Commande Prédictive Robuste d un Système MIMO utilisant un modèle BOG et les techniques LMI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commande Prédictive Robuste d un Système MIMO utilisant un modèle BOG et les techniques LMI"

Transcription

1 La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se Coade Prédctve Robste d Systèe MIMO tsat odèe BOG et es techqes LMI Jae Ghab A Do et assa Messaod Ecoe atoae d Igéers de Moastr Re Ib E Jazzar 59 Moastr se e : +( ; Fax : +( Résé Ce aer roose e éthode de coade rédctve robste or systèe MIMO odésé ar es foctos de a base Orthogoae géérasée. Cette éthode tse es techqes des égatés atrcees éares or otsato d crtère de erforace de ore fe et rédre e obre de cotrates. Ces cotrates téresset es bores sr es coades et ses créets d e art et e doae d aarteace des coeffcets d odèe BOG d atre art. Le doae d certtde araétrqe est de tye esoïda déteré ar aroche d detfcato à errer coe as borée. Mots cés Coade Prédctve Robste BOG MIMO LMI BBE Esoïde. I. IRODCIO Psers éthodes de coades rédctves robstes tsat des odèes à base de foctos orthogoaes tees qe es foctos FIR Lagerre o Katz ot été roosées das a ttératre [ 3]. Das ces éthodes o trovet cees q tset e stratége d re-cas basée sr a résoto d robèe d otsato -ax erettat de redre e cote o seeet es ertrbatos et es cotrates hysqes as ass es certtdes araétrqes des odèes. otos qe ces odèes e coveet q a a rerésetato de qeqes tyes de systèes résetat des dyaqes rarochées aortes o oscates [4 5 6]. Cex-c os ot codt à déveoer d atres éthodes de coades rédctves robstes or des systèes MISO rerésetés sr es foctos de a base orthogoae géérasée (BOG [7 8 9]. Ces foctos adettet obre qecoqes de ôes q evet être rées o coexes cogés et regroet es foctos FIR Lagerre et Katz [ ]. D atre art odèe BOG résete sers avatages. E effet est sesbe a chox de a érode d échatoage e écesste as e coassace à ror d retard d systèe fat terver e gééra obre e éevé de araètres et e s a covexté d doae d certtde de araètres est assrée ce q eret de sfer e robèe d otsato -ax. Ceedat e obre de cotrates rses e cote ors de a sythèse de a o de coade est e éevé. Por sroter ces dffctés os déveoos e éthode de coade rédctve robste or systèe MIMO décoosé sr es foctos de a BOG [ 3] et tsat es techqes des égatés atrcees éares (LMI or a résoto d robèe d otsato ayat obre éevé de cotrates [4 5]. Le doae d certtde araétrqe est de tye esoïda q et être déteré ar es aroches d detfcatos à errer coe as borée (BBE [6 7] et es ôes otax des foctos de a BOG evet être estés e tsat [8 9]. Le reste de ce aer est orgasé coe st : das e aragrahe o résete a strctre d odèe MIMO décoosé sr es foctos de a BOG. Le cac d rédcter est exré das e aragrahe 3. Le aragrahe 4 est cosacré a déveoeet de a éthode de coade rédctve robste où o déft esebe des cotrates et o résete a résoto d robèe d otsato ax ar trodcto des techqes LMI. exee de sato est réseté das e aragrahe 5. Ef a cocso et es ersectves de cette éthode sot doées das e derer aragrahe. II. SRCRE D MODELE MIMO os cosdéros systèe MIMO ossédat ( ( ( et séqeces séqeces d etrées { } de sortes { y ( y ( y ( } q sot rees svat : + ( y G q e ( où : (. q est oérater retard ( q { } G q sot des foctos de trasfert décrvat es dyaqes d systèe sosé stabe et { } e est e séqece statoare stochastqe de oyee e et de atrce de covarace sosé coe. 5

2 La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se O adotat a otato vectoree svate : ( y ( e ( ( y( e( ( ( y ( e ( G ( q G ( q G( q G ( q G ( q As ( et s écrre : y( G( q ( + e( (4 La décoosto d systèe MIMO sr es foctos de a BOG et s écrre à ade de a rerésetato d état svate [ 3] : x( + Ax( + B( yˆ( Θx( x( est vecter d état de deso et d ééets { x ( } ; { ξ } défs ar : x z (3 (5 ( (6 où désge a trasforée verse e z. et ξ sot resectveet ordre de trocatre et e vecter des ôes d résea ( des ftres de a BOG. est e obre de araètres d odèe BOG d systèe MIMO déf ar : ( (7 + { ( z ξ } ; rerésete exresso géérae des foctos de a BOG défe das [] : ξ z ξ ξ z ( z (8 z ξ où èe ξ et so cogé ξ sot es ôes d ftre d résea ( des foctos de a BOG. A et B sot es atrces d évoto et de coade de deso resectveet ( et ( défes ar : A dag A B B B B (9 Θ est a atrce des araètres de deso ( défe ar : Θ dag ( Θ ( A et B sot es atrces d état d sos-systèe MISO de deso resectveet ( et ( : ( ( A dag A B dag B ( Θ est e vecter des coeffcets de Forer or sossystèe MISO de deso. θ θ θ Θ ( + ( est e obre de araètres d sos- systèe MISO. où : La atrce A et e vecter B de deso resectveet ( + ( + et ( + sot défs ar : ξa s a b A ( a b F ( a b s a > b s a < b a a+ b+ ( ( a b b b+ F a b α ξ ξ α ξ b b+ ( b B b α α ξ θ + (3 (4 (5 est e vecter des coeffcets de Forer d résea (. Et e osat : ξ ξ α α ξ III. CALCL D REDICER (6 Das e cas où errer sr e odèe BOG est coe as borée es coeffcets de Forer sot défs ar des tervaes d aarteace. S o ote ar Σ ( Σ Ω a atrce des certtdes araétrqes d odèe BOG d systèe MIMO et ar Ω e doae d certtde araétrqe. O et écrre : 53

3 La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se Σ dag ( Σ Ω Ω (7 où Σ Ω Ω ( sot resectveet e vecter des certtdes des coeffcets d odèe BOG et e doae d certtde araétrqe or sos-systèe MISO. Le odèe certa d systèe MIMO s écrt sos a fore créetae svate : δ x( + Aδ x( + Bδ ( yˆ ( yˆ ( + Θ( Σ δ x( (8 où es créets d vecter de coades et d vecter d état sot défs ar : δ ( ( ( δ x( x( x( (9 Le vecter des rédctos à as des sortes d odèe BOG se dédt de a dexèe éqato d systèe (8 : yˆ ( + yˆ ( + + Θ( Σ δ x( + ; ( Par sbsttto sccessve das a reère éqato d systèe (8 o et écrre : q δ x( + A δ x( + A Bδ ( + ( q E défssat a atrce coe : K A q q or or K de deso ( ( As ar sbstttos sccessves de ( das ( e vecter des rédctos de sortes s écrt faeet sos a fore de dex artes : e arte bre et e arte forcée : yˆ ( + yˆ ( + + yˆ ( + (3 f yˆ ˆ + y( + Θ( Σ K I δ x( (4 yˆ f ( + Θ( Σ K qbδ ( + q (5 q où I est a atrce detté de deso (. Sr horzo de rédcto [ h ] + + des sortes éqato (3 s écrvat sos a fore atrcee svate : Yˆ ( Σ Yˆ ( Σ + Yˆ ( Σ (6 f où Y ˆ( Σ est e vecter des rédctos de deso ( h déf ar : ˆ Y ( yˆ ( + yˆ ( + yˆ ( + h (7 Les vecters Yˆ ( et Yˆ f ( evet être déterés or ( h e tsat resectveet (4 et (5. As o et écrre : Yˆ ( Σ ( Σ δ ( (8 f δ ( est e vecter des créets de coade de deso ( h : δ ( δ ( δ ( δ ( h + + (9 où h ( h h est horzo de rédcto des coades. ( Σ est e atrce de deso ( h ( h q rerésete es coeffcets des réoses soees d systèe : ( Σ Σ Σ ( Σ (3 h ( Σ ( Σ h ( Σ h h + Σ où est e atrce de deso ( doée ar : q ( Σ Θ( Σ K B Θ( Σ A B q IV. (3 MEODE DE LA COMMADE PREDICIVE ROBSE A. Défto des cotrates Les coades et es créets de coade ftrs satsfret es cotrates svates : [ ] ax h ( + (3 [ ] δ δ ( + δ (33 ax h où ax δ et δ ax sot des vecters de deso défs ar : [ ] [ ] (34 ax ax ax 54

4 La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se [ ] [ ] δ δ δ δ δ δ (35 ax ax ax Sot δψ esebe des créets de coade ftrs : { / V} δψ δ Γδ (36 Γ est e atrce de deso (4 h ( h et V vecter de deso (4 h défs ar : Ih δ Ih δ M Γ V ϕ M + ϕ où : I est a atrce detté de deso ( h h. h (37 La atrce et e vecter ϕ de deso resectveet ( h ( h et ( h sot défs ar : ϕ( ( (38 M δ M et δ sot des vecters de deso ( h défs coe st : ax ax M (39 ax ax δ M δ δ δ δ δ (4 B. Forato LMI d Probèe d otsato Le crtère de erforace cosdéré est basé sr a ore fe doé ar : J ( ax ˆ δ Σ y ( + / Σ r ( + (4 h où r ( + ( rerésete e sga de référece déf sr horzo de rédcto [ h ] [ ] + + r( r ( r ( (4 La éthode de coade rédctve robste est basée sr e stratége d re cas q va cosste à résodre e robèe d otsato -ax svat : ax J ( δ Σ (43 δ δψ Σ Ω otos qe e vecter des rédctos Y ˆ( Σ est e focto affe de Σ et e crtère J ( δ Σ est e focto strcteet covexe de Y ˆ( Σ. Par coséqet e robèe d otsato (43 et être sfer à : ax J ( δ Σ (44 δ δψ Σ S où S est esebe des soets d doae d certtde. Σ ( L rerésete a atrce des certtdes assocée a e obre de soets. ée soet de esebe S et L est otos qe tot scaare β q satsfat a cotrate : β J ( δ Σ ( L (45 est e bore sérere de ax J ( δ Σ. Par ste e Σ S robèe d otsato -ax et être reforé de faço à chercher a s ette bore sérer β et vecter δ satsfasat es cotrates (36 et (45 ce q revet à résodre e robèe d otsato svat : β (46 β δ β G( Σ ˆ δ + Y ( Σ R β ( L (47 Γδ V (48 est vecter de deso ( h. où β [ β β ] R( est e vecter des traectores de référeces de deso ( h doé ar : R( r ( + r ( + h (49 La focto obectve et es cotrates état éares e es varabes de décso β et δ. I s agt d robèe de sato d coût éare avec ( h + varabes de décso et ( η Lh + 4 h cotrates. Ce robèe et être s sos a fore stadard svate : M X (5 X Sos a cotrate : CX D X (5 Por cea o déft e vecter X de deso ( h + : δ δ X M β M est vecter ge de deso ( (5 h + doé ar : 55

5 La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se [ ] M (53 C C C L C D D D L δ D δ (54 L D arès (47 o et écrre or ( : ( Σ R Yˆ δ + Σ h C D + Σ M R Y ˆ δ (55 Σ Σ Σ h M A artr de (48 o a : I h h δ M δ Cδ h D δ + ϕ + δ M h M ϕ δ M (56 où h h désget des vecters d ééets et et de deso resectveet ( h et ( h. Les cotrates (5 evet être écrtes coe stes : F ( X F ( X η (57 où F ( η sot des atrces syétrqes défes se-ostves : F C X D X (58 Les égatés (57 costtet des cotrates tes de tyes LMI q evet s exrer e e see cotrate défe ar : ( η F( X dag F ( X F ( X (59 Sot Φ esebe déf ar : { X F C X D ; η} Φ (6 Cet esebe est covexe e X et ar coséqet a cotrate F( X est covexe. G z (.45z +.45z (.478z +.364z.5z.735z.86z.83z +.666z (63.5z +.58z ( +.875z (.434z.767z Les sgax d etrées sot des séqeces foréet dstrbées et errer sr e odèe est sosé boré te qe : 4.39 e( 5.3 Le systèe MIMO est décoosé sr es foctos de a BOG où ordre de trocatre et es ôes otax de chaqe sos-systèe sot : ot ot ot ot 4 ξ ξ Le tabea rése es cetres et es tervaes d certtdes des esoïdes : Sos-systèe Sos-systèe ABLE I. PERFORMACES DES ELLIPSOÏDES ˆΘ Θ ˆ ˆΘ Θ ˆ La fgre otre es sortes d odèe BOG et es sgax de référeces. Les sgax de coades et es sgax des créets de coade sot strés resectveet das es fgres et 3. Les cotrates sr es sgax de coade et ses créets sot : 5 ( 5.75 δ (.75 5 ( 5.75 δ (.75 As e robèe d otsato et s écrre : M X (6 X Sos a cotrate : F( X (6 Le obre de cotrates est aors rédte e e see cotrate LMI covexe défe ar (6. V. RESLAS DE SIMLAIO O cosdère systèe MIMO à etrées sortes et de atrce de trasfert doée ar : Fgre. Sortes d odèe BOG et sgax de référeces 56

