REEVALUATIONS DES BILANS. Présentation des principes de réévaluation des immobilisations, Traitements comptables. TABLE DES MATIERES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REEVALUATIONS DES BILANS. Présentation des principes de réévaluation des immobilisations, Traitements comptables. TABLE DES MATIERES"

Transcription

1 REEVALUATIONS DES BILANS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Présentatin des principes de réévaluatin des immbilisatins, Traitements cmptables. Travaux cmptables de fin d'exercice. Réévaluatin légale et réévaluatin libre, Régularisatins diverses, Exemples, Synthèse. TABLE DES MATIERES Chapitre 1. PRINCIPES Prescriptins du PCG et inflatin Réévaluatin du bilan Règlementatin Chapitre 2. REEVALUATION LEGALE DE Immbilisatins réévaluées et cntrepartie Amrtissements des immbilisatins réévaluées Cessins d immbilisatins réévaluées EXEMPLE Enncé et travail à faire Annexe Crrectin Travail Travail Chapitre 3. REEVALUATION ACTUELLE Principes Amrtissements des biens réévalués Cessins des biens réévalués Intérêts de la réévaluatin EXEMPLE Enncé et travail à faire Annexe Crrectin SYNTHESE Page n 1 / 8

2 Chapitre 1. PRINCIPES Prescriptins du PCG et inflatin. Seln les prescriptins du Plan Cmptable Général, sur le principe du nminalisme, les éléments d'actif et de passif snt inscrits au bilan à leur cût histrique c'est à dire à leur valeur d'rigine. Ainsi, pur les immbilisatins il s'agit du cût d'acquisitin u du cût de prductin. «Seules leurs dépréciatins snt cnstatées» L'inflatin entraîne une hausse des prix que l'actif du bilan ne reflète pas. La valeur actuelle des éléments immbilisés n'apparaît pas. Cette méthde d'évaluatin des immbilisatins au cût histrique engendre plusieurs cnséquences : les éléments immbilisés snt sus-évalués cntrairement au principe de l'image fidèle par cnséquent le bilan ne présente pas la réalité du patrimine de l'entreprise, les dtatins aux amrtissements snt calculées sur une valeur d'rigine inférieure à la valeur actuelle ce qui a pur cnséquence de minrer les charges des exercices cmptables et dnc de surestimer les résultats, du fait de la sus évaluatin des amrtissements, le renuvellement des immbilisatins ne peut plus être assuré par l'autfinancement de maintien, le patrimine de l'entreprise étant sus évalué, les garanties réelles en cas de crédits u d'emprunts se truvent réduites. Pur palier ces incnvénients et pur rendre l'image fidèle au bilan, il est pssible de prcéder à la réévaluatin de l'actif immbilisé seln l'article du PCG «Des ajustements de valeur prtant sur l'ensemble des immbilisatins crprelles et financières peuvent être effectuées dans le cadre de la réévaluatin des cmptes.» 1.2. Réévaluatin du bilan. 1 ) Majratin de la valeur de l'actif immbilisé. 2 ) Majratin identique du mntant des capitaux prpres Règlementatin. Les puvirs publics nt réglementé les mdalités de réévaluatin des bilans. Ainsi nt été instaurées les réévaluatins légales en 1945, 1959, 1976 à La réévaluatin libre est prévue dans le cde de cmmerce seln les dispsitins de la «li cmptable» de 1983 applicable depuis le 1er janvier Chapitre 2. REEVALUATION LEGALE DE Le mntant de la réévaluatin est égale à la différence : Valeur actuelle réévaluée - Valeur nette cmptable du bien 2.1. Immbilisatins réévaluées et cntrepartie. Les cmptes d'immbilisatins cncernés (classe 2) snt débités. Page n 2 / 8

3 En cntrepartie, seln la nature des immbilisatins les cmptes suivants snt crédités : pur les immbilisatins nn amrtissables : 105. Ecart de réévaluatin Réserve de réévaluatin pur les immbilisatins amrtissables : 14. Prvisins réglementées 146. Prvisin spéciale de réévaluatin 2.2. Amrtissements des immbilisatins réévaluées. Certaines immbilisatins (nn amrtissables u cnstructins) réévaluées légalement de 1976 à 1979 peuvent actuellement encre figurer au bilan. Les amrtissements snt calculés sur la valeur nette cmptable réévaluée sur la durée restant à amrtir. La prvisin spéciale de réévaluatin dit être rapprtée au résultat pur la différence entre : les dtatins calculées sur la valeur réévaluée, et les dtatins calculées sur l'ancienne valeur d'rigine. La réserve spéciale de réévaluatin (cmpte 1053), peut être incrprée au capital. Remarque : L'effet de la réévaluatin sur le résultat est neutralisé Cessins d immbilisatins réévaluées. En cas de cessin d'une immbilisatin réévaluée légalement, les sldes des cmptes de réévaluatin divent être rapprtés au résultat. EXEMPLE 01. Enncé et travail à faire. Sit une cnstructin d'une valeur d'rigine de ,00 amrtissable sur 50 ans acquise au début de l'année La valeur cmptable nette a été réévaluée de 50 % en Sit un terrain acquis pur ,00, réévalué en 1976 et estimé à ,00. Après une durée de détentin de 28 ans, le 31/12/200N, la cnstructin réévaluée est cédée au prix de ,00. Page n 3 / 8

4 TRAVAIL A FAIRE : en utilisant l'annexe suivante : Annexe : Brdereau de saisie - Jurnal Unique (à cmpléter). 1 ) Cmptabiliser les pératins suivantes : - Au 31/12/1976 : réévaluatin du terrain et de la cnstructin. - Au 31/12/200N : amrtissement de la cnstructin sur la durée restante (30 ans). - Au 31/12/200N : régularisatins relatives à la cessin de la cnstructin. 2 ) Calculer et qualifier le résultat de cessin. Annexe. Crrectin. Travail 1. Page n 4 / 8

5 Travail 2. Valeur d'rigine : ,00 (<= ,00 x 1,5) - Smme des amrtissements : ,00 (75 000,00 x 2% x 28) + ( ,00 x 1,5) = Valeur cmptable nette : 3 000,00 # Prix de cessin : ,00 = Résultat de cessin : ,00 <= Plus-value. Chapitre 3. REEVALUATION ACTUELLE Principes. Articles L et L du Cde de Cmmerce. Article du PCG. Actuellement, les mdalités d'évaluatin de la réévaluatin snt identiques. «L'écart entre la valeur actuelle et la valeur nette cmptable cnstatée lrs d'une pératin d'ensemble de réévaluatin ne participe pas à la déterminatin du résultat. Il est inscrit directement dans les capitaux prpres. L'écart de réévaluatin peut être incrpré en tut u partie au capital. Il ne peut pas cmpenser les pertes, sauf s'il a été préalablement incrpré au capital.» Principe d'évaluatin de l'écart : D'ù l'écriture : Ecart de réévaluatin = Valeur actuelle (d'utilité) Valeur cmptable nette La réévaluatin ne peut prter que sur des immbilisatins crprelles et financières. Elle dit prter sur l'ensemble des immbilisatins cncernées. Snt exclus les éléments suivants : les immbilisatins incrprelles, les stcks, les VMP. La plus value entrainée par cette réévaluatin cnstitue un prduit impsable à réintégrer dans les résultats de l'exercice d'une manière extra-cmptable u fiscale. Page n 5 / 8

6 La réévaluatin n'est utilisée que par les entreprises en difficultés afin d'amélirer la présentatin du bilan sans cnséquence fiscale du fait des résultats déficitaires successifs Amrtissements des biens réévalués. Les amrtissements snt calculés sur la valeur nette cmptable réévaluée sur la durée d'utilisatin restant à curir Cessins des biens réévalués. Sur le plan fiscal, en cas de cessin d'un bien réévalué, il n'est pas demandé de reprendre u de réintégrer l'écart de réévaluatin puisqu'il a déjà fait l'bjet d'une impsitin au titre de l'année de réévaluatin. Cependant, en raisn de la srtie du patrimine d'un bien réévalué, il est pssible de virer le cmpte 1052-Ecart de réévaluatin dans un cmpte de réserves Intérêts de la réévaluatin. La pratique de la réévaluatin libre peut être envisagée pur les entreprises en difficultés : dnt les résultats snt déficitaires, car la réintégratin de l'écart de réévaluatin permet de réduire le déficit éventuel, elle cntribue à l'améliratin de l'image de l'entreprise au travers des dcuments de synthèse (bilan et résultat). L'pératin est dnc intéressante sur le plan fiscal. EXEMPLE 02. Enncé et travail à faire. 1 ) Un terrain dnt la valeur d'rigine est de ,00 fait l'bjet d'une réévaluatin libre d'un mntant de ,00. Valeur d'rigine : ,00 + Réévaluatin : ,00 = Valeur actuelle réévaluée: ,00 2 ) Un matériel d'industriel a fait l'bjet d'une réévaluatin, à la fin de l'exercice 200N. Valeur d'rigine : ,00 - Smme des amrtissements : ,00 = Valeur cmptable nette : ,00 + Réévaluatin : ,00 = Valeur actuelle réévaluée : ,00 Le matériel réévalué fait l'bjet d'un amrtissement au taux linéaire de 20 %. Base amrtissable : ,00. Le matériel industriel réévalué est cédé à la fin de l'année 200N au prix de ,00 HT. Page n 6 / 8

7 TRAVAIL A FAIRE : en utilisant l'annexe suivante : Brdereau de saisie - Jurnal Unique (à cmpléter). Cmptabiliser les pératins suivantes : - Au 31/12/200N : réévaluatin du terrain et du matériel industriel. - Au 31/12/200N : amrtissement du matériel industriel sur la durée restante. - Au 31/12/200N : régularisatins relatives à la cessin du matériel industriel. Annexe. Crrectin. Page n 7 / 8

8 SYNTHESE. Page n 8 / 8

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS AMORTISSABLES Objectif(s) : Dépréciatin de certaines immbilisatins amrtissables. Pré-requis : Classificatin des immbilisatins, Amrtissement des immbilisatins. Mdalités

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS NON AMORTISSABLES

LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS NON AMORTISSABLES LES DEPRECIATIONS D IMMOBILISATIONS NON AMORTISSABLES Objectif(s) : Dépréciatin nn définitive de certaines immbilisatins. Pré-requis : Classificatin des immbilisatins. Mdalités : Dépréciatin de certaines

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES TITRES. Evaluation des dépréciations relatives aux titres selon leur catégorie. Notion de plus-value et de moins-value latente.

LES DEPRECIATIONS DES TITRES. Evaluation des dépréciations relatives aux titres selon leur catégorie. Notion de plus-value et de moins-value latente. LES DEPRECIATIONS DES TITRES Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Evaluatin des dépréciatins relatives aux titres seln leur catégrie. Ntin de plus-value et de mins-value latente. Ajustement des dépréciatins

Plus en détail

LES CHARGES ACTIVABLES. Inscription à l'actif du bilan de charges par décision de gestion.

LES CHARGES ACTIVABLES. Inscription à l'actif du bilan de charges par décision de gestion. LES CHARGES ACTIVABLES Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Inscriptin à l'actif du bilan de charges par décisin de gestin. Distinguer les frais accessires et les frais d'acquisitin lrs de l'acquisitin

Plus en détail

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES

LES PROVISIONS TABLE DES MATIERES LES PROVISIONS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Objectif des prvisins pur risques et charges, Caractéristiques et traitements cmptables. Classificatin

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES CREANCES

LES DEPRECIATIONS DES CREANCES LES DEPRECIATIONS DES CREANCES Objectif(s) : Evaluatin des dépréciatins des créances clients : clients duteux u litigieux, créances irrécuvrables. Pré-requis : Mdalités : Calculs relatifs à la TVA, Mécanisme

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS D ACTIFS

LES DEPRECIATIONS D ACTIFS LES DEPRECIATIONS D ACTIFS Objectif(s) : Distinctin et classificatin des différentes prvisins, Caractéristiques et traitements cmptables. Pré-requis : Classificatin des biens et des immbilisatins. Mdalités

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE

LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE LES AMORTISSEMENTS : PRINCIPES GENERAUX AMORTISSEMENT ECONOMIQUE LINEAIRE Objectif(s) : Evaluatin et traitement cmptable des dépréciatins irréversibles des immbilisatins : amrtissements. Pré-requis : Classificatin

Plus en détail

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable.

L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES. Approfondir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan comptable. L'ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS NETTES Objectif(s) : Pré-requis : Apprfndir l'analyse du bilan financier : retraitements du bilan cmptable. Principes d'analyse du bilan financier : Mdalités :

Plus en détail

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan.

LE BILAN. maîtriser les principes de fonctionnement des comptes de bilan. LE BILAN Objectif(s) : être capable : Pré-requis : Mdalités : d'établir un bilan simplifié, d'évaluer le résultat de l'exercice. maîtriser les principes de fnctinnement des cmptes de bilan. rubriques du

Plus en détail

ELEMENTS ACCESSOIRES D ACHATS ET DE VENTES

ELEMENTS ACCESSOIRES D ACHATS ET DE VENTES ELEMENTS ACCESSOIRES D ACHATS ET DE VENTES Objectif(s) : cmpléments à la facturatin, différentes slutins. Pré-requis : maîtrise des pératins d'achat et de vente. Mdalités : exemples simples. TABLE DES

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

LES DEPRECIATIONS DES STOCKS. Evaluation et traitements comptables des dépréciations relatives aux stocks.

LES DEPRECIATIONS DES STOCKS. Evaluation et traitements comptables des dépréciations relatives aux stocks. LES DEPRECIATIONS DES STOCKS Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Evaluatin et traitements cmptables des dépréciatins relatives aux stcks. Stcks et inventaire, Variatin des stcks, Prductin stckée. Annulatin

Plus en détail

Séquence simplifiée des comptes

Séquence simplifiée des comptes Séquence simplifiée des cmptes Présentatin Les cmptes d'un agent écnmique présentent d'abrd ses pératins, c'est-à-dire les flux qu'il décide u accepte et qui affectent sit le niveau, sit la cmpsitin, de

Plus en détail

RET - QCM Comptabilité eval compta 02

RET - QCM Comptabilité eval compta 02 RET_evalcmpta_02_QCM.dc RET - QCM Cmptabilité eval cmpta 02 1. Questins Branche de la cmptabilité rientée vers l'infrmatin externe des différents agents écnmiques, partenaires de l'entreprise, avec lesquels

Plus en détail

17 L ABONNEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS

17 L ABONNEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS 17 L ABONNEMENT ES HARGES ET ES PROUITS Objectif(s) : ntenus : Mdalités : Présentatin des principes cmptables. nnaissances assciées. rs, Applicatins, Synthèse. TABLE ES MATIERES hapitre 1. aractéristiques

Plus en détail

LE BUDGET DE TRESORERIE

LE BUDGET DE TRESORERIE LE BUDGET DE TRESORERIE Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Encaissements prévisinnels, Décaissements prévisinnels, Trésrerie prévisinnelle. Cnnaissances du prcessus "Prductin". Principes, Synthèse,

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 15 : LES EFFETS DE COMMERCEFACTURES D AVOIR

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 15 : LES EFFETS DE COMMERCEFACTURES D AVOIR COMPTABILITE GENERALE ETAPE 15 : LES EFFETS DE COMMERCEFACTURES D AVOIR 1. LES EFFETS DE COMMERCE A RECEVOIR PAR LES FOURNISSEURS Règles cmptables : 1. Lrsqu un furnisseur accrde des délais de règlement

Plus en détail

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice.

LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION. classer les charges et les produits selon leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. LE TABLEAU DE RESULTAT LES COMPTES DE GESTION Objectif(s) : être capable de : Pré-requis : Mdalités : classer les charges et les prduits seln leur nature, déterminer le résultat de l'exercice. cnnaissance

Plus en détail

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES

L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES L'ANALYSE DES ECARTS SUR CHARGES INDIRECTES Objectif(s) : Analyse des charges indirectes : Pré requis : Mdalités : Ecarts sur Budget, Ecarts sur Activité, Ecarts sur Rendement. Principes des charges indirectes

Plus en détail

Le Fichier des Ecritures Comptables (FEC)

Le Fichier des Ecritures Comptables (FEC) 23 janvier 2014 Le Fichier des Ecritures Cmptables (FEC) Christian GUICHARD Pierre-Antine FARHAT 1 Cmptabilité infrmatisée dispsitins légales, réglementaires et dctrinales Le frmat final du FEC a été défini

Plus en détail

EVALUATION DES CAPITAUX PROPRES ET DES TITRES DES SOCIETES. Documents de synthèse, Retraitements du bilan comptable ou financier. TABLE DES MATIERES

EVALUATION DES CAPITAUX PROPRES ET DES TITRES DES SOCIETES. Documents de synthèse, Retraitements du bilan comptable ou financier. TABLE DES MATIERES EVALUATION DES CAPITAUX PROPRES ET DES TITRES DES SOCIETES Objectif(s) : Prérequi(s) : Mdalité(s) : Présentatin du bilan patrimnial, Evaluatin de l actif net et des titres. Dcuments de synthèse, Retraitements

Plus en détail

CHAPITRE IX : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE

CHAPITRE IX : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE CHAPITRE IX : SYSTEME MINIMAL DE TRESORERIE sectin 1 : Principe du Système minimal de trésrerie Les très petites entreprises (T.P.E.), dnt le chiffre d'affaires ne dépasse pas les seuils fixés par le présent

Plus en détail

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES BROCHURE 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Avril 2016 AVANT-PROPOS Le régime de la franchise de

Plus en détail

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES

PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX SYNTHÈSE DES PROGRAMMES OCTOBRE 2015 PROGRAMMES DE CRÉDIT D IMPÔT POUR LES CENTRES FINANCIERS INTERNATIONAUX (CFI) CRITÈRES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse.

CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES. Exposés des principes liés aux participations et aux contrôles des sociétés, Exercices corrigés, Synthèse. CONSOLIDATION DES COMPTES - PRINCIPES Objectif(s) : Présentatin des principes écnmiques et juridiques relatifs à la cnslidatin des cmptes dans les grupes de sciétés, Ntins : périmètre de cnslidatin, purcentage

Plus en détail

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5

FISCAL... SOCIAL... DIVERS... p. 5 Nouveaux plafonds livret A p. 5 Comptes courants d associés... p. 5. LES INDICES... p. 5 Janvier 2013 Vtre réussite, ntre satisfactin Bureau de Belleville : Bureau de Vnnas Bureau de Trevux 11 RN6 38 Rue Grenette Chemin du cls 69220 BELLEVILLE 01540 VONNAS 01600 TREVOUX Tel. : 04 74 66 11

Plus en détail

- 16 - Le tableau de financement Partie 2

- 16 - Le tableau de financement Partie 2 - 16 - Le tableau de financement Partie 2 Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Variatins d'explitatin, Variatins hrs explitatin, Variatins de trésrerie. Bilan fnctinnel. Bilan fnctinnel et variatins,

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

Financement des investissements Page 1 sur 6

Financement des investissements Page 1 sur 6 Financement des investissements Page 1 sur 6 Une UC a tujurs besin d investir que ce sit pur : - Remplacer du matériel bslète (ex : investir dans l util infrmatique) - Augmenter sa capacité de vente (ex

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE DES DOSSIERS DE FAILLITES CPZ

ANALYSE FINANCIERE DES DOSSIERS DE FAILLITES CPZ République et cantn de Genève Département des finances Office des faillites ANALYSE FINANCIERE DES DOSSIERS DE FAILLITES Entrée en vigueur : 1 er juin 2013 Mise à jur : 01.07.2013 Respnsable(s) : Apprbateur(s)

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M

Retour à la rentabilité opérationnelle et résultat net de 4,4 M Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M 28-02-2007 Retur à la rentabilité pératinnelle et résultat net de 4,4 M Chiffre d affaires : 36,3 M en hausse de 71% Résultat net de 12% du

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

Inscription au registre du Commerce de _sous le n _ Immatriculation à l INSEE sous le n désigné(e) dans ce qui suit sous le vocable «le titulaire»

Inscription au registre du Commerce de _sous le n _ Immatriculation à l INSEE sous le n désigné(e) dans ce qui suit sous le vocable «le titulaire» MAPA PI MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES Passé en vertu des dispsitins de l article 146 du Cde des marchés publics (décret n 2006-975 du 1 er aût 2006 mdifié) INTITULE DU MARCHE

Plus en détail

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme.

CONTRATS A LONG TERME. Principes et traitements comptables des opérations à long terme. CONTRATS A LONG TERME Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Principes et traitements cmptables des pératins à lng terme. Facturatin, Régularisatin des charges et des prduits, Prductin stckée. Analyse des

Plus en détail

SESP 1170 - Comptabilité Résumé du cours

SESP 1170 - Comptabilité Résumé du cours SESP 1170 - Cmptabilité Résumé du curs Définitin : Système d infrmatin, instrument de mdélisatin et représentatin des pératins effectuées par les rganisatins. => Large éventail d utilisateurs. Cmptes annuels

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Séance du 03 juillet 2015

Séance du 03 juillet 2015 Département de l'ardèche Arrndissement de Privas République Française COMMUNE DE LARNAS -------------------------- PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL Nmbre de membres en exercice : 11 Présents : 7 Vtants

Plus en détail

Plan comptable France

Plan comptable France Plan cmptable France Le plan cmptable u plan cmptable général (PCG), appelé parfis cadre cmptable, est un standard français de classificatin des événements écnmiques qui mdifient le patrimine de l'entreprise.

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS

LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS LA COMPTABILITE DES ASSOCIATIONS Présentatin de l'rganisme de frmatin «l écle de la micrfinance» L Ecle de la Micrfinance est un rganisme de frmatin français [1] qui entend répndre à la demande de bénévles

Plus en détail

LOI de finances 2009

LOI de finances 2009 La chaîne 100 % cmpta-finance SynthèsE LOI de finances 2009 www.cmptalia.tv Ce dcument est la prpritété exclusive de Cmptalia.tv ; tute utilisatin autre que persnnelle devra faire l'bjet d'une demande

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

LES CESSIONS DE TITRES. Traitement comptable des opérations de cessions selon les différentes catégories de titres.

LES CESSIONS DE TITRES. Traitement comptable des opérations de cessions selon les différentes catégories de titres. LES CESSIONS DE TITRES Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o o o Traitement comptable des opérations de cessions selon les différentes catégories de titres. Classification comptable des titres.

Plus en détail

CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA WANTZENAU

CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAUX DE LA WANTZENAU Mairie de La Wantzenau 11-13 rue des Hérs 67610 LA WANTZENAU www.la-wantzenau.fr Tél : 03 88 59 22 59 Fax 03 88 59 22 50 CONSTRUCTION DES ATELIERS MUNICIPAU DE LA WANTZENAU MISSION DE CONTRÔLE TECHNIQUE

Plus en détail

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007

COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN RESULTATS 2007 COMPAGNIE GENERALE DES ETABLISSEMENTS MICHELIN INFORMATION PRESSE Clermnt-Ferrand, le 15 février 2008 RESULTATS 2007 MICHELIN ANNONCE UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DE 1,6 POINT DE SA MARGE OPERATIONNELLE

Plus en détail

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie

Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Principes de fiscalité de l assurance de persnnes Résumé chapitre 3 Fiscalité et assurance vie Attentin : Des cmpléments d infrmatin nt été ajutés en vert dans le résumé. Ceux-ci n apparaissent pas dans

Plus en détail

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions

Dons des entreprises. Objet. Forme. Conditions Dns des entreprises Vus êtes une entreprise, relevant de l IS (impôt sur les sciétés) u de l IR (impôt sur le revenu)? Vus puvez apprter un sutien matériel à une assciatin u une fndatin à travers des pératins

Plus en détail

LES METHODES DES COÛTS PREETABLIS ET DES COÛTS REELS. Rappels des méthodes d'évaluation des coûts, Calcul des écarts : TOTAL, GLOBAL et sur VOLUME.

LES METHODES DES COÛTS PREETABLIS ET DES COÛTS REELS. Rappels des méthodes d'évaluation des coûts, Calcul des écarts : TOTAL, GLOBAL et sur VOLUME. LES METHODES DES COÛTS PREETABLIS ET DES COÛTS REELS Objectif(s) : Rappels des méthdes d'évaluatin des cûts, Calcul des écarts : TOTAL, GLOBAL et sur VOLUME. Pré requis : Curs d'analyse de gestin : Mdalités

Plus en détail

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF

MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX. Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF MODELE DE DIRECTIVES SUR LE CLASSEMENT ET L ARCHIVAGE DES DOCUMENTS COMMUNAUX Micheline Guerry-Berchier, secrétaire générale ACF 1 1. Principe a. Qu entend-n par directives cmmunales? b. Intérêt de la

Plus en détail

Solevia patrimoine EN BREF

Solevia patrimoine EN BREF Slevia patrimine Chercher à valriser vtre patrimine, cmpléter vs revenus u encre ptimiser vtre transmissin avec slevia patrimine. EN BREF Slévia patrimine est un cntrat d assurance vie de type multisupprt

Plus en détail

Fiche n 4 : La convention annuelle

Fiche n 4 : La convention annuelle Fiche n 4 : La cnventin annuelle Champ d applicatin 1. Opérateurs cncernés 2. Prduits cncernés 3. Durée de la cnventin annuelle 4. Date de cnclusin de la cnventin annuelle Cntenu de la cnventin annuelle

Plus en détail

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV

PENTA WMSI n a Box 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV PENTA WMSI n a Bx 'HVFULSWLRQGHVPRGXOHV /,67('(602'8/(6 Les mdules standard prpsés snt : ¾ Gestin des réceptins de marchandises sur palettes hmgènes u hétérgènes (cf. 2) ¾ Rangement et rérganisatin des

Plus en détail

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue.

La collaboration se définie comme : Personne qui concourt à l'activité professionnelle d'une autre personne de manière ponctuelle ou continue. F.I.S.P.A. Cllabratin IDE - AS Textes de référence Le décret du 27 juillet 2004 définissant les actes de la prfessin infirmier: article R 4311-4 CSP : définitin de la ntin de cllabratin La circulaire 96-31

Plus en détail

SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 1.588.678,51 SIEGE SOCIAL : 145 RUE MICHEL CARRE ARGENTEUIL (VAL D'OISE)

SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 1.588.678,51 SIEGE SOCIAL : 145 RUE MICHEL CARRE ARGENTEUIL (VAL D'OISE) SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 1.588.678,51 SIEGE SOCIAL : 145 RUE MICHEL CARRE ARGENTEUIL (VAL D'OISE) R.C. PONTOISE B 692 037 823 --------------------------------------------- PROCES-VERBAL DE DELIBERATION

Plus en détail

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ;

a) Financement par des tiers : emprunts, crédits bancaires, leasing, crédit spontané (lors d un achat à crédit) ; Chapitre 3 : Analyse de la trésrerie 1 Intrductin La gestin de la trésrerie est indispensable à tute entreprise puisqu elle lui permet d assurer sa slvabilité. Le rôle du gestinnaire de trésrerie demande

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels

Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participation de la personne protégée destiné aux mandataires individuels Guide de remplissage de la fiche individuelle de calcul de la participatin de la persnne prtégée destiné aux mandataires individuels 1 ) Présentatin Générale Cette fiche permet de calculer autmatiquement

Plus en détail

Rapport Annuel 2010 Page 81

Rapport Annuel 2010 Page 81 Rapprt Annuel 2010 Page 81 Rapprt spécial des cmmissaires aux cmptes sur les cnventins visées aux articles L.225-38 et suivants du Cde de cmmerce Exercice cls le 31/12/2010 Aux actinnaires, En ntre qualité

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital

Résumé du module 6 : Coût et structure du capital Résumé du mdule 6 : Cût et structure du capital Ce mdule explique tut d abrd cmment une sciété établit sn cût du capital. Vus apprenez cmment calculer la pndératin des cmpsantes et les cûts du capital

Plus en détail

MAITRISER LES BASES DE LA FISCALITE Comprendre les leviers de la fiscalité (Impôt sur les sociétés, TVA, ) 3 jours 21 heures

MAITRISER LES BASES DE LA FISCALITE Comprendre les leviers de la fiscalité (Impôt sur les sociétés, TVA, ) 3 jours 21 heures Cmprendre les leviers de la fiscalité (Impôt sur les sciétés, TVA, ) 3 jurs 21 heures PUBLIC Cllabrateurs ayant besin de cmprendre les fndamentaux de la fiscalité de l entreprise. CONDITIONS D ADMISSION

Plus en détail

Déclarations 1330 CVAE et 2035 E

Déclarations 1330 CVAE et 2035 E Déclaratins 1330 CVAE et 2035 E La CET (Cntributin Ecnmique Territriale) est calculée sur deux bases : La CFE (Ctisatin Fncière des Entreprises) : établie sur la base de la valeur lcative des biens passibles

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Nouveau dispositif Le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) Nuveau dispsitif Entré en vigueur le 1 er janvier 2013, le Crédit d Impôt pur la Cmpétitivité et l Empli (CICE) est une mesure fiscale qui cncerne

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 14 : LES COMPTES DE TRESORERIE PRINCIPES 1. Les entreprises effectuent qutidiennement des pératins de trésrerie. Elles snt justifiées par diverses pièces cmptables (talns de

Plus en détail

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS Orientatins pur l appel à prjets Recherche translatinnelle en cancérlgie - INCa DGOS Les rientatins prpsées pur l appel 2011 snt les suivantes : l appel à prjets libres cuvre tus les champs de la recherche

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016

DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016 DEMANDE D AIDE FINANCIERE 2016 Sprts Culture Envirnnement Anciens cmbattants Divers Vus truverez dans ce dssier les infrmatins suivantes : Page 2 : présentatin de vtre assciatin Page 3 : bilan financier

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

INSTRUCTION N 2/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST)

INSTRUCTION N 2/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST) INSTRUCTION N 2/2011 DU 03/01/2011 RELATIVE AUX OPERATIONS SUR TITRES (OST) MISE A JOUR LE 14/11/2014 SOMMAIRE TERMINOLOGIE Article Premier Les Opératins Sur Titres avec muvement de fnds 4 Article 2 Les

Plus en détail

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application?

Loi du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d application? La suite Li du 5 mars 2014 relative à la transparence financière des CE: Que disent les décrets d applicatin? JORF n 0075 du 29 mars 2015 www.semaphres.fr Ils snt enfin parus! Les décrets, parus au jurnal

Plus en détail

BP 2015 CCAS DE SEICHAMPS

BP 2015 CCAS DE SEICHAMPS CCAS CRECHE CCAS DE SEICHAMPS Les dépenses de fnctinnement Pass Bus 800 Repas des Anciens 10 000 Chclats des Anciens 2 800 Télé-assistance 3 800 Aide sciale 9 400 Maintien à dmicile 2 800 Subventins aux

Plus en détail

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1

COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE. Généralités concernant les comptes annuels de l exercice 2009 1 COMPTES ANNUELS DE L EXERCICE 2009 RAPPORT POLITIQUE Généralités cncernant les cmptes annuels de l exercice 2009 1 Dans la cntinuité des exercices précédents, les cmptes annuels 2009 de la Cmmune de Grez-Diceau

Plus en détail

DEDELIBERATION N CR 06-15

DEDELIBERATION N CR 06-15 1 CR 06-15 DEDELIBERATION N CR 06-15 DU 13 FEVRIER 2015 Plitique culturelle Evlutin du sutien réginal à la restauratin du patrimine bâti. LE CONSEIL REGIONAL D ILE-DE-FRANCE VU le règlement (UE) n 651/2014

Plus en détail

Evaluation comportementale

Evaluation comportementale Evaluatin cmprtementale Le dcteur Garnier est inscrit sur la liste préfectrale des vétérinaires puvant prcéder à l évaluatin cmprtementale des chiens catégrisés (article L211-12) sur le département du

Plus en détail

S'INITIER A LA COMPTABILITE GENERALE Maîtriser, en autonomie, l ensemble des écritures comptables 5 jours 35 heures

S'INITIER A LA COMPTABILITE GENERALE Maîtriser, en autonomie, l ensemble des écritures comptables 5 jours 35 heures Maîtriser, en autnmie, l ensemble des écritures cmptables 5 jurs 3 PUBLIC Cllabrateurs administratifs et cmptables débutant dans un service. CONDITIONS D ADMISSION Aucun pré requis exigé. OBJECTIFS PROFESSIONNELS

Plus en détail

Centre Hospitalier de Périgueux (24) Tranche 2 du Plan Directeur : Construction d un bâtiment d hospitalisation et restructuration du bâtiment B

Centre Hospitalier de Périgueux (24) Tranche 2 du Plan Directeur : Construction d un bâtiment d hospitalisation et restructuration du bâtiment B Missin Cntrôle Technique Centre Hspitalier de Périgueux (24) Tranche 2 du Plan Directeur : Cnstructin d un bâtiment d hspitalisatin et restructuratin du bâtiment B REGLEMENT DE CONSULTATION Maîtrise d

Plus en détail

COMPTABILISATION DE L IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) Particularités des traitements comptables relatifs aux impôts sur les sociétés. TABLE DES MATIERES

COMPTABILISATION DE L IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) Particularités des traitements comptables relatifs aux impôts sur les sociétés. TABLE DES MATIERES COMPTABILISATION DE L IMPOT SUR LES SOCIETES (IS) Objectif(s) : Pré-requis : Mdalités : Particularités des traitements cmptables relatifs aux impôts sur les sciétés. Cnnaissances fiscales : IS et IFA.

Plus en détail

Direction de la Voirie et des Déplacements

Direction de la Voirie et des Déplacements Directin de la Virie et des Déplacements MANUEL DU PASS AUTOCAR LES PRINCIPES : 1) Le statinnement : Les PASS Autcars snt des titres de statinnement qui divent être utilisés par tut autcar en statinnement

Plus en détail

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES

CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS POUR LES RADIOS LOCALES Entre : Le Département des Yvelines, représenté par M. Alain SCHMITZ, Président du Cnseil Général, agissant en cette qualité en vertu d une délibératin

Plus en détail

NOTE 2 REVUE DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDTIONS ANTERIEURES 7 NOTE 3 SYNTHESE DES PRINCIPALES OBSERVATIONS ET RECOMMANDATIONS 9

NOTE 2 REVUE DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDTIONS ANTERIEURES 7 NOTE 3 SYNTHESE DES PRINCIPALES OBSERVATIONS ET RECOMMANDATIONS 9 SOMMAIRE LETTRE D OPINION 2 ANNEXE 4 NOTE 1 PRESENTATION DE LA CAVECA 5 1.1 Fiche signalétique 5 1.2 Cntexte et bjectifs de la missin 6 NOTE 2 REVUE DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDTIONS ANTERIEURES 7

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172)

MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) . MULTIMANAGERS ACTIONS EUROPE-FIDELITY (FCE 20070172) Part du fnds : «Classique» Objectifs et plitique d investissement : Prfil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé, Rendement

Plus en détail

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI?

SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Cnférence-débat du jeudi 11 septembre 2014 SUCCESSION : DROITS ET FRAIS QUI PAIE QUOI? Lrs d un décès, il est nécessaire de régler la successin du défunt afin que sn patrimine puisse être transmis à ses

Plus en détail

Guide de Déclassement. version 5.1.2

Guide de Déclassement. version 5.1.2 Guide de Déclassement versin 5.1.2 04 ctbre 2015 Table des matières 1.3.1 Gestin des archives (déclassement)... 3 1.3.1.1 Fermeture des dssiers actifs... 4 1.3.1.2 Génératin et validatin des listes de

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

LES HOTELS DE PARIS Société Anonyme au capital de 10.000.000 euros Siège social : 20, avenue Jules Janin 75116 PARIS 388 083 016 RCS PARIS

LES HOTELS DE PARIS Société Anonyme au capital de 10.000.000 euros Siège social : 20, avenue Jules Janin 75116 PARIS 388 083 016 RCS PARIS LES HOTELS DE PARIS Sciété Annyme au capital de 10.000.000 eurs Siège scial : 20, avenue Jules Janin 75116 PARIS 388 083 016 RCS PARIS RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

Plus en détail

Le maniement de deniers publics par les collaborateurs du régisseur

Le maniement de deniers publics par les collaborateurs du régisseur Le maniement de deniers publics par les cllabrateurs du régisseur La règle :. Tute autre persn cmptable public, manie directement u indirectement des fnds publics, sit en intervenant dans ualifié de gestinnaire

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015 Dssier à returner cmplet à la Mairie pur le 19 décembre 2014 Tut dssier de demande de subventin nn parvenu à cette date u incmplet ne purra être étudié DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015 POUR

Plus en détail

16 - LES ABANDONS DE CREANCES

16 - LES ABANDONS DE CREANCES 16 - LES ABANONS E REANES Objectif(s) : ntenus : Mdalités : Présentatin des principes cmptables. nnaissances assciées. urs, Exemple, Applicatin, Synthèse. TABLE ES MATIERES hapitre 1. aractéristiques....

Plus en détail

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015

Impôt des personnes physiques - Habitation propre et avantages fiscaux avant 2015 23 février 2015 Impôt des persnnes physiques - Habitatin prpre et avantages fiscaux avant 2015 Bernard Mariscal, Benefits Expert, Delitte Belgium Publié dans : Lettre d'inf Actualités Fiscales n 7, 23.02.2015,

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE»

TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» REGLEMENT TROPHEE BETON, «LIBERTE DE L'ESPACE» Le «Trphée bétn, liberté de l espace», rganisé par les assciatins Bétcib, Cimbétn et la Fndatin Ecle Française du Bétn a pur but de révéler les jeunes diplômés

Plus en détail

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE

LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE LA MONNAIE ET LE MARCHE MONETAIRE Intrductin : Imprtance de la mnnaie pur les échanges de biens et de services sur un marché. Evlutin vers une dématérialisatin de plus en plus imprtante Passage du trc

Plus en détail