. Le κ moye de 0,25 lui permet de frachir le seuil de 0,20, doc de passer d u d accord très faible à u accord dit faible etre les testeurs (0,21-0,40) (tableau IV). euls les écarts de référece MAP et de 22 cm coservet ue sigificativité statistique : la cocordace la plus élevée s obtiet das les coditios d u écart de référece MAP chez les sujets masculis : κ= 0,37 avec le plus fort degré de sigificativité (p<0,001). Tableau III. Variatio de la cocordace iter testeur sur les ciq positios d écart de pieds sigificatives avec u effectif des sujets sas tesios des muscles ischio-jambiers (=228 sujets). Écarts talos Cocordace (%) Kappa IC 95% p MAP [réf] 64,0 0,15 [0,00-0,30] < 0,04 10 cm 57,0 0,13 [0,00-0,26] N 22 cm 59,2 0,16 [0,03-0,29] < 0,02 28 cm 56,6 0,12 [0,00-0,25] N 40 cm 57,5 0,15 [0,02-0,28] < 0,03 Moyee 58,9 0,14 Tableau IV. Variatio de la cocordace iter testeur sur les trois positios d écart de pieds sigificatives pour les sujets masculis (=110 sujets). Écarts talos Cocordace (%) Kappa IC 95% p MAP [réf] 72,7 0,37 [0,19-0,57] < 0, cm 63,6 0,24 [0,05-0,43] < 0,02 40 cm 56,4 0,13 [-0,06-0,31] N Moyee 64,2 0,25 Cocordaces itra testeurs Pour les cocordaces itra-testeurs répétabilité - le mode est à ciq TFD sur huit, et globalemet 80,7 % des TFD cocordet à plus de 4 TFD sur 8 (tableau V). Discussio Le TFD est u test de mobilité assez réactif, puisque ous retrouvos sur otre populatio ue fréquece moyee de 58,9 % de TFD déclarés positifs chez des sujets asymptomatiques, laissat supposer u ombre relativemet élevé de dysfoctios potetielles, ou u ombre élevé de fau positifs, ce que ous pourros défiir lorsqu il eistera u gold stadard pour mettre e évidece la présece d ue dysfoctio ostéopathique e gééral, et sacro-iliaque e particulier. La fréquece de TFD déclarés positifs augmete e positio d écart de 22 cm et e positio de référece MAP. Il serait itéressat de positioer le sujet das u écart etre 19,7 cm et 22 cm pour ue positio médiae de 20,9 cm qui serait à tester. Le tau de cocordace iter-testeur est égalemet amélioré par la stadardisatio e positio MAP. La reproductibilité itra testeur idique que les testeurs ot e majorité de ciq tests sur huit cocordats, avec otammet 63,8 % des tests ayat plus de ciq cocordaces sur huit. Nos résultats sot à relativiser: l articulatio sacro-iliaque présete des variatios aatomiques et des différeces etre le côté droit et gauche. C est pour cette raiso que ous avos choisi de calculer le κ, puisque si différeces aatomiques il y a sur le sujet, chaque testeur devrait s accorder sur cette différece. Le résultat est pas aussi frac. Iflueces posturales Fred Mitchell précise que les lombaires ifluecet directemet le sacrum et doc les articulatios sacro-iliaques. Il met l accet sur le fait qu ue dysfoctio lombaire modifie toujours les résultats de ce test. Aisi il recommade de corriger les dysfoctios lombaires avat de réaliser le TFD, ajoutat que le test est valable que lorsque l o retrouve u résultat positif avat et après la correctio lombaire [1]. Pour augmeter la fiabilité du TFD, ous aurios peut être dû ormaliser le rachis lombaire au préalable. L ifluece des muscles ischio-jambiers reste relativemet faible selo os résultats. O remarque qu e calculat le κ après avoir eclu, a posteriori, les sujets ayat les muscles ischio-jambiers tedus, les valeurs de cocordace et le κ variet de faço égligeable. Le TFD semble mois sujet au variabilités dues au cotractios des muscles ischios-jambiers qu au morphologies du bassi. Latéralisatio majoritaire à droite Nous costatos des TFD majoritairemet positifs à droite, avec ue moyee de 63,7 % pour 36,3 % de TFD positifs à gauche. Tableau V. Cocordaces itra testeurs selo effectif (e %). Nombre moye de cocordaces itra-testeurs = 256* 5,1 14,1 16,8 27,7 16,8 12,1 4,3 1,6 1,6 = 228 5,3 13,2 15,8 28,1 18,0 11,8 4,8 1,8 1,3 = 146 6,2 7,5 16,4 28,1 18,5 15,1 4,8 2,7 0,7 = 110 3,6 22,7 17,3 27,3 14,6 8,2 3,6 0,0 2,7 Moyee 5,0 14,4 16,6 27,8 17,0 11,8 4,4 1,5 1,6 Moyee cumulée 5,0 19,4 36,0 63,8 80,7 92,5 96,9 98,4 100,0 * : Populatio totale, : populatio sas les sujets présetat des tesios des ischios-jambiers, : femmes, : hommes a 2 (p=0,05)

6 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Ayat eu autat de testeurs gauchers que droitiers, au iveau des membres supérieur et des yeu domiats, o peut supposer que la majorité droite des TFD positifs proviet de la latéralité des sujets, qui sollicitet davatage leur côté droit. Ifluece du gere il est logique d obteir ue sigificativité moidre avec u effectif iférieur à 245, calculé a priori, ous costatos ue différece etre les tests effectués sur les 110 sujets masculis où trois κ sot sigificatifs, alors qu aucu test est statistiquemet sigificatif chez les 146 sujets fémiis. Le TFD est-il soumis au gere, du fait de la morphologie du bassi, de la place prise par les orgaes du petit bassi, de la tesio des ligamets du petit bassi, des ligamets larges, et pourrait-il être dépedat des variatios du cycle mestruel? Tous les sujets fémiis de otre étude étaiet cyclés, ullipares, mais ous avos pas réalisé de TFD e foctio de la période du cycle, ce qui pourrait être l objet d ue future étude pour vérifier la pertiece de cette hypothèse. O observe chez les sujets masculis ue plus grade variabilité etre les différets écarts de pieds que chez les sujets fémiis, ous permettat de peser que l écart des pieds a u impact plus importat sur le TFD chez l homme. La sigificativité la plus élevée est pour les sujets masculis avec la positio de référece MAP. Ifluece de la positio des pieds Les résultats de otre étude cofirmet l itérêt de stadardiser l écart des pieds, puisque la tedace sigificative des TFD réalisés e coditios stadardisées autour d u écart de pied de référece, 19,7 cm à 22 cm, augmete légèremet la cocordace iter testeur du TFD. Ifluece du testeur Lorsque ous comparos avec les résultats des études Vicet-mith et Gibbos [12], Potter et Rothstei [9], Frasoo et Legrad [11], ous obteos u κ moye iférieur. Cepedat ces auteurs ot pas idiqué l itervalle de cofiace i le degré de sigificativité statistique de leurs résultats. Vicet-mith et Gibbos costatet ue cocordace itratesteur du TFD sur des sujets asymptomatiques avec di testeurs etre 0,16 et 0,72 [12]. i la valeur 0,16 ous parait compatible avec otre étude, ous sommes plus critiques evers la valeur 0,72, s approchat d u accord satisfaisat que ous avos jamais atteit. Quelles sot les raisos de ces variabilités selo les différets auteurs et les coditios de leurs études? Cela peut être dû à ue sesibilité peu mature des testeurs de otre étude, ayat pas suffisammet d epériece sesorielle. Il serait itéressat de poursuivre otre étude avec des praticies epérime tés, aisi que d évaluer l itérêt d utiliser u palpomètre [17]. Biais de l étude La ature subjective de l évaluatio de la positivité du TFD permet de supposer qu il eiste des variatios iter observateurs e foctio de l œil domiat, de la mai domiate, de la pressio eercée ou de l appréciatio la mesure du cetimètre à l œil u, qui reste approimative. D autre part e supposat que les TFD successifs d u patiet puisset être rigoureusemet idetiques, u même testeur pourra l iterpréter différemmet selo so état d éveil, de fatigue, ou par comparaiso avec les tests précédets. Nous avos costaté ue fatigabilité des testeurs e moyee autour du huitième sujet, où la cocetratio commeçait à faiblir, avec baisse d attetio, fatigue itellectuelle et lassitude, se maifestat par ue difficulté à détermier si le test était positif ou égatif. Il a pu se produire u phéomèe de cumul des tests : u TFD positif à 1 cm a pu être jugé égatif s il a été observé juste après u TFD positif à 1,5 cm par effet cotraste. Ce type d erreur viet de la ature subjective de la mesure, soumise à la variabilité de l attetio et de la cocetratio du testeur. Cette otio de cumul des tests pourrait être u facteur epliquat le fait qu au cours de l étude, le TFD a été retrouvé positif pour tous les écarts de pieds d u même patiet testé par u même observateur que das 13 cas sur 256, soit très légèremet au dessus de 5 %. Le groupe des testeurs était costitué de deu droitières et deu gauchères. Le critère d appréciatio état visuel, il serait itéressat de teir compte de l ifluece de la visio, mais ous avos pas itégré ce paramètre au préalable das la coceptio de otre étude, qui mériterait d autres cotrôles pour limiter les effets du hasard [18]. Coclusios Le TFD dot le but est de mettre e évidece ue restrictio de mobilité de l ilium est pas u test très fiable, mais il apparait sesible et o spécifique. Nous avos pas costaté de κ supérieur à 0,40, seuil miimum pour u test à visée cliique. Certaies coditios devraiet lui permettre d être légèremet plus fiable, si o stadardise la positio du sujet, e e le laissat pas se placer de faço spotaée. Il faudrait essayer de cotrôler les paramètres positioels, les mesurer même s ils semblet e pas être plus fiables selo Levagie [19] et les additioer avec d autres tests de mobilité et des tests de provocatio de la douleur (p=0,05) a

