Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL"

Transcription

1 Cours Thème I ECHANTILLONNAGE ET CONESION D SIGNAL II- ÉCHANTILLONNAGE 1- L'échailloeur bloqueur a- Schéma I- GÉNÉALITÉS Les raiemes moderes des sigaux so le plus souve umériques. Il fau doc rasformer les gradeurs aalogiques e gradeurs umériques e iverseme. Exemple : Brouillage e resiuio d'u sigal par méhode umérique (schéma ci-dessous) u e () C () K C i= Echailloeur-bloqueur EB () Sigal é lecrique (aalogique ) Sigal umérique reçu Sigal Echailloeur umérisé Bloqueur Coverisseur A.N. écepeur du sigal Sigal umérisé e brouillé ié de calcul umérique ié de calcul umérique Sigal umérisé e brouillé Brouillage d'u sigal aalogique par méhode umérique Sigal umérisé recosiué ecosiuio du sigal brouillé par méhode umérique Trasmeeur du sigal Coverisseur N. A. Sigal umérique rasmis Sigal aalogique recosiué b- Pricipe de focioeme Phase d'échailloage : L'échailloage cosise à prélever périodiqueme la valeur de la esio u e(). Cee opéraio o liéaire es réalisée e uilisa u ierrupeur élecroique K commadé au ryhme d'u sigal d'horloge u C () do la période T E es la période d'échailloage. Phase de maiie : A l'isa kt E, le codesaeur C se charge avec la esio u e (kt E ). Ere les isas kt E e (1k)T E, le codesaeur e se décharge pas ( i = ) e maiie cosae la esio ( u EB () = u e (kt E ) ). La présece de l'amplificaeur suiveur perme d'avoir i =. A l'isa (1k)T E, le codesaeur C se charge avec la esio u e [(k1)t E ]. Le sigal u EB () es appelé sigal échailloé bloqué. Coversio A l'erée du coverisseur aalogique-umérique, la esio échailloée bloquée es maieue cosae peda la période d'échailloage T E. La coversio es possible das la mesure où le emps de coversio T C es iférieur à T E. TS IIS ( Physique Appliquée ) Chrisia BISSIEES Page 1 sur 6 ACQISITION ET CONDITIONNEMENT D SIGNAL

2 L'évoluio des sigaux es représeé ci-dessous : - Fréquece d'échailloage La valeur maximale de la fréquece d'échailloage F E ( F E = 1/T E ) déped surou de la rapidié de coversio du CAN. u() Sigal d'origie ( esio d'erée ) La valeur miimale de F E déped du sigal u e à échailloer. Théorème de Shao : La recosiuio d'u sigal aalogique u() à parir d'échaillos prélevés à la fréquece F max 'es possible que si F E es au mois deux fois supérieure à la plus grade fréquece F max coeue das le sigal. F E F max ueb() Sigal échailloé bloqué Applicaios Das la praique, la règle de shao a doé les choix suivas : TE TE kte - Téléphoie : F max = 3kHz e F E = 8kHz chaque échaillo es codé sur 8 bis ce qui doe u débi de 8 8 = 64 kbis/s. - So hi-fi : F max = khz e F E = 44,1kHz chaque échaillo pour ue voie ( séréo ) es codé sur bis ce qui doe u débi de 441 = 1,41 Mbis/s. ue() Sigal échailloé III- CONESION NMÉIQE-ANALOGIQE 1- Défiiio TE TE kte emarque : Le sigal échailloé u E () es u sigal héorique qui e représee que les valeurs aux isas d'échailloage. coverisseur umérique aalogique ( CNA ) reçoi ue iformaio umérique ( mo de bis ) e le rasforme e u iveau aalogique ( esio ou coura ). C.N.A. Schéma : Mo de bis e parallèle a a3 a a1 a Nombre N (1) e erée N (1) - 1 # / - Tesio e sorie TS IIS ( Physique Appliquée ) Chrisia BISSIEES Page sur 6 ACQISITION ET CONDITIONNEMENT D SIGNAL

3 - elaio ere e N (1) 5- Exemples de CNA Il es écessaire de coaîre la plage de esio uilisée par le CNA; cee plage es défiie par les deux esios e - : - pour le ombre N (1) = e erée, sera miimale ( = - ), - pour le ombre N (1) = e erée, sera maximale ( = ). emarque : le ombre maximal e erée es N max = 1 o e pourra doc pas avoir max =. a- CNA à résisaces podérées Schéma pour = 4 : a 3 4 I 3 I La relaio relia à N (1) es doc la suivae : a 8 I 1 I = N (1) = Q N (1) avec Q = qui es le quaum du coverisseur ( plus peie variaio de esio e sorie ). La esio maximale e sorie es doc : max = ( 1) = soi Q max = 3- Défiiios réel ( ) Quaum Q : résoluio aalogique ( plus peie variaio de esio e sorie ). 1 : résoluio umérique. 4- Caracérisique des CNA réels Temps de coversio : le emps de coversio es limié par la viesse de commuaio des ierrupeurs élecroiques. Ce emps limie la fréquece d'échailloage. Erreur de décalage : Erreur de gai : Erreur de liéarié : réel réel a ( a a a 3 ) représee le mo biaire à l'erée du coverisseur. N (1) = 3 a 3 a 1 a = 8 a 3 4 a a es le ombre décimal. Si le bi a i es égal à alors l'ierrupeur es relié à la masse. Si le bi a i es égal à 1 alors l'ierrupeur es relié à. elaio S = f ( N (1) ) I = I 4 I S = = (8a 3 4a a1 a) S = Q. N (1) avec Q = I 8 I I I a a a 3 1 = 3 1 a - S idéal idéal idéal emarques : - N (1) - N (1) - N (1) - La relaio géérale des CNA es vérifiée avec - = ; = e Q <. - L'icovéie de ce ype de coverisseur es la difficulé à fabriquer des résisaces podérées précises. TS IIS ( Physique Appliquée ) Chrisia BISSIEES Page 3 sur 6 ACQISITION ET CONDITIONNEMENT D SIGNAL

4 b- CNA à réseau - avec sorie e esio b- CNA à réseau - avec sorie e coura Schéma pour = 4 : Schéma pour = 4 : I S = 3 1 a 3 a a I S a 3 a a I 3 I I 1 I - S Le focioeme des ierrupeurs es ideique aux deux CNA déjà éudiés. ( a a a 3 ) représee le mo biaire à l'erée du coverisseur. N (1) = 3 a 3 a 1 a = 8 a 3 4 a a es le ombre décimal. Si le bi a i es égal à alors l'ierrupeur es relié à la masse. Si le bi a i es égal à 1 alors l'ierrupeur es relié à. elaio S = f ( N (1) ) a a a a O more ( voir TD ) que 3 1 S = = (8a 3 4a a1 a) 4 8 Doc S = Q. N (1 ) avec emarques : Q = - La relaio géérale des CNA es vérifiée avec - = ; = e Q >. - L'icovéie de ce ype de coverisseur es l'exisece de régimes rasioires de durées o égligeables ( commuaio de esio pour les ierrupeurs ) ( a a a 3 ) représee le mo biaire à l'erée du coverisseur. N (1) = 3 a 3 a 1 a = 8 a 3 4 a a es le ombre décimal. Si le bi a i es égal à alors l'ierrupeur es relié à la masse. Si le bi a i es égal à 1 alors l'ierrupeur es relié à. elaio S = f ( N (1) ) / / 4 / 8 / O a I = a3 a a1 a a a a a e.i 3 1 S = = = (8a 3 4a a1 a) 4 8 Doc S = Q. N (1 ) avec emarques : Q = - La relaio géérale des CNA es vérifiée avec - = ; = e Q <. - Les couras das les résisaces so cosas. - Les ierrupeurs commue des couras ( peu de régime rasioire ). TS IIS ( Physique Appliquée ) Chrisia BISSIEES Page 4 sur 6 ACQISITION ET CONDITIONNEMENT D SIGNAL

5 II- CONESION ANALOGIQE-NMÉIQE 1- Défiiio coverisseur aalogique umérique ( CAN ) reçoi ue iformaio aalogique ( esio ou coura ) e la rasforme e u code de sorie umérique ( mo de bis ). Schéma : Tesio e erée - elaio ere e N (1) C.A.N. / # - a a3 a a1 a Mo de bis e parallèle Nombre N (1) e sorie N (1) - 1 Il es écessaire de coaîre la plage de esio coverie e erée du CAN; cee plage es défiie par les deux esios e - : - pour la esio miimale ( = - ), le ombre e sorie sera N (1) =, - pour la esio maximale ( = ), le ombre e sorie sera N (1) =, emarque : le ombre maximal e sorie es N max = 1 o e pourra doc pas coverir ue esio égale à. La relaio relia à N (1) es ideique à celle du CAN : = N (1) = Q N(1) Exprimos pluô N (1) e focio de : N (1) = avec Q ( plus peie variaio de esio e sorie ). La esio maximale e eré es doc : max = ( 1) = soi = Q. max Q = qui es le quaum du coverisseur ( ) 3- Défiiios Quaum Q : résoluio aalogique ( plus peie variaio de esio mesurable e erée ). 1 : résoluio umérique. 4- Caracérisique des CAN réels Le emps de coversio d'u CAN es gééraleme plus log que pour u CNA car la coversio uilise des opéraios de compage. Les défaus d'u CAN réel so de même ypes que ceux d'u CNA : - Erreur de décalage - Erreur de liéarié - Erreur de gai. 5- Exemples de CAN a- CAN à simple rampe Schéma : u e I C u r () Pricipe de focioeme : K comparaeur u H u c () u H () T H E 1 E & u N () compeur La esio u e à coverir es comparée à ue rampe de esio u r () ( charge d'u codesaeur à coura cosa I ). Ta que u e > u r (), le compeur biaire s'icrémee. Dès que u e = u r (), le compeur s'arrêe e so coeu es : C N (1) = k.u e avec k = ( démosraio e TD ). I. T H a -1 a a Limiaios : La précisio déped de la valeur de C e de la sabilié du sigal d'horloge u H (). O peu améliorer la précisio e réalisa u coverisseur à double rampe ( ce CAN e sera pas éudié das ce cours ). TS IIS ( Physique Appliquée ) Chrisia BISSIEES Page 5 sur 6 ACQISITION ET CONDITIONNEMENT D SIGNAL

6 b- CAN à comparaiso direce Schéma : C 4 u e C 3 S 4 S 3 u e u CNA CNA comparaeur u H u c () u H () E 1 E & u N () compeur a -1 a a C C 1 S S 1 Circui logique a a N () T H a -1 a a C S Pricipe de focioeme : La esio u e à coverir es comparée à ue rampe "umérique" esio u CNA () ( esio de sorie du CNA do l'erée es la sorie du compeur ). Ta que u e > u CNA, le compeur biaire s'icrémee. Dès que u e = u CNA, le compeur s'arrêe e so coeu es : N (1) = k.u e avec 1 k = q CNA ( q CNA = quaum du CNA ). Limiaios : Comme pour le CAN à rampe, le emps de coversio es log. La précisio déped de celle du CNA uilisé pour produire u CNA. c- CAN à comparaeur e échelle ( flash ) Schéma ( page suivae ): Le moage compore u esemble de comparaeurs. Les erées "" so reliées ere elles e o leur applique la esio u e à coverir. e esio de référece es divisée par u réseau de résisaces e les fracios de so appliquées aux erées "-" des comparaeurs. Efi, u circui de logique combiaoire délivre le ombre N () à parir des sories des comparaeurs. Pricipe de focioeme ( preos par exemple = 5 ): - Les esios appliquées aux erées "-" des comparaeurs so : - = / 5 = 1 ; 1- = ; - = 3 ; 3- = 4 ; 4- =. - Les esios e sorie des comparaeurs so iscries das le ableau ci-dessous : Sories comparaeurs Nombre N () ue S 4 S 3 S S 1 S a a < u e < 1 1 < u e < < u e < < u e < < u e < < u e Bila : La résoluio du CAN éudié es de 1, il faudra doc u grad ombre de comparaeurs pour avoir ue boe résoluio. La coversio es rès rapide ( pas de compage ). N (1) TS IIS ( Physique Appliquée ) Chrisia BISSIEES Page 6 sur 6 ACQISITION ET CONDITIONNEMENT D SIGNAL

Codeurs incrémentaux et absolus

Codeurs incrémentaux et absolus Scieces de l Igéieur Page 39 Codeurs icrémeaux e absolus Cosiuio Ils so composés d opo-coupleurs e de disques sérigraphiés. Différes ypes Icrémeal Absolu Règle INDUCTOSYN Pricipe Il s agi d u rasisor qui

Plus en détail

Conversions analogique-numérique et numérique-analogique

Conversions analogique-numérique et numérique-analogique Coversios aalogique-umérique e umérique-aalogique «L iverse d u éocé scieifique vrai es u éocé scieifique faux. E philosophie, l opposé d ue grade vérié c es ue aure grade vérié.» iels Bohr ésumé La commade

Plus en détail

CONVERSION DE DONNEES

CONVERSION DE DONNEES ONVSION D DONNS - DFINITIONS. Grader aalogiqe U sigal es aalogiqe lorsqe so amplide es e focio coie d emps. La plpar des graders physiqes (empérare, pressio, viesse ) varie de maière aalogiqe. U sigal

Plus en détail

Rappels sur les signaux

Rappels sur les signaux CHAPIRE Rappels sur les sigaux. - Iroducio U sigal élecrique es oujours associé à deux ypes de gradeurs : le sigal qui coie l'iformaio ormaleme uile : le brui qui gééraleme es cosidéré comme u parasie

Plus en détail

LES SYSTEMES AUTOMATISES Limites du modèle : Systèmes linéaires continus et invariants

LES SYSTEMES AUTOMATISES Limites du modèle : Systèmes linéaires continus et invariants Cours ( ème LES SYSTEMES AUTOMATISES Limies du modèle : s liéaires coius e ivarias Pla (Cliquer sur le ire pour accéder au paragraphe) ********************** s dyamiques, Représeaios.... s dyamiques.....

Plus en détail

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant:

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant: dré Ross lgèbre liéaire e géomérie vecoriel Mise e siuaio 1 lice e Beoî vo au magasi Ils achèe 2 ypes d aricles: Le premier aricle coûe x dollars e le secod aricle coûe y dollars. lice achèe 2 fois le

Plus en détail

Les signaux déterministes à temps continu

Les signaux déterministes à temps continu Cours raieme de Sigal AII Chapire : La rasformée de Laplace Les sigaux déermiises à emps coiu I. Iroducio Le lie ere la représeaio emporelle d'u sigal e sa représeaio fréqueielle es la décomposiio e Série

Plus en détail

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus Chapire : Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius Chapire - Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius.. Modèle mahémaique d u sysème Le comporeme d u sysème liéaire e ivaria es régi par

Plus en détail

Analyse de la méthode de calcul des charges de gros entretien et d'amortissement technique du matériel de la construction

Analyse de la méthode de calcul des charges de gros entretien et d'amortissement technique du matériel de la construction DEEGAION DU MAERIE Aalyse de la méhode de calcul des charges de gros ereie e d'amorisseme echique du maériel de la cosrucio Fédéraio Naioale des ravaux Publics - Méhode de déermiaio des charges d emploi

Plus en détail

Conversion analogique numérique (CAN)

Conversion analogique numérique (CAN) Conversion analogique numérique (CAN) Schéma foncionnel d un sysème de raiemen numérique de l informaion : Grandeur physique Capeur Filrage Passe bas Amplificaion Echanillonnage Conversion analogique numérique

Plus en détail

Evaluation des obligations

Evaluation des obligations Evaluaio des obligaios Relaio aux requis-valeur das le cas de l iérê composé Noio d obligaio L ereprise qui souhaie s edeer à log erme peu se ourer vers deux caégories de pourvoyeurs de fods : - les baques

Plus en détail

CHAPITRE 1 SYSTÈMES LINÉAIRES - SYSTÈMES ASSERVIS

CHAPITRE 1 SYSTÈMES LINÉAIRES - SYSTÈMES ASSERVIS Uiversié d'evry Sysèmes liéaires - Auomaique CHAPITRE SYSTÈMES LINÉAIRES - SYSTÈMES ASSERVIS Les sysèmes - Défiiios e exemples U sysème peu êre défii comme u esemble d'élémes exerça colleciveme ue focio

Plus en détail

Semi-conducteur hors équilibre thermodynamique

Semi-conducteur hors équilibre thermodynamique Semi-coduceur hors équilibre hermodyamique U crisal semi-coduceur es cosidéré e hors équilibre hermodyamique lorsqu il es soumis à ue eciaio eérieure elle que : - L alicaio d u cham élecrique E, élecromagéique

Plus en détail

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7!

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7! Iégraio d ue suie e d ue série de focios : ITT e covergece domiée ) Théorème d iégraio erme à erme d ue série de focios a) Théorème : Soi P f ue série de focios coiues (par morceau) covergea simpleme sur

Plus en détail

Partie CCP - Devoir numéro 2

Partie CCP - Devoir numéro 2 Uiversié Claude Berard - Lyo Semesre de priemps 04-05 Mah IV - Cursus préparaoire A Durée : heure e 0 miues Parie CCP - Devoir uméro Le cadida aachera la plus grade imporace à la claré, à la précisio e

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES DU TRAITEMENT DES SIGNAUX CERTAINS. Produit de convolution Série de Fourier Transformée de Fourier Transformée de Laplace

OUTILS MATHEMATIQUES DU TRAITEMENT DES SIGNAUX CERTAINS. Produit de convolution Série de Fourier Transformée de Fourier Transformée de Laplace OUILS MAHEMAIQUES DU RAIEMEN DES SIGNAUX CERAINS Produi de covoluio Série de Fourier rasformée de Fourier rasformée de Lalace raieme aalogique du sigal CNAM 6-7 LD-P /6 raieme aalogique du sigal CNAM 6-7

Plus en détail

Introduction aux chaînes de Markov

Introduction aux chaînes de Markov Iroducio aux chaîes de Markov Les mahémaicies du chapire (das l ordre de leur appariio : les russes Adreï MARKOV (856-9 e Adreï KOLMOGOROV (93-987, le briaique Sydey CHAMA (888-97 e les allemads Oskar

Plus en détail

Recherche élégante en maths. Karim Turki

Recherche élégante en maths. Karim Turki Karim Turki Recherche élégae e mahs Ava-propos Ce ouvrage propose aux élèves de classes ermiales (spécialié mah) qui veule aller rès loi e appredre la recherche assez o e aux éudias maheux aisi que les

Plus en détail

Corrigé de Banque PT 2015 Épreuve C

Corrigé de Banque PT 2015 Épreuve C Lycée Laeiia Boapare Spé PT Corrigé de Baque PT 5 Épreuve C Parie I Les focios f e g so maifeseme paires, il suffi doc de les éudier sur R + pour coaîre leurs propriéés sur R a) O a, pour ou réel x, f

Plus en détail

0. Préambule SIGNAUX & SYSTEMES.. Détection - Estimation.. Codage - Décodage.. Synthèse de signal

0. Préambule SIGNAUX & SYSTEMES.. Détection - Estimation.. Codage - Décodage.. Synthèse de signal Sigaux & sysèmes. Représeaios Temporelles des Sigaux & des Sysèmes à TC & à TD. Préambule SIGNAUX & SYSTEMES SIGNAUX TRAITEMENT DU SIGNAL. Codiioeme. Caracérisaio. Déecio - Esimaio. Opimisaio. Modèlisaio

Plus en détail

SECTION II : LES MESURES D EXPOSITION DES OBLIGATIONS AU RISQUE DE TAUX D INTERET

SECTION II : LES MESURES D EXPOSITION DES OBLIGATIONS AU RISQUE DE TAUX D INTERET SECTION II : LES MESURES D EXPOSITION DES OBLIGATIONS AU RISQUE DE TAUX D INTERET L ereprise qui se fiace sur le marché obligaaire es das ue posiio symérique par rappor à celle de l ivesisseur. Le coû

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

CONVERSIONS NUMERIQUE ANALOGIQUE ANALOGIQUE NUMERIQUE. Pierre Le Bars (avec la collaboration de Francis Gary)

CONVERSIONS NUMERIQUE ANALOGIQUE ANALOGIQUE NUMERIQUE. Pierre Le Bars (avec la collaboration de Francis Gary) CONVESIONS NUMEIQUE NLOGIQUE NLOGIQUE NUMEIQUE Pierre Le Bars (avec la collaboratio de Fracis Gary) lebars@moiut.uivbpclermot.fr CONVESIONS NUMEIQUE NLOGIQUE NLOGIQUE NUMEIQUE I/ Problème gééral des covertisseurs

Plus en détail

Automatique Asservissement 1

Automatique Asservissement 1 Auomaique - Asservisseme Lycée Vaucaso Tours Auomaique Asservisseme Philie Bourac 6 Auomaique - Asservisseme AUTOMATIQUE - ASSERVISSEMENT Objecif : Défiir u sysème asservi, réseer les avaages e les caracérisiques,

Plus en détail

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur :

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur : Eercice : Eercices : Iégrales gééralisées Déermier si les iégrales suivaes so covergees, e le cas échéa calculer leur valeur :.. d (+ ) d 3. 4. e d d 5. 6. 3 d e d Eercice : Déermier si les iégrales suivaes

Plus en détail

Introduction à la logistique

Introduction à la logistique Iroducio à la logisique Gesio de la demade e prévisio Pla de la séace La demade das le sysème logisique Défiiios Problémaique de gesio de la demade Aciviés de la gesio de la demade Méhodes de prévisio

Plus en détail

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1

Introduction. a n = 1 n n+1. définie par H 0 = 0 et pour tout entier n 1, H n =, montrer que. 0 a p 1 p 1 p + 1. a p = 1 p. t + p dt, 2n + 2 γ S n 1 Soi (a N la suie réelle défiie ar : Iroducio a = + O éudie la série de erme gééral a O more qu elle es covergee e o doe différees reréseaios de sa somme, oée γ, e aelée Cosae d Euler Pour cela o commece

Plus en détail

Traitement du signal

Traitement du signal .9.5..7.3 -.5 -.9 -.3... -. -.3 Cours - Travaux Dirigés e Travaux Praiques de Traieme du sigal Beoî Decoux beoi.decoux@waadoo.fr .9.5..7.3 -.5 -.9 -.3... -. -.3 I) Iroducio géérale Pla du cours Cours TD

Plus en détail

SEMAINE 12 SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS

SEMAINE 12 SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS EXERCICE : SEMAINE SUITES ET SÉRIES DE FONCTIONS. Soi la focio ϕ : x x( x. Morer que la suie de focios (ϕ, où ϕ = ϕ ϕ ϕ représee l iérée -ième de ϕ, coverge uiforméme sur ou compac de ], [ vers la focio

Plus en détail

Août 2015 (1 heure et 45 minutes)

Août 2015 (1 heure et 45 minutes) Aoû 05 ( heure e 45 miues). a) Cier oues les opéraios élémeaires (permea de réduire ue marice à sa forme écheloée lige réduie) e doer, pour chacue, so effe sur le déermia d ue marice carrée? Ne pas démorer.

Plus en détail

Petit essai sur les tirages dans une urne

Petit essai sur les tirages dans une urne 74 Das os classes o 443 Pei essai sur les irages das ue ure Yves-Noël Haubry (*) E Premières e Termiales STI e S, je doe oujours des exercices de probabiliés cocera les irages de boules das des ures coea

Plus en détail

Approche théorique des essais aggravés. Theoretical approach of design maturity testing

Approche théorique des essais aggravés. Theoretical approach of design maturity testing Theoreical approach of desig mauriy esig Fabrice Guéri Pascal Laieri - Berard Dumo Isiu des Scieces e Techiques de l Igéieur d Agers Agers Résumé Nous proposos das ce aricle de préseer des aspecs héoriques

Plus en détail

Fonctions numériques - Rappels

Fonctions numériques - Rappels PCS Focios umériqus - appls Défiiios : U focio à valurs rélls s u applicaio d ou u pari d das. Das l pla mui d u rpèr, la courb rprésaiv ou rprésaio graphiqu d u focio à valurs rélls s l smbl ds pois d

Plus en détail

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide.

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide. hapire : hue ericale d u solide hapire : hue ericale d u solide. bjecifs : Qu es-ce qu u champ de pesaeur? hue ericale sas froeme hue ericale das u I. Qu es-ce qu u champ de pesaeur? Tou corps de masse

Plus en détail

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué.

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué. Polyésie jui 016 EXERCICE 1 7 pois Commu à ous les cadidas Parie A Voici deux courbes C 1 e C qui doe pour deux persoes P 1 e P de corpuleces différees la coceraio C d alcool das le sag (aux d alcoolémie)

Plus en détail

CONVERSION NUMERIQUE-ANALOGIQUE ET ANALOGIQUE-NUMERIQUE

CONVERSION NUMERIQUE-ANALOGIQUE ET ANALOGIQUE-NUMERIQUE CONVESION NUMEIQUE-ANALOGIQUE ET ANALOGIQUE-NUMEIQUE A) PESENTATION : I ) Coversio : E électroique, la coversio de doées a pour but de trasformer ue gradeur, électrique ou umérique, e ue autre électrique

Plus en détail

Conditionnement du signal

Conditionnement du signal Lycée Technique Mohammedia Condiionnemen du signal 1 ère STE Unié ATC Professeur : MAHBAB 1STE CONDITIONNER UN SIGNAL L.T Mohammedia F.Cours n 12 La chaîne d'acquisiion Prof : MAHBAB Page 1 / 2 1. Inroducion

Plus en détail

Signaux électriques périodiques

Signaux électriques périodiques igaux élecriques périodiques «U sigal, c es de l éergie. Pour peu, o pourrai dire que cela pèse» M. Devos, u cours d élecroique e 986 Résumé Ue fois que l o dispose de la descripio d u réseau élecrique

Plus en détail

CHAPITRE VI. Définition des caractéristiques des convertisseurs : CAN CNA

CHAPITRE VI. Définition des caractéristiques des convertisseurs : CAN CNA CHAPITRE VI Défiitio des caractéristiques des covertisseurs : CAN CNA Olivier Fraçais, SOMMAIRE I CARACTÉRISTIQUE DE TRANSFERT IDÉAL... I. DÉFINITION... I. RÉSOLUTION... I. ERREUR DE QUANTIFICATION...

Plus en détail

sommaire page 2 1.3.2 ) Erreur de décalage,de gain, de linéarité page 3 1.4 ) VALEUR MAXIMALE DE V CONVERTIBLE page 4

sommaire page 2 1.3.2 ) Erreur de décalage,de gain, de linéarité page 3 1.4 ) VALEUR MAXIMALE DE V CONVERTIBLE page 4 LS CONRTISSURS CAN 1 sommaire 1 ) PRINCIPALS CARACTRISTIQUS DU CAN page 1.1 ) NOMBR D BITS DU CAN page 1. ) COURB D TRANSFRT IDAL DU CAN page 1.3 ) COURB D TRANSFRT RLL page 1.3.1 ) rreur de quatificatio

Plus en détail

LES COMPTEURS. A Mise en situation : Montre électronique :

LES COMPTEURS. A Mise en situation : Montre électronique : LES OMPTEURS Mise en siuaion : Monre élecronique : Une des applicaions les plus couranes des compeurs es la monre élecronique où l heure du jour es indiquée au moyen de chiffres : deux chiffres pour les

Plus en détail

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite

Chapitre 1. Les suites numériques Principe de récurrence Limite d une suite Eseigemet spécifique Chapitre 1. Les suites umériques Pricipe de récurrece Limite d ue suite I. Rappels sur les suites umériques 1. géérale Ue suite umérique est ue foctio défiie de N vers R, elle peut

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

TD03 : Électronique numérique, modulation Restitution du cours. Conversion analogique-numérique et numérique-analogique.

TD03 : Électronique numérique, modulation Restitution du cours. Conversion analogique-numérique et numérique-analogique. Lycée Naval, Spé. TD3 : Électronique numérique, modulation estitution du cours Elec. Conditions de Shannon (*). On souhaite réaliser l échantillonnage d un signal. Les paramètres de l échantillonnage sont

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Document n 1. Pourquoi les incertitudes? erreur absolue de lecture Document n 2. Incertitude absolue ou relative.

Document n 1. Pourquoi les incertitudes? erreur absolue de lecture Document n 2. Incertitude absolue ou relative. LES INCERTITUDES Documet 1. Pourquoi les icertitudes? U résultat issu d ue mesure e peut pas avoir ue précisio absolue. Il y a plusieurs types d erreurs possibles commises par les istrumets ou les expérimetateurs

Plus en détail

CPGE Marrakech - Révisions de S.I Année Résumés des cours proposés par : OUIKASSI

CPGE Marrakech - Révisions de S.I Année Résumés des cours proposés par : OUIKASSI CPGE Marrakech - Révisios de S.I Aée 0 - Résumés des cours proposés par : OUIKASSI Docume préparé par : OUIKASSI (Recueil de 30 pages) Merci de m evoyer, par E-mail, oues vos remarques e suggesios à l

Plus en détail

CHAPITRE III : LES COMPTEURS

CHAPITRE III : LES COMPTEURS CHAPITRE III : LES COMPTEURS I. Inroducion Dans de nombreuses applicaions on es amené à faire des compages d impulsions dans un emps donné pour la mesure de fréquences (par exemple) ou ou simplemen comper

Plus en détail

Correction de l exercice 1

Correction de l exercice 1 IUT Orsa Iformatique S3 Correctio de l exercice. Ω est l esemble des résultats possibles de l experiece aléatoire lacer u dé à faces : Ω {,, 3,,, }, et Ω.. Si k Ω sort, le gai du jeu est k euros. Doc la

Plus en détail

Application des amplificateurs opérationnels au filtrage analogique. Cours d Electronique, ENI2, Bruno François

Application des amplificateurs opérationnels au filtrage analogique. Cours d Electronique, ENI2, Bruno François Applicai des amplificaeurs péraiels au filrage aalgique urs d Elecrique, ENI, Bru Fraçis Les filres 87 88 Décmpsii d'u sigal e série de Furier U sigal péridique se décmpse e ue série ifiie de fcis siusïdales

Plus en détail

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C MPS/PCS/ESC égraio SUP/ESC Méhodes d iégraio - : égrale immédiae - : Somme ou différece de focios - : Composée de focio -4 : Décomposiio e fracios raioelles -5 : Par subsiuio (chageme de variable) -6 :

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Intégrales. 4 Sc Enoncés. f une fonction définie sur IR et F une primitive de f ; on donne dans la figure cidessous

Intégrales. 4 Sc Enoncés. f une fonction définie sur IR et F une primitive de f ; on donne dans la figure cidessous LSMarsa Eercice : Calculer les iégrales suivaes : 6 + ) d ( ² + + 2)² 5 2) d 2 ) ( 2 5) d + + 2 4) 2 ( ² ) d 5) d (2 + 5)² 4 6) 4 + d 2 7) ( ² + 5)( + 5 2)² d π 2 π 4 d + d 8) si cos ² d 9) a ² ) ² Eercice

Plus en détail

Laboratoire génie électrique 3Sctech Série d exercices N 3 Bascules-compteurs Page 1 /9

Laboratoire génie électrique 3Sctech Série d exercices N 3 Bascules-compteurs Page 1 /9 Laboraoire génie élecrique 3cech érie d exercices N 3 Bascules-compeurs Page /9 Exercice ) onner le symbole d une bascule asynchrone e compléer le ableau suivan : n n+ emarque 0 0 0 0 0 0 2) Compléer le

Plus en détail

Les alimentations électroniques

Les alimentations électroniques UNIVERSITÉ FRANOIS RABEAIS - TOURS Isiu Uiversiaire de Techologie Dépareme GENIE EETRIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIEE Thierry EQUEU hierry.lequeu@uiv-ours.fr es alimeaios élecroiques Aée 004 / 005 AVENUE

Plus en détail

MODÉLISATION. 1) Modélisation d une ligne monophasée

MODÉLISATION. 1) Modélisation d une ligne monophasée MODÉLSATON DES LGNES ) Modéisaio d ue ige moophasée ) Modéisaio par cosaes réparies Das e cas d ue ige de raspor, a prise e compe des imperfecios réparies sur oue a ogueur, codui à ue modéisaio par cosaes

Plus en détail

P.Poulichet. ELE201 : introduction à la chaîne de conversion

P.Poulichet. ELE201 : introduction à la chaîne de conversion ELE : itroductio à la chaîe de coversio P.Poulichet Avril ELE : itroductio à la chaîe de coversio Itroductio... 4. Structure d ue chaîe d acquisitio / restitutio... 4. Exemple... 6.3 Orgaisatio de la chaîe

Plus en détail

Chapitre Rappels sur les suites

Chapitre Rappels sur les suites Chapitre Séries umériques. Rappels sur les suites Défiitio.. (i) Ue suite (a ) N de réels (ou de complexes) est covergete vers ue limite a si pour tout ε > 0, il existe 0 N tel que pour tout 0, o a a a

Plus en détail

Distribution de l énergie

Distribution de l énergie Disribuion de l énergie S si Cours 1. La foncion «DISTRIBUER» L énergie fournie par l alimenaion, qu elle soi élecrique ou pneumaique, doi êre disribuée aux acionneurs du sysème. Cee disribuion d énergie

Plus en détail

TP N 2 ACQUISITION ET CONVERSION D UNE GRANDEUR PHYSIQUE

TP N 2 ACQUISITION ET CONVERSION D UNE GRANDEUR PHYSIQUE TP N 2 ACQUISITION ET CONVERSION D UNE GRANDEUR PHYSIQUE SAVOIR : PRE-REQUIS AOP en régime linéaire. Oscillaeur à base de circuis R-C. Codage binaire OBJECTIFS SAVOIR : Valider par le calcul e la mesure,

Plus en détail

3-Processus de Poisson et. Processus de renouvellement

3-Processus de Poisson et. Processus de renouvellement 6 3-Processus de Poisso e Processus de reouvelleme 7 Prérequis e Objecifs Ce que vous devez au miimum maîriser pour aborder ce chapire : Probabiliés : Coceps d espace probabilisable e d espace probabilisé,

Plus en détail

Logique séquentielle Fonction Mémoire

Logique séquentielle Fonction Mémoire ciences de l Ingénieur Page 96 1 Inroducion Logique combinaoire : Logique séquenielle Foncion Mémoire Logique séquenielle : Exemple : Télérupeur, commande TO de machine ouil, GAFCET 2 Foncion mémoire élecromécanique

Plus en détail

CHAPITRE 4 Paramètres d'une série statistique

CHAPITRE 4 Paramètres d'une série statistique Cours de Mathématiques Classe de secode Statistiques CHAPITRE 4 Paramètres d'ue série statistique A) Diverses sortes de séries statistiques 1) Défiitio Ue série statistiques est u esemble de ombres, représetat

Plus en détail

Plan : La numérisation & la restitution

Plan : La numérisation & la restitution Plan : La numérisaion & la resiuion 2.1 Inroducion 2.2 Foncion d échanillonnage 2.2.1 Principe 2.2.2 Specre d un signal échanillonné 2.2.3 Théorème de Nyquis-Shannon 2.3 Quaniicaion 2.3.1 Principe 2.3.2

Plus en détail

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension

Réponse d un dipôle RC à un échelon de tension 1- Le dipôle C es une associaion en série d un condensaeur e d un conduceur ohmique ( ou résisor) : I- Inroducion 2- L échelon de ension : es le passage insanané d une ension de la valeur à une valeur

Plus en détail

Les systèmes séquentiels Bascules et compteurs

Les systèmes séquentiels Bascules et compteurs si Les sysèmes séqueniels Bascules e compeurs Applicaions Ces exercices d applicaion son faculaifs. 1. rucures à base de bascules (bisables) Exercice 1 Compléer le chronogramme ci-dessous. Exercice 2 A

Plus en détail

i est l indice de ligne et j l indice de colonne. L ensemble des matrices de type (n, p) à coefficients dans K est noté M np

i est l indice de ligne et j l indice de colonne. L ensemble des matrices de type (n, p) à coefficients dans K est noté M np 8 Marices 8 Espace vecoriel M p ( 8 Marices à liges e p coloes Défiiio : Soi K u corps commuaif, e p deux eiers aurels o uls O appelle marice à liges e p coloes (ou de ype (,p à coefficies das K, la doée

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

Le rapport de corrélation : mesurer la liaison entre une variable qualitative et une variable quantitative.

Le rapport de corrélation : mesurer la liaison entre une variable qualitative et une variable quantitative. Le rapport de corrélatio : mesurer la liaiso etre ue variable qualitative et ue variable quatitative. Frédéric Satos CNRS, UMR 599 PACEA Courriel : frederic.satos@u-bordeaux.fr mars 05 Résumé Le rapport

Plus en détail

Centrale MP 2003 Math 1 Partie I

Centrale MP 2003 Math 1 Partie I Cerale MP 3 Mah Parie I I.A.Soi g() = e cos()+ie si() = e e i. Lafocio g es coiue sur [;[ e lim jg()j = lim e =. Doc g es iégrable sur [;[, doc aussi ses paries réelles e imagiaires. Ue primiive de > e

Plus en détail

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF

LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF Chapire 4 LES APPREILS DE MESURE EN COURANT ALTERNATIF I- PARAMETRES CARACTERISTIQUES D UN SIGNAL ALTERNATIF : Un signal alernaif es caracérisé par sa forme (sinus, carré, den de scie, ), sa période (

Plus en détail

Complexité. Pour un même problème, les algorithmes qui le résolve se classent selon leur complexité.

Complexité. Pour un même problème, les algorithmes qui le résolve se classent selon leur complexité. Complexité 1. Défiitio de la complexité Les algorithmes se caractériset par la taille des doées qu'ils maipulet et l'esemble des traitemets qu'ils opèret sur ces doées. ex de taille : ombres : le ombre

Plus en détail

Travaux Dirigés n o 3 Topo

Travaux Dirigés n o 3 Topo Maser Biologie Iégraive 207-20 Biosaisiques avacées Resposable du cours : Yves Desdevises Travaux Dirigés o 3 Topo Aalyse de variace Comparaiso de moyees pour plusieurs groupes (> 2). Il s'agi de comparer

Plus en détail

Contrôle du mercredi 20 janvier 2016 (50 minutes) TS2 spécialité. II. (4 points) n n sont premiers entre eux.

Contrôle du mercredi 20 janvier 2016 (50 minutes) TS2 spécialité. II. (4 points) n n sont premiers entre eux. TS spécialité Cotrôle du mercredi 0 javier 016 (50 miutes) II. (4 poits) Démotrer que pour tout etier relatif, 1 et 1 sot premiers etre eux. Préom : Nom : Note :. / 0 Écrire très lisiblemet, sas rature

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage»

Logique Séquentielle - fonction «Registre à décalage» Logique Séquenielle - foncion «Regisre à décalage» 1. Inroducion Les bascules son rès uilisées comme élémens de mémorisaion de données ou d informaion. Le sockage des données a généralemen lieu dans des

Plus en détail

La fonction générer un signal rectangulaire

La fonction générer un signal rectangulaire Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique La foncion générer un signal recangulaire I Idenificaion de la foncion Générer un signal élecrique consise à produire des variaions de ension don

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE Haue Ecole d géierie e de Gesio du cao du Vaud SYSEMES EEONQES PEMEE PAE Marc orrevo A B E E S M A E E S PAGE. NOON...-. B...-. FS ONES E HAPES OS...-.3 ONSÉAONS EHNOOGQES...-3.3. Gééraliés... -3.4 NOES

Plus en détail

Exercices du chapitre 5 : chaîne de traitement numérique (partie 1)

Exercices du chapitre 5 : chaîne de traitement numérique (partie 1) Exercices du chapitre 5 : chaîne de traitement numérique (partie 1) 1 ) - exercice sur le bloc n 1 : échantillonneur. Exercice 1 : Cocher la réponse exacte. Un signal sinusoïdal u(t) d amplitude Û = 1V

Plus en détail

Convergence de suites réelles

Convergence de suites réelles DOMAINE : No olympique AUTEUR : Nicolas SÉGARRA NIVEAU : Itermédiaire STAGE : Motpellier 2014 CONTENU : Cours et exercices Covergece de suites réelles I) Rappels et otios de base. Défiitio 1. Ue suite

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES :

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES : ISET de Nabeul ours de Sysème logique (2) hapire 3. OBJETIFS LES OMPTEURS Eudier les différens ypes de compeurs. omprendre le principe de foncionnemen de chaque ype. Mairiser les éapes de synhèse d un

Plus en détail

Août 2016 (1 heure et 45 minutes) b) Quel lien y a-t-il entre le rang d'une matrice et son nombre de lignes et de colonnes? Ne pas (2.5 pts.

Août 2016 (1 heure et 45 minutes) b) Quel lien y a-t-il entre le rang d'une matrice et son nombre de lignes et de colonnes? Ne pas (2.5 pts. 1 a) Défiir: marice écheloée lige réduie rag d'ue marice Aoû 016 (1 heure e 45 miues) (1 p) b) Quel lie a--il ere le rag d'ue marice e so ombre de liges e de coloes? Ne pas démorer (05 p) c) Discuer, selo

Plus en détail

SUITES et SERIES DE FONCTIONS

SUITES et SERIES DE FONCTIONS UE7 - MA5 : Aalyse SUITES et SERIES DE FONCTIONS I Suites de foctios à valeurs das È ou  Etat doé u esemble E, ue suite de foctios umériques défiies sur E est la doée, pour tout etier, d'ue applicatio

Plus en détail

Un corrigé du concours Centrale-supélec Math-II a k ) = , la série de Riemann 1. n + n r

Un corrigé du concours Centrale-supélec Math-II a k ) = , la série de Riemann 1. n + n r Cerale-supélec - 5 U corrigé du cocours Cerale-supélec Mah-II- 5 Filière MP I- Représeaio iégrale de sommes de séries Proposé par Mr : HAMANI Ahmed I-A. I-A-, a = d = + l = + o Doc a e par suie la série

Plus en détail

Analyse 5 SUITES REELLES

Analyse 5 SUITES REELLES Aalyse chap 5 /6. GENERALITES SR LES SITES. Défiitios Défiitio : e suite est ue foctio, défiie sur ue partie D de. O ote () =, o lit «idice». O dit que est le terme gééral de la suite, ou terme de rag.

Plus en détail

Processus de Markov. Hypothèse

Processus de Markov. Hypothèse { X } rocessus de Markov, es ue amille de variables aléaoires rea leurs éas das u même esemble discre ii ou o E {E, E 2, E,.} e vériia les roriéés suivaes : Sas mémoire X τ E j / X u E k avec u e X E i

Plus en détail

FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts.

FONCTION COMPTER. : un compteur décimal possède 10 états distincts. FONCTION COMPTER - DEFINITION Le compeur es une microsrucure (logique binaire) séquenielle qui perme de., dans la limie des bascules qui la consiue (.), les impulsions 2- TYPES DE COMPTEURS Un compeur

Plus en détail

Chapitre XI : Séries et transformées de Fourier

Chapitre XI : Séries et transformées de Fourier Chapire XI : Séries e rasformées de Fourier de : Après ue éude aeive de ce chapire, vous serez capable doer l iérê de la décomposiio e séries de Fourier d ue focio calculer la décomposiio e série de Fourier

Plus en détail

Suites numériques 1 / 12 A Chevalley

Suites numériques 1 / 12 A Chevalley MT8 A 03 Suites umériques Aleth Chevalley. Rappels.. Défiitio O appelle suite umérique réelle, toute applicatio f : ϒ qui à tout etier aturel, fait correspodre le ombre réel f() et o désige la suite par

Plus en détail

Chapitre : Séries numériques.

Chapitre : Séries numériques. ESI. Math. 009/00. Chapitre : Séries umériques. Itroductio géérale: Le but de ce chapitre est de défiir ce qu est ue série umérique et ce que veut dire qu elle coverge, o doera otamet u ses à ue somme

Plus en détail

Amplificateur opérationnel

Amplificateur opérationnel ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Académie de Casablanca DÉLÉGATION DE MOHAMMEDIA Lycée Technique Maière : Science de l Ingénieur A.T.C Pr.MAHBAB Secion : Sciences e Technologies Élecriques

Plus en détail

Modélisation et identification des systèmes

Modélisation et identification des systèmes Modélisatio et idetificatio des systèmes Chapitre Méthodes d'aalyse trasitoire de l'idetificatio Elles s'appliquet aux systèmes pour lesquels o recherche u modèle liéaire. Elles utiliset les aalogies etre

Plus en détail

Correction du devoir surveillé n 4

Correction du devoir surveillé n 4 Correcio du devoir surveillé 4 PC Pierre Medes Frace Décembre 9 Premier exercice Soi T ) IN la suie de polyômes défiie par : T =, T = X, IN T = XT T Parie A ) Déermier les polyômes T, T e T 4. Correcio

Plus en détail

I Exercices I I I-1 3 Coefficients binomiaux et triangle de Pascal... I I I I I I

I Exercices I I I-1 3 Coefficients binomiaux et triangle de Pascal... I I I I I I Chapitre Loi biomiale TABLE DES MATIÈRES page - Chapitre Loi biomiale Table des matières I Exercices I-................................................ I-................................................

Plus en détail

P(n) : quelque soit n entier naturel : n 3 = ( n) 2. P(n 0 ) est vraie (initialisation).

P(n) : quelque soit n entier naturel : n 3 = ( n) 2. P(n 0 ) est vraie (initialisation). T ale S Chapitre. Résumé page 3.. Pricipe de récurrece. a. Exemple. 3 + 3 = + 8 = 9 = ( + ) 3 + 3 + 3 3 = + 8 + 7 = 36 = ( + + 3) O voudrait démotrer la propriété géérale : P() : quelque soit etier aturel

Plus en détail

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013

Master 1 Métiers de l Enseignement, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 2012/2013 Master Métiers de l Eseigemet, Mathématiques - ULCO, La Mi-Voix, 202/203 ANALYSE 2 Fiche de Mathématiques 4 - Séries umériques Soit E u espace vectoriel sur le corps K = R ou C Pour toute famille fiie

Plus en détail