OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous"

Transcription

1 UTILS MATHEMATIQUES L1 SVG 1 Paul Broussous

2 Chaptre II. Nombres complees Défnton. L ensemble C des nombres complees est formé des epressons de la forme +, et nombres réels avec les règles : (Egalté) + = + ss = et =. (Addton) ( + ) + ( + ) = ( + ) + ( + ). (Multplcaton) ( + ) ( + ) = ( ) + ( + ). En d autres termes, les opératons arthmétques sur les complees se font comme d habtude mas en raoutant la règle supplémentare : = 1 n dentfe un nombre réel avec le nombre complee = + 0. Ans un nombre complee de la forme z = + 0 = est qualfé de réel, tands qu un nombre complee de la forme z = 0 + = est qualfé d magnare pur. La parte réelle d un nombre complee z = + est, sa parte magnare est. n note : Re(z) = et Im (z) = ou ben, s on est fort en lettres gothques : R(z) = et I(z) = Attenton! Ne pas confondre un magnare pur avec sa parte magnare : I() (sauf s = 0). L opposé de z = + est z = ( ) + ( ). Tout nombre complee z = + 0 possède un nverse z qu vérfe : zz = z z = 1. Le conugué de z = + est z =. n a les proprétés : 1

3 z + z = z + z, ( z) = z, zz = z z z z = z z, (zn ) = z n. Interprétaton géométrque des nombres complees. n fe une repère orthonormé (0,, ) du plan euclden. A tout nombre complee z = a + b, on assoce le pont M du plan de coordonnées (a, b). n dt que M est l mage de z et, récproquement, que z est l affe de M. A chaque pont du plan correspond un unque nombre complee dont l est l mage, et à chaque nombre complee correspond un unque pont du plan dont l est l affe. n dt que les nombres complees et les pont du plan se correspondent bectvement. b M(z) z=a+b a Interprétaton géométrque de la somme. Soent z 1, z deu nombres complees d mage respectves dans le plan M 1 et M. Alors l mage de z 1 + z est l unque pont M tel que M = M 1 + M.

4 M M(z) M1(z1) Interprétaton géométrque de l opposé. S z a pour mage M, alors z a pour mage M tel que M = M. Autrement dt, M est l mage de M dans la smétre centrale de centre l orgne. M(z) M ( z) Interprétaton géométrque du conugué. S z a pour mage M, alors z a pour mage M, le smétrque de M dans la smétre aale d ae (0). 3

5 M(z) M ( z ) Module et argument. n appelle module du nombre complee z = a + b, noté z, la longueur M, où M est l mage de z. C est auss la norme du vecteur M. Ans a + b = a + b M(z) z =0M Calculons le produt suvant : z z = (a + b)(a b) = a + b + ba ab = a + b. 4

6 n a donc la relaton fondamentale z z = z. Applcatons. Calcul de l nverse ou d un quotent. Pour calculer l nverse d un nombre complee z = a+b non nul, on écrt : c est-à-dre : 1 z = 1 z z z = z z, 1 a + b = a b a + b. De même, pour calculer z 1 z, z 1 = a + b, z = c d 0, on écrt : a + b c + d (a + b) (c d) ac bd + (bc ad) = =. (c + d) (c d) c + d Eemple. Smplfer l epresson suvante : Z = Soluton. n commence par rédure au même dénomnateur : Z = (1 + 3) + (1 + )(1 + ) (1 + )(1 + 3) = = 6 ( 1 + ) = n multple ensute numérateur et dénomnateur par le conugué du dénomnateur : Z = (3) ( 1 ) ( 1 + ) ( 1 ) = = sot encore Z = Sot z = a + b un nombre complee non nul. Notons M son mage dans le plan euclden. n appelle argument de z une mesure de l angle orenté ((), (M)). n écrt Arg (z) = mesure de ((0), (0M)) modulo π. 5

7 En effet un argument étant une mesure d angle, l n est défn qu à un multple de π près. M θ =Arg(z) n démontre que la foncton Argument vérfe les proprétés suvantes : Compatblté avec le produt. Arg (z 1.z ) = Arg (z 1 ) + Arg (z ) modulo π Arg (z n ) = narg (z) modulo π Arg ( 1 ) = Arg (z) modulo π. z Caractérsaton des réels et des magnares purs z 0 est réel ss Arg (z) = 0 modulo π z 0 est magnare pur ss Arg (z) = π/ modulo π En partculer on a les égaltés : Arg (1) = 0 modulo π et Arg () = π/ modulo π. 6

8 Folklore mathématque. n note habtuellement z = r et Arg (z) = θ. Théorème. Soent z 1 et z deu nombres complees non nuls. Alors z 1 = z s et seulement s z 1 = z et Arg (z 1 ) = Arg (z ). Démonstraton. En effet, on se convanc géométrquement que l mage M dans le plan d un nombre complee non nul z est entèrement détermnée par r = z (M se stue sur le cercle de centre et de raon r) et θ = Arg (z) (M appartent à la dem-drote (T) telle que la mesure de l angle ((), (T)) est θ modulo π. M r θ=arg(z) Ecrture eponentelle ou trgonométrque. S θ est un nombre réel quelconque, on note : e θ = cos(θ) + sn(θ) Attenton! Cec n est qu une notaton! Nous n avons pas étendu la foncton eponentelle, étudée en Termnale, au nombres complees non réels. C est possble, mas complètement hors programme de la flère SVG. 7

9 Il est clar que le nombre complee e θ a pour mage dans le plan le pont du cercle trgonométrque correspondant à l angle θ. e θ θ Grâce au formulare de trgonométre (en partculer au formules d addton), on démontre les proprétés suvantes : e (θ 1+θ ) = e θ 1. e θ e θ = 1 = e θ eθ (e θ ) n = e nθ En d autres termes l epresson e θ possède les proprétés habtuelles d une eponentelle. De plus, de la relaton cos (θ) + sn (θ) = 1, on tre : et l est clar que e θ = 1 8

10 Arg (e θ ) = θ modulo π. Théorème. Sot z un nombre complee de module 1. Il este alors un réel θ, unque à un multple de π près, tel que z = e θ. Démonstraton. En effet ce réel θ est smplement Arg (z). Théorème. Sot z un complee non nul, de module r et d argument θ. Alors on a z = r cos(θ) + r sn(θ) = re θ. Démonstraton. En effet les nombres complees z et re θ ont même module et même argument modulo π. Ils sont donc égau. Défnton. Sot z un nombre complee non nul. L écrture : z = re θ (= r cos(θ) + r sn(θ)) s appelle l écrture eponentelle ou trgonométrque de z. Méthodologe Détermner le module et l argument d un complee z, et donc son écrture eponentelle. Sot z 0. n commence par calculer r = z et on consdère z = z r. Alors z = u + v est un nombre complee de module 1 : on a u + v = 1. En effet : z r = z r = r r = 1. Dans une seconde étape, on cherche un réel θ soluton du problème : { cos(θ) = u sn(θ) = v (n a vu au Chaptre I, comment résoudre un tel problème.) n obtent donc z = u + v = cos(θ) + sn(θ) et z = rz = r cos(θ) + r sn(θ) = re θ. n a ans obtenu l écrture eponentelle et θ est l argument de z (modulo π). 9

11 Eemple. Détermner l écrture trgonométrque de z = 3 3. n calcule le module : r = = 3. n consdère le nombre complee de module 1 : z = z r = 1 1 = n résout le problème : { cos(θ) = sn(θ) = n trouve θ = π 4 + kπ. n a donc et l argument de z est π/4 + kπ. z = 3 e π/4 3 π/ S la forme algébrque (ou cartésenne) z = a + b est ben adaptée au calculs de sommes ou de multples, la forme epoentelle, elle, est ben adaptée au calculs de produts et de pussances. Eemple. calculer (3 3) 0. 10

12 Soluton. n pourrat fare ce calcul à l ade de 19 produts successfs, mas ce serat etrêmement laboreu, vore désespérant. A la place, nous écrvons 3 3 sous forme trogonométrque 3 3e π/4. n écrt : (3 3) 0 = ( 3 3e π/4) 0 = 3 0 ( ) 10 (e π/4 ) 40 = 3 0 (( ) ) 10 e 0π/4 = e 5π n observe que 5π = π 6π, et on trouve : (3 3) 0 = e π = En partculer, l argument de (3 3) 0 est π + kπ. Applcaton de l écrture eponentelle Calcul de l ampltude et de la phase d un sgnal. n consdère deu sgnau snusoïdau a cos(t) et b cos(t), dépendant d une varable de temps (par eemple) t. n forme la superposton de ces deu sgnau : I(t) = a cos(t) + b sn(t). Il se trouve que ce sgnal peut s écrre sous la forme : I(t) = A cos(t + ϕ), où A > 0, l ampltude, est un réel ben détermné, et ϕ 1, le déphasage, un réel ben détermné modulo π. En effet pour se convancre de cela, on développe A cos(t + ϕ) par la formule d addton : A cos(t + ϕ) = A cos(ϕ) cos(t) A sn(ϕ) sn(t). n procède alors par dentfcaton : { A cos(ϕ) = a A sn(ϕ) = b n observe alors le fat amusant que le problème est équvalent à mettre le complee a b sous forme trgonométrque : A = a b et ϕ = Arg (a b) modulo π. Eemple. Trouver l ampltude et la phase du sgnal I(t) = cos(t) + sn(t). 1 ϕ est la lettre grecque ph. 11

13 Soluton. En procédant comme précédemment, on est ramené à résoudre le sstème : { A cos(ϕ) = 1 A sn(ϕ) = 1 c est-à-dre à trouver le module A et l argument ϕ du nombre complee 1. n trouve mmédatement A = et (avec un dessn) ϕ = π/4 modulo π. Donc I(t) = cos(t π/4). Quelques équatons à nconnues complees. Nous allons étuder quelques équatons dont l nconnue n est plus un nombre réel (comme au lcée), mas un nombre complee z. Equaton du nd degré à coeffcents réels. C est une équaton de la forme az + bz + c = 0 où a 0, b et c sont tros nombres réels et z une nconnue complee. Cette équaton nous sera utle pour résoudre certanes équatons dfférentelles. Le réel = b 4ac s appelle le dscrmnant de l équaton. Théorème. L équaton az + bz + c = 0 possède touours des solutons complees, dont la forme dépend du sgne du dscrmnant. Cas no 1 : > 0. L équaton possède deu solutons réelles 1 et données par 1 = b et = b + a a Cas no : = 0. L équaton possède une unque soluton réelle donnée par 0 = b a Cas no 3; < 0. L équaton possède deu solutons complees données par z 1 = b a où est la valeur absolue de. et z = b + a 1

14 Noter que dans le cas < 0, les deu solutons complees sont conuguées l une de l autre : s + est l une des solutons, alors est l autre soluton. Le résultat suvant est un cas partculer de ce théorème. Proposton. Sot d un réel négatf. Alors l équaton admet pour soluton d et d. z = d Démonstraton. Nous allons donner deu démonstratons. La premère consste à applquer le théorème. L équaton s écrt z d = 0 donc on a a = 1, b = 0 et c = d. Donc = b 4ac = 4d < 0. n a = 4 d et les solutons sont : z 1, = b ± 4 d a = ± d = ± d. Deuème démonstraton. n recherche la soluton sous la forme z = +. n a z = +. L équaton z = d s écrt + = d c est-à-dre, en dentfant partes réelles et partes magnares : { = d = 0 De = 0, on tre = 0 ou = 0. S = 0, la premère équaton donne = d, ce qu est mpossble car d < 0. Donc = 0 et la premère équaton donne = d = d, d où = ± d. Au fnal z = ± d. CQFD. Eemple 1. Résoudre z = 9. Soluton. Pusque 9 < 0, les soluton sont z = ± 9 = ± 9 = ±3. Eemple. Résoudre z + z + 1 = 0. n a = 1 4 = 3 < 0. n a donc deu racnes complees conuguées. n a = 3 et les solutons sont données par z 1, = 1 ± 3 13 = 1 3 ±.

15 Racnes nèmes d un nombre complee Nous termnons ce chaptre sur les nombres complees par la résoluton du problème suvant : Etant donnés un nombre complee fé ζ 0 et un nombre enter n > 0, détermner tous les nombres complees z tels que z n = ζ 0. Un nombre complee qu vérfe une telle équaton s appelle une racne nème de ζ 0. Nous allons d abord nous ntéresser au problème smlare où l nconnue est réelle. Théorème. Soent un nombre réel et n 1 un enter naturel. n s ntéresse à l équaton X n = (1) où X est une nconnue réelle. Pluseurs cas peuvent se produre. Cas no 1 : n est mpar. Alors l équaton possède une unque soluton. Cette soluton est du même sgne que et se note n. Cas no : n est par. Il a alors tros sous-cas. Sous-cas () < 0. L équaton n a aucune soluton (car une pussance pare est touours 0). Sous-cas () = 0. Alors X = 0 est l unque soluton. Sous-cas () > 0. Alors l équaton possède eactement deu solutons opposées. Dans les sous-cas () et () ( 0), on note n l unque soluton de l équaton qu est postve ou nulle. L autre soluton est n. Nous donnerons une démonstraton de ce théorème dans le chaptre sur l étude des varatons des fonctons. Eamples. (a) Résoudre 3 = 8. Soluton. Pusque 3 est mpar, l este touours une soluton et elle est unque. Elle est donnée par = 3 8 = 3, car ( ) ( ) ( ) = 8. ζ est la lettre grecque zêta. 14

16 (b) Résoudre 4 = 16. Soluton. Pusque 4 est par et 16 > 0, l a deu solutons. L une est 4 16 =, l autre est 4 16 =. (c) Résoudre = 1. Soluton. Pusque est par et 1 > 0, l n a aucune soluton (une pussance pare est touours 0!). Revenons au cas complee. Contrarement au cas réel, l équaton z n = ζ 0 possède touours des solutons, et même eactement n solutons s ζ 0 0. Nous allons vor comment les détermner. S ζ 0 = 0, on a une unque soluton z = 0 et nous supposerons donc que ζ 0 0. Pour résoudre cette équaton, on met ζ 0 sous forme trgonométrque : ans que l nconnue z : ζ 0 = r 0 e α, r 0 > 0, α R, z = r e θ, r > 0, θ R. Rappelons que θ n est défn qu à un multple de π près. L équaton z n = ζ 0 s écrt alors : r n e nθ = r 0 e α. Pour résoudre l équaton sous cette forme, on écrt que deu nombres complees non nuls sont égau s, et seulement s, leurs modules sont égau et leurs argument sont égau modulo π. n obtent le sstème. { r n = r 0 nθ = α + kπ Ic k Z est un enter relatf (nul, postf ou négatf). Pusque r > 0, la premère équaton a une unque soluton r = n r 0. Dvsons la deuème équaton par n : θ = α n + kπ n, k Z n obtent les valeurs possbles de θ, en fasant k = 0, 1,, 3,... Numérotons les valeurs correspondantes de θ par θ 0 (k=0), θ 1 (k=1); et ans de sute. n a donc 15

17 θ 0 = α n θ 1 = α n + π n θ = α n + π n θ 3 = α n + 3 π n θ n 1 = α n + (n 1) π n θ n = α n + n π n = α n + π n remarque que θ 0 et θ n sont égau modulo π. De même on montrerat faclement que θ 1 et θ n+1 sont égau modulo π, et ans de sute. n obtent ans n arguments dstncts modulo π : θ k = α n + kπ n, k = 0,..., n 1. Pour résumer, on a le résultat suvant. Théorème. Sot ζ 0 = r 0 e α un nombre complee non nul donné sous forme trgonométrque. Alors l équaton z n = ζ 0, à l nconnue complee z, possède eactement n solutons z 0, z 1,..., z n 1, données par z k = n ( ) r 0 e α n +k π n, k = 0, 1,..., n 1. Défnton. Avec les notatons précédentes, les nombres complees z 0, z 1,..., z n 1 s appellent les racnes nèmes de ζ 0. S ζ 0 = 1, alors les z k, k = 0,..., n 1, s appellent les racnes nème de 1, ou encore les racne nèmes de l unté. Méthodologe. Détermnaton de racnes nèmes. n n applquera pas bêtement la formule du théorème, mas l sera demandé en contrôle, DM, ou eamen, d être capable de retrouver la démarche de recherche des solutons sous forme trgonométrques. Eemple 1 : racnes quatrèmes de l unté. n veut résoudre l équaton z 4 = 1. Le nombre 1 s écrt 1. e 0 sous forme trgonométrque. n recherche z sous la forme r e θ. L équaton s écrt r 4 e 4θ = 1 e 0. En égalant modules et arguments, on obtent le sstème. { r 4 = 1 4θ = 0 + kπ 16

18 n obtent donc r = 1 et θ = kπ 4 = k π. D où : θ 0 = 0, θ 1 = π/ θ = π θ 3 = 3π/, θ 4 = π, θ 5 = π + π/, etc. n observe qu à partr de θ 4, on retombe sur des angles déà obtenus (modulo π). Les solutons sont donc z 0 = 1 e 0 = 1, z 1 = e π/ =, z = 1 e π = 1, z 3 = 1 e 3π/ =. bservons que les quatres solutons 1,, 1, ont pour mages dans le plan les sommets d un carré. Eercce Résoudre z 4 = 1 par une autre méthode, en observant que z 4 = (z ). 1 1 Eemple : racnes cubques de 8. n écrt 8 = 8 e 0 et on cherche les solutons de z 3 = 8 sous la forme z = r e θ. n obtent r 3 e 3θ = 8 e 0, et en égalant modules et arguments : { r 3 = 8 3θ = 0 + kπ Ans r = 3 8 = et θ = k π 3, k Z. n obtent les tros solutons : z 0 = e 0 =, z 1 = e π/3 et z = e 4π/3. 17

19 n observe que les mages des solutons dans le plan forment un trangle équlatéral. Elles sont auss dsposées sur le cercle de centre l orgne et de raon. Le nombre complee e π/3 est souvent noté par les mathématcens, contrarement au phscens qu notent = e π/ = (pour ne pas confondre avec l ntensté du courant en Electronque). =e π/3 1 Cas partculer : racnes nèmes de l unté. n suppose donc c que ζ 0 = 1 = 1e 0. D après le théorème, les racnes nèmes de l unté sont données par z k = e kπ/n, k = 0,..., n 1. Remarquons que z k = ( e π/n)k = z1 k. n peut ans récrre la lste des racnes nème de 1 comme : 1 = z 0 1, z 0, z 0, z3 0,...,zn 1 0. Eercce (a) Par un calcul drect, montrer qu on a = 0. (b) n rappelle la somme des n premers termes d une sute géométrque de rason q 1 : 1 + q + q + + q n 1 = 1 qn 1 q. 18

20 Avec les notatons précédentes, montrer que s n > 1, on a 1 + z 1 + z z n 1 1 = 0. En d autres termes, la somme de toutes les racnes nèmes de l unté vaut 0. Nous termnons ce chaptre par une proprété géométrque des racnes nèmes, que nous admettrons. Théorème. Soent, avec les notatons précédentes, z k, k = 0,..., n 1, la lste des racnes nèmes de 1. Soent M 0, M 1,..., M n 1 leurs mages dans le plan euclden. Alors le polgone à n-côtés M 0 M 1...M n 1 est réguler et est nscrt dans le cercle unté. M 4 M 3 M Racnes douzèmes de 1 M 5 M 1 M6 M 0 M7 M M 8 M 9 M 10 19

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

2. Simplification d un rapport de nombres complexes.

2. Simplification d un rapport de nombres complexes. chaptre. Calcul du module et de l argument d une pussance d un nombre complexe.. Smplfcaton d un rapport de nombres complexes. 3. Pour montrer qu un nombre complexe est réel. 4. Pour montrer qu un nombre

Plus en détail

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1 EXERCICE 1. Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 1.1. (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ). 1.. (5 )( + 6 ); ( + ) ( ). 1.. 1.. 1.5. 1+ ; 1 ; +. 1+ 7 + + + 1. 1+ α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Les nombres complexes. Défnton............................................................... Opératons...............................................................3 Parte réelle

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes LGL Cours de Mathématques 6 Les nombres complexes Notaton, Défnton A Introducton et notatons Dans l'ensemble des enters naturels, une équaton telle que x + 5 admet une soluton. Pour que l'équaton x + 5

Plus en détail

Nombres complexes. i² = -1

Nombres complexes. i² = -1 Prof : Hadj Salem Habb I ] Forme 1. Défntons Le nombre complexe est tel que algébrque ² = -1 Un nombre complexe s'écrt de façon unque sous la forme a + b ; a IR, b IR C = ensemble des nombres complexes

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

1 ère S Fonctions de référence

1 ère S Fonctions de référence ère S Fonctons de référence Cette méthode est dffcle à mettre en œuvre pour certanes fonctons ; nous étuderons un ben melleur moyen cette année. 4 ) Tableau de varaton (pour mémore) bectfs : - Revor et

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

Exercices type Bac Nombres complexes

Exercices type Bac Nombres complexes Exercces type Bac Nombres complexes Exercce 1 : Pour chaque queston, une seule réponse est exacte. Chaque réponse juste rapporte 1 pont. Une absence de réponse n est pas sanctonnée. Il sera retré 0,5 pont

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

Chap. B2 : fonctions usuelles (fin)

Chap. B2 : fonctions usuelles (fin) MPSI Semane 7, du 4 au 8 Novembre 6 Chap. B : fonctons usuelles (fn) IV Fonctons trgonométrques : ) Proprétés admses des fonctons sn et cos Vor appendce pour une constructon des fonctons sn et cos, c on

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices - AL1 Complexes Séance de TD - Corrgés des exercces - 1 QCM GI FA 01 Test calcul et rotaton GI FA 015 Test 1 Complexes et rotaton GI FC186 015 Test Complexes et cercle 5 GI FC18/6 01 Test - Complexes et

Plus en détail

TS - NOMBRES COMPLEXES

TS - NOMBRES COMPLEXES TS - NOMBRES COMPLEXES Ce document totalement gratut (dsponble parm ben d'autres sur la page JGCUAZ.FR rubrque mathématques) a été conçu pour ader les élèves de Termnale S en mathématques. Conforme au

Plus en détail

Nombre dérivé d une fonction (2) Plan du chapitre

Nombre dérivé d une fonction (2) Plan du chapitre Nombre dérvé d une foncton (2) Plan du captre Introducton : Nous poursuvons l étude des tangentes en procédant par pettes touces. Dans le captre précédent, nous avons défn la noton de nombre dérvé d une

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

Les Nombres. A.Balan 4 août 2017

Les Nombres. A.Balan 4 août 2017 Les Nombres A.Balan 4 août 2017 1 Les nombres enters naturels 1.1 Défnton On appelle c nombres enters naturels N les cardnaux des ensembles fns [J]. En partculer 0 est le cardnal de l ensemble vde, 1 est

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève Mathématques B30 Les nombres complexes Module de l élève 00 Mathématques B30 Les nombres complexes 10 y axe magnare Module de l élève 4+6 x -10 10 axe réel --4 Bureau de la mnorté de langue offcelle 00-10

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les fonctions de référence

1 ère S Exercices sur les fonctions de référence ère S Eercces sur les fonctons de référence Détermner par le calcul les nombres qu sont confondus avec leur mage par la foncton «carré» Détermner par le calcul les nombres qu sont confondus avec leur mage

Plus en détail

Équations et racines

Équations et racines CHAPITRE III Équatons et racnes III.1. Quadratques et cubques Équatons quadratques. On dspose de formules pour la résoluton des équatons quadratques (c est à dre du second degré). En fat, la résoluton

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Trigonométrie. Or x ] 0; 2[, Le projeté orthogonal de M sur (OI) est le point C et le projeté orthogonal de M sur (OJ) est le point S. =OC car OM =1.

Trigonométrie. Or x ] 0; 2[, Le projeté orthogonal de M sur (OI) est le point C et le projeté orthogonal de M sur (OJ) est le point S. =OC car OM =1. Trgonométre Défnton du snus et cosnus d'un réel quelconque. (révson de seconde) Len avec la défnton du snus et du cosnus d'un angle agu (dans un trangle rectangle) vue au collège. S O J C I Cette généralsaton

Plus en détail

Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 16 mars Quiz 3

Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckiger 16 mars Quiz 3 Anneaux et corps Bachelor Semestre 4 Prof. E. Bayer Fluckger 16 mars 2016 Quz 3 Queston 1. Est-ce que les anneaux Z et Q sont somorphes? Non. Par exemple, on a montré Sére 2, Ex.3.1. qu l exste un seul

Plus en détail

Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction

Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Correcton Mathématques Exercce 1 : Un compact de R est une parte bornée fermée http://mathscpge.wordpress.com 1 http://mathscpge.wordpress.com CPGE- Lycée

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

5. Relations d équivalences

5. Relations d équivalences 5. Relatons d équvalences Il est naturel de classfer des choses et on le fat tout le temps. Les nombres naturels sont de deux sortes : ceux qu sont pars et ceux qu sont mpars. On consdère Par et Impar

Plus en détail

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS 1. Introducton La factorsaton est l un des ponts où l analoge entre nombres enters et polynômes se rompt. Par exemple, en caractérstque nulle, on peut trouver

Plus en détail

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent CHAPITRE V Formes dfférentelles sur les varétés I. Espace tangent Sot M une varété dfférentable de dmenson n et U = (U, ϕ ) I un atlas de M. On note par ϕ j := ϕ ϕ 1 j le dfféomorphsme entre les ouverts

Plus en détail

et h l homothétie de centre Ω et de rapport.

et h l homothétie de centre Ω et de rapport. Termnale S Nombres Exercces Dvers,QCM, France 00 Qcm, Polynése rempl 005 QCM, N Calédone nov 007 4 QCM d après des sujets de concours GEIPI 5 Basque, ntlles 007 4 6 Basque, ntlles 006 5 7 nd degré et barycentre,

Plus en détail

Sujet de révision n 1

Sujet de révision n 1 4 ème année Secton : Scences Sujet de révson n 1 Ma 010 A. LAATAOUI Thèmes abordés : Complexes ; Probabltés ; Géométre dans l espace ; oncton exponentelle et lecture graphque. Exercce n 1 Sot θ un réel

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Bblothèque d exercces Énoncés L Feulle n 8 Fractons ratonnelles Exercce Décomposer + 4 Décomposer + + + Décomposer + + + 4 Décomposer 4 + + 5 Décomposer 4 6 Décomposer 5 + 4 + 7 Décomposer 5 + 4 + ( )

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les dérivées des fonctions de référence

1 ère S Exercices sur les dérivées des fonctions de référence ère S Eercces sur les dérvées des onctons de réérence ans chaque cas, donner la dérvée de la oncton. n se contentera d écrre '.... ) est la oncton déne sur par 0. ) est la oncton déne sur par 6.. ) est

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16 Méthode des mondres carrés Stuaton Le lancer de pods Dx adolescents droters s exercent à lancer le pods, du bras drot pus du bras gauche. Les résultats (dstances en mètres) obtenus sont les suvants : Adolescent

Plus en détail

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force

Mécanique : dynamique. Chapitre 6 : Travail et puissance d'une force e B et C 6 Traval et pussance d une orce 56 Mécanque : dynamque Les eets des orces et les modcatons mécanques des systèmes sont souvent décrts à l ade du concept de l énerge mécanque. Or, les transmssons

Plus en détail

Corrigés d exercices pour le TD 3

Corrigés d exercices pour le TD 3 Corrgés d eercces pour le TD 3 N héstez pas à relever les éventuelles fautes dans ce document! Sot (E, d) un espace vectorel mun d une dstance vérfant Pour tous, y E et λ R, d(λ, λy) = λ d(, y). Pour tous,

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les fonctions polynômes du second degré

1 ère S Exercices sur les fonctions polynômes du second degré ère S Exercces sur les fonctons polynômes du second degré 5 Mêmes questons que dans l exercce avec la foncton f défne sur par f ( x) x x Dans chaque cas, dresser sans rédger le tableau de varaton de la

Plus en détail

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1 1 ère S1 Contrôle du lund 19 novembre 01 (45 mnutes) Compléter le tableau c-dessous donnant la dstrbuton de fréquences pour cet échantllon (calculs au broullon, fréquences sous forme décmale) : Prénom

Plus en détail

Cours de mathématiques

Cours de mathématiques Cours de mathématques 9 Entraˆnement au calcul Lcée La Bruère 0 avenue de Pars 78000 Versalles c 0, Polcopé du cours de mathématques de premère année. 8. Mode d emplo de ce document 8. Révson des fondamentau.

Plus en détail

Terminale S Divers,QCM, France points QCM, Asie 2009, 4 points

Terminale S Divers,QCM, France points QCM, Asie 2009, 4 points Termnale S Nombres Complexes Exercces Dvers,QCM, France 00-5 ponts QCM, se 009, 4 ponts QCM, ntlles 009, 5 ponts 4 4 QCM, Polynése rempl 005 - ponts 5 QCM, N Calédone nov 007-4 ponts 4 5 6 QCM d après

Plus en détail

»

» Leçon 1 Nombres enters En lsant avec attenton le lvre Le calcul et la géométre au temps des pharaons de M. ROUSSELET, Thomas apprend que «Les premers nombres qu ont été écrts en Égypte datent de 5 000

Plus en détail

Exercices sur les courbes en coordonnées polaires dans le plan

Exercices sur les courbes en coordonnées polaires dans le plan Exercces sur les courbes en coordonnées polares dans le plan Dans le plan orenté P mun d un repère orthonormé drect,, polare sn. ) Détermner les symétres de ; en dédure un domane d étude. ) Etuder et tracer

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1 1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 Equvalence d effets à ntérêts composés. Deux effets sont équvalents à une date donnée, s escomptés au même taux ls ont à cette date la même valeur actuelle. Un effet

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B 1 ère S1 ontrôle du mard 1 janver 01 ( heures 0) Le barème est donné sur 0. Parte B Pour la fabrcaton d un lvre, un mprmeur dot respecter sur chaque page des marges de cm à drote et à gauche, cm en haut

Plus en détail

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire UE MAT234 Notes de cours sur l algèbre lnéare Matrces - Systèmes lnéares - Détermnants - Dagonalsaton Dans tout ce document, K désgne ndfféremment le corps des nombres réels IR, ou celu des nombres complexes

Plus en détail

. On considère les points A, B, C et D, d affixes respectives a, b, c et d :

. On considère les points A, B, C et D, d affixes respectives a, b, c et d : Nombres complexes Exercces corrgés s vous ave des remarques contacte mo EXERCICE Cet exercce comporte quatre affrmatons repérées par les lettres a, b, c et d Vous deve ndquer pour chacune de ces affrmatons,

Plus en détail

A. Équations algébriques réciproques

A. Équations algébriques réciproques SESSION 22 Concours commun Mnes-Ponts PREMIÈRE EPREUVE. FILIÈRE MP Sot P R n []. Posons P = A. Équatons algébrques récproques n a k k. k= n u n P = n a n k k = a k n k = k= k= n a n k k. u n P est effectvement

Plus en détail

Chapitre 2:Nombres complexes

Chapitre 2:Nombres complexes haptr :Nombrs complxs I Défnton t rprésntaton Défnton : Un nombr complx st un nombr d la form x+y avc x t y dux réls t un nombr magnar tl qu ² = - L nsmbl ds nombrs complxs st noté Ls règls d calcul dans

Plus en détail

1. f f = 4Id si et seulement si on a l égalité sur les matrices associée : A 2 = 4I A

1. f f = 4Id si et seulement si on a l égalité sur les matrices associée : A 2 = 4I A Corrgé HEC III eco 005 par Perre Veullez EXERCICE. Dans cet exercce, n est un enter supéreur ou égal à. On note E l espace vectorel R n et Id l applcaton dentté de E. L obet de l exercce est l étude des

Plus en détail

Module Mathématiques pour l Informatique_ partie 10

Module Mathématiques pour l Informatique_ partie 10 Module Mathématques pour l Informatque_ parte 0 Zahra Royer-SafouanaTabou Rappel : On appelle ans les ensembles de nombres : (cf. Wpéda), ensemble des enters naturels., ensemble des enters relatfs., ensemble

Plus en détail

ANNEXE : Rappels sur les notions de dérivée et différentielle

ANNEXE : Rappels sur les notions de dérivée et différentielle NNEXE : Rappels sur les notons de dérvée et dfférentelle Pente d une drote Eamnons géométrquement les drotes dans le plan cartésen La prncpale caractérstque qu dstngue une drote d une autre est son nclnason,

Plus en détail

10 I. INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GROUPES

10 I. INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GROUPES 10 I. INTRODUCTION À LA THÉORIE DES GROUPES () Pour tout x H, x 1 H Cela sgnfe que la restrcton de à H H que l on note encore mas qu l faudrat en toute rgueur désgner par H donne une lo nterne de H et

Plus en détail

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin)

Chap. C1 : structure et arithmétique dans Z (fin) Chap. C1 : structure et arthmétque dans Z (fn) The aftermath of Gauss... or the math after Gauss (P. Rbenbom, My Number My frends). V Nombres premers 1) Proprétés élémentares a) Défnton : () Termnologe

Plus en détail

1 ère S Exercices sur le plan muni d un repère orthonormé

1 ère S Exercices sur le plan muni d un repère orthonormé ère S Exercces sur le plan un d un repère orthonoré ans tous les exercces, le plan est un d un repère orthonoré,,. n donne les ponts ( ; ), ( ; ) et ( ; ). n note H le proeté orthogonal de sur l axe des

Plus en détail

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d

Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d etour au menu éseaux lnéares Défntons Un réseau électrque lnéare est un ensemble de dpôles lnéares, relés par des conducteurs de résstance néglgeable. On suppose que le réseau content au mons un générateur.

Plus en détail

Transformations du plan et complexes

Transformations du plan et complexes Transformatons du plan et complexes I Préambule. Une transformaton du plan est une bjecton du plan dans lu-même. Autrement dt, tout pont a une mage et tout pont a un antécédent unque. Ou encore, une transformaton

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008 Corrgé de l épreuve d Optque / BTSOL 2008 J.Hormère (4 ma 2008) Important Ce corrgé n a pas de valeur offcelle et n est donné qu à ttre nformatf par Acuté, sous la responsablté de son auteur. Optque géométrque

Plus en détail

MECANIQUE DU POINT Enoncés 1 à 61

MECANIQUE DU POINT Enoncés 1 à 61 MEANIQUE DU INT Enoncés 1 à 61 nématque 1. our ben ntégrer soluton page 31 Une partcule se déplace dans le plan horzontal (,, ), à la vtesse constante v 0, sur une courbe dont le raon de courbure R est

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Unversté Claude Bernard Lyon 1 L1 de Mathématques : Math. II Algèbre (parcours prépa.) Année 2013 2014 Fractons ratonnelles I On fxe un corps K. On connaît l anneau des polynômes K[X], dont l arthmétque

Plus en détail

Cinématique Newtonienne

Cinématique Newtonienne Cnématque Newtonenne 1. Chronophotographe du mouvement d un pont moble M : 1.1. nécessté de chosr un référentel : Vor l anmaton «changement de référentel» page 10 sur le ste www.phsquepovo.com Défnr ce

Plus en détail

Exercices d'analyse Complexe - MaPC41

Exercices d'analyse Complexe - MaPC41 Exercces d'analyse Complexe - MaPC4. Le plan complexe Exercce.. Trouver la parte réelle et magnare des nombres complexes suvants : ( ) 3 + ( 3 ( 5 + 9 + ( + ) 5 ( ) 3 Exercce.. Trouver module et argument

Plus en détail

Andreea Dragut Cours de cryptographie Chapitre IV Fonctions conjecturées à sens unique : Le problème du logarithme

Andreea Dragut Cours de cryptographie Chapitre IV Fonctions conjecturées à sens unique : Le problème du logarithme ELGamal Andreea Dragut (dragut@unvmed.fr) Cours de cryptographe Chaptre IV 4.0.1 Fonctons conjecturées à sens unque : Le problème du logarthme dscret Defnton. Un groupe cyclque G, est un groupe dans lequel

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

Méthode des résidus pondérés

Méthode des résidus pondérés Produt propre d un opérateur Méthode des résdus pondérés Ecrture d un opérateur u avec Ω les coordonnées spatales x, y, z p dans Ω Pour un opérateur lnéare u u u u avec α, β des nombres quelconques Pour

Plus en détail

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes

Mesures Physiques Intégrales triples Calcul de volumes et d hyper-volumes IUT ORSAY Mesures Physques Intégrales trples Calcul de volumes et d hyper-volumes Cours du ème semestre A. omane «cubable» On dt qu un domane est cubable quand son volume peut être approché par une subdvson

Plus en détail

PRISME. section principale

PRISME. section principale 1) Défntons. PRISME Un prsme est un mleu transparent, homogène et sotrope, lmté par deux doptres plans non parallèles. base arête secton prncpale La drote d'ntersecton des deux plans (qu n'exste pas toujours

Plus en détail

Guylaine Faubert. Enseignante en mathématique et informatique au secondaire Le petit relais scolaire. (gfaubert)

Guylaine Faubert. Enseignante en mathématique et informatique au secondaire Le petit relais scolaire. (gfaubert) Guylane Faubert Ensegnante en mathématque et nformatque au secondare - - A ADDITION - 6 - ARBRE DE FACTEURS - - ARRONDIR UN NOMBRE - 6 - C CALCULER LE POURCENTAGE - 6 - COMMUTATIVITÉ - 6 -, - 7 - CONVERSION

Plus en détail

REPERAGE DANS LE PLAN

REPERAGE DANS LE PLAN REPERGE DNS LE PLN I. Repère du plan 1. Repère et coordonnées Tros ponts dstncts deux à deux, I et J du plan forment un repère, que l on peut noter (, I, J). L orgne et les untés I et J permettent de graduer

Plus en détail

Nombres complexes. Deux nombres complexes sont égaux si, et seulement si, ils ont même partie réelle et même partie imaginaire :

Nombres complexes. Deux nombres complexes sont égaux si, et seulement si, ils ont même partie réelle et même partie imaginaire : Nombres complexes 1 Ensemble des nombres complexes 1.1 Forme algébrique d un nombre complexe Théorème Admis 1. Il existe un ensemble, noté C, d éléments appelés nombres complexes, tel que : C contient

Plus en détail

Attaques algébriques

Attaques algébriques Attaques algébrques Un nouveau genre d attaques, appelé attaques algébrques, a été ntrodute récemment. Les attaques algébrques récupèrent la clef secrète par la résoluton d un système surdétermné d équatons

Plus en détail

Contrôle du lundi 14 janvier 2013 (30 min) 1 ère S1

Contrôle du lundi 14 janvier 2013 (30 min) 1 ère S1 1 ère 1 ontrôle du lund 1 anver 201 (0 mn) Prénom et nom :.. Note : /20 Dans les exercces et, on note le cercle trgonométrque dans le plan orenté mun d un repère orthonormé drect (,, ). es ponts,,, ont

Plus en détail

Note de Géométrie Différentielle - Application de la Méthode du Repère Mobile à l ellipsoïde de Référence- Par Abdelmajid BEN HADJ SALEM

Note de Géométrie Différentielle - Application de la Méthode du Repère Mobile à l ellipsoïde de Référence- Par Abdelmajid BEN HADJ SALEM REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EQUIPEMENT Offce de la Topographe et du Cadastre Note de Géométre Dfférentelle - Applcaton de la Méthode du Repère Moble à l ellpsoïde de Référence- Par Abdelmajd BEN

Plus en détail

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal».

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal». «Toute théore n est bonne qu à condton de s en servr pour passer outre». ndré Gde n «Journal». Résumé L usage des los de Krchhoff permet de toujours trouver les tensons et courants dans un réseau électrque

Plus en détail

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2 1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérque Elémentare FchedeTDno2 1 Que peut-on dre d une méthode tératve dont la matrce a un rayon spectral nul? 2 Etuder les méthodes de Jacob et Gauss-Sedel pour

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu Méthodes d étude des crcuts lnéares en régme contnu Cadre d étude : n réseau électrque (ensemble de dpôles électrocnétques relés par des conducteurs flformes de résstance néglgeable) consttue un crcut

Plus en détail

Circuits en courant continu

Circuits en courant continu Crcuts en courant contnu xercce On consdère les tros montages suvants : montage montage montage ) Montrer que le premer montage équvaut à une résstance unque eq telle que : + eq ) Montrer que le deuxème

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Ph DEPRESLE. 11 janvier Les nombres complexes-forme algébrique d un nombre complexe 2

NOMBRES COMPLEXES. Ph DEPRESLE. 11 janvier Les nombres complexes-forme algébrique d un nombre complexe 2 NOMBRES COMPLEXES Ph DEPRESLE janvier 06 Table des matières Les nombres complexes-forme algébrique d un nombre complexe Opérations dans l ensemble C. Addition dans C...........................................

Plus en détail

Version du 7 décembre 2016 (11h53)

Version du 7 décembre 2016 (11h53) CHAPITRE 4. ÉOMÉTRIE DE MAE....................................... - 4.1-4.1. Descrpton d un système matérel.......................................... - 4.1-4.1.1. Noton de pont matérel..........................................

Plus en détail

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF)

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) Plan (lquer sur le ttre pour accéder au paragraphe) ********************** I. Exemple prélmnare... II. La notaton complexe....

Plus en détail

Nombres complexes. Introduction - Résolution d équations algébriques ) 1 + ( 1) (car 1 2 = 1!)

Nombres complexes. Introduction - Résolution d équations algébriques ) 1 + ( 1) (car 1 2 = 1!) Nombres complexes 1ère STID I - Introduction - Résolution d équations algébriques Soit le trinôme du second degré P(x) = 1 x + 3x + 5. Le discriminant de P est : = 9 10 = 1 < 0, donc P n a pas de racine

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les limites (3)

1 ère S Exercices sur les limites (3) ère S Exercces sur les lmtes () n donne c-dessous la courbe représentatve d une oncton déne sur l ntervalle ]0 ; + [ Dre s : - l axe des ordonnées semble asymptote à la courbe ; - la drote semble asymptote

Plus en détail

( c d) 6i i i(2 4i 2 2 i) 4i 2 2 4i

( c d) 6i i i(2 4i 2 2 i) 4i 2 2 4i Nombres complexes Exercces corrgés Qcm et exercce comporte quatre affrmatons repérées par les lettres a, b, c et d Vous deve ndquer pour chacune de ces affrmatons, s elle est vrae (V) où fausse (F) Une

Plus en détail

Exercices spécialité géométrie

Exercices spécialité géométrie Termnale S Démonstratons -a : Toute smltude de rapport k (>0) est la composée d une homothéte de rapport k et d une sométre -b : Les sométres du plan sont les transformatons θ θ z' = e z+ b ou z' = e z

Plus en détail

Dipôle RC : Exercices

Dipôle RC : Exercices Dpôle : xercces xercces 1 : QM Un condensateur est placé dans un crcut. Le schéma ndque les conventons adoptées. hosr dans chacune des phrases suvantes, la proposton exacte. On donne q A = q 1. la tenson

Plus en détail

4 METHODES D ANALYSE DES RESEAUX

4 METHODES D ANALYSE DES RESEAUX V V 4 METHOES LSE ES ESEUX 4. Introducton L analyse des réseaux en régme établ ou permanent repose sur les los ntrodutes dans les chaptres précédents : - la lo des malles : la somme des dfférences de potentel

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I Durée : heures Coeffcent : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE Le (la) canddat (e) dot trater tous les eercces. La qualté de la rédacton, la clarté et la

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé - Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé - Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 2017 2018 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Corrgé - Statstques Descrptves Séance 10: Régresson lnéare Corrgé ex. 1: Vtesse et dstance

Plus en détail

Aspects rigoureux de la mécanique statistique à l équilibre

Aspects rigoureux de la mécanique statistique à l équilibre Aspects rgoureux de la mécanque statstque à l équlbre Jéréme Boutter et Gulhem Semerjan Examen du 6 jun 2013 Le sujet est formé de deux partes ndépendantes. Vous rédgerez leurs solutons sur deux copes

Plus en détail