7 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Référeces Mitchell FL Jr, Mitchell PKG. The Muscle Eergy Maual: Evaluatio & Treatmet of the Thoracic pie, Lumbar pie & Rib Cage. East Lasig (MICH): MET press; Dreyfuss P, Dreyer, Griffi J, Hoffma J, Walsh N. Positive acroiliac creeig Tests i Asymptomatic Adults. pie. 1994;19(10): Karel L, Alois Rosiab, Why yet aother diagostic sig of sacroiliac movemet restrictio? Joural of Maipulative ad Physiological Therapeutics. 1999;22(3): Tullberg T, Blomberg, Brath B, Johsso R. Maipulatio Does Not Alter the Positio of the acroiliac Joit: A Roetge tereophotogrammetric Aalysis. pie.1998;23(10): Vaucher P. Les tests sacro-iliaques [documet électroique]. prof/testssacro-iliaques.pdf. Cosulté le 12/11/2012. autreuil P, Cadoret A. Rachialgie, acupucture et médecie physique, La lombalgie e 2007: aspects pratiques. Abord cliique. 2007; Villeeuve P. Le pied humai orgae de la posture orthostatique. Kiésithérapie scietifique. 1990;294: Ladis J.R, Koch GG. The Measuremet of Observer Agreemet for Categorical Data. Biometrics. 1977;33(1): Potter NA, Rothstei JM. Itertester Realiability for elected Cliical Tests of the acroiliac Joit. Physical Therapy. 1985;65(11): Bowma C, Gribble R. The value of the forward fleio test ad three tests of leg legth chages i the cliical assessmet of movemet of the sacroiliac joit. J Orthop Med. 1995;17: Frasoo P, Legad D. Tests cliiques de la douleur de la sacro-iliaque - Etude de fiabilité iter-eamiateurs des tests cliiques sacro-iliaques. Kiésithérapie, La revue. 2004;4(31):33-8. Vicet mith B, Gibbso P. Iter-eamier ad itra-eamier reliability of the stadig fleio test. Ma Ther. 1999;4(2): Va Der Wurff P, Meye W, Hagmeijer R. Cliical tests of sacroiliac joit, Part 2: validity. Ma Ther. 2000;5(2): Va Duerse Lljm, Patij J, Ockhuise Al, Vortma BJ. The value of some cliical test of the sacroiliac joit. J Maual Med. 1990;5: Paumard P. L utilisatio combiée de plusieurs tests de provocatio de l articulatio sacro-iliaque permet d obteir ue meilleure chace de diagostic. Kiésithérapie, La revue. 2007;7(61):8-9. Meard H, Fraisse N. Posture et iégalités de logueur de membres iférieurs. Phlébologie aales vasculaires. 2011;64(3):34-9. Bedste L, Jese R, Jese NK, Olese J. Pressure cotrolled palpatio: a ew techique which icreases the reliability of maual palpatio. Cephalalgia. 1995;15(3): Vabelle, Massart V, Giet D, Albert A. Test de cocordace de script : u ouveau mode d établissemet des scores limitat l effet du hasard. Pédagogie Médicale. 2007;8: Levagie PK. Four Cliical Tests of acroiliac Joit Dysfuctio: The Associatio of Test Results With Iomiate Torsio Amog Patiets With ad Without Low Back Pai. Phys Ther. 1999;79(11): a 2 (p=0,05)

