EXERCICES DIRIGES 7 et 8 Synchronisation de processus CORRECTION. Exécution. Boucle. Prélever Requête Exécuter Requête Déposer Ordre.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCICES DIRIGES 7 et 8 Synchronisation de processus CORRECTION. Exécution. Boucle. Prélever Requête Exécuter Requête Déposer Ordre."

Transcription

1 Méhodes de Programmaon sysème EXERCICES DIRIGES 7 e 8 Synchronsaon de processus CORRECTION Exercce 1 Acquson Exécuon Impresson Boucle Boucle Boucle Acquérr Requêe Déposer Requêe REQUETE M cases Prélever Requêe Exécuer Requêe Déposer Ordre Impresson AVIS N cases Acquérr Ordre Imprmer Queson 1 On denfe un schéma produceur/consommaeur sur chacun des ampon. On ulse pour chacun de ces schéma un couple de sémaphores : MVIDE nalsé à M e MPLEIN nalsé à 0 (ampon requêe) NVIDE nalsé à N e NPLEIN nalsé à 0 (ampon avs) Processus prncpal déclaraons globales : requêe : ampon (0..M-1) de messages; avs : ampon (0..N-1) de messages; M, N : ener; MVIDE, NVIDE, MPLEIN, NPLEIN : sémaphores; INIT(MVIDE, M); INIT (NVIDE, N); INIT(MPLEIN, 0); INIT(NPLEIN, 0); lancer fls_acquson; lancer fls_exécuon; lancer fls_mpresson; aendre mes fls processus acquson : ndex depo requêe = 0; enregsrer_raval(mess); P(MVIDE); processus exécuon j : ndex rera requêe k : ndex depo avs mess, res : message; j = 0; k = 0; P(MPLEIN); processus mprmeur l : ndex rera avs l = 0; P(NPLEIN); mess = avs(l); 1

2 Méhodes de Programmaon sysème requee() = mess; = + 1 mod M; V(MPLEIN); ; mess = requee(j); j = j + 1 mod M; V(MVIDE); exécuer_raval(mess, res); P(NVIDE); avs(k) = res; k = k + 1 mod N; V(NPLEIN); ; l = l + 1 mod N; V(NVIDE); mprmer_resula(mess); ; Queson 2 Il fau manenan gérer les accès concurrens aux ampons avs e requêe. En effe : - les dfférens processus Acquson se paragen l'ndex - les dfférens processus exécuon se paragen l'ndex j e k - les dfférens processus Impresson se paragen l'ndex k les varables, j, k, l son manenan globales e les accès à ces varables doven se fare en excluson muuelle. On ajoue donc quare sémaphores d'excluson muuelle nalsés à 1 (un sémaphore par ndex). Processus prncpal déclaraons globales : requêe : ampon (0..M-1) de messages; avs : ampon (0..N-1) de messages; M, N : ener;, j, k, l : ndex sur les ampons; MVIDE, NVIDE, MPLEIN, NPLEIN, MUTI, MUTJ, MUTK, MUTL : sémaphores; INIT(MVIDE, M); INIT (NVIDE, N); INIT(MPLEIN, 0); INIT(NPLEIN, 0); INIT(MUTI, 1); INIT(MUTJ, 1); INIT(MUTK, 1); INIT(MUTL, 1); = j= k = l = 0; lancer fls_acquson; lancer fls_exécuon; lancer fls_mpresson; aendre mes fls processus acquson enregsrer_raval(mess); P(MVIDE); P(MUTI); requee() = mess; = + 1 mod M; V(MUTI); V(MPLEIN); ; processus exécuon mess, res : message; P(MPLEIN); P(MUTJ) mess = requee(j); j = j + 1 mod M; V(MUTJ); V(MVIDE); exécuer_raval(mess, res); P(NVIDE); processus mprmeur P(MUTL); P(NPLEIN); mess = avs(l); l = l + 1 mod N; V(NVIDE); V(MUTL); mprmer_resula(mess); ; 2

3 Méhodes de Programmaon sysème P(MUTK); avs(k) = res; k = k + 1 mod N; V(MUTK); V(NPLEIN); ; remarque : l'ordre d'appel des sémaphores d'excluson muuelle par rappor à ceux du schéma produceur consommaeur n' pas d'mporance. Exercce 2 Queson 1 Lorsque l'employé sas une commande, l'écrure sur dsque d'une lgne à la fos, mplque que, à un nsan donné, le dsque ne conen qu'une pare de la commande. S le processus de facuraon es lancé, l ne rouvera pas oues les lgnes de la commande pour éder la facure, qu sera donc parelle. Au momen où on crée une commande, l fau donc nerdre au processus de facuraon d'accéder aux commandes. Par alleurs, l'employé éde les commandes sases sur la même mprmane que le processus de facuraon. Ces édons se fon lgne par lgne, mas oues les lgnes concernan le même bon de commande ou la même facure doven se rouver regroupées, e non enremêlées. Il fau donc que l'mprmane so en excluson muuelle enre les deux processus. Queson 2 queson 3 La soluon proposée garan ben l'accès en excluson muuelle à l'mprmane par les deux processus. Le processus de facuraon réserve l'mprmane pendan le raemen des facures d'une pérode. Ces facures seron donc ben édées de manère consécuve. Par alleurs, comme le processus réserve égalemen le fcher des commandes, aucune commande ne peu êre en cours de sase pendan l'édon des facures. Queson 4 L'nerblocage es une suaon où un ensemble de processus son bloqués en aene d'une ressource possédée par un aure processus de l'ensemble. Chacun aend qu'un aure veulle ben lbérer la ressource qu'l aend. Cec ne peu se fare sans une nervenon exéreure, pusqu'ls son ous bloqués. Or on ne peu débloquer un processus qu'en lu donnan oues les ressources nécessares, e donc en réqusonnan celle qu'l aend e qu es possédée par un aure processus de l'ensemble. Dans la soluon proposée, on peu magner que le processus employé réserve le fcher COM e commence à sasr la commande. A ce momen le processus de facuraon es acvé, e réserve l'mprmane, pus se bloque en aene du fcher COM. Lorsque l'employé a ermné la sase, l réserve l'mprmane, mas comme celle-c es déjà réservée par le processus de facuraon, l se bloque en aene de la lbéraon. Nous avons deux processus qu aenden muuellemen la lbéraon d'une ressource possédée par un aure processus de l'ensemble : ces deux processus son en nerblocage. 3

4 Méhodes de Programmaon sysème Queson 5 Pour ne plus avor d'nerblocage, une des soluons es de réserver les ressources dans le même ordre, pusque, dans ce cas, l ne peu plus y avor de crcularé dans les aenes de ressources. Dans le processus de facuraon, l fau donc réserver le fcher COM en premer. processus facuraon; débu répéer ndémen réserver (COM); réserver (IMP); an qu'l y a des commandes à facurer dans COM fare lre la prochane commande dans COM; éder la facure correspondane sur IMP; fa; lbérer(imp); lbérer(com); aendre la prochane pérode de facuraon; fa; ; Exercce 3 Procedure CredDeb_Compe (Numero_Compe, operaon, somme) /* lecure dans le fcher Fcher_Numero_Compe du solde du compe Numero_Compe, solde_compe */ concaener ("Fcher", Numero_Compe); Lre (Fcher_Numero_Compe, Numero_Compe, solde_compe); S (operaon = "deber") solde_compe := solde_compe - somme; snon solde_compe := solde_compe + somme; fs /* ecrure dans le fcher Fcher_Numero_Compe du nouveau solde du compe Numero_Compe */ Ecrre (Fcher_Numero_Compe, Numero_Compe, solde_compe); Procedure Donner_Solde (Numero_Compe, var Solde) /* lecure dans le fcher Fcher_Numero_Compe du solde du compe Numero_Compe, solde_compe */ concaener ("Fcher", Numero_Compe); Lre (Fcher_Numero_Compe, Numero_Compe, solde_compe); Solde := solde_compe; Queson 1 Deux processus P1 e P2 exécuen chacun de leur côé, la même opéraon CredDeb_Compe(10, Creder,100). le déroulemen de ces opéraons peu êre le suvan. le solde al sera alemen de 1100 à la place de P1 lecure du compe 10 le solde es égal à ! P2 lecure compe 10 le solde es égal à

5 Méhodes de Programmaon sysème créd de 100 : solde = 1100 écrure du compe 10 le solde sur le dsque es poré à 1100 créd de 100 : solde = 1100 écrure du compe 10 le solde sur le dsque es poré à 1100 Queson 2 Il suff de placer l'exécuon de la procédure CredDeb_Compe en excluson muuelle, so avec ACCES sémaphore nalsé à 1. : Procedure CredDeb_Compe (Numero_Compe, operaon, somme) /* lecure dans le fcher Fcher_Numero_Compe du solde du compe Numero_Compe, solde_compe */ concaener ("Fcher", Numero_Compe); P(ACCES); Lre (Fcher_Numero_Compe, Numero_Compe, solde_compe); S (operaon = "deber") solde_compe := solde_compe - somme; snon solde_compe := solde_compe + somme; fs /* ecrure dans le fcher Fcher_Numero_Compe du nouveau solde du compe Numero_Compe */ Ecrre (Fcher_Numero_Compe, Numero_Compe, solde_compe); V(ACCES); Queson 3 Cee fos, l fau mere en place un schéma leceurs/rédaceurs. La procédure CredDeb_Compe rese comme en Q2. La procédure Donner_Solde deven : Procedure Donner_Solde (Numero_Compe, var Solde) /* lecure dans le fcher Fcher_Numero_Compe du solde du compe Numero_Compe, solde_compe */ concaener ("Fcher", Numero_Compe); P(MUTEX); NL = NL + 1; S (NL == 1) P(ACCES) Fs V(MUTEX) Lre (Fcher_Numero_Compe, Numero_Compe, solde_compe); Solde := solde_compe; P(MUTEX); NL = NL - 1; S (NL == 0) V(ACCES) Fs V(MUTEX) 5

6 Méhodes de Programmaon sysème Exercce 4 Lors de l ulsaon d une ressource crque par une âche, l es habuel d ajouer aux paramères de descrpon de la âche ceux supplémenares suvan : C α : séquence d nsrucons précédan l appel de la ressource, C β : séquence d nsrucon de la secon crque, C γ : séquence d nsrucon suvan la lbéraon de la ressource avec C = C α + C β + C γ. Toue âche en cours d ulsaon d une ressource crque peu êre préempée par une âche plus prorare qu elle, e qu n a pas beson de cee ressource. On consdère l exemple d une confguraon de ros âches pérodques. Les âches Tp 1 e Tp 3. Queson 1 Tâche r 0, C D P C α C β C γ Tp Tp Tp Comme le monre la fgure, à l nsan =8, la âche 3 es bloquée par la âche 2 parce qu elle es plus prorare qu elle. Mas comme la âche 1 es en aene de la ressource crque (occupée par la âche 3) depus l nsan =7, on observe donc que la âche 2 es exécuée avan la âche 1 : c es le phénomène d nverson de proré. Demande de ressource e blocage drec Tp 1 Tp 2 Inverson de proré Tp 3 R S Queson 2 Pour éver ce problème d nverson de proré, à l nsan =7, lorsque la âche 1 se me en aene de la ressource occupée par la âche 3, la âche 3 prend la proré de la âche 1. Par conséquen, à l nsan =8, la âche 3 es plus prorare que la âche 2 e connue à s exécuer. L exécuon de la âche 2 se rouve ans repoussée à l nsan =10 après la âche 1 (cf. fgure 3.15). 6

7 Méhodes de Programmaon sysème Demande de ressource e blocage drec Tp 1 Tp 2 Blocage par hérage de proré Tp 3 R S 7

EXERCICES DIRIGES Synchronisation de processus CORRECTION

EXERCICES DIRIGES Synchronisation de processus CORRECTION Exercice 1 EXERCICES DIRIGES Synchronisation de processus CORRECTION Une seule écriture de nb_octets de données placées dans le tableau tampon est réalisée à la fois. Fonction ECRIRE_DISQUE (tampon, nb_octets)

Plus en détail

Chapitre 1.1a Les oscillations

Chapitre 1.1a Les oscillations Chapre 1.1a Les oscllaons La cnémaque La cnémaque es l éue u mouvemen un obje en foncon u emps. Pour ce fare, nous avons recours au conceps e poson, vesse e accéléraon : Poson : ( uné : m Vesse : v ( uné

Plus en détail

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples Décomposon d une fracon raonnelle en élémens smples I Premère éape Dvson eucldenne de polynômes On rappelle que procéder à la dvson eucldenne d un polynôme A par un polynôme B non nul, c es écrre A BQ

Plus en détail

t = effectif de la partie 100 effectif total

t = effectif de la partie 100 effectif total Chapre I : Pourcenages Exra du programme : - Coecen mulplca assocé à un pourcenage - Iéraon de pourcenages - Analyse des varaons de pourcenages - Comparason de pourcenage - Approxmaon lnéare dans le cas

Plus en détail

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs

TD2 Ener3 Exercices : hacheurs Exercces : hacheurs 1 217-218 Hacheur quare quadrans Une machne à couran connu es almenée par le conversseur don le schéma es représené cdessous. Les ordres d'ouverures e de fermeures des nerrupeurs commandés

Plus en détail

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur :

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur : Formulare d élecrcé Pons de cours Condensaeur Explcaons ou ulsaons Un condensaeur es composé de deux armaures méallques séparé par un solan appelé délecrque. S une armaure se charge posvemen, l aure es

Plus en détail

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique :

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique : Termnale STI hacheur sére Hacheur sére. Présenaon e hacheur es un conersseur saque connu-connu Symbole synopque : Tenson connue fxe Tenson connue réglable Ou plus exacemen : enson oujours de même sgne,

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

TD 2 Cinétique chimique

TD 2 Cinétique chimique TD Cnéque chmque Exercce Oxydaon de l ammonac L ammonac peu s oxyder ; l équaon sœchomérque de la réacon peu s écrre : 4 NH + 5 O NO + 6 H O S a un momen donné, l ammonac dsparaî à la vesse de, mol.l -.s

Plus en détail

Courant continu et courants alternatifs

Courant continu et courants alternatifs Classe : 2ME BEP Méers de l élecroechnque Couran connu e couran alernaf Leu : Salle de cours & salle de mesures Objecf Dfférencer les caracérsques d un couran connu e d un couran alernaf,. Savors : S.2

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

Plan. Définition, Historique, Régression Linéaire Multiple. Interprétation géométrique de la solution, Lien avec l analyse de Corrélation Canonique,

Plan. Définition, Historique, Régression Linéaire Multiple. Interprétation géométrique de la solution, Lien avec l analyse de Corrélation Canonique, Plan Défnon, Régresson Lnéare Mulple Massh-Réza Amn Technques d Analyse de Données e Théore de l Informaon Maser M IAD Parcours Recherche amn@polea.lp6.fr Hsorque, Inerpréaon géomérque de la soluon, Len

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Utilisation des fonctions B-splines pour modéliser la survie relative non proportionnelle

Utilisation des fonctions B-splines pour modéliser la survie relative non proportionnelle Ulsaon des foncons -splnes pour modélser la surve relave non proporonnelle Roch Gorg Laboraore d Ensegnemen e de Recherche sur le Traemen de l Informaon Médcale Faculé de médecne de Marselle - Unversé

Plus en détail

Laboratoire génie électrique 3Stech Série d exercices N 8 Moteur pas à pas Page 1 /10

Laboratoire génie électrique 3Stech Série d exercices N 8 Moteur pas à pas Page 1 /10 Laboraore géne élecrque ech ére d exercces Moeur pas à pas Page /0 Exercce Un moeur pas à pas à aman permanen ayan les caracérsques suvanes : phases au saor, deux pôles au roor, sa commuaon es bdreconnelle

Plus en détail

Contrôle de concurrence par sémaphores. C.Coquery NFP137 Cours 11 1

Contrôle de concurrence par sémaphores. C.Coquery NFP137 Cours 11 1 Contrôle de concurrence par sémaphores C.Coquery NFP137 Cours 11 1 Rappel du concept de sémaphore Définition (Dijkstra-1965) Un sémaphore S est un objet partagé constitué de - un entier E initialisé à

Plus en détail

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE PLAN D EVALUATION MAURDOR ECONDE CAMPAGNE 1 INTRODUCTION Coordonnée par le Laboraore Naonal de mérologe e d Essas (LNE) e CAIDIAN, fnancée par la DGA, la présene campagne d évaluaon propose un cadre commun

Plus en détail

Nous considérons une petite portion de paroi de surface S. La pression est le quotient de l intensité moyenne de cette force par la surface S :

Nous considérons une petite portion de paroi de surface S. La pression est le quotient de l intensité moyenne de cette force par la surface S : Comlémen VI. age /v Presson cnéque Nous allons rerendre le calcul de la resson cnéque en consdéran un modèle mons smlse que celu du chare VI. C es-à-dre en ne smlfan as l agaon moléculare. Nous commençons

Plus en détail

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages

Chapitre 3. Pourcentages. Objectifs du chapitre : item références auto évaluation. relier évolutions et pourcentages Chapire 3 Pourcenages Objecifs du chapire : iem références auo évaluaion relier évoluions e pourcenages éudier des évoluions successives calculer le aux d évoluion réciproque 19 I lien enre une évoluion

Plus en détail

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES PONDÉRATIONS LONGITUDINALES DANS L ENQUÊTE EMPLOI DE L INSEE Pascal Ardlly Insee, Déparemen des méhodes sasques Conexe e objecfs Source Enquêe Emplo rmesrelle en France Objecf Sur une pérode donnée, esmer

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin

Notice d information contractuelle Loi Madelin Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln 1. LA RETRAITE es une convenon d assurance collecve sur la ve à adhéson ndvduelle e faculave. Les dros e oblgaons de l Adhéren peuven êre modfés par des avenans au

Plus en détail

MEMORISATION UNITAIRE

MEMORISATION UNITAIRE Mémorisaion uniaire Page 1 MEMORISATION I/ GÉNÉRALITÉS I.1/ Définiions UNITAIRE Une foncion de mémorisaion uniaire es capable de mémoriser un seul éa logique à la fois (un seul bi). Les srucures associées

Plus en détail

Interaction d un système quantique à deux états avec des ondes électromagnétiques

Interaction d un système quantique à deux états avec des ondes électromagnétiques Ineracon d un sysème quanque à deux éas avec des ondes élecromagnéques Exemple de l ammonac NH 3 - Influence d un champ élecrque saque sur les nveaux d énerge. - Influence d un champ élecrque nhomogène

Plus en détail

TP Reseaux i UTILISATION D'UN SIMULATEUR DE RESEAUX INTRODUCTION

TP Reseaux i UTILISATION D'UN SIMULATEUR DE RESEAUX INTRODUCTION UTILISATION D'UN SIMULATEUR DE RESEAUX INTRODUCTION Le smulateur de réseaux que nous allons utlser au cours de ce TP a été développé par Perre Losel et est dsponble gratutement c : http://www.reseaucerta.org/outls/smulateur/.

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Chapitre 2. Le mouvement rectiligne

Chapitre 2. Le mouvement rectiligne Chapre Le mouvemen reclgne Objec nermédare 1. Employer les équaons du mouvemen reclgne unormémen accéléré (m.r.u.a.) à un corps lbre ou en chue lbre. Vesse moyenne La vesse moyenne v 1 (enre 1 e ) es déne

Plus en détail

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES PONDÉRATIONS ONGITUDINAES DANS ENQUÊTE EMPOI DE INSEE Pascal Ardlly Insee, Déparemen des méhodes sasques, 165 Bd Garbald 69003 yon, France pascal.ardlly@nsee.fr Résumé. enquêe rmesrelle sur l Emplo perme

Plus en détail

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE

LES CIRCUITS A COURANT ALTERNATIF MONOPHASE LECON & : LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE LES CRCS A CORAN ALERNAF MONOPHASE - Dfférens formes de courans (e de enson Dans l'ensemble des formes de courans, nous pouvons effecuer une premère paron :

Plus en détail

DYNAMIQUE EN REFERENTIEL TOURNANT : L EXEMPLE DE LA RESONANCE MAGNETIQUE

DYNAMIQUE EN REFERENTIEL TOURNANT : L EXEMPLE DE LA RESONANCE MAGNETIQUE DYNAMIQUE EN REFERENTIEL TOURNANT : L EXEMPLE DE LA RESONANCE MAGNETIQUE.- Hamlonen de spn On consdère une parcule de spn placée dans un champ magnéque saque B Bu e un champ ournan à la vesse angulare

Plus en détail

Chapitre 1 Convertisseurs alternatif/continu

Chapitre 1 Convertisseurs alternatif/continu Lycée La Fayee Page CPGE AS cours de scences ndusrelles géne élecrque Chapre Conversseurs alernaf/connu. GENERALIES n conversseur alernaf/connu perme d almener une arge sous une enson connue évenuellemen

Plus en détail

Équations différentielles.

Équations différentielles. IS BTP, 2 année NNÉE UNIVERSITIRE 205-206 CONTRÔLE CONTINU Équaions différenielles. Durée : h30 Les calcularices son auorisées. Tous les exercices son indépendans. Il sera enu compe de la rédacion e de

Plus en détail

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU

Solutionnaire Physique 1, Électricité et Magnétisme, Harris Benson LES CIRCUITS À COURANT CONTINU Soluionnaire hysique, Élecricié e Magnéisme, Harris Benson Soluionnaire rédigé par Maxime Verreaul, professeur CHATE 7 LES CCUTS À COUANT CONTNU 7 FAUX. Le couran es le même en ou poin du circui. 7 Comme

Plus en détail

PRODUITS DE TAUX D INTERET Modèles de marché ENSAE - DEA MASE Université Paris IX Dauphine- Séance 7. Moez MRAD. Société Générale - R&D

PRODUITS DE TAUX D INTERET Modèles de marché ENSAE - DEA MASE Université Paris IX Dauphine- Séance 7. Moez MRAD. Société Générale - R&D PRODUIS DE AUX D IERE oèles e marché ESAE - DEA ASE Unversé Pars IX Dauphne- Séance 7 oez RAD Socéé Générale - R&D oez RAD / SG R&D Fxe Income 5//5 PA oèle bor Forwar ognormal G ou F. Défnon u moèle. Passage

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures

EXAMEN FINAL Économie Monétaire Internationale 27 janvier heures niversié de Paris X Nanerre École Docorale MP DA conomie Inernaionale, Modélisaion e Analyse des Poliiques Économiques Année 2004-2005 XAMN FINAL Économie Monéaire Inernaionale 27 janvier 2005 2 heures

Plus en détail

APPRENTISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENTAIRES («dopage» ou «Boosting»)

APPRENTISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENTAIRES («dopage» ou «Boosting») APPRENISSAGE PAR COMBINAISON DE CLASSIFIEURS ELEMENAIRES («dopage» ou «Boosng») Pr. Faben Mouarde Cenre de Roboque (CAOR) MINES Pars ech (ENSMP) PSL Research Unversy Faben.Mouarde@mnes-parsech.fr hp://people.mnes-parsech.fr/faben.mouarde

Plus en détail

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure

Modélisation et optimisation de la maintenance préventive et corrective d un matériel soumis à usure TP SdF N 25 Modélisaion e opimisaion de la mainenance prévenive e correcive d un maériel soumis à usure Ce TP complèe le TP N 22 sur la modélisaion e l opimisaion de la mainenance d un maériel réparable

Plus en détail

Chapitre 10 Les systèmes de particules

Chapitre 10 Les systèmes de particules 0.0 Introducton. Chaptre 0 Les systèmes de partcules Dans l expérence sur les collsons vous avez constaté que le centre de masse du système se déplace en lgne drote à vtesse constante. Pourquo? Parce que

Plus en détail

CHAPITRE III : LES COMPTEURS

CHAPITRE III : LES COMPTEURS CHAPITRE III : LES COMPTEURS I. Inroducion Dans de nombreuses applicaions on es amené à faire des compages d impulsions dans un emps donné pour la mesure de fréquences (par exemple) ou ou simplemen comper

Plus en détail

MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ

MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialié génie élecronique Session 27 Éude des sysèmes echniques indusriels MACHINE À COMMANDE NUMÉRIQUE 3 AXES CORRIGÉ Parie élecronique I- Quesions

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

é d 3ème i o n Cuve 38 Millésimes de 1990 à 2009 Transmission Aérien Savoir-faire Grands Crus Blanc de Blancs Cuve 38 Collection numérotée

é d 3ème i o n Cuve 38 Millésimes de 1990 à 2009 Transmission Aérien Savoir-faire Grands Crus Blanc de Blancs Cuve 38 Collection numérotée Cuve 38 o n o n Mllésmes de 1990 à 2009 Transmsson Aéren Savor-fare Grands Crus Blanc de Blancs Cuve 38 Collecon numéroée LA RÉSERVE PERPÉTUELLE & EXCEPTIONNELLE DE CHAMPAGNE HENRIOT o n o n La mage d

Plus en détail

UNIVERSITE DE PARIS X Année universitaire

UNIVERSITE DE PARIS X Année universitaire UNIVERSITE DE PARIS X Année unversare 008-009 UFR SEGMI L Econome & Geson Travau drgés Sasques Economques Fasccule 3 N. CHEZE e D. ABECASSIS Eercces reprs ou adapés de G. NEUBERG RÉGRESSION Eercce Graphque

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ )

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT CONTINU. PREMIERE PARTIE / ETUDE DU HACHEUR ( voir fig 1 page 4 ) ( 5 points environ ) SESSION 1998 Page 1/5 Examen : BTS Coef. : 2 Spécialié : MECANIQUE ET AUTOMATISME INDUSTRIEL Durée : 2h Epreuve : U.32 SCIENCES PHYSIQUES Code : MSE 3 SC ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN MOTEUR A COURANT

Plus en détail

ANNEXE 1 - LE POIDS DES HYPOTHESES DANS LE CALCUL DES QUOTIENTS

ANNEXE 1 - LE POIDS DES HYPOTHESES DANS LE CALCUL DES QUOTIENTS ANNEXE - LE POIDS DES HYPOTHESES DANS LE CALCUL DES QUOTIENTS L'hypohèse d'une réparon des événemens démographques unforme sur l'année gnore la sasonnalé des décès e des nassances qu peu êre déermnée ans

Plus en détail

Plan du chapitre 3 (suite):

Plan du chapitre 3 (suite): 4//5 Chapre3: Modèles non lnéares de la Fnance (sue) Plan du chapre 3 (sue): Modèles ARCH e prévsons Varanes des processus ARCH: ARCH-M (AuoRegressve Condonnal Heeroscedascy-n Mean) GARCH-M 4//5 Modèles

Plus en détail

APPAREIL POUR ETUDE DE LA PRESSION HYDROSTATIQUE

APPAREIL POUR ETUDE DE LA PRESSION HYDROSTATIQUE APPAREIL PUR ETUDE DE LA PRESSIN HYDRSTATIQUE 1. INTRDUCTIN L effe de la pression ydrosaique a une grande imporance dans de nombreux domaines, noammen dans la consrucion navale, lors de la consrucion de

Plus en détail

II. Observation d une seule courbe à l oscilloscope

II. Observation d une seule courbe à l oscilloscope PC - Lycée Dumon D Urville TP 1 : uilisaion de l oscilloscope numérique I. Compéences à acquérir Les compéences évaluées au cours de ce TP son: - Uiliser un GBF - Uiliser un oscilloscope : Afficher des

Plus en détail

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité

PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proportionnalité PROPORTIONNALITES ET POURCENTAGES I-La proporionnalié -Acivié préparaoire n : Suies de nombres proporionnelles -l indicaion «0,88 /L» perme de calculer les pri manquans dans le ableau ci-dessous. Indiquer

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

Techniques d extensométrie

Techniques d extensométrie TRAVAUX PRATIQUES DE DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES Technques d eensoére TP n 1 : Module d Young e Coeffcen de Posson TP n 1 : Module d Young e coeffcen de conranes 1 Module d Young e coeffcen de Posson

Plus en détail

Circuits séquentiels complexes

Circuits séquentiels complexes ircuis séqueniels complexes Réalisé à parir des bascules élémenaires, des foncions logiques séquenielles plus élaborées que ces dernières son inégrées dans des circuis Nous nous inéresserons ici pariculièremen

Plus en détail

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique

TP 7 : Numérisation d un signal : quantification et traitement numérique Parie I : Élecronique TP TP 7 : Numérisaion d un : quanificaion e raiemen numérique I Inroducion Lors du précéden TP, nous avons éudiée une éape de la numérisaion d un : l éape d échanillonnage. Il ne

Plus en détail

»

» Leçon 1 Nombres enters En lsant avec attenton le lvre Le calcul et la géométre au temps des pharaons de M. ROUSSELET, Thomas apprend que «Les premers nombres qu ont été écrts en Égypte datent de 5 000

Plus en détail

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 2. Jallu Laurent

Lycée Galilée Gennevilliers. chap. 2. Jallu Laurent ycée Gallée Gennevllers e dpôle, sére chap. Jallauren I. e solénoïde... résenaon... uo nducon... 3 Tenson aux bornes du solénoïde... 3 Symbole... 3 II. e dpôle, sére... 4 échelon de enson... 4 Inerpréaon

Plus en détail

Chapitre 4: Les modèles linéaires

Chapitre 4: Les modèles linéaires Chapire 4: Les modèles linéaires. Inroducion: Dans ce chapire on va voir successivemen les modèles linéaires saionnaires: auoregressifs (AR), de moyennes mobiles (MA) e mixes (ARMA) en pariculier. Finalemen,

Plus en détail

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures

TPn 21 Régulation de vitesse d un train Durée: 4 heures TEE Sciences e Technologies de l'indusrie e du Développemen Durable Dae Lycée Nicolas Apper OBJECTIFS Régulaion de la viesse d un rain TP 2 Séquence 2 Décoder un schéma élecrique Décoder un schéma bloc

Plus en détail

Diode, thyristor : le redressement

Diode, thyristor : le redressement PAIE 11 FONCIONS 47, hyrisor : le redressemen La conversion d énergie appelée redressemen perme d obenir un couran unidirecionnel à parir d un couran alernaif sinusoïdal ne diode peu assurer cee foncion

Plus en détail

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque?

d) e) f) Exercice 2. [6 points] Soit la fonction f (x)=2 x 3. a) Cette fonction est-elle linéaire, affine ou quelconque? Nom : Prénom : Conrôle de mahémaiques, Le mercredi 30 mai 2012 Exercice 1. [3 poins] 1) Parmi les cinq premières figures numéroées de a) à e) recopie sur a copie le numéro de celles qui son des polygones

Plus en détail

Cours 2: Flots et couplages

Cours 2: Flots et couplages Cour : Flo e couplage Flo e coupe Algorhme de calcul du flo maxmal Modélaon par flo Couplage e graphe de augmenaon Marage able - Réeau de ranpor e flo Donnée: Un graphe orené G = (X, A), une valuaon c

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : base de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémaique : Processus & Réponse Hydrologiques Exercice n HA 0101 - Corrigé Logo opimisé par J.-D.Bonour,

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Fiabilité BTS Mécanique e Auomaismes Indusriels Fiabilié Lcée Louis Armand, Poiiers, Année scolaire 23 24 . Premières noions de fiabilié Fiabilié Dans ou ce paragraphe, nous nous inéressons à un disposiif choisi

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

Chapitre 9 : Redressement

Chapitre 9 : Redressement Cors 9 M 2 Préamble 1. défnons 2. le hyrsor Chapre 9 : Redressemen pon de graez 4 Dodes 1. sr charge résse a. monage b. obseraon c. analyse de fonconnemen d. granders caracérsqes 2. monage sr charge RL

Plus en détail

Logique séquentielle Fonction Mémoire

Logique séquentielle Fonction Mémoire ciences de l Ingénieur Page 96 1 Inroducion Logique combinaoire : Logique séquenielle Foncion Mémoire Logique séquenielle : Exemple : Télérupeur, commande TO de machine ouil, GAFCET 2 Foncion mémoire élecromécanique

Plus en détail

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE

MOUVEMENT UNIFORME ET UNIFORMEMENT VARIE TERMINALE S.T.I. MOUVEMENT UNIFORME ET / hp://perso.orange.fr/herve.jardin-nicolas/ MOUVEMENT UNIFORME ET mv uniforme e uniformemen I. Domaine d applicaion de ce cours Ce chapire sera relaif d une par

Plus en détail

MESURES CHRONOMETRIQUES

MESURES CHRONOMETRIQUES Chapire 8 I- FRQUNCMR : MSURS CRONOMRIQUS Le schéma de principe d un fréquencemère numérique es donné par la figure 36. Signal de fréquence f Circui de mise en Base de emps X() Y() & Compeur orloge RAZ

Plus en détail

DECISION N RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE LA SENELEC SUR LA PERIODE

DECISION N RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE LA SENELEC SUR LA PERIODE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un Bu Une Foi Commission de Régulaion du Seceur de l Elecricié DECISION N 25-2 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE LA SENELEC SUR LA PERIODE 25-29 LA COMMISSION DE REGULATION

Plus en détail

MODÉLISATION DU COMPORTEMENT HYDRAULIQUE ET THERMIQUE DES RÉSEAUX MAILLÉS

MODÉLISATION DU COMPORTEMENT HYDRAULIQUE ET THERMIQUE DES RÉSEAUX MAILLÉS MNSTERE DE L'NDUSTRE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGQUES ET MNÈRES SERVCE GÉOLOGQUE NATONAL B. P. 6009-4508 Orléans Cedex -Tél. (38) 63.80.0 MODÉLSATON DU COMPORTEMENT HYDRAULQUE ET THERMQUE DES RÉSEAUX MALLÉS

Plus en détail

Support : PORTES D ACCES DE TRAMWAY C.I. : 12 Activité : Analyse des signaux de commande Niveau : T S-SI Type de la séance : TD Durée : 1h

Support : PORTES D ACCES DE TRAMWAY C.I. : 12 Activité : Analyse des signaux de commande Niveau : T S-SI Type de la séance : TD Durée : 1h Suppor : PORTES D ACCES DE TRAMWAY C.I. : 12 Acivié : Analyse des signaux de commande Niveau : T S-SI Type de la séance : TD Durée : 1h Chaque ramway es doé d un sysème auonome de communicaion e de gesion

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le ransisor bipolaire onsiuion- Symbole 2 1. aracérisiques Foncionnemen 2 1.1. aracérisiques d enrée I =f(v E ) 2 1.2. aracérisiques de Transfer I =f(i ) 3 aracérisiques de sorie I =f(v E ) 4 1.4. Résumé

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires égmes ransores 1. nroducon 'éude des régmes permanens qu'ls soen connus ou pérodques ne suff pas à défnr complèemen un sysème élecronque. eranes ransons de sgnaux, par exemple le basculemen de l'éa bas

Plus en détail

I. Fonctionnalités du tableur

I. Fonctionnalités du tableur Olver Coma Macro MRP pour Excel Decembre 1999 I. Fonctonnaltés du tableur I.1. Feulle «Nomenclature «Le tableur propose pluseurs optons à l ouverture du fcher. Cnq boutons apparassent à drote de la feulle

Plus en détail

EXERCICES DIRIGES 6 Gestion de la mémoire centrale CORRECTION

EXERCICES DIRIGES 6 Gestion de la mémoire centrale CORRECTION Joëlle Delacrox EXERCICES DIRIGES 6 Geston de la mémore centrale CORRECTION Exercce 1 : Geston d'une mémore par zones Queston 1 Une zone lbre content un en-tête de deux mots : mot1 : adresse de la zone

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

Régulation de pression de suralimentation : schéma de raccordement

Régulation de pression de suralimentation : schéma de raccordement Régulaion de pression de suralimenaion : schéma de raccordemen vw wi://rl/a.fr FR.A05.5610.59.wi::25402228.xml?xsl=3 Page 1 sur 2 Régulaion de pression de suralimenaion : schéma de raccordemen 1 Vers le

Plus en détail

CHAPITRE 1 LES CONVERTISSEURS ALTERNATIFS/CONTINUS

CHAPITRE 1 LES CONVERTISSEURS ALTERNATIFS/CONTINUS CHAPITRE ES CONERTISSEURS ATERNATIFS/CONTINUS ES MONTAGES REDRESSEURS NON COMMANDÉS Suppor de Élecronue de pussance - 9 - I.S.E.T de Bzere ES CONERTISSEURS ATERNATIFS/CONTINUS -INTRODUCTION ES MONTAGES

Plus en détail

Interrupteur crépusculaire digital AlphaLux³ D / 27

Interrupteur crépusculaire digital AlphaLux³ D / 27 Inerrupeur crépusculaire digial AlphaLux³ D2 426 26 / 27! Consignes de sécurié Ce produi doi de préférence êre insallé par un élecricien professionnel, faue de quoi vous vous exposez à un risque d incendie

Plus en détail

L équation de Schrödinger dépendante du temps

L équation de Schrödinger dépendante du temps Universié Pierre e Marie Curie, Paris VI Licence de physique ENS Cachan PHYTEM PHYSIQUE NUMÉRIQUE TD 10 L équaion de Schrödinger dépendane du emps La résoluion de l équaion de Schrödinger indépendane du

Plus en détail

2 LES DIPOLES PASSIFS ELEMENTAIRES

2 LES DIPOLES PASSIFS ELEMENTAIRES ES DPOES PASSFS EEMENTAES. nroducon es composans ulsés en élecronque présenen des bornes élecrques ou pôles permean leur connexon dans un réseau. On dsngue : - les dpôles ( pôles) comme les réssances,

Plus en détail

Amplificateurs différentiels et opérationnels

Amplificateurs différentiels et opérationnels UNIVESITE MOHAMMED V Faculé des Scences, aba Amplfcaeurs dfférenels e opéraonnels Chapre 3 1 Amplfcaeur dfférenel L amplfcaeur dfférenel, pare à couplage par les émeeurs (BJT) (pare à couplage par les

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé ψ 2015-2016 Devoir n 6 CNVERSIN DE PUISSANCE L obje de ce problème consise à éudier la producion d énergie élecrique à parir d une éolienne. Le disposiif pore alors le nom d «aérogénéraeur» e es consiué

Plus en détail

E3 Régimes transitoires

E3 Régimes transitoires I Défnons E3 égmes ransores I.1 égme lbre, régme ransore e régme conn Défnon : On appelle réponse lbre o régme lbre d n crc, l évolon de cel-c en l absence de o généraer. e régme d crc es d conn o saonnare)

Plus en détail

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. avec Eviews. Semestre d été Rosario Monter Internef - bureau 613

Ecole des HEC Université de Lausanne FINANCE EMPIRIQUE. avec Eviews. Semestre d été Rosario Monter Internef - bureau 613 Ecole des HEC Unversé de Lausanne FINANCE EMPIIQUE avec Evews Semesre d éé 6 osaro Moner Inernef - bureau 613 osaro.moner@unl.ch MODELE DE MACHE E EGESSION LINEAIE Basé sur les noes FESlde_LM.pdf 1, 8

Plus en détail

Simulation numérique de la convection naturelle tridimensionnelle par une méthode Meshless dans la formulation vitesse-vorticité

Simulation numérique de la convection naturelle tridimensionnelle par une méthode Meshless dans la formulation vitesse-vorticité Smulaon numérque de la convecon naurelle rdmensonnelle par une méhode Meshless dans la formulaon vesse-vorcé Eyad DABBORA * Hamou SADA Laboraore des éudes hermques Esp 40 Av du Receur Pneau - 860 Poers

Plus en détail

2.4 Les pages maîtres

2.4 Les pages maîtres 1 Indiquez s'il fau déplacer la page Avan ou Après la page sélecionnée. Sélecionnez la page concernée. Cliquez sur OK..4 Les pages maîres A- Accéder à la (aux) page(s) maîre(s) d'une composiion Les pages

Plus en détail

Combiner des apprenants: le boosting

Combiner des apprenants: le boosting Types d expers Combner des apprenans: le boosng A. Cornuéjols IAA (basé sur Rob Schapre s IJCAI 99 alk)! Un seul exper sur l ensemble de X! Un exper par sous-régons de X (e.g. arbres de décsons)! Pluseurs

Plus en détail

Les techniques de Recherche et de Tri

Les techniques de Recherche et de Tri Chaptre 14: Les technques de Recherche et de Tr 1/5 Chaptre 14 Les technques de Recherche et de Tr Mohaed N. Lokban v 1.3 Prograaton II Chaptre 14: Les technques de Recherche et de Tr 2/5 Recherche lnéare

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC

Petit dictionnaire physique-chimie/maths des équations différentielles. Tension aux bornes du condensateur dans un circuit RC Pei dicionnaire physique-chimie/mahs des équaions différenielles On compare les différenes manières de présener la résoluion d une équaion différenielle dans les différenes disciplines. Le bu de cee fiche

Plus en détail

3.2 La gestion des sélections

3.2 La gestion des sélections 3.2 La gesion des sélecions A- Désaciver une sélecion Sélecion - Désélecionner ou C D (PC) ou p D (Mac) u Lorsqu une sélecion a éé annulée, vous pouvez aciver la commande Resélecionner du menu Sélecion

Plus en détail

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200

Détermination de la primitive d une fonction trigonométrique à l aide de la V200 Déerminaion de la primiive d une foncion rigonomérique à l aide de la V00. Formules élémenaires Dans les formules suivanes, u u ( ) es une foncion de. sin cos k u'sinu cosu cos sin k u'cosu sinu k k sin

Plus en détail

3.1 La définition des tâches

3.1 La définition des tâches TÂCHES Projec 2016 3.1 La définiion des âches A- Saisir les âches d'un proje Les âches représenen le ravail à accomplir pour aeindre l objecif du proje. Elles représenen, de ce fai, les élémens de base

Plus en détail

TP de physique n 7 charge et décharge d'un condensateur Terminale

TP de physique n 7 charge et décharge d'un condensateur Terminale TP de physique n 7 charge e décharge d'un condensaeur Terminale I. CHARG T DCHARG D'UN CONDNSATUR SOUS UN TNSION CONSTANT 1) Monage u R u C ma COM i + - 2 1 R = 5,6 k C = 1500 F = 10 V coninu V COM ATTNTION:

Plus en détail

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les

q A q B B augmente dans le temps, ce qui signifie que A dt Quand le courant circule en sens inverse du sens choisi, l intensité est négative, les L essenel du cours proposé par Mahmoud Gazzah Le condensaeur, le dpôle Descrpon sommare d un condensaeur Défnon e symbole : Un condensaeur es consué de deux armaures méallques séparées par un solan appelé

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES :

LES COMPTEURS 3. COMPTEURS ET DECOMPTEURS ASYNCHRONES : ISET de Nabeul ours de Sysème logique (2) hapire 3. OBJETIFS LES OMPTEURS Eudier les différens ypes de compeurs. omprendre le principe de foncionnemen de chaque ype. Mairiser les éapes de synhèse d un

Plus en détail

Synchronisation entre processus

Synchronisation entre processus Synchronisation entre processus Processus utilisateur (espace protégé) Synchronisation Communication pilote Système d exploitation Outils : verrou, file de messages, etc 1 INTRODUCTION Nous nous intéressons

Plus en détail