Travaux dirigés de transports et transferts thermiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux dirigés de transports et transferts thermiques"

Transcription

1 Travaux dirigés de trasports et trasferts thermiques Aée Araud LE PADELLEC

2 page

3 page 3 P r é s e t a t i o Tous les exercices de trasports et de trasferts thermiques qui serot abordés e Travaux Dirigés cette aée sot regroupés das ce fascicule. Ces exercices sot regroupés par thème. Il est demadé aux étudiats de préparer la séace de travaux dirigés.

4 page 4 Thème 1 : Diffusio de particules Exercice 1 : Diffusio de porteurs das u semi-coducteur O cosidère u barreau semi-coducteur cylidrique d axe Ox, de rayo a et de logueur L (L >> a). O étudie la diffusio des porteurs de charges électros ou trous, das la directio Ox. Soit (x, t) leur ombre par uité de volume. O demade d évaluer etre les istats t et t + dt la variatio dn du ombre de porteurs compris etre les sectios d abscisses x et x + dx. O suppose à cet effet que : - des porteurs peuvet être créés das le matériau; leur ombre par uité de volume et de temps est supposé costat et oté τ 0 (0 et τ costates) - des porteurs peuvet disparaitre à cause des recombiaisos, leur ombre par uité de volume et de temps est proportioel à et oté - τ. 1. Eocer la loi de Fick et e déduire l équatio satisfaite par (x, t).. O suppose le régime statioaire atteit, détermier (x). O l exprimera e foctio de 0, (0) valeur de à l abscisse 0 et de la logueur de diffusio LP. LP est défiie par la relatio LP = ( Dτ ) 1 / où D est le coefficiet de diffusio des porteurs. E déduire l itesité I(x) du courat de diffusio des charges q à travers le barreau. Exercice : Diffusio de eutros das u réacteur ucléaire e régime statioaire O cosidère u milieu das lequel se produit la diffusio d u espèce chimique caractérisée e u poit de vecteur positio r r et à l istat t par la desité particulaire V (,t ). U processus de productio fait apparaître σ particules par uité de volume et par uité de temps. 1. E cosidérat u volume quelcoque, établir la relatio liat σ, vecteur courat de particules ou desité de flux r différetielle vérifiée par (,t )? v V t et la divergece du J r. Quelle est, e régime statioaire, l équatio O cosidère, das u réacteur ucléaire foctioat e régime statioaire, u boulet sphérique de rayo R jouat le rôle de source de eutros. Cette source est supposée seule et l o admet que la foctio σ est costate à l itérieur du boulet et ulle à l extérieur de celui-ci. E trasformat l itégrale portat sur la divergece du vecteur courat de particules sphérique cocetrique avec le boulet, e ue itégrale portat sur le flux de surface de la sphère : J r, étedue à u volume J r étedue à la. Exprimer e foctio de R, r, σ et du coefficiet de diffusio D, la desité particulaire r V ( ) de eutros, à la distace r du cetre du boulet (o utilisera la propriété de cotiuité de r V ( ) e r = R). 3. Faire ue représetatio graphique de la variatio de V et de la orme du vecteur foctio de r lorsque r varie etre 0 et l ifii. J r e

5 page 5 Exercice 3 : Diffusio de molécules à travers ue membrae Soit ue membrae poreuse de surface S, de faible épaisseur L, comportat p pores cylidriques idetiques par uité de surface. Cette membrae sépare deux compartimets 1 et cylidriques de même axe Ox et de volume costat respectif V1 et V coteat la même solutio moléculaire mais à des cocetratios différetes 1 et avec 1 >. Das chacu des pores de la membrae s établit u flux de molécules suivat Ox, doé par la loi de Fick. O ote (x,t) la cocetratio moléculaire à travers u pore à l abscisse x et à l istat t et D le coefficiet de diffusio supposé uiforme. O admet que das u pore la cocetratio moléculaire est ue foctio affie de l abscisse x : (x,t) = A(t) x + B(t). A chaque istat t, les cocetratios 1(t) et (t) restet uiformes das chacu des compartimets. O ote (t) = 1(t) (t) l écart des cocetratios au temps t. 1. Détermier le flux de molécules Φp à travers u pore de logueur L et de rayo R. L épaisseur L de la membrae état cosidérée comme très faible, à quelle expressio peut-o assimiler dv(x, t) / dx?. Motrer que le flux de molécules Φm à travers toute la membrae a pour expressio : Φm = K (t) S où K est la perméabilité de la membrae. Détermier l expressio de K e foctio de p, D et L. Calculer umériquemet le rayo R d u pore e µm ; o doe K = 10-6 m s -1, D = 10-9 SI, L = 10 µm, p = 10 6 pores cm Doer les variatios des ombres de particules dn1(t) et dn(t) respectivemet das les compartimets 1 et etre les istats t et t + dt. 4. Etablir l équatio différetielle de diffusio à laquelle obéit (t) e posat 1/τ = (1/V1 + 1/V) K S. O otera (t=0) = 0. Itégrer cette équatio et motrer que (t) est de la forme C exp(-αt). Expliciter C et α. Calculer le temps t1 au bout duquel (t = t1) = 0/10. Exercice 4 : Ijectio d u soluté das ue veie (A faire après le TD) Ue veie est schématisée par u tube horizotal d'axe x'x et de très faible sectio S das lequel s'écoule le sag à la vitesse d etraîemet costate v e = ve ex (v > 0). Au poit O d'abscisse x = 0 o ijecte goutte à goutte u soluté avec u débit tel que la cocetratio 0 de soluté e ce poit reste costate. Soit (x, t) la cocetratio à la date t das ue sectio d'abscisse x. O ote le vecteur courat volumique J dû à la diffusio du soluté das le sag, le coefficiet de diffusio D état cosidéré comme costat. L'étude porte sur le phéomèe de diffusio à cotre-courat c'est-à-dire e tout poit défii par ue abscisse x < Rappeler la loi de Fick, pour ue diffusio axiale, e précisat les gradeurs physiques itroduites aisi que leur uités SI. Rappeler la défiitio de J e foctio de et v e.. Etablir, e foctio de J, S, dt et dx, le bila du ombre dn de molécules de soluté pedat l itervalle de temps dt pour la portio de veie comprise etre les abscisses x et x + dx. 3. Etablir l'équatio aux dérivées partielles vérifiée par (x, t). Résoudre cette équatio e régime statioaire et exprimer alors (x) e foctio de 0, ve, D et x (x < 0). O détermiera les costates d itégratio e appliquat les coditios aux limites de e x = 0 et x = -.

6 page 6 Exercice 1 : Equilibre d u mammifère Thème : Diffusio thermique U mammifère peut être schématisé par ue sphère de muscle de cetre O et de rayo R dot le métabolisme dégage ue quatité de chaleur σ par uité de temps et de volume. L aimal, au repos, est plogé das l eau ou l air, dot o ote D, pour r > R, le coefficiet de diffusio thermique (D = cte). La température, pour r, est la température ambiate T0 = 0 C. 1. Eocer la loi de Fourier e précisat les gradeurs itroduites et leurs uités.. Compte teu de la symétrie du problème, expliciter les composates du vecteur desité de flux thermique das la base locale associée au poit M de coordoées sphériques (r, ϕ, θ). 3. O cosidère la sphère de rayo r > R. Expliciter sa variatio d éergie itere, sas travail, du etre les istats t et t + dt compte teu du régime statioaire. E déduire que pour r > R : σr T r) = 3λ 1 + T. r ( Représeter, pour u aimal doé, et u milieu extérieur doé la température à l extérieur de l aimal. Commetaire. Représeter sa température cutaée (TC = T(R)) e foctio du coefficiet de diffusio thermique du milieu extérieur. Commetaire. 5. Pour u milieu extérieur doé, représeter TC e foctio de R. Commetaire. 6. Quelles doivet être les valeurs de σ pour avoir TC = 30 C das l eau, puis das l air pour u aimal tel que R = 5 cm? O doe D(eau) = 500 W.m -1.K -1 et D(air) = 5 W.m -1.K -1 Exercice : Isolatio thermique d ue caalisatio U fluide circule à l itérieur d ue caalisatio cylidrique que l o suppose ifiimet logue. Elle est etourée d u macho cylidrique isolat. O ote ri et re les rayos itérieur et extérieur du macho et λ sa coductivité thermique. O suppose le régime statioaire atteit. La température imposée par le fluide sur la face itere du macho (ri) est Ti ; la face extere (re) au cotact de l air est à la température Te (Ti > Te). 1. Idiquer les variables dot déped la température T du macho à ue distace r de l axe (ri < r < re). dt. Ecrire l équatio différetielle satisfaite par T. E déduire les expressios de Ti - T et e dr foctio de r, ri, re, Ti et Te. 3. Eocer la loi de Fourier et détermier l équatio aux dimesios du coefficiet de coductivité thermique λ. 4. Calculer la puissace thermique traversat le macho sur ue logueur L à ue distace r de l axe. E déduire la résistace thermique du macho sur ue logueur L. Exercice 3 : Coductio thermique à symétrie cylidrique et effet Joule Soit u fil cylidrique homogèe de cuivre (voir figure 1), d axe z z, de sectio S1, de rayo b1 =1 cm, supposé ifiimet log (o égligera les effets de bord), de coductivité thermique λc = 390 W m -1 K -1 et de résistivité électrique ρc = Ω m. Ce fil de cuivre, de résistace R

7 page 7 (R = ρc L / S1), est parcouru par u courat électrique (uiformémet réparti) d itesité costate I = 300 A. Le fil est eveloppé d ue gaie isolate, de coductivité thermique λi, de sectio S et de rayo b = b1 et coaxiale au fil. La paroi extere de la gaie est maiteue à la température Ta = 93 K. E régime statioaire, la chaleur dissipée par effet Joule das le cuivre traverse la gaie isolate. b Ι Gaie isolate cuivre Gaie isolate er ez b1 Fig Calculer la puissace σu produite par effet Joule das ue sectio de logueur L du fil de cuivre par uité de volume.. Doer l expressio du courat volumique d éergie itere JU (r) das le fil pour 0 r b1. σu 3. Motrer qu e régime statioaire, l équatio différetielle das le fil s écrit : T =. λ Etablir la loi de variatio de la température T(r) e foctio de T(r = 0) = T0, r, b1, I, ρc et λc. O retiedra ue costate d itégratio qui assure que T(r = 0) reste fiie. Pourquoi le gradiet de température das le fil de cuivre est égligeable? 4. Détermier le flux thermique I U(r) et le courat volumique d éergie itere J U(r) à travers la gaie isolate. Etablir la loi de variatio de la température T(r) das la gaie isolate pour b1 r b e foctio de Ta, r, b1, b, I, ρc et λi. E déduire la température de la surface de cotact métal-isolat T(r = b1) = Tc. 5. O mesure TC = 98 K, détermier la valeur de la coductivité thermique de l isolat λi. Exercice 4 : Coductio thermique das u combustible ucléaire (A faire après le TD) Das u barreau cylidrique d uraium, utilisé comme combustible ucléaire, la puissace volumique (ou taux de productio d éergie itere) produite par les réactios ucléaires est σu = 480 MW m -3. La coductivité thermique de l uraium est Λ = 30 W m -1 K -1 et sa température de fusio est Tf = 1405 K. La surface latérale du barreau est maiteue à la température Ts = 443 K. O cherche à détermier la distributio de la température das le barreau e régime statioaire et e foctio de sa géométrie. Le barreau est u cylidre plei homogèe de rayo R = cm, de logueur L. O cosidère le barreau suffisammet log pour que la température T e dépede que de r. 1. Rappeler la loi de Fourier de la diffusio thermique e précisat les gradeurs physiques itroduites aisi que leur uités SI. Doer l expressio du vecteur courat volumique d éergie itere J U et du flux d éergie itere IU das le barreau.. Etablir, à l aide du bila de l éergie itere U das u volume V, l équatio différetielle de la U m diffusio thermique. O rappelle ρ u = l éergie itere volumique et ρ =. V V 3. Motrer que la loi de variatio de la température e tout poit du combustible, à la distace r de l axe, est de la forme T(r) = A B r. Calculer les coefficiets A et B. Faire l applicatio umérique. C

8 page 8 Que représete A? Commeter les résultats. La géométrie du barreau est elle bie adaptée pour u tel combustible? 4. Détermier la puissace volumique maximale σumax que l o peut extraire du barreau si l o e veut pas dépasser sa température de fusio. Le combustible occupe maiteat l espace etre deux cylidres de rayos respectifs Re = R = cm et Ri = 1 cm (tube creux). La surface itérieure du tube est recouverte d u isolat parfait (ΛI 0) et la surface extérieure est toujours maiteue à la température Ts = 443 K. 5. Motrer que le courat volumique d éergie itere JU, à ue distace r de l axe, s écrit : σ = U R i T J r U. E déduire le gradiet de température das le barreau. r r 6. Motrer que la ouvelle loi de variatio de la température est de la forme: T(r) = A' + C L r - B r. Détermier A et C. Quelle est alors la valeur de la température maximale Tmax atteite das le barreau? Commeter. 1 f 1 f f O doe le Laplacie e coordoées cylidriques: f ( r, φ, z) = ( r ) + + r r r r φ z

Physique - électricité : TC1

Physique - électricité : TC1 Miistère de l Eseigemet Supérieur, de la echerche Scietifique et de la Techologie Uiversité Virtuelle de Tuis électricité : TC Cocepteur du cours: Jilai LAMLOUM & Mogia EN AÏEK Attetio! Ce produit pédagogique

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot

Septembre 2011 CPI 317. Exercices. Agnès Bachelot Septembre 2 CPI 37 Exercices Agès Bachelot Table des matières - Séries Numériques.......................................... 3 - Séries à termes positifs.................................... 3-2 Séries quelcoques......................................

Plus en détail

Osmose Pression osmotique

Osmose Pression osmotique Osmose Pressio osmotique 1 Situatio expérimetale Calcul des flux 1 2 P 1 Solutio P 2 Solvat pur P 1 P 2 les pressios Pisto Membrae sélective Membrae imperméable au soluté T 0 (mais perméable au solvat)

Plus en détail

Plan Granulométrie par diffusion de lumière

Plan Granulométrie par diffusion de lumière Pla Graulométrie par diffusio de lumière Structure des systèmes colloïdaux Diffusio de lumière par ue particule. Diffusio Rayleigh. Diffractio de Frauhofer.3 Diffusio de Mie 3 Applicatio : graulométrie

Plus en détail

TD Thermodynamique. Diffusion de particules

TD Thermodynamique. Diffusion de particules TPC2 TD Thermodynamique Diffusion de particules Exercice n o 1 : Diffusion du CO 2 On observe la diffusion du CO 2 dans l air, en régime stationnaire, à l intérieur d un tube de longueur L = 0, 25 m et

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5

Correction du devoir surveillé de mathématiques n o 5 Correctio du devoir surveillé de mathématiques o 5 Exercice 1 1. Soit g la foctio défiie sur R par g(x) = (x 1)e x. (a) Détermier les ites de g e et +. Limite e. O a ue forme idétermiée. E développat,

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES

EXERCICES D OPTIQUE GEOMETRIQUE ENONCES EXERCICES D PTIQUE GEMETRIQUE ENNCES Exercice 1 : Vitre Motrer que la lumière est pas déviée par u passage à travers ue vitre. Pour ue vitre d épaisseur 1 cm, que vaut le décalage latéral maximal? Si la

Plus en détail

Racine nième Corrigés d exercices

Racine nième Corrigés d exercices Racie ième Corrigés d eercices Page 9 : N 8, 8, 8, 86, 88, 89, 9, 9, 9, 97 Page 6 : N, Page 6 : N Page 67 : N 8 Page 6 : N N 8 page 9 6 6 6 6 6 ( ) = = = = = = = = ( ) = = = = = = ( ) 8 = 8 = = = = = =

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france.

Exo7. Applications linéaires continues, normes matricielles. Exercices de Jean-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-france. Exo7 Applicatios liéaires cotiues, ormes matricielles Exercices de Jea-Louis Rouget. Retrouver aussi cette fiche sur www.maths-frace.fr Exercice * * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile

Plus en détail

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH

Centre Régional des Métiers de l Éducation et de la Formation MARRAKECH R O Y A U M E D U M A R O C Miistère de l Educatio Natioale et de la Formatio Professioelle Cetre Régioal des Métiers de l Éducatio et de la Formatio Académie Régioale de l Éducatio et de la Formatio Marrakech-Tesift

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES. Chap 2 : REFLEXION ET REFRACTION DE LA LUMIERE

Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES. Chap 2 : REFLEXION ET REFRACTION DE LA LUMIERE Thème : PHENOMENES VIBRATOIRES hap : REFLEXION ET REFRATION DE LA LUMIERE 1) Itroductio : La lumière est de l éergie qui se propage sous forme de rayoemet. Das u milieu homogèe, liéaire, isotrope (mêmes

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

Application du logiciel Excel

Application du logiciel Excel Applicatio du logiciel Ecel Utilisatio du Solver du logiciel Ecel Table de matiers Lacemet du logiciel... Optimisatios... Programmatio liéaire... Problème du trasport... 8 Problème de programmatio quadratique...

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Aux futurs étudiants de SUP du lycée naval.

MATHÉMATIQUES. Aux futurs étudiants de SUP du lycée naval. LYCÉE NAVAL 5-6 SUP MPSI / PCSI MATHÉMATIQUES Au futurs étudiats de SUP du lycée aval Vous veez d être admis au lycée aval e classe de SUP, PCSI ou MPSI, et ous vous e félicitos Pour bie préparer votre

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes.

On admet que l ensemble des nombres des réels est inclus dans un ensemble plus grand constitué de nombres complexes. Chapitre 1 Nombres complexes Le buts du chapitres sot : Cosolider les aquis de termiale, Savoir maipuler les ombres complexes, e particulier la factorisatio par l agle de moitié. Avoir des otios sur le

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S exercices 1 Exercices de base 1 1 Divisio Euclidiee - 1 (c) 1 Divisio Euclidiee- 1 3 Divisio Euclidiee-3 (c) 1 4 Multiples - 1 1 5 PGCD - 1 (c) 3 1 6 PPCM et PGCD - 1 7 PPCM et PGCD - 3 3 3

Plus en détail

Notations Soit I un intervalle de R. Soit f une fonction définie sur I, à valeurs dans R. Notons représentative de f dans un repère du plan.

Notations Soit I un intervalle de R. Soit f une fonction définie sur I, à valeurs dans R. Notons représentative de f dans un repère du plan. Foctio réciproque d'ue octio cotiue, d'ue octio dérivable FNCTIN RECIPRQUE D'UNE FNCTIN CNTINUE, D'UNE FNCTIN DERIVABLE EXEMPLES N SE LIMITERA AUX FNCTINS NUMERIQUES DEFINIES SUR UN INTERVALLE DE R Notatios

Plus en détail

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre

Exercices de Khôlles de Mathématiques, second trimestre Exercices de Khôlles de Mathématiques, secod trimestre Lycée Louis-Le-Grad, Paris, Frace Igor Kortchemski HX 2-2005/2006 Exercices particulièremet itéressats : - Exercices 2., 2.2 - Exercice 3. - Exercice

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

Estimation par vraisemblance

Estimation par vraisemblance Chapitre 4 Estimatio par vraisemblace Le procédé de costructio des estimateurs par isertio a été itroduit das le chapitre 2. L objectif de ce chapitre est d étudier ue autre méthode de costructio, basée

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Modélisation du revêtement de matière liquide lors d un processus de trempage Approche thermomécanique et validation expérimentale

Modélisation du revêtement de matière liquide lors d un processus de trempage Approche thermomécanique et validation expérimentale Modélisatio du revêtemet de matière liquide lors d u processus de trempage Approche thermomécaique et validatio expérimetale Résumé : Emmauelle Rélot 1, 2, Jérôme Bikard 1, Patrick Navard 1 & Tatiaa Budtova

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

Équations différentielles - Cours no 6 Approximation numérique

Équations différentielles - Cours no 6 Approximation numérique Équatios différetielles - Cours o 6 Approximatio umérique 1 Itroductio De très ombreux problèmes scietifiques sot mis e équatio à l aide d u système d équatios différetielles ẋt) = ft, xt)) voir par exemple

Plus en détail

S8-Transfert thermique. La conduction

S8-Transfert thermique. La conduction S8-Trasfert thermique La coductio 1- Protocole expérimetal Sur ue tige métallique, fixée horizotalemet, ous avos déposé de petites boules de cire de bougie. Nous allos chauffer l extrémité de la barre

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Aide Mémoire de Statistique

Aide Mémoire de Statistique Aide Mémoire de Statistique (E, E, P) modèle statistique (E, E, P) modèle probabiliste E probabilité, o coaît la loi P et o fait des calculs E statistique, o e coaît pas la loi (seulemet ue famille de

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

Fiche de synthèse ONDES

Fiche de synthèse ONDES Fiche de sythèse ONDES A) Sigaux temporels ) Valeur moyee et valeur efficace valeur moyee : v( t) v( t) dt, o vérifie la dimesio, c'est aussi la partie sigal cotiu du sigal. alt crete La partie variable

Plus en détail

5. REGIME TRANSITOIRE OU VARIABLE, CAS D UNE PLAQUE SEMI-INFINIE

5. REGIME TRANSITOIRE OU VARIABLE, CAS D UNE PLAQUE SEMI-INFINIE Phéomèes de trasfert 5.Régime trasitoire ou variable, cas d ue plaque semi-ifiie 1 5. REGIME TRANSITOIRE OU VARIABLE, CAS D UNE PLAQUE SEMI-INFINIE Le régime trasitoire correspod à u brusque chagemet de

Plus en détail

Automates 1 Présentation

Automates 1 Présentation Automates Présetatio Présetatio d u automate 2 Ue maière de désiger l automate de l exemple 3 Défiitio géérale 4 U exemple d automate 5 Mot costruit sur l alphabet C 6 L esemble de tous les mots das u

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse

Séquence 1. Les suites numériques. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Le raisonnement par récurrence 3. Notions de limites 4. Synthèse Séquece Les suites umériques Sommaire Pré-requis Le raisoemet par récurrece 3 Notios de limites 4 Sythèse Das cette séquece, il s agit d ue part d approfodir la otio de suites umériques permettat la modélisatio

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de "Processus Stochastiques"

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de Processus Stochastiques Master ère aée spécialité IMIS et Mathématiques Cotrôle cotiu de "Processus Stochastiques" 8 octobre 00 - Durée h Calculatrices et documets autorisés Exercice Jacques va tous les jours à so travail e emprutat

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Idice de Révisio Date de mise e applicatio B 01/09/2014 Cahier Techique 1 ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, aveue du Recteur-Poicarré, 75782 Paris Cedex 16 Tel. 33.(0)1.64.68.84.97

Plus en détail

VARIABLES ALEATOIRES

VARIABLES ALEATOIRES VARIABLES ALEATOIRES TABLE DES MATIÈRES. Loi de probabilité.. Exemple... Calcul de probabilités sur u uivers Ω... Variable aléatoire à valeurs réelles...3. Probabilité image défiie par ue variable aléatoire..4.

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications

Développement d une fonction en série entière. Exemples et applications Développemet d ue foctio e série etière Exemples et applicatios Das ce chapitre, K désigera R ou C B(; R) désigera la boule ouverte de cetre et de rayo R > 1 Gééralités Défiitio 1 Soit f ue applicatio

Plus en détail

TP T1 : CONDUCTION THERMIQUE : ETUDE DE LA PROPAGATION DE LA CHALEUR DANS DES BARRES METALLIQUES DETERMINATION D UNE CONDUCTIVITE THERMIQUE

TP T1 : CONDUCTION THERMIQUE : ETUDE DE LA PROPAGATION DE LA CHALEUR DANS DES BARRES METALLIQUES DETERMINATION D UNE CONDUCTIVITE THERMIQUE TP T1 : CONDUCTION THERMIQUE : ETUDE DE LA PROPAGATION DE LA CHALEUR DANS DES BARRES METALLIQUES DETERMINATION D UNE CONDUCTIVITE THERMIQUE Capacités exigibles : Mettre e œuvre u dispositif de mesure de

Plus en détail

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe

09 G 18bis AR Durée: 4 heures Séries : S1-S3 - Coeff. 8.. Epreuve du 1 er groupe UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR 1/ 9 OFFICE DU BACCALAUREAT BP 5005-DAKAR-Fa-Séégal Serveur Vocal: 68 05 59 Téléfax (1) 864 67 39 - Tél : 84 95 9-84 65 81 M A T H E M A T I Q U E S 09 G 18bis AR Durée:

Plus en détail

STATISTIQUE : ESTIMATION

STATISTIQUE : ESTIMATION STATISTIQUE : ESTIMATION Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 202-203 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Estimatio poctuelle 5. Défiitios 5 2. Critères de comparaiso d estimateurs 6 3. Exemples

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Problème I- Acide éthanoïque (ph et conductimétrie) Enoncé

Problème I- Acide éthanoïque (ph et conductimétrie) Enoncé - Acide éthaoïque (ph et coductimétrie) Eocé 1- L acide éthaoïque (H 3 OOH) est u oxydat e solutio aqueuse das le couple H 3 OOH/H 3 H OH (acide éthaoïque/éthaol). Écrire la demi-équatio d oxydoréductio

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Fonctions convexes. Prologue

Fonctions convexes. Prologue Foctios covexes Prologue Ce chapître développe les propriétés des foctios covexes f C E R défiies sur ue partie covexe C d u espace de dimesio fiie E. Si, fodametalemet, la covexité est ue propriété uidimesioelle

Plus en détail

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1

Moment d'une force Théorème du moment cinétique. Johann Collot collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/atlas_new/teachingitem.htm Mécanique L1 et IUT1 Momet d'ue force Théorème du momet ciétique Théorème du momet ciétique référetiel iertiel repère fixe /réf. o poit o fixe / repère m M V dt = d P OM dt = OM d P d OM P = d OM P OM d P = V dt m V OM d P

Plus en détail

Correction CCP maths 1 MP

Correction CCP maths 1 MP mai 4 Avertissemet : Il subsiste certaiemet quelques coquilles... Exercice : ue itégrale double Correctio CCP maths MP Pour calculer cette itégrale, o effectue le chagemet de variable e coordoées polaires

Plus en détail

x deux caractères de G. Le produit xx est défini par la formule : PREMIeRE COMPOSITION DE MATHEMATIQUES

x deux caractères de G. Le produit xx est défini par la formule : PREMIeRE COMPOSITION DE MATHEMATIQUES 74 Écoles Normales Supérieures Ulm et Lyo optio M lère compositio 1/6 PREMIeRE COMPOSITION DE MATHEMATIQUES (Sujet commu ENS : ULM et LYON) DURÉE : 6 heures Lc cadidat peut traiter l ue quelcoque des parties

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%)

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Les trois parties A, B et C de cette épreuve sont indépendantes. Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Aucune connaissance préalable du moteur asynchrone n est nécessaire pour l étude de cette

Plus en détail

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS

SERIE D EXERCICES N 21 : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Nathalie Va de Wiele - Physique Sup PCSI - Lycée les Eucalyptus - Nice Série d exercices SERIE D EXERCICES N : FORMATION DES IMAGES DANS LES CONDITIONS DE GAUSS Propagatio rectilige. Exercice. Das le cas

Plus en détail

I. (2 points) III. (2 points)

I. (2 points) III. (2 points) ère S Cotrôle du vedredi 7 mars 05 (0 mi) Préom : Nom : Note : / 0 II ( poits) Soit ABC u triagle isocèle e A tel que AB AC 8 cm et BC 5 cm O ote I le milieu de [AC] Calculer BI (valeur exacte) I ( poits)

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6

Corrigés TD Chapitre 2 : Variables aléatoires sur un univers fini 0 0 0 1/6 0 0 1 0 1/4 0 1/4 0 4 1/6 0 0 0 1/6 Corrigés TD Chapitre : Variables aléatoires sur u uivers fii Exercice : Soit X la VAR défiie par le tableau suivat : x i - - 0 p 6 4 6 4 6 i O ote Y = X ) Détermier la loi cooite de X et Y ) Détermier

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

f(t)dt = 0. On pose a = min f et b = max f. 0 1 + x 2 dx = 3 + 1 7 π. 2) En déduire un encadrement de π (meilleur que celui d'archimède).

f(t)dt = 0. On pose a = min f et b = max f. 0 1 + x 2 dx = 3 + 1 7 π. 2) En déduire un encadrement de π (meilleur que celui d'archimède). #4 Itégrale de Riema Khôlles - Classes prépa Thierry Sageaux, Lycée Gustave Eiel Exercice Soit f ue foctio cotiue sur [, ] telle que Motrer que f ab f(t)dt = O pose a = mi f et b = max f Exercice x ) Motrer

Plus en détail

Cours de Physique des Semi-conducteurs

Cours de Physique des Semi-conducteurs Cours de Physique des Semi-coducteurs Alai CHOVET & Pascal MASSON (Alai.chovet@eserg.fr pascal.masso@l2mp.fr) École Polytechique Uiversitaire de Marseille Départemet Micro-électroique et TélécommuicatiosT

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

IUFM de La Réunion Préparation au CAPES de mathématiques. Exercices d analyse. Dominique Tournès 2000/2001. Newton Leibniz Taylor Euler

IUFM de La Réunion Préparation au CAPES de mathématiques. Exercices d analyse. Dominique Tournès 2000/2001. Newton Leibniz Taylor Euler IUFM de La Réuio Préparatio au CAPES de mathématiques Eercices d aalyse Domiique Tourès / Newto Leibiz Taylor Euler Lagrage Legedre Fourier Gauss Cauchy Abel Dirichlet Weierstrass Riema Lipschitz Ruge

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Séquence 9. Lois normales, intervalle de fluctuation, estimation. Sommaire

Séquence 9. Lois normales, intervalle de fluctuation, estimation. Sommaire Séquece 9 Lois ormales, itervalle de fluctuatio, estimatio Sommaire 1. Prérequis. Lois ormales 3. Itervalles de fluctuatio 4. Estimatio 5. Sythèse de la séquece Séquece 9 MA0 1 Ced - Académie e lige Das

Plus en détail

Cellule photoconductrice. Cellule photoconductrice

Cellule photoconductrice. Cellule photoconductrice Ceue photocouctrice Pricipe Crétio es photoporteurs Distributio es photoporteurs Vritio e couctce Gi e ceue Reemet qutique Répose u photoétecteur Répose temporee Ceues photocouctrices usuees Les photoétecteurs

Plus en détail

Equation Chapter 1 Section 1 Les transformateurs. 1. Définition. 1.1. Invention

Equation Chapter 1 Section 1 Les transformateurs. 1. Définition. 1.1. Invention Equatio Chapter Sectio Les trasformateurs Avertissemet : Les pages qui suivet décrivet le foctioemet des trasformateurs idustriels utilisés à des fréqueces de 50 ou 60 Hz, voire 400 Hz (avios de lige)

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE

FONCTION EXPONENTIELLE FONCTION EXPONENTIELLE I. RAPPELS : METHODE D EULER Si f est ue foctio dérivable e x 0, o sait que f(x 0 + h) a pour approximatio affie f(x 0 ) + f '(x 0 )h O peut doc sur de "petits" itervalles, approcher

Plus en détail

SUITES ET FONCTIONS. 1. Espaces vectoriels normés réels ou complexes

SUITES ET FONCTIONS. 1. Espaces vectoriels normés réels ou complexes SUITES ET FONCTIONS. Espaces vectoriels ormés réels ou complexes.. Normes et distaces. Exercice... F Soit E l espace vectoriel des foctios de classe C sur [a, b], o pose Nf = fc + f où c [a, b], f désigat

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015)

Concours de l Iscae. Épreuve Commune de Mathématiques (2015) Mohiieddie Beayad Cocours de l Iscae Épreuve Commue de Mathématiques (5) Voici l éocé de l épreuve commue de Mathématiques du cocours d etrée à l ISCAE de l aée 5, aisi que l itégralité du corrigé. Les

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

Il y a donc 2 atomes d azote par chaîne de masse molaire moyenne : M

Il y a donc 2 atomes d azote par chaîne de masse molaire moyenne : M ETALE IMIE P 2007 I.A.1) a) Amorçage : 2(g) La régiosélectivité s iterprète par la stabilisatio de ce radical par résoace avec le cycle aromatique, résoace absete de : roissace : 2-1 2 L'uité de répétitio

Plus en détail

CTU, Licence de Mathématiques Statistique Inférentielle. Jean-Yves DAUXOIS. Université de Franche-Comté

CTU, Licence de Mathématiques Statistique Inférentielle. Jean-Yves DAUXOIS. Université de Franche-Comté CTU, Licece de Mathématiques Statistique Iféretielle Jea-Yves DAUXOIS Uiversité de Frache-Comté Aée scolaire 2011-2012 Ce polycopié cotiet le cours, les sujets d exercice et leurs corrigés aisi que les

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 6 octobre 25 Eocés Exercice [ 43 ] [Correctio] O pose ) k+ s = et u = l e s ) k k= a) Éocer le théorème des séries spéciales alterées, e faire la preuve. b) Prouver

Plus en détail

Réduction des pertes de puissance dans un réseau de distribution alimenté par un générateur d énergie nouvelle et renouvelable

Réduction des pertes de puissance dans un réseau de distribution alimenté par un générateur d énergie nouvelle et renouvelable Revue des Eergies Reouvelables Vol. 14 N 3 (2011) 449 459 Réductio des pertes de puissace das u réseau de distributio alimeté par u géérateur d éergie ouvelle et reouvelable R. Tchuidja *, O. Hamadjoda

Plus en détail

Modélisation numérique et étude expérimentale d un procédé plasma d élimination de particules de suies carbonées

Modélisation numérique et étude expérimentale d un procédé plasma d élimination de particules de suies carbonées Revue des Eergies Reouvelables ICRESD-07 Tlemce (2007) 135 144 Modélisatio umérique et étude expérimetale d u procédé plasma d élimiatio de particules de suies carboées M.H. Baghli 1*, B. Beyoucef 1 et

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES la liaison étant supposée parfaite. Le rouleau n est entraîné en rotation par un moteur extérieur non figuré, sa vitesse de rotation est ω > constante au cours du temps.

Plus en détail