8 Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Évaluatio qualitative de la fiabilité du Test de Fleio Debout Résumé Objectifs : Nous avos testé les coditios de réalisatio du TFD afi d évaluer sa reproductibilité et ses aptitudes d orietatio diagostique, sur lesquelles les ostéopathes e sot pas e accord. Méthodes : Nous avos réalisé des TFD sur 256 sujets volotaires asymptomatiques e stadardisat la positio du sujet avec des écarts de pieds défiis sur 16 tests successifs, réalisés par deu testeurs e isu. Résultats : Les tau de cocordace de 57,8 % et le calcul du coefficiet de kappa moye de 0,12 sot ifluecés par la positio des pieds du sujet et le gere, et sot très peu ifluecé par la tesio des muscles postérieurs de la cuisse. La fiabilité du TFD est deu fois plus élevée si o l effectue e positio stadardisée chez les sujets masculis où l o retrouve le coefficiet de Kappa le plus élevé, κ=0,37 [0,18-0,57] (p<0,001). Le coefficiet de kappa était pas sigificatif lorsque le TFD était eécuté sur les sujets fémiis. Coclusio : Par sa simplicité, et puisqu il est positif das presque 60 % des cas, le TFD est ue étape das la sémiologie cliique ostéopathique, relativemet fiable, avec u faible accord iter testeur à coditio de stadardiser l écart de pieds du sujet autour de 20 cm, au lieu de le laisser predre ue positio spotaée qui dimiue sa fiabilité. Le TFD peut rester u des premiers tests effectué lors de l eame cliique du sujet mais doit être complété par d autres tests (p=0,05) a

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME

Université Victor Segalen Bordeaux 2 Institut de Santé Publique, d Épidémiologie et de Développement (ISPED) Campus Numérique SEME Uiversité Victor Segale Bordeaux Istitut de Saté Publique, d Épidémiologie et de Développemet (ISPED) Campus Numérique SEME MODULE Pricipaux outils e statistique Versio du 8 août 008 Écrit par : Relu par

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Cours 5 : ESTIMATION PONCTUELLE

Cours 5 : ESTIMATION PONCTUELLE Cours 5 : ESTIMATION PONCTUELLE A- Gééralités B- Précisio d u estimateur C- Exhaustivité D- iformatio E-estimateur sas biais de variace miimale, estimateur efficace F- Quelques méthode s d estimatio A-

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. Biostatistique PACES - UE4 2013-2014

Université Pierre et Marie Curie. Biostatistique PACES - UE4 2013-2014 Uiversité Pierre et Marie Curie Biostatistique PACES - UE4 2013-2014 Resposables : F. Carrat et A. Mallet Auteurs : F. Carrat, A. Mallet, V. Morice Mise à jour : 21 octobre 2013 Relecture : V. Morice,

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

La coloration vitale au diacétate de fluorescéine permet un diagnostic plus précoce de la tuberculose à germes résistants à la rifampicine

La coloration vitale au diacétate de fluorescéine permet un diagnostic plus précoce de la tuberculose à germes résistants à la rifampicine INT J TUBERC LUNG DIS 16(9):1174 1179 2012 The Uio La coloratio vitale au diacétate de fluorescéie permet u diagostic plus précoce de la tuberculose à germes résistats à la rifampicie A. Va Deu,* A. K.

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

Nous imprimons ce que vous aimez!

Nous imprimons ce que vous aimez! Nous imprimos ce que vous aimez! Persoalisé simple différet Catalogue de produits Tapis stadard tapis logo tapis publicitaire Nous imprimos ce que vous aimez! 2 I JOBET JOBET Vous et vos cliets serez coquis...

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Les nouveaux relevés de compte

Les nouveaux relevés de compte Ifo CR Les ouveaux relevés de compte Les relevés de compte actuels du Crédit Agricole de Champage-Bourgoge sot issus de la migratio iformatique sur le GIE AMT e 2001 : petit format (mais A4 pour les Professioels),

Plus en détail

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.

Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES. 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2. Chapitre 2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE OU A PROBABILITES EGALES PLAN DU CHAPITRE 2 2.1 DEFINITIONS 2.2 SONDAGE ALEATOIRE SIMPLE SANS REMISE (PESR) 2.2.1 Pla de sodage 2.2.2 Probabilités d iclusio 2.3 SONDAGE

Plus en détail

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais.

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais. Télé OPTIK Plus spectaculaire que jamais. Vivez toute la puissace de la télévisio sur IP grâce au réseau OPTIK 1 de TELUS et découvrez-e l extraordiaire potetiel. Télé OPTIK MC vous doe la parfaite maîtrise

Plus en détail

COMMENT ÇA MARCHE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE

COMMENT ÇA MARCHE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE GUIDE DE L ENSEIGNANT 9 E ANNÉE TROUSSE PÉDAGOGIQUE 9 E ANNÉE Le préset Guide de l eseigat, qui accompage la trousse pédagogique COMMENT ÇA MARCHE : PRODUCTION D ÉLECTRICITÉ 9 e aée a été coçu à l itetio

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min)

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min) * selo coditios cotractuelles e vigueur. U accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT + VOTRE CODE SECRET * : www.bpparibas.et Cetre de Relatios Cliets 0 820 820 001 (0,12 /mi) Appli Mes Comptes

Plus en détail

Échantillonnage et estimation

Échantillonnage et estimation Stage «Nouveaux programmes de Termiale S» - Ho Chi Mih-Ville Novembre 202 Échatilloage et estimatio Partie C - Frédéric Barôme page Échatilloage et estimatio Partie C : Capacités et exercices-types. Rappelos

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage "anciens" dans les ports. Guide Technique

Les études. Recommandations applicables aux appareils de levage anciens dans les ports. Guide Technique es Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales Les études Recommadatios applicables aux appareils de levage "acies" das les ports Guide Techique PM 03.01 Cetre d Etudes Techiques Maritimes et Fluviales

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Initiation à l analyse factorielle des correspondances

Initiation à l analyse factorielle des correspondances Fiche TD avec le logiciel : tdr620b Iitiatio à l aalyse factorielle des correspodaces A.B. Dufour & M. Royer & J.R. Lobry Das cette fiche, o étudie l Aalyse Factorielle des Correspodaces. Cette techique

Plus en détail

Principes et Méthodes Statistiques

Principes et Méthodes Statistiques Esimag - 2ème aée 0 1 2 3 4 5 6 7 0 5 10 15 x y Pricipes et Méthodes Statistiques Notes de cours Olivier Gaudoi 2 Table des matières 1 Itroductio 7 1.1 Défiitio et domaies d applicatio de la statistique............

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

Microscope de mesure sans contact pour inspection et mesures de précision

Microscope de mesure sans contact pour inspection et mesures de précision KESTREL ELITE KESTREL ELITE Microscope de mesure sas cotact pour ispectio et mesures de précisio Microscope à deux axes sas cotact, idéal pour la mesure de caractéristiques 2-D de pièces techiques de petite

Plus en détail

Neolane Leads. Neolane v6.0

Neolane Leads. Neolane v6.0 Neolae Leads Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord. Cette publicatio

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an Dares Aalyses javier 2015 N 005 publicatio de la directio de l'aimatio de la recherche, des études et des statistiques Plus d u tiers des CDI sot rompus avat u a Le cotrat de travail à durée idétermiée

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Régulation analogique industrielle ESTF- G.Thermique

Régulation analogique industrielle ESTF- G.Thermique Chapitre 5 Stabilité, Rapidité, Précisio et Réglage Stabilité. Défiitio Coditio de stabilité. Critères de stabilité.. Critères algébriques.. Critère graphique ou de revers das le pla de Nyquist Rapidité

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail

Simulations interactives de convertisseurs en électronique de puissance

Simulations interactives de convertisseurs en électronique de puissance Simulatios iteractives de covertisseurs e électroique de puissace Jea-Jacques HUSELSTEIN, Philippe ENII Laboratoire d'électrotechique de Motpellier (LEM) - Uiversité Motpellier II, 079, Place Eugèe Bataillo,

Plus en détail

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres sçíêé=ã~áëçå CF 58 L ABC des feêtres Les feêtres remplisset ue foctio importate das la maiso. E plus d e rehausser l esthétique, elles permettet d assurer u apport d air frais et la vetilatio, d éclairer

Plus en détail

Processus et martingales en temps continu

Processus et martingales en temps continu Chapitre 3 Processus et martigales e temps cotiu 1 Quelques rappels sur les martigales e temps discret (voir [4]) O cosidère u espace filtré (Ω, F, (F ) 0, IP). O ote F = 0 F. Défiitio 1.1 Ue suite de

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

Cours de Statistiques inférentielles

Cours de Statistiques inférentielles Licece 2-S4 SI-MASS Aée 2015 Cours de Statistiques iféretielles Pierre DUSART 2 Chapitre 1 Lois statistiques 1.1 Itroductio Nous allos voir que si ue variable aléatoire suit ue certaie loi, alors ses réalisatios

Plus en détail

Les algorithmes de tri

Les algorithmes de tri CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS PARIS MEMOIRE POUR L'EXAMEN PROBATOIRE e INFORMATIQUE par Nicolas HERVE Les algorithmes de tri Souteu le mai JURY PRESIDENTE : Mme COSTA Sommaire Itroductio....

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

Processus géométrique généralisé et applications en fiabilité

Processus géométrique généralisé et applications en fiabilité Processus géométrique gééralisé et applicatios e fiabilité Lauret Bordes 1 & Sophie Mercier 2 1,2 Uiversité de Pau et des Pays de l Adour Laboratoire de Mathématiques et de leurs Applicatios - Pau UMR

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

Statistique Numérique et Analyse des Données

Statistique Numérique et Analyse des Données Statistique Numérique et Aalyse des Doées Arak DALALYAN Septembre 2011 Table des matières 1 Élémets de statistique descriptive 9 1.1 Répartitio d ue série umérique uidimesioelle.............. 9 1.2 Statistiques

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Risque de longévité et détermination du besoin en capital : travaux en cours

Risque de longévité et détermination du besoin en capital : travaux en cours Risque de logévité et détermiatio du besoi e capital : travaux e cours Frédéric PLANCHET ISFA Laboratoire SAF Versio.6 / Septembre 2008 Sommaire La prise e compte de l expériece propre au groupe das l

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

Copyright 2001 2006 Hewlett-Packard Development Company, L.P.

Copyright 2001 2006 Hewlett-Packard Development Company, L.P. Guide des logiciels Media Ceter Les garaties des produits et services HP sot exclusivemet présetées das les déclaratios expresses de garatie accompagat ces produits et services. Aucu élémet de ce documet

Plus en détail

LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE!

LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE! l itermédiaire Le joural de l Associatio des gestioaires des établissemets de saté et de services sociaux VOLUME 20, NUMÉRO 1 MAI 2011 LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE! Fraçois Jea Présidet-directeur

Plus en détail

Probabilités et statistique pour le CAPES

Probabilités et statistique pour le CAPES Probabilités et statistique pour le CAPES Béatrice de Tilière Frédérique Petit 2 3 jui 205. Uiversité Pierre et Marie Curie 2. Uiversité Pierre et Marie Curie 2 Table des matières Modélisatio de phéomèes

Plus en détail