Chapitre 9: Primitives et intégrales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 9: Primitives et intégrales"

Transcription

1 PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures géométriques simples comme les rectngles, les polgones et les cercles sont décrits dns les plus nciens documents mthémtiques connus. L première réelle vncée u-delà de ce niveu élémentire été fite pr Archimède, le génil svnt grec. Grâce à l technique d Archimède, on pouvit clculer des ires ornées pr des proles et des spirles. Au déut du XVII e siècle, plusieurs mthémticiens ont cherché à clculer de telles ires de mnière plus simple à l ide de limites. Cependnt, ces méthodes mnquient de générlité. L découverte mjeure de l résolution générle du prolème d ire fut fite indépendmment pr Newton et Leiniz lorsqu ils s perçurent que l ire sous une coure pouvit être otenue en inversnt le processus de dérivée. Cette découverte, qui mrqu le vri déut de l nlse, fut répndue pr Newton en 669 et ensuite puliée en 7 dns un rticle intitulé De Anlsis per Aequtiones Numero Terminorum Infinits. Indépendmment, Leiniz découvrit le même résultt u environs de 67 et le formul dns un mnuscrit non pulié dté du novemre 675. Notre ojectif dns ce chpitre ser de pouvoir clculer l ire d un domine sous une coure = f () ornée entre deu droites verticles d éqution = et = 9. eemples simples pour déuter h = h ) Soit une fonction f () = h où h représente une constnte. Nous désirons clculer l ire A() sous l coure = h comprise entre l orne = et l deuième orne vrint =,, si = A( ) = si = A( ) = si = A( ) = En générlisnt pour tout, Si f () = h A() = h = m ) Soit une fonction f () = m où m représente l pente de l droite. Nous désirons clculer l ire A() sous l coure = m comprise entre l orne = et l deuième orne vrint =,, si = A( ) = si = A( ) = etc En générlisnt pour tout, Si f () = m A() = m M stnd/renf JtJ 5

2 8 CHAPITRE 9 = m + h ) Soit une fonction f () = m + h. Nous désirons clculer l ire A() sous l coure = m + h comprise entre l orne = et l deuième orne vrint =, si = A( ) = si = A( ) = etc En générlisnt : Si f () = m + h A() = m + h Définition Eercice 9. : Eercice 9. : Eercice 9. : Une onne figure d étude est vivement conseillée dns ce cs. Les premières règles A() se nomme une intégrle indéfinie de l fonction = f (). On l note : A() = f ()d Soit l fonction f () =. Déterminer l ire A() définie sous l coure dns les cs suivnts : ) = et = ) = et = ) = et = Soit l fonction f () = + 4. Déterminer l ire A() définie sous l coure dns les cs suivnts : ) = et = ) = et = 6 ) = et = 6 Soit l fonction f () = 4. Déterminer l ire A() définie sous l coure dns les cs suivnts : ) = et = ) = et = 6 ) = et = 6 Ainsi les eemples précédents nous fournissent nos trois premières règles de clcul : f () = d A() = f () = f () = + d A() = d A() = + M stnd/renf JtJ 5

3 PRIMITIVES ET INTEGRALES 9 Constttions On oserve ici le lien entre dérivée et intégrle. En effet en dérivnt l epression A(), on retrouve f (). On pourrit smoliser ceci sur le schém suivnt : f( ) d ( ) A ( ) 9. Les primitives Nous llons mintennt oulier un petit moment l notion d ire A() et se concentrer sur l question suivnte : Soit l fonction f () donnée, trouver les fonctions F() telles que leur dérivée donne f (). Définition Une fonction F telle que F () = f () est une primitive de f Eemple est une primitive de, cr = Mis pourquoi une??? En fit, toute fonction de l forme + constnte est une primitive de. Eemples ) d = + c cr ) 7 4 d = c cr c) d = d) d = e) d = M stnd/renf JtJ 5

4 CHAPITRE 9 Eercice 9.4 : Déterminer les primitives suivntes : ) 4 d = ) 6 d = c) d = d) e d = e) d = f) d = g) d = h) 5 d = i) () 5 d = j) d = Eercice 9.5 : Les deu fonctions F() = ( + 4) et G() = sont-elles deu primitives de l même fonction f ()? Eercice 9.6 : Déterminer f () schnt que : ) f () d = 5 + c ) f () d = + c c) f () d = + c Eercice 9.7 : On représenté ci-contre une fonction f définie sur l'intervlle [ ; 6]. ) Schnt que f est l dérivée d'une fonction F définie sur [ ; 6], déduire le tleu de croissnce de F. ) Retrouver, prmi les 4 esquisses proposées ci-dessous, celles pouvnt correspondre à F. M stnd/renf JtJ 5

5 PRIMITIVES ET INTEGRALES Les règles de primitives découlent des règles de dérivtion ( f () ± g() ) = f () ± g () L recherche d une primitive n est ps toujours fcile, ni toujours possile. On trouve dns le formulire un ctlogue des primitives des fonctions élémentires. En voici quelques-unes ( ) d = f () d ± f () ± g() g() d 4 5 d = 4 5 d d = ( k f ()) = k f () k f () d = k f () d (( f ()) n ) = n( f ()) n 7 5 d = 7 5 d = f () ( f ()) n f () d = n + f () ( ) ( ) d = ( ) n + + c ( e f ( ) ) = e f ( ) f () e f () f () d = e f () + c e d = ( ln( f ())) = f () f () f () f ( ) d = ln( f ())+ c 8 4 d = ( sin( f ())) = cos( f ()) f () cos( f ()) f ()d = sin( f ())+ c cos( ) d = ( cos( f ())) = sin( f ()) f () sin( f ()) f ()d = cos( f ())+ c sin( ) d = M stnd/renf JtJ 5

6 CHAPITRE 9 Eercice 9.8 : Déterminer les primitives suivntes : ) + 5 d = ) ( 4) d = c) ( + )( ) d = d) ( + ) d = e) ( ) d = f) ( + ) (6 +) d = g) ( 4 + ) d = h) + d = i) d = j) + d = k) + d = l) e d = m) e + + e + d = 4 + n) + + d = o) e + + e + d = p) Eercice 9.9 : Déterminer l fonction f schnt que : ) f () = 4 et f (5) = 54 ) f () = 5 et f (-) = -f () d = Eercice 9. : On considère l fonction f définie sur IR {- ; } pr: 7 f () = ) Préciser pourquoi l primitive de f n'est ps directement clculle. ) Déterminer et vérifint que: f () = + c) En déduire une primitive de f. + + d) Montrer que F() = 9 4 ln + ln + c est 4 églement une primitive de f. Définition Soit f () une fonction. On ppelle intégrle indéfinie de f l ensemle de toutes les primitives de f. Eercice 9. : On considère l fonction f définie sur ] ; + [ pr: + ln() f () = Soit F l fonction définie sur ] ; + [ pr: F() = ln() + ( ln() ) + c Montrer que F est l'intégrle indéfinie de f. M stnd/renf JtJ 5

7 PRIMITIVES ET INTEGRALES 9.4 L intégrle définie = f() Au déut du chpitre, nous vons clculé des ires limitées pr des segments de droites. Le prolème n est ps ussi simple lorsque l on considère un domine limité pr des coures. L idée est de sudiviser l intervlle [ ; ] en plusieurs sous-intervlles de même lrgeur [ ; ], [ ; ],, [ n- ; n ] vec = et n =. L lrgeur de chque sous-intervlle est égle à l lrgeur de l intervlle [ ; ] divisé pr le nomre de sous-intervlles, c est-à-dire : Δ = n. Pour chque i =,,, n, on dessine un rectngle nt comme se le segment [ i ; i+ ] et comme huteur f ( i ) = f() Rppel : i = i= Ainsi l ire du i ème rectngle (huteur lrgeur) vut Aire=f ( i ) Δ L ire totle des n rectngles est donc A(n) = n i= f ( i ) Δ Lorsque le nomre n de sous-intervlles ugmente, l lrgeur de chque sous-intervlle diminue et l pproimtion de l ire sous l coure devient plus précise. M stnd/renf JtJ 5

8 4 CHAPITRE 9 = f() À l limite, nous pouvons espérer otenir l vleur ecte de l ire A A = lim n n + i= f ( i ) Δ Définition On ppelle intégrle définie de l fonction f () de à le n clcul de l limite lim f ( i ) Δ que l on noter n + i= f () d Les nomres et sont ppelés ornes d intégrtion et vrile d intégrtion. d est un smole eprimnt que l on intègre pr rpport à et il correspond u smole Δ de l somme précédente. M stnd/renf JtJ 5

9 PRIMITIVES ET INTEGRALES 5 Eercice 9. : Reproduire l démrche précédente fin d pproimer l ire sous l prole à l ide de rectngles (pr défut et pr ecès). Le ut de cet eercice est d pproimer l vleur de l ire grise sous l coure = pour des [ ; 8] Approimons cette ire pour = Approimons cette ire pour = / 7 = 7 = Aire cherchée Aire cherchée M stnd/renf JtJ 5

10 6 CHAPITRE 9 Théorème fondmentl du clcul intégrl Constttion L usge de l définition de l intégrle définie f () d = lim n n + i= f ( i ) Δ se révèle être très peu prtique, cr demndnt des clculs très longs. Cependnt, pour certines fonctions (ps toutes), il eiste une lterntive plus simple, l utilistion de l primitive donnée pr le théorème suivnt : Soit une fonction f continue définie sur l intervlle [ ; ]. Alors f () d = F() où F() est l primitive de f () = F() F() Eemples ) 4 d = + c 4 = (8 + c) ( + c) = 8 On voit sur cet eemple que l constnte c n ps d influence. On se permettr lors de ne plus l indiquer ) 7 d = ln ( ) 7 = ln(7) ln() = ln 7 c) e u du = = Eercice 9. : Clculer les intégrles définies suivntes : 4 ) d ) d c) 5 d d) 5 d e) + d f) u + du g) v v dv h) π d i) sin() d j) cos() d π π M stnd/renf JtJ 5

11 PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Eercice 9.4 : Clculer les intégrles définies suivntes : ) ( ) d ) + d c) d d) cos( )d π e) d f) e d g) 5 d h) ( +) d 9.5 Le clcul de l ire géométrique sous une coure ou entre deu coures Lorsque l on clcule une intégrle définie f () d, on otient donc une ire. Trois cs de figure vont pprître : er cs : Si f () sur [ ; ], représente l ire sous l coure. f () d est un nomre positif qui ème cs : Si f () sur [ ; ], f () d est un nomre négtif, donc A() = f () d (chngement de signe oligtoire) ème cs : Si f () chnge de signe sur [ ; e] lors l ire totle est égle à l somme des ires de chque "morceu" vec une éventuelle correction des signes. Ainsi c d e A() = f ()d + f ()d + f ()d + f ()d c d M stnd/renf JtJ 5

12 8 CHAPITRE 9 Eemple Clculer l ire géométrique comprise entre l coure =, l e O et les droites = et = 4 Eercice 9.5 : Eercice 9.6 : Il est vivement conseillé d esquisser f () dns chque cs. Clculer l ire géométrique comprise entre l coure = , l e O et les droites = -5 et = 5 Clculer l ire géométrique du domine compris entre l e O et le grphique de l fonction. ) f () = ) f () = 4 c) f () = 6 + Eercice 9.7 : f est l fonction définie sur IR pr f () = ( + + c)e où, et c sont des nomres réels. ) En choisissnt certines informtions données pr l coure = f () représentée ci-contre, déterminer les vleurs de, et c. ) Montrer que F() = 4( + + )e est une primitive de f (). c) Clculer l'ire de l région du pln délimitée pr l coure représenttive de f, l'e des scisses et les droites = et =. M stnd/renf JtJ 5

13 PRIMITIVES ET INTEGRALES 9 Eercice 9.8 : Les ffirmtions suivntes sont-elles vries ou fusses? Justifier votre réponse. c ) f () d = f () d + f () d si [ ; c] et f () ) f () d si f () sur [ ; ] c) f () d g() d si f () g() sur [ ; ] c Eercice 9.9 : Il s'git ici de niveler un terrin. On voudrit niveler (à plt) le terrin représenté ci-dessous. h 6 d [m] 4 6 h [m] d ) À l'ide des pts otenus pr un géomètre, déterminer l fonction du ème degré qui modélise u mieu ce terrin. ) À quelle huteur fut-il situer le terrin nivelé pour que les remlis équilirent ectement les délis? Remrque: L'eercice précédent peut se générliser en un théorème clssique d'intégrtion: Le Théorème de l moenne: Pour toute fonction f continue sur un intervlle [ ; ], il eiste un réel c compris entre et vérifint : f (c) = f () d Grphiquement, une interpréttion de ce théorème est que l'ire lgérique sous l coure représenttive de f est égle à celle d'un rectngle de se [ ; ], et de huteur un point "moen" de l coure. Dns l'eercice précédent, il eiste même vleurs de c vérifint ce théorème qui sont: c = et c = M stnd/renf JtJ 5

14 CHAPITRE 9 Eemple Clculer l ire géométrique comprise entre les coures: = et = Constttions : Dns ce dernier eemple, nous vons clculé l ire entre deu coures à l ide du clcul : A = «ire de l plus hute» «ire de l plus sse» Générlisons ceci dns le théorème suivnt : Théorème Soit f et g deu fonctions continues sur [ ; ], telle que = f() f () g() sur [ ; ]. Alors l ire du domine orné pr les grphes de f et de g entre les droites = et = vut : A = g() A() = f () d g() d = f () g() d Question?? Cette formule est ssez convincnte lorsque les fonctions f et g sont toutes deu situées dns les premiers qudrnts. Qu en est-il dns le cs où g et éventuellement f prennent des vleurs négtives? Doit-on modifier des signes? M stnd/renf JtJ 5

15 PRIMITIVES ET INTEGRALES Réponse Non, il n est ps nécessire de corriger l formule. On peut imginer trnslter les grphes de f et g d une même constnte k de telle sorte que f () + k pour tout [ ; ] insi : A = g() = f() A = g()+k = f()+k Eercice 9. : Eercice 9. : Eercice 9. : Clculer l ire géométrique du domine délimité pr les deu coures ) = et = 5 + ) = 4 et = c) = et 4 = Clculer l ire géométrique du domine compris entre les droites =, =, l smptote olique et le grphique de l fonction f () = Déterminer l ire de l région grisée = + - = +5 I Eercice 9. : Eercice 9.4 : Clculer l ire géométrique du domine compris entre les droites =, =, = et l coure d éqution = 4 + Clculer l ire géométrique du domine compris entre l coure = + + et l prole d e prllèle à O, donnée pr trois de ses points A(- ; -), B(-,5 ; ), C( ; ) M stnd/renf JtJ 5

16 CHAPITRE 9 Eercice 9.5 : ère prtie: Clcul d'une primitive On note g l fonction définie sur [ ; ] pr g() = ) Déterminer et tels que, g() = + +. ) En déduire une primitive de g. + ème prtie: Détermintion du centre de grvité d'une plque homogène On note f l fonction définie sur l'intervlle [ ; ] pr f () = +. On considère une plque homogène formée pr l'ensemle de points M( ; ) du pln dont les coordonnées vérifient les reltions: et f () (cf. figure ci-contre). c) Soit A l'ire de l plque eprimée en unité d'ire. Clculer A. d) Soit G( G ; G ) le centre de grvité de l plque. On dmettr que ses coordonnées sont données pr les formules suivntes: G = A f () d et G = ( f ()) A d Clculer les coordonnées du centre grvité de l plque puis représenter G sur l figure ci-dessus. Eercice 9.6 : Déterminer l ire de l région grisée A Eercice 9.7 : Déterminer l ire de l surfce grisée f() =sin() g() = cos() M stnd/renf JtJ 5

17 PRIMITIVES ET INTEGRALES 9.5 Clcul d intégrles vec un prmètre Eemple : Clculer les réels k > pour lesquels on k d = Eercice 9.8 : Eercice 9.9 : Eercice 9. : Clculer les réels k > pour lesquels on k k ) + 9 d = 8 ) + 7 d = 9 c) 4 8 k 4 k d = 4ln() d) + + d = + d Pour quelle vleur du prmètre positif l coure d éqution = + délimite-t-elle vec l e O, dns le premier qudrnt, un domine d ire égle à 6? Clculer le réel m > tel que l ire du domine limité pr les grphes des fonctions f () = 4 et g() = m soit égle à 9. k Eercice 9. : Soit l fonction f () = définie sur E D = [ ; 8]. Cette fonction ornée délimite vec l e O un domine. Déterminer l vleur de c pour lquelle l droite d éqution = c coupe ce domine en deu prties de même ire. Eercice 9. : Déterminer IR * + pour que l ire du domine limité pr l coure d éqution = et l e O soit égle à 8. 4 M stnd/renf JtJ 5

18 4 CHAPITRE 9 M stnd/renf JtJ 5

Séquence 7. Intégration. Sommaire

Séquence 7. Intégration. Sommaire Séquence 7 Intégrtion Sommire. Prérequis. Aire et intégrle d une fonction continue et positive sur [ ; ]. Primitives 4. Primitives et intégrles d une fonction continue 5. Synthèse de l séquence Dns ce

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

3.8. 1 Estimation de l aire d une région curviligne. Exemple 1 Estimer l aire de la région sous une hyperbole. Solution

3.8. 1 Estimation de l aire d une région curviligne. Exemple 1 Estimer l aire de la région sous une hyperbole. Solution .8 Aperçu de l intégrle.8 APERÇU DE L INTÉGRALE Estimtion de l ire d une région curviligne Erreur d pproimtion Aire ecte d une région curviligne 4 Intégrle définie 5 Intégrle définie négtive 6 Propriétés

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire

Séquence 8. Probabilité : lois à densité. Sommaire Séquence 8 Proilité : lois à densité Sommire. Prérequis 2. Lois de proilité à densité sur un intervlle 3. Lois uniformes 4. Lois exponentielles 5. Synthèse de l séquence Dns cette séquence, on introduit

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet Le Clcul Intégrl niveu mturité Dniel Frquet Eté 8 Tble des mtières Introduction Intégrle indéfinie 3. Définitions et générlités................................ 3.. Déf. d une primitive..............................

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Intégration sur un intervalle quelconque MP

Intégration sur un intervalle quelconque MP ntégrtion sur un intervlle quelconque MP 9 décembre 22 Dns ce chpitre, on définit l notion de fonction continue pr morceu et intégrble sur un intervlle quelconque. Cel nous permettr de donner un sens à

Plus en détail

Les règles de Descartes et de Budan Fourier

Les règles de Descartes et de Budan Fourier Ojectifs de ce chpitre Mthémtiques ssistées pr ordinteur Chpitre 4 : Rcines des polynômes réels et complexes Michel Eisermnn Mt49, DLST LS4, Année 8-9 www-fourierujf-grenolefr/ eiserm/cours # mo Document

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir en math

Tout ce qu il faut savoir en math Tout ce qu il fut svoir en mth 1 Pourcentge Prendre un pourcentge t % d un quntité : t Clculer le pourcentge d une quntité pr rpport à une quntité b : Le coefficient multiplicteur CM pour une ugmenttion

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR

CAP PRO E SCHEMA : LE MOTEUR CAP PRO E SCHEMA : E MOTEUR folio folio folio folio folio folio folio 7 folio 8 folio 9 plque signlétique d un moteur puissnce sorée pr un moteur plque à ornes d un moteur triphsé e couplge étoile e couplge

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

Cours d informatique théorique de M. Arfi. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr

Cours d informatique théorique de M. Arfi. FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Cours d informtique théorique de M. Arfi FMdKdD fmdkdd [à] free.fr Université du Hvre Année 2009 2010 Tle des mtières 1 Reltions et lois de composition internes 2 1.1 Reltions.....................................

Plus en détail

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments écnique: chpitre orces; oents INTRDUCTIN Toute ction écnique s'eerçnt sur un objet pour eet soit: de odiier son ouveent ou de le ettre en ouveent, de le intenir en équilibre, de le déorer. Toute ction

Plus en détail

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Là où on s y attend le moins, des

Là où on s y attend le moins, des REGARDS LOGIQUE & CALCUL L conjecture du crré inscrit Plcer sur une coure fermée qutre points formnt les coins d un crré est presque toujours possile. C est ien, mis comment se dérrsser du «presque»? Jen-Pul

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence d Informtique, première nnée Lurent Michel Printemps 2010 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Cours de Mathématiques L1. Résumé des chapitres. Hassan Emamirad

Cours de Mathématiques L1. Résumé des chapitres. Hassan Emamirad Cours de Mthémtiques L1 Résumé des chpitres Hssn Emmird Université de Poitiers Version 29/21 TABLE DES MATIÈRES 3 Tble des mtières 1 Nombres complexes 5 1.1 Le corps C.....................................

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

MATHEMATIQUES GENERALES partim A

MATHEMATIQUES GENERALES partim A Fculté des Sciences MATHEMATIQUES GENERALES prtim A Première nnée de bchelier en Biologie, Chimie, Géogrphie, Géologie, Physique et Informtique, Philosophie Année cdémique 04-05 Frnçoise BASTIN Introduction

Plus en détail

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

TOUT SUR LE TRIANGLE

TOUT SUR LE TRIANGLE PROBLEME de niveu sup rédigé pr R. Ferreol ferreol@mthcurve.com TOUT SUR LE TRIANGLE. DONNÉES ET NOTATIONS 3 points A, B, C non lignés d un pln ffine euclidien P orienté de fçon à ce que (AB, AC ) soit

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

CH.1 Automates finis

CH.1 Automates finis CH.1 Automtes finis 1.1 Les utomtes finis déterministes 1.2 Les utomtes finis non déterministes 1. Les utomtes vec -trnsitions 1.4 Les expressions régulières 1.5 L'équivlence des modèles Automtes ch1 1

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1

2.1 Comment implanter en C un reconnaisseur de mots? Aut2 q 0 q 1 Lngges Automtes Non-déterminisme Grmmires Attiuées et Génértives Expressions régulières Correction Prtielle de Progrmmes Ceci n'est ps un cours de Lngge C++ 2.1 Comment implnter en C un reconnisseur de

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

mémento de mathématiques pour les ECE1

mémento de mathématiques pour les ECE1 mémento de mthémtiques pour les ECE1 Abdellh Becht Résumé L objectif de ce mémento est de permettre ux élèves de première nnée des clsses préprtoires ux Ecoles de Commerces, option économique, d voir un

Plus en détail

Table des matières Dénombrer et sommer Événements et Probabilités

Table des matières Dénombrer et sommer Événements et Probabilités Tble des mtières 1 Dénombrer et sommer 5 1.1 Rppels ensemblistes............................. 5 1.1.1 Opértions ensemblistes....................... 5 1.1.2 Bijections............................... 7 1.2

Plus en détail

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions Université Clude Bernrd, Lyon I Licence Sciences, Technologies & Snté 43, boulevrd 11 novembre 1918 Spécilité Mthémtiques 69622 Villeurbnne cedex, Frnce L. Pujo-Menjouet pujo@mth.univ-lyon1.fr Cours d

Plus en détail

Notes de révision : Automates et langages

Notes de révision : Automates et langages Préprtion à l grégtion de mthémtiques 2011 2012 Notes de révision : Automtes et lngges Benjmin MONMEGE et Sylvin SCHMITZ LSV, ENS Cchn & CNRS Version du 24 octore 2011 (r66m) CC Cretive Commons y-nc-s

Plus en détail

Option informatique :

Option informatique : Option formtique : l deuxième nnée Lurent Chéno été 1996 Lycée Louis-le-Grnd, Pris Tle des mtières I Arres 13 1 Arres ires 15 1.1 Défitions et nottions... 15 1.1.1 Défition formelle d un rre ire... 15

Plus en détail

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE

ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE Université de Metz Licence de Mthémtiques - 3ème nnée 1er semestre ANALYSE NUMERIQUE NON-LINEAIRE pr Rlph Chill Lbortoire de Mthémtiques et Applictions de Metz Année 010/11 1 Tble des mtières Chpitre

Plus en détail

Chapitre 1 : Fonctions analytiques - introduction

Chapitre 1 : Fonctions analytiques - introduction 2e semestre 2/ UE 4 U : Abrégé de cours Anlyse 3: fonctions nlytiques Les notes suivntes, disponibles à l dresse http://www.iecn.u-nncy.fr/ bertrm/, contiennent les définitions et les résultts principux

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4

Licence M.A.S.S. Cours d Analyse S4 Université Pris I, Pnthéon - Sorbonne Licence MASS Cours d Anlyse S4 Jen-Mrc Brdet (Université Pris 1, SAMM) UFR 27 et Equipe SAMM (Sttistique, Anlyse et Modélistion Multidisiplinire) Université Pnthéon-Sorbonne,

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de maths spé MP

Résumé du cours d analyse de maths spé MP 1 TOPOLOGE Résumé du cours d nlyse de mths spé MP 1 Topologie 1) Normes, normes équivlentes Une norme sur l espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x). x E, (N(x) = x = ) (xiome

Plus en détail

ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE

ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE Jen-Pierre Dedieu, Jen-Pierre Rymond ANALYSE : FONCTIONS D UNE VARIABLE RÉELLE Institut de Mthémtiques Université Pul Sbtier 31062 Toulouse cedex 09 jen-pierre.dedieu@mth.univ-toulouse.fr jen-pierre.rymond@mth.univ-toulouse.fr

Plus en détail

Algorithmique et Programmation. Automates finis. Chap. I/9

Algorithmique et Programmation. Automates finis. Chap. I/9 Algorithmique et Progrmmtion. Automtes finis. Chp. I/9 Jen-Eric Pin To cite this version: Jen-Eric Pin. Algorithmique et Progrmmtion. Automtes finis. Chp. I/9. J. Akok et I. Comyn-Wttiu. Encyclopédie de

Plus en détail

ANALYSE. 4 ème année. 1.1 Calcul intégral 1

ANALYSE. 4 ème année. 1.1 Calcul intégral 1 ANALYSE ème ée. Clcul itégrl.. Le smole Σ.. Défiitios.. Propriétés de l itégrle défiie 7.. Le théorème fodmetl de l lse..5 Primitives..6 Méthodes d itégrtio prticulières *..7 Applictios du clcul itégrl

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures!

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures! SESSION 2013 MPIN007 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " INFORMATIQUE Durée : 3 heures " N.B. : Le cndidt ttcher l plus grnde importnce à l clrté, à l précision et à l concision de l rédction. Si un cndidt

Plus en détail

Automates hyper-minimaux

Automates hyper-minimaux Université derouen UFR des sciences et techniques Projet nnuel de mster 1 Encdrnts : Pscl Cron et Ludovic Mignot Automtes hyper-minimux Jen-Bptiste PRIEZ Rouen, le 20 mi 2011 Résumé Deux lngges sont f-équivlents

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

2006-2007 PARTIE I (VERSION 1.0) (VERSION 4.0)

2006-2007 PARTIE I (VERSION 1.0) (VERSION 4.0) INITIATION A SCILAB M1-M2 MODELISATION EN BIOLOGIE DES POPULATIONS ET DES ECOSYSTEMES MODELISATION DU FONCTIONNEMENT DES ECOSYSTEMES 2006-2007 PARTIE I (VERSION 1.0) (VERSION 4.0) Soudni Kmel (Mître de

Plus en détail

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICE 1 : Les ondes rdio Un élève consulte Internet pour récolter des informtions sur les ondes rdio. Il lit: «Lorsqu'une onde rencontre un obstcle de grnde dimension

Plus en détail

Magister en : Génie Mécanique

Magister en : Génie Mécanique الجمهورية الجزاي رية الديمقراطية الشعبية République Algérienne Démocrtique et Populire وزارة التعليم العالي و البحث العلمي Ministère de l enseignement supérieur et de l recherche scientifique Université

Plus en détail

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers Microéconomie de l Incertitude M1 Bnque et Mrchés Finnciers Emmnuel DUGUET Notes de Cours, V1 2 1 Concepts de bse 5 1.1 Les loteries................................ 6 1.2 Le critère d espérnce mthémtique..................

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

Intégration et primitives

Intégration et primitives DERNIÈRE IMPRESSIN LE 8 mrs 24 à 4:2 Itégrtio et primitives Tle des mtières Notio d itégrle 2. Défiitio................................. 2.2 Exemple de clcul d itégrle : l qudrture de l prole.... 3.3 Itégrle

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

Automates à états fnis Damien Nouvel

Automates à états fnis Damien Nouvel Automtes Automtes à étts fnis Automtes à étts fnis Pln Représenttion des utomtes (FSA) Défnition formelle (DFA) Équivlence DFA / NFA / ε-nfa Licence Informtique L1 Automtes 2 / 30 Automtes à étts fnis

Plus en détail

Algorithmes sur les mots (séquences)

Algorithmes sur les mots (séquences) Introduction Algorithmes sur les mots (séquences) Algorithmes sur les mots (textes, séquences, chines de crctères) Nomreuses pplictions : ses de données iliogrphiques ioinformtique (séquences de iomolécules)

Plus en détail

Intégrale et primitives

Intégrale et primitives Chpitre 5 Intégrle et primitives 5. Ojetif On herhe dns e hpitre à onstruire l opérteur réiproue de l opérteur de dérivtion. Les deux uestions suivntes sont lors nturelles. Question : Soit f une pplition

Plus en détail

VIBRATIONS COUPLEES AVEC LE VENT

VIBRATIONS COUPLEES AVEC LE VENT VIBRATIONS OPLEES AVE LE VENT Pscl Hémon Lbortoire d Hydrodynmique, LdHyX Ecole Polytechnique, Pliseu Octobre 00 Vibrtions couplées vec le vent Si vous pense que j i révélé des secrets, je m en ecuse.

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

Automates et langages

Automates et langages Automtes et lngges L exmen corrigé RICM 9 jnvier 22 Grmmire Automte Expression On considère l grmmire régulière G =(Γ,Σ,S,Π) vec Γ = {S,P,R}, Σ={,} et Π={S P,P R,P S,R,R P }.. Construire un utomte A cceptnt

Plus en détail

Automates d arbres avec visibilité : rapport de stage de licence (L3)

Automates d arbres avec visibilité : rapport de stage de licence (L3) Automtes d rbres vec visibilité : rpport de stge de licence (L3) Nicols Perrin ENS de Lyon Mître de stge : Hubert Comon-Lundh - LSV, ENS Cchn Autre encdrnt : Florent Jcquemrd - LSV, ENS Cchn Résumé Mon

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES

LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES LANGAGES - GRAMMAIRES - AUTOMATES Mrie-Pule Muller Version du 14 juillet 2005 Ce cours présente et met en oeuvre quelques méthodes mthémtiques pour l informtique théorique. Ces notions de bse pourront

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

This is an author-deposited version published in: http://sam.ensam.eu Handle ID:.http://hdl.handle.net/10985/7656

This is an author-deposited version published in: http://sam.ensam.eu Handle ID:.http://hdl.handle.net/10985/7656 Science Arts & Métiers (SAM) is n open ccess repository tht collects the work of Arts et Métiers PrisTech reserchers nd mkes it freely ville over the we where possile. This is n uthor-deposited version

Plus en détail

CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL

CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL CHAPITRE 5 ANALYSE EN REGIME SINUSOIDAL H.W. Bode (95-98), mthémticien et physicien méricin. Bode entr dès 99 ux Bell Lbs, où il trvill vec Fry et Nyquist sur l théorie des circuits et des systèmes. Il

Plus en détail

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE ECOE SUPEIEUE e PASTUGIE TP CEM CEM : ETUDE DES DIFFEENTS MODES DE COUPAGE I ) Introuction DES PETUBATIONS EECTOMAGNETIQUES e but e ce TP consiste à mettre en évience les ifférents moes e couplge es perturbtions

Plus en détail

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x)

EXERCICES. Exercice 3 : Soit f la fonction définie sur ]0; + [ par f (x) = 1 5 ln(x). 1. Déterminer les limites suivantes : lim f (x) et lim f (x) EXERCICES LN Eercice : Soit f la fonction définie sur ]0;+ [ par f ()=+ ln(). On note C sa courbe représentative dans un repère orthogonal.. a. Calculer f () b. Déterminer l équation de la tangente T à

Plus en détail

Chapitre 4 : les réactions nucléaires

Chapitre 4 : les réactions nucléaires Chpitre 4 : réctions nucléires 4-1 4.1. Définitions Chpitre 4 : les réctions nucléires Fisceu α cile Prticule incidente sur noyu-cile Prt Noyu Définissons une réction nucléire coe l trnsfortion d'un noyu

Plus en détail