RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESOLUTION D'UN PROBLEME THERMIQUE INVERSE POUR LA DETERMINATION DES DEFAUTS A L'INTERIEUR D UN CORPS SOLIDE"

Transcription

1 REUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRAIQUE E OULAIRE MINISERE DE L ENSEIGNEMEN SUERIEUR E DE LA RECHERCHE SCIENIFIQUE UNIVERSIE FERHA ABBAS-SEIF MEMOIRE ésené à l Fculé des Scences Dépemen de hysque ou l Obenon du Dplôme de MAGISER Opon : Enegéque e Mécnque des Fludes KESSAI ABDELKRIM HEME RESOLUION D'UN ROBLEME HERMIQUE INVERSE OUR LA DEERMINAION DES DEFAUS A L'INERIEUR D UN CORS SOLIDE Souenu le : Devn le Juy Composé p : ésden : D K. Kssl ofesseu Unvesé de Séf Rppoeu : D M. Guelll Me de Conféences A Unvesé de Séf Emneu: D M. Cheg ofesseu Unvesé de Séf Emneu: D S. Ncef ofesseu Unvesé de Séf

2 ble des Mèes Nomenclue Inoducon généle Chpe I : Eude bblogphque Les dfféenes méhodes de conôle non desucf dns les cops soldes Les défus Les défus de sufce Les défus nenes ncpe de l déecon d un défu Ressuge océdés à flu de fue mgnéque Couns de Foucul Rdogphe e echnques connees Ulsons L hemo-déecon L phoodéecon Méhode modulée Méhode mpulsonnelle méhode flsh Conôle hemque non desucf..... Génélés su les méhodes nveses Défnon Foncon ml posée u sens d Hdmd Esence de l soluon Uncé de l soluon Sblé vs-à-vs des fbles vons Applcon de l méhode dns dfféens domnes oblèmes nveses en ssmque oblèmes nveses en hydogéologe Applcons hemques Chpe II : Génélés su les méhodes de ésoluon des poblèmes de conducon Inoducon Méhodes de ésoluon en égme pemnen.... 3

3 .. Méhodes deces Méhode de sépons de vbles conducon en mleu lmé Méhode du coeffcen de fome Méhodes de ésoluon en égme vble Mleu à empéue unfome Méhodes de sépon de vbles Cs d un mleu sem nfn vec une empéue snusoïdle mposée en sufce égme péodque ébl Cs d une plque plne soumse à une empéue consne Cs d une géomée cylndque Méhode bsée su l nsfomée de Lplce Cs d une empéue consne mposée su un mleu sem-nfn Mleu vec chngemen d é Méhode des qudpôles Méhodes numéques Méhode des dfféences fnes Méhodes des élémens fns Méhode nlogque Méhode gphque Concluson Chpe III : Anlyse de l pésence de défu dns un cops solde Inoducon Cs d un méu de fome plne Fomulon mhémque Cs d une plque plne sns pésence de défu Cs d une plque plne en pésence d un défu Résoluon numéque Cs sns défu Cs de pésence de défu Cs d un méu de fome cylndque Fomulon mhémque Cs sns défu Cs de pésence de défu

4 3.. Résoluon numéque Cs sns défu Cs vec défu Cs d un solde de conducvé hemque non unfome Résuls e dscussons Cs d un cylnde ceu conenn un défu Cs d une plque plne conenn un défu Cs d un cylnde de conducvé hemque non unfome Concluson Chpe IV : Idenfcon p méhode nvese de l conducvé hemque dns un solde hééogène Inoducon Fomulon du poblème dec oblème nvese e méhode d opmson Clcul de von Défnon de l dévée deconnelle oblème de sensblé ofondeu de descene L équon du poblème don e l équon du gden du cèe L équon done Gden du cèe Mnmson du cèe Méhode du gden conugué Fomulon d un poblème ece Résoluon numéque du poblème dec Résoluon numéque du poblème dec Résoluon numéque de l équon done Résoluon numéque de l équon de sensblé Résuls e dscussons Concluson Concluson généle..... Réféence bblogphques.... 5

5 Lse des Fgues Fgue I- b c: ncpe de l méhode de essuge p lqude pénén pé émulsfé 7 Fgue I- : Conôle p mgnéoscope 8 Fgue I-3 b: ncpe de l déecon p couns de Foucul 9 Fgue I-4 : les yons X son des yons onsn à ès coue longueu d onde Fgue I-5 : pncpe du conôle p dogphe Fgue I-6 : pncpe du conôle p ulsons Fgue I-7: spece élecomgnéque 3 Fgue I-8 : Dsposf à econ p lmpes hlogènes 5 Fgue I-9 : Dsposf à econ p lmpes flshs 6 Fgue I- : ncpe du dffusvmèe 7 Fgue I- : Eemple de hemogmme 8 Fgue I- : Le modèle hemque 8 Fgue I-3 : Allue de l éponse en empéue 9 Fgue I-4 : Méu vec défu Fgue I-5: Von de dfféence de empéue en foncon de emps pou dfféenes épsseus e posons de défu. Fgue I-6 : oblème dece e nvese 3 Fgue I-7 : Esence de l soluon 4 Fgue II- : ncpe de l méhode de sépon de vbles 35 Fgue II- : Soluon du sysème α 37 Fgue II-3 : Méhode de cœffcens de fome 38 Fgue II-4 : empéue snusoïdle mposée en sufce en égme péodque ébl 4 Fgue II-5 : lque plne sou mse à une empéue consne 4 Fgue II-6 : Soluon gphque de l équon nscendne 47 Fgue II-7 : empéue unfome mpose su mleu sem -nfne 5 Fgue II-8 : Ecoulemen undeconnel dns un mu pln 54 Fgue II-9 : Résoluon ece e numéque du poblème de conducon hemque non sonne pou un mu pln. 58 Fgue II- : Domne pln dscésée en élémens eles ene eu p 5 nœuds 6 Fgue II-: Evoluon des empéues dns un mleu sem nfn 65 Fgue III- : ncpe de consevon de flu de chleu 67

6 Fgue III- : lque plne en pésence de défu 69 Fgue III-3 : Sphèe ceuse ulsée 73 Fgue III-4 : Evoluon de l empéue en foncon du yon. Cylnde R /R e.66/ sns défu 8 Fgue III-5: Evoluon de l empéue en foncon du emps Cylnde R /R e.66/ sns défu 8 Fgue III-6 : Evoluon de l empéue en foncon du yon. Cylnde R /R e.66/ vec défu R /R.833/.9 8 Fgue III-7: Evoluon de l empéue en foncon du emps. Cylnde R /R e.66/ vec défu R /R.833/.9 8 Fgue III-8 : Evoluon de l empéue en foncon du yon à.. 83 Fgue III-9 : Evoluon de l empéue en foncon du emps pou Fgue III- : Evoluon de l empéue en foncon de l poson. lque plne sns défu 84 Fgue III- : Evoluon de l empéue en foncon de l poson. lque plne vec défu.7 e.8 84 Fgue III- : Evoluon de l empéue en foncon de l poson à Fgue III-3 : Von de l empéue en foncon du emps pou une conducvé hemque non unfome 85 Fgue IV- Le sysème éel e le modèle numéque dns une ppoche opmle de ype monde cée 9 Fgue IV- : Von de l empéue en foncon de l poson u emps.99 5 Fgue VI-3 : Conducvé hemque ece e clculée poblème nvese 7 Fgue IV-4 : empéue ece e clculée poblème nvese 7 Fgue IV-5: Evoluon de E en foncon de 9 Fgue IV-6 : Evoluon de E en foncon de K Fgue VI-7: Evoluon de cc Cèe en foncon de K

7 Lse des bleu bleu II- : Vleus des coeffcens de fome de conducon 39 bleu II- : nsfomon d Lplce nvese 49 bleu IV- : Eeu elve su l empéue ece e l empéue clculée. 6 bleu IV- : Evoluon du cèe en foncon de nombe d éon 8

8 NOMENCLAURE Dffusvé hemque ρ c m /s hl B Nombe de Bo B c Cpcé clofque J/K.g D Dmèe m e Epsseu m F Nombe de Foue F l h Coeffcen de nsfe de chleu p convecon W/m.K E Eeu bsolue ene l empéue esmé e l empéue ece K E Eeu elve su l empéue % E Eeu elve su l conducvé hemque % F Coeffcen de fome m J Cèe l Longueu ccésque du mleu m Nombe mgne qs Souce nene de chleu w/m 3 K Nombe d éons Vble done R Ryon m Ryon dmensonnel R Ryon ccésque néeue eéeue m S Sufce m empéue C emps s V Volume m 3 y z Vbles d espce dmensonnelles Y empéue dmensonnelle ece yn I n Foncon de Bessel d ode n

9 LERES GRECQUES s de emps s y s d espce m J Von du cèe θ empéue dmensonnée Conducvé hemque W/m.K φ flu de chleu W τ Consne dmensonnelle du emps ρ Msse volumque g/m 3 Von de l empéue K Von de l conducvé hemque W/m.K θ p nsfomée de Lplce de l empéue

10 Inoducon généle

11 INRODUCION GENERALE Auoud hu on ssse à une demnde ès mpone e génélsée povenn de ous les seceus ndusels de l qulé qu es un fceu vl pou les enepses confonées à l concuence. Devn cee élé l ssunce qulé s es mplnée dns les enepses sous l fome d une ognson vsn à ep e à mnmse les fceus de non qulé. Les méu composés on un néê mpon pou l'nduse e l connssnce de leus ccésques es plus qu ndspensble. Souven une nomle nene dns leus sucues modfe foemen leus popéés physques. Le clcul hemque es cpble de évéle l pésence d'un défu su e/ou l néeu de l po de ces méu. ou déece un défu on souven ecous u méhodes de conôle non desucf qu consse à nlyse les dveses sucues p l éude de leus éponses u econs hemques e ébl des elons ene ces éponses e les mpefecons qu elles conennen. Les conôles non desucfs C.N.D én un moyen d évlue un spec de l qulé des méu son donc plus lgemen ulsés e voen ns leus pefomnces à l épeuve d une gnde véé de poblème. En ngénee les données epémenles à elles seules ne pemeen ps d ccéde dns cens cs à oues les nfomons don on beson. On los ecous à des méhodes numéques pemen d eploe les mesues epémenles. Cec consue un poblème nvese qu de p s consucon es souven ml posé : Il es los nécesse d nodue des echnques numéques de ésoluon. Dns ce vl on popose d ulse une méhode numéque pou smule les éponses hemques dns le bu d oben les ccésques du défu dns un méu solde. Les noons de bse elves u méhodes nveses e leu ulson fon églemen l obe de ce vl. Nous vons dvsé ce mémoe en que pes dsnces : Dns le peme chpe nous pésenons les dfféenes méhodes de conôle non desucf ulsées dns dfféenes pplcons nduselles. Le second chpe e l ésoluon de l équon de l conducon de l chleu génélsée pou les deu cs sonne e vble p dfféenes méhodes nlyques e numéques. Les cho de dfféenes méhodes son ps en compe dns le bu d vo des ésuls pécs e ssfsns. Le osème chpe concene une éude numéque du phénomène de l popgon de l chleu dns dfféenes géomées plne cylndque dns le bu d nlyse l pésence de défu.

12 L fn de ce chpe es conscée à l mse en plce e à l descpon de l lgohme de ésoluon du poblème é vsn à loclse l zone défu en dfféenes géomées à p des esss numéques de empéue e ce dns le bu d une melleue compéhenson du compoemen hemque dns le cs d un cops hééogène. Le quème chpe de ce vl es conscé à l econsuon sple de l foncon de l conducon de chleu p méhode nvese. ou ende ce obecf l méhode done éé employée fn d epme sous fome d un lgohme l équon dfféenelle en égme vble dusn le phénomène de nsfe de chleu p conducon. Cee équon es nsfomée p l méhode numéque de dfféences fnes en un pogmme numéque. Le sysème soums à des condons u lmes sous fome d econ p densé de flu de chleu su les deu pos es dscésé dns l espce e le emps. Des ess numéques on pems de vlde l méhode. Enfn nous ons les pncples conclusons qu occsonne ce vl. 3

13 Chpe I Eude bblogphque Chpe I Eude bblogphque 4

14 Chpe I Eude bblogphque. LES DIFFERENES MEHODES DE CONROLE NON DESRUCIF DANS LES CORS SOLIDES Le Conôle Non Desucf CND pou obecf de mee en évdence les défus ou en pésevn l négé des podus conôlés. Il consse à echeche les défus des sucues méu pèces e ssemblges. Les echnques de CND son ulsées en conôle de qulé pou s ssue de l qulé d une poducon pus de gn l enue en sevce des pèces e des ensembles fbqués. Elles son églemen ès ppécées en mnennce. Elles pemeen de véfe l connué de l mèe e donc de décele le mnque de mèe les fssues e l pésence de cops énges... Les défus Déece un défu dns une pèce c es physquemen mee en évdence une hééogénéé de mèe une von locle de popéé physque ou chmque péudcble u bon emplo de celle-c. On l hbude de clsse les défus en deu gndes cégoes lées à leu emplcemen : les défus de sufce e les défus nenes.... Les défus de sufce Ils son ccessbles à l obsevon dece ms ps ouous vsbles à l œl nu peuven se clsse en deu cégoes dsnces : les défus poncuels e les défus d spec. - l pemèe cégoe coespond u défus poncuels ce son les plus nocfs su le pln echnologque pusqu l s g des cques pqûes fssues cquelues génélemen pes à povoque à eme l upue de l pèce en nn p eemple des fssues de fgue. Dns les pèces méllques l épsseu de ces fssues es souven nfme quelques µm e elles peuven êe nocves dès que leu pofondeu dépsse quelques dèmes de mllmèe ce qu mplque l emplo pou leu déecon de méhodes non desucves sensbles. - l seconde cégoe coespond u défus d spec c es-à-de à des plges dns lesquelles une von de pmèes géoméques ou physques ugosé suépsseu ches dveses e le egd e end le podu nulsble. Ic le conôle vsuel es possble ms on cheche à le emplce p des conôles opques uomques. 5

15 Chpe I Eude bblogphque... Les défus nenes Ce son des hééogénéés de nues de fomes de dmensons eêmemen vées loclsées dns le volume du cops à conôle. Leu nomenclue es ès éoffée e spécfque à chque bnche d cvé echnologque e nduselle. Dns les nduses des méu l s g de cques nenes de poosés de soufflues d nclusons dveses suscepbles d ffece l sné des pèces moulées fogées lmnées ou soudées... ncpe de l déecon d un défu Le pncpe de l déecon d un défu consse à ece celu-c e à ecuell s éponse schémquemen on peu génélemen dsngue les épes suvnes quelle que so l méhode employée : - mse en œuve d un pocessus physque énegéque - modulon ou léon de ce pocessus p les défus - déecon de ces modfcons p un cpeu ppopé - emen des sgnu e nepéon de l nfomon délvée Dfféens ypes d énege son employés en pque : énege mécnque ulsons essuge élecomgnéque doscope obsevon dns le vsble flu mgnéque... yonnemen lse ou flu hemque. Les echnques de CND son nombeuses. Cons : - l mgnéoscope - les couns de Foucul - les ulsons - l dogphe - l hemo-déecon - l phoo-déecon.3. Ressuge Le mécnsme de évélon des défus p essuge coespond u os phses llusées su l fgue I- : pplcon du pénén suve d un emps d mpégnon élmnon de l ecès du pénén su l sufce de l pèce essuge du pénén p dsposon d une couche de «évéleu» su l sufce. A l sue de quo l mge des défus ppî à l obseveu dns l mesue où l élemen du pénén su le évéleu condu à une nee von de couleu ou de lumnnce []. 6

16 Chpe I Eude bblogphque b Fgue I- b c: ncpe de l méhode de essuge p lqude pénén pé émulsfé : pplcon e pénéon dns les fssues du lqude pénén b : enlèvemen de l ecéden de pénén p lvge c : le évéleu e le pénén eenu p les fssues c Cee echnque ulse essenellemen deu echnques de çge du pénén en essuge: le çge coloé e le çge fluoescen ; le peme mplque l ulson d un évéleu à fond blnc su lequel on vsulse des empenes de défus génélemen coloées en ouge ; le second mplque un emen f en lumèe noe dns l obscué u cous duquel les défus son évélés p une fluoescence ecée p un poeceu de yons ulvoles UV. Ce deuème ype de pocédé condu pesque ouous à de melleues pefomnces de déecon que celles obenues vec l ulson des ceus coloés u p ouefos de condons d emen opque plus congnnes. Comme concluson on peu de que l méhode de essuge es bsée su l effe de cpllé elle déece les défus fns débouchn su l sufce ; elle es ulsée pou le conol mnuel des podus à sufce ccessble son pncpl défu es qu elle es peu qunve. 7

17 Chpe I Eude bblogphque.4. océdés à flu de fue mgnéque L héoe des ccus mgnéques ndque que l pésence d un enefe coespond à un fo ccossemen locl de l élucnce du ccu e donc de l dfféence de poenel mgnéque D..M. consun ns un obscle u flu mgnéque don les lgnes de foce doven los s épnou lélemen selon un flu de fue comme l ndque l fgue I-. Ce effe de dspeson des lgnes de flu s eece même pou un enefe mnme dns l mesue où le ppo des élucnces ene l enefe e le ccu es nvesemen popoonnel à l peméblé elve de celu-c so un ppo de 5 à pou un ccu feomgnéque en ce ecé en deçà de l suon []. Ce effe de dspeson d un flu mgnéque hos d une pèce feomgnéque u do d une fssue débouchn ou sous-cunée ou oue ue hééogénéé non feomgnéque se compon comme un enefe es à l bse d une gmme de pocédés mgnéques de déecon des défus de sufce dns les ces don le plus connu e le plus employé es l mgnéoscope. Fgue I- : Conôle p mgnéoscope Ces pocédés mgnéques dffèen ene eu pncplemen p le mode de mse en évdence du flu de fue mgnéque coespondn à l dspeson de flu déce cdessus. En mgnéoscope on obseve vsuellemen une ccumulon de poude de fe ou de mgnée coloée e povoquée p le flu de fue. En Mgnéogphe on ecuelle l ce mgnéque du flu de fue su un flm une bnde ou une pâe d empene mgnésble ; les ues pocédés son egoupés sous le vocble déeceu à flu de fue 8

18 Chpe I Eude bblogphque mgnec lege flu esng ; l s g génélemen d ppels de conôle uomque de bes e de ubes d ce men en œuve des déeceus poncuels de flu élecomgnéques..5. Couns de Foucul Losque l on plce un cops conduceu dns un chmp mgnéque vble dns le emps ou dns l espce des couns ndus se développen en ccu femé à l néeu de celu-c ce son les couns de Foucul Foucul: physcen fnçs [3]. Ans une bobne pcouue p un coun vble lenf p eemple génèe de els couns ndus qu cén eu-mêmes un flu mgnéque s opposn u flu généeu modfen p là-même l mpédnce de cee bobne. C es l nlyse de cee von d mpédnce qu foun les ndcons eplobles pou un conôle ; en effe le e l épon e l nensé des couns de Foucul dépenden des ccésques physques e géoméques du cops consdéé ns ben enendu que des condons d econ pmèes élecques e géoméques du bobnge. On conço dès los qu un défu consun une dsconnué élecque venn peube l cculon des couns de Foucul pusse engende une von d mpédnce décelble u nveu de l bobne d econ ou de ou ue bobnge sué dns le chmp. Cee méhode vlble pou les méu conduceus d éleccé une ès gnde sensblé. b Fgue I-3 b : ncpe de l déecon p couns de Foucul : pèce sns défu b : pèce vec défu : modfcon du e des coun de Foucul 9

19 Chpe I Eude bblogphque.6. Rdogphe e echnques connees L emen d un obe p dogphe consse à le fe vese p un yonnemen élecomgnéque de ès coue longueu d onde yons X ou γ e à ecuell les modulons d nensé du fsceu sous fome d une mge su un écepeu ppopé un flm dns l plup des cs comme l lluse l Fgue I-4. Selon le même pncpe on peu oben des mges en ulsn d ues pcules que les phoons e ns mee en œuve des echnques comme l neuonogphe [4]. Fgue I-4 : Emen p yons X. Fgue I-5 : ncpe du conôle p dogphe

20 Chpe I Eude bblogphque Les yonnemens de même nue ms d ogne dfféene les yons X e γ son des ondes élecomgnéques de ès coues longueus d ondes compses ene envon pm e pm. On ccése coummen ces yonnemens p l énege une E des phoons ssocés epmée en éleconvols ev. S l on epme E en MeV e l longueu.4 d onde en pm on e de l elon du phoon : ε hν l elon pque : ε Où h es l consne de lnc ν l féquence de l onde. Les éneges equses en conôle non desucf se suen dns une gmme lln de 5 ev à MeV. Dveses méhodes de yonnemen onsn peuven ese : Rdogphe X dogphe γ doscope en emps éel e l omogphe X. Le pncpe physque es l énuon d un flu dns le bu de ccése les défus nenes pplqués pou le conôle de sucues non méllques cs omogphe X ce ype de ccéson ege des condons ben spécfques..7. Ulsons Les ulsons son des vbons mécnques penn nssnce e se popgen dns ou suppo méel solde lqude ou gz pésenn une cene élscé. Conemen u echnques pécédenes le conôle p ulsons se pêe ben u conôle du cœu de pèces même ès épsses usqu à pluseus mèes. Le pncpe es smple : un duceu éme une mpulson ulsonoe qu se popge à l néeu du méu à conôle pus se éfléch su les obscles pésens défus fces de l pèce... les échos evennen ensue à l sufce. Connssn l vesse de popgon des ulsons dns le méu e le emps lle-eou d une mpulson ulsonoe envoyée p le nsduceu on en dédu l dsnce pcouue p cee mpulson pus défn l pofondeu du défu [5]. Les mpulsons ulsonoes son en f des fles d ondes ulsonoes don l féquence es chose en foncon des ccésques du méu à conôle on vlle en génél à des féquences compses ene e MHz. Les vesses de popgon des ulsons son élevées p eemple 594 m/s pou les ondes longudnles dns l ce e les dsnces pcouues son elvemen pees l éc ene les échos es fble l fu donc dspose d une éleconque ssez pde pou pouvo élse cee dscmnon ene les échos. L obecf du conôle p ulsons es d êe cen de ecuell ous les échos dus à des défus; comme les mpulsons vn su un défu obéssen u los de l

21 Chpe I Eude bblogphque éfleon l ngle de éfleon dépend de l oenon du défu. ou êe sû de ne ps pede des échos on peu êe mené à ulse pluseus nsduceus pou l écepon e non plus un seul qu se à l fos à l émsson e à l écepon. Au féquences ulsées les ulsons ne se popgen ps dns l pou ssue le pssge des ulsons ene le duceu e l pèce à conôle l fu plce ene eu un mleu coupln un lqude gsse hule gels: Fgue I-6 : ncpe du conôle p ulsons m les echnques CND esnes nous nous néessons ou pculèemen à l hemogphe nfouge hemo-déecon e à l phoo-déecon qu pésenen des néês meus..8. L hemo-déecon L hemogphe nfouge es une echnque qu peme de vsulse e mesue l énege hemque chleu émse ou nsmse p un obe elle se pncplemen à denfe les zones de pees de chleu p sue de défus. Les domnes d pplcon son nombeu p eemple : l déecon des défus d'solon d un bâmen le epége des condues de chuffge e d eu l echeche de fues dns les cnlsons encsées chuffge p le sol l déecon de zones humdes nvsbles à l œl nu e l déecon des pons hemques. Cee echnque es de non desucve c le yonnemen IR se déece à dsnce sns vo beson de démol ou de démone une nsllon pou ébl le dgnosc. Le pncpe de l hemogphe nfouge epose su le phénomène physque selon lequel chque cops don l empéue es supéeue à zéo K éme un yonnemen élecomgnéque.

22 Chpe I Eude bblogphque Chque cops éme donc son pope yonnemen qu dépend decemen de s empéue e de s nue noon d émssvé des méu [6]. Fgue I-7: Spece élecomgnéque ou obe même fod comme l glce éme un yonnemen nfouge popoonnel à s empéue plus l empéue de l obe es élevée plus l émsson es nense. Les obes ès chuds émeen des yonnemens vsbles los que les obes plus fods n'émeen que des nfouges nvsbles à l'œl nu d'où l'nevenon de l cmé nfouge qu emplce l'œl humn. L hemogphe nfouge peme l mesue de empéue de sufce e ses vons empoelles e sples su les échnllons emnés. L ulson d'une cmé d'mgee e de mesue nfouge IR pou vo e mesue l'énege hemque émse p un cops s'ppelle l hemogphe. L cmé nfouge pou foncon de cpe les yonnemens nfouges d'enegse les nfomons physques pou les nsfome en mges vsbles. Les cmés son équpées de cpeus cpbles de pecevo les yonnemens nfouges e de les conve en un sgnl élecque. On ouve essenellemen deu ypes de déeceus : - le déeceu hemque p eemple pyoélecque es ecé p le flu eçu e s'échuffe. L une de ses popéés physques éssnce ve vec l empéue ce qu povoque une von du sgnl élecque ssu du cpeu. - le déeceu qunque phoo volïque ou phooconduceu délve lu un sgnl popoonnel u nombe de phoons eçus. Il es plus pde que le déeceu hemque e es ulsé de péféence dns les cmés los que le déeceu hemque es pluô ésevé u mgeus hemogphe non qunve [7]. L hemodéecon s es mposée comme l méhode de éféence pou le conôle de nombeuses pplcons elles que le conôle d nsllons élecques ou le conôle de l solon hemque des bâmens. Dns ce ype d pplcons les élémens des scènes hemques obsevées son nuellemen émeeus de chleu. C es p l obsevon des 3

23 Chpe I Eude bblogphque vons de flu hemque dns l scène que l opéeu effecue le dgnosc. En evnche dns le cs des pplcons hbuellemen enconées en conôle non desucf les élémens à conôle pèces ssemblges ne génèen ps sponnémen de l chleu. L dée es los de soumee l pèce à une econ hemque eéeue on ple los de l phoodéecon..9. L hoodéecon Les méhodes phoohemques de ccéson se ngen en deu gndes cégoes : les méhodes mpulsonnelles ou méhodes «flsh» l econ es nense e bève e les méhodes modulées l econ es péodque[8]. Chque fmlle ses vnges e ses nconvénens : - dns l méhode mpulsonnelle une gnde quné d énege es déposée dns un lps de emps ès cou ms on écupèe en cone pe des nfomons su une lge gmme de féquences. - dns l méhode modulée l énege déposée es monde ms on ne connî l éponse du méu qu à une seule féquence ben pécse. Les moyens d econ qu son cuellemen développés son pésenés su les Fgues I-8 e I-9. Le cho de l souce d econ e de ses pmèes duée mplude féquence oue un ôle mpon en foncon du méu de l lle de l pofondeu e de l nue du défu à déece..9.. Méhode modulée Il es péconsé d ulse une souce d econ lumneuse de ype hlogène modulée en féquence pou mee en évdence des délmnges dns les méu composes. En evnche l esmon d épsseus de evêemens es pluô élsée à l de de lmpes flsh don l énege es supéeue à J su une duée d envon ms. 4

24 Chpe I Eude bblogphque Fgue I-8 : Dsposf à econ p lmpes hlogènes..9.. Méhode mpulsonnelle Méhode flsh C es en 96 qu ppî le peme cle su l méhode flsh [8]. L méhode "flsh fce èe" s'pplque à des échnllons soldes bons conduceus de l chleu e de pees dmensons cm à 3 mm d'épsseu. Le sysème d'cquson es consué d'un hemocouple Chomel-Alumel à conc sépé d'un mplfceu d'un osclloscope e d'un ppel phoo poloïd. L'mpulson hemque es podue p un ube à écls de 4 Joules [9]. Les méloons u nveu de l'mpulson son venues u pof des echnques d denfcon les lses von fe leu ppon. Les hemocouples à semconduceu von uss fe leu ppon 35 µv/k u leu de 4 µv/k ns que des eensons ves les hues e bsses empéues. 5

25 Chpe I Eude bblogphque Fgue I-9 : Dsposf à econ p lmpes flsh ncpe de mesue p l méhode flsh : Cee méhode mpulsonnelle consse à podue une bève mpulson hemque su l fce vn d'une épouvee cylndque e à mesue l'évoluon de l empéue en foncon du emps hemogmme su l fce èe de cee même épouvee. L épouvee es plcée dns un fou e es mnenue à empéue consne sous mosphèe neue Fgue I-9. L mpulson de flu hemque es généée p un lse mpulsonnel don le dmèe du fsceu es égl à celu de l épouvee e don l duée de l mpulson < 5 ms es ès fble devn le emps ccésque de l mesue. Une phoodode peme de déemne le débu e l fome empoelle de l mpulson. Le hemogmme es mesué u moyen d un déeceu qunque de yonnemen. 6

26 Chpe I Eude bblogphque Fgue I- : pncpe du dffusvmèe. On s néesse à l ccéson des popéés hemophysques de l échnllon. Déemnon de pmèe hemophysque à p de l mge de hemogmme : L déemnon de l dffusvé hemque es élsée p denfcon du hemogmme epémenl à un modèle héoque à deu pmèes dffusvé hemque e nombe de Bo B epésenn les échnges hemques ene l épouvee e son envonnemen. Ce modèle héoque es obenu en ésolvn l'équon de l chleu dns le cs d une épouvee opque homogène e soope en supposn que : le modèle es lnée gndeus hemophysques ndépendnes de l empéue. les pees ene l'épouvee e son envonnemen son ccésées p un coeffcen d'échnge hemque unfome e consn dns le emps. - l'mpulson es une dsbuon empoelle de Dc. 7

27 Chpe I Eude bblogphque. Fgue I- : Eemple de hemogmme Une méhode hemque pou clcule les consnes hemophysques l conducvé hemque e l dffusvé hemque α es poposée p B. HAY e l. []: Une des fces de l échnllon à éude es soumse à un flu hemque lumneu ou nfouge de ès coue duée. Un suv de l évoluon de l empéue peme los de clcule l dffusvé. Le modèle hemque ulsé es consué d un mu d épsseu L de conducvé de dffusvé α e de empéue nle p. l fce L es mnenue à l empéue consne p nds que l fce es soumse à un flu de chleu q en céneu de duée Fgue I-. Fgue I- : Modèle hemque Qund le flu de chleu es pplqué l empéue en n mpoe quel pon du mu coî. Au bou d un cen emps dépendn de l poson pès l nnulon du flu l empéue psse p un mmum e décoî Fgue I-3. L mesue du emps m où l empéue en son mmum peme de emone à l dffusvé hemque. Le clcul 8

28 Chpe I Eude bblogphque de l soluon nlyque es effecué en ulsn l méhode de sépon des vbles e le pncpe de supeposon des soluons.. Fgue I-3 : Allue de l éponse en empéue L méhode flsh dns son pncpe es une echnque mpulsonnelle. Oue l denfcon de l dffusvé hemque elle peme d ccéde ndecemen à l conducvé hemque losque l cpcé mssque e l msse volumque son connues. Les méhodes d esmon de pmèes lées à l méhode flsh on éé ulsées en enn compe des ouls lés u méhodes d esmon de pmèes méhodes nveses. Des lbooes de echeche ulsen l méhode d esmon poposée p Degovnn [] fondée su l'denfcon de l dffusvé hemque à p des momens empoels pels d'ode e ssus du hemogmme epémenl du modèle. e L dffusvé hemque es los donnée p l elon suvne : F m m e es l épsseu de l épouvee. m e m - son les momens empoels déemnés à p du hemogmme epémenl.8 f nomé f Fgue I- comme su : m f d e m d. où. e.8 epésenen les emps nécesses à l fce èe de l épouvee pou ende especvemen % e 8 % de l mplude mmle du hemogmme ; F es l foncon d'denfcon qu s'éc sous l fome d'un polynôme en m - : F m b m n.8. 9

29 Chpe I Eude bblogphque où les emes b son les coeffcens du polynôme ; cee foncon es déemnée à l de de couples de momens empoels «héoques» m* e m* -. Ces momens son clculés * * pou dfféenes vleus de B en ulsn le modèle hemocnéque. m F m Au nveu des pplcons on commence à s'néesse à ue chose que l dffusvé hemque de méu homogènes... Conôle hemque Non Desucf Le conôle non desucf es une echnque qu peme l nlyse de dveses sucues p l éude de leus éponses u econs hemques e l éblssemen d une elon ene cee éponse e les mpefecons qu elles conennen. [] Les popéés hemo-physques d une sucue vec défu dffèen à celles d une sucue sne ce qu peme de dscene e de ccése le défu en compn le compoemen hemque des deu sucues. Le pncpe de cee echnque peu êe déc à ves l éude menée p S. Shnoun [3]; l ueu consdèe une plque plne d épsseu l e de lgeu L à l empéue nle. Le défu à l néeu de l sucue du méu es epésené p un chngemen de l nue du mleu ; c es une fssue ou flle emple d de dmenson e de géomée smple e égulèe plcé à une dsnce l de l fce d enée de l plque. Le méu es supposé homogène de popéés hemophysques dfféenes à celles de l couche d nomle. On pplque une densé de flu hemque φ à l enée du mu. L empéue de soe du mu es supposée consne. Les fces y e yl son solées e les éssnces de conc son néglgées. ou ese dns les condons de conducon monodeconnelle on suppose que le défu l même secon que l plque qu le conen. Fgue I- 4 : Méu vec défu

30 Chpe I Eude bblogphque L sucue es décomposée en os zones. Les zones I e II epésenen les pes homogènes e III de l zone du défu. Les éssnces de conc ene les couches son supposées néglgebles. Régon sns défu : ρ c li pou I l l ed l pou II e Le pncpe de l consevon de l'énege mpose des condons u lmes suvnes: I φ e p II φ I I l e p où I e II epésenen les empéues de nson dns l égons < < l e l < < l especvemen. Régon de défu : Le nsfe de chleu dns cee égon es déc p: d d ρ c l l ed l e p Où d epésene l empéue de nson de défu e l conducvé hemque de l zone de défu. - le conc én pf ene le défu e les deu zones on peu donc éce su les nefces de conc les empéues suvnes: e le flu de chleu: d l ou l e p d l ou l e p Les condons nles son données p: à Les sufces y e y L son solées : φ I pou p

31 Chpe I Eude bblogphque II à l e p L ésoluon numéque bsée su les dfféences fnes e les volumes de conôle peme d oben les ésuls lluse en fgues I-5 epésenn l évoluon de l dfféence de l empéue ene une sucue sne es une sucue conenn un défu. Une dfféence posve se du p l pésence d un défu éssf. Une dfféence négve ndque une peubon cpcve p ppo à l sucue à ese. Cee epéence es élsée en fsn ve l poson du défu mm ; 3mm ; 6mm pou os épsseus dfféenes e mm mm 4mm dns une po de mm d épsseu ole. Fgue I-5: Von de l dfféence de empéue en foncon de emps pou dfféenes épsseus e posons de défu.. GENERALIES SUR LES MEHODES INVERSES.. Défnon Le poblème nvese consse à déemne des cuses connssn des effes. Ans ce poblème es l nvese de celu ppelé poblème dec conssn à dédue les effes les cuses én connues [4]. Cee seconde défnon mone que nous sommes plus hbués à éude des poblèmes «decs». En effe depus Newon l noon de cuslé es ncée dns noe subconscen scenfque nous vons pps à pose pus ésoude des poblèmes pou lesquels les cuses son données e l on cheche les effes. Cee défnon mone uss que les poblèmes nveses squen de pose des dffculés pculèes. Il es sonnble d ege que le poblème dec so «ben posé». cone l es fcle d mgne que les mêmes effes pussen poven de cuses dfféenes. Cee dée conen l pncple

TRANSFERTS THERMIQUES

TRANSFERTS THERMIQUES RANFER HERMIQUE I- Génélés II- Conducon III- Ryonnemen IV- Convecon V. Applcons RANFER HERMIQUE I- Génélés nsfe hemque Énege en ns dû à une dfféence de empéue Les modes de nsfe de chleu L conducon nspo

Plus en détail

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012

INF135 Travail Pratique #1 Remise le 16 octobre 2012 École de Technologe Supéeue Pa : Fancs Boudeau, ÉcThé Révson : Aïda Ouangaoua INF35 Taval Paque # Remse le 6 ocobe 0 Inaon à la pogammaon en géne mécanque Taval ndvduel. Objecfs - Mee en applcaon des noons

Plus en détail

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire

Etude et Conception Assistée par Ordinateur d un Système de Réfrigération par Voie Solaire Rev. Energ. Ren. : Journées de hermue (200) 25-30 Eude e Concepon sssée pr Ordneur d un Sysème de Réfrgéron pr Voe Solre M. Belrb, F. Benyrou e B. Benyoucef Lborore des Méru e Energes Renouvelbles, Fculé

Plus en détail

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction.

Thermographie infrarouge et conduction inverse : estimation d une source surfacique de chauffage par induction. hemogaphe faouge e coduco vese : esmao d ue souce sufacue de chauffage pa duco Aboubaca OUAAA, Des MAILLE, Mchel GADECK, Mchel LEBOUCHE Objecf : - fluece composo flude flude dus # eau du éseau efodsseme

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S Wld Wde Web (WWW) 1 Cbus Cé: Clude Gss (UEC) Mdfcs: Bed Tuy, J.P Guhe (UEC) 2000 : ébse Vuhe (CC) 2 Objecfs du Web bussee d'u pje du CEN e Ms 1989. Espce d'f es -de f- ép. Idefe les dcues de èe uque. ysèe

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR)

SERVICE de NEWS. F o r m a t i o n A R S. Création 2000 : Sébastien Vautherot (CCR) EVICE de NEW Cé 2000 : ébse Vuhe (CC) Pése gééle Qu es ce que les News (UENET)? us de dscuss bd des sujes ès pécs (ces eséux pc, ) déés u. Echge dl de l f à ves le pcle NNTP Bsée su l pcédue ev/écep de

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE)

SERIE DE TRAVAUX DIRIGES 1 (EXERCICES D ELECTROSTATIQUE) TD Electosttique ETL7 UNIVERSITE DJILLALI LIABES FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEENT ELECTROTECHNIUE SERIE DE TRAVAU DIRIGES 1 (EERCICES D ELECTROSTATIUE) EERCICE 1 Tois chges sont plcées ux

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Aspects théoriques de base de la 3D

Aspects théoriques de base de la 3D Inoducion Aspecs héoiques de bse de l 3D P Jce (hp://uses.skne.be/jce3d 3.I Ve. Rev : Ce documen conien l esseniel des bses mhémiques e igonoméiques nécessies à l compéhension des udimens d ffichge de

Plus en détail

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2

Lycée Vaucanson PTSI 1 et 2 TD INDUCTION N 2 Lycée Vaucanson PTSI et 2 TD Physque TD INDUCTION N 2 EXERCICE : Coeffcent d nductance mutuelle ente deux solénoïdes : On consdèe deux bobnes longues, ou solénoïdes, de même axe Oz et de même longueu d,

Plus en détail

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA

ANALYSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAYS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Unvesé de Monéal Faculé des As e des Scences Dépaemen des Scences Economques ANALSE DES DETERMINANTS DE L EPARGNE NATIONALE DANS UN PAS EN DEVELOPPEMENT : LE CAS DU RWANDA Rappo de echeche pésené pa :

Plus en détail

,Y e. , Z e ) est supposée être en C, centre optique de la lentille (point nodal du plan principal objet pour un système optique)

,Y e. , Z e ) est supposée être en C, centre optique de la lentille (point nodal du plan principal objet pour un système optique) PROJECTION DE L'ESPACE TRIDIMENSIONNEL L'espae éel es de naue idimensionnelle, alos que les ouils usuels de fomaion d'une image son bidimensionnels. La pojeion es la fonion de passage du 3D au 2D. L'image

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

L intégration intra-régionale des marchés boursiers de l Europe du sudest : une analyse multivariée

L intégration intra-régionale des marchés boursiers de l Europe du sudest : une analyse multivariée Busness School W O R K I N G P A P E R S E R I E S Wokng Pape 24-29 L négaon na-égonale des machés bouses de l Euope du sudes : une analyse mulvaée Khaled Guesm Duc Khuong Nguyen hp://www.pag.f/f/accuel/la-echeche/publcaons-wp.hml

Plus en détail

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE

Culture Mômes. PROGRAMMATION CULTURELLE «JEUNE PUBLIC» de 0 à 16 ans Du 11 avril au 11 mai 2015 16 EVENEMENTS JEUNE PUBLIC / FAMILLE Cle Môes VCNC D PRINTMP PROGRMMTION CULTURLL «JUN PUBLIC» e 0 à 16 s D 11 vl 11 2015 16 VNMNT JUN PUBLIC / FMILL RCHOLOGI JUX MULTIMDI MUIQU VIIT XPOITION CONT CINM DN RCHOLOGI MNIFTTION PRIOD DCRIPTIF

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc

est proportionnel à B, lui même proportionnel au courant i. On a donc INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX INDUCTION ÉLCTROMGNÉTIQU DNS UN CIRCUIT FIX : CS D NUMNN I Descipion des cicuis dans le cade de l RQS 1 ) Inducances popes e inducances muuelles de cicuis filifomes

Plus en détail

Intégration de la valeur actuelle nette (VAN), de la valeur économique ajoutée (VÉA) et des flux monétaires libérés (FML)

Intégration de la valeur actuelle nette (VAN), de la valeur économique ajoutée (VÉA) et des flux monétaires libérés (FML) Inégion de l vleu cuelle nee (VAN, de l vleu économique jouée (VÉA e des flux monéies libéés ( D Jcques Sin-iee Dieceu ofesseu iulie Dépemen de Finnce e Assunce Fculé des sciences de l dminision villon

Plus en détail

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1.

MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. MATRICES EXERCICES CORRIGES Exercice n. 6 8 4 On considère l mrice A = 0 7 3. 7 0, 8 ) Donner le form de A ) Donner l vleur de chcun des élémens 4, 3, 33 3 3) Ecrire l mrice rnsposée A de A donner son

Plus en détail

Liquidité et passage de la valeur

Liquidité et passage de la valeur N Sepembe Lqudé e passage de la valeu Pee Vlla Lqudé e passage de la valeu Pee Vlla N Sepembe CEPII, ocumen de aval n - TABLE ES MATIEES SUMMAY... 5 ABSTACT... 5 ÉSUMÉ... 7 ÉSUMÉ COUT... 7 INTOUCTION...

Plus en détail

Prise en main du logiciel

Prise en main du logiciel Pse en man u logcel Au émaage le logcel génèe un pofl e émonstaton (pou entaînement). Vous pouvez éfn vote pope pofl : pa lectue un fche exstant (fche texte) (Fche/Ouv fche ponts) avec possblté e sauvegae

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Gestion des Stocks et File d'attente

Gestion des Stocks et File d'attente Geson des oks e Fle d'aene Guy Aé TANONKOU ndusal Engneeng & oue ene NRA-Loane le du auly, Bâ.A GM 5745 Mez ede Fane hone offe : 33 3 87 54 7 97 Eal : anonkou@loa.f / anonkou@asal-sene.og Table des aèes.

Plus en détail

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable

Quantité de mouvement Les systèmes de masse variable 3 ème os DYNAMIQUE Théoie Quantité de mouvement Les systèmes de masse vaiable Intoduction À pati du Moyen Âge, on s'est endu compte que la vitesse ne suffisait pas à explique toutes les caactéistiques

Plus en détail

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées.

La mécanique des fluides est l étude du comportement des fluides (liquides et gaz) et des forces internes associées. I- PREAMBULE : La mécanique des fluides est l étude du compotement des fluides (liquides et gaz) et des foces intenes associées. Elle se divise en statique des fluides, l étude des fluides au epos, qui

Plus en détail

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs)

Démarche)Qualité)pour)Améliorer)la)Communication) Pluridisciplinaire)entre)les)Jeunes)Chercheurs) Démache)Qualité)pou)mélioe)la)Communication) Pluidisciplinaie)ente)les)s)Checheus) Sommaie)! Intoction!...!1! 1.!Desciption!de!la!poblématique!...!1! 1.1.#Contexte#de#la#communication#ente#les#jeunes#s#...#1#

Plus en détail

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C.

CHAPITRE 1 SUITES. 1. On dit plus simplement suite réelle si K = R et complexe si K = C. CHAPITRE 1 SUITES Les suites sont un objet fondamental à la fois en mathématiques et dans l application des mathématiques aux autes sciences. Nous veons dans ce cous et les tavaux diigés dives exemples

Plus en détail

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr Mhéqs Vos S E Cogés ds épvs Mhs II HEC 004 vos S E Rog Cclè Poss d héqs clsss pépos lcé Ps Nll s S Vo scq Néo 35 Ocob 004 Néo 35 Ocob 004 P I : ésl s cs ss posvs I E s : : ds l églé : l v : psq > 0 o déd

Plus en détail

book a e e x a HTML5 t Q

book a e e x a HTML5 t Q book o sc pd quos v voloh u dolup s dbs cus dddu s u ss ssu d. quspu s sulp o us dl s dlds, u lo, us ps qu dolupoffcbo. Abo HTML5 oosp dovsul MyS L hoog dsg u- ph ouv cé o Pd so jquy WEB y- pogph pogo

Plus en détail

Le «Scoring» LOGISTIQUE

Le «Scoring» LOGISTIQUE Le «Scorng» LOGISTIQUE Clre eler Acure ISFA 996 Le 7//009 _clre@yhoo.fr Dns leur qus olé, les nques e orgnsmes fnncers ulsen l nlyse our rédre s un emruneur fer défu ou non e rendre ensue l décson rorée

Plus en détail

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS

TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS TABLE DE CONCERTATION SUR LA RÉCUPÉRATION DES CRU NON CONSIGNÉS PLAN DACTION STRATÉGIQUE POUR LAUGMENTATION DU TAUX DE RÉCUPÉRATION DES CONTENANTS À REMPLISSAGE UNIQUE NON CONSIGNÉS Ma 2006 (Révsé jun

Plus en détail

Méthodes «volumes finis»

Méthodes «volumes finis» Méhodes «volmes s» ArGECo MS²F Hydrologe, Hydrodymqe Applqée e Cosrcos Hydrlqes (HACH) Méhodes «volmes s» : rodco Déreces es Dscréso des éqos sr grd srcré crése Méhode smple e rpde Fclé de clcl des dérvées

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S)

III Enonce du principe fondamental de la statique (ou P.F.S) Rèf : st Pincipe fondamental de la statique STI G.E. I Hypothèse de la statique En statique, les solides sont supposés géométiquement pafaits, indéfomables, homogènes et isotopes. Géométie : les aspéités,

Plus en détail

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE

Spé 2008-2009 Devoir n 8 OPTIQUE Spé 8-9 Devoi n 8 OPTIQUE ETRALE PSI 8 A Pou que deux ondes poduisent des inteféences, il faut qu elles soient cohéentes, c est-à-die igoueusement synchones Pou obteni expéimentalement cette condition

Plus en détail

COURS DE MECANIQUE. 2ème année AVANT-PROPOS. Catherine POTEL, Philippe GATIGNOL. Chapitre 2. LIAISONS MECANIQUES - MODELISATION

COURS DE MECANIQUE. 2ème année AVANT-PROPOS. Catherine POTEL, Philippe GATIGNOL. Chapitre 2. LIAISONS MECANIQUES - MODELISATION AVANT-PROPOS COURS DE MECANQUE ème nnée A nte que l numéttn es pgphes ptée c est clquée su celle u cus l fn e fclte le su u cus mgstl, ms ne épn ps u nmes e pésenttn usuelles 'un cument éct. Cthene POTEL,

Plus en détail

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE

LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIXEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE LOCALISATION CAMERA/OBJET PAR CORRESPONDANCES POINT 3D-PIEL APPLICATION A LA LOCALISATION D UN ROBOT MOBILE O AIT AIDER, P HOPPENOT e E COLLE CEMIF-LSC,Unesé d Ey Val-d Essonne Eal : oade@efn-eyf Résé

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE. Améliorez la PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE de votre logement

LE SEUL CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE MURAL À VENTOUSE CONCENTRIQUE. Améliorez la PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE de votre logement L'nnovton certfée depus 1892 Xros IR LE SEUL CHUFFE-EU THERMODYNMIQUE MURL À VENTOUSE CONCENTRIQUE L révoluton du cuffe-eu! FLUIDE ÉCO 6 BREVETS Tecnoloe protéée EXCLUSIF! Bénéfcez d un CRÉDIT D IMPÔT

Plus en détail

La méthode CALPHAD : principe, outils et possibilités

La méthode CALPHAD : principe, outils et possibilités Déprtement CPS Equpe 6 Surfce et Interfce : Réctvté Chmque des Mtéru L méthode CALPHAD : prncpe, outls et possbltés Ncols DAVID Jen-Mrc FIORANI Mchel VILASI Insttut Jen Lmour UMR 798 Unversté de Lorrne

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES ; LOI DE FOURIER. Introduction : Rappels des principes généraux de thermodynamique.

TRANSFERTS THERMIQUES ; LOI DE FOURIER. Introduction : Rappels des principes généraux de thermodynamique. Objecifs RANFER HERMIQUE ; LOI DE FOURIER RANFER HERMIQUE avoi epime les deu pemies pincipes de la hemodynamique e compende qu ils ne s appliquen qu à des sysèmes femés (sysèmes de masse consane) Connaîe

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES

TRANSFERTS THERMIQUES Eol ds Ms Ny èm é ϕ ϕ ϕ d d hmqu log () γ - - -9-8 -7-6 -5 - -3 - - 3 5 X IR UV Vsbl Mo-od Od do élého RANSFERS HERMIQUES y g d y δ Yvs JANNO bl ds mès NOMENCAURE.... GENERAIES SUR ES RANSFERS DE CHAEUR...

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Radiance & ondelettes sphériques

Radiance & ondelettes sphériques UNIVERSITE PAUL SABATIER & INPT Année 998-99 Fomaton Doctoale en Infomatque Laboatoe IRIT DEA & Doctoats Infomatque de l Image et du Langage (IL) Radance & ondelettes sphéques pa Thomas Mulle Decteu de

Plus en détail

A l aise dans mon parking!

A l aise dans mon parking! A ae dan mon pakng! Gude d uaon de voe pakng Voe accè au pakng Pou accéde à voe pakng, vou dpoez d'un badge* qu commande ouveue de poa e poe d enée Nou vou emeon évenueemen une vgnee adhéve à coe u voe

Plus en détail

CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS

CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS Voe dappofondssemen e Masèe «Geson de leau» - 2007-2008 CIRED - UMR CNRS/EHESS/ENGREF SYNTHESE TECHNIQUE CARACTERISATION DES BESOINS EN EAU DES ECOSYSTEMES HUMIDES MEDITERRANEENS ANALYSE CENTREE SUR LES

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM

MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM MODELISATION DES COUPLAGES EN CHAMP PROCHE DES COMPOSANTS DE FILTRES CEM S. angui*, K. Bege *, B. Vincent*, E. Clavel**, R. Peussel*, C. Vollaie* (*) : Laboatoie Ampèe UMR CNRS 5005, Ecole Centale de Lyon,

Plus en détail

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX

Institut National Polytechnique de Toulouse ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEURS EN ARTS CHIMIQUES ET TECHNOLOGIQUES REACTEURS IDEAUX 1 Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse EOLE NTIONLE SUPERIEURE D INGENIEURS EN RTS HIMIQUES ET TEHNOLOGIQUES RETEURS IDEU ous : nne-mae WILHELM Execces : M Wlhelm, P. ognet,.m. Duquenne nnée Pobatoe

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE

CERTIFICAT D'ETALONNAGE CHAINE D'ETALONNAGE MASSE Set : 39 70 033 0000 Code APE : 70B BP 405 - F 07 004 PRIVAS Cede Tel : 04 75 64 6 6 Fa : 04 75 64 4 4 E-al : ates@ates.f http://www.ates.f ACCREDITATION N.558 ACCREDITATION N.558

Plus en détail

BATISEC. Clôtures et Protections de chantier B0906. Date PI

BATISEC. Clôtures et Protections de chantier B0906. Date PI BATISEC Clôtues et Potections de chntie Dte PI B0906 CLOTURES GRILLAGEES Clôtue Aondie Supéieue mille Anti- Fnchissement su système Antichute disponible en pge 15 de ce ctlogue. BATISEC popose une gmme

Plus en détail

UNIVERSITE DE FRANCHE-COMTE THESE. pour l obtention du titre de. Docteur en Sciences pour l Ingénieur. Présentée par. Christophe ESPANET

UNIVERSITE DE FRANCHE-COMTE THESE. pour l obtention du titre de. Docteur en Sciences pour l Ingénieur. Présentée par. Christophe ESPANET UNIVESITE DE FANCHE-COMTE Année 1999 N d ode : 40 THESE pou l obtention du tite de Docteu en Sciences pou l Ingénieu Pésentée p Chistophe ESPANET Agégé de Physique Appliquée MODÉLISATION ET CONCEPTION

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

Chapitre 3 Théorème de Gauss

Chapitre 3 Théorème de Gauss hpite 3 Théoème de Gss estions : #) be métlliqe vec ne chge ponctelle positive cente E Le chmp électiqe ppliqé s les pois d cbe condcte povoqe n movement de chges s celici. ependnt, le chmp n est ps le

Plus en détail

Comparaison de la disponibilité de diverses configurations de redondance d'alimentation en rack

Comparaison de la disponibilité de diverses configurations de redondance d'alimentation en rack Compso d l dspoblé d dvss cofguos d dodc d'lmo ck Lv blc 48 Révso 1 by Vco Avl > Résumé d l'éud L'ulso d commuus d sf l doubl dsbuo d'ég pou l'lmo ds équpms cqus pm d'mélo l dspoblé ds sysèms fomqus. Ls

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

Equipements électriques 2

Equipements électriques 2 Eupemen éleue oélaon e mahne éleue en égme anoe Inouon à la ommane eoelle Buno RNI Plan Rappel e Pnpe u onôle eoel, ahne ynhone ahne ynhone nnee : pplaon à une mahne phaée alenae 4 nuleu Éupemen Éleue

Plus en détail

Commission des transports et de l environnement

Commission des transports et de l environnement Mémoe déposé à a Commsson des anspos e de envonnemen dans e cade de a Consuaon généae su a geson des maèes ésduees au Québec Féve 2008 Mémoe à a CTE su a Geson des maèes ésduees SOMMAIRE La Tabe pou a

Plus en détail

Système d ouverture de porte de TGV

Système d ouverture de porte de TGV Le sujet se compose de : TD MP-PSI REVISION CINEMATIQUE Système d ouvetue de pote de TGV 6 pages dactylogaphiées ; 2 pages d annexe ; 2 pages de document éponse Objet de l étude Le tanspot feoviaie, concuencé

Plus en détail

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

L'atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique L'atome et la mécanique de Newton : Ouvetue au monde quantique Lod Kelvin affime en 1892 que "tous les concepts de la physique sont déteminés, et qu'il n'y a plus qu'à touve quelques décimales supplémentaies

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

FINANCE Mathématiques Financières

FINANCE Mathématiques Financières INSTITUT D ETUDES POLITIQUES 4ème Année, Economie et Entepises 2005/2006 C.M. : M. Godlewski Intéêts Simples Définitions et concepts FINANCE Mathématiques Financièes L intéêt est la émunéation d un pêt.

Plus en détail

T Loisirs en Gavot!!!

T Loisirs en Gavot!!! T Loisis n Gvo!!! Ls mcdis : du 02/09 u 16/12/2015 Ls vcncs d uomn : du 19/10 u 30/10/2015 A l Sll ds fês d Vinzi Appl ux bénévols L dimnch 27 Spmb, d gâux à l foi d l l Associion ind un snd d vn bsoin

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE

ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE ARBRES BINAIRES DE RECHERCHE Table de smbole Recheche : opéation fondamentale données : éléments avec clés Tpe abstait d une table de smboles (smbol table) ou dictionnaie Objets : ensembles d objets avec

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables

Leçon Force normale. L applet Force normale simule les forces qui s exercent sur un bloc qui se déplace verticalement. Préalables Leçon Foce nomale L applet Foce nomale simule les foces qui s execent su un bloc qui se déplace veticalement. Péalables L élève devait connaîte les concepts d accéléation et de foce, et le lien qui existe

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines

Le fabricant qui rend la piscine accessible à tous. ans. d ec en n a. is e. a n. i n e. piscines Le fabicant qui end la piscine accessible à tous. ga antie 10 ans e d ec en n a l f fab ication a ç is e u di ect s i n e piscines w w w. p i s c i n e s - o p l u s. c o m DES PRODUITS INNOVANTS piscines

Plus en détail

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance

STATIQUE. Actions mécaniques extérieures = Actions Mécaniques de contact + Actions Mécaniques à distance STTIQUE 1.- Quel est l objectif de la statique? Pou étudie les conditions d équilibe des solides indéfomables. Remaques : - Un solide est considéé indéfomable tant que les défomations estent faibles. -

Plus en détail

Circuits linéaires en régime transitoire

Circuits linéaires en régime transitoire MPSI - Élecrocnée I - rcs lnéares en régme ransore page 1/8 rcs lnéares en régme ransore 1 ondons nales e conné On va éder ce se passe enre enre dex régmes conns = régme ransore. es granders élecres ne

Plus en détail

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0.

où «p» représente le nombre de paramètres estimés de la loi de distribution testée sous H 0. 7- Tests d austement, d indépendance et de coélation - Chapite 7 : Tests d austements, d indépendance et de coélation 7. Test d austement du Khi-deux... 7. Test d austement de Kolmogoov-Sminov... 7.. Test

Plus en détail

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE I THESE. présentée par. Ioana - Cristina MOLDOVAN. pour obtenir le grade de DOCTEUR. Spécialité : Physique

UNIVERSITE JOSEPH FOURIER GRENOBLE I THESE. présentée par. Ioana - Cristina MOLDOVAN. pour obtenir le grade de DOCTEUR. Spécialité : Physique UIVERSITE JOSEPH FOURIER GREOBLE I THESE pésenée pa Ioana - Cisina MOLDOVA pou obeni le gade de DOCTEUR Spécialié : Physique Eude phooméique de l aome de sodium applicaion aux éoiles lases LGS e PLGS Souenance

Plus en détail

Chapitre I. Description des milieux continus

Chapitre I. Description des milieux continus Chapite I Desciption des milieu continus OBJET Ce chapite est consacé à la desciption des milieu continus. On intoduia les notions fondamentales de desciption du mouvement au sens de Lagange et d Eule,

Plus en détail

Chapitre 6: Moment cinétique

Chapitre 6: Moment cinétique Chapite 6: oment cinétique Intoduction http://www.youtube.com/watch?v=vefd0bltgya consevation du moment cinétique 1 - angula momentum consevation 1 - Collège éici_(360p).mp4 http://www.youtube.com/watch?v=w6qaxdppjae

Plus en détail

Cours 12 : Corrélation et régression

Cours 12 : Corrélation et régression Technques d analyses en psychologe Cous 1 : Coélaton et égesson Table des matèes Secton 1. À Washngton, ce sont les cgognes qu appotent les bébés... Secton. Statstque de coélaton... Secton 3. Coélaton

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014

RAPPORT ANNUEL EXERCICE 2014 RORT NNUL XRI - IDNTITÉ D L'OITION..R. Inqez c-essos les mofcaons appoées à l'ené e l'assocaon pa appo à l'execce pécéen oe e l'assocaon Nom aesse Téléphone oel OUI NON (aye la menon nle) s o? oel GIM

Plus en détail

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE

c.jossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algèbre_de_Boole\_Algèbre_de_Boole.doc Algèbre de BOOLE cjossin J:\TRAVAIL\AUTOM\Algère_de_Boole\_Algère_de_Booledoc Algère de BOOLE SOMMAIRE : 1 Présenion, hisorique 2 Propriéés; 21 Ideniés remrqules; 22 Théorèmes de DE MORGAN 3 Représenions grphiques : 31

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises

La régression logistique PLS : Application à la détection de défaillance d entreprises Busness Scool W O R K I N G P A P E R S E R I E S Workng Paper 04-38 La régresson logsque PLS : Applcaon à la déecon de défallance d enreprses BEN JABEUR Sam p://.pag.fr/fr/accuel/la-recerce/publcaons-wp.ml

Plus en détail

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires)

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires) Phénomèns d tansft 3. Alcatons d l équaton d Fou 3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas undmnsonnls t statonnas) Avc l équaton. nous somms caabls d calcul la dstbuton d la tméatu n foncton d l ndot

Plus en détail

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques

Modélisation, Simulation et Commande des systèmes électriques Modélsaon, Smulaon e Commande des sysèmes élecrques runo FRANCOIS runo.francos@ec-llle.fr Plan Cours: Généralé sur les sysèmes physques Cours: Le Graphe Informaonnel de Causalé Cours: Modélsaon de la machne

Plus en détail

Chapitre 7: Bandes d énergie. On ne fera pas le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171-2

Chapitre 7: Bandes d énergie. On ne fera pas le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171-2 Chpitre 7: Bndes d énergie On ne fer ps le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171- ppel Gz d électrons libres: Modèle le plus simple pour un métl Électrons libres dns une boîte de LLL On résout l éqution

Plus en détail

La santé bucco-dentaire en 4 points. 4 - Le fluor : quoi de neuf? 3 - Une bonne technique de brossage. collection

La santé bucco-dentaire en 4 points. 4 - Le fluor : quoi de neuf? 3 - Une bonne technique de brossage. collection 22/09/09 14:20 Pge 1 4 - Le flu : qu de euf? 3 - Ue be techque de bge D e étude t démté que le flu efce l éml de det et ptège de ce. M que fut-l fe u e p fe? L plque dete, l fut l élme! Ece fut-l le b

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE L ENSEIGNNEMENT SUPERIEURE ET DE LA RECHERCHE SIENTIFIQUE UNIVERSITE MENTOURI CONSTANTINE FACULTE DES SCIENCES EXACTES DEPARTEMENT DE PHYSIQUE

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Unvesté du Mane - Faculté des Scences La éacton chmque / Défnton La éacton chmque Il s agt d une tansfomaton au cous de laquelle un cetan nombe de consttuants ntaux appelés éactfs donnent dans l état fnal

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Exemples d antennes (9)

Exemples d antennes (9) Exemples d antennes (9) II. Le pincipe des images : Pemet de considée le cas de souces placées au dessus d un sol qui peut ête assimilé à un conducteu pafait (en BF : σ >> ωε ). a) Cas d une antenne filaie

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail