Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réseaux linéaires. C Fig 1-a Fig 1-b Fig 1-c Fig 1-d"

Transcription

1 etour au menu éseaux lnéares Défntons Un réseau électrque lnéare est un ensemble de dpôles lnéares, relés par des conducteurs de résstance néglgeable. On suppose que le réseau content au mons un générateur. Un réseau est consttué de b «branches» connectées par n «nœuds» et formant m «malles». Un nœud est un pont de joncton de pluseurs conducteurs. Une branche est une porton de crcut entre deux nœuds. Une malle est un parcours fermé, consttué de branches et ne passant qu une seule fos par un nœud donné. A B A E B A E F B B A C D D D D C e C C Fg -a Fg -b Fg -c Fg -d EXEPLES. -a Pour ce réseau, on a b, n 0, m. -b : b, EAD, E, EBC. n, E et. m, AEDA, EBCE, ABCDA. -c : b 5, EAD, EF, E, F, FBC. n, E, F,. m 6, AEDA, EFE, FBCF, AFDA, EBCE, ABCD. -d : b 6, AB, BC, CD, DA, BD, AeC. n 4, A, B, C, D. m 7, ABDA, BCDB, ABCDA, ABCeA, ADCeA, ABDCeA, ADBCeA. éseaux en régme permanent Connassant les f.e.m. des générateurs et les résstances du réseau, résoudre celu-c c est détermner l ntensté du courant qu crcule dans chacune des branches.. éthode générale de résoluton Il exste b branches dans le réseau donc b courants nconnus. Les n nœuds et les m malles donnent a pror n + m équatons. Comme en général n + m > b, l faut trouver un système complet de b équatons lnéarement ndépendantes. Comme l exste n nœuds ndépendants, l faut étuder b n + malles. Équatons pour les nœuds Le nœud d ndce est la joncton de p branches (d ndce j) parcourues par des courants I j.

2 La lo de conservaton de l électrcté (premère lo de Krchhoff) s écrt sous la forme algébrque suvante : p I j 0 j Équatons des malles La malle d ndce content q branches. La dfférence de potentel entre les extrémtés de la branche j s écrt U j. Comme la malle consttue un parcours fermé, on a (seconde lo de Krchhoff) : () q U j 0 j () En procédant unquement à des regroupements en sére, on peut transformer toute branche j de la malle en un générateur de f.e.m. E j en sére avec une résstance j parcourue par le courant I j. (S la branche ne content pas de générateur alors E j 0). La lo des malles peut donc auss s écrre sous la forme : q q E. I 0 () j j j Les sommes sont des sommes algébrques et l écrture correcte des sgnes des dfférences de potentel consttue la seule dffculté du problème. j j La méthode la plus ratonnelle consste à fare le chox d un sens de parcours sur la malle étudée (chox arbtrare) et à chosr pour chaque branche un sens pour le courant. La f.e.m. d un générateur est comptée avec le sgne de la borne par laquelle on entre dans celu-c. Les d.d.p. aux bornes des résstances sont postves s le courant dans la branche a le même sens que le sens de parcours et négatves dans le cas contrare. On écrt que la somme des tensons est nulle. S à l ssue du calcul, on obtent pour le courant d une branche une valeur négatve, c est que le courant réel de cette branche crcule dans le sens opposé à celu qu a été chos.. On obtent un système lnéare de équatons à nconnues de la forme : qu peut s écrre sous la forme matrcelle suvante : E E E (4) [].(I) (V) (5) [] est une matrce dont la dmenson des éléments est celle d une résstance. (I) et (V) sont des vecteurs colonnes à éléments.. ésoluton du système En multplant à gauche la matrce [] par son nverse, on tre : S la branche content un récepteur polarsé, l faut fare l'étude pour les deux sens du courant. Selon celu-c, le «récepteur» se comporte sot comme un récepteur sot comme un générateur.

3 [ ].[].(I) [ (I) [].(U) ].(V) [].(U) La dmenson des éléments de [] est celle d une conductance. La valeur du courant dans la branche j est donc : I. U j j Il est auss possble d utlser la méthode de Kramer pour la résoluton du système. S Δ est le détermnant de la matrce [], Δ j le détermnant de la matrce obtenue en remplaçant la j e colonne de [] par la colonne (V), on a : j I j Δ Δ S, l est plus smple d utlser la méthode de substtuton pour résoudre le système. Dès que est supéreur à, la résoluton manuelle du système est fastdeuse. On cherche alors à mettre en oeuvre les méthodes de smplfcaton des réseaux qu permettent de n étuder que les branches pertnentes. (6). Lo de Poullet Dans le cas où le réseau ne comporte qu une malle, l est possble de transformer le crcut ntal en un crcut ne comportant qu un seul générateur, dont la f.e.m. est la somme algébrque des f.e.m. des générateurs de la malle ( E E ) et une seule résstance. E I Fg. L ntensté dans le crcut est donc : I E E Cette relaton consttue la lo de Poullet..4 Exemples a éthode générale On cherche les courants dans toutes les branches du crcut de la fgure. Le chox du sens des courants dans les 5 branches est arbtrare. Il y a pour cet exemple tros courants à calculer I, I et I car la lo des nœuds en B et C donne : I 4 I I et I 5 I I + Fg. Claude Poullet (physcen franças)

4 Les flèches en pontllés volets ndquent les sens de parcours, choss arbtrarement, des malles étudées. Pour la malle ABFA, on obtent : (V A V B ) + (V B V F ) + (V F V ) + (V V A ) 0 Sot : (I I ) + +.(I ) 0 De même : 6.(I I ) +.(I ) + 7.(I I ) 0 (malle FBCEF) 7(I I ) + 4.(I ) 6 0 (malle ECDE) D ou la représentaton matrcelle du système : I I I 6 Pour résoudre ce système lnéare, l sufft d nverser la matrce : on la transpose, pus on remplace dans la transposée chaque terme par son cofacteur(attenton au sgne) dvsé par le détermnant. On peut auss utlser un logcel spécalsé. Clquez c pour résoudre cet exemple. I I I ésoluton par la méthode de Kramer : (pour obtenr la varable, on dvse le détermnant de la matrce obtenue en remplaçant la e colonne par la colonne des constantes par le détermnant de la matrce ntale I ,0 A; I 0,86 A; I,09 A EAQUE : Comme I 5 0, A est négatf, le courant dans la branche CE crcule dans le sens contrare à celu de la flèche de la fgure. Les courants réels I et I crculent dans le sens contrare des flèches. b éthode par substtutons fg. 4 On cherche à détermner V A se en équaton : I I + I malle BAB : malle CAC : ésoluton : De la dfférence (a).(b), on tre : 40 5 sot I, A. V A A 0,5 V. et donc : I,5 A et I 0,05 (a) (b)

5 Théorème de llman V V I I VA I Vref fg.5 V I V On consdère un nœud A auquel aboutssent branches ; les potentels V des extrémtés des branches sont tous défns par rapport à un même potentel de référence V ref ; est la résstance de la branche et sa conductance. La lo des nœuds s écrt : I I + I + + I 0 V VA V VA V VA V V ). + V V ). + + (V V ). ( A ( A A 0 A. V. V Le potentel du pont A par rapport à celu de la référence commune est donc : V. V A (8) EXEPLE : Sur le schéma de la fgure 4, on prend le pont comme orgne des potentels. On a donc V B V, V C 0 V, V 0. VB V V + C + V A V A , V emarques : Sot I le courant dans la branche. Il peut être ntéressant d écrre le théorème de llman sous la forme suvante : I + V. V A Le théorème de llman (qu est une autre façon d écrre la lo des nœuds) permet dans de nombreux cas de résoudre rapdement un réseau mas l faut l applquer correctement : Lors de la mse en œuvre, ne pas oubler de fare fgurer au dénomnateur les branches dont le potentel de l extrémté est nul! Clquez c pour fare d autres exercces. 4 Théorème de superposton Ce théorème découle drectement de la lnéarté des équatons de Krchhoff : un dpôle consttué de dpôles lnéares est un dpôle lnéare. Dans un réseau lnéare, l est possble de remplacer un ensemble de dpôles par un dpôle équvalent. La relaton (6) montre que le courant I j dans une branche est la somme de termes de la forme j. U, les j ayant la dmenson d une conductance. Jacob llman (physcen amércan) contemporan

6 L ntensté du courant dans une branche d un réseau comprenant pluseurs générateurs est la somme des ntenstés, que ferat passer, dans cette branche, chaque générateur consdéré solément comme actf, les autres générateurs du réseau étant alors passfs. endre passf un générateur, c est le remplacer par sa résstance nterne. EXEPLE : Sur le schéma de la fgure 4, on remplace successvement chaque générateur par un court-crcut. S E 0 la résstance équvalente entre A et est (5 Ω // 0 Ω) 6 Ω U est la tenson aux bornes d une résstance de 6 Ω dans un crcut de résstance totale égale à 6 Ω almenté par une tenson E. U.6/(0 + 6) 4,5 V S E 0 la résstance équvalente entre A et est (0 Ω // 0 Ω) 5 Ω La tenson U ndute entre A et par le seul générateur E est égale à : U 0.5/(5 + 5) 5 V On en dédut : V A U + U 0,5 V Clquez c pour fare d autres exercces sur le prncpe de superposton. 5 Crcuts équvalents 5. Théorème de Thévenn 4 On consdère un réseau comprenant des dpôles actfs et passfs et on s ntéresse au fonctonnement d un dpôle D partculer. Il est traversé par un courant I et la d.d.p. entre ses bornes est U. Supposons que D sot solé du reste du réseau. S ce reste de réseau est actf, la f.e.m. mesurée entre A et B vaut E T : c est la tenson en crcut ouvert. S l est rendu passf c est-àdre s les générateurs sont remplacés par leurs résstances nternes, la résstance mesurée entre A et B vaut T. On remplace D par une source de tenson déale de f.e.m. U. D après le théorème de superposton, le fonctonnement du crcut est nchangé. Le courant I est la superposton d un courant I P correspondant à la passvaton de toutes les sources autres que U et d un courant I A où seule la source U est passvée : I I P + I A éseau passvé éseau actvé A U B A B Fg. 6 I P Dpôle actvé I A Dpôle passvé 4 Lous Thévenn (physcen franças) S le générateur qu remplace D est seul à être actf le reste du réseau est équvalent à T : I P U/ T S on passve ce générateur, l est équvalent à une résstance nulle : le reste du réseau débte dans ce fl le courant I A E T / T Ce courant est le courant de court-crcut entre A et B. I I A + I P E T / T U/ T L équaton du crcut équvalent est donc :

7 U E T Cette équaton est celle d un générateur de tenson que l on nomme le générateur de Thévenn du crcut. Les deux crcuts de la fgure 7 sont équvalents et l applcaton de la lo de Poullet au crcut de drote donne de façon trvale : E T ( T + D) T Fg. 7 Un réseau lnéare, vu entre deux bornes A et B, peut être remplacé par un générateur de tenson de f.e.m. E T et de résstance nterne T. E T est la d.d.p. mesurée à vde entre A et B. T est la résstance mesurée entre A et B quand D est retré du crcut et que tous les générateurs du réseau sont remplacés par leurs résstances nternes. 5. Théorème de Norton C est la transformaton duale de celle de Thévenn. La source de tenson (E T, T ) est remplacée par une source de courant (I N, N ). Fg. 8 S on remplace D par un court-crcut, le courant qu crcule entre A et B est : I N E T / T E T / N E T. N N est la résstance entre A et B quand les générateurs du réseau sont passvés. L équaton du crcut équvalent est donc : I I.U Un réseau lnéare, vu entre deux bornes A et B, peut être remplacé par une source de courant d ntensté I N et de résstance nterne N. I N est le courant de court-crcut entre A et B. T est la résstance mesurée entre A et B quand D est retré du crcut et que tous les générateurs du réseau sont remplacés par leurs résstances nternes. La connassance d un modèle équvalent permet la déducton mmédate du modèle dual car T N Les paramètres des générateurs équvalents sont relés par : E. I Quand on étude un dpôle partculer d un réseau, les méthodes de Thévenn et de Norton sont très effcaces car elles permettent de remplacer un crcut complexe par un crcut élémentare dans lequel les calculs sont mmédats. 5. Exemples d applcaton On cherche, en utlsant des équvalents Thévenn et Norton du crcut de la fgure 4, à détermner U V A N N T T N

8 Équvalent Thévenn La parte du crcut stuée à drote de A (malle ACA) est remplacée par le générateur E T, T. La résstance T est celle qu est vue entre A et quand E est remplacé par un courtcrcut : T (0 Ω // 5 Ω) 6 Ω. La tenson E T est la d.d.p. entre A et quand la parte gauche du crcut est débranchée. C est la chute de tenson dans la résstance A qu est almentée par le générateur E en sére avec AC : E T 0.{0/(0+5)} 8 V. On forme ans une malle unque dans laquelle le courant est égal à : I ( + 8) / (0 + 6),5 A. Fg. 8 On en dédut V A V AB + V B 0.,5 + 0,5 V Équvalent Norton On remplace le générateur E et la résstance entre BA par le générateur de Norton équvalent (I /0, A et 0 Ω). On fat de même pour le générateur E : I 0/5 4/ A et 5 Ω. L ensemble est équvalent à un générateur de courant I I + I qu débte dans une résstance 0 équvalente à (0 Ω // 5 Ω // 0 Ω) sot 0/8 Ω. La d.d.p. entre A et est donc : 0 0,5 V. On peut noter sur cet exemple la complète analoge entre les théorèmes de Norton et de llman. Clquez c pour fare d autres exercces. 6 Théorème de Kennelly 5 La transformaton suvante est parfos utlsée pour la smplfcaton de crcuts comportant des dérvatons. Équvalence étole-trangle Les deux crcuts de la fgure sont équvalents s les valeurs de leurs résstances sont lées par les relatons ndquées c-dessous. Fg. 5 Arthur Kennelly (physcen amércan) 86-99

9 Le passage de la structure trangle (ABC) à la structure étole (OABC) s obtent par les relatons : S on déconnecte le pont A, l dot y avor égalté des mpédances entre B et C. Z + // ( + ). On tre les tros égaltés suvantes : ; + ; En sommant les premères égaltés et en retranchant la e, on dédut : Pour la transformaton nverse, on rele B et C : la conductance entre A et B-C s écrt alors : Z a ( Z a // ou + ( // ) + + On calcule de même /Z b et /Z c et l on calcule /Z a + /Z b /Z c Il vent : sot : On peut auss écrre que : S S + +. as comme : on dédut : + + Les relatons récproques sont équvalentes à : Clquez c pour tester ces relatons Concluson Les dfférentes méthodes étudées sont équvalentes mas pour l étude d un réseau partculer certanes sont meux adaptées que d autres. La prncpale dffculté de ce type de problèmes est de trouver la méthode la plus pertnente. La méthode de llman, souvent très effcace, n est pas la panacée et la méthode de Thévenn dot être utlsée auss souvent que possble car elle permet de transformer des crcuts complexes en des crcuts types élémentares. La mse en œuvre smultanée de pluseurs méthodes peut auss s avérer utle. etour au menu

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal».

Résumé. Sommaire. «Toute théorie n est bonne qu à condition de s en servir pour passer outre». André Gide in «Journal». «Toute théore n est bonne qu à condton de s en servr pour passer outre». ndré Gde n «Journal». Résumé L usage des los de Krchhoff permet de toujours trouver les tensons et courants dans un réseau électrque

Plus en détail

4 METHODES D ANALYSE DES RESEAUX

4 METHODES D ANALYSE DES RESEAUX V V 4 METHOES LSE ES ESEUX 4. Introducton L analyse des réseaux en régme établ ou permanent repose sur les los ntrodutes dans les chaptres précédents : - la lo des malles : la somme des dfférences de potentel

Plus en détail

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu

Méthodes d étude des circuits linéaires en régime continu Méthodes d étude des crcuts lnéares en régme contnu Cadre d étude : n réseau électrque (ensemble de dpôles électrocnétques relés par des conducteurs flformes de résstance néglgeable) consttue un crcut

Plus en détail

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu

EC 2 Étude des circuits linéaires en régime continu Étude des crcuts lnéares en régme contnu PS 2016 2017 Objet du chaptre : donner des outls pour détermner l état électrque d un crcut : potentels des dfférents nœuds par rapport à un nœud chos comme référence

Plus en détail

Circuits en courant continu

Circuits en courant continu Crcuts en courant contnu xercce On consdère les tros montages suvants : montage montage montage ) Montrer que le premer montage équvaut à une résstance unque eq telle que : + eq ) Montrer que le deuxème

Plus en détail

GEL Circuits LOIS ET THÉORÈMES DE CIRCUITS

GEL Circuits LOIS ET THÉORÈMES DE CIRCUITS GEL2945 Crcuts LOIS ET THÉORÈMES DE CIRCUITS Objectfs comprendre et être capable d utlser les los de Krchhoff; reconnaître les éléments en sére ou en parallèle dans un crcut complexe; obtenr les dpôles

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. u 1 R C u C Calculer : u E ; u 1 ; u 2 ; i E ; i 1 et i R 1 ; R 2 ; R C et R E. i C

Lycée Viette TSI 1. u 1 R C u C Calculer : u E ; u 1 ; u 2 ; i E ; i 1 et i R 1 ; R 2 ; R C et R E. i C TD 07 Dpôles lnéares II. Los de Krchhoff (1) et lo d Ohm 1. On consdère le montage suvant : ( V cc = 15 V ; u C = 6,0 V ; V C = 6,0 V ; V B = 0,60 V; 2 = 1,6 m ; B = 0,07 m ; C = 10,0 m ). C R 1 u 1 R

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. Corrigé TD 01

Lycée Viette TSI 1. Corrigé TD 01 Lycée ette TSI 1 x 1 Los de Krchhoff et lo d'ohm Corrgé TD 1 u cc C u C 15 6 6 u u + B + 6 9 u 1 cc u 15 9 6 B + C 1,7 m 1 B +,7 + 1,6 1,67 m C + 1 + 1 + 1,67 1,7 + 1,6 11,67 m u1 6 1,59 k 1 1,67.1 Ω u

Plus en détail

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1

: Circuit Electrique en Régime Stationnaire (Part1 CH1-EC1 : Crcut Electrque en Régme Statonnare (Part1 Part1) 1/ 1/3 ) Défntons Générales :.1) Défntons : Crcut électrque (ou réseau électrque) : Ensemble de composants relés entre eux par des fls de joncton

Plus en détail

TD ARQS. Modèle de pile. Capteur de déformation R R R R R R R R R R 1 J J 2 R R R R

TD ARQS. Modèle de pile. Capteur de déformation R R R R R R R R R R 1 J J 2 R R R R TD RQS Modèle de ple n générateur présente une dfférence de potentel de 22V quand l est traversé par une ntensté du courant de 2. La dfférence de potentel monte à 30V lorsque l ntensté du courant descend

Plus en détail

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus :

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus : 1. Une dode est utlsée dans le montage c-dessous : 3,3 générateur + 2,5 =4,5 V V Fgure 43 Des relevés effectués sur cette dode branchée en drect sont donnés dans le tableau c-dessus : v (V) 0 0,6 0,7 0,8

Plus en détail

Dipôle RC : Exercices

Dipôle RC : Exercices Dpôle : xercces xercces 1 : QM Un condensateur est placé dans un crcut. Le schéma ndque les conventons adoptées. hosr dans chacune des phrases suvantes, la proposton exacte. On donne q A = q 1. la tenson

Plus en détail

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension

1 Réponse d un circuit RC série à un échelon de tension Lycée Naval, Sup. Sgnaux Physques.. Crcut lnéare du premer ordre Crcut lnéare du premer ordre 1 éponse d un crcut C sére à un échelon de tenson On s ntéresse à la réponse d une assocaton sére {conducteur

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Élec 1 Fondements de l électrocinétique

Élec 1 Fondements de l électrocinétique Élec 1 Fondements de l électrocnétque Lycée Germane Tllon - Physque-Chme - TSI 1-2017-2018 Contenu du programme offcel : Notons et contenus Charge électrque, ntensté du courant. Potentel, référence de

Plus en détail

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction

TP 6: Circuit RC, charge et décharge d'un condensateur - Correction TP 6: Crcut C, charge et décharge d'un condensateur - Correcton Objectfs: Savor utlser un multmètre. Savor réalser un crcut électrque à partr d'un schéma. Connaître l'nfluence d'un condensateur dans un

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices

Chap. 7 : Le dipôle RL Exercices Termnale S Physque Chaptre 7 : e dpôle Page 1 sur 8 xercce n 3 p170 1. a. unté d nductance est le henry de symbole H. b. e nom de cette unté provent du physcen amércan Joseph Henry : http://fr.wkpeda.org/wk/joseph_henry

Plus en détail

Élec 2 Les dipôles linéaires dans l ARQS

Élec 2 Les dipôles linéaires dans l ARQS Élec 2 Les dpôles lnéares dans l ARQS Lycée Polyvalent de Montbélard - Physque-Chme - TSI 1-2016-2017 Contenu du programme offcel : Notons et contenus Dpôles : résstances, condensateurs, bobnes, sources

Plus en détail

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation.

Fiche technique : diagonalisation, trigonalisation. Fche technque 4 : dagonalsaton trgonalsaton - - Fche technque : dagonalsaton trgonalsaton Dagonalsaton de matrces le prncpe pour dagonalser en pratque une matrce est smple : calculer les espaces propres

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

( ) ou en Ampère par seconde ( A.s ) -1.

( ) ou en Ampère par seconde ( A.s ) -1. ELECTROCINETIQUE R.Duperray Lycée F.BUISSON PTSI E L E C T R O C I N E T I Q U E : C O N C E P T S D E B A S E La scence des crcuts électrques est une scence jeune qu s appue fondamentalement sur les los

Plus en détail

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF)

RESEAUX LINEAIRES EN REGIME SINUSOIDAL FORCE (RSF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) ESEAX LINEAIES EN EGIME SINSOIDAL FOE (SF) Plan (lquer sur le ttre pour accéder au paragraphe) ********************** I. Exemple prélmnare... II. La notaton complexe....

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

Circuits linéaires du premier ordre

Circuits linéaires du premier ordre Électrcté - haptre 2 rcuts lnéares du premer ordre Introducton... 2 I Étude d un dpôle sére...3 1 omportements lmtes d un condensateur...3 2 harge d un condensateur : réponse d un dpôle à un échelon de

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction

Devoil libre N 6 2ème TSI 1 Correction CPGE- Lycée technque Mohammeda Devol lbre N 6 Correcton Mathématques Exercce 1 : Un compact de R est une parte bornée fermée http://mathscpge.wordpress.com 1 http://mathscpge.wordpress.com CPGE- Lycée

Plus en détail

Clemenceau. Lois fondamentales de l électrocinétique. Exemple du courant continu. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Lois fondamentales de l électrocinétique. Exemple du courant continu. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. PCSI - Physqe Lycée Clemencea PCSI (O.Graner) Los fondamentales de l électrocnétqe Exemple d corant contn Olver GNIE PCSI - Physqe I Défntons sr les crcts électrqes : éseax et dpôles : Un résea est n crct

Plus en détail

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève

Mathématiques B30. Les nombres complexes Module de l élève Mathématques B30 Les nombres complexes Module de l élève 00 Mathématques B30 Les nombres complexes 10 y axe magnare Module de l élève 4+6 x -10 10 axe réel --4 Bureau de la mnorté de langue offcelle 00-10

Plus en détail

Leçon 2. LE CIRCUIT RC

Leçon 2. LE CIRCUIT RC Leçon. LE CIRCUIT RC Rappels - Les conventons en électrcté On chost un sens postf du courant (flèche de ) et on lu assoce la tenson aux bornes du dpôle D (flèche de u). Deux chox de conventon sont possbles

Plus en détail

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2

UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérique Elémentaire FichedeTDno2 1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MM5: Analyse Numérque Elémentare FchedeTDno2 1 Que peut-on dre d une méthode tératve dont la matrce a un rayon spectral nul? 2 Etuder les méthodes de Jacob et Gauss-Sedel pour

Plus en détail

Exercices type Bac Nombres complexes

Exercices type Bac Nombres complexes Exercces type Bac Nombres complexes Exercce 1 : Pour chaque queston, une seule réponse est exacte. Chaque réponse juste rapporte 1 pont. Une absence de réponse n est pas sanctonnée. Il sera retré 0,5 pont

Plus en détail

Feuille d'exercices : Puissance, transformateur & actionneur

Feuille d'exercices : Puissance, transformateur & actionneur Feulle d'exercces : Pussance, transformateur & actonneur P Coln 12 janver 2017 1 Pussance moyenne consommée par un dpôle On consdère le montage suvant fonctonnant en régme snusoïdal de pulsaton ω. La pussance

Plus en détail

EXERCICE 1 : ÉTUDE EXPÉRIMENTALE DE DIPÔLES ÉLECTRIQUES (6 points)

EXERCICE 1 : ÉTUDE EXPÉRIMENTALE DE DIPÔLES ÉLECTRIQUES (6 points) Polynése jun 2009 http://labolycee.org EXERCICE 1 : ÉTUDE EXPÉRIMENTALE DE DIPÔLES ÉLECTRIQUES (6 ponts) Les tros partes sont ndépendantes. 1. Dpôles «résstance et condensateur en sére» Pour étuder ce

Plus en détail

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire

UE MAT234. Notes de cours sur l algèbre linéaire UE MAT234 Notes de cours sur l algèbre lnéare Matrces - Systèmes lnéares - Détermnants - Dagonalsaton Dans tout ce document, K désgne ndfféremment le corps des nombres réels IR, ou celu des nombres complexes

Plus en détail

1 ère S Le plan muni d un repère

1 ère S Le plan muni d un repère 1 ère S Le plan mun d un repère Ce chaptre fat sute à celu des vecteurs du plan bectf : consolder et compléter les bases de géométre analtque dans le plan de seconde (repérage des ponts dans le plan) I

Plus en détail

... électron libre...

... électron libre... PCI CHAPITRE 4 : LOI GENERALE DAN L APPROXIMATION QUAI- TATIONNAIRE 1/6 CHAPITRE 4 : LOI GENERALE DAN L APPROXIMATION QUAI-TATIONNAIRE I INTRODUCTION Nous abordons dans ce chaptre l électrocnétque, e la

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES

VI INERTIE GEOMETRIE DES MASSES VI INERTIE EOMETRIE DE ME Dans l étude de la dynamque des systèmes matérels et des soldes l est mportant d étuder la répartton géométrque des masses, afn d exprmer smplement les concepts cnétques qu apparassent

Plus en détail

LES AMPLIFICATEURS LINÉAIRES INTÉGRÉS : a.l.i

LES AMPLIFICATEURS LINÉAIRES INTÉGRÉS : a.l.i LE AMPLIFICATEU LINÉAIE INTÉGÉ : a.l. A Mse en stuaton : Présentaton du système : ystème de tr ac almentaton et déchargement automatque des postes de destnaton ( vor lvre de cours page ) B appels : éalser

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les fonctions de référence

1 ère S Exercices sur les fonctions de référence ère S Eercces sur les fonctons de référence Détermner par le calcul les nombres qu sont confondus avec leur mage par la foncton «carré» Détermner par le calcul les nombres qu sont confondus avec leur mage

Plus en détail

Méthode des résidus pondérés

Méthode des résidus pondérés Produt propre d un opérateur Méthode des résdus pondérés Ecrture d un opérateur u avec Ω les coordonnées spatales x, y, z p dans Ω Pour un opérateur lnéare u u u u avec α, β des nombres quelconques Pour

Plus en détail

Equilibres chimiques et loi d action des masses

Equilibres chimiques et loi d action des masses Cnétque et thermodynamque chmques CHI305 Chaptre 8 Equlbres chmques et lo d acton des masses CHI305 Chaptre 9 : Equlbres chmques et lo d acton des masses I. Equlbres chmques II. Affnté chmque, monôme des

Plus en détail

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008

Corrigé de l épreuve d Optique / BTSOL 2008 Corrgé de l épreuve d Optque / BTSOL 2008 J.Hormère (4 ma 2008) Important Ce corrgé n a pas de valeur offcelle et n est donné qu à ttre nformatf par Acuté, sous la responsablté de son auteur. Optque géométrque

Plus en détail

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent

CHAPITRE V. Formes différentielles sur les variétés. I. Espace tangent CHAPITRE V Formes dfférentelles sur les varétés I. Espace tangent Sot M une varété dfférentable de dmenson n et U = (U, ϕ ) I un atlas de M. On note par ϕ j := ϕ ϕ 1 j le dfféomorphsme entre les ouverts

Plus en détail

Fonctionnement en dynamique du transistor bipolaire L'amplificateur

Fonctionnement en dynamique du transistor bipolaire L'amplificateur Fonctonnement en dynamque du transstor bpolare L'amplfcateur On consdère le montage Emetteur commun polarsé par un pont de résstances. On l'attaque à son entrée par un générateur de sgnaux snusoïdal de

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1 EXERCICE 1. Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 1.1. (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ). 1.. (5 )( + 6 ); ( + ) ( ). 1.. 1.. 1.5. 1+ ; 1 ; +. 1+ 7 + + + 1. 1+ α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling

Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg. Electronique C.Ling III.) Etude de l'amplfcateur opératonnel. 3.1) Introducton : C'est un composant électronque analogque. Il consttue une brque de base dans un crcut électronque. Il peut réalser dverses opératons sur un

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous UTILS MATHEMATIQUES L1 SVG 1 Paul Broussous Chaptre II. Nombres complees Défnton. L ensemble C des nombres complees est formé des epressons de la forme +, et nombres réels avec les règles : (Egalté) +

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Un condensateur est un dipôle, constitué de deux armatures conductrices en regard séparées par une mince couche isolante appelée diélectrique.

Un condensateur est un dipôle, constitué de deux armatures conductrices en regard séparées par une mince couche isolante appelée diélectrique. Fche élève 4 èmes Math -Sc.exp- sc.tech- sc.inf I / Descrpton: Le condensateur Lycée Soukrne Teboulba Prof : EN HL JWHE ) Schéma de prncpe d un condensateur : Délectrque ( mca, paper hulé...) ) Défnton

Plus en détail

1 ère S Fonctions de référence

1 ère S Fonctions de référence ère S Fonctons de référence Cette méthode est dffcle à mettre en œuvre pour certanes fonctons ; nous étuderons un ben melleur moyen cette année. 4 ) Tableau de varaton (pour mémore) bectfs : - Revor et

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

Table des matières. Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 1/20 Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 2/20

Table des matières. Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 1/20 Y.MOREL L'amplificateur intégré linéaire Page 2/20 Table des matères I Présentaton :...3 II Fonctonnement en régme lnéare :...3 III Le montage suveur :...4 III.1 Montage et oscllogrammes:...4 III.2 Démonstraton :...4 IV Le montage amplfcateur nverseur

Plus en détail

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B

Contrôle du mardi 21 janvier 2014 (3 heures 30) 1 ère S1. Partie B 1 ère S1 ontrôle du mard 1 janver 01 ( heures 0) Le barème est donné sur 0. Parte B Pour la fabrcaton d un lvre, un mprmeur dot respecter sur chaque page des marges de cm à drote et à gauche, cm en haut

Plus en détail

Nombre dérivé d une fonction (2) Plan du chapitre

Nombre dérivé d une fonction (2) Plan du chapitre Nombre dérvé d une foncton (2) Plan du captre Introducton : Nous poursuvons l étude des tangentes en procédant par pettes touces. Dans le captre précédent, nous avons défn la noton de nombre dérvé d une

Plus en détail

Application du premier principe à la réaction chimique

Application du premier principe à la réaction chimique Applcaton du premer prncpe à la réacton chmque Le premer prncpe de la thermodynamque étude les transferts d énerge (transfert de chaleur d un corps à un autre), les transformatons d un type d énerge en

Plus en détail

Travaux pratiques de Mathématiques. Ajustement

Travaux pratiques de Mathématiques. Ajustement I.U.T de Sant-azare Département de Géne cvl E LETTRES CAPITALES OM(S) : PRÉOM(S) : GROUPE : Travaux pratques de Mathématques Ajustement Travaux pratques de Mathématques joseoun.fr Page 1 / 7 Travaux pratques

Plus en détail

Electronique Générale

Electronique Générale Electronque Générale Dr. Faza MEHE Dr. Faza MEHE nversté Mohamed Seddk en Yaha Jjel 5 EPLQE LGEENNE DEMOTQE ET POPLE MNSTEE DE L ENSEGNEMENT SPEE ET DE L EHEHE SENTFQE NVESTE MOHMED SEDDK EN YH - JJEL

Plus en détail

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16

CUEEP Département Mathématiques T902 : Méthode des moindres carrés p1/16 Méthode des mondres carrés Stuaton Le lancer de pods Dx adolescents droters s exercent à lancer le pods, du bras drot pus du bras gauche. Les résultats (dstances en mètres) obtenus sont les suvants : Adolescent

Plus en détail

Attaques algébriques

Attaques algébriques Attaques algébrques Un nouveau genre d attaques, appelé attaques algébrques, a été ntrodute récemment. Les attaques algébrques récupèrent la clef secrète par la résoluton d un système surdétermné d équatons

Plus en détail

-1-1. Consigne de tension A = 1 A = A = 0,476. Puis, on effectue la somme des tracés des gains en db et la somme des phases.

-1-1. Consigne de tension A = 1 A = A = 0,476. Puis, on effectue la somme des tracés des gains en db et la somme des phases. Exercce 5 ASSERVISSEMENT DE VITESSE CORRECTION AVEC UN P.I.D. -Détermner K 3 K = 3 t mn K = 5 t mn V 6 V - Détermner les transmttances G, T,et A, avec C(p) =, sachant que le gan en boucle ouverte est égal

Plus en détail

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS

FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS FACTORISATION DE POLYNÔMES SUR DES CORPS FINIS 1. Introducton La factorsaton est l un des ponts où l analoge entre nombres enters et polynômes se rompt. Par exemple, en caractérstque nulle, on peut trouver

Plus en détail

1. f f = 4Id si et seulement si on a l égalité sur les matrices associée : A 2 = 4I A

1. f f = 4Id si et seulement si on a l égalité sur les matrices associée : A 2 = 4I A Corrgé HEC III eco 005 par Perre Veullez EXERCICE. Dans cet exercce, n est un enter supéreur ou égal à. On note E l espace vectorel R n et Id l applcaton dentté de E. L obet de l exercce est l étude des

Plus en détail

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire

Cours 2. Méthode des différences finies Approche stationnaire Cours Méthode des dfférences fnes Approche statonnare Technque de dscrétsaton en D Constructon du système Prse en compte des condtons aux lmtes Noton de convergence Extenson au D Verson 09/006 (E.L.) NF04

Plus en détail

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même.

Dire qu un entier naturel est premier signifie qu il admet deux diviseurs : un et lui-même. Vdoune Termnale S Chaptre spé Arthmétque PPCM et nombres premers Nombre premer Dre qu un enter naturel est premer sgnfe qu l admet deux dvseurs : un et lu-même. Zéro est-l un nombre premer? Un est-l un

Plus en détail

( ), dans les conditions standards, va

( ), dans les conditions standards, va THERMOCHIMIE R. Duperray Lycée F.BUISSON PTSI U T I L I S A T I O N D E S T A B L E S D E S G R A N D E U R S T H E R M O D Y N A M I Q U E S S T A N D A R D Dans le chaptre précédent, nous avons vu l

Plus en détail

5. Relations d équivalences

5. Relations d équivalences 5. Relatons d équvalences Il est naturel de classfer des choses et on le fat tout le temps. Les nombres naturels sont de deux sortes : ceux qu sont pars et ceux qu sont mpars. On consdère Par et Impar

Plus en détail

Machines à courant continu

Machines à courant continu PSI Mossan 212 Machnes à courant contnu Mars 213 Machnes à courant contnu I appels Force de Lorentz et de Laplace Force de Lorentz Force de Laplace ouple des forces de Laplace ÝÑ F L qp ÝÑ E ` v ^ q ÝÑ

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les fonctions polynômes du second degré

1 ère S Exercices sur les fonctions polynômes du second degré ère S Exercces sur les fonctons polynômes du second degré 5 Mêmes questons que dans l exercce avec la foncton f défne sur par f ( x) x x Dans chaque cas, dresser sans rédger le tableau de varaton de la

Plus en détail

1 ère S Exercices sur les limites (3)

1 ère S Exercices sur les limites (3) ère S Exercces sur les lmtes () n donne c-dessous la courbe représentatve d une oncton déne sur l ntervalle ]0 ; + [ Dre s : - l axe des ordonnées semble asymptote à la courbe ; - la drote semble asymptote

Plus en détail

FICHE MATIERE. Unité d enseignement : Electronique 1

FICHE MATIERE. Unité d enseignement : Electronique 1 FCHE MATERE Unté d enegnement : Electronque 1 ECUE n 1 : Electronque Générale Chaptre 1 La ode à Joncton Nombre d heure/chaptre : 4h Cour ntégré Sytème d évaluaton : Contnu OBJECTFS E L ENSEGNEMENT : -

Plus en détail

II MOMENTS - TORSEURS

II MOMENTS - TORSEURS II OENTS - TORSEURS Le torseur est l'outl prvlégé de la mécanque. Il sert à représenter le mouvement d'un solde, à caractérser une acton mécanque et à formuler le PFD (prncpe fondamental de la dynamque),

Plus en détail

Induction électromagnétique N (1)

Induction électromagnétique N (1) http://www.abderrazekseddk.stesled.com/ Inducton électromagnétque 4 ème c,m&t I- Rappel 1/ Champ magnétque crée par un amant drot Le vecteur champ magnétque en un pont M est noté B r qu a pour : B r Drecton

Plus en détail

Établir une relation entre deux tables

Établir une relation entre deux tables Access 2013 Tables Relatons entre les tables Access 2013 Établr une relaton entre deux tables Les dfférents types de relaton entre les tables Établr une relaton entre les tables de la base de données va

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE

BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I. Durée : 3 heures Coefficient : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE BTS INFORMATIQUE DE GESTION SESSION 2002 E2 : MATHÉMATIQUES I Durée : heures Coeffcent : 2 ÉPREUVE OBLIGATOIRE Le (la) canddat (e) dot trater tous les eercces. La qualté de la rédacton, la clarté et la

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes LGL Cours de Mathématques 6 Les nombres complexes Notaton, Défnton A Introducton et notatons Dans l'ensemble des enters naturels, une équaton telle que x + 5 admet une soluton. Pour que l'équaton x + 5

Plus en détail

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1

Contrôle du lundi 19 novembre 2012 (45 minutes) 1 ère S1 1 ère S1 Contrôle du lund 19 novembre 01 (45 mnutes) Compléter le tableau c-dessous donnant la dstrbuton de fréquences pour cet échantllon (calculs au broullon, fréquences sous forme décmale) : Prénom

Plus en détail

Leçon n 1 : Loi de Coulomb

Leçon n 1 : Loi de Coulomb 1/6 Leçon n 1 : Lo de Coulomb 1. Electrsaton par frottement (trbo électrcté) Les premers phénomènes d'orgnes électrques ont été commentés en 6 av JC par le phlosophe Thalès de MILLET : "Il est cureux de

Plus en détail

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1 1 L1 MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 Equvalence d effets à ntérêts composés. Deux effets sont équvalents à une date donnée, s escomptés au même taux ls ont à cette date la même valeur actuelle. Un effet

Plus en détail

ÉTUDE DU CIRCUIT RL «SÉRIE»

ÉTUDE DU CIRCUIT RL «SÉRIE» ÉTUDE DU CICUIT L «SÉIE» Queston 1 : Prendre un transformateur ( boîte blanche) ; repérer les bornes du prmare ( rouges ) et les bornes du secondare ( nores ). éalser le crcut c-dessous. Le prmare sera

Plus en détail

M3 ÉNERGIE(S) D UN POINT

M3 ÉNERGIE(S) D UN POINT M3 ÉNERGIE(S) D UN POINT MATÉRIEL OBJECTIFS Les prncpes fondamentaux de la dynamque ou los de Newton ( Cf. Cours M2) permettent d établr les équatons dfférentelles du mouvement, leur résoluton fournt l

Plus en détail

2. Simplification d un rapport de nombres complexes.

2. Simplification d un rapport de nombres complexes. chaptre. Calcul du module et de l argument d une pussance d un nombre complexe.. Smplfcaton d un rapport de nombres complexes. 3. Pour montrer qu un nombre complexe est réel. 4. Pour montrer qu un nombre

Plus en détail

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique

Chap.4 Application du 2 e principe aux réactions chimiques Evolution et équilibre d un système chimique Chap.4 Applcaton du e prncpe aux réactons chmques Evoluton et équlbre d un système chmque 1. Entrope standard de réacton 1.1. (Rappels) e prncpe de la thermodynamque 1.. Défnton et méthodes de calcul de

Plus en détail

Exercices sur les courbes en coordonnées polaires dans le plan

Exercices sur les courbes en coordonnées polaires dans le plan Exercces sur les courbes en coordonnées polares dans le plan Dans le plan orenté P mun d un repère orthonormé drect,, polare sn. ) Détermner les symétres de ; en dédure un domane d étude. ) Etuder et tracer

Plus en détail

Circuits linéaires en régime continu

Circuits linéaires en régime continu ÉLETROINÉTIQUE chaptre 2 rcts lnéares en régme contn Dans ce chaptre, on se place nqement dans le cas des régmes contns : les tensons et les ntenstés dans le crct sont constantes. Les crcts pevent alors

Plus en détail

BOBINE A NOYAU DE FER

BOBINE A NOYAU DE FER Cours Electrotechnque GE AMARI.Mansour CHAPITRE : 0 BOBIE A OYAU DE FER Contenu : -Rappels... 3.-Electromagnétsme... 3.-Représentaton de Fresnel... 4.Consttuton 5 3.Etude de onctonnement 5 3.-Equatons

Plus en détail

Editions ENI. Access Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Access Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Access 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Relatons entres les tables Tables Établr une relaton entre deux tables Les dfférents types de relaton entre les tables Établr une relaton entre

Plus en détail

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire

IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 7. Programmation non linéaire IFT575 Modèles de recherche opératonnelle (RO 7. Programmaton non lnéare Fonctons convees et concaves Sot et deu ponts dans R n Le segment de drote jognant ces deu ponts est l ensemble des ponts + λ( -

Plus en détail

Electrocinétique : régime permanent (Corrigé) Ex 0 : application des lois de Kirchoff.

Electrocinétique : régime permanent (Corrigé) Ex 0 : application des lois de Kirchoff. lectrocnétqe : régme permanent (Corrgé) x : applcaton des los de Krchoff. Posons d'abord les éqatons électrqes : lo de nœd : 1 + 2 + 3 = (1) (attenton à l'orentaton des condcters). los de malles : 1 1

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

= E. I Introduction : II Principe de fonctionnement du hacheur série : Le hacheur série. II.1 Présentation :

= E. I Introduction : II Principe de fonctionnement du hacheur série : Le hacheur série. II.1 Présentation : CAG I Introducton : e hacheur sére. es hacheurs sont des convertsseurs statques contnu-contnu. Ils permettent, à partr d'une tenson contnue fxe, d'obtenr une tenson contnue de valeur dfférente. Son symbole

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Bblothèque d exercces Énoncés L Feulle n 8 Fractons ratonnelles Exercce Décomposer + 4 Décomposer + + + Décomposer + + + 4 Décomposer 4 + + 5 Décomposer 4 6 Décomposer 5 + 4 + 7 Décomposer 5 + 4 + ( )

Plus en détail

Leçon n 1 : Loi de Coulomb

Leçon n 1 : Loi de Coulomb 1/9 Leçon n 1 : Lo de Coulomb 1. Electrsaton par frottement (trbo électrcté) Les premers phénomènes d'orgnes électrques ont été commentés en 6 av JC par le phlosophe Thalès de MILLET : "Il est cureux de

Plus en détail

Aspects rigoureux de la mécanique statistique à l équilibre

Aspects rigoureux de la mécanique statistique à l équilibre Aspects rgoureux de la mécanque statstque à l équlbre Jéréme Boutter et Gulhem Semerjan Examen du 6 jun 2013 Le sujet est formé de deux partes ndépendantes. Vous rédgerez leurs solutons sur deux copes

Plus en détail