CINEMATIQUE : MOUVEMENTS PARTICULIERS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CINEMATIQUE : MOUVEMENTS PARTICULIERS"

Transcription

1 Cinémaique Analyique CINEMATIQUE : MUVEMENTS PARTICULIERS 1. Mouvemen de ranslaion : Définiions 1.1. Translaion d un solide Tous les poins d'un solide en ranslaion on : - Des rajecoires ideniques - La même viesse. - La même accéléraion 1.2. Viesse v Enre deu insans 1 e 2, nous pouvons définir une viesse moyenne : v moy = 2 1 = 2 1 v moy s eprime en m/s Si l inervalle de emps ( 2 1) devien rès pei, nous obenons, à un insan, la viesse insananée : d( ) ' v ( ) = lim( ) = = ( ) La viesse insananée v s eprime en m/s Par conséquen, la viesse insananée v es la dérivée par rappor au emps de la posiion Accéléraion a dv( ) 2 d ( ) 2 '' En dérivan la viesse insananée, nous obenons l accéléraion : a ( ) = = = ( ) L accéléraion angulaire a s eprime en m/s 2 2. Mouvemen de ranslaion reciligne uniforme 2.1. Rappel Lorsqu un solide S subi un mouvemen de ranslaion (quelconque, reciligne ou circulaire) par rappor à un repère R, ous les poins de ce solide on la même viesse par rappor au repère R Définiion Un mouvemen de ranslaion reciligne uniforme se réalise sans accéléraion ( m/s 2 ) e avec une viesse consane au cours du emps. Il es souven noé M.R.U. Modifié le 22/9/29 (PC) page 1/6

2 Cinémaique Analyique 2.3. Equaions de mouvemen Éudions une voiure qui roule à viesse consane sur une auoroue considérée reciligne. n a : : insan iniial du mouvemen : insan de l'éude : posiion iniiale (en m), à ; v : viesse iniiale (en m/s); () : la posiion (en m) à l insan. rigine du repère Insan () Insan Mouvemen de Translaion Reciligne Uniforme (MRU) Equaions Graphe de l accéléraion a() = v() = v = Ce () = v. + a (m/s 2 ), v son les valeurs de posiion e de viesse à l'insan zéro. Ces valeurs son consanes pendan oue la durée de la phase d'éude. a = Graphe de Viesse Les équaions ci-dessus son vraies si le MRU commence à l insan =s. v v (m /s) v() = v = Ce Remarque : Dans le cas où le mouvemen ne commence pas à = ; les équaions du mouvemen s'écriven : Graphe de Posiion (m) () = v. + a() = v() = v = Consane () = v.(- ) + Modifié le 22/9/29 (PC) page 2/6

3 3. Mouvemen de ranslaion reciligne uniformémen varié Cinémaique Analyique 3.1. Définiion Ce ype de mouvemen ser de modèle à de nombreuses éudes simplifiées. Pour ces mouvemens, l accéléraion rese consane au cours du emps. Il es souven noé M.R.U.V Equaions du mouvemen Reprenons nore même véhicule. Le conduceur décide d écraser (raisonnablemen) l accéléraeur. () Soien : : insan iniial du mouvemen (en s); : la posiion iniiale, à = ; a : l accéléraion de la phase (en m/s 2 ) ; v : la viesse iniiale (en m/s) ; () : la posiion (en m) à l insan. Insan v Insan v() Equaions Graphe de l accéléraion a() = consane v() = a. + v () = 1/2. a. 2 + v. + a a (m/s 2 ) a() = Ce Comme pour le MRU,, v son les valeurs de posiion e de viesse à l'insan zéro. Ces valeurs, comme l'accéléraion, son consanes pendan oue la durée de la phase d'éude. Les équaions ci-dessus son vraies si le MRUV commence à l insan =s. Graphe de viesse v (m/s) v() = a. + v v Remarque : Dans le cas où le mouvemen ne commence pas à = ; les équaions du mouvemen s'écriven : Graphe de posiion (m) a() = a = consane v() = a. ( -)² + v () =1/2.a. ( -)² + v.( -)² + () = 1/2. a. 2 + v. + Modifié le 22/9/29 (PC) page 3/6

4 4. Mouvemen circulaire (ou de roaion) : Définiions Cinémaique Analyique 4.1. Roaion d un solide M2 Insan 2 Pour connaîre, à ou insan, la posiion d un solide indéformable subissan un mouvemen de roaion, il nous suffi de définir sa posiion angulaireθ(). θ θ2=θ( 2) M 1 Insan 1 θ1=θ( 1) 4.2. Viesse angulaire, ou viesse de roaion ω Enre deu insans 1 e 2, nous pouvons définir une viesse angulaire moyenne: ω moy = θ 2 θ1 2 1 = θ ω moy s eprime en rad/s Si l inervalle de emps ( 2 1) devien rès pei, nous obenons, à un insan, la viesse angulaire insananée : ω() = lim( θ ) = dθ() =θ ' () La viesse angulaire ω s eprime en rad/s Par conséquen, la viesse angulaire es la dérivée par rappor au emps de la posiion angulaire Accéléraion angulaire α En dérivan la viesse angulaire, nous obenons l accéléraion angulaire : α() = dω() = d 2 θ() =θ '' () 2 L accéléraion angulaire α s eprime en rad/s 2 Remarque : L analogie avec l éude du mouvemen en ranslaion reciligne es évidene. Nous rerouvons les mêmes grandeurs cinémaiques (posiion, viesse, accéléraion) suivies du erme angulaire. Nous allons donc, de la même façon, éudier des cas pariculiers de mouvemen de roaion. Modifié le 22/9/29 (PC) page 4/6

5 5. Mouvemen circulaire uniforme Cinémaique Analyique 5.1. Définiion L accéléraion angulaire α() es nulle. Ce mouvemen es noé M.C.U Equaions de mouvemen Les équaions d un MCU son : α() = θ () = rad/s2 ω() = ω = Consane θ() = ω.(- ) + θ Si = alors les équaions du MCU deviennen :, ω e θ son les condiions iniiales du mouvemen. α() = rad/s2 ω() = ω = Consane θ() = ω. + θ 6. Mouvemen circulaire uniformémen varié 6.1. Définiion L accéléraion angulaire α() es consane. Ce mouvemen es noé M.C.U.V Equaions de mouvemen Les équaions horaires d un MCUV son : α() = α = Consane ω() = α.(- ) + ω θ() =1/2.α.(- ) 2 + ω.(- ) + θ Si = alors les équaions du MCUV deviennen :, α, ω e θ son les condiions iniiales du mouvemen. α() = Consane ω() = α. + ω θ() = 2 1.α. 2 + ω. + θ Modifié le 22/9/29 (PC) page 5/6

6 Cinémaique Analyique 7. Viesse e Accéléraion d un poin d un solide en mouvemen de roaion Parfois, il nous es nécessaire de s inéresser à un poin M apparenan au solide en roaion Viesse d un poin En dérivan (par rappor au emps) le veceur posiion M (), dans le repère R, nous obenons : V(M S/R) = dm = M.ω(). = r.ω(). R Remarque : puisque ω() a même valeur pour ous les poins du solide, la viesse linéaire V(M S/R) varie linéairemen avec la disance r à l ae de roaion. T (M S / R) V(M S / R) M n _VP 7.2. Accéléraion En dérivan (par rappor au emps) le veceur viesse V(M S/R), dans le repère R, nous obenons : _VN N P θ( ) r=m Γ(M S/R) = dv(m S/R) = r.α(). r.ω 2 ().n R. : angenielle. n : normale Modifié le 22/9/29 (PC) page 6/6

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; T(M S/ %0 ) (S) O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 Mécanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEMATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en

Plus en détail

VITESSE - ACCELERATION

VITESSE - ACCELERATION CINEMATIQUE VITESSE - ACCELERATIN Mécanique Référence au programme S.T.I Référence au module - Cinémaique. Module 7 : :Cinémaique -1 Mouvemen relaif de deux solides en liaison glissière ou pivo -1. Caracérisaion

Plus en détail

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps.

2. Repère de temps. Le système de référence est tout simplement l addition d un solide de référence et d un repère de temps. Modélisaion des sysèmes mécaniques LA CINÉMATIQUE DU POINT Dae : Inroducion : La cinémaique es la parie de la mécanique qui éudie le mouvemen des corps, indépendammen des effors qui les produisen. Les

Plus en détail

CINEMATIQUE MOUVEMENTS STANDARDS

CINEMATIQUE MOUVEMENTS STANDARDS I ) Mouvements de translation 1 ) Mouvement de Translation Rectiligne Uniforme ( MTRU ) Lorsqu un solide S subit un mouvement de translation (quelconque, rectiligne ou circulaire) par rapport à un repère

Plus en détail

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol

CH V Mouvements. Deux personnes A et B se trouvent immobiles sur un escalier roulant. Sol CH V Mouvemens I) Mouvemens e référeniel : Pour éudier un mouvemen, il fau définir : - le mobile (obje qui es en mouvemen) - le référeniel (sysème par rappor auquel le mobile se déplace) 1) Siuaion : Deux

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; (S) M 1. O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2

CINEMATIQUE C2. 1. Vitesse. Vitesse et accélération. MM' t. d s ; (S) M 1. O y (S) O y. Mécanique Cinématique Cinématique C2 écanique Cinémaique Cinémaique C bjecif : Définir, décrire e calculer la iesse ou l accéléraion d un poin d un solide. 1. Viesse CINEATIQUE C Viesse e accéléraion 1.1. Noion de iesse Soi un solide en mouemen

Plus en détail

Vitesse et accélération

Vitesse et accélération Sciences physiques Viesse e accéléraion (Ne pas confondre viesse e précipiaion!) C.F.A du bâimen Ermon 1 Référeniel e rajecoire Faisons quelques peies expériences de pensée Tous les specaeurs voien-ils

Plus en détail

CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE

CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE hp://sbeccompany.fr CINEMATIQUE MATHEMATIQUES VECTORIELLES APPLIQUEES A LA MECANIQUE I Inroducion 1) Cinémaique LA CINEMATIQUE CONSISTE A ANALYSER DE FAÇON PUREMENT MATHEMATIQUE LE MOUVEMENT DE CORPS EN

Plus en détail

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1

KF.book Page 29 Vendredi, 1. août :21 12 Chapitre 1 Mécanique 1 Chapire Mécanique Exercice 0 0 Risque de collision au freinage. Une voiure roule à une viesse consane en ligne droie. Au emps = 0, le conduceur aperçoi un obsacle, mais il ne commence à freiner (avec une

Plus en détail

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction.

Lycée René Cassin. Chap 10 Chapitre 9 et 10 Chutes verticales et mouvements plans DM18 : Etude de mouvements plans - Correction. Chap Chapire 9 e Chues vericales e mouvemens plans DM8 : Eude de mouvemens plans - Correcion Dae : Un cascadeur doi sauer avec sa voiure sur la errasse d un immeuble. Pour cela, il uilise un remplin disan

Plus en détail

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0

Balistique. Nous étudions dans ce qui suit, le mouvement d'un projectile lancé à une vitesse initiale de norme v 0 Balisique Inroducion La balisique es l'éude du mouvemen des mobiles soumis à la force raviaionnelle. Galilée (1564-164) a éé le premier à décrire de façon adéquae le mouvemen des projeciles e à démonrer

Plus en détail

Interpolation de positions-clefs

Interpolation de positions-clefs Inerpolaion de posiions-clefs François Faure able des maières rajecoires. Inerpolaion linéaire...............................2 Inerpolaion cubique...............................3 Courbes en dimension n............................

Plus en détail

LEÇON N 47 : Courbes définies par des équations paramétriques dans le plan. Vecteur dérivé et tangente ; interprétation cinématique.

LEÇON N 47 : Courbes définies par des équations paramétriques dans le plan. Vecteur dérivé et tangente ; interprétation cinématique. LEÇON N 47 : Courbes définies par des équaions paramériques dans le plan. Veceur dérivé e angene ; inerpréaion cinémaique. Pré-requis : Foncions R R : limies, coninuié, dérivabilié,... ; Norme d un veceur

Plus en détail

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés Chapire Foncions vecorielles, arcs paramérés 0 Foncions réelles Eercice 0 Soi f : R R dérivable e elle que f ne s annule pas Prouver que f ne peu êre périodique Eercice 02 Monrer que si f es définie, dérivable

Plus en détail

DÉRIVATION 1 ) LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN ZERO A ) ÉTUDE D UN EXEMPLE B ) CAS GÉNÉRAL. C ) QUELQUES RÉSULTATS A CONNAÎTRE ( admis )

DÉRIVATION 1 ) LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN ZERO A ) ÉTUDE D UN EXEMPLE B ) CAS GÉNÉRAL. C ) QUELQUES RÉSULTATS A CONNAÎTRE ( admis ) ) LIMITE FINIE D UNE FONCTION EN ZERO DÉRIVATION A ) ÉTUDE D UN EXEMPLE 4 4 x 2 Soi, D f =R * x f 0 n exise pas, mais f x es calculable pour oues les valeurs de x rès voisines de 0. Que deviennen les nombres

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats ayant suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures Corrigé Exercice 1 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 MATHÉMATIQUES Série S Candidas ayan suivi l enseignemen de spécialié Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 9 SPÉCIALITÉ Ce suje compore 6 pages

Plus en détail

Exercices Cinématique 3

Exercices Cinématique 3 Exercices Cinémaique 3 1. Quelle différence y a--il enre la viesse insananée e la viesse moyenne? 2. Parmi les objes suivans, lesquels pourraien avoir une viesse moyenne idenique à leur viesse insananée?

Plus en détail

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301

F2SMH. Biomécanique L1 UE11 TOULOUSE. Julien DUCLAY. Pôle Sport - Bureau 301 FSMH TOULOUSE Biomécanique L1 UE11 Suppor de cours Amaranini Waier Duclay Laurens Julien DUCLAY julien.duclay@univ-lse3.fr Pôle Spor - Bureau 31 z (m) Exemple 1 : équaions horaires O ez Chue libre vericale

Plus en détail

USTHB Faculté de Physique Année ère année ST Corrigé de la série cinématique Sections 16 à 30

USTHB Faculté de Physique Année ère année ST Corrigé de la série cinématique Sections 16 à 30 USTHB Faculé de Physique Année 011-01 1ère année ST Corrigé de la série cinémaique Secions 16 à 30 Hachemane Mahmoud (ushbs10@gmail.com) Monsieur A. Dib e Mademoiselle R. Yekken son remerciés pour leurs

Plus en détail

Où μ et ν sont respectivement les viscosité dynamique et cinématique du fluide et ρ sa masse volumique. On peut adimensionner cette équation : .

Où μ et ν sont respectivement les viscosité dynamique et cinématique du fluide et ρ sa masse volumique. On peut adimensionner cette équation : . Licence de Phsique e Applicaions L3S5 Premier problème de Sokes Cours Année 9- Daniel Soluions eaces des équaions de Navier-Sokes er problème de Sokes : diffusion de quanié de mouvemen On considère le

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés

Fonctions vectorielles, arcs paramétrés Chapire Foncions vecorielles, arcs paramérés 0 Foncions réelles Eercice 0 Soi f : R R dérivable e elle que f ne s annule pas Prouver que f ne peu êre périodique Eercice 0 Monrer que si f es définie, dérivable

Plus en détail

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point

UN AUTRE PARADOXE : équation horaire du mouvement d un point UN AUTRE PARADOXE : équaion horaire du mouvemen d un poin. - INTRODUCTION La relaivié resreine es l obje de nombreu paradoes comme on a pu le consaer dans d aures ees proposés dans ce dossier. La majorié

Plus en détail

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique

Chapitre 1.13 La dérivée en cinématique Chapire 1.13 La dérivée en cinémaique La dérivée En mahémaique, on défini la dérivée d une foncion f ( ) el que d f ( ) f ( + ) f ( ) où '( ) f '( ) d lim 0 f correspond à la foncion qui évalue la pene

Plus en détail

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht)

Corrigé des exercices de l examen du 23 janvier 2007 (Les N de page font référence au livre «Physique» de E. Hecht) Corrigé des exercices de l examen du 3 janvier 7 (Les N de page fon référence au livre «Physique» de E. Hech) Q1. Deux charges poncuelles de +5 µc e +1 µc se rouven sur l axe des x aux poins des coordonnées

Plus en détail

Le pendule sphérique

Le pendule sphérique 1. Noaions Les veceurs son noés en gras Longueur du pendule simple T 0 Période du pendule θ Élongaion angulaire du pendule Le pendule sphérique par Gilber Gasebois df/d es noée f ' e df/d es noée f ''

Plus en détail

Mouvements vibratoires - Ondes.

Mouvements vibratoires - Ondes. 4 ème parie Mouvemens vibraoires - ndes. Table des maières 1. Le mouvemen reciligne sinusoïdal -Le M.R.S. 1 -Différence de phase 3 -Viesse e accéléraion 4 -Applicaions 6 -Aspecs énergéiques 8 2. omposiion

Plus en détail

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B =

d 2 X dt 2 = F 2KX (14) M B ω 2 X + 2K X = F X = ω B = 1. Couplage par inerie e amorisseur accordé a b α m k F F x 0 0 (a Bâimen de masse sans le disposiif d amorissemen Les forces qui s appliquen au bâimen son : - la force due aux rafales de ven, - la force

Plus en détail

CINEMATIQUE GENERALITES

CINEMATIQUE GENERALITES I ) Introduction La cinématique est la partie de la mécanique qui permet d étudier et de décrire les mouvements des corps, d un point de vue purement mathématique, indépendamment des causes qui les produisent.

Plus en détail

CP46 Automne 2005 Corrigé de l'examen FINAL 18/01/2006. Toto et Momo au jardin public. 3 exercices indépendants - Durée : 2 h - Documents autorisés

CP46 Automne 2005 Corrigé de l'examen FINAL 18/01/2006. Toto et Momo au jardin public. 3 exercices indépendants - Durée : 2 h - Documents autorisés CP46 Auomne 5 8//6 / oo e omo au jardin public exercices indépendans - Durée : h - Documens auorisés - oo e omo jouen au foo Phase : oo fai une êe Le ballon de oo es considéré comme un poin maériel de

Plus en détail

La cinématique Chapitre 6. La cinématique du point

La cinématique Chapitre 6. La cinématique du point La cinématique du point Objectif : Utiliser des démarches et des méthodes permettant de décrire et de caractériser les mouvements (trajectoire, vitesse et accélération) de tous les points des solides d

Plus en détail

1/ POSITION D UN MOBILE * Repère d espace ( O, i, j ) ( repérage cartésien) * Vecteur espace : OM ( appelé aussi vecteur position) y

1/ POSITION D UN MOBILE * Repère d espace ( O, i, j ) ( repérage cartésien) * Vecteur espace : OM ( appelé aussi vecteur position) y Prof. : M r KACEM Houcine Sciences physiques Résumé-CIN.1-55 ------------- Clsse : 3 éme Mths---Sc.exp. (PHYSIQUE) 7 33 Année scolire : 015-016 (1):Etude cinémtique d un solide en mouvement de trnsltion

Plus en détail

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7

Leçon 15 Les formes des signaux électriques Page 1/7 Leçon 15 Les formes des signaux élecriques Page 1/7 1. Les différenes formes de ension ou de couran élecriques 1.1 Signal unidirecionnel C es un signal qui circule oujours dans le même sens Couran unidirecionnel

Plus en détail

D.M : Résolution des équations différentielles Méthode d'euler

D.M : Résolution des équations différentielles Méthode d'euler D.M : Résoluion des équaions différenielles Méhode d'uler I - La méhode d'uler : les bases mahémaiques - définiion du nombre dérivée en un poin Soi y = f(x la foncion considérée (supposée coninue e dérivable

Plus en détail

EXERCICE 1 : UN MÉDICAMENT CONTRE LE RHUME (10 points)

EXERCICE 1 : UN MÉDICAMENT CONTRE LE RHUME (10 points) EXERCICE 1 : UN MÉDICAMENT CONTRE LE RHUME (10 poins) a) formule brue de la pseudoéphédrine : C 10 H 15 NO (1) b) formule semi-développée de la pseudoéphédrine : (1) Documen 3 : Masses molaires aomiques

Plus en détail

Contrôle du ballant sur une grue

Contrôle du ballant sur une grue Conrôle du ballan sur une grue es conduceurs de grue doiven acuellemen gérer le déplacemen d une charge e maîriser les balancemens indésirables de celle-ci Divers équipemeniers de grues on déposé des breves

Plus en détail

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel

CHAPITRE I : Cinématique du point matériel I. 1 CHAPITRE I : Cinémaique du poin maériel I.1 : Inroducion La plupar des objes éudiés par les physiciens son en mouvemen : depuis les paricules élémenaires elles que les élecrons, les proons e les neurons

Plus en détail

M4. Les oscillateurs mécaniques

M4. Les oscillateurs mécaniques NO : Prénom : 4. Les oscillaeurs mécaniques Un sysème mécanique peu occuper une même posiion à inervalles de emps réguliers : sa rajecoire es alors périodique. Exemples : - roaion d une planèe auour du

Plus en détail

Fonctions vectorielles, courbes.

Fonctions vectorielles, courbes. Foncions vecorielles, courbes Chap 5 : noes de cours Dérivabilié des foncions de variable réelle à valeurs vecorielles Définiion, e héorème : dérivabilié en un poin d une foncion de variable réelle à valeurs

Plus en détail

Chapitre 4.1a La relativité de Galilée

Chapitre 4.1a La relativité de Galilée Chapire 4.a La relaiié e Galilée Référeniel Un référeniel es un poin e repère (ssème ae par rappor au quel on peu prenre une mesure e posiion e e emps. Il es préférable uiliser une grauaion commune pour

Plus en détail

Révision Mécanique. 2 e but. Monticule 1 er but. 3 e but. Marbre. Vitesse (m/s) 20

Révision Mécanique. 2 e but. Monticule 1 er but. 3 e but. Marbre. Vitesse (m/s) 20 Révision Mécanique 1 Parmi les siuaions suivanes, lesquelles monren que l'obje ou la personne ne son soumis à aucune force résulane? 1. Un cyclise qui raleni.. Un vieillard qui es assis sur un banc dans

Plus en détail

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0

Nombre dérivé et interprétation graphique. h valeurs approchées du nombre dérivé de la fonction f en t 0 DÉRIVONS EN VITESSE Objecif Ouils Comparer deux approximaions du nombre dérivé d une foncion numérique en un poin, l une issue de la définiion maémaique usuelle, l aure uilisée par les calcularices. Nombre

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Courbes paramérées Exercices de Jean-Louis Rouge. Rerouver aussi cee fiche sur www.mahs-france.fr * rès facile ** facile *** difficulé moyenne **** difficile ***** rès difficile I : Inconournable

Plus en détail

Notion d oscillateur mécanique

Notion d oscillateur mécanique CHAPITRE 11 SYSTÈMES OSCILLANTS 1 Noion d oscillaeur mécanique 1. Définiion On appelle oscillaeur (ou sysème oscillan) un sysème pouvan évoluer, du fai de ses caracérisiques propres, de façon périodique

Plus en détail

Le gyroscope. par Gilbert Gastebois

Le gyroscope. par Gilbert Gastebois Le gyroscope 1. Schémas par Gilber Gasebois 2. Éude du mouvemen d'une oupie. Une oupie es un gyroscope don l'une des exrémiés de l'axe es posée sur le sol sans possibilié de glissemen. : viesse angulaire

Plus en détail

CAP C.C.F. Académie de BORDEAUX ÉTUDE DU MOUVEMENT D UN SOLIDE FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE AU PROFESSEUR

CAP C.C.F. Académie de BORDEAUX ÉTUDE DU MOUVEMENT D UN SOLIDE FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE AU PROFESSEUR Ce documen comprend : une fiche descripive du suje desinée au professeur. une siuaion d évaluaion desinée au candida. une grille d'évaluaion / noaion desinée au professeur. FICHE DESCRIPTIVE DU SUJET DESTINÉE

Plus en détail

Mécanique du point 1. CINÉMATIQUE du point

Mécanique du point 1. CINÉMATIQUE du point Mécanique du point 1. CINÉMATIQUE du point janvier 17 1 Objec.fs Connaitre le système de coordonnées cartésiennes et polaires ou cylindriques Connaitre l epression des vecteurs posi.on, vitesse et accéléra.on

Plus en détail

Équations différentielles du premier ordre

Équations différentielles du premier ordre Équaions différenielles du premier ordre Vous rouverez ici de brefs résumés e exemples sur les applicaions concrèes des équaions différenielles du premier ordre : variaion de empéraure désinégraion radioacive

Plus en détail

Formalisme des processus aléatoires

Formalisme des processus aléatoires HAPITRE Formalisme des processus aléaoires. - Signal déerminise e signal aléaoire.. - Signal déerminise Les signaux déerminises son connus par leur représenaion emporelle e specrale. Dans le domaine emporel,

Plus en détail

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que :

La capacité C est de valeur suffisamment élevée pour que la tensionvc à ses bornes soit constante. Montrer que : Exercices hacheurs à accumulaion e alimenaions à découpage I) Hacheurs à accumulaion a) On considère le monage suivan : Dans ce hacheur à accumulaion inducive, L es de valeur suffisammen élevée pour admere

Plus en détail

Chapitre 19 : Les lois de Newton

Chapitre 19 : Les lois de Newton Chapire 19 : Les lois de Newon Isaac Newon fu le premier à éablir les relaions enre mouemen d'un solide e forces qui lui son appliquées. Rappel : Un solide soumis à aucune force es di «isolé», s il es

Plus en détail

SYSTEMES DIFFERENTIELS

SYSTEMES DIFFERENTIELS SYSTEMES DIFFERENTIELS P. Pansu December, Moivaion Eude du mouvemen d un sysèmes de masses reliées par des ressors, glissan le long d une poure soufflane. Pour simplifier, les ressors on même raideur k

Plus en détail

Etudier le mouvement d un point matåriel dans un champ de pesanteur uniforme g g.

Etudier le mouvement d un point matåriel dans un champ de pesanteur uniforme g g. Mouemen balisique d un projecile. Influence de la råsisance de l air Eudier le mouemen d un poin maåriel dans un champ de pesaneur uniforme. u, en nåliean dans un premier emps le freinae aårodnamique (råsisance

Plus en détail

CHAPITRE 4. CINÉMATIQUE Généralités sur les espaces, les vitesses et les accélérations Généralités

CHAPITRE 4. CINÉMATIQUE Généralités sur les espaces, les vitesses et les accélérations Généralités CHAPITRE 4. CINÉMATIQUE... - 1-4.1. Généralié ur le epace, le iee e le accéléraion... - 1-4.1.1. Généralié... - 1-4.1.. Epace parcouru... - - 4.1.3. Viee... - - 4.1.4. Accéléraion... - - 4.. Mouemen reciligne...

Plus en détail

Série n 2 : Résolution numériques des EDO.

Série n 2 : Résolution numériques des EDO. Universié Claude Bernard, Lyon I Licence Sciences & Tecnologies 43, boulevard 11 novembre 1918 Spécialié Maémaiques 696 Villeurbanne cedex, France Opion: MAO 007-008 Série n : Résoluion numériques des

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ;

MATHÉMATIQUES II. et x désigne alors la matrice à 1 ligne et n colonnes : x = [ x 1 x 2 x n ] ; MATHÉMATIQUES II Dans ce problème, nous éudions les propriéés de ceraines classes de marices carrées à coefficiens réels e cerains sysèmes linéaires de la forme Ax = b d inconnue x IR n, A éan une marice

Plus en détail

IFT3355: Infographie Courbes et surfaces. Pierre Poulin Dép. I.R.O. Université de Montréal

IFT3355: Infographie Courbes et surfaces. Pierre Poulin Dép. I.R.O. Université de Montréal IFT55: Infographie Courbes e surfaces ierre oulin Dép. I.R.O. Universié de Monréal Courbes e surfaces Beaucoup de rajecoires son définies par des courbes, e beaucoup de vrais objes son définis par une

Plus en détail

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS

CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Universié de Savoie DEUG STPI Unié U32 Sysèmes linéaires - Auomaique CHAPITRE 3 INTRODUCTION A LA PERFORMANCE D'UN SYSTÈME REPRÉSENTATIONS Le sysème es mainenan mis en équaion, il es donc beaucoup plus

Plus en détail

CONCOURS COMMUN 2002

CONCOURS COMMUN 2002 CONCOURS COMMUN DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve de Mahémaiques (oues filières) Problème d analyse.. f es coninue sur R en an que quoien de foncions coninues sur R don le dénominaeur

Plus en détail

Leçon n 12 : Analyse des circuits en régime transitoire

Leçon n 12 : Analyse des circuits en régime transitoire EECTOMAGNETISME Courans variables /3 eçon n : Analyse des circuis en régime ransioire. INTODUCTION Dans le bu de raier les signaux, les réseaux linéaires son souven soumis à des grandeurs élecriques d

Plus en détail

PEUT-ON NEGLIGER L ACTION DE L AIR LORS DU LANCER D UN BALLON DE BASKET?

PEUT-ON NEGLIGER L ACTION DE L AIR LORS DU LANCER D UN BALLON DE BASKET? L acion d Euler... C es qui ce ype, Un enraineur de NBA??? Terminale S TP de physique PEUT-ON NEGLIGER L ACTION DE L AIR LORS DU LANCER D UN BALLON DE BASKET? Bu : - Uiliser le logiciel avimeca e un ableur

Plus en détail

11 G 18bis A 01 Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

11 G 18bis A 01 Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 11 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 55-DAKAR-Fann-Sénégal Serveur Vocal: 68 5 59 Téléfa (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 11 G 18bis A 1

Plus en détail

Grandeurs sinusoïdales

Grandeurs sinusoïdales 9/0/06 I. Les différens ypes de signaux Signal variable Signal périodique Signal alernaif Signal sinusoïdal S Signal variable S Signal périodique S Smax -Smax Signal alernaif S Signal sinusoïdal Pourquoi

Plus en détail

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté

CHAPITRE II Oscillations libres amorties : Systèmes à un degré de liberté CHAPITRE II Oscillaions libres amories Sysème à un degré de liberé 011-01 CHAPITRE II Oscillaions libres amories : Sysèmes à un degré de liberé Inroducion : Le pendule élasique comme le pendule pesan,

Plus en détail

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire

EC 4 Circuits linéaires du second ordre en régime transitoire 4 ircuis linéaires du second ordre en régime ransioire PSI 016 017 I Réponse d un circui RL série à un échelon de ension 1. ircui R L i() u G () +q ¹ 1 u R () u L () u () On ferme l inerrupeur K à = 0,

Plus en détail

Chapitre 11 Proportionnalité

Chapitre 11 Proportionnalité Classe e quarième Chapire 11 Proporionnalié Compéences : Exemples 'aciviés, commenaires :. Inclus Viesse moyenne Débu :24/03 Fin 04/04 Remarques : Traier pour le socle es exercices sur les échelles Parie

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonne Maser GSI - Capeurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriéés générales des capeurs Noion de mesure Noion de capeur: principes, classes, caracérisiques

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3.2 Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

Equations différentielles du second ordre

Equations différentielles du second ordre Equaions différenielles du second ordre Nous allons aborder dans ce fichier la noion d équaions différenielles du second ordre e monrer commen les résoudre dans les cas rès pariculiers mais combien uiles

Plus en détail

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC

Electricité n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC Physique - 6 ème année - Ecole Européenne Elecricié n 1 : CONDENSATEUR ET CIRCUIT RC I) Convenion d'algébrisaion des grandeurs élecriques : 1) Inensié e ension : L inensié i du couran élecrique e la ension

Plus en détail

Dérivation vectorielle. On notera la dérivée par rapport au temps du vecteur U t

Dérivation vectorielle. On notera la dérivée par rapport au temps du vecteur U t Ce son des foncions du emps Les veceurs uilisés en cinémaique évoluen au cours du emps. On aura souven besoin d exprimer leur variaion par rappor au emps. On devra donc les dériver par rappor au emps Observons

Plus en détail

Interférences à deux ondes

Interférences à deux ondes Parie IV : opique Chapire 2 Inerférences à deux ondes I Inensié lumineuse résulan de la superposiion de deux sources ources non synchrones ou non cohérenes I() = I 1 + I 2 ources secondaires synchrones

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE. J.L. Caubarrere, H. Djellouah, J. Fourny, F.Z. Khelladi : Introduction à la mécanique.

BIBLIOGRAPHIE. J.L. Caubarrere, H. Djellouah, J. Fourny, F.Z. Khelladi : Introduction à la mécanique. INTRODUCTION Conforme au programmes du LMD, ce fascicule s adresse au éudians de première année de l universié dans le domaine des Sciences de la Maière. Il es conçu de façon à aplanir au mieu les difficulés

Plus en détail

1) Déterminer la solution générale de l'équation différentielle E : y' 5y = 0.

1) Déterminer la solution générale de l'équation différentielle E : y' 5y = 0. EXERCICES SUR LES ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES Exercice 1 Au cours de la raversée d'un milieu ransparen, l'énergie lumineuse es d'une par absorbée par le milieu, d'aure par diffusée (effe Compon). La variaion

Plus en détail

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E

( V 1 -E )/ R. v 2 V 1 E Chapire B.3. Conversion coninu-coninu : hacheur série C'es un converisseur coninu-coninu, qui perme d'alimener une charge sous ension réglable à parir d'une ension coninue consane. Son rendemen es généralemen

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire :

LOGARITHME NEPERIEN. 1. Exercices préliminaires : 11. Méthode approximative pour déterminer une aire : LOGARITHME NEPERIEN 1. Exercices préliminaires : 11. Méhode approximaive pour déerminer une aire : On veu déerminer l aire siuée sous la courbe délimiée par la courbe, l axe des x, les 2 vericales passan

Plus en détail

Concours commun 2007 des écoles des mines d Albi, Alès, Douai, Nantes.

Concours commun 2007 des écoles des mines d Albi, Alès, Douai, Nantes. Concours commun 7 des écoles des mines d Albi, Alès, Douai, Nanes. L emploi d une calcularice es inerdi Pour ou R + on défini : ( f () = exp 1 ) e g() = f () Problème 1 Parie 1 (Généraliés) 1 Prouver que

Plus en détail

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari

Collège Sadiki Devoir de contrôle n : 1 Sciences physiques. 4 ème Sc.Exp. Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid et Cherchari Collège Sadiki Devoir de conrôle n : 1 Sciences physiques Dimanche : 09-11-2014 Durée : 2 heures 4 ème Sc.Exp Profs : Medyouni-Feki-Hrizi- Abid e Cherchari Chimie ( 9 ps) On éudie la cinéique de la réacion

Plus en détail

Module d inertie appelé aussi moment quadratique de la section de la poutre en. y L 28 pouces x. P=1,94 livre

Module d inertie appelé aussi moment quadratique de la section de la poutre en. y L 28 pouces x. P=1,94 livre 7 ANNEXES DE CALCULS A CALCUL DU «SPINE» D UNE FLECHE ALUMINIUM L : P : d : I : E : A.1 Calcul de la déformaion de la flèche Noaions pour le calcul du «spine» : Longueur enre les deu poins d appuis en

Plus en détail

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé

CINETIQUE CHIMIQUE 1. Vitesse de réaction en réacteur fermé CINETIQUE CHIMIQUE. Viesse de réacion en réaceur fermé. Généraliés sur la cinéique chimique L obje de la cinéique chimique es l éude de l évoluion au cours du emps d une réacion hermodynamiquemen possible.

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

Ouvre portail. 1. Présentation du système

Ouvre portail. 1. Présentation du système Ouvre porail TD 1. Présenaion du sysème L ouvre-porail auomaisé éudié perme l ouverure e la fermeure d un porail chez les pariculiers de façon auomaique ou semiauomaique. L ouvre porail es ariculé sur

Plus en détail

1 t(t 2 + 1) 2. t 2 (t 2 + 1) 2 dt = 1. (u + 1) 2. u(u + 1) = u(u + 1) du = u 1 ) t th(t) ch(t) ln(1 + tan(t))dt

1 t(t 2 + 1) 2. t 2 (t 2 + 1) 2 dt = 1. (u + 1) 2. u(u + 1) = u(u + 1) du = u 1 ) t th(t) ch(t) ln(1 + tan(t))dt Donner une primiive sur un ensemble à préciser de f : +. Corrigé : La foncion f es définie sur R, ainsi on va en déerminer une primiive sur ], [ ou sur ], + [. On a : + d + d uu + du Ceci en posan u, on

Plus en détail

Cinématique. [Sous-titre du document]

Cinématique. [Sous-titre du document] [Sous-titre du document] Table des matières 1. Préambule... 2 1.1. Solide indéformable... 2 1.2. Référentiel temporel et spatial... 2 1.3. Vitesse et accélération d un point... 3 2. Mouvement de translation

Plus en détail

Cas d un dipôle RC. Le boîtier de celui- ci est de petite taille : 5 cm de large et 6 mm d'épaisseur. Sa masse est d'environ 30 g.

Cas d un dipôle RC. Le boîtier de celui- ci est de petite taille : 5 cm de large et 6 mm d'épaisseur. Sa masse est d'environ 30 g. Cas d un dipôle I. Un exemple d applicaion d un cricui : le pacemaker. Exrai de l inrocion suje bac Série S Réunion 2004 Nore cœur se conrace plus de 100 000 fois par jour. Il ba 24 h sur 24 pendan oue

Plus en détail

Devoir de Mathématiques 3 : corrigé

Devoir de Mathématiques 3 : corrigé PCSI 4-5 Mahémaiques Lycée Berran de Born Devoir de Mahémaiques 3 : corrigé Exercice. Éude d une foncion en noaion puissance On considère la foncion f définie par f(x) = x x = e x ln(x) La foncion foncion

Plus en détail

Chapitre V : Torsion simple.

Chapitre V : Torsion simple. Torsion simple. Cours RD / A.U : 2012-2013 Chapire V : Torsion simple. Objecifs Pré-requis Elémens de conenu Déerminer la répariion des conraines dans une secion de poure solliciée à la orsion. Vérifier

Plus en détail

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION REGIME TRANSITOIRE D ORDRE 1

REPONSE DES CIRCUITS A UN ECHELON DE TENSION REGIME TRANSITOIRE D ORDRE 1 CICUITS ELECTIQUES. DUPEAY Lycée F. BUISSON PTSI EPONSE DES CICUITS A UN ECHELON DE TENSION EGIME TANSITOIE D ODE 1 «Une panne d élecricié laisse l aveugle indifféren» Grégoire Lacroix Dans les circuis

Plus en détail

Représentation de signaux sinusoïdaux

Représentation de signaux sinusoïdaux 1 Cours Sciences Physiques MP Représenaion de signaux sinusoïdaux L éude du régime sinusoïdal es rès imporane par les applicaions qu elle possède puisque la ension e le couran domesique son de forme sinusoïdale

Plus en détail

Exercices supplémentaires Série 1

Exercices supplémentaires Série 1 PHYSIQUE Phy-5042 Exercices supplémenaires Série 1 NE PAS ÉCRIRE SUR CE DOCUMENT Version du 24 noembre 2003 Rédigé par Séphane Laoie laoie.sephane@csdgs.qc.ca Dimension 2.1 1. Quel graphique représene

Plus en détail

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C.

+ - Chapitre 6 : Etude du dipôle R C. Chapire 6 : Eude du dipôle R C. I. Le condensaeur. Connaîre la représenaion symbolique d'un condensaeur. En uilisan la convenion récepeur, savoir oriener un circui sur un schéma, représener les différenes

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

Traitement du signal

Traitement du signal Spé ψ 6- evoir n Traiemen du signal EXTAIT E E3A PSI Quesion 9 Analyse de l ALI enrée ( : v = par consrucion ; enrée ( : i = donc U v = I relaion enrée-sorie : l ALI es bouclé sur son enrée inverseuse

Plus en détail

Objet de la présentation. Plan de la présentation. Les modèles macroscopiques. Le modèle LWR

Objet de la présentation. Plan de la présentation. Les modèles macroscopiques. Le modèle LWR Condiions au limies pariculières, par eemple mobiles, pour le modèle LWR École d auomne modélisaion mahémaique du rafic auomobile Ludovic Leclercq LICIT (ENTPE/INRETS le 8 novembre Obje de la présenaion

Plus en détail

2 Méthode d Euler. Principe général. Application aux équations différentielles. 0 i < N, f f(t. 0 i < N, t i = a+idt.

2 Méthode d Euler. Principe général. Application aux équations différentielles. 0 i < N, f f(t. 0 i < N, t i = a+idt. 2 Méhode d Euler I Principe général 1 Considérons une foncion f définie sur un segmen [a, b] 11 On représene la foncion f par un échanillon de ses valeurs : Y = [ f( 0,, f( N 1 ] calculées sur une subdivision

Plus en détail