6 La cqèe Coférece Iteratoae d Eectrotechqe et d Atoatqe -4 Ma 8 aaet se Fgre. Sgax de coades Fgre 3. Sgax des créets de coade D atres réstats de satos avec dfféretes bores d errer ot été réasés avec sccès ar cette éthode. Les horzos de rédcto tsés das cette sato sot : VI. h 8 h COCLSIO Das ce aer os avos réseté e éthode de coade rédctve robste or systèe MIMO décoosé sr es foctos de a BOG. Les coeffcets de a décoosto éare aarteet à doae d aarteace de tye esoïda et e vecter des coades est obte e résovat robèe d otsato -ax. Les cotrates téresset es bores sr es coades et ses créets d e art et e doae d certtde araétrqe d atre art. Les techqes LMI sot tsées or a résoto d robèe d otsato et rédre e obre de cotrates. D atres doaes d certtdes araétrqes tees qe des orthotoes des oytoes des araeotoes o des oytoes à coextés tés evet être ass tsés. Ef os sgaos q est sohatabe d étder cette éthode or e cas des systèes tvarabe o éares rerésetés sr es foctos de a BOG. RÉFERECES [] G. Overa G. Faver G. Dot ad W. Aara Robst Predctve Cotroer Based o Lagerre Fters Modeg I Proc. 3 th IFAC Word Cogress Sa Fracsco SA Vo. G [] A. Mbare. Messaod ad G. Faver Robst redctve cotro sg Katz ode I Proc. th IEEE Iteratoa Cof. Eectrocs Crcts ad Systes Deceber 3. [3] L.P. Wag Dscrete te ode redctve cotro desg sg Lagerre fctos Jora of Process Cotro Vo [4] B. Wahberg Syste detfcato sg Lagerre odes IEEE ras. o Atoatc Cotro Vo. 36 o [5] B. Wahberg Syste detfcato sg Katz odes IEEE ras. o Atoatc Cotro Vo. 39 o [6] B. Wahberg ad P. Mää O aroxato of stabe ear dyaca systes sg Lagerre ad Katz fctos Atoatca Vo. 3 o [7] A. Do J. Ghab ad. Messaod Robst Predctve Cotro sg a GOBF Mode for MISO systes Iteratoa Jora of Coters Cocatos ad Cotro Vo. II o Deceber 7. [8] A. Do J. Ghab ad. Messaod Robst Predctve Cotro Based o GOBF Modeg ad LMI echqes Iteratoa Coferece o Scece ad echqes of Atoatc Cotro (SA'7 se ACS-67 ovebre 7. [9] A. Do J. Ghab ad. Messaod Robst Predctve Cotro for a MISO Syste sg GOBF I Proc. 4 th IEEE Iteratoa Cof. Eectrocs Crcts ad Systes Deceber 7. [] B. ess ad F. Gstafsso A fyg costrcto of orthoora bases for syste detfcato IEEE ras. o Atoatc Cotro Vo. 4 o [] P. S. C. eberger P. M. J. Va de of ad O.. Bosgra A geerazed orthoora bass for ear dyaca systes IEEE ras. o Atoatc Cotro Vo. 4 o [] J. Ghab A. Do ad. Messaod A ew Modeg Aroach of MIMO ear Systes sg the geerazed Orthoora bass fctos I Proc. of the 6 th ISPRA 7 Greece Febrary 7. [3] J. Ghab A. Do ad. Messaod ew Methods of Modeg ad Paraeter Estato for MIMO ear Systes sg Geerazed Orthoora Bass Fctos Jora o Systes ad Cotro Vo. o [4] S. Boyd L. E Gaho E. Fero V. Baarsha Lear Matrx Ieqates Syste ad Cotro heory SIAM Stdes Aed Matheatcs Phadehe 994. [5] P. Aara.D. a Paraeterzed LMIs cotro theory SIAM Jora o Cotro ad Otzato Vo. 38 o [6] G. Faver ad L. Arrda Revew ad Coarso of Esoda Bodg Agorths I M. et a. edtor Bodg Aroaches to syste detfcato Pe Press ew Yor 996 cha [7]. Messaod ad G. Faver Recrsve deterato of araeter certaty tervas for ear odes wth ow bt boded errors I Proc. th IFAC Syos o Syste Idetfcato Coehage Dear 994. [8] J. Ghab A. Do ad. Messaod A ew Estato Method of the Poes for the geerazed Orthoora bases fters I Proc. of the 6 th ISPRA Greece Febrary 7. [9] J. Ghab A. Do ad. Messaod A ew echqe of Poes Estato for Geerazed Orthoora Bass Fctos Jora o Systes ad Cotro Vo. o

Vecteurs dans le plan

Vecteurs dans le plan Vecters dans le plan 1. Définition d n vecter : (classe de seconde) Soient A et B dex points d plan. La translation transformant A en B est la transformation qi transforme tot point M en n point M tel

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

L Analyse Factorielle des Correspondances

L Analyse Factorielle des Correspondances Aalyse de doées Modle 5 : L AFC M5 L Aalyse Factorelle des Corresodaces L aalyse factorelle des corresodaces, otée AFC, est e aalyse destée a tratemet des tableax de doées où les valers sot ostves et homogèes

Plus en détail

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant :

STATISTIQUES. La taille moyenne d un jeune enfant est donnée, en fonction de son âge (en mois), dans le tableau suivant : STATISTIQUES Cours Termale ES O observe que, das certas cas, l semble ester u le etre deu caractères statstques quattatfs (deu varables) sur ue populato ; par eemple, etre le pods et la talle d u ouveau-é,

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez MESURE DE LIAISON ENTRE DEUX VARIABLES QUALITATIVES KHI-DEUX Mesure de la laso etre deux varables qualtatves

Plus en détail

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS MIISTERE DE L'ESEIGEMET SUPERIEURE ET DE LA REHERHE SIETIFIQUE UIERSITE DE BEHAR Départemet es Sceces Laboratore e Pysque es spostfs à semcoucteurs (L.P.D.S ttp://www.uv-becar.z/lps/ PHYSIQUE DES SEMIODUTEURS

Plus en détail

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a PCSI Chatre 4 : Produts scalares-résumé Das ce chatre E est u -ev. Produts scalares. Défto et exemles de référeces Def: O aelle rodut scalare sur E toute alcato de E² das est bléare. est symétrque: x,ye,

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm.

Virtualization. Panorama des solutions de virtualisation sur différentes plate-formes. Laurent Vanel Systems Architect IBM Laurent_vanel@fr.ibm. rtalzato Paorama des soltos de vrtalsato sr dfféretes plate-formes aret ael Systems Archtect IBM aret_vael@fr.bm.com 2008 IBM Corporato Evolto de la rtalsato des frastrctres Wdows Servers Maframe & U Servers

Plus en détail

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20.

BTS C.G. 1996. B) Retour au problème concret: Le nombre d'appartements commercialisé est nécessairement un entier entre 2 et 20. BTS CG 996 Eercce : (0 pots) Ue agece mmoblère evsage de commercalser u programme de costructo d'appartemets Deu projets lu sot soums: Projet P : Le coût de producto de appartemets ( eter et 0 )est doé

Plus en détail

Module 4 - Leçon 01 - Budget des ventes 1. Introduction - Recherche de la tendance générale

Module 4 - Leçon 01 - Budget des ventes 1. Introduction - Recherche de la tendance générale Cotrôle de gesto Budget des vetes Module 4 - Leço - Budget des vetes Itroducto - Recherche de la tedace géérale - Itroducto Le budget des vetes est le premer budget opératoel à établr. Il est cosdéré comme

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

Analyse et synthèse robustes des systèmes linéaires Cours 8 Analyse de stabilité robuste

Analyse et synthèse robustes des systèmes linéaires Cours 8 Analyse de stabilité robuste Analyse et synthèse robstes des systèmes linéaires Cors 8 Analyse de stabilité robste Le problème standard d analyse de stabilité robste 2 = L (,N) = S(K, ) N(K) = (N 22 N 21 (1 N 11 ) 1 N 12 ) Problème

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

Commande prédictive des systèmes non linéaires dynamiques

Commande prédictive des systèmes non linéaires dynamiques Rébliqe Algérienne Démocratiqe et olaire Ministère de l Enseignement Sérier et de la Recherche Scientifiqe Université Molod Mammeri de Tizi-Ozo Faclté de Génie Electriqe et Informatiqe Déartement Atomatiqe

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Assimilation variationnelle de la dynamique conjointe de variables géophysiques

Assimilation variationnelle de la dynamique conjointe de variables géophysiques Assimilaion variaionnelle de la dynamiqe conjoine de variables éophysiqes Silèye BA posdoc SC/TB Sileye.ba@elecom-breane.e Séminaire SUPELEC Camps Rennes 15/11/2012 Principax collaboraers Sinal e Commnicaions

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES

CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEUX DIMENSIONS : DISTRIBUTIONS MARGINALES ET CONDITIONNELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES CHAPITRE I : LES SERIES STATISTIQUES A DEU DIMESIOS : DISTRIBUTIOS MARGIALES ET CODITIOELLES Il est très courat

Plus en détail

Seconde année - Semestre 3 PROBABILITÉS

Seconde année - Semestre 3 PROBABILITÉS 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Aée 2012-2013 LICENCE d ÉCONOMIE et GESTION Secode aée - Semestre 3 PROBABILITÉS Feuille d exercices N 3 : Variables aléatoires - Lois discrètes 1. Calculez 3 2 + 2 5 Exercice I (

Plus en détail

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS 6. RADIERS 6.. GÉNÉRALITÉS U raer est ue alle plae, évetuellemet ervurée, costtuat l'esemble es foatos 'u bâtmet. Il s'éte sur toute la surface e l'ouvrage. Ce moe e foato est utlsé as eux cas : lorsque

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Cours 8 : Applications pratiques de la programmation linéaire

Cours 8 : Applications pratiques de la programmation linéaire Cours 8 : Applicatios pratiques de la prograatio liéaire Christophe Gozales LIP6 Uiversité Paris 6, Frace Pla du cours Cours 8 : Applicatios pratiques de la prograatio liéaire 2/23 1 Jeux à deux joueurs

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

. Mesdames. _ et Membres des Colleges Communaux, des Communes affiliées il INTRADEL

. Mesdames. _ et Membres des Colleges Communaux, des Communes affiliées il INTRADEL RYTYR dees Té» t TRH D TRHTT es Déus ééos $/ R TRZ { esdaes esseus es ouestes et ebes des oees ouaux des oues affées TRD 4 : * \ os Hesta et tatat: Dete : auet RH Resposabe de Dépatezet s 4/4 4 6 Fax :

Plus en détail

Maximisation du débit des systèmes OFDM multicast dans un contexte de courant porteur en ligne

Maximisation du débit des systèmes OFDM multicast dans un contexte de courant porteur en ligne MajecSTIC 2009 Avignon, France, d 6 a 8 novembre 2009 Maximisation d débit des systèmes OFDM mlticast dans n contexte de corant porter en ligne Ali Maiga, Jean-Yves Badais et Jean-François Hélard Laboratoire

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Les arbres binaires Implémentations

Les arbres binaires Implémentations Ls arbrs bnars Impémntatons Natha Jnor Bot mars 2014 Défnton : Un arbr bnar st sot vd, sot d a form B = , où G t D sont ds arbrs bnars dsjonts t o st n nœd appé racn. c o n Fgr 1 Arbr bnar 1 L

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i) Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés Synthèse de cors PanaMaths (CPG Arcs aramétrés Préamble Certains aters réfèrent à «arc aramétré» la dénomination de «corbe aramétrée» ans ce docment, nos tiliserons la remière dénomination éfinitions Arc

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique

MATHEMATIQUES Terminale Scientifique MATHEMATIQUES Termiale Scietifique Fiches PROGRAMME 22 (v24) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Dilômée de l École Polytechique Cours Pi e-mail : lescoursi@cours-icom site : htt://wwwcours-icom siège

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Plan du cours. 1 Jeux à deux joueurs à somme nulle. 4 Théorème du MINIMAX en stratégies mixtes. 3 stratégies mixtes

Plan du cours. 1 Jeux à deux joueurs à somme nulle. 4 Théorème du MINIMAX en stratégies mixtes. 3 stratégies mixtes Pla du cours Cours 8 : Alicatios ratiques de la rograatio liéaire Christohe Gozales LIP6 Uiversité Paris 6, Frace 1 Jeux à deux joueurs à soe ulle 2 Théorèe du MINIMAX e stratégies ures 3 stratégies ixtes

Plus en détail

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités)

Séminaire: Test des logiciels embarqués Formation de deux jours avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docteur en informatique, professeur des universités) Séminaire: Test des logiciels embarqés Formation de dex jors avec Jean-François PRADAT-PEYRE (docter en informatiqe, professer des niversités) Évitez les logiciels défectex et rédisez les risqes et les

Plus en détail

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen

Annexe 1. Estimation d un quantile non-paramétrique par la méthode de Hazen Aexe. Estmato d u quatle o-paramétrque par la méthode de Haze La probablté cumulée emprque d ue doée au se d u échatllo est pas u cocept parfatemet déf : pluseurs estmatos sot possbles ; l e est de même

Plus en détail

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France

GDF SUEZ, le leader de l éolien en France GDF SUEZ, le leader de l éolien en France JUILLET 2014 Dossier de presse Photographie : Le parc éolien de Manneville Crédits Photo : LA COMPAGNIE DU VENT / JULIEN GAZEAU / VALÉRY JONCHERAY 2 SOMMAIRE Introdction

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning»)

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning») APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Mache-Learg») Fabe Moutarde Cetre de Robotque (CAOR) MINES ParsTech (Ecole des Mes de Pars) Fabe.Moutarde@mes-parstech.fr http://perso.mes-parstech.fr/fabe.moutarde Appretssage

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace GEOETRIE DNS L ESPCE ant tot, rappelons ne propriété fondamentale : Tot théorème de Géométrie plane s appliqe dans n importe qel plan de l espace. Les exemples de ce chapitre se réfèrent a dessin ci-contre

Plus en détail

Chaîne de Markov - Télétrafic - Files d'attente

Chaîne de Markov - Télétrafic - Files d'attente ITRODUCTIO UX TLCOMMUICTIOS Chaîe de Marov - Télétrafc - Fles d'attete Verso 5 Mchel Terré lectroque L terre@camfr lectroque B ITRODUCTIO UX TLCOMMUICTIOS Raels de robablté Le dmesoemet d'u réseau de Télécommucatos

Plus en détail

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm I. DEFINITION ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séres o apparées) Dr F. Séguret Départemet d Iformato Médale, Épdémologe et Bostatstques U facteur F est ue

Plus en détail

e c Comment classer les fruit couleur! Histoire Activité

e c Comment classer les fruit couleur! Histoire Activité ! 15 Mé q : P é 1 Qq f x f P é 2 1 v 60 (1/4 ) 60 (1/4 ) é éé P é 3 1 v 60 (1/4 ) y 60 (1/4 ) é éé P é 2 3 2 è 1 q! É 1 À v, - q? S v, f v v. E? S! I, v é. M ù é? Th x q v. R. D q -? R! É 2 É. Aè q è,!

Plus en détail

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données Module d acqusto de doées De 5 à 15 etrées aalogques sychrosées dfféretelles uverselles Logcel d'explotato embarqué Serveur Web Jusqu'à 400 échatllos par secode par voe Voes de calcul et de tratemet Stockage

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche

Apport de la technique de décomposition de domaine en réduction modale de branche Apport de la techque de décomposto de domae e réducto modale de brache Perre-Olver LAFFAY, Olver QUEMENER *, Etee VIDECOQ, Ala NEVEU Laboratore de Mécaque et d Eergétque d Evry (LMEE) 40, Rue du Pelvoux

Plus en détail

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production

TD Techniques de prévision pour la Gestion de production Orgasato et gesto dustrelle Page / 6 TD Techques de prévso pour la Gesto de producto er Exercce Vetes d u rayo de jouraux das u supermarché Javer Févrer Mars Avrl Ma Ju Jullet Août Septembre Octobre Novembre

Plus en détail

IUT Béthune Génie Civil Année Spéciale RDM COURS : STATIQUE

IUT Béthune Génie Civil Année Spéciale RDM COURS : STATIQUE IUT Béthe Géie Civil ée Spéciale RD CURS : STTIQUE I) Gééralités :.) Itrodctio : La statiqe et la écaiqe des Strctres ot por bt d epliqer les phéomèes régissat le dimesioemet des costrctios. Ces matières

Plus en détail

Estimation du potentiel énergétique éolien utilisable Application au pompage dans les Hauts Plateaux

Estimation du potentiel énergétique éolien utilisable Application au pompage dans les Hauts Plateaux Reve des Eerges Reovelables ol. 9 N (006) 55 6 Estmato d otetel éergétqe éole tlsable Alcato a omage das les Hats lateax N. Kasbadj Merzo * et M. Merzo Dvso Eerge Eolee, Cetre de Déveloemet des Eerges

Plus en détail

ENQUETE SUR L OFFRE DE "TEXTILE DURABLE" EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE

ENQUETE SUR L OFFRE DE TEXTILE DURABLE EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE TEXTILE & DEVELOPPEMENT DURABLE ENQUETE SUR L OFFRE DE "TEXTILE DURABLE" EN FRANCE EXIGENCES ENVIRONNEMENT ET ENERGIE SUSTAINABLE TEXTILE :SURVEY MARKET IN FRANCE / ENVIRONMENT AND ENERGY REQUIREMENTS

Plus en détail

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE Diocèses de Paris, Nanterre, Créteil et Saint-Denis JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE FAITES DE VOS BIENS

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

6GEI300 - Électronique I. Examen Partiel #1

6GEI300 - Électronique I. Examen Partiel #1 6GEI3 Électroque I Autome 27 Modalté: Aucue documetato est permse. Vous avez drot à ue calculatrce o programmable. La durée de l exame est de 3h Cet exame compte pour 2% de la ote fale. Questo 1. Questos

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hate Ecole d ngénere et de Geston D Canton d Vad Systèes électroécanqes Chaptre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage et odélsaton por les oters trphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A

Plus en détail

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Hygiène, Sécurité et Environnement

Enquête Nationale sur le devenir des diplômés de. Hygiène, Sécurité et Environnement Equêt Natioal sur l dvir ds diplômés d DUT 22 Hygiè, Séurité t Eviromt Résultats d l IUT d Rims-Châlos-Charlvill (Not d sythès sur ls diplômés d formatio iitial hors altra) Otobr 25 La 2 èm quêt atioal

Plus en détail

«Accès stratégique des tiers au stockage et concurrence dans le secteur gazier»

«Accès stratégique des tiers au stockage et concurrence dans le secteur gazier» Artcle «Accè tratégqe de ter a tockage et cocrrece da le ecter gazer» Edmod Barae, Fraco Mrabel et Jea-Chrtophe Podo L'Actalté écoomqe, vol. 83,, 007, p. 37-53. Por cter cet artcle, tler l'adree vate :

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL : scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL : scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce documet est e frut d u og trava arouvé ar e jury de souteace et ms à dsosto de esembe de a commuauté uverstare éarge I est soums à a rorété teectuee de auteur au même ttre que sa verso

Plus en détail

Cours 8 : Analyse de variance à un facteur

Cours 8 : Analyse de variance à un facteur PSY 004 Techques d aalyses e sychologe Cours 8 : alyse de varace à u facteur Table des matères Secto. "U cou de dé jamas 'abolra le hasard"... Secto. Itroducto à l aalyse de varace NOV... Secto 3. Réartto

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

Partir 13. (1.1.2) Place Sainctelette 2 1080 BRUXELLES 02/421 86 20 www.eurodyssee.net m.delsaux@mrw.wallonie.be

Partir 13. (1.1.2) Place Sainctelette 2 1080 BRUXELLES 02/421 86 20 www.eurodyssee.net m.delsaux@mrw.wallonie.be Partir Commission for Edcational Exchange (1.2.1) Bolevard de l Emperer 4 1000 BRUXELLES 02/519 57 72 www.flbright.be adviser@flbright.be Programme proposé Between the USA, Belgim and Lxemborg Programme

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface :

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface : FIBRE OPTIQUE Ue fibre optique ulti ode à saut d idie est ostituée du œur, d idie de réfratio.507 et d ue gaie d idie.48. Ces deux parties sot asseblées selo ue struture oaxiale (voir shéa). ETUDE DU GUIDAGE

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

Politique monétaire: Le choix des instruments I

Politique monétaire: Le choix des instruments I Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2)

Cours pratique de béton armé (Eurocode 2) GENEAUX ATISTIQUES Chapitre 2 - règles de CalCl 3. erocode 2 3.1. Domaine d application L Erocode 2 s appliqe a calcl de Bâtiment et de Génie Civil en béton non armé, en béton armé et en béton précontraint.

Plus en détail

Notre modèle est la nature

Notre modèle est la nature S M N è QS 7/ Câ H A DS 3 Og P é SOMSO évé g, SOMSO-P. C QS 21/1 g è q q â éb, C véb x é v b g, vé b. Déb 3. H: 17,5, g, q h qé. SOMSO-P. bg : 14,1, éè: 51,2, : 0,8 kg b. S. P, P: 2,3 kg zg bq 1000 è é

Plus en détail

Dénombrement. 1 Dénombrer des listes 2 1.1 Permutation... 2 1.2 Arrangement... 3 1.3 p-liste... 4

Dénombrement. 1 Dénombrer des listes 2 1.1 Permutation... 2 1.2 Arrangement... 3 1.3 p-liste... 4 1 Déombremet Table des matières 1 Déombrer des listes 2 1.1 Permutatio................................ 2 1.2 Arragemet............................... 3 1.3 -liste.................................... 4

Plus en détail

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie

Contribution des Chambres d'agriculture à l'agro-écologie Contribtion des Chambres d'agricltre à l'agro-écologie a Edito de Gy Vasser Président des Chambres d'agricltre (APCA) Les acters de l agricltre française ont tojors œvré por moderniser ler activité. Ainsi,

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

Systèmes électroniques

Systèmes électroniques Sysèes élecroqes Capre 4 MESE DE COANT Trasdcers CD\SE\Cors\Cap4.doc M. Correvo T A B E D E S M A T I E E S PAGE 4. MESE DE COANT... 4. INTODCTION... 4. MESE DE COANT SANS SÉPAATION GAVANIQE... 4.. Mesre

Plus en détail

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z.

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z. http://maths-sciencesfr EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES Exercice Une minterie est alimentée par ne tension alternative sinsoïdale U(t) = U m sin(t + ) À n instant cette tension est représentée par

Plus en détail

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES C M U Fonds de financement de la protection complémentaire de la covertre niverselle d risqe maladie EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU DE BASE MOYENNES PAR RÉGION PÉRIODE : 20- EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à :

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à : Ry Aïh PARIS U éé I L Ry Aïh Gz éé f yé g é (éé,,, I). C é x R-C, TF1, E, TV5, 2M M, E gz, L x, J Mé, Ché FM... é x f f. Aé Pè 1 j é. U b Ry y éé : éh,, g é, f, b g (é h). NADOR L g f é, g é h, w b, I

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRODUITS FINIS DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION

GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRODUITS FINIS DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRODUITS FINIS DANS UN RESEAU DE DISTRIBUTION Lama Trqu, Jea-Claude Heet To cte ths verso: Lama Trqu, Jea-Claude Heet. GESTION COOPÉRATIVE DE STOCKS DE PRO- DUITS FINIS

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

MATHEMATIQUES Option scientifique Mardi 9 mai 2006 de 8h à 12h

MATHEMATIQUES Option scientifique Mardi 9 mai 2006 de 8h à 12h ECOLE DE HUTES ETUDES COMMERCILES DU NORD Cocors d'admissio sr classes préparatoires MTHEMTIQUES Optio scietifiqe Mardi 9 mai 6 de 8h à h La présetatio, la lisibilité, l'orthographe, la qalité de la rédactio,

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

CHAPITRE III PROBABILITES

CHAPITRE III PROBABILITES HAPITRE III PROBABILITES I re B math I chatre III Probabltés Table des matères OURS A) Aalyse combatore ) Les trages au sort ) Trages avec ordre et avec réétto. 3 3) Trages avec ordre et sas réétto. 4

Plus en détail

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises

N 3 Janvier 2016. L exploitation et la diffusion des analyses des messages clients au sein des entreprises Les blletins de la relation client N 3 Janvier 2016 L exploitation et la diffsion des analyses des messages clients a sein des entreprises En 2015, IPSOS et ERDIL ont mené conjointement ne étde nationale

Plus en détail

PISTES PÉDAGOGIQUES The School Picture La photo de classe Collec&on Filou & Pixie

PISTES PÉDAGOGIQUES The School Picture La photo de classe Collec&on Filou & Pixie PISTES PÉDAGOGIQUES The School Pictre La photo de classe Collec&on Filo & Pixie Domaine disciplinaire ANGLAIS Nivea Tâche finale / Objec&f Ac&vités langagières travaillées Capacités Cycle 2 cycle 3* Joer

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail