RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE"

Transcription

1 REUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRAIQUE E OULAIRE MINISERE DE L ENSEIGNEMEN SUERIEUR E DE LA RECHERCHE SCIENIFIQUE UNIVERSIE FERHA ABBAS-SEIF MEMOIRE ésené à l Fculé des Scences Dépemen de hysque ou l Obenon du Dplôme de MAGISER Opon : Enegéque e Mécnque des Fludes KESSAI ABDELKRIM HEME RESOLUION D'UN ROBLEME HERMIQUE INVERSE OUR LA DEERMINAION DES DEFAUS A L'INERIEUR D UN CORS SOLIDE Souenu le : Devn le Juy Composé p : ésden : D K. Kssl ofesseu Unvesé de Séf Rppoeu : D M. Guelll Me de Conféences A Unvesé de Séf Emneu: D M. Cheg ofesseu Unvesé de Séf Emneu: D S. Ncef ofesseu Unvesé de Séf

2 ble des Mèes Nomenclue Inoducon généle Chpe I : Eude bblogphque Les dfféenes méhodes de conôle non desucf dns les cops soldes Les défus Les défus de sufce Les défus nenes ncpe de l déecon d un défu Ressuge océdés à flu de fue mgnéque Couns de Foucul Rdogphe e echnques connees Ulsons L hemo-déecon L phoodéecon Méhode modulée Méhode mpulsonnelle méhode flsh Conôle hemque non desucf..... Génélés su les méhodes nveses Défnon Foncon ml posée u sens d Hdmd Esence de l soluon Uncé de l soluon Sblé vs-à-vs des fbles vons Applcon de l méhode dns dfféens domnes oblèmes nveses en ssmque oblèmes nveses en hydogéologe Applcons hemques Chpe II : Génélés su les méhodes de ésoluon des poblèmes de conducon Inoducon Méhodes de ésoluon en égme pemnen.... 3

3 .. Méhodes deces Méhode de sépons de vbles conducon en mleu lmé Méhode du coeffcen de fome Méhodes de ésoluon en égme vble Mleu à empéue unfome Méhodes de sépon de vbles Cs d un mleu sem nfn vec une empéue snusoïdle mposée en sufce égme péodque ébl Cs d une plque plne soumse à une empéue consne Cs d une géomée cylndque Méhode bsée su l nsfomée de Lplce Cs d une empéue consne mposée su un mleu sem-nfn Mleu vec chngemen d é Méhode des qudpôles Méhodes numéques Méhode des dfféences fnes Méhodes des élémens fns Méhode nlogque Méhode gphque Concluson Chpe III : Anlyse de l pésence de défu dns un cops solde Inoducon Cs d un méu de fome plne Fomulon mhémque Cs d une plque plne sns pésence de défu Cs d une plque plne en pésence d un défu Résoluon numéque Cs sns défu Cs de pésence de défu Cs d un méu de fome cylndque Fomulon mhémque Cs sns défu Cs de pésence de défu

4 3.. Résoluon numéque Cs sns défu Cs vec défu Cs d un solde de conducvé hemque non unfome Résuls e dscussons Cs d un cylnde ceu conenn un défu Cs d une plque plne conenn un défu Cs d un cylnde de conducvé hemque non unfome Concluson Chpe IV : Idenfcon p méhode nvese de l conducvé hemque dns un solde hééogène Inoducon Fomulon du poblème dec oblème nvese e méhode d opmson Clcul de von Défnon de l dévée deconnelle oblème de sensblé ofondeu de descene L équon du poblème don e l équon du gden du cèe L équon done Gden du cèe Mnmson du cèe Méhode du gden conugué Fomulon d un poblème ece Résoluon numéque du poblème dec Résoluon numéque du poblème dec Résoluon numéque de l équon done Résoluon numéque de l équon de sensblé Résuls e dscussons Concluson Concluson généle..... Réféence bblogphques.... 5

5 Lse des Fgues Fgue I- b c: ncpe de l méhode de essuge p lqude pénén pé émulsfé 7 Fgue I- : Conôle p mgnéoscope 8 Fgue I-3 b: ncpe de l déecon p couns de Foucul 9 Fgue I-4 : les yons X son des yons onsn à ès coue longueu d onde Fgue I-5 : pncpe du conôle p dogphe Fgue I-6 : pncpe du conôle p ulsons Fgue I-7: spece élecomgnéque 3 Fgue I-8 : Dsposf à econ p lmpes hlogènes 5 Fgue I-9 : Dsposf à econ p lmpes flshs 6 Fgue I- : ncpe du dffusvmèe 7 Fgue I- : Eemple de hemogmme 8 Fgue I- : Le modèle hemque 8 Fgue I-3 : Allue de l éponse en empéue 9 Fgue I-4 : Méu vec défu Fgue I-5: Von de dfféence de empéue en foncon de emps pou dfféenes épsseus e posons de défu. Fgue I-6 : oblème dece e nvese 3 Fgue I-7 : Esence de l soluon 4 Fgue II- : ncpe de l méhode de sépon de vbles 35 Fgue II- : Soluon du sysème α 37 Fgue II-3 : Méhode de cœffcens de fome 38 Fgue II-4 : empéue snusoïdle mposée en sufce en égme péodque ébl 4 Fgue II-5 : lque plne sou mse à une empéue consne 4 Fgue II-6 : Soluon gphque de l équon nscendne 47 Fgue II-7 : empéue unfome mpose su mleu sem -nfne 5 Fgue II-8 : Ecoulemen undeconnel dns un mu pln 54 Fgue II-9 : Résoluon ece e numéque du poblème de conducon hemque non sonne pou un mu pln. 58 Fgue II- : Domne pln dscésée en élémens eles ene eu p 5 nœuds 6 Fgue II-: Evoluon des empéues dns un mleu sem nfn 65 Fgue III- : ncpe de consevon de flu de chleu 67

6 Fgue III- : lque plne en pésence de défu 69 Fgue III-3 : Sphèe ceuse ulsée 73 Fgue III-4 : Evoluon de l empéue en foncon du yon. Cylnde R /R e.66/ sns défu 8 Fgue III-5: Evoluon de l empéue en foncon du emps Cylnde R /R e.66/ sns défu 8 Fgue III-6 : Evoluon de l empéue en foncon du yon. Cylnde R /R e.66/ vec défu R /R.833/.9 8 Fgue III-7: Evoluon de l empéue en foncon du emps. Cylnde R /R e.66/ vec défu R /R.833/.9 8 Fgue III-8 : Evoluon de l empéue en foncon du yon à.. 83 Fgue III-9 : Evoluon de l empéue en foncon du emps pou Fgue III- : Evoluon de l empéue en foncon de l poson. lque plne sns défu 84 Fgue III- : Evoluon de l empéue en foncon de l poson. lque plne vec défu.7 e.8 84 Fgue III- : Evoluon de l empéue en foncon de l poson à Fgue III-3 : Von de l empéue en foncon du emps pou une conducvé hemque non unfome 85 Fgue IV- Le sysème éel e le modèle numéque dns une ppoche opmle de ype monde cée 9 Fgue IV- : Von de l empéue en foncon de l poson u emps.99 5 Fgue VI-3 : Conducvé hemque ece e clculée poblème nvese 7 Fgue IV-4 : empéue ece e clculée poblème nvese 7 Fgue IV-5: Evoluon de E en foncon de 9 Fgue IV-6 : Evoluon de E en foncon de K Fgue VI-7: Evoluon de cc Cèe en foncon de K

7 Lse des bleu bleu II- : Vleus des coeffcens de fome de conducon 39 bleu II- : nsfomon d Lplce nvese 49 bleu IV- : Eeu elve su l empéue ece e l empéue clculée. 6 bleu IV- : Evoluon du cèe en foncon de nombe d éon 8

8 NOMENCLAURE Dffusvé hemque ρ c m /s hl B Nombe de Bo B c Cpcé clofque J/K.g D Dmèe m e Epsseu m F Nombe de Foue F l h Coeffcen de nsfe de chleu p convecon W/m.K E Eeu bsolue ene l empéue esmé e l empéue ece K E Eeu elve su l empéue % E Eeu elve su l conducvé hemque % F Coeffcen de fome m J Cèe l Longueu ccésque du mleu m Nombe mgne qs Souce nene de chleu w/m 3 K Nombe d éons Vble done R Ryon m Ryon dmensonnel R Ryon ccésque néeue eéeue m S Sufce m empéue C emps s V Volume m 3 y z Vbles d espce dmensonnelles Y empéue dmensonnelle ece yn I n Foncon de Bessel d ode n

9 LERES GRECQUES s de emps s y s d espce m J Von du cèe θ empéue dmensonnée Conducvé hemque W/m.K φ flu de chleu W τ Consne dmensonnelle du emps ρ Msse volumque g/m 3 Von de l empéue K Von de l conducvé hemque W/m.K θ p nsfomée de Lplce de l empéue

10 Inoducon généle

11 INRODUCION GENERALE Auoud hu on ssse à une demnde ès mpone e génélsée povenn de ous les seceus ndusels de l qulé qu es un fceu vl pou les enepses confonées à l concuence. Devn cee élé l ssunce qulé s es mplnée dns les enepses sous l fome d une ognson vsn à ep e à mnmse les fceus de non qulé. Les méu composés on un néê mpon pou l'nduse e l connssnce de leus ccésques es plus qu ndspensble. Souven une nomle nene dns leus sucues modfe foemen leus popéés physques. Le clcul hemque es cpble de évéle l pésence d'un défu su e/ou l néeu de l po de ces méu. ou déece un défu on souven ecous u méhodes de conôle non desucf qu consse à nlyse les dveses sucues p l éude de leus éponses u econs hemques e ébl des elons ene ces éponses e les mpefecons qu elles conennen. Les conôles non desucfs C.N.D én un moyen d évlue un spec de l qulé des méu son donc plus lgemen ulsés e voen ns leus pefomnces à l épeuve d une gnde véé de poblème. En ngénee les données epémenles à elles seules ne pemeen ps d ccéde dns cens cs à oues les nfomons don on beson. On los ecous à des méhodes numéques pemen d eploe les mesues epémenles. Cec consue un poblème nvese qu de p s consucon es souven ml posé : Il es los nécesse d nodue des echnques numéques de ésoluon. Dns ce vl on popose d ulse une méhode numéque pou smule les éponses hemques dns le bu d oben les ccésques du défu dns un méu solde. Les noons de bse elves u méhodes nveses e leu ulson fon églemen l obe de ce vl. Nous vons dvsé ce mémoe en que pes dsnces : Dns le peme chpe nous pésenons les dfféenes méhodes de conôle non desucf ulsées dns dfféenes pplcons nduselles. Le second chpe e l ésoluon de l équon de l conducon de l chleu génélsée pou les deu cs sonne e vble p dfféenes méhodes nlyques e numéques. Les cho de dfféenes méhodes son ps en compe dns le bu d vo des ésuls pécs e ssfsns. Le osème chpe concene une éude numéque du phénomène de l popgon de l chleu dns dfféenes géomées plne cylndque dns le bu d nlyse l pésence de défu.

12 L fn de ce chpe es conscée à l mse en plce e à l descpon de l lgohme de ésoluon du poblème é vsn à loclse l zone défu en dfféenes géomées à p des esss numéques de empéue e ce dns le bu d une melleue compéhenson du compoemen hemque dns le cs d un cops hééogène. Le quème chpe de ce vl es conscé à l econsuon sple de l foncon de l conducon de chleu p méhode nvese. ou ende ce obecf l méhode done éé employée fn d epme sous fome d un lgohme l équon dfféenelle en égme vble dusn le phénomène de nsfe de chleu p conducon. Cee équon es nsfomée p l méhode numéque de dfféences fnes en un pogmme numéque. Le sysème soums à des condons u lmes sous fome d econ p densé de flu de chleu su les deu pos es dscésé dns l espce e le emps. Des ess numéques on pems de vlde l méhode. Enfn nous ons les pncples conclusons qu occsonne ce vl. 3

13 Chpe I Eude bblogphque Chpe I Eude bblogphque 4

14 Chpe I Eude bblogphque. LES DIFFERENES MEHODES DE CONROLE NON DESRUCIF DANS LES CORS SOLIDES Le Conôle Non Desucf CND pou obecf de mee en évdence les défus ou en pésevn l négé des podus conôlés. Il consse à echeche les défus des sucues méu pèces e ssemblges. Les echnques de CND son ulsées en conôle de qulé pou s ssue de l qulé d une poducon pus de gn l enue en sevce des pèces e des ensembles fbqués. Elles son églemen ès ppécées en mnennce. Elles pemeen de véfe l connué de l mèe e donc de décele le mnque de mèe les fssues e l pésence de cops énges... Les défus Déece un défu dns une pèce c es physquemen mee en évdence une hééogénéé de mèe une von locle de popéé physque ou chmque péudcble u bon emplo de celle-c. On l hbude de clsse les défus en deu gndes cégoes lées à leu emplcemen : les défus de sufce e les défus nenes.... Les défus de sufce Ils son ccessbles à l obsevon dece ms ps ouous vsbles à l œl nu peuven se clsse en deu cégoes dsnces : les défus poncuels e les défus d spec. - l pemèe cégoe coespond u défus poncuels ce son les plus nocfs su le pln echnologque pusqu l s g des cques pqûes fssues cquelues génélemen pes à povoque à eme l upue de l pèce en nn p eemple des fssues de fgue. Dns les pèces méllques l épsseu de ces fssues es souven nfme quelques µm e elles peuven êe nocves dès que leu pofondeu dépsse quelques dèmes de mllmèe ce qu mplque l emplo pou leu déecon de méhodes non desucves sensbles. - l seconde cégoe coespond u défus d spec c es-à-de à des plges dns lesquelles une von de pmèes géoméques ou physques ugosé suépsseu ches dveses e le egd e end le podu nulsble. Ic le conôle vsuel es possble ms on cheche à le emplce p des conôles opques uomques. 5

15 Chpe I Eude bblogphque... Les défus nenes Ce son des hééogénéés de nues de fomes de dmensons eêmemen vées loclsées dns le volume du cops à conôle. Leu nomenclue es ès éoffée e spécfque à chque bnche d cvé echnologque e nduselle. Dns les nduses des méu l s g de cques nenes de poosés de soufflues d nclusons dveses suscepbles d ffece l sné des pèces moulées fogées lmnées ou soudées... ncpe de l déecon d un défu Le pncpe de l déecon d un défu consse à ece celu-c e à ecuell s éponse schémquemen on peu génélemen dsngue les épes suvnes quelle que so l méhode employée : - mse en œuve d un pocessus physque énegéque - modulon ou léon de ce pocessus p les défus - déecon de ces modfcons p un cpeu ppopé - emen des sgnu e nepéon de l nfomon délvée Dfféens ypes d énege son employés en pque : énege mécnque ulsons essuge élecomgnéque doscope obsevon dns le vsble flu mgnéque... yonnemen lse ou flu hemque. Les echnques de CND son nombeuses. Cons : - l mgnéoscope - les couns de Foucul - les ulsons - l dogphe - l hemo-déecon - l phoo-déecon.3. Ressuge Le mécnsme de évélon des défus p essuge coespond u os phses llusées su l fgue I- : pplcon du pénén suve d un emps d mpégnon élmnon de l ecès du pénén su l sufce de l pèce essuge du pénén p dsposon d une couche de «évéleu» su l sufce. A l sue de quo l mge des défus ppî à l obseveu dns l mesue où l élemen du pénén su le évéleu condu à une nee von de couleu ou de lumnnce []. 6

16 Chpe I Eude bblogphque b Fgue I- b c: ncpe de l méhode de essuge p lqude pénén pé émulsfé : pplcon e pénéon dns les fssues du lqude pénén b : enlèvemen de l ecéden de pénén p lvge c : le évéleu e le pénén eenu p les fssues c Cee echnque ulse essenellemen deu echnques de çge du pénén en essuge: le çge coloé e le çge fluoescen ; le peme mplque l ulson d un évéleu à fond blnc su lequel on vsulse des empenes de défus génélemen coloées en ouge ; le second mplque un emen f en lumèe noe dns l obscué u cous duquel les défus son évélés p une fluoescence ecée p un poeceu de yons ulvoles UV. Ce deuème ype de pocédé condu pesque ouous à de melleues pefomnces de déecon que celles obenues vec l ulson des ceus coloés u p ouefos de condons d emen opque plus congnnes. Comme concluson on peu de que l méhode de essuge es bsée su l effe de cpllé elle déece les défus fns débouchn su l sufce ; elle es ulsée pou le conol mnuel des podus à sufce ccessble son pncpl défu es qu elle es peu qunve. 7

17 Chpe I Eude bblogphque.4. océdés à flu de fue mgnéque L héoe des ccus mgnéques ndque que l pésence d un enefe coespond à un fo ccossemen locl de l élucnce du ccu e donc de l dfféence de poenel mgnéque D..M. consun ns un obscle u flu mgnéque don les lgnes de foce doven los s épnou lélemen selon un flu de fue comme l ndque l fgue I-. Ce effe de dspeson des lgnes de flu s eece même pou un enefe mnme dns l mesue où le ppo des élucnces ene l enefe e le ccu es nvesemen popoonnel à l peméblé elve de celu-c so un ppo de 5 à pou un ccu feomgnéque en ce ecé en deçà de l suon []. Ce effe de dspeson d un flu mgnéque hos d une pèce feomgnéque u do d une fssue débouchn ou sous-cunée ou oue ue hééogénéé non feomgnéque se compon comme un enefe es à l bse d une gmme de pocédés mgnéques de déecon des défus de sufce dns les ces don le plus connu e le plus employé es l mgnéoscope. Fgue I- : Conôle p mgnéoscope Ces pocédés mgnéques dffèen ene eu pncplemen p le mode de mse en évdence du flu de fue mgnéque coespondn à l dspeson de flu déce cdessus. En mgnéoscope on obseve vsuellemen une ccumulon de poude de fe ou de mgnée coloée e povoquée p le flu de fue. En Mgnéogphe on ecuelle l ce mgnéque du flu de fue su un flm une bnde ou une pâe d empene mgnésble ; les ues pocédés son egoupés sous le vocble déeceu à flu de fue 8

18 Chpe I Eude bblogphque mgnec lege flu esng ; l s g génélemen d ppels de conôle uomque de bes e de ubes d ce men en œuve des déeceus poncuels de flu élecomgnéques..5. Couns de Foucul Losque l on plce un cops conduceu dns un chmp mgnéque vble dns le emps ou dns l espce des couns ndus se développen en ccu femé à l néeu de celu-c ce son les couns de Foucul Foucul: physcen fnçs [3]. Ans une bobne pcouue p un coun vble lenf p eemple génèe de els couns ndus qu cén eu-mêmes un flu mgnéque s opposn u flu généeu modfen p là-même l mpédnce de cee bobne. C es l nlyse de cee von d mpédnce qu foun les ndcons eplobles pou un conôle ; en effe le e l épon e l nensé des couns de Foucul dépenden des ccésques physques e géoméques du cops consdéé ns ben enendu que des condons d econ pmèes élecques e géoméques du bobnge. On conço dès los qu un défu consun une dsconnué élecque venn peube l cculon des couns de Foucul pusse engende une von d mpédnce décelble u nveu de l bobne d econ ou de ou ue bobnge sué dns le chmp. Cee méhode vlble pou les méu conduceus d éleccé une ès gnde sensblé. b Fgue I-3 b : ncpe de l déecon p couns de Foucul : pèce sns défu b : pèce vec défu : modfcon du e des coun de Foucul 9

19 Chpe I Eude bblogphque.6. Rdogphe e echnques connees L emen d un obe p dogphe consse à le fe vese p un yonnemen élecomgnéque de ès coue longueu d onde yons X ou γ e à ecuell les modulons d nensé du fsceu sous fome d une mge su un écepeu ppopé un flm dns l plup des cs comme l lluse l Fgue I-4. Selon le même pncpe on peu oben des mges en ulsn d ues pcules que les phoons e ns mee en œuve des echnques comme l neuonogphe [4]. Fgue I-4 : Emen p yons X. Fgue I-5 : ncpe du conôle p dogphe

20 Chpe I Eude bblogphque Les yonnemens de même nue ms d ogne dfféene les yons X e γ son des ondes élecomgnéques de ès coues longueus d ondes compses ene envon pm e pm. On ccése coummen ces yonnemens p l énege une E des phoons ssocés epmée en éleconvols ev. S l on epme E en MeV e l longueu.4 d onde en pm on e de l elon du phoon : ε hν l elon pque : ε Où h es l consne de lnc ν l féquence de l onde. Les éneges equses en conôle non desucf se suen dns une gmme lln de 5 ev à MeV. Dveses méhodes de yonnemen onsn peuven ese : Rdogphe X dogphe γ doscope en emps éel e l omogphe X. Le pncpe physque es l énuon d un flu dns le bu de ccése les défus nenes pplqués pou le conôle de sucues non méllques cs omogphe X ce ype de ccéson ege des condons ben spécfques..7. Ulsons Les ulsons son des vbons mécnques penn nssnce e se popgen dns ou suppo méel solde lqude ou gz pésenn une cene élscé. Conemen u echnques pécédenes le conôle p ulsons se pêe ben u conôle du cœu de pèces même ès épsses usqu à pluseus mèes. Le pncpe es smple : un duceu éme une mpulson ulsonoe qu se popge à l néeu du méu à conôle pus se éfléch su les obscles pésens défus fces de l pèce... les échos evennen ensue à l sufce. Connssn l vesse de popgon des ulsons dns le méu e le emps lle-eou d une mpulson ulsonoe envoyée p le nsduceu on en dédu l dsnce pcouue p cee mpulson pus défn l pofondeu du défu [5]. Les mpulsons ulsonoes son en f des fles d ondes ulsonoes don l féquence es chose en foncon des ccésques du méu à conôle on vlle en génél à des féquences compses ene e MHz. Les vesses de popgon des ulsons son élevées p eemple 594 m/s pou les ondes longudnles dns l ce e les dsnces pcouues son elvemen pees l éc ene les échos es fble l fu donc dspose d une éleconque ssez pde pou pouvo élse cee dscmnon ene les échos. L obecf du conôle p ulsons es d êe cen de ecuell ous les échos dus à des défus; comme les mpulsons vn su un défu obéssen u los de l

21 Chpe I Eude bblogphque éfleon l ngle de éfleon dépend de l oenon du défu. ou êe sû de ne ps pede des échos on peu êe mené à ulse pluseus nsduceus pou l écepon e non plus un seul qu se à l fos à l émsson e à l écepon. Au féquences ulsées les ulsons ne se popgen ps dns l pou ssue le pssge des ulsons ene le duceu e l pèce à conôle l fu plce ene eu un mleu coupln un lqude gsse hule gels: Fgue I-6 : ncpe du conôle p ulsons m les echnques CND esnes nous nous néessons ou pculèemen à l hemogphe nfouge hemo-déecon e à l phoo-déecon qu pésenen des néês meus..8. L hemo-déecon L hemogphe nfouge es une echnque qu peme de vsulse e mesue l énege hemque chleu émse ou nsmse p un obe elle se pncplemen à denfe les zones de pees de chleu p sue de défus. Les domnes d pplcon son nombeu p eemple : l déecon des défus d'solon d un bâmen le epége des condues de chuffge e d eu l echeche de fues dns les cnlsons encsées chuffge p le sol l déecon de zones humdes nvsbles à l œl nu e l déecon des pons hemques. Cee echnque es de non desucve c le yonnemen IR se déece à dsnce sns vo beson de démol ou de démone une nsllon pou ébl le dgnosc. Le pncpe de l hemogphe nfouge epose su le phénomène physque selon lequel chque cops don l empéue es supéeue à zéo K éme un yonnemen élecomgnéque.

22 Chpe I Eude bblogphque Chque cops éme donc son pope yonnemen qu dépend decemen de s empéue e de s nue noon d émssvé des méu [6]. Fgue I-7: Spece élecomgnéque ou obe même fod comme l glce éme un yonnemen nfouge popoonnel à s empéue plus l empéue de l obe es élevée plus l émsson es nense. Les obes ès chuds émeen des yonnemens vsbles los que les obes plus fods n'émeen que des nfouges nvsbles à l'œl nu d'où l'nevenon de l cmé nfouge qu emplce l'œl humn. L hemogphe nfouge peme l mesue de empéue de sufce e ses vons empoelles e sples su les échnllons emnés. L ulson d'une cmé d'mgee e de mesue nfouge IR pou vo e mesue l'énege hemque émse p un cops s'ppelle l hemogphe. L cmé nfouge pou foncon de cpe les yonnemens nfouges d'enegse les nfomons physques pou les nsfome en mges vsbles. Les cmés son équpées de cpeus cpbles de pecevo les yonnemens nfouges e de les conve en un sgnl élecque. On ouve essenellemen deu ypes de déeceus : - le déeceu hemque p eemple pyoélecque es ecé p le flu eçu e s'échuffe. L une de ses popéés physques éssnce ve vec l empéue ce qu povoque une von du sgnl élecque ssu du cpeu. - le déeceu qunque phoo volïque ou phooconduceu délve lu un sgnl popoonnel u nombe de phoons eçus. Il es plus pde que le déeceu hemque e es ulsé de péféence dns les cmés los que le déeceu hemque es pluô ésevé u mgeus hemogphe non qunve [7]. L hemodéecon s es mposée comme l méhode de éféence pou le conôle de nombeuses pplcons elles que le conôle d nsllons élecques ou le conôle de l solon hemque des bâmens. Dns ce ype d pplcons les élémens des scènes hemques obsevées son nuellemen émeeus de chleu. C es p l obsevon des 3

23 Chpe I Eude bblogphque vons de flu hemque dns l scène que l opéeu effecue le dgnosc. En evnche dns le cs des pplcons hbuellemen enconées en conôle non desucf les élémens à conôle pèces ssemblges ne génèen ps sponnémen de l chleu. L dée es los de soumee l pèce à une econ hemque eéeue on ple los de l phoodéecon..9. L hoodéecon Les méhodes phoohemques de ccéson se ngen en deu gndes cégoes : les méhodes mpulsonnelles ou méhodes «flsh» l econ es nense e bève e les méhodes modulées l econ es péodque[8]. Chque fmlle ses vnges e ses nconvénens : - dns l méhode mpulsonnelle une gnde quné d énege es déposée dns un lps de emps ès cou ms on écupèe en cone pe des nfomons su une lge gmme de féquences. - dns l méhode modulée l énege déposée es monde ms on ne connî l éponse du méu qu à une seule féquence ben pécse. Les moyens d econ qu son cuellemen développés son pésenés su les Fgues I-8 e I-9. Le cho de l souce d econ e de ses pmèes duée mplude féquence oue un ôle mpon en foncon du méu de l lle de l pofondeu e de l nue du défu à déece..9.. Méhode modulée Il es péconsé d ulse une souce d econ lumneuse de ype hlogène modulée en féquence pou mee en évdence des délmnges dns les méu composes. En evnche l esmon d épsseus de evêemens es pluô élsée à l de de lmpes flsh don l énege es supéeue à J su une duée d envon ms. 4

24 Chpe I Eude bblogphque Fgue I-8 : Dsposf à econ p lmpes hlogènes..9.. Méhode mpulsonnelle Méhode flsh C es en 96 qu ppî le peme cle su l méhode flsh [8]. L méhode "flsh fce èe" s'pplque à des échnllons soldes bons conduceus de l chleu e de pees dmensons cm à 3 mm d'épsseu. Le sysème d'cquson es consué d'un hemocouple Chomel-Alumel à conc sépé d'un mplfceu d'un osclloscope e d'un ppel phoo poloïd. L'mpulson hemque es podue p un ube à écls de 4 Joules [9]. Les méloons u nveu de l'mpulson son venues u pof des echnques d denfcon les lses von fe leu ppon. Les hemocouples à semconduceu von uss fe leu ppon 35 µv/k u leu de 4 µv/k ns que des eensons ves les hues e bsses empéues. 5

25 Chpe I Eude bblogphque Fgue I-9 : Dsposf à econ p lmpes flsh ncpe de mesue p l méhode flsh : Cee méhode mpulsonnelle consse à podue une bève mpulson hemque su l fce vn d'une épouvee cylndque e à mesue l'évoluon de l empéue en foncon du emps hemogmme su l fce èe de cee même épouvee. L épouvee es plcée dns un fou e es mnenue à empéue consne sous mosphèe neue Fgue I-9. L mpulson de flu hemque es généée p un lse mpulsonnel don le dmèe du fsceu es égl à celu de l épouvee e don l duée de l mpulson < 5 ms es ès fble devn le emps ccésque de l mesue. Une phoodode peme de déemne le débu e l fome empoelle de l mpulson. Le hemogmme es mesué u moyen d un déeceu qunque de yonnemen. 6

26 Chpe I Eude bblogphque Fgue I- : pncpe du dffusvmèe. On s néesse à l ccéson des popéés hemophysques de l échnllon. Déemnon de pmèe hemophysque à p de l mge de hemogmme : L déemnon de l dffusvé hemque es élsée p denfcon du hemogmme epémenl à un modèle héoque à deu pmèes dffusvé hemque e nombe de Bo B epésenn les échnges hemques ene l épouvee e son envonnemen. Ce modèle héoque es obenu en ésolvn l'équon de l chleu dns le cs d une épouvee opque homogène e soope en supposn que : le modèle es lnée gndeus hemophysques ndépendnes de l empéue. les pees ene l'épouvee e son envonnemen son ccésées p un coeffcen d'échnge hemque unfome e consn dns le emps. - l'mpulson es une dsbuon empoelle de Dc. 7

27 Chpe I Eude bblogphque. Fgue I- : Eemple de hemogmme Une méhode hemque pou clcule les consnes hemophysques l conducvé hemque e l dffusvé hemque α es poposée p B. HAY e l. []: Une des fces de l échnllon à éude es soumse à un flu hemque lumneu ou nfouge de ès coue duée. Un suv de l évoluon de l empéue peme los de clcule l dffusvé. Le modèle hemque ulsé es consué d un mu d épsseu L de conducvé de dffusvé α e de empéue nle p. l fce L es mnenue à l empéue consne p nds que l fce es soumse à un flu de chleu q en céneu de duée Fgue I-. Fgue I- : Modèle hemque Qund le flu de chleu es pplqué l empéue en n mpoe quel pon du mu coî. Au bou d un cen emps dépendn de l poson pès l nnulon du flu l empéue psse p un mmum e décoî Fgue I-3. L mesue du emps m où l empéue en son mmum peme de emone à l dffusvé hemque. Le clcul 8

28 Chpe I Eude bblogphque de l soluon nlyque es effecué en ulsn l méhode de sépon des vbles e le pncpe de supeposon des soluons.. Fgue I-3 : Allue de l éponse en empéue L méhode flsh dns son pncpe es une echnque mpulsonnelle. Oue l denfcon de l dffusvé hemque elle peme d ccéde ndecemen à l conducvé hemque losque l cpcé mssque e l msse volumque son connues. Les méhodes d esmon de pmèes lées à l méhode flsh on éé ulsées en enn compe des ouls lés u méhodes d esmon de pmèes méhodes nveses. Des lbooes de echeche ulsen l méhode d esmon poposée p Degovnn [] fondée su l'denfcon de l dffusvé hemque à p des momens empoels pels d'ode e ssus du hemogmme epémenl du modèle. e L dffusvé hemque es los donnée p l elon suvne : F m m e es l épsseu de l épouvee. m e m - son les momens empoels déemnés à p du hemogmme epémenl.8 f nomé f Fgue I- comme su : m f d e m d. où. e.8 epésenen les emps nécesses à l fce èe de l épouvee pou ende especvemen % e 8 % de l mplude mmle du hemogmme ; F es l foncon d'denfcon qu s'éc sous l fome d'un polynôme en m - : F m b m n.8. 9

29 Chpe I Eude bblogphque où les emes b son les coeffcens du polynôme ; cee foncon es déemnée à l de de couples de momens empoels «héoques» m* e m* -. Ces momens son clculés * * pou dfféenes vleus de B en ulsn le modèle hemocnéque. m F m Au nveu des pplcons on commence à s'néesse à ue chose que l dffusvé hemque de méu homogènes... Conôle hemque Non Desucf Le conôle non desucf es une echnque qu peme l nlyse de dveses sucues p l éude de leus éponses u econs hemques e l éblssemen d une elon ene cee éponse e les mpefecons qu elles conennen. [] Les popéés hemo-physques d une sucue vec défu dffèen à celles d une sucue sne ce qu peme de dscene e de ccése le défu en compn le compoemen hemque des deu sucues. Le pncpe de cee echnque peu êe déc à ves l éude menée p S. Shnoun [3]; l ueu consdèe une plque plne d épsseu l e de lgeu L à l empéue nle. Le défu à l néeu de l sucue du méu es epésené p un chngemen de l nue du mleu ; c es une fssue ou flle emple d de dmenson e de géomée smple e égulèe plcé à une dsnce l de l fce d enée de l plque. Le méu es supposé homogène de popéés hemophysques dfféenes à celles de l couche d nomle. On pplque une densé de flu hemque φ à l enée du mu. L empéue de soe du mu es supposée consne. Les fces y e yl son solées e les éssnces de conc son néglgées. ou ese dns les condons de conducon monodeconnelle on suppose que le défu l même secon que l plque qu le conen. Fgue I- 4 : Méu vec défu

30 Chpe I Eude bblogphque L sucue es décomposée en os zones. Les zones I e II epésenen les pes homogènes e III de l zone du défu. Les éssnces de conc ene les couches son supposées néglgebles. Régon sns défu : ρ c li pou I l l ed l pou II e Le pncpe de l consevon de l'énege mpose des condons u lmes suvnes: I φ e p II φ I I l e p où I e II epésenen les empéues de nson dns l égons < < l e l < < l especvemen. Régon de défu : Le nsfe de chleu dns cee égon es déc p: d d ρ c l l ed l e p Où d epésene l empéue de nson de défu e l conducvé hemque de l zone de défu. - le conc én pf ene le défu e les deu zones on peu donc éce su les nefces de conc les empéues suvnes: e le flu de chleu: d l ou l e p d l ou l e p Les condons nles son données p: à Les sufces y e y L son solées : φ I pou p

31 Chpe I Eude bblogphque II à l e p L ésoluon numéque bsée su les dfféences fnes e les volumes de conôle peme d oben les ésuls lluse en fgues I-5 epésenn l évoluon de l dfféence de l empéue ene une sucue sne es une sucue conenn un défu. Une dfféence posve se du p l pésence d un défu éssf. Une dfféence négve ndque une peubon cpcve p ppo à l sucue à ese. Cee epéence es élsée en fsn ve l poson du défu mm ; 3mm ; 6mm pou os épsseus dfféenes e mm mm 4mm dns une po de mm d épsseu ole. Fgue I-5: Von de l dfféence de empéue en foncon de emps pou dfféenes épsseus e posons de défu.. GENERALIES SUR LES MEHODES INVERSES.. Défnon Le poblème nvese consse à déemne des cuses connssn des effes. Ans ce poblème es l nvese de celu ppelé poblème dec conssn à dédue les effes les cuses én connues [4]. Cee seconde défnon mone que nous sommes plus hbués à éude des poblèmes «decs». En effe depus Newon l noon de cuslé es ncée dns noe subconscen scenfque nous vons pps à pose pus ésoude des poblèmes pou lesquels les cuses son données e l on cheche les effes. Cee défnon mone uss que les poblèmes nveses squen de pose des dffculés pculèes. Il es sonnble d ege que le poblème dec so «ben posé». cone l es fcle d mgne que les mêmes effes pussen poven de cuses dfféenes. Cee dée conen l pncple

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) 25-30 Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Unvesé de Monéal Faculé des As e des Scences Dépaemen des Scences Economques ANALSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Rappo de echeche pésené pa :

Plus en détail

L intégration intra-régionale des marchés boursiers de l Europe du sudest : une analyse multivariée

L intégration intra-régionale des marchés boursiers de l Europe du sudest : une analyse multivariée Busness School W O R K I N G P A P E R S E R I E S Wokng Pape 24-29 L négaon na-égonale des machés bouses de l Euope du sudes : une analyse mulvaée Khaled Guesm Duc Khuong Nguyen hp://www.pag.f/f/accuel/la-echeche/publcaons-wp.hml

Plus en détail

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE Cle Môes VCNC D PRINTMP PROGRMMTION CULTURLL «JUN PUBLIC» e 0 à 16 s D 11 vl 11 2015 16 VNMNT JUN PUBLIC / FMILL RCHOLOGI JUX MULTIMDI MUIQU VIIT XPOITION CONT CINM DN RCHOLOGI MNIFTTION PRIOD DCRIPTIF

Plus en détail

Intégration de la valeur actuelle nette (VAN), de la valeur économique ajoutée (VÉA) et des flux monétaires libérés (FML)

Intégration de la valeur actuelle nette (VAN), de la valeur économique ajoutée (VÉA) et des flux monétaires libérés (FML) Inégion de l vleu cuelle nee (VAN, de l vleu économique jouée (VÉA e des flux monéies libéés ( D Jcques Sin-iee Dieceu ofesseu iulie Dépemen de Finnce e Assunce Fculé des sciences de l dminision villon

Plus en détail

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX : CS D NUMNN I Descipion des cicuis dans le cade de l RQS 1 ) Inducances popes e inducances muuelles de cicuis filifomes

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

book a e e x a HTML5 t Q

book a e e x a HTML5 t Q book o sc pd quos v voloh u dolup s dbs cus dddu s u ss ssu d. quspu s sulp o us dl s dlds, u lo, us ps qu dolupoffcbo. Abo HTML5 oosp dovsul MyS L hoog dsg u- ph ouv cé o Pd so jquy WEB y- pogph pogo

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES

TRANSFERTS THERMIQUES Eol ds Ms Ny èm é ϕ ϕ ϕ d d hmqu log () γ - - -9-8 -7-6 -5 - -3 - - 3 5 X IR UV Vsbl Mo-od Od do élého RANSFERS HERMIQUES y g d y δ Yvs JANNO bl ds mès NOMENCAURE.... GENERAIES SUR ES RANSFERS DE CHAEUR...

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A ae dan mon pakng! Gude d uaon de voe pakng Voe accè au pakng Pou accéde à voe pakng, vou dpoez d'un badge* qu commande ouveue de poa e poe d enée Nou vou emeon évenueemen une vgnee adhéve à coe u voe

Plus en détail

Le «Scoring» LOGISTIQUE

Le «Scoring» LOGISTIQUE Le «Scorng» LOGISTIQUE Clre eler Acure ISFA 996 Le 7//009 _clre@yhoo.fr Dns leur qus olé, les nques e orgnsmes fnncers ulsen l nlyse our rédre s un emruneur fer défu ou non e rendre ensue l décson rorée

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Comparaison de la disponibilité de diverses configurations de redondance d'alimentation en rack

Comparaison de la disponibilité de diverses configurations de redondance d'alimentation en rack Compso d l dspoblé d dvss cofguos d dodc d'lmo ck Lv blc 48 Révso 1 by Vco Avl > Résumé d l'éud L'ulso d commuus d sf l doubl dsbuo d'ég pou l'lmo ds équpms cqus pm d'mélo l dspoblé ds sysèms fomqus. Ls

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE I THESE. présentée par. Ioana - Cristina MOLDOVAN. pour obtenir le grade de DOCTEUR. Spécialité : Physique

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE I THESE. présentée par. Ioana - Cristina MOLDOVAN. pour obtenir le grade de DOCTEUR. Spécialité : Physique UIVERSITE JOSEPH FOURIER GREOBLE I THESE pésenée pa Ioana - Cisina MOLDOVA pou obeni le gade de DOCTEUR Spécialié : Physique Eude phooméique de l aome de sodium applicaion aux éoiles lases LGS e PLGS Souenance

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RORT NNUL XRI - IDNTITÉ D L'OITION..R. Inqez c-essos les mofcaons appoées à l'ené e l'assocaon pa appo à l'execce pécéen oe e l'assocaon Nom aesse Téléphone oel OUI NON (aye la menon nle) s o? oel GIM

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore :

Planche 2. z ), où γ = 1 µ/σ2 ; ou encore : Plnche Exercice 1 On considère un mrché nncier de ux d'inérê r e une cion de dynmique risque neure ds = S µd + σdw, S = x Soi une brrière hue ; on considère une opion brrière Up In qui délivre l'cion S

Plus en détail

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques.

Créer un observatoire de la concurrence. Créer un observatoire de la concurrence. Démarche. ntérêt. C aractéristiques. Cée un obsevatoie de la concuence poblématique I Quelle est l'étendue d'un maché? Quelle pat du maché, une entepise peut-elle espée pende? Quels sont les atouts des entepises pésentes su le maché? ntéêt

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE

Cours Thème VIII.3 CONVERSION STATIQUE D'ÉNERGIE ours hème VIII.3 ONVSION SAIQU D'ÉNGI 3- Famlles de conversseurs saques Suvan le ype de machne à commander e suvan la naure de la source de pussance, on dsngue pluseurs famlles de conversseurs saques (schéma

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smboles Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE

ANNEXE I TRANSFORMEE DE LAPLACE ANNEE I TRANSFORMEE DE LAPLACE Perre-Smon Lalace, mahémacen franças 749-87. Lalace enra à l unversé de Caen a 6 ans. Très ve l s néressa aux mahémaques e fu remarqué ar d Alember. En analyse, l nrodus

Plus en détail

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes.

Méthodes de catégorisation : Réseaux bayesiens naïfs. Olivier Aycard E-Motion group. Université Joseph Fourier. http://emotion.inrialpes. Méthodes de atégosaton : éseau aesens naïfs le Aad E-Moton goup Unesté Joseph Foue http://emoton.nalpes.f/aad le.aad@mag.f lan du ous Intéêts éseau aesens naïfs Appentssage de éseau aesens naïfs ésentaton

Plus en détail

Cours de. Point et système de points matériels

Cours de. Point et système de points matériels Abdellah BENYOUSSEF Amal BERRADA Pofesseus à la Faculté des Scences Unvesté Mohammed V Rabat Cous de Pont et système de ponts matéels A L USAGE DES ETUDIANTS DU 1 ER CYCLE UNIVERSITAIRE FACULTES DES SCIENCES,

Plus en détail

Votre conseiller publicité. Une Question? 0470/512.999 info@beebopcity.com

Votre conseiller publicité. Une Question? 0470/512.999 info@beebopcity.com Vo coll publcé U Quo? 0470/512.999 fo@bbopcy.com u q. h p, c g chu, bo o o p p u c. pl é c o, dé u, o l x S Log o ux, p. mpum,, c c Do d v o S é o d é c, V c m. c. m, o ux c E-c lg ux o V m é, c ogl g,

Plus en détail

La santé bucco-dentaire en 4 points. 4 - Le fluor : quoi de neuf? 3 - Une bonne technique de brossage. collection

La santé bucco-dentaire en 4 points. 4 - Le fluor : quoi de neuf? 3 - Une bonne technique de brossage. collection 22/09/09 14:20 Pge 1 4 - Le flu : qu de euf? 3 - Ue be techque de bge D e étude t démté que le flu efce l éml de det et ptège de ce. M que fut-l fe u e p fe? L plque dete, l fut l élme! Ece fut-l le b

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

INITIATION A LA MESURE ----

INITIATION A LA MESURE ---- INITIATION A LA MSUR ---- Le but de ce TP est : - de mesue la foce électomotice et la ésistance intene d'une pile, - d'évalue, en tenant compte des incetitudes de mesue et des caactéistiques de l'appaeil

Plus en détail

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs)

Physique quantique. Dans l UF Physique Quantique et Statistique. 3ème année IMACS. Pierre Renucci (cours) Thierry Amand (TDs) Physque quantque Dans l UF Physque Quantque et Statstque ème année IMACS Pee enucc cous They Aman TDs Objectfs UF Nanophysque I : De l Optque onulatoe à la Photonque et aux Nanotechnologes La physque quantque

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

LASTO Appuis élastomère

LASTO Appuis élastomère LASTO Appuis élsomère LASTO BLOCK F Appuis de déformion non-rmés Swizerlnd www.mgeb.ch Chmps d pplicion e specs imporns Chmps d pplicion LASTO BLOCK F es un ppui de déformion non-rmé en élsomère qui es

Plus en détail

Simulation d essais d extinction et de roulis forcé à l aide d un code de calcul Navier-Stokes à surface libre instationnaire

Simulation d essais d extinction et de roulis forcé à l aide d un code de calcul Navier-Stokes à surface libre instationnaire 1 èmes JOURNÉES DE L HYDRODYNAIQUE Nnes 7 8 e 9 mrs 5 Smlon d esss d exncon e de rols forcé à l de d n code de clcl Nver-Soes à srfce lbre nsonnre E. Jcqn P.E. Gllerm Q. Derbnne L. Bode Bssn d'esss des

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6

TRAVAUX DIRIGÉS DE M 6 D M 6 Coection PCSI 1 013 014 RVUX DIRIGÉS DE M 6 Execice 1 : Pemie vol habité (pa un homme) Le 1 avil 1961, le commandant soviétique Y Gagaine fut le pemie cosmonaute, le vaisseau spatial satellisé était

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état)

Liens entre fonction de transfert et représentations d'état d'un système (formes canoniques de la représentation d'état) oqe V oqe Cor e ere foco de rfer e repréeo dé d èe fore coqe de l repréeo dé SI Coe oqe! Irodco! e ere le dfféree decrpo d èe! Pge odèle dé " foco de rfer # C d èe oovrle # C d èe lvrle! Pge foco de rfer

Plus en détail

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI)

Mécanique du point : forces Newtoniennes (PCSI) écanique du oint : foces Newtoniennes (PCSI Question de cous On admet que, losqu'il est soumis à une foce Newtonienne F K u, la tajectoie d'un cos est lane et décite a mc K +e cosθ où C θ est une constante

Plus en détail

Modélisation numérique du chauffage par induction : approche éléments finis et calcul parallèle

Modélisation numérique du chauffage par induction : approche éléments finis et calcul parallèle Modélsaton numéque du chauffage pa nducton : appoche éléments fns et calcul paallèle Valée Labbé To cte ths veson: Valée Labbé. Modélsaton numéque du chauffage pa nducton : appoche éléments fns et calcul

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

Annexe II. Les trois lois de Kepler

Annexe II. Les trois lois de Kepler Annexe II es tois lois de Keple écnique & 4 èe - Annexe II es tois lois de Keple Johnnes Keple (57-6), pulie en 596 son peie ouge, ysteiu Cosogphicu Teize nnées plus td, en 69, il pulie Astonoi No, dns

Plus en détail

Administration d un Réseau Informatique

Administration d un Réseau Informatique ébse.vuhe@cc.jusseu.f ds d u éseu Ifque 1 ds d u éseu Ifque 1993 Je-Pul GUTIE, Bed TUY dfcs 1994-1998 Bed TUY 1999 ébse VUTHEOT (CC Jusseu) 2000 ébse VUTHEOT 2 PLN Géélés su l'ds Ouls sysèe e éseu fs Ouls

Plus en détail

Exemples de résolutions d équations différentielles

Exemples de résolutions d équations différentielles Exemples de résoluions d équaions différenielles Table des maières 1 Définiions 1 Sans second membre 1.1 Exemple.................................................. 1 3 Avec second membre 3.1 Exemple..................................................

Plus en détail

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel )

Serveur vidéo IP. caméras analogiques PC serveur. PC Client 1. Serveur de stockage ( optionnel ) Sony RealShot Manage V3 Info Poduit Mas 2005 RealShot Manage V3.0 Logiciel de gestion des caméas IP MJPEG, MPEG-4, Audio, il sait tout enegiste! Une nouvelle vesion du logiciel RealShot Manage de Sony

Plus en détail

O p é r a t i o n s i m m o b i l i è r e s. I n f r a s t r u c t u r e s. C P E R

O p é r a t i o n s i m m o b i l i è r e s. I n f r a s t r u c t u r e s. C P E R O p é t i o n i m m o b i l i è e. I n f t u c t u e. C P E R 9 Opétion immobilièe. Inftuctue. CPER OPERATIONS IOBILIERES Cinq opétion ont à ignle en : Réhbilittion et mie ux nome de l'immeuble de l'venue

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Dossier. L avocat. demain

Dossier. L avocat. demain Dosse L avocat de deman S la éflexon su l aven de la pofesson, et pa conséquent l avocat de deman, n est pas écente, elle semble aujoud hu se cstallse autou de pluseus ntatves ou éflexons, qu elles soent

Plus en détail

L'UFR de Mathématiques de l'université Lille1. Mathématiques. athématiques. Métiers. étiers

L'UFR de Mathématiques de l'université Lille1. Mathématiques. athématiques. Métiers. étiers L'UFR d Mhémqu d l'uvé Lll1 hémqu Mhémqu & é Mé Jul VALEIN, M d Mhémqu Pu Pm 2005 Mî d cféc Pcu uv J' bu m m 2 d mhémqu pu 2005. J'v éu l'é pécéd (jull 2004) l'gég. J' l cmmcé u hè d mhémqu pplqué à l'uvé

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie:

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie: Réublque Algérenne Déocraque e Poulare Mnsère de l Ensegneen suéreur e de a Recherche Scenfque Unversé : Hassba BENBOUAI de CHEF Faculé : Scences Déareen : Physque Doane : ST-SM Polycoe: Vbraons e Ondes

Plus en détail

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique

CHAPITRE VI : Le potentiel électrique CHPITRE VI : Le potentiel électiue VI. 1 u chapite III, nous avons vu ue losu'une foce est consevative, il est possible de lui associe une énegie potentielle ui conduit à une loi de consevation de l'énegie.

Plus en détail

- Cours de mécanique - STATIQUE

- Cours de mécanique - STATIQUE - Cous de mécanque - STTIQUE SOMMIRE. GENERLITES 5.. RPPELS DE NOTIONS DE PHYSIQUE...5.. REPERE, CONVENTIONS...6... REPÈRE DE L STTIQUE 6.3. SOLIDE RÉEL...7.4. SOLIDE DÉORMLE SELON UNE LOI CONNUE : (HYPOTHÈSE

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

SECTIONS DE 7 À 15 M = MOINS DE PERÇAGE DANS LE DALLAGE

SECTIONS DE 7 À 15 M = MOINS DE PERÇAGE DANS LE DALLAGE HOTEL GITE CAMING u ARTICULIER s s ISCINE COLLECTIVE DE RESIDENCE SECTIONS DE 7 À 15 M LONGUES = MOINS DE ERÇAGE DANS LE DALLAGE TRANSARENCE ET AS D ENTRETIEN AVEC ORTILLON AUTOMATIQUE OSSIILITE DE MONTAGE

Plus en détail

Stabilisation des systèmes bilinéaires fractionnaires

Stabilisation des systèmes bilinéaires fractionnaires Sbilision des sysèmes bilinéires frcionnires Ibrhim N Doye,, Michel Zsdzinski, Nour-Eddine Rdhy, Mohmed Drouch Cenre de Recherche en Auomique de Nncy, UMR 739 Nncy-Universié, CNRS IUT de Longwy, 86 rue

Plus en détail

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788

Bouna FALL. To cite this version: HAL Id: tel-00973788 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00973788 Evaluaon des performances d un sysème de localsaon de véhcules de ranspors gudés fondé sur l assocaon d une echnque rado ULB e d une echnque de reournemen emporel. Bouna FALL To ce hs verson: Bouna FALL.

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien

TD 20-21 : Modèles de marchés - Mouvement brownien Universié Paris VI Maser : Modèles sochasiques, applicaions à la finance (MM065) TD 20-2 : Modèles de marchés - Mouvemen brownien. Taux de change. Soi (Ω, P(Ω), P) un espace probabilisé fini non redondan

Plus en détail

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen VL I, Vla, Vl II Cl, Fag, Tr, Vlc Thème de Carmen Cr, Tp, Arpa, Cb Moralès (imitant le jeune homme) n. 4, b. 71 Cigarières Vous trou ver i ci, quel bon heur! Dans l air nous sui vons des yeux la fu mé

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVETISSEMENT C doumn s l fu d'un long aval appouvé pa l uy d sounan ms à dsposon d l'nsmbl d la ommunaué unvsa élag Il s soums à la popéé nllull d l'auu C mplqu un oblgaon d aon d éfénmn los d l ulsaon

Plus en détail

Émissions d obligations rachetables :

Émissions d obligations rachetables : Émssons d oblgaons racheables : movaons e rendemens oblgaares mplqués Maxme DEBON Franck MORAUX Parck NAVATTE Unversé d Evry Unversé de Rennes Unversé de Rennes & LAREM & CREM & CREM Ocobre 2 Absrac Après

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

chapitre 2 interférences non localisées entre deux ondes monochromatiques cohérentes

chapitre 2 interférences non localisées entre deux ondes monochromatiques cohérentes nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes chptre nterférences non loclsées entre deu ondes onochrotques cohérentes. epérence, condton d'nterférence, contrste. epérence des rors de Fresnel, et des

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire

11.5 Le moment de force τ (tau) : Production d une accélération angulaire 11.5 Le moment de foce τ (tau) : Poduction d une accéléation angulaie La tige suivante est soumise à deux foces égales et en sens contaie: elle est en équilibe N La tige suivante est soumise à deux foces

Plus en détail

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure.

Estimation des incertitudes sur les erreurs de mesure. Estmto des certtdes sr les errers de mesre. I. Itrodcto : E sceces epérmetles, l este ps de mesres ectes. Celle-c e pevet être q etchées d errers pls o mos mporttes selo le protocole chos, l qlté des strmets

Plus en détail

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY

RESOLUTION PAR LA METHODE DE NORTON, MILLMAN ET KENNELY LO 4 : SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY SOLUTO P L MTHO OTO, MLLM T KLY MTHO OTO. toductio Le théoème de oto va ous pemette de éduie u cicuit complexe e gééateu de couat éel. e gééateu possède ue souce

Plus en détail

Gaz Métro profite de la canicule pour refaire le plein

Gaz Métro profite de la canicule pour refaire le plein CHER P c K s e Économe oné und Jue 99 mmsmxm* s wmmm mmm Gz éo poe de cncue pou ee e pen BNE F éé nous oube empoemen es gueus de e oueos sson ese peme à Gz éopon de e e pen en gz nue dns es éseos souens

Plus en détail

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d

M F. F O Unité: [m. N] La norme du moment de force peut se calculer en introduit le bras de levier d Chapite 2: But: connaîte les lois auxquelles doit obéi un cops solide en équilibe. Ceci pemet de décie la station debout ainsi que les conditions nécessaies pou teni une tasse dans la main, souleve une

Plus en détail

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4

SOMMAIRE F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.2 FORMATION... 4 F.2.1 NATURE DES FORMATIONS... 4 F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS SOMMAIRE F MODULE F PRESTATIONS ET MISSIONS... 1 F.1 SERVICES EXTERIEURS... 2 F.1.1 CATEGORIES DE SERVICES VISES... 2 F.1.2 SERVICES PERMANENTS... 2 F.1.3 SERVICES PONCTUELS...

Plus en détail

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92

Association Presse Purée - 58 rue Castetnau - 64 000 Pau pressepuree64@orange.fr / www.pressepuree64.fr 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Dossie d insciption Association Pesse Puée - 58 ue Castetnau - 64 000 Pau pessepuee64@oange.f / www.pessepuee64.f 05 59 30 90 30 / 06 83 51 66 92 Identification de la stuctue exposante SOUSCRIPTEUR Etes-vous

Plus en détail

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM)

Modèles de Risques et Solvabilité en assurance Vie. Kaltwasser Perrine Le Moine Pierre. Autorité de Contrôle des Assurances et des Mutuelles (ACAM) Modèles de Rsques e Solvablé en assurance Ve Kalwasser errne Le Mone erre Auoré de Conrôle des Assurances e des Muuelles (ACAM 6, rue abou 75436 ARIS CEDEX 9 él. : + 33 55 5 43 5 fax : + 33 55 5 4 5 perrne.kalwasser@acam-france.fr

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

LA PRESSE, MONTRÉAL, MERCREDI 1 0 JANVIER 1 979 . M. -H i as## m. Base polyéthylène rayé, d'excellent mm *. FERME AUJO URD HUI GRANDE È,* ?

LA PRESSE, MONTRÉAL, MERCREDI 1 0 JANVIER 1 979 . M. -H i as## m. Base polyéthylène rayé, d'excellent mm *. FERME AUJO URD HUI GRANDE È,* ? L PREE ONRÉL ERCRED NER R 6 k de ond ju 3 de poende en 6 à 2 c de lon ^ po éconoque e ll ^ CER C Cou $5 ê E é C 3 P 5 de le cene é coue de be de ee ou du lon leen e hue con 2 e poléhlène é dexcellen 632

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 13 Régimes transitoires des circuits RC et RL. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou LCTICIT Analys ds sgnaux ds crcus élcrqus Mchl Pou Chapr 13 égms ransors ds crcus C L don 14/3/214 Tabl ds maèrs 1 POUQUOI T COMMNT?...1 2 GIMS TANSITOIS DS CICUITS C T L....2 2.1 xponnll décrossan....2

Plus en détail

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2 UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (992) AU QUÉBEC * par Georges Donne,2 Charles Vanasse 2 * Cee recherche a éé rendu possble grâce en pare au Fonds pour la

Plus en détail