Module 2 : L analyse en composantes principales - Exercices préparatifs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Module 2 : L analyse en composantes principales - Exercices préparatifs"

Transcription

1 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs L analyse en composantes pncpales est notée ACP. Elle s applque à tous les tableau de données où les vaables sont de type quanttatf. C est la méthode de éféence pou deu asons : - c est la plus facle à epose su le plan mathématque, - c est une méthode qu peut sev de suppot à d autes technques statstques comme pa eemple la égesson othogonale, la constucton d ndcateus synthétques, la pévson d une chonque ou encoe compléte une nfomaton manquante dans un tableau. Avant de pésente fomellement la méthode de l ACP (Module suvant), on va essaye dans ce module, d ntute la démache à taves deu eemples. e eemple On consdèe le tableau suvant : Indvdus\vaables Y X Somme 6 5 La epésentaton gaphque des ndvdus dans l espace R² des deu vaables, en utlsant une base othonomée (, j), j, * j ), condut au nuage des ndvdus (nuage de égesson) Y suvant : 9 8 nuage de égesson G (X,Y) 5 j X /

2 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Avec la égesson, l est pafos possble de vsualse l nfomaton contenue dans le nuage de égesson (les pomtés elatves des 5 ponts) Le tableau des calculs pemettant de touve les éléments d une égesson su données centées (,y) et non centée (X,Y) est le suvant :. Ind Y X X XY Y y Y Y X X y y Ŷ 4-7, -, 79,84 69, 5,6 8, ,8 7,,4 89, 59,6 84, , -,,4 9, 9,6 4, ,8 7, 6,84 49, 4,6 6, , -8, 49,84 64, 77,6 9,84 Somme ,, 77,8 58, 57, 6, Il pemet de calcule les caactéstques qu condusent au paamètes de la égesson. 6 Y Y 47. n 5 5 X n 5 X n 9 5 [ ] Y Y ( 47.) V Y σ V σ [ Y ] V[ Y] n 5 5 [ X] X X ( ) 6 [ X ] V[ X] [ X,Y] [ X] σ[ cov YX XY nxy ( * 47. * ).996 XY. σ n σ 5.77 * Xσ Y.98, le coeffcent de détemnaton, nous ndque que 98% du nuage de égesson est eplqué pa la dote de égesson Y ax+ b. Il est donc possble d utlse cette dote pou ésume le nuage de égesson. La méthode de calcul des paamètes a et b de la dote de égesson consste à mnmse la somme des caés des ésdus ente les valeus obsevées Y et le valeus calculées La mnmsaton de la somme des écats au caé pote le nom de méthode des MCO. Cela s éct : ( ) Mn Y Ŷ On démonte que : ( X, Y) σ[ Y] σ[ X] cov.54 â.996 *.7 V(X).77 bˆ Y âx *.7 (la dote passe pa le pont G (X,Y ) qu est le cente de gavté du nuage des ponts des ndvdus). Ŷ.7X.7 Ŷ /

3 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Le nuage de égesson pemet de connaîte l nfomaton concenant les ndvdus du tableau. Pa eemple, on vsualse le pont poche du pont 5 et le pont lon du pont. Il est possble auss de quantfe cette nfomaton en calculant toutes les dstances au caé (théoème de Pythagoe) ente les paes de ponts et de les classe pa ode cossant. Le gaphe de égesson monte que le nuage de pont est nséé dans une ellpse au bods aplats, ce qu sgnfe que ce nuage peut ête ésumé au moyen d une dote de égesson. Cette obsevaton est confmée pa le calcul du coeffcent de coélaton. 99, ce qu sgnfe qu l este une elaton étote et postve ente X et Y. Il est donc possble de substtue au nuage de égesson, la dote Ŷ.7X. 7 ou encoe la dote su vaables centées ŷ.7 qu a pou ogne le pont G (X,Y ). (Cf le tableau pécédent pou le détal des calculs) On peut donc calcule les pojectons au sens des monde caés (paallèlement à l ae des odonnées) des 5 ponts su la dote de égesson. Ces pojectons sont données pou les vaables non centées pa les calculs Ŷ, L, Ŷ5. On constate alos que s on calcule la dstance, pa eemple, ente Ŷ et Ŷ 5 au caé, on touve envon celle du nuage de égesson ente le pont et le pont 5. Pa conséquent, l nfomaton concenant les 5 ponts su l ae Ŷ est consevée pa appot à celle du nuage de égesson. On peut donc de que l analyse de données a eu leu pusque l nfomaton est patquement dentque su l ae que dans le plan. On peut auss ésume l nfomaton contenue dans le nuage de ponts en utlsant non pas les pojectons su la dote de égesson des ponts au sens des MCO, mas leus pojectons othogonales su cette même dote, en consevant pou ogne de l ae, le pont G et en constusant un vecteu untae dont on connaît les coodonnées dans l espace R² ; les pojectons othogonales des 5 ponts su cette dote dont données pa le podut scalae ente le vecteu untae et un vecteu qu a pou ogne le pont G et pou etémté le pont à pojete. On pouat constate que, dans ce cas auss, la dstance au caé pa eemple ente le pont et le pont 5 pojetés est appomatvement dentque à celle du plan ente les mêmes ponts. L analyse de données est donc encoe éalsable en pocédant de la sote. Remaque mpotante : losque l on tavalle su les vaables centées, on a les coodonnées suvantes des vecteus et y : X X Y Y y Le podut scalae ente les vecteus et y s éct : * y ( ) * ( 7.) + L + ( 8) * (.) 57 * y y De ce fat : cov(, y) n n () D où : V() cov(, ) n et σ ( ) n y /

4 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M cov(, y) De plus : σ() σ(y) * y n y * n n * y y Pa alleus on sat que : * y * y * cos α avec α l angle fomé pa les deu vecteus. D où : cos α. Ans, losque les vaables sont centées, le coeffcent de coélaton ente les vaables est égal au cosnus de l angle fomé pa les vecteus epésentant ces vaables. Y Y Quand on cente et on édut des vaables (pa eemple y ), on fome des vecteus qu ont σ Y tous la même dmenson. ( V (y) ). De ce fat, la vaance est la dstance commune à tous les vecteus (ls se stuent su un cecle de ayon ) et ls se postonnent les uns pa appot au autes pa le coeffcent de coélaton lnéae que l on dédut à pat de l angle fomé pa les deu vecteus. Eemple Sot le tableau de données suvant : Ind\va 4 5 X (,) Repésentaton gaphque du nuage des ponts ndvdus dans l espace R² des vaables ( en abscsse, en odonnée). Le système d aes est othonomé : base (, j) telle que j, * j Les ponts du nuage consttuent l nfomaton des lgnes du tableau. Les postons elatves de ces ponts peuvent ête calculées en utlsant la dstance eucldenne. 4 j /

5 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Repésentaton gaphque du nuage des ponts vaables dans l espace système d aes est othonomé : base (, j,) telle que : j, * j * j *. R des ndvdus. Le j Les ponts du nuage consttuent l nfomaton donnée pa les colonnes du tableau. Ic auss, on peut calcule la dstance eucldenne ente les deu pont. Calcul des caactéstques des colonnes du tableau Calcul de la moyenne et de l écat type de et : V( ) 6.67 σ ( ) V( ) σ ( ). 944 Calcul de la moyenne et de l écat type de,, : V() (4.5) 85 V() (6.5) 64 V() (4) σ().5 σ().5 σ() 4 5 /

6 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Constucton du tableau des vaables centées et édutes : z σ( ) z σ( ) Z (,) Σ 8 on véfe que : z z, V(z ) V(z ) et Cov ( z,z ) z, z Repésentaton gaphque du nuage des ponts ndvdus dans l espace R des vaables centées édutes ( z en abscsse et z en odonnée). Le système d aes est othonomé : base (, j) telle que j, * j. Dans cet espace, l ogne des aes (pont ) est confondu avec le cente de gavté du tangle (Pont G(z,z ) Z j - - G Z - - Dans l espace R des ndvdus, se stuent les deu vaables centées édutes. Avec un système d aes othonomé on peut calcule : En utlsant les vaables centées édutes dans l espace à tos dmensons des ndvdus avec un système othonomé on peut calcule : d D où d d d (,z ) + + (,z ) la vaance de z 6 6 (,z ) + + (,z ) la vaance de z /

7 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Dans cet espace, la dstance au caé ente l ogne et une vaable est, à N pès, la vaance de la vaable. Quand les vaables sont centées et édutes, toutes les vaables sont équdstantes de l ogne. Cette dstance est, au nombe d obsevatons pès, la vaance des vaables. Récaptulatf : pésentaton des calculs : 4 5 X (,) Z j j σj j σ j 6 Tableau des vaables centées édutes : z z z z Z (,) 6 6 -,5,4, avec z j j j. σ 4,5 -,6 6 Z σ z j La moyenne des vaables centées et édutes est égale à. L écat type des vaables centées et édutes est égal à. De plus : cov σ() σ(y) comme σ ( ) et σ(y), le coeffcent de coélaton lnéae ente vaables est égal à la covaance. Remaque : on peut auss tate l nfomaton contenue dans le tableau de dépat en utlsant le tableau des ndvdus centés éduts. X (,) σ ) ( /

8 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M Q (,) avec qj j σ ( ) Il est possble de epésente l nfomaton contenue dans ce nouveau tableau comme pécédemment et d en te des conclusons. Calcul du podut matcel Z Z N Le ésultat de ce calcul est une matce caée, de dmenson (,), notée R, contenant les coeffcents de coélaton lnéaes des vaables. Cette matce caée R a pou dmenson le nombe de vaables. Elles possède les popétés suvantes : - Elle est symétque. - elle a des su la dagonale pncpale (les vaances des vaables) - Elle a des valeus nféeues ou égales à en valeu absolue. Dans cette matce R, on a su la dagonale les vaances des vaables, o dans l eecce pécédent on a vu que cette vaance état, au nombe d obsevatons pès, la dstance de la vaable à l ogne. Elle content de pat et d aute de la dagonale le coeffcent de coélaton lnéae ente les deu vaables. O dans l eecce pécédent, on a vu que ce coeffcent de coélaton état le cosnus de l angle fomé pa les deu vaables. L angle fomé pa les deu vaables peut donc en ête dédut. Avec la matce R, l est donc possble de epésente dans l espace les postons elatves des vaables ente elles. Cette matce R nous donne donc l nfomaton echechée concenant les vaables. C est la ason pou laquelle elle pote le nom de matce d nfomaton des vaables. Calcul du podut matcel ZZ : ZZ ' Cette matce V n est pas une matce de coélaton, mas elle y essemble. On lu donne le nom de matce d nfomaton des ndvdus. Elle est symétque ; sa dagonale est la somme des caés des ndvdus lgnes du tableau et de pat et d aute on touve la somme des poduts lgnes deu à deu des ndvdus Caactéstques de la matce R Les caactéstques d une matce sont données pa les vecteus popes assocés au valeus popes de la matce. V (,) 8 /

9 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M On appelle vecteu pope assocé à la valeu pope λ de la matce R la soluton du système d équaton homogène RX λx [R-λI]X. On sat que s dans ce système d équaton le détemnant de la matce R λι, alos ce système possède une et une seule soluton qu est X et que l on appelle la soluton tvale. C est la ason pou laquelle pou que ce système at des solutons autes que celle-c, l faut que le détemnant R λι. O ce détemnant condut à une équaton (équaton caactéstque) qu a pou vaable λ et pou degé la dmenson de la matce R. Les acnes de cette équaton donnent les dfféentes valeus de λ et potent le nom de valeus popes. Pou chacune des valeus popes, on poua calcule à pat du système de dépat, une nfnté de vecteus X qu on appelle les vecteus popes. Pam cette nfnté de vecteus popes, on echeche pa la sute le vecteu pope de nome (c est-à-de le vecteu untae). Dans ce cas on a : R X (,)(,) λ avec λ R X (,) [ R λι] X R λ λ R λ ( λ) + ( λ) Calcul du détemnant : λ R λι λ ( λ )( λ + ) (. λ) (.69 λ) λ.69 deu valeus popes de R. λ. ( λ) ( ) S on addtonne.69 +., on obtent la dmenson de la matce (le nombe de vaables du tableau). Calcul des vecteus popes assocés pou λ. 69 [ T λι] X /

10 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M / + R V On a une nfnté de vecteus popes potés pa la seconde bssectce du plan ( ),. Pou touve un vecteu pope nomé l faut que : ± + En etenant pou la valeu postve, on défnt : b vecteu pope nomé de R. Pou. λ + R V Pou touve un vecteu pope nomé l faut que : ± + b vecteu pope nomé de R. Ces vecteus popes només consttuent une nouvelle base othonomée dans laquelle la nome de chaque vecteu et leu podut scalae est nul : b b et * b * b On peut alos place les coodonnées (dans l ancenne base) de ces vecteus dans une matce (,) B, dans l odes décossant de leus valeus popes.

11 Analyse de données Module : L analyse en composantes pncpales - Eecces pépaatfs M B (,) coodonnés des vecteus b et b dans l ancen système d aes. Cette matce est une matce othogonale et véfe donc : Caactéstque de la matce V B B, sot B B I S on calcule comme pécédemment les valeus popes de la matce V : V λι c'est-à-de :.6 λ λ λ λ 5.7 on touve : λ.9 λ S on pote dans un tableau les valeus popes de V et de R on a : V R λ 5.7 λ.69 λ.9 λ. λ j λ j n On vot que s on multple les valeus popes de la matce R pa, on obtent les deu pemèes valeus popes de la matce V et que la denèe valeu pope de V est nulle. On peut démonte que les valeus popes de la matce V sont égales au valeus popes de R multplées pa N et qu l y a dans la matce V, N-n valeus popes nulles. On peut auss démonte qu l est possble de calcule les vecteus popes de V connassant ceu de R. Et donc, qu en défntve, les caactéstques de R pemettent de calcule celles de V et écpoquement. /

VECTEURS ET SCALAIRES

VECTEURS ET SCALAIRES Vecteus et scalaes VECTEURS ET SCLIRES Le peme cous «nalse vectoelle» a été publé pa Wlson et Gbbs, en 90. Ce cous eposat su les tavau de Hamlton, Cauch, Gassman et Mawell. Dès los, les équatons qu décvent

Plus en détail

P= m g. Figure 1. j, r. i, r. et f.

P= m g. Figure 1. j, r. i, r. et f. 1 1 MOUVEMENT D UN CYLINDRE SUR UN PLAN INCLINÉ On consdèe un cylnde homogène, de ayon R, de hauteu h, de densté volumque σ v et de masse m. Ce cylnde oule sans glsse su un plan nclné fasant un angle avec

Plus en détail

Cinématique du point

Cinématique du point Scences Cnématque du pont Cnématque du pont 1REPERE D'ESPACE ET REPERE DE TEPS2 11L'ESPACE PHYSIQUE2 111 Repésentaton géométque d un espace affne 2 112 Popétés des espaces vectoels2 113 Repésentaton géométque

Plus en détail

( v) L r. r r. Chapitre III : Le Moment Cinétique en Mécanique Quantique. III-1) Le moment cinétique en Mécanique Classique : Son importance.

( v) L r. r r. Chapitre III : Le Moment Cinétique en Mécanique Quantique. III-1) Le moment cinétique en Mécanique Classique : Son importance. Capte III : e Moent Cnétque en Mécanque Quantque III-) e oent cnétque en Mécanque Classque : on potance. On défnt le oent cnétque pa la quantté vectoelle. p ( v) v On pale de oent cnétque obtal pusqu l

Plus en détail

Liaisons entre Solides d un mécanisme

Liaisons entre Solides d un mécanisme cences Industelles Cous Lasons nomalsées ente soldes Lasons ente oldes d un mécansme 1èe pate : LIION NORMLIEE ENTRE OLIDE 1.1. BUT DE L MODELITION...3 1.2. CRCTERITIQUE GEOMETRIQUE DE LIION NORMLIEE...3

Plus en détail

PRINCIPE DE FERMAT INDICE DE REFRACTION

PRINCIPE DE FERMAT INDICE DE REFRACTION PRINCIPE DE FERT INDICE DE REFRCTION Le pncpe de Femat est un pncpe physque qu déct la popagaton des ayons lumneux. Un peu d hstoe Pee de Femat (1601/1608-1665) est un juste (avocat à odeaux) passonné

Plus en détail

Exercices Électrocinétique

Exercices Électrocinétique ecces Électocnétque alculs de tensons et de couants -2.1 éseau à deu malles étemne, pou le ccut c-conte, l ntensté qu tavese la ésstance 2 et la tenson u au bones de la ésstance 3 : 1) en fasant des assocatons

Plus en détail

10: Systèmes de plusieurs objets

10: Systèmes de plusieurs objets : Systèmes de pluseus objets I.Comment déct-on le mouvement lnéae d un système d objets? Le cente de masse () La dynamque et l énege mécanque d un système de objets II.Qu est-ce qu met un objet ndéfomable

Plus en détail

Caractéristiques de quelques dipôles

Caractéristiques de quelques dipôles Lycée Mohamed belhassan elouazan Saf Caactéstques de quelques dpôles Stuaton déclenchante Délégaton de Saf Blan I- Intoducton - Défntons & classfcaton on appelle dpôle tout composant électque ayant deux

Plus en détail

Analyse factorielle discriminante (AFD)

Analyse factorielle discriminante (AFD) 1 Analyse factoielle disciminante (AFD) Analyse factoielle disciminante (AFD) Résumé Méthode factoielle de éduction de dimension pou l exploation statistique de vaiables quantitatives et d une vaiable

Plus en détail

) de ce plan et un nombre réel positif r. Un point P = ( x P

) de ce plan et un nombre réel positif r. Un point P = ( x P Mathématiques e Niv. et Toisième patie : Géométie Théoie chapite 4 HAPITRE 4 ERLES 4. Equation d'un cecle donné pa son cente et son ayon 4.. Equation catésienne d'un cecle Nous savons déjà qu'un cecle

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

La Rotation, la vibration et l'énergie moléculaire Cas des molécules diatomiques

La Rotation, la vibration et l'énergie moléculaire Cas des molécules diatomiques La Rotaton, la vbaton et l'énege moléculae Cas des molécules datomques 1. Rappels de mécanque 1.1. Les coodonnées polaes y' j y O Pou expme le vecteu poston OM Dans le système de coodonnées polaes, le

Plus en détail

Dipôles électrostatiques

Dipôles électrostatiques Mchel Foc Électomagnétsme et électocnétque P0) UPM, 06/07 hapte III Dpôles électostatques III.a.. Potentel Potentel et champ céés pa un dpôle onsdéons un système de deu chages opposées, +Q et Q, stuées

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : FONCTIONS GÉNÉRALITÉS.

CHAPITRE N 1 : FONCTIONS GÉNÉRALITÉS. CHAPITRE N : FONCTIONS GÉNÉRALITÉS. I) Panoama des fonctions de éféence. Fonctions Ensemble de définition, vaiations Repésentations gaphiques = 3 + Si a > 0 f est stictement coissante su 3 f : a + b Si

Plus en détail

Le mouvement s effectue le long d une trajectoire, la trajectoire se trouve sur une courbe (droite, arc, )

Le mouvement s effectue le long d une trajectoire, la trajectoire se trouve sur une courbe (droite, arc, ) Intoduction La mécanique est l étude des mouvements et des défomations que subissent les cops sous l'effet de diveses foces. On distingue plusieus paties dans cette étude: la cinématique la statique ou

Plus en détail

Cours de Mécanique des Milieux Continus

Cours de Mécanique des Milieux Continus Cous de Mécanque des Mleu Contnus Mondhe NEFAR nsttut Supéeu de l Educaton et de la Fomaton Contnue Janve 9 Sommae CAPTRE : EEMENTS DE CACU TENSORE EN BASES ORTONORMEES.. 4. Conventon d'ndce muet... 4.

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

Choc élastique en 2 dimensions

Choc élastique en 2 dimensions Choc élastique en dimensions Pa Pascal Rebetez Juillet 008. Intoduction Nous étudions le choc élastique ente deux disques glissant sans fottement su un plan hoizontal. Cette étude est menée dans le cade

Plus en détail

Manuel pages 542 à 545

Manuel pages 542 à 545 Thème 3 Execces de fn de thème Manuel pages 54 à 545 Ces execces concenent les chaptes à 6 du manuel... Dosage spectophotométque a. M 0 = M (K) + M (Mn) + 4 M (O) = 39, + 54,9 + (4 6,0) = 58,0 gmol -.

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

β est un angle inscrit

β est un angle inscrit HAPITRE 4 : ERLES 4.1 Définitions Un cecle Γ est un ensemble de point situés à une distance donnée d'un point fixe. Le point fixe est le cente et la distance donnée le ayon du cecle. est le cente et un

Plus en détail

TD ELECTRO/MAGNETO-STATIQUE. Exercice 1: On considère les vecteurs suivants exprimés dans un repère orthonormé : r

TD ELECTRO/MAGNETO-STATIQUE. Exercice 1: On considère les vecteurs suivants exprimés dans un repère orthonormé : r TD ELECTRO/MAGNETO-STATIQUE RAPPELS MATHEMATIQUES Execice 1: On considèe les vecteus suivants expimés dans un epèe othonomé : i + 3 j k = 3i j + k = 4i 3 j 1 = 3 + - Calcule leu module. - Calcule les composantes

Plus en détail

Energétique des systèmes de solides

Energétique des systèmes de solides I Les Uls Cous CI9 : Eneétque Eneétque es sstèmes e soles oblématque : Le théoème e l énee cnétque EC applqué à un sstème e soles onne une elaton scalae ente les paamètes cnématques u mouvement les caactéstques

Plus en détail

Calcul di érentiel multiple

Calcul di érentiel multiple Calcul d éentel multple lund, mad, meced jun Table des matèes "éve" et d éente une foncton à deu aguments. Contnuté.................................................. évées patelles, caactèe C......................................

Plus en détail

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction

LA REGULATION P.I.D. 1. Introduction . Intoducton LA REGULATION P.I.D Encoe utlsé en ason du pods du passé, à la fos matéel et cultuel : matéel : gâce à la découvete de l ampl cateu opéatonnel, le peme P.I.D. est commecalsé en 930; pus dans

Plus en détail

Mécanique du Solide. Année Mohammed Loulidi. Laboratoire de Magnétisme et Physique des Hautes Energies

Mécanique du Solide. Année Mohammed Loulidi. Laboratoire de Magnétisme et Physique des Hautes Energies Flèe cences athématques et Infomatque Flèe cences de la atèe hysque écanque du olde Année 8 ohammed Lould Laboatoe de agnétsme et hysque des Hautes Eneges Dépatement de hysque Faculté des cences Unvesté

Plus en détail

Rappels cours précédent

Rappels cours précédent Plan du cous: Raels cous écédent I II IV V Hstoque de la bomécanque Notons de mécanque -> Pnces Fondamentaux Muscles et bomécanque atculae Alcaton aux athologes La lo d acton éacton (3e lo de Newton) F

Plus en détail

CHAMP ELECTRIQUE. Matière : Physique Chimie. Niveau : 1 Bac S.M. I) Electrisation de la matière:

CHAMP ELECTRIQUE. Matière : Physique Chimie. Niveau : 1 Bac S.M. I) Electrisation de la matière: Matèe : Physque Chme Nveau : 1 Bac S.M CHAMP ELECTRIQUE I) Electsaton de la matèe: 1) Electsaton pa fottement : Cetanes cops "pegne, ègle, stylo,...", losqu on les fotte, sont susceptbles de povoque des

Plus en détail

Extension tridimensionnelle de la notion d angle définie dans le plan.

Extension tridimensionnelle de la notion d angle définie dans le plan. 2 THEREME DE GAUSS 2.1 Notion d angle solide Extension tidimensionnelle de la notion d angle définie dans le plan. L angle solide dω, délimité pa un cône de demi-angle α coupant un élément de suface élémentaie

Plus en détail

DS6-2012_Corrigé (concours blanc) Système automatique de distribution d aliments pour chèvres

DS6-2012_Corrigé (concours blanc) Système automatique de distribution d aliments pour chèvres C Gabion / S6-2012_coigé (vesion: 10/03/13) page 1/7 S6-2012_Coigé (concous blanc) Système automatique de distibution d aliments pou chèves 2 Analyse de la fonction FP1 : «déplace la témie le long du ail»

Plus en détail

- 1 - MPSI-PCSI. Mécanique 1ère Période. Cours de Cinématique du Point et du Solide. D.Feautrier

- 1 - MPSI-PCSI. Mécanique 1ère Période. Cours de Cinématique du Point et du Solide. D.Feautrier - 1 - MPSI-PCSI Mécanique 1èe Péiode Cous de Cinématique du Point et du Solide D.Feautie - 2-1 Pésentation Pou compende et amélioe éventuellement un mécanisme éel, il faut d abod le modélise, afin de pouvoi

Plus en détail

Champ électrostatique dans le vide

Champ électrostatique dans le vide Flèe MI Modle Physe II lément : lectcté Cos Pof..Tadl èe pate Chapte II Champ électostate dans le vde I. Défnton On dt en ne égon de l espace exste n champ électostate s ne chage électe placée en n pont

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16 Méthode des mondres carrés Stuaton Le lancer de pods Dx adolescents droters s exercent à lancer le pods, du bras drot pus du bras gauche. Les résultats (dstances en mètres) obtenus sont les suvants : Adolescent

Plus en détail

Chapitre 3.6 L énergie potentielle gravitationnelle des astres

Chapitre 3.6 L énergie potentielle gravitationnelle des astres Chapte 3.6 L énee potentelle atatonnelle des astes Équaton énéale du taal de la oce atatonnelle Nous aons donné la dénton suante à la oce atatonnelle : m et G ˆ F F m F : Foce atatonnelle subt pa m (N

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE

DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE Pésentation Un hélicoptèe cée sa potance gâce au mouvement de otation du oto pincipal entaîné à l aide de la tubine. Pou pemette à l hélicoptèe

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

Séries statistiques doubles 4 ème Sciences Mai 2010

Séries statistiques doubles 4 ème Sciences Mai 2010 Séres statstques doubles 4 ème Scences Ma 00 A. LAATAOUI I. Nuage de ponts. Introducton Une sére statstque à deu varables, X et Y, est le résultat de l observaton des deu caractères X et Y pour chaque

Plus en détail

Chapitre 2: CINEMATIQUE DU POINT

Chapitre 2: CINEMATIQUE DU POINT I - DÉFINITIONS : Chapite : CINEMATIQUE DU POINT La mécanique est une banche de la physique qui s'intéesse aux mouvements et aux changements des positions des objets physiques. A - La cinématique : Elle

Plus en détail

Analyse vectorielle systèmes de coordonnées

Analyse vectorielle systèmes de coordonnées Analse vectoielle sstèmes de coodonnées 1 Sstèmes de coodonnées : epésentation du point Les coodonnées catésiennes emploées habituellement pou epésente un point dans l'espace à tois dimensions ne sont

Plus en détail

Exercices sur les forces, 1 ère partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 2 : Les forces

Exercices sur les forces, 1 ère partie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif terminal 2 : Les forces Date : Nom : Goupe : Résultat : / 60 Execices su les foces, èe patie Module 3 : Des phénomènes mécaniques Objectif teminal : Les foces Consine : outes les éponses numéiques doivent ête aondies au centième..

Plus en détail

Partie construction mécanique

Partie construction mécanique BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électonique Session 2007 Étude des systèmes techniques industiels AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE Patie constuction mécanique Duée conseillée

Plus en détail

DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE

DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE CPGE / Sciences Industielles pou l Ingénieu DISPOSITIF DE REGLAGE DE L INCIDENCE DES PALES D HELICOPTERE Pésentation Un hélicoptèe cée sa potance gâce au mouvement de otation du oto pincipal entaîné à

Plus en détail

G k=1/2 si cylindre homogène plein k=1 si cylindre homogène vide. = Mg sin F 0=0 0=N Mg cos 0=0 krma G. Ma G =FR 0=0. OS, 07 février

G k=1/2 si cylindre homogène plein k=1 si cylindre homogène vide. = Mg sin F 0=0 0=N Mg cos 0=0 krma G. Ma G =FR 0=0. OS, 07 février Roulement sans glssement su plan nclné Cylnde de évoluton oulant sans glsse: v = 0 v = R Moment d nete: I,y = k MR k = nombe caactésant la «fome», R N ndépendamment de la masse et de la dmenson k=/ s cylnde

Plus en détail

Notes de cours d électrostatique (classes préparatoires) Exercices et examens corrigés. Zouhaier HAFSIA. Saliha NOURI

Notes de cours d électrostatique (classes préparatoires) Exercices et examens corrigés. Zouhaier HAFSIA. Saliha NOURI Insttut épaatoe au Etudes d Ingéneus El-ana Ecole Supéeue des Scences et Technque de Tuns Notes de cous d électostatque (classes pépaatoes) Eecces et eamens cogés Zouhae HAFSIA Insttut épaatoe au Etudes

Plus en détail

III - Approximation de l optique géométrique - rayon lumineux.

III - Approximation de l optique géométrique - rayon lumineux. III - Appoimation de l optique géométique - aon lumineu. Un faisceau lumineu de lage section peut ête, à l aide de diaphagmes, amené à un pinceau étoit. n peut mathématiquement idéalise ce pinceau pa une

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

TD N 2 : Actions mécaniques

TD N 2 : Actions mécaniques Execice : Table Détemine sous fome d un seul toseu amené en, l ensemble des actions mécaniques qui s execent su la table epésentée ci-dessous. z Action mécanique de type foce F = Fz s appliquant en A y

Plus en détail

SIXIEME PARTIE LINEARITE

SIXIEME PARTIE LINEARITE 76 SIXIEME PARTIE LINEARITE I LINEARITE 1. Noton de modèle mathématque Une étude de lnéaté et un ca patcule d'ajutement d'un modèle mathématque u de donnée epémentale. On appelle modèle mathématque, toute

Plus en détail

COURS L2- PC, E2i (ESGT, ENSIM),), L2-MATH Partie II: Magnétostatique. Objectifs. 1. Exemples d applications du champ magnétique

COURS L2- PC, E2i (ESGT, ENSIM),), L2-MATH Partie II: Magnétostatique. Objectifs. 1. Exemples d applications du champ magnétique COURS L- PC, E (ESGT, ENSM),), L-MATH Pate : Magnétostatque Objectfs obnes de Helmholtz 1. Exemples d applcatons du champ magnétque. Etude le champ magnétque cée pa des couants constants (Lo de ot-savat,

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Force et champ électrostatiques

Force et champ électrostatiques Mécanique & Électicité http://membes.lycos.f/wphysiquechimie Pemièes S Foce et champ électostatiques Execice 75 Soient deux chages immobiles placées dans le vide en A (q = - 0-8 C) et en B (q = 4.0-8 C).

Plus en détail

Axes principaux d inertie

Axes principaux d inertie Axes pincipaux d inetie Théoème: se démonte en algèbe linéaie Pou tout point d un solide, il est toujous possible de choisi un epèe othonomé au point tel que la matice epésentant le tenseu d inetie soit

Plus en détail

Electrostatique : révisions de PCSI Compléments

Electrostatique : révisions de PCSI Compléments lectostatique : évisions de PCSI Compléments I lectostatique ; évisions de PCSI : Loi de Coulomb, calculs diect du champ et du potentiel : * Gadient d une somme et d un poduit : gad gad [ f g ] gad [ f

Plus en détail

Comment aborder l étude du régime transitoire d un circuit?

Comment aborder l étude du régime transitoire d un circuit? 0-03 xecces Électocnétque PTSI omment abode l étude du égme tanstoe d un ccut? 3 Méthode De manèe généale : Le l énoncé Ouve-t-on ou feme-t-on l nteupteu à t = 0? Établ la les) condtons) ntales) ègles

Plus en détail

IV - Théorème des travaux virtuels. Forces généralisées.

IV - Théorème des travaux virtuels. Forces généralisées. Unveté u Mane - Faculté e Scence etou Sujet - héoème e tavaux vtuel Foce généalée 41 Enoncé Sot le foce uvante : F : foce onnée (connue) ont la lo e compotement et onnée, : éacton (nconnue auxlae), f :

Plus en détail

Mécanisme de mise en mouvement de porte de Jet.

Mécanisme de mise en mouvement de porte de Jet. Sciences Industielles Filièe MP, PSI, PT Mécanisme de mise en mouvement de pote de Jet. TD Statique Pote avions Desciption du système Le schéma cinématique modélise patiellement le mécanisme d ouvetue

Plus en détail

Statique, postures d équilibre, forces et moments aux articulations

Statique, postures d équilibre, forces et moments aux articulations Statique, postues d équilibe, foces et moments aux aticulations Chapite 1 L objet de toutes études biomécaniques est d analyse au taves d un double système de foces (foces intenes et extenes) les postues

Plus en détail

DEVOIR EN TEMPS LIBRE A RENDRE LE 17 /02/11 ECS 2

DEVOIR EN TEMPS LIBRE A RENDRE LE 17 /02/11 ECS 2 DEVOIR EN TEPS LIBRE A RENDRE LE 7 /0/ ECS EX : : Le but de ce poblème (dot les tos pates sot dépedates) est l'étude du temps passé das ue mae pa u usage quad u ou pluseus guchets sot à la dsposto du publc,

Plus en détail

CHUTE D UN SOLIDE DANS UN CHAMP DE PESANTEUR UNIFORME

CHUTE D UN SOLIDE DANS UN CHAMP DE PESANTEUR UNIFORME CHAPITRE P11 CHUTE D UN SOLIDE DANS UN CHAMP DE PESANTEUR UNIFORME I) DÉFINITIONS. 1) Poids d un solide et champ de pesanteu 2) Champ de pesanteu unifome 3) Chute II) ÉTUDE DE LA CHUTE LIBRE 1) Étude expéimentale

Plus en détail

Mouvements de particules chargées dans des champs électriques et magnétiques

Mouvements de particules chargées dans des champs électriques et magnétiques Mouvements de paticules chagées dans des champs électiques et magnétiques I Champ électique seul : 1 - Analogie fomelle : On considèe une paticule chagée ponctuelle M (+ q) de masse m en mouvement dans

Plus en détail

Version du 16 janvier 2017 (17h39)

Version du 16 janvier 2017 (17h39) CHAPITRE. DYNAMIQUE DU SLIDE..................................... -. -.. Intoduction......................................................... -. -.. Moment cinétique d un solide............................................

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

(b) J 0 = lim. x k (x + 1) 2 = 1. ( 1) k 1 I k = k=1 1/5

(b) J 0 = lim. x k (x + 1) 2 = 1. ( 1) k 1 I k = k=1 1/5 ÉCS Un Coigé de l épeuve EDHEC 5 S 5 mai 5 Poposition de coigé pou le seveu de l APHEC, pa Nicolas Maillad (colasmaillad@fee.f. Eecice. n ( + est continue et positive su [ ; [ et n. Comme ( + n+ n +, l

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé - Statistiques Descriptives

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire Corrigé - Statistiques Descriptives UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année unverstare 2017 2018 L1 Économe Cours de B. Desgraupes Corrgé - Statstques Descrptves Séance 10: Régresson lnéare Corrgé ex. 1: Vtesse et dstance

Plus en détail

CHAPITRE 14 : OSCILLATEURS MECANIQUES FORCES

CHAPITRE 14 : OSCILLATEURS MECANIQUES FORCES PCSI CHAPITRE 4 : OSCILLATEURS MECANIUES ORCES /5 CHAPITRE 4 : OSCILLATEURS MECANIUES ORCES I. INTRODUCTION Nous étudons dans c chapt ls oscllatons focés d un systè écanqu sous à un foc snusoïdal. Tout

Plus en détail

1 Lois de Kepler, lois de Newton...

1 Lois de Kepler, lois de Newton... bsevatoie de Lyon Les lois de Kele démontées avil 0 Lois de Kele, lois de Newton.... Les lois de Kele emièe loi : Les lanètes décivent une ellise dont le oleil occue l un des foyes. = a( e +e cos( F c

Plus en détail

1. Dissociation thermique du carbonate de calcium

1. Dissociation thermique du carbonate de calcium UNIVERSIE IERRE E MARIE CURIE Module de Chme, DEUG SCM Sectons SCM 11-1-13 et 14 Examen du 13 jun 00 Aucun document n est autosé L usage des calculatces est ntedt Duée : 3 heues CORRIGÉ 1. Dssocaton themque

Plus en détail

Outils mathématiques

Outils mathématiques Themodnamique - Chapite 0 LES COAISSACES - Déivées patielles Déinition : Soit une onction de deu vaiables et La déivée patielle pa appot à de la onction est la onction des deu vaiables et, notée, telle

Plus en détail

Chapitre 4.1 La cinétique de rotation

Chapitre 4.1 La cinétique de rotation Chapite 4.1 La cinétique de otation La dynamique du cops igide Un cops igide est un système de N paticules dont la distance ente chaque paie de paticules doit ête maintenue constante gâce à des foces intenes.

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

Estimation paramétrique

Estimation paramétrique stmaton aamétque Maa João enas Laboatoe I3S, CS-USA féve 7 Les enttés s e base e l'estmaton aamétque sace es aamètes sace es obsevatons sace es aamètes vae valeu nconnue [ ] obsevatons mesuées ˆ estmateu

Plus en détail

Chapitre VII : Angle Solide

Chapitre VII : Angle Solide Chapite VII : Angle Solide de : Apès une étude attentive de ce chapite, vous seez capable défini un angle plan et donne l expession de l angle sous lequel on voit un ac de coube défini un angle solide

Plus en détail

L e c t u r e s o b l i g a t o i r e s 1

L e c t u r e s o b l i g a t o i r e s 1 L e c t u e s o b l g a t o e s Selon l auteu du module, les lectues oblgatoes espectent le dot d auteu et ne contevennent en aucun cas au copyght. . LECTURES OBLIGATOIRES *One elevant mage must be nseted

Plus en détail

Théorie des Noeuds. Sylvestre Blanc

Théorie des Noeuds. Sylvestre Blanc Théoie des Noeuds Sylveste Blanc 2 Contents I Intoduction 3 1 Définitions............................. 3 2 Quotients............................. 5 3 Constuie un système de poids depuis un invaiant de

Plus en détail

Mathématiques 1 Niv.1 et 2 GEOMETRIE Exercices chapitre 4

Mathématiques 1 Niv.1 et 2 GEOMETRIE Exercices chapitre 4 Mathématiques 1 Niv.1 et 2 GOMTRI xecices chapite 4 1. Les codes et F sont paallèles; = 66 et F= 112. Le ayon du cecle vaut 65. étemine la distance ente les deux codes. F 2. Les deux cecles sont tangents,

Plus en détail

Quelques phénomènes d optique atmosphérique

Quelques phénomènes d optique atmosphérique Quelques phénomènes d optque atmosphéque Jean-Mae Malhebe, 01/2009 L ac en cel acs de 42 et 50 (emaque l nveson du sens de dspeson) La éfacton de la lumèe à l ntéeu des gouttes d eau condut à la fomaton

Plus en détail

2. Simplification d un rapport de nombres complexes.

2. Simplification d un rapport de nombres complexes. chaptre. Calcul du module et de l argument d une pussance d un nombre complexe.. Smplfcaton d un rapport de nombres complexes. 3. Pour montrer qu un nombre complexe est réel. 4. Pour montrer qu un nombre

Plus en détail

Polytech Paris Sud 1

Polytech Paris Sud 1 Polytech Pas Sud I INTRODUCTION : La matèe dans tous ses états... 5 I- Dfféents types d nteactons... 5 I-- Lason onque... 5 I-- Lason de Van De Waals... 6 I--3 Lason hydogène... 6 I--4 Lason covalente...

Plus en détail

LES VECTEURS EXPLICITATION CONDITIONS

LES VECTEURS EXPLICITATION CONDITIONS ICHE DE PRÉSENTATION ICHE DE PRÉSENTATION ICHE DE PRÉSENTATION OBJECTI(S) Tace un vecte V. Détemine ses coodonnées. Calcule sa mese. Effectue des opéations s les vectes. Ête capable à l'issue des tavaux.

Plus en détail

Cours 1 LA STATIQUE du CORPS SOLIDE

Cours 1 LA STATIQUE du CORPS SOLIDE Cous L STTIQUE du CRPS SLIDE L'intoduction L'objet et les Modèles de la Mécanique Mécanique Classique (Newtoneén) est une patie de la phsique, dans laquelle on étudie les lois fondamentales de mouvement

Plus en détail

Sciences Industrielles

Sciences Industrielles Sciences Industielles Cente d intéêt : Cinématique Duée : heues maxi PSI Lycée Clemenceau - Nantes Execices complémentaies Etude cinématique d une pompe hydaulique (extait du sujet TPE PSI 97) Desciption

Plus en détail

Le fonctionnement des régimes en comptes notionnels. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le fonctionnement des régimes en comptes notionnels. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénèe du 28 janve 2009 9 h 30 «Les dfféents modes d acquston des dots à la etate en épatton : descpton et analyse compaatve des technques utlsées» Document N

Plus en détail

Partie A : DETECTION. Donc Δλ <0, c est donc le spectre III où Δλ= λ - λo <0 car λo >λ Cela correspond à l instant A où Vr est négative

Partie A : DETECTION. Donc Δλ <0, c est donc le spectre III où Δλ= λ - λo <0 car λo >λ Cela correspond à l instant A où Vr est négative Patie A : DETECTION 1-Faie coesponde les instants A, B et C avec les 3 configuations 1, 2 et 3 et avec les 3 décalages spectaux I, II et III. Justifie pou un seul des 3 cas. instants configuation décalage

Plus en détail

Statistique descriptive

Statistique descriptive Index 1 page 180 Diagamme en boîte... 1 page 181 Mesue une dispesion... page 181 minimise une dispesion... 5 4 page 181 Le symbole Σ.... 6 TP page 189 Effet de stuctue... 7 10 page 191... 9 16 page 19

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le théorème de Gauss. Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le théorème de Gauss. Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCI (O.Ganie Le théoème de Gauss Olivie GANIE Définition : I Flux du champ électostatique oit un champ électostatique défini dans un domaine de l espace. uface (Σ (C oienté n E ( θ uface

Plus en détail

LES CHALEURS DE REACTION

LES CHALEURS DE REACTION TERMOCIMIE I Ce chapte de themochme a été édgé à pat des ouvages suvants : «TERMODYNAMIQUE CIMIQUE» de Bénon, Audat, Busquet et Mesnl (édteu ACETTE Supéeu) «REACTION CIMIQUE» Collecton Punet (édteu DUNOD)

Plus en détail

- PROBLEME D ELECTROMAGNETISME 1 -

- PROBLEME D ELECTROMAGNETISME 1 - - D ELECTROMAGNETIME 1 - ENONCE : «Populson pa vole solae» DONNEE : vtesse de la lumèe dans le vde : cste unveselle de la gavtaton : masse du olel : 1 an = 1 UA = 7 3,161 s M = 1,991 3 kg c = 31 ms G =

Plus en détail

2C/a Interrogation de Mathématique n 0 septembre C/b Interrogation de Mathématique n 0 septembre 2016

2C/a Interrogation de Mathématique n 0 septembre C/b Interrogation de Mathématique n 0 septembre 2016 C/a Inteogation de Mathématique n 0 septembe 016 1) Quel est l opposé de 16? Code et justifie! Calcule (indique les étapes!) ) 9 5 6 17 5 3) 1 4 (8 4) Ecis la phase coespondant à ce calcul : 4) 1 8 5)

Plus en détail

SYSTÈMES TEMPS RÉEL EMBARQUÉS. Ordonnancement optimal de tâches pour la consommation énergétique du processeur

SYSTÈMES TEMPS RÉEL EMBARQUÉS. Ordonnancement optimal de tâches pour la consommation énergétique du processeur Unvesté Pas XII Val de Mane Faculté des Scences et Technologes Année : 004 THÈSE pou obten le gade de Docteu de l Unvesté Pas XII Val de Mane Dscplne : Infomatque SYSTÈMES TEMPS RÉEL EMBARQUÉS Odonnancement

Plus en détail

Dipôle magnétostatique

Dipôle magnétostatique DA - 3 janvie 5 Le but des calculs qui suivent est de monte exactement qu au loin, une distibution d extension finie de couants est équivalente à l ode le plus bas à un dipôle magnétique a. e calcul est

Plus en détail

Electrotechnique. Chapitre 2 Ferromagnétisme et circuits magnétiques. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition 25/05/2010

Electrotechnique. Chapitre 2 Ferromagnétisme et circuits magnétiques. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition 25/05/2010 Electotechnque Électomagnétsme Mchel PIOU Chapte 2 Feomagnétsme et ccuts magnétques Édton 25/05/2010 Extat de la essouce en lgne MagnElecPo su le ste Intenet Table des matèes Feomagnétsme et ccuts magnétques

Plus en détail

MECANIQUE DYNAMIQUE D UN SOLIDE EN ROTATION EQUILIBRAGE. 1 Etude dynamique d un solide en rotation autour d un axe fixe O G

MECANIQUE DYNAMIQUE D UN SOLIDE EN ROTATION EQUILIBRAGE. 1 Etude dynamique d un solide en rotation autour d un axe fixe O G Sciences Indusielles Dynamique d un solide en otation - Equilibage MECANIQUE DYNAMIQUE D UN SLIDE EN RTATIN EQUILIBRAGE Etude dynamique d un solide en otation autou d un axe fixe Paamétage du poblème :

Plus en détail

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1 EXERCICE 1. Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 1.1. (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ). 1.. (5 )( + 6 ); ( + ) ( ). 1.. 1.. 1.5. 1+ ; 1 ; +. 1+ 7 + + + 1. 1+ α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Travaux Dirigés de M 1

Travaux Dirigés de M 1 TD M 1 Coection PCSI 2 2013 2014 Tavaux Diigés de M 1 Execice 1 : Déplacement d un point matéiel le long d une came Un point matéiel A est asteint à se déplace dans le plan x d un éféentiel R, le long

Plus en détail

Introduction à l étude du mouvement des satellites artificiels. 1. Introduction et forces en présence. 1.1 Principes fondamentaux de la mécanique

Introduction à l étude du mouvement des satellites artificiels. 1. Introduction et forces en présence. 1.1 Principes fondamentaux de la mécanique Intoducton à l étude du mouvement des satelltes atfcels Davd Sénéchal Dépatement de physque et Cente de echeche en physque du solde Unvesté de Shebooke, Shebooke (Québec) JK R (veson 7/6/98) Table des

Plus en détail

KHERKHARE ABDELKRIM. Commande floue en poursuite et stabilisation des systèmes non linéaires incertains

KHERKHARE ABDELKRIM. Commande floue en poursuite et stabilisation des systèmes non linéaires incertains MNSR D L NSGNMN SURUR D L RCHRCH SCNFQU UNVRS FRH BBS SF UFS (LGR) Mémoe de Magste pésenté au dépatement d lectotechnque Faculté des Scences de l ngéneu pou obten le dplôme de Magste en utomatque a KHRKHR

Plus en détail

Magnétostatique : révisions de PCSI Compléments

Magnétostatique : révisions de PCSI Compléments Magnétostatique : évisions de PCSI Compléments I) Vecteu densité volumique de couant, loi d Ohm locale, effet Hall et foce de Laplace : 1 Vecteu densité volumique et intensité : On considèe un ensemble

Plus en détail