INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSEE AQUITAINE. Urban, un cœur d agglomération bordelaise en mutation INSEE LE QUATRE PAGES JUIN N o 201"

Transcription

1 Urban, un cœur d agglomération bordlais n mutation LE QUATRE PAGES Accompagnr la rdynamisation ds quartirs au cœur d l agglomération bordlais, tl était l objctif du programm uropén Urban/Unicités/Bordaux-Cnon-Floirac sur la périod Sur ctt périod, dans cs quartirs, la population progrss t ls disparités socials avc ls autrs trritoirs s réduisnt. Toutfois, ds différncs subsistnt par rapport à l nsmbl ds communs d Bordaux, Cnon t Floirac t ls ffts d la rdynamisation sont variabls slon ls quartirs. À la fin ds annés 1990, l cœur d agglomération bordlais était confronté à un faibl dynamism démographiqu, tandis qu la population s accroissait dans ls communs périphériqus. L programm Urban a ainsi été mis n plac afin d favorisr l attractivité économiqu t résidntill autour d Bordaux, d réunifir ls dux rivs d la Garonn t d rnforcr la cohésion, notammnt via la valorisation du trritoir. Tramway, lign C Bordaux Tramway, lign B La Bastid La Bnaug St-Pirr Pont d Pirr St-Michl Pont St-Croix Saint-Jan St-Jan Bas Cnon Bas Floirac Tramway, lign A Cnon Floirac Programm Urban2/Unicités Un partnariat ntr l Scrétariat général aux affairs régionals (SGAR) t l Ins a été conclu afin d participr à l évaluation global du programm n apportant un éclairag sur ls évolutions ds principaux indicaturs sur l trritoir Urban (cf. pag 6). Ctt publication présnt ls principaux résultats d c travail. Blcir L périmètr Urban t la zon d étud Not : L contour d la zon étudié n st pas idntiqu à clui du périmètr d Urban. La mobilisation ds donnés a été réalisé à l échll ds IRIS. La différnc ntr ls dux st pu important. IGN - Ins 2012 Contours d la zon d étud Périmètr Urban Contours communs AVEC LA PARTICIPATION DE : INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES

2 C programm a participé activmnt à la rvitalisation d c trritoir n mutation comm catalysur ds différnts actions, notammnt communals, mnés sur ct spac. Cpndant il st impossibl d isolr ss ffts proprs, indépndammnt d actions concomitants qui ont égalmnt prmis l amélioration d la qualité d vi. Ainsi, l dévloppmnt du tramway t l installation d parcs rlais ont facilité l accssibilité d crtains trritoirs t réduit ls tmps d transport. L aménagmnt ds quais riv gauch a amélioré la qualité d vi t valorisé l patrimoin. L dévloppmnt d la zon d aménagmnt concrté (ZAC) Cœur d Bastid a prmis l implantation d un pôl univrsitair t d activités économiqus (galri commrcial, ntrpriss ), la création d logmnts t d spacs vrts. L programm Objctif 2 a égalmnt soutnu la rconvrsion économiqu t social d c trritoir. Cs grands projts ont attiré d nouvaux habitants, nécssité la création d équipmnts t d srvics t ntraîné ds activités économiqus. Urban a accompagné cs projts sur ls trois communs Bordaux, Cnon t Floirac, notammnt grâc à ds msurs ciblés t localisés dans la prspctiv d un dévloppmnt urbain durabl (nvironnmnt, participation ds citoyns ). L périmètr du programm Urban L trritoir couvrt par Urban était très hétérogèn au début du programm. Il rgroupait ds zons industrills délaissés (La Bastid), ds quartirs pu attractifs (la gar Saint-Jan), d autrs nttmnt plus aménagés (un parti d la zon Hôtl d vill-quinconcs), ds quartirs juns à faibl nivau d rvnus (quartir Capucins-Victoir) mais aussi ds zons très résidntills (Bas Cnon t Bas Floirac). L nsmbl d cs zons t quartirs constitu c qu on appll par la suit l trritoir Urban. Dès lors, il st difficil d fair rssortir ds ffts globaux, d autant plus qu ls différnts actions mnés dans l cadr du programm Urban n visaint pas touts ls mêms objctifs. D plus, d nombrux ffts du programm Urban sont par natur difficilmnt msurabls, notammnt c qui concrn l amélioration du cadr d vi ou l imag du patrimoin La comparaison ds résultats obtnus aux objctifs attndus n st ainsi possibl qu pour qulqus critèrs. Enfin, la comparaison ds évolutions du trritoir ntr la périod d xécution du programm t la décnni précédnt doit êtr mis n prspctiv t ainsi rlativisé. La périod récnt présnt n Aquitain un dynamiqu économiqu t démographiqu plus favorabl qu la précédnt. Ell coïncid aussi avc la réalisation d importants actions d aménagmnt sur l agglomération bordlais (mis n srvic du tramway notammnt). Un cœur urbain dvnu attractif Entr 1999 t 2007, la croissanc d la population du trritoir Urban (+ 11 %) st légèrmnt supériur à cll ds trois communs où il s inscrit : Bordaux, Cnon t Floirac (+ 8 %), qui constitunt ls communs d référnc d ctt étud. Cs évolutions marqunt un rtournmnt d tndanc par rapport à la périod , durant laqull la population a diminué sur l trritoir Urban (- 1 %) t progrssé à Bordaux-Cnon-Floirac (+ 2 %). L attractivité du cœur urbain st désormais très ntt, puisqu la population du trritoir Urban s accroît d 15 % sur la riv droit (+ 4 % d 1990 à 1999) t d 8 % sur la riv gauch (- 4 % auparavant). Ds similituds L trritoir Urban n s différnci pas ds trois communs d référnc, au rgard d l évolution ntr 1999 t 2007 d la structur par âg, ou d cll par catégoris socioprofssionnlls. Ls ouvrirs rstnt plus nombrux sur l trritoir Urban (12 % d la population total) qu à Bordaux-Cnon-Floirac (8 %), tandis qu ls cadrs sont moins rprésntés (7 % contr 10 %). La part ds autrs catégoris (rtraités, prsonns sans mploi ou âgés d moins d 14 ans) st prépondérant pour ls dux trritoirs (plus d 35 %). D 2004 à 2007, la baiss du nombr d chômurs st similair sur ls trritoirs Urban t Bordaux-Cnon-Floirac (- 20 %). Ds inégalités socials atténués Dans d autrs domains, l évolution du trritoir Urban st plus fort, ou millur, qu pour Bordaux- Cnon-Floirac. En 1999, ls habitants d la zon Urban étaint snsiblmnt moins diplômés qu dans l nsmbl Bordaux-Cnon-Floirac. Ainsi, 26 % ds habitants du trritoir Urban n avaint pas d diplôm n 1999, contr 20 % pour ls trois communs. D 1999 à 2007, cs parts baissnt rspctivmnt d huit t cinq points. La part ds diplômés du 2 t du 3 cycl s accroit d 6 points pour attindr 21 %, contr 24 % pour Bordaux-Cnon-Floirac (+ 5 points). Logmnts : sign du rnouvau urbain, la vacanc diminu D 1999 à 2007, la part d logmnts vacants diminu d cinq points sur l trritoir Urban contr dux points LE QUATRE PAGES

3 pour Bordaux-Cnon-Floirac. Sign du rnouvau urbain, il n y a plus qu 8 % d logmnts vacants dans la zon Urban contr 5 % pour l nsmbl ds trois communs. Moins d logmnts vacants, c st aussi davantag d résidncs principals. Sur la mêm périod, la part d cs drnièrs augmnt d six points t n 2007, nuf logmnts sur dix sont ds habitations principals, soit autant qu à Bordaux-Cnon-Floirac. Par aillurs, dpuis 1999, ls parts d propriétairs ont augmnté d dux points sur l trritoir t sur l nsmbl ds trois communs, laissant prdurr lur écart. Ainsi, n 2007, la part d propriétairs rst moins important (20 %) qu dans l nsmbl ds trois communs (29 %). Rvnus : ls écarts prsistnt Ls inégalités s sont égalmnt réduits n trms d rvnus fiscaux. En 2002, l rvnu annul médian était d uros par unité d consommation (UC) pour l périmètr Urban t d uros pour ls trois communs. D 2002 à 2007, c rvnu médian progrss d 19 % pour attindr uros pour Urban t uros pour l nsmbl (+ 16 %). Ds écarts prdurnt, car l cntr d l agglomération attir ds juns cadrs, mais égalmnt ds prsonns plus pauvrs qui habitnt ds logmnts parfois vétusts. D plus, n 2002, l rapport ntr l suil planchr ds 10 % ls plus aisés t l suil plafond ds 10 % ls plus pauvrs était notablmnt plus élvé (13,1) qu pour Bordaux- Cnon-Floirac (8,6). La mutation d cs quartirs a ntraîné un fort baiss d c rapport (10,9 n 2007), tandis qu il rstait quasimnt stabl pour ls trois communs (8,9). Malgré lur progrssion, ls nivaux ds rvnus fiscaux rstnt infériurs à cux obsrvés dans ls trois communs d référnc. Ls écarts subsistnt à la fois pour ls bas t ls hauts rvnus. Cs différncs sont n parti liés à la sous-rprésntation ds cadrs t à la surrprésntation ds ouvrirs. Ls actions du programm Urban, conjugués à clls ds autrs projts urbains, ont probablmnt joué un rôl Ds rvnus fiscaux plus faibls sur un larg parti du trritoir Urban cntral dans l rnouvllmnt ds populations résidnts. Un déficit n équipmnts d santé En 2007, ls équipmnts d santé sont moins présnts sur l trritoir Urban qu à Bordaux-Cnon-Floirac. C constat st vrai pour ls spécialists, mais égalmnt pour ls médcins omnipraticins, ls chirurgins-dntists, ls infirmirs Par contr, ls pharmacis sont légèrmnt plus nombruss (7 pour habitants) qu à Bordaux-Cnon-Floirac (6). Malgré ls objctifs d dévloppmnt économiqu inscrits dans ls différnts grands projts urbains, ls mplois sont ncor pu nombrux sur l nsmbl du trritoir Urban, par rapport aux trois communs d référnc. La zon couvrt par l programm Urban n rprésnt qu 4 % ds mplois d l nsmbl Bordaux-Cnon-Floirac contr 19 % d la population. Pourtant, n 1999, l trritoir rgroupait 22 % ds unités d Bordaux-Cnon-Floirac : établissmnts ssntillmnt d ptit taill. L Bouscat Rvnus par équivalnt adult Très fort Fort Moyn Faibl Très faibl Hors champ Commun Zon d étud Sourc : Ins, Dirction général ds Financs publiqus-rvnus fiscaux localisés ds ménags 2006 Brugs Talnc Bordaux Bègls Lormont Cnon Floirac Bouliac IGN - Ins 2012 En 2006, on compt établissmnts, mais la part dans l nsmbl rst stabl. Plusiurs quartirs du trritoir Urban sont résidntils t donc ls activités présnts sont n lin avc ct aspct. En 1999 t ncor n 2006, par rapport aux trois communs d référnc, ls établissmnts du commrc, d la construction t ds srvics aux particulirs sont surrprésntés. Alors qu il rst stabl pour ls trois communs, l nombr d établissmnts d srvics aux particulirs progrss d 8 % d 1999 à 2006 dans l périmètr Urban. À l opposé, ls srvics aux ntrpriss sont nttmnt moins nombrux sur l trritoir Urban (17 % par rapport à 24 %). LE QUATRE PAGES

4 Ls aménagmnts réalisés ou à vnir vont rnforcr ls évolutions déjà constatés sur l trritoir Urban. Ainsi l projt Euratlantiqu vis à attirr ds activités économiqus (cntr d affairs, commrcs ) t à construir d nouvaux logmnts autour d la gar Saint-Jan, à Floirac t à Bègls. Ds évolutions différnts slon ls quartirs Ls situations initials étaint différnts d un quartir à l autr. D un part, crtains quartirs étaint moins dévloppés qu d autrs, notammnt La Bastid, mais aussi un larg parti d la zon Hôtl d vill-quinconcs. D autr part, plusiurs quartirs du trritoir Urban (Bastid, Bas Cnon t Bas Floirac) sont inscrits dans ds zons urbains snsibls (ZUS) t bénéficint à c titr d aids d l État. Crtains grands projts (aménagmnt ds quais riv gauch, aménagmnt d la ZAC ) n ont pas ciblé tous ls quartirs t n ont donc pas profité d la mêm façon à chaqu zon. D mêm, ls actions miss n œuvr dans l cadr d Urban n ont pas été idntiqus Rvnus annuls (uros) Capucins- Victoir dans tous ls quartirs, puisqu la finalité mêm du programm était plutôt d mnr ds actions adaptés à la situation local. À la fin du programm, la situation ds trois IRIS (cf. définitions) d la zon Hôtl d vill-quinconcs rst plus favorabl qu cll ds autrs quartirs couvrts par Urban. D 1999 à 2007, l nombr d habitants y progrss fortmnt (+ 19 %) t la part ds diplômés du 2 t du 3 cycl attint 35 %, contr 28 % huit ans plus tôt. La part ds cadrs t ds profssions intllctulls supériurs (13 %) st plus élvé qu à Bordaux (9 %), tandis qu ls rtraités sont très pu nombrux (6 %). Il n y a qu 12 % d propriétairs alors qu ls rvnus sont parmi ls plus élvés du trritoir Urban. À l opposé, la situation ds IRIS du quartir Capucins-Victoir couvrts par l programm évolu moins favorablmnt, notammnt n trms d nivau d rvnus. La part ds logmnts occupés par ds propriétairs y st faibl (8 %). La population d c quartir st plus jun t diplômé, tandis qu ls rtraités sont moins présnts. La distribution ds rvnus fiscaux st très variabl dans ls quartirs d Urban n 2007 Bas Floirac Saint-Jan Bas Cnon Bastid Hôtl d vill- Quinconcs Sourc : Ins, Dirction général ds Financs publiqus-rvnus fiscaux localisés ds ménags 2007 Not : Ls barrs colorés d c graphiqu présntnt d bas n haut : r r l 1 décil (10 % ls plus pauvrs), l 1 quartil (25 % ls plus pauvrs), la médian, l 3 quartil (25 % ls plus richs) t l 9 décil (10 % ls plus richs). Ctt rprésntation prmt d comparr ls différncs d rvnus ntr zons. Bordaux- Cnon-Floirac 9 décil 3 quartil Médian r 1 quartil r 1 décil Définitions IRIS : Ls Ilots Rgroupés pour l Information Statistiqu (IRIS) rprésntnt un découpag du trritoir n maills infracommunals constitués d nviron habitants. L trritoir Urban a été étudié à c nivau d détail, n raison ds donnés disponibls dans ls sourcs d donnés. Unité d consommation (UC) : Pour comparr ls nivaux d vi d ménags d taill ou d composition différnt, on utilis un msur du rvnu corrigé par unité d consommation à l aid d un échll d équivalnc : 1 UC pour l prmir adult du ménag, 0,5 UC pour ls autrs prsonns d 14 ans ou plus t 0,3 UC pour ls nfants d moins d 14 ans. L Bas Floirac t l Bas Cnon sont ds quartirs résidntils t populairs. Ls ouvrirs t ls rtraités (rspctivmnt 16 % t 20 % ds habitants) sont surrprésntés par rapport au trritoir Urban (rspctivmnt 12 % t 13 %). La part ds habitants pu diplômés y diminu, mais rst supériur à la moynn du trritoir. On compt égalmnt baucoup plus d propriétairs : 53 % à Cnon t 30 % à Floirac contr 20 % pour Urban. Dans l quartir d La Gravtt (Floirac), la population diminu d 1999 à Ctt baiss st à rlativisr, puisqu ds immubls vétusts du quartir Libération ont été libérés afin d êtr détruits d 2010 à 2012 ; ils sront rmplacés par ds maisons t d ptits résidncs. Par aillurs, ls écarts d rvnus sont plus marqués dans c quartir : l écart ntr ls plus aisés t ls plus pauvrs s st accru d 20 % ntr 2002 à 2007 t l rvnu médian n a progrssé qu d 6 % sur la périod contr 19 % pour clui du trritoir Urban. L évolution d La Bastid a été variabl d un IRIS à l autr, n fonction d l avancmnt ds opérations d rénovation. Ainsi l aménagmnt d la ZAC Cœur d Bastid s st concntré sur LE QUATRE PAGES

5 un portion du quartir. D autrs grands projts vont prolongr ls fforts d rénovation, notammnt l aménagmnt du quartir Brazza t l pont Bacalan-Bastid. L nivau ds rvnus y st hétérogèn. Dans crtains zons, l nivau st proch d clui d la commun d Bordaux, tandis qu dans d autrs scturs, il st infériur à la moynn du trritoir Urban. La population du quartir d La Bastid st plus âgé qu cll d l nsmbl du trritoir Urban. Ls rtraités sont égalmnt plus nombrux (25 % contr 21 % pour Urban). Enfin, on compt 30 % d propriétairs. Dans l quartir d la gar Saint-Jan, la part ds logmnts occupés par ds propriétairs st faibl (10 %). Ctt zon rgroup 2 % d la population d l nsmbl Bordaux-Cnon-Floirac Précisions sur ls donnés t la méthodologi Il st impossibl d évalur ls ffts proprs du programm Urban indépndammnt ds autrs actions t évolutions qui s sont produits sur c trritoir durant la périod Dès lors, ls évolutions présntés dans ctt étud sont vraismblablmnt l résultat du programm Urban t d nombrux autrs évènmnts t actions. Par manqu d donnés, on n put pas étudir l fft d Urban sur crtains thématiqus : l cadr d vi (absnc d donnés), ls équipmnts/srvics (impossibilité d fair un évolution sur la périod) Enfin, crtains donnés n sont pas disponibls à un nivau aussi fin qu ls IRIS, notammnt pour ls domains du chômag ou ds transports D nombruss donnés provinnnt du rcnsmnt d la population, dès lors la périod d analys ( ) st légèrmnt plus étndu qu cll du programm Pour miux comprndr l évolution rapid d la société, la méthod d rcnsmnt d la population a été rénové. Un nouvll méthod a été mis n plac t ds informations régulièrs t récnts sont produits chaqu anné. Ctt modrnisation s st accompagné d changmnts qui appllnt ds consils d utilisation adaptés. Il aurait été intérssant d fair un suivi annul d l impact du programm Urban, par rapport à un évaluation x ant. Malhurusmnt, cla n a pas été possibl n raison du pu d outils disponibls au momnt du lancmnt d c programm n Pour davantag d information, consultr ls consils d utilisation ds résultats du rcnsmnt : rubriqu ls résultats ds rcnsmnts d la population. t 0,8 % ds mplois. C st l quartir d Urban pour lqul cs dux pourcntags sont ls plus prochs. Enfin, ls rvnus augmntnt plus vit pour ls habitants d la parti gar Saint-Jan qu pour cux d Blcir. En 2007, ls rvnus ds habitants d cs dux IRIS s situnt au mêm nivau qu cux d Urban. Marylèn HENRY Stéphan LEVASSEUR POUR EN SAVOIR PLUS... Sit URBAN2/Unicités Objctif 2 Aquitain : un rgain démographiqu, mais ds fragilités dmurnt Ins Aquitain L Quatr Pags n 202-Juin 2012 Projt Bordaux-Euratlantiqu : diagnostic point 0 Ins Aquitain L Quatr Pags n 199-févrir 2012 Quartirs prioritairs n Aquitain : ds quartirs fragils, n situations divrss Ins Aquitain -dossirs n 3-avril 2011 LE QUATRE PAGES

6 LE QUATRE PAGES Qu st-c qu l programm Urban2/Unicités/Bordaux-Cnon-Floirac ? Urban2 st un programm uropén d aid au dévloppmnt économiqu t social ds zons urbains à rvitalisr (valorisr un trritoir, améliorr la qualité d vi ds rivrains). Urban2 concrn 8 autrs projts n Franc t 70 n Europ. Il a pour vocations prioritairs d accompagnr t d soutnir l dévloppmnt économiqu, la création d mplois, l égalité ds chancs ntr ls fmms t ls homms, la protction d l nvironnmnt t ls nouvlls tchnologis d l information (NTIC). Urban2/Unicités st l nom du projt qui couvr un parti ds communs d Bordaux, Cnon t Floirac. Il a été doté d 9,8 millions d uros. Ls 105 actions mnés sont dstinés à rnforcr l idntité t la vi ds quartirs, ncouragr ls nouvaux mods d déplacmnts, dévloppr l potntil économiqu, rnouvlr l spac urbain t protégr l nvironnmnt. Ells vinnnt n accompagnmnt d grands projts ngagés sur c trritoir par ls collctivités. Ls fonds alloués aux projts sont compris dans un fourchtt très larg. La moynn ds aids st d nviron uros t l aid rprésnt n moynn un tirs du coût total ds projts. Ls projts s articulnt autour d trois axs majurs : - Un cntr d agglomération à aménagr t à valorisr. L ax 1 concrn ls fonctions d cntralité. Il a pour objctif l attractivité t la compétitivité du trritoir ; - Un spac d dévloppmnt à ncouragr. L ax 2 soutint l dévloppmnt du trritoir t ds rssourcs humains d ss quartirs. Il concrn l champ d l économiqu t d la société d l information ; - Un spac urbain à vivr grâc au dévloppmnt ds srvics t actions d proximité notammnt liés à la ptit nfanc. L ax 3 st cntré sur la proximité t la vi quotidinn. Qulqus actions miss n œuvr dans l cadr d Urban2/Unicités : - La création d un pôl ptit nfanc Cœur d Bastid, coût total : uros dont 40 % sur fonds Fdr ; - La création d la Maison du vélo : dévloppmnt du prêt gratuit d vélos sur Bordaux, inauguration n juin 2003, coût total : uros dont 40 % sur fonds Fdr ; - Bastid n danss, projt d mis n résau d opératurs culturls bordlais, autour d la dans, coût total : uros dont 40 % d fonds Fdr ; - L dévloppmnt du crédit solidair sur l trritoir Urban pour accompagnr ls créaturs d activité, coût total : uros dont 30 % d fonds Fdr. Évolutions du trritoir spérés sur la périod Augmntation d 5 % du nombr d'habitants Réduction d la vacanc ds logmnts d 15 % à 20 % Réduction d la vacanc ds locaux profssionnls t commrciaux d 15 % à20% Aménagmnt ou rconvrsion d 3 frichs industrills Augmntation d la fréquntation ds transports n commun d 15 % à 20 % Réduction du tmps d trajt d nviron 20 % Améliorr l taux d rnouvllmnt ds ntrpriss d nviron 5 % Accroîtr la fréquntation touristiqu d 20 % à 25 % Augmntation du nombr d sits ayant accès aux NTIC Diminur d au moins 1/3 l écart avc l taux national d chômag Augmntation du nombr t d la fréquntation ds srvics d proximité Diminution d 5 % ds acts d délinquanc sur l trritoir INSEE AQUITAINE Dirctur d la publication : Jan-Michl Qullc Rédactur n chf : Élisabth Nadau - Scrétair d rédaction : Mirill Dalla-Longa INSEE Aquitain - 33, ru d Sagt Bordaux cdx Tél : Fax : Intrnt : INSEE n ISSN Dépôt légal 2 trimstr 2012 Composition: Ins Aquitain

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003

Structure et évolution des PEA bancaires au deuxième trimestre 2003 t évolution ds PEA bancairs au duxièm trimstr 23 D après ls résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004

Structure et évolution des PEA bancaires au quatrième trimestre 2004 t évolution ds PEA bancairs au quatrièm trimstr Sur la bas ds résultats d la drnièr nquêt trimstrill mné par la Banqu d Franc auprès ds établissmnts bancairs, la valur ds titrs déposés sur ds compts PEA

Plus en détail

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE entreprises et salariés ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE 1 000 ntrpriss t 11 100 salariés C'st l "poids économiqu" ds 84 zons d'activités (ZA) présnts sur l Pays d Morlaix*. Cs "pôls d'activités, qui accuillnt sulmnt 20 % ds ntrpriss n activité, concntrnt

Plus en détail

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité

À LA UNE. Chiffres clés / édition 2014 ENTREPRISES entreprises/établissements en activité À LA UNE Chiffrs clés / édition 2014 Dpuis 2008, la CCI d Morlaix publi ls chiffrs clés ds EPCI. La drnièr édition vint d paraîtr. Ell mt n avant ls principaux chiffrs sur Morlaix Communauté, la Communauté

Plus en détail

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie

Parmi les ménages allocataires des. Formes de pauvreté en Bretagne. Conditions de vie Forms d pauvrté n Brtagn Au sin d un population à bas rvnus résidant majoritairmnt n miliu urbain, cinq catégoris d allocatairs s dégagnt, qu ils xcnt un mploi, qu ils pçoivnt un minimum social, qu ils

Plus en détail

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien

U.C.P. S.T.P. le 100 % Technicien U.C.P. S.T.P. l 100 % Tchnicin Etud comparativ ntr ls catégoris B Tchniqu t Ouvrièr au sin d la Vill d Paris Documnt rmis l 9 Juin 2004 à Monsiur François DAGNAUD adjoint au Mair d Paris chargé d l'administration

Plus en détail

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE?

Où la France. se situe-t-elle par rapport aux autres pays de l Union européenne et de l OCDE? Ls NEET Où la Franc s situ-t-ll par rapport aux autrs pays d l Union uropénn t d l OCDE? En 2013, la Franc métropolitain compt 13,8 % d NEET parmi ls juns âgés d 15 à 29 ans, alors qu la part d NEET d

Plus en détail

Portrait statistique

Portrait statistique Portrait statistiqu Population du trritoir d l arrondissmnt du Sud-Oust Christian Paquin Juin 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 1. PRÉSENTATION...2 1.1 Trritoir...2 1.2 Méthodologi...4 1.3 Faits

Plus en détail

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Rénovation des CQP de la branche. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Rénovation ds CQP d la branch OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll Commrc d détail d l horlogri-bijoutri Appl à propositions du 26 novmbr 2014-1 - 1. PRÉSENTATION

Plus en détail

Une démarche partagée. en faveur de la restauration et de la préservation de l eau sur le bassin de la Vienne

Une démarche partagée. en faveur de la restauration et de la préservation de l eau sur le bassin de la Vienne Un démarch partagé n favur d la rstauration t d la présrvation d l au sur l bassin d la Vinn Ls caractéristiqus du bassin amont d la Vinn Sctur d têts d bassin (sourcs t zons humids) d la Vinn, d la Mauld,

Plus en détail

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen

Vendredi 30 Juin 2017 à 19h30 Salle Domino. Présentation des Résultats du Questionnaire Citoyen Vndrdi 30 Juin 2017 à 19h30 Sall Domino Présntation ds Résultats du Qustionnair Citoyn En 2013, 1840 ménags étaint rcnsés à Dscarts. Un maximum d qustionnairs a été distribué dans chacun d lurs boîts aux

Plus en détail

Où veulent acheter les Français?

Où veulent acheter les Français? Où vulnt achtr ls Français? Etud d l attractivité ds régions, ds départmnts t ds métropols régionals lors ds intntions d achat d un résidnc principal 1 Méthodologi t objctifs Méthodologi L étud a été réalisé

Plus en détail

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution -----

Certification Cahier des charges Etude d opportunité et création de CQP. OPCA Commerce & Distribution ----- Crtification 2014 Cahir ds chargs Etud d opportunité t création d CQP OPCA Commrc & Distribution ----- Branch profssionnll du Négoc t prstations d srvics dans ls domains médico-tchniqus Appl à propositions

Plus en détail

ATR : le cahier des charges

ATR : le cahier des charges ATR : l cahir ds chargs On ntnd par Tourism Rsponsabl, un tourism visant à : Encouragr l dévloppmnt d un tourism qualitatif pour un découvrt authntiqu ds régions d accuil t d lur cultur ; Villr à c qu

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE

CHIFFRES CLÉS 65% des entreprises d insertion AUVERGNE 013 HIFFRES LÉS ds ntrpriss d insrtion AUVERGNE % 5% L économiqu au srvic d l mploi Pour assurr lur mission d insrtion dans un nvironnmnt concurrntil difficil, ls ntrpriss d insrtion d la région ont mobilisé

Plus en détail

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis

S A I N T L O U I S AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Saint Louis S A I N T L O U I S REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Pupl Un But Un Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

de votre Centre de Gestion Agréé

de votre Centre de Gestion Agréé Trimstr 0 du Bâtimnt d votr Cntr d Gstion Agréé édito La Banqu publiqu d invstissmnt (BPIFRAE), a ouvrt ss ports n janvir 0 afin d rlancr la compétitivité ds ntrpriss françaiss t crér ds mplois. Présnt

Plus en détail

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME Secteur de la station de métro Cartier. Codification administrative

PROGRAMME PARTICULIER D URBANISME Secteur de la station de métro Cartier. Codification administrative 1 Ta b l d s m a t i è r s 1.0 INTRODUCTION................................ 3 1.1 L trritoir d application 3 2.0 PROBLÉMATIQUE D AMÉNAGEMENT.............. 4 2.1 Fonction résidntill 4 2.2 Fonction commrcial

Plus en détail

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non!

RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'est non! Réunion Publiqu à Grnobl 29 sptmbr 2015 RÉFORME 2016 DU COLLÈGE Pourquoi, c'st non! avc Roland Hubrt, scrétair général du SNES 1/24 1. Introduction : Ls grands princips d la réform 2. Ctt réform n'améliorra

Plus en détail

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances.

Les chèques vacances ne sont valables que dans les établissements agréés chèques vacances. B60 MAJ.06-2015 path%/1/0 path%/1/1/0 path%/1/2/3 path%/1/2/4 path%/1/3/4 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/1/3 path%/1/1/4 path%/1/2/1 path%/1/2/2 path%/1/3/1 path%/1/3/2 path%/1/3/3 path%/1/3/5 path%/1/3/6

Plus en détail

L obésité en France : les écarts entre catégories sociales s accroissent

L obésité en France : les écarts entre catégories sociales s accroissent L obésité n Franc : ls écarts ntr catégoris socials s accroissnt Thibaut D Saint Pol To cit this vrsion: Thibaut D Saint Pol. L obésité n Franc : ls écarts ntr catégoris socials s accroissnt. Ins Prmièr,

Plus en détail

Synthèse du portrait socioéconomique de la région de la Chaudière-Appalaches

Synthèse du portrait socioéconomique de la région de la Chaudière-Appalaches Synthès du portrait socioéconomiqu d la région d la ChaudièrAppalachs L Islt Montmagny Vill d Lévis 73 Lotbinièr Bllchass la NouvllBauc RobrtClich s Etchmins s Appalachs BaucSartigan 5 5 Km Équip d rchrch

Plus en détail

SAINT-ÉTIENNE ET SON TRAMWAY : L HISTOIRE D UNE RECONQUÊTE

SAINT-ÉTIENNE ET SON TRAMWAY : L HISTOIRE D UNE RECONQUÊTE SAINT-ÉTIENNE ET SON TRAMWAY : L HISTOIRE D UNE RECONQUÊTE LES PIONNIERS DU TRAMWAY STÉPHANOIS 1871-1916 L tramway st arrivé dans l paysag stéphanois à la fin du XIX siècl. C st l époqu d l xplosion industrill

Plus en détail

Midi-Pyrénées demain. Charte du Schéma régional d aménagement et de développement durable du territoire

Midi-Pyrénées demain. Charte du Schéma régional d aménagement et de développement durable du territoire Midi-Pyrénés dmain Chart du Schéma régional d aménagmnt t d dévloppmnt durabl du trritoir 2009 éditorial C Schéma régional d aménagmnt du dévloppmnt durabl du trritoir (SRADDT) indiqu à la fois ls rpèrs

Plus en détail

1 ère L Exercices de statistiques

1 ère L Exercices de statistiques 1 èr L Exrcics d statistiqus 1 Détrminr la médian d chacun ds séris suivants n rédigant a) b) x i 8 10 1 15 x i 150 160 140 130 n i 1 4 3 n i 1000 100 1100 1050 Pour chaqu séri indiqué, calculr, sans utilisr

Plus en détail

6. Echanges et taux de change

6. Echanges et taux de change 6. Echangs t taux d chang Réalisation : Natacha Gilson! Mankiw, chapitr 29 6.1. Flux d bins t srvics 6.1.1.Facturs influnçant ls XN préférncs ds consommaturs pour ls bins intériurs ou étrangrs prix ds

Plus en détail

Synthèse des portraits socioéconomiques de la région de la Chaudière-Appalaches

Synthèse des portraits socioéconomiques de la région de la Chaudière-Appalaches Synthès ds portraits socioéconomiqus d la région d la ChaudièrAppalachs MRC d Montmagny CLE d Montmagny 6, ru SaintJanBaptist Oust Montmagny GH 3 CapSaintIgnac BrthirsurMr Montmagny SaintPirrdlaRivièrduSud

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011

CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 CIRCULAIRE N 3414 DU 14/01/2011 OBJET : Modalités d organisation d l nsignmnt scondair spécialisé n altrnanc. La collaboration t la coopération avc un CEFA Résaux : CF Nivaux t srvics : Scondair (Spéc)

Plus en détail

S installer. en Isère!

S installer. en Isère! S installr n Isèr! CNGE 3-4- NOVEMBRE 01 Bourgoin-Jalliu Vinn Isèr rhodaninn Voironnais Chartrus Où s installr n Isèr? Pont GrnoblSt-Goirs Haut-Rhôn dauphinois 73 7 La réciprocité st l gag d réussit d

Plus en détail

Bottière-Pin Sec. Dossier La collectivité répond à l avis citoyen. Actualité Demain une ZAC pour Bottière-Pin Sec? JOURNAL DE PROJET MARS 2016 N 6

Bottière-Pin Sec. Dossier La collectivité répond à l avis citoyen. Actualité Demain une ZAC pour Bottière-Pin Sec? JOURNAL DE PROJET MARS 2016 N 6 Bottièr-Pin Sc JOURNAL DE PROJET MARS 2016 N 6 Dossir La collctivité répond à l avis citoyn Actualité Dmain un ZAC pour Bottièr-Pin Sc? 2/3 //DOSSIER Quatr objctifs pour un grand projt L projt global s

Plus en détail

Préposée ou préposé aux renseignements

Préposée ou préposé aux renseignements Pag 1 sur 5 Préposé ou préposé aux rnsignmnts Numéro 24910RS93470001 Ministèr ou organism Fonction publiqu du Québc Région Touts ls régions Corps-class d'mplois 249.10 - Préposé aux rnsignmnts Catégori

Plus en détail

8 clones de Cabernet Sauvignon en comparaison

8 clones de Cabernet Sauvignon en comparaison Pag : 1/5 En 1999, la découvrt d la présnc d l Enroulmnt typ 2 dans ls clons d Cabrnt Sauvignon ls plus utilisés dans l Bordlais rmt n caus lur utilisation à moyn trm. Conscint d l nju, la Chambr d Agricultur

Plus en détail

PROMOTION Rue Henri Déglin ÉSIDENCES ellier Rue S HARLES V Rue Sellier R. Philippa de Gueldre t Adam igisber R. S

PROMOTION Rue Henri Déglin ÉSIDENCES ellier Rue S HARLES V Rue Sellier R. Philippa de Gueldre t Adam igisber R. S PROMOTION Connu dans l mond ntir grâc à la Plac Stanislas (inscrit au Patrimoin Mondial d l UNESCO), Nancy st un vill aux multipls factts : historiqus, culturlls t économiqus. Vill d art, Nancy a largmnt

Plus en détail

Pionnier de l éco-efficacité

Pionnier de l éco-efficacité SOLUTIONS, SERVICES ET OPERATIONS KONE ECO-EFFICIENT Pionnir d l éco-fficacité Pionnir d l éco-fficacité Fac à l xpansion ds zons urbains, l accroissmnt ds préoccupations nvironnmntals t la hauss ds coûts

Plus en détail

poursuivent leur développement à Paris

poursuivent leur développement à Paris Ls résaux commrciaux poursuivnt lur dévloppmnt à Paris not n 108 août 2016 Ls résaux commrciaux rassmblnt 14 500 établissmnts installés l long ds vois parisinns, sur un nsmbl d 62 000 locaux rcnsés par

Plus en détail

LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS

LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS ANGERrSno2s1 quarttirs avc vouuispmnt Chang t > Aménagmn Urbanism > > > t ita ab H > > É > > Éq LA RÉNOVATION URBAINE À ANGERS n o g i P d n a r G r i t r L qua g a s i v d chang DOSSIER DOS SSIER D DE

Plus en détail

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française.

Grille-horaire de l enseignement primaire ordinaire organisé par la Communauté française. CIRCULAIRE n 3646 DU 01/07/2011 OBJET : Grill-horair d l nsignmnt primair ordinair organisé par la Communauté français. Résaux : Communauté français Nivaux t srvics : Fondamntal (primair ordinair) Périod

Plus en détail

TS Exercices sur la fonction exponentielle (1)

TS Exercices sur la fonction exponentielle (1) TS Ercics sur la fonction ponntill () 4 a. 4 4 b. Simplifir ls prssions suivants : p( ) a. A = p () p () b. B = p () p ( ) c. C p( ) d. D p( ) 4 5 6 (on pourra posr X ) 4 Simplifir ls prssions suivants,

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 30 JUILLET 2008 DELIBERATION N CR-08/02.321 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Schéma régional pour la cultur t l patrimoin - Stratégi régional pour ls langus t culturs régionals - Programm régional

Plus en détail

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine. du Travail Social.

CFA. Centre. de Formation des Apprentis. CFA du Travail Social de Lorraine IRTS de Lorraine.  du Travail Social. 51% 63% 2èm anné 59% 71% 73% 2èm anné 69% 81% 3èm anné 70% 78% 98% L salair ds apprntis st xonéré ds cotisations patronals, n totalité pour ls ntrpriss d moins d 11 salariés, partillmnt pour ls ntrpriss

Plus en détail

Appui aux entreprises

Appui aux entreprises Pourquoi crér sa structur à Hong Kong? Un asil d stabilité t d prospérité Systèm juridiqumnt basé sur la Common Law britanniqu 1 sur l indic Economic Frdom (2012) du Wall Strt Journal pour la 19 r anné

Plus en détail

Commune de Mondorf-les-Bains - Modification ponctuelle du PAG sur le site «Domaine Thermal» Novembre 2016 Résumé

Commune de Mondorf-les-Bains - Modification ponctuelle du PAG sur le site «Domaine Thermal» Novembre 2016 Résumé Commun d Mondorf-ls-Bains - Modification ponctull du PAG sur l sit «Domain Thrmal» Novmbr 1 RÉSUMÉ La présnt modification ponctull du PAG d la Commun d Mondorf-ls-Bains concrn ls parclls suivants : L ntièrté

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes

Suivi des mutations commerciales sur 56 voies commerçantes parisiennes Suivi ds mutations commrcials sur 56 vois commrçants parisinns Not BDs 2016 Dirction du dévloppmnt économiqu, d l mploi t d l nsignmnt supériur DÉCEMBRE 2016 Dirctric d la publication : Dominiqu Alba Étud

Plus en détail

DE L. Dossier de sponsoring et de partenariat entreprises. Pour des enfants défavorisés d Haïti

DE L. Dossier de sponsoring et de partenariat entreprises. Pour des enfants défavorisés d Haïti MARCHE DE L Pour ds nfants défavorisés d Haïti Dimanch 14 octobr 2012 d 11 h à 17 h 30 Quai du Mont-Blanc Gnèv Dossir d sponsoring t d partnariat ntrpriss Trr ds Homms Suiss ch. Frank-Thomas 31 1223 Cologny

Plus en détail

La programmation à l école. Circonscription de Beauvais Sud 60

La programmation à l école. Circonscription de Beauvais Sud 60 La programmation à l écol. Circonscription d Bauvais Sud 60 1 u q -c t t s n o u i t Q a m r m a r n g g i la pro oi l ns u q r? u o l p o c à l é s d c av s é t i v i Act robots c n r fé é r d r d a C

Plus en détail

Synthèse des portraits socioéconomiques de la région de la Chaudière-Appalaches

Synthèse des portraits socioéconomiques de la région de la Chaudière-Appalaches Synthès ds portraits socioéconomiqus d la région d la ChaudièrAppalachs MRC d l Islt SaintRochdsAulnais SaintLouis GH 13 SaintDamasdl'Islt GH 13 SaintJan PortJoli SaintAubrt GH Tourvill SaintPrpétu SaintOmr

Plus en détail

VII. La méthode ESPRIT

VII. La méthode ESPRIT Patrick VAUDON Introduction à la détction ds angls d arrivés d un ond élctromagnétiqu. Mastr Rchrch Tchniqus hyprfréquncs élctroniqus t optiqus 4 VII La méthod ESPRIT ESPRIT st un acronym formé à partir

Plus en détail

De plus en plus de conjoints d agriculteurs travaillent hors de l exploitation

De plus en plus de conjoints d agriculteurs travaillent hors de l exploitation D plus n plus d conjoints d agriculturs travaillnt hors d l xploitation Nathali Dlam, Gérard Thomas* Parmi ls agriculturs profssionnls, la proportion d foyrs disposant d rvnus d activité non agricol s

Plus en détail

Une inscription territoriale diffuse pour la centrale nucléaire de Fessenheim

Une inscription territoriale diffuse pour la centrale nucléaire de Fessenheim N 2 Juillt 2014 Un inscription trritorial diffus pour la cntral nucléair d Fssnhim P rès d dux mill mplois, dircts souvnt très qualifiés, indircts ou induits, dépndnt d la cntral nucléair d Fssnhim. La

Plus en détail

Contrôle du mardi 7 mars 2017 (50 minutes) 1 ère S1. III. (7 points : 1 ) 4 points ; 2 ) 3 points)

Contrôle du mardi 7 mars 2017 (50 minutes) 1 ère S1. III. (7 points : 1 ) 4 points ; 2 ) 3 points) 1 èr S1 ontrôl du mardi 7 mars 017 (50 minuts) Prénom t nom :... Not :.. / 0 III. (7 points : 1 ) 4 points ; ) points) On considèr un résau pointé dont la maill élémntair st un triangl équilatéral d côté

Plus en détail

5.1 Les parts de marché de la France

5.1 Les parts de marché de la France 5.1 Ls parts d marché d la Franc La Franc st l sixièm pays xportatur d marchandiss dans l mond, dvancé par l Allmagn, la Chin, ls États-Unis, l Japon t, dpuis 28, par ls Pays-Bas (ls xportations nérlandaiss

Plus en détail

Bibliothèque Mazarine

Bibliothèque Mazarine Bibliothèqu Mazarin Collctions Histoir Srvics Histoir Ls origins d la Bibliothèqu Mazarin sont liés aux collctions prsonnlls du cardinal Juls Mazarin, principal ministr du roi d Franc d 1643 à 1661. Rassmblés

Plus en détail

Le français intensif : introduction

Le français intensif : introduction L français intnsif : introduction http://www.utpjournals.prss/doi/pdf/10.3138/cmlr.60.3.251 - Tusday, Jun 28, 2016 1:14:05 PM - IP Addrss:178.63.86.160 Claud Grmain Joan Nttn En guis d introduction à c

Plus en détail

Contrat Urbain de Cohésion Sociale

Contrat Urbain de Cohésion Sociale Communauté d Agglomération Mulhous Sud Alsac Contrat Urbain d Cohésion Social Convntion cadr 2007-2009 2 L Contrat Urbain d Cohésion Social st un documnt d orintation stratégiqu qui définit l projt urbain

Plus en détail

Progression de la maîtrise des compétences au cycle 4

Progression de la maîtrise des compétences au cycle 4 Progrssion d la maîtris ds compétncs au cycl S rpérr dans l tmps attndus d fin d attndus d fin d attndus d fin d cycl Situr un fait dans un époqu ou un périod donné associr un dat t un événmnt xpliqur

Plus en détail

N 5. Juillet Indicateurs du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale en Corse

N 5. Juillet Indicateurs du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l inclusion sociale en Corse N 5 Juillt 2016 Indicaturs du plan pluriannul contr la pauvrté t pour l inclusion social n Cors Coordination Dirction régional d l Ins Cors Partnariat Plat-form régional d'obsrvation sanitair t social

Plus en détail

Psy1004 Section 9: Plans à plusieurs facteurs. Varia. Rappel: le TP3 est arrivé

Psy1004 Section 9: Plans à plusieurs facteurs. Varia. Rappel: le TP3 est arrivé Psy1004 Sction 9: Plans à plusiurs facturs Plan du cours: Varia 9.0: Idé général ds plans factorils 9.1: Nomnclatur ds plans factoril 9.2: Typ d résultats possibls 9.3: Répartition d la SC t ds DL 9.4:

Plus en détail

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés

3.1 La valeur actualisée des profits anticipés Univrsité Paris Oust Nantrr La Défns Anné univrsitair 25-26 Licns Economi-Gstion Grands Fonctions Macroéconomiqus Ensignants : Alain Ayong L Kama, Draman Coulibaly, Patricia Crifo, Elna Dimitrscu, Michl

Plus en détail

Épargne immobilière Nue-propriété Immobilier ancien. Châtillon (92) usiciens. Les. La qualité de vie aux portes de Paris

Épargne immobilière Nue-propriété Immobilier ancien. Châtillon (92) usiciens. Les. La qualité de vie aux portes de Paris Épargn immobilièr Nu-propriété Immobilir ancin Châtillon (92) La qualité d vi aux ports d Paris Ls usicins Aux ports d Paris, un vill tourné vrs l avnir La Défns vu dpuis Châtillon Avnu d Paris La Coulé

Plus en détail

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat

Une extension pleine de tendresse par Antoine Bauza & Corentin Lebrat Un xtnsion plin d tndrss par Antoin Bauza & Corntin Lbrat CHIBIS_rgls_09032015.indd 1 13/03/2015 15:44:50 P L t M REPRODUCTION DES PANDAS La saison ds accouplmnts ds pandas s étal d mars à mai. En captivité

Plus en détail

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous

L entreprise est pour moi la suite logique de mes études. Nous accumulons des connaissances, nous JEU Témoignag L ntrpris st pour moi la suit logiqu d ms étuds. Nous accumulons ds connaissancs, nous apprnons un métir qui trouv nfin son application concrèt. L ntrpris, c st l ntré dans la vi activ, la

Plus en détail

Expérimentation de lutte contre la rouille de l ail

Expérimentation de lutte contre la rouille de l ail FEDERATION REGIONALE DE DEFENSE CONTRE LES ORGANISMES NUISIBLES DES CULTURES MIDI PYRENEES 2, rout d Narbonn Complx agricol d Auzvill Bât 43 - BP 12267 31322 Castant-Tolosan cdx Téléphon : 05.62.19.22.30

Plus en détail

Les entreprises et le recrutement en Belgique en 2000

Les entreprises et le recrutement en Belgique en 2000 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN Communiqué d prss Bruxlls, l 22 novmbr 2001 Ls ntrpriss t l rcrutmnt n Blgiqu n 2000 Jron Dlmott, Grt Van Hootgm & Johan Djonckhr Etud réalisé à la dmand d l UPEDI, Fédération

Plus en détail

Témoignage d entreprise

Témoignage d entreprise 5 Témoignag d ntrpris Danil Ouaknin / APR2 APR2, ntrpris adapté* t spécialisé dans la gstion d fin d vi ds DEEE profssionnls, conjugu avc succès ls différnts factts du dévloppmnt durabl. Présntation d

Plus en détail

Nouvelle Route du Littoral entre Saint-Denis et La Possession

Nouvelle Route du Littoral entre Saint-Denis et La Possession Figur 23 : solds migratoirs 1990-1999 par micro-région Figur 24 : dnsité d population Toutfois, la croissanc ds annés 90 n a pas concrné l air d étud du projt qui affich, contrairmnt au rst du trritoir,

Plus en détail

PÊCHE NECTARINE EN 2013

PÊCHE NECTARINE EN 2013 PÊCHE NECTARINE EN 213 Un saison tardiv, ds prix élvés jusqu au 15 août Ctt saison s caractéris par un rtard d production qui n s résorb pas durant la campagn t prturb l approvisionnmnt tout au long d

Plus en détail

BTS Communication. Depuis plus de 14 ans, le Groupe Progress développe avec succès

BTS Communication. Depuis plus de 14 ans, le Groupe Progress développe avec succès t l p m o c s p m à t c n a n r t l a n u o www.progrsscom.fr Vous êts motivé pour ntrprndr ds étuds dans l domain d la Communication, vous rchrchz un formation court t diplômant, vous nvisagz par la suit

Plus en détail

Le Morbihan. Un territoire contrasté, entre terre et mer. Le littoral très urbanisé de Vannes à Lorient. Densité de population en 1999

Le Morbihan. Un territoire contrasté, entre terre et mer. Le littoral très urbanisé de Vannes à Lorient. Densité de population en 1999 PRÉFECTURE DU MORBIHAN L Un trritoir contrasté, ntr trr t mr Situé au sud d la Brtagn, l départmnt du st parfois idntifié par sa ptit mr intériur, Mor Bihan n Brton. Il rprésnt, avc 6 823 km², l quart

Plus en détail

Microprogramme en bioéthique

Microprogramme en bioéthique SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Microprogramm n bioéthiqu ÉCOLE DE SANTÉ PUBLIQUE DÉPARTEMENT DE MÉDECINE SOCIALE ET PRÉVENTIVE Sommair t particularités NUMÉRO 2-495-6-0 Admission à l'automn Chminmnt

Plus en détail

Le Tram. En 2013 avec le tram : du changement dans mon agglomération! la ligne 12 transforme votre ville

Le Tram. En 2013 avec le tram : du changement dans mon agglomération! la ligne 12 transforme votre ville L Tram la lign transform votr vill En 03 avc l tram : du changmnt dans mon agglomération! Un projt d tramway UniqU n franc Projction d la ru d Gnèv n 07 L trritoir d l agglomération d Annmass s ouvr à

Plus en détail

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande.

Numérisation. Capteurs avec conditionnement. Actionneurs avec conditionnement. Fig : Principe d un système numérique de contrôle-commande. Numérisation A. Définition La figur suivant illustr l princip d un systèm numériu d contrôl-command. Cluici, à gauch, st chargé d contrôlr crtains comportmnts, par xmpl la tmpératur, d un systèm physiu.

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

14 MAISONS INDIVIDUELLES EN LOCATION ACCESSION

14 MAISONS INDIVIDUELLES EN LOCATION ACCESSION Résidnc Côté Jardin 28 ru Frnand Durbc, Bzons (95) L opportunité d dvnir propriétair d votr maison! TVA 5,5% 14 MAISONS INDIVIDUELLES EN LOCATION ACCESSION BEZONS, UNE VILLE DYNAMIQUE À sulmnt 10 kilomètrs

Plus en détail

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations

Correction du devoir de vacances Les suites dans plusieurs situations L.E.G.T.A. L Chsnoy TB2 21-211 D. Blottièr Mathématiqus Corrction du dvoir d vacancs Ls suits dans plusiurs situations Exrcic 1 : Un pas vrs ls fractals On considèr un carré F 1 d côté d longuur 1. Au

Plus en détail

MODELISATION ET EVALUATION D UN SYSTEME DE TRANSPORT PAR L ALGEBRE MAX-PLUS

MODELISATION ET EVALUATION D UN SYSTEME DE TRANSPORT PAR L ALGEBRE MAX-PLUS 3 Conférnc Francophon d MOdélisation t SIMulation «Concption, Analys t Gstion ds Systèm Industrils» MOSIM 0- du 5 au 7 avril 00 Troys (Franc) MODELISATION ET EVALUATION D UN SYSTEME DE TRANSPORT PAR L

Plus en détail

Contacts. logements protégés à Ecublens. Alterimo Sàrl Route de Prilly 23 CH Crissier

Contacts. logements protégés à Ecublens. Alterimo Sàrl Route de Prilly 23 CH Crissier logmnts protégés à Ecublns Contacts Altrimo Sàrl Rout d Prilly CH - 0 Crissir 0 0 0 info@altrimo.ch www.altrimo.ch concption graphiqu Antistatiqu.nt txts Chantal-Ann Jacot photos photocas.com architcts.ch

Plus en détail

LA FORMATION OUVERTE ET À DISTANCE (FOAD)

LA FORMATION OUVERTE ET À DISTANCE (FOAD) p r s p c t i v s LA FORMATION OUVERTE ET À DISTANCE (FOAD) Brnard Blandin, snior consultant au Csi, scrétair général du FFFOD Il s agit d présntr brièvmnt ici qulqus hypothèss sur l dévloppmnt ds formations

Plus en détail

La Madeleine Mon quartier renaît

La Madeleine Mon quartier renaît Régi d quartir : rntré 2014 Maison ds solidarités Consil général d l Eur : printmps 2011 La Madlin Mon quartir rnaît Gstion ds déchts : 2008-2015 25 logmnts locatifs SAIEM AGIRE : mai 2014 Gymnas Maxim-Marchand

Plus en détail

L édition Les parfums de l Art Culinaire. ème.

L édition Les parfums de l Art Culinaire. ème. L édition 2016 Ls parfums d l Art Culinair http://lsscalsdugout.fr 9 èm Samdi 24 t dimanch 25 sptmbr 2016 Ls Escals du Goût à Sarrbourg Un évènmntil rconnu Dpuis 2007 un incontournabl rndz-vous ntr ds

Plus en détail

ETUDE DES INDICATEURS DES DECHETS DU BTP EN RHONE-ALPES

ETUDE DES INDICATEURS DES DECHETS DU BTP EN RHONE-ALPES 23 décmbr 2013 ADEME Dirction ETUDE DES INDICATEURS DES DECHETS DU BTP EN RHONE-ALPES Synthès AGENCE DE LYON 89 Ru d la Villtt 69003 LYON Tél : 04 72 13 01 63 Fax : 04 72 13 09 58 www.goprocss.fr nvironnmnt@goprocss.fr

Plus en détail

Vivez heureux, habitez Bordeaux Métropole

Vivez heureux, habitez Bordeaux Métropole C E N O N BORDEAUX, UN TRAIN D AVANCE En 2017, dux hurs suffiront pour rjoindr Bordaux dpuis Paris avc l arrivé d la LGV... Un atout qui rnforcra plus ncor l attractivité d cll qui jouit déjà d un popularité

Plus en détail

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année

Avant-propos. Remerciements. Programme de français en immersion 2 année Avant-propos Rmrcimnts C programm d étuds s adrss aux nsignants d la 2 anné du Français n immrsion t précis ls apprntissags du Français n immrsion pour ls élèvs à c nivau. Il fournit l information d bas

Plus en détail

En route vers une politique des transports intégrant les enjeux environnementaux

En route vers une politique des transports intégrant les enjeux environnementaux nsports a r t s d litiqu o p n u ntaux s r m v n n t o En rou x nvir u j n s tl intégran ECO REDEVANCE POIDS LOURDS En rout vrs un politiqu ds transports intégrant ls njux nvironnmntaux Dpuis plusiurs

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

IDENTIFIANTS Code établissement, finess juridique, finess géographique, codes services

IDENTIFIANTS Code établissement, finess juridique, finess géographique, codes services MISSIN DE DEPLIEMENT DE L DEMTEILISTIN Mis à jour éférnc : T5 Domain : Transvrs Titr : Idntifiants cod établissmnt, INESS Juridiqu, INESS Géographiqu, cods srvics nnxs : N/ IDENTIINTS Cod établissmnt,

Plus en détail

ÈÈQualité. ÈÈRéactivité Disponible 24h/24 et 7j/7, IZIMÔME répond à toutes les situations, même les plus urgentes!

ÈÈQualité. ÈÈRéactivité Disponible 24h/24 et 7j/7, IZIMÔME répond à toutes les situations, même les plus urgentes! Binvnu chz! Comm dans touts ls famills, l mploi du tmps st souvnt chargé, ntr l travail, ls courss Et tout c qu l on n put pas prévoir! C st là qu intrvint IZIMÔME! Votr agnc IZIMÔME st un ntrpris indépndant

Plus en détail

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine.

Au rayon «image et son» d'un grand magasin, un téléviseur et un lecteur de DVD sont en promotion pendant une semaine. EXERCICE 5 points Commun tous ls candidats Au rayon «imag t son» d'un grand magasin, un télévisur t un lctur d DVD sont n promotion pndant un smain. Un prsonn s présnt : T st l'évènmnt : «la prsonn achèt

Plus en détail

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Ministèr d l Ensignmnt Supériur, d la chrch Scintifiqu t d la Tchnologi Univrsité Virtull d Tunis Physiqu - élctricité : T Ls condnsaturs oncptur du cours: Jilani Lamloumi t Monjia Bn Braik Attntion! produit

Plus en détail

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places)

La Filosette. Pour nous trouver : La Filosette SAINT-VICTORET (13) > 80 lits > Séjours résidentiel > Unité Alzheimer (14 places) La résidnc «La Filostt» st un liu d vi accuilnt, sécurisant t raffiné. Résidnc pour Prsonns Agés Un équip d soignants attntifs t disponibls accompagn ls résidants. Un cuisin soigné t équilibré ravit l

Plus en détail

Les pathologies prises en charge à l hôpital une spécialisation marquée entre établissements relevant du secteur public et du secteur privé

Les pathologies prises en charge à l hôpital une spécialisation marquée entre établissements relevant du secteur public et du secteur privé En 1997, ls établissmnts rlvant du sctur hospitalir ont pris n charg 61 % ds séjours n soins d court duré (médcin, chirurgi, obstétriqu), l rst ayant été assuré par ls établissmnts du sctur privé. Ls pathologis

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Atomic Absorption. Spectroscopy

Atomic Absorption. Spectroscopy Chimi Analytiqu Atomic Absorption Spctroscopy Crost Elliott - Frnandz Samul - Tissot Guillaum (Group 2) Univrsité d Gnèv, Scincs II 17 Janvir 29 Résumé L but du laboratoir consist dans un prmir tmps à

Plus en détail

BEAUFORT.COMmunication

BEAUFORT.COMmunication Baufor t.commu nica tion Baufort.communication Baufor t.commu nica tion Baufort.communication BEAUFORT.COMmunication Bulltin municipal n 3 - Novmbr 2010 Dans c numéro Edito du mair..............................................

Plus en détail

Les seniors parisiens, de fortes disparités selon les quartiers

Les seniors parisiens, de fortes disparités selon les quartiers ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 352 - Févri 2011 Population s sniors parisins, forts disparités slon ls quartis En 2007, Paris a un population plus jun qu cll l nsmbl la Franc. Cpndant, dans ls arrondissmnts

Plus en détail

dossier de presse à SAINT JEAN D ILLAC

dossier de presse à SAINT JEAN D ILLAC un nt m n évé t ê f d n a r g s u l ir p a n la i l p n l! o c i p r o r ag u E d dossir d prss à SAINT JEAN D ILLAC Sommair Ls Trrs d Jim, un événmnt fstif pour répondr aux njux d l agricultur français

Plus en détail

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A.

2- Le nucléide On appelle un nucléide l'ensemble des atomes dont les noyaux ont même valeur de nombre de charge Z et de nombre de masse A. PHYSIQUE / Unité :2 TRNSFORMTIONS NUCLEIRES I- L noyau atomiqu - L noyau Un noyau st composé d nucléons, qui rassmblnt ls protons t ls nutrons. La rprésntation symboliqu du noyau d un atom st la suivant

Plus en détail

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7

Table des matières. Le Club de toutes les couleurs En marche!... 6 Que faire?... 6 La création : fragile et puissante... 7 L É N I G M A T I Q U E Esprit Saint L Esprit Saint nous fait vivr 2 m FASCICULE Ens ign EDR-084-S5BR ISBN 978-2-89581-833-5 r t n i lig ux 5 anné Tabl ds matièrs L Club d touts ls coulurs... 5 En march!...

Plus en détail

Centre-ville de Marseille

Centre-ville de Marseille MARS 2016 : N 44 ÉCONOMIE Agam Cntr-vill d Marsill Pour un nouvl élan économiqu ÉDITO L dynamism du cntr-vill d Marsill st un nju d échll métropolitain incontstabl. Son rayonnmnt rpos principalmnt sur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DU PREMIER RÉSEAU DE CHALEUR CSR DE FRANCE Jeudi 19 octobre Un projet ambitieux qui allie innovation et écologie

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DU PREMIER RÉSEAU DE CHALEUR CSR DE FRANCE Jeudi 19 octobre Un projet ambitieux qui allie innovation et écologie Judi 19 octobr 2017 Un projt ambitiux qui alli innovation t écologi «Réduir notr consommation n énrgis fossils st un ds grands défis d notr société : il s agit d présrvr notr nvironnmnt mais égalmnt d

Plus en détail