Une révolution industrielle est-elle le produit de l offre ou de la demande?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une révolution industrielle est-elle le produit de l offre ou de la demande?"

Transcription

1 Workig Paper CRST, Uiverité Pari-Dauphie (CGMP, Uiverité Pari 3 (CPN Ue révoutio idutriee et-ee e produit de offre ou de a demade? David Facher, Syviae Gatado, Jea-Hervé orezi 3, Aai Viemeur 4 quatio Chapter Sectio Réumé Cet artice propoe u modèe de croiace ditiguat e ie tadard de ie itégrat e ouvee techique (BINT. I motre exitece de troi régime de croiace et de troi coditio à avèemet d ue révoutio idutriee : u goût uffiat pour a diverité au ei de BINT, de préférece permettat au taux de coommatio de BINT de dépaer u certai eui et de gai de productivité uffiammet éevé da a productio de BINT. Uiverité Pari 3, CPN, 99 aveue Jea-Baptite Cémet Vietaeue, Te : , NSA, 3 aveue Pierre aroue, 9 45 MAAKOFF Cedex, Té : , Fax : , 3 Uiverité Pari Dauphie, CRA, Pace du Marécha de attre de Taigy Pari Cedex 6, Te : , Fax : , 4 Uiverité Pari Dauphie, CRA, Pace du Marécha de attre de Taigy Pari Cedex 6, Te : , Fax : ,

2 INTRODUCTION 4 I. DBAT OFFR/DMAND DANS AVNMNT DS RVOUTIONS INDUSTRIS 5. Da hitoire écoomique 5. Da e modèe de croiace 7 II. UN MOD D CROISSANC CNTR SUR A STRUCTUR D CONSOMMATION 8. e défiitio 8. e comportemet de coommateur 9 a foctio d utiité 9 e programme d optimiatio du coommateur 0 e préférece de coommateur : exogèe ou edogèe?.3 e comportemet de producteur a productio de ie 3 a recherche de ouvee variété 4.4 e marché du travai 5 III. S RGIMS D CROISSANC T A STRUCTUR D CONSOMMATION 6 3. exitece de troi régime de croiace 7 3. Decriptio de troi régime de croiace 8 e régime de tagatio idutriee 8 e régime d évoutio idutriee 8 e régime de démarrage idutrie e régime de a révoutio idutriee e équiire edogèe de og terme IV. RO DTRMINANT D A DMAND DANS S RVOUTIONS INDUSTRIS 3 4. Rôe de offre et de a demade da e révoutio idutriee 3 a demade : u éémet détermiat de a révoutio idutriee 3 offre : e gai de productivité de ature à favorier a traitio ver a révoutio idutriee 4 4. e modèe et aaye de révoutio idutriee paée 7 a demade joue u rôe moteur mai doit accompager de gai de productivité 8 Révoutio idutriee et pécificité atioae 9 Du modèe à a réaité de troi idutriaiatio : perpective de recherche e rôe de poitique puique 3

3 CONCUSION 3 BIBIOGRAPHI 34 ANNX : A RSOUTION DU MOD 36 e foctio de coommatio itataée et itertemporee 36 a imiatio du profit du producteur 38 e troi régime de croiace 38 e régime de tagatio idutriee 39 e régime d évoutio idutriee 39 e régime de démarrage idutrie 40 e coditio d exitece du régime de révoutio idutriee 4 ANNX : S QUIIBRS STATIONNAIRS 44 équiire tatioaire au ei du régime de démarrage idutrie 44 équiire tatioaire au ei du régime d évoutio idutriee 45 équiire tatioaire au ei du régime extrême d évoutio idutriee 47 ANNX 3 : S CONDITIONS RATIVS AU PROGRS TCHNIQU 48 ANNX 4 : UN TUD N STATIQU COMPARATIV 50 3

4 Itroductio e modèe déveoppé da cet artice a pour ojet d étudier, à a uite d u choc techique, ifuece de comportemet de coommatio et de gai de productivité ur adoptio (ou o d u ouveau régime de croiace. I tete aii d expiquer exitece et e coditio de rupture da e régime de croiace que o a pu cotater au cour de deux derier ièce et que o a aptié «révoutio idutriee». I ipire pour cea du modèe de Gatado & Ragot (000 aii que de travaux de Facher (003, Viemeur (004, orezi et a. (984 et orezi (00. Cette proématique et d autat pu fodametae que e révoutio idutriee demeuret toujour ojet de déat etre écoomite. Ce déat portet ur e origie, e dérouemet, ampeur ou a rapidité de traformatio profode qu ee iduiet aii que ur a ature pécifique de chacue d etre ee. I portet otammet ur e rôe repectif de offre et de a demade. C et aii que de omreux hitorie outieet idée que e traformatio de facteur de offre ot o euemet eetie mai égaemet moteur de mutatio idutriee : e progrè techique (qui permet ue utitutio du capita au travai, e déveoppemet de ouvee ource d éergie aii que utiiatio de matière première ouvee et pu aodate ot aii coidéré comme de caue première de a première idutriaiatio eo ade (000. D autre hitorieécoomite, depui Gioy (93, ot iité e revache ur e rôe moteur (ou, à défaut, oquat que pouvait jouer a demade. Cepedat, ce déat, otammet orqu i porte ur impact de a tructure de coommatio de méage, rete d ampeur trè imitée, o euemet chez e hitorie, ouvet focaié ur offre (pu faciemet meurae, mai égaemet chez e macroécoomite. écoomie de offre, comme cee de a demade, ot e effet déveoppé ue aaye eetieemet focaiée ur de variae trè agrégée. Or c et jutemet pour teir compte de a ature de a demade (à traver e type de ie coommé et de offre (à traver a maière dot e progrè techique et icorporé aux proceu de productio que ou avo cotruit otre modèe. Da a première ectio de artice, ou reveo ur e déat «offre/demade» da avèemet de révoutio idutriee, e ouigat eur imite da iterprétatio de grade rupture écoomique. e ectio uivate préetet et dicutet e modèe de croiace que ou avo cotruit. a deuxième ectio expoe e hypothèe du modèe, 4

5 ipirée de travaux de Gatado & Ragot (000. e itroduit otammet ue formaiatio de comportemet de coommatio. a troiième ectio préete e réutat qui découet de cette modéiatio. a quatrième ectio ou permet efi d examier da quee meure, à a uite d u choc techique, a demade, et e occurrece e comportemet de coommatio, ot partie preate de a révoutio idutriee, e a permettat, a freiat ou e empêchat. Cet exame ou permet de ouiger a cohérece du modèe avec e coaiace hitorique mai égaemet de fourir ue aaye du rôe poie de poitique puique da e phae de choc techique. I. e déat offre/demade da avèemet de révoutio idutriee. Da hitoire écoomique hitoire écoomique a offert qu ue pace réduite à a demade (et otammet à a coommatio comme éémet expicatif de avèemet de rupture majeure de croiace. Cette quetio a fait otammet ojet d u déat que Mokyr (977 a ythétié. Da cet artice importat de 977, Mokyr, défeeur du rôe primordia de facteur de offre, et évertué à démoter a thèe qui, depui Gioy (93, aurait vouu doer égae importace à a demade et à offre da expicatio du démarrage de a révoutio idutriee ou au fait que cee-ci et d aord u phéomèe agai. De fait, e déat etre hitorie-écoomite priviégiet aez argemet e facteur de offre pour expiquer e «décoage» idutrie (Verey, 997 ; Cark, 003, Craft, 005, Facher, 003 : progrè de techique de productio, ouvee ource d éergie, ouvee matière première (ade, 000, progrè agricoe et dipoiiité de facteur de productio (Bairoch, 963, coïcidece eetiee de puieur facteur de offre (Rotow, 960, ouvee forme d orgaiatio (Mede, 97, ouvee ititutio (North & Thoma, 973 ; Joe, 00 Seo Mokyr, e facteur de offre (otammet e progrè techique cotitueraiet e détermiat eetie de a croiace : comme Craft (985, i iite ur e fait que accroiemet de a taie du marché, a progrè techique, e peut coduire qu à ue aie du reveu par tête, favorae avat tout à a coommatio aimetaire et o aux produit idutrie. I tete aii de répodre à a thèe d idutriaiatio par a coommatio (thèe dite de a «preio créatrice» de Boerup (965 eo aquee a dyamique démographique aurait joué 5

6 u rôe moteur da adoptio de ouvee techique et doc da e progrè écoomique qui a préidé à a révoutio idutriee. Da ue certaie meure, e rôe de a coommatio et ceui de a tructuratio fot égaemet déat. Ce déat porte ur ampeur de évoutio de mode de coommatio et ur évoutio de prix reatif (Cark et a., 995 ; Horre, 996, Hudo, 99, Mokyr, 977, ur a «preio créatrice», éocée par Boerup (965 qu exerceraiet a croiace de a popuatio et de a demade ur adoptio du progrè techique (ou réerve d u deerremet de cotraite utritioee Bairoch, 963 ; Komo & Artzroui, 003 ou de gai uffiat de productivité et de modératio démographique Craft, 005, ur e rôe de a ditriutio de reveu (Verey, 997 ; Voigtäder & Voth, 005 ou ur ceui de évoutio de préférece de coommateur e amot de a révoutio idutriee (de Vrie, 993, 994 ou pedat cee-ci (McKedrick et a., 98, Brewer & Porter, 993. De pu, i Craft comme Mokyr coidèret peu crédie etraîemet par a demade de a révoutio idutriee, ce derier e ie pa que a demade ait joué u rôe : ceui coitat à détermier a taie reative de ecteur de écoomie (e ecteur, dot e ie ot ue éaticité-prix upérieure à u, jouat e rôe de «eadig ector» avat épuiemet ature de cette dyamique, ceui de frei au chagemet orque de traformatio rutae de comportemet de coommatio etraîet de coût importat de réaocatio de reource ou ecore ceui de modificatio de terme de échage et doc de a ditriutio de reveu et de gai de échage. Mai aor, i iovatio et e chagemet techique ot d aord détermié par a taie du marché (North, 990, que rôe jouet repectivemet ce chagemet techique mai aui évoutio de a tructure de coommatio ur avèemet de révoutio idutriee? Commet ce variae peuvet-ee expiquer que, à a uite d u même choc, certai pay coaiet ue croiace upérieure à cee de pay comparae? Pedat a première révoutio idutriee, par exempe, magré ue haue de reveu, e méage fraçai e coommet pa vraimet pu, i différemmet, ou du moi ce chagemet apparaiet imité au regard de ituatio comparae da de pay pu avacé comme Ageterre (évy-eoyer & Bourguigo, 985. O imagie dè or ce facteur comme u éémet expicatif de différece de trajectoire de croiace etre ce deux pay. De même, évoutio de tructure de coommatio eme jouer u rôe da a deuxième idutriaiatio et da a révoutio qui et ée de émergece de techique de iformatio et de a 6

7 commuicatio (TIC, e même temp que ivetiemet da a recherche et iovatio cotriue à créer e coditio de émergece de ouvee forme de coommatio. Aii, hitorie Patrick Verey coidère que e mode de coommatio ot argemet cotriué à expiquer évoutio de écoomie depui de régime de croiace «mithiee», coitat pricipaemet e u déveoppemet de techique et de type acie d orgaiatio, ver de régime de croiace «chumpétériee», caractériat a révoutio idutriee par a gééraiatio de techique ouvee et de type ouveaux d orgaiatio (Verey, Da e modèe de croiace Cette quetio du rôe de a tructure de coommatio ur a croiace et pa mieux prie e compte par e écoomite de offre ou ceux de a demade, de même que, pu gééraemet, par a ittérature ur a croiace. e artice fodametaux ur a croiace e retreiget e pu ouvet à 'utiiatio d ue variae agrégée de coommatio. orque a variété de ie de coommatio et modéiée, c et e pu ouvet a eue préférece pour a diverité qui et étudiée : e différete variété ot aor idividueemet e même rôe (Spece, 976 ; Groma & Hepma, 99 et ot doc peu uceptie de traduire émergece de catégorie trè iguière de ie qui participet de a caractériatio de révoutio idutriee. Certai modèe coidèret a éceaire tructuratio de ie afi d itégrer e différece de ature qui peut exiter etre eux. Cepedat, cette différeciatio peut e imiter aux facteur de productio ou aux coommatio itermédiaire éceaire à a productio (Hug, Chag & Backur, 993. Si queque modèe de croiace appuiet ur ue différeciatio da a ature de ie de coommatio, i retet, à otre coaiace, peu omreux et e traitet pa, de maière géérae, de proématique pécifique aux révoutio idutriee. C et otammet e ca du modèe de Gatado & Ragot (000 qui ipiret de travaux de Groma & Hepma (99 et de Hug, Chag & Backur (993 pour itégrer ue différeciatio etre ie de coommatio pouat et o pouat da eur modèe de croiace. De même, i itègre deux catégorie de ie de coommatio a teir compte de quetio de variété au ei de ce catégorie, e modèe de Cheetham et a. (974 fait figure d exceptio puiqu i traite pu pécifiquemet de a première idutriaiatio. I e révèe éamoi iappicae aux révoutio uivate da a meure où a tructure de coommatio 7

8 repoe ur deux ie (e ie agricoe et e ie idutrie aux caractéritique trè particuière, e permettat pa a gééraiatio du modèe à d autre catégorie de produit. I e demeure pa moi que e réutat qu i otieet «jutifiet de recherche empirique ie pu importate ur e détermiat de comportemet de coommatio de méage da e écoomie e déveoppemet et e particuier de recherche hitorique ur e rupture da e comportemet de coommatio tout au og du proceu de croiace» 5. Or c et jutemet ifuece de a tructure de coommatio (qui différecie e ie eo qu i itègret ou o e iovatio, caractéritique de a période mai aui de offre (à traver icorporatio du progrè techique aux proceu de productio que otre modèe eviage. Notre approche vie e effet à motrer que offre et a demade jouet 'ue et 'autre u rôe majeur. Mai, i e 'agit pa de 'importe quee offre ou de 'importe quee demade. Pour atteidre ce régime de croiace trè pécifique qui et ceui de a révoutio idutriee, ou ao aayer da quee meure doivet être itroduite ue demade de ie itégrat e iovatio iue du choc techique et ue offre mettat e œuvre de proceu de productio déveoppat égaemet de iovatio, iée à ce choc techique. Cette doue préoccupatio apparaît garate d ue oe compréheio de ce qui 'et déroué à troi reprie au cour de deux derier ièce. II. U modèe de croiace cetré ur a tructure de coommatio. e défiitio Pour Verey (999, de ie 6 ot uceptie de jouer u rôe moteur da ue révoutio idutriee orqu i atifot à u eoi majeur, ot ue forte éaticité-prix, ééficiet de gai de productivité importat et durae, ot mui d u fort coteu ocia et efi ééficiet d ue diffuio facie (traport. Ce caractéritique appiquet particuièremet ie au textie or de a première idutriaiatio, à a voiture ou à éectricité pedat a deuxième idutriaiatio, aux omreux ie iu de techoogie de iformatio et de a commuicatio (TIC aujourd hui, même i ce critère étaiet pa toujour repecté au même momet et avec a même iteité da e différet pay. 5 Cheetham et a. (974, p e terme «ie», da toute a uite du texte, et empoyé pour déiger u ie et/ou ervice de coommatio fiae. 8

9 Da otre modèe, ou ditiguero, da cet eprit, deux type de ie de coommatio fiae : e ie «tadard» (BS et e ie «itégrat e ouvee techique» (BINT. Ce derier e différeciet de premier par eur mode de productio, qui ééficie de gai de productivité upérieur, par effort de recherche upérieur que e déveoppemet de eur variété uppoe et efi par e fort potetie de déveoppemet da e udget de méage. e BINT peuvet doc compredre, oit de ie radicaemet ouveaux, oit de ie traditioe produit avec de ouveaux procédé (comme e textie or de a première idutriaiatio ou e aadeur MP3 aujourd hui. Nou défiio u «choc techique» (exogèe par apparitio de ouvee techique qui d ue part éargit a gamme de ie produit comme cee de ie coommé à u ouveau type de ie (e BINT et d autre part accroît a productivité du travai. Notre modèe, qui a pour ojectif d étudier e trajectoire de croiace à a uite d u choc techique, fait iterveir e progrè à troi iveaux : e progrè gééra de techique de productio, d aord, qui coduit à améioratio de a productivité du travai, e déveoppemet de ouvee variété de ie de coommatio iue de a recherche de etreprie, euite, et efi a diffuio da a coommatio de BINT. Nou défiiro pu oi a otio de «révoutio idutriee» qui iterviet à a uite d u choc techique.. e comportemet de coommateur a foctio d utiité Nou coidéro u coommateur repréetatif dot a foctio d utiité itertemporee écrit : (. t ( U e C t dt 0 où déige e taux de préférece pour e préet et C t u idice de coommatio (itataé, à éaticité de utitutio cotate, de type «Co-Douga emoîté». i j (. C c ( i c ( j 9

10 où c ( i déige a coommatio de a variété i de BS et c ( j a coommatio de a variété j de BINT., {, }, repréete e omre de variété 7 de chacue de catégorie de ie. a pécificatio CS ipire directemet de a formuatio de Dixit-Stigitz (977. éaticité de utitutio etre deux ie au ei d ue même catégorie {, } et aor ( ] 0,[ 8. repréete doc e goût pour a diverité au ei de ie {, } 9., avec Cette pécificatio impique aui (cf. aexe que [ 0,] repréete a part de BINT da a tructure de coommatio ou «taux de coommatio de BINT» (i.e. a part de dépee coacrée aux BINT. Pour aéger e otatio, ou e faio pa apparaître idice t ur e équatio. e programme d optimiatio du coommateur Caiquemet, e coommateur imie da u premier temp à chaque itat o utiité ou cotraite de reveu : (.3 Max c i c j (., cv(. c ou a cotraite ( ( i j ( ( ( ( p i c i p j c j i j déige e reveu (itataé de coommateur et p ( type {, }. i e prix de a i ème variété de ie de poat et, ou oteo e foctio de coommatio itataée uivate, pour {, } et k { }.. (cf. aexe : 7 Pour e momet, da u ouci de impificatio, o coidère que e omre de ce variété ot de etier ; autremet dit, et ot de variae dicrète. 8 Pu éève, pu e ie au ei de a catégorie {, } coommatio. Da e ca imite où, e ie ot parfaitemet utituae., dimiue et pu a diverité au ei de ie { } 9 Pu e quetio état moi utituae etre eux. ot de o utitut du poit de vue de a et ource d utiité pour e coommateur, e ie 0

11 (.4 c ( k i ( p k p ( i e coommateur imie euite a foctio d utiité itertemporee ou a cotraite de udget itertemporee : (.5 (. 0 ( t Max e C dt C ou a cotraite t at wt ra t t t où at déige éparge accumuée, rt e taux d itérêt et wt e aaire. a réoutio de cette optimiatio ou doe (cf. aexe : (.6 r e préférece de coommateur : exogèe ou edogèe? Da otre modèe, e goût pour a diverité (, {, } era uppoé exogèe. a préférece de coommateur pour e BINT ( era, ee, uppoée exogèe da u premier temp et edogèe da u ecod. e premier temp ou permettra de dégager e rôe de coommateur ur adoptio de régime de croiace aor que e ecod permettra d aayer exitece d équiire tatioaire, compte teu du comportemet de coommateur. Commet modéier e comportemet du coommateur face au déveoppemet de ouvee techique et de ouveaux ie? e déveoppemet de BINT e caractérie, quee que oiet e époque, par de effet de mode et de démotratio aocié à eur coommatio et par exteio, reativemet ete, de ouveaux eoi aocié ce ouvee techique. Si e effet de mode touchet haitueemet a catégorie de popuatio a pu aiée, eur exteio et e gééra freiée par puieur facteur. Ce facteur peuvet être ié à de cotraite égae (e oi ot ogtemp iterdit, avec u uccè trè reatif, e port de idiee e urope Verey, 997, à de haitude de coommatio qui évouet ur ogue période, réitat aii au chagemet que propoe iovatio (Braude, 979, pare du temp og qui caractérie évoutio de «tructure du quotidie». fi, au-deà de ce réitace qui caractériet toute e période de révoutio idutriee, a coommatio de produit itégrat e techique e pu modere appee aui u certai iveau de capita humai pour e utiier et doc u coût d adoptio (cf. e coût d appretiage que éceite uage d u ordiateur, par exempe.

12 Da otre modèe, ou itroduio cette «réitace» ou «ce coût d adoptio» e uppoat qu u effet de aturatio apparaît orque e omre de variété de BINT e met à croître et à meure que e tock de ce BINT (oté N e déveoppe da écoomie. Suite à ue augmetatio du tock de BINT, e aget modifiet eur choix de coommatio, e dimiuat e taux de coommatio de BINT (. Ue faço de formaier cette décroiace tout e repectat a cotraite [ 0, ] et de uppoer que : (.7 mi, k > 0 kn où déige offre de travai et où k, paramètre de aturatio, repréete e «coût d adoptio» de BINT ou a «réitace» d u coommateur à adoptio de BINT. Cette pécificatio permet ue réoutio expicite, mai o peut motrer que e réutat uivat retet vrai pour toute foctio décroiate e N. otat F e fux de BINT à u itat t et δ ] 0,] e taux de dépréciatio du tock de BINT, t ou oteo : (.8 Nt Ft δ Nt F k où c ( k I apparaît aor que e choix de coommatio dépedrot fortemet du coût d adoptio ou de a réitace à iovatio qui caractérie ce pay..3 e comportemet de producteur Da otre modèe, e producteur ot deux type d activité : ue activité de recherche coduiat au déveoppemet de ouvee variété de ie de coommatio et ue activité de productio de ce variété, chaque producteur e produiat que e variété qu i a déveoppé. Cette derière hypothèe peut e jutifier par de coût éevé d imitatio et/ou par exitece d u ytème de revet dot i et recou qu i a joué u rôe importat dè a première révoutio idutriee (North, 990. a première de deux jutificatio appique particuièremet ie à a révoutio idutriee récete aor que a ecode caractérie davatage (mai pa uiquemet a première idutriaiatio ; e effet, e proème de compétece techique (de iveteur comme de ouvrier quaifié freiaiet aor e poiiité d imitatio.

13 a productio de ie a techoogie de productio utiiée, fodée ur e eu facteur travai et uppoée à redemet d échee cotat, diffère eo a catégorie de ie. Soiet y et y a productivité du travai, repectivemet da e ecteur de BS et de BINT. e coût variae uitaire de productio da u ecteur et doc égae à ω / y, ω état e taux de rémuératio du travai, commu à eeme de écoomie. Chaque etreprie état e ituatio de moopoe ur e variété de ie qu ee a déveoppé, e programme de imiatio du profit mi e œuvre par e producteur écrit : (.9 π ( ( où ( ω k Max p k x p k ( ( ( p ( k y x p k déige a quatité de ie de type k {, } vedue au prix ( p k. e producteur détermiet aii e prix de variété e preat comme doée, à équiire, e foctio de coommatio (demade de coommateur (.4 : ou devo e effet avoir, à équiire : ( ( (,(, {, } [... ] x p k c k k. a réoutio du programme (cf. aexe doe e prix de chaque ie p ( vaeur de x ( k et ( k π qui e réutet. Soit pour, : (.0 p ( k ω y y c k x k ω (. ( ( (. π ( k ( k, aii que e Da a uite, ou coidéro e taux de rémuératio du travai comme uméraire, oit ω. Nou pouvo aor déduire de reatio (. et (. e taux de croiace de idice de coommatio ( g, que ou appeo déormai «taux de croiace de a coommatio» 0 : & & γ γ C C (.3 ( g 0 Déormai, e omre de variété ot coidéré comme de variae cotiue. 3

14 où γ & déige e taux de croiace du omre de variété de ie {, }. Nou pouvo égaemet déduire de reatio (.8 et (. e fux et e tock de BINT : F y (.4 N F δ N y δ N orque e reveu et cotat, ou oteo : N t δ t y Ke avec K N0 y δ et im N t N y δ t δ a recherche de ouvee variété Nou uppoo que e travaux de recherche et déveoppemet (R&D, et otammet ceux coduiat au déveoppemet de ouvee variété, ot à redemet croiat. Nou admetto e effet que e déveoppemet d ue ouvee variété de ie et de moi e moi coûteux à meure que e techique qui permettet a productio ot aimiée, c et-à-dire à meure que e omre de variété produite augmete. Ceci et cohéret avec e caractère de ie puic du tock de coaiace reatif à ue gamme de ie. Nou coidéro aii que e déveoppemet d ue ouvee variété uppoe u effort de recherche (e omre de travaieur c, décroiat avec, où > 0. accroiemet du omre de variété e réute : (.5 & où et a quatité de facteur travai coacrée à a recherche de ie {, }. U producteur e ace da e déveoppemet d ue ouvee variété de ie i et euemet i e coût uitaire de R&D ( c et couvert par a vaeur actuaiée de fux de profit futur ( v, a firme détetrice du revet (pour ue période ifiie état eue à produire a variété e quetio, oit : > 0 c { τ t 0 c > v { ( r τ t π ( τ e dτ v 4

15 dérivat v par rapport au temp à aide de a rège de eiitz, ou oteo : π v v & v r orque a recherche et active da e ecteur ( > 0, o otiet : π c& (.6 r c c utiiat équatio (.6 et e repreat expreio du profit à équiire (., ou oteo e omre de variété ( Nou appeero «taux d iovatio» da e ie. pui, e e dérivat, ou e déduio o taux de croiace. (.7 γ ( & r défiitive, orque a recherche da e( ecteur( {, } reveu peut écrire, à partir de reatio (.6 et (.7 : et active, e taux de croiace du (.8 & ( γ.4 e marché du travai Nou uppoo aece d évoutio démographique. offre totae de travai et cotate. Cette offre de travai répod aux demade de travai de ecteur de productio, d ue part, et de recherche, d autre part. D aprè e reatio (., (.5 et (.7, ce demade écrivet repectivemet : x ( i di y 0 A équiire ur e marché du travai, ou avo doc : (.9 ( γ γ γ 5

16 Au fia, e modèe peut être réumé par a Figure : xteraité poitive Recherche e BS Recherche e BINT Travai Productio de BS Productio de BINT Progrè techique (choc de productivité ffet de aturatio Coommatio de méage - goût pour a diverité - tructure de coommatio - «effet de aturatio» Stock de BINT ( N Figure Repréetatio chématique du modèe III. e régime de croiace et a tructure de coommatio Da cette ectio, ou commeço par motrer exitece de troi régime de croiace orque e préférece de coommateur pour e BINT ot exogèe. Nou préeto euite ce troi régime. Nou comparo, da u troiième temp, eur performace repective pour défiir e régime de «révoutio idutriee». Nou caractério efi e équiire de og terme au ei de ce régime orque e préférece de coommateur ot edogèe. 6

17 3. exitece de troi régime de croiace évoutio dyamique de écoomie et décrite par e équatio différetiee caractériat activité de recherche da e deux ecteur (.8 et par a coditio d équiire ur e marché du travai (.9. A quee coditio a recherche et-ee active da e ecteur de ie {, }? Nou motro da aexe que e modèe permet de mettre e évidece troi régime de croiace, c et-à-dire troi page du taux de coommatio de BINT (, iduiat de comportemet différet e matière de recherche (Taeau. Nou e appeero e régime repectivemet de «tagatio idutriee», de «démarrage idutrie» et d «évoutio idutriee». 0 mi mi < < Vaeur de ( ( ( ( Activité de R&D Seue a recherche da e ecteur de BS et active, a recherche da autre ecteur état pa profitae. a recherche da e deux ecteur et active, a recherche da e ecteur de BINT état deveue profitae. e deux type de ie coexitet da écoomie. Seue a recherche da e ecteur de BINT et active, a recherche da autre ecteur état pa profitae. Taeau e troi régime de croiace et activité de recherche I faut doc que e taux de coommatio de BINT dépae e eui mi pour que e taux d iovatio da cette catégorie de ie deviee poitif ; mi et aii e eui de déveoppemet de iovatio e BINT. Au-deà d u ecod eui (, e taux d iovatio da e BS aue ; et aii e eui de reocemet à iovatio e BS. a decriptio de évoutio de taux d iovatio da e deux catégorie de ie et doée da e Taeau. 0 mi mi < < Régime de tagatio idutriee Régime de démarrage idutrie Régime d évoutio idutriee γ 0 γ 0 Taeau Taux d iovatio e foctio du taux de coommatio de BINT Da e ectio uivate, ou aayo e détai e performace de ce troi régime. 7

18 3. Decriptio de troi régime de croiace e régime de tagatio idutriee Da e régime de tagatio idutriee a productio répod à a demade de coommateur e déveoppat e variété de BS (taux d iovatio poitif da e BS et u da e BINT. Remarquo que e BINT exitet da ce régime. effet, à image de ce que o peut cotater da e différete révoutio idutriee, certai ie ouveaux émerget e amot du choc techique mai e parvieet pa à e déveopper. réécrivat (.3, e utiiat (.8 et (.9 pour e ecteur de BS, ou déduio e taux de croiace de a coommatio : (.0 ( ( g ( ( ( g ( ( [ 0, ] 0 mi g état décroiate e, i exite u «paradoxe de iovatio» ou «paradoxe de iovatio de régime écoomique de traitio» : u moidre taux de coommatio de BINT ( e traduit par ue augmetatio pu rapide de a coommatio et doc de utiité de coommateur. a décroiace du taux de coommatio de BINT red e effet iovatio da e BS pu attractive. e taux d iovatio augmete da ce variété aor que e taux d iovatio da e BINT rete u. Du poit de vue de utiité de coommateur, effet poitif de accroiemet de a gamme de BS emporte ur e effet égatif ié à a aie du reveu ( et aux moidre dépee da e deux type de ie qui caractérie ce régime orque décroît. Ce régime apparaît doc défavorae à adoptio de BINT. mi e régime d évoutio idutriee Da e régime d évoutio idutriee, a productio répod à a demade de coommateur e déveoppat e eue variété de BINT (taux d iovatio poitif pour e BINT et u pour e BS. Noto que e BS cotiuet à exiter da ce régime, même i aucue variété ouvee et créée. Ce ouveau régime traduit a utitutio du ouveau ytème techique (iu du choc techique au ytème atérieur. Cette ituatio ou coduit à quaifier a croiace d «évoutio idutriee». 8

19 e taux de croiace de a coommatio vaut : (. g ( ( ( ( ( ( ( g [,] g état croiate e, i y a pu de «paradoxe de iovatio» puique e déveoppemet du taux de coommatio de BINT accompage d ue croiace accéérée de utiité de coommateur. I et éamoi itéreat de oter que, da ce régime, e reveu ( de coommateur et décroiat. Cepedat, du poit de vue de utiité, cette décroiace du reveu et compeée par ue forte croiace du omre de variété de BINT (que o pourrait aimier à u effet «variété-quaité». Ce régime apparaît doc favorae à adoptio de BINT. orque e vaeur de g da ce régime de croiace ot upérieure à cee atteite ur e autre régime (autremet dit, orque e régime d évoutio idutriee et pu performat que e autre régime e terme de croiace de utiité de coommateur, ou parero de «révoutio idutriee». Nou verro pu oi e coditio faiat du régime d évoutio idutriee ceui d ue révoutio idutriee. e régime de démarrage idutrie Da e régime de démarrage idutrie, a productio répod à a demade de coommateur e déveoppat e variété de BS et de BINT (taux d iovatio poitif pour ce deux catégorie. Ce régime cotitue ue ituatio itermédiaire etre e régime de tagatio idutriee et d évoutio idutriee. Da ce régime, e taux de croiace de a coommatio vaut : Ce régime exite i et euemet i mi <. Cette ituatio apparaît être a pu réaite. effet, da e ca cotraire, i y a pu aucue iovatio ur a page [, ]. a coditio d exitece du régime de démarrage idutrie équivaut à ue préférece pour e préet pa trop éevée (, faute de quoi a recherche da e BINT e e déceche pa. e équivaut aui à ue taie de écoomie et doc du marché uffiammet importate. mi 9

20 ( ( ( ( ( g ( ( (. ] mi, [ ( ( ( poat m, e Taeau 3 [ ] décrit e e de variatio de g. mi m g (i m mi. g (i mi < m < g (i m. Taeau 3 Taux de croiace de a coommatio e régime de démarrage idutrie Aii, i ], [ m mi, ou retrouvo ue ituatio de «paradoxe de iovatio» juqu à m : du poit de vue de utiité, affaiiemet du taux de coommatio de BS et a décroiace du taux d iovatio da cette catégorie de ie emporte ur accroiemet du taux de coommatio de BINT et du taux d iovatio da e BINT. Aii, a croiace de utiité raetit orque augmete et a ituatio ivere au-deà de m. Noto que da e ca où [ 0, ] m, i y a pa de paradoxe de iovatio aor qu i et permaet i m.. e mi régime de démarrage idutrie apparaît doc favorae ou défavorae à adoptio de BINT eo a vaeur de paramètre et de. 3.3 e régime de a révoutio idutriee Nou diro qu u régime de croiace et «ytématiquemet e pu performat» (ou «meieur» orque tou e etier de ce régime ot caractérié par u taux de croiace de a coommatio upérieur à ceui de importe que etier de autre régime, toute choe état égae par aieur. Autremet dit, a croiace a moi favorae d u régime et préférae à a croiace a pu favorae de autre régime. u de troi régime de croiace précédet et-i meieur que e deux autre? Pour répodre à cette quetio, remarquo au préaae que e régime de démarrage idutrie e peut pa être 0

21 ytématiquemet e pu performat. D aprè e e de variatio de g mi e évidece da e ectio précédete, e meieur régime de croiace et ceui d évoutio idutriee i et euemet i g( g(0. Da ce ca, ou appeo e régime de «révoutio idutriee». Nou démotro (cf. aexe que cette coditio équivaut à u goût du coommateur pour a diverité au ei de BINT uffiammet éevé (par rapport à ceui au ei de BS : ' ' [,] [ 0, ] ( ( < te que < g > g Autremet dit, e régime d évoutio idutriee et e meieur orque < (Figure. e régime d évoutio idutriee et aor aui ceui d ue «révoutio idutriee». O coidèrera déormai, auf préciio cotraire, que cette coditio et atifaite. g ( < Ca :, g ( 0 > Ca :, mi, mi, m, Figure voutio tyiée du taux de croiace de a coommatio (g e foctio du goût pour a diverité de coommateur ever e BINT 3.4 e équiire edogèe de og terme Nou ao maiteat teir compte de effet d u choix edogèe du coommateur ur e équiire de og terme. e taux de coommatio de BINT et doréavat détermié par e iveau du tock de BINT (.7. Cette partie propoe de caractérier e foctio de a vaeur du paramètre de aturatio (k e régime ver eque écoomie e taiie à og terme. effet, g et cotiue et décroiate ur [ 0, mi ].

22 a dyamique de écoomie et caractériée par u ytème d équatio différetiee à deux variae et N, oteu à partir de reatio (.8, (.9 et (.4. Nou étudio aor e différet attracteur (équiire du ytème dyamique. Da aexe, o démotre exitece d u uique équiire tae (e og d u etier-ee repectivemet da e régime de démarrage idutrie et de révoutio idutriee. Cet équiire, ecore appeé «équiire edogèe de og terme», e itue da e régime de démarrage idutrie ou da e régime de révoutio idutriee eo a vaeur de k (Taeau 4. poat : δ k, y ( k k, k k k et k 3 mi où k < k < k 3, ou oteo e Taeau 4. Régime de croiace Régime de révoutio Niveau du coût d adoptio Taux de coommatio e BINT k ] 0, k ] idutriee ] ] δ ( ( k k, k ( ( 4 y k y k δ k ] k [ idutrie, k3 δ yk( Régime de démarrage Taeau 4 - Attracteur du modèe de croiace Pu e coût d adoptio de BINT (k et faie, pu e taux de coommatio de BINT à équiire ( et éevé. Si k k, écoomie e itue da u régime extrême da eque i y a o euemet révoutio idutriee mai aui aado de a coommatio de BS : tou e ie de écoomie itègret e ouvee techique. Si k ] k, k ], a révoutio idutriee a ieu da ue écoomie où e BS coexitet avec e BINT. e diagramme de phae (Figure 3 iutre aor exitece d u équiire tae e og d ue trajectoire-ee 3. Si e tock de BINT iitia et faie (ce qui et vraiemae i e régime de démarrage idutrie et atteit rapidemet aprè e choc techique, o ote que évoutio de écoomie e fait avec u reveu de coommateur tae pui croiat, e taux de croiace de a coommatio état cepedat décroiat. 3 Tou e diagramme de phae ot pa été repréeté da u ouci de impificatio. De équiire tae eo ue trajectoire-ee exitet da tou e ca où k < k3.

23 N 0 k ( 0 k N ( k k k mi mi N Si k ] k, k [ 3 Figure 3 Diagramme de phae du ytème dyamique pour k ] k, k ], e coût d adoptio de BINT et trop éevé pour que puie être atteit e régime de révoutio idutriee. fi, i k k 3, i exite pa d équiire au ei de régime de démarrage idutrie et de révoutio idutriee. effet, a maifetatio de effet de aturatio, dè que e taux de coommatio de BINT éève, empêche tout équiire tae pour mi. Si < mi, équiire, au ei du régime de tagatio idutriee, et aor pu détermié par effet de aturatio. edogééiatio de préférece du coommateur e permet doc pa, da ce ca, de détermier u équiire. Aii, orque k et pa trop éevé, edogééiatio de préférece permet de défiir à a foi e régime de croiace atteit mai égaemet équiire tae e og d ue trajectoire-ee au ei de ce régime. IV. e rôe détermiat de a demade da e révoutio idutriee 4. Rôe de offre et de a demade da e révoutio idutriee a demade : u éémet détermiat de a révoutio idutriee Da ce modèe, e eu facteur de productio état e travai, a demade e cofod avec a coommatio. De fait, e modèe ou a permi de motrer que, à a uite d u choc techique, 3

24 cette coommatio jouait u rôe eetie da avèemet de révoutio idutriee pour au moi deux raio. D ue part, a tructure de coommatio détermie e régime da eque e trouve écoomie car ee ifuece e comportemet de producteur face à iovatio : ue tructure de coommatio riche e BINT e icite à déveopper ue productio toujour pu diverifiée, permettat aii a diffuio du progrè techique. iciaio de coommateur pour e BINT et otammet iée, orque e préférece ot edogèe, au «coût d adoptio» de ce ie ou à a «réitace» du coommateur à eur adoptio (k. Ce paramètre joue u rôe capita da avèemet de révoutio idutriee puiqu ue réitace trop forte au chagemet ou ue difficuté iée à adoptio de BINT peut oquer a révoutio idutriee. e pouvoir puic peuvet ifuer ur ce paramètre par éducatio et iformatio de coommateur. D autre part, a ature de a demade joue u rôe eetie da exitece même du régime de révoutio idutriee. effet, e révoutio idutriee e caractériet à a foi par a diffuio du progrè techique, da a coommatio comme da a productio, aii que par ue croiace écoomique pu rapide que da e régime de croiace atérieur. Or, pour que e régime de croiace e pu riche e BINT oit aui e meieur de régime de croiace da otre modèe, i faut et i uffit que e goût pour a diverité de coommateur au ei de BINT oit uffiammet pu importat que ceui au ei de BS. offre : e gai de productivité de ature à favorier a traitio ver a révoutio idutriee Nou avo mi e évidece da e ectio précédete exitece du paradoxe de iovatio da certai régime de croiace, redat adoptio de BINT défavorae à accroiemet de utiité de coommateur. Ce paradoxe peut être de ature à empêcher atteite du meieur régime de croiace, ceui de a révoutio idutriee. I peut même jutifier ue régreio de a part de BINT da a coommatio. Cette ituatio exite da e régime de tagatio idutriee, quee que oiet e vaeur de paramètre (,,,,, vaeur de paramètre du modèe ot tee que, mai égaemet da e régime de démarrage idutrie i e m >. t-i éamoi poie de trouver d autre éémet, exogèe, permettat de faire diparaître e paradoxe de iovatio et doc de redre tou e régime de croiace favorae à adoptio de BINT? Ue répoe réide da mi 4

25 e gai de productivité qui accompaget e choc techique et que ou ao maiteat modéier. effet, e progrè techique e caractérie o euemet par e déveoppemet d ue ouvee catégorie de ie, mai aui par améioratio et e déveoppemet de ouvee techique de productio pu productive. Particuièremet importat au momet du choc techique (du fait de itervetio d iovatio radicae, e gai de productivité perduret (gééraemet via de iovatio icrémetae juqu à épuiemet du potetie de ce gai. Nou e uppoo pu importat da a productio de BINT que da cee de BS. Nou modéio ce deux phae e ditiguat : e court et moye terme ( t t MT, au cour deque e ecteur de BINT ééficie de gai de productivité du travai upérieur à ceux cotaté e ecteur de BS 4 ; e og terme ( t t MT, durat eque e différetie de gai de productivité du travai etre e deux ecteur épuie. Ce coditio exprimet de a maière uivate : ( y y y y Si t tmt 0 < < y y y y 0 y y y y y y Si t > tmt < 0 im 0 0 y t y t y y réécrivat e programme de imiatio du profit de producteur, ou déduio e quatité produite à équiire et fiaemet e taux de croiace de a coommatio (oté qui comporte de terme uppémetaire par rapport à a reatio (.3 : C y y γ γ C y y (.4 ( ( ( g ( P A court et moye terme, ou oteo doc : g P g 4 Pour impifier, ou uppoero ce gai de productivité cotat. 5

26 0 P C & y y y C y y y (.5 ( ( ( 0 0 g γ γ 443 e progrè techique etraîe u taux upérieur de croiace de a coommatio. De pu, orque e différetie ( de productivité etre e ecteur de BINT et ceui de BS et uffiammet importat, e taux de croiace de a coommatio P g deviet ue foctio croiate de, upprimat aii e «paradoxe de iovatio» da e régime de tagatio et de démarrage idutrie. C et e ca orque : {, Max } [ 0, ] ] mi, [ < m ( 0 mi g > g mi ( 0 > Da aexe 3, ou motro que cette coditio et équivaete à : {, },mi [( ( ( ] ( ( (,mi Max avec a Figure 4 motre e évoutio tyiée du taux de croiace de a coommatio a choc de P productivité ( g ou avec u choc de productivité uffiammet grad ( g. Sur a figure, à court et à moye terme, e choc de productivité et uffiat pour upprimer e paradoxe de iovatio. P a foctio ( g et doc croiate. A trè og terme (tedace aymptotique, e taux de,mi,mi croiace de a coommatio P g évoue comme g da a meure où e différetie de gai productivité aue. 6

27 g ( g ( 0 mi m m Figure 4 voutio tyiée du taux de croiace de a coommatio avec et a choc de productivité. défiitive, u choc de productivité uffiammet importat autorie écoomie à rejoidre à og terme u équiire tatioaire da e régime de démarrage idutrie ou d évoutio idutriee. Tout particuièremet, i permet à écoomie d accéder au régime de révoutio idutriee e upprimat e frei que cotituaiet e paradoxe de iovatio. 4. e modèe et aaye de révoutio idutriee paée Ue de origiaité du modèe réide da a matrice commue qu i propoe pour aaye de période de choc techique dot peuvet découer de révoutio idutriee. aaye du modèe e tatique comparative (aexe 4 motre que e facteur favorae à émergece d ue révoutio idutriee ot, otammet, u goût pu proocé pour a diverité au ei de BINT, u affaiiemet du coût de recherche pour e BINT ou u taux d ooecece pu éevée de ce ie. Ce éémet peuvet otammet être rapproché de coaiace de hitorieécoomite. Cea ou permet de ouiger a cohérece etre o réutat et ce coaiace cocerat d aord e rôe importat de a tructure de coommatio et de gai de productivité ; et euite aaye de trajectoire atioae aor même que e progrè techique pouvait emer acceie de maière imiaire da e différet pay. fi, ou évoquo exteio poie et propoo queque perpective de recherche. 7

28 a demade joue u rôe moteur mai doit accompager de gai de productivité a demade revêt e effet u rôe majeur à deux iveaux : d aord parce qu ee détermie a ature quaitative de ie coommé (itégrat, ou o e ouvee techique caractériat écoomie ; euite parce que e régime de croiace itégrat a part a pu importate BINT et e meieur de régime de croiace que i a préférece de coommateur pour a diverité (au ei de BINT et uffiammet forte ( <. C et à cette coditio que ou paro de révoutio idutriee et c et e uppoat cette coditio rempie que ou cotiuo otre aaye. Ce rôe d aiguio de a coommatio apparaît cohéret avec e travaux de McKedrick et a. (98 ou de Brewer & Porter (993. Ce travaux mettet e umière qu ue «révoutio du coommateur» et à œuvre dè e 8 ème ièce de maière reativemet idépedate de offre mai éceaire à idutriaiatio. e et caractériée par ue diffuio d u omre croiat de ie de coommatio, par de achat répétitif ou de phéomèe de mode. Nou retrouvo à ue de caractéritique de otre modèe eo eque, à a uite d u choc techique, u accroiemet du goût de coommateur pour a diverité (au ei de BINT joue u rôe moteur o euemet da e décoage iitia de écoomie mai égaemet da a dyamique qui coduit à a révoutio idutriee (aexe 4. No travaux apparaiet égaemet cohéret avec e recherche de De Vrie (993, 994 eo equee c et d aord ue révoutio de metaité (e amot de a révoutio idutriee qui a coduit à a foi à ue coommatio accrue profitat argemet aux ie maufacturé aii qu à ue augmetatio de offre de travai (otammet de femme et de efat qui permet cette évoutio de a coommatio. Sur cette derière dimeio, cocerat offre de travai, étude du modèe e tatique comparative apporte de éémet itéreat qui vot da e même e : u accroiemet de offre de travai favorie ie e démarrage de a révoutio idutriee puiqu i faciite a traitio du régime de tagatio idutriee au régime de démarrage idutrie. Paraèemet, i apparaît que cette augmetatio de offre de travai e joue pa de rôe impe orqu i agit de frachir e cap du régime de démarrage idutrie et d atteidre ceui de a révoutio idutriee. Aui, face à approche de Mokyr (977, et preque de maière ymétrique, ou défedo idée que évoutio de a demade joue u rôe détermiat da e révoutio idutriee aor que e facteur de offre occupet u rôe de éceaire accompagemet. Da otre formaiatio, offre repoe ur e créatio de ouvee variété de produit qui dépedet ee- 8

29 même de choix de coommatio, a aie de coût d iovatio au ei de BINT jouat e faveur de a révoutio idutriee. e repoe égaemet ur de gai de productivité (da a productio de ce ie qui, i ot iuffiat au déut de a phae d idutriaiatio, oquet a traitio ver e régime de a révoutio idutriee (et ceci du fait de exitece, da ce ca, de ce que ou avo appeé u «paradoxe de iovatio». Révoutio idutriee et pécificité atioae No travaux permettet égaemet de modéier certaie expicatio ur e différece de trajectoire de déveoppemet de atio. Aii, pedat a première révoutio idutriee, i apparaît cairemet que e goût de coommateur pour e ouvee cotoade coorée veue de Ide (e idiee et déveoppé ie davatage e Ageterre que da e autre pay, où a réitace y et avérée pu importate. Frace, magré ue haue de reveu, e méage e coommet pa vraimet pu et fot peu évouer eur mode de coommatio, cotrairemet à ce que o cotate da de pay pu avacé comme Ageterre (évy- eoyer & Bourguigo, 985. De urcroît, e taux de reouveemet (et doc d ooecece de ie de coommatio apparaît reativemet faie e Frace par rapport à a ituatio ritaique, ce qui, eo otre modèe, ted ie à freier avèemet de a révoutio idutriee. De pu, e Frace, a forte ipoariatio ociae (aiat peu de pace aux cae moyee a été u de facteur expicatif d ue faie dyamique de coommatio de produit «ouveaux», e même temp que e gai de productivité da e ecteur correpodat apparaiaiet pu faie qu e Ageterre. effet, a proto-idutriaiatio pui e farique ot permi, da e textie agai, de gai de productivité que e autre pay ot tardé à coaître. Ceci a égaemet pu, d aprè otre modèe, expiquer e difficuté reative de a Frace à faire a révoutio idutriee. De même, Verey (997 défed a thèe que aece d ue véritae révoutio idutriee e Hoade magré u reveu par tête éevé erait argemet expicae par aece d u véritae marché itérieur pour e ie de a révoutio idutriee. Aii, e hoadai e ot péciaié da de activité traditioee (otammet commerciae ur equee i ot acqui ue forte expériece, réduiat aii eur coût de déveoppemet de ce activité et redat du même coup pu difficie avèemet de idutriaiatio. 9

30 O pourra efi ouiger a cohérece du modèe avec a thèe de Gerchekro (96 ur e mécaime de rattrapage etre pay e moi et e pu idutriaié : ce derier, ervat de référece aux premier, ot gééraemet déjà déveoppé u itérêt pour e BINT au momet de eur décoage idutrie. Par imitatio de ouvee techique, i ééficiet doc de réductio de coût, e particuier pour a recherche et e déveoppemet de eur ouveaux produit. fi, e choix de meieure techique et forme d orgaiatio cotriue à géérer de gai de productivité importat da a productio de BINT. Ce différete dimeio favoriet ie, da otre modèe, avèemet de a révoutio idutriee. Du modèe à a réaité de troi idutriaiatio : perpective de recherche Si e modèe et cohéret avec puieur aaye de a première révoutio idutriee, i et égaemet avec a deuxième idutriaiatio qui a vu e déveopper ue importate demade de traport motorié, u impreioat attrait pour éectricité et e uage que o pouvait e faire à aui, a révoutio idutriee e et réaiée que par a cojoctio d ue demade tourée ver e produit itégrat e ouvee techique et de gai de productivité importat da a productio de ce ie. Ceci et iutré par impreioat dyamime de écoomie américaie à a fi du 9 ème ièce et e rattrapage de écoomie domiate qui était juque à Ageterre. O cotate aor que écoomie et caractériée ue demade particuièremet outeue de ie iu de a deuxième idutriaiatio (comparée à cee de autre pay et par de gai de productivité importat ié à a ouvee orgaiatio tayoriee du travai. I e va de même da a récete période de traformatio de écoomie caractériée par u importat déveoppemet de techoogie de iformatio et de a commuicatio (TIC. Aor que e goût de coommateur évouaiet e faveur de BINT, o cotatait exitece de faie gai de productivité ur ogue période (paradoxe de Soow. C et fiaemet durat e aée de forte croiace aux tat-ui, de 995 à 000, que e paradoxe de Soow eme avoir été dépaé (Oier & Siche, 000, da ue période caractériée par u accroiemet de a coommatio de TIC, par arrivée du réeau Iteret aii que par de gai de productivité qui furet otaemet pu éevé da e ecteur de TIC (Gordo, 999. Ce coditio e ot pa a rappeer cee de otre modèe ur a tructure de coommatio et e gai de productivité. Remarquo égaemet que e paradoxe de Soow, ié à a productio, peut, da ue certaie meure, être rapproché du «paradoxe de iovatio» ié à a coommatio, que ou pouvo recotrer da e phae de tagatio ou de démarrage idutrie de otre modèe. 30

31 Cette approche, forcémet trop chématique, mériterait d être approfodie da de futur travaux. Si ee préete itérêt de ouiger a pertiece du modèe pour aaye de révoutio idutriee, i coviet aui d e ouiger e imite. I e va aii de aaye du progrè techique, éceairemet pu compexe e réaité (ade 969, 000. e ie etre ce progrè, évoutio de pratique et cee de comportemet de coommatio mériterait d être étudié, de même que a ature et e iveau de ivetiemet réaié. I e va de même du rôe vita de certai ie (otammet aimetaire, éceaire avat tout autre forme de coommatio, ou ecore de ceui de a ditriutio de reveu (Verey, 997 ; Voigtäder & Voth, 005. fi, parmi e omreue proématique, cee reative à a démographie et à a dipoiiité de a mai d œuvre pourraiet être approfodie (Bairoch, 963, Boerup, 965 ; Komo & Artzroui, 003, de même que cee reative aux chagemet ititutioe (North & Thoma, 973 ; North, 990 Joe, 00 ou à évoutio de forme d orgaiatio (Mede, e rôe de poitique puique Toute e variae du modèe ouiget à que poit e rôe de poitique puique 5 et eetie pour pacer u pay da de coditio optimae ur ue trajectoire de croiace de révoutio idutriee. Ce fut ue iterrogatio forte da e aée oixate de avoir pourquoi a première révoutio idutriee eut ieu e Grade Bretage putôt que da e pay d urope Cotietae, et pourquoi i y eut ce i grad décaage da e temp etre e pay ééficiaire de a première révoutio idutriee. e répoe furet divere mai toute ouiget que tat fut eetie tat da a révoutio agricoe Britaique tout au og du 8 ème ièce que da e déveoppemet de ciece et techique au cour de même aée. Mai rie eut été poie i a ociété agaie avait décidé, y compri e cae aorieue de modifier a coommatio iée aux deux poit fort de cette période : e produit agricoe et e ie textie. Ce fut a même choe pour a ecode révoutio idutriee. O compred ie qu i faut u acteur détermiat, qui porte a période de traitio où de ie ouveaux vot être produit, où ceci era fait eo de proceu de productio, eux aui ouveaux. C et e réaité u ouve 5 e pouvoir puic, par e poitique d éducatio, de recherche et d iovatio, comme de poitique idutriee ot e effet a poiiité d ifuer ur e paramètre du modèe, et aii de favorier avèemet d ue révoutio idutriee. Ue poitique d éducatio et d iformatio peut e effet aaier e coût d adoptio de ouvee techoogie (k, faciiter ue meieure productivité à aveir, ou favorier a mie à dipoitio d u pu grad tock de BINT pour accéérer eur diffuio. Ue poitique de recherche et d iovatio peut dimiuer e coût d iovatio pour e ecteur de a recherche, que ce oit par de poitique de uvetio ciée (appe d offre de ANR, programme europée, pôe de compétitivité ou par ue évoutio de rège ur e revet, de ature à améiorer a profitaiité de iovatio. e rôe de orme et régemetatio et pa ici évoqué, mai i et de ature égaemet à favorier ooecece de ie exitat. 3

32 équiire offre / demade qui doit e mettre e pace de maière harmoieue. Si te et pa e ca, i par exempe, e choc techique touche d aord e proceu de productio, cea etraiera ue forte utitutio du capita au travai, etraîat par à même ue aie de a demade et au mieux, ue tagatio écoomique. C et e fait ce qu ot cou, da e vigt derière aée, puieur pay europée dot e ôtre. a croiace écoomique américaie et ée de mouvemet coordoé de évoutio de a tructure de coommatio et de chagemet da a maière de produire e ie et ervice. Aor, e poitique puique impoet. I agit pour tat de favorier a diffuio de ie et ervice techoogique et cea e fait de deux maière : d aord, e déveoppat tou e réeaux et ifratructure qui favoriet cette diffuio. a meieure iutratio de cette poitique et Japoaie da e domaie de réeaux de Teecom. t pui, i faut utiier achat puic de a maière a pu arge et efficace poie, u o exempe e et comme cea avait été idiqué à ioe, itaatio d équipemet iformatique de maière maive da e écoe et e uiverité. Cet exempe putôt ié aux techoogie de iformatio et de a commuicatio peut évidemmet étedre à tou e domaie évoutif, que ce oit e techoogie de a até, de eeigemet Mai, comme e modèe idique, i faut de gai de productivité, et da a coceptio et da a productio de ce ouveaux ie. Comme pour e révoutio idutriee précédete, e rôe de pouvoir puic et de âtir de poitique de déveoppemet de coaiace trè vootarite. e tat-ui, aui ie par itervetio maive de a DARPA 6, que par e réeau d uiverité, que par écoio de cuter techoogique motret a voie à uivre. Rie de tout cea et ie origia, mai ce que otre modèe motre c et qu i faut à a foi de poitique puique détermiée, qui mettet e œuvre de moye importat et urtout qui coordoet ie actio ur offre et a demade. Cocuio e modèe que ou propoo da cet artice préete origiaité d examier impact d u choc techique ur e régime de croiace e mettat e vaeur e rôe de évoutio de a tructure de coommatio (et doc de comportemet de coommateur. e choc techique y et défii par apparitio de ouvee techique, tat da a coommatio (ue ouvee variété de ie apparaiat avec ce choc : e BINT que da a productio de eeme de ie de 6 Defee Advaced Reearch Project Agecy 3

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 )

TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) RAIRO Operatios Research RAIRO Oper. Res. 34 (2000) 99-129 TRANSFERT DE CHARGE DANS UN RÉSEAU DE PROCESSEURS TOTALEMENT CONNECTÉS (*) par Maryse BÉGUIN ( 1 ) Commuiqué par Berard LEMAIRE Résumé. L étude

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

LES PRÉCAUTIONS D USAGE

LES PRÉCAUTIONS D USAGE LES PRÉCAUTIONS D USAGE Si vou ête pa propriétaire u HDJ80, il y a de forte chace que vou ouhaitiez le deveir u jour, pour peu que vou ayez l âme u baroudeur. A moi que vou oyez déjà u «coaieur» e la matière,

Plus en détail

La plus large gamme de bennes

La plus large gamme de bennes La plus large gamme de bees Acier HLE Acier galvaisé Alumiium TRANSPORTEUR TRIVERSE Votre référece utilitaire 120 as d expériece au service des bees Resistace Savoir-faire Ue performace testée, ue qualité

Plus en détail

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux Sommaire Edito Préface Bie vivre e ville avec u chie Le ramassage idividuel Les espaces chies Les itervetios des services muicipaux A l école de la vie caie Où promeer so chie L idetité du chie So alimetatio

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

22 et 23 mars 2014, OSTENDE, Belgique Compte-rendu Team France

22 et 23 mars 2014, OSTENDE, Belgique Compte-rendu Team France et mar 0, OTENE, Belgique Compte-redu Team race 9 pilote de atioalité réparti e catégorie : pilote e pformace et pilote e productio. Le catégorie pformace et productio, couraiet chacue leur tour, toute

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

N A RIV E. À très vite sur l Hippodrome!

N A RIV E. À très vite sur l Hippodrome! HYPP OD - BE R O LL E M RIV E E ISO N 20 15 VICHY A S Soucieux vou offi le meilleu, l Hippodome Belleive vou éeve e aimatio plu exceptioelle e 2015. Au pogamme, paio, patage, covivialité, émotio, découvete

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Accueil chez l assistante maternelle

Accueil chez l assistante maternelle Accueil chez l assistate materelle 2 Ce livret a été réalisé par u groupe d assistates materelles idépedates qui se réuisset régulièremet pour réfléchir à leurs pratiques professioelles. Ce groupe est

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

POLITIQUE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT

POLITIQUE ECONOMIQUE ET DEVELOPPEMENT POLTQU ONOMQU T DVLOPPMNT TRUTUR DU MAR NATONAL DU AF-AAO T PR AU PRODUTUR MALAN Beïla Beoit osultat PD N 06/008 ellule d Aalyse de Politiques coomiques du R Aée de pulicatio : Avril 009 Résumé e papier

Plus en détail

H 2012/04. Détection des disparités socio-économiques L apport de la statistique spatiale

H 2012/04. Détection des disparités socio-économiques L apport de la statistique spatiale Ititut Natioal de la Statitique et de Étude Écoomique Série de documet de travail de la Directio de la Diffuio et de l Actio Régioale H /4 Détectio de diparité ocio-écoomique L apport de la tatitique patiale

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais.

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais. Télé OPTIK Plus spectaculaire que jamais. Vivez toute la puissace de la télévisio sur IP grâce au réseau OPTIK 1 de TELUS et découvrez-e l extraordiaire potetiel. Télé OPTIK MC vous doe la parfaite maîtrise

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec Développemet écoomique Iovatio Exportatio Taux de survie des Taux de survie des ouvelles etreprises au Directio de l aalyse écoomique Directio géérale des politiques et des sociétés d État Miistère du

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

Télé OPTIK. Découvrez la télé plus vraie que nature.

Télé OPTIK. Découvrez la télé plus vraie que nature. MC Télé OPTIK Découvrez la télé plus vraie que ature. Voici Télé OPTIK, la télé plus vraie que ature. Vous e croirez pas vos yeux. Télé OPTIK offre vos applicatios préférées à même votre téléviseur. Vivez

Plus en détail

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire

Modes propres de vibration ; interprétation ondulatoire SPECIALITE TS ( PHYSIQUE ) : FICHE CURS 6 1/5 MDES PRPRES DE IBRATI Ce qu'il faut reteir Modes propres de vibratio ; iterprétatio odulatoire 1. Productio d u so à l aide d u istrumet de musique U istrumet

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

Les PAVÉS DE PARIS en Bois de Bout Situation dans son marché

Les PAVÉS DE PARIS en Bois de Bout Situation dans son marché Les PAVÉS DE PARIS e Bois de Bout Situatio das so marché Les plachers aspect bois ot vécu ue forte progressio ces dix derières aées au détrimet des revêtemets de sols textiles. Les plachers usuellemet

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

H 1000. Le système de bridage. multifonctionnel

H 1000. Le système de bridage. multifonctionnel Le ytème de ridage mutifonctionne 2 Rapidité, préciion et fidéité de répétition Le ytème de ridage et une innovation interne de a maion Meuurger. Avec a vou avez non euement avantage de travaier vite et

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP

Plan éducatif personnalisé. Guide d élaboration et de mise en œuvre d un PEP Pla éducatif persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PEP P la éducatif Persoalisé Guide d élaboratio et de mise e œuvre d u PeP 2010 éducatio Maitoba Doées de catalogage avat publicatio Éducatio

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

Régime d encouragement à l éducation permanente (REEP)

Régime d encouragement à l éducation permanente (REEP) Régime d ecouragemet à l éducatio permaete (REEP) RC4112(F) Rev. 01 Avat de commecer Ce guide s adresse-t-il à vous? Ce guide vous itéressera si vous voulez participer au Régime d ecouragemet à l éducatio

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE POUR L UNIVERSITÉ P ARIS SORBONNE P ARIS IV

CHARTE GRAPHIQUE POUR L UNIVERSITÉ P ARIS SORBONNE P ARIS IV CHARTE GRAPHIQUE POUR L UNIVERSITÉ P ARIS SORBONNE P ARIS IV Charte réalisée par DAWANT PRODUCTION GRAPHIQUE 26, rue Marsoula - 75012 PARIS Tél : 01 44 75 85 85 - Fax : 01 44 75 01 11 - e-mail : dawat@microet.fr

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire?

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire? Pourquoi ue réforme de la protectio des doées das l Uio est-elle écessaire? La directive européee de 1995 relative à la protectio des doées a marqué u jalo das l histoire de la protectio des doées à caractère

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw

chaudières murales à condensation hyper modulante de 0,8 à 28 kw chaudières murales à codesatio hyper modulate de 0,8 à 28 kw e u q i u e sur l é h marc MC3 12 MC3 24 MC3 12.12 Cofort + Cofort + MA B20 MC3 12 HP MC3 24 HP MC3 12.12 Cofort + HP Cofort + HP HP MA HP B20

Plus en détail

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche.

Systèmes d observation stéréo. Une image Superbe pour une large gamme de tâches d inspection et de retouche. NOUVEAU: optio de capture d image Systèmes d observatio stéréo Ue image Superbe pour ue large gamme de tâches d ispectio et de retouche. Ue techologie optique brevetée permettat ue visualisatio sas fatigue

Plus en détail

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82.

Chèque Isolation. Le Petit Guide Pratique du. Des questions? Contacter l Espace Info Energie du Conseil Général des Pyrénées-Orientales 04.68.85.82. Le Petit Guide Pratique du Chèque Isolatio Des questios? Cotacter l Espace Ifo Eergie du Coseil Gééral des Pyréées-Orietales 04.68.85.82.18 www.cg66.fr > L Accet Catala de la République Fraçaise Le mot

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

trouve ton équilibre

trouve ton équilibre trouve to équilibre www.bee-secure.lu FR Trouver so équilibre Es-tu allé à u cocert ou à la piscie récemmet? A quad remote ta derière recotre avec des amis? Combie de temps passes-tu sur les réseaux sociaux?

Plus en détail

CHAPITRE 22. Machines à sous

CHAPITRE 22. Machines à sous CHAPITRE 22 Machies à sous 22. Corrigé possible du texte 22.. Eocé du problème et défiitio du modèle statistique associé O étudie ici u modèle statistique avec observatios icomplètes : o dispose d observatios

Plus en détail

Module 3 : Inversion de matrices

Module 3 : Inversion de matrices Math Stat Module : Iversio de matrices M Module : Iversio de matrices Uité. Défiitio O e défiira l iverse d ue matrice que si est carrée. O appelle iverse de la matrice carrée toute matrice B telle que

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

mis SANTÉ En toute simplicité. En toute liberté. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

mis SANTÉ En toute simplicité. En toute liberté. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2014 mis SANTÉ E toute simpicité. E toute iberté. Pour ma mutuee, je sais où je vais Bieveue à a mis mis SANTÉ cojugue a simpicité pour vous offrir ue gamme de garaties simpes et adaptées aux désirs de

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1

Statistiques appliquées à la gestion Cours d analyse de donnés Master 1 Aalyse des doées Statistiques appliquées à la gestio Cours d aalyse de doés Master F. SEYTE : Maître de coféreces HDR e scieces écoomiques Uiversité de Motpellier I M. TERRAZA : Professeur de scieces écoomiques

Plus en détail

Placement optimal d antennes de téléphonie mobile

Placement optimal d antennes de téléphonie mobile 87 Placemet optimal d atees de téléphoie mobile Romai BADINA, Justie DIDIERJEAN, Iliyas JORIO, Thomas LE SAUX, Clémet MOUREAUX, Thibault PERRIN, Bejami SAUNIER, Paul-Heri SOUSTRE Pavage hexagoal : régulier

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE?

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? Itroductio : La comptabilité atioale: ue représetatio de l'écoomie atioale 1. Si le iveau microécoomique s'itéresse aux comportemets des idividus et des

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse

AUX PROJETS. Soutenue par la Ville d'illkirch-graffenstaden. Service Jeunesse BOURSE Illkirch-Graffestade AUX PROJETS JEUNES Souteue par la Ville d'illkirch-graffestade Service Jeuesse 2 rue des Soeurs 67400 Illkirch-Graffestade Tél. 03 88 66 80 18 / 06 99 07 64 18 Cadre réservé

Plus en détail

Maîtrise de Mathématiques TER Le bandit manchot à deux bras

Maîtrise de Mathématiques TER Le bandit manchot à deux bras Maîtrise de Mathématiques TER Le badit machot à deux bras Deis Cousieau Sous la directio de Jea-Michel Loubes Septembre 2003 Table des matières 1 Présetatio du problème 2 1.1 Exemple de la machie à sous,

Plus en détail

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13,

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13, LYCEE GRAND AIR Correctio Devoir commu Classes de Secodes cocerées : de 10, de 11, de13, feuilles + papier millimétré. 08/0/013 Exercice 1 : L aée lumière. 1. D après le texte, la vitesse de la lumière

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail