Sécurité hydrique et sécurité alimentaire, la stratégie de l Algérie, état des lieux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurité hydrique et sécurité alimentaire, la stratégie de l Algérie, état des lieux"

Transcription

1 Sécurité hydrique et sécurité alimetaire, la stratégie de l Algérie, état des lieux Zielaabide TOUIDJENI Abdelkrim BENARAB Itroductio: L eau est la richesse des pays. Elle costitue la pierre agulaire du développemet écoomique et social. Les études et recherches meées autour de l évolutio humaie sot uaimes sur l importace des poits d eau das la aissace des civilisatios et leur prospérité. Les spécialistes de l'eau et de l'eviroemet, les géologues et géographes aisi que les écoomistes et le mode politique cocluet que le troisième milléaire est celui de l'or bleu (de l'eau). La sécurité humaie cosiste à fourir ue protectio cotre les évéemets imprévisibles et les perturbatios das la vie aisi que les moyes de subsistace des populatios. La sécurité humaie repose essetiellemet sur La sécurité hydrique. L'eau est doc la base de toute stabilité espérée et l élémet essetiel de la réalisatio du développemet durable. Les dispoibilités e ressources hydriques e sot pas équitables à travers le mode. Des déséquilibres flagrats sot recesés à travers le mode. Malgré l effort fouri das le cadre des objectifs du milléaires eviro 1 milliard eduret des difficultés à l accès à l eau (voir rapport Pud, 13). L Algérie a souffert de l exploitatio, de la gestio et de la dispoibilité des ressources hydriques. La rareté et la détérioratio cotiue de ses ressources e eau l ot caractérisé pedat logtemps. Le modèle de développemet écoomique précoisé durat la période basé sur les idustries idustrialisates aisi que les tetatives de la déceie de décetraliser l écoomie e se basat sur le développemet local ot pas permis à l amélioratio de l accès à l eau. L Algérie, depuis 00, tete de rattraper le retard e itesifiat l ivestissemet e eau. Sur le pla structurel u miistère est créé (miistère de l eau et des ressources hydriques). Ue stratégie à log terme est adoptée clairemet aocée das les différets programmes quiqueaux ( ,05-09,10-14,15-19). L objectif s articule autour de l amélioratio e fouriture des ressources e eau e se basat sur l'utilisatio ratioelle des ressources e eau, la costructio de barrages, des cetrales de dessalemet et des usies de traitemet des eaux usées. L'Algérie s est lacée das u grad chatier de ressources e eau afi de garatir u développemet durable et essayer de réduire la dépedace e matière de sécurité alimetaire. Notre papier mettra la lumière sur la questio de l eau et sa forte corrélatio avec la sécurité alimetaire. E premier lieu u bref rappel sur les ressources e eau das le mode sera préseté et eu deuxième lieu ue aalyse sur la situatio des ressources e eau et la sécurité alimetaire e Algérie sera offerte au lecteur. Zielaabdie TOUIDJENI, chercheur, doctorat l m d. Uiversité de costatie02, Algérie / Abdelkrim BENARAB, Professeur, Expert Cosultat, Uiversité De Costatie 02, Algérie/ 1

2 1- Les ressources e eau das le mode: L'eau costitue l essetiel das le corps humai. Elle représete 90% de so cerveau, 70% des composats du cœur et 86% des composats des poumos et du foie. Les ressources e eau sot doc vitales pour la vie des êtres humais. Les études historiques ot prouvé la forte corrélatio etre la dispoibilité de l'eau et la mise e place des civilisatios aciees, e particulier das les zoes qui jouisset d'u climat tempéré et l'eau douce. La faço dot étaiet employées les ressources e eau dispoibles est garate de la stabilité des populatios. L exemple de la civilisatio de la Mésopotamie e Irak, la civilisatio pharaoique e Égypte, la civilisatio maya au Pérou e Amérique latie et d autres civilisatios e témoiget. 1.1 Répartitio des ressources e eau das la ature: D après les ressources documetaires cosultées à ce sujet la distributio de l'eau das la ature, selo chaque type est exposée das le graphique suivat: Graphique (1): la distributio des ressources e eau das la ature. eau salée eau douce les plaques de glace Les eaux souterraies L'eau de surface autre Les rivières et les vallées 1,3 lacs 0,3 0,2 24,5 2,75 98,7 74,9 97,25 L'eau de surface eau douce l'eau déspoible Source : PWC, les ouveaux modèles de gestio de l eau, l eau : ejeux, dyamique et solutio, 12, p4. Selo le Graphique, L'eau douce e représete que 2,75% de la masse d'eau sur terre, 75% de cette eau douce est emprisoée das les calottes glaciaires et la glace répartitio des ressources e eau das le mode par rapport à la populatio. O estime que le mode cotiet 1400 millios de km 3 d'eau, costituée d eau douce à cocurrece de 2,75% dot la plus grade proportio est sous forme de glace das l'atarctique et Gree Earth (Observatoire régioal de l eviroemet, p1). Le Moye-Oriet et l Afrique du Nord sot cosidérés parmi les régios les plus pauvres du mode e ressources e eau. La quatité moyee d'eau dispoible par persoe et par a das le mode est eviro 7000 m 3, tadis que la quatité moyee d'eau dispoible par persoe et par a e Afrique du ord et Moye-Oriet est aux aletours de 10 m 3 seulemet. La croissace prévue de la populatio d'eviro 300 millios de persoes à 500 millios de persoes e 25 va dimiuer la quatité d'eau dispoible par persoe e 50 (Europea commissio, water for life, p4). 2

3 Le graphique 2 illustre la proportio d eau par rapport à la populatio das le mode. Australie (5% d'eau, la populatio est iférieure à 1%) 5% Graphique (02): ressorces e eau/la populatio das les ciq cotiets Afrique (11% d'eau, 13% de la populatio) 11% Europe (8% d'eau, 13% de la populatio) 8% Asie (36% d'eau, 60% de la populatio) 35% Amérique du Sud (26% d'eau, 6% de la populatio) 26% Amérique du Nord et amérique cetrale (15% d'eau, 8% de la populatio) 15% Source: UNESCO/PHI, bureau régioal pour l Amérique latie et les caraïbes. Nous observos que la répartitio des ressources e eau par rapport au ombre de la populatio das le mode 'est pas équilibrée etre les différetes régios. C'est ce qui explique les grades disparités das les ressources e eau par habitat etre les pays du mode 2- Les Ressources e eau e Algérie : Selo divers rapports préparés par des experts et des orgaismes spécialisés das le domaie des ressources e eau, l'expositio de ombreux pays et régios au iveau modial à ue grave crise de l'eau, parmi ces pays l'algérie, qui est classé selo u rapport de la baque modiale parmi les 17 pays africais qui souffret de la pauvreté de l'eau à horizo 25(>400 m³ par habitat et par a). Le Graphique 3 ous reseige sur l évolutio de la part d eau par habitat de 1962 (date de l idépedace aux prévisios. 3

4 part auelle par habitat e m³ Graphique (3): Evolutio de la part de l'eau par habitat e Algérie, Source : sémiaire iteratioal, ejeux et perspectives de la gestio de l eau potable e milieu rural, état des lieux des secteurs de l eau potable e Afrique du ord, Séégal, 3-7 ov. 08,p4. Le graphique ci-dessus illustre la baisse cotiue de la part auelle de l eau par habitat e Algérie. À l horizo si l Algérie e rattrape pas ce retard elle descedra e dessous des ormes défiies par la baque modiale pour exprimer la pauvreté e eau. 2.1 Les Ressources e eau dispoibles e Algérie. Les ressources e eau sot estimées e Algérie à eviro 17,2 milliards de m³, 12 milliards de m ³ le volume des ressources e eau de surface das le ord et 5,2 milliards de m³ représetat des ressources e eau das les zoes désertiques (0,2 milliards de m³ superficielles et 5 milliards de m³ d'eau souterraie) (MSRE, 11, p11). Les ressources e eau reouvelables représetet e Algérie 75% du total. de 0,60% pour superficielle et 15% pour les ressources e eaux souterraies (Be Icha. B,08) Selo les plus récetes études et recherches, les ressources e eau souterraie e Algérie sot iexploitées. Le sud algérie dort sur u trésor e ressources e eau souterraie très impressioat. La capacité est estimée à prés de milliards de m³, répartie sur deux bassis. Le premier est ue appe d ue profodeur estimée etre m située das le désert iférieur. Le deuxième est ue appe dot la profodeur se situe etre m de profodeur, la capacité est de à km 3 (Azzedie, M, 10,p7), 60 à 70% est situé e Algérie et 40 à 30% e Libye (UN,09, p.4), la teeur e sels est de 1 à 2 mg / litre. Il est à oter que certaies études cocluet la présece de ressources e Tuisie, mais de moidre importace. La carte 1 reflète la présece de ces ressources e eau. Carte 1: Les appes d eau estimées das le désert e Algérie. 4

5 Source : Tirée du site web : observatoire du Sahara et sahel, projet SASS. Il ressort clairemet de la carte ci-dessus que l'algérie dispose de la grade proportio de la appe. Néamois l exploitatio des eaux souterraies, selo les experts, egedre u coût très élevé, e plus de la haute température de cette eau évaluée à 60, ce qui écessite l'utilisatio de moyes techologiques sophistiqués pour l'extractio et la trasformatio (Bouabdellah. K,09). 2-2 stratégies de l Algérie pour assurer la sécurité hydrique : L Algérie cosciete de l urgece et l obligatio de rattraper le retard cumulé s est egager das u processus d ivestissemet et d exploitatio de toutes les potetialités dispoibles afi d assurer sa sécurité hydrique, ou e d'autres termes pour augmeter l offre et les réserves e ressources e eau et amélioré l accès écoomique et physique des méages aux ressources e eau. Cette stratégie a été soldée par l évolutio des budgets votés au secteur de l eau et des ressources hydriques Evolutio des budgets destiés au secteur des ressources e eau. L'évolutio du budget alloué au secteur des ressources e eau e Algérie au cours des dix derières aées est présetée das le graphique suivat: Graphique 4 : Evolutio du budget alloué au secteur des ressources e eau e Algérie ( ). Uité : 10 9 diars ( 75 diars = 1 dollars) 700 milliard diars , ,5 167,7 144,3 116, , Source :MSRE, stratégie et idicateurs du secteur de l eau e Algérie, le Caire ov 11,p 18. L effort fiacier costitue u idicateur expressif de la voloté de dépasser la crise de dispoibilité des ressources e eaux. Toutefois cet effort doit se solder par l importace des réalisatios. Le résultat 5

6 reste doc tributaire de la réalisatio du plus grad ombre d'istallatios d'eau pour augmeter le volume des ressources, e particulier das la costructio de l ifrastructure hydraulique. Le motat global voté pour le secteur de l eau s élève à ( milliards de diars soit 30,63 milliards de dollars étalés sur la période 1999 à 09). Ce budget s est soldé e particulier par la réalisatio de barrages et d autres ifrastructures Mobilisatio des ressources e eau: La costructio de digues et de barrages est ue des solutios précoisées par l Algérie. Le graphique 5 ous reseige sur l évolutio des costructios hydriques de 1990 aux prévisios Graphique (5):l'evoultio de costructio des grads barrages e Algérie 3.3 milliard m³ 7.3 milliard m³ 9.3 milliard m³ 1990 (44 barrages) 10 (68 barrages) (98 barrages) Source : MSRE, stratégie et idicateurs du secteur de l eau e Algérie, 1122, p :19. L Algérie doe ue grade importace à la costructio des barrages e raiso de so importace stratégique et l'impact sur l'écoomie atioale otammet e les secteurs de la pêche et l agriculture. L exploitatio ratioelle des barrages déped de la pluviométrie auelle et l etretie. La boue cumulée das les fods costitue u véritable défi. Des barrages ot vu leur capacité de remplissage s ameuiser à cause de la boue dessalemet de l eau de mer: Le dessalemet de l'eau de mer est cosidérée aujourd hui comme ue idustrie modiale e pleie croissace et ue source importate d'eau douce das le Moye-Oriet, l'australie et les États- Uis d'amérique, l'afrique du Sud et e Asie. la capacité totale modiale des usies de dessalemet e 12 a dépassé 80 millios m³ par jour, assez pour alimeter eviro 0 millios de persoes avec de l'eau douce. La capacité de dessalemet de l eau de mer e Algérie est estimée e moyee à m³/ j. selo les statistiques du miistère des Ressources e eau, le ombre d usies de dessalemet e 12 est de l ordre de 13 grades statios (MSRE, 12, p31), leur capacité totale est estimée à 2.26 millios m³/ j (Uifrace, 10, p3),16 petites statios réparties sur le log du littoral, leur capacité est comprise etre 2500 à 5000 m³ / j.(msre,12,p31). La techologie de dessalemet de l eau de mer est cosidérée comme méthode importate, même si le débat est egagé autour du coût d ue statio, elle est utilisées aujourd'hui à l'échelle modiale. Elle a cotribué de maière sigificative à résoudre la crise de la péurie d'eau pour u grad ombre de pays. E Algérie le dessalemet d'eau de mer a cotribué efficacemet à l amélioratio de l accès à l eau surtout das les zoes urbaies telles que la ville d Ora et d Alger. A Ora les habitats ot souffert 6

7 pedat des aées et ot cou des périodes de péuries d eau potables isupportables. E plus des opportuités offerte par cette techologie à l'activité idustrielle. La techologie de dessalemet de l'eau de mer est ue opportuité offerte par la techologie mais elle est très chère. Les études réalisées ot motré que le coût par mètre cube d'eau dessalée se situe etre 1 et 2 $, deux à trois fois le plus cher que celui des barrages (27,45 DA/ m3) (Kartous.M,10,p2). L Arabie saoudite brulé chaque jour eviro 300 barils de pétrole pour dessaler l eau de mer, ceci est estimé très coûteux (kerie.ch,p1). Cette techologie est pas doc à la portée de tous les pays Traitemet des eaux usées : Le volume d eaux usées rejetées à l échelle atioale est estimée actuellemet à prés de 750 millios de m³ et dépassera 1.5 milliards de m³ à l horizo. Afi de predre e charge l épuratio de ce potetiel d eaux usées, le secteur des ressources e eau a egagé u programme ambitieux e matière de réalisatio d istallatios d épuratio. La situatio actuelle des statios e exploitatio est de 102 (52 step +50 lagues) dot la capacité est de l ordre de 570 hm 3 /a. E 1999 o a recesé 128 step pour ue capacité de traitemet de 98 millio de m3/jour). La situatio du programme e cours de réalisatio est de 176 statios d épuratio (87 step+89 lagues). La capacité istallée est de 355 hm3/a. La capacité totale istallée après l achèvemet de ce programme sera de 925 millios de m3/a c est-à-dire l équivalet de 10 barrages de moyee capacité (Kessira M, 13, p01) La gestio de l accès écoomique aux ressources e eau. L eau potable à effectivemet u coût difficilemet quatifiable qui demeure l objet de ombreux débats. Le prix moye d u mètre cube d eau e Algérie est de 12 DA/m³ (6,30 DA/m³ pour le cas de la ville de Souk Ahras). Sachat que le prix moye de l eau e Frace e 07 était de 2,67 / m³ (équivalet à 300 DA/m³), e Allemage 5.00 / m³ soit 600 DA/ m³ (Boukhari.S, Djebbar. Y, p5). Le prix facturé aux citoyes algéries pour l eau potable e reflète pas so coût réel. Il s agit d ue politique volotariste. Le système tarifaire de l eau e Algérie obéit à ue logique de tarificatio selo les zoes correspodates aux bassis hydrographiques et selo des traches défiies e foctio du volume de cosommatio. Ces volumes de cosommatio e preet pas e compte le ombre de persoes par méage. (tableau1). Tableau1 : Barème de tarif de l eau potable pour la différete catégorie d usagers et trache de cosommatio trimestrielle. désigatio catégorie1 : les méages catégorie 2et 3 : les admiistratios c les artisaats et les service du secteur tertiaire trache de cos/trimestrielle coefficiets de multiplicatio tarifs applicable DA 1 ère trache ème trache ème trache ème trache uiforme

8 catégorie 4 : les uités idustrielles et touristique uiforme Source : Boukhari S, Djebbar Y, prix des services de l eau e Algérie, u outil de gestio durable, p5. La tarificatio pratiquée e Algérie est répartie e traches de cosommatio. Ue première trache, parfois appelée «trache sociale», est destiée à couvrir les besois miimaux d ue famille et elle est facturée au prix miimum correspodat au coût de productio (6,3 DA/m3). Le prix de vete augmete esuite très rapidemet pour les traches supérieures avec l augmetatio de cosommatio. Le mode actuel de tarificatio et de fiacemet du cycle urbai de l eau e recouvre pas le coût total de l eau et e permet pas de respecter le pricipe de gestio durable de la ressource (Boukhari,S, 08) 3- L aveir de l utilisatios des ressources e eau e Algérie: D après l aalyse précédete l utilisatio future des ressources e eau e Algérie est présetée das le tableau qui suit. Tableau (2): diverses utilisatios actuelles et futures des ressources e eau e Algérie. Uité : milliard m3. Désigatios Usage domestique et idustriel Irrigatio total Usage actuel E 30 : milliard m³/a 2.4 4,6 7,8 8, ,8 Source : La Baque modiale, 15 septembre 07, p65. L agriculture est le plus importat cosommateur des ressources e eau das le mode. Eviro 70% des ressources e eau reouvelables. Das les pays du Maghreb l agriculture cosomme plus de 81,6%. La part de l'agriculture des ressources e eau au iveau du Maghreb est portée das le tableau 3. Tableau 3: Part de l'agriculture des ressources e eau das les pays du Maghreb, 03.. Pays Algérie Lybie Maroc Mauritaie Tuisie Mode % de l agriculture des ressources e eau Source: Filali,B.Ejeux stratégiques et défis majeurs de l'irrigatio das Les Pays de Maghreb, 04.p05. Nous costatos que l'algérie est le pays le plus faible. Des efforts sot programmés pour améliorer surtout l irrigatio. La populatio de l'algérie est estimée à 38 millios de persoes e 14, à l horizo 30 elle dépassera les 50 millios de persoes (à u taux de croissace de 0.7) elle dépassera 45 millios à u taux de 0.2%. La demade actuelle des ressources e eau e Algérie est de 2400 HM ³ / a. 47% 47% 47% 21% 41% 41% 8

9 Elle augmetera davatage à l aveir. Pour faire face l Algérie doit mobiliser ecore des moyes fiaciers et procéder à ue gestio rigoureuse pour y faire face. 4- La sécurité alimetaire e Algérie, qu exprimet les idicateurs quatitatifs? La sécurité alimetaire et utritioelle cosidérée comme u ejeu auquel sot cofroté la plupart des pays du mode, La FAO compte selo le rapport 13, 842 millios de persoes sous-alimetées das le mode l'équivalet de 12% de la populatio, dot 21,2% e Afrique, 3,7% das les pays d'afrique du Nord. le cotiet africai malgré la richesse des sols et la voloté de ses habitats souffre de la sousalimetatio qui représete 21.2 %.( Bearab.A, 09, p 246), la plupart des pays africais parmi les quels l Algérie dot le potetiel est cosidérable a pas pu garatir la sécurité alimetaire malgré les efforts fouris Dispoibilité /productio atioale et importatio de certais produits e volume : Le dispoible pour la cosommatio das so simple image c est la productio locale de produits alimetaires aisi que la quatité des importatios soustraites des quatités exportées. Le tableau suivat motre: la dispoibilité de la ourriture destiée à la cosommatio e Algérie. Tableau(04): les alimets dispoibles pour la cosommatio e Algérie (04-11). Uité : milliers de toes taux dispoible pour désigatio d autosuffisace la cosommatio T.AUTS D.CONSM T.AUTS D.CONSM blé et farie mais riz orge pomme de terre légumes saque légume fruits sucre (raffié) huiles et graisses total viade la viade rouge la viade blache poissos œufs Lait et produits laitiers Source : tableau calculé par l équipe sur la base des doées de l orgaisatio arabe pour le développemet et l agriculture, auaire statistique 12. La dispoibilité de la cosommatio de certais des pricipaux produits alimetaires a accru e 10 et 11, par rapport à ue période moyee (04-08 ), tels que le riz a augmeté de 44,6 %, le sucre 22,71 %, Cela est dû à l'augmetatio du volume des importatios. 9

10 L Algérie Souffrir de dépedace alimetaire de l'extérieur pour le sucre et le riz. La productio atioale de légumes, de fruits, la viade, les œufs, les produits laitiers, les pommes de terre, couvre selo les statistiques de 11, plus de 90% des besois locaux. La fouriture de produits alimetaires pour les cosommateurs afi de répodre à leurs besois et désirs est le but ultime pour diverses activités commerciales et de la productivité, est égalemet cosidéré comme l'u des pricipaux élémets du cocept de la sécurité alimetaire. L Algérie attache ue grade importace à la fouriture des alimets pour les citoyes, à travers le développemet de politiques et de programmes, à savoir: - Le développemet de la productio agricole par le biais de divers moyes, etre autres l assistace matérielle, fiacière et techique aux agriculteurs algéries. C'est ce qui a été réalisé, e particulier das la productio de l'esemble des légumes et des fruits. - Travailler sur l'importatio de déficit alimetaire de céréales grâce à la coclusio d'ue série d'accords et de protocoles avec les grads producteurs d alimets sur le marché modial, afi de préserver la cotiuité d'approvisioemet. - la mise e place de réseaux de distributio qui couvre le territoire. Néamois les pouvoirs publics sot cofrotés régulièremet à des stratagèmes de spéculatios pratiqués par les commerçats privés (sigalos que le marché a été libéraliser e Algérie). Surtout que certais produits de base cotiuet de bééficier du soutie de l Etat La croissace de la populatio par rapport à la productio alimetaire e Algérie. La croissace de la populatio ifluece de maière sigificative l'accès à la ourriture par l'augmetatio de la demade des produits alimetaires, ce qui coduit à des prix plus élevés, e particulier pour les produits alimetaires pricipaux. L offre e suit pas toujours la demade. le graphique suivat motre l'évolutio de la croissace moyee de la populatio et la croissace de la productio alimetaire. Graphique (07) : L'évolutio du ombre moye de la populatio et l'évolutio de la valeur moyee de la productio alimetaire e Algérie ,4 31,9 32,4 32,9 33,4 33,9 34,4 34,9 35,5 le ombre moye d'habitat e Algérie la valeur moyee de la productio alimetaire e Algérie Source: Calculé par l équipe sur la base des statistiques de l'orgaisatio modiale pour l'alimetatio et l'agriculture, le décembre 13. Nous observos que la stabilité de croissace etre les deux variables est : (1.50, 1.51). La valeur moyee de la productio alimetaire e Algérie est très faible, elle estimée à 152,3 dollars par habitat (00-11 ) par rapport aux pays d'afrique du Nord e moyee à 225,1 $ US par habitat et la moyee modiale de 282,8 dollars par habitat (FAO,13 ). 10

11 4-3- les iveaux de prix : Selo la FAO et l'ocde, les prix des pricipaux alimets vot augmeter. au cours de la période par rapport à la période , etre et 80%, ce qui affaiblit davatage le pouvoir d'achat des Algéries (La Ligue Arabe, 09, p7). La hausse cotiue de l'iflatio e Algérie, l'ue des pricipales raisos du faible pouvoir d'achat, e particulier pour les persoes de faible reveu. Le graphique qui suit reflète cette hausse etre 00 et Graphique ( 8): iflatio des prix des produits alimetaires e Algérie vier 00 = Algeria Source : UIE,13. Selo le graphique l iflatio à atteit u pic de 178% e 13 ce qui affaiblit le pouvoir d achat des citoyes ayat particulièremet u reveu fixe. La hausse des prix des produits alimetaires affecte le cosommateur de différets aspects, y compris : - la variatio des modes de cosommatio et de la faço de gérer la dépese e rapport avec la hausse. - La qualité des alimets cosommés ifluecé, plusieurs études suggèret que les prix élevés des alimets ot coduit à ue dimiutio de la cosommatio des méages spécifiquemet les alimets d origie aimale comme la viade fraiche qui fourit les protéies écessaires à la saté. - Les dépeses de la ourriture costituet 43% du reveu algérie, ce qui sigifie que l'augmetatio du iveau des prix coduira à augmeter ce ratio et doc l'impact sur les autres postes de dépeses, e particulier si le reveu e suit pas Taux de cosommatio par habitat de calories, de protéies et de graisses : Le graphique suivat motre l'évolutio du ombre de calories totales dispoibles par habitat e Algérie ( ). 11

12 Titre de l'axe Graphique (05): L'évolutio du ombre de calories totales dispoibles par habitat e Algérie l' algérie Source : Fao,Algérie, 12. Le volume de calories par habitat e Algérie eregistre ue progressio cotiue, ce qui dépasse la moyee africaie est actuellemet estimée à 3090, et la moyee recommadée par l'orgaisatio modiale de la Saté, estime à 3000 kcal par jour ( Orgaisatio modiale de la saté, le système alimetaire et la utritio et la prévetio des maladies chroiques, Geève, 03, p 24 ). A titre comparaiso ous dressos le graphique suivat qui motre l apport e protéies et matières grasses par habitat e Afrique du Nord et les États arabes e 12. Graphique (9): moyee par habitat de protéies et de matiéres grasse das les pays arabes et d'afrique du ord ,1 78,4 106,198,1 80,6 71,2 73,7 63 protéie: gr 50 graisse: gr 0 le mode arab Tuise Algérie Maroc. Source: préparé par le chercheur, sur la base des doées de l'orgaisatio arabe pour le développemet et l'agriculture, vol 12,12. La moyee quotidiee par habitat e Algérie de protéies et matières grasses et mois que la moyee des pays arabes, cette différece attribuée à des habitudes alimetaires, les iveaux de reveus, la populatio et les coditios climatiques de chaque pays. La moyee par habitat de protéies aimales pour l idividu algérie est de 23 g/j etre 08-10, cotre 19 g e 1990, e Afrique du ord et das le mode elle est de 22g et 31g (Fao, 13) 5- Les efforts de l'algérie pour cocrétiser so objectif de sécurité alimetaire. L'Algérie avait chaté pedat des aées les slogas d autoomie et de rupture avec l extérieur aisi le pricipe d autosuffisace éamois tous ses rêves ot pas été réalisés et s est vue obligée de recourir aux marchés étragers pour couvrir la demade e produits de large cosommatio l augmetatio de la dispoibilité des alimets. 12

13 L Algérie attache ue grade importace à la fouriture de produits alimetaires,. Les politiques adoptés et les programmes tracés viset à garatir la dispoibilité physique d'alimets à différets segmets de la société, cela est évidet par ue combiaiso des efforts, à savoir: 1- Le développemet de la productio agricole par le biais de divers moyes d ecouragemets et d'aide physique, fiacière ( crédits et effacemet des dettes)et techique aux agriculteurs. C'est ce qui a été réalisé, e particulier das la productio de fruits et légumes. 2- U pla d'importatio pour combler le déficit. 3- La mise e place d ue paoplie de structures et d orgaismes pour mieux cadrer l achemiemet des produits et leur écoulemet sur les marchés aisi qu u système de cotrôle de la qualité et de lutte cotre la fraude. 4-Des icitatios fiacières e faveur des régios du Sud. 5-Maiteir les prix au iveau le plus bas de la semoule, farie, pai, lait et des prix souteu comme le sucre et l huile. Cotrôler les prix des pricipales derées alimetaires: 5-2- au iveau des producteurs: Pratiquer des prix préféretiels icitatifs pour les agriculteurs qui vedet les céréales aux offices de l État, ses prix sot supérieurs au prix du marché et leur vedre les egrais par exemple à des prix étudiés. Coclusio: L eau est idispesable pour la vie humaie. L ecre a coulé depuis des déceies que les futures guerres das le mode serraiet à cause de l eau les prémices sot claires au moye oriet et e Afrique. La corrélatio etre la sécurité e eau et la sécurité alimetaire est très forte. Des efforts cosidérables ot été fouris pour améliorer l accès à l eau et lutter cotre la faim. L (Algérie a accusé u retard cosidérable das sa stratégie de sécurité hydrique et sécurité alimetaire. Les prix du pétrole sur le marché modiale aisi que le début de la sortie de la crise au début des aées 00 ot permis aux pouvoirs publics d asseoir ue stratégie de développemet sur tous les plas. Les idicateurs quatitatifs eregistret des progrès et avertisset e même temps sur l évetuel effodremet des prix du pétrole pricipale ressources de fiacemet e Algérie. Les tetatives d autosuffisace et de garatie de la sécurité alimetaires ot pas doé les résultats espérés. Le iveau de vie améliorés par des bies salariaux a ifluecé la demade des produits alimetaires. Le recours au marché modial pour combler le déficit est deveus ue écessité. Si l Algérie cotiue das la même lacée de développemet elle pourra améliorer ses résultats e matière de sécurité e eau et sécurité alimetaire surtout qu elle dispose de potetiels cofirmés. Nous avos essayé de préseter u esemble d idicateur et u volume d iformatio pour aiguiller le lecteur sur ce sujet d actualité. 13

14 Des imperfectios certes apparaisset das ce papier que ous espéros améliorer lors des débats. Bibliographie : 1- Azzedie mebarki, La Régio Du Maghreb Face A La Rareté De L eau, l exemple du défi algerie : mobilisatio et gestio durable des ressources, 2 d iteratioal coférece : climate sustaiability ad développet i semi-arid regio, Fortaleza- Cearà,Brazil,16-, Bearab, Abdlakrim, Les Aspiratios du NIPAD, Be Icha.bachir Sources et la répartitio des ressources e eau e Algérie, u article publié, le joural de l'eau, 21/04/ Bouabdellah. Kamel, L Algérie e proie à ue grave péurie d eau, coférece atioale sur la gouverace de l eau e Algérie, joural liberté, Boukahoe, cotrôle du marché et la problématique des prix de pricipaux alimets, commuicatio, le miistère du Commerce, Algérie, Boukhari S, Djebbar Y, prix des services de l eau e Algérie, u outil de gestio durable. 7- Écoomique itelligece uité, sur le site web: 8- Europea commissio, water for life, eu water iitiative, iteratioal cooperatio from kowledge to actio, Luxembourg, FAO, comite de la securite alimetaire modiale, Idicateurs De Référece Qu'il Est Proposé D'utiliser Pour Évaluer La Sécurité, Rome, septembre FAO, statistical yearbook, world food ad agriculture, FILALI, B.A, ejeux stratégiques et défis majeurs de l irrigatio das les pays du Maghreb, projet INCO- WADEMED, acte du sémiaire moderisatio de l agriculture irriguée, rabat, du 19 au 23 avril KAMEL.Bouabdellah, L'Algérie E Proie A Ue Grave Péurie D'eau, coférece atioale sur la gouverace de l eau e Algérie, joural liberté, KERTOUS. Mourad, la gestio de l eau potable ; ue approche par la demade cas de la wilaya de Bejaia (Algérie), Frace. 14- Kerie.Chermayr, Eau sur demade, Joural Nature, uméro 31, Muich, Allemage, Kessira Mohamed, politique de soutie et cadres istitutioels valorisatio des eaux usées épurées e irrigatio, miistère de l agriculture et du développemet rural, Algérie, La Baque Modiale, FAO, Ue Série De Grai - La Sécurité Alimetaire Et La Gestio Des Importatios De Blé Das Le Mode Arabe, La Baque modiale, groupe pour le développemet socioécoomique régio moye oriet et Afrique du ord, rapport DZ, 15 septembre La Ligue Arabe, Les coséqueces de la hausse des prix modiaux des alimets de base et leur impact sur le iveau de vie du citoye arabe, L orgaisatio Arabe Pour Le Développemet Et L agriculture, auaire statistique, vol 12,12. - MSRE, stratégie et idicateur du secteur de l eau e Algérie, Office atioale des statistiques, ONS, chapitre 3, les salaires. 22- Orgaisatio arabe pour l éducatio, la culture et le sciece, l admiistratio des programmes scietifiques et la recherche scietifique, La réalité et les perspectives pour le dessalemet de l'eau das le mode arabe et la possibilité de l'utilisatio des éergies reouvelables, étude o publiée, Paris, Frace. 23- Orgaisatio des Natios Uies Pour l Alimetatio et l Agriculture République Algériee Démocratique et Populaire, Cadre programmatio par pays, Algérie, Poitou-Charetes, Observatoire régioal de l eviroemet, réseau partearial des doées sur l eau, 07 14

15 25- Pwc, les ouveaux modèles de gestio de l eau, l eau : ejeux, dyamique et solutio, Pwc, mars sémiaire iteratioal, ejeux et perspectives de la gestio de l eau potable e milieu rural, état des lieux des secteurs de l eau potable e Afrique du ord, mbodiée, Séégal, 3-7 ov, sure le site web : 27- site web : observatoire du Sahara et sahel, projet SASS sure le site web : 28- UN, problématique du secteur de l eau et impacts lies au climat e Algérie, 07 mars Uesco/Phi, bureau régioal pour l Amérique latie et les caraïbes. Sur le site iteret 30- Ubifrace Et Les Missios Ecoomiques, L eau Et L eviroemet E Algérie, Fiche De Sythèse,

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire

Séquence 8. Suites arithmétiques et géométriques. Sommaire Séquece 8 Suites arithmétiques et géométriques Sommaire Pré-requis Suites arithmétiques Suites géométriques Sythèse du cours Exercices d approfodissemet Séquece 8 MA Ced - Académie e lige Pré-requis A

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs

Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2. Afrique subsaharienne : Enseignements tirés de quatre secteurs Précis DÉPARTEMENT DE L ÉVALUATION DES OPÉRATIONS PRINTEMPS 1999 N U M É R O 1 8 2 Afrique subsahariee : Eseigemets tirés de quatre secteurs NTRE 1992 ET 1997, LA BANQUE A MENÉ À BIEN EN Afrique subsahariee

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement

Augmentation de la demande du produit «P» Prévision d accroître la capacité de production (nécessité d investir) Investissement Augmetatio de la demade du produit «P» Prévisio d accroître la capacité de productio (écessité d ivestir) Ivestissemet Etude de retabilité du produit «P» Jugemet de l opportuité et de la retabilité du

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE

SIDEX, soutien individualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX, soutie idividualisé aux démarches à l export pour les PME/TPE SIDEX est ue aide spécifiquemet destiée aux PME et TPE fraçaises. Souple et très simple d accès, elle leur permet de fialiser u projet

Plus en détail

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER

DIRIGER ADMINISTRER DÉVELOPPER 24 Adjoit de directio F/H Votre formatio BTS Hôtellerie-restauratio BTS Maagemet des uités commerciales BTS Assistat de gestio PME-PMI Licece Maagemet d uités de restauratio Vos missios Vous aimez, formez

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES

DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES DES SOLUTIONS INNOVANTES D ÉLECTRO-DISTRIBUTEURS POUR ÉTIREUSES - SOUFFLEUSES MAC Valves, Ic. a mis au poit des solutios 100% iterchageables e remplacemet des esembles d origie istallés sur les étireuses

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

1 ère année > Programme

1 ère année > Programme Istitut Supérieur de Plasturgie d Aleço 1 ère aée > Programme Igéieur Polymères & Composites L igéieur ISPA est u expert e Polymères et Composites ayat ue visio globale de l etreprise lui permettat de

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable >I Assaiissemet I Sommaire Assaiissemet o collectif Formulaire de demade Coceptio Produits Texte de référece Mise e œuvre Etretie Assaiissemet collectif Développemet durable Cahier des clauses techiques

Plus en détail

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016

Orange Cyberdefense Information presse janvier 2016 Orage Cyberdefese Iformatio presse javier 2016 Sommaire p5 p7 p10 p13 Itroductio Cotexte Orage Cyberdefese protège les actifs des etreprises La répose d Orage : ue gamme de solutios pour sécuriser les

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec Développemet écoomique Iovatio Exportatio Taux de survie des Taux de survie des ouvelles etreprises au Directio de l aalyse écoomique Directio géérale des politiques et des sociétés d État Miistère du

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT

CAS. Management de l énergie. janvier septembre 2016. Avec le soutien de FACULTE DES SCIENCES INSTITUT DES SCIENCES DE L ENVIRONNEMENT CAS Certificat de formatio cotiue Certificate of Advaced Studies Maagemet de l éergie javier septembre 2016 f o r m a t i o m o d u l a i r e e c o u r s d e m p l o i Avec le soutie de Office fédéral

Plus en détail

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences

Loi Chevènement du 12 juillet 1999. 1. Aspects institutionnels. 1.1. Contexte. 1.2 Les différentes structures et leurs compétences Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 1. Aspects istitutioels 1.1. Cotexte 1.2 Les différetes structures et leurs compéteces 1.3 Les mécaismes de trasformatio et de créatio d u EPCI Vers ue ouvelle itercommualité

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

B) CHAÎNES DE SOLIDES

B) CHAÎNES DE SOLIDES Chaîes de solides B) CHAÎNES DE SOLIDES Objectifs Cette théorie a pour but d'aalyser les comportemets statique et ciématique d'u mécaisme à partir d'u modèle défii par le schéma ciématique du mécaisme.

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information.

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG. Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Finance d Entreprise, Gestion des systèmes d information. BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE STG Spécialités : Mercatique, Comptabilité et Fiace d Etreprise, Gestio des systèmes d iformatio. SESSION 2012 ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES Mercatique, comptabilité et fiace d etreprise

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

Dix ans de création d entreprises bancarisées 2000-2009. L expérience d OSEO

Dix ans de création d entreprises bancarisées 2000-2009. L expérience d OSEO Dix as de créatio d etreprises bacarisées 2000-2009 L expériece d OSEO Éditorial Dix as de créatio d etreprises bacarisées 2000-2009 L expériece d OSEO Au cours de la derière déceie, u phéomèe de premier

Plus en détail

Dans l air du temps, l énergie éolienne L E S É N E R G I E S R E N O U V E L A B L E S

Dans l air du temps, l énergie éolienne L E S É N E R G I E S R E N O U V E L A B L E S Das l air du temps, l éergie éoliee L E S É N E R G I E S R E N O U V E L A B L E S SOMMAIRE Das l air du temps, l éergie éoliee Depuis logtemps, le vet aide l homme.............. 3 U objectif ambitieux

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique

Réf. : 126-114015-DE. Nouvelle agence nationale de santé publique Réf. : 126-114015-DE 2016 Nouvelle agece atioale de saté publique Le 25 septembre 2014, la miistre chargée de la Saté m a cofié ue missio de préfiguratio e vue de la créatio d ue agece atioale de saté

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Bac Blanc de Mathématiques T STMG

Bac Blanc de Mathématiques T STMG Nom : Préom : Classe : Bac Blac de Mathématiques T STMG Mars 2014 Les 4 exercices ci-dessous sot idépedats. L utilisatio d ue calculatrice persoelle est autorisée. Vous utiliserez cet éocé de 4 pages e

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET

SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA DEMANDE D AUTORISATION DE CONSTRUCTION DU GRAND PROJET DE PORT DE JARRY Qu est-ce que c est? L equête publique costitue le secod temps de cosultatio du public, après la cocertatio

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

La coopération Sud-Sud et tripartite dans l espace francophone

La coopération Sud-Sud et tripartite dans l espace francophone La coopératio Sud-Sud et tripartite das l espace fracophoe ÉTAT DES LIEUX Jui 2014 Cetre du Commerce Iteratioal Produit par la Directio de la Fracophoie écoomique Directeur : Étiee Aligué Spécialiste de

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Charge fiscale totale

Charge fiscale totale Charge fiscale totale Le régime fiscal caadie : complexité et compétitivité* *peseriteractif Avat-propos Das l écoomie modiale d aujourd hui, les idées ovatrices, les collaborateurs compétets et les ivestissemets

Plus en détail

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I

Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l Etat de niveau I DRH DE BUSINESS UNIT Formatio itesive à temps plei - Titre certifié par l Etat de iveau I Resposable e Maagemet et Directio des Ressources Humaies Arrêté du 31/08/2011 publié au JO du 07/09/2011 BIENVENUE

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci U coseil persoalisé et complet, à votre service Retraite vers ue troisième étape de votre vie libérée de tout souci Ouvros la voie 1 Itroductio 2 Modèle de coseil Raiffeise Vos besois 4 Plaificatio de

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables

en 2014, je deviens rge guide pratique tous métiers travaux d amélioration énergétique énergies renouvelables e 2014, je devies rge tous métiers travaux d amélioratio éergétique éergies reouvelables e 2014, je devies rge rge, c est quoi? Vous avez sas doute déjà etedu parler de la metio RGE. Ce sige de qualité

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique.

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique. Chapitre 4 Compresseurs Buts 1. Savoir que das ce cas if faut se redre compte qu il y a des effets thermique 2. Savoir qu il y a ue limite á l augmetatio de la pressio de gaz 3. Savoir quelles istabilités

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir

ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES. Les archives au Québec, des ressources documentaires à découvrir ÉTAT DES LIEUX DU PATRIMOINE DES INSTITUTIONS MUSÉALES ET DES ARCHIVES cahier 6 Les archives au Québec, des ressources documetaires à découvrir Pour tout reseigemet cocerat l'isq et les doées statistiques

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi...

EDITORIAL. Sommaire. Quelques définitions Note méthodologique...3. Les chiffres clés...4. Les entreprises...5-6. Les dirigeants...7. L emploi... 5 EDITORIAL Comme chaque aée, j ai le plaisir de vous préseter l Observatoire 2015, publié par la CMA. Ce documet est l occasio de mettre e exergue les chiffres clés de l artisaat morbihaais. Aisi, avec

Plus en détail

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i

Accor recrute chaque année plusieurs milliers de collaborateurs dans le monde. É v o l u t i o. t é. C o n v i v i Votre sourire a de l aveir 38 Accor est préset das près de 100 pays avec 160 000 collaborateurs. Il met au service de ses cliets, particuliers et etreprises, le savoir-faire acquis depuis près de quarate

Plus en détail

www.laplacedelimmobilier-pro.com

www.laplacedelimmobilier-pro.com www.laplacedelimmobilier-pro.com La Place de L Immobilier Pro est ue base de doées accessible par iteret, créée par la société HBS Research, dot la vocatio est d accroître la performace des professioels

Plus en détail

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté.

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté. Tablettes de feêtres Ue qualité, u parteaire experimeté. L'histoire Passé Préset Futur Depuis 40 as SFS est le spécialiste et le parteaire idéal pour vos tablettes de feêtres. Aujourd'hui la tablette de

Plus en détail

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS

Point presse. Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Poit presse Jeudi 1 er octobre 2015 FRARU ANGERS Sommaire 2015 : du PNRU au NPNRU, d ue aveture à l autre Ue ouvelle ambitio au service des quartiers Objectifs icotourables Chiffres clés Top départ Des

Plus en détail

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE?

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? Itroductio : La comptabilité atioale: ue représetatio de l'écoomie atioale 1. Si le iveau microécoomique s'itéresse aux comportemets des idividus et des

Plus en détail

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1)

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) CYCLE DESS-A 02 JUILLET 200 20 ème Promotio 200 / 202 CONCOURS D ENTREE A L IIA EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT Durée : De 09 h 00 à 2 h 00 (Heure de Yaoudé, TU + ) Le cadidat traitera au choix l ue des

Plus en détail

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps

La fonction de la maîtrise des vitesses est d assurer un temps sas frotière OÎTE À OUTILS Guide de dimesioemet La maîtrise des vitesses hydrauliques JEN ROUSSEU 1 La oîte à outils du précédet uméro de Techologie traitait du choix d u distributeur pour l actioeur hydraulique.

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition

La gouvernance décentralisée des ressources naturelles. Deuxième Partie. Expériences et leçons apprises. Première édition Programme des Natios Uies pour le Développemet La gouverace décetralisée des ressources aturelles Deuxième Partie Expérieces et leços apprises Première éditio Préparé par le PNUD Cetre pour le Developpemet

Plus en détail

Les bonnes performances des services d eau gérés par des opérateurs privés

Les bonnes performances des services d eau gérés par des opérateurs privés LA FÉDÉRATION INTERNATIONALE DES OPÉRATEURS PRIVÉS DE SERVICES D EAU Les boes performaces des services d eau gérés par des opérateurs privés au bééfice des populatios et des autorités publiques Exemples

Plus en détail