ECOULEMENT AUTOUR D UNE AILE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOULEMENT AUTOUR D UNE AILE"

Transcription

1 Eoulmnt autour d un al EOUEMET UTOUR UE IE St 2006 obtf d TP st d arvnr à msurr la ortan t la traîné d un al d avon, à artr d msurs d rssons n dfférnts onts d l al. On s attahra à dérr l évoluton d s du fors n fonton d l angl d attau du flud sur l al (rotool érmntal n ston ). I - RTERISTIQUES UE IE rofl d un al d avon st onçu d tll sort u l éoulmnt d ar autour d l al ngndr un for d ortan, vrtal t drgé vrs l haut, u omns l o d l avon lu rmttant ans d volr. tt for st ngndré ar la dfférn d rsson u s établt ntr ls du aros d l al (fgur 1). V + trados V ntrados + + Fgur 1 : strbuton d rsson t d vtss autour d un al On défnt our un rofl d al (fgur 2) dans l lan (, ) ls grandurs suvants : : la ord ; : l éassur ; () : la lgn d ambrur moynn ou sultt ; : la vtss à l nfn amont ; : l angl d ndn ; s : l absss urvlgn. bord d attau s () lgn d ambrur moynn bord d fut Fgur 2 : éfnton d un rofl

2 Eoulmnt autour d un al mêm (fgur 3) our l al vu d sus dans l lan (, y) on défnt : b : l nvrgur ; r : la ord n d ; t : la ord n bout d al ; S : la surfa alar. y t (y) os r S b Fgur 3 : éfnton d un al II FORES ET MOMETS On défnt (fgur 4) ls fforts aérodynamus suvant : : la for aal ; : la for normal ; R : la for résultant ; : la traîné ; : la ortan ; M : l momnt d tangag d bord d attau. R M Fgur 4 : Efforts aérodynamus

3 Eoulmnt autour d un al On not (s) la trbuton surfau d rsson t (s) la trbuton surfau d frottmnt ar ontrant d sallmnt vsuu, sur l ntrados (nd ) t l trados (nd ) du rofl (fgur 5). s Fgur 5 : strbuton d rsson sur un rofl Eamnons ls fforts alués sur un élémnt d surfa d l al, stué ôté trados us ôté ntrados (fgur 6). M > 0 (s) (s) θ > 0 (s) θ > 0 (s) Fgur 6 : strbuton d rsson sur l ntrados t l trados d un rofl Sur l trados, our un élémnt : d d Sur l ntrados, our un élémnt : d osθ sn θ osθ + + d sn θ + sn θ osθ + sn θ osθ

4 Eoulmnt autour d un al s fors normal t aal totals ar unté d nvrgur s obtnnnt n ntégrant ls fors élémntars ôté trados t ntrados ntr l bord d attau t l bord d fut : ( osθ + sn θ) + ( osθ + sn θ) On n dédut la ortan t la traîné : ( sn θ + os θ) + ( os sn sn + os ) sn θ + os θ S l on déomos ls fors normal t aal n un art rovnant d la trbuton d rsson t un art rovnant d la trbuton d frottmnt : + + On n dédut un déomoston smlar d la traîné : + où st la traîné d rsson t la traîné d frottmnt. mêm u our ls fforts, on ut alulr l momnt d tangag au bord d attau : - sur l trados, our un élémnt : dm, - sur l ntrados, our un élémnt : dm, ( osθ sn θ) + ( sn θ + osθ) ( osθ + sn θ) + ( sn θ + osθ) momnt résultant fforts alués sur l rofl, alulé au bord d attau st alors : M + [( osθ sn θ) + ( sn θ + osθ) ] [ ( osθ + sn θ) + ( sn θ + osθ) ] III OEFFIIETS EROYMIQUES s dfférnts offnts aérodynamus sont défns à artr d la rsson dynamu : 1 2 ρu 2 On défnt l offnt d rsson t l offnt d frottmnt arétal, u sont offnts défns n tout ont d l al : - l offnt d rsson (au ont ) - l offnt d frottmnt f

5 Eoulmnt autour d un al Pour un al omlèt, on défnt ls offnts ar raort à la surfa d l al : - l offnt d ffort aal S - l offnt d ffort normal S - l offnt d ortan S - l offnt d traîné S M - l offnt d momnt M, S On ut alors défnr la olar d l al ar la ourb f( ). Gustav Effl a ans nommé tt ourb (fgur 7) ar s l on adot la mêm éhll sur ls du as, un ont M d la ourb rrésnt n amltud l offnt d la résultant aérodynamu t n angl (oordonnés olars) l angl formé ntr tt résultant t la vtss d l éoulmnt ndnt. M R ϕartan Fgur 7 : Polar d un al a fnss f d un rofl ou d un al st l raort ntr l offnt d ortan t l offnt d traîné : f a fnss st fonton d la form du rofl ou d l al, mas égalmnt d l angl d ndn. Pour un al d avon, ll st d l ordr d 25 t attnt 50 our un al d lanur. a fnss f orrsond auss au raort ntr la tan arouru horontalmnt t la tan arouru vrtalmnt our un vol lané sans vnt térur.

6 Eoulmnt autour d un al IV EROHGE E IE Pour angls d ndn nférurs à nvron 15, l éoulmnt rst attahé sur l al. Par ontr, our angls lus élvés, la vsosté d l ar ntraîn l déollmnt d la ouh lmt ôté trados t l aarton d un on d rrulaton ôté trados, 'stà-dr un éoulmnt loalmnt ontrar au sns d l éoulmnt ndnt (fgur 8). t éoulmnt ngndr un surrsson d ôté trados t ar onséunt un rt d ortan : st l dérohag d l al. éoulmnt attahé : al ortant éoulmnt déollé : dérohag d l al Fgur 8 : Éoulmnt attahé t déollé V PROFI E IE ETUIEE atonal dvsory ommtt for ronauts () dévloa, à artr annés 1930, lusurs sérs d rofls très largmnt utlsés ar la sut. ans l adr d T.P., l rofl d al étudé st l (fgur 9), un rofl d la sér à 5 hffrs. Il st mun d 24 rss d rsson statu numérotés d 1 à 12 ôté trados t d 13 à 24 ôté ntrados. al a our nvrgur b 291 mm t our ord 100 mm. Fgur 9 : Profl s oordonnés d l nsmbl d s rss d rsson sont donnés dans l tablau 1 :

7 Eoulmnt autour d un al n rs (mm) 2,2 3,1 6,2 8,3 15,5 20,1 26,7 33,0 (mm) 3,4 4,0 5,3 6,0 7,1 7,5 7,7 7,7 n rs (mm) 43,1 53,0 68,1 84,1 1,0 2,8 5,8 7,7 (mm) 7,1 6,3 4,7 2,7-1,0-1,7-2,3-2,5 n rs (mm) 14,7 19,6 26,3 32,6 42,7 52,6 67,7 83,7 (mm) -3,3-3,8-4,3-4,4-4,3-4,1-3,2-1,9 Tablau 1 : oordonnés rss d rssons du rofl arès ls notatons réédnts,, st l offnt d rsson sur l trados t, st l offnt d rsson sur l ntrados. mêm l on désgn ar,1 l offnt d rsson sur la art amont au mama d éassur d l al ( ôté trados t ôté ntrados) t,2 l offnt d rsson sur la art aval au mama d éassur d l al (fgur 10). S l on néglg l fft du frottmnt, onnassant la trbuton du offnt d rsson sur l rofl, on obtnt alors ls offnts d ffort aal t d ffort normal : 1 0, d 1 0, d,1 d Et l rsson offnts d ortan t d traîné :,2 os sn sn + os d, 0,,1 0 Fgur 10 : strbuton d rsson our l alul offnts d ortan t d traîné,2

8 Eoulmnt autour d un al VI TRVI EME 1. Pour l rofl mun rss d rsson, t our ls valurs -5, -2, +2, +5, +8, +12, +16, +20 d l'angl d'ndn : Msurr la vtss d l éoulmnt ndnt à l ad du tub d Ptot laé n dhors du sllag d l al ; Rlvr ls rssons n mm d au our haun rss stués sur l al, t alulr n hau ont l offnt d rsson (h T t h S étant rstvmnt ls rssons total t statu rlvés au Ptot rmés n mm d au) h hs ; h h Rortr sur un ourb ls dfférnts obtnus n fonton d /, t sur un autr ourb n fonton d /. Rlr ls onts afn d obtnr ourbs frmés smblabls à lls shématsés sur la Fgur 11. On arourra la ourb onts 13 à 24, us 12 à 1. Indur l sns d arours sur la ourb. T S Fgur 11 : ourbs (/) t (/). Plar sur la ourb (/) ls onts t B d l al omm ndués sur la Fgur 12, t sur la ourb (/) ls onts E t I. Fgur 12 : Ponts rèrs d l al.

9 Eoulmnt autour d un al En néglgant ls ffts du frottmnt vsuu, ntégrr, sot à l ad du lanmètr, sot n omtant ls arrau sur du ar mllmétré, la ourb (/) our obtnr t la ourb (/) our obtnr ; En dédur, n fonton d l angl d ndn, ls valurs offnts d ortan t d traîné. 2. sutr d l évoluton offnts d ortan t d traîné n fonton d l angl d ndn. 3. Trar la olar d l al t ommntr ls résultats.

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003 DEA d physqu subatomqu Corrgé d l xamn d analys statstqu ds donnés t d modélsaton ssson d févrr - anné 22-23 Jérôm Baudot sur 45 ponts I- Errur sur la msur d un asymétr avant-arrèr ponts I-a La formul

Plus en détail

ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ

ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ Chapitr 6 ÉVALUATION DU NUT ET DU FLUX TRANSFÉRÉ Parturiunt onts ; nastur ridiulus us HORACE 6.. RÉSISTANCES D ENCRASSEMENT Pour êtr n sur d alulr la puissan thriqu d un éhangur, il aut onnaîtr son NUT,

Plus en détail

I. Présentation 2. II. Mesure des efforts de coupe 12

I. Présentation 2. II. Mesure des efforts de coupe 12 MSU DS FFOTS D COUP I. Présntaton I.. Pussanc nécssar à la coup I..a. présntaton ds composants d l acton d l outl sur la pèc I..b. Torsur cnématqu I..c. Pussanc nécssar à la coup I..d. Déformaton du copau

Plus en détail

Couplage fluide-structure pour les structures tubulaires et les coques coaxiales

Couplage fluide-structure pour les structures tubulaires et les coques coaxiales Vrson Ttr : Couplag flud-structur pour ls structurs tubu[...] Dat : 7/0/05 Pag : /39 sponsabl : Hassan BEO Clé : 4.07.04 évson : 896 Couplag flud-structur pour ls structurs tubulars t ls coqus coaxals

Plus en détail

Etude Power Splitter Combiner (Adder).

Etude Power Splitter Combiner (Adder). Etud plttr Combnr (ddr) Etud Powr plttr Combnr (ddr). chéma d prncp d un splttr d pussanc (Fg.) : port plttr / Combnr port port Fg. plttr Combnr. plttr résstf. Crcut passf consttué d résstancs dntqus montés

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

Chapitre II LES EQUATIONS D'ECHANGE

Chapitre II LES EQUATIONS D'ECHANGE Captr II LES EQUTIONS D'ECHNGE II- DEFINITION DES COEFFICIENTS D'ECHNGE II-. Conts loaux partulrs t ont global d'éang Consdérons un éangur tubular dans lqul on at rulr dux luds. Supposons, par xpl, qu

Plus en détail

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages CU n : lctronqu Général Captr 6 Trantor polar n égm Varabl: L prncpaux montag Nombr d ur/captr : 8 Cour ntégré Sytèm d éaluaton : Contnu OJCTIFS D L NSIGNMNT : - Connaîtr l compoant élémntar d l élctronqu

Plus en détail

UNIVERSITÉ TOULOUSE III PAUL SABATIER U.F.R. P.C.A. THÈSE. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ TOULOUSE III Discipline : Génie Mécanique

UNIVERSITÉ TOULOUSE III PAUL SABATIER U.F.R. P.C.A. THÈSE. pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ TOULOUSE III Discipline : Génie Mécanique UNIVERSITÉ TOULOUSE III PAUL SABATIER U.F.R. P.C.A. THÈSE pour obtnr l grad d DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ TOULOUSE III Dspln : Gén Méanqu présnté t soutnu par : Ér PAROISSIEN l novmbr 6 CONTRIBUTION AUX ASSEMBLAGES

Plus en détail

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE Séri d xrcics 5 SERIE D EXERCICES 5 : HERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE ravail mécaniqu ds forcs xtériurs d rssion. Exrcic : cas d un gaz. Soit un mol d gaz subissant un comrssion quasi statiqu t isothrm

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL 3èm aé r smstr II Alcatos à la gsto d ortfull. L modèl CAPM. a. Préfércs tr tmorlls t otmsato sur érods.. rdmt d actf t rsqu. msur sml du rdmt d u actf r avc d + d rx du ttr à la f d la érod cosdéré rx

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

Résistance de contact et effets à micro-échelle. Application aux basses températures.

Résistance de contact et effets à micro-échelle. Application aux basses températures. ésstanc d contact t ffts à mcro-échll Applcaton aux basss tmpératurs Jan-Prr BADON Laborator d Thrmocnétqu, UMCNS 667, BP 569, 4436 NANTES Cdx 3 (jan-prrbardon@unv-nantsfr) ésumé: A bass tmpératur où ls

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES

CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES CHPITR 4 : LS RSUX D TS I. ITRODUCTIO S l on group plusurs élémnts raonnants d mêm fréqunc, la suprposton dans ls dfférnts drctons d l spac ds dfférnts champs raonnés, cré un phénomèn d ntrférncs. Dans

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

1 ière Partie: VIBRATIONS

1 ière Partie: VIBRATIONS ère Parte: VIBRATIONS Chatre : Généraltés sur les oscllatons Dr Fouad BOUKLI HACN P S T T L M C N A N N É 5-6 Objectfs:. Les coordonnées généralsées d un système en mouvement. Le nombre de degrés de lberté

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Concours d entrée Physique Durée : 2 heures

Concours d entrée Physique Durée : 2 heures onours d entrée 3-4 Physue Durée : heures Premer exere: Durée de hute d un plongeur [6 ponts] Un plongeur, onsdéré omme un pont matérel de masse m = 8, kg, saute dans l eau d une psne a partr d un trempln

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

FORCE PRESSION CHAMP MAGNETIQUE...

FORCE PRESSION CHAMP MAGNETIQUE... OCE PEON CHAMP MAGNETQUE 1)Efft Pizzo Elctriqu Un forc appliqué à un lam d quartz induit un déformation qui donn naissanc à un tnsion élctriqu - CAPTEU À EET PÉZOÉLECTQUE 1- Efft piézoélctriqu Un forc

Plus en détail

GÉRER LES DIFFÉRENCES

GÉRER LES DIFFÉRENCES COURSE DE DURÉE L'nsignmnt d la cours d duré n EPS rst problématiqu : commnt prndr n compt la divrsité ds élèvs n trm d possibilités physiqus, mais aussi d motivation, d'attituds, d'attnts t d nivaux d'ngagmnt,

Plus en détail

Soutien : Modèle de Potts mars 2015

Soutien : Modèle de Potts mars 2015 Année 04 05 Physque Statstque hors équlbre et transtons de phase Souten : Modèle de Potts mars 05 On onsdère une varante du modèle d Isng, dte de Potts, dans laquelle les N degrés de lberté (qu on appellera

Plus en détail

TP 8 Spectroscopie infrarouge

TP 8 Spectroscopie infrarouge TP 8 Spctroscopi infraroug Chap4 : Analys spctral Objctifs: Idntification d liaisons l aid du nombr d ond corrspondant; détrmination d groups caractéristiqus. Mis n évidnc d la liaison hydrogèn. Exploitr

Plus en détail

MQ22 TP n 4 : Flexion : coefficient de Poisson, module de Young

MQ22 TP n 4 : Flexion : coefficient de Poisson, module de Young MQ TP n 4: Flion : coicint d Poisson, modul d Young MQ TP n 4 : Flion : coicint d Poisson, modul d Young But : but d c TP st d détrminr l coicint d Poisson ( t l modul d élasticité (d Young ( Pré-rquis

Plus en détail

Système de Management du Portefeuille de Projets

Système de Management du Portefeuille de Projets Systèm d Managmnt du Portfuill d Projts PROJETS : Initiativs, invstissmnts, décisions, améliorations prmttant d produir avc plus d Valur à Référntil d gstion dstiné aux ntrpriss qui souhaitnt dévloppr

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

Analyse du comportement hyperélastique d un tuyau en EPDM : Application pour distribuer de l eau en irrigation

Analyse du comportement hyperélastique d un tuyau en EPDM : Application pour distribuer de l eau en irrigation Analys du comportmnt hyprélastqu d un tuyau n EPDM : Applcaton pour dstrbur d l au n rrgaton Juln Dbord, Adnan Boukaml, Sévrn Tomas, Bruno Moll To ct ths vrson: Juln Dbord, Adnan Boukaml, Sévrn Tomas,

Plus en détail

Chaque élément de la population étudiée est : une unité statistique ou un individu (élève, pièce fabriquée, trajet journalier)

Chaque élément de la population étudiée est : une unité statistique ou un individu (élève, pièce fabriquée, trajet journalier) htt://maths-scences.fr STATISTIQUES I) Le vocabulare utlsé en statstques ) Caractère d une oulaton Les outls et les méthodes des études statstques s alquent à des ensembles d éléments nommés oulatons (exemle

Plus en détail

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres

Arbres CSI2510 1. Arbres. Terminologie Arbre. Arbres rrs rrs rrs nrs Proprétés s rrs nrs rvrsés rrs Struturs onnés pour rrs rrs Un rp = (V,) onsst n un sér V SOMMS t un sér lns, v = {(u,v): u,v V, u v} Un rr st un rp onnté ylqu (sns yls) un mn ntr qu pr

Plus en détail

Thème 5. Corps purs et changements d état physique

Thème 5. Corps purs et changements d état physique hè 5 Cors urs t changnts d état hysiqu Qustionnair On chauff un élang d au t d glac à C : la tératur du élang augnt la tératur diinu la tératur n vari as On cori un élang d au t d vaur d au initialnt à

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Trigonométrie. Or x ] 0; 2[, Le projeté orthogonal de M sur (OI) est le point C et le projeté orthogonal de M sur (OJ) est le point S. =OC car OM =1.

Trigonométrie. Or x ] 0; 2[, Le projeté orthogonal de M sur (OI) est le point C et le projeté orthogonal de M sur (OJ) est le point S. =OC car OM =1. Trgonométre Défnton du snus et cosnus d'un réel quelconque. (révson de seconde) Len avec la défnton du snus et du cosnus d'un angle agu (dans un trangle rectangle) vue au collège. S O J C I Cette généralsaton

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns

Plus en détail

E. Daudigeos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Clayette 4, Paule Opolon 5, G. Vassal 1, N. Lassau 2,3.

E. Daudigeos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Clayette 4, Paule Opolon 5, G. Vassal 1, N. Lassau 2,3. CARACTERISATION DE LA CROISSANCE TUMORALE D UN MODELE DE GREFFE ORTHOTOPIQUE DE NEUROBLASTOME METASTATIQUE PAR ECHOGRAPHIE DE CONTRASTE ET BIOLUMINESCENCE. E. Daudigos 1, V. Rouffiac 2,3, V. Claytt 4,

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Réservoirs à double paroi

Réservoirs à double paroi Résrvoirs à oubl paroi pour la proution t l'aumulation 'au hau sanitair (Av option hauffa éltriqu) Moèls: GX-60...500-D Dsription Résrvoir à oubl paroi stiné à la proution t à l'aumulation 'au hau sanitair,

Plus en détail

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises

Allégez la charge! Soulever et porter des charges. Présentation PowerPoint pour entreprises Allégz la charg! Soulvr t portr ds chargs Présntation PowrPoint pour ntrpriss 1 Plan d la présntation 1 r parti: Bass, constitution du dos Transmission ds connaissancs d bas 2 parti: Facturs influnts lors

Plus en détail

LES CONDENSATEURS 1. DESCRIPTION 2. PROPRIÉTÉS DES CONDENSATEURS

LES CONDENSATEURS 1. DESCRIPTION 2. PROPRIÉTÉS DES CONDENSATEURS LES CONDENSATERS. DESCRIPTION n condnsatur st consttué d dux surfacs conductrcs (armaturs) séparés par un solant (délctrqu). La constructon t la form du condnsatur dépndnt d sa tchnolog t d son applcaton.

Plus en détail

11/21/2012. Cours de Rajaonson Rindra Tsiferana 2012-2013. Elasticité prix de la demande =

11/21/2012. Cours de Rajaonson Rindra Tsiferana 2012-2013. Elasticité prix de la demande = Défnr t calculr l élastcté-rx d la dmand Défnr t calculr l élastcté-rx crosé d la dmand Défnr t calculr l élastcté-rvnu d la dmand Introducton à l analys du marché L élastcté-rx d la dmand st un msur d

Plus en détail

Coniques Parabole. 4ème Maths ABDELBASSET LAATAOUI

Coniques Parabole. 4ème Maths ABDELBASSET LAATAOUI Coniques Parabole 4ème Maths ABELBASSET LAATAOUI Activité 1 age 97 f : x x² ; P = Cf : y = -1/4 et F(, ¼) M(x, y) et H = ( M) 1) onner les coordonnées de H en fonction de x uis calculer et MH ) = MH 1

Plus en détail

Méthodologie version 1, juillet 2006

Méthodologie version 1, juillet 2006 Méthodologe verson, ullet 2006 Tendances Carbone résente chaque mos sx groues d ndcateurs :. Synthèse du mos 2. Clmat 3. Actvté économque. Energe 5. Envronnement nsttutonnel 6. Tableau de bord Ce document

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012

Master1 Génie des Systèmes Industriels U.E.: Capteurs, Chaînes de mesure 1 ère session 2011-2012 Mastr1 Géni ds Systèms Industrils U.E.: Capturs, Chaîns d msur 1 èr sssion 211-212 Cod Unité : 172 Cod épruv : 14977 Samdi 26 Mai 8H -1H Duré : 2 hurs Documnts t Calculatric autorisés Ls partis III t IV

Plus en détail

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75

Eléments de toiture en béton (TT) Willy Naessens 75 Elémnts d toitur n éton (TT) Willy Nassns 75 Dscription énéral Pourquoi choisir ls lmnts d toitur n éton s élémnts d toitur n éton précontraint sont formés par 3 nrvurs spacés d 800 mm d ax n ax, rliés

Plus en détail

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER

T A B L E D E S M A T I E R E S ACHETEUR/ACHETEUSE DE PAPIER CH/CH D PP abl ds matièrs utrs formations 2 htur intrnational /ahtus intrnational 2 htur intrnational/ahtus intrnational 5 htur profssionnl/ahtus profssionnll 6 hniin logistiqu d ahats, d approvisionnmnt

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires)

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires) Phénomèns d tansft 3. Alcatons d l équaton d Fou 3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas undmnsonnls t statonnas) Avc l équaton. nous somms caabls d calcul la dstbuton d la tméatu n foncton d l ndot

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

Localisation simultanée de sources par retournement temporel. N. Aloui a, K. Raoof b et A. Bouallegue c. France, 38400 Grenoble, France

Localisation simultanée de sources par retournement temporel. N. Aloui a, K. Raoof b et A. Bouallegue c. France, 38400 Grenoble, France CFA 2014 Potrs 22-25 Avr 2014, Potrs Locasaton smutané d sourcs par rtournmnt tmpor N. Aou a, K. Raoof b t A. Bouagu c a Gpsa-ab, Grnob & Sys Com, Tuns, 11 Ru ds Mathématqus, 38400, Sant-Martn-d Hèrs,

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a

f(t) g(t)dt f²(t)dt g²(t) dt a a a PCSI Chatre 4 : Produts scalares-résumé Das ce chatre E est u -ev. Produts scalares. Défto et exemles de référeces Def: O aelle rodut scalare sur E toute alcato de E² das est bléare. est symétrque: x,ye,

Plus en détail

v 1 D 1 D 2 v 2 R L + R

v 1 D 1 D 2 v 2 R L + R Unrté Mohamm Khr Bkra A.U. : / cnc t Tchnqu lctronqu fonamntal Bkhouch Khal khal.bkhouch.com CICUIT A DIOD : - crêtur t lmtur : a foncton écrêtag t utl pour la m n form gnaux, la protcton crcut, t l communcaton.

Plus en détail

CHAPITRE II PHENOMENES D IONISATION DANS LES GAZ

CHAPITRE II PHENOMENES D IONISATION DANS LES GAZ I. NOTIONS SUR LES GAZ Tous ls gaz sont solants Ont la mêm constant délctrqu CHAPITRE II PHENOMENES D IONISATION DANS LES GAZ ε =ε = 8,85.1 12 F / m L ar st l solant l plus dsponbl, l plus utlsé t par

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Flux du champ électrostatique _ théorème de Gauss

Flux du champ électrostatique _ théorème de Gauss Électstatue du vde : Gauss Flux du champ électstatue _ théème de Gauss 1- Angle slde Angle plan Sent deux dem-dtes x et y d ntesectn (Cffgue1) La lnge L de l ac du cecle L L ' ntecepté pa les dem-dtes

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008 Corrgé de l épreuve d Optque / BTSOL 2008 J.Hormère (4 ma 2008) Important Ce corrgé n a pas de valeur offcelle et n est donné qu à ttre nformatf par Acuté, sous la responsablté de son auteur. Optque géométrque

Plus en détail

Chapitre 7. Poutres continues

Chapitre 7. Poutres continues Poutrs contnus Chaptr7 Chaptr 7 Poutrs contnus 1- Rappls d RDM 2- Inadaptaton d la méthod ds tros momnts aux matéraux partculrs ( béton armé) 3- Méthods d calcul 3-1. Méthod forfatar 3-1.1. Doman d valdté

Plus en détail

. τ. avec τ = 1. R + r. R + r R + r τ r exp t τ

. τ. avec τ = 1. R + r. R + r R + r τ r exp t τ 8-9 xrccs d Élctrocnétq égm transtor t régm forcé contn x-4. rct d ordr ) xprmr t) t t), ps tracr ls corbs rprésntatvs. On posra τ =. I I I I 4 ép : t) = I xp t )) t t) = I xp t ). τ τ t x-4. rct parallèl

Plus en détail

1 ELEMENT DE POUTRE DROITE TRAVAILLANT DANS UN PLAN

1 ELEMENT DE POUTRE DROITE TRAVAILLANT DANS UN PLAN CHAPIRE 5 EEMENS FINIS DE POURES EEMEN DE POURE DROIE RAVAIAN DANS UN PAN Nous nous lmtons c au cas d structurs formés par ds poutrs drots dont ls lgns moynns sont contnus dans un mêm plan, chargés par

Plus en détail

Développement d un banc d essai de retrait empêché : relation entre formulation et fissurabilité des bétons au jeune âge

Développement d un banc d essai de retrait empêché : relation entre formulation et fissurabilité des bétons au jeune âge 19 èm Congrès Franças d Mécanqu Marsll, 4-8 août 9 Dévloppmnt d un banc d ssa d rtrat mpêché : rlaton ntr formulaton t fssurablté ds bétons au jun âg A. MESSAN a, P. IENNY b, C. BUISSON b, P. COUTURIER

Plus en détail

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 -

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 - hyiqu ROBLEE - ROBLEE D ELETRONQUE - ENONE : «Etud d un ocilltur inuoïdl à qurtz». Etud d un critl iézoélctriqu n régi inuoïdl forcé Un l d qurtz tillé d fçon à utilir l roriété iézoélctriqu d c tériu

Plus en détail

Exercices sur la géométrie plane

Exercices sur la géométrie plane Eercces sur la géoétre plane Sot un trangle équlatéral et M un pont ntéreur au trangle n note H, K, L les projetés orthogonau respectfs de M sur les tros côtés éontrer que la soe MH + MK + ML est constante

Plus en détail

CORRECTION DE L EXAMEN DE FIN D ANNEE 2003 EPREUVE DE MATHEMATIQUES

CORRECTION DE L EXAMEN DE FIN D ANNEE 2003 EPREUVE DE MATHEMATIQUES CORRECTION DE L EXAMEN DE FIN D ANNEE 003 EPREUVE DE MATHEMATIQUES 1. PARTIE NUMERIQUE : 1 points Exercice 1 Effectue les calculs suivants en inscrivant toutes les étapes : A = [ - ( - 6 + 7 ) + ( - 3

Plus en détail

I) INTRODUCTION : II) RAPPELS THÉORIQUES : HOUDEBERT David

I) INTRODUCTION : II) RAPPELS THÉORIQUES : HOUDEBERT David PASCOAL Pdro HOUDEBERT David Biohii ENTHALPIE DE MELANGE : nthalpi olair partill d élang I) INTRODUCTION : L but d TP st d détrinr l'nthalpi olair d élangs á dilution infini du systè au - nitrat d potassiu.

Plus en détail

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat

Imaginarium. Festival. Dossier partenariat Imaginarium Fstival Dossir partnariat ImaginariumFstival0DossirPartnariat L#mot#du#présidnt...3 L UTC#n#brf...4 Structur#d#la#manifstation...5 Résumé...5 Quand?...5 Où?...5 Pourquoicliu?...5 Notr#politiqu...7

Plus en détail

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013

Nouveau tube. n ancien. tube. PEHD 0,008 0,008 Fonte ductile 0,012 0,014 Fonte 0,013 0,015 Acier 1,012 0,013 Ls applicatis ds systèms d canalisatis n polyéthylèn haut dnsité (PEHD) st variés ; lls ccrnnt ls industris du gaz, ds aux, du drainag t d l assainissmnt. L PEHD st l plus inrt chimiqumnt d tous ls matériaux

Plus en détail

THESE. Présentée en vue de l obtention du grade de. DOCTEUR D ETAT EN GENIE CIVIL Option : Matériaux. Par Ahmed BEROUAL

THESE. Présentée en vue de l obtention du grade de. DOCTEUR D ETAT EN GENIE CIVIL Option : Matériaux. Par Ahmed BEROUAL REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINITERE DE L ENEIGNEMENT UPERIEUR ET DE LA RECHERCHE CIENTIFIQUE UNIVERITE MANTOURI DE CONTANTINE FACULTE DE CIENCE DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE

Plus en détail

Figure 1 Treillis de barres articulées sous une charge ponctuelle (extrait du guide de validation des progiciels de calcul de structure AFNOR)

Figure 1 Treillis de barres articulées sous une charge ponctuelle (extrait du guide de validation des progiciels de calcul de structure AFNOR) CHAPITRE 4 EEMENTS FINIS DE BARRES INTRODUCTION - STRUCTURES DE TYPE TREIIS Nous nous ntérssons c aux structurs composés d barrs drots sollctés unqumnt n tracton ou comprsson C sont ds "trlls", structurs

Plus en détail

CORRECTION DU BAC 2007

CORRECTION DU BAC 2007 ORRTION U B 7 Trmal S mérqu du Nord rcc Sot (P l pla dot u équato st : + y z + = lors, d coordoés ( ; ;, st u vctur ormal d (P omm H st l projté orthogoal d sur (P, alors H t sot coléars Il st H = k H

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

3 e Révisions trigonométrie

3 e Révisions trigonométrie 3 e Révisions trigonométrie xercice a. L'hypoténuse du triangle rectangle est.... b. L'hypoténuse du triangle rectangle G est.... c. ans le triangle rectangle G, le côté opposé à l'angle G est.... d. ans

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2

FOIRE AUX QUESTIONS. Foire aux Questions 2 FOIRE AUX QUESTIONS Q pt ncrr à CIH ON LINE? Cmmnt ncrr à CIH ON LINE? Ql t l cût d l ncrptn à CIH ON LINE? Ql cd nt nécar pr accédr à CIH ON LINE? Cmmnt j px accédr à mn cmpt CIH ON LINE? Q far n ca d

Plus en détail

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques

classification non supervisée : pas de classes prédéfinies Applications typiques Qu est ce que le clusterng? analyse de clusterng regroupement des obets en clusters un cluster : une collecton d obets smlares au sen d un même cluster dssmlares au obets appartenant à d autres clusters

Plus en détail

Chapitre II : Atomes polyélectroniques et Classification Périodique

Chapitre II : Atomes polyélectroniques et Classification Périodique Chapitr II : Atoms polyélctroniqus t Classification Périodiqu Plan : ********************** IV- EVOLUTION DES PROPRIETES PHYSIQUES DES ELEMENTS DANS LA CLASSIFICATION PERIODIQUE... 3 - Enrgi d... 3 a-

Plus en détail

Les emprunts indivis. Auteur : Philippe GILLET

Les emprunts indivis. Auteur : Philippe GILLET Les emruts dvs Auteur : Phle GILLET Emrut dvs et emrut oblgatare Emrut dvs Emrut oblgatare Souscrt ar ue ou luseurs baques Pluseurs souscrteurs Dvsé e arts : oblgatos Oblgatos cotées Grad ombre de souscrteurs

Plus en détail

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite

SIMNUM : Simulation de systèmes auto-gravitants en orbite SIMNUM : Smulaton de systèmes auto-gravtants en orbte sujet proposé par Ncolas Kelbasewcz : ncolas.kelbasewcz@ensta-parstech.fr 14 janver 2014 1 Établssement du modèle 1.1 Approxmaton de champ lontan La

Plus en détail

FICHE MATIERE. Unité d enseignement : Electronique 1

FICHE MATIERE. Unité d enseignement : Electronique 1 FCHE MATERE Unté d enegnement : Electronque 1 ECUE n 1 : Electronque Générale Chaptre 1 La ode à Joncton Nombre d heure/chaptre : 4h Cour ntégré Sytème d évaluaton : Contnu OBJECTFS E L ENSEGNEMENT : -

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

La fiscalité énergétique au service de la politique énergie-climat de la France

La fiscalité énergétique au service de la politique énergie-climat de la France La fiscalité énrgétiqu au srvic d la politiqu énrgi-climat d la Frc Rncontrs Intrnationals du Havr Richard Lavrgn, DGEC-CGDD 12 sptmbr 13 Ministèr d l'écologi, du Dévloppmnt durabl t d l Énrgi www.dvloppmnt-durabl.gouv.fr

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

Commerce international & facturation

Commerce international & facturation Commrc intrnational & facturation 6 t 7 mai 2002 Baudouin THIRION Philipp NOIRHOMME Contxt Connaissanc Contrats Employés Filials Succursals Infrastructur tchniqu Organisation Marchés Tmps Entrpris Positionnmnt

Plus en détail

-7- Cest le plus petit élément du territoire. Elle figure sur le titre de propriété, identifiée par ':lnnuméro et rattachée à une section cadastrale.

-7- Cest le plus petit élément du territoire. Elle figure sur le titre de propriété, identifiée par ':lnnuméro et rattachée à une section cadastrale. -7- ""C, 7~~,VJ Il convent de dstnguer: LA PARCELLE " j 0 J J / CI Cest le plus pett élément du terrtore Elle fgure sur le ttre de proprété, dentfée par ':lnnuméro et rattachée à une secton cadastrale

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

Dynamique des véhicules. Outil d aide à la simulation des accidents routiers.

Dynamique des véhicules. Outil d aide à la simulation des accidents routiers. ème Congrè França de Méanque Bordeau, 6 au août Dnamque de éhule. Outl d ade à la mulaton de adent router. K. MECHALIKH a, M. HADDAD b a. Inttut Natonal de Crmnaltque et de Crmnologe (INCC), Alger, Algére.

Plus en détail

Compléter les tableaux suivants en mesurant les cotés et en calculant les rapports demandés.

Compléter les tableaux suivants en mesurant les cotés et en calculant les rapports demandés. TIVITES Soit 3 triangles rectangles avec le même angle ompléter les tableaux suivants en mesurant les cotés et en calculant les rapports demandés. 1 5 1 2 les les les /.... 10 e nombre environ 0,41 caractérise

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DOSSIER 4 : THERMODYNAMIQUE 3 F.Duhaml CFA-Lns- B.T.S S.C.B.H Pag N 1/8 I. Mod d propagation d la chalur. a) Par convction: il y a déplacmnt d matièr. Thrmodynamiqu (III) : Transfrt thrmiqu t isolation.

Plus en détail

Le SYGOM en 2010. Faits marquants - Indicateurs techniques - Indicateurs financiers. u n e s G is o rs - E p c. es de l An. v ri è. t ré.

Le SYGOM en 2010. Faits marquants - Indicateurs techniques - Indicateurs financiers. u n e s G is o rs - E p c. es de l An. v ri è. t ré. L SYGOM n 2010 r 16 ouns d Co u n a u té d B or u ns d S in t v ri è 13 ouns 13 ouns o u n s G is o rs E p Co u n a u té d o Lé Co u n a u té d n slaforêt Co u n a u té d u n s d u a n to n Lyo ll o d

Plus en détail

Calcul des éléments de charpentes métalliques

Calcul des éléments de charpentes métalliques Calcul ds élémnts d charpnts métalliqus III.1 Elémnts Soumis à la Traction Simpl Soumis à un traction suivant sa sction, un barr n acir s allong uniformémnt jusqu à un crtain limit, applé limit d élasticité.

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

THEOREME DES RESIDUS ET CALCUL D INTEGRALES

THEOREME DES RESIDUS ET CALCUL D INTEGRALES Unvrsté du Mn - Fculté ds Scncs tour ésdus THEOEME DES ESIDUS ET ALUL D INTEGALES I Défnton L coffcnt - du dévloppnt n sér d Lurnt d f n s ppll l résdu d f n On : s fu du S f st holoorph n c résdu st nul

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 20 Les transferts thermiques dans un bâtiment FICHE Fich à dtination d nignant T 0 L tranfrt thrmiqu dan un bâtimnt Typ d'activité Activité avc étud documntair Notion t contnu du programm d T rm Compétnc xigibl du programm d T rm Tranfrt d énrgi ntr

Plus en détail

Introduction à l optique non-linéaire. Lionel Canioni

Introduction à l optique non-linéaire. Lionel Canioni STGE LSERS INTENSES Du 15 au 19 ma 006 COURS Introducton à l otque non-lnéare Lonel Canon CPMOH, Unverté Bordeaux 1 l.canon@cmoh.u-bordeaux1.fr Introducton otque non Lnéare Lonel Canon Formaton Laer Intene

Plus en détail