le journal de GDP Vendôme GDP VENDôME, un groupe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "le journal de GDP Vendôme GDP VENDôME, un groupe"

Transcription

1 é DITION 2013 le journl de GDP Vendôme n édito GDP VENDôME, un groupe résolument tourné vers l venir En 2013, les conjonctures chngent, l investissement en EHPAD demeure vec des dispositifs fiscux toujours ussi ttrctifs. Depuis plus de 20 ns, GDP Vendôme reste un cteur incontournble dns le métier de l EHPAD et vous propose un produit innovnt en investissement : Le concept «Vill-Sully - L pprtement intelligent de mintien à domicile». Le concept Vill-Sully : L pprtement intelligent de mintien à domicile prend son envol. En 2013, GDP Vendôme est conforté dns s strtégie de développement de ce nouveu mode d hbitt en fveur des personnes âgées ou hndicpées qui s ouvre u cœur des réflexions ctuelles sur le sujet de l Dépendnce. Les trois rpports (Aquino, Broussy et Pinville), commndités pr le Gouvernement ctuel vont désormis limenter le Débt public sur l Dépendnce et certines propositions seront intégrées u futur projet de loi sur l dpttion de l société u vieillissement de l popultion. Les conclusions de ces trois rpports portent essentiellement sur 3 volets (triple A) : Anticiption, Adpttion de notre société & Accompgnement. C est dns cette même logique que s est inscrit le concept «Vill Sully l pprtement intelligent de mintien à domicile» en nticipnt en grnde prtie les mesures préconisées dns ces trois rpports. Il se présente comme une vrie réponse ux besoins émergents des séniors en prticipnt à l fluidifiction du prcours de snté de l personne u trvers d une offre de services innovnte tnt sur le pln technologique que sur le pln humin. Ce concept emporté l dhésion des médecins géritres et plus prticulièrement, celle du Dr Jen- Mrie VETEL (concepteur de l outil AGGIR et PATHOS et ncien Président de l SNCG - Syndict Ntionl des Gérontologues Cliniciens ), u regrd de s complémentrité vec l EHPAD et s plus-vlue sur le prcours de snté de l personne. Enfin, GDP Vendôme continue son développement dns l EHPAD «trditionnel» u regrd des grnties que présentent ce mrché sécurisé à l heure où beucoup s interrogent sur l pérennité du finncement de leur retrite. n Jen-Frnçois Gobertier Président GDP Vendôme Jen-Frnçois Gobertier

2 2 LE JOURNAL de GDP Vendôme Notre ction LE JOURNAL de GDP Vendôme 3 SOMMAIRE : I Note de conjoncture : pourquoi il fut investir mintennt... P2 II Notre ction... P3 III Nos métiers... P4 IV Nos étblissements et nos projets... P5 V Regrdons vers l venir : Vill Sully l pprtement intelligent l EHPAD à domicile...p6/7 VI GDP Vendôme et le sponsoring... P8 GDP Vendôme : notre ACTION En 2013, Gdp Vendôme poursuit s strtégie de développement utour de 3 grnds xes en vue d pporter une réponse diversifiée ux besoins des personnes âgées et/ou hndicpées. GDP Vendôme : un cteur importnt du secteur vec 2 entités de gestion Président Fondteur Jen-Frnçois GOBERTIER 8 ème opérteur privé Prticiption à 100 % Depuis 2011 Prticiption à 50 % 2 ème opérteur privé RECONDUCTION POUR 2013 DE LA RéDUCTION FISCALE DE 11 % En 2013, n hésitez ps à investir dns une résidence pour personnes âgées ou personnes hndicpées et optez u choix : soit pour l défisclistion soit pour le régime de l mortissement comptble. Grâce ux dispositifs fiscux en vigueur, nos montges permettent à l investisseur de se constituer un ptrimoine de qulité tout en le diversifint. L Défisclistion vous permet de : cumuler les investissements en loi Censi-Bouvrd l même nnée. bénéficier jusqu à euros de réduction d impôts. Les logements cquis dns le cdre de l loi Censi Bouvrd en 2013, bénéficient encore d un tux de réduction d impôts de 11 %. Réprtie sur 9 ns, cette réduction d impôts nnuelle fonctionne dns l limite de euros d cht pr n. Soit jusqu à euros de réduction u mximum sur 9 ns. Si l réduction excède l impôt, celle-ci est reportble jusqu à l 6 ème nnée suivnte. Le régime d mortissement comptble vous permet de : déduire de vos loyers l intégrlité des chrges d exploittion. de reporter les mortissements sns ucune limittion de durée. de récupérer les mortissements différés u-delà de l durée du prêt et donc de neutrliser fisclement une prtie de vos recettes loctives. de revendre votre bien tout en grntissnt u nouveu propriétire le bénéfice et les vntges de ce sttut. n Strtégie de développement de GDP Vendôme : 3 produits une réponse diversifiée ux besoins - EHPAD + EHPA - Autonomie Services individulisés + L strtégie de développement est xée sur 3 types d offres couvrnt l ensemble des besoins du mrché des seniors. Les produits EHPA / EHPAD se crctérisent pr l dimension institutionnelle et collective des services et orientée vers une dépense lourde dns le cdre des EHPAD. Le produit Vill Sully s dresse à une cible privilégint les services individulisés et ce quelque soit le niveu d utonomie de l personne. Fiche synoptique GDP Vendôme Critères Spécificités sur le secteur Produits Nombre d étblissements Ptrimoine propre CA globl 30 EHPA(D) lits slriés Références GDP Vendôme : un totl de 237 étblissements pour CA globl de 857 M 207 EHPA(D) (pport de 123 pr GDP Vendôme) lits slriés Co prticiption à 50 % GDP Vendôme 50 % DVH dont : BPCE : 17 %, MACIF : 17 %, VIVALTO : 5 % Acteur mîtrisnt le processus «métiers de l mison de retrite» de A à Z Acteur globl tnt sur le domicile que sur l institution EHPA(D) clssiques (Dolcé-Mison de Fnnie) EHPAD - hors les murs (Vill-Sully - L pprtement intelligent de mintien à domicile) 244 étblissements gérés pr nos 2 entités de gestion : Dolcé, crétion GDP Vendôme : 30 étblissements (+ 7 en cours de négocition) Domusvi : 207 étblissements 290 M (Foncière GDP - vleur u 1 er vril 2013) Développement exclusif pour Domusvi 857 M (GDP Vendôme + Domusvi)

3 4 LE JOURNAL de GDP Vendôme Nos métiers Nos étblissements et nos projets de GDP Vendôme 5 QUI sommes-nous? L exigence de nos métiers : toute l vleur de nos projets. GDP VENDÔme s est construit pr étpe Crétion de GDP Vendôme 3 résidences en gestion intégrtion de tous les métiers de l EHPAD Orgnistion de réseux de prescripteurs Suivi de gestion Crétion de l mrque «Dolcé, crétion GDP Vendôme» pour l gestion de 123 étblissements Constitution du groupe Domusvi (2 ème opérteur privé en Frnce). Apport DVH 84 étblissements Crétion du concept Vill-Sully L pprtement intelligent de mintien à domicile GDP Vendôme 30 étblissements Opérteur 103 de A à Z Concepteur, Promoteur 82 & Gestionnire en EHPA(D) 60 En 2013 GDP Vendôme lncé une vingtine de nouveux progrmmes Gdp Vendôme, c est 30 sites en gestion et 7 en cours de négocition. (28) GASVILLE OISEME 68 lits (76) ARQUES LA BATAILLE 83 lits (91) MORIGNY-CHAMPIGNY 91 lits (02) SAINT QUENTIN (75) LES AMBASSADEURS (57) SAINT JULIEN LES METZ 74 lits 27 un positionnement conforté dns l environnement concurrentiel 1 er étblissements créés, réhumnisés ou rchetés depuis l crétion de GDP Vendôme ( lits) Clssement u nombre de lits (jnvier 2013) Croissnce en nombre d étblissements (86) CHATELLERAULT 84 lits (68) MULHOUSE 86 lits (25) BONNETAGE (58) COSNE SUR LOIRE 76 lits L mîtrise de A à Z de tous les métiers de l EHPAD A l heure où beucoup de groupe d EHPAD n ont pour spécilité que le métier de l gestion, GDP Vendôme se distingue pr s cpcité à mitriser tout le processus llnt de l étude de mrché à l gestion de l étblissement. Cet vntge comprtif permet de grntir une ssurnce qulité et une meilleure coordintion de toutes les ctivités de l chîne de vleur. 290 m de ptrimoine immobilier Des métiers différents ; une force commune : Gérer Développer Promouvoir Domusvi Orpé Korin Médic Noble Age Colisée Groupe Ptrimone Imbert Dolcé Domidep SGMR Réseu Résidly Oméris Notes : * lits exploités pr le groupe Domusvi, et lits exploités pr Emer, détenue à 34 % pr Domusvi 8 e Développement Innovtion Etude de mrché Commercilistion Suivi investisseurs Didier Mison de Germin Fmille Domusvi Orpé Korin Médic Noble Age Colisée Groupe Ptrimone Imbert 1 Promotion Rcht Mrchnd de biens Résidly Didier Mison de Germin Fmille 1 Gestion Dolcé Domidep SGMR Réseu Oméris (74) SEYNOD (63) 90 pprtements CHATELGUYON 101 lits (38) GRENOBLE 86 pprtements (33) SOULAC 99 lits (33) ST AUBIN DU MEDOC 85 lits (31) TOULOUSE 71 lits Etblissement Sérenity Etblissement Vill Sully Etblissement Dolcé (66) LE SOLER 75 lits (13) AUBAGNE 258 lits LA PENNE SUR HUVEAUNE 110 lits SAINT VICTORET 80 lits ROQUEFORT LA BEDOULE MARSEILLE MALPASSE 70 lits MARSEILLE LA JOLIETTE 87 lits SAUSSET LES PINS 98 lits (2B) BASTIA 88 lits (26) BOURG LES VALENCE 77 lits (04) DIGNES 76 lits VALBONNE 92 lits AURIBEAU 75 lits ROQUEFORT 59 lits

4 6 LE JOURNAL de GDP Vendôme Regrdons vers l venir Regrdons vers l venir LE JOURNAL de GDP Vendôme 7 INTERVIEW DE JEAN-MARIE VETEL Point de vue d un géritre Interview du Dr Jen-Mrie VETEL (Géritre), Directeur de l Politique Médicle du Groupe GDP Vendôme, concepteur des outils d évlution à l échelle ntionle de l dépendnce (AGGIR) et de l prise en chrge en soins (PATHOS), nous donne son point de vue sur le devenir des EHPAD et les besoins émergents des séniors qui souhitent rester à domicile. Dr Vétel, Quelle évolution voyez-vous dns les EHPAD à 5 ns? Tout d bord les EHPAD resteront des structures d ccueil et de prise en chrge incontournbles mis l clientèle v évoluer : perte d utonomie plus lourde qu ujourd hui et croissnce du nombre des résidents tteints de mldie d Alzheimer et pprentée. mis ussi pthologies d ordre physique plus grves. Les EHPAD vont donc voir ugmenter leur niveu de médiclistion insi que leur professionnlistion et vont devoir trviller de plus en plus en réseu vec les structures hospitlières. Comment voyez-vous mintennt, et compte tenu de ce qui précède, l évolution du soutien à domicile? ser exposé chque personne âgée (isolement, erreur médicmenteuse, chute, problèmes d ccessibilité, etc) devr conduire à une dpttion du logement et des ides humines le plus précocement possible. Il pprtiendr ux géritres et ux médecins générlistes de se focliser sur cette prévention primire fin d éviter les divers ccidents de l vie. Concrètement quels dispositifs mettre en plce? Cette évolution impliquer : un pprtement gérontologiquement dpté, c est-àdire prfitement ergonomique et nticipnt sur une évolution vers l mobilité réduite, tout en restnt un lieu de vie gréble d spect «norml» ; des ides techniques vec l mise en plce de dispositifs domotique et robotique dptée u fur et à mesure de l vncée en âge sur mesure pour chque personne en fonction de l évolution de ses besoins ; VILLA SULLY Inspirés des hôtels prticuliers situés en plein cœur de ville, le concept Vill Sully se crctérise pr des immeubles à tille humine. Véritbles écrins tout confort, les pprtements s intègrent dns le qurtier environnnt. Des presttions de services hut de gmme, en pssnt pr des intérieurs cossus et à l rchitecture recherchée, ces pprtements doptent une pproche novtrice et globle du bien-vivre u quotidien. Proximité Situées en cœur de ville, les Vill Sully bénéficient de l vie de qurtier et des commerces de proximité. Technologie et ergonomie Prce que l pprtement intelligent est un pprtement qui s dpte ux usges de l personne âgée et hndicpée, les pprtements ont systémtiquement recours à des équipements domotisés et ergonomiques. Des presttions de services hut de gmme Que ce soit u premier niveu de service inclus (conciergerie) ou à l crte, les services grntissent des presttions à domicile, disponibles à toute heure et dispensées pr du personnel de proximité hutement qulifié. Une conciergerie Une conciergerie de luxe ssure l coordintion vec les différents services offerts pr Vill Sully. Le régisseur, unique interlocuteur prend en chrge, à l demnde, l prise de rendez-vous personnels et de snté, les réservtions et toute demnde de services à l personne (trvux mén gers, entretien, courses, ssistnce dministrtive ) Un resturnt Les loctires uront le loisir de déjeuner ou dîner dns un resturnt indépendnt, ouvert sur l ville, vec l ssurnce de déguster une cuisine rffinée composée de produits fris et de sison. Mison de snté Equipement supplémentire situé u voisinge immédit des immeubles, et en prtenrit vec l société Hippocrte spécilisé dns les misons de snté, un pôle snté composé de prticiens libérux et prmédicux peut offrir un suivi médicl régulier sur rendez-vous, à distnce ou bien à domicile ux loctires. Le pôle de snté est grémenté d un service d ide à domicile, gréé pr l Ett, dispensnt pour ceux qui le souhitent, des services d ides à domicile. n L clientèle âgée montnte ser de plus en plus informée sur les problèmes géritriques, de plus en plus exigente sur l qulité des presttions et souhiter rester le plus longtemps possible à son domicile. Compte tenu de cette évolution comment devr se structurer l prise en chrge u domicile? L ccent devr être mis de plus en plus sur l prévention, en conséquence un dépistge des divers risques uxquels des services à l personne de proximité et professionnlisés et dont l permnence ser grntie, qu il s gisse des soins médicux ou de l ide à domicile cournte. n «Les EHPAD resteront des structures d ccueil et de prise en chrge incontournbles.» NOUVEAUTé - Venez visiter notre show-room à Pris et ouverture de l pprtement témoin, en septembre 2013, sur notre projet Annecy-Seynod. Découvrez notre film sur le concept Vill Sully, un nouveu principe d pprtements intelligents, de mintien à domicile :

5 8 LE JOURNAL de GDP Vendôme Le sponsoring MEETING GDP VENDÔME Après l réussite de l 1 ère édition, nous vons renouvelé notre prtenrit, u trvers de l crétion d une entreprise sponsor du sport boules (GLGO EVENTES), à l 2 ème édition du MEETING GDP Vendôme. Cette nnée, encore, les meilleurs joueurs du Monde se sont ffrontés u sport boules. Le Meeting GDP Vendôme en quelques chiffres : 3 week-ends d évènements (MACON, ST MAURICE L EXIL & VALS LES BAINS) 6 ntionlités présentes, vec les meilleurs joueurs mondiux 20 équipes enggées 50 heures de diffusion sur SPORT+ et sur des chînes de TV hertziennes locles EYBENS SPORT ADAPTé GDP Vendôme est ussi prtenire d Eybens sport dpté, qui propose ux personnes en sitution de hndicp de tout âge, de découvrir 7 disciplines sportives dptées, encdrées pr un professeur d ctivités physiques dptées, des entrineurs diplomés u niveu fédérl, des bénévoles et des stgiires APA (Activités Physiques Adptées). EUROCUP FORMULA RENAULT GDP Vendôme prrine Aurélien PANIS pour prticiper à l EUROCUP FORMULA RENAULT, le chmpionnt est composé de 15 équipes qui disputent 14 courses. SIÈGE SOCIAL - 7, venue de l Opér PARIS ÉTABLISSEMENT SECONDAIRE - 1, rue Jen Jurès BP Annecy Cedex - T. Chssepoux - Momentimges - Fotoli.com - Divers GDP Vendôme - Documents non contrctuels.

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

UNIR Informations. Le résumé de l actualité syndicale des retraités. Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités. Sommaire

UNIR Informations. Le résumé de l actualité syndicale des retraités. Union Nationale Interprofessionnelle des Retraités. Sommaire UNIR Informtions U N I R N 41 - Juin / Juillet 2012 Sommire Europe... 3 Mldie et soins... 5 et 6 Réforme du système de snté espgnol. Derniers chiffres sur l espérnce de vie en Europe Soins dentires Misons

Plus en détail

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE

Le Club. L innovation? C est un état d esprit! UNE INITIATIVE Le Club Une idée Réunir une dizine d cteurs de l industrie immobilière utour d une idée simple : et si nous échngions sur le thème «innovtion & immobilier»? Le think tnk «innovtion & immobilier» est né

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise. Compta LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Compt Avec EBP Compt, vous ssurez le suivi de l ensemble de vos opértions et exploitez les données les plus complexes en toute sécurité. Toutes les fonctionnlités essentielles

Plus en détail

Stratégie en matière de politique de la vieillesse

Stratégie en matière de politique de la vieillesse Strtégie en mtière de politique de l vieillesse Rpport du Conseil fédérl donnnt suite u postult 03.3541 Leutenegger Oberholzer du 3 octobre 2003 29 oût 2007 Condensé En réponse à une intervention prlementire

Plus en détail

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère Rpport sur l sitution en mtière de développement durble du Conseil générl de l Isère 2013 Sommire > Edito...3 > Les politiques développées pr le Conseil générl de l Isère... 4 > L gestion durble des finnces

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

Scooters électriques e-mo e-mo+

Scooters électriques e-mo e-mo+ Scooters électriques e-mo e-mo+ Fites le plein d économies Mîtriser l prt de son budget conscrée u trnsport, c est dire dieu ux fluctutions du prix des hydrocrbures et ux coûts d entretien, c est choisir

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Offre Spéciale Fonds en uro

Offre Spéciale Fonds en uro Offre Spécile Fonds en uro, 37% net minimum grnti* en 2012 et 2013 Pour tout versement comprennt u minimum 25% d unités de compte Dte limite de souscription/versement : 31/10/2012 * Conditions de l'offre

Plus en détail

Document de référence 2006

Document de référence 2006 Document de référence 2006 Le présent document de référence été déposé uprès de l Autorité des Mrchés Finnciers le 7 juin 2007, conformément à l rticle 212-13 du règlement générl de l Autorité des Mrchés

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR CLAUDE HAMEL, PRÉSIDENT DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, À L'OCCASION D'UNE RENCONTRE AVEC LES DIRIGEANTS DU RÉSEAU DE L'UNIVERSITÉ

ALLOCUTION DE MONSIEUR CLAUDE HAMEL, PRÉSIDENT DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, À L'OCCASION D'UNE RENCONTRE AVEC LES DIRIGEANTS DU RÉSEAU DE L'UNIVERSITÉ ALLOCUTION DE MONSIEUR CLAUDE HAMEL, PRÉSIDENT DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, À L'OCCASION D'UNE RENCONTRE AVEC LES DIRIGEANTS DU RÉSEAU DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC, LE 24 AOûT 1994 Monsieur le Ministre, Mesdmes

Plus en détail

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage

Transfert. Logistique. Stockage. Archivage Trnsfert Logistique Stockge Archivge Trnsfert, logistique, stockge Pour fire fce ux nouveux enjeux, il est importnt de pouvoir compter sur l'expertise d'un spéciliste impliqué à vos côtés, en toute confince.

Plus en détail

CYCLE DIPLOMANT DE COMPTABILITÉ BANCAIRE a

CYCLE DIPLOMANT DE COMPTABILITÉ BANCAIRE a CYCLE DIPLOMANT DE COMPTABILITÉ BANCAIRE Diplôme de comptbilité bncire CNAM-INTEC, ADICECEI, AFGES Le métier de comptble de bnque présente des spécificités mises en exergue pr des formtions et des ouvrges

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Votre Image au travers de vos éditions Clients

Votre Image au travers de vos éditions Clients Votre Imge u trvers de vos éditions Clients Nos prtenires: LOGITAS SA est un tiers de confince, prtenire des éditeurs de logiciels et des utilisteurs pour l conception, le contrôle et l conservtion de

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER CERFA 11534*01 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du CHER 6 plce de l pyrotechnie - CS 20001 18019 BOURGES CEDEX Tél. 02 34 34 61 65 ou 61 66 Fx : 02 34 34 63 00 N de dossier : Déposé le : Complet

Plus en détail

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère

Rapport. sur la situation en matière de développement durable du Conseil général de l Isère Rpport sur l sitution en mtière de développement durble du Conseil générl de l Isère 2014 RppoRt développement durble 2014 2 Edito UNE VISION ÉCLAIRÉE DE NOTRE ACTION AU QUOTIDIEN le 21 novembre 2014,

Plus en détail

Chaque année à pareille époque nous nous livrons

Chaque année à pareille époque nous nous livrons Entreprises de propreté 2012 Entreprises de propreté : Comment font-elles fce à l crise? w Derrière les 10 premières entreprises frnçises du secteur, dont le clssement n ps chngé entre 2009 et 2010, les

Plus en détail

Comité Technique EPARGNE SALARIALE Dossier de presse - oct. 2014. Réformer. l épargne salariale

Comité Technique EPARGNE SALARIALE Dossier de presse - oct. 2014. Réformer. l épargne salariale Comité Technique EPARGNE SALARIALE Dossier de presse - oct. 2014 Réformer l éprgne slrile Sommire x Introduction... 4 x Les contributeurs... 6 x Détil des 4 xes «phres»... 8 u v w x Démocrtiser l éprgne

Plus en détail

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie

Le Plancher Rayonnant Surfacique à faible inertie Le Plncher Ryonnnt Surfcique à file inertie Vue en coupe mm *4 mm 0 5 4 * Selon le type d isolnt et selon le niveu d isoltion du plncher G r n t 0 i e ns Avis technique CSTB 4/-55 Grntie 0 ns GAN M34-0-058/059

Plus en détail

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement.

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement. Fibilité, sécurité et enfichge intégrl éprouvés Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillge ntirrchement. 100% stekerbr Qu est-ce qu une instlltion 100 % enfichble? Mtériel fourni en

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés

Contrat individuel d'assurance-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres programmés Contrt individuel d'ssurnce-vie libellé en unités de compte et/ou euros Bulletin de versements libres progrmmés Identité (données obligtoires) Numéro du Contrt Souscripteur/Assuré Monsieur Mdme Mdemoiselle

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Interview p.10. Francis Delpérée. Dossier pédagogique des Equipes Populaires Bimestriel n 154 Janvier-Février 2013

Interview p.10. Francis Delpérée. Dossier pédagogique des Equipes Populaires Bimestriel n 154 Janvier-Février 2013 Dossier pédgogique des Equipes Populires Bimestriel n 154 Jnvier-Février 2013 Belgique - België P.P. - P.B. 5000 - Nmur 1 BC 4854 Interview p.10 Frncis Delpérée Bureu de dépôt : 5000 Nmur mil. N d grétion

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015

EnsEignEmEnt supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Enseignement supérieur PRÉPAS / BTS 2015 Stnisls pour mbition de former les étudints à l réussite d exmens et de concours des grndes écoles de mngement ou d ingénieurs. Notre objectif est d ccompgner chque

Plus en détail

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE LA DIRECTION GENERALE DE LA SANTE LA DIRECTION DE LA SANTE COMMUNAUTAIRE ET DE LA MEDECINE DE PROXIMITE

REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE LA DIRECTION GENERALE DE LA SANTE LA DIRECTION DE LA SANTE COMMUNAUTAIRE ET DE LA MEDECINE DE PROXIMITE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA LA DIRECTION GENERALE DE LA SANTE LA DIRECTION DE LA SANTE COMMUNAUTAIRE ET DE LA MEDECINE DE PROXIMITE RAPPORT D EVALUATION

Plus en détail

Construire un avenir meilleur

Construire un avenir meilleur Dossier de presse Construire un venir meilleur CEMEX 2 rue du Verseu - Silic 423 94583 Rungis Cedex Tél. 01 49 79 44 44 Fx 01 49 79 86 07 www.cemex.fr Octobre 2015 Présenttion Michel André Président de

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle

Classeur courtier d assurance. Comment organiser son activité et se préparer à un contrôle Clsseur courtier d ssurnce Comment orgniser son ctivité et se préprer à un contrôle 67, venue Pierre Grenier 92517 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél : 01.46.10.43.80 Fx : 01.47.61.14.85 www.streevocts.com

Plus en détail

La réforme des soins de santé mentale en Belgique

La réforme des soins de santé mentale en Belgique 1 L réforme des soins de snté mentle en Belgique Isbel MOENS Cbinet de l Vice Première-Ministre Ministre des Affires sociles et de l Snté publique En prtenrit vec: Kristel KARLER Cbinet de l Ministre de

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous!

#Guide jeunes. @étudiant @demandeur d emploi @travailleur. L accès à la santé pour tous! #Guide jeunes @étudint @demndeur d emploi @trvilleur MUTUALITE SOIALISTE DU BRABANT L ccès à l snté pour tous! rembourse 40 /n L Mutulité sociliste pour t contrception Love4you.be by Mutulité Sociliste

Plus en détail

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES 10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES En Suisse, l loi fédérle du 18 décemre 1970 sur l lutte contre les mldies trnsmissiles de l homme (dite loi sur les épidémies) et l loi fédérle du 13 juin 1928 sur

Plus en détail

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection Guide d utilistion EsyMP Multi PC Projection Tble des mtières 2 À propos d EsyMP Multi PC Projection Types de réunions proposés pr EsyMP Multi PC Projection... 5 Réunions à plusieurs imges... 5 Réunions

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement.

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement. Rélistion de sites Internet PME & Grndes entreprises Offre Premium Etude du projet Réunions de trvil et étude personnlisée de votre projet Définition d une strtégie de pré-référencement Webdesign Définition

Plus en détail

Livret de l étudiant 2015-2016

Livret de l étudiant 2015-2016 Livret de l étudint 2015-2016 Le mot du directeur Soyez les bienvenus à l IUT Pris Descrtes. L'IUT ccueille chque nnée 3000 étudints, sur le site de l'venue de Versilles et, depuis cette nnée, sur le site

Plus en détail

LES RÈGLES OFFICIELLES DE LA PRATIQUE MINIBASKET

LES RÈGLES OFFICIELLES DE LA PRATIQUE MINIBASKET LES RÈGLES OFFICIELLES DE LA PRATIQUE MINIBASKET Édition mrs 2014 Document rédigé pr les membres de l Délégtion Jeunesse Commission MiniBsket et Groupe de trvil 7/11 ns LES RÈGLES OFFICIELLES DE LA PRATIQUE

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne)

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne) Février 2003 Anglis et frnçis seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Note présenté pr l Espgne) 1. INTRODUCTION 1.1 Les principles crctéristiques géogrphiques

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

VILLA SULLY L APPARTEMENT INTELLIGENT, CRÉATION GDP VENDÔME

VILLA SULLY L APPARTEMENT INTELLIGENT, CRÉATION GDP VENDÔME VILLA SULLY L APPARTEMENT INTELLIGENT, CRÉATION GDP VENDÔME En partant du constat que 95% des personnes souhaitent rester dans leur appartement, GDP Vendôme crée l appartement intelligent, nouveau concept

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch

ManSafe. pour les Utilitiés. La Protection antichute pour les Industries de l'energie. Français. TowerLatch LadderLatch MnSfe pour les Utilitiés L Protection ntichute pour les Industries de l'energie Frnçis TowerLtch LdderLtch Les questions de protection nti-chute Les chutes de huteur sont l cuse de mortlité l plus importnte

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL REGLEMET DU CLASSEMET ATIOAL / Les règles indiquées ici sont celles utilisées pour clculer les ttributions de points de l sison -. I. PRICIPES DE BASE Le clssement ntionl de l F.F.B. est le seul uquel

Plus en détail

Le plan de développement du volley ball breton

Le plan de développement du volley ball breton Le pln de développement du volley bll breton 2008-2012 crédit photo : Mrc Grgnon L dynmique du volley bll breton L Ligue de Bretgne de Volley Bll (LBVB), ssocition régie pr l loi du 1 er juillet 1901,

Plus en détail

www.oseades.com Du 12 au 23 novembre 2012 Les acteurs Oséades

www.oseades.com Du 12 au 23 novembre 2012 Les acteurs Oséades Les cteurs Osédes 70 intervennts, spécilistes de l crétion d entreprise, prtgent vec vous leur expertise et bonnes prtiques. Retrouvez les cteurs Osedes sur : www.osedes.com Du 12 u 23 novembre 2012 www.osedes.com

Plus en détail

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques

Choix binaires avec influences sociales : mode d emploi et conséquences économiques Choix binires vec influences sociles : mode d emploi et conséquences économiques Denis Phn * * CREM UMR CNRS 6, Université de Rennes /3/5 Résumé : Cette note propose une synthèse de quelques trvux conscrés

Plus en détail

Le vademecum de l apprentissage dans la fonction publique territoriale SERVICES À LA PERSONNE

Le vademecum de l apprentissage dans la fonction publique territoriale SERVICES À LA PERSONNE Le vdemecum de l pprentissge dns l fonction publique territorile SERVICES À LA PERSONNE 1 REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier pour leur disponibilité et l richesse de nos échnges toutes les personnes

Plus en détail

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le Snté & trvil en GROUPEMENT REGIONAL DE SANTE PUBLIQUE DE PICARDIE Le constt -3 à trvers l enquête décennle snté Avec l loi reltive à l politique de snté publique d oût 4, l problémtique de l snté u trvil

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

LA MARQUE DELHAIZE. LA MEILLEURE QUALITE JUSQU'À 40% MOINS CHÈRE. 6000 produits pour acheter malin

LA MARQUE DELHAIZE. LA MEILLEURE QUALITE JUSQU'À 40% MOINS CHÈRE. 6000 produits pour acheter malin Offres vlbles du jeudi 0/10 u mercredi 09/10/01. LA MARQUE DELHAIZE. LA MEILLEURE QUALITE JUSQU'À 40% MOINS CHÈRE. 6000 produits pour cter mn FR S. 41/01 DELHAIZE, LA TÉ ET LA QUALITÉ AU MEILLEUR PRIX.

Plus en détail

ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondage de WhatCar? en Angleterre.

ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondage de WhatCar? en Angleterre. 7 Hond : ANNÉES CONSÉCUTIVES ÉLUE LA MARQUE LA PLUS FIABLE selon un sondge de WhtCr? en Angleterre. Rel Time All Wheel Drive CONDITIONS FESTIVAL 2013 CR-V 2.2 i-dtec diesel 150 ch 5,6 l/100 km CR-V 2.2

Plus en détail

Compta & Gestion Commerciale

Compta & Gestion Commerciale Pour développer votre entreprise Compt & Gestion Commercile Deux logiciels, pour couvrir tous vos besoins en gestion d entreprise : de l chîne commercile (ventes, chts, stocks, sttistiques détillées )

Plus en détail

Les formations professionnelles Livret d information des services Application

Les formations professionnelles Livret d information des services Application ² Services "Utilisteur" Confince, Expertise, Performnce Les formtions professionnelles Livret d informtion des services Appliction Answers for Life (*) (*) Des réponses pour l vie Sommire 3 L formtion

Plus en détail

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de

Site web de réservations de voyages mettant en relation des clients voyageurs, des prestataires de services leur gestionnaire de Usger Gérer session utilisteur Client Système comptble Client fidélisé Gérer Suivi Rés Administrteur site de réservtion Gestionnire fidélité Gérer Fidélité Gestionnire Hotels Gérer Hotels Site web de réservtions

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

un territoire d exception

un territoire d exception Préservons un territoire d exception Une chrte de bonnes prtiques vec les cteurs du tourisme pour l préservtion des gorges de l Aveyron, des cusses proches et de l vllée de l Vère Réseu Ntur 2000, site

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Numara Asset Management Platform

Numara Asset Management Platform Numr Asset Mngement Pltform L Puissnce Tout-en-un L plteforme de gestion de prc informtique Numr Asset Mngement Pltform (NAMP) permet ux services informtiques d ccroître les niveux de service, d méliorer

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE PROJET SCIENTIFIQUE, CULTUREL, ÉDUCATIF ET SOCIAL

MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE PROJET SCIENTIFIQUE, CULTUREL, ÉDUCATIF ET SOCIAL MÉDIATHÈQUE MUNICIPALE PROJET SCIENTIFIQUE, CULTUREL, ÉDUCATIF ET SOCIAL 1 1 LA VILLE DE SAINT-GENIS-LAVAL 1.1 Présenttion 1.2 Contexte socio-économique 1.3 Politique culturelle 2 LA MÉDIATHÈQUE D'AUJOURD'HUI

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers

Microéconomie de l Incertitude M1 Banque et Marchés Financiers Microéconomie de l Incertitude M1 Bnque et Mrchés Finnciers Emmnuel DUGUET Notes de Cours, V1 2 1 Concepts de bse 5 1.1 Les loteries................................ 6 1.2 Le critère d espérnce mthémtique..................

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail

Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail CAN/CSA-Z1003-13/BNQ 9700-803/2013 Norme ntionle du Cnd Snté et sécurité psychologiques en milieu de trvil Prévention, promotion et lignes directrices pour une mise en œuvre pr étpes Avilble in English

Plus en détail

Voisines. L entretien et les réparations à la loupe. Débarrassez-vous de vos encombrants mais pas n importe comment!

Voisines. L entretien et les réparations à la loupe. Débarrassez-vous de vos encombrants mais pas n importe comment! Besoin d espce? Débrrssez-vous de vos encombrnts mis ps n importe comment! Le chuffge collectif : des chrges qu il fut mîtriser Voisins Voisines Le mgzine des loctires de l OPH Montreuillois Numéro 15

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Système de gestion des décisions des instances RECOMMANDATION

Système de gestion des décisions des instances RECOMMANDATION Système de gestion des décisions des instnces RECOMMANDATION CG : 41.01 2014/11/27 14:00 (1) Dossier # : 1146812002 Unité dministrtive responsle : Niveu décisionnel proposé : Service des finnces, Direction

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU

NOUVEAU GÎTE DU LAC TAUREAU Emplois disponibles en Hute-Mtwinie Voir ussi le détil des emplois disponibles en Hute-Mtwinie sur www.hute-mtwinie.com et sur plcement.emploiquebec.net (sélectionner St-Jende-Mth) NOUVEAU GÎTE DU LAC

Plus en détail

Partie 4 : La monnaie et l'inflation

Partie 4 : La monnaie et l'inflation Prtie 4 : L monnie et l'infltion Enseignnt A. Direr Licence 2, 1er semestre 2008-9 Université Pierre Mendès Frnce Cours de mcroéconomie suite 4.1 Introduction Nous vons vu dns l prtie introductive que

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

devant l Université de Rennes 1

devant l Université de Rennes 1 N o d ordre: 3708 THÈSE Présentée devnt devnt l Université de Rennes 1 pour otenir le grde de : Docteur de l Université de Rennes 1 Mention Informtique pr Thoms Gzgnire Équipe d ccueil : DistriCom - IRISA

Plus en détail

Convocation à la séance du Comité Technique Paritaire du lundi 22 octobre 2012 à 15 H 00 Salle du Conseil Communautaire ORDRE DU JOUR

Convocation à la séance du Comité Technique Paritaire du lundi 22 octobre 2012 à 15 H 00 Salle du Conseil Communautaire ORDRE DU JOUR CDAPP Pôle Ressources - Direction des Ressources Humines Service Action et Dilogue Socil 05/59/98/78/00 - postes 7962 et 7164 Convoction à l sénce du Comité Technique Pritire du lundi 22 octobre 2012 à

Plus en détail

Microéconomie de l Incertitude M1

Microéconomie de l Incertitude M1 Microéconomie de l Incertitude M1 Emmnuel DUGUET Notes de Cours, 2012-2013, V1 2 I Concepts de bse 5 1 Les loteries 9 2 Le critère d espérnce mthémtique 13 2.1 Le prdoxe de Sint Pétersbourg....................

Plus en détail

Section III : Défaillances d'information

Section III : Défaillances d'information Section III : Défillnces d'informtion 1) Théorie de mrchés contingents et économie de l'informtion A) L théorie des mrchés contingents B) Introduction à l économie de l informtion 2) L sélection dverse

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail