2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps."

Transcription

1 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les grandeurs éudiées son les mouvemens, les déplacemens, les rajecoires, les viesses, les accéléraions. Remarque : En cinémaique, les solides éudiés son supposés indéformables. Un solide peu êre défini comme un ensemble de poins don les disances respecives resen inchangées au cour du emps. 1/ Référeniel. 1. Repère e solide de référence : 0 Le mouvemen d un solide ne peu êre défini que par rappor à un aure solide choisi comme référence e es appelé solide de référence. 1 On associera souven un repère de référence (O ; x r, y r, z r ) au solide de référence, permean de repérer avec précision la posiion e le mouvemen du solide. 2. Repère de emps. 2 En mécanique le emps es considéré comme absolue e uniforme. Chaque fragmen de emps es idenique au suivan. On le schémaise par une droie orienée de droie gauche, du passé vers le fuur. Si une origine es nécessaire elle sera nommée : 0 pour = n L unié de emps es la seconde (s). à 3. Sysème de référence. Le sysème de référence es ou simplemen l addiion d un solide de référence e d un repère de emps. 2/ Mouvemens absolus e relaifs. 1. Mouvemen absolu. Un mouvemen es di absolu s il es défini par rappor à un repère ou un référeniel absolu. Un repère absolu es un repère qui es au repos absolu dans l univers. La erre es en mécanique indusrielle un bon repère absolu. 2. Mouvemen relaif. Un mouvemen es di relaif s il es défini par rappor à un repère ou un référeniel relaif. Un repère relaif es un repère qui bouge dans l univers. Page 1 / 8

2 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Exemple : Prenons le cas d un rain qui se déplace à une viesse consane de 4 Km/h par rappor au sol. Ici le sol donc la erre es un repère absolu. Mainenan, un voyageur se déplace à une viesse consane de 4 Km/h par rappor au rain e dans le même sens que celui du rain. Ici le ain es un repère relaif. Le rain à une viesse absolue par rappor à la erre e dans un sens «posiif». Le voyageur à une viesse relaive par rappor au rain. Le voyageur à donc une viesse absolue par rappor à la erre de 8 Km/h. 3. Ecriure du Mouvemen. Noaion : Mouvemen du solide 1 par rappor solide de référence 0. Mouvemen Apparenan au solide M v 1/0 Solide de référence Par rappor au 3/ Principaux mouvemens plans de solides. Un solide exécue un mouvemen plan lorsque ous les poins qui le consiue se déplace dans des plans parallèles enre eux. Par commodié, le plan reenu pour définir le mouvemen sera celui qui conien le cenre de gravié G e le solide sera assimilé à une fine feuille. Cee schémaisaion perme de rassembler dans une même caégorie la plupar des mouvemens de solides renconrés en echnologie. Mouvemen Propriéés Exemple : Translaion reciligne Translaion curviligne A A B B Roaion Posiion 1 Posiion 2 Le solide ourne ou es animé d un mouvemen angulaire auour d un axe fixe perpendiculaire au plan du mouvemen. Les poins du solide décriven des cercles ou des porions de cercle cenrés sur l axe de roaion. Toues les lignes du solide ournen du même angle θ à chaque insan considéré. Page 2 / 8

3 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : 4/ Poins coïncidens e rajecoire. 1. Noion de poins coïncidens. Les poins coïncidens son poins qui peuven apparenir plusieurs solides en même emps. On peu à ou insan considérer un poin comme lié à un solide ou à un aure e ces mouvemens par rappor à solide de référence. 2. Trajecoire d un poin. des à éan suivre un La rajecoire d un poin es la race de ses posiions successives laissées dans l espace par son déplacemen au cour du emps. Noaion : Trajecoire A Trajecoire A apparenan au solide 1 par rappor solide de référence 0. Exemple : roue avan de bicyclee. apparenan au solide T A 1/0 par rappor solide de référence au A es le poin de conac enre la roue (1) e le sol (0). B es le cenre du moyeu enre le cadre e la roue. C es un poin apparenan à une poignée de frein. Le vélo se déplace en ranslaion reciligne. Pour un our de roue : T C 2/0 = segmen de droie CC T B 2/0 = segmen de droie BB T A 2/0 = segmen de droie AA T A 1/2 = cercle de cenre B e de rayon AB. T A 1/0 = courbe pariculière appelée cycloïde. Vocabulaire : Pour un mouvemen de ranslaion reciligne, la rajecoire es une droie. Pour un mouvemen de ranslaion circulaire, la rajecoire es une courbe quelconque. Pour un mouvemen de roaion, la rajecoire es circulaire. Page 3 / 8

4 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : 5/ Translaion des solides. Lorsqu un solide es en ranslaion, chaque ligne de celui-ci se déplace parallèlemen à sa posiion iniiale au cours du emps. 1. Propriéés. Tous les poins du solide en ranslaion on des rajecoires ideniques. Tous les poins du solide on même viesse. Tous les poins du solide on même accéléraion. Le mouvemen de ranslaion d un solide es complèemen défini par le mouvemen de n impore quel poin. 2. Différens cas. a) Translaion reciligne : Les rajecoires des poins son des segmens de droies parallèles. b) Translaion circulaire : Les rajecoires des poins son des courbes géomériques quelconques ideniques du plan. 3. Mouvemens de ranslaions recilignes. x 0 = la disance à l insan 0. 0 = le emps à l insan 0. x 1 = la disance à l insan 1. 1 = le emps à l insan 1. x = la différence de disance enre deux oins. = la différence de emps enre deux insans. 4. Viesse moyenne. L unié de disance es le mère (m). L unié de emps es la seconde (s). La viesse moyenne de A enre les insans e es égale à la disance parcourue divisée par le emps mis pour parcourir cee disance. La viesse moyenne se mesure en mère par seconde (m/s). 0 =0 2 = 1 + v moy = x A 0 x 1 A 1 x 2 x A 2 Exemple : sur un ronçon d auoroue parfaiemen reciligne, un véhicule parcour 5 km en 3 minues e 20 secondes. Déerminez la viesse moyenne du véhicule : Réponse : 5. Accéléraion. Les accéléraions raduisen les variaions de la viesse (ralenissemen, accéléraion). L accéléraion moyenne a moy enre les insans e es égale à la variaion de la viesse v divisée par. Page 4 / 8

5 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : 6/ Mouvemens reciligne uniforme. C es le mouvemen le plus simple, sans accéléraion (a = 0) e avec une viesse consane au cours du emps. Equaions de mouvemen : Allure ypique des graphes : x x = v + x 0 0 a = 0 v = v 0 = consane x = v 0. + x 0 v v = v 0 a x 0 : déplacemen iniiale à = 0 v 0 : viesse du mouvemen x : déplacemen à l insan. a = 0 Déplacemen Le déplacemen x augmene en foncion du emps viesse La viesse v es consane, elle n'augmene pas en foncion du emps. 7/ Mouvemens reciligne uniformémen varié. Accéléraion L'accéléraion a es nulle e le rese ou au long du emps. L'accéléraion uniforme de la viesse es l'augmenaion, ou la diminuion, de cee dernière d'une quanié consane de viesse à chaque fracion de emps qui se succède. Elle se mesure en mère par seconde par seconde auremen di en mère par seconde au carré (m/s 2 ). Equaions de mouvemen : Allure ypique des graphes : a = Consane v = a + v 0 x = 1/2 a 2 + v 0 + x 0 Formule uile : v 2 = v a (x x 0 ) x 0 : déplacemen iniiale à = 0 v 0 : viesse du mouvemen x : déplacemen à l insan. : le emps de déplacemen. a a = Consane v v = a + v0 x + x0 v x = / a 2 Accéléraion L'accéléraion a es consane, elle n'augmene pas en foncion du emps. viesse La viesse v augmene d'une valeur consane a en foncion du emps. Déplacemen Le déplacemen x augmene en foncion du emps. La courbe es une parabole. Page 5 / 8

6 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : 8/ Mouvemen de roaion. 1. Propriéés. Tous les poins du solide en roaion on des rajecoires circulaires de même cenre. Tous les poins du solide on la même viesse angulaire. Tous les poins du solide on la même accéléraion angulaire. 2. Roaion de solides. La roaion d un solide es définie par son mouvemen angulaire. Pour un solide en roaion plane (roaion d axe O), il suffi de mesurer l angle de roaion θ d une droie quelconque (OA, OB, ec.) apparenan au solide pour repérer la roaion de celui-ci. Remarques : 1 our = 2π radian = 360 Si N es la viesse de roaion en ours par minue, alors : (en rad/s) 3. Viesse angulaire ou viesse de roaion ω. Viesse angulaire moyenne : ω moy ω = π.n 30 θ' θ θ = = ' Exemple : Un changeur d'ouils effecue une roaion de 30 en 1,5 seconde pour emmener un fore à la broche de la machine. Réponse : 4. Accéléraion Angle en rad/s = (30 x 2π) / 360 = 0,523 θ 0,523 ω moy = = 1,5 = 0,349 rad / s L'accéléraion es la variaion de la viesse, augmenaion ou diminuion. De la même manière que pour la viesse, on aura une accéléraion moyenne qui s'obiendra par la différence de viesse par rappor au emps e une accéléraion insananée qui se calculera à un insan, c'es à dire lorsque la variaion de emps sera rès proche de zéro. 5. Viesse linéaire d un poin dans son mouvemen de roaion. La rajecoire de A, T A, es le cercle de cenre O e de rayon OA = R r V A es angene en A au cercle (T A ) ; elle es égalemen perpendiculaire en A à OA. L inensié de r V A es égale au produi de OA par la viesse angulaire ω du solide : V A = ω. OA = ωr Page 6 / 8

7 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : 9/ Mouvemen de roaion uniforme. C'es le mouvemen le plus simple, sans accéléraion e avec une viesse consane. L'angle parcouru se calcule en foncion de la viesse de roaion e du emps de déplacemen. L accéléraion angulaire es nulle e les équaions de mouvemen son : Equaions de mouvemen : α = 0 ω = ω 0 = consane θ = θ 0 + ω. θ 0 = l'angle déjà parcourue à l'insan 0. = le emps de déplacemen. ω 0 = la viesse iniiale du mouvemen. θ = l'angle à l'insan. Remarque : Ces équaions de mouvemen son les mêmes que celles du mouvemen de ranslaion. x es remplacé par θ, v par ω e a par α. 10/ Mouvemen de roaion uniforme varié. L'accéléraion uniforme de la viesse es l'augmenaion, ou la diminuion, de cee dernière d'une quanié consane de viesse à chaque fracion de emps qui se succède. Elle se mesure en radian par seconde par seconde auremen di en radian par seconde au carré (rad /s 2 ). L accéléraion angulaire n es pas nulle e les équaions de mouvemen son : Equaions de mouvemen : θ = 1/2 α 2 + ω 0 + θ 0 ω = α + ω 0 α = Consane Remarque : Si α > 0, il y a accéléraion ; si α < 0 il y a décéléraion ou freinage. Exemple : Un arbre de urbine aein la viesse de 4000 r/mn en 8 minues. Déerminons les équaions de mouvemen si l'accéléraion es consane. Réponse : C'es un mouvemen de roaion uniformémen varié donc les équaions de mouvemen son : θ = 1/2 α 2 + ω 0 + θ 0 θ = 1/2 α 2 ω = α + ω 0 ω = α α = Consane Formule uile : ω 2 = ω α (θ θ 0 ) à = 0 θ 0 = 0. ω 0 = 0. θ 0 = l'angle déjà parcourue à l'insan 0. = le emps de déplacemen. ω 0 = la viesse iniiale du mouvemen. θ = l'angle à l'insan. Page 7 / 8

8 Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : à = 8 mn = 8 x 60 = 480 secondes ω = α ω = α α = ω / = 418,87 / 480 = 0,872 rad / s 2 θ = 1/2 α 2 θ = 1/2 α 2 α = Consane Ce qui nous donne : ω = 0,872 θ = 0,436 2 Conclusion : On peu mainenan déerminer l'angle parcouru θ ou la viesse ω aeine par l'arbre à n'impore quel momen du cycle. Viesse e accéléraion d'un poin (dans un mouvemen de roaion uniformémen varié) Viesse La rajecoire de A, T A, es le cercle de cenre O e de rayon OA = R VA es angene en A au cercle (T A ) ; elle es égalemen perpendiculaire en A à OA. L'inensié de VA es égale au produi de OA par la viesse angulaire ω du solide. R V A = ω.oa = ω.r Accéléraion L'accéléraion a A A possède une composane normale a n (dirigée de A O) e une composane angenielle a (angene à T A ou perpendiculaire à OA) vers a A = n a + a a = α.r a n = ω 2.R = V A 2 / R = ω.v A Différens cas Page 8 / 8

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

CINEMATIQUE : MOUVEMENTS PARTICULIERS

CINEMATIQUE : MOUVEMENTS PARTICULIERS Cinémaique Analyique CINEMATIQUE : MUVEMENTS PARTICULIERS 1. Mouvemen de ranslaion : Définiions 1.1. Translaion d un solide Tous les poins d'un solide en ranslaion on : - Des rajecoires ideniques - La

Plus en détail

La cinématique est la partie de la mécanique qui étudie le des corps, indépendamment des qui les produisent. Les grandeurs étudiées sont

La cinématique est la partie de la mécanique qui étudie le des corps, indépendamment des qui les produisent. Les grandeurs étudiées sont Introduction : La cinématique est la partie de la mécanique qui étudie le des corps, indépendamment des qui les produisent. Les grandeurs étudiées sont Remarque : En cinématique, les solides étudiés sont

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

Le Principe de PASCAL

Le Principe de PASCAL Hydraulique LES LOIS D HYDROSTATIQUE N 1/8 LA FORCE. On appelle FORCE oue acion qui end à modifier l éa d un corps. Elle s exprime en NEWTON (symbole N). La force es définie par son sens, son inensié,

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point UN AUTRE PARADOXE : équaion horaire du mouvemen d un poin. - INTRODUCTION La relaivié resreine es l obje de nombreu paradoes comme on a pu le consaer dans d aures ees proposés dans ce dossier. La majorié

Plus en détail

Interpolation de positions-clefs

Interpolation de positions-clefs Inerpolaion de posiions-clefs François Faure able des maières rajecoires. Inerpolaion linéaire...............................2 Inerpolaion cubique...............................3 Courbes en dimension n............................

Plus en détail

Exercices Cinématique 3

Exercices Cinématique 3 Exercices Cinémaique 3 1. Quelle différence y a--il enre la viesse insananée e la viesse moyenne? 2. Parmi les objes suivans, lesquels pourraien avoir une viesse moyenne idenique à leur viesse insananée?

Plus en détail

Notion d oscillateur mécanique

Notion d oscillateur mécanique CHAPITRE 11 SYSTÈMES OSCILLANTS 1 Noion d oscillaeur mécanique 1. Définiion On appelle oscillaeur (ou sysème oscillan) un sysème pouvan évoluer, du fai de ses caracérisiques propres, de façon périodique

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; (S) M 1. O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; (S) M 1. O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 écanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en mouemen

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B =

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B = 1. Couplage par inerie e amorisseur accordé a b α m k F F x 0 0 (a Bâimen de masse sans le disposiif d amorissemen Les forces qui s appliquen au bâimen son : - la force due aux rafales de ven, - la force

Plus en détail

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301 FSMH TOULOUSE Biomécanique L1 UE11 Suppor de cours Amaranini Waier Duclay Laurens Julien DUCLAY julien.duclay@univ-lse3.fr Pôle Spor - Bureau 31 z (m) Exemple 1 : équaions horaires O ez Chue libre vericale

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

CAP C.C.F. Académie de BORDEAUX ÉTUDE DU MOUVEMENT D UN SOLIDE FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE AU PROFESSEUR

CAP C.C.F. Académie de BORDEAUX ÉTUDE DU MOUVEMENT D UN SOLIDE FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE AU PROFESSEUR Ce documen comprend : une fiche descripive du suje desinée au professeur. une siuaion d évaluaion desinée au candida. une grille d'évaluaion / noaion desinée au professeur. FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0 Balisique Inroducion La balisique es l'éude du mouvemen des mobiles soumis à la force raviaionnelle. Galilée (1564-164) a éé le premier à décrire de façon adéquae le mouvemen des projeciles e à démonrer

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Courbes paramérées Exercices de Jean-Louis Rouge. Rerouver aussi cee fiche sur www.mahs-france.fr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE

Chapitre III DÉRIVÉE D'UNE FONCTION COMPOSÉE Chapire III DÉRIVÉE DUNE FONCTION COMPOSÉE. RÈGLES DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... DÉFINITION DUNE FONCTION COMPOSÉE..... LOI DE DÉRIVATION DUNE FONCTION COMPOSÉE....3. DÉRIVATION DES FONCTIONS

Plus en détail

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan

Exercices sur les courbes paramétrées dans le plan Exercices sur les courbes paramérées dans le plan Dans le plan P muni d un repère orhonormé O, i, j, on considère la courbe C définie par les équaions x paramériques y ) Eudier les variaions de x e y Donner

Plus en détail

Révision Mécanique. 2 e but. Monticule 1 er but. 3 e but. Marbre. Vitesse (m/s) 20

Révision Mécanique. 2 e but. Monticule 1 er but. 3 e but. Marbre. Vitesse (m/s) 20 Révision Mécanique 1 Parmi les siuaions suivanes, lesquelles monren que l'obje ou la personne ne son soumis à aucune force résulane? 1. Un cyclise qui raleni.. Un vieillard qui es assis sur un banc dans

Plus en détail

Ouvre portail. 1. Présentation du système

Ouvre portail. 1. Présentation du système Ouvre porail TD 1. Présenaion du sysème L ouvre-porail auomaisé éudié perme l ouverure e la fermeure d un porail chez les pariculiers de façon auomaique ou semiauomaique. L ouvre porail es ariculé sur

Plus en détail

SOMMAIRE. 1 ) RAPPEL D ELECTROMAGNETISME (INDUCTION ) page 2

SOMMAIRE. 1 ) RAPPEL D ELECTROMAGNETISME (INDUCTION ) page 2 Cours moeur pas à pas OMMAE ) APPEL D ELECTOMAGNETME (NDUCTON ) page ) PNCPE DU MOTEU PA A PA page 3. ) PNCPE DE COMMANDE page 3. ) DENTON DE TYPE DE EQUENCEMENT page 3.3 ) LE DEENT TYPE DE MOTEU page

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Exercices supplémentaires Série 1

Exercices supplémentaires Série 1 PHYSIQUE Phy-5042 Exercices supplémenaires Série 1 NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version du 24 noembre 2003 Rédigé par Séphane Laoie laoie.sephane@csdgs.qc.ca Dimension 2.1 1. Quel graphique représene

Plus en détail

Redressement commandé

Redressement commandé Redressemen commandé Exercice 1 On donne ci-dessous le chronogramme de la ension aux bornes de la charge u C.( 1 V / div ) La fréquence du signal u issue du ransformaeur es de 5 Hz. De plus, on donne E

Plus en détail

Mvt 1/0 1 OBJET DE LA CINÉMATIQUE 2 LES RÉFÉRENCES

Mvt 1/0 1 OBJET DE LA CINÉMATIQUE 2 LES RÉFÉRENCES GÉNÉRALITÉS 1 OBJET DE LA CINÉMATIQUE La cinématique est la partie de la mécanique qui étudie les mouvements sans tenir compte des forces qui les ont provoqués. On étudiera donc : Les vitesses Les trajectoires

Plus en détail

Formalisme des processus aléatoires

Formalisme des processus aléatoires HAPITRE Formalisme des processus aléaoires. - Signal déerminise e signal aléaoire.. - Signal déerminise Les signaux déerminises son connus par leur représenaion emporelle e specrale. Dans le domaine emporel,

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

Corrigé CCP 1 PSI 2014

Corrigé CCP 1 PSI 2014 Parie Corrigé CCP PSI 4 Dans oues les quesions géomériques, le plan es muni d'un repère orhonormé ( O, i, ) j La courbe représenaive de f es le segmen [OA], où A es de coordonnées (, ) : sa longueur es

Plus en détail

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé CINETIQUE CHIMIQUE. Viesse de réacion en réaceur fermé. Généraliés sur la cinéique chimique L obje de la cinéique chimique es l éude de l évoluion au cours du emps d une réacion hermodynamiquemen possible.

Plus en détail

PC Cin-graph Page 1. Cours : CINEMATIQUE TERMINALE SCIENTIFIQUE. Constitution du dossier. Sujet : Mouvements et trajectoires

PC Cin-graph Page 1. Cours : CINEMATIQUE TERMINALE SCIENTIFIQUE. Constitution du dossier. Sujet : Mouvements et trajectoires TERMINALE SCIENTIFIQUE COURS Science de l ingénieur Fichier : GENIE MECANIQUE : CINEMATIQUE CINEGRAPH-00-T.DOC Ce sujet comporte 5 pages N : CIN1-00-T Constitution du dossier Cours : CINEMATIQUE Sujet

Plus en détail

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0 DÉRIVONS EN VITESSE Objecif Ouils Comparer deux approximaions du nombre dérivé d une foncion numérique en un poin, l une issue de la définiion maémaique usuelle, l aure uilisée par les calcularices. Nombre

Plus en détail

2 Compléter un tableau de proportionnalité

2 Compléter un tableau de proportionnalité 1 Reconnaire un ableau de proporionnalié OJECTIF 1 DÉFINITION Il y a proporionnalié dans un ableau de nombres à deux lignes lorsque les nombres de la deuxième ligne s obiennen en muliplian ceux de la première

Plus en détail

Fonction «Génération de signaux non sinusoïdaux»

Fonction «Génération de signaux non sinusoïdaux» Foncion «Généraion de signaux non sinusoïdaux» Générer un signal élecrique consise à produire des variaions de ension don les caracérisiques de forme, d ampliude e de fréquence son connues. Les signaux

Plus en détail

Équations différentielles du premier ordre

Équations différentielles du premier ordre Équaions différenielles du premier ordre Vous rouverez ici de brefs résumés e exemples sur les applicaions concrèes des équaions différenielles du premier ordre : variaion de empéraure désinégraion radioacive

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GENIE MECANIQUE Session 211 SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 2 heures Coefficien : 5 CALCULATRICE AUTORISÉE L emploi de

Plus en détail

USTHB Faculté de Physique Année ère année ST Corrigé de la série cinématique Sections 16 à 30

USTHB Faculté de Physique Année ère année ST Corrigé de la série cinématique Sections 16 à 30 USTHB Faculé de Physique Année 011-01 1ère année ST Corrigé de la série cinémaique Secions 16 à 30 Hachemane Mahmoud (ushbs10@gmail.com) Monsieur A. Dib e Mademoiselle R. Yekken son remerciés pour leurs

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

Exemples : réaction entre I 2 et S 2 O 3

Exemples : réaction entre I 2 et S 2 O 3 Résumé proposé par I. Réacions rapides - Réacions lenes 1. Réacions rapides Une réacion es rapide si elle semble achevée dès que les réacifs son en conac. Une réacion rapide se fai quasi insananémen, dés

Plus en détail

CHAPITRE 4. CINÉMATIQUE Généralités sur les espaces, les vitesses et les accélérations Généralités

CHAPITRE 4. CINÉMATIQUE Généralités sur les espaces, les vitesses et les accélérations Généralités CHAPITRE 4. CINÉMATIQUE... - 1-4.1. Généralié ur le epace, le iee e le accéléraion... - 1-4.1.1. Généralié... - 1-4.1.. Epace parcouru... - - 4.1.3. Viee... - - 4.1.4. Accéléraion... - - 4.. Mouemen reciligne...

Plus en détail

EXERCICES : TORSION (Version du 23 mai 2016 (10h48))

EXERCICES : TORSION (Version du 23 mai 2016 (10h48)) EXERCICES : TORSION (Version du mai 016 (10h48))! 6.01. Déerminer le diamère d de l arbre d une machine de 149. kw ournan à la viesse de 10 /min. On suppose que la conraine d uilisaion en orsion 0 N mm.

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU Soluionnaire hysique, Élecricié e Magnéisme, Harris Benson Soluionnaire rédigé par Maxime Verreaul, professeur CHATE 7 LES CCUTS À COUANT CONTNU 7 FAUX. Le couran es le même en ou poin du circui. 7 Comme

Plus en détail

Représentations multiples d un signal électrique triphasé

Représentations multiples d un signal électrique triphasé Représenaions muliples d un signal élecrique riphasé Les analyseurs de puissance e d énergie Qualisar+ permeen de visualiser insananémen les caracérisiques d un réseau élecrique riphasé. Représenaion emporelle

Plus en détail

Annexe A: dérivées et intégrales : un bref survol

Annexe A: dérivées et intégrales : un bref survol Annexe A: érivées e inégrales : un bref survol Bien que vous ayez éjà vu une parie e ces sujes au niveau collégial e qu'en MAT-5 ils seron revus en éails, on peu néanmoins examiner rapiemen ce que représene

Plus en détail

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO

Unité 6 : La proportionnalité numérique 3 ème ESO UITÉ 6 : LA PROPORTIOALITÉ UMÉRIQUE POUR DÉBUTER Il fau rappeler - Définiion de grandeur : Une grandeur es une caracérisique qui es mesurée, e la valeur es exprimée par un nombre. Le concep de grandeur

Plus en détail

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N

MODULE: VIBRATIONS. Chapitre 4: Mouvement forcé à un degré de liberté. Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T L E M C E N ECOLE SUPÉRIEURE EN SCIENCES APPLIQUÉES --T L E M C E N- FORMATION PRÉPARATOIRE NIVEAU : IEME ANNÉE MODULE: VIBRATIONS Chapire 4: Mouvemen forcé à un degré de liberé Dr. Fouad BOUKLI HACENE E S S A - T

Plus en détail

Contrôle de physique n 4

Contrôle de physique n 4 Conrôle de physique n 4 Un groupe délèves musiciens souhaie réaliser un diapason élecronique capable démere des sons purs, en pariculier la noe la 3 (noe la roisième ocave). Cee noe ser de référence aux

Plus en détail

1 Proportionnalité et représentation graphique

1 Proportionnalité et représentation graphique 1 Proporionnalié 1 Proporionnalié e représenaion graphique 1 a) proporionnalié e conséquences On di qu il y a proporionnalié dans un ableau lorsque l on peu passer d une ligne à l aure en muliplian par

Plus en détail

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C.

+ C. Figure En appliquant la loi d'additivité des tensions, établir une relation entre E, u R et u C. Principe d une minuerie (Afrique 2006) 1. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION. Le monage du circui élecrique schémaisé ci-dessous (figure 1) compore : - un généraeur idéal de

Plus en détail

Représentations multiples d un signal électrique triphasé

Représentations multiples d un signal électrique triphasé Représenaions muliples d un signal élecrique riphasé Les analyseurs de puissance e d énergie Qualisar+ permeen de visualiser insananémen les caracérisiques d un réseau élecrique riphasé. Les Qualisar+

Plus en détail

Série d exercices Bobine et dipôle RL

Série d exercices Bobine et dipôle RL xercice 1 : Série d exercices Bobine e dipôle R On réalise un circui élecrique comporan une bobine d inducance e de résisance r, un conduceur ohmique de résisance R, un généraeur de ension de f.é.m. e

Plus en détail

Mouvement d'un solide

Mouvement d'un solide Chap7 Mouvement d'un solide I. Mouvement d'un point 1. Relativité du mouvement: On appelle référentiel un objet par rapport auquel le physicien étudie le mouvement. Tout mouvement est relatif au référentiel

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonne Maser GSI - Capeurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriéés générales des capeurs Noion de mesure Noion de capeur: principes, classes, caracérisiques

Plus en détail

PHYSIQUE APPLIQUÉE. Durée : 4 heures Coefficient 3

PHYSIQUE APPLIQUÉE. Durée : 4 heures Coefficient 3 PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 4 heures Coefficien 3 Le problème éudie l enraînemen d un venilaeur conrôlan le irage d une chaudière de fore puissance équipan une usine de pâe à papier. La régulaion de empéraure

Plus en détail

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque?

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque? Nom : Prénom : Conrôle de mahémaiques, Le mercredi 30 mai 2012 Exercice 1. [3 poins] 1) Parmi les cinq premières figures numéroées de a) à e) recopie sur a copie le numéro de celles qui son des polygones

Plus en détail

GENERALITES SUR LA CINÉTIQUE CHIMIQUE

GENERALITES SUR LA CINÉTIQUE CHIMIQUE ere année Meecine Cinéique Chimique GENERLITES SUR L CINÉTIQUE CHIMIQUE Inroucion La cinéique chimique es la science qui s occupe e la façon on les réacions chimiques procèen (mécanisme) e e leur viesse.

Plus en détail

Redresser une photo avec Paint Shop Pro

Redresser une photo avec Paint Shop Pro Redresser une poo aec Pain Sop Pro Définiions 'obje poograpié es supposé comporer un recangle, ou au moins deux segmens de droie parallèles, qu'il s'agi de redresser En effe, si la poo n'es pas prise de

Plus en détail

GRANDEURS PERIODIQUES

GRANDEURS PERIODIQUES GRANDEURS PERIODIQUES I. GRANDEURS VARIABLES 1. NOAIONS Nous représenons par une lere minuscule la valeur insananée d'une grandeur élecrique variable (inensié de couran i, ension u). La valeur maximale

Plus en détail

B. OSCILLATIONS, ONDES ET LUMIERE. 1. Introduction. ! Importance des phénomènes périodiques

B. OSCILLATIONS, ONDES ET LUMIERE. 1. Introduction. ! Importance des phénomènes périodiques B. OSCILLATIONS, ONDES ET LUMIERE 1. Inroducion Un oscillaeur es un sysème qui effecue des mouvemens d aller-reour de par e d aure d une posiion moyenne, par un mouvemen plus ou moins régulier. Si les

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

Exercices M1: Cinématique du point. A) Questions de compréhension. LCD Physique 2eBC 1 Ex2eMeca1_13.docx 04/11/2013

Exercices M1: Cinématique du point. A) Questions de compréhension. LCD Physique 2eBC 1 Ex2eMeca1_13.docx 04/11/2013 LCD Physique ebc 1 Exercices M1: Cinémaique du poin A) Quesions de compréhension 1) Un voyageur dans un rain en mouvemen à viesse consane laisse omber un obje. Esquisser l allure de la rajecoire : pour

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

Le gyroscope. par Gilbert Gastebois

Le gyroscope. par Gilbert Gastebois Le gyroscope 1. Schémas par Gilber Gasebois 2. Éude du mouvemen d'une oupie. Une oupie es un gyroscope don l'une des exrémiés de l'axe es posée sur le sol sans possibilié de glissemen. : viesse angulaire

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

LOIS FONDAMENTALES EN COURANT CONTINU

LOIS FONDAMENTALES EN COURANT CONTINU Chapire : LOS FONMENTLES EN CONT CONTN u cours de ce chapire, nous apprendrons à connaîre les grandeurs fondamenales que son le couran e la ension, à éablir e à appliquer les lois fondamenales dies des

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémaique : Processus & Réponse Hydrologiques Exercice n HA 0101 - Corrigé Logo opimisé par J.-D.Bonour,

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

Chapitre 0 : Ondes. Equations d onde. Solutions.

Chapitre 0 : Ondes. Equations d onde. Solutions. Spéciale PSI - Cours "Physique des ondes" Complémens Chapire : Ondes. Equaions d onde. Soluions. Conens Qu es-ce qu une onde?. Le concep d onde.... Ondes planes....3 Ondes planes progressives... 3. Ondes

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE UNITÉ 1: L CINÉMTIQUE Cinémaique: es la branche e la physique qui raie e la escripion u mouemen objes sans référence aux forces ni aux causes régissan ce mouemen. 1.1 L VITESSE ET L VITESSE VECTORIELLE

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également.

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également. ÉTUDE DE COURBES PARAMÉTRÉES 39 6. Éude de courbes paramérées 6.. Définiions Remarques La courbe (C) n'es pas nécessairemen le graphe d'une foncion ; c'es pourquoi on parle de courbe paramérée e non pas

Plus en détail

Minisère de l éducaion & de la formaion D. R. E. N Lycée Secondaire -Haouaria Devoir de conrôle N 1 Classes : 4 e Sc- Exp & Mah Dae : 15/11 /2008 Durée : 2 H Maière : Sciences Physiques profs: Laroussi

Plus en détail

Le mouvement & vitesse Situation problème Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile?

Le mouvement & vitesse Situation problème Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile? Le mouvement & vitesse Situation problème Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile? Bilan: les deux! Cela dépend du point de vue de l observateur : pour un autre voyageur

Plus en détail

La position du mobile est déterminée par la connaissance de l abscisse x du vecteur position OM. . ii) Sur le plan : si le mouvement est dans le plan

La position du mobile est déterminée par la connaissance de l abscisse x du vecteur position OM. . ii) Sur le plan : si le mouvement est dans le plan Le mouvement & vitesse Situation déclenchante Durant un voyage en train, un voyageur assis est-il en mouvement ou immobile? Bilan: les deux! Cela dépend du point de vue de l observateur : pour un autre

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Eude mérique des courbes Exercices de Jean-Louis ouge erouver aussi cee fiche sur wwwmahs-francefr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

La cinématique Chapitre 6. La cinématique du point

La cinématique Chapitre 6. La cinématique du point La cinématique du point Objectif : Utiliser des démarches et des méthodes permettant de décrire et de caractériser les mouvements (trajectoire, vitesse et accélération) de tous les points des solides d

Plus en détail

SERIES CHRONOLOGIQUES

SERIES CHRONOLOGIQUES SERIES CHRONOLOGIQUES On appelle série chronologique ou chronique une série d'observaions échelonnées dans le emps. Les inervalles enre deux mesures peuven êre quelconques. En général, ils son de même

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

M1 Economie : "colle" d économie industrielle

M1 Economie : colle d économie industrielle M Economie : "colle" d économie indusrielle Armel JACQUES novembre 0 Les calcularices son auorisées ; en revanche les appareils permean de communiquer (éléphone porable ou aures) son inerdis. Concurrence

Plus en détail

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage

2nde FICHE n 8 Utiliser les différents types de pourcentage 2nde FICHE n 8 Uiliser les différens ypes de pourcenage Lorsque l on éudie un problème avec des pourcenages, il convien d abord de se poser la quesion du ype de pourcenage uilisé dans ce problème : le

Plus en détail

Concours Pascal (9 Sec. III)

Concours Pascal (9 Sec. III) Concours canadien de mahémaiques Une acivié du Cenre d'éducaion en mahémaiques e en informaique, Universié de Waerloo, Waerloo, Onario e Concours Pascal (9 Sec. III) Le mercredi 21 février 2001 Avec la

Plus en détail

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n

Première STG Chapitre 4 : taux d'évolution. page n Première STG Chapire 4 : aux d'évoluion. page n 1 On peu lire dans un journal : " Le prix de la able basse, qui es passé de 500 à 502, n'a praiquemen pas bougé. " e plus loin : " Hausse impressionnane

Plus en détail

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C.

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C. Chapire 6 : Eude du dipôle R C. I. Le condensaeur. Connaîre la représenaion symbolique d'un condensaeur. En uilisan la convenion récepeur, savoir oriener un circui sur un schéma, représener les différenes

Plus en détail

Réponse d un dipôle RL à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RL à un échelon de tension éonse d un diôle L à un échelon de ension Tire Descriion emarques 1- Le diôle L es une associaion en série d une bobine e d un conduceur ohmique (ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es

Plus en détail

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre

Cinétique de l oxydation du sulfite de cuivre Cinéique de l oxydaion du sulfie de cuivre Grégory Vial 11 avril 2006 Résumé On s inéresse à l oxydaion du sulfie de cuivre : il s agi d une réacion d auocaalyse don l éude cinéique condui à un problème

Plus en détail

Cinématique. problèmes et solutions

Cinématique. problèmes et solutions Cinéaique problèe e oluion APA514 Exercice : la cinéaique Hier 01 Moueen linéaire Problèe Un coureur odifie a iee de 6, / à 7, / en 4. a) Déerinez a iee enne duran ce 4. b) Déerinez on accéléraion enne.

Plus en détail

Energétique du point matériel et du solide en translation

Energétique du point matériel et du solide en translation Energéique du poin maériel e du solide en ranslaion I. TRAVAIL D UNE FORCE I.A.1 Inroducion : approche inuiive du ravail. Dans nore vie de ous les jours nous uilisons souven le erme de ravail en disan

Plus en détail

Cas du circuit RL. I. Un exemple d application d un circuit RL : un composant du système d alimentation en gazole d une Logan.

Cas du circuit RL. I. Un exemple d application d un circuit RL : un composant du système d alimentation en gazole d une Logan. Cas du circui I. Un exemple d applicaion d un circui : un composan du sysème d alimenaion en gazole d une ogan. xrai du suje IBAN 2006 a Dacia ogan, conçue par le consruceur français enaul es produie au

Plus en détail

Patins rouleurs. Patins rouleurs Steerman SX et S. Capacité t

Patins rouleurs. Patins rouleurs Steerman SX et S. Capacité t Seerman SX e S Capacié 10-100 Ces pains rouleurs pour charges lourdes universels on éé consruis pour le ranspor sûr e économique des charges allan jusqu à 100. Une configuraion différene de la parie imon

Plus en détail

1 ère L Les pourcentages

1 ère L Les pourcentages 1 ère L Les pourcenages Ce chapire se place dans le cadre de l informaion chiffrée. III. Calculer une valeur après un pourcenage d augmenaion e de diminuion (opéraeur associé à un pourcenage d évoluion)

Plus en détail