Partie B u. 4 Soit (u n ) la suite définie par : pour tout entier naturel n 0, u

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie B u. 4 Soit (u n ) la suite définie par : pour tout entier naturel n 0, u"

Transcription

1 Exercice 1 (6 poits) Commu à tous les cadidats O cosidère la foctio f défiie et dérivable sur l itervalle [ 0 ; + [ par : f (x) = 5 l ( x ± 3 ) x. 1. a. O appelle f ' la foctio dérivée de la foctio f sur [ 0 ; + [. Calculer f '(x) et étudier so sige sur [ 0; + [. b. Doer, das u tableau, les variatios de f sur l itervalle [ 0 ; + [. c. l x 3 Motrer que, pour tout x strictemet positif o a : f (x) = x l 1 x x. d. E déduire la limite de f e +. e. Compléter le tableau de variatio de f sur l itervalle [ 0 ; + [.. a. Motrer que l équatio f (x) = 0 admet ue uique solutio das l itervalle [ 0 ; + [. O otera cette solutio. b. Après avoir vérifié que appartiet à l itervalle [ 1 ; 15 ], doer ue valeur approchée de à 10 près. c. E déduire le sige de f sur l itervalle [ 0 ; + [. u 0 Soit (u ) la suite défiie par : pour tout etier aturel 0, u 1 5 l ( u 3 ) O cosidère la foctio g défiie sur l itervalle [ 0 ; + [ par : g(x) = 5 l (x + 3). E Aexe 1 o a tracé das u repère orthoormé la droite D d équatio y = x et la courbe C, courbe représetative de la foctio g. 1. a. Costruire sur l axe des abscisses de l Aexe I les termes u 0, u 1, u de la suite (u ) e utilisat la droite et la courbe doées et e laissat apparets les traits de costructio. b. Formuler ue cojecture sur le ses de variatios de la suite (u ).. a. Étudier le ses de variatios de la foctio g sur l itervalle [ 0 ; + [. b. Vérifier que g() = où est défii das la partie A questio.a. c. Démotrer par récurrece que, pour tout etier aturel, o a : 0 u d. Démotrer alors la cojecture émise à la questio 1.b de la partie 3. e. E utilisat la questio.a de la partie A, justifier que lim u. 3. O cosidère l algorithme suivat : u pred la valeur épéter Tat que u 1, < 0 u pred la valeur de 5 l ( u + 3 ) Fi du Tat que Afficher u a. Das cette questio toute trace de recherche, même icomplète ou d iitiative, même ifructueuse, sera prise e compte das l évaluatio. Justifier que cet algorithme se termie. b. Doer la valeur que cet algorithme affiche (o arrodira à 5 décimales).

2 Exercice ( poits) Commu à tous les cadidats Das cet exercice les deux parties peuvet être traitées idépedammet. Tous les résultats serot doés sous la forme de fractios. O dispose d ue ure U coteat trois boules blaches et deux boules rouges idiscerables au toucher. O cosidère l expériece suivate : o tire successivemet trois fois de suite ue boule de l ure U. e remettat à chaque fois la boule das l ure. O appelle X le ombre de fois où o a obteu ue boule rouge. 1. Justifier que X suit ue loi biomiale dot o précisera les paramètres.. Calculer la probabilité d avoir obteu exactemet ue fois ue boule rouge. 3. Détermier l espérace mathématique de X et iterpréter ce résultat. O procède maiteat à ue ouvelle expériece : o tire ue boule de l ure U. Si elle est rouge o s arrête, sio o la remet das l ure et o tire ue boule à ouveau ; si cette deuxième boule est rouge, o s arrête, sio o la remet das l ure et o tire ue boule pour la troisième fois. 1. Traduire la situatio par u arbre podéré de probabilités.. O appelle Y le ombre de boules rouges obteues lors d ue expériece. La variable aléatoire Y pred doc la valeur 1 si la derière boule est rouge et 0 sio. Détermier la loi de probabilité de Y et so espérace mathématique. 3. O appelle N le ombre de tirages effectués lors d ue expériece. Détermier la loi de probabilité de N et so espérace mathématique.. O appelle proportio moyee de boules rouges le rapport de l espérace du ombre de boules rouges obteues sur l espérace du ombre de tirages. Motrer que la proportio moyee de boules rouges das l expériece est la même que la proportio de boules rouges das l ure. Exercice 3 (5 poits) Commu à tous les cadidats : restitutio orgaisée de coaissaces O suppose cou le résultat suivat : Soit a u réel. Soit (E 0 ) l équatio différetielle de foctio icoue y de variable réelle, dérivable de foctio dérivée y ' : y ' a y (E 0 ) Les solutios de (E 0 ) sot les foctios de la forme x C e a x, où C est ue costate réelle. O cosidère a et b deux réels, avec a o ul. Démotrer que les solutios de l équatio différetielle de foctio icoue y de variable réelle, dérivable de foctio dérivée y ' a y b (E) sot les foctios de la forme x C e a x b, où C est ue costate réelle. a Pour chacue des trois affirmatios suivates, idiquer si elle est vraie ou fausse et justifier la répose 1. Affirmatio 1 : Si ue foctio f défiie sur l esemble des ombres réels est solutio de l équatio y ' 3 y 6 alors la courbe représetat f admet ue asymptote horizotale e +.. Affirmatio : Si ue foctio f défiie sur l esemble des ombres réels est solutio de l équatio y' = y alors : pour tous réels et, f ( + ) = f () f (). 3. La courbe d ue foctio solutio de l équatio différetielle y ' y coupe l axe des ordoées au poit d ordoée 3 (voir figure ci-cotre). Affirmatio 3 : l aire, e uité d aire, du domaie délimité par l axe des abscisses, la courbe et les droites d équatios x = 0 et x = l (3) est 3. y ' :

3 Exercice (5 poits) Pour les cadidats ayat pas suivi l eseigemet de spécialité Das cet exercice les deux parties peuvet être traitées idépedammet. Das le pla complexe rapporté au repère orthoormal direct ( O ; u, v ) o appelle A le poit d affixe 1 et C le cercle de cetre A et de rayo 1. La figure sera réalisée sur ue feuille de papier millimétré avec cm pour uité graphique. O cosidère l équatio (E) : z z + = 0, où z est u ombre complexe. O appelle z 1 et z les solutios de (E). 1. ésoudre l équatio (E) das l esemble des ombres complexes C.. O appelle M 1 et M les poits d affixes respectives z 1 et z das le repère ( O ; u, v ). Motrer que M 1 et M appartieet au cercle C. O cosidère l applicatio f du pla complexe qui à tout poit M d affixe z distict de A associe le poit M' d affixe z' défiie z 1 par : z ' z. 1. Placer le poit A et tracer le cercle C sur ue figure que l o complètera au furet à mesure.. Motrer que pour tout complexe z distict de 1 o a : ( z ' 1) (z 1) = Motrer que pour tout poit M distict de A o a : AM AM' = 1 M' A ; ( u ; AM ) ( u ; AM' ) 0 k, où k est u etier relatif.. O cosidère le poit P d affixe z P = 1 + e i. Costruire le poit P. 5. E utilisat la questio 3, expliquer commet costruire le poit P ', image de P par f, et réaliser cette costructio. 6. Das cette questio toute trace de recherche, même icomplète ou d iitiative, même ifructueuse, sera prise e compte das 1'évaluatio. Soit u poit M apparteat à la droite D d équatio x = 3. Soit M' so image par f. a. Motrer que le poit M ' appartiet au cercle C ' de cetre O de rayo 1. b. Tout poit de C ' a-t-il u atécédet par f? EXECICE (5 poits) Pour les cadidats ayat suivi l eseigemet de spécialité Les deux parties sot idépedates. O cosidère deux carrés directs ABCD et DCEF de côté 1. Le poit I est milieu de [BC] et le poit J est milieu de [EFJ (voir figure ci-dessous). 1. O cosidère la rotatio r de cetre D qui trasforme A e C. Justifier que r (I) = J.. Justifier que r est l uique similitude directe qui trasforme A e C et I e J. 3. O appelle s la similitude directe qui trasforme A e I et C e J. O se place das le repère ( A ; AB, AD ). a. Doer les affixes des poits A, C, I et J. 1 1 b. Motrer que l écriture complexe de s est z ' i z 1 i. c. Motrer que le poit D est le cetre de s. Das le pla complexe rapporté au repère orthoormé direct ( O ; u, v ) o cosidère trois poits M, N, P disticts etre eux et disticts du poit O. O appelle m,, p leurs affixes respectives. O défiit la similitude directe s 1 qui trasforme O e M et N e P et la similitude directe s qui trasforme O e N et M e P. 1. Motrer que l écriture complexe de s 1 est z = p m z m. O admet que l écriture complexe de s est z = p z m. a. Motrer que si OMPN est u parallélogramme alors s 1 et s sot des traslatios. b. O suppose que OMPN est pas u parallélogramme. Justifier que s 1 et s ot chacue u cetre, et motrer que ces deux poits sot cofodus.

4 COECTION Exercice 1 (6 poits) Commu à tous les cadidats 5 5 ( x 3 ) x 1. a. f '(x) = 1 x 3 x 3 x 3 doc si 0 x < alors x + > 0 doc f (x) > 0 ; si =, f (x) = 0 si x > alors x + < 0 doc f (x) < 0 b. x 0 + f (x) l 5 f 5 l 3 c. pour tout x strictemet positif o a : l x 3 x l 1 x x = 5 l x x + 5 l x 3 x = 5 l x x + 5 [ l ( x + 3 ) l x ] = 5 l x x + 5 l ( x + 3 ) 5 l x = 5 l ( x + 3 ) x = f (x) d. lim x l x l x lim 0 doc lim x 5 1 x x x 3 3 = 0 doc lim 1 = 1 et lim l 1 x x x x 3 x = 1 doc lim x l x x 5 1 x = = l 1 = 0 doc lim f (x) = x e. x 0 + f (x) l 5 f 5 l 3. a. 5 l 3 > 0 et f est strictemet croissate sur [ 0 ; ] doc pour tout x de [ 0 ; ], f (x) 5 l 3 > 0 La foctio f est défiie, cotiue, strictemet décroissate sur [ ; + [, f () > 0 et lim f (x) = doc l équatio f (x) = 0 x admet ue uique solutio das l itervalle [ ; + [, doc l équatio f (x) = 0 admet ue uique solutio das l itervalle [ 0 ; + [. b. f (1) 0,17 et f (15) 0,55 et f cotiue sur [ 0 ; + [ doc f s aule sur l itervalle [ 1 ; 15 ], f (1,3) 0,003 et f (1,) 0,00 doc f s aule sur l itervalle [ 1,3 ; 1, ], et 1,3 < < 1, c. x l 5 f 0 5 l 3 f (x) + 0

5 1. a. b. La suite (u ) semble être croissate et coverger vers le poit d itersectio de la courbe C et de la droite D.. a. g (x) = 5 x 3 doc pour tout x positif, g (x) > 0, g est strictemet croissate sur [ 0 ; + [. b. est solutio de l équatio f (x) = 0 doc f () = 0 doc 5 l ( + 3 ) = 0 soit 5 l ( + 3 ) = doc g() = c. Iitialisatio : u 0 = et 1 15 doc 0 u 0 Hérédité : Motros que pour tout de N, si 0 u alors 0 u + 1 g est strictemet croissate sur [ 0 ; + [ doc si 0 u alors g(0) g(u ) g() or g(0) > 0, g(u ) = u + 1 et g() = doc 0 u + 1 La propriété est héréditaire doc pour tout etier aturel, o a : 0 u d. 0 u doc f (u ) 0 doc g(u ) u 0 doc u + 1 u La suite (u ) est croissate majorée par doc est covergete et sa limite est comprise etre u 0 et. e. La suite (u ) est défiie par g(u ) = u + 1, cette suite est covergete doc sa limite est solutio de l équatio g(x) = x doc de f (x) = 0. L équatio f (x) = 0 admet ue uique solutio das l itervalle [ 0 ; + [ doc lim u. 3. a. Si u 1, < 0 alors 1, < u lim u doc à coditio de predre suffisammet grad, u est aussi proche que voulu de or 1,3 1, Ici o souhaite que u [ 1, ; ], d après la défiitio de la limite, il existe u etier 0 tel que si 0 alors u [ 1, ; ] doc l algorithme s arrête. b. u u 1, Test Algorithme 0-10, u 1, < 0 cotiu 1 9,7955 -,705 u 1, < 0 cotiu 1, ,8037 u 1, < 0 cotiu 3 13,7755-0,55 u 1, < 0 cotiu 1, ,10069 u 1, < 0 cotiu 5 1, ,0081 u 1, < 0 cotiu 6 1,315 0,0315 u 1, > 0 s arrête 0 = 6, l algorithme affiche 1,315

6 Exercice ( poits) Commu à tous les cadidats 1. O a ue successio de 3 épreuves aléatoires idetiques et idépedates, chaque épreuve a deux issues : succès : la boule est rouge (p = 3 5 = 0,6) échec : la boule est pas rouge ( q = 1 p = 0,) doc la variable aléatoire X qui compte le ombre de fois où o a obteu ue boule rouge suit ue loi biomiale de paramètres (3 ; 0,6) 1. p(x = 1) = 3 p q = 3 0,6 0, = 0, E(X) = p = 3 0,6 = 1,8 E moyee, sur u grad ombre de tirages, o obtiedra 1,8 boules rouges. 1. 0,6 0, 0,6 0, 0,6 0,. p(y = 0) = p( ) = 0, 3 = 0,06 p(y = 1 ) = 1 p(y = 0) = 0,936 y 0 1 Total p(y = y) 0,06 0,936 1 E(Y) 0 0,936 0,936 E(Y) = 0 p( Y = 0 ) + 1 p( Y = 1 ) = 0, Lors d ue expériece, o effectue : u seul tirage : la boule obteue est rouge doc p(n = 1) = 0,6 deux tirages : la première boule obteue est pas rouge et la secode boule obteue est rouge doc p(n = ) = 0, 0,6 = 0, trois tirages : les deux premières boules obteues e sot pas rouges doc p(n = 3) = 0, = 0, Total p(n = ) 0,6 0, 0,16 1 E(N) 0,6 0,8 0,8 1,56 E(N) = 1,56. La proportio moyee de boules rouges das l expériece est 0,936 0,6 doc est la même que la proportio de boules 1,56 rouges das l ure.

7 Exercice 3 (5 poits) Commu à tous les cadidats : restitutio orgaisée de coaissaces a. Cherchos ue foctio u costate solutio de (E) u est ue costate doc sa dérivée est ulle u est solutio de (E) doc a u + b = 0 doc u = b a b. Soit f u ue solutio de (E 0 ) f u est solutio de l équatio différetielle y ' = a y (f u)' = a (f u) f ' u' = a f a u f ' = a f + u' a u u solutio de (E) u' = a u + b u' a u = b f u est solutio de l équatio différetielle y ' = a y f ' = a f + u' a u f ' = a f + b f est solutio de (E) c. f est solutio de (E) f u solutio de l équatio différetielle y ' = a y pour tout x réel, (f u) (x) = C e a x f est solutio de (E) f (x) = C e a x + u(x) f (x) = C e a x b a Les solutios de l équatio différetielle (E) sot les foctios défiies sur par f (x) = C e a x b a où C. 1. Affirmatio 1 : VAIE Les solutios de l équatio y ' 3 y 6 sot les foctios de la forme f (x) = C e 3 x + où C. lim x C e 3 x + = doc la courbe représetat f admet ue asymptote horizotale e + d équatio y =.. Affirmatio : VAIE Si ue foctio f défiie sur l esemble des ombres réels est solutio de l équatio y' = y alors : f (x) = C e x or pour tous réels et, e + = e e b doc f ( + ) = f () f (). 3. Affirmatio 3 : VAIE Si la foctio f est solutio de l équatio différetielle y ' y alors f (x) = C e x La courbe de f coupe l axe des ordoées au poit d ordoée 3 doc f (0) = 3 doc C = 3 doc pour tout x réel, f (x) = 3 e x. La foctio f est positive sur, doc l aire, e uité d aire, du domaie délimité par l axe des abscisses, la courbe et les droites d équatios x = 0 et x = l (3) est : l 3 3 A = e x d x = 0 3 e x e l 3 = e l 3 = 1 9 doc A = l = e e l 3 0

8 Exercice (5 poits) Pour les cadidats ayat pas suivi l eseigemet de spécialité 1. z z + = ( z 1 ) + 1 = ( z 1) i = ( z 1 i ) ( z 1 + i ) z z + = 0 ( z 1 i ) ( z 1 + i ) = 0 z 1 i = 0 ou z 1 + i = 0 doc l équatio (E) : z z + = 0, admet pour solutios z 1 = 1 + i et z = 1 i. A M 1 = z 1 1 = i = 1 A M = z 1 1 = i = 1 doc M 1 et M appartieet au cercle C.. pour tout complexe z distict de 1 o a : z 1 ( z ) z ' 1 z z 1 z ' 1 1 z z 1 z z ' 1 ( z 1) 1 z ' 1 ( z ' 1) (z 1) = 1 ( z 1). 3. ( z ' 1) (z 1) = 1 doc pour tout poit M distict de A o a : z 1 alors z ' 1 doc M ' A z ' 1 z ' 1 = 1, et arg (z ' 1) (z ' 1) = arg 1 k soit AM AM = 1 doc AM AM = 1 et arg (z ' 1) + arg (z ' 1) = 0 k et ( u ; AM ) ( u ; AM' ) 0 k, où k est u etier relatif.. z P 1 = e i doc z P 1 = 1 doc P appartiet au cercle de cetre A de rayo 1 et ( u ; AP ) k. Pour costruire P : costruisos la demi-droite d origie A parallèle à la première bissectrice, esemble des poits M tels que ( u ; AM ) k le poit P est l itersectio de cette demi-droite et du cercle C. 5. AP AP = 1 doc AP = 1, P appartiet au cercle de cetre A de rayo 1, ( u ; AP ) ( u ; AP' ) 0 k doc ( u ; AP' ) 0 k, ( u ; AP' ) k Pour costruire le poit P, costruisos le poit P 1 symétrique de P par rapport à l axe des réels, alors ( u ; AP 1 ) k, doc P est le poit d itersectio du cercle de cetre A de rayo 1, et de la demi-droite [AP 1 ) 6. a. M appartiet à la droite D d équatio x = 3 doc a ue affixe de la forme 3 i y où y est u réel 3 i y 1 ' 0,5 i y 0,5 i y z z ' z ' 3 0,5 i y 0,5 i y i y 0,5 + i y et 0,5 i y sot deux complexes cojugués doc ot le même module, comme z = 0,5 i y 0,5 i y alors z = 1. Le poit M ' appartiet au cercle C ' de cetre O de rayo 1. 0,5 i y 0,5 i y b. Soit u poit M sur le cercle C ' de cetre O de rayo 1. M est-il l image d u poit M par f? Existe-t-il z tel que z 1 z '? Si z existe alors ( z ' 1) (z 1) = 1 z, doc pour que z existe, il faut que z 1 alors z 1 = 1. ( z ' 1 ) Le poit A d affixe 1 appartiet au cercle C ' et a pas d atécédet par f. Tout autre poit de C ' admet u seul atécédet par f.

9 Prologemet : Il est possible de costruire M si M appartiet à la droite D : Pour tout poit M A, ( u ; AM ) ( u ; AM' ) 0 k Il suffit doc de costruire le poit M 1 symétrique de M par rapport à l axe des ordoées, alors ( u ; AM ) ( u ; AM ) 0 k 1 Les poits A, M 1 et M sot aligés et M appartiet à la demi-droite [AM 1 ) de plus M ' appartiet au cercle C ' de cetre O de rayo 1 doc M est le poit d itersectio de la demi-droite [M 1 ) et du cercle C '.

10 EXECICE 5 poits Pour les cadidats ayat suivi l eseigemet de spécialité 1. La rotatio r de cetre D qui trasforme A e C a pour agle ( DA, DC ) doc, doc F = r(c). r trasforme le carré direct ABCD e le carré direct CB FD doc e DCEF et r(b) = E. Le milieu de I de [BC] est trasformé par r e le milieu de [EF] doc e J.. A C et I J doc il existe ue seule similitude directe qui trasforme A e C et I e J or r(a) = C et r(i) = J doc r est l uique similitude directe qui trasforme A e C et I e J a. A a pour affixe 0, C a pour affixe 1 + i et I a pour affixe 1 i, J a pour affixe 1 i b. L écriture complexe d ue similitude directe est de la forme z = a z + b avec a et b complexes, a i = a 0 b b 1 i s est la similitude directe qui trasforme A e I et C e J doc i a ( 1 i ) b i a (1 i ) 1 i b 1 i b 1 i b 1 i b 1 i b 1 i 1 3 a (1 i ) i 1 3 i ( 1 3 i ) ( 1 i ) a 1 i + 3 i 3 a a i a ( 1 i ) ( 1 i ) (1 i ) 1 b 1 i 1 1. L écriture complexe de s est z ' i z 1 i. 1 a i 1 1 c. D a pour affixe i, l image de D est le poit d affixe i i 1 i soit i, D est ivariat par s, or ue similitude directe admet u seul poit ivariat qui est le cetre de la similitude doc D est le cetre de s. 1. L écriture complexe d ue similitude directe est de la forme z = a z + b avec a et b complexes, a 0. b m m 0 a b b m s 1 trasforme O e M et N e P doc p m p a b p a m a L écriture complexe de s 1 est z = p m z m p m. a. si O M P N est u parallélogramme alors ON = MP doc = p m doc = 1, l écriture complexe de s 1 est z = z m, s 1 est la traslatio de vecteur OM p si O M P N est u parallélogramme alors OM = NP doc m = p doc m s est la traslatio de vecteur ON = 1, l écriture complexe de s est z = z p m p b. O M P N est pas u parallélogramme doc 1 et 1, doc s 1 et s e sot pas des traslatios doc ot m chacue u cetre. Le cetre de s 1 est le poit ivariat par s 1, so affixe est solutio de z = p m z m soit z = ( p m ) z + m doc z ( + m p ) = m doc comme p m m 1 alors ( + m p ) 1 et z =. m p Le cetre de s 1 est le poit ivariat par s, so affixe est solutio de z = p z soit m z = ( p ) z + m m m doc z ( + m p ) = m doc z =. s 1 et s ot le même cetre. m p

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Solutions particulières d une équation différentielle...

Solutions particulières d une équation différentielle... Solutios particulières d ue équatio différetielle......du premier ordre à coefficiets costats O cherche ue solutio particulière de y + ay = f, où a est ue costate réelle et f ue foctio, appelée le secod

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n =

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1. Exercice 6 [ 02475 ] [correction] Si n est un entier 2, le rationnel H n = [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Eocés 1 Nombres réels Ratioels et irratioels Exercice 1 [ 9 ] [correctio] Motrer que la somme d u ombre ratioel et d u ombre irratioel est u ombre irratioel.

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

chapitre VIII exercices et problèmes de synthèse algorithmique et turbo-pascal

chapitre VIII exercices et problèmes de synthèse algorithmique et turbo-pascal chapitre VIII eercices et problèmes de sythèse algorithmique et turbo-pascal Algèbre liéaire et probabilités : Chaîes de Marov (esco 93) Partie A 4 3 O cosidère la matrice M = 8 6 ) a) Détermier les valeurs

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles BTS Mécaique et Automatismes Idustriels Statistiques iféretielles, Aée scolaire 2005 2006 Statistiques iféretielles 1. Itroductio vocabulaire Pour étudier ue populatio statistique, o a recours à deux méthodes

Plus en détail

Probabilités exercices corrigés

Probabilités exercices corrigés Termiale S Probabilités Exercices corrigés Combiatoire avec démostratio Ragemets Calcul d évéemets Calcul d évéemets Calcul d évéemets 6 Dés pipés 7 Pièces d or 8 Agriculteur pas écolo 9 Boules Jeux 6

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 16 octobre 2015 Enoncés 1. Exercice 7 [ 02253 ] [Correction] Soient (u n ) et (v n ) deux suites telles que [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 6 octobre 05 Eocés Suites umériques Covergece de suites Exercice [ 047 ] [Correctio] Soiet u ) et v ) deux suites réelles covergeat vers l et l avec l < l. Motrer

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse Séquece 9 Itervalles de fluctuatio, estimatio Objectifs de la séquece Das le chapitre 2, o étudie des itervalles de fluctuatio des variables aléatoires X F =, fréqueces des variables aléatoires biomiales

Plus en détail

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe

14 Chapitre 14. Théorème du point fixe Chapitre 14 Chapitre 14. Théorème du poit fixe Si l o examie de plus près les méthodes de Lagrage et de Newto, étudiées au chapitre précédet, elles revieet das leur pricipe à remplacer la résolutio de

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015 CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES FILIÈRE MP BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 5 avec corrigés V. Bellecave, J.-L. Artigue, P. Berger, J.-P. Bourgade, S. Calmet, A. Calvez, D. Cleet, J. Esteba,

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

P : Dénombrements / Probabilités en univers fini

P : Dénombrements / Probabilités en univers fini P : Déombremets / Probabilités e uivers fii Déombremet & Combiatoire P.1 O tire les cartes! O tire 5 cartes das u jeu de 32 cartes usuel. Combie y a-t-il de tirages possibles vérifiat les coditios suivates

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Exo7 Topologie Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Exercice **

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Séries etières Eercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Eercice

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle - Calédonie Mars 2009

Baccalauréat S Nouvelle - Calédonie Mars 2009 Bcclurét S Nouvelle - Clédoie Mrs 009 Exercice Commu à tous les cdidts (5 poits) r r Le pl est rpporté à u repère orthoorml direct ( O, u, v) d uité grphique cm O cosidère les poits et B d ffixes respectives

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Corrigé de Mathématique éco HEC

Corrigé de Mathématique éco HEC Corrigé de Mathématique éco HEC EXERCICE Hypothèses. M 3 R est l espace vectoriel des matrices carrées d ordre 3 à coefficiets réels. A M 3 R : s A 3 A,j, s A 3 A,j, s 3 A 3 somme des coefficiets des liges

Plus en détail

Chapitre 16 : Espaces vectoriels

Chapitre 16 : Espaces vectoriels PCSI Préparatio des Khôlles -4 Chapitre 6 : Espaces vectoriels Exercice type Soit E=R[X] et F ={P E, P(X)=XP (X)+P()}, motrer que F est u sous-espace vectoriel de E. : O a bie F E. Si P =est le polyôme

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche

Terminale S. Terminale S 1 F. Laroche Termiale S Exercices. Rappels et exercices de base 3.. QCM (P. Egel) 3.. QCM, Atilles 005 4. 3. QCM, Liba 009, 3 poits 4. 4. QCM, C. étragers 007. 5. QCM, Frace 007 5 6. 6. QCM, N. Calédoie 007 7. 7. QCM

Plus en détail

Probabilité 1 - L1 MMIA

Probabilité 1 - L1 MMIA Probabilité 1 - L1 MMIA Tra Viet Chi, vtra@u-paris10fr, Bureau E12(G) Exercice 1 (Pour démarrer) 1 Soiet A et B deux esembles Rappelez les défiitios de l itersectio A B, de l uio A B, de la différece A

Plus en détail

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal :

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal : Colles du 3 ovembre 014 Solutio de la questio de cours 1. (i) Soit E u esemble de cardial. L esemble (E) peut alors être partitioé comme suit : (E) (E), où (E) est l esemble des parties de E de cardial.

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3 1 Groupe orthogoal d'u espace vectoriel euclidie de dimesio, de dimesio Voir le chapitre 19 pour l'étude des espaces euclidies et des isométries. État doé u espace euclidie E de dimesio 1, o rappelle que

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

MATHEMATIQUES Option scientifique Mardi 9 mai 2006 de 8h à 12h

MATHEMATIQUES Option scientifique Mardi 9 mai 2006 de 8h à 12h ECOLE DE HUTES ETUDES COMMERCILES DU NORD Cocors d'admissio sr classes préparatoires MTHEMTIQUES Optio scietifiqe Mardi 9 mai 6 de 8h à h La présetatio, la lisibilité, l'orthographe, la qalité de la rédactio,

Plus en détail

Statistique descriptive bidimensionnelle

Statistique descriptive bidimensionnelle 1 Statistique descriptive bidimesioelle Statistique descriptive bidimesioelle Résumé Liaisos etre variables quatitatives (corrélatio et uages de poits), qualitatives (cotigece, mosaïque) et de types différets

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire

Chapitre 13. Statistiques et probabilités. Sommaire 13 Chapitre Chapitre 13 Statistiques et probabilités Les statistiques et les probabilités occupet ue place importate das l eseigemet de certaies classes préparatoires Les pricipales foctios écessaires

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9

Convergences 2/2 - le théorème du point fixe - Page 1 sur 9 Au sommaire : Suites extraites Le théorème de Bolzao-Weierstrass La preuve du théorème de Bolzao-Weierstrass3 Foctio K-cotractate4 Le théorème du poit fixe5 La preuve du théorème du poit fixe6 Utilisatios

Plus en détail

Cours de Statistiques inférentielles

Cours de Statistiques inférentielles Licece 2-S4 SI-MASS Aée 2015 Cours de Statistiques iféretielles Pierre DUSART 2 Chapitre 1 Lois statistiques 1.1 Itroductio Nous allos voir que si ue variable aléatoire suit ue certaie loi, alors ses réalisatios

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local Appretissage: cours 3a Méthodes par moyeage local Guillaume Oboziski 1 er mars 2012 Réferece : chap. 6 of [Hastie et al., 2009] ad chap. 6 of [Devroye et al., 1996]. Algorithmes par moyeage local O cosidère

Plus en détail

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE CLASSE DE PREMIÈRE

MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE CLASSE DE PREMIÈRE Aexe MATHÉMATIQUES CYCLE TERMINAL DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE CLASSE DE PREMIÈRE L eseigemet des mathématiques au collège et au lycée a pour but de doer à chaque élève la culture mathématique idispesable

Plus en détail

Document ressource. Les états de surface

Document ressource. Les états de surface Lycée Vaucaso Tours Documet ressource Les états de surface PTSI Objectifs : Coaître les élémets caractéristiques d u état de surface, savoir lire les spécificatios ormalisées associées et coaître les moyes

Plus en détail

Processus et martingales en temps continu

Processus et martingales en temps continu Chapitre 3 Processus et martigales e temps cotiu 1 Quelques rappels sur les martigales e temps discret (voir [4]) O cosidère u espace filtré (Ω, F, (F ) 0, IP). O ote F = 0 F. Défiitio 1.1 Ue suite de

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée gééral et techologique Ressources pour la classe termiale géérale et techologique Probabilités et statistique Ces documets peuvet être utilisés et modifiés libremet das

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES

STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES STATISTIQUE : TESTS D HYPOTHESES Préparatio à l Agrégatio Bordeaux Aée 203-204 Jea-Jacques Ruch Table des Matières Chapitre I. Gééralités sur les tests 5. Itroductio 5 2. Pricipe des tests 6 2.a. Méthodologie

Plus en détail

Cécile Lardon. Professeur en classe préparatoire au lycée du Parc à Lyon. Jean-Marie Monier

Cécile Lardon. Professeur en classe préparatoire au lycée du Parc à Lyon. Jean-Marie Monier Mathématiques Méthodes et eercices ECS e aée Cécile Lardo Professeur e classe préparatoire au lycée du Parc à Lyo Jea-Marie Moier Professeur e classe préparatoire au lycée La Martiière-Moplaisir à Lyo

Plus en détail

Soit E un ensemble. On appelle classe de parties de E un sous-ensemble non vide de P(E).

Soit E un ensemble. On appelle classe de parties de E un sous-ensemble non vide de P(E). Chapitre 1 Tribus 1.1 Défiitios Soit E u esemble. O appelle classe de parties de E u sous-esemble o vide de P(E). Défiitio 1.1.1. Ue tribu A sur E est u sous-esemble o vide de P(E) tel que : (i) la partie

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

Probabilités et statistique pour le CAPES

Probabilités et statistique pour le CAPES Probabilités et statistique pour le CAPES Béatrice de Tilière Frédérique Petit 2 3 jui 205. Uiversité Pierre et Marie Curie 2. Uiversité Pierre et Marie Curie 2 Table des matières Modélisatio de phéomèes

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Exercices de mathématiques

Exercices de mathématiques MP MP* Thierry DugarDi Marc rezzouk Exercices de mathématiques Cetrale-Supélec, Mies-Pots, École Polytechique et ENS Coceptio et créatio de couverture : Atelier 3+ Duod, 205 5 rue Laromiguière, 75005 Paris

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Dénombrement. 1 Dénombrer des listes 2 1.1 Permutation... 2 1.2 Arrangement... 3 1.3 p-liste... 4

Dénombrement. 1 Dénombrer des listes 2 1.1 Permutation... 2 1.2 Arrangement... 3 1.3 p-liste... 4 1 Déombremet Table des matières 1 Déombrer des listes 2 1.1 Permutatio................................ 2 1.2 Arragemet............................... 3 1.3 -liste.................................... 4

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

Suites et séries de fonctions

Suites et séries de fonctions [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 3 avril 5 Eocés Suites et séries de foctios Propriétés de la limite d ue suite de foctios Eercice [ 868 ] [correctio] Etablir que la limite simple d ue suite de

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES

STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES STATISTIQUE AVANCÉE : MÉTHODES NON-PAAMÉTIQUES Ecole Cetrale de Paris Arak S. DALALYAN Table des matières 1 Itroductio 5 2 Modèle de desité 7 2.1 Estimatio par istogrammes............................

Plus en détail

AVRIL 2007 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES. ISE Option Mathématiques. ORDRE GÉNÉRAL (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2007 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES. ISE Option Mathématiques. ORDRE GÉNÉRAL (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN INSTITUT SOUS-RÉGIONAL DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ISSEA YAOUNDÉ AVRIL 27 CONCOURS INGÉNIEURS STATISTICIENS ÉCONOMISTES

Plus en détail

Probabilités. Voir en bibliographie l ouvrage [1], pages 52 et 53.

Probabilités. Voir en bibliographie l ouvrage [1], pages 52 et 53. Probabilités «Pour compredre l actualité, ue formatio à la statistique est aujourd hui idispesable ; c est ue formatio qui développe des capacités d aalyse et de sythèse et exerce le regard critique. Le

Plus en détail

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire

HEC. Gilles Mauffrey. METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmation linéaire, programmation dynamique, simulation, statistique élémentaire HEC Gilles Mauffrey METHODES QUANTITATIVES AVEC EXCEL Programmatio liéaire, programmatio dyamique, simulatio, statistique élémetaire La Modélisatio LA MODELISATION Modèle et typologie des modèles. La otio

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Cryptographie et algorithmique

Cryptographie et algorithmique F.Gaudo 1 er ovembre 2010 Table des matières 1 Avat de commecer 2 2 Préformattage d'u texte pour aalyse 3 2.1 Élimiatio de la poctuatio et des espaces das u texte................. 3 2.2 Formatage du texte

Plus en détail

Chapitre 1 Calculs algébriques dans... 3. Chapitre 2 Logique... 27. Chapitre 3 Fonctions numériques... 41. Chapitre 4 Calcul intégral...

Chapitre 1 Calculs algébriques dans... 3. Chapitre 2 Logique... 27. Chapitre 3 Fonctions numériques... 41. Chapitre 4 Calcul intégral... Avt-propos Cet ouvrge est coçu pour permettre u étudits des clsses préprtoires ECE d order leur première ée ds les meilleures coditios e fcilitt l trsitio vec l eseigemet secodire Aisi, l ojectif est i

Plus en détail

MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ANNALES. du concours d admission. d élèves officiers. médecins et pharmaciens.

MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ANNALES. du concours d admission. d élèves officiers. médecins et pharmaciens. MINISTERE DE LA DEFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ANNALES du cocours d admissio d élèves officiers médecis et pharmacies à l École de Saté des Armées CONCOURS 013 (catégorie baccalauréat) ANNALES EPREUVE

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Introduction : Mesures et espaces de probabilités

Introduction : Mesures et espaces de probabilités Itroductio : Mesures et espaces de probabilités Référeces : Poly cédric Berardi et Jea Michel Morel. J.-F. Le Gall, Itégratio, Probabilités et Processus Aléatoire J.-Y. Ouvrard, Probabilités 2, maîtrise-agrégatio,

Plus en détail

TRANSFORMATION DES DONNÉES ET COMPARAISON DE

TRANSFORMATION DES DONNÉES ET COMPARAISON DE TRANSFORMATION DES DONNÉES ET COMPARAISON DE MODÈLES POUR LA CLASSIFICATION DES DONNÉES RNA-SEQ Mélia Gallopi 1,2,3 & Adrea Rau 2,3 & Gilles Celeux 4 & Florece Jaffrézic 2,3 1 Laboratoire de Mathématiques

Plus en détail

CHAPITRE 22. Machines à sous

CHAPITRE 22. Machines à sous CHAPITRE 22 Machies à sous 22. Corrigé possible du texte 22.. Eocé du problème et défiitio du modèle statistique associé O étudie ici u modèle statistique avec observatios icomplètes : o dispose d observatios

Plus en détail

Université de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème année. Scoring. Marie Chavent http://www.math.u-bordeaux.fr/ machaven/ 2014-2015

Université de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème année. Scoring. Marie Chavent http://www.math.u-bordeaux.fr/ machaven/ 2014-2015 Uiversité de Bordeaux - Master MIMSE - 2ème aée Scorig Marie Chavet http://www.math.u-bordeaux.fr/ machave/ 2014-2015 1 Itroductio L idée géérale est d affecter ue ote (u score) global à u idividu à partir

Plus en détail