2011 : une année qui confirme pleinement les orientations stratégiques du Groupe

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2011 : une année qui confirme pleinement les orientations stratégiques du Groupe"

Transcription

1 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 10 février 2012 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre : une année qui cnfirme pleinement les rientatins stratégiques du Grupe 2012 : bjectif de résultat pératinnel en hausse et de génératin de cash flw libre face à des marchés plus cntrastés Vlumes en hausse de 6,7 % grâce à un premier semestre frtement prteur. Résultat pératinnel rbuste à millins d eurs, sit 9,4 % des ventes nettes et résultat net en augmentatin de 39 %. Frte rentabilité cnfirmée des Activités de spécialités. Cuverture effective du renchérissement des matières premières. Cash flw libre à l équilibre, cmpte tenu de l accélératin du plan d investissements et malgré l impact des matières premières sur le besin en fnd de rulement. Structure financière slide. Prpsitin d un dividende de 2,10 eurs par actin, sumis à l Assemblée générale des actinnaires du 11 mai Perspectives Au service de sa stratégie, Michelin dispse d atuts qui lui snt prpres : une psitin de premier plan sur le segment Premium et sur l ensemble des Activités de spécialités, ainsi qu une présence mndiale équilibrée, renfrcée dès 2012 avec le démarrage des nuvelles usines au Brésil et en Chine. Ainsi, Michelin cnfirme, sur la péride , sn ambitin d une crissance d au mins 25 % et de cash flw libre psitif. Il prte l bjectif 2015 de résultat pératinnel à 2,5 milliards d eurs. Dans ce cntexte, Michelin met en place un nuveau prgramme d améliratin de cmpétitivité dans les dmaines de l industrie et des services, d un mntant d envirn 1 milliard d eurs sur 5 ans. En 2012, alrs que les marchés du pneumatique évluernt de manière différenciée, avec un envirnnement tujurs favrable dans les nuveaux marchés et mins prteur en Eurpe, Michelin vise une stabilité des vlumes. La crissance du résultat pératinnel et l évlutin du cash flw libre, cmpte tenu d investissements de l rdre de 1,9 milliards d eurs, devraient être en ligne avec l ambitin 2015 du Grupe. 1/10

2 (EN MILLIONS D EUROS) VENTES NETTES RESULTAT OPERATIONNEL AVANT ELEMENTS NON RECURRENTS MARGE OPERATIONNELLE AVANT ELEMENTS NON RECURRENTS 9,4 % 9,5 % TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE 9,4 % 10,4 % POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIE 3,5 % 4,4 % ACTIVITES DE SPECIALITES 21,5 % 17,8 % RESULTAT OPERATIONNEL APRES ELEMENTS NON RECURRENTS RESULTAT NET INVESTISSEMENTS ENDETTEMENT NET RATIO D ENDETTEMENT NET 22 % 20 % CASH FLOW LIBRE 1 (19) 426 ROCE 10,9 % 10,5 % EFFECTIF INSCRIT Cash flw libre : Flux de trésrerie sur activités pératinnelles flux de trésrerie d investissements 2 En fin de péride 2/10

3 Evlutin des marchés de pneumatiques Au curs de l année 2011, la demande mndiale de pneumatiques est restée glbalement prteuse dans l ensemble des znes gégraphiques. Après un 1 er trimestre en frte prgressin, le rythme de crissance s est ralenti pur se rapprcher de ses tendances lng terme, avec une inflexin à l été de la demande Pids lurd dans un envirnnement macrécnmique mins favrable. Tut au lng de l année, le marché a été marqué par des hausses cntinues de tarifs de la part de l'ensemble des pneumaticiens dans un cntexte de frt renchérissement des matières premières. TOURISME CAMIONNETTE 2011/2010 (en nmbre de pneus ) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE/INDE/ MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte + 7 % + 10 % - 2 % + 10 % Remplacement + 5 % - 1 % + 10 % + 6 % + 3 % 4 e trimestre 2011/2010 (en nmbre de pneus) EUROPE* NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE/INDE/ MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte + 22 % - 1 % - 1 % + 9 % Remplacement - 4 % - 4 % + 6 % + 3 % - 1 % * Y cmpris Russie et Turquie PREMIERE MONTE En Eurpe, la demande de pneus, en ralentissant sur la fin de l année, augmente de 7 %, sutenue par les exprtatins de véhicules et la prductin de véhicules haut de gamme. La demande en Amérique du Nrd, qui subit au 2 ème trimestre l effet du manque de pièces et cmpsants en prvenance du Japn pur les cnstructeurs autmbiles, prgresse de 10 % sur l année. En Asie (hrs Inde), la demande est en retrait de 2 % glbalement. Elle augmente de 2 % en Chine et recule de 14 % au Japn ù les effets du tsunami n nt pas été cmpensés par le redémarrage des usines d assemblage autmbile. Les inndatins en Thaïlande au 4 ème trimestre nt pesé sur ce redémarrage. En Amérique du Sud, les marchés s établissent en hausse de 4 %. Après des ralentissements de prductin en milieu d année de la part des cnstructeurs lcaux face au succès des imprtateurs, la demande de véhicules de turisme et d utilitaires légers rebndit. REMPLACEMENT En Eurpe, le marché est en hausse de 5 %, grâce à une demande sutenue et à la bnne tenue du marché hiver. Un stckage partiel des distributeurs en anticipatin des augmentatins de tarifs est intervenu en début d année. Malgré la duceur des cnditins hivernales, la demande en pneus hiver crit frtement (+ 18 %), même si les vlumes vendus en décembre 2011 snt en 3/10

4 régressin par rapprt à Le segment hiver représente désrmais 30 % du marché eurpéen. La demande reste très bien rientée en Russie. En Amérique du Nrd, la demande est en retrait de 1 %, pénalisée par la baisse des kilmétrages myens parcurus liée aux cûts de carburants élevés et par un envirnnement incertain. Les segments hiver, utilitaires et haut de gamme (indices de vitesse V et Z) restent tutefis rientés à la hausse. En Asie (hrs Inde), les marchés snt en hausse de 10 %. La demande chinise augmente de 19 %, en dépit de plitiques publiques de piltage de la crissance. Le marché japnais, malgré un ralentissement au 4 ème trimestre, est en augmentatin de 7 %, tiré par la recnstitutin des stcks disparus lrs de la catastrphe naturelle. En Amérique du Sud, les marchés du remplacement restent bien rientés (+ 6 %). Sur la fin de l année, le marché brésilien (+ 3 %) bénéficie des mesures de relance écnmique et de réductin du cût du crédit décidées à l autmne. POIDS LOURD 2011/2010 (en nmbre de pneus) EUROPE** NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE/INDE/ MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte * + 35 % + 56 % - 3 % + 19 % % + 18 % Remplacement * + 6 % + 6 % + 7 % + 9 % + 5 % 4 e trimestre 2011/2010 (en nmbre de pneus) EUROPE** NORD ASIE (HORS INDE) SUD AFRIQUE/INDE/ MOYEN-ORIENT TOTAL Première mnte * + 49 % + 16 % + 18 % % + 23 % Remplacement * - 9 % - 6 % - 0 % - 1 % + 5 % - 2 % * Marché radial uniquement ** Y cmpris Russie et Turquie PREMIERE MONTE En Eurpe, le marché est en frte hausse (+35 %) par rapprt à l année 2010 qui était encre à un niveau relativement faible ntamment au 1 er semestre. La crissance a été sutenue par les prductins de camins destinées à l exprt, avant de s infléchir sensiblement à l été dans un cntexte macrécnmique incertain. En Amérique du Nrd, le marché cnnaît une augmentatin frte (+ 56 %) qui crrespnd aux ventes de camins neufs et au renuvellement du parc dnt l âge myen (9 ans) est histriquement élevé. En Asie (hrs Inde), la demande est en retrait de 3 %, reflétant principalement le recul du marché chinis (- 5 %) lié au cntrôle de l accès au crédit et au ralentissement des activités liées à la cnstructin. En Amérique du Sud, le marché reste prteur, tiré au Brésil (+ 21 %) ntamment, par les achats anticipés de camins neufs avant la mise en œuvre de nuvelles nrmes techniques début REMPLACEMENT 4/10

5 En Eurpe, la demande s établit en hausse de 6 % sur l ensemble de l année. Après un 1 er semestre prteur (+ 18 %) tiré par un restckage des revendeurs et des achats en anticipatin des hausses de prix, le 2 nd semestre a cnnu une frte décélératin engendrée par une activité de fret ralentie, les réductins de stcks excédentaires des négciants et les incertitudes écnmiques liées à la crise de l eur. La demande en Russie maintient sn rythme de crissance (+ 35 %) dans un envirnnement écnmique tujurs dynamique. En Amérique du Nrd, le marché radial est en hausse de 6 %. Les tnnages transprtés nt retruvé leur niveau de Le marché d'asie (hrs Inde) prgresse de 4 %, avec des évlutins cntrastées par pays. En Chine, la crissance s est limitée à 3 %, affectée par le ralentissement des activités liées à la cnstructin et par les mesures de cntrôle du crédit. Dans les pays de l ASEAN, la demande est restée sutenue (+11 %), en dépit de l impact des inndatins en Thaïlande. Au Japn, le marché prgresse de 6 % et bénéficie de la recnstitutin des stcks disparus lrs de la catastrphe naturelle. En Amérique du Sud, la demande augmente de 7 %, avec un ralentissement néanmins au 2 nd semestre et une hausse des imprtatins de pneumatiques liée à l appréciatin des devises lcales. Au Brésil (+5 %), le marché a ralenti au 2 nd semestre en raisn, d une part, des mesures de lutte cntre l inflatin et les imprtatins, et d autre part, du cntexte écnmique internatinal mins prteur. PNEUMATIQUES DE SPECIALITES GENIE CIVIL : tirée par la frte demande des pays émergents en minerais et énergie, la crissance sutenue du secteur minier se pursuit (supérieure à 10 %). Le marché demeure tendu ntamment pur les pneumatiques de grande dimensin. Le marché de premier équipement a cnnu un frt rebnd et se rapprche de ses plus hauts histriques. Le marché mndial des pneumatiques destinés aux infrastructures et aux carrières cntinue à crître tant en Amérique du Nrd qu en Eurpe. AGRICOLE : la demande mndiale sur le marché du premier équipement cntinue sn redressement, ntamment en Eurpe et en Amérique du Nrd, en particulier pur les engins de frte puissance. Le marché du remplacement a cnnu une frte prgressin en Amérique du Nrd et cntinue à crître en Eurpe. DEUX ROUES : les marchés mtrisés s établissent en prgressin, en particulier en Amérique du Nrd. AVION : en aviatin cmmerciale, la crissance du trafic passagers se cnfirme ainsi que l améliratin du taux de remplissage. L activité Militaire se maintient à un niveau cmparable à Activité et résultats 2011 VENTES NETTES 5/10

6 Les ventes nettes s établissent à millins d eurs, en prgressin de 15,8 % à taux de change curants par rapprt à Le principal élément de cette crissance tient à l effet mix-prix psitif (+ 10,5 %) qui crrespnd entièrement au maintien d une plitique de prix ferme et aux ajustements cntractuels de prix. L effet mix, quasiment neutre (- 63 millins d eurs), reflète l effet défavrable de la reprise des vlumes plus accentuée en première mnte, presque cmpensé par l améliratin cntinue des mix segment. L impact psitif (+ 6,7 %) des vlumes traduit la bnne perfrmance cmmerciale du Grupe, tandis que la demande est restée glbalement prteuse sur l année. L impact négatif (- 1,8 %) des parités de change résulte de l évlutin de l'eur par rapprt au dllar américain, principalement. RESULTATS Le résultat pératinnel du Grupe avant éléments nn récurrents s établit à millins d eurs, sit 9,4 % des ventes nettes. Aucun élément nn récurrent n a été enregistré sur l exercice. L améliratin de 250 millins d eurs par rapprt au résultat pératinnel publié en 2010 traduit principalement l effet favrable de la hausse des vlumes (+ 473 millins d eurs) et du prix-mix ( millins d'eurs) qui a permis d équilibrer l'effet du surcût de matières premières ( millins d'eurs). Elle cmprend également la hausse des frais qui préparent la crissance des vlumes (- 207 millins d'eurs), les gains de prductivité (+ 62 millins d'eurs) et un effet défavrable de 100 millins d eurs lié aux évlutins mnétaires. Le résultat net s établit en bénéfice de millins d eurs. POSITION FINANCIERE NETTE Sur l année, le Grupe a généré un cash flw libre négatif de 19 millins d eurs, après le dublement des investissements de crissance. Le renchérissement des matières premières, engendrant une hausse significative des stcks et des besins de fnds de rulement, a pesé à hauteur de 739 millins d'eurs. A fin décembre 2011, le rati d endettement s élève à 22 %, crrespndant à un endettement financier net de millins d eurs. INFORMATION SECTORIELLE MILLIONS D EUROS VENTES NETTES RESULTAT OPERATIONNEL AVANT NON RECURRENTS MARGE OPERATIONNELLE AVANT NON RECURRENTS TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE ,4 % 10,4 % POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE ,5 % 4,4 % 6/10

7 ACTIVITE DE SPECIALITES ,5 % 17,8 % GROUPE ,4 % 9,5 % TOURISME CAMIONNETTE ET DISTRIBUTION ASSOCIEE Les ventes nettes du segment Turisme caminnette et distributin assciée s élèvent à millins d eurs, en augmentatin de 10,1 % par rapprt à 2010, grâce à la crissance des vlumes de ventes (+ 3,9 %), la bnne dynamique des prix maintenue par le Grupe tut au lng de l année et le succès des gammes MICHELIN Pilt Super Sprt, MICHELIN Primacy HP et MICHELIN Alpin 4. L augmentatin des tnnages vendus, l'effet prix-mix qui fait plus que cmpenser le surcût des matières premières, et la hausse des frais qui préparent la crissance future, cnduisent à un résultat pératinnel de millins d eurs avant éléments nn récurrents, sit 9,4 % des ventes nettes. POIDS LOURD ET DISTRIBUTION ASSOCIEE Les ventes nettes du segment Pids lurd et distributin assciée s élèvent à millins d eurs, en hausse de 18,3 % par rapprt à l année Les vlumes de ventes augmentent de 5,8 % sur l année, après un 1 er semestre en hausse de 15,6 % qui avait bénéficié des achats d'anticipatin des augmentatins de tarifs. Michelin a ntamment réussi le lancement de ses nuvelles gammes MICHELIN X MultiWay 3D Eurpe et X MultiWay XZE Brésil, tandis que le succès des pneus MICHELIN X One se cnfirme. En dépit d un mix Première mnte/remplacement défavrable et des frais de démarrage en Chine et en Inde, le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents s élève à 233 millins d eurs représentant 3,5 % des ventes nettes, grâce à la crissance des vlumes et aux augmentatins de tarifs prgressivement mises en œuvre qui équilibrent sur l année les surcûts liés aux matières premières. ACTIVITES DE SPECIALITES Les ventes nettes du segment Activités de spécialités s élèvent à millins d eurs, en hausse de 33,0 % par rapprt à 2010, et reflètent à la fis une frte hausse des vlumes (+ 22,4 %) et la répercussin aux clients des hausses de cût des matières premières. A 694 millins d eurs u 21,5 % des ventes nettes, le résultat pératinnel avant éléments nn récurrents des Activités de spécialités se maintient à un niveau structurellement élevé. La hausse des tnnages vendus, la cntributin significative de l'activité Génie civil et les ajustements cntractuels à la hausse des prix nt largement cmpensé l impact défavrable du renchérissement des matières premières et des variatins de change. 7/10

8 Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin La Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin a réalisé un bénéfice de 360 millins d eurs pur l exercice Les cmptes nt été présentés au Cnseil de Surveillance qui s est réuni le 6 février Les prcédures d'audit nt été effectuées et le rapprt d'audit a été émis à la même date. Les Gérants du Grupe cnvquernt une Assemblée générale des actinnaires le vendredi 11 mai 2012 à 9 heures à Clermnt-Ferrand. Les Gérants sumettrnt à l apprbatin des actinnaires le versement d un dividende de 2,10 eurs par actin, payable au chix de l actinnaire, en numéraire u en actins. 8/10

9 Faits marquants 2011 Michelin a pursuivi sa stratégie de hausses de prix face au renchérissement des matières premières Le grupe Michelin signe un prtcle d accrd avec les grupes Duble Cin et Huayi En Amérique du Nrd, Michelin investit 200 millins de dllars dans l usine de Lexingtn, en Carline du Sud, pur augmenter ses capacités de prductin Turisme caminnette Michelin met en place une ligne de crédit revlving multidevises de 1,5 milliard d eurs Cmpagnie Générale des Etablissements Michelin annnce le succès du placement de la ttalité de sa participatin dans la sciété Hankk Tire Lancement du nuveau pneu MICHELIN Pilt Super Sprt, étudié pur les berlines sprtives Michelin présente en avant-première sn nuveau pneumatique MICHELIN Primacy 3, la sécurité puissance 3 Lancement en Chine du nuveau pneu Michelin Energy XM2 spécialement étudié pur les cnditins d usage des pays BRIC Lancement de nuvelles dimensins pur le X One XDA Energy : le pneu pur essieu mteur le plus écnme en énergie destiné aux camins de transprt lngues distances en Amérique du Nrd Michelin lance en Eurpe la gamme Pids lurd MICHELIN X MultiWay 3D Le premier avin cmmercial chinis, le COMAC C919, chisit Michelin pur l équipement de ses pneumatiques L Usine Michelin du Puy inaugure panneaux phtvltaïques sur sn tit La liste cmplète des Faits marquants 2011 est dispnible sur le site Internet du Grupe : 9/10

10 PRESENTATION ET CONFERENCE CALL Les résultats au 31 décembre 2011 sernt cmmentés aux analystes et investisseurs lrs d une présentatin en anglais accessible par cnférence téléphnique, simultanément traduite en français ce jur (vendredi 10 février 2012) à 11h, heure de Paris (10h TU). Pur vus cnnecter, veuillez cmpser à partir de 10h50 l un des numérs suivants : Depuis la France (en français) Depuis la France (en anglais) Depuis le Ryaume-Uni (en anglais) Depuis les USA (en anglais) Depuis le reste du mnde (en anglais) Des infrmatins pratiques relatives à cette cnférence téléphnique se truvent sur le site CALENDRIER Infrmatin trimestrielle au 31 mars 2012 : Lundi 23 avril 2012 après Burse Ventes nettes et résultats au 30 juin 2012 : Vendredi 27 juillet 2012 avant Burse Relatins Investisseurs Valérie Maglire +33 (0) (0) (mbile) Relatins Presse Crinne Meutey +33 (0) (0) (mbile) Alban de Saint Martin +33 (0) (0) (mbile) Actinnaires Individuels Jacques Engasser +33 (0) AVERTISSEMENT Ce cmmuniqué de presse ne cnstitue pas une ffre de vente u la sllicitatin d une ffre d achat de titres Michelin. Si vus suhaitez btenir des infrmatins plus cmplètes cncernant Michelin, nus vus invitns à vus reprter aux dcuments publics dépsés en France auprès de l Autrité des marchés financiers, également dispnibles sur ntre site Internet Ce cmmuniqué peut cntenir certaines déclaratins de nature prévisinnelle. Bien que la Sciété estime que ces déclaratins repsent sur des hypthèses raisnnables à la date de publicatin du présent dcument, elles snt par nature sumises à des risques et incertitudes puvant dnner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués u induits dans ces déclaratins. 10/10

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 mars 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 mars 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 22 avril 2015 Au 1 er trimestre 2015, Michelin affiche des ventes nettes de 5

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 31 décembre 2013 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 11 février 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 31 décembre 2013 2013 : Très frte génératin de Cash flw libre, à 1 154 millins

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2014 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2014 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 29 juillet 2014 1 er semestre 2014 : Slide résultat pératinnel avant éléments

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Information financière au 30 juin 2015 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN Infrmatin financière au 30 juin 2015 INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 28 juillet 2015 1 er semestre 2015 : Crissance slide et cash flw libre en améliratin

Plus en détail

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives

Les prix de l électricité en France : évolutions passées et perspectives Les prix de l électricité en France : évlutins passées et perspectives A l heure ù la Cmmissin Eurpéenne vient de publier un rapprt cmplet sur les prix de l énergie en Eurpe, présentant leur évlutin sur

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Infrmatins financières Prgramme d entreprise 2012-2014 Rueil-Malmaisn (France), le 22 février 2012 tient aujurd hui une cnférence avec les investisseurs financiers à Paris, au curs de laquelle, Jean-Pascal

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES

RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES Cmmuniqué de Presse Paris, le 17 avril 2013 RESULTATS ANNUELS 2012 EXERCICE BENEFICIAIRE, SOLIDES PERSPECTIVES DE DEVELOPMENT DES PROJETS PRINCIPAUX CHIFFRES 2012 2011 Var. % Chiffre d Affaires net (m

Plus en détail

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS

LA BOURSE DE TORONTO À LA TRAÎNE : ÉCART DE 20 % EN 18 MOIS Après un départ cann des marchés bursiers au premier trimestre, les prblèmes en Eurpe nt refait surface et accru l incertitude quant à la vigueur de la reprise écnmique. Au trimestre suivant, l ensemble

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire

DOCUMENT DE TRAVAIL. Financer le transport en commun dans le Grand Montréal. Sommaire Financer le transprt en cmmun dans le Grand Mntréal Smmaire Mémire de la Sciété de transprt de Laval, en cllabratin avec la Ville de Laval Présenté à la cmmissin du transprt de la Cmmunauté métrplitaine

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

Module 10 : Résumé Planification financière

Module 10 : Résumé Planification financière Mdule 10 : Résumé Planificatin financière Ce mdule examine les principaux éléments du prcessus de planificatin financière et évalue les bjectifs et les avantages de la planificatin financière. Vus apprenez

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15

Audits énergétiques Entreprises Règlementation et perspectives Méthodologie Février15 Audits énergétiques Entreprises Règlementatin et perspectives Méthdlgie Février15 Présentatin générale Qui smmes-nus? Bureau d études techniques Energies renuvelables et Maitrise de l Energie Actinnariat

Plus en détail

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire

Banque commerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque commerciale et Assurance, membre du directoire 17 juin 2011 Jurnée Investisseurs Crédit Banque cmmerciale et Assurance Olivier Klein Directeur général Banque cmmerciale et Assurance, membre du directire Avertissement Cette présentatin peut cmprter

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010

Impact des réformes financières en cours dans le monde bancaire. Olivier Motte - Public Affairs 12 juillet 2010 Impact des réfrmes financières en curs dans le mnde bancaire Olivier Mtte - Public Affairs 12 juillet 2010 1. Un nuveau cadre institutinnel Internatinal G 20 (puvirs exécutifs) + Cnseil de Stabilité Financière

Plus en détail

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone

2. L application territoriale de ce principe de neutralité carbone PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE SECRETARIAT D ETAT A L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À L AMÉNAGEMENT

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014

RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 PAIRI DAIZA SA - RAPPORT FINANCIER DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2013-2014 infrmatin réglementée - Publié le 31 INTRODUCTION En tant que

Plus en détail

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S

T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S T R A I T E M E N T D E S S O M M E S A C C U M U L É E S À L A S U I T E D E S D É P Ô T S N O N R É C L A M É S Page de 0 C O N T E X T E Sciété en cmmandite Gaz Métr («Gaz Métr») demande à certains

Plus en détail

INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013

INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013 INFOTECH ENTERPRISES LIMITED Résultats du premier trimestre de l'exercice financier 2013 Cmmuniqué de presse, Hyderabad, Inde, 18 juillet 2012 : : Chiffre d'affaires pur le trimestre de 4563,8 millins,

Plus en détail

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016

Recommandations de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain au gouvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Recmmandatins de la Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain au guvernement du Canada en vue du budget fédéral 2016 Juillet 2015 1 Préambule La Chambre de cmmerce du Mntréal métrplitain (la Chambre) cmpte

Plus en détail

MISSIONS COMMERCIALES

MISSIONS COMMERCIALES DEVELOPPEMENT ET OBJECTIFS MISSIONS COMMERCIALES Prcédure et bjectifs Le but d'une missin cmmerciale est de distribuer et prmuvir les prduits u services d'une entreprise. Les démarches à suivre snt les

Plus en détail

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb)

Cnova N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015. 1 121 millions d euros (+17,6 % TCC*) Quotepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Cmmuniqué de presse Le 9 ctbre 2015 Cnva N.V. - Activité du 3 ème trimestre 2015 GMV : 1 121 millins d eurs (+17,6 % TCC*) Qutepart Marketplace : 22,7 % (+1 032 pb) Chiffre d affaires : 781 millins d eurs

Plus en détail

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC

SECTEUR BUREAUTIQUE. Principaux enjeux Avril 2010. Rédacteur : Hervé DANLOY. Avec la collaboration d Alexandre ISSAC Brdeaux Lille Lyn Marseille Metz Nantes Paris Tuluse SECTEUR BUREAUTIQUE Principaux enjeux Avril 2010 Rédacteur : Hervé DANLOY Avec la cllabratin d Alexandre ISSAC Sciété d expertise cmptable inscrite

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014

Hausse de 68% en moyenne pour le trafic des sites mobiles en juin 2014 Tendances du web Hausse de 68% en myenne pur le trafic des sites mbiles en juin 2014 Hausse de 45% pur le trafic des applis et baisse de 6,8% pur le trafic des sites web en France en juin 2014 Etude publiée

Plus en détail

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI

DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU ROYAUME-UNI AIGUISEZ VOTRE APPROCHE DU E-COMMERCE ET DE LA DISTRIBUTION MULTICANAL AU Vus êtes: ROYAUME-UNI A LONDRES LE JEUDI 3 DECEMBRE 2009 - Distributeur - E-cmmerçant - Respnsable e-cmmerce - Respnsable d agence

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE nnecy, le 8 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Mercredi 8 juillet 2015 : Cmité syndical du SYNE Réseau très haut débit en fibre ptique départemental : Le chix de la sciété TUTOR pur expliter le réseau public

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3)

Pertes additionnelles et provisions pour pertes à terminaison sur trois grands projets nucléaires (1 097 M, dont 720 M au titre du projet EPR OL3) Paris, le 4 mars 2015 Résultats annuels 2014 : Chiffre d affaires : 8 336 M (- 7,2 % à p.c.c.) Excédent brut d explitatin 1 : 735 M (- 257 M vs 2013) Cash-flw pératinnel libre avant impôts 1 : - 372 M

Plus en détail

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2

THEDATASAFE MEDIA KIT. Information concernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 MEDIA KIT Infrmatin cncernant THEDATASAFE... 2 Q&A - Pitch... 2 Qui smmes-nus?... 2 Purqui avns-nus créé cette cmpagnie?... 2 Ntre campagne de financement lancée le 17 nvembre 2014... 3 Clôture réussie

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II.

Maintenir le statu quo de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (et de ses règlements) pour les employeurs des groupes prioritaires I et II. Annexe : Les recmmandatins patrnales Préventin Rendre bligatire la créatin d un cmité de santé et sécurité du travail par emplyeur pur le secteur public et par établissement pur le secteur privé (plus

Plus en détail

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB)

Charte de l Association Suisse de Portage des Bébés (ASPB) Charte de l Assciatin Suisse de Prtage des Bébés (ASPB) 1. Rôle et missin L ASPB est une assciatin à but nn lucratif et indépendante de tutes marques,qui suhaite prmuvir un prtage respectueux du dévelppement

Plus en détail

FIN-INTER-03 LE MARCHE DES CHANGES. Identifier les acteurs du marché des changes. Comprendre le fonctionnement des outils du marché des changes.

FIN-INTER-03 LE MARCHE DES CHANGES. Identifier les acteurs du marché des changes. Comprendre le fonctionnement des outils du marché des changes. FIN-INTER-03 LE MARCHE DES CHANGES Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 5 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les acteurs du marché des changes. Cmprendre le

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

Un bilan 2012 satisfaisant dans la lignée de 2011

Un bilan 2012 satisfaisant dans la lignée de 2011 Cmmuniqué de presse Un bilan 2012 satisfaisant dans la lignée de 2011 Nisy-le-Sec, 9 avril 2013. Heppner, l un des premiers rganisateurs indépendants de transprt et de lgistique en France, annnce des résultats

Plus en détail

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS

Consultation : Soutien à la réalisation du plan de communication du Pôle PASS Cnsultatin : Sutien à la réalisatin du plan de cmmunicatin du Pôle PASS Page 1 1 > INTRODUCTION 1.1 > PRESENTATION DES ACTEURS Le Pôle de cmpétitivité Parfums Arômes Senteurs Saveurs (PASS) représente

Plus en détail

GUIDE INSTALLATION IAS

GUIDE INSTALLATION IAS Guide d installatin IAS 1 IMPACT TECHNOLOGIES se réserve le drit de mdifier à tut mment le cntenu de ce dcument. Bien que l exactitude des renseignements qu il cntient sit cntrôlée avec sin, IMPACT TECHNOLOGIES

Plus en détail

Gestion de la rémunération et de la masse salariale

Gestion de la rémunération et de la masse salariale Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestin de la rémunératin et de la masse salariale Cpyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reprductin r distributin f this dcument, in any frm, is expressly prhibited

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE AVEC LE FONDS SÉCURITÉ PIERRE EURO : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente en capital, assrtie d une perspective de rendement particulièrement

Plus en détail

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013

NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 NORMES DE FINANCEMENT DU SENTIER TRANSCANADIEN 2011-2013 VUE D ENSEMBLE Le Sentier est un rganisme enregistré de bienfaisance à but nn lucratif vué à la réalisatin de la cnstructin et de la prmtin du sentier

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE

OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE OFFRE PUBLIQUE D ACHAT SIMPLIFIEE VISANT LES ACTIONS DE LA SOCIETE INITIEE PAR LA SOCIETE INFORMATIONS RELATIVES AUX CARACTERISTIQUES NOTAMMENT JURIDIQUES, FINANCIERES ET COMPTABLES DE LA SOCIETE BIOMERIEUX

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel

Terrain de jeu Analogie au sport professionnel Terrain de jeu Analgie au sprt prfessinnel USO : US Oynnax Rugby : management dans le sprt Le 9 décembre 2009, Olivier Nier, entraîneur de l USO, Pr D2 de rugby, réalisait dans le cadre d une cnférence

Plus en détail

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement

Plans d action et contrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Plans d actin et cntrôles supplémentaires engagés depuis le début de l'année 2008 dans la banque de financement et d investissement Dès la décuverte de la fraude en janvier 2008, Sciété Générale a immédiatement

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

Ne pas publier, diffuser ou distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ne pas publier, diffuser ou distribuer directement ou indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Ne pas publier, diffuser u distribuer directement u indirectement aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie u au Japn. EURO DISNEY S.C.A. Eur Disney S.C.A. annnce une prpsitin glbale, sutenue

Plus en détail

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse

Fiche programme Bureau Aquitaine Europe. Le programme Jeunesse en action 2007 2013. Jeunesse Fiche prgramme Bureau Aquitaine Eurpe Le prgramme Jeunesse en actin 2007 2013 Jeunesse Le prgramme eurpéen Jeunesse en Actin sutient des prjets à but nn lucratif à l intentin de jeunes âgés de 15 à 28

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Cnseil de la santé publique AVIS relatif à la vaccinatin par le vaccin pneumcccique cnjugué 11 décembre 2009 Vaccin pneumcccique cnjugué Un nuveau vaccin pneumcccique cnjugué (Prevenar 13 ), cmpsé

Plus en détail

CRiP Assises ITIL et Gouvernance. Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris

CRiP Assises ITIL et Gouvernance. Le 26 février 2013 Pavillon Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Guvernance Le 26 février 2013 Pavilln Dauphine, Paris CRiP Assises ITIL et Guvernance SYSTALIANS est un GIE infrmatique qui répnd spécifiquement aux besins des systèmes d infrmatin

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0

PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 PLATEFORME GREETERCITY.COM 2.0 FICHE TECHNIQUE DECEMBRE 2010. LE CONTEXTE Les utils de cmmunicatin et de gestin dévelppés par les rganisatins de greeters de par le mnde snt assez cmparables : Chaque rganisatin

Plus en détail

Présentation de l offre tracking de

Présentation de l offre tracking de Présentatin de l ffre tracking de Mvad Slutins, intégrateur de systèmes de gélcalisatin et de surveillance de mbiles, a cnslidé depuis 2006 un vaste prtfli de systèmes de tracking qui lui permet de prpser

Plus en détail

Retour d expérience : (40 mn)

Retour d expérience : (40 mn) AXA France Services Retur d expérience : Mise en place des cnditins de créatin de valeur chez AXA (40 mn) 18 Mai 2006-1- Smmaire de la présentatin AXA France en quelques chiffres Partie 1: les stratégies,

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

Intitulé du projet : Portail découverte des métiers et bourse de l alternance

Intitulé du projet : Portail découverte des métiers et bourse de l alternance Directin de la jeunesse, de l éducatin ppulaire et de la vie assciative Missin d animatin du Fnds d expérimentatins pur la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EXPERIMENTATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR «FACULTE

Plus en détail

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences?

La financiarisation du marché des matières premières, quelles conséquences? Cllque CEPII-CIREM-GROUPAMA, 20 ctbre 2011, Les transfrmatins de la mndialisatin Table rnde : Les frces de changement dans l écnmie mndiale La financiarisatin du marché des matières premières, quelles

Plus en détail

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX

FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX FIN-INTER-04 LA GESTION DES RISQUES INTERNATIONAUX Public cncerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 6 à 8 heures. Objectifs : Pré requis : Mdalités : Identifier les utils permettant de gérer

Plus en détail

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort.

L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE. Objectif(s) : Détermination du seuil de rentabilité, Détermination du point mort. L'ANALYSE DE L'ACTIVITE - LE SEUIL DE RENTABILITE Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Déterminatin du seuil de rentabilité, Déterminatin du pint mrt. Tableau de résultat différentiel. Principes, Exemples

Plus en détail

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION :

DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : PROJET DE GESTION LOCATIVE de bureaux a usage prfessinnel DE LA MAISON DE L ENTREPRISE DIRECTION DES PROJETS ET DE L ACCOMPAGNEMENT AU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES JuiLLET 2015 TITRE DE L ACTION : «EXPLOITATION

Plus en détail

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL

Assistant technique international en appui institutionnel dans le secteur de l hydraulique SENEGAL Agence belge de dévelppement, la CTB mbilise ses ressurces et sn expertise pur éliminer la pauvreté dans le mnde. Cntribuant aux effrts de la Cmmunauté internatinale, la CTB agit pur une sciété qui dnne

Plus en détail

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine

Réhabilitation des institutions financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience Africaine Public Disclsure Authrized N. 131 janvier 2000 Public Disclsure Authrized Public Disclsure Authrized Réhabilitatin des institutins financières rurales : les enseignements tirés du Bénin et l expérience

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

Développement Durable et Énergies Renouvelables

Développement Durable et Énergies Renouvelables Dévelppement Durable et Énergies Renuvelables Vus êtes artisan, cmmerçant, prfessin libérale, rganisme de lgements sciaux, cllectivité lcale, assciatin, entreprise, agriculteur, prpriétaire de lcaux prfessinnels

Plus en détail

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire

1 er Concours Créateurs/jeunes entreprises. Dossier de Presse. Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire 1 er Cncurs Créateurs/jeunes entreprises Dssier de Presse A l ccasin du premier anniversaire de la Pépinière d entreprises de Cœur d Estuaire, la Cmmunauté de

Plus en détail

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues

Obligations des employeurs par seuils d effectifs de l entreprise. Toutes entreprises confondues Obligatins des emplyeurs par seuils d effectifs de l entreprise Tutes entreprises cnfndues Affichages bligatires Déclaratin et cmmunicatin à caractère péridique : Déclaratins et cmmunicatins à caractère

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012

PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 PLAN DE TRAVAIL DU RÉSEAU DES FEMMES PARLEMENTAIRES DES AMÉRIQUES 2010 2012 Suivant les bjectifs du Réseau des femmes parlementaires des Amériques, les prirités d actin de la présidente du Réseau et les

Plus en détail

Guide des MOOC à l UL

Guide des MOOC à l UL Guide des MOOC à l UL Infrmatins pur les enseignants Page SOMMAIRE Qu est-ce qu un MOOC? Quelle différence entre un MOOC et un curs en ligne? Sur quelle platefrme héberger sn MOOC? J ai un prjet de MOOC

Plus en détail

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill

Formulaire d'inscription aux Services Marchand Skrill Frmulaire d'inscriptin aux Services Marchand Skrill Le frmulaire d'inscriptin aux services Marchand Skrill (l'«inscriptin») dit être signé par le Marchand u pur sn cmpte. Très imprtant : le Marchand dit

Plus en détail

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014

Hausse de plus de 40% pour le trafic des applis en mars 2014 Tendances du web Hausse de plus de 40% pur le trafic des applis en mars 2014 Trafic des sites web en France : -10,5% en myenne en mars 2014 vs mars 2013 Etude publiée le 29 avril 2014 1 4/24/2014 Cnfidential

Plus en détail

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 12 869 835,44 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS 1 Sciété annyme au capital de 12 869 835,44 eurs Siège scial : 16, rue de

Plus en détail

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice.

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION Objectif(s) : être capable de : Pré-requis : Mdalités : classer les charges et les prduits seln leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. cnnaissance

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

APPEL À COMMUNICATIONS Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 APPEL À COMMUNICATIONS Cllque internatinal sur la mesure des prduits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Date limite de sumissin : 29 ctbre 2015 Cntexte La transfrmatin numérique des mdes de créatin,

Plus en détail

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014

Utilisation de RAMSIS dans la conception automobile Lisa Denninger Apports et Limites des Mannequins Virtuels 18 Novembre 2014 Utilisatin de RAMSIS dans la cnceptin autmbile Lisa Denninger Apprts et Limites des Mannequins Virtuels 18 Nvembre 2014 Préambule Prise en cmpte de l ergnmie dans la cnceptin autmbile Les marques Peuget,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012

COMPTE RENDU DE REUNION Réunion du 21 septembre 2012 Chantier Financements Innvants de l efficacité énergétique Présents : Mme Gantier Shift Capital M Suchn Delitte M Garrel Acfi M Estienne Lb-p M Darrel Gdf Suez ( call cnférence) Melle Buhalassa Green Prperty

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012

Proposition de Veille Internet Campagnes Electorales 2012 Prpsitin de Veille Internet Campagnes Electrales 2012 Pur tut savir sur ce que les respnsables plitiques, candidats à l électin Présidentielle, candidats aux électins législatives disent de vus et sur

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs de l alimentation humaine Aperçu La FDA ffre cette traductin à titre de service pur l audience internatinale. Nus espérns que cette traductin vus sera utile. En dépit des effrts furnis par l Administratin pur que la traductin sit la plus

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES"

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES COOPÉRATIVES CITOYENNES RÈGLEMENT DE PARTICIPATION DES BOURSES "COOPÉRATIVES CITOYENNES" L'Agence pur l'entreprise et l'innvatin (AEI) met en œuvre un nuveau dispsitif de sutien aux prjets de cpératives cityennes. Dès septembre

Plus en détail

Cahier des charges pour le référencement dans le réseau MOUV EMPLOI

Cahier des charges pour le référencement dans le réseau MOUV EMPLOI Dévelppement d un réseau de partenaires lcaux spécialisés dans la mise à dispsitin de slutins de mbilité lcale (Lcatin de vitures, deux rues, transprt à la demande) Cahier des charges pur le référencement

Plus en détail

Société anonyme au capital de 12.953.409,21 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS

Société anonyme au capital de 12.953.409,21 euros Siège social : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS Sciété annyme au capital de 12.953.409,21 eurs Siège scial : 16, rue de la Ville l Evêque 75008 Paris 342 376 332 R.C.S. PARIS 1 Sciété annyme au capital de 12.953.409,21 eurs Siège scial : 16, rue de

Plus en détail

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations.

LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL. Elaboration du budget des charges de personnel. Notions sur les règles de calcul des rémunérations. LE BUDGET DES CHARGES DE PERSONNEL Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Elabratin du budget des charges de persnnel. Ntins sur les règles de calcul des rémunératins. Principes, Synthèse, Applicatin. TABLE

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décisin n 2007-1093 de l Autrité de réulatin des cmmunicatins électrniques et des pstes en date du 29 nvembre 2007 appruvant les tarifs des prduits du currier dmestique de marketin direct appartenant au

Plus en détail

Termes de Référence Consultant Intégré CDS SA

Termes de Référence Consultant Intégré CDS SA Termes de Référence Cnsultant Intégré CDS SA Date de Démarrage: 1 Septembre 2013 Durée: 3 mis avec une pssible extensin à 6 mis maximum Objectif : L bjectif du recrutement du Cnsultant intégré est de sutenir

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

Enquête Sectorielle 2010 ANALYSE DU PRET INDIVIDUEL ET DE L ENDETTEMENT CROISE

Enquête Sectorielle 2010 ANALYSE DU PRET INDIVIDUEL ET DE L ENDETTEMENT CROISE Enquête Sectrielle 2010 ANALYSE DU PRET INDIVIDUEL ET DE L ENDETTEMENT CROISE Janvier 2011 SOMMAIRE SYNTHESE... 3 METHODOLOGIE... 4 A. SITUATION DU SECTEUR DE LA MICROFINANCE A L INTERNATIONAL... 5 B.

Plus en détail

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE

PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE PRIMONIAL SÉRÉNIPIERRE CONTRAT D ASSURANCE VIE Le cntrat d assurance vie le plus innvant de l année 2012 * Avec le fnds Sécurité Pierre Eur : >> un investissement en immbilier avec une garantie permanente

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Bordeaux, mardi 23 septembre 2008

Bordeaux, mardi 23 septembre 2008 Brdeaux, mardi 23 septembre 2008 Cdiscunt.cm est aujurd hui le premier distributeur sur Internet de prduits de lisirs et d équipements à prix discunt. Sn ffre est cmpsée de prduits neufs de marques à des

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Infrmatique Business & High Technlgy Chapitre 7 : Supply Chain Management (SCM) Smmaire Intrductin... 1 Finalités de SCM... 1 Les

Plus en détail