H. Ait Ader, M. Hamizi, NE. Hannachi

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "H. Ait Ader, M. Hamizi, NE. Hannachi"

Transcription

1 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 Evaluaio de l effor d arracheme e des déformaios moyees das les boulos d acrage des assemblages de pieds de poeaux sous chargeme saique H. Ai Ader, M. Hamizi, NE. Haachi aboraoire de modélisaio des maériaux e des srucures de Géie Civil, Uiversié Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, Dépareme de Géie civil, Faculé du Géie de la cosrucio, Algérie, Résumé : Eudier aujourd hui les pieds de poeaux comme éa des assemblages parfaieme ariculés ou parfaieme rigides es ue approche qui sous ou sur esime le comporeme réel de ces assemblages. Das cee commuicaio, ue approche par élémes fiis calcula l effor d arracheme das le boulo d acrage es proposée. Pour eir compe du comporeme réel de l assemblage, ous avos cosrui u modèle par élémes fiis, qui ie compe des o liéariés géomériques e maérielles, du coac e de la fissuraio das la fodaio e béo armé. Pour éudier le soulèveme de la plaque d assise, ous avos opé pour ue loi de coac uilaéral à laquelle es ajouée ue loi de froeme de ype Coulomb. a résoluio umérique es assurée par la méhode du agragie augmeé. e modèle développé pour l éude de la fodaio es basé sur le cocep de la fissure diffuse fixe e celui de la fissure diffuse ourae auquel es rajoué u modèle élaso -plasique e compressio. Nous avos aussi eu compe de l adhérece ere le boulo d acrage e le béo de la fodaio. D u poi de vue des caracérisiques de maériaux, l adhérece es ifluecée par l éa de surface du boulo d acrage e la résisace du béo. effor d arracheme aisi que les déformaios moyees le log du boulo so, à chaque pas d aalyse, évalués. Absrac : Cosiderig he colum bases as beig perfecly ariculaed or perfecly rigid is a approach which uder or overesimae he real behaviour of hese assemblies. I his commuicaio, a approach usig fiie elemes calculaig he wrechig effor o he achor bol is proposed. The model was buil akig i accou he geomerical ad maerial o lieariies of he coac ad crackig i he reiforced cocree foudaio. To sudy he risig of he base plae, a uilaeral coac law was chose o which he Coulomb fricio law is added. The umerical resoluio is esured by he icreased agragie mehod. The developed model o sudy he foudaio o he cocep of he fixed diffused crack o which a elasoplasic model i compressio is added. We also ook accou of he adherece bewee he achor bol ad he cocree of he foudaio. From a poi of view of he maerial characerisics, adherece is iflueced by he surface qualiy of he achor bol ad he resisace of he cocree. The effor of wrechig as well as he average deformaios alog he bol is, wih each sep of aalysis, evaluaed 1

2 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 Mos clefs : Pieds de poeau, boulo d acrage, effor d arracheme, o liéariés géomériques e maérielles, coac, adhérece e résisace du béo. 1 Iroducio U assemblage es u disposiif qui perme de réuir e de solidariser plusieurs pièces ere elles, e assura la rasmissio e la répariio des diverses solliciaios ere les pièces, sas géérer de solliciaios parasies. assemblage d u pied de poeau es composé, gééraleme, d ue fodaio e béo armé qui repose sur le sol, d u poeau e forme de I, de H ou de secio creuse, des boulos d acrage, d ue plaque d assise e d u colis de cime. Si aujourd hui dimesioer chacu de ces composas es à la porée de chaque igéieur, le comporeme des assemblages à la base des poeaux, par core es peu cou [1-3]. e comporeme d u assemblage poeau fodaio es guidé par plusieurs paramères : e degré de fixié de l assemblage [4], la plaque d assise [5-6], le boulo d acrage, les o liéariés de coac plaque d assise massif de fodaio e les o liéariés de maériaux. 2 Comporeme des boulos d acrage E gééral, les boulos d acrage uilisés das les assemblages poeau fodaio e so pas e acier à haue résisace. Ils so pluô fais d acier aya des coraies de rupure (F u ) de 380 à 400 Mpa. a résisace ulime de chaque boulo es égale à 0,75 A b.f u [7] où A b es l aire omiale du boulo. a cosae 0,75 ie compe de la présece des files. Pour aeidre cee force, il es parfois écessaire d uiliser u croche ou ue plaque d assise, el qu idiqué sur la figure (1). Ce ype d acrage focioe suiva deux mécaismes différes qui peuve êre associés. D ue par l adhérece ere la ige e le béo e d aure par par la buée ere la rodelle ou la plaque d acrage e le béo [8]. Du poi de vue des caracérisiques maériaux, l adhérece es ifluecée par l éa de surface de la ige (les files) e la résisace du béo [9]. e phéomèe de buée déped de la rigidié de la rodelle ou de la plaque d acrage aisi que de la résisace e racio e compressio du béo [8]. Si la rigidié de la rodelle ou de la plaque es suffisae, u côe de béo avec ue icliaiso des fissures à 45 peu êre arraché [8]. E ea compe des éudes éumérées ci-dessus, ous avos cosrui u modèle simple par élémes fiis e rois dimesios basé sur l aalyse o liéaire des srucures pour simuler le comporeme d u assemblage poeau-fodaio. e modèle ie compe des o liéariés du béo ype smeared crack model [10], de la o liéarié de coac ere la semelle e la plaque d assise où il simule le soulèveme de la plaque d assise e où le froeme au iveau de l ierface de la plaque d assise béo es pris e compe. a discréisaio es assuré par des élémes quadraiques à 4 œuds [11]. e modèle es implaé das le code de calcul CASTEM développé par le Cere d Eergie Aomique (C.E.A.). Figure 1. es boulos d acrages 3 Gesio du coac 3.1 Méhode de péalisaio Cee méhode gère le coac ere u œud e ue surface e es pas limiée au coac œud- œud. De plus, elle e écessie pas la défiiio de surfaces esclave e maîresse car la procédure es la même pour ous les œuds des corps déformables e coac. 2

3 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 a méhode de la péalisaio cosise à iroduire cee codiio das la focioelle de l éergie oale sous la forme suivae : Ä ( u ) Ç ( u ) Ä g Ä g (1) 2 avec u le veceur de déplaceme odaux à l isa, g le veceur des iersices odaux à l isa, Ä le coefficie de péalisaio e ( u ) la focioelle de l éergie oale associée aux corps de coac. E miimisa la focioelle (1), l équaio variaioelle discrèe qui lui es associée es : Ç ( u ) Ä g ÄÇg Ç 0 (2) équaio de mouveme semi- discréisée à l isa s écri alors [12] : M Ä uää C Ä uä F i É F ex É F c Ç 0 (3) avec M la marice masse, C la marice d amorisseme, ex F le veceur des forces odales exérieures, des accéléraios odales e i F le veceur des forces odales ieres, c F le veceur des forces odales de coac, uä Ä le veceur uä le veceur des viesses odales. Gééraleme deux coefficies de péalisaio so cosidérés, le premier Ä das la direcio ormale, le secod Ä das la direcio ageielle. Pour u pas de emps Ñ, la procédure de calcul es icrémeale e les forces de coac ormales e ageielles au poi à l isa Ñ so calculées de la maière suivae : F Ñ F Ñ F Ñ Ç F É Ä Ä ( Ñu É Ñu ) (4a) P F Ñ Ç F É Ä Ä ( Ñu É Ñu ) (4b) P avec Ñu e Ñu les icrémes de déplaceme des pois cosidérés das la direcio ormale e ageielle respeciveme. Si la force ormale de coac F Ñ es posiive alors le poi l es plus e coac à l isa Ñ e les forces de coac so aulées. Das le cas coraire où le poi es e coac, la loi de froeme uilisée es appliquée e la force ageielle es réacualisée e cas de glisseme. D u poi de vue physique, cela revie à cosidérer des ressors de raideurs élevées Ä e Ä agissa das des direcios privilégiées afi d empêcher le poi (maîre) de péérer le domaie délimié par le segme qui joi les œuds esclaves. 3.2 Méhode du agragie augmeé a régularisaio de la focioelle de l éergie oale avec la méhode du agragie augmeé es la suivae [12] : Ä ( u ) Ç ( u ) É Ä g Ä g Ä g (5) 2 a miimisaio de cee focioelle perme d obeir deux équaios : Ç ( u ) É ÄÇg Ä g ÄÇg Ç 0 (6) 3

4 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 ÇÉ Ä g Ç 0 (7) a résoluio iéraive de ces équaios fouri les valeurs des muliplicaeurs de agrage e la soluio e déplaceme. avaage de cee méhode par rappor à la précédee réside das le fai que la aille du problème es pas augmeée e que le coefficie de péalisaio Ä a pas ue ifluece imporae sur la soluio. 4. Spécimes éudiés Trois spécimes de pieds de poeaux o éé éudiés sous des chargemes saiques (N e T) (Figure 5). U assemblage cosidéré comme ariculé figure 2 e deux aures assemblages cosidérés comme ecasrés [4]. h= 1220 mm p Ç 11mm Figure 2- Pied de Poeau avec u profile e HEB 100 h= 1220 mm p Ç 30mm Figure 3- Pied de Poeau avec u profile e HEB 160 4

5 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 h= 1220 mm p Ç 30mm Figure 4- Pied de Poeau avec u profile ubulaire 5. Maillage N e T Des mesures so prises afi de redre cee éude fiable à savoir : Ö Ue ieracio ere les rous se rouva sur la plaque d assise e les boulos d acrage es assurée e cosidéra u coac uilaéral ere ces deux corps b a Ö es boulos d acrages, qui so e réalié de secios circulaires, so simulés par des boulos de secios carrées de surface équivalee afi de simplifier le maillage. Ñ Ç 24 Ñ Ç 24 Ö Pour predre e compe le problème de coac+froeme ere la plaque d assise e la fodaio, boulos d acrage e fodaio de béo, les œuds aisi que les degrés de liberé des corps so choisis de elle sore qu ils coïcide. Ö e coefficie de Coulomb µ =0,3 Ö es chargemes so iroduis sous forme d icrémes (bie assuré par le code CASTEM) Figure 5 : Maillage e 3D de l assemblage 6. Evaluaio des coraies moyees pour les boulos d acrage du HEB 160 es coraies moyees évaluées à f /3 e f /2 ( f éa la logueur du boulo) e focio des formaios pour u assemblage ariculé so doées à ire d illusraio e figure 6. Cee figure more le phéomèe de mise e charge e de rupure progressive de l adhérece acier-béo. es coraies eregisrées à ue logueur de f /2 so légèreme plus faibles que celles eregisrées à f /3, ce qui cofirme qu u côe de béo avec ue icliaiso des fissures à 45 peu êre arraché. 5

6 20 ème Cogrès Fraçais de Mécaique Besaço, 29 aoû au 2 sepembre 2011 Figure 6 : Coraies moyees déformaios le log du boulo d acrage 7 Coclusio e comporeme à log erme des boulos d acrage déped du comporeme e racio du boulo e surou de l edommageme du massif du béo. Référeces [1] Sockwell Jr. FW. Prelimiary base plae selecio. Egieerig Joural, AISC, Volume 12, N 3, Third Quarer, [2] Sadhu BS. Seel colum base plae desig. Egieerig Joural, AISC, Volume 10, N 4, Fourh Quarer, [3]Bird WR. Rapid selecio of colum base plae. Egieerig Joural, AISC, Volume 13, N 2, Secod Quarer, [4] Hamizi M, Haachi N.E. Evaluaio par la méhode des élémes fiis du faceur de flexibilié e du degré de fixié des pieds de poeaux les plus couramme uilisés. Aales du Bâime e des Travaux Publics. Avril-jui N 2-3. [5] Hamizi M, Haachi N.E. Evaluaio par la méhode des élémes fiis du soulèveme e du glisseme de la plaque d assise par rappor à la fodaio des assemblages les plus couramme uilisés. Aales du Bâime e des Travaux Publics. Ocobre N 5. [6] Krishamurhy N. A fresh look a boled seel ed-plae behavior ad desig. Egieerig Joural, AISC, 1978; 15: [7] Perusse B., ad Beaulieu D. Eude expérimeale de la rigidié d u assemblage poeau fodaio de ype sadard. Dépareme de Géie civil, Uiversié aval Québec (Caada). Rappor GCT [8] Delhomme F., ad Debicki G. Numerical modelig of achor bols pullou ad relaxaio ess. Cosrucio ad Buildig Maerials Joural 24 (2010) [9] Samso G., ad Beaulieu D. Eude de la sabilié d u poeau avec aache semi rigide à fodaio. Dépareme de Géie civil, Uiversié aval Québec (Caada). Rappor GCT [10] Cerveka V. Cosiuive model for cracked reiforced cocree. Joural of he America cocree Isiue, 1985, Vol 82, pp [11] Hamizi M. e Beaulieu D. Eude expérimeale e umérique des poages méalliques la rigidié d u assemblage poeau fodaio de ype sadard. Dépareme de Géie civil, Uiversié aval Québec (Caada). Rappor GCT [12] Carpeier, N.J., Taylor, R.., Kaoa, M.G. agrage cosrais for rasie fiie eleme surface coac. Ieraioal Joural for Numerical Mehod i Egieerig, 1999, Vol 32, pp

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile

Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile SP7 : Élecroique Sysème Posiioeme Allocaio Câble Eviroeme (E-SPACE) Comporeme mécaique d'u faisceau de câble auomobile Travaux de Gwedal CUMUNEL préseés par Olivia PENAS LISMMA - Supméca 1 Pla SP7: ESPACE

Plus en détail

Le modèle linéaire général simple à deux variables

Le modèle linéaire général simple à deux variables L3 Mahémaique e Saisique Les esimaeurs des MCO M Le modèle liéaire gééral simple à deu variables Iroduio géérale U modèle es ue représeaio simplifiée, mais la plus ehausive possible, d ue eié éoomique

Plus en détail

Rentabilité et financement d un investissement

Rentabilité et financement d un investissement REFI01 : Reabilié e fiaceme COURS Jui 2000 Reabilié e fiaceme d u ivesisseme 1 OBJECTIFS O cherche : à assurer la compéiivié de l ereprise sur plusieurs aées ; après avoir examié l opporuié d u ivesisseme

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL UNE ÉTUDE EMPIRIQUE DE L INTERVENTION DE LA BANQUE CENTRALE SUR LE MARCHÉ DES CHANGES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL UNE ÉTUDE EMPIRIQUE DE L INTERVENTION DE LA BANQUE CENTRALE SUR LE MARCHÉ DES CHANGES UNIVERSIÉ DU QUÉBEC À MONRÉAL UNE ÉUDE EMPIRIQUE DE L INERVENION DE LA BANQUE CENRALE SUR LE MARCHÉ DES CHANGES MÉMOIRE PRÉSENÉ COMME EXIGENCE PARIELLE DE LA MAIRÎSE EN ÉCONOMIQUE CONCENRAION EN ÉCONOMIE

Plus en détail

POLYMÈRES THERMOPLASTIQUES

POLYMÈRES THERMOPLASTIQUES PYÈRES THERPASTIQUES I-Gééraliés sur les polymères (compléme) 1) Srucure a) défiiio U polymère es ue macromolécule de masse molaire rès élevée (> 5 000 g.mol 1 jusqu à 10 6 g.mol 1 ); elle es egedrée par

Plus en détail

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences

Université de Picardie Jules Verne 2013-2014 UFR des Sciences Uiversié de Picardie Jles Vere 13-14 UFR des Scieces Licece meio Mahémaiqes - Semesre 3 Saisiqe Exame de ldi 7 javier 14 Drée h To docme ierdi - Calclarices aorisées Exercice 1 1) Das e poplaio doée, o

Plus en détail

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie. Mardi 19 Mars 2013 Durée : 3 heures DTL N 4

Lycée Fénelon Sainte-Marie. Mardi 19 Mars 2013 Durée : 3 heures DTL N 4 Lycée Féelo Saie-Marie Termiale ES Aée 0-0 Mahémaiques Mardi 9 Mars 0 Durée : heures DTL N La calcularice es auorisée. Le suje compore u oal de exercices. Le barème es fouri à ire idicaif. EXERCICE (6

Plus en détail

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur :

Exercice 1: Déterminer si les intégrales suivantes sont convergentes, et le cas échéant calculer leur valeur : Eercice : Eercices : Iégrales gééralisées Déermier si les iégrales suivaes so covergees, e le cas échéa calculer leur valeur :.. d (+ ) d 3. 4. e d d 5. 6. 3 d e d Eercice : Déermier si les iégrales suivaes

Plus en détail

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide.

Chapitre 2 : Chute verticale d un solide. hapire : hue ericale d u solide hapire : hue ericale d u solide. bjecifs : Qu es-ce qu u champ de pesaeur? hue ericale sas froeme hue ericale das u I. Qu es-ce qu u champ de pesaeur? Tou corps de masse

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Analyse de quelques modèles de diffusion 1D non linéaire des gaz dans les polymères : identification à partir de données expérimentales

Analyse de quelques modèles de diffusion 1D non linéaire des gaz dans les polymères : identification à partir de données expérimentales Oi & Gas Sciece ad Techoogy Rev. IFP, Vo. 56 (), No. 3, pp. 79-93 opyrigh, Édiios Techip Aayse de queques modèes de diffusio D o iéaire des gaz das es poymères : ideificaio à parir de doées expérimeaes

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius - Frédéric PLANCHET (Uiversié Lyo, Laboraoire SAF, JWA - Acuaires) - Pierre THEROND (Uiversié Lyo, Laboraoire SAF, JWA - Acuaires) 005.6 (WP 04) Laboraoire SAF

Plus en détail

Développement en Série de Fourier

Développement en Série de Fourier F-IRIS-5.ex Développeme e Série de Fourier Développer e série de Fourier les focios de période T défiies aisi : a b { f impaire T = f = si ] ; { f paire T = f = si ; ] Faire das chaque cas ue représeaio

Plus en détail

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus

Chapitre 2 - Modélisation des systèmes asservis linéaires et continus Chapire : Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius Chapire - Modélisaio des sysèmes asservis liéaires e coius.. Modèle mahémaique d u sysème Le comporeme d u sysème liéaire e ivaria es régi par

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C MPS/PCS/ESC égraio SUP/ESC Méhodes d iégraio - : égrale immédiae - : Somme ou différece de focios - : Composée de focio -4 : Décomposiio e fracios raioelles -5 : Par subsiuio (chageme de variable) -6 :

Plus en détail

Analyse de la méthode de calcul des charges de gros entretien et d'amortissement technique du matériel de la construction

Analyse de la méthode de calcul des charges de gros entretien et d'amortissement technique du matériel de la construction DEEGAION DU MAERIE Aalyse de la méhode de calcul des charges de gros ereie e d'amorisseme echique du maériel de la cosrucio Fédéraio Naioale des ravaux Publics - Méhode de déermiaio des charges d emploi

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius F. Plache 1 ad P.-E. Thérod Résumé. Les processus sochasiques coius so des ouils largeme employés e fiace e e assurace, oamme pour modéliser aux d iérês e cours

Plus en détail

ISFA Université Lyon 1 β WINTER & Associés γ RÉSUMÉ

ISFA Université Lyon 1 β WINTER & Associés γ RÉSUMÉ Allocaio d acifs selo le crière de maximisaio des fods propres écoomiques e assurace o-vie : préseaio e mise e œuvre das la réglemeaio fraçaise e das u référeiel de ype Solvabilié Frédéric PLANCHET Pierre-E

Plus en détail

Trading de Volatilité

Trading de Volatilité M émoire moire d Eude d Approfodisseme Tradig de Volailié Chrisia DIDION & Thomas JANNAUD Valdo DURRLEMAN Ecole Polyechique Sommaire Iroducio. Modèle de Blac-Scholes. Iroducio 44. Modèle de Blac & Scholes..5

Plus en détail

Cinématique du solide (mouvements simples)

Cinématique du solide (mouvements simples) CINÉTIQUE DU SLIDE eia Rachid 5 0/0/04 I. Ciémaique du solide (mouvemes simples) Iroducio La ciémaique es la héorie parielle de la mécaique qui a pour obje la descripio des mouvemes des ssèmes phsiques

Plus en détail

Institut de démographie

Institut de démographie Cours «Aalyse démographique» par A.Avdeev, IDUP (M, DDG) Uiversié Paris Pahéo Sorboe, Isiu de démographie I D U P Cours d aalyse démographiquepar Aleadre Avdeev, iveau : Maser e aée e Diplôme géérale de

Plus en détail

Evaluation de la saisonnalité mobile due au calendrier lunaire sur les séries chronologiques par application du modèle espace d'état

Evaluation de la saisonnalité mobile due au calendrier lunaire sur les séries chronologiques par application du modèle espace d'état Résumé Evaluaio de la saisoalié mobile due au caledrier luaire sur les séries chroologiques par applicaio du modèle espace déa Ibrahim Amrai, Abedelhalim Salli Ecole Mohammadia d Igéieurs Dépareme Géie

Plus en détail

MATHÉMATIQUES II. Nota : les trois parties du problème peuvent être abordées indépendamment. Partie I - Propriétés de la transformée de Legendre

MATHÉMATIQUES II. Nota : les trois parties du problème peuvent être abordées indépendamment. Partie I - Propriétés de la transformée de Legendre MATHÉMATIQUES II Noa : les rois paries du problème peuve êre abordées idépedamme Parie I - Propriéés de la rasformée de Legedre Das oue la parie I -, I désige u iervalle de IR e f ue focio à valeurs réelles,

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant:

Nous pouvons représenter cette situation par le système d équations suivant: dré Ross lgèbre liéaire e géomérie vecoriel Mise e siuaio 1 lice e Beoî vo au magasi Ils achèe 2 ypes d aricles: Le premier aricle coûe x dollars e le secod aricle coûe y dollars. lice achèe 2 fois le

Plus en détail

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7!

Intégration d une suite et d une série de fonctions : ITT et convergence dominée. : L application t 7! Iégraio d ue suie e d ue série de focios : ITT e covergece domiée ) Théorème d iégraio erme à erme d ue série de focios a) Théorème : Soi P f ue série de focios coiues (par morceau) covergea simpleme sur

Plus en détail

Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL

Cours Thème IV ECHANTILLONNAGE ET CONVERSION DU SIGNAL Cours Thème I ECHANTILLONNAGE ET CONESION D SIGNAL II- ÉCHANTILLONNAGE 1- L'échailloeur bloqueur a- Schéma I- GÉNÉALITÉS Les raiemes moderes des sigaux so le plus souve umériques. Il fau doc rasformer

Plus en détail

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Chapire I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Le calcul de l ivesisseur fiacier es fodé sur l exame de 2 ypes de rémuéraio. D ue par, ue rémuéraio sas risque qui es celle du emps basé sur

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

Amorçage de fissure au voisinage des interfaces fibre/matrice : comparaison d un critère mixte et des modèles de zone cohésive

Amorçage de fissure au voisinage des interfaces fibre/matrice : comparaison d un critère mixte et des modèles de zone cohésive 8 èe Cogrès Fraçais de Méaique Greoble, 7-3 aoû 007 Aorçage de fissure au voisiage des ierfaes fibre/arie : oparaiso d u rière ixe e des odèles de zoe ohésive Beoî Poiou,*, Eri Mari, Niolas Carrère 3,

Plus en détail

Intégrales dépendant d un paramètre

Intégrales dépendant d un paramètre [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le 3 avril 5 Eocés Iégrales dépeda d u paramère Covergece domiée Exercice [ 9 ] [correcio] Calculer les limies des suies do les ermes gééraux so les suivas : a) u = π/4

Plus en détail

Les signaux déterministes à temps continu

Les signaux déterministes à temps continu Cours raieme de Sigal AII Chapire : La rasformée de Laplace Les sigaux déermiises à emps coiu I. Iroducio Le lie ere la représeaio emporelle d'u sigal e sa représeaio fréqueielle es la décomposiio e Série

Plus en détail

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué.

2. Sur le graphique précédent, identifier la courbe correspondant à la personne la plus corpulente. Justifier le choix effectué. Polyésie jui 016 EXERCICE 1 7 pois Commu à ous les cadidas Parie A Voici deux courbes C 1 e C qui doe pour deux persoes P 1 e P de corpuleces différees la coceraio C d alcool das le sag (aux d alcoolémie)

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE Haue Ecole d géierie e de Gesio du cao du Vaud SYSEMES EEONQES PEMEE PAE Marc orrevo A B E E S M A E E S PAGE. NOON...-. B...-. FS ONES E HAPES OS...-.3 ONSÉAONS EHNOOGQES...-3.3. Gééraliés... -3.4 NOES

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

10 Chapitre 10. Alfred Logarithme, un arrondi catastrophique

10 Chapitre 10. Alfred Logarithme, un arrondi catastrophique Chapire 0 Chapire 0. Alfred Logarihme, u arrodi caasrophique Das cerais calculs, les erreurs d'arrodis peuve deveir si imporaes qu'elles ôe ou ses aux résulas obeus : cela ie à la représeaio des ombres-machie

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Votre atout sous-traitance

Votre atout sous-traitance Vre au sus-raiace www.ar-services.fr www.ar-services.fr INDUSTRIE Câblage - Cecique Câbles seris e faisceaux élecriques Cffres e armires élecriques Briers e ceceurs pur aérauique, éergie, élécms Câbles

Plus en détail

Fonctions numériques - Rappels

Fonctions numériques - Rappels PCS Focios umériqus - appls Défiiios : U focio à valurs rélls s u applicaio d ou u pari d das. Das l pla mui d u rpèr, la courb rprésaiv ou rprésaio graphiqu d u focio à valurs rélls s l smbl ds pois d

Plus en détail

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance

MODULE 2 : Estimation par intervalle de confiance Echailloage M MODULE : Esiaio ar iervalle de cofiace Il s agi das ce odle de rover e esiaio ar iervalle de cofiace d araère θ, c es-à-dire de cosrire e «forchee de valers éries erea de sier» θ avec e robabilié

Plus en détail

ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME. S. Ayadi

ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME. S. Ayadi Joural of Fudameal ad Applied Scieces ISSN -9867 Available olie a hp://www.jfas.ifo ANALYTICAL EXPRESSION FOR THE ELECTRIC FIELD OF THE SINGLE MODE LASER HOMOGENEOUS BROADENING IN THE PULSE REGIME S. Ayadi

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

Signaux électriques périodiques

Signaux électriques périodiques igaux élecriques périodiques «U sigal, c es de l éergie. Pour peu, o pourrai dire que cela pèse» M. Devos, u cours d élecroique e 986 Résumé Ue fois que l o dispose de la descripio d u réseau élecrique

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

L actualisation permet de déterminer le montant X. à placer en t 0 pendant un an au taux d intérêt r pour obtenir en t 1

L actualisation permet de déterminer le montant X. à placer en t 0 pendant un an au taux d intérêt r pour obtenir en t 1 GLOSSAIRE Acualisaio L acualisaio perme de déermier le moa X à placer e peda u a au aux d iérê r pour obeir e 1 la somme X 1, elle que : X X1 = 1 + r. Capialisaio La capialisaio (ou composiio) (discoiue

Plus en détail

M e t h o d o l o g i e s & W o r k i n g p a p e r s. Manuel des indices des prix de l immobilier résidentiel

M e t h o d o l o g i e s & W o r k i n g p a p e r s. Manuel des indices des prix de l immobilier résidentiel M e h o d o l o g i e s & W o r k i g p a p e r s Mauel des idices des prix de l immobilier résideiel Édiio 23 M e h o d o l o g i e s & W o r k i g p a p e r s Mauel des idices des prix de l immobilier

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Simulation des Grandes Échelles du développement spatial d une couche de mélange plane 3D : comparaison avec des résultats expérimentaux détaillés.

Simulation des Grandes Échelles du développement spatial d une couche de mélange plane 3D : comparaison avec des résultats expérimentaux détaillés. Simulatio des Grades Échelles du déeloppemet spatial d ue couche de mélage plae 3D : comparaiso aec des résultats expérimetaux détaillés. C. Teaud S. Pelleri A. Dulieu (LIMSI - UPR CNRS 3251) L. Cordier

Plus en détail

Codeurs incrémentaux et absolus

Codeurs incrémentaux et absolus Scieces de l Igéieur Page 39 Codeurs icrémeaux e absolus Cosiuio Ils so composés d opo-coupleurs e de disques sérigraphiés. Différes ypes Icrémeal Absolu Règle INDUCTOSYN Pricipe Il s agi d u rasisor qui

Plus en détail

AVRIL 2014 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie A

AVRIL 2014 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie A AVRL CONCOURS NGÉNEURS DES TRAVAUX STATSTQUES TS Voi A CORRGE DE LA èr COMPOSTON DE MATHEMATQUES Ercic. Calculr,, la dérivé d : La dérivé s égal à :, puis pour, o obi. Calculr si d Comm la ocio s impair,

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

Introduction à la logistique

Introduction à la logistique Iroducio à la logisique Gesio de la demade e prévisio Pla de la séace La demade das le sysème logisique Défiiios Problémaique de gesio de la demade Aciviés de la gesio de la demade Méhodes de prévisio

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

Algorithmes de Contrôles Avancés pour les Installations à Gaz du LHC au CERN suivant le Framework et l approche dirigée par les modèles du projet GCS

Algorithmes de Contrôles Avancés pour les Installations à Gaz du LHC au CERN suivant le Framework et l approche dirigée par les modèles du projet GCS Ecole docorale Scieces e Saé Cere Europée pour la Recherche Nucléaire Algorihmes de Corôles Avacés pour les Isallaios à Gaz du LHC au CERN suiva le Framework e l approche dirigée par les modèles du proe

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson.

Travaux dirigés G33 Dimensionnement 2 séances Enseignant : Anthony Busson. Travaux dirigés G33 Dimesioemet 2 séaces Eseigat : Athoy Busso. Exercice 1 : O cosidère u web switch et 3 serveurs web. Le web switch reçoit les requêtes http proveat des cliets et les répartit de maière

Plus en détail

Synthèse 3 : Les matrices

Synthèse 3 : Les matrices Syhèse 3 : Les mrices Sdrie CHRLES : schrles@biomserv.uiv-lyo1.fr 1 Défiiios...2 2 Opérios sur les mrices...3 2.1 ddiio de deux mrices...3 2.2 Muliplicio d ue mrice pr u sclire...3 2.3 Muliplicio de mrices...4

Plus en détail

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique.

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique. Chapitre 4 Compresseurs Buts 1. Savoir que das ce cas if faut se redre compte qu il y a des effets thermique 2. Savoir qu il y a ue limite á l augmetatio de la pressio de gaz 3. Savoir quelles istabilités

Plus en détail

Le navire tout électrique

Le navire tout électrique Le vire ou élecrique Vous lle éudier ds ce suje le sysème de producio d'éergie d'u vire ou élecrique qui es coçu pour rviller e eux profodes (300m) fi de réliser des forges jusqu'à 6500m. ser imuhig hruser

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

i est l indice de ligne et j l indice de colonne. L ensemble des matrices de type (n, p) à coefficients dans K est noté M np

i est l indice de ligne et j l indice de colonne. L ensemble des matrices de type (n, p) à coefficients dans K est noté M np 8 Marices 8 Espace vecoriel M p ( 8 Marices à liges e p coloes Défiiio : Soi K u corps commuaif, e p deux eiers aurels o uls O appelle marice à liges e p coloes (ou de ype (,p à coefficies das K, la doée

Plus en détail

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière

Correction des exercices sur la nature ondulatoire de la lumière CORRECTION EXERCICES TS /5 CHAPITRE 3 Correctio des exercices sur la ature odulatoire de la lumière Correctio exercice : idice d u verre et réfractio. La radiatio = 530 m est verte et la radiatio = 680

Plus en détail

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG.

Chromatographie en Phase Gazeuse CPG. TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Universié de Créeil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE CHROMATOGRAPHIE: Chromaographie en Phase Gazeuse CPG. Année universiaire 23/24 Sommaire. I OBJECTIF...3

Plus en détail

- Identification du parcours Domaine de formation

- Identification du parcours Domaine de formation Uiversité : Sousse Etablissem : Istitut des Hautes Etudes Commerciales de Sousse Master Professioel Etrepreeuriat & développem iteratioal - Idificatio du parcours Domaie de formatio Ecoomie Gestio Mio

Plus en détail

Stock options et gestion du groupe des actionnaires dominants : vers un effet de levier de contrôle?

Stock options et gestion du groupe des actionnaires dominants : vers un effet de levier de contrôle? Soc opios e gesio du groupe des acioaires doias : vers u effe de levier de corôle? JEL : G3/G3/D74 Keywords : Srucure de corôle, soc opios, iciaio des salariés, asyérie d iforaio, alliace, collusio, acioaria.

Plus en détail

Méthode de Schwarz optimisé appliquée au problème de Helmholtz

Méthode de Schwarz optimisé appliquée au problème de Helmholtz DEA de Mathématiques Uiversité Claude Berard de Lyo Aée uiversitaire : 003/004 Méthode de Schwarz optimisé appliquée au problème de Helmholtz Etude de l article de Marti J. Gader, Frédéric Magoulès et

Plus en détail

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations

Feuille 2 : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissements finis, étude des variations UPMC 1M001 Aalyse et algèbre pour les scieces 013-014 Feuille : dérivabilité, théorème de Rolle et des accroissemets fiis, étude des variatios Les eercices sas ( ) sot des applicatios directes du cours.

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

3 Illusrios Iiérire de l bore 5 à l bore 6. PRÉSENTATION Le lc des Breoières de l ville de Joué-lèsTours qui s éed sur 40 hecres. Il offre ue grde vriéé de presios. Poi d que Poubelle LAC DES BRETONNIÈRES

Plus en détail

ECHELLE BREVE DE STRESS

ECHELLE BREVE DE STRESS ECHELLE BREVE DE STRESS Por chac ds échlls sivas fais croix das ls cass corrspoda à vor évalaio. Por chac ds colos, copr l obr d croix lipliz c obr par l chiffr d la colo. Par xpl 3 croix das la colo 2

Plus en détail

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours

TS Intervalle de fluctuation et estimation Cours Aée 2013/2014 TS Itervalle de fluctuatio et estimatio Cours est u etier aturel o ul et p est u réel de l itervalle 0 ; 1. I Itervalle de fluctuatio Cotexte : Das ue populatio, la proportio d idividus présetat

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 CSMA 13 11e Colloque Natioal e Calcul des Structures 13-17 Mai 13 Méthodes rapides pour l'évaluatio de la variabilité de fréqueces propres d'ue caisse ue automobile Frédéric DRUESNE *, Mohamed Bader BOUBAKER,

Plus en détail

Intégration. Calcul d intégrales. Calcul de primitives. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

Intégration. Calcul d intégrales. Calcul de primitives. [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [hp://mp.cpgedupuydelome.r] édié le juille 4 Eocés Iégrio Clcul d iégrles Clcul de primiives Eercice [ 96 ] [correcio] Déermier les primiives suives : e b l c l Eercice [ 79 ] [correcio] Déermier les primiives

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

TP 1 : FROTTEMENT STATIQUE DE GLISSEMENT

TP 1 : FROTTEMENT STATIQUE DE GLISSEMENT T 1 : FOTTEMENT STATIQUE DE GLISSEMENT Objectifs Spécifiques : Détermier les coefficiets de frottemet de divers matériaux par rapport à l acier. Détermier l agle du côe des différets couples de matériaux

Plus en détail

MENUISIER - ÉBÉNISTE

MENUISIER - ÉBÉNISTE MENUISIER - ÉBÉNISTE stadard et ÉTABLI ÉBÉNISTE (2 modèles) Bac à outils Hêtre massif étuvé veri Épaisseur du plateau 75 mm Prof. 500 mm + Bac à outils de 150 mm - Hauteur totale 900 mm Piétemet évasé

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

GENERATEURS DE HAUTE TENSION

GENERATEURS DE HAUTE TENSION ours de A. Tilmaine HAPITRE VII GENERATEURS DE HAUTE TENSION Les généraeurs de haue ension son uilisés dans : a) les laboraoires de recherche scienifique ; b) les laboraoires d essai, pour eser les équipemens

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

E(X i ) par linéarité de l espérance.

E(X i ) par linéarité de l espérance. Statistiques appliquées. L3 Iterrogatio Questios de cours. 3 poits 1) Eocer le théorème cetral limite (1 pt). Si (X ) est ue suite de v.a. idépedates et de même loi, admettat des momets d ordre u et deux

Plus en détail

Correction du devoir surveillé n 4

Correction du devoir surveillé n 4 Correcio du devoir surveillé 4 PC Pierre Medes Frace Décembre 9 Premier exercice Soi T ) IN la suie de polyômes défiie par : T =, T = X, IN T = XT T Parie A ) Déermier les polyômes T, T e T 4. Correcio

Plus en détail

weee EKI NAHIA EUROKIT Rayonnage Du 26 octobre 2015 Du 26 octobre 2015 au 1er février 2016 NEW BON DE COMMANDE

weee EKI NAHIA EUROKIT Rayonnage Du 26 octobre 2015 Du 26 octobre 2015 au 1er février 2016 NEW BON DE COMMANDE we EK NEW Por a braiq coforab, praiq écooiq 26 ocobr 201 PROMO d a 1 févrir 2016 Réf. SHA0/11--13-1-16 va No ir s dos ajoré o y r ov r c hoss d i rés cooris d poypropyè a choix : Noir RAL 900 (1), Rog

Plus en détail

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s)

[ Aire ] représente l aire algébrique comprise entre la courbe et l axe des temps sur un intervalle d une période. T : période en secondes (s) AIDE-MEMOIRE REGIME PERIODIQE Grdeur périodique : e grdeur périodique es ue grdeur qui se répèe ideiqueme à elle même e régulièreme ds le emps. Période : durée cose oée, exprimée e secode (s) qui sépre

Plus en détail

budgétaire et extérieure

budgétaire et extérieure Insiu pour le Développemen des Capaciés / AFRITAC de l Oues / COFEB Cours régional sur la Gesion macroéconomique e les quesions de dee Dakar, Sénégal du 4 au 5 novembre 203 Séance S-4 : Souenabilié budgéaire

Plus en détail