Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Presser la touche F5 pour faire apparaître les signets qui favorisent la navigation dans le document."

Transcription

1 LS AURS Presser la oche F5 por fare apparaîre les sgnes q favorsen la navgaon dans le docmen. Sommare Généralés... acher sére.... de de la srcre de prncpe..... Allre des ensons e des corans..... alcl des granders caracérsqes.... Applcaons... 3 acher parallèle de de la srcre de prncpe Allre des ensons e des corans alcl des granders caracérsqes Applcaons acher à accmlaon de de la srcre de prncpe Allre des ensons e des corans alcl des granders caracérsqes Applcaons Généralés de sommare d monage Flyback de sommare d monage Forward achers réversbles Généralés acher en pon Ares ypes de hachers réversbles acher en dem-pon achers réversbles dex qadrans...

2 A LS AURS Généralés On dsnge ros ypes de converssers conn-conn: le hacher sére, le hacher parallèle e le hacher à accmlaon. ex-c éan a pror ndreconnels, on pe les combner por obenr des sysèmes parellemen o oalemen réversbles, l'ensemble le pls comple éan consé par le hacher en pon. Les problèmes posés par l'lsaon des sysèmes réels éan sensblemen les mêmes qe por les monages redressers, nos nos lmerons à ne éde smplfée, en consdéran les élémens lsés comme parfas. Par conre, les applcaons éan soven spécfqes d'n ype de hacher, nos les raerons drecemen après l'éde héorqe correspondane. acher sére. de de la srcre de prncpe.. Allre des ensons e des corans v I v L'nerrper es commandé pérodqemen à la fermere e à l'overre. On pose la pérode de répéon des sgnax de commande e le rappor cyclqe ( es donc passan pendan ne drée égale à ). Les allres des dfférenes granders ( fgre ) s'obennen fgre en remarqan qe le déblocage de enraîne le blocage de par nverson de enson e qe le blocage de s'accompagne de la mse en condcon de por permere la crclaon d'n coran nnerromp dans la charge ( effe de roe lbre analoge à cel observé dans cerans monages redressers ). On en déd en parcler qe l'nerrper ne pe fonconner q'en ao-commaon psqe, n la enson à ses bornes, n le coran q le raverse, ne peven s'nverser. Par conre, fonconne en commaon narelle ( c, par nverson de enson )... alcl des granders caracérsqes... Valer moyenne de U = d d = = so U = 0 0

3 A coran dans l'nerrper... Valers moyennes e effcaces des corans valer moyenne: I = Id = I 0 so I = I valer effcace: I Id I = = so I = I 0 Le coran éan égal à, ces valers son égalemen les granders caracérsqes d coran forn par la sorce d'almenaon. coran dans la dode valer moyenne: I valer effcace: I = Id = I ( ) so I = ( ) I = Id I ) = ( so I = I = I v I v fgre. Applcaons + Remarqes: omme pe normalemen prendre oes les valers comprses enre 0 e, le cas le pls défavorable correspond à = por l'nerrper e à = 0 por la dode. ans les dex cas, le coran correspondan es en permanence égal à cel crclan dans la charge. e porron donc êre smplemen dmensonnés comme s'ls devaen déber n coran conn égal à I. La valer moyenne de ( donc de ) pe s'obenr égalemen en rasonnan comme s: Le rendemen héorqe éan égal à, la pssance forne par es égale à celle dsspée dans la charge, so d = Id 0. On en déd 0 d= I d, d'où I = I U = I, 0 0 so, fnalemen, I ( = I ) = I. La valer moyenne de la enson de sore éan ojors nférere à, ce hacher es ass qalfé d'abasser. Les pls mporanes se sen dans le domane de la varaon de vesse por machnes à

4 A 3 coran conn. n dehors de cela, on pe réalser des almenaons de enson varable en assocan n hacher sére, n crc de flrage e n dsposf de réglaon de la enson de sore agssan sr le rappor cyclqe. e procédé es cependan pe employé e de oe façon réservé ax pssances relavemen mporanes. Ax fables e moyennes pssances, on lse généralemen les almenaons à décopage, sr lesqelles nos revendrons dans le cadre de l'éde d hacher à accmlaon. 3 acher parallèle 3. de de la srcre de prncpe 3.. Allre des ensons e des corans I L L v fgre 3 v V Nos ferons c ne doble hypohèse smplfcarce. 'ne par, nos spposerons qe le coran dans L es srcemen consan ( hypohèse habelle ). 'are par, nos admerons qe la enson de sore es égalemen srcemen consane ( ce qe l'on pe par exemple obenr en plaçan n condensaer de fore valer enre les bornes de sore ). I v V I + Por obenr les corbes de la fgre 4, on envsage sccessvemen les dex éas possbles de l'nerrper. a) passan ans ce cas, v = 0 e v = V, ce q manen bloqée par nverson de enson. Par allers, on a L = e = I. b) bloqé cond par effe de roe lbre. Il s'ens qe = = I, v = V e L = V. v V L V fgre 4 L'éde de ces corbes monre en parcler qe le coran de sore es nerromp ( la charge ne porra donc pas êre à prédomnance ndcve ). 'are par, la valer moyenne de L devan oblgaoremen êre nlle, cec oblge V à êre spérer à. 'es porqo ce monage es ass appelé hacher élévaer. On pe remarqer q'l perme en parcler à ne sorce de f.é.m. donnée de déber dans n réceper de f.c.é.m. pls élevée.

5 A alcl des granders caracérsqes 3... Valer moyenne de la enson de sore elle-c éan srcemen consane, sa valer moyenne es ass égale à sa valer nsananée V. Il sff donc de déermner la relaon lan V à. Por l'obenr, on pe lser le fa qe la valer moyenne de L es nlle. ec enraîne qe d V d ( ) = On en déd 0 + ( V )( ) =, so + (-) V (-) = 0, d'où fnalemen V = On rerove c le fa qe V es sysémaqemen spérer à. 'are par, lorsqe end vers, V end héorqemen vers l'nfn. ans la praqe, cec n'es évdemmen pas possble car, comme cee enson se rerove ax bornes des élémens bloqés, l y ara claqage des sem-condcers a-delà d'ne cerane valer de. ans ce ype de monage, comme por le hacher à accmlaon qe nos éderons a paragraphe svan, le rappor cyclqe devra donc ojors êre lmé à ne valer elle qe l'on ne dépasse pas les ensons maxmales admssbles par chaqe sem-condcer Valers moyennes e effcaces des corans omme d'habde, nos exprmerons ces granders en foncon de la valer moyenne I d coran dans la charge. Les allres éan racées par rappor a coran crclan dans L, on calcle dans n premer emps oes les granders en foncon de I. Il sff ense de remplacer I par son expresson en foncon de I por obenr les expressons défnves. Les allres des corans éan analoges à celles obenes por le hacher sére, on oben mmédaemen: I = I I = I I = I = ( ) I I = I= I d'où on re I I = I = I I = I I I = I I = I= On déd en parcler des relaons précédenes qe, por n coran I donné, le coran à fornr par la sorce e cex crclan dans les sem-condcers son d'aan pls élevés qe es pls proche de l'né. ec fa apparaîre ne dexème lmaon sr le rappor

6 cyclqe. n effe, même s es capable de fornr le coran demandé, l fa veller à ne pas dépasser les valers crêes admssbles par e. 3. Applcaons A 5 n dehors d frenage en récpéraon, qe nos verrons dans l'éde des varaers de vesse, ce monage es qelqefos employé por générer ne enson pls élevée à parr d'ne almenaon exsane. ee lsaon es cependan réservée ax cas où la pssance à fornr rese pee devan la pssance nomnale de l'almenaon prncpale. I L L fgre 5 R On pe égalemen sgnaler le monage c-conre, q se compore vs à vs de comme ne réssance varable. n effe: lorsqe es passan, on a L = e = 0 lorsqe es bloqé, on a = RI e L = = RI. La condon U L = 0 enraîne + ( )( RI ) = 0, so = ( ) RI o se passe donc comme s déba dans ne réssance varable ( )R. Rappelons cependan qe, lorsqe es bloqé, l es soms à la enson RI, so, ce q enraîne, là encore, des lmaons sr la valer maxmale qe pe prendre ( donc sr la valer mnmale qe pe prendre la "réssance éqvalene" ( )R ). 4 acher à accmlaon Son nom proven d fa qe la pssance n'es pls ransmse drecemen de la sorce vers la charge, mas q'elle es "accmlée" dans n élémen nermédare. Il exse plsers ypes de monages, svan la nare ( capacve o ndcve ) de l'élémen de sockage. Nos nos lmerons c à l'éde d'n hacher à accmlaon ndcve. 4. de de la srcre de prncpe 4.. Allre des ensons e des corans v I L L L fgre 6 v V On fa c les mêmes hypohèses qe por le monage parallèle. Le sgne d coran éan mposé par la dode, e la charge éan a pror passve, la enson es effecvemen posve avec le sens chos sr la fgre 6. Par rappor à la "lgne de masse" commne, ce monage délvre donc ne enson de sgne opposé à cel de la enson d'almenaon, c'es porqo on le qalfe égalemen de hacher nverser.

7 A alcl des granders caracérsqes I L 4... Valer de la enson de sore v +V = I L v + lle s'oben de même en écrvan qe U L = 0, so d V d ( ) = d'où on re ( )V = 0, so, fnalemen, V = On consae, là ass, qe V pe endre vers l'nfn, ce q enraîne ne lmaon sr la valer maxmale qe pe prendre. (+V ) L 4... Valers moyennes e effcaces des corans V Le rasonnemen es analoge à cel fa fgre 7 por le hacher parallèle. n foncon de I L, l ven mmédaemen I = I = IL I = I = IL I = I = ( ) IL I = I= IL n remplaçan alors I L par son expresson en foncon de I, on oben I = I = I I = I = I I I = I I = I= e même, les dfférens corans agmenen avec. Les lmaons sgnalées dans le cas d hacher parallèle nervennen donc égalemen c. 4. Applcaons Le hacher à accmlaon pe évenellemen servr à générer ne enson négave à parr d'ne almenaon posve exsane. Son applcaon la pls mporane se se cependan dans le cadre des almenaons à décopage, don nos allons dre qelqes mos c. 4.. Généralés n dehors de ler mavas rendemen, les prncpax nconvénens des almenaons à base de réglaer sére son le pods e l'encombremen d ransformaer d'almenaon. es

8 A 7 caracérsqes dmnan avec la fréqence, l'dée a éé d'almener le prmare par ne enson de fréqence neemen spérere à 50z, élaborée grâce à n conversser à parr d résea redressé e flré. Por les fables pssances, le Résea Flre résea fgre 8 p conversser es n hacher à accmlaon, mas lsan n ransformaer à la place de l'ndcance de sockage. ec conse l'almenaon de ype Flyback, don le schéma de prncpe es représené c-conre. Le flre es desné à élmner les sgnax parases engendrés par le décopage. R es n dsposf élecronqe assran la commande d ranssor, la déecon e la réglaon de la enson de sore V ( l'solemen galvanqe devan êre respecé, la lason pe se fare par exemple à l'ade d'n opo-copler ). Par allers, v la fréqence élevée de raval, le crc magnéqe d ransformaer es réalsé en ferre. Ax moyennes pssances, le conversser es ojors n hacher mas q fonconne alors sr le mode d ransfer drec, par opposon a fonconnemen par accmlaon de l'almenaon Flyback. On oben ans les almenaons de ype Forward, don nos éderons rapdemen le prncpe a paragraphe nfn, ax pssances élevées, le conversser es de ype ondler aonome. el-c éan édé pls lon, nos n'enrerons pas dans les déals, en nos conenan de donner cdessos n schéma global de ce ype d'almenaon. On pe sgnaler qe s l'ondler es de ype en dem-pon, le ransformaer devra comporer n Ondler Redresser pon mle accessble. Le Résea harge monage correspondan es alors appelé almenaon fgre 9 "Psh-Pll". 4.. de sommare d monage Flyback R s V n v v V r n fgre 0 Le schéma de prncpe es donné sr la fgre 0. Por décrre le fonconnemen d dsposf, on envsage sccessvemen les dex éas possbles d ranssor. n r passan: ans ce cas v = e v n v n = = n. La enson v éan négave, la dode es bloqée e = 0. Le ransformaer fonconne donc c de façon

9 A 8 nhabelle psqe les ampère-ors a prmare ne son pas compensés. Il s'ens en parcler qe le flx dans le crc magnéqe dépend d coran débé. e derner ne porra donc pas dépasser ne cerane valer, correspondan à l'apparon de la saraon d maéra magnéqe ec explqe qe les almenaons de ype Flyback ne peven êre employées qe por des pssances fables, de l'ordre de 00 Was a maxmm. r bloqé: La conservaon d flx dans le crc magnéqe enraîne l'apparon d'n coran el qe la force magnéomorce n après le blocage de r so égale à celle, n, jse n avan. La dode éan de ce fa condcrce, on a v = V e v n v n = = n V. Le sysème fonconnan en "roe lbre" pendan cee phase e déban sr la f.c.é.m. V, on conço qe pe s'annler avan le redéblocage de r. On dsnge donc les dex modes de fonconnemen svans. v n n V v n n V r r fgre fgre r r émagnésaon ncomplèe: Le coran es encore posf lorsqe r redeven passan. ans ce cas, l'allre de v es celle représenée sr la fgre. Sa valer moyenne éan nlle, on a so ) n ( n V = 0 V = n n émagnésaon complèe: Le coran s'annle avan le redéblocage de r. L'allre de v sera donc celle représenée sr la fgre. Sa valer moyenne resan nlle, on a so ) n ( n V = 0 V = n n On pe monrer qe la drée de condcon de la dode es d'aan pls fable qe le coran débé es pls pe. Le manen de V à la valer fxée par la consgne mplqe donc ne dmnon d rappor cyclqe dans les mêmes proporons. Il fa cependan noer qe le fonconnemen à vde n'es pas possble car l correspondra à = 0, c'es à dre à n ranssor ojors bloqé! e ype d'almenaon do donc ojors déber n mnmm de coran. ee condon es réalsée de façon nerne dans les sysèmes ndsrels. Remarqes: Le rappor de ransformaon es généralemen el qe n n V. ec perme d'avor ne

10 A 9 bonne amplde de réglage de o en lman les srensons ( à case des conranes sr le ranssor f. ce q s ). Pendan q'l es bloqé, le ranssor es soms à la enson v. n démagnésaon ncomplèe, celle-c va en permanence n n V + e c'es sr cee valer q'l fa dmensonner le ranssor. n démagnésaon complèe, par conre, la enson enre le collecer e l'émeer reombe à avan le prochan amorçage. ec es ms à prof dans les monages lsan n ranssor bpolare por rédre son dmensonnemen. n effe, à condon en parcler qe sa base so polarsée négavemen, cel-c olère ne srenson noable par rappor à la valer V 0 q'l sppore jse avan amorçage. Il sff donc c qe V 0 so spérer o égal à e qe la srenson rese nférere à la valer maxmale admssble, ce q es réalsé grâce a chox jdcex d rappor de ransformaon de sommare d monage Forward v n v n n r v fgre 3 L v Son schéma de prncpe es représené cconre. L'enrolemen spplémenare, appelé enrolemen de démagnésaon, perme d'écoler le flx exsan dans le maéra magnéqe a momen d blocage de r. Là encore, les dex modes de démagnésaon son possbles, mas dans la praqe, sele la démagnésaon complèe es lsée. n n r n n n n v n n r v r 3 r fgre 4 écrvons alors rapdemen les dverses phases de fonconnemen. a) r cond: V le sens des enrolemens cond e 3 es bloqée. Par allers es bloqée par la condcon de n. On a donc v =, v = = n. 'are par, e cec conse ne des dfférences mporanes avec le monage Flyback, les corans a prmare e a secondare d ransformaer exsen smlanémen, ce q perme la compensaon des ampère-ors e n fonconnemen dans des condons de flx beacop pls sasfasanes. Sgnalons cependan qe cel-c rese ndreconnel e qe le sel moyen de fonconner a maxmm de la pssance possble por n crc magnéqe donné es d'almener le prmare par ne enson alernave. b) r es bloqé: éan égalemen bloqée, la conservaon d flx enraîne la mse en condcon de 3. On a

11 A 0 n donc v n e v n = = n. La démagnésaon éan par hypohèse complèe, le coran r r de "décharge" dans 3 s'annle avan le réamorçage de r. On oben donc ne rosème phase de fonconnemen où v = v = 0. Par allers, en spposan qe le coran dans L es nnerromp, la enson sera nlle pendan oe la drée d blocage de r. e pls, comme le flre L aéne foremen les harmonqes de, la enson v es praqemen consane e égale à n n 5 achers réversbles 5. Généralés. Globalemen, le monage se compore donc comme n hacher sére. Alors qe dans le cas de la converson alernaf-conn l sffsa d'assocer dex monages o hyrsors en anparallèle por obenr n fonconnemen dans les qare qadrans, c, d fa de l'almenaon par ne enson ndreconnelle, la réversblé oale ne pe pls êre obene par n smple gropemen de dex des monages vs précédemmen. Les hachers réversbles consen donc ne caégore à par de converssers conn-conn, ce q explqe qe nos consacrons n paragraphe spécal à ler éde. Sgnalons cependan qe, comme nos le monrerons pls lon, ne réversblé parelle pe êre obene en assocan n hacher sére e n hacher parallèle. 5. acher en pon ' ' ' ' fgre 5 La srcre de prncpe es représenée c-conre. Nos ne consdérerons c qe le cas le pls fréqemmen lsé de la commande de "complémenare, don les caracérsqes son les svanes: enre 0 e, e ' son commandés à l'éa passan, ' e son bloqés enre e, e ' son bloqés, ' e son commandés à l'éa passan. Noons mmédaemen qe, comme le sysème es réversble, le coran pe ass ben êre posf qe négaf. onraremen ax hachers vs précédemmen, la commande à l'éa passan d'n nerrper n'enraîne donc pas forcémen sa mse en condcon. ec ne se prodra qe s le coran sscepble de le raverser possède le bon sgne. ans le cas conrare, c'es la dode placée en anparallèle q condra. e phénomène, qe nos reroverons lors de l'éde des ondlers de enson, nos amènera alors à fare la dsncon enre des nervalles de "commande" e les nervalles de condcon propremen ds. Ic, nos nos conenerons de fare apparaîre ces derners.

12 A A re d'exemple, nos allons consdérer le cas d déb sr ne charge réversble don l'mpédance nerne es spposée sffsammen ndcve por q'on psse consdérer q'enre dex commaons sccessves, l'évolon de es lnéare. On oben alors les racés de la fgre 6, qe l'on pe jsfer comme s: a) Le coran éan ojors posf, e ' condsen an q'ls son commandés à l'éa passan, c'es à dre enre 0 e. Par conre, ' e ne peven jamas condre; ce son donc les dodes ' e q assren le passage d coran enre e. b) e même, n coran ojors négaf mplqe la condcon de e de ' enre 0 e e celle de ' e de enre e. c) e derner cas se prod lorsqe la valer moyenne d coran débé es fable, vore nlle. On a alors n amalgame des dex cas précédens, les commaons enre chaqe nerrper e sa dode de roe lbre se prodsan a momen d changemen de sgne de. Noons qe, s on rasonne en ermes d'nerrpers bdreconnels consés par les coples e, on vo qe chacn d'enre ex es fermé pendan l'nervalle de emps où on commande e over snon. ec enraîne en parcler qe l'allre de ne dépend pas d sgne de e n'es foncon qe d rappor cyclqe. ' - - ' ' ' ' ' ' ' ' ' ' a) ojors posf b) ojors négaf c) alernaf fgre 6 e l'allre de, on déd l'expresson de sa valer moyenne: U = d + d [ ] ( ) ) = ( so U = ( ) 0 Svan la valer de e d sgne de I, le hacher fonconnera so en généraer, so en réceper. Les qare possblés U son résmées c-conre. Noons qe le fonconnemen dans les 0,5 0,5 qadrans e 4 sppose, d'ne par qe la charge psse fornr I de la pssance ( mas cec a éé spposé mplcemen dans les 0 0 hypohèses de dépar ), d'are par qe la sorce so elle-même réversble. S cee dernère es consée par ne baere fgre 7 d'accmlaers, cela ne pose pas de problème, par conre, s'l

13 A s'ag de la enson de sore d'n redresser non commandé, l fadra nerposer n élémen permean d'évacer l'énerge forne par la charge. Remarqe; omme por les redressers commandés, l'évolon dans les qadrans e 4 se fa en conrôlan l'nensé d coran débé à l'ade d'ne bocle de lmaon. 5.3 Ares ypes de hachers réversbles 5.3. acher en dem-pon fgre 8 Il pe fonconner dans les 4 qadrans, comme le hacher en pon don l ne dffère qe par le nombre pls réd d'nerrpers à commander. La enson d'almenaon doble pe êre réalsée, so à parr d'ne baere d'accmlaers scndée en dex pares, so à parr d'n redresser en pon almené par n ransformaer à pon mle sor ( o à nere sor, dans le cas d rphasé ) achers réversbles dex qadrans Monage réversble en coran fgre 9 Il es consé comme ndqé c-conre e ser essenellemen a frenage en récpéraon des machnes à coran conn. Nos y revendrons donc dans le chapre consacré ax varaers de vesse. Sgnalons smplemen qe le fonconnemen por I posf es oben à l'ade d hacher sére formé par e e cel por I négaf à l'ade d hacher parallèle consé par e. n prncpe, là encore, les nerrpers son commandés de façon complémenare Monage réversble en enson fgre 0 Ben q'l so soven représené dfféremmen, l es en fa consé à parr d'ne srcre en pon don on n'a conservé qe les élémens les à la condcon por le sens chos d coran. n coran nnerromp, l'allre de es donc la même qe celle obene por le monage en pon ( f. fgre 6 ). e même, sa valer moyenne es posve s es spérer à 0,5 e négave snon.

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur 2 exercces corrgés d lecronqe de pssance sr l ondler xercce nd01 : ondler aonome n réalse le monage svan en lsan qare nerrpers élecronqes, fonconnan dex par dex : Le généraer de enson conne a ne f.e.m.

Plus en détail

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance.

CONVERSION ÉLECTRONIQUE STATIQUE. HACHEURS. I : Ce que vous ne pouvez pas deviner. 1 ) Principes généraux des convertisseurs de puissance. ONVSON ÉONQ SAQ AS : e qe vos ne povez pas devner 1 ) Prnpes générax des onverssers de pssane es pssanes mses en je Gamme des pssanes overes par l éleronqe de pssane S AS monres, APN, 10 ordnaers, haînes

Plus en détail

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL?

Chapitre III- 2- RÉGIME SINUSOÏDAL GÉNÉRALITÉS. 2π T II- GRANDEURS RELATIVES AU RÉGIME SINUSOÏDAL OBJECTIFS I- POURQUOI ÉTUDIER LE RÉGIME SINUSOÏDAL? OBJECTFS Chapre - - RÉGME SNSOÏDAL GÉNÉRALTÉS - Monrer l'mporance d régme snsoïdal en élecronqe e dans d'ares domanes. - Défnr les granders relaves à n sgnal snsoïdal. - Savor représener ne grander snsoïdale

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots»

Avant-propos. Henri VINCENOT in «Le pape des escargots» Aan-propos Les prncpes de conerssers d énerge à décopage son ben conns e ler réalsaon es soen enane. Par exemple réssr à obenr ne enson éleée à parr de dex ples de.5 V o almener n apparel élecroménager

Plus en détail

Systèmes électromécaniques

Systèmes électromécaniques Hae Ecole d ngénere e de Geson D Canon d Vad Sysèes élecroécanqes Chapre 6 OEURS SYNCRHONES A AANS PERANENS Coplage e odélsaon por les oers rphasés CD\SE\Cors\Chap6. Correvon A B E D E S A E R E S PAGE

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 10 Energie et puissance électrique. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des sgnax e des crcs élecrqes Mchel Po Chapre Energe e pssance élecrqe Edon /3/4 able des maères POURQUOI E COMMEN?... ENERGIE ELECRIQUE ECHANGEE DANS UN DIPOLE..... Rappel sr le régme

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique

CIFA 2004 Synthèse mixte H 2 /H par retour d état statique 4 Snhèse mxe H /H par reor d éa saqe SLH SLH, ENS RZELER Laboraore d nalse e commandes des ssèmes, LS-EN amps nversare, P 37 Le belvédère ns - nse Laboraore d nalse e rchecre des Ssèmes, LS-NRS 7 vene

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

Politique monétaire: Le choix des instruments I

Politique monétaire: Le choix des instruments I Polqe onéare: Le ox des nsrens I Le odèle IS-LM spposa ne nerenon dree de la banqe enrale sr la asse onéare. En reane, le odèle Noea Kenésen se foalse sr le ax d nérê oe oen d nerenon (la asse onéare es

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf

Plus en détail

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s)

RÉPONSES À UN ÉCHELON. Sortie u(t) réponse. t(s) BTS S ÉPONSS À UN ÉHON. éponse à n échelon d n système d premer ordre xemple : almentaton d n condensater de capacté par ne sorce de tenson e(t) à travers résstance a tenson varable e(t) est n échelon

Plus en détail

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande

Ecole des JDMACS, Angers, 19-21 Mars 2009 Commande prédictive : interaction optimisation commande Par : Inrodcon à la ommand Prédcv Ecol ds JDMAS, Angrs, 9- Mars 009 ommand prédcv : nracon opmsaon command Plan d la présnaon. Inrodcon. Qls rpèrs. Phlosoph. s concps d la ommand Prédcv. Prncps d bas.

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique

Physique appliquée. 1 re STI. Génie électronique Physqe applqée 1 re STI Géne électronqe Mare-Clade Dder Lycée les Irs, Lormont Jacqes Lafarge Lycée Gstave ffel, Bordeax Therry Lecorex Lycée Rchele, Rel-Malmason Gérard Montaster Lycée Doran, Pars Sos

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTCTE Analyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre Los générales de l électrcté en régme contn Los de Krchhoff Baselecpro Edton /03/04 Table des matères POUQUO ET COMMENT? DEFNTONS, OCABULAE

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE EVALUATION DE L IMPACT DU CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Benoî Mulkay e Jacques Maresse 2 Rappor pour le Mnsère l Ensegnemen supéreur e de la Recherche Novembre 20 Unversé de Monpeller Faculé d'econome beno.mulkay@unv-monp.fr

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE

PHY124, année 0405 COURS D'ÉLECTROCINÉTIQUE PHY4, année 45 COUS D'ÉLECTOCINÉTIQUE Ce ors, dsponble sr le web à l adresse http ://marpx.np3.fr/alo/my-web/ele/ele.html, est l œvre de Sylvan Tsserant, de l Unversté de Marselle, q a donné l atorsaton

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES

RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES RESEAUX DE NEURONES, LOGIQUE FLOUE ET ALGORITHMES GENETIQUES Jalel ZRIDA Ecole Spérere des Scences et Technqes de Tns et Unté Sgna et Système, ENIT La Logqe Floe De nos jors, nos problèmes mplqent sovent

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

Présentation de la plateforme

Présentation de la plateforme e o N n o a n n e o s é r a s P l u d e c Présenaon de la plaeforme Mad Doc es un espace vruel de consulaon e de mse à dsposon de suppors e nformaons produs / servces ITGA. L objecf es de connuer à s nscrre

Plus en détail

SunSolutions MC. Votre guide sur les produits et les services de la Financière Sun Life du secteur des régimes de garanties collectives

SunSolutions MC. Votre guide sur les produits et les services de la Financière Sun Life du secteur des régimes de garanties collectives SnSolions MC Vore gide sr les prodis e les services de la Financière Sn Life d secer des régimes de garanies collecives La vie es pls radiese sos le soleil. Table des maières SnSolions...1 Solions de service...2

Plus en détail

Systèmes électroniques

Systèmes électroniques Sysèes élecroqes Capre 4 MESE DE COANT Trasdcers CD\SE\Cors\Cap4.doc M. Correvo T A B E D E S M A T I E E S PAGE 4. MESE DE COANT... 4. INTODCTION... 4. MESE DE COANT SANS SÉPAATION GAVANIQE... 4.. Mesre

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE

COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE COMMUNICATION ENVIRONNEMENTALE Por ne ommnaon responsable Toe ampagne de ommnaon a n réel mpa sr l envronnemen : onsommaon d énerge e de ressores, prodon de déhes, pollons ndrees. L éo-ommnaon a por b

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE Leçon 11.. Assemblages sodés : Applications d calcl des sodres d'angle ichier : L11--.doc OBJECTI Utiliser les méthodes de calcl exposées

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance Echailloage M MODULE : Esiaio ar iervalle de cofiace Il s agi das ce odle de rover e esiaio ar iervalle de cofiace d araère θ, c es-à-dire de cosrire e «forchee de valers éries erea de sier» θ avec e robabilié

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 11/03/2014 Table des matères 1 POUQUOI T

Plus en détail

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro & Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Guy / WALTISPERGER»

Pour obtenir le grade de. Spécialité : Micro & Nano Electronique. Arrêté ministériel : 7 août 2006. «Guy / WALTISPERGER» THÈSE Pour obenr le grade de DOCTEU DE UNIVESITÉ DE GENOBE Spécalé : Mcro & Nano Elecronque Arrêé mnsérel : 7 aoû 2006 Présenée par «Guy / WATISPEGE» Thèse drgée par «Skandar / BASOU» préparée au sen du

Plus en détail

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace

GEOMETRIE DANS L ESPACE. I) Vecteurs de l espace GEOETRIE DNS L ESPCE ant tot, rappelons ne propriété fondamentale : Tot théorème de Géométrie plane s appliqe dans n importe qel plan de l espace. Les exemples de ce chapitre se réfèrent a dessin ci-contre

Plus en détail

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance evue des Scences Humanes Unversé Mohamed Khder Bskra No :9 La méhodologe d éude d évenemen : Une méhode e des ouls à s approprer en fnance Unversé de Skkda ésumé: Les éudes d événemens son largemen applquées,

Plus en détail

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs.

Le document unique : Évaluation des risques pour la Santé et la Sécurité des travailleurs. GETION DE RIQUE Le domen nqe : Évalaon des rsqes por la ané e la éré des ravallers. L Employer do respeer ses oblgaons en maère de sané e de séré a raval. Conformémen ax prnpes générax de prévenon nsrs

Plus en détail

Vecteurs dans le plan

Vecteurs dans le plan Vecters dans le plan 1. Définition d n vecter : (classe de seconde) Soient A et B dex points d plan. La translation transformant A en B est la transformation qi transforme tot point M en n point M tel

Plus en détail

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

facile complet innovateur

facile complet innovateur SnSolions c es facile comple innovaer Gide SnSolions MD Vore gide sr les solions en maière de garanies collecives de la Sn Life à l inenion des enreprises compan 50 employés e pls La vie es pls radiese

Plus en détail

Sous-Evaluation Des Introductions En Bourse: Application D une Frontiere Stochastique Sur Le Nouveau Marche

Sous-Evaluation Des Introductions En Bourse: Application D une Frontiere Stochastique Sur Le Nouveau Marche Sous-Evaluaon Des Inroducons En Bourse: Applcaon D une Fronere Sochasque Sur Le Nouveau Marche Samy Ben Naceur e Mohamed Goaïed Workng Paper 039 SOUS-EVALUATION DES INTRODUCTIONS EN BOURSE: APPLICATION

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

Système isolateur de ligne de haut-parleurs

Système isolateur de ligne de haut-parleurs Systèmes de commnications Système isolater de ligne de hat-parlers Système isolater de ligne de hat-parlers www.boschsecrity.fr Fornit des bocles de hat-parler redondantes por les systèmes de sonorisation

Plus en détail

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1.

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1. Pourcenages MATHEMATQUES 1ES 5. Lors de l acha d un aure aricle, je dois verser un acompe de 15%, e il me resera alors POURCENTAGES à débourser 1 700. CORRGES EXERCCES Prix de l aricle : 1 700 = 85% du

Plus en détail

Politique éducative et marché du travail en Afrique du Sud. Une analyse en équilibre général calculable dynamique

Politique éducative et marché du travail en Afrique du Sud. Une analyse en équilibre général calculable dynamique Caher de recherche/workng Paper 09-37 Polque éducave e marché du raval en Afrque du Sud. Une analyse en équlbre général calculable dynamque Hélène Masonnave Bernard Decaluwé Aoû/Augus 2009 Masonnave: Pos

Plus en détail

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES

L'INFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPITAL SUR LA DECISION D INVESTIR ET SUR L INVESTISSEMENT CORPOREL DES ENTREPRISES DE SERVICES FRANCAISES Cenre de Recherche pour l Eude e l Observaon des Condons de Ve L'NFLUENCE DU COUT D USAGE DU CAPTAL SUR LA DECSON D NVESTR ET SUR L NVESTSSEMENT CORPOREL DES ENTREPRSES DE SERVCES FRANCASES LE RECOURS

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2 UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (992) AU QUÉBEC * par Georges Donne,2 Charles Vanasse 2 * Cee recherche a éé rendu possble grâce en pare au Fonds pour la

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT nalyse des sgnax et des crcts électrqes Mchel Po Chaptre 2 Los générales de l électrcté en régme contn. Théorèmes de sperposton, Thévenn et Norton. dton 23/05/2005 nméro d'enregstrement de

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

Electrocinétique (révisions)

Electrocinétique (révisions) lcrocinéiq (révisions) ) Monags à bas d ransisor. n ransisor NPN s n composan smi-condcr à rois borns : as ollcr mr.. Qsions préliminairs. a) Qll rlaion xis--il nr ls corans,? b) Qll rlaion xis--il nr

Plus en détail

Dimensionnement des installations de chauffage

Dimensionnement des installations de chauffage Dimensionnemen es insallaions e chaffage Jean-Marie SEYNHAEVE Esimaion e la pissance hermiqe à insaller Logiqe e imensionnemen Déperiions calorifiqes (Norme NBN 62-003) («K55») Approche globale par raios

Plus en détail

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788 Evaluaon des performances d un sysème de localsaon de véhcules de ranspors gudés fondé sur l assocaon d une echnque rado ULB e d une echnque de reournemen emporel. Bouna FALL To ce hs verson: Bouna FALL.

Plus en détail

Premier semestre de première année de BTS

Premier semestre de première année de BTS M. HOLST Florent 1BTS Electrotechnqe 1 Premer semestre premère année BTS Septembre Octobre Novembre Décembre Janver Péro préve por le dérolement ce TP : Ttre d TP Econome d énerge sr n ste solé Rapport

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs.

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs. B01 Overtre de tranchée en terrains de totes natres Ce prix rémnère les terrassements en tranchée dans terrains de totes natres por pose de réseax secs. - l'implantation de la tranchée, - le décopage soigné

Plus en détail

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers

Etude économétrique de l efficience informationnelle face aux anomalies sur les marchés boursiers Eude économérque de l effcence nformaonnelle P P: 0-5 Eude économérque de l effcence nformaonnelle face aux anomales sur les marchés boursers Mohamed CHIKHI - Unversé de Ouargla- Membre assocé LAMETA -

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (!

Courant alternatif. Dr F. Raemy La tension alternative et le courant alternatif ont la représentation mathématique : U t. cos (! Courant alternatf Dr F. Raemy La tenson alternatve et le courant alternatf ont la représentaton mathématque : U t = U 0 cos (! t + " U ) ; I ( t) = I 0 cos (! t + " I ) Une résstance dans un crcut à courant

Plus en détail

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels Systèmes d'alarme incendie FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels www.boschsecrity.fr Fiabilité de détection élevée grâce

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

Reconnaissance du Geste Humain par Vision Artificielle: Application à la Langue des Signes

Reconnaissance du Geste Humain par Vision Artificielle: Application à la Langue des Signes Reconnassance du Gese Human par Vson Arfcelle: Applcaon à la Langue des Sgnes Présené par: Arnaud Deslandes Arnaud.Deslandes@n-evry.fr Rappor de sage dans le cadre du : Inellgence Arfcelle Reconnassance

Plus en détail

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur CPG / ciences Indusrielles pour l Ingénieur C83 Les capeurs L CAPTUR Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE Revue économque de l OCDE, n 37, 2003/2 LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE par Paul Schreyer TABLE DES MATIÈRES Inroducon... 186 Servces du

Plus en détail

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK Mamado Lamine Dombia Ingénier de Recherche 6579 Re BRIAND Montréal (Qébec) CANADA, H4E 3L4 Abdolaye Traoré

Plus en détail

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences

S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mathématiques Financières Emprunts indivis. Université de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences S5 Info-MIAGE 2012-2013 Mahémaiques Financières Empruns indivis Universié de Picardie Jules Verne Année 2012-2013 UFR des Sciences Licence menion Informaique parcours MIAGE - Semesre 5 Mahémaiques Financières

Plus en détail

La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final

La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final - - La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna - - La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna SOMMAIRE Orgne e fonconnemen de a Tabe de conceraon des

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER

THÈSE DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER GRENOBLE 1 N THÈSE pour obenr le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ JOSEPH FOURIER en MÉCANIQUE ÉNERGÉTIQUE présenée e souenue publquemen par Maha AHMAD Le 23 Novembre 2004 NOUVEAUX

Plus en détail

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité

Pour la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrutements de qualité Por la garde d enfants à domicile, référencez le leader incontesté des recrtements de qalité Depis 2005, Edcazen propose ax familles d enfants de 0 à 12 ans des nonos fiables recrtées selon le processs

Plus en détail

Access Professional Edition 2.1

Access Professional Edition 2.1 Engineered Soltions Access Professional Edition 2.1 Access Professional Edition 2.1 www.boschsecrity.fr Contrôle d'accès compact s'inspirant de la gamme innovante des contrôlers AMC Bosch Vérification

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

PISTES PÉDAGOGIQUES The School Picture La photo de classe Collec&on Filou & Pixie

PISTES PÉDAGOGIQUES The School Picture La photo de classe Collec&on Filou & Pixie PISTES PÉDAGOGIQUES The School Pictre La photo de classe Collec&on Filo & Pixie Domaine disciplinaire ANGLAIS Nivea Tâche finale / Objec&f Ac&vités langagières travaillées Capacités Cycle 2 cycle 3* Joer

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE PLAN D EVALUATION MAURDOR ECONDE CAMPAGNE 1 INTRODUCTION Coordonnée par le Laboraore Naonal de mérologe e d Essas (LNE) e CAIDIAN, fnancée par la DGA, la présene campagne d évaluaon propose un cadre commun

Plus en détail

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique ACTIVITE- COURS PHYSIQUE N 14 TS 1/5 ATOME ET MECANIQUE DE NEWTON Activité-cors de physiqe N 14 L atome et la mécaniqe de Newton : overtre a monde qantiqe Objectifs Connaître les expressions de la force

Plus